Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 3:24

Horizon (physique)
Horizon (trou noir)

LE REGARD LAÏC ET DIEU.
théorie de la mesure, les lois fondamentales et Une couture.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t624-thorie-de-la-mesure-les-lois-fondamentales-et-une-couture#7422
Genesis - The Lamia...
https://www.youtube.com/watch?v=jWRrQ6GlI8o
NAGALÏÉW, MINOUSKA ET LA PORTE DU VENT SOUFFLE DANS Y'BECCA.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t410-nagalw-minouska-et-la-porte-du-vent-souffle-dans-y-becca
Y'BECCA.
CITOYEN TIGNARD YANIS

Ground-based Galileo satellite joins post-launch dress rehearsal...
http://www.esa.int/Our_Activities/Navigation/Ground-based_Galileo_satellite_joins_post-launch_dress_rehearsal
Mount Triglav
http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2018/12/Mount_Triglav_Slovenia
Y'BECCA.
TAY

In celebration of Voyagers' Interstellar voyage, we've added these Posters and Infographics for you to download, print, and share.
Saturn surprises.
http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Highlights/Saturn_surprises
Voyager 2...
https://voyager.jpl.nasa.gov/downloads/?utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=poster20181213-1
Horizon des évènements.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Horizon_des_%C3%A9v%C3%A8nements
Genesis.
Y'BECCA.
TAY

Les rayons de lumière qui définissent l'horizon des évènements doivent voyager parallèlement l'un à l'autre. S'ils ne voyageaient pas
de cette façon, il y aurait finalement une collision entre les rayons de lumière, et ils tomberaient donc dans le trou noir. Si un rayon
de lumière tombe dans le trou noir, il n'était donc pas sur l'horizon des évènements. Ceci veut dire que l'aire de l'horizon des évènements
ne peut jamais devenir plus petite. L'aire de la surface peut rester de la même taille, ou devenir plus grande.
Ceci est le cas si de la matière ou de la radiation tombe dans un trou noir.

En relativité restreinte et en relativité générale, l'horizon des évènements est constitué par la limite éventuelle de la région qui peut être
influencée dans le futur par un observateur situé en un endroit donné à une époque donnée. On peut définir l'horizon des évènements
par les rayons de lumière qui ne vont jamais tomber dans le trou noir, mais ne vont jamais s'échapper de sa force gravitationnelle non plus.
L'horizon peut aussi être défini par la limite où la vitesse de libération est supérieure à la vitesse de la lumière.

L'horizon des évènements est le pendant de l'horizon des particules qui détermine la limite éventuelle de la région passée susceptible
d'influencer un point donné à une époque donnée.

L'horizon n'est pas un objet tangible, donc en se dirigeant vers un trou noir, on ne se rendrait pas compte du moment
où on le traverse.

Effets de l'horizon sur la lumière
Près d'un trou noir, les effets de la dilatation du temps sont considérables. À cause de cet effet, la fréquence des rayons de lumière va devenir plus basse, ce qui a pour effet d'allonger les longueurs d'onde. Ce décalage vers les longueurs d'onde plus grandes, nommé redshift gravitationnel, peut être calculé avec cette formule (pour un observateur très éloigné) :

{\displaystyle {\frac {\lambda }{\lambda }}_{o}={\sqrt {1-{\frac {2GM}{c^{2}r}}}}={\sqrt {1-{\frac {R_{S}}{r}}}}} {\displaystyle {\frac {\lambda }{\lambda }}_{o}={\sqrt {1-{\frac {2GM}{c^{2}r}}}}={\sqrt {1-{\frac {R_{S}}{r}}}}}
Où la variable {\displaystyle r} r est la distance au centre du trou noir, {\displaystyle G} G la constante gravitationnelle, {\displaystyle M} M la masse du trou noir et {\displaystyle c} c la vitesse de la lumière. {\displaystyle R_{S}} {\displaystyle R_{S}} est le rayon de Schwarzschild du trou noir, c'est-à-dire le rayon de l'horizon.

L'énergie de la lumière baissant avec sa fréquence, l'onde lumineuse devient de plus en plus indétectable à mesure qu'elle s'approche de l'horizon et nulle à l'horizon. Un observateur extérieur au trou noir ne peut jamais observer le franchissement de l'horizon par la lumière.

Le rayon de l'horizon d'un trou noir se mesure du centre de la singularité à l'horizon des évènements. Pour calculer le rayon, on peut comparer l'énergie cinétique et l'énergie gravitationnelle :

{\displaystyle E_{k}={\frac {mc^{2}}{2}}} E_{k}={\frac {mc^{2}}{2}}
{\displaystyle E_{p}={\frac {GMm}{r}}} E_{p}={\frac {GMm}{r}}
L'égalité {\displaystyle E_{k}=E_{p}} E_{k}=E_{p} donne :

{\displaystyle m{\frac {c^{2}}{2}}={\frac {GM}{r}}m} m{\frac {c^{2}}{2}}={\frac {GM}{r}}m
d'où :

{\displaystyle r={\frac {2GM}{c^{2}}}} r={\frac {2GM}{c^{2}}}

Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà, roman dont le titre est influencé par la notion de l'horizon des évènements.
Bibliographie

MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 3:25

Horizon (physique)
Horizon (trou noir)

LE REGARD LAÏC ET DIEU.
théorie de la mesure, les lois fondamentales et Une couture.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t624-thorie-de-la-mesure-les-lois-fondamentales-et-une-couture#7422
Genesis - The Lamia...
https://www.youtube.com/watch?v=jWRrQ6GlI8o
NAGALÏÉW, MINOUSKA ET LA PORTE DU VENT SOUFFLE DANS Y'BECCA.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t410-nagalw-minouska-et-la-porte-du-vent-souffle-dans-y-becca
Y'BECCA.
CITOYEN TIGNARD YANIS

Ground-based Galileo satellite joins post-launch dress rehearsal...
http://www.esa.int/Our_Activities/Navigation/Ground-based_Galileo_satellite_joins_post-launch_dress_rehearsal
Mount Triglav
http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2018/12/Mount_Triglav_Slovenia
Y'BECCA.
TAY

In celebration of Voyagers' Interstellar voyage, we've added these Posters and Infographics for you to download, print, and share.
Saturn surprises.
http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Highlights/Saturn_surprises
Voyager 2...
https://voyager.jpl.nasa.gov/downloads/?utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=poster20181213-1
Horizon des évènements.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Horizon_des_%C3%A9v%C3%A8nements
Genesis.
Y'BECCA.
TAY

Les rayons de lumière qui définissent l'horizon des évènements doivent voyager parallèlement l'un à l'autre. S'ils ne voyageaient pas
de cette façon, il y aurait finalement une collision entre les rayons de lumière, et ils tomberaient donc dans le trou noir. Si un rayon
de lumière tombe dans le trou noir, il n'était donc pas sur l'horizon des évènements. Ceci veut dire que l'aire de l'horizon des évènements
ne peut jamais devenir plus petite. L'aire de la surface peut rester de la même taille, ou devenir plus grande.
Ceci est le cas si de la matière ou de la radiation tombe dans un trou noir.

En relativité restreinte et en relativité générale, l'horizon des évènements est constitué par la limite éventuelle de la région qui peut être
influencée dans le futur par un observateur situé en un endroit donné à une époque donnée. On peut définir l'horizon des évènements
par les rayons de lumière qui ne vont jamais tomber dans le trou noir, mais ne vont jamais s'échapper de sa force gravitationnelle non plus.
L'horizon peut aussi être défini par la limite où la vitesse de libération est supérieure à la vitesse de la lumière.

L'horizon des évènements est le pendant de l'horizon des particules qui détermine la limite éventuelle de la région passée susceptible
d'influencer un point donné à une époque donnée.

L'horizon n'est pas un objet tangible, donc en se dirigeant vers un trou noir, on ne se rendrait pas compte du moment
où on le traverse.

Effets de l'horizon sur la lumière
Près d'un trou noir, les effets de la dilatation du temps sont considérables. À cause de cet effet, la fréquence des rayons de lumière va devenir plus basse, ce qui a pour effet d'allonger les longueurs d'onde. Ce décalage vers les longueurs d'onde plus grandes, nommé redshift gravitationnel, peut être calculé avec cette formule (pour un observateur très éloigné) :

{\displaystyle {\frac {\lambda }{\lambda }}_{o}={\sqrt {1-{\frac {2GM}{c^{2}r}}}}={\sqrt {1-{\frac {R_{S}}{r}}}}} {\displaystyle {\frac {\lambda }{\lambda }}_{o}={\sqrt {1-{\frac {2GM}{c^{2}r}}}}={\sqrt {1-{\frac {R_{S}}{r}}}}}
Où la variable {\displaystyle r} r est la distance au centre du trou noir, {\displaystyle G} G la constante gravitationnelle, {\displaystyle M} M la masse du trou noir et {\displaystyle c} c la vitesse de la lumière. {\displaystyle R_{S}} {\displaystyle R_{S}} est le rayon de Schwarzschild du trou noir, c'est-à-dire le rayon de l'horizon.

L'énergie de la lumière baissant avec sa fréquence, l'onde lumineuse devient de plus en plus indétectable à mesure qu'elle s'approche de l'horizon et nulle à l'horizon. Un observateur extérieur au trou noir ne peut jamais observer le franchissement de l'horizon par la lumière.

Le rayon de l'horizon d'un trou noir se mesure du centre de la singularité à l'horizon des évènements. Pour calculer le rayon, on peut comparer l'énergie cinétique et l'énergie gravitationnelle :

{\displaystyle E_{k}={\frac {mc^{2}}{2}}} E_{k}={\frac {mc^{2}}{2}}
{\displaystyle E_{p}={\frac {GMm}{r}}} E_{p}={\frac {GMm}{r}}
L'égalité {\displaystyle E_{k}=E_{p}} E_{k}=E_{p} donne :

{\displaystyle m{\frac {c^{2}}{2}}={\frac {GM}{r}}m} m{\frac {c^{2}}{2}}={\frac {GM}{r}}m
d'où :

{\displaystyle r={\frac {2GM}{c^{2}}}} r={\frac {2GM}{c^{2}}}

Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà, roman dont le titre est influencé par la notion de l'horizon des évènements.
Bibliographie

LA MOSAÏQUE DE ROSETTA et LA PERCEPTION DE L'OUTIL DE SALAMINE OU VOYAGER I ET II...

Le Magdalénien est la dernière phase du Paléolithique supérieur européen, comprise entre environ 17 000 et 12 000 ans avant le présent. Son nom a été proposé par G. de Mortillet à partir du site préhistorique éponyme de la Madeleine à Tursac en Dordogne.

L'art magdalénien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Magdal%C3%A9nien

ainsi,

Ensemble négligeable : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemble_n%C3%A9gligeable#%C2%AB_Presque_s%C3%BBrement_%C2%BB

Espace probabilisé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_probabilis%C3%A9

Axiomes des probabilités : https://fr.wikipedia.org/wiki/Axiomes_des_probabilit%C3%A9s

Espace mesuré : https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_mesur%C3%A9

Relativité restreinte : https://fr.wikipedia.org/wiki/Relativit%C3%A9_restreinte

Problème du référentiel galiléen et Lois du mouvement de Newton : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_du_mouvement_de_Newton

Sites de référence fouillés récemment

Les sites de référence du Magdalénien stricto sensu qui ont été fouillés récemment suivant des techniques modernes sont :

Aquitaine

Dordogne : la Madeleine (site éponyme), Laugerie-Haute Est, le Flageolet II, Reignac, Gare de Couze.
Gironde : Roc de Marcamps, talus de Saint-Germain-la-Rivière, abri Faustin, abri du Morin, le Moulin Neuf.
Landes : grotte Duruthy.
Lot-et-Garonne : le Martinet, Roc Allan.

Midi-Pyrénées

Hautes-Pyrénées : Les Espélugues
Lot : les Peyrugues.

Languedoc-Roussillon

Aude : Belvis, grotte Gazel.

Poitou-Charentes

Charente : La Chaire-à-Calvin, grotte de Montgaudier.
Vienne : Bois Ragot, La Marche, Taillis des Coteaux.

Auvergne

Haute-Loire : le Blot, le Rond du Barry.

Bourgogne

Yonne : grottes d'Arcy-sur-Cure (abri du Lagopède, grotte du Trilobite), Marsangy.

Centre-Val-de-Loire

Indre : la Garenne.

Bassin parisien

Seine-et-Marne : Pincevent.
Essonne : Étiolles, les Tarterêts I et II.
Oise : Verberie.
Yvelines : ferme de la Haye.

Champagne-Ardenne

Ardennes : Roc la Tour.

Grottes ornées

De nombreuses grottes ornées et des abris-sous-roche ont livré des figurations attribuées au Magdalénien, notamment :

Aquitaine

Dordogne
grotte de Bara-Bahau
grotte de Bernifal
abri de Cap Blanc
les Combarelles
Font-de-Gaume
Rouffignac

Midi-Pyrénées

Ariège
Bédeilhac
grotte d'Enlène
le Mas d'Azil
Niaux
grotte du Portel
grotte des Trois-Frères
Haute-Garonne
Grotte de Marsoulas

Poitou-Charente

Charente
abri de la Chaire-à-Calvin
grotte du Placard
grotte du Visage
Vienne
Abri du Roc-aux-Sorciers à Angles-sur-l'Anglin

Autriche

Grotte Gudenus

Espagne

Altamira (Cantabrie)
grottes du Mont Castillo (Cantabrie)
grotte de Tito Bustillo (Asturies)

Autres sites

D'autres sites ont livré des témoignages ou des industries attribués au Magdalénien, sans avoir fait l'objet de recherches ou d'évaluation récentes :

Aquitaine

Dordogne : Laugerie-Basse (Les Eyzies), Limeuil, La Mairie (Teyjat)
Pyrénées-Atlantiques : Le Poeymaü (Arudy)

Midi-Pyrénées

Ariège : grotte de La Vache (Alliat, près de Niaux), Tuto de Camalhot (Saint-Jean-de-Verges), Rhodes II7 (Arignac), grotte de l’Éléphant (Gourdan)
Haute-Garonne : grotte des Harpons8 (Lespugue), La Tourasse9 (Saint-Martory)
Hautes-Pyrénées : Labastide, Troubat
Lot : Abri Murat (Rocamadour , abri-sous-roche fouillé de 1914 à 1939 par Amédée Lemozi)

Poitou-Charentes

Charente : Le Placard (Vilhonneur), site de référence mais fouillé anciennement.
Vienne : Roc-aux-Sorciers (Angles-sur-l'Anglin)

Auvergne

Haute-Loire : grotte de Cottier

Rhône-Alpes

Ain : grottes du Cerdon

Belgique

grotte du Bois Laiterie10,11 à Rivière (commune de Profondeville)

Voir aussi

Azilien
Culture Federmesser
culture de Hambourg
Épigravettien
Langues pré-indo-européennes

Théorie de la mesure : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_la_mesur
Altamira : https://fr.wikipedia.org/wiki/Altamira
L'abri de la Madeleine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abri_de_la_Madeleine
La grotte du Portel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_du_Portel

En mathématiques, l'axiomatisation d'une théorie est un procédé qui consiste à organiser celle-ci en la fondant sur des axiomes, et à en déduire rigoureusement des théorèmes, dans un cadre qui peut être purement logique, ou celui de la théorie des ensembles. L'ensemble constitue une théorie axiomatique. Il arrive souvent que des concepts mathématiques existent préalablement à leur axiomatisation, soit qu'ils n'aient pas été dégagés du cadre d'une autre théorie, soit qu'ils aient été développés sans être entièrement formalisés. L'objet de l'axiomatisation est entre autres d'éclaircir ces concepts et de permettre leur généralisation à d'autres cadres.

L'axiomatisation de la géométrie par Euclide dans ses Éléments est le premier exemple historique d'une telle démarche. La démarche axiomatique a été remise à l'honneur par Moritz Pasch et s'est généralisée en mathématiques à la fin du XIXe siècle avec la découverte de nouvelles géométries, le développement de l'algèbre, l'axiomatisation de la géométrie réelle par David Hilbert, l'arithmétisation de l'analyse avec la construction des nombres réels, le développement de la théorie des ensembles, axiomatisée au début du XXe siècle par Zermelo puis Fraenkel et Thoralf Skolem, qui donne un cadre axiomatique général aux mathématiques, et plus généralement les recherches entreprises sur les fondements des mathématiques.

En terme de construction, Le Magdalénien montre une grande perception de l'humanité sur l’environnement...
Les angles sont perçus dans l'horizon du réel et le mirage est dans le domaine de l'imaginaire ou d'un irréel fondé...

Norah Jones - Peace....
https://www.youtube.com/watch?v=pmtYs_k8WOE
La Panthère des neiges (Panthera uncia), aussi appelée Léopard des neiges, Once ou Irbis,
est un félin de la sous-famille des Panthérinés. Elle fait à présent partie du genre Panthera.
Ungulata — du grec onykos, « ongle ».
TAY

SENTIMENT ET MOSAÏQUE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 14 Déc à 3:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: théorie de la mesure, les lois fondamentales et Une couture.   Ven 14 Déc à 3:26

La théorie de la mesure est la branche des mathématiques qui traite des espaces mesurés et est le fondement axiomatique de la théorie des probabilités.

Histoire

En 1894, Émile Borel énonce la première définition d'ensemble négligeable. En 1897, il définit les ensembles mesurables. En 1901, Henri-Léon Lebesgue introduit la notion de mesure. La théorie se développe jusque dans les années 1950. Andreï Kolmogorov proposera une axiomatisation du calcul des probabilités basée notamment sur l'intégrale définie à partir d'une mesure.

Lebesgue et ses successeurs ont été amenés à généraliser la notion d'intégrale au point d'en faire ce que certains appellent une intégrale abstraite. L'aire sous une courbe est calculée par une somme de petits rectangles dont la hauteur représente la valeur moyenne de la fonction sur un intervalle et la base la mesure de l'intervalle. Sur une droite réelle, la mesure de Lebesgue d'un intervalle est la différence des distances par rapport à l'origine. Mais une mesure est une fonction, et cela a donc amené les mathématiciens de l'époque à généraliser l'intégrale non plus selon une mesure particulière, celle de Lebesgue, mais selon n'importe quelle mesure. C'est comme si pour mesurer un intervalle on utilisait un abaque (mesures discrètes) ou tout autre instrument plutôt qu'un mètre-ruban.
Intégration selon une mesure
Article détaillé : Intégrale de Lebesgue.
Notation

Soit ( Ω , E , μ ) {\displaystyle (\Omega ,{\mathcal {E}},\mu )} (\Omega,\mathcal{E},\mu) un espace mesuré. Une intégrale selon une mesure s'écrit :

∫ Ω f ( x ) d μ ( x ) {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }f(x)\,d\mu (x)} \displaystyle \int_{\Omega}f(x)\,d\mu(x) ou ∫ Ω f d μ {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }f\,d\mu } \displaystyle \int_{\Omega}f\,d\mu
Mesure à densité

Lorsque la mesure représente l'intégrale d'une fonction, on parle de mesure à densité :

ν ( A ) = ∫ Ω g d μ ( A ) {\displaystyle \displaystyle \nu (A)=\int _{\Omega }g\,d\mu (A)} \displaystyle \nu(A) =\int_{\Omega}g\,d\mu(A)

On démontre par le théorème de Radon-Nikodym-Lebesgue que l'intégrale selon cette mesure peut alors s'exprimer de la manière suivante :

∫ Ω f d ( ν ( A ) ) = ∫ Ω f g d μ ( A ) {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }fd(\nu (A))=\int _{\Omega }fg\,d\mu (A)} \displaystyle \int_\Omega f d(\nu(A)) =\int_{\Omega}f g\,d\mu(A)
Voir aussi

[PDF] Cours de L3 de mesure et d'intégration à l'université Joseph Fourier (Grenoble) [archive]

Histoire

En 1894, Émile Borel énonce la première définition d'ensemble négligeable. En 1897, il définit les ensembles mesurables. En 1901, Henri-Léon Lebesgue introduit la notion de mesure. La théorie se développe jusque dans les années 1950. Andreï Kolmogorov proposera une axiomatisation du calcul des probabilités basée notamment sur l'intégrale définie à partir d'une mesure.

Lebesgue et ses successeurs ont été amenés à généraliser la notion d'intégrale au point d'en faire ce que certains appellent une intégrale abstraite. L'aire sous une courbe est calculée par une somme de petits rectangles dont la hauteur représente la valeur moyenne de la fonction sur un intervalle et la base la mesure de l'intervalle. Sur une droite réelle, la mesure de Lebesgue d'un intervalle est la différence des distances par rapport à l'origine. Mais une mesure est une fonction, et cela a donc amené les mathématiciens de l'époque à généraliser l'intégrale non plus selon une mesure particulière, celle de Lebesgue, mais selon n'importe quelle mesure. C'est comme si pour mesurer un intervalle on utilisait un abaque (mesures discrètes) ou tout autre instrument plutôt qu'un mètre-ruban.
Intégration selon une mesure
Article détaillé : Intégrale de Lebesgue.
Notation

Soit ( Ω , E , μ ) {\displaystyle (\Omega ,{\mathcal {E}},\mu )} (\Omega,\mathcal{E},\mu) un espace mesuré. Une intégrale selon une mesure s'écrit :

∫ Ω f ( x ) d μ ( x ) {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }f(x)\,d\mu (x)} \displaystyle \int_{\Omega}f(x)\,d\mu(x) ou ∫ Ω f d μ {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }f\,d\mu } \displaystyle \int_{\Omega}f\,d\mu
Mesure à densité

Lorsque la mesure représente l'intégrale d'une fonction, on parle de mesure à densité :

ν ( A ) = ∫ Ω g d μ ( A ) {\displaystyle \displaystyle \nu (A)=\int _{\Omega }g\,d\mu (A)} \displaystyle \nu(A) =\int_{\Omega}g\,d\mu(A)

On démontre par le théorème de Radon-Nikodym-Lebesgue que l'intégrale selon cette mesure peut alors s'exprimer de la manière suivante :

∫ Ω f d ( ν ( A ) ) = ∫ Ω f g d μ ( A ) {\displaystyle \displaystyle \int _{\Omega }fd(\nu (A))=\int _{\Omega }fg\,d\mu (A)} \displaystyle \int_\Omega f d(\nu(A)) =\int_{\Omega}f g\,d\mu(A)
Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Théorie de la mesure, sur Wikiversity

[PDF] Cours de L3 de mesure et d'intégration à l'université Joseph Fourier (Grenoble) [archive]

Métier
Un militaire qui coud une tente d'armée.
Un couturier ambulant dans les rues de Yopougon,une commune d'Abidjan en Cote d'Ivoire
Couturière

La couture est un métier, mais aussi un loisir. Le professionnel qui pratique la couture est appelé un couturier (ou une couturière). Ses principales tâches sont la confection, la retouche ou l'ajustement de vêtements. Généralement, le couturier est appelé à exercer son métier dans un établissement spécialisé en couture, chez un teinturier, dans une manufacture de vêtements, ou encore dans une boutique de vêtements habillés, lesquelles emploient habituellement leurs propres couturiers. Toutefois, on retrouve la pratique de la couture dans différents corps de métiers, notamment chez les militaires, chez les techniciens des matériaux ou encore dans les industries fabriquant des produits qui nécessitent l'assemblage de textiles comme les tentes, abris, cerfs-volants, courroies, harnets, étuis, métiers du spectacle, etc.

Au niveau historique, en France, la corporation des couturières existe depuis la fin du XVIIe siècle, période où les corporations passèrent complètement sous l'autorité du roi. Par l'édit du 13 mars 1673, Louis XIV prescrivit la constitution en communauté de tous les métiers dans les villes et bourgs. C'est à cet édit que la corporation des couturières de Paris doit son existence.

« Il n'appartiendra qu'aux marchands maîtres tailleurs, disaient les statuts des tailleurs de 1660, de faire et vendre toutes sortes d'habits et accoutremens généralement quelconques à l'usage d'hommes, de femmes et d'enfants ». Cependant les tailleurs employaient beaucoup d'ouvrières ; beaucoup de femmes, d'autre part, faisaient de la couture pour leur compte personnel malgré les statuts. Les couturières, au nombre peut-être de 3.000 à Paris, furent comprises en 1673, dans la liste des métiers de Paris à ériger en corporation. Ce ne fut toutefois qu'en 1675 que le roi ordonna la création, ayant entendu « la demande de plusieurs femmes et filles appliquées à la couture pour habiller jeunes enfans et femmes et ayant montré que ce travail était le seul moyen de gagner honnêtement leur vie» ; ces femmes suppliaient qu'on érigeât leur métier en communauté. Elles représentaient qu'« il estait assez dans la bienséance et convenable à la pudeur et à la modestie des femmes et filles de leur permettre de se faire habiller par des personnes de leur sexe lorsqu'elles le jugeront à propos, que d'ailleurs l'usage s'était tellement introduit parmi les femmes et filles de toute condition de se servir des couturières pour faire leurs jupes, robes de chambres, etc. ; que nonobstant les saisies qui estoient faites par les jurez tailleurs et les condamnations prononcées contre les couturières, elles ne laissoient pas de travailler... ». Les couturières furent en effet constituées en communauté et purent légalement servir leur clientèle et faire concurrence aux maîtres tailleurs qui restèrent, il est vrai, investis exclusivement du droit de confectionner le corset et le vêtement de dessus. Cet épisode donne une idée des mille rivalités de métiers et des entraves au travail qui étaient alors la conséquence de l'organisation corporative2.
Conception d'un vêtement
Concepteur de vêtement à Saint-Louis en 2015.

La conception d'un vêtement n'est pas le fruit du hasard: le vêtement qui l'habille a des règles d'architectures précises que même le plus grand des créateurs devra suivre. Ainsi, pour créer un vêtement, un couturier a deux possibilités : soit il utilise la technique du moulage qui consiste à utiliser un mannequin pour mouler le vêtement dessus et ainsi lui donner la forme voulue ; soit il utilise la technique de la coupe à plat qui consiste à tracer le vêtement sur papier (soit à plat d'où le nom de cette technique). Il existe diverses méthodes de coupe à plat et plusieurs ouvrages lui sont consacrés. Une fois que le vêtement est entièrement tracé sur papier, on obtient un patron qui servira à couper les diverses pièces de tissu nécessaires à l'assemblage du vêtement.
Types

Les types de points incluent : point de bâti ou faufilage, surfilage, surjet, surpiquage, reprisage, point devant, point arrière, point de piqûre, point de chausson, point de côté ou point caché ; et « points fantaisie » qui incluent point de croix, point de feston, point de tige, point de chaînette, jours et nids d'abeille. Les types de coutures, eux, incluent : simple, anglaise, rabattue, plate, paritieux et couchée.
Matériel
Article détaillé : Boîte à ouvrage.
Accessoires et éléments
Boite de couture (~ 1955).

Les accessoires de couture incluent généralement : Bouton, braguette, fermeture à glissière, fil à coudre, galon, patron, velcro et bande en biais. Les éléments du vêtement peuvent être basque, boutonnière (voir bouton), bretelle, capuche, ceinture, col, épaulette, manche, poche, parmenture, emmanchure et encolure.
Outils
Du fil et une aiguille.

Les outils de couture incluent : aiguille à coudre, aiguille à tricoter, dé à coudre, épingle, épingle de sûreté, ciseaux à couture, machine à coudre, machine à tricoter, mètre ruban, surjeteuse, découseur ou découd-vite, porte épingles, œuf à repriser, machine à couture, bobine colorée et craie pour tissu, règle à patchwork, perroquet de couture3.
Histoire

L'histoire de la couture remonte à l'Ère Paléolithique4, à la fin du solutréen et au magdalénien, il y a 21000 ans, quand se répand l'usage des aiguilles à chas en os et en ivoire.5 La couture servait habituellement à lier point par point des peaux animales dans le but de concevoir des vêtements ou des abris. Les Inuits, par exemple, utilisaient le tendon du caribou en guise d'aiguille à tricoter6 ; les peuples indigènes des plaines américaines utilisaient des méthodes de coutures sophistiquées pour assembler les tipis7. La couture s'est associée aux tissages des feuilles en Afrique pour créer des paniers8. L'assemblage de vêtements à base de fibres naturelles provient du Moyen-Orient aux alentours de 4000 ans av. J-C., voire plus tôt durant l'Ère Néolithique, en plus de la couture des vêtements9.

Au Moyen Âge, les européens employaient des couturières et tailleurs. En ce temps, la couture était principalement effectuée par les femmes. Pour la majorité des peuples, le vêtement coûtait cher et les femmes devaient alors les coudre pour allonger leur durée de vie. La couture était également utilisée pour la maintenance10.
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

En 1830, le manufacturier Barthélémy Thimonnier invente le premier métier à coudre.

Vers la fin du XIXe siècle, l'anglais Charles Frederick Worth invente en France la haute couture — terminologie faisant de nos jours l'objet d'un décret pour son usage restrictif — et devient le premier grand couturier.
Notes et références

↑ (en) « Sewing » [archive], sur Merriam-Webster (consulté le 25 mai 2012)
↑ Dictionnaire historique des arts, métiers et professions exercés dans Paris depuis le treizième siècle / par Alfred Franklin, (1830-1917) ; avec une préface de M. E. Levasseur, Éditeur : H. Welter (Paris) Date d'édition : 1906 (A lire sur Gallica)
↑ « Quel matériel pour bien commencer la couture ? - Couture Enfant . Fr », Couture Enfant . Fr,‎ 29 mai 2017 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Kooler Donna, Donna Kooler's Encyclopedia of Sewing: Hand & Machine Sewing: 12 Projects, Leisure Arts, 2009 (ISBN 9781601404565), p. 10
↑ Denis Vialou (dir.), La préhistoire. Histoire et dictionnaire, Robert Laffont, coll. "Bouquins", 2004, p. 194.
↑ (en) « On Canadian Ground » [archive], sur The Bata Shoe Museum (consulté le 10 décembre 2012)
↑ (en) Holley, Linda A., Tipis, Tepees, Teepees: History and Design of the Cloth Tipi, Gibbs Smith, 2007 (ISBN 9781586855116), p. 87
↑ (en) Taylor & Francis, The Bantu-Speaking Peoples of Southern Africa, W. D. Hammond-Tooke, 1980 (ISBN 9780710007087), p. 119
↑ (en) Sekhri, Seema, Textbook of Fabric Science Fundamentals to Finishing, PHI Learning Pvt. Ltd., 2011 (ISBN 9788120341838)
↑ (en) Whiting, Gertrude, Old-Time Tools & Toys of Needlework, Courier Dover Publications, 1971 ; originellement publié en 1928 par la columbia university press, 150-1 p. (ISBN 9780486225173)

Une couture est l'assemblage de deux ou plusieurs pièces à l'aide de fil à coudre, soit manuellement avec une aiguille, soit en utilisant une machine à coudre ou une surjeteuse. La couture est utilisée dans la fabrication des vêtements, du linge de maison (draps, mouchoirs...), des éléments de décoration (nappes, rideaux, tentures ...), des chaussures, de la maroquinerie (bagages, sacs...). La première utilisation connue du mot daterait du XIVe siècle1.

La couture des bords des plaies et incisions contribue en chirurgie à la rapidité et qualité de leur cicatrisation. On parle dans ce domaine de « suture », certains des fils utilisés ont la particularité d'être dégradés par le corps (« fils résorbables »), comme l'est le catgut.

Première loi de Newton ou principe d'inertie...

SENTIMENT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 3:26

théorie de la mesure, les lois fondamentales et Une couture.

LA MOSAÏQUE DE ROSETTA et LA PERCEPTION DE L'OUTIL DE SALAMINE OU VOYAGER I ET II...

Le théorème de Radon-Nikodym-Lebesgue est un théorème d'analyse, une branche des mathématiques qui est constituée du calcul différentiel et intégral et des domaines associés. Le théorème de Radon-Nikodym-Lebesgue est un résultat de théorie de la mesure, cependant une démonstration faisant intervenir les espaces de Hilbert a été donnée par le mathématicien John von Neumann au début du XXe siècle1.

L'hypothèse de σ-finitude est importante : par rapport à la mesure de comptage, une mesure est toujours absolument continue mais celle de Lebesgue sur ℝ (par exemple) n'a pas de densité. Au vu des définitions, le langage probabiliste diffère légèrement du langage de la théorie de la mesure. Il y a équivalence entre les trois assertions :

Une variable aléatoire Z à valeur dans ℝd possède une densité de probabilité.
La mesure P Z {\displaystyle \mathbb {P} _{Z}} {\displaystyle \mathbb {P} _{Z}} possède une densité par rapport à la mesure de Lebesgue sur ℝd.
La mesure P Z {\displaystyle \mathbb {P} _{Z}} {\displaystyle \mathbb {P} _{Z}} est absolument continue par rapport à la mesure de Lebesgue sur ℝd.

Le dernier point peut se réécrire, en langage probabiliste.

Remarque — Dans le cas d = 1, une variable aléatoire Z à valeurs dans ℝ possède une densité de probabilité si et seulement si sa fonction de répartition est localement absolument continue.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Radon-Nikodym-Lebesgue

En théorie de la mesure, on appelle espace mesuré un triplet ( X , A , μ ) {\displaystyle (X,{\mathcal {A}},\mu )} (X,{\mathcal {A}},\mu ), où X {\displaystyle X} X est un ensemble, A {\displaystyle {\mathcal {A}}} {\mathcal {A}} une tribu sur X {\displaystyle X} X et μ {\displaystyle \mu } \mu une mesure sur A {\displaystyle {\mathcal {A}}} {\mathcal {A}}. Le couple ( X , A ) {\displaystyle (X,{\mathcal {A}})} (X,{\mathcal {A}}) est alors appelé un espace mesurable.

En théorie des probabilités, on va considérer le cas particulier où la mesure est une mesure de probabilité, généralement notée P {\displaystyle \mathbb {P} } \mathbb {P} . Le triplet ( X , A , P ) {\displaystyle (X,{\mathcal {A}},\mathbb {P} )} {\displaystyle (X,{\mathcal {A}},\mathbb {P} )} ainsi constitué est alors appelé un espace probabilisé.

Retour sur le principe d'inertie

Pour un corps soumis à une résultante des forces nulle, on retrouve bien la première loi de Newton, c’est-à-dire un mouvement rectiligne uniforme. En première analyse, on peut se demander quelle est l'utilité de la première loi puisqu'elle semble être une conséquence de la deuxième. En réalité, dans l'énoncé de Newton, il n'en est rien car la première loi n'est pas présentée comme un cas particulier de la deuxième mais comme une condition suffisante à l'application de cette dernière.

En effet, énoncer la première loi, c'est tout d'abord affirmer l'existence des référentiels galiléens. Cela constitue un postulat extrêmement fort qui permet, dans les exposés modernes de la mécanique classique, de définir les repères galiléens qui sont les seuls repères dans lesquels la seconde loi est valide. En l'absence de la première loi, la seconde loi est inapplicable puisqu'on ne peut pas définir son domaine de validité. Par conséquent, l'ordre logique dans lequel les lois sont énoncées n'est pas le fruit du hasard mais bien celui d'une construction intellectuelle cohérente.

Ensuite, cette première loi énonce le principe d'isolement du solide : on considère les forces extérieures qui agissent sur lui, et on ne prend pas en compte ce qui se passe en interne.

L'énoncé originel de la première loi du mouvement1 est le suivant :

« Tout corps persévère dans l'état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans lequel il se trouve, à moins que quelque force n'agisse sur lui, et ne le contraigne à changer d'état. »

Dans la formulation moderne de la loi, on parle de mouvement rectiligne uniforme, et on remplace la notion de force (unique) par celle, plus générale, de résultante des forces appliquées sur le corps. Autrement dit, s'il n'y a pas de force qui s'exerce sur un corps (corps isolé), ou si la somme des forces (ou force résultante) s'exerçant sur lui est égale au vecteur nul (corps pseudo-isolé), la direction et la norme de sa vitesse est constante ou, ce qui revient au même, son accélération est nulle. Cette première loi infirme la conception héritée d'Aristote, selon laquelle pour maintenir la vitesse d'un mobile constante, il était nécessaire de lui appliquer une force continue (ce qui, dans la pratique, est vrai, mais que l'on explique par la nécessité d'« annuler » les forces dues aux frottements qui ne sont pas nulles en dehors du vide et de toute influence gravitationnelle)[réf. nécessaire].
Article détaillé : Principe fondamental de la statique.

Le mouvement considéré par Newton a lieu par rapport à un espace mathématique abstrait qu'il suppose absolu. Sa première loi s'applique également dans des référentiels en translation uniforme par rapport à cet espace absolu, ce qui donne naissance à la notion de référentiel galiléen. Au XIXe siècle, la notion d'espace absolu est peu à peu abandonnée au profit des seuls référentiels galiléens. La première loi de Newton se reformule donc aujourd'hui sous la forme :

Dans un référentiel galiléen, le vecteur vitesse du centre d'inertie d'un système est constant si et seulement si la somme des vecteurs forces qui s'exercent sur le système est un vecteur nul.

En théorie des probabilités, les axiomes de probabilités, également appelés axiomes de Kolmogorov du nom d'Andreï Nikolaievitch Kolmogorov qui les a développés, désignent les propriétés que doit vérifier une application P {\displaystyle \mathbb {P} } \mathbb {P} afin de formaliser l'idée de probabilité.

Ces propriétés peuvent être résumées ainsi: si P {\displaystyle \mathbb {P} } \mathbb {P} est une mesure sur un espace mesurable ( Ω , A ) {\displaystyle \left(\Omega ,{\mathcal {A}}\right)} {\displaystyle \left(\Omega ,{\mathcal {A}}\right)}, alors ( Ω , A , P ) {\displaystyle \left(\Omega ,{\mathcal {A}},\mathbb {P} \right)} {\displaystyle \left(\Omega ,{\mathcal {A}},\mathbb {P} \right)} doit être un espace de probabilité.

Le théorème de Cox fournit une autre approche pour formaliser les probabilités, privilégiée par certains bayésiens.

Loi d'interaction gravitationnelle
Article détaillé : Loi universelle de la gravitation.

Certains auteurs (minoritaires) appellent quatrième loi de Newton sa loi universelle de la gravitation. Cette dénomination est très contestable, mais elle est mentionnée ici à cause de la parenté historique des lois : si cette loi ne fait pas partie des principes de la mécanique au même titre que les trois autres et le principe de relativité, la première réussite de Newton fut d'utiliser ses lois mécaniques plus sa loi d'interaction gravitationnelle pour démontrer les lois empiriques de Kepler. Ce sont ces premiers succès qui établirent pour longtemps la domination des lois de Newton sur la science.

Notons qu'en combinant cette loi et le principe fondamental de la dynamique, on démontre la prédiction de Galilée selon laquelle, dans le vide, tous les objets tombent à la même vitesse (en admettant implicitement que masse inertielle et masse gravitationnelle sont égales).
« Quatrième corollaire » de Newton : principe de relativité

Newton dans ses Principia a mis en évidence la notion de relativité du mouvement dans les définitions précédant le livre premier3. Il introduit dans les scholies II et IV la notion d'espace absolu et indique dans le corollaire V des lois4 que :

« Les mouvements des corps enfermés dans un espace quelconque sont les mêmes entre eux, soit que cet espace soit en repos, soit qu'il se meuve uniformément en ligne droite sans mouvement circulaire »

ce qui préfigure la notion de référentiel galiléen telle qu'elle est définie aujourd'hui. Cependant, Newton ne fait aucune référence au cas où un référentiel n'est pas en mouvement rectiligne uniforme par rapport à ce qu'il appelle l'espace absolu, et aucune infirmation de la validité de ses lois dans les référentiels accélérés n'est donnée dans les Principia. Il faudra attendre les travaux de Gaspard Coriolis et de Foucault au XIXe siècle pour que la notion de référentiel galiléen telle qu'elle est connue aujourd'hui se dégage et pour que les formules de changement de repère vers (ou depuis) un référentiel non galiléen soient établies.

Le principe de relativité s'énonce comme suit :

Deux référentiels d'espace en translation rectiligne uniforme l'un par rapport à l'autre sont équivalents pour les lois de la mécanique.

(Au sens de Newton, il faudrait se restreindre aux référentiels en mouvement rectiligne uniforme par rapport à l'espace absolu, en se souvenant que si un référentiel est en mouvement rectiligne uniforme par rapport à un deuxième lui-même en mouvement rectiligne uniforme par rapport à l'espace absolu, alors le premier référentiel est en mouvement rectiligne uniforme par rapport à l'espace absolu.)

On pourra le vérifier en admettant les trois premières lois, l'invariance du temps, de la masse et des forces (implicite en physique pré-einsteinienne). C'est pourquoi ce principe est appelé ici corollaire.

Ce principe est dit principe de relativité galiléenne car on en trouve la trace dans le célèbre Dialogue de Galilée, quoique Galilée ait supposé qu'il en était de même pour une rotation uniforme.

Une formulation plus moderne affirme que toutes les lois de la physique sont les mêmes pour deux référentiels d'espace en translation rectiligne uniforme l'un par rapport à l'autre. C'est cette formulation forte qui est à la base de la relativité restreinte.

Remarque
Le référentiel héliocentrique est (généralement considéré comme) galiléen et c'est dans ce référentiel que sont étudiés les mouvements des planètes et des sondes spatiales. Considérer le référentiel géocentrique comme galiléen, alors que le centre de la Terre est en accélération autour du Soleil, revient à négliger les forces de marée[réf. nécessaire]. Considérer le référentiel terrestre comme galiléen revient à négliger la composante centrifuge dans la « pesanteur », et la force de Coriolis si le point matériel est en mouvement. D'une façon pragmatique, savoir trouver à quel degré d'approximation un référentiel peut être (considéré comme) galiléen est une quête sans cesse repoussée.

En théorie de la mesure, un ensemble négligeable ou un ensemble de mesure nulle est une partie d'un ensemble mesuré dont la définition dépend de la mesure que l'on utilise ou plutôt de sa classe d'équivalence. À un niveau élémentaire, il est possible d'aborder la notion d'ensemble négligeable pour un certain nombre d'espaces (dont la droite réelle) sans avoir à introduire une mesure. Historiquement, la notion d'ensemble négligeable est antérieure à celle de mesure.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemble_n%C3%A9gligeable#%C2%AB_Presque_s%C3%BBrement_%C2%BB

Troisième loi de Newton ou principe d'action-réaction
Illustration de la 3e loi de Newton : actions mutuelles de deux patineurs.

L'énoncé original2 est le suivant :

« L'action est toujours égale à la réaction ; c'est-à-dire que les actions de deux corps l'un sur l'autre sont toujours égales et de sens contraires. »

— Isaac Newton, physicien-mathématicien

De manière moderne, on exprime que :

Tout corps A exerçant une force sur un corps B subit une force d'intensité égale, de même direction mais de sens opposé, exercée par le corps B.

A et B étant deux corps en interaction, la force F → A / B {\displaystyle {\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {A/B} }} \vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{A/B}} (exercée par A sur B) et la force F → B / A {\displaystyle {\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {B/A} }} \vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{B/A}} (exercée par B sur A) qui décrivent l'interaction sont directement opposées :

F → A / B = − F → B / A {\displaystyle {\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {A/B} }=-{\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {B/A} }} \vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{A/B}} = -\vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{B/A}}

Ces forces ont la même droite d'action, des sens opposés et la même norme. Ces deux forces sont toujours directement opposées, que A et B soient immobiles ou en mouvement.

Il faut là encore revenir sur la modélisation, c'est-à-dire sur le passage de la réalité à la description vectorielle. Dans le cas d'une action de contact, c'est assez simple : si Albert pousse de 100 N sur Béatrice, alors Béatrice pousse également de 100 N sur Albert ; Albert et Béatrice peuvent être sur un sol adhérent ou de la glace, immobiles ou en train de patiner. Il est souvent plus difficile de comprendre que si Albert s'appuie sur le mur, alors le mur pousse aussi sur Albert ; le mur n'a pas de « volonté motrice », il fléchit sous l'effet de l'action d'Albert mais cette flexion est indécelable sauf pour une paroi souple, et Albert subit donc un « effet ressort ». Il est de même pour la notion de sol qui soutient Albert ; en particulier, en cas de saut, il est difficile d'imaginer que c'est le sol qui propulse Albert, toujours par effet ressort.

Le cas des actions à distance est également difficile à conceptualiser, en particulier le fait qu'Albert attire lui aussi la Terre...

Cette loi est parfois appelée loi d'action-réaction, en référence à l'énoncé original ; une formulation au mieux imprécise, au pire entraînant de nombreuses confusions. En particulier, cette ancienne formulation véhicule l'idée qu'il y a toujours une force qui est la « cause » (l'action), l'autre n'étant qu'une sorte de conséquence (la réaction).

Une autre difficulté rencontrée par les étudiants est l'oubli que ces deux forces F → A / B {\displaystyle {\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {A/B} }} \vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{A/B}} et F → B / A {\displaystyle {\vec {\mathrm {F} }}_{\mathrm {B/A} }} \vec{\mathrm{F}}_{\mathrm{B/A}} s'exercent sur deux corps différents. Elles ne peuvent donc pas « s'annuler mutuellement ». L'effet d'annulation n'intervient que lorsqu'on considère un système constitué de différents corps et que l'on s'intéresse à la résultante des forces : dans ce cas, les forces intérieures s'annulent en effet et seule la somme des forces extérieures est à prendre en compte (ce qui est heureux pour étudier le mouvement d'un solide constitué de plus de 1023 élémentsa).

La loi des actions réciproques a l'inconvénient de supposer l'application des forces comme instantanée (ce qui est abandonné en relativité restreinte). Dans le cas des forces à distance, il convient dans certains cas d'effectuer des transformations pour tenir compte du retard de propagation.

Cette correction ne relève pas de la relativité. Comme les forces électromagnétiques s'appliquent à distance, on avait mis en évidence que ces forces se propagent à la vitesse de la lumière et non à vitesse infinie et inclus cette nuance dans les équations avant la révolution de la relativité restreinte b.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Magdal%C3%A9nien

La convergence presque sûre implique d'autres propriétés de convergences usuelles en théorie des probabilités (convergence en probabilité et convergence en loi) et apparaît en particulier dans l'énoncé de la loi forte des grands nombres.

L'expression presque tout intervient couramment dans différents domaines des mathématiques. Elle peut avoir un sens probabiliste, topologique ou ensembliste ; en général, le contexte précise ce sens.

La relativité galiléenne énonce, en langage moderne, que toute expérience faite dans un référentiel inertiel se déroule de manière parfaitement identique dans tout autre référentiel inertiel. Devenu « principe de relativité », son énoncé sera ensuite modifié par Einstein pour être étendu aux référentiels non inertiels : de « restreinte », la relativité deviendra « générale », et traitera de plus de la gravitation, ce que ne fait pas la relativité restreinte. La relativité restreinte est la théorie formelle élaborée par Albert Einstein en 1905 en vue de tirer toutes les conséquences physiques de la relativité galiléenne et du principe selon lequel la vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur dans tous les référentiels galiléens (ou inertiels), ce qui était implicitement énoncé dans les équations de Maxwell (mais interprété bien différemment jusque-là, avec « l'espace absolu » de Newton et l'éther). La relativité restreinte a eu également un impact en philosophie en éliminant toute possibilité d'existence d'un temps et de durées absolus dans l'ensemble de l'univers (Newton). À la suite d'Henri Poincaré, elle a forcé les philosophes à se poser différemment la question du temps et de l'espace. La théorie de la relativité restreinte a établi de nouvelles formules permettant de passer d'un référentiel galiléen à un autre. Les équations correspondantes conduisent à des prévisions de phénomènes qui heurtent le sens commun (mais aucune de ces prévisions n'a été infirmée par l'expérience), un des plus surprenants étant le ralentissement des horloges en mouvement1, qui a permis de concevoir l'expérience de pensée souvent appelée paradoxe des jumeaux.


SENTIMENT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 3:43

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
12 h il y a 12 heures
LA NUIT SE DOTE D'UNE NUÉE. LE RAYON VERT SE PRÉPARE POUR SON ANNIVERSAIRE, LE JOUR DU SOLSTICE D'HIVER.
LA CATHÉDRALE SE PRÉPARE POUR SES ÉVÉNEMENTS SI INCROYABLE QUI DÉMONTRE UN SAVOIR FAIRE ARCHITECTURAL :
LE SANCTUAIRE DE LA FORME.
TAY

LA RÉPUBLIQUE ET LA LAÏCITÉ. DANS CET HIVER NAISSANT, LE CARDINAL ROUGE CHANTE DANS LA NATURE ET LA NUIT
SE FAIT LUEUR DE SON CHANT. LE FRISSON EST UN SOUPIR ET LE SOURIRE REGARDE LE SOUVENIR :
UN SOUFFLE DE TRISTESSE RÉSONNE ÉTERNELLEMENT DANS L'EMPATHIE.
TAY

LE SONGE RÉSONNANCE DU SENTIMENTS MURMURE DANS LA RUE DU COMMERCE ET LE PEUPLE PERÇOIT LE CONTEXTE POLITIQUE
ET LA CONVICTION ÉCONOMIQUE. LE TEMPS ANALYSE LE TERME ET L'INNOCENCE NE POURRA FAIRE OUBLIER LES VICTIMES :
VISIONS RÉALISTES SUR L'AVENIR.
TAY

L'ÉLITE PASSE TROP VITE DE LA MÉLANCOLIE À L'ALLÉGRESSE : SI LEURS MÉMOIRES EST VIVE,
LEURS ESTOMACS ABSORBE LEURS ÉMOTIONS : DANS UN CONTEXTE DE DEUIL, LEUR COEUR EST DANS LE MARIAGE ET
LORS D'UNE NAISSANCE, ILS ÉTRENNENT LE DEVOIR COMMUN DE MORT.
TAY

LA CÉRÉMONIE NE LAISSE JAMAIS LES SENTIMENTS SUR LES TROTTOIRS. LA RUE EST VICTIMES DES ACTES ET DES HAINES :
ET SI CERTAINS ÉLÉMENTS CROIENT POUVOIR LA PARODIER, ILS OUBLIENT QUE LES RUES
SONT LES ARTÈRES ET LES VEINES DE LA CONSTITUTION ET DE SES CONVICTIONS.
TAY

BOB DYLAN - Mr Tambourine Man...
https://www.youtube.com/watch?v=PYF8Y47qZQY



SENTIMENT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 10:19

Space Station Cargo.
#Katrina: Rachel Schumacher - St. Bernard Project et Y'becca.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t928-katrina-rachel-schumacher-st-bernard-project-et-y-becca#9909
The Doors - The End (original).
https://www.youtube.com/watch?v=JSUIQgEVDM4
LES GILETS JAUNES, PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON ET L'IGPN.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t607-les-gilets-jaunes-prsident-emmanuel-macron-et-l-igpn#7432
Le clans des mouettes.
Jérusalem.
TAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 14 Déc à 10:31

The Doors - Light My Fire...
https://www.youtube.com/watch?v=deB_u-to-IE

NASA's Juno Mission Halfway to Jupiter Science...

On Dec. 21, at 8:49:48 a.m. PST (11:49:48 a.m. EST) NASA's Juno spacecraft will be 3,140 miles (5,053 kilometers) above Jupiter's cloud tops and hurtling by at a healthy clip of 128,802 mph (207,287 kilometers per hour). This will be the 16th science pass of the gas giant and will mark the solar-powered spacecraft's halfway point in data collection during its prime mission.

Juno is in a highly-elliptical 53-day orbit around Jupiter. Each orbit includes a close passage over the planet's cloud deck, where it flies a ground track that extends from Jupiter's north pole to its south pole.

"With our 16th science flyby, we will have complete global coverage of Jupiter, albeit at coarse resolution, with polar passes separated by 22.5 degrees of longitude," said Jack Connerney, Juno deputy principal investigator from the Space Research Corporation in Annapolis, Maryland. "Over the second half of our prime mission - science flybys 17 through 32 - we will split the difference, flying exactly halfway between each previous orbit. This will provide coverage of the planet every 11.25 degrees of longitude, providing a more detailed picture of what makes the whole of Jupiter tick."

Launched on Aug. 5, 2011, from Cape Canaveral, Florida, the spacecraft entered orbit around Jupiter on July 4, 2016. Its science collection began in earnest on the Aug. 27, 2016, flyby. During these flybys, Juno's suite of sensitive science instruments probes beneath the planet's obscuring cloud cover and studies Jupiter's auroras to learn more about the planet's origins, interior structure, atmosphere and magnetosphere.

"We have already rewritten the textbooks on how Jupiter's atmosphere works, and on the complexity and asymmetry of its magnetic field," said Scott Bolton, principal investigator of Juno, from the Southwest Research Institute in San Antonio. "The second half should provide the detail that we can use to refine our understanding of the depth of Jupiter's zonal winds, the generation of its magnetic field, and the structure and evolution of its interior."

Two instruments aboard Juno, the Stellar Reference Unit and JunoCam, have proven to be useful not only for their intended purposes, but also for science data collection. The Stellar Reference Unit (SRU) was designed to collect engineering data used for navigation and attitude determination, so the scientists were pleased to find that it has scientific uses as well.

"We always knew the SRU had a vital engineering job to do for Juno," said Heidi Becker, Juno's radiation monitoring investigation lead at NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, California. "But after making scientific discoveries in Jupiter's radiation belts and taking a first-of-its-kind image of Jupiter's ring, we realized the added value of the data. There is serious scientific interest in what the SRU can tell us about Jupiter."

The JunoCam imager was conceived as an outreach instrument to bring the excitement and beauty of Jupiter exploration to the public.

"While originally envisioned solely as an outreach instrument to help tell the Juno story, JunoCam has become much more than that," said Candy Hansen, Juno co-investigator at the Planetary Science Institute in Tucson, Arizona. "Our time-lapse sequences of images over the poles allow us to study the dynamics of Jupiter's unique circumpolar cyclones and to image high-altitude hazes. We are also using JunoCam to study the structure of the Great Red Spot and its interaction with its surroundings."

The SRU and JunoCam teams both now have several peer-reviewed science papers -either published or in the works - to their credit.

NASA's JPL manages the Juno mission for the principal investigator, Scott Bolton, of the Southwest Research Institute in San Antonio. Juno is part of NASA's New Frontiers Program, which is managed at NASA's Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama, for NASA's Science Mission Directorate. The Italian Space Agency (ASI) contributed two instruments, a Ka-band frequency translator (KaT) and the Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM). Lockheed Martin Space in Denver built the spacecraft.

More information about Juno is available at:

https://www.nasa.gov/juno

https://www.missionjuno.swri.edu

More information on Jupiter is at:

https://www.nasa.gov/jupiter

The public can follow the mission on Facebook and Twitter at:

https://www.facebook.com/NASAJuno
https://www.twitter.com/NASAJuno

News Media Contact
DC Agle
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-393-9011
agle@jpl.nasa.gov

Dwayne Brown / JoAnna Wendel
NASA Headquarters, Washington
202-358-1726 / 202-358-1003
dwayne.c.brown@nasa.gov / joanna.r.wendel@nasa.gov

Deb Schmid
Southwest Research Institute, San Antonio
210-522-2254
dschmid@swri.org

2018-286

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7303&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=Juno-20181212

et,

NASA's New Horizons ‘Phones Home’ Safe after Pluto Flyby ...


New Horizons Flight Controllers celebrate after they received confirmation from the spacecraft that it had successfully completed the flyby of Pluto, Tuesday, July 14, 2015 in the Mission Operations Center (MOC) of the Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory (APL), Laurel, Maryland.
Credits: NASA/Bill Ingalls

The call everyone was waiting for is in. NASA’s New Horizons spacecraft phoned home just before 9 p.m. EDT Tuesday to tell the mission team and the world it had accomplished the historic first-ever flyby of Pluto.

“I know today we’ve inspired a whole new generation of explorers with this great success, and we look forward to the discoveries yet to come,” NASA Administrator Charles Bolden said. “This is a historic win for science and for exploration. We’ve truly, once again raised the bar of human potential.”

The preprogrammed “phone call” -- a 15-minute series of status messages beamed back to mission operations at the Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory in Maryland through NASA’s Deep Space Network -- ended a very suspenseful 21-hour waiting period. New Horizons had been instructed to spend the day gathering the maximum amount of data, and not communicating with Earth until it was beyond the Pluto system.

“With the successful flyby of Pluto we are celebrating the capstone event in a golden age of planetary exploration,” said John Grunsfeld, associate administrator for NASA's Science Mission Directorate in Washington. “While this historic event is still unfolding --with the most exciting Pluto science still ahead of us -- a new era of solar system exploration is just beginning. NASA missions will unravel the mysteries of Mars, Jupiter, Europa and worlds around other suns in the coming years."

Pluto just had its first visitor! Thanks @NASA - it's a great day for discovery and American leadership. pic.twitter.com/FfztBSMbK0
— President Obama (@POTUS44) July 15, 2015

Pluto is the first Kuiper Belt object visited by a mission from Earth. New Horizons will continue on its adventure deeper into the Kuiper Belt, where thousands of objects hold frozen clues as to how the solar system formed.

“Following in the footsteps of planetary exploration missions such as Mariner, Pioneer and Voyager, New Horizons has triumphed at Pluto,” says New Horizons principal investigator Alan Stern of the Southwest Research Institute in Boulder, Colorado. “The New Horizons flyby completes the first era of planetary reconnaissance, a half century long endeavor that will forever be a legacy of our time."

New Horizons is collecting so much data it will take 16 months to send it all back to Earth.

“On behalf of everyone at the Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, I want to congratulate the New Horizons team for the dedication, skill, creativity, and determination they demonstrated to reach this historic milestone,” said APL Director Ralph Semmel. “We are proud to be a part of a truly amazing team of scientists, engineers, and mission operations experts from across our nation who worked tirelessly to ensure the success of this mission.”

APL designed, built and operates the New Horizons spacecraft and manages the mission for NASA’s Science Mission Directorate. SwRI leads the mission, science team, payload operations and encounter science planning. New Horizons is part of NASA’s New Frontiers Program, managed by the agency’s Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama.

Follow the New Horizons mission on Twitter and use the hashtag #PlutoFlyby to join the conversation. Live updates also will be available on the mission Facebook page.

For more information on the New Horizons mission, including fact sheets, schedules, video and images, visit:

http://www.nasa.gov/newhorizons

and

http://solarsystem.nasa.gov/planets/plutotoolkit.cfm

-end-

Dwayne Brown / Laurie Cantillo
Headquarters, Washington
202-358-1726 / 202-358-1077
dwayne.c.brown@nasa.gov / laura.l.cantillo@nasa.gov

Mike Buckley
Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Laurel, Md.
240-228-7536
michael.buckley@jhuapl.edu

Maria Stothoff
Southwest Research Institute, San Antonio
210-522-3305
maria.stothoff@swri.org

Last Updated: Aug. 7, 2017
Editor: Sarah Ramsey
Tags: New Horizons, Pluto

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7303&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=Juno-20181212
https://www.nasa.gov/press-release/nasas-new-horizons-phones-home-safe-after-pluto-flyby

The Doors- The Soft Parade...
https://www.youtube.com/watch?v=8p-AUo1w45w

TÉMOIGNAGE D'UNE CITOYENNE
PAR LE
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Sam 15 Déc à 2:53

Dec. 13, 2018
Cosmic Fountain Powered by Giant Black Hole...

Before electrical power became available, water fountains worked by relying on gravity to channel water from a higher elevation to a lower one. This water could then be redirected to shoot out of the fountain and create a centerpiece for people to admire.

In space, awesome gaseous fountains have been discovered in the centers of galaxy clusters. One such fountain is in the cluster Abell 2597. There, vast amounts of gas fall toward a supermassive black hole, where a combination of gravitational and electromagnetic forces sprays most of the gas away from the black hole in an ongoing cycle lasting tens of millions of years.

Scientists used data from the Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA), the Multi-Unit Spectroscopic Explorer (MUSE) on ESO's Very Large Telescope (VLT) and NASA's Chandra X-ray Observatory to find the first clear evidence for the simultaneous inward and outward flow of gas being driven by a supermassive black hole.

Cold gas falls toward the central black hole, like water entering the pump of a fountain. Some of this infalling gas (seen in the image as ALMA data in yellow) eventually reaches the vicinity of the black hole, where the black hole's gravity causes the gas to swirl around with ever-increasing speeds, and the gas is heated to temperatures of millions of degrees. This swirling motion also creates strong electromagnetic forces that launch high-velocity jets of particles that shoot out of the galaxy.

These jets push away huge amounts of hot gas detected by Chandra (purple) surrounding the black hole, creating enormous cavities that expand away from the center of the cluster. The expanding cavities also lift up clumps of warm and cold gas and carry them away from the black hole, as observed in the MUSE/VLT data (red).

Eventually this gas slows down and the gravitational pull of material in the center of the galaxy causes the gas to rain back in on the black hole, repeating the entire process.

A substantial fraction of the three billion solar masses of gas are pumped out by this fountain and form a filamentary nebula — or cosmic "spray" — that spans the innermost 100,000 light years of the galaxy.

These observations agree with predictions of models describing how matter falling towards black holes can generate powerful jets. Galaxy clusters like Abell 2597, containing thousands of galaxies, hot gas, and dark matter, are some of the largest structures in the entire Universe. Abell 2597 is located about 1.1 billion light years from Earth.

A paper by Grant Tremblay (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics) et al. describing these results appeared in the September 18, 2018 issue of The Astrophysical Journal (arXiv:1808.00473). NASA's Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama, manages the Chandra program for NASA's Science Mission Directorate in Washington. The Smithsonian Astrophysical Observatory in Cambridge, Massachusetts, controls Chandra's science and flight operations.

Image credit: X-ray: NASA/CXC/SAO/G. Tremblay et al; Radio:ALMA: ESO/NAOJ/NRAO/G.Tremblay et al, NRAO/AUI/NSF/B.Saxton; Optical: ESO/VLT

Read more from NASA's Chandra X-ray Observatory.

For more Chandra images, multimedia and related materials, visit:

http://www.nasa.gov/chandra

Last Updated: Dec. 14, 2018
Editor: Lee Mohon
Tags:  Black Holes, Chandra X-Ray Observatory, Galaxies, Universe

https://www.nasa.gov/mission_pages/chandra/images/cosmic-fountain-powered-by-giant-black-hole.html


NASA Solar System ✔ @NASASolarSystem
How is a star born? What happens during its life? What fate will its planets meet when it dies?
See the story of the life and death of a planetary system: https://go.nasa.gov/2QRAYW9

Life and Death of a Planetary System
by Elizabeth Landau

https://exoplanets.nasa.gov/life-and-death/chapter-1/

Christophe Castaner Compte certifié @CCastaner
Il n’est de liberté publique sans ordre républicain.
Merci à vous.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
9 s il y a 9 secondes
En réponse à @CCastaner @Gendarmerie et 6 autres
Ana Vidovic plays Asturias by Isaac Albéniz....
https://www.youtube.com/watch?v=inBKFMB-yPg
Il ne suffit pas de paraître pour se croire supérieur aux autres.
Citation de Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970).
Propos pour Monsieur Le Ministre...
TAY

Jethro Tull: Bourée...
https://www.youtube.com/watch?v=2u0XXpVGUwk
Le désir de paraître est toujours un signe d'orgueil.
Citation de Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Propos pour Monsieur Le Ministre...
TAY

Hauser & Caroline Campbell - Czardas...
https://www.youtube.com/watch?v=Sk2yoOY8CTU
La vanité supporte le pain sec, l'eau pure, l'estomac vide, pourvu qu'elle paraisse.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913).
Propos pour Monsieur Tignard Yanis.
TAY

Paco de Lucía Concierto Aranjuez - Adagio...
https://www.youtube.com/watch?v=e9RS4biqyAc
On jouit d'être vain, on rougit de le paraître. Quelle misère que la vanité !
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)
Propos sur Emmanuel Macron.
TAY

HAUSER - Adagio (En l'honneur du nom d'Albinoni).
https://www.youtube.com/watch?v=kn1gcjuhlhg
Toute femme qui ne se donne pas la peine de vous paraître aimable fait fort peu de cas de vous.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800).
Valable pour Toutes et Tous.
TAY

Estas Tonne - The Song of the Golden Dragon...
https://www.youtube.com/watch?v=7gphiFVVtUI
L'homme le plus fin est souvent celui qui le paraît le moins.
Citation de Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées (1861)
Merci, Estas Tonne.
TAY

Estas Tonne - Spontaneous Nostalgia in Tallinn 2015...
https://www.youtube.com/watch?v=bgm_G92VEOQ
Il est aussi facile d'être honnête homme que de le paraître.
Citation de Germaine de Staël ; Les maximes et pensées (1766-1817).
Y'BECCA.
TAY

stas Tonne & Reka Fodor @ VDU Kaunas 2014 [HD] Part II.
https://www.youtube.com/watch?v=yovvltbmvXg
Les femmes ont ordinairement des défauts secrets plus grands que les beautés qui paraissent.
Citation de Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687).
CLIN D’ŒIL.
TAY

A performance in the center of Venice (Italy, 2013)...
https://www.youtube.com/watch?v=ZHvwbNX7Li4
Bien des choses qui paraissaient de grands problèmes n'en sont plus quand on a le nez dessus.
Citation de Henry de Montherlant ; Le cardinal d'Espagne (1960).
Y'BECCA.
TAY

Donald Gould - PIANIST SENSATIONAL! - Big history.
https://www.youtube.com/watch?v=FalZRgCHeGM
Il faut savoir s'embêter pour que la vie ne paraisse pas trop courte.
Citation de Jules Renard ; Journal du 4 décembre 1909.
TAY

Capricho Arabe - Alexandra Whittingham...
https://www.youtube.com/watch?v=P7ZLcUYzvnc
La prétention de définir est de recevoir le mérite de création :
si entendre, c'est savoir écouter alors cela ne donne pas le droit de jouer sur les mots
pour s'approprier l'idée.
Citation de Tignard Yanis.
TAY

J.S. Bach - Toccata and Fugue in D Minor BWV 565 // Amy Turk, Harp.
https://www.youtube.com/watch?v=oPmKRtWta4E
La parenthèse de dire que réussir s'est encaisser les réalités : la prime de noël pour les forces de l'ordres
ne peut remplacer les heures supplémentaires perdus dans la circonstance.
TAY

Debussy - Deux Arabesques (Harpe) - Héloïse de Jenlis.
https://www.youtube.com/watch?v=hWTe3C_RoDo
Des liens unissent les mouettes et les rêveries depuis l'aube du temps avant même la naissance de l'univers ;
les mots sont des notions de mouvements dans la note et ses variations : le souffle.
TAY

SENTIMENT ET TÉMOIGNAGE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

RAPPORT DE
Y'BECCA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9861
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   Ven 28 Déc à 9:17

ESA sets clock by distant spinning stars ou une horloge à base de pulsars.
http://www.esa.int/Our_Activities/Navigation/ESA_sets_clock_by_distant_spinning_stars
Alexander Gerst, Serena Auñón-Chancellor et Sergei Prokopiev.
http://www.esa.int/Our_Activities/Human_Spaceflight/Highlights/Horizons_landing
Un exercice physique annuel sauve la vie.
https://www.blogs.va.gov/VAntage/50574/annual-physical-saved-one-veterans-life/
Y'BECCA.
TAY

Un exercice physique annuel a sauvé la vie d'un ancien combattant
Examen annuel qui sauve des vies...

Quand était votre dernier examen physique annuel? Est-ce important?

Demanda M. Jones, un ancien combattant de 64 ans et ancien fumeur de 30 ans.

Avoir un physique lui a sauvé la vie.

Après avoir discuté de ses habitudes tabagiques antérieures, M. Jones a subi un scanner qui a révélé une tumeur «extrêmement suspecte» dans le poumon inférieur droit. La tumeur s'est avérée être un cancer du poumon de stade 1 et a été enlevée avec succès par voie chirurgicale sans nécessiter de chimiothérapie ni de radiothérapie.

«Je voulais juste que cette tumeur sorte de mon corps», a déclaré M. Jones. "La projection m'a sauvé la vie."

Discuter de ses antécédents personnels et médicaux a sauvé la vie de M. Jones. Les anciens combattants peuvent utiliser des ressources VA telles que MyHealtheVet pour accéder à leur dossier médical , se préparer à un examen et adresser à leur équipe de soins un message sécurisé contenant les questions qu'ils pourraient avoir après un rendez-vous.

La Dre Raya Kheirbek connaît le vieil adage selon lequel «Mieux vaut prévenir que guérir» est particulièrement vrai en matière de soins de santé.

Le docteur Kheirbek est interniste, gériatre et essayiste au centre médical VA de Washington DC et professeur agrégé de médecine à la faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université George Washington. En tant que médecin de premier recours pour l'AV, le Dr Kheirbek aide les vétérans à maintenir leur santé et à dépister divers risques pour la santé grâce à des soins préventifs appropriés.

Les soins préventifs sont axés sur le maintien d'une bonne santé et la prévention des maladies, et un examen physique annuel est essentiel à des soins préventifs appropriés. Un physique moyen peut inclure des choses comme:

Un examen physique complet adapté à l'âge, au sexe et aux facteurs de risque spécifiques du patient
Un chèque pour la santé cardiaque
Examen pulmonaire
Dépistage cutané
Test de laboratoire, y compris numération sanguine et cholestérol
Test de l'IMC (indice de masse corporelle)
Le dépistage des facteurs de risque de cancer adaptés à l'âge et au sexe.
Selon le Dr Kheirbek, l’un des aspects les plus importants des soins préventifs est le partenariat entre un médecin et son patient. Les anciens combattants peuvent tirer le meilleur parti de leurs examens médicaux annuels en répondant à leurs questions sur leur santé, en s’informant sur les antécédents médicaux de leur famille et en effectuant des recherches sur leurs problèmes de santé ou leurs facteurs de risque.

«Ne soyez pas intimidé pour poser des questions ou vous impliquer dans vos soins», exhorte le Dr Kheirbek, «Après tout, c'est votre santé et votre corps.»

De nombreux patients ne savent pas qu'en plus de discuter de problèmes physiques, un examen physique annuel offre également la possibilité de parler de problèmes nouveaux ou en cours liés à la dépression, à l'ESPT, au sans-abrisme, à la toxicomanie ou à tout un éventail de problèmes de santé.

«Le système de VA incite les cliniciens à poser ces questions importantes. à de nombreuses reprises, les anciens combattants sont dépistés positifs et sont référés le même jour à la santé mentale pour une évaluation et une gestion plus poussées », a déclaré le Dr Kheirbek. Cela est d'autant plus important que de plus en plus de recherches soulignent le lien entre stress émotionnel et maladie physique.

Dans ses propres patients, le Dr Kheirbek a constaté l’importance des soins médicaux et préventifs. M. Jones était son patient.

Taylor Haas est stagiaire pour Digital Media, Bureau de la communication de VHA et cadre supérieur chez UC Berkeley en économie. Taylor Haas est stagiaire pour Digital Media, Bureau de la communication de VHA et cadre supérieur chez UC Berkeley en économie.

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SOUS L’ÉGIDE
DE Y'BECCA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saturn, TAY, l'horizon des évènements et the Voyager mission
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Une silhouette dans l'horizon
» L'HORIZON - n'a pas son pareil ...
» Déroulement des évènements futur
» Peinture et décoration à l'horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: