Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 14 Déc à 10:44

Expedition 47 Commander Tim Kopra of NASA captured this brightly lit night image of the city of Chicago on April 5, 2016, from the International Space Station. Kopra (@astro_tim) wrote, "#Goodnight #Chicago from @Space_Station. #CitiesFromSpace"

Image Credit: NASA
Last Updated: Aug. 7, 2017
Editor: Sarah Loff
Tags: Earth, Expedition 47, Image of the Day, International Space Station (ISS)

https://www.nasa.gov/image-feature/night-image-of-chicago

Riccardo Giacconi (1931–2018)...

11 December 2018

ESA is saddened to hear of the passing of Professor Riccardo Giacconi, Nobel laureate and pioneer of X-ray astronomy, on 9 December at the age of 87.

After his physics studies at the University of Milan, Italy, Riccardo Giacconi moved to the United States in 1956, where he began his trailblazing activity in the then new field of X-ray astronomy. His team worked on developing innovative techniques and instruments to observe X-rays emitted by cosmic sources – observations that must be performed from space due to Earth's atmosphere absorbing this highly energetic radiation.

Using a detector on board a sounding rocket, a team led by Riccardo Giacconi reported in 1962 the discovery of the first X-ray source outside of our Solar System: ScoX-1, in the constellation of Scorpius. The finding sparked the launch of further X-ray detectors on rocket flights and led to Uhuru, the first satellite dedicated to X-ray astronomy, devised by Giacconi himself and developed under his direction.

His ground-breaking contributions to the field of X-ray astronomy continued with leading roles in NASA's Einstein Observatory and Chandra X-ray Observatory. His work had significant impact also on further developments of this field in Europe, including ESA's EXOSAT (1983–1986), the Germany-led ROSAT satellite (1990–1999), and ESA's XMM-Newton X-ray space observatory, launched in 1999 and still operational.

Günther Hasinger, ESA's Director of Science, recalls an intense and fruitful collaboration with Riccardo Giacconi that lasted over a decade, studying data from ROSAT, Chandra, and XMM-Newton to investigate a mysterious, diffuse background that had been observed across the X-ray sky.

“Riccardo was an extraordinary scientist and will be greatly missed. I am very happy to have contributed to his dream of resolving the X-ray background into a myriad of distant active galaxies,” says Hasinger.

A professor at Johns Hopkins University, Giacconi became the first director of the Space Telescope Science Institute in Baltimore, USA, and later served as Director General of ESO, the European Southern Observatory.

For the pioneering contributions to astrophysics that led to the detection of cosmic X-ray sources, Riccardo Giacconi was awarded the Nobel Prize in Physics in 2002, sharing the honour with the discoverers of cosmic neutrinos, Raymond Davis Jr. and Masatoshi Koshiba.

The influential scientific legacy of Giacconi lives on in the new generation of space missions probing the most extreme phenomena in the Universe by combining a variety of cosmic messengers, including the Athena X-ray observatory and the LISA gravitational wave observatory that are currently being developed by ESA.

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Riccardo_Giacconi_1931_2018

NASA Office of Inspector General...

https://oig.nasa.gov/videos.html?id=3903


Title The Lockman Hole in X-rays
Released 14/12/2015 10:29 am
Copyright ESA/XMM-Newton/G. Hasinger (MPE Garching, Germany)
Description

A special patch of sky can be found close to the Big Dipper, in the northern constellation of Ursa Major, also known as the Great Bear. Appearing to contain no stars and hardly any gas clouds from our Milky Way galaxy, this region is called the Lockman Hole. A unique window into the distant Universe, it was discovered in 1986 by astronomer Felix J. Lockman.

Since its discovery, astronomers have been surveying the Lockman Hole to study the evolution of galaxies throughout cosmic history. Shortly after the launch of ESA’s XMM-Newton X-ray observatory, which lifted off on 10 December 1999, various teams started looking at this patch of the sky with the new telescope. By 2003, they had accumulated over 200 hours of data.

This image shows a portion of the Lockman Hole based on those observations. Hundreds of distant galaxies can be seen – their light has travelled billions of years before reaching Earth.

At the core of each of these galaxies is a supermassive black hole, a huge concentration of matter millions to billions of times more massive than the Sun, whose powerful gravity draws large amounts of material from the surroundings. The majority of the black holes depicted here are accreting nearby matter at a very high rate, which results in the emission of light across the electromagnetic spectrum, including X-rays.

Also portrayed in the image are a few galaxy clusters, gigantic assemblies of galaxies permeated by hot gas that shines brightly in X-rays. The double-lobed red object towards the upper left of the image is one such galaxy cluster: its light has taken over eight billion years to reach us.

This colour view combines X-ray data collected at energies of 0.5–2 keV (shown in red), 2–4.5 keV (green) and 4.5–10 keV (blue). The image spans half a degree – about the diameter of the full Moon – on the short side; north is up and east to the left. It was first published in 2001, in a paper by G. Hasinger and colleagues.
Id 351493

https://www.esa.int/spaceinimages/Images/2015/12/The_Lockman_Hole_in_X-rays

The Doors - Gloria...
https://www.youtube.com/watch?v=xis84YBN5F0

TÉMOIGNAGE D'UNE CITOYENNE
PAR LE
CITOYEN TIGNARD YANIS


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 14 Déc à 10:44

Aug. 5, 2015
RELEASE 15-166
NASA Names New Manager of International Space Station Program
Kirk Shireman, manager of NASA's International Space Station Program
Kirk Shireman has been named manager of NASA's International Space Station Program.
Credits: NASA

NASA’s springboard for discovery, innovation and deep space exploration has a new chief. The agency has named Kirk Shireman as the new manager of its International Space Station (ISS) Program, based at NASA’s Johnson Space Center in Houston, where Shireman has served as deputy center director since 2013.

"Kirk brings considerable space station experience to this new leadership role. He will manage the overall development, integration and operation of the program,” said William Gerstenmaier, associate administrator for NASA’s Human Exploration and Operations Mission Directorate in Washington. “As program manager, Kirk will work directly with international partners to ensure safe and reliable operation of the orbiting laboratory, and foster continued scientific research that benefits humanity and helps prepare the agency for its journey to Mars.”

Shireman served as deputy ISS program manager from 2006 to 2013, just prior to stepping into the position of deputy center director. He also served as the chair of the ISS Mission Management Team after managing several of its subsystem offices, and managed multiple offices for NASA’s Space Shuttle Program. He earned a bachelor’s degree in aerospace engineering from Texas A&M University in College Station and began his career with NASA in 1985.

NASA has recognized Shireman with the agency’s Exceptional Achievement Medal, Silver Snoopy award in 1990 and Presidential Rank Award in 2010. In 2013, the National Space Club awarded Shireman its Eagle Manned Mission Award for his outstanding leadership of the International Space Station.

Shireman succeeds Michael Suffredini, who is leaving the agency to take a position in private industry.

“During Mike’s tenure, the international project successfully completed construction and transitioned into a fully functional microgravity laboratory,” Gerstenmaier said. “Under his leadership, the station opened avenues for a new commercial marketplace in space and established a platform for groundbreaking research.”

Since Suffredini became program manager in 2005, the space station has evolved to become the jumping-off point for NASA's next giant leap in exploration, enabling research and technology developments that will benefit human and robotic exploration of destinations beyond low-Earth orbit, including asteroids and Mars. To date, more than 1,700 research experiments have been conducted aboard the station, bringing together researchers from more than 80 countries in an effort to better the lives of all humanity.

Suffredini joined NASA in January 1989. He has a bachelor's degree in aerospace engineering from the University of Texas at Austin.

For more information about the International Space Station, visit:

http://www.nasa.gov/station

-end-

Tabatha Thompson
Headquarters, Washington
202-358-1100
tabatha.t.thompson@nasa.gov

Dan Huot
Johnson Space Center, Houston
281-483-5111
daniel.g.huot@nasa.gov
Last Updated: Aug. 7, 2017
Editor: Karen Northon
Tags: International Space Station (ISS)

https://www.nasa.gov/press-release/nasa-names-new-manager-of-international-space-station-program


May 31, 2018
Semiannual Report to Congress
Inspector General Paul Martin issued the Office of Inspector General's report to Congress summarizing the OIG's activities and accomplishments from October 1, 2017 - March 31, 2018.


https://oig.nasa.gov/videos.html?id=3904

TÉMOIGNAGE D'UNE CITOYENNE
PAR LE
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Sam 15 Déc à 4:02

Dec. 13, 2018
Cosmic Fountain Powered by Giant Black Hole...

Before electrical power became available, water fountains worked by relying on gravity to channel water from a higher elevation to a lower one. This water could then be redirected to shoot out of the fountain and create a centerpiece for people to admire.

In space, awesome gaseous fountains have been discovered in the centers of galaxy clusters. One such fountain is in the cluster Abell 2597. There, vast amounts of gas fall toward a supermassive black hole, where a combination of gravitational and electromagnetic forces sprays most of the gas away from the black hole in an ongoing cycle lasting tens of millions of years.

Scientists used data from the Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA), the Multi-Unit Spectroscopic Explorer (MUSE) on ESO's Very Large Telescope (VLT) and NASA's Chandra X-ray Observatory to find the first clear evidence for the simultaneous inward and outward flow of gas being driven by a supermassive black hole.

Cold gas falls toward the central black hole, like water entering the pump of a fountain. Some of this infalling gas (seen in the image as ALMA data in yellow) eventually reaches the vicinity of the black hole, where the black hole's gravity causes the gas to swirl around with ever-increasing speeds, and the gas is heated to temperatures of millions of degrees. This swirling motion also creates strong electromagnetic forces that launch high-velocity jets of particles that shoot out of the galaxy.

These jets push away huge amounts of hot gas detected by Chandra (purple) surrounding the black hole, creating enormous cavities that expand away from the center of the cluster. The expanding cavities also lift up clumps of warm and cold gas and carry them away from the black hole, as observed in the MUSE/VLT data (red).

Eventually this gas slows down and the gravitational pull of material in the center of the galaxy causes the gas to rain back in on the black hole, repeating the entire process.

A substantial fraction of the three billion solar masses of gas are pumped out by this fountain and form a filamentary nebula — or cosmic "spray" — that spans the innermost 100,000 light years of the galaxy.

These observations agree with predictions of models describing how matter falling towards black holes can generate powerful jets. Galaxy clusters like Abell 2597, containing thousands of galaxies, hot gas, and dark matter, are some of the largest structures in the entire Universe. Abell 2597 is located about 1.1 billion light years from Earth.

A paper by Grant Tremblay (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics) et al. describing these results appeared in the September 18, 2018 issue of The Astrophysical Journal (arXiv:1808.00473). NASA's Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama, manages the Chandra program for NASA's Science Mission Directorate in Washington. The Smithsonian Astrophysical Observatory in Cambridge, Massachusetts, controls Chandra's science and flight operations.

Image credit: X-ray: NASA/CXC/SAO/G. Tremblay et al; Radio:ALMA: ESO/NAOJ/NRAO/G.Tremblay et al, NRAO/AUI/NSF/B.Saxton; Optical: ESO/VLT

Read more from NASA's Chandra X-ray Observatory.

For more Chandra images, multimedia and related materials, visit:

http://www.nasa.gov/chandra

Last Updated: Dec. 14, 2018
Editor: Lee Mohon
Tags: Black Holes, Chandra X-Ray Observatory, Galaxies, Universe

https://www.nasa.gov/mission_pages/chandra/images/cosmic-fountain-powered-by-giant-black-hole.html


NASA Solar System ✔ @NASASolarSystem
How is a star born? What happens during its life? What fate will its planets meet when it dies?
See the story of the life and death of a planetary system: https://go.nasa.gov/2QRAYW9

Life and Death of a Planetary System
by Elizabeth Landau

https://exoplanets.nasa.gov/life-and-death/chapter-1/

Christophe Castaner Compte certifié @CCastaner
Il n’est de liberté publique sans ordre républicain.
Merci à vous.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
9 s il y a 9 secondes
En réponse à @CCastaner @Gendarmerie et 6 autres
Ana Vidovic plays Asturias by Isaac Albéniz....
https://www.youtube.com/watch?v=inBKFMB-yPg
Il ne suffit pas de paraître pour se croire supérieur aux autres.
Citation de Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970).
Propos pour Monsieur Le Ministre...
TAY

Jethro Tull: Bourée...
https://www.youtube.com/watch?v=2u0XXpVGUwk
Le désir de paraître est toujours un signe d'orgueil.
Citation de Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Propos pour Monsieur Le Ministre...
TAY

Hauser & Caroline Campbell - Czardas...
https://www.youtube.com/watch?v=Sk2yoOY8CTU
La vanité supporte le pain sec, l'eau pure, l'estomac vide, pourvu qu'elle paraisse.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913).
Propos pour Monsieur Tignard Yanis.
TAY

Paco de Lucía Concierto Aranjuez - Adagio...
https://www.youtube.com/watch?v=e9RS4biqyAc
On jouit d'être vain, on rougit de le paraître. Quelle misère que la vanité !
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)
Propos sur Emmanuel Macron.
TAY

HAUSER - Adagio (En l'honneur du nom d'Albinoni).
https://www.youtube.com/watch?v=kn1gcjuhlhg
Toute femme qui ne se donne pas la peine de vous paraître aimable fait fort peu de cas de vous.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800).
Valable pour Toutes et Tous.
TAY

Estas Tonne - The Song of the Golden Dragon...
https://www.youtube.com/watch?v=7gphiFVVtUI
L'homme le plus fin est souvent celui qui le paraît le moins.
Citation de Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées (1861)
Merci, Estas Tonne.
TAY

Estas Tonne - Spontaneous Nostalgia in Tallinn 2015...
https://www.youtube.com/watch?v=bgm_G92VEOQ
Il est aussi facile d'être honnête homme que de le paraître.
Citation de Germaine de Staël ; Les maximes et pensées (1766-1817).
Y'BECCA.
TAY

stas Tonne & Reka Fodor @ VDU Kaunas 2014 [HD] Part II.
https://www.youtube.com/watch?v=yovvltbmvXg
Les femmes ont ordinairement des défauts secrets plus grands que les beautés qui paraissent.
Citation de Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687).
CLIN D’ŒIL.
TAY

A performance in the center of Venice (Italy, 2013)...
https://www.youtube.com/watch?v=ZHvwbNX7Li4
Bien des choses qui paraissaient de grands problèmes n'en sont plus quand on a le nez dessus.
Citation de Henry de Montherlant ; Le cardinal d'Espagne (1960).
Y'BECCA.
TAY

Donald Gould - PIANIST SENSATIONAL! - Big history.
https://www.youtube.com/watch?v=FalZRgCHeGM
Il faut savoir s'embêter pour que la vie ne paraisse pas trop courte.
Citation de Jules Renard ; Journal du 4 décembre 1909.
TAY

Capricho Arabe - Alexandra Whittingham...
https://www.youtube.com/watch?v=P7ZLcUYzvnc
La prétention de définir est de recevoir le mérite de création :
si entendre, c'est savoir écouter alors cela ne donne pas le droit de jouer sur les mots
pour s'approprier l'idée.
Citation de Tignard Yanis.
TAY

J.S. Bach - Toccata and Fugue in D Minor BWV 565 // Amy Turk, Harp.
https://www.youtube.com/watch?v=oPmKRtWta4E
La parenthèse de dire que réussir s'est encaisser les réalités : la prime de noël pour les forces de l'ordres
ne peut remplacer les heures supplémentaires perdus dans la circonstance.
TAY

Debussy - Deux Arabesques (Harpe) - Héloïse de Jenlis.
https://www.youtube.com/watch?v=hWTe3C_RoDo
Des liens unissent les mouettes et les rêveries depuis l'aube du temps avant même la naissance de l'univers ;
les mots sont des notions de mouvements dans la note et ses variations : le souffle.
TAY

SENTIMENT ET TÉMOIGNAGE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

RAPPORT DE
Y'BECCA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Lun 24 Déc à 7:59


Dec. 17, 2018
Chandra Serves Up Cosmic Holiday Assortment

This is the season of celebrating, and the Chandra X-ray Center has prepared a platter of cosmic treats from NASA’s Chandra X-ray Observatory. This selection represents different types of objects -- from relatively nearby exploded stars to extremely distant and massive clusters of galaxies -- that emit X-rays detected by Chandra. Each image in this collection blends data from Chandra with observations from other telescopes, creating a colorful medley of light from our universe.

Top row (left to right):

E0102-72.3: This supernova remnant was produced by a massive star that exploded in a nearby galaxy called the Small Magellanic Cloud. X-rays from Chandra (blue and purple) have helped astronomers confirm that most of the oxygen in the universe is synthesized in massive stars. The amount of oxygen in the E0102-72.3 ring shown here is enough for thousands of solar systems. This image also contains optical data from NASA’s Hubble Space Telescope and the Very Large Telescope in Chile (red and green).

Abell 370: Located about 4 billion light-years from Earth, Abell 370 is a galaxy cluster containing several hundred galaxies. Galaxy clusters are the largest objects in the universe held together by gravity. In addition to individual galaxies, clusters contain vast amounts of multimillion-degree gas that emits X-rays, and dark matter that supplies most of the gravity of the cluster, yet does not produce any light. Chandra reveals the hot gas (diffuse blue regions) in a combined image with optical data from Hubble (red, green, and blue).

Messier 8: Also known as NGC 6523 or the Lagoon Nebula, Messier 8 is a giant cloud of gas and dust where stars are currently forming. At a distance of about 4,000 light years from Earth, Messier 8 provides astronomers an excellent opportunity to study the properties of very young stars. Many infant stars give off copious amounts of high-energy light including X-rays, which are seen in the Chandra data (pink). The X-ray data have been combined with an optical image of Messier 8 from the Mt. Lemmon Sky Center in Arizona (pale blue and white).

Bottom row (left to right):

Orion Nebula: Look just below the middle of the three stars of “belt” in the constellation Orion to find the Orion Nebula – to your unaided eyes, it appears as a small fuzzy dot. With a powerful telescope like Chandra, however, the view is much different. In this image, X-rays from Chandra (blue) reveal individual young stars, which are hot and energetic. When combined with radio emission from the NSF’s Very Large Array (purple), a vista of this stellar nursery is revealed.

Messier 33: The Triangulum Galaxy, a.k.a., Messier 33, is a spiral galaxy about 3 million light-years from Earth. It belongs to the Local Group of galaxies that includes the Milky Way and Andromeda galaxies. Chandra’s X-ray data (pink) reveal neutron stars and black holes that are pulling material from a companion star, while an optical image from the Subaru telescope in Hawaii (red, green, and blue) shows the majestic arms of this spiral galaxy that in many ways is a cousin to our own Milky Way.

Abell 2744: This composite image contains the aftermath of a giant collision involving four separate galaxy clusters at a distance of about 3.5 billion light-years. Officially known as Abell 2744, this system is also called “Pandora’s Cluster” because of the different structures found within it. This view of Abell 2744 contains X-ray data from Chandra (blue) showing hot gas, optical data from Subaru and the VLT (red, green and blue), and radio data from the NSF's Karl G. Jansky Very Large Array (red). Most of the cluster’s mass is invisible dark matter.

NASA's Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama, manages the Chandra program for NASA's Science Mission Directorate in Washington. The Smithsonian Astrophysical Observatory in Cambridge, Massachusetts, controls Chandra's science and flight operations.

Read more from NASA's Chandra X-ray Observatory.

For more Chandra images, multimedia and related materials, visit:

http://www.nasa.gov/chandra
Last Updated: Dec. 18, 2018
Editor: Lee Mohon
Tags: Chandra X-Ray Observatory, Galaxies, Nebulae, Supernova, Universe

https://www.nasa.gov/mission_pages/chandra/news/chandra-serves-up-cosmic-holiday-assortment.html

RAPPORT DE
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Mer 26 Déc à 9:41


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 25 déc.
Le conte de Noël de Louis Renault https://www.lequipe.fr/Sport-auto/Article/Le-conte-de-noel-de-louis-renault/971928 … via @lequipe


TIGNARD YANIS
‏ @TIGNARDYANIS
24 déc.

LA PLANTE DES PIEDS POSSÈDE UNE RÉELLE SENSIBILITÉ À LA DOULEUR. AINSI, ELLE POSSÈDE UN ÉQUILIBRE SUR LE DÉVELOPPEMENT AFIN D'ÉVITER TOUTE INTERFÉRENCE SUR L'ÉCORCE TERRESTRE : L'ANATOMIE N'EST PAS L'ANALOGIE ET CELA EST LE POSSIBLE DANS LA SITUATION.
TAY

ALAMO DE JOHN WAYNE... J'ÉCOUTE LE EL DEGUERRO AVANT L'ASSAUT FINAL ET JE NE PEUX M'EMPÊCHER DE VERSER DES LARMES SUR LES ENFANTS DE CES DEUX JEUNES RÉPUBLIQUES : AU PLUS PROFOND DE MON ÂME, DRESSER UN MUR DANS LE TEXAS SERAIT PARJURE POUR CES ENFANTS.
TAY

DANS ALAMO DE JOHN WAYNE... CETTE FEMME RESTAIT DANS LE FORT AVEC SA FAMILLE ET QUI EST LA SEULE SURVIVANTE : DANS LE CHAOS, UN LOTUS QUI VIENT D'ÉCLORE EST LE SYMBOLE D'UNE CIVILISATION QUI CHERCHE SES REPÈRES DANS L'INFINI ET LA CONVICTION.
TAY

JOAN O'BRIEN... UNE DAME NATURE QUI EST DANS LE COSMOS DE L'UNIVERS DE NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS : QUAND JE LA VOIS DANS CES FILMS, JE SUIS SUBJUGUÉE PAR LA FORCE DE SON REGARD : UNE LÉGENDE AU MÊME TITRE QUE ANNE BAXTER ET OLIVIA DE HAVILLAND.
TAY

PEUPLE, DANS LA MESURE, L'ALPHABET COMPRENDS DES ÉVOLUTIONS DE LETTRES DU AUX LANGUES ET AUX TECHNOLOGIES : CONSCIENCE OU CROYANCE, NOUS SOMMES CONFRONTÉ AUX RESPECTS ET AUX RESPONSABILITÉS DES ENVIRONNEMENTS. LA RÉPUBLIQUE EST MA CONVICTION CONTRE LE TYRAN.
TAY

PROVOQUER UN DÉBAT UNIQUEMENT SUR LE RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE ET SUR DES IDÉES QUI PEUVENT INTERPELLER VOTRE ÉLITE GOUVERNEMENTALE ET BANCAIRE EST UNE ERREUR, MONSIEUR LE PRÉSIDENT : IL Y A LES ASPECTS DISTINCTS ENTRE LE MATÉRIEL ET LE FLUCTUEL QUE VOUS NE PERCEVEZ PAS.
TAY

DANS L'ÉVENTUALITÉ D'UNE ÉVOLUTION, IL FAUT PERCEVOIR L'INSTANT QUE UNE POLITIQUE NE DOIT PAS PROVOQUER DES TURBULENCES SOCIALES ET UN AFFAIBLISSEMENT DE LA BOURSE PARISIENNE MAJEUR : IL Y A VRAIMENT EU BEAUCOUP DE MALADRESSES DANS BERCY ET AU COEUR DE L'ÉLYSÉE.
TAY

LA DÉSILLUSION. NOUS VOYONS QUE L'ÉCOLOGIE EST DEVENUE UNE FORME DE DIRE SUR LA MANIÈRE DE GÉRER LA PLANÈTE : AINSI, NOUS PERCEVONS QUE LES CONSCIENCES AIMENT IMPOSER LEURS DIRE SANS PRENDRE EN COMPTE LA SANTÉ DE LA NATURE.
TAY


Donald J. Trump Compte certifié @realDonaldTrump 23 déc.
The only way to stop drugs, gangs, human trafficking, criminal elements and much else from coming into our
Country is with a Wall or Barrier. Drones and all of the rest are wonderful and lots of fun, but it is only a
good old fashioned Wall that works!


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
18 h il y a 18 heures
En réponse à @realDonaldTrump
DANS CES MOTS, VOUS AVEZ RAISON QU'IL FAUT DRESSER UN MUR CONTRE CEUX QUI UTILISENT LE MALHEUR DES UNS POUR SE REMPLIR LEURS ESTOMACS : AVOIR LES COUILLES D'INTERPELLER LES PARADIS FISCAUX ET LES PETITS MEURTRES ENTRE AMIS.
TAY

ASSEZ DE DONNER DE L'ARGENT AUX MILICES OU À CEUX QUI INTERPELLENT L'ÉVOLUTION SUR LE PRÉTEXTE QU'ELLE EST TROP CAPITALISTE OU SIMILAIRE AU GRAND SATAN : DES PEUPLES CROIENT EN LA FAYETTE ET AUX LUMIÈRES. NOW IN GOD WE TRUST.
TAY

CES CINQ MILLIARDS, POUR CE MUR DE PROTECTION, POUR DÉVELOPPER UNE MEILLEUR SÉCURITÉ SOCIALE. CE QUE JE CROIS : COMME AU TEMPS DE FIDEL CASTRO, CERTAINS FERONT VENIR LEURS CIGARES CLANDESTINEMENT ET CORROMPRONT ENCORE PLUS LA SOCIÉTÉ.
TAY


Melania Trump Compte certifié @FLOTUS 25 déc.
Wishing you all a day filled with peace, love and joy. Merry Christmas from


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
18 h il y a 18 heures
En réponse à @FLOTUS @WhiteHouse
MERRY CHRISTMAS, DEAR COUNTRY... THE JOURNEY IS A HOPE FOR THE FUTURE BECAUSE IN GOD WE TRUST. MY WISH IS THE BEST FOR YOU AND ME BECAUSE WE ARE THE PEOPLE... GO TO THE SPACE AND HELP THE PEACE... I LOVE YOU, AMERICA... TAY


Ministerio Interior Compte certifié @interiorgob
10 h il y a 10 heures
#UnDíaComoHoy de hace 40 años se derogó la ley de peligrosidad social y se despenalizó la homosexualidad.
El amor no es delito. El acoso o la discriminación por tu orientación sexual, sí.
Que nadie te impida querer como quieras.
#26D


TicToc by Bloomberg Compte certifié @tictoc 11 déc.
🔊SOUND ON: NASA released audio of Martian winds recorded by the InSight Mars lander

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 16 h
REPUBLICAINES SANS SOMBRER DANS LE DOMAINE DU NAÏF, LES VILLES ET LEURS ÉCONOMIES DOIVENT COMPRENDRE QUE NOUS SOMMES UNE TOILE D'ARACHNIDE OÙ IL Y A DES MILLIONS D'ARAIGNÉES : LE FLUX EST LA SURVIE DE LA SOCIÉTÉ ET LE RESPECT DE LA NATURE DONNE L'ÉVOLUTION ET L'HUMANITÉ.
TAY

LE SYNDROME DU PERCEVOIR N'EST PAS D'AFFAIBLIR LE SENTIMENT. POURTANT, CERTAINS UTILISENT CE SENTIMENT POUR ÉTOUFFER L'ÉTINCELLE D'ÊTRE OU D'INDÉPENDANCE D'UN AVOIR. LE CARACTÈRE MONTRE QUE LE RÈGNE DE LA CUPIDITÉ PRENDS L'ACCENT SUR CELUI DE L'UTOPIE.
TAY

POUR RETROUVER UNE RÉELLE CROISSANCE ÉCONOMIQUE, IL FAUT UN RELÈVEMENT DE LA NATURE PRIVÉE SANS POUR AUTANT DÉTRUIRE LE DEVENIR DU PUBLIC : LE DOMAINE PUBLIC EST LE PILIER DE LA FONCTION PRIVÉ CAR IL IMPLIQUE UNE CONVICTION DE RESPONSABILITÉ DANS LA SOCIÉTÉ ET LE TEMPS.
TAY

LE TEMPS SOUFFLE SUR LE SILENCE ET, LA SOURCE EST LA RÉGION DE LA RÉALITÉ. LA NATURE ET LA RESPONSABILITÉ N'ENGENDRENT PAS TOUJOURS LE BÉNÉFICE ET L'ENGAGEMENT AUTOUR DE SOI CAR IL Y A TOUJOURS DES MORALISATEURS : LE MINISTRE DES FINANCES ET DE L'ÉCONOMIE ET, LES RÉVOLUTIONS.
TAY

LE SPLEEN DU FINANCIER. LE SOLSTICE N'EST PAS AU RENDEZ-VOUS CAR TEL UN VIGNERON OU UN AGRICULTEUR, LA FINANCE EST LIÉE AUX FLUCTUATIONS DU TEMPS ET AUX PRÉVISIONS SATELLITAIRES DES NUAGES : MÊME AVEC UNE RÉELLE EFFICACITÉ, ON NE PEUT ÉVITER L'EFFROYABLE OU SES RUMEURS.
TAY

CELUI QUI NE CHERCHERA PAS AMPUTÉ L'EMPLOI PUBLIC POUR LA FONCTION PRIVÉE OU CELUI QUI NE PONCTIONNERA PAS LE DOMAINE PRIVÉ POUR LE CARACTÈRE PUBLIC, POURRA PRÉTENDRE POUVOIR REDONNER UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE AU MONDE: INVESTIR SUR LES RÉSOLUTIONS ET LEURS RESPONSABILITÉS.
TAY

REDONNER UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE AU MONDE, C'EST DONNER LA RÉPONSE AUX RESPONSABILITÉS : DE L'ENFANT AU RETRAITÉ. ENTENDRE LA NATURE ET SES MOUVEMENTS SANS CHERCHER À LES SYNTHÉTISER. FAIRE FACE AUX JALOUSIE ET AUX AVARICES QU'ENTRAÎNE LA CROISSANCE ET LA RICHESSE.
TAY

MA RÉALITÉ POLITIQUE EST LIÉE AUX RECHERCHES ET AUX AUTRES. EN L'ÉCONOMIE ET L'EXISTENCE, LA JALOUSIE ET L'AVARICE DÉVORENT LA NAÏVETÉ ET LA VAILLANCE. CERTAINS SE DÉSIGNENT POUR NE RIEN FAIRE ET POUR CROQUER LES MEILLEURS FRUITS : LA RÉALITÉ DU QUOTIDIEN DANS LA SOCIÉTÉ.
TAY

-------------------------------------------


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
9 h il y a 9 heures
DANS LES NUANCES DES MOTS, ON VEUT FAIRE CROIRE QUE LA POLITIQUE EST UN MÉTIER : C'EST FAUX. IL Y A DES MEUTES, DES MÉCANISMES, DES GROUPES, DES ENCYCLOPÉDIES CAR SACHEZ QUE LA POLITIQUE EST UN ENSEMBLE DE MÉTIERS OÙ LE CONTEXTE CHERCHE UN COMPTABLE OU UN TRÉSORIER.
TAY

LE MACRONISME... FINIT LA RIGOLADE ET REVENONS À LA RÉALITÉ. ON NOUS A VANTÉ UN PRODUIT QUI EST DEVENU PRÉSIDENT. MAINTENANT, ON NOUS PARLE D'UNE MISE EN RAYON OÙ ON CHERCHE À ÉTIQUETER SA VALEUR. LA PROMOTION FUT EXCEPTIONNEL MAIS SA MISE EN MARCHÉ EST PITOYABLE.
TAY

LORSQUE ON METS EN RAYON DANS UN LEADER PRICE, ON VOIT LA FLUCTUATION DES PRODUITS : DU SURGELÉS À LA BOULANGERIE, DE LA CONSERVE AU CHOCOLAT ET DE LA NATURE À LA FORME. J'AI DONC CHERCHER À COMPRENDRE ET J'AI CHERCHÉ CES INFORMATIONS DANS LES DOMAINES PUBLICS ET PRIVÉS.
TAY

QUAND JE POINTE DU DOIGT LE MACRONISME, JE POURRAI FAIRE DE MÊME AVEC TOUTES LES NUANCES DE LA POLITIQUE. C'EST LE CARACTÈRE HUMAIN QUI DOIT ÊTRE REMIS EN CAUSE ET EN CELA, EMMANUEL MACRON ET SA BANDE SONT UN SUJET D'ANTHROPOLOGIE ASSEZ EXCEPTIONNEL.
TAY

LA POLITIQUE EST UN ENSEMBLE DE CARACTÈRE, DE CIRCONSTANCES ET DE SAVOIR QUI COMPOSENT UN GROUPE POUR FAIRE ENTENDRE UNE MANIÈRE DE DIRE, DE GÉRER ET D'ÉVOLUER. CELA EST LA MANIÈRE DE FAIRE ET C'EST EN CELA QUE IL Y A UN DROIT LAÏC À MANIFESTER EN FRANCE.
TAY

C'EST AINSI QUE LE MACRONISME A DIVERGE DU MANIFESTER... IL A COMMENCÉ PAR LE PORTE À PORTE. ALLEZ VOIR LE CONCITOYEN DANS SA PROPRIÉTÉ ET SON LOGEMENT. CELA NOUS A PARU ANODIN À L'ÉPOQUE MAIS AUJOURD'HUI, JE COMPRENDS MIEUX LEUR MANIÈRE DE PARLER, DE GÉRER ET DE PRÉVENIR.
TAY

AINSI, IL Y A EU UNE ÉMERGENCE D'HUISSIERS DANS LES LOGEMENTS POUR ÉTABLIR UNE POLITIQUE DU DEMAIN : C'EST LE MACRONISME. APRÈS TOUT, DANS LES ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES, LES MILLIARDAIRES SE FONT INVITER PAR DES OUVRIERS : LE MACRONISME A VU LA PÉPITE.
TAY

ON PARLE DE FAIRE ÉTALAGE DES RICHESSES DANS LES ENTREPRISES POUR ÉTABLIR UNE PAIX ET UNE HARMONIE DES SALAIRES. LE CONTRIBUABLE NE POSSÈDERA PLUS DE CONTRASTE EN TERME D'ÉCONOMIE MAIS IL Y AURA TOUJOURS DES INJUSTICES DE PRESTIGES, CHERS MACRONISMES.
TAY

--------------------------------------------

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 9 h il y a 9 heures
LA LAÏCITÉ ET LA RÉVOLUTION SONT LA FORCE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. AUCUNE RESPONSABILITÉ NE POURRA COUPER LA LANGUE DE LA JUSTICE FRANÇAISE ET LE VERBE DU PEUPLE FRANÇAIS. SES SENTIMENTS EN LA NOTION D'HUMANITÉ DES LUMIÈRES FRANÇAISES : L'ÉTHIQUE, L'EXISTENCE ET L'INFINI.
TAY

L'OCÉANIE, L'EUROPE, L'ASIE, L'AMÉRIQUE, L'AFRIQUE ET L'ANTARCTIQUE SONT LES SIX CONTINENTS D'UNE PLANÈTE NOMMÉE L'ÉVOLUTION DE LA TERRE. L'HOMME A CRÉÉ UN SEPTIÈME CONTINENT, C'EST LA POLUTION. EN SON VISITING JUST THIS PLANET, RicaM M'A FAIT PRENDRE CONSCIENCE DE LA FORME.
TAY

------------------------------------------

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
16 h il y a 16 heures
LA MÉMOIRE ET NOS MORTS
LE 11 SEPTEMBRE 2001, NEW YORK.
LE 21 SEPTEMBRE 2001, TOULOUSE.
LE BRUIT ENTRAÎNE LA CIRCONSTANCE ET LES CONVICTIONS DEVIENNENT DES PETITES SORCIÈRES:
LE SPLEEN ET LA RÉALITÉ.
JE VOUS SALUE, COMPAGNONS.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 6 h
DEPUIS CE 11 SEPTEMBRE 2001, NOMBREUSES D'AMITIÉS ET D'ESPÉRANCE DÉCÉDAIENT POUR UN MONDE PLUS RÉEL ET MOINS NARCISSIQUE. JÉRUSALEM EST UNE ÉTAPE CONTRE LE FANATISME CAR ELLE A UN RÔLE MORALE ET DE DROIT EN TANT QUE CAPITALE HISTORIQUE DE ISRAËL ET DE LA PALESTINE.
TAY

DIEU A CONSTRUIT JÉRUSALEM ET LES SOCIÉTÉS L'ONT DÉIFIÉ. CES ATTENTATS SONT UNE DÉIFICATION DES ACTES, DES LETTRES ET DES SOURATES QUI SE SOUCIEZ PEU DU REGARD DE DIEU : CELUI QUI FAIT COULER LE SANG DE ABEL PORTERA LA CICATRICE DE CAIN. NEW YORK EST ABEL.
TAY

L'AFFIRMATION D'UN MONDE DE PROGRÈS N'EST PAS D'ALLER VIOLER DES SYSTÈMES DE VIES COMME MARS OU AILLEURS PAR CE MÊME INTÉRÊT QUI ANIME NOS STYLES DE VIES SUR TERRE. SCIENTIFIQUEMENT, NOUS SOMMES CAPABLE MAIS MORALEMENT, NOUS SOMMES INAPTE : CET ORGUEIL QUI DÉVORE L'ÉTHIQUE.
TAY

POURTANT, LE TERME DE L'ÉCRITURE ET DE CES ÉCONOMIES NOUS POUSSE À DES SCHÉMAS DE CONSTRUCTIONS TEL L'UNIVERS : CETTE DESTRUCTION N'EST PAS DU DOMAINE DE L'HOMME CAR IL EST DANS UN CONTEXTE DU VIVABLE : NOTRE MÉTAPHORE SERA LA CONDITION ET LA RÉALITÉ. TAY

SINGULIER... LE SYSTÈME NOUS POUSSE.

L'EXPLORATION EXIGE DES EXPLOITATIONS. L'HUMANITÉ EST VOUÉE À SE DÉVELOPPER DANS L'ESPACE CAR L'EXPLOITATION DE L'OCÉAN RENDRAIT L'HUMANITÉ AU SEUIL DE LA FAMINE. POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE, LE DEVENIR SPATIALE EST PLUS CRÉDIBLE QUE LE CONFORT OCÉANIQUE.
TAY

L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE EST UNE RÉVOLUTION POUR LE MOMENT ET LE PEUPLE ENTENDS PARLER DES HEURES AFIN DE DISTINGUER LES SILENCES DE MOUVEMENTS TEMPORELS : LE TEMPS EST LE MÊME. C'EST JUSTE LA ROTATION, LA GRAVITÉ ET LA RÉVOLUTION AUQUEL LE CORPS DEVRA S'ADAPTER.
TAY

TOUS CES MÉCANISMES NE SONT PAS EN MARCHE. POURTANT, Y'BECCA LES A MIS EN OEUVRE. CES PHÉNOMÈNES SUR LES ROTATIONS, LES RÉVOLUTIONS ET LES GRAVITÉS MAIS SI LES AMÉRICAINS ONT MARCHÉ SUR LA LUNE : ILS N'ONT PAS UTILISÉ CE SAVOIR POUR AMÉLIORER LA RÉALITÉ DE LEUR PEUPLE.
TAY

HEUREUX D'ÊTRE DE CETTE GÉNÉRATION D'ICARE. POUR APPRENDRE À CONNAÎTRE LE TEMPS, IL Y A LA MUSIQUE ET LA RÉALITÉ. CERTAINS ONT ESSAYÉ D'APPRENDRE À VOLER AVEC L'AIDE DE PARACHUTE, AVEC DES AILES D'ICARE ET D'AUTRES EN JOUANT AVEC LES MOUETTES SUR UN PONT SUSPENDU.
TAY

LE SYSTÈME N'EST PAS DE SE DISTINGUER MAIS DE SE DÉVELOPPER TOUT EN ÉTANT DONNÉ QU'IL Y A TOUJOURS À FAIRE LÀ OÙ ON A ÉTÉ. LE SYSTÈME DE CROISSANCE EST UNE RÉVOLUTION CAR L'ENTRETIEN ÉVOLUE EN FONCTION DES REJETS NATURELS ET DES DÉCHETS DE L'HUMANITÉ.
TAY

LA POUSSIÈRE ÉVOLUE EN FONCTION DE LA MOISISSURE. CELA EST LE PRINCIPE DE VIE DANS L'UNIVERS ET CELA EST L'ESSENCE D'UNE ATMOSPHÈRE. PLUSIEURS PHÉNOMÈNES CONSTITUENT CES PHÉNOMÈNES DE BIOSYNTHÈSES. EN TERME DE PROGRÈS, CELA EST LE PRINCIPE D'UNE ÉVENTUELLE ÉVOLUTION.
TAY

LES ABEILLES ONT SU FAIRE ÉVOLUER TOUT EN AYANT CE PRINCIPE DE PRÉCAUTION ET DE SURVIE. CERTAINS CRITIQUENT LES SOCIÉTÉS DITES NAÏVE MAIS L'ABEILLE N'EST PAS POUR AUTANT PLUS SOTTE QUE LES POLITIQUES DE ROSES ET DE POMMES. L'ABEILLE A SAUVEGARDÉ LES FORÊTS ET LES OCÉANS.
TAY

---------------------------------

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 8 h il y a 8 heures
LA CONSOMMATION D'ÉNERGIE N'EST PAS CE QUI RONGE L'HUMANITÉ : CE N'EST PAS LA RICHESSE QUI MUE LE CONTEXTE ET LE CONCEPT DES SOCIÉTÉS. C'EST LE PARADOXE DU PARAÎTRE ET, AU CONTRAIRE DES ÉPHÉMÈRES QUI DONNENT LA VIE, LA PLUPART DES ESPÉRANCES ENGENDRE LA MORT AVEC CE PRINCIPE.
TAY

DANS LA LUEUR DES LANTERNES, L'OBSCURITÉ CHASSE L'OMBRE ET L'ÉVOLUTION VOLE L'ÉVAPORATION. L'HORIZON DES ÉVÉNEMENTS DÉVORE LA CONSTELLATION DU RENARD ET LE GRAND ORION PORTE LES FLÈCHES DE SON ARC SUR QUIRINUS-JUPITER : LE LATIN VA REPRENDRE SES DROITS SUR LE ROMAIN.
TAY

LA JUSTICE ET LA LAÏCITÉ DÉSIGNE LA HONTE QUI A VIOLÉ LE PEUPLE, LA LIBERTÉ ET LA VICTOIRE. LA PESTE EST SUR LE SEUIL DE SA PORTE CAR L'AYANT ATTRAPÉ DANS L'AUDACE DE SES TRAHISONS. SES LARMES SE SONT ASSÉCHÉS DANS SA QUÊTE DE POUVOIR ET D'HUMILIATION.
TAY

HYÈNE. JE DISTINGUE LE FÉMININ DE S'EST ASSÉCHÉE CAR DANS LES CIRCONSTANCES NOUVELLES, LE VIOL MORALE D'UNE FEMME EST AUSSI GRAND QUE CELUI DU PHYSIQUE. LE FÉMININ N'EST PAS LE JOUET DE LA SÉCURITÉ, DE LA POLITIQUE ET DE LA NATURE.
TAY

LE PROPRE DE LA JUSTICE EST DE MONTRER CES VERBES CAR DEVANT LA FORCE ET LES FORMES DES PHÉNOMÈNES, ELLE DOIT SE RÉINVENTER DEVANT LES MÉFAITS DES NARCISSIQUES, DES AMBITIEUX, DES TRAITES, DES LACHES, DES ASSASSINS POUR LE BIEN DE L'HISTOIRE DE LA GRANDE OURSE OU L'HUMANITÉ.
TAY

L'OURSE. QUIRINUS-JUPITER ENFANTA UN ENFANT À UNE FEMME. LE PÈRE LA CHASSA ET ELLE FUT TRANSFORMÉE EN OURSE. QUIRINUS-JUPITER RECUEILLI L'ENFANT ET EN FIT UN CHASSEUR. QUAND IL ALLAIT TUER SA MÈRE, YAHVÉ LE CHANGEA EN CYGNE. PAR LA SUITE, LA NATURE EN FIT DES CONSTELLATIONS.
TAY

YAHVÉ ÉTAIT FURIEUX ENVERS QUIRINUS-JUPITER :
" TON FILS ALLAIT TUER SA MÈRE PARCE QU'ELLE ÉTAIT OURSE ET LUI CHASSEUR. ".
" TEL ÉTAIT MA VOLONTÉ, DIEU ".
" ALORS, LE LATIN RENVERSERA LE ROMAIN. LA POLITIQUE SERA LA RÉALITÉ DU PEUPLE ET LE CAUCHEMAR DU CITOYEN ".
TAY

------------------------------------

LA GRANDE OURSE RAMÈNE VERS LA RAISON CAR QUIRINUS-JUPITER EST LE PREMIER ROI DE ROME : ROMULUS. YAHVÉ ÉTAIT LÀ PAR LE FAIT DE L'ÉCRITURE DES ÉTRUSQUES ET DES GRECS. L'ANTHROPOLOGIE HUMAINE EST DE VOIR QUE DANS LES MALÉDICTIONS, IL Y A UNE MORALE POUR CONDUIRE À LA GUÉRISON.
TAY

SUR LES ROUTES DU TEMPS, LES VAISSEAUX DU DÉSERT NAVIGUENT DANS LES NOMS DU DIEU UNIQUE. LE CHAMEAU ET LE DROMADAIRE SUIVENT LA TRACE DU SCARABÉE DANS LE CHANT DU CHAOS. AINSI, QUAND, SA TRACE DISPARAÎT; CELA EST LE SIGNAL D'UN NOUVEAU MOUVEMENT OU D'UN DANGER.
TAY

UN JUIF, UN BERBÈRE ET UN ARABE VOULAIT REJOINDRE L'ITALIE ALORS QU'ILS ÉTAIENT À TROIE : MARJINTH, SAHLER ET AAKBAR PRIRENT LA MER ET FURENT ÉMERVEILLÉS PAR LES CÉTACÉS. LA BALEINE ET LE DAUPHIN SONT TELS DES CHAMEAUX ET DES DROMADAIRE : CE SONT DES BOUSSOLE DU TEMPS.
TAY

LES VINGT ANS. LE PRÉNOM DE KIRA EST SLAVE, CELUI DE NINA EST UN CELTE LATINISÉ ET QUAND À MAEVA, IL VIENT DES OCÉANS PROFONDS ET LOINTAINS : CES FEMMES SE BATTIRENT POUR LEURS LIBERTÉS FONDAMENTALES AVEC COURAGE ET DÉTERMINATION : CELA BIEN AVANT ET PENDANT LE MACRONISME.
TAY

-------------------------------------

LA LÉGENDE DES MOUETTES DE LA GARONNE EST NÉE DURANT L'ÉPOQUE DE DOMINIQUE BAUDIS. DURANT L'AFFAIRE ALLÈGRE, JE NAVIGUAIS SUR LE COURS DILLON ET LA RUE PARGAMINIÈRES. C'EST LÀ POUR ME RÉFUGIER DES RUMEURS NÉFASTE QUE J'AI DONNÉ LE PAIN AUX MOUETTES ET AUX CORBEAUX.
TAY

QUAND JE VAIS DONNER DES FLEURS AU MÉMORIAL ARMÉNIEN DE JEAN JAURÈS À TOULOUSE, J'EN DONNE AUSSI AU COQ DU CONSULAT DE TUNISIE. JE LE FAIS DANS UN ESPOIR D'UN DEMAIN ET EN MÉMOIRE DE DOMINIQUE BAUDIS. CE MÉMORIAL EST POUR MOI, UNE PART DE SON ÂME.
TAY

POLICE LA COATIE. C'EST POUR CELA QUE LA POLITIQUE N'EST PAS UNIQUEMENT UN MÉTIER. DES HOMMES Y ONT LAISSÉ LA VIE ET ONT MIS LEUR ÂME POUR DES DEMAINS FRATERNELLES. L'HISTOIRE DU CLANS DES MOUETTES DE TOULOUSE S'EST UNE ÉPINE DANS LE CŒUR ET UN DEMAIN DANS L'ÉPOPÉE.
TAY

-----------------------------------


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 6 h il y a 6 heures
L'INVENTION ET LES POLITIQUES. LE MINISTRE A BESOIN DE SYMBOLE, CELUI DU SPORT ET DE L'ÉDUCATION SOUHAITE LA MÉDAILLE ET DES TROPHÉES. MAIS, UN GOUVERNEMENT PROVISOIRE A BESOIN D'UNE INVENTION POUR CRÉER DES INVESTISSEMENTS : PEU IMPORTE L'IMAGE; TANT QU'IL Y A DU RENDEMENT.
TAY

LA CLARTÉ POUR L'OPINION EST LE RENDEMENT ET SES SYMBOLES : ON A FAIT ET CELA EST ANCRÉ. L'ÉVOLUTION EST COMME LA POUSSIÈRE, ELLE SE MÉTAMORPHOSE EN FONCTION DE LA VALEUR PUBLIC ET DE LA NATURE PRIVÉE. CELA EST LA CIRCONSTANCE UNITAIRE OU LE PROBLÈME.
TAY

THE BLACK HOLE.
DANS UNE SYNTHASE DE TEMPS, LE SIX DEVIENT LE CINQ ET DANS LE PRÉSENT, LE CINQ DEVIENT LE SIX.
DANS LA SYNTAXE DU TEMPS, L'HORIZON DES ÉVÉNEMENTS DISTINGUE LE NUAGE DE L’ÉTOILE. LE TROU NOIR DEVIENT
ALORS UN ALBATROS ET SA MASSE SE FAIT DANS LE DEVENIR DU CONDOR. LA MATIÈRE DEVIENT UN REJET POUR LE DEVENIR DU MYSTÈRE ET DES MASSES.
TAY

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 5 h il y a 5 heures
L'O.N.U ET LES NATIONS. DEVANT CES CIRCONSTANCES ÉCONOMIQUES, LES NATIONS SONT DEVENUES TEL DES NUAGES : CERTAINES SE SONT DIVISÉES, D'AUTRES SE SONT TRANSFORMER EN TEMPÊTE, D'AUTRES ONT DISPARUS ET IL Y A CELLES QUI DEMEURENT.
TAY

 LE TEMPS DU SINGULIER DANS UNE NATION, CELA EST UNE UTOPIE DE L'ANARCHIE, UNE CORRUPTION DE L'ÂME, L'ENTITÉ DU PEUPLE, L'ÉTHIQUE DU NARCISSIQUE, LA NAÏVETÉ DU FOU, LA NOTION DU BON OU LA NOTORIÉTÉ DE LA VEDETTE : JE DIRAI QUE LE SINGULIER, C'EST TOUT CELA.
TAY


------------------------------------

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 7 h
Y'BECCA A DONNÉ DES ENFANTS. LA CRÉATION DES CASQUES BLANCS A DÉMONTRÉ QUE LA PUISSANCE DES ACTES DE SECOURISMES AVAIT UNE RÉELLE AMPLEUR SUR LE PEUPLE. HÉLAS, L'ÉTHIQUE DES AMBITIEUX EST DE DÉTERMINER UN POUVOIR POUR ASSOUVIR LEURS NARCISSISMES.
TAY

LES SOCIÉTÉS ET LA NATURE. UN CONTINENT DE POLLUTION DANS L'OCÉAN PACIFIQUE MAIS IL DOIT Y AVOIR UN ÉQUIVALENT ATMOSPHÉRIQUE : LES GROSSES MASSES RESTENT SUR LES VILLES ET LES MICROPARTICULES S'ÉPARPILLENT DANS L'ATMOSPHÈRE ET LES EAUX. C'EST LE PRINCIPE DE LA POUSSIÈRE.
TAY

L'ÉCONOMIE EST FRAPPÉE DE CE FLÉAU DE LA POUSSIÈRE ET EN CELA, ON A CRÉÉ DES PRODUITS QUI ONT DÉRÉGLÉ LA COUCHE D'OZONE ET CONSTITUER LE RÈGNE DU PLASTIQUE. ON VOUS DIRA QUE LES ENGRAIS SONT MOINS NOCIFS POUR LE BIEN DU TRÉSOR OU LE GRENIER.
TAY

DES PHYSICIENS SONT ENTRAIN D'ÉCOUTER ET D'ÉTUDIER DES PHÉNOMÈNES POUR ENRAYER LE PHÉNOMÈNE DE POUSSIÈRE : AINSI, L'EXTINCTION DE LA POUSSIÈRE POURRAI RENDRE LES CARBURANTS MOINS NOCIFS EN TERMES D'ALLERGIES. PROBLÉMATIQUE : LA POUSSIÈRE EST UNE ABEILLE.
TAY

 SE FORME DANS LE BLACK HOLE DANS LES BASE DU À, JE DISTINGUE L’ÂME DE LA SILHOUETTE ET L'OMBRE DE LA MESURE. UN MAGMA DIGNE DU PLUS BEAU DES CHAOS EST L'ESSENCE DE CES PHÉNOMÈNES QUI CONSTITUENT LES PILIERS DE LA NATURE ET DES MOUVEMENTS : AINSI, LE MOTEUR IMMOBILE ACTIF.
TAY

MOSAÏQUE DE SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:03

18 décembre 2018
BepiColombo a entamé lundi son tout premier tir de routine à propulsion électrique.

http://www.esa.int/Our_Activities/Operations/BepiColombo_s_first_routine_firing_in_space

Après des tests méticuleux sur les quatre propulseurs ioniques de haute technologie de l’engin spatial , l’équipe de la mission a maintenant déclenché l’engin spatial pour son premier «arc» de combustion de propulseur.


Deux propulseurs ioniques
BepiColombo parcourra neuf milliards de kilomètres et réalisera neuf survols sur Terre, Vénus et Mercure, faisant une boucle autour du Soleil 18 fois.

Pour ce faire, la mission ESA / JAXA sera pilotée par 22 arcs de combustion du propulseur, offrant chacun la même accélération avec moins de carburant que les brûlures chimiques classiques à haute énergie qui durent quelques minutes ou plusieurs heures.

Ce premier arc durera deux mois, au cours desquels les "réacteurs à réaction" bleu électrique de BepiColombo guideront l'explorateur sur sa trajectoire interplanétaire et optimiseront son orbite avant son basculement de la Terre en avril 2020.

À 09h35 HEC, avant que les propulseurs ne commencent à tirer, BepiColombo a été «pivoté» dans la position correcte. Au fur et à mesure que son orientation changeait, l'antenne à gain élevé de l'engin spatial pivotait pour maintenir la communication avec les stations au sol sur Terre, capturée dans ce gif capturé par la caméra de surveillance n ° 3.


Les propulseurs de BepiColombo tirent
Ensuite, les panneaux solaires de BepiColombo ont été inclinés pour faire face au soleil, une puissance maximale étant nécessaire pour alimenter les propulseurs ioniques.

Vers 13h45 HEC, BepiColombo a commencé à tirer. L’équipe a observé avec concentration et soulagement que les graphiques montraient que l’engin spatial gagnait du terrain, alors que deux de ses propulseurs passaient du niveau de poussée initial de 75 millinewtons (mN) à 108 mN chacun.


L'équipe sur Terre de BepiColombo célèbre les succès de son tir
Le niveau de poussée maximal prévu par BepiColombo pour l'ensemble du voyage est de 250 mN, avec deux propulseurs tirant chacun à 125 mN. Cela équivaut à 250 fourmis tirant la sonde BepiColombo de 4 tonnes jusqu'à la planète la plus profonde du système solaire!

Cliquez ici pour en savoir plus sur les tests qui ont rendu ce moment clé possible, et revivez le moment même à partir de notre fil Twitter en direct de la journée.

https://twitter.com/i/status/1074584875364204544

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:05

Les équipes aéromédicales de la Force aérienne du 433ème escadron d'évacuation aéromédicale et du 439ème AES complètent un scénario d'entraînement lors d'un vol de démonstration de concept C-5M Super Galaxy AE au départ de Scott AFB, Illinois. (Photo de l'US Air Force par le sergent-chef Joseph Swafford)
17/12/2018 Par: Air Force Master Sgt. Joseph Swafford Partagez cette page
Liens de médias sociaux
Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Partager sur GooglePlus

Email cette page
Autres médias sociaux
Contenu recommandé:

Préparation à la santé
SCOTT AIR FORCE BASE, Ill. - Au cours d'une première semaine de décembre glaciale et sombre, des aviateurs de toute la force se sont associés à la base aérienne Scott, pour tester la capacité du plus gros avion des forces aériennes à effectuer une évacuation aéromédicale lors d'une démonstration de concept. un événement.

L’objectif était d’établir le super galaxie C-5M dans le cadre du programme d’entraînement universel à la qualification pour les forces AE. S'il est certifié avec succès, le C-5M aura la capacité de se déplacer trois fois plus que la capacité actuelle dans une mission par rapport aux autres plates-formes AE.

La preuve de concept a été rendue possible par les récentes améliorations apportées au C-5, ce qui a rendu le compartiment de fret plus adapté aux opérations AE.

«La mise à niveau du moteur a permis à l'avion de produire beaucoup plus de puissance et d'utiliser le jet plus efficacement», a déclaré le Sgt-maître de la Force aérienne. Christopher Boots, évaluateur de l’ingénierie de vol C-5M du 60e groupe opérationnel. «Un autre facteur était le système environnemental qui avait reçu des améliorations. Nous avons maintenant un meilleur contrôle des systèmes et nous sommes en mesure de mieux contrôler l'environnement (température et pression de la cabine) que les utilisateurs d'EA auraient en bas dans le compartiment à bagages. "

Les mises à niveau du C-5M ont permis à la preuve de concept de fonctionner, mais ce sont les innovations des aviateurs qui ont permis sa réalisation.

«L’Armée de l’air dans son ensemble est plus intéressée par l’utilisation plus efficace des ressources dont nous disposons et par la maximisation de la capacité que nous pouvons tirer de différents avions», a déclaré le Major Kevin Simonds, pilote du C-5M du 22e Escadron de transport aérien. «Je pense que ceci est un exemple de cela. C'est également une priorité au sein de la force et du MAJCOM (Commandement de la mobilité aérienne) d'essayer de maximiser notre utilisation des actifs dont nous disposons. "

Avec le passage du département de la Défense à se concentrer sur la concurrence entre puissances importantes et le maintien de l'état de préparation, la plus grande capacité du C-5M pour l'entreprise AE pourrait changer la donne.

Des aviateurs chargent des patients simulés depuis un bus dans un super galaxie C-5M depuis la base aérienne de Travis, en Californie, lors de l'évaluation de la preuve de concept d'évacuation aéromédicale C-5M à Scott AFB, dans l'Illinois. Les aviateurs Active Duty, de la Réserve et de la Garde nationale du Delaware ont collaboré pour tester le compartiment cargo du C-5M dans le but de mettre en place cet avion dans le cadre du programme de formation de qualification universelle pour tous les équipages AE (photo de la US Air Force par le Sgt principal. Joseph Swafford)
Des aviateurs chargent des patients simulés depuis un bus dans un super galaxie C-5M depuis la base aérienne de Travis, en Californie, lors de l'évaluation de la preuve de concept d'évacuation aéromédicale C-5M à Scott AFB, dans l'Illinois. Les aviateurs Active Duty, de la Réserve et de la Garde nationale du Delaware ont collaboré pour tester le compartiment cargo du C-5M dans le but de mettre en place cet avion dans le cadre du programme de formation de qualification universelle pour tous les équipages AE (photo de la US Air Force par le Sgt principal. Joseph Swafford)
«C’était formidable d’observer, de première main, nos aviateurs s’efforçant d’accomplir des progrès novateurs en utilisant nos plates-formes existantes pour s’attaquer à une mission cruciale», a déclaré Air Brig Brig. Général Darren James, directeur des opérations, de la dissuasion stratégique et de l'intégration nucléaire d'AMC. «Le test de la semaine dernière a fourni un apprentissage précieux au fur et à mesure que nous avançons dans l'évaluation des moyens d'accroître notre état de préparation et notre soutien à la Stratégie de défense nationale de 2018.»

La mission C-5M AE n’est pas seulement bénéfique pour la préparation à de futurs conflits, elle sera également bénéfique lors de futures catastrophes naturelles.

«L’utilisation du C-5 pour AE constituera un point central à partir de l’avenir car c’est une autre plate-forme permettant à AE de déplacer des troupes, d’aider aux missions humanitaires et de procéder à des évacuations massives», a déclaré la major Catherine Paterson, 439e Infirmière de vol de l'escadron d'évacuation aéromédicale. «Le simple fait de pouvoir aider les troupes ou les secours humanitaires et de contribuer à cette tâche rend mon travail encore plus excitant et me réchauffe le cœur."

Le C-5M et l'équipage d'aviateurs en service actif sont venus de Travis AFB, en Californie. Ils ont été rejoints dans la preuve de concept par d'autres aviateurs et civils en activité d'AMC, Scott AFB et le 43ème AES à Pope Army Air Field, en Caroline du Nord. Les équipes de réserve du 439e SEA de la base de la réserve aérienne de Westover, dans le Massachusetts, et du 433e SEA de la base commune de San Antonio, au Texas, se sont également jointes à elles. Enfin, l'équipe a inclus la 142ème AES avec la Delaware Air National Guard, ce qui en a fait un effort de force total.

Cet effort a permis de normaliser la formation et de renforcer la préparation aux missions opérationnelles.

«Il est toujours bénéfique de faire travailler toute la force en une seule équipe», a déclaré Paterson. «Vous apprenez toujours de nouvelles choses en travaillant avec des personnes d'horizons différents. Vous obtenez différentes idées, différents concepts et vous travaillez ensemble dans le seul but de ramener des troupes à la maison en toute sécurité. ”

La preuve de concept testant avec succès le service cargaison en tant qu'option viable pour les missions AE, la communauté AE attend que l'armée de l'air certifie l'utilisation de la plate-forme avant que le C-5M ne fasse officiellement partie de sa mission.

«Nous avons fait beaucoup de progrès au cours des huit derniers mois», a déclaré le major de l'armée de l'air, John Camacho-Ayala, chef de la division centrale de l'AMC aux opérations et à la formation en matière d'évacuation aéromédicale. "Je pense que dans un avenir proche, nous aurons certainement un C-5 dans notre arsenal et une partie de nos systèmes d'armement pour l'entreprise AE."

Une fois toutes les certifications terminées, la communauté AE obtiendra son plus grand allié à ce jour avec le plus gros avion de la Force aérienne.

L'importance d'avoir ce grand allié n'a pas été perdue pour ceux qui ont participé aux événements de la semaine. «Je peux dire oui! J'y étais au tout début du C5 (test AE) pour apporter une aide et apporter une contribution au dépannage des questions », a déclaré Paterson. «Et pour que AE soit présent sur cet avion, si possible, opérationnel et transportant des troupes, afin que nous puissions le faire. Je veux dire qu'il n'y a rien de plus gratifiant que de revenir sur votre carrière et de dire que je faisais partie de l'histoire. "

https://health.mil/News/Articles/2018/12/17/Super-Galaxy-Aeromedical-evacuation-biggest-ally
https://www.dvidshub.net/news/303761/super-galaxy-aes-biggest-ally

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:06

L'expérience la plus cool de l'univers...

La Station spatiale internationale, présentée ici en 2018, abrite de nombreuses expériences scientifiques, notamment le laboratoire Cold Atom de la NASA. Credit: NASA

Quel est l'endroit le plus froid auquel vous puissiez penser? Les températures un jour d’hiver en Antarctique plongent aussi bas que -120 ° F (-85 ° C). Sur le côté obscur de la Lune, ils ont atteint -280 ºC (-173 ºC). Mais dans le laboratoire Cold Atom de la NASA sur la Station spatiale internationale, les scientifiques créent quelque chose d’encore plus froid.

Le laboratoire Cold Atom (CAL) est la première installation en orbite à produire des nuages ​​d'atomes "ultra-froids" pouvant atteindre une fraction de degré au-dessus du zéro absolu: -279 ° F (-459 ° F), la température la plus froide à laquelle une matière puisse parvenir. Rien dans la nature n’est connu pour atteindre les températures atteintes dans des laboratoires comme CAL, ce qui signifie que l’installation en orbite est régulièrement la tache la plus froide de l’univers.

Le laboratoire Cold Atom de la NASA sur la Station spatiale internationale est régulièrement l’endroit le plus froid connu de l’univers. Mais pourquoi les scientifiques produisent-ils des nuages ​​d’atomes à une fraction de degré au-dessus de zéro absolu? Et pourquoi ont-ils besoin de le faire dans l'espace? La physique quantique, bien sûr.

Sept mois après son lancement du 21 mai 2018 à la station spatiale depuis l'installation de vol de Wallops de la NASA en Virginie, CAL produit quotidiennement des atomes d'ultracold. Cinq équipes de scientifiques effectueront des expériences sur CAL au cours de sa première année et trois expériences sont déjà en cours.

Pourquoi refroidir les atomes à un niveau aussi bas? Les atomes à température ambiante glissent généralement comme des colibris hyperactifs, mais les atomes ultra-froids bougent beaucoup plus lentement que même un escargot. Les spécificités varient, mais les atomes ultra-froids peuvent être plus de 200 000 fois plus lents que les atomes à la température ambiante. Cela ouvre de nouvelles façons d’étudier les atomes ainsi que de nouvelles façons de les utiliser pour étudier d’autres phénomènes physiques. L'objectif scientifique principal de CAL est de mener des recherches en physique fondamentale - pour tenter de comprendre le fonctionnement de la nature aux niveaux les plus fondamentaux.

"Avec CAL, nous commençons à comprendre vraiment comment les atomes se comportent en microgravité, comment les manipuler, en quoi le système est différent de ceux que nous utilisons sur Terre", a déclaré Rob Thompson, physicien des atomes froids à la NASA. Jet Propulsion Laboratory à Pasadena, en Californie, et le scientifique de mission pour CAL. "Toutes ces connaissances permettront de jeter les bases d'un futur avenir de la science de l'atome froid dans l'espace, j'espère."

Les laboratoires sur Terre peuvent produire des atomes ultra-froids, mais au sol, la gravité attire les nuages ​​d'atomes refroidis et ceux-ci tombent rapidement, ne laissant aux scientifiques que des fractions de seconde pour les observer. Les champs magnétiques peuvent être utilisés pour "piéger" les atomes et les maintenir immobiles, mais cela limite leur mouvement naturel. En microgravité, les nuages ​​d'atomes froids flottent beaucoup plus longtemps, ce qui permet aux scientifiques de mieux comprendre leur comportement.

Le processus de création des nuages ​​d'atomes froids commence par des lasers qui commencent à baisser la température en ralentissant les atomes. Les ondes radio coupent les membres les plus chauds du groupe, abaissant encore la température moyenne. Enfin, les atomes sont libérés d'un piège magnétique et autorisés à se dilater. Cela provoque une chute de pression qui, à son tour, provoque naturellement une autre baisse de la température du nuage (le même phénomène qui provoque une sensation de froid dans une boîte d’air comprimé après utilisation). Dans l'espace, le nuage a plus de temps pour s'étendre et atteindre ainsi des températures encore plus basses que celles pouvant être atteintes sur Terre - jusqu'à environ dix milliards de degrés au-dessus du zéro absolu, voire même moins.

Les installations d'atomes ultra-froids sur Terre occupent généralement une pièce entière et, dans la plupart des cas, le matériel est laissé à l'air libre, ce qui permet aux scientifiques de régler l'appareil au besoin. La construction d'un laboratoire à atomes froids pour l'espace pose plusieurs problèmes de conception, dont certains modifient la nature fondamentale de ces installations. Tout d'abord, il y avait un problème de taille: CAL se rendait à la gare en deux morceaux: une boîte en métal un peu plus grande qu'un mini-réfrigérateur et une seconde de la taille d'une valise de cabine. Deuxièmement, CAL a été conçu pour être utilisé à distance depuis la Terre. Il a donc été construit comme une installation entièrement fermée.

CAL propose également un certain nombre de technologies qui n’ont jamais été pilotées dans l’espace, telles que les cellules à vide spécialisées qui contiennent les atomes, qui doivent être scellées si étroitement que pratiquement aucun atome errant ne peut y pénétrer. Le laboratoire devait pouvoir résister les secousses du lancement et les forces extrêmes subies lors du vol vers la station spatiale. Il a fallu plusieurs années aux équipes pour développer un matériel unique capable de répondre aux besoins précis de refroidissement des atomes dans l'espace.

"Plusieurs parties du système ont nécessité une refonte, et certaines parties se sont cassées comme jamais auparavant", a déclaré Robert Shotwell, ingénieur en chef à la direction de la division Astronomie, physique et technologie spatiale de JPL et responsable du projet CAL. "L’installation a dû être complètement déchirée et réassemblée trois fois."

Tous les efforts et la résolution des problèmes depuis la création de la mission en 2012 ont concrétisé la vision de l'équipe CAL en mai dernier. Les membres de l’équipe CAL ont discuté en direct avec les astronautes Ricky Arnold et Drew Feustel à bord de la Station spatiale internationale de l’installation du Cold Atom Laboratory, la deuxième installation à base d’atomes ultra-froids jamais exploitée dans l’espace. espace pour plus que quelques minutes. En cours de route, CAL a également satisfait à la configuration minimale requise par la NASA pour que cette mission soit considérée comme un succès et constitue un outil unique permettant de sonder les mystères de la nature.

Conçu et construit au JPL, CAL est parrainé par le programme de la Station spatiale internationale du Johnson Space Center de la NASA à Houston et par la division Recherche et applications dans le domaine de la vie et des sciences physiques (SLPSRA) de la Direction de la mission Exploration humaine et opérations de la NASA au siège de la NASA à Washington. .


Contact médias

Calla Cofield
Jet Laboratoire de propulsion, Pasadena, Californie
626-808-2469
calla.e.cofield@jpl.nasa.gov

2018-294

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7311&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=coldatom20181220-1

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:11

https://twitter.com/i/status/1078417600282050560

Titre Mont Triglav, Slovénie
Publié le 14/12/2018 10:00
Le droit d'auteur contient les données Copernicus Sentinel modifiées (2018), traitées par l'ESA, CC BY-SA 3.0 IGO
La description
Le satellite Copernicus Sentinel-2A nous emmène au-dessus du mont Triglav en Slovénie. A 2800 m d'altitude, la montagne est la plus haute du pays et une source importante de fierté nationale, même avec son blason slovène. Milan Kucan, l’ancien président, a déclaré un jour que c’était le devoir de chaque compatriote et femme de gravir la montagne au moins une fois dans leur vie.

La montagne enneigée est visible au centre de l'image, flanquée de la station touristique très prisée de Bled à l'ouest. Cette petite ville est une base appréciée des skieurs en hiver et des amateurs de sports nautiques en été qui profitent au maximum du lac alpin du même nom.

Dans la partie inférieure droite de cette image aux couleurs vraies, nous voyons la capitale de la Slovénie, Ljubljana, qui abrite un peu moins de 300 000 habitants et le centre culturel, administratif et économique du pays. Célèbre pour ses valeurs environnementales, la ville a été nommée Capitale verte de l'Europe en 2016. Cela s'explique par le déplacement de la voiture vers les transports publics, par les zones piétonnes de la ville et par les efforts concertés déployés pour préserver et protéger les espaces verts.

La Slovénie est bordée par l'Autriche, l'Italie, la Croatie et la Hongrie. En haut à droite de l'image, vous pouvez voir Klagenfurt, la capitale de la province autrichienne de Carinthie, au sud de l'Autriche, située au bord du lac Wörthersee. Parfois désignée comme la Caraïbe des Alpes, la région des lacs est l’endroit où le célèbre compositeur autrichien Gustav Mahler a écrit certaines de ses symphonies les plus connues.

Les données Sentinel-2 peuvent être utilisées pour surveiller l'agriculture, la biodiversité et les eaux côtières et intérieures, contribuant ainsi à fournir la couverture et la fourniture des données nécessaires au programme européen de surveillance de l'environnement Copernicus.

Cette image, qui a été capturée le 6 mai 2018, est également présentée dans le programme vidéo Earth from Space .

http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2018/12/Mount_Triglav_Slovenia

https://twitter.com/i/status/1078097545413431296

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:28

Le grand oncle Willie reçoit son Purple Heart 100 ans après sa mort lors de la Première Guerre mondiale
Par Diane Bell
via le site Web du journal San Diego Union Tribune

Dans son documentaire, "Ils ne vieilliront pas", basé sur des séquences de film de la Première Guerre mondiale, Peter Jackson, le réalisateur du "Seigneur des Anneaux", a expliqué que son grand-père s'était réellement battu dans la guerre. Il a offert cette explication pour expliquer pourquoi il avait accepté le projet.

«Je pense que c'est bien si nous pouvons nous arrêter un instant et y penser un moment, car ils font partie de notre famille, de nous. Nous avons toujours leur ADN… arrêtons-nous un instant dans notre vie moderne et réfléchissons à ce qu'ils ont vécu », a-t-il déclaré à la télévision des Forces britanniques.

C'est une citation de Robert Knight, expert en comptabilité de Poway, qui explique pourquoi il a demandé la cérémonie de remise du prix Purple Heart à son grand-oncle William James Williams, cent ans après sa mort, lors de l'attaque allemande de la Première Guerre mondiale par un sous-marin allemand.

Williams avait été l'un des chanceux qui, contrairement à ses frères plus jeunes, n'avait pas été mobilisé lorsque les États-Unis sont entrés dans la guerre. Mais quand un appel est lancé au début de 1918 pour que des machinistes s'engagent dans l'effort de guerre des garde-côtes - qui avaient été placés sous la juridiction de la US Navy -, son meilleur ami de Muskegon, dans le Michigan, s'est inscrit.

Moins de sept mois plus tard, son ami Francis «Frank» Scott et lui-même avaient péri au large des côtes du pays de Galles lorsque leur garde-côte de la Garde côtière, Tampa, d'une longueur de 200 mètres, fut torpillé. C'était une mission d'escorter des convois de ravitaillement de Gibraltar au sud de l'Angleterre et du pays de Galles. Seuls trois corps ont été retrouvés dans l'épave.

Ce n’est que lorsque le Président Harry S. Truman a élargi l’éligibilité au Purple Heart pour les membres de la Marine, du Corps des Marines et de la Garde côtière jusqu'en 1917 que les 115 membres d’équipage de Tampa, décédés avec les 16 passagers du Tampa, sont devenus éligibles pour Purple Hearts. La médaille est réservée aux personnes blessées ou tuées pendant la guerre.

Et ce n’est qu’il ya six ans environ, lorsque Knight a commencé ses recherches sur sa généalogie, qu’il est tombé sur le parcours de son grand-oncle. «Willie est mort pendant la Première Guerre mondiale», était tout ce qu'il avait entendu au fil des ans par d'autres membres de la famille, y compris sa grand-mère, la soeur cadette de Willie.

https://www.worldwar1centennial.org/index.php/communicate/press-media/wwi-centennial-news/5724-great-uncle-willie-gets-his-purple-heart-100-years-after-his-death-in-world-war-i.html?utm_medium=email&utm_source=govdelivery
http://www.tribpub.com/gdpr/sandiegouniontribune.com/

et,

Les ingénieurs d'InSight ont créé un jardin de pierres martiennes...

Les ingénieurs s'exercent au déploiement d'instruments InSight dans un laboratoire du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie. Plusieurs d'entre eux portent des lunettes de soleil pour bloquer les lumières jaune vif dans l'espace de test, qui imitent la lumière du soleil telle qu'elle apparaît sur Mars.Image Crédit: NASA / JPL-Caltech / IPGP
›Image complète et légende
Le atterrisseur InSight de la NASA devrait installer son premier instrument scientifique sur Mars dans les prochains jours. Mais les ingénieurs ici sur Terre ont déjà vu cela se produire - la semaine dernière.

À l'instar du rover Curiosity de la NASA, InSight dispose d'un modèle de travail grandeur nature au laboratoire de propulsion par réaction de l'agence à Pasadena, en Californie. Cet atterrisseur sœur, baptisé ForeSight, permet à l'équipe de tester toutes les opérations avant qu'elles ne se produisent sur Mars.

Afin de s’exercer à la manière dont InSight placera ses instruments, les ingénieurs de JPL ont construit un jardin de roches martiennes inspiré d’images provenant des caméras de l’engin spatial. L'équipe a ratissé, pelleté et tapissé un lit de grenat broyé destiné à simuler le sable martien. Ils appellent la mise en forme de ce matériau ressemblant à du gravier "Marsforming".


Une couche de grenat de quatre pouces (10 centimètres) a été ajoutée à l'espace du laboratoire afin de faire correspondre la hauteur et la pente de la surface devant InSight. Les casques de réalité augmentée Donning ont permis à l’équipe de projeter des modèles numériques de terrain du site d’atterrissage sur le banc d’essai, en vérifiant s’ils devaient aspirer davantage de gravier dans l’espace ou le lisser. Des blocs de bois marquaient le périmètre des zones où le sismomètre et la sonde de flux de chaleur de l'atterrisseur pouvaient être placés; Des caméras de précision en laboratoire ont été utilisées pour mesurer chaque caractéristique qu’elles avaient l’intention de reproduire. Il a fallu environ quatre heures pour imiter tous les détails, y compris des cailloux ou des rochers de plus d'un pouce (2 centimètres).

Les gros rochers présentent divers défis, à la fois pour l’atterrisseur et pour les instruments qu’il placera sur la surface de la planète. L’équipe doit veiller à ce que les attaches chargées de fils électriques qui relient les instruments à l’engin spatial ne se coincent pas ou ne se frottent pas contre un rocher pointu. Heureusement, une image composite de l'espace de travail publiée la semaine dernière a révélé que la zone était lisse et largement exempte de roches, rendant le travail plus facile que prévu.

"C'est formidable pour la science que nous voulons faire", a déclaré Marleen Sundgaard de JPL, qui dirige le travail au banc d'essai. "C'est le parking plat que l'équipe de débarquement nous a promis. Vous calculez la probabilité qu'il y ait des cailloux dans la zone et espérez que les chances vous soient favorables."

Les chances sont très favorables pour InSight. "Tout autour de nous, des roches ont été éjectées des cratères voisins. Elles peuvent être lancées à travers le paysage, en fonction de la taille de l'impact", a déclaré Nate Williams, chercheur postdoctoral du JPL travaillant pour la mission. "Heureusement, il n'y a pas beaucoup de cailloux juste devant nous."

À environ 70 pieds (21 mètres) de l’atterrisseur, se trouve un champ de petits rochers qui auraient rendu la formation de Mars plus difficile, a déclaré Williams. Il a prêté son attention au travail du géologue en sélectionnant des échantillons de roche pour le banc d'essai qui correspondent à la taille, à la forme et aux emplacements de ceux situés près d'InSight.

En glissant sur les micro-casques Microsoft HoloLens, l'équipe a pu voir une surface martienne rouge vif avec des lignes de contour bleues modelées sur le terrain devant InSight sur Mars. Il s’agissait d’une nouvelle utilisation des HoloLens pour JPL, a déclaré Parker Abercrombie de Ops Lab , le groupe JPL qui fournit cette modélisation numérique. Au cours des dernières années, les scientifiques du mobile Curiosity de la NASA ont utilisé les HoloLens conjointement avec un logiciel personnalisé appelé OnSight. Cela leur permet de "marcher" sur Mars et de décider de ce qu'il faut étudier ensuite.

Chaque réalisme supplémentaire dans le laboratoire crée un test plus fiable. L’équipe a passé la fin de semaine dernière à commander chaque mouvement du bras robotique de ForeSight, en veillant à ce que les attaches de l’instrument restent à l’écart de toutes pierres. Le lundi matin, ils avaient confirmé les emplacements préférés de l'équipe scientifique: environ 1,6 mètre (5,4 pieds) directement devant l'atterrisseur pour le sismomètre. La sonde de flux de chaleur sera placée à peu près à la même distance de l'atterrisseur, mais à environ 1,2 mètre (4 pieds) à gauche du sismomètre.

Les commandes pour installer le sismomètre InSight sont envoyées sur Mars aujourd'hui. Dans quelques jours, Sundgaard et son équipe attendent de voir les premières images de leur travail recréées de manière robotique sur la planète rouge.

À propos d'InSight

JPL gère InSight pour la direction des missions scientifiques de la NASA. InSight fait partie du programme Discovery de la NASA, géré par le Marshall Space Flight Center de l'agence à Huntsville, en Alabama. Lockheed Martin Space à Denver a construit la sonde InSight, y compris son étage de croisière et son atterrisseur, et prend en charge les opérations de la sonde pour la mission.

Un certain nombre de partenaires européens, dont le Centre national d'études spatiales (CNES) et le Centre aérospatial allemand (DLR), en France, soutiennent la mission InSight. Le CNES et l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) ont fourni à l’ instrument SEIS (Experiment sismique pour les structures intérieures ) une contribution significative de l’Institut Max Planck de recherche sur le système solaire (MPS) en Allemagne, de l’Institut suisse de technologie (ETH) ) en Suisse, Imperial College et Oxford University au Royaume-Uni et JPL. DLR a fourni le package de flux de chaleur et de propriétés physiques ( HP 3) instrument, avec d'importantes contributions du Centre de recherche spatiale (CBK) de l'Académie polonaise des sciences et d'Astronika en Pologne. Le Centro de Astrobiología (CAB) espagnol a fourni les capteurs de vent.

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7309&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=insight20181218-1

Contact médias

Andrew Good
Laboratoire de propulsion par jet, Pasadena, Californie
818-393-2433
andrew.c.good@jpl.nasa.gov

2018-291

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   Ven 28 Déc à 8:36

24 décembre 2018
Le GomX-4B de la taille d'une boîte de céréales - le plus petit CubeSat encore en vol de l'ESA - a achevé sa mission pour l'Agence en testant de nouvelles technologies miniaturisées, notamment: la communication de liaison intersatellite avec son jumeau GomX-4A, un imageur hyperspectral, un suiveur stellaire et un butane. système de propulsion à base.

«Cette petite mission aux multiples facettes a très bien fonctionné en vol», explique Roger Walker, qui supervise le Technology CubeSats de l' ESA . «Ses résultats démontrent que les CubeSats européens sont maintenant prêts pour un déploiement opérationnel, en tant que première génération de constellations CubeSat en orbite terrestre basse pour diverses applications.


GomX-4 paire
«Notre revue d'après vol a donc déclaré que la mission de démonstration en orbite de l'ESA était un succès, mais en réalité, l'histoire de GomX-4B est loin d'être terminée. GomSpace , le fabricant du satellite, continue à exploiter le nanosatellite, tandis que la filiale de GomSpace au Luxembourg sera chargée de l’exploitation de la mission. ”

Beaucoup plus rapide à construire et moins coûteux à lancer que les satellites traditionnels, l'ESA utilise CubeSats, basé sur des boîtiers normalisés de 10 cm, pour tester de nouvelles technologies dans l'espace.

GomX-4B était le premier CubeSat à six unités de l'ESA, deux fois plus grand que son prédécesseur, le GomX-3, construit pour l'ESA par GomSpace à Aalborg, au Danemark, également constructeur de GomX-4A pour le ministère danois de la Défense. La paire CubeSat a été lancée le 2 février à Jiuquan, en Chine.


Propulseurs butane
GomX-4B a utilisé son système de propulsion à gaz froid au butane pour s'éloigner de son avion jumeau, volant jusqu'à 4500 km dans une géométrie fixe - une limite fixée par la courbure de la Terre, et représentative de l'espacement prévu de la constellation CubeSat - pour tester les liaisons radio intersatellite permettant transfert rapide de données de la Terre entre satellites et retour sur Terre.

Fourni par la branche suédoise de GomSpace, le système de propulsion permet au CubeSat d’ajuster sa vitesse orbitale de manière contrôlée à un total de 10 m / s - une vitesse équivalente à celle d’un ballon de football.


Imagerie hyperspectrale
«Malgré toutes nos manœuvres orbitales, le GomX-4B a encore beaucoup de carburant», commente Roger. "Sur les 130 grammes de butane d'origine, seuls 13 grammes ont été consommés pendant la mission."

Dans une autre première, GomX-4B a acquis les premières images hyperspectrales de la Terre d’un CubeSat. Cosine Research aux Pays-Bas et ses partenaires ont construit l' imageur HyperScout à la taille d'une main pour l'ESA. Cela divise la lumière qu'il reçoit en plusieurs longueurs d'ondes adjacentes étroites, ce qui permet de recueillir une mine de données environnementales.


HyperScout
La mission a également prouvé que le traitement des images hyperspectrales peut être effectué à bord, afin de réduire la quantité de données devant être transmises sur Terre. L'acquisition d'images de haute qualité nécessite une bonne précision de pointage et une bonne stabilité. C'est pourquoi le GomX-4B a également testé un suiveur d'étoiles miniaturisé développé par le fabricant néerlandais de CubeSat, ISIS, afin de s'orienter de manière optimale autour de son champ d'étoiles, en se tournant à l'aide de roues à réaction à rotation rapide.


Satellite dans une valise
Une dernière charge expérimentale expérimentale a rassemblé des données sur l’effet des radiations orbitales sur les mémoires des ordinateurs .

La grande quantité de données de vol renvoyées par la mission est en cours d'analyse en tant que source des leçons apprises pour guider le développement des missions CubeSat suivantes, à commencer par GomX-5 dont la conception à 12 unités débutera le mois prochain à GomSpace.


Roger Walker avec le modèle GomX-4B
Les missions GomX sont financées principalement par le Danemark dans le cadre du volet "Mouches" du programme de technologie de soutien général de l'ESA afin de développer et de démontrer des technologies spatiales de pointe.

L' ESA dispose d' un trio de technologie CubeSat de Belgique prévue pour voler au cours de la nouvelle année: Qarman de recueillir des données de rentrée atmosphérique, Simba pour surveiller le budget de rayonnement de la Terre et Picasso pour surveiller la troposphère et la stratosphère.

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Engineering_Technology/Mission_accomplished_for_ESA_s_butane-propelled_CubeSat

Science décalée : pourquoi les doigts se fripent-ils dans l’eau ?

Bien souvent, les enfants demandent pourquoi leurs doigts se fripent lorsqu'ils prennent un bain. Les parents pourront enfin leur apporter une réponse : ce serait pour mieux agripper les objets humides. Des explications plus ou moins convaincantes...

Ce serait peut-être le fruit de l'évolution. Pour attraper plus efficacement les objets humides ou aquatiques, nos mains se seraient adaptées en créant des sillons à l'extrémité des doigts. Ce sont plus ou moins les conclusions de chercheurs britanniques de l'université de Newcastle, qui apportent une réponse à une question ancienne. Certaines zones d'ombre persistent néanmoins.

Le contexte : le système nerveux derrière les doigts fripés
Après un long bain ou une séance de natation, le constat est le même : les doigts se fripent. Pendant longtemps, on a accusé le phénomène d'osmose de forcer l'eau à pénétrer l'épiderme à l'extrémité des doigts, conférant ce profil ridé caractéristique.

Mais ce concept a été balayé en 2011 par des scientifiques américains, révélant que ce processus est sous l'influence du système nerveux. Ils ont en effet remarqué qu'après une exposition prolongée des membres dans l'eau, les nerfs induisaient la diminution du diamètre des vaisseaux sanguins situés au bout des doigts. Ces derniers perdent alors en volume tandis que la peau a toujours la même surface, expliquant alors l'apparition de sillons.

Si une telle mécanique est contrôlée par le corps, les auteurs ont supposé qu'elle constituait un avantage évolutif qui a été conservé génération après génération. Mais que peuvent nous conférer des doigts fripés ? Ils ont émis l'hypothèse qu'à l'instar des rainures des pneus de voiture, un tel phénomène augmentait notre adhérence sur des surfaces humides.

Sauf que cette théorie n'avait jamais été testée. C'est désormais chose faite : des scientifiques britanniques font part de leurs conclusions dans la revue Biology Letters.

L’étude : doigts fripés, ou des sillons pour une meilleure adhésion
Pour cette expérience, 20 volontaires ont accepté de faire office de cobayes. Leur tâche consistait à récupérer 39 billes de verre et 6 plombs de pêche avec la main droite, à les faire passer à travers un orifice pour les récupérer avec la main gauche, avant de les déposer un à un dans une nouvelle boîte. L'exercice était mené sur une table ou dans un aquarium, avec les mains sèches ou après les avoir exposées 30 minutes dans une eau à 40 °C, de manière à friper les doigts.


En exposant ses mains suffisamment longtemps dans l'eau, des rides apparaissent sur le bout des doigts. Alors que l'on pensait que ce phénomène était dû à une pénétration de l'eau dans l'épiderme de cette partie du corps en perpétuel renouvellement, il semblerait plutôt que le système nerveux en soit à l'origine. © Paha_l, StockFreeImages.com
En exposant ses mains suffisamment longtemps dans l'eau, des rides apparaissent sur le bout des doigts. Alors que l'on pensait que ce phénomène était dû à une pénétration de l'eau dans l'épiderme de cette partie du corps en perpétuel renouvellement, il semblerait plutôt que le système nerveux en soit à l'origine. © Paha_l, StockFreeImages.com

Aucune différence dans les performances n'a été enregistrée lorsque les objets étaient secs. En revanche, les doigts ridés se sont avérés plus adroits pour transférer billes et plombs : en moyenne, les volontaires ont mis 12 % de temps en moins pour réaliser la tâche. L'hypothèse semble donc validée.

Néanmoins, l'étude ne révèle pas le mécanisme sous-jacent. Pourquoi les doigts ont-ils plus de prise sur les objets mouillés lorsqu'ils sont fripés ? Est-ce dû à une meilleure circulation de l'eau dans les sillons, améliorant ainsi l'adhérence, comme pour les pneus ? Est-ce parce que l'exposition prolongée dans l'eau prive temporairement du peu d'huile retrouvé au bout des doigts, évitant ainsi que l'objet tenu ne glisse entre les mains (ou entre les pieds) ? Une question à laquelle aucune réponse n'a encore été trouvée.

L’œil extérieur : les doigts fripés, une utilité biologique ?
D'autres interrogations ont alors été soulevées. Cela revêt-il réellement un intérêt pour la survie de l'espèce au point que ce critère ait été systématiquement sélectionné ? Certains imaginent déjà que les doigts fripés nous auraient permis de pêcher davantage à mains nues, en agrippant plus fortement les poissons.

Une théorie séduisante mais probablement trop simpliste, car l'Homme ramène beaucoup plus de prises lorsqu'il utilise le harpon, le filet ou l'hameçon. De plus, comme les auteurs l'ambitionnent, il faut définir si les cousins primates disposent également de cette capacité pour déterminer son origine évolutive. Problème : en règle générale, les singes évitent l’eau. Un tel avantage leur serait donc très peu utile. Comme pour l'Homme finalement, dans la mesure où les plissements des doigts disparaissent vite lorsque les mains ne sont plus plongées dans l'eau.

Les auteurs imaginent également qu'un tel processus pourrait découler des effets collatéraux d'une bizarrerie du système nerveux. Une possibilité, quand on sait que certains éléments anatomiques ou physiologiques n'ont pas trouvé d'explication rationnelle (comme l'existence de tétons chez les hommes, qui n'allaitent pas, contrairement aux femmes). Alors, les doigts fripés, hasard de l'évolution ou mécanisme indispensable à la survie de nos ancêtres ?

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/science-decalee-science-decalee-doigts-fripent-ils-eau-43961/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20180723-%5BACTU-Science-decalee-:-pourquoi-les-doigts-se-fripent-ils-dans-l-eau--%5D

La mission Juno de la NASA propose une visite infrarouge du pôle Nord de Jupiter.
https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7096&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=NASAJPL&utm_content=juno20180411-1

Cette image 3D infrarouge du pôle nord de Jupiter a été dérivée de données recueillies par l'instrument Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM) à bord du vaisseau spatial Juno de la NASA. Crédit image: NASA / JPL-Caltech / SwRI / ASI / INAF / JIRAM
›Agrandir l'image
Les scientifiques participant à la mission Juno de la NASA à Jupiter ont partagé un film en 3D infrarouge décrivant des cyclones et des anticyclones densément chargés qui pénètrent dans les régions polaires de la planète, ainsi que la première vue détaillée d'une dynamo, ou moteur, alimentant le champ magnétique de n'importe quelle planète. Celles-ci figurent parmi les éléments dévoilés lors de l’Assemblée générale de l’Union européenne des géosciences, tenue à Vienne (Autriche) le mercredi 11 avril.


Dans cette animation, le spectateur est pris très au-dessus du pôle nord de Jupiter pour illustrer les aspects en 3D du cyclone central de la région et des huit cyclones qui l'entourent. Le film utilise des images dérivées de données collectées par l'instrument Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM) à bord de la mission Juno de la NASA lors de son quatrième passage sur l'immense planète. Les caméras infrarouges sont utilisées pour détecter la température de l'atmosphère de Jupiter et pour comprendre le fonctionnement des puissants cyclones aux pôles de Jupiter. Dans l'animation, les zones jaunes sont plus chaudes (ou plus profondes dans l'atmosphère de Jupiter) et les zones sombres sont plus froides (ou plus élevées dans l'atmosphère de Jupiter). Sur cette image, la "température de luminosité" la plus élevée est d'environ 260 K (environ -13 ° C) et la plus basse, environ 190 K (environ -83 ° C). Le "

Les scientifiques de la mission Juno ont pris les données collectées par l'instrument de cartographie auriculaire à infrarouge Jovian (JIRAM) et ont généré le survol en 3D du pôle nord du monde de Jovian. En imagerie dans la partie infrarouge du spectre, JIRAM capte aussi bien la lumière qui émerge du fond de Jupiter, de nuit comme de jour. L'instrument sonde la couche météorologique jusqu'à 50 à 70 km sous le sommet des nuages ​​de Jupiter. Les images aideront l’équipe à comprendre les forces en jeu dans l’animation - un pôle nord dominé par un cyclone central entouré de huit cyclones circumpolaires d’un diamètre compris entre 4 000 et 4 600 kilomètres.


La mission Juno de la NASA a fourni la première vue de la dynamo, ou moteur, alimentant le champ magnétique de Jupiter. Le nouveau portrait global révèle des irrégularités inattendues et des régions d’une intensité de champ magnétique surprenante. Les zones rouges indiquent où les lignes de champ magnétique émergent de la planète, tandis que les zones bleues indiquent leur retour. Au fur et à mesure de sa mission, Juno améliorera notre compréhension de l'environnement magnétique complexe de Jupiter.

"Avant Juno, nous ne pouvions que deviner à quoi ressembleraient les pôles de Jupiter", a déclaré Alberto Adriani, co-chercheur de l'Institut d'astrophysique et de planétologie spatiales (Juno) à Rome. "Maintenant, avec Juno survolant les pôles de près, il permet la collecte d'images infrarouges sur les conditions météorologiques polaires de Jupiter et ses cyclones massifs avec une résolution spatiale sans précédent."

Une autre enquête menée par Juno au cours de la conférence de presse a été la dernière enquête de l’équipe sur la composition intérieure du géant gazier. L’une des pièces les plus importantes de sa découverte a été de comprendre la rotation de l’intérieur profond de Jupiter.

"Avant Juno, nous ne pouvions pas faire la distinction entre les modèles extrêmes de rotation intérieure de Jupiter, qui correspondaient tous aux données recueillies par les observations terrestres et les autres missions dans l'espace lointain", a déclaré Tristan Guillot, co-chercheur de l'Université Côte d'Université. Azur, Nice, France. "Mais Juno est différent - il tourne autour de la planète et se rapproche de Jupiter de tous les vaisseaux spatiaux. Grâce à l'étonnante augmentation de la précision apportée par les données gravimétriques de Juno, nous avons résolu le problème de la L’intérieur tourne: Les zones et les ceintures que nous voyons dans l’atmosphère tournent à différentes vitesses s’étendent sur 3 000 kilomètres environ.


Vue infrarouge du pôle nord de Jupiter. Le film utilise des images dérivées des données recueillies par l'instrument Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM) à bord de la mission Juno de la NASA. Les images ont été obtenues lors du quatrième passage de Juno sur Jupiter. Les caméras infrarouges sont utilisées pour détecter la température de l'atmosphère de Jupiter et pour comprendre le fonctionnement des puissants cyclones aux pôles de Jupiter. Dans l'animation, les zones jaunes sont plus chaudes (ou plus profondes dans l'atmosphère de Jupiter) et les zones sombres sont plus froides (ou plus élevées dans l'atmosphère de Jupiter). Sur cette image, la "température de luminosité" la plus élevée est d'environ 260 K (environ -13 ° C) et la plus basse, environ 190 K (environ -83 ° C). La "température de luminosité" est une mesure de la luminance énergétique, à 5 µm, qui monte du sommet de l'atmosphère vers Juno.

"À ce stade, l'hydrogène devient suffisamment conducteur pour être entraîné dans une rotation presque uniforme par le puissant champ magnétique de la planète."

Les mêmes données utilisées pour analyser la rotation de Jupiter contiennent des informations sur la structure et la composition internes de la planète. Ne pas savoir que la rotation intérieure limitait considérablement la capacité de sonder l'intérieur profond. "Désormais, notre travail peut réellement commencer sérieusement - en déterminant la composition intérieure de la plus grande planète du système solaire", a déclaré Guillot.

Lors de la réunion, l'enquêteur principal adjoint de la mission, Jack Connerney de la Space Research Corporation, à Annapolis (Maryland), a présenté la première vue détaillée de la dynamo, ou moteur, alimentant le champ magnétique de Jupiter.

Connerney et ses collègues ont produit le nouveau modèle de champ magnétique à partir de mesures effectuées au cours de huit orbites de Jupiter. À partir de ceux-ci, ils ont dérivé des cartes du champ magnétique à la surface et dans la région située au-dessous de la surface où la dynamo est supposée provenir. Jupiter étant un géant gazier, le terme "surface" désigne un rayon de Jupiter, soit environ 44 450 milles (71 450 kilomètres).

Ces cartes représentent une avancée extraordinaire dans les connaissances actuelles et guideront l'équipe scientifique dans la planification des observations restantes de la sonde.

"Nous constatons que le champ magnétique de Jupiter est différent de tout ce que l'on avait imaginé auparavant", a déclaré Connerney. "Les investigations de Juno sur l'environnement magnétique à Jupiter représentent le début d'une nouvelle ère dans l'étude des dynamos planétaires."

La carte de l'équipe de Connerney composée de la région source de la dynamo a révélé des irrégularités inattendues, des régions d'une intensité de champ magnétique surprenante et le fait que le champ magnétique de Jupiter est plus complexe dans l'hémisphère nord que dans l'hémisphère sud. À peu près à mi-chemin entre l'équateur et le pôle nord, se trouve une zone où le champ magnétique est intense et positif. Il est flanqué de zones moins intenses et moins négatives. Dans l'hémisphère sud, cependant, le champ magnétique est toujours négatif et devient de plus en plus intense de l'équateur au pôle.

Les chercheurs sont toujours en train de chercher pourquoi ils verraient ces différences sur une planète en rotation qui est généralement considérée comme plus ou moins fluide.

"Juno n’est qu’un tiers du chemin parcouru par sa mission de cartographie planifiée et nous commençons déjà à découvrir des indices sur le fonctionnement de la dynamo de Jupiter", a déclaré Connerney. "L'équipe est vraiment impatiente de voir les données de nos orbites restantes."

Juno a parcouru près de 200 millions de kilomètres pour compléter ses 11 passes scientifiques depuis son entrée sur l'orbite de Jupiter le 4 juillet 2016. La 12e passe scientifique de Juno aura lieu le 24 mai.

Le laboratoire de propulsion par réaction de la NASA à Pasadena, en Californie, gère la mission Juno pour le chercheur principal, Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio. Juno fait partie du programme New Frontiers de la NASA, géré par le Marshall Space Flight Center de la NASA à Huntsville, en Alabama, pour le compte de la Direction des missions scientifiques de la NASA. L'Agence spatiale italienne (ASI) a fourni deux instruments, un traducteur de fréquence en bande Ka (KaT) et le mappeur auroral infrarouge Jovian (JIRAM). Lockheed Martin Space, à Denver, a construit le vaisseau spatial.

https://www.nasa.gov/juno

https://www.missionjuno.swri.edu

Le public peut suivre la mission sur Facebook et Twitter à l'adresse suivante:

https://www.facebook.com/NASAJuno

https://www.twitter.com/NASAJuno

Plus d'informations sur Jupiter sont disponibles sur:

https://www.nasa.gov/jupiter


Contact médias

DC Agle
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Californie
818-393-9011
agle@jpl.nasa.gov

JoAnna Wendel
Siège de la NASA, Washington
202-358-1003
joanna.r.wendel@nasa.gov

2018-071

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.   

Revenir en haut Aller en bas
 
NASA Office of Inspector General et Riccardo Giacconi.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La TERRE vue du ciel par la NASA en 2010
» Un Afro-Américain à la tête de la Nasa
» Faites office de coupable, ou soyez coupable d'office
» Department of Justice Office of Public Affairs FOR IMMEDIATE RELEASE
» LE CLASSIQUE EN GENERAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: