Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9197
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.   Sam 19 Mai à 10:33

Le jackalope est un animal imaginaire du folklore américain, mélange entre un lièvre (jackrabbit) et une antilope (antelope). Il est habituellement représenté comme un lièvre avec des bois. On l'appelle aussi parfois « lapin cornu » (horny bunny), ce qui rejoint le nom scientifique Lepus cornutus que donnaient les naturalistes à ce qu'ils pensaient être jusqu'au XVIIIe siècle une espèce réelle 1.

Le mariage de Harry et Meghan. Le jackalope est un animal imaginaire du folklore américain, mélange entre un lièvre (jackrabbit) et une antilope (antelope). Eagles (Live) - Hotel California.
https://www.youtube.com/watch?v=99OKJaGSaYQ
La légende le dit très farouche et difficile à observer.
TAY

La légende

La légende le dit très farouche et difficile à observer, et qu'aucun spécimen vivant n'a jamais été capturé. On peut en revanche l'entendre puisqu'il imite la voix humaine à la perfection. Les cow-boys avaient parfois la surprise, le soir autour du feu, d'entendre leurs chants répétés fidèlement par une voix aux alentours.
Fondements scientifiques
Lapin atteint d'un papillomavirus.

Il est très probable que la légende des jackalopes vienne de la vision de lapins atteints d'un papillomavirus, qui provoque des tumeurs noirâtres allongées sur le corps de l'animal, parfois en forme de cornes sur leur tête.
Propagation
Planche zoologique de la fin du XVIe siècle, montrant un lièvre cornu.

Des lièvres cornus faisaient déjà partie depuis longtemps du bestiaire imaginaire d'Allemagne et d'Autriche : le Rasselbock, le Wolpertinger… et on peut imaginer que les migrants venus d'Europe centrale ont importé leurs légendes avec eux.

Dès les années 1930, des cartes postales montrant des jackalopes étaient vendues aux États-Unis.

Les trophées présentant des (fausses) têtes de jackalope abondent aux États-Unis d'Amérique, et Ronald Reagan lui-même en possédait une dans son ranch, aimant à dire qu'il avait lui-même chassé l'animal.
Faux trophée de jackalope.
Culture populaire

Sur la jaquette du jeu vidéo Sam and Max Hit the Road, dont une image est disponible sur la page anglaise de l'article.
Un personnage du court métrage Saute-mouton du studio Pixar est un jackalope.
Dans le Cycle de Ténébreuse, le Lapin Cornu est un petit animal sauvage très abondant sur Ténébreuse que l'on trouve dans la nature ou que l'on peut élever en captivité.
Des Jackalopes apparaissent dans le jeu de cartes Magic : l'assemblée, sur la carte Jackalope Herd. La traduction française qui en est proposée est « Troupeau de Léporilopes ».
Dans le MMORPG The Secret World le Jackalope est invocable comme familier.
Dans Red Dead Redemption édité par Rockstar, il s'agit d'un animal légendaire à abattre afin de débloquer une tenue.
Dans le MMORPG Guild Wars 2, une quête de la carte « Contreforts du voyageur » vous propose d'aider à capturer la Chacalope ; animal imaginaire inspiré de la Jackalope.
Dans le jeu de rôle papier Deadlands Reloaded, il s'agit d'une créature présente dans le bestiaire du jeu
Le Jackalope apparait comme trophée de chasse dans plusieurs œuvres de fiction: dans le jeu Tesla Effect : A Tex Murphy Adventure, dans la série américaine Glee (saison 2, épisode 23), dans la série X-Files (épisode 3 de la saison 10) ...

Logo et symboles

Jackalope est le nom d'un festival de sport d'action ayant lieu l'été à Montréal au Canada.
Le jackalope est l'emblème du groupe d'indie pop Miike Snow.
La version 9.04 du système d'exploitation Ubuntu (qui est sortie le 23 avril 2009) a pour nom de code Jaunty Jackalope (jackalope jovial).

Voir aussi

Dahu
Wolpertinger
Skvader

Notes et références

↑ Chuck Holliday, Jackalope fans, take note: Your mythical beast really does exist [archive], consulté en mai 2013.

Origins of the Jackalope

Douglas Herrick, creator of the "jackalope" — that curious critter with a jack rabbit's body and an antelope's antlers that could turn downright vicious when threatened yet sing a gentle tenor along with the best of the campfire cowboys —died Jan. 3, 2003 in Casper, Wyo. He was 82.

In the 1930s, the Herrick brothers — Douglas and Ralph, who studied taxidermy by mail order as teenagers — went hunting. Returning home, they tossed a rabbit into the taxidermy shop.

The carcass slid right up to a pair of deer antlers, and Douglas Herrick's eyes suddenly lighted up.

"Let's mount it the way it is!" he said, and a legend was born — or at least given form.

Jackalopes, thanks to the Herrick brothers, have taken their place in modern mythology right alongside Bigfoot and the Loch Ness monster.

As "proof" of the jackalope's presence now and in the past, they cite:

A 16th-century painting of a horned rabbit
(although scientists suspect the deformity was caused by a virus)

A mention by Buddha of a horned rabbit
(without adding that he doubted any existed)

First sighting by a trapper of a jackalope in Wyoming in 1829
(who can say?)

Fact or fiction, legend or lark, the jackalope the Herricks stuffed and mounted gave their native Douglas, Wyo., a reason to be.

Before discovery of uranium, coal, oil and natural gas doubled the town's population to about 7,500 in the mid-1970s, Douglas specialized in selling jackalope souvenirs. The Herricks fed the increasing demand for the stuffed and mounted trophies. Tens of thousands have been sold.

That first jackalope was sold for $10 to Roy Ball, who installed it proudly in the town's Bonte Hotel. The mounted horned rabbit head was stolen in 1977.

The town of Douglas erected an 8-foot-tall statue of the jackalope. Proud city fathers later added a 13-foot-tall jackalope cutout on a hillside and placed jackalope images on park benches and firetrucks, among other things.

Acknowledging the animal's purported propensity to attack ferociously anything that threatened it, the city also posted warning signs: "Watch out for the jackalope."

The Douglas Chamber of Commerce has issued thousands of jackalope hunting licenses, despite rules specifying that the hunter cannot have an IQ higher than 72 and can hunt only between midnight and 2 a.m. each June 31.

Tourist-shop clerks in Douglas told and retold tales of cowboys who remembered harmonious jackalopes joining their nightly campfire songs. Visitors rarely have left Douglas without buying jackalope postcards and trinkets.

The state of Wyoming trademarked the jackalope name in 1965. Twenty years later, Gov. Ed Herschler, crediting Douglas Herrick with the animal's creation, designated Wyoming the jackalope's official stamping grounds.

Mr. Herrick made only about 1,000 or so horned rabbit trophies before going on to other things. His brother kept churning out jackalopes.

Mr. Herrick grew up on a ranch near Douglas and served as a tail gunner on a B-17 during World War II. He worked as a taxidermist until 1954, when he became a welder and pipe fitter for Amoco Refinery until his retirement in 1980.

-- Edited from an obituary by Myrna Oliver, Los Angeles Times, January 26, 2003

(In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.)

l'actrice américaine et Harry l'ex-rebelle de la famille royale sont mariés.

Titre : À la forêt de Gastine
Poète : Pierre de Ronsard (1524-1585)

Recueil : Les Odes (1550-1552).

Couché sous tes ombrages verts,
Gastine, je te chante
Autant que les Grecs, par leurs vers
La forêt d'Érymanthe :

Car, malin, celer je ne puis
À la race future
De combien obligé je suis
À ta belle verdure,

Toi qui, sous l'abri de tes bois,
Ravi d'esprit m'amuses ;
Toi qui fais qu'à toutes les fois
Me répondent les Muses ;

Toi par qui de l'importun soin
Tout franc je me délivre,
Lorsqu'en toi je me perds bien loin,
Parlant avec un livre.

Tes bocages soient toujours pleins
D'amoureuses brigades
De Satyres et de Sylvains,
La crainte des Naïades !

En toi habite désormais
Des Muses le collège,
Et ton bois ne sente jamais
La flamme sacrilège !

Pierre de Ronsard.

et

Titre : À sa lyre
Poète : Pierre de Ronsard (1524-1585)

Recueil : Les Meslanges (1554).

Naguiere chanter je voulois
Comme Francus au bord Gaulois
Avecq' sa troupe vint descendre,
Mais mon luc pinçé de mon doi,
Ne vouloit en dépit de moi
Que chanter Amour, et Cassandre.

Je pensoi pource que toujours
J'avoi dit sur lui mes amours,
Que ses cordes par long usage
Chantoient d'amour, et qu'il faloit
En mettre d'autres, s'on vouloit
Luy aprendre un autre langage.

Et pour ce faire, il n'y eut fust,
Archet, ne corde, qui ne fust
Echangée en d'autres nouvelles :
Mais apres qu'il fut remonté,
Plus haut que davant a chanté
Comme il souloit, les damoyselles.

Or adieu doncq' pauvre Francus,
Ta gloire, sous tes murs veinqus,
Se cachera toujours pressée,
Si, à ton neveu, nostre Roi,
Tu ne dis qu'en l'honneur de toi,
Il face ma Lyre crossée.

Le Wolpertinger (autres orthographes : Wolperdinger, Woipertinger, Woiperdinger) est un animal imaginaire des forêts et Alpes bavaroises. Son évocation apparaît le plus souvent pour user de la crédulité de touristes citadins. La légende le présente de petite taille, composé à la façon d'une chimère et se nourrissant de touristes égarés. Ses descriptions varient de région en région, mais la plupart du temps on lui attribue des ailes, des bois, des crocs et une crête de coq.
Liens internes

Dahu
Haggis sauvage
Jackalope
Skvader

Représentation d'un Wolpertinger (détournement parodique de la célèbre aquarelle Le Lièvre, d'Albrecht Dürer).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wolpertinger

Folklore allemand
Créatures Changeling • Dame blanche • Elfe • Gobelin • Grobian • Hinzelmann • Kobold • Article de qualitéNain • Nixe • Rumpelstilz • Ondine • Rübezahl • Schimmelreiter • Stille Volk • Walen • Wichtlein • Winselmutter • Wolpertinger
Personnages légendaires Alberich • Berchta • Holda • Joueur de flûte de Hamelin • Lutzelfrau • Lorelei • Till l'Espiègle
Autre Chasse fantastique
Origines Mythologie germanique • Folklore germanique

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9197
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.   Sam 19 Mai à 10:48

Le prélude de l'acte III de l'opéra Die Walküre.
Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t820-lepus-cornutus-le-jackalope-et-tay-la-chouette-effraie#8976
La chevauchée des Walkyries - Wagner.
https://www.youtube.com/watch?v=1Wqc0hr4qvU
DIEU, LA SIGNATURE, L’ÉTAT, L'ANARCHIE ET LE SYMBOLISME.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t805-dieu-la-signature-letat-l-anarchie-et-le-symbolisme
TAY

DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t459-des-cenotes-des-asteroides-des-principes-et-l-eau
America - A Horse With No Name.
https://www.youtube.com/watch?v=zSAJ0l4OBHM
Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t820-lepus-cornutus-le-jackalope-et-tay-la-chouette-effraie
Y'BECCA.
TAY

Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t820-lepus-cornutus-le-jackalope-et-tay-la-chouette-effraie
Enigma - Return To Innocence.
https://www.youtube.com/watch?v=Rk_sAHh9s08
YAHVÉ, LE JUGEMENT, L'UNIVERS, LA RAISON ET LE MAUVAIS.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t773-yahve-le-jugement-l-univers-la-raison-et-le-mauvais
Y'BECCA.
TAY

L'HISTOIRE, LA MUSIQUE, LES MATHÉMATIQUES, LE RESSENTI, LA FEMME ET L'ENFANT,
LE MASTURBATOIRE, LA BIOLOGIE ET LA RAISON, L'ESPRIT ET LE CORPS, LA CLARTÉ ET L’OBSCURITÉ,
ECT... VOUS VERREZ QUE JE DÉFINIS LES CHOSES TOUT EN GARDANT LA PUDEUR DE LA VIE ET DE LA MORT...
SOIGNER N'EST PAS GUÉRIR MAIS GUÉRIR S'EST SOIGNER...
L’ÉTERNEL NE CRAINS PAS CELUI QUI NE CROIT PAS EN LUI CAR L’ÉTERNEL EST PROPRE DE SA RAISON:
LA RAISON QU'IL EST L’ÉTERNEL, LE MISÉRICORDIEUX DE SA PAROLE ET LUI SEUL EST JUSTE DE
DIRE AUX HOMMES: LA PRIÈRE NE DONNE AUCUN RÉEL POUVOIR DE PENSER SUR LA NATURE ET SES ENFANTS.

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9197
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.   Sam 19 Mai à 10:51

Les Vierges noires sont des effigies féminines qui appartiennent à l’iconographie du Moyen Âge européen. Elles figurent généralement la Vierge Marie, mais certaines d'entre elles représentent également Sara la noire ou sainte Anne. Elles tirent leur nom de leur couleur sombre, souvent limitée au visage et aux mains. La plupart d'entre elles sont des sculptures produites entre le XIe et le XVe siècle, mais parfois aussi des icônes de style byzantin des XIIIe et XIVe siècles. On trouve parmi elles de nombreuses Vierges à l’enfant.

La majorité des 450 à 500 recensées se rencontre dans le bassin méditerranéen occidental, domaine de l'art roman, avec une concentration importante dans le sud de la France où on en compte 180. La Vierge noire de Częstochowa (Pologne) est, par sa localisation, un exemple atypique. Bien que des musées en conservent, la plupart des Vierges noires sont placées dans des églises et certaines suscitent des pèlerinages importants.

Historique

Les Vierges noires romanes ont inspiré de nombreuses imitations ultérieures. À côté des Vierges, il existe en France une autre sainte noire, sainte Sarah, patronne des gitans, Roms, chez qui elle est connue comme Sara e Kali (Sarah la noire). Sa statue se trouve dans la crypte de l'église des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône). On trouve bien sûr des Vierges noires dans les régions du monde où vivent des populations à peau sombre, bien que leur couleur ait alors une signification clairement différente de celle des Vierges européennes.
Vierge noire de Częstochowa (voïvodie de Silésie) dans le monastère de Jasna Gora, XVe siècle.

Selon l’Église catholique, il n’existe aucun fondement théologique à la couleur de ces Vierges. On a voulu l'expliquer après coup par un passage du Cantique des cantiques (1 :5) : « Nigra sum, sed formosa » : « Je suis noire mais belle. »

Une des suppositions avancée jusqu’au milieu du XXe siècle était, pour les statues, le choix du matériau (ébène, acajou), mais les sculpteurs du Moyen Âge n'utilisaient que du bois local (noyer, chêne, tilleul, fruitiers…) facile à obtenir et plus facile à travailler. D'autres évoquaient la possibilité de dépôts de suie provenant des bougies votives, mais alors le noir ne se serait pas uniquement concentré sur les visages et les mains. Dans le cas des icônes, le noircissement serait dû à une altération des pigments, hypothèse qui ne fait pas l’unanimité. L'explication pour les vierges romanes tient au fait que les pigments à base de plomb utilisés pour les carnations se sont oxydés avec le temps et ont noirci (le « blanc de plomb1 » se transforme en plattnérite noire2,3), d'ailleurs on retrouve systématiquement la polychromie claire d'origine sous la couche noire4,5. L'enfant Jésus est lui aussi noir car les pigments utilisés pour les carnations sont les mêmes. On retrouve d'autres statues de la même époque et qui ne représentent pas la vierge Marie dont les carnations sont noires. Toutefois, même si leur couleur ne provient pas à l’origine d’un choix délibéré, elle est devenue un élément important de leur identité, comme en témoignent les allusions au Cantique des cantiques mentionnées plus haut, et le fait que certaines aient été délibérément repeintes en noir sur leur totalité (comme la vierge Notre Dame de Moulins) lors de tentatives de restauration ou aient inspiré d'autres œuvres qui en ont repris la couleur. C'est à partir du XVIIe siècle que certains sculpteurs produisent des vierges d'emblée noires.

Les Vierges noires ont été assimilées aux déesses mères ou à Isis entre autres, divinités parfois représentées comme noires, par des historiens et archéologues comme Ashraf Sadek par exemple,professeur d'égyptologie à l'Université de Limoges, lui-même de confession orthodoxe copte et écrivant pour la revue Le Monde Copte, s'appuyant non seulement sur la religion comparée mais aussi sur une étude iconographique poussée ,établissant une filiation entre le christianisme et les religions antiques pratiquées par exemple en Egypte avec les premiers coptes recyclant les poncifs artistiques pharaoniques 6. D'autres chercheurs comme Sophie Cassagnes-Brouquet adoptent un point de vue allant dans le sens de certains apologistes chrétiens niant toute filiation aux religions du passé et ne voient qu'une origine strictement paléochrétienne dans l'ensemble du culte et de l'iconographie associés aux vierges noires , se référant également aux coptes et aux chrétiens éthiopiens, mais comme source originale7.
Quelques Vierges noires romanes célèbres
Vierge noire de la cathédrale de Chartres

La Vierge noire de la cathédrale de Chartres est la Vierge-de-sous-Terre, dans la crypte, détruite en 1793. La piété attribue alors à une autre Vierge, du XVIe siècle, appelée Notre-Dame-du-Pilier, ses caractéristiques, et en particulier la couleur noire des carnations, qui lui est attribuée lors d'une restauration au XIXe siècle. Une nouvelle restauration au début du XXIe siècle rend à Notre-Dame-du-Pilier sa polychromie originelle.
Vierge noire de Notre-Dame du Puy-en-Velay
Cathédrale du Puy-en-Velay.

La Vierge noire de Notre-Dame du Puy-en-Velay mesurait environ 72 cm, taillée probablement dans du cèdre et recouverte d’une toile marouflée.

Brûlée à la Révolution, le 8 juin 1794, ses membres ne sont pas apparents et elle affecte la figure d’un triangle, par sa robe qui la ceint au col et s’évase sans un pli jusqu’au pied. L’étoffe en est décorée de ceps de vigne et d’épis de blé — allégories du pain et du vin eucharistiques —, et laisse passer, au niveau de l’ombilic, la tête de l’Enfant, aussi somptueusement couronnée que celle de sa mère8.

La statue actuelle est une copie exposée sur le maître-autel dans la cathédrale romane du Puy-en-Velay. Elle est portée en procession le 15 août, fête de l'Assomption qui, chaque année, rassemble des milliers de personnes.
Vierge noire de Rocamadour

But d’un pèlerinage fameux, déjà fréquenté en l’an 1166, la Vierge noire de Rocamadour est une madone miraculeuse dont la tradition fait remonter l’origine au juif Zachée, chef des publicains de Jéricho, et qui domine l’autel de la chapelle de la Vierge construite en 1479.

C’est une statuette de bois, noircie par le temps, enveloppée dans une robe de lamelles d’argent qui en consolide les débris vermoulus. D'après Fulcanelli, « la célébrité de Rocamadour remonte au légendaire ermite, saint Amateur ou Amadour, lequel sculpta en bois une statuette de la Vierge à laquelle de nombreux miracles furent attribués. On raconte qu’Amateur était le pseudonyme du publicain Zachée, converti par Jésus-Christ ; venu en Gaule, il aurait propagé le culte de la Vierge. Celui-ci est fort ancien à Rocamadour ; cependant, la grande vogue du pèlerinage ne date que du XIIe siècle. »8

En novembre 2015, la cellule patrimoine du département du Lot a confié l'étude de cette statuette à Dominique Faunières, pour obtenir une meilleure connaissance de son état en vue d'une éventuelle restauration. L’œuvre a été scannée au Centre hospitalier Jean Rougier de Cahors par le radiologue Xavier Durbise. L'analyse des résultats a montré que la statue est composée d'une seule pièce de noyer, sans relique cachée à l'intérieur, avec une robe de métal et un collier d'argent. Sa structure est en relativement bon état malgré des décollements et des trous sur le visage et le buste. La statuette de l'enfant est fixée sur son genou droit par de grandes chevilles de bois. Les consolidations réalisées en 1949 à l'aide de plâtre et d'agrafes apparaissent clairement. Un prélèvement de bois a été effectué au printemps 2016 pour une datation par le carbone 14. Dans le cadre de cette étude, les variations de température et d'humidité de la chapelle qui abrite cette Vierge sont analysées pendant un an9,10.

Cette vierge noire est réputée pour avoir une intercession efficace. Dans le livre d'or de la chapelle, on peut lire des témoignages d'intercession (ou pris comme tels) comme « Sainte Vierge, je suis venu vous prier trois fois pour avoir un enfant. Je viens d'accoucher de triplés. Merci ».
Notre-Dame de Vassivière à Besse-et-Saint-Anastaise

Située dans le Puy-de-Dôme, cette statue est portée en procession le 2 juillet jusqu'au sanctuaire de Vassivière (Notre-Dame de Vassivière à Besse-et-Saint-Anastaise), un édifice du XVIe siècle situé à 7 kilomètres du village. Elle y passe l'été et redescend le premier dimanche de septembre qui suit la Saint Mathieu ; ce retour s'appelle La dévalade 11
Vierge noire à Paris

Camille Flammarion12 parle d’une statue analogue qu’il vit dans les caves de l’Observatoire, le 24 septembre 1871, deux siècles après la première observation thermométrique qui y fut faite en 1671.

« Le colossal édifice de Louis XIV, écrit-il, qui élève la balustrade de sa terrasse à vingt-huit mètres au-dessus du sol, descend au-dessous en des fondations qui ont la même profondeur : vingt-huit mètres. À l’angle de l’une des galeries souterraines, on remarque une statuette de la Vierge, placée là cette même année 1671, et que des vers gravés à ses pieds invoquent sous le nom de Nostre-Dame de dessous terre. »

Cette Vierge parisienne peu connue paraît être une réplique de celle de Chartres, la benoiste Dame souterraine8. Plus tard, Eugène Canseliet confirmera cette observation13.

En 1705, l’urbaniste français De Lamare dressa le plan de la ville de Paris et y mentionna des temples d’Isis en lieu et place de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés et de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce fait fut encore confirmé par le père Jean du Breul qui, dans son ouvrage Théâtres des antiquités de Paris publié en 1639, dit ceci :

« Au lieu où le roi Childebert fit construire à l’église de Saint-Vincent, à présent dite de Saint-Germain-des-Prés et à laquelle il donna son fief d’Issy, la commune opinion est qu’il y avait un temple d’Isis, femme d’Osiris14. »

Europe
Allemagne

Gnadenkapelle à Altötting (Bavière)
Karmeliterkirche St. Joseph à Beilstein (Mosel) (Rhénanie-Palatinat)
St. Maria in der Kupfergasse à Cologne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
Wallfahrtskirche St. Johannes Baptist à Hirschberg an der Bergstraße (Bade-Wurtemberg)
Kapelle Schwarze Madonna à Remagen (Rhénanie-Palatinat)
Wallfahrtskirche Mariä Himmelfahrt à Ludwigshafen-Oggersheim (Rhénanie-Palatinat)
Cathédrale Saint-Pierre de Ratisbonne à Ratisbonne (Bavière)
Schlosskirche St. Marien à l'Île de Mainau (Bade-Wurtemberg)
Einsiedelner Kapelle à Rastatt (Bade-Wurtemberg)
St. Johannes, Kreuzberg à Wipperfürth (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
Wuppertal-Beyenburg (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)

Autriche

Basilique Maria Loretto Burgenland
Schwarze Madonna von Unterfrauenhaid à Mariä-Himmelfahrt-Kirche (Unterfrauenhaid) Burgenland
Schloss Maria-Loretto à Klagenfurt (Carinthie (Land))
Pfarrkirche St. Katharina à Langenzersdorf (Basse-Autriche)
Loreto - Pfarrkirchen (Haute-Autriche)
Maria Hohenburg am Lurnfeld à Lendorf-Möllbrücke (Haute-Autriche)
Loretokapelle im Stift à Lambach (Haute-Autriche)

Belgique
Procession de la Vierge d'Outremeuse à l'Assomption (Liège).

Chapelle de la Vierge Noire, Maillen, Assesse
Onze-Lieve-Vrouw van Regula (Moeder van Regula van Spaignen) à Bruges
Église Sainte-Catherine à Bruxelles
Chapelle de Notre-Dame de Walcourt à Grand-Rieu (Rue de la Libération)
Sint-Martinusbasiliek à Hal
Chapelle de la Vierge Noire, Jemeppe-sur-Sambre (Rue des Bouchers x Rue de la Station)
Outremeuse à Liège, église Saint-Nicolas-Outremeuse
Notre Dame la Brune ou Notre Dame Flamande dans la Cathédrale Notre-Dame à Tournai
Église Notre-Dame des Récollets à Verviers
Notre Dame de la Sarte à Huy
Notre-Dame de la Basilique de Walcourt (province de Namur) qui fait l'objet d'une procession le dimanche de la Trinité.

Croatie

Donji Kraljevec, Comitat de Međimurje
Marija Bistrica

Espagne
Notre-Dame de Argeme, Coria.
Notre-Dame de Candelaria, patronne des îles Canaries, basilique de la Candelaria, Tenerife.

Notre-Dame de Argeme à Coria (Province de Cáceres)
Notre-Dame de Candelaria à Tenerife, est la patronne des Îles Canaries.
Atocha à Madrid (Communauté de Madrid).
Notre-Dame de Guadalupe au Monastère royal de Santa María de Guadalupe à Guadalupe (Province de Cáceres).
Notre-Dame de la Cabezza à Andújar (Province de Jaén).
Basílica de la Virgen de la Encina à Ponferrada (Province de León).
Nuestra Señora de la Merced (Notre-Dame de la Pitié) à Jerez de la Frontera (Province de Cadix).
Virgen de los milagros (Vierge aux miracles) à El Puerto de Santa María (Province de Cadix).
Vierge de Montserrat (Province de Barcelone). Son nom vernaculaire est la Moreneta.
Virgen de la Peña de Francia à Salamanque (Province de Salamanque).
Virgen de la Regla à Chipiona (Province de Cadix).
Notre-Dame de Torreciudad (Province de Huesca).
Virgen Morena (Vierge sombre), statue de la Esclavitud de Nuestra Señora del Sagrario dans la Cathédrale Sainte-Marie de Tolède (Province de Tolède).
La Moreneta du Monastère de Lluc, à Majorque.

France

À Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, une vierge noire était exposée qui aurait disparu en 152115.
À Avignon (Vaucluse), une vierge noire enceinte, la Vierge de couleur, a été mise en niche en 1994 (l'autre fut détruite à la Révolution) face au palais du Roure et de l'angle de la rue Émile Espérandieu. Elle est la première vierge noire enceinte mise en niche en France16,17.
À Avioth (Meuse), dans la basilique Notre-Dame d'Avioth, la statue exposée est une des rares vierges noires du nord-est de la France18.
À Bellevaux (Haute-Savoie), dans l'Oratoire de l'Epuyer datant de 1790.
À Besse-et-Saint-Anastaise (Puy-de-Dôme), dans l'église de Besse de fin septembre jusqu'au début juillet et dans la Chapelle de Vassivière (sanctuaire de Vassivière) du début de juillet jusqu'à la fin septembre. Son déplacement donne lieu à deux pèlerinages.
À Boëge (Haute-Savoie), dans la chapelle Notre-Dame-des-Voirons, la vierge noire appelée Notre-Dame des Voirons. Saint François de Sales vint la voir en pèlerinage, en 1595.
À Borée (Ardèche), dans l'église Notre-Dame, une vierge noire est exposée au-dessus de l'autel principal. Elle attirait de nombreux pèlerins au Moyen Age19.
À Bourg-en-Bresse ( Auvergne-Rhône-alpes) l'église Notre Dame est dédiée à une vierge noire et son enfant20
À Châteaubourg (Ardèche), dans l'église du village.
À Cornas Ardèche, dans le village se trouve la Chapelle Notre-Dame de la Mure, avec une vierge noire du XIIIe siècle.
À Dijon (Côte-d'Or), la Vierge noire21.
À Dorres (Pyrénées-Orientales).
À Douvres-la-Délivrande (Calvados), Vierge noire de la basilique Notre-Dame de la Délivrande.
À Dunkerque (Nord), on trouve une vierge noire dans la Chapelle Notre-Dame des Dunes.
Au Havre (Seine-Maritime), statue monumentale située près de l'abbaye de Graville, érigée après la guerre contre la Prusse.
À Laon (Aisne), Vierge noire de la cathédrale.

Notre-Dame de Liesse à la basilique de Saint-Quentin dans l'Aisne.

À Langogne (Lozère)
À Liesse-Notre-Dame (Aisne).
À Limoges, la Cathédrale Saint-Étienne abrite une vierge noire contemporaine en émail, signée Léa Sham's et Alain Duban, parmi les plus grandes du monde (1,17 m de haut).
À Limoux (Aude), dans la basilique Notre-Dame de Marceille on trouve une très étrange vierge noire du XIe siècle22.
À Lyon (Rhône), dans la Basilique Notre-Dame de Fourvière23.
À Marseille (7e arrdt), dans les Bouches-du-Rhône. La statue de Notre-Dame-de-Confession est exposée dans l'abbaye de Saint-Victor de Marseille. Beau spécimen de statuaire ancienne, souple, large et grasse. Cette figure, pleine de noblesse, tient un sceptre de la main droite et a le front ceint d’une couronne à triple fleuron8.
À Marseille (8e arrdt), dans les Bouches-du-Rhône, la statue de Notre-Dame d'Huveaune, XVIe siècle, dans l'église de Saint-Giniez.

Vierge noire de la cathédrale de Mende.

À Mende (Lozère), Vierge noire de la Basilique-cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat.
À Meymac (Corrèze), la statue représentant une Vierge Noire à l'enfant, dans l'ancienne église abbatiale Saint-André, datant du XIIe siècle24.
À Moulins (Allier), dans la cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation. Vierge Noire à l'enfant, placée dans la chapelle et datant du XIe siècle.
À Myans (Savoie).
À Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) dans la chapelle Notre-Dame-de-la-bonne-délivrance25 chez les Sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve dans l'ancien château de Neuilly, qui a donné son nom aux Petits Chanteurs de la Vierge noire.
À Orcival (Puy-de-Dôme), la statue, datant approximativement de 1170, est l’une des rares de l'époque romane à conserver son revêtement originel26.
À Orléans, (Loiret), Vierge noire de Notre-Dame-des-Miracles. Jeanne d'Arc vint s'y recueillir peu de temps avant d'aller combattre les Anglais. Le sanctuaire fut préservé lors des bombardements en 1940.
À Pau (Pyrénées-Atlantiques), au Camp d'Idron, avec une stèle érigée en 1942 par des prisonniers polonais.
À Pelouse (Lozère)
À Quézac (Lozère), visible dans l'église depuis le XIe siècle
À Sablières (Ardèche), une Vierge noire est exposée dans l'église du XIIe siècle.
À Sainte-Marie (La Réunion), est vénérée la Vierge noire de la Rivière des Pluies.
Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, Sara la noire est vénérée par la communauté gitane.

La Vierge noire de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Saint-Jean-Cap-Ferrat.
À Saint-Romain-d'Ay (Ardèche). Situé sur un promontoire dominant la rivière d'Ay, le Sanctuaire de Notre-Dame d'Ay est un lieu de pèlerinage qui possède une chapelle du XIe siècle qui abrite une statue de la Vierge Noire datant du XVIe siècle, fameuse dans la région27.
À Saint-Saturnin-de-Lenne (Aveyron), la Vierge noire de Lenne est vénérée depuis le (XIIe siècle).
À Saint-Victor (Ardèche), on vient en pèlerinage auprès de la vierge noire de la Chapelle Notre-Dame de Navas (XIe siècle).
À Salons-de-Provence (Bouches-du-Rhône)
À Serverette (Lozère), exposée dans l'église Saint-Vincent
À Seyssel (Haute-Savoie), où l'on trouve aussi un Pont de la Vierge noire.
À La Sône (Isère), la Vierge Noire aurait protégé les habitants du village de la peste.
À Thines (Ardèche), Vierge noire de l'église.
À Toulouse (Haute-Garonne), une statue est exposée dans la basilique Notre-Dame de la Daurade. Cette statue a, dit-on, de nombreux miracles à son actif : en particulier, elle aurait sauvé le quartier Saint-Michel d'un incendie en 1672.

Vierge noire de Toulouse
A Thuret (Puy de Dôme)
À Trelly (Manche).
À La Tronche (Isère), Vierge noire.
À Vaison-la-Romaine (Vaucluse), sur la colline.
À Verdelais (Gironde), la Vierge noire de la Basilique Notre-Dame de Verdelais, objet de pèlerinage.
À Vézelay (Yonne).
À Vichy (Allier), dans l'église Saint-Blaise. La vierge noire est vénérée « de toute ancienneté », ainsi que le disait Antoine Gravier, prêtre communaliste au XVIIe siècle. Les archéologues datent cette sculpture du XIVe siècle, et comme l’église Saint-Blaise, où elle est déposée, ne fut construite, dans ses parties les plus anciennes, qu’au XVe siècle, l’abbé Allot, qui nous signale cette statue, pense qu’elle figurait autrefois dans la chapelle Saint-Nicolas, fondée en 1372 par Guillaume de Hames8.

Bretagne

La paroisse de Rocamadour-en-Quercy a offert une Vierge noire en bois, Notre-Dame de Rocamadour, à la paroisse de Camaret, lors de la fête patronale de 2012 dédiée à la sainte.
À Comblessac, Ille-et-Vilaine. Tableau, "Vierge noire à l'Enfant" ou Vierge de Częstochowa. Maure-de-Bretagne. Peinture à l'huile. Dimension(s) : h = 120 ; la = 78. Inscription : "K+R+O+L+O+W+O - KORONY+POLSKIEJ+MODL+SIE+ZA+NAMI". 2e quart XXe siècle. Auteur de l’œuvre : Mikula Stanislas (peintre). Tableau mis en place en 1940 réalisé par un sous-officier polonais en formation à Coëtquidan.
Vierge noire, Pont-an-ilis, Bodilis. Datation XVIe siècle. Ainsi dénommée en raison de la couleur presque noire de la kersantite, la statue orne une fontaine, près de Pont-an-Ilis, le pont de l'église. Elle a les mains jointes, comme les vierges de l'Annonciation, ce qui pourrait suggérer qu'elle provient d'un groupe plus important.
Église du Folgoët (Finistère). Statue miraculeuse de Notre-Dame, dite "Vierge noire".
Église de Guéodet, nommée encore Notre-Dame-de-la-Cité, à Quimper.
Guingamp dans les Côtes-d'Armor, qui serait une copie, elle-même restaurée après la Révolution, d'une vierge noire du XIIe siècle.
Josselin (Morbihan). Église Notre-Dame du Roncier. En 1793, la statue originelle en bois a été brûlée. Celle que les fidèles vénèrent actuellement a été couronnée en 1868 et l’église de Josselin, érigée en basilique mineure.
Vierge noire, Église Saint-André, Lanhélin. Datation XVIIe siècle. Cette Vierge noire présente la particularité de porter l'Enfant Jésus sur le bras droit. Elle aurait été retrouvée au milieu des ruines de la chapelle du manoir du Boishue, bénite en 1742 et démolie à la Révolution. L'œuvre, rongée par les vers est restaurée en 1968.
Morlaix. Vierge Noire dans un carrefour giratoire. Donne son nom à un quartier de la ville.
L'église de Notre-Dame de la Tronchaye, à Rochefort-en-Terre (Morbihan, diocèse de Vannes), abrite une statuette de Marie du XVe siècle, vêtue d'un long manteau jaune. Contrairement aux apparences, ce n'est pas une Vierge noire mais une œuvre en bois rendue imputrescible par un traitement spécial, d'où sa teinte foncée.

Hongrie

Szeged, Église de la Translation-des-Reliques-de-Saint-Nicolas (Szeged)

Irlande

Notre-Dame de Dublin

Italie
Vierge noire de San Luca

Notre-Dame de Tyndaris (Sicile). Vierge noire découverte en 1990.
Mont Sacré d'Oropa (Piémont).
Notre-Dame de Crea à (Casale Monferrato) (Piémont).
Basilique Santa Maria della Salute de Venise dite la « Mesopanditissa », Venise (Vénétie).
Madonna di Canneto à Settefrati (Latium).
« La Madonna del Soccorso » à San Severo (Pouilles).
Madonna di Viggiano (Basilicate).
Madonna di Castelmonte à Prepotto (Frioul-Vénétie julienne).
Sanctuaire de la Madonna di San Luca, à Bologne (Émilie-Romagne)
Sanctuaire de la Madonna Nera di Becetto ou Santa Maria del Becetto, près de Sampeyre dans la Vallée Varaita, province de Cuneo (Piémont).
Madonna dei Poveri à Seminara, province de Reggio de Calabre (Calabre)
Eglise du sanctuaire de la Madonna d'Oropa à Migiandone, commune d'Ornavasso (province du Verbano-Cusio-Ossola)

Lituanie

Porte de l'Aurore à Vilnius.

Luxembourg

Esch, ou Madone noire d'Esch-sur-Sûre.
Église Saint-Jean de Luxembourg-Grund.

Malte

Hamrun, qui serait une copie ancienne (antérieure à 1630) de la Vierge d’Atocha.

Pologne

Sanctuaire de Jasna Góra à Częstochowa.

Portugal

Viana do Castelo (Santa Clara).
Madère.
Nazaré (freguesia).

République tchèque

Maison cubiste de la rue Celetná, « À la Mère de Dieu noire » (dům "U Černé Matky Boží") à Prague.
Colline sacrée de Příbram.

Russie

Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou à Kazan.
Theotokos de Saint-Théodore.

Suisse

Notre Dame de la forêt obscure, Abbaye d'Einsiedeln, Einsiedeln (Canton de Schwytz).
Notre Dame de la Pierre, Abbaye de Notre-Dame-de-la-Pierre, Metzerlen-Mariastein (Canton de Soleure).
Santa Maria Loretana, Sonogno (Valle Verzasca, Canton du Tessin).
Église catholique Saint-François d'Assise Uetikon-le-Lac (Canton de Zurich).
Notre Dame de la Vérité, Chapelle noire, Ascona (Canton du Tessin) (env. XVIe siècle).
Sainte Marie de Loreto, Église Sainte Marie de Loreto, Lugano (Canton du Tessin).
Église du couvent des Cordeliers, (1700 Fribourg) ((Canton Fribourg)).

Turquie

Éphèse

Afrique

Pour le chercheur congolais Didier Moe Loembe, la Vierge Noire dont nombreux historiens ont falsifié le récit, n'est que la continuité sous d'autres formes de l'histoire de la Déesse Mère Isis (vers 10500 av. J.-C.), cette déesse noire qu'aucun mortel ne pouvait soulever et qui fut la femme du prophète Ousiré (Osiris).[réf. nécessaire]
Afrique du Sud

Église Regina Mundi de Rockville-Soweto à Johannesburg (Province du Gauteng).

Algérie

La Vierge noire est située à Sant-Cruz d'Oran
Sénégal

Popenguine (Région de Thiès).

Amériques
Bolivie

Copacabana

Brésil

Notre-Dame d'Aparecida (État de São Paulo).

Chili

Virgen Morena à Andacollo (Province de Elqui).

Costa Rica

Basilique Nuestra Señora de los Ángeles (Notre-Dame des Anges) à Cartago.

Cuba

Virgen de la Caridad del Cobre à Santiago de Cuba.

États-Unis

Black Madonna Shrine dans le Missouri.
National Shrine of Our Lady of Czestochowa dans les environs de Doylestown (Pennsylvanie).
Cathédrale Saint-Jean le Divin (St. John the Divine) à New York (État de New York).

Haïti

Notre-Dame du Perpétuel Secours en Haïti

Mexique

Basilique Notre-Dame de Guadalupe au Mexique.

Trinité-et-Tobago

La Divina Pastora à Siparia.

Asie
Japon

Tsuruoka Tenshudo Catholic Church expose dans son église une statue de la Vierge Marie noire tenant Jésus -noir lui aussi, offerte par la France à l'époque Meiji, dans la ville de Tsuruoka dans le département de Yamagata.

Liban

Notre-Dame de Chiyah exposee dans les jardins de la chapelle Saint Antoine de Padoue a Chiyah.

Philippines

Nuestra Señora de la Paz y Buen Viaje de Antipolo à Antipolo (Province de Rizal).
Nuestra Señora de Guia, Ermita, à Manille.
Nuestra Señora de Guadalupe (Caceres) de Loboc, Bohol
Nuestra Señora de la Regla of Lapu-Lapu (Opon), Cebu

Théories alternatives : reflet de cultes païens ; approche alchimique

Pour Stephen Benko28 (rejoint par Alexandre Hislop29),

« la Vierge noire est l'ancienne déesse-terre convertie au christianisme. Benko commence par montrer que de nombreuses représentations de déesses sont noires, parmi lesquelles Artemis d'Éphèse, Isis, Cérès et d'autres. Cérès, déesse romaine de la fertilité agricole, est particulièrement importante. Son équivalent grec est Déméter, Déesse-Terre. Le sol le plus fertile est noir, et plus il est noir, plus il convient pour l'agriculture. »

Dans les années 1950, avec l’avancée des études en matière de religions comparées, certains chercheurs ont envisagé que leur teinte sombre a été voulu dès l’origine. Des rapprochements ont été faits avec les déesses des anciens cultes polythéistes d'Europe occidentale que la romanisation, suivie de la christianisation, avaient fait disparaître, en particulier les déesses-mères, confortés par la présence de sanctuaires dédiés à la mère de Dieu sur les lieux d’anciens cultes païens (Cybèle, Diane, etc.). Benko et Chiavola Birnbaum ont remarqué la ressemblance entre la Vierge à l’enfant et les représentations d’Isis portant Horus datant de l’Égypte ptolémaïque. Des psychologues comme Gustafson et Begg, s’appuyant sur C. Jung, pensent y avoir reconnu un archétype maternel, ou bien un aspect chtonien et psychopompe. Laissant de côté la question des origines premières de la couleur, Monique Scheer a mis en évidence les différents symbolismes liés à la Vierge noire selon les lieux et les époques.

D'après Fulcanelli :

« Jadis, les chambres souterraines des temples servaient de demeure aux statues d’Isis, lesquelles devinrent, lors de l’introduction du christianisme en Gaule, ces Vierges noires que le peuple, de nos jours, entoure d’une vénération toute particulière. Leur symbolisme est d’ailleurs identique ; les unes et les autres montrent, sur leur soubassement, la fameuse inscription : Virgini parituræ ; à la Vierge qui doit enfanter. Ch. Bigarne30, nous parle de plusieurs statues d’Isis désignées sous le même vocable. “Déjà, […] le savant Elias Schadius avait signalé, dans son livre De dictis Germanicis, une inscription analogue : Isidi, seu Virgini ex qua filius proditurus est (À Isis, ou à la Vierge de qui le Fils prendra naissance). Ces icônes n’auraient donc point le sens chrétien qu’on leur prête, du moins exotériquement. Isis, avant la conception, c’est, dit Bigarne, dans la théogonie astronomique, l’attribut de la Vierge que plusieurs monuments, bien antérieurs au christianisme, désignent sous le nom de Virgo paritura, c'est-à-dire la terre avant sa fécondation, et que les rayons du soleil vont bientôt animer. C’est aussi la mère des dieux, comme l’atteste une pierre de Die : Matri Deum Magnæ ideæ.” […] Un détail encore, utile pour l’hermétiste. Dans le cérémonial prescrit pour les processions de Vierges noires, on ne brûlait que des cierges de couleur verte.

Quant aux statuettes d’Isis — nous parlons de celles qui échappèrent à la christianisation —, elles sont plus rares encore que les Vierges noires. Peut-être conviendrait-il d’en rechercher la cause dans la haute antiquité de ces icônes. Witkowski31 en signale une que logeait la cathédrale Saint-Étienne de Metz. “Cette figure en pierre d’Isis, écrit l’auteur, mesurant 0 m. 43 de haut sur 0 m. 29 de large, provenait du vieux cloître. La saillie de ce haut relief était de 0 m. 18 ; il représentait un buste nu de femme, mais si maigre que, pour nous servir d’une expression imagée de l’abbé Brantôme, 'elle ne pouvoit rien monstrer que le bastiment' ; sa tête était couverte d’un voile. Deux mamelles sèches pendaient à sa poitrine comme celles des Dianes d’Ephèse. La peau était colorée en rouge, et la draperie qui contournait la taille en noir… Une statue analogue existait à Saint-Germain-des-Prés et à Saint-Étienne de Lyon”8. »

TIGNARD YANIS a retweeté NASA JPL
L’ÉTERNEL NE CRAINT PAS CELUI QUI NE CROIT PAS EN LUI CAR L’ÉTERNEL EST PROPRE DE SA RAISON: LA RAISON QU'IL EST L’ÉTERNEL, LE MISÉRICORDIEUX DE SA PAROLE ET LUI SEUL EST JUSTE DE DIRE AUX HOMMES: LA PRIÈRE NE DONNE AUCUN RÉEL POUVOIR DE PENSER SUR LA NATURE ET SES ENFANTS.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lepus cornutus, Le jackalope et TAY La chouette effraie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Nuit tranquille..
» Ange...Ou pas. {OK}
» Chez Arald ;)
» La forge de Silver [Commandes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: