Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 9:27

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
5 h il y a 5 heures
En réponse à @KnessetIL
Le clans des mouettes.
AL FATIHA ET LA BREBIS OU NON AUX SACRIFICES D'ANIMAUX.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t817-al-fatiha-et-la-brebis-ou-non-aux-sacrifices-d-animaux#8953
Dead Can Dance - Ulysses.
https://www.youtube.com/watch?v=2Uk3sExKtao
Laniakea Supercluster, Lucila Godoy Alcayaga et Galaxy.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t816-laniakea-supercluster-lucila-godoy-alcayaga-et-galaxy
Y'BECCA.
TAY

Olav (Olavson) Bjaaland (5 mars 1873 - 8 juin 1961) est un Norvégien champion de ski et l'un des premiers hommes à atteindre le pôle Sud, avec l'équipe de l'expédition Amundsen.
Y'BECCA.
TAY

« le capitaine Scott a laissé une réputation d'honnêteté, de sincérité, de bravoure et de tout ce qui fait un homme ». de Roald Amundsen Apsley George Benet Cherry-Garrard (né le 2 janvier 1886, mort le 18 mai 1959) est un explorateur polaire britannique du continent antarctique.
Y'BECCA.
TAY

Les Mentawai (ou encore Mentawei, Mentawaï ou Mentawi) sont la population autochtone des îles Mentawai situées au large de la côte ouest de la province de Sumatra occidental, en Indonésie. On les appelle aussi « hommes-fleurs » car, pour eux, la beauté est une chose essentielle.
Y'BECCA.
TAY

Teoreun (le chamane) va préparer le poison de la chasse avec des feuilles, des écorces, des racines toxiques, puis du piment: Teoreun enduit les flèches avec le poison et cette fabrication n'est jamais pratiquée devant les enfants car toute imitation pourrait être mortelle.
Y'BECCA.
TAY

Le 8 novembre 1911, Prestrud, Stubberud et Johansen étaient partis en direction de la terre du Roi-Édouard-VII. La recherche du point à partir duquel la banquise de la barrière de Ross devenait de la terre recouverte de glace se révéla difficile. Pourtant, le nunatak fut là.
Y'BECCA.
TAY

Comté Sør-Trøndelag.
Un nunatak est une montagne ou piton rocheux s'élevant au-dessus de la glace des inlandsis, champs de glace ou des calottes glaciaires: se trouvent Groenland (chaîne de Watkins, terre de la Reine-Louise) et en Antarctique. FENRIR, TYR ET YAHVÉ.
Y'BECCA.
TAY

Un nunatak (en groenlandais nunataq signifiant « montagne » ou « monticule entièrement recouvert de glace durcie1 ») est une montagne ou piton rocheux s'élevant au-dessus de la glace des inlandsis, champs de glace ou des calottes glaciaires.

Ils se trouvent principalement au Groenland (chaîne de Watkins, terre de la Reine-Louise) et en Antarctique. Ce terme désigne également toute surface non glaciaire entourée de glaciers. Par l'érosion glaciaire qu'ils subissent sur leurs flancs, les nunataks ont très souvent l'aspect de montagnes escarpées aux parois très raides.

Voyage vers le pôle
Barrière et montagnes
Le glacier Axel Heiberg qu'Amundsen emprunta pour accéder au plateau Antarctique.

Malgré sa hâte de repartir, Roald Amundsen attendit jusqu'au milieu du mois d'octobre et les premiers signes du printemps. Il était prêt le 15 octobre mais le mauvais temps le retarda quelques jours120. Le 19 octobre, les cinq hommes avec quatre traîneaux et 52 chiens commencèrent leur périple121. Le temps se dégrada rapidement et dans un épais brouillard, le groupe se retrouva bloqué dans le champ de crevasses que Johansen avait découvert à l'automne précédent122. Wisting rappellera ensuite comment son traineau avec Amundsen à bord avait presque entièrement disparu dans une crevasse lorsque le pont de glace sur lequel ils se trouvaient s'était brisé122.

Malgré ce contretemps, ils couvraient plus de 28 kilomètres par jour et ils atteignirent le dépôt du 82e parallèle sud le 5 novembre. Ils marquaient leur route avec des cairns formés de blocs de glace tous les 5 kilomètres123,124. Le 17 novembre, ils atteignirent la fin de la barrière de Ross et arrivèrent en face de la chaîne Transantarctique. À la différence de Robert Falcon Scott qui suivait la route tracée par Ernest Shackleton le long du glacier Beardmore, Amundsen devait trouver son propre passage à travers les montagnes. Après avoir testé les contreforts durant plusieurs jours et être monté à environ 460 mètres d’altitude, le groupe découvrit ce qui semblait être une voie possible, un glacier escarpé long de 56 kilomètres jusqu'au plateau. Amundsen le nomma le glacier Axel Heiberg du nom de l'un de ses principaux soutiens financiers125,n 7. L'ascension fut plus difficile que prévu et les nombreux détours et la neige épaisse et profonde ralentirent la progression. Après trois jours d'efforts, le groupe atteignit le sommet du glacier125. Amundsen fit à nouveau l'éloge de ses chiens ; le 21 novembre, l'expédition parcourut 27 kilomètres à une altitude de 1 500 mètres126.
Arrivée au pôle Sud
Photographie d'un camp sur le chemin du pôle.

Ayant atteint 3 200 mètres au sommet du glacier, à 85° 36′ S, Amundsen se prépara pour la dernière partie du voyage. Sur les 45 chiens qui avaient réalisés l'ascension (7 étaient morts durant le trajet sur la barrière de glace), seuls 18 furent conservés, les autres étant tués pour leur viande. Chacun des conducteurs de traîneaux tua les chiens de son attelage, les dépeça et divisa la viande entre les hommes et les chiens. Amundsen se rappela « Nous avons appelé cet endroit la Boucherie… Il y avait de la tristesse dans l'air ; nous nous étions profondément attachés à nos chiens »127. Les regrets n'empêchèrent pas l'expédition d'apprécier la profusion de nourriture et Wisting se révéla particulièrement doué dans sa préparation et sa présentation de la viande128.

Le groupe chargea trois traîneaux avec du ravitaillement pour un voyage de 60 jours et laissa le reste des provisions et des carcasses dans un dépôt. Le mauvais temps retarda leur départ jusqu'au 25 novembre lorsqu'ils se remirent prudemment en marche dans un brouillard persistant et sur un terrain inconnu129. Ils avançaient sur une surface gelée parsemée de crevasses et le manque de visibilité les ralentissait. Amundsen appela cette zone « le glacier du Diable ». Le 4 décembre, ils arrivèrent dans une zone où les crevasses étaient dissimulées par des couches de glace et de neige séparées par de l'air, ce qui provoquait, selon Amundsen, un son « creux déplaisant » lorsqu'ils passaient au-dessus. Il baptisa cet endroit « la Salle de Danse du Diable ». Lorsqu'ils atteignirent un sol plus solide plus tard dans la journée, ils se trouvaient au 87e parallèle sud130.

Le 8 décembre, les Norvégiens dépassèrent le record du Farthest South de Shackleton à 88° 23′ S131. Alors qu'ils approchaient du pôle Sud, ils cherchaient tout élément du paysage qui pourrait indiquer qu'une autre expédition les avait précédés. Alors qu'ils campaient le 12 décembre, ils furent momentanément alarmés par un objet noir apparaissant à l'horizon mais il s'agissait uniquement de leurs propres chiens s'étant endormis à l'écart qui avaient été agrandis par un mirage132. Le lendemain, ils campèrent à 89° 45′ S à 28 kilomètres du pôle133. Le 14 décembre 1911, Amundsen et ses camarades se lancèrent dans la dernière ligne droite et ils arrivèrent aux alentours du pôle vers 15 h134. Ils plantèrent le drapeau norvégien et nommèrent le plateau polaire, le « plateau du Roi-Haakon-VII »135. Amundsen ironisa ensuite sur sa réussite : « Jamais aucun homme n'a réalisé un objectif aussi diamétralement opposé à ses souhaits. La zone autour du pôle Nord, que diable, me fascine depuis mon enfance et je me trouve maintenant au pôle Sud. Peut-on imaginer quelque chose de plus fou ? »136

Durant les trois jours qui suivirent, les hommes travaillèrent à marquer l'emplacement exact du pôle Sud ; après les revendications controversées de Frederick Cook et de Robert Peary au nord, Amundsen voulait laisser des preuves irréfutables à Scott137. Après avoir réalisé plusieurs mesures de latitudes à différents moments de la journée, Bjaaland, Wisting et Hassel skièrent dans des directions opposées pour « encadrer » le pôle ; Amundsen raisonna qu'au moins l'un d'entre eux franchirait le point exact138. Finalement l'expédition dressa une tente qu'ils appelèrent Polheim (« Maison du Pôle ») aussi près que possible du pôle véritable que leurs observations le permettaient. Dans la tente, Amundsen laissait des équipements à Scott et une lettre adressée au roi Haakon VII qu'il demandait à Scott de livrer138.
Retour à Framheim

Le 18 décembre, l'expédition entama son retour vers Framheim139. Amundsen était déterminé à retourner à la civilisation avant Scott et à être le premier avec les nouvelles140. Néanmoins, il limita la distance journalière à 28 kilomètres pour ne pas épuiser les chiens. Dans le jour polaire où le Soleil ne se couche pas, le groupe ne se déplaçait que lorsqu'il l'avait dans le dos pour réduire le risque de cécité des neiges. Guidé par les cairns de glace qu'ils avaient construits lors de l'aller, ils arrivèrent à la Boucherie le 4 janvier 1912 et commencèrent leur descente vers la barrière de Ross141. Les hommes à skis « descendaient à tout allure » mais pour les conducteurs de traîneaux, Hanssen et Wisting, la descente était plus difficile ; les traîneaux étaient difficiles à manœuvrer et on ajouta des freins pour éviter de tomber dans des crevasses142.

Le 7 janvier, ils atteignirent le premier de leurs dépôts sur la barrière de Ross143. Amundsen considéra qu'ils pouvaient accélérer et les hommes prirent l'habitude de voyager sur 27 kilomètres, de se reposer six heures et de repartir144. À ce rythme, ils couvraient environ 57 kilomètres par jour et arrivèrent à Framheim le 25 janvier à 4 h. Sur les 52 chiens au départ, 11 avaient survécu et tiraient deux traîneaux. L'aller-retour jusqu'au pôle Sud avait duré 99 jours, 10 de moins que prévu, et ils avaient parcouru 3 440 kilomètres145.
Informer le monde

À son retour, Roald Amundsen ne laissa pas son équipe se reposer. Après un dîner d'adieu dans la cabane, l'expédition embarqua les chiens survivants et les équipements les plus importants dans le Fram qui quitta la baie des Baleines le soir du 30 janvier 1912. La destination était Hobart en Tasmanie. Durant la traversée de cinq semaines, Amundsen prépara ses télégrammes et rédigea le rapport qu'il donnerait à la presse146. Le 7 mars, le navire arriva à Hobart où Amundsen apprit rapidement que l'on n'avait encore aucune nouvelle de Scott. Il envoya immédiatement des télégrammes à son frère Leon, à Fridtjof Nansen et au roi Haakon VII de Norvège pour les informer du succès de l'expédition. Le lendemain, il télégraphia le rapport complet du périple au journal Daily Chronicle de Londres auquel il avait vendu les droits exclusifs147. Le Fram resta à Hobart durant deux semaines où il fut rejoint par l’Aurora de Douglas Mawson qui s'y trouvait dans le cadre de l'expédition antarctique australasienne148.
Autres réussites de l'expédition
Exploration vers l'est

Le 8 novembre 1911, Prestrud, Stubberud et Johansen étaient partis en direction de la terre du Roi-Édouard-VII149. La recherche du point à partir duquel la banquise de la barrière de Ross devenait de la terre recouverte de glace se révéla difficile. Le 1er décembre, le groupe repéra pour la première fois ce qui était sans équivoque une trace de terre ferme, un nunatak dont la position avait été repérée par Scott lors de l'expédition Discovery en 1902150. Après avoir atteint ce point, ils collectèrent des échantillons de roches et de mousses et explorèrent brièvement les alentours avant de retourner à Framheim le 16 décembre151. Ils étaient les premiers à poser le pied sur la terre du Roi-Édouard‑VII152.
Le Fram et le Kainan Maru
Le Kainan Maru des explorateurs japonais.

Après avoir quitté la baie des Baleines le 15 février, le Fram se rendit à Buenos Aires où il arriva le 17 avril153. Nilsen apprit alors que les fonds de l'expédition étaient épuisés et qu'une somme mise de côté pour couvrir les besoins du navire n'existait pas. Don Pedro Christopherson, un ami d'Amundsen, remplit alors sa promesse de fournir du ravitaillement et du carburant154. Le Fram partit en juin pour réaliser des travaux océanographiques entre l'Amérique du Sud et l'Afrique qui durèrent trois mois155. Il retourna à Buenos Aires en septembre pour se réapprovisionner avant de partir vers le Sud le 5 octobre. Les forts vents et la mer tempétueuse prolongèrent le trajet mais il arriva dans la baie des Baleines le 9 janvier 1912156. Le 17 janvier, les hommes à Framheim furent surpris de la présence d'un autre navire ; il s'agissait du Kainan Maru, transportant l'expédition antarctique japonaise menée par Shirase Nobu157. La barrière de la langue empêcha une communication efficace mais les Norvégiens déduisirent que les Japonais se rendaient vers la terre du Roi-Édouard‑VII158. Le Kainan Maru repartit le lendemain et ils déposèrent un groupe le 26 janvier sur la terre du Roi-Édouard‑VII. Il s'agissait du premier débarquement sur cette côte car les tentatives antérieures menées par le Discovery (1902), le Nimrod (1908) et le Terra Nova (1911) avaient toutes échoué159.
Conséquences
Réactions contemporaines
Roald Amundsen en 1913.

À Hobart, Amundsen reçut des télégrammes de félicitation de la part, entre autres, de l'ancien président américain Theodore Roosevelt et du roi George V du Royaume-Uni. Le roi exprima sa satisfaction de voir que la première escale d'Amundsen à son retour était le sol de l'Empire britannique. En Norvège, la nouvelle fit les gros titres des journaux et le drapeau national fut levé dans tout le pays. Tous les participants de l'expédition reçurent la médaille norvégienne du pôle Sud (Sydpolsmedaljen) créée par le roi Haakon VII pour commémorer l'exploit160. Cependant le biographe d'Amundsen, Roland Huntford, fit référence au « froid derrière les acclamations » ; il restait un certain malaise concernant les méthodes employées. Un journal norvégien exprima son soulagement quant au fait qu'Amundsen avait découvert une nouvelle voie et n'avait pas empiété sur le chemin de Scott depuis le détroit de McMurdo161.

En Grande-Bretagne, les réactions de la presse à la victoire d'Amundsen furent modérées mais généralement positives. Aux côtés des rapports enthousiastes du Daily Chronicle et de The Illustrated London News, qui portaient un intérêt particulier au succès d'Amundsen, le Manchester Guardian remarqua que tous les reproches avaient été balayés par le courage et la détermination des Norvégiens. Les lecteurs du Young England Magazine furent invités à ne pas refuser au « brave Norvégien » l'honneur qu'il avait gagné et The Boy's Own Paper suggéra que tous les enfants britanniques devraient lire le compte-rendu de l'expédition d'Amundsen162. Le correspondant du Times reprocha simplement à Amundsen de ne pas avoir informé Scott avant qu'il ne soit trop tard pour ce dernier de répondre, « ce qui était d'autant plus inutile que personne n'aurait mieux accueilli une coopération dans l'exploration du pôle Sud que le capitaine Scott… Pourtant, toute personne qui connaît le capitaine Amundsen ne peut douter de son intégrité et comme il avance avoir atteint le pôle Sud, nous sommes obligés de le croire163 ».

Des personnages influents de la Royal Geographical Society exprimèrent des sentiments plus hostiles, du moins en privé. À leurs yeux, l'exploit d'Amundsen était le résultat d'un « sale coup ». Clements Markham, son ancien président, laissa entendre que ses revendications pourraient être frauduleuses : « Nous devrons attendre la vérité jusqu'au retour du Terra Nova161 ». Plus tard dans l'année 1912, Amundsen interpella la Royal Geographical Society pour exprimer le sentiment qu'il se sentait méprisé après que le président de la société eut plaisanté en demandant « trois hourras pour les chiens164 ». Ernest Shackleton ne participa pas au dénigrement de la victoire d'Amundsen qu'il qualifia de « peut-être le plus grand explorateur polaire de notre époque165 ». Avant d'apprendre les nouvelles de la mort de son mari, Kathleen Scott concéda que le voyage d'Amundsen « était un très grand exploit… en dépit de notre irritation, nous devons l'admirer165 ».
Tragédie de Scott
Article détaillé : Expédition Terra Nova.

Amundsen quitta Hobart pour entamer une tournée de conférence en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il se rendit ensuite à Buenos Aires où il acheva le récit de son expédition. De retour en Norvège, il supervisa la publication de son livre, puis il visita la Grande-Bretagne avant de commencer une longue tournée aux États-Unis166. En février 1913, alors qu'il se trouvait à Madison dans le Wisconsin, il apprit que Robert Falcon Scott et ses quatre compagnons avaient atteint le pôle Sud le 17 janvier 1912 mais étaient morts le 29 mars lors du voyage de retour. Les corps de Scott, de Wilson et de Bowers avaient été retrouvés en novembre 1912 après la fin de l'hiver antarctique. Dans sa réponse initiale, Amundsen parla de nouvelles « horribles, horribles167 ». Dans son hommage plus formel, il déclara : « le capitaine Scott a laissé une réputation d'honnêteté, de sincérité, de bravoure et de tout ce qui fait un homme168 ».

Selon Huntford, ces nouvelles signifiaient « [qu']Amundsen le vainqueur étaient éclipsées par… Scott le martyr169 ». Dans les pays anglophones, un mythe se développa rapidement dans lequel Scott était représenté comme un homme s'étant comporté de manière noble et ayant joué le jeu de manière honnête. Par contraste, Amundsen semblait avoir cherché la gloire en dissimulant ses véritables intentions, préférant les chiens au « noble » manhauling puis les abattant pour récupérer leur viande. De plus, il était vu comme un « professionnel », ce qui, aux yeux de la haute société britannique de l'époque, diminuait tout ce qu'il avait accompli170. Le mythe fut largement renforcé par la publication des journaux de Scott. Huntford indiqua que le « talent littéraire [de Scott] était son atout. C'était comme s'il était sorti de sa sépulture et avait pris sa revanche169 ». Malgré tout, le nom d'Amundsen continua d'être respecté parmi les explorateurs. Dans son récit de l'expédition Terra Nova rédigé quelques années plus tard, Apsley Cherry-Garrard écrivit que les principales raisons du succès d'Amundsen étaient « les exceptionnelles qualités de l'homme » et en particulier son courage d'avoir choisi de découvrir une nouvelle route plutôt que de suivre le chemin connu171.
Perspective historique
Sphère indiquant symboliquement le pôle Sud à la base antarctique Amundsen-Scott.

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914 retarda le début de la dérive vers le pôle Nord d'Amundsen jusqu'en juillet 1918. Il prit la mer avec un navire spécialement construit, la Maud, qui resta dans les eaux arctiques durant les sept années suivantes. Le navire ne dériva pas au-dessus du pôle Nord mais il devint le second navire à traverser le passage du Nord-Est172. Amundsen quitta l'expédition en 1923 et consacra le reste de sa vie à l'exploration aérienne des régions polaires. Le 12 mai 1926, il survola le pôle Nord avec Lincoln Ellsworth et Umberto Nobile à bord du dirigeable Norge. Lui et Wisting, également à bord du dirigeable, furent les deux premiers hommes à voir les deux pôles173. Le 18 juin 1928, Amundsen périt lors de la disparition de son hydravion dans les eaux entre la Norvège et le Svalbard alors qu'il tentait de porter secours à une expédition menée par Nobile174.

Roald Amundsen demanda aux quatre hommes qui l'avaient accompagné dans son expédition au pôle Sud de venir avec lui sur la Maud. Olav Bjaaland et Sverre Hassel déclinèrent l'offre et aucun d'entre eux ne participa à d'autres aventures polaires175,176. Helmer Hanssen et Oscar Wisting rejoignirent tous deux la Maud ; ce dernier devint le chef de l'expédition quand Amundsen quitta le navire en 1923. En 1936, Wisting commanda le Fram lors du dernier voyage du navire jusqu'à Oslo où il est depuis exposé au musée du Fram177. Hjalmar Johansen fut incapable de se stabiliser après son retour d'Antarctique et sombra dans la dépression. Il refusa de discuter de son expérience ou de sa dispute avec Amundsen et se suicida le 4 janvier 1913 dans sa résidence d'Oslo178.

Le mythe de Scott continua jusque dans le dernier quart du XXe siècle lorsqu'il fut remplacé par un autre le qualifiant d'« idiot héroïque » dont l'échec avait été en grande partie causé par ses propres erreurs. Selon l'historienne Stephanie Barczewski, ce portrait est aussi faux que le précédent dans lequel il était au-delà de toutes critiques170. Au début du XXIe siècle, les historiens ont avancé des explications plus rationnelles de l'échec de Scott que sa seule incompétence, et sa réputation a en partie été restaurée179. Le regain d'intérêt pour Scott a également remis en lumière la réussite d'Amundsen ; Barczewski écrit « [qu']Amundsen et ses hommes ont atteint le pôle grâce à la combinaison d'une superbe planification, d'une longue expérience avec les chiens de traîneaux et d'une exceptionnelle endurance170 ». Dans son étude de l'expédition de Scott, Diana Preston avance les mêmes raisons pour expliquer le succès d'Amundsen. Il était concentré sur l'objectif unique d'atteindre le pôle Sud tandis que Scott devait concilier les demandes concurrentes de l'exploration géographique et de la connaissance scientifique. « En professionnel adroit et expérimenté, [Amundsen] a soigneusement planifié et appliqué toutes les leçons qu'il avait apprises en Arctique… Il compta exclusivement sur des moyens de transport éprouvés et exploita sans sensiblerie leur potentiel alimentaire. Il était aussi efficace et sans sentiment dans sa gestion des hommes180 ». La base scientifique américaine au pôle Sud, fondée en 1957, fut nommée Amundsen-Scott pour honorer la mémoire des deux explorateurs polaires181.
Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Amundsen's South Pole expedition » (voir la liste des auteurs).

Notes

↑ Certaines sources avancent la date du 15 décembre. Comme les hémisphères occidentaux et orientaux sont conjoints au pôle Sud, les deux dates peuvent être considérées comme correctes. Néanmoins, dans son premier télégramme envoyé de Hobart et dans son compte-rendu complet, Amundsen donne la date du 14 décembre1,2.
↑ La Norvège s'était séparée de la Suède en 1905. Le roi Oscar II de Suède abandonna le trône de Norvège et le prince Carl de Danemark devint Haakon VII de Norvège25.
↑ Peary accusa rapidement Cook d'avoir falsifié ses résultats et des enquêtes ultérieures ont jeté de sérieux doutes sur les documents de ce dernier. Les données de Peary, bien qu'attaquées par Cook, furent acceptées par la National Geographic Society (qui avait financé son expédition). Le soutien public pour Cook diminua rapidement même s'il conserva quelques soutiens comme celui d'Amundsen. Peary fut généralement considéré comme le conquérant du pôle Nord jusqu'à la fin du XXe siècle lorsque de nouvelles recherches, en particulier celles de l'explorateur Wally Herbert, n'indiquent que Peary ne l'avait probablement pas atteint41,42.
↑ La théorie d'Amundsen d'une banquise terrestre se révéla fausse mais la glace aux abords de son camp ne se brisa pas avant 1987 et 200049.
↑ Le message exact a été différemment rapporté. Crane 2005 et Preston 1999 indiquent que l'énoncé était « Vais vers le sud » ; Jones 2003 et Huntford 1985 avancent que le message était plus long : « Me permet de vous informer, Fram procède vers l'Antarctique ».
↑ Amundsen avait divisé l'expédition en deux groupes, en mer et à terre. Le groupe en mer mené par Nilsen partit avec le Fram ; les neuf hommes à terre étaient Amundsen, Prestrud, Johansen, Hanssen, Hassel, Bjaaland, Stubberud, Wisting et Lindstrøm. Dans The South Pole, p. xvii, Amundsen ne compte pas Wisting dans le groupe à terre87.
↑ D'autres caractéristiques topographiques grossièrement cartographiées pour la première fois furent nommés d'après les compagnons d'Amundsen et ceux qui avaient soutenu l'expédition. Parmi celles-ci, on peut citer la chaîne de la Reine-Maud, les monts du Prince-Olav, le mont Fridtjof Nansen, le mont Don Pedro Christophersen, le mont Wilhelm Christophersen, le mont Hanssen, le mont Wisting, le mont Hassel, le mont Bjaaland, le mont Engelstad, le glacier Liv et le plateau Nilsen.

ELLE EST LA TUMULTUEUSE HISTOIRE DE LA NATURE: LOI DE LA MATIÈRE SUR LA MASSE DANS LES POUSSIÈRES, UN SOLFÈGE DE MUSIQUE ENTRE LES ATOMES OU UN SILENCE, UNE NOTION DE SOUFFLE DANS LE TEMPS ET UNE TRACE DE SOURCE DANS LE SOUVENIR: TEL EST LE SENTIMENT DE LA RÉSONANCE ORBITALE.
TAY

LA LUNE SCINTILLE LES ACTES DE LA LUMIÈRE ET PORTE L'IMPACT DES MOUVEMENTS. DANS LE CIEL, LE CADRE DU MONDE MONTRE LES MOUVEMENTS DANS LEURS PROPRES PENSÉES. L'ORIENT BRULE SUR CES ORIGINES ET L'OCCIDENT PLEURE SES DESSINS: LE DESSEIN EST LA PENSÉE DU DESTIN ET DES DÉSERTS.
TAY

DANS LA SOURCE, LA SOCIÉTÉ DÉVORE LA SOUPE DE LA NATURE. LA NEIGE PLEURE SON SAVOIR ET LE CIEL SE TRANSFORME. LE TEMPS MONTRE LE TERME ET L'ÉTHIQUE RASSURE LES INNOCENTS. JE SAVOURE L'ÉCLIPTIQUE ET LA RÉACTION DE LIBERTÉ DU DEVENIR L'EMPORTERA SUR LE DÉCLIN DU REPAS.
TAY

L'EVOLUTION DE LA RÉSONANCE ORBITALE: LE SOUFFLE DES NUAGES INSPIRA LES INSTANTS AGRICOLES, INDUSTRIELLES DANS LA VIE. LE CIEL MONTRA QUE DANS L'INFINI, LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LE SENTIMENT SOUFFLE SUR LE SECOURISME OÙ L'INTERVENTION SE FAIT DANS L'ÉTHIQUE.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION: VOILÀ MA FORMULE SCIENTIFIQUE DU BIG BANG. CELA PEUT PARAÎTRE ÊTRE PRÉTENTIEUX POUR UN JEUNE HOMME QUI A TRÈS PEU D'ÉTUDES MAIS, LES POÈTES ONT UTILISÉ LES PROSES DES MOTS POUR DÉCRYPTER LES MOUVEMENTS DE L'UNIVERS ET DE L'INFINI.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CELA EST UNE MASSE ET LE ZÉRO N'EST PAS L'ORIGINE POURTANT IL EST L'ÉLÉMENT PRINCIPAL DE L'ÉMOTION DE LA FORMULE. LA NATURE EST L'ÉVAPORATION OÙ LE ZÉRO POSSÈDE UN SENTIMENT D'UNIVERS: JE CONNAIS LA RÉPONSE TARDIVE OU LE CRI DU NÉNUPHAR.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CET ATTRAIT D'ESPACE N'EST PAS L'ATTRAIT DU.JEUNE PRÉSIDENT ET DE SA FEMME QUI SAVOURE LE DEVOIR DE CITOYEN COMME UNE DIVINE COMÉDIE ROMANTIQUE DE LA VIE SUR TERRE. IL N'Y A PAS DE QUOTIDIEN, IL Y A LE RÊVE ÉVEILLÉ OU L'INSOMNIE.
TAY

DANS SON ROMAN, PHILIP K DICK MONTRE COMMENT UN SAGE PEUT ÊTRE UN GRAND ARCHITECTE EN REGARDANT UN COUPLE D'AMOUREUX S'AIMAIENT EN SE RENDANT COUPABLE D'AVOIR UNE FORME D'INSOUCIANCE SUR LA RÉALITÉ PAR DES MORALES GROSSIÈRES SUR LES MOTS ET LES ACTES.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CETTE IMAGE VIENT DE MES RÊVES SUR LA BOMBE ATOMIQUE. CES PHÉNOMÈNES QUI SE RETROUVENT DANS LES ÉCLAIRS, DANS L'ÉCHO DES MONTAGNES, DANS LES TRACES D'AVIONS ET DANS LES CIRCONSTANCES DE MOUVEMENTS DE NUAGES OU DANS LE AILLEURS.
TAY

L'ÉTHIQUE VEUT QUE NOUS AYONS UNE ÉMOTION MAIS CERTAINS S'AMUSENT À DIRE QUE LA POLITIQUE S'EST ÊTRE RIGIDE COMME UNE MARIONNETTE AFIN DE SAVOIR REBONDIR SUR LES JOIES ET LES TRISTESSES DU PEUPLE. ALORS CÉSAR N'EST PLUS ET AUGUSTE EST NÉ. DIT CICÉRON.
ÉCRIT PAR TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LA TRANSPIRATION EST LA TRANSCENDANCE QUI S'EST DÉVELOPPÉE DANS L'ÉVAPORATION. CHAQUE MASSE PRODUIT SON FLUIDE, LA TRANSPIRATION EST DONC DANS L'ÉTUDE DE LA TRANSFORMATION: UN PRINCIPE D'INFINI DANS LA NATURE.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ. DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE. JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON COEUR NE COMPRENDS PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

DANS L'UNIVERS, IL Y A DES MILLIONS DE MOMENTS CONSTITUANT UNE INFINITÉ DE MOUVEMENTS. ÉBLOUI PAR CES PHÉNOMÈNES COMME QUAND JE SUIS DANS CE PONT ET AU DESSUS DE L'ÎLE AVEC LES MOUETTES ET LES CORBEAUX S'AMUSANT À JOUER AUTOUR DE LA NATURE.
TAY

LE CHIFFRE EST LA NOTION DE LA NOTORIÉTÉ POUR CEUX QUI VEULENT VOYAGER ET RÉUSSIR. LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION DÉMONTRE L'ESPACE ET LA DEMEURE DANS CE QU'ON APPELLE LE RIEN OU LE CHAOS. CETTE IMAGE DE ZÉRO PEUT RAPPELER LE CHANT DU CYCLONE DANS SON EXISTENCE.
TAY

LA SOCIÉTÉ DIPLOMATIQUE EST UNE GRANDE FAMILLE OÙ CHACUN DÉPOSE SA ROSE SUR UNE TOMBE CORRESPONDANT À UNE HISTOIRE DU PANTHÉON MONDIALE MAIS COMME TOUTE FAMILLE, IL Y A UNE DIVISION SUR LES DOMAINES DE DIRE SUR LA DIVERGENCE.
TAY

LA DIVERGENCE EST FINALEMENT DANS LE PROPRE DE LA NATURE MAIS LE MONDE DIPLOMATIQUE A TOUJOURS CETTE NÉCESSITÉ DE LA DÉCRIRE COMME ÊTRE UNE RUPTURE À L'ÉQUILIBRE DE L'EXISTENCE. L'ESPÉRANCE EST UNE DIVERGENCE CAR IL Y A LE NORD ET LE SUD DANS L'EST ET L'OUEST.
TAY

DANS LE PARAMÈTRE DE SURVIVRE, IL Y A L'INTÉRÊT À VIVRE: JE N'AI PAS D'ENFANTS MAIS IL ME SEMBLERAI INJUSTE DE NE PAS LUI MONTRER LES INFINITÉS DE L'ESPÉRANCE QUAND ON POSSÈDE LE SENS DE LA PERSÉVÉRANCE ET DE L'ÉTHIQUE TEL UN LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES.
TAY

QUE FAIT LE LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES, EH BIEN, LE CHIFFRE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. UNE IMAGE TRIBALE DE LA VIE QUI MONTRE CE QUE L'UNIVERS NOUS RÉSERVE SUR TERRE ET DANS L'INFINI DE L'ESPACE: LES INFINITÉS DE L'EXISTENCE.
TAY

LA POLITIQUE N'EST PAS LE SOCLE DE LA SOCIÉTÉ CAR L'ÉTAT EST LE PILIER DE L'EXISTENCE D'ÊTRE, D'ÉTHIQUE ET D'ÉTABLIR: LES ANARCHISTES NE HAÏSSENT PAS LES STRUCTURES SPATIALES DE L'HUMANITÉ; ILS REJETTENT CEUX QUI SE SERVENT DE LA MORALE POUR ÉTABLIR LA DICTATURE.
TAY

SUR LA RIVE DU FLEUVE, LA RAISON SE FAIT EN UNE RIVIÈRE ET LA RÉALITÉ DEVIENT LA SOURCE OÙ LE SOUFFLE SE FAIT ENTENDRE À LA SURVIE. L'HORIZON EST CE LIEU D'IMAGINATION OÙ LE TERME D'IMMORTALITÉ SE CONFOND AVEC LA CONSCIENCE DE DÉCLINAISON.
TAY

LE PERSONNAGE ENTENDS LA DÉCLINAISON DU PEUPLE ET LA RÉALITÉ PRÉTEND À L'IMMORTALITÉ CROYANT EN L'INFINITÉ DE LA NATURE; LA NEIGE FONDS, L'EAU SE BOIT ET L'ÉQUILIBRE S'ÉVAPORE TOUT COMME CE PROVERBE: POUSSIÈRE, TU REDEVIENDRA POUSSIÈRE.
TAY

JÉRUSALEM, PYONGYANG, DAMAS ET AILLEURS: IL Y A DES MOTS QUI RÉSONNENT DANS LE COEUR COMME LES MOTS ABREUVENT L'ÉCHO DES MONTAGNES: LE CRI ET LE GÉMISSEMENT SONT DES PAROLES DANS LE VERBE DE L'ÉTERNEL: LE VENT HURLE ET LA MÈRE DÉÇOIT.
TAY

DANS LE CONTEXTE DU JOURDAIN, LA JOURNÉE EST LA DESTINÉE DU JOURNAL: LE COEUR EST UN CONTEXTE ET LE POUSSIÈRE DEVIENT UN MOUVEMENT. L'ASPECT QUI EST INVISIBLE PEUT ALORS DEVENIR APPARENT POUR CELUI QUI DISTINGUE LES ÉVÉNEMENTS ET LA MATIÈRE.
TAY

LA FÉMINITÉ EST UNE NATURE AUQUEL IL FAUT DISTINGUER DES PARAMÈTRES TOUT COMME ILS EXISTENT DANS LE MASCULIN: LE MALHEUR ET LE MASSACRE SONT LIÉS À DES CONVOITISES DE TERRITOIRES ET D'APPARTENANCES SUR LA NATURE ET LA PERSONNE AUTANT CHEZ LA FEMME QUE DANS L'HOMME.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ.
DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE.
JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON CŒUR NE COMPRENDS
PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

FAIRE LE PANTALON S'EST FAIRE LE MALIN AUX DÉTRIMENTS DE CELUI
QUI NE PEUT COMPRENDRE OU QUI N'A PAS LES MOYENS DE RÉPONDRE.
MON PLAISIR EST D'INVENTER DES PROVERBES: D'OÙ, MES INTERVENTIONS
POUR CRÉER LE LIEN ENTRE LES MANIFESTANTS ET LES C.R.S:
MA PROMESSE DE PRODUCTIVITÉ.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION ET L'ESPACE SE DÉFINIT DANS LA GÉOGRAPHIE DE L'UNIVERS.
LA GÉOMÉTRIE DONNE LES APPARENCES DE L'INVISIBLE NOTION DE TEMPS DANS LES CIRCONSTANCES DU VERBE.
LE CONCEPT MONTRE LE CONTRASTE DU NOIR DANS LE CONCEPT DE DISTANCE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard 6 min il y a 6 minutes
Une suie micrométéorique pénètre abondamment le système saturnien,
ce qui plaide pour une date de formation récente de ces anneaux:
Cette théorie a été abandonné par le fait que si l'espace est sale
et que les anneaux sont propres:
Cela est du par des phénomènes naturels.
TAY

Sonde Cassini a montré que par
LA RÉSONANCE ORBITALE, les Agrégats de particules de glace qui constituent
la partie solide des anneaux de Saturne se disloquent et se reforment
par leurs collisions. La fonction des satellites provoque
que LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION.
TAY

“Si le monde était clair, l'art ne serait pas.”
De Albert Camus / Le mythe de Sisyphe.
Elvis Presley - Don't Cry Daddy...
https://www.youtube.com/watch?v=w8YHBvX4QtM
Y'BECCA.
TAY

Les anneaux sont les anneaux planétaires les plus importants
du Système solaire. Invisibles de la Terre à l'œil nu, aperçus
en 1610 par le savant italien Galilée grâce à une lunette astronomique
de sa conception. Christiaan Huygens parlera d'un anneau
entourant Saturne.
TAY

SAPEURS-POMPIERS 42 Compte certifié @sdis42
3 h il y a 3 heures
Moment du repas préparé en commun. Echanges et convialite
ce sont aussi les valeurs des #pompiers 👍🏻 bon appétit !

C’est l’heure du rassemblement pour définir les tâches de l’après-midi
et revenir sur l’activité opérationnelle de la matinée.
Au programme: nettoyage des locaux de vie, travaux
dans les differents services fonctionnels.
Une caserne ça vit, ça bouge tout le temps!

AINSI,

Le savant italien Galilée est le premier à observer les anneaux de Saturne, en 1610, à l'aide d'une lunette de sa fabrication, mais il n'arriva pas à identifier leur forme. Il vit en ces « taches » « deux serviteurs aidant le vieux et lent Saturne à faire son chemin »4. Il a également décrit Saturne comme ayant des « oreilles » ou des « anses »5,6. En 1612, le plan des anneaux était orienté directement vers la Terre, et les anneaux semblent disparaître. Mystifié, Galilée se demandait : « comment Saturne a avalé ses enfants ? », en faisant référence au dieu de la mythologie romaine Saturne, qui dévorait ses propres enfants pour les empêcher de le renverser7. Lorsque les anneaux sont de nouveau visibles en 1613, Galilée est en pleine confusion.


Dans un dessin de 1666, Robert Hooke a noté les ombres (a et b) projetées par la planète et les anneaux l'un sur l'autre.
En 1655, Christiaan Huygens est le premier à suggérer que Saturne est entouré d'un anneau. Avec un télescope de qualité supérieure à la lunette de Galilée, Huygens observe la planète, et écrit en 16599 qu'« il [= Saturne] est entouré par un anneau mince et plat qui ne touche nulle part la planète et qui est incliné sur l'écliptique »2. Robert Hooke a également observé les anneaux et a noté les ombres projetées sur ces derniers10.

En 1675, Giovanni Domenico Cassini découvre que l'anneau de Saturne est composé en fait d'un grand nombre d'anneaux concentriques séparés entre eux, et émet l'hypothèse qu'ils sont constitués de cailloux s'entrechoquant. La plus grande des séparations, large de 4 800 km et située entre les anneaux A et B, sera baptisée par la suite « division de Cassini ».

En 1787, Pierre-Simon de Laplace prouve que les anneaux ne peuvent pas être composés d'un grand nombre d'anneaux minces et solides2. Il en conclut que "Les différents anneaux qui entourent le globe de Saturne sont par conséquent des solides irréguliers, d'une largeur inégale[...] en sorte que leurs centres de gravité ne coïncident point avec leurs centres de figure."

En 1859, James Clerk Maxwell reçoit le prix Adams en démontrant que les anneaux ne peuvent pas être solides car, dans ce cas, ils deviendraient instables et se briseraient. Il suggère que les anneaux sont composés de nombreuses petites particules, orbitant toutes de manière indépendante autour de Saturne. La théorie de Maxwell fut vérifiée en 1895, grâce à des analyses spectroscopiques effectuées par James Edward Keeler depuis l'observatoire Lick.

xxe et xxie siècles.

Les anneaux de Saturne.
En octobre 1969, l'astronome français Pierre Guérin découvre, par des moyens photographiques (à partir de l'Observatoire du Pic du Midi) un quatrième anneau, le plus interne, dans le système des anneaux de Saturne ainsi qu'un espace obscur entre celui-ci et les anneaux déjà observés. Cette découverte est effectuée avec les moyens de l'astronomie classique, et ceci bien avant le repérage des mêmes structures par la sonde Voyager 1.

En 1980, le passage de la sonde Voyager 1 près de Saturne montre des détails jusqu'alors invisibles de la Terre, tels les spokes.

En 2004, la sonde Cassini-Huygens se place en orbite autour de Saturne. Elle apporte des précisions sur les spokes14 et traverse les anneaux à plusieurs reprises.

En octobre 2009, grâce au télescope spatial Spitzer, des astronomes découvrent un nouvel anneau situé à l'intérieur de l'orbite de la lune Phœbé, ne pouvant être mis en évidence qu'en infrarouge en raison de sa faible densité. Cet anneau est particulièrement étendu avec une largeur égale à 20 fois le diamètre de Saturne : son bord intérieur se situe à environ 6 millions de kilomètres de la surface de la planète tandis que son bord extérieur est situé à environ 12 millions de kilomètres. Ce dernier et l'anneau qui l'entoure sont probablement à l'origine de l'aspect particulier du satellite de Saturne, Japet, qui présente une face noire et l'autre très blanche.

MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 18 Mai à 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 9:32

La Victoria, Nao Victoria ou Vittoria, est une caraque espagnole de l'expédition de Magellan et le premier navire à avoir accompli le tour du monde.
Fernand de Magellan (Fernão de Magalhães en portugais, Fernando de Magallanes en castillan1), né dans le Nord du Portugal2 aux environs de 1480 et mort sur l'île de Mactan aux Philippines le 27 avril 1521, est un navigateur et explorateur portugais de l'époque des Grandes découvertes. Il est connu pour être à l'origine de la première circumnavigation de l'histoire — achevée en septembre 1522 sous les ordres de Juan Sebastián Elcano après trois ans de voyage — en ayant navigué vers l'ouest pour rejoindre les Moluques, découvrant sur son chemin le détroit qui porte son nom aujourd'hui.

Historique

La Victoria faisait partie, avec quatre autres navires, d'une expédition espagnole placée en 1518 sous le commandement du Portugais Fernand de Magellan pour découvrir la route occidentale vers les îles aux épices. Cette petite flotte quitta Séville en août 1519. La Victoria fut la seule à boucler le tour du monde. Magellan ayant été tué aux Philippines en avril 1521, c'est sous le commandement de Juan Sebastián Elcano, l'un des cinq capitaines de l'expédition, que le navire revint en Europe en septembre 1522.
Reconstitutions

La reconstitution hypothétique construite en 1992 à Sète, durant Escale à Sète 2016
Plusieurs reconstitutions hypothétiques ont été construites. La première fut réalisée pour l'exposition universelle de 1992 à Séville, et a effectué un tour du monde de 2004 à 2006.

Au début des années 2000, la Nao Victoria, une autre reconstitution de la Victoria, fut construite par un entrepreneur chilien à Punta Arenas.

Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t544-comte-de-sor-trondelag-et-vereenigde-oostindische-compagnie#7000
Les Mentawai, l'île de Siberut et l'Océan Indien.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t543-les-mentawai-l-ile-de-siberut-et-l-ocean-indien

Reconstitution de la Victoria présentée à l'Exposition spécialisée de 2005.
Autres noms Victoria, Vittoria
Type caraque
Histoire
Commanditaire Drapeau de l'Espagne Espagne
Chantier naval Ondarroa
Commandé 1992
Équipage
Équipage 42
Caractéristiques techniques
Longueur 28 m
Maître-bau 7.5 m
Tirant d'eau 2 m
Déplacement 85 t
Propulsion Voile
Caractéristiques militaires
Armement 10 canons

Christophe Colomb n'est pas le premier à mettre le pied en Amérique. L’être humain a migré en Amérique probablement depuis l’Asie, il y a de cela 13 000 à 40 000 ans. Ce n'est pas non plus le premier navigateur à traverser l'océan Atlantique depuis l'Europe, des fouilles archéologiques ont établi que des peuples européens comme les Vikings ou des pêcheurs basques, normands et bretons avaient déjà eu connaissance de ce nouveau continent.

En revanche, Christophe Colomb fut celui qui, en cherchant une nouvelle route vers les Indes orientales (avec Cipango, le Japon, comme premier objectif3), inaugura une longue période d'exploration des Européens vers le continent américain4. Il est aussi celui qui le premier aurait documenté ses voyages vers l'Amérique, même si le texte n'est pas sûr.

Il effectue en tout quatre voyages en tant que navigateur pour le compte des souverains espagnols, qui le nomment avant son premier départ amiral, vice-roi des Indes et gouverneur général des territoires qu'il découvrirait. La découverte des Caraïbes marque le début de la colonisation de l'Amérique par les Européens et fait de Colomb un acteur majeur des grandes découvertes des XVe et XVIe siècles. Son premier voyage est retenu par l'historiographie de la civilisation occidentale comme l'événement majeur marquant le passage du Moyen Âge aux temps modernes5 .

Christophe Colomb accoste sur une île du continent américain (qu'il nomme San Salvador, dans l'archipel des Bahamas) pour la première fois dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492. Il faudra cependant attendre son troisième voyage pour qu'il découvre effectivement le continent lui-même, le 5 août 1498, au Venezuela actuel. Il meurt le 20 mai 1506, moins de deux ans après sa quatrième et dernière expédition en Amérique, toujours persuadé d'avoir atteint les Indes orientales, le but originel de son expédition.

Les historiens dressent le portrait d'un marin hors pair, mais piètre politicien. Le personnage est controversé du fait de son comportement envers les peuples autochtones. Ses prérogatives sur les terres découvertes ont été contestées par le roi Ferdinand.

Nom de naissance Cristoforo Colombo (Italien)
Alias
Christophorus Columbus (latin)
Cristóbal Colón (espagnol)
Naissance Entre le 26 août 1451 et le 31 octobre 1451
Gênes (république de Gênes)
Décès 20 mai 1506
Valladolid (couronne de Castille)
Nationalité génoise (d'origine) castillan
Pays de résidence Royaume de Castille
Profession
Marin, explorateur, colonisateur
Autres activités
Amiral de la mer océanique
Vice-roi et gouverneur des Indes
Conjoint
Filipa Moniz (v. 1476-1485)
Descendants
Diego Colomb
Fernand Colomb
Famille
Bartolomeo Colomb, Giovanni Pellegrino et Giacomo Colomb (frères)

EN POLITIQUE LORSQUE
LA CHOSE PUBLIQUE
DEVIENT COMMUNÉMENT
UNE HISTOIRE PERSONNELLE;
C'EST LE COMMENCEMENT DE LA FIN
ET LE DÉBUT DE LA DÉCLINAISON:
L'ORIGINE ET L’ÉVOLUTION,
LA CLARTÉ ET LA LUMIÈRE,
L'INFINI ET L'UNIVERS
L'OMBRE ET L’OBSCURITÉ,
LE DÉTAIL ET LE SAVOIR,
ET LA MASSE ET LE VIDE...
TAY


Minouska.KounakDenat @minouska_kounak
17 min il y a 17 minutes
ANTHROPOLOGIES, BIG BANG ET BIOLOGIES;
DÉCLINAISON, VARIATIONS, RACINES, GRAINE:
DANS CHAQUE DÉCLINAISON DE MOTS, DE SANG,
D'ÉLECTRICITÉ ET DE SÈVE; IL Y A UN POSSÈDE
QUI DÉTIENT UNE MULTITUDE DE VARIATIONS LIÉE
AUX VARIATIONS D'UNE GRAINE ISSUE
D'UNE ÉVOLUTION D'ADN'S'.
TAY


Minouska.KounakDenat @minouska_kounak
10 min il y a 10 minutes
Cézanne peint.
https://www.youtube.com/watch?v=NkfLDwaEMrM
Système solaire fût, il y a 4,55 milliards d'années.
http://www.evolution-biologique.org/
L'apparition de notre espèce était-elle inévitable ?":
dit Yahvé le laïc dans un signe de croix face l’Église
Orthodoxe en l'avenue Grande Bretagne de Toulouse.
TAY

France Gall ~ Diego libre dans sa tête.
https://www.youtube.com/watch?v=aTLJ8A4qYAI
les nouveautés de Mars: Nous continuons notre étude
des Trilobites en abordant l'alimentation.
ADN mitochondriaux dans la partie "sélection naturelle":
https://www.youtube.com/watch?v=Z2OawuAcIF4
Mon paradis et ses aurores boréales.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 9 min
EN POLITIQUE LORSQUE
LA CHOSE PUBLIQUE
DEVIENT COMMUNÉMENT
UNE HISTOIRE PERSONNELLE;
C'EST LE DÉBUT DE LA FIN
ET LE DÉBUT DE LA DÉCLINAISON:
L'ORIGINE ET L’ÉVOLUTION,
LA CLARTÉ ET LA LUMIÈRE,
L'INFINI ET L'UNIVERS,
L'OMBRE ET L’OBSCURITÉ,
LE DÉTAIL ET LE SAVOIR,
ET LA MASSE ET LE VIDE...
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 9 min
EN POLITIQUE LORSQUE
LA CHOSE PUBLIQUE
DEVIENT COMMUNÉMENT
UNE HISTOIRE PERSONNELLE;
C'EST LE DÉBUT DE LA FIN
ET LE COMMENCEMENT DE LA DÉCLINAISON:
L'ORIGINE ET L’ÉVOLUTION,
LA CLARTÉ ET LA LUMIÈRE,
L'INFINI ET L'UNIVERS,
L'OMBRE ET L’OBSCURITÉ,
LE DÉTAIL ET LE SAVOIR.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
MON AMI, PIERRE MESSMER.
EN SAVOIR QUAND
LA CHOSE EST
L'HISTOIRE DU PERSONNEL;
C'EST LE DÉBUT DU FIL
ET LE COMMENCEMENT DE LA DÉCLINAISON:
L'ORIGINE ET L’ÉVOLUTION,
LA CLARTÉ ET LA LUMIÈRE,
L'INFINI ET L'UNIVERS,
L'OMBRE ET L’OBSCURITÉ,
LE DÉTAIL ET LE SAVOIR,
ET LA MASSE ET LE VIDE
TAY

L'UNIVERS DE MINOUSKA ET LES FABLES DE NAGALÏÉW
PAR
LE CITOYEN TIGNARD YANIS


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 9:40

Vasco da Gama (en portugais), communément francisé en Vasco de Gama, né en 1469 à Sines au Portugal et mort le 24 décembre 1524 à Cochin aux Indes, est un grand navigateur portugais, traditionnellement considéré comme le premier Européen à arriver aux Indes par voie maritime en contournant le cap de Bonne-Espérance, en 1498. Les Mentawais n'habitent pas exactement dans un village mais dans une maison collective, l'« uma ». C’est aussi un refuge spirituel où les vivants peuvent prier et communier avec leurs ancêtres. Pour les jeunes apprentis, ils sont formés à la vie en harmonie avec la forêt et finalement, initiés à l’art du Mentawai. Les enfants commencent à utiliser la machette à l'âge de 4 ans.

Le Héron et la Mouette...

Un héron navigue sur un fleuve... Pas très loin de la rive, se trouve un petit bois. Il y a des roseaux et le héron vient vers cette petite sérénité...

Une mouette, elle , aussi a établi domicile dans le petit lieu paisible... Elles se croisent du regards les mouettes... Des canards observent la scène et discutent au sujet de la vie.

"Tu as vu."
"Quoi."
"Le grand oiseau au long bec."
"Oui..il est superbe..."

La mouette chante un rire et de lancer cette maxime.

"Entre-chose, entre-tout, cet oiseau n'a pas de pareille... Il ne chante pas."

Le héron de lui répondre :
"Elle est lumineuse et joueuse... Voilà, compagne, je chante par amour de ma brève existence."

Monsieur Tignard Yanis

AINSI,

Le télescope spatial Hubble (en anglais Hubble Space Telescope, en abrégé HST) est un télescope spatial développé par la NASA avec une participation de l'Agence spatiale européenne, opérationnel depuis 1990. Son miroir de grande taille (2,4 mètres de diamètre), qui lui permet de restituer des images avec une résolution angulaire inférieure à 0,1 seconde d'arc ainsi que sa capacité à observer à l'aide d'imageurs et de spectroscopes dans l'infrarouge proche et l'ultraviolet, lui permettent de surclasser, pour de nombreux types d'observation, les instruments au sol les plus puissants, handicapés par la présence de l'atmosphère terrestre. Les données collectées par Hubble ont contribué à des découvertes de grande portée dans le domaine de l'astrophysique, telles que la mesure du taux d'expansion de l'Univers, la confirmation de la présence de trous noirs supermassifs au centre des galaxies ou l'existence de la matière noire et de l'énergie noire.

Le développement du télescope Hubble, qui tient son nom de l'astronome Edwin Hubble, démarre au début des années 1970 mais des problèmes de financement, de mise au point technique et la destruction de la navette spatiale Challenger repoussent son lancement jusqu'en 1990. Une aberration optique particulièrement grave est découverte peu après qu'il a été placé sur son orbite terrestre basse à 600 km d'altitude. Dès le départ le télescope spatial avait été conçu pour permettre des opérations de maintenance par des missions des navettes spatiales. La première de ces missions en 1993 est mise à profit pour corriger l'anomalie de sa partie optique. Quatre autres missions, en 1997, 1999, 2002 et 2009, permettent de moderniser les cinq instruments scientifiques et remplacer certains équipements défaillants ou devenus obsolètes. La dernière mission de maintenance, réalisée en 2009, immédiatement avant le retrait définitif des navettes spatiales, doit permettre au télescope Hubble de fonctionner jusqu'à la fin de la décennie 2010, sauf imprévu. Pour les observations dans l'infrarouge il doit être remplacé en 2020 par le télescope spatial James-Webb, aux capacités supérieures.

Données générales Organisation NASA et ESA (15 %)
Programme Grands observatoires
Domaine Astronomie
Statut opérationnel
Lancement 24 avril 1990
Désorbitage entre 2020 et 2030
Identifiant COSPAR 1990-037B
Caractéristiques techniques Masse au lancement 11 000 kg
Orbite basse
Altitude 590 km
Période 96-97 min
Inclinaison 28,5°
Orbites ~146 500 au 13 mars 2017
Télescope Type Ritchey-Chrétien
Diamètre 2,4 m
Focale 57,6 m
Longueur d'onde Visible, ultraviolet, proche infrarouge
Informations générales Site www.hubblesite.org/
Principaux instruments NICMOS Caméra et spectromètre infrarouge
ACS (en) Caméra
WFC3 (en) Caméra à large champ
STIS (en) Spectromètre et caméra
COS (en) Spectromètre ultraviolet

Le nom « Antarctique » vient du grec ἀνταρκτικός (antarktikós), qui signifie « opposé à l'Arctique ». Bien que des mythes et des spéculations concernant une Terra Australis (« Terre Australe ») remontent à l'Antiquité, le continent ne sera aperçu pour la première fois qu'en 1820 par l'expédition russe de Mikhaïl Lazarev et Fabian Gottlieb von Bellingshausen. Cependant le continent suscita peu d'intérêt jusqu'à la fin du XIXe siècle, principalement en raison de son environnement hostile, de son manque supposé de ressources naturelles et de son isolement géographique.

L'Antarctique vue du pôle Sud.
Superficie 14 107 637 km2 dont 280 000 km2 libres de glace
Population pas de population permanente, env. 1 500 hab.
Densité environ 0,0001 hab./km2
Secteurs antarctiques 7
Dépendances 5
Principales langues anglais, français, russe, espagnol, portugais, etc.
Fuseaux horaires UTC-12 à UTC+12
UTC+0 au niveau du pôle Sud1
Bases antarctiques 52

Découverte de l'aberration optique et mise au point d'un dispositif correcteur
Une partie de l'optique du mécanisme correcteur de COSTAR.

Dès les premiers jours qui suivent le lancement, des problèmes, qui dans un premier temps semblent mineurs, viennent tempérer la joie des participants au projet. Le télescope spatial se met régulièrement en mode sauvegarde lorsque certains de ses appendices sont mis en mouvement tandis que les senseurs fins, chargés de maintenir le télescope pointé vers la partie du ciel étudiée, ne parviennent pas à se verrouiller sur la zone visée8. Ces problèmes sont progressivement maîtrisés mais pas résolus lorsque, à la mi-juin, les premières images détaillées des champs d'étoiles sont produites. À la stupéfaction des scientifiques et des ingénieurs, les photos sont floues : il apparaît rapidement que l'origine du problème est une aberration sphérique, soit du miroir principal, soit du miroir secondaire, soit des deux, créée par un polissage du verre effectué selon des spécifications erronées. Personne ne comprend comment une erreur aussi grossière n'a pas été détectée durant le développement particulièrement long et coûteux du télescope spatial. Pour la NASA c'est un revers particulièrement cinglant, après l'accident de la navette Challenger, qui met une fois de plus en cause ses méthodes de management13. Avec cette anomalie, Hubble ne parvient pas à fournir de meilleures images que celles des grands télescopes terrestres. Une commission d'enquête, l'Hubble Space Telescope Optical Systems Board of Investigation est créée le 2 juillet 1990 et détermine rapidement que le miroir primaire est trop plat à sa périphérie, de 2 microns. Il en résulte que les rayons réfléchis par le centre et la périphérie du miroir ne convergent pas au même point. À l'origine de cette géométrie erronée du miroir, se trouve un mauvais étalonnage de l'instrument de vérification de courbure utilisé par le fabricant Perkin-Elmer pour contrôler le polissage. L'anomalie de courbure a pourtant été détectée lors des tests finaux effectués avec d'autres instruments de contrôle, mais les responsables de Perkin-Elmer ont délibérément ignoré ces résultats considérant qu'ils étaient dus aux instruments de mesure utilisés14.

Certains redoutent dans un premier temps que la NASA et le Congrès renoncent à toute tentative de correction. Mais la NASA décide de tenter de restaurer les capacités du télescope spatial dans le cadre de la première mission de maintenance assurée par la navette spatiale en 1993. Le défaut de courbure est homogène, ce qui permet de le corriger via un dispositif optique présentant la même anomalie mais inversée15. Les astronomes décident de sacrifier un des cinq instruments, le HSP (High Speed Photometer), pour installer à son emplacement le dispositif correcteur baptisé COSTAR (Corrective Optics Space Telescope Axial Replacement). Celui-ci comprend deux miroirs qui interceptent et corrigent le flux lumineux dirigé vers les instruments FOC, FOS et GHRS16. Le cinquième instrument doit être remplacé par WF/PC 2 dans le cadre de la mission de 1993 et il incorpore directement des optiques correctrices. Il est décidé que les futurs instruments qui doivent progressivement remplacer les instruments d'origine comprendront également un dispositif correcteur éliminant à terme le besoin de recourir à COSTAR (celui-ci sera effectivement démonté et ramené sur Terre en 2002). On décide de remplacer également les panneaux solaires, qui induisent à chaque orbite lors du passage de l'ombre de la Terre au Soleil, des oscillations qui perturbent le pointage. De 1990 à 1993, les défaillances se multiplient et la liste des réparations à réaliser par l'équipage de la navette spatiale s'allonge : deux puis trois des gyroscopes chargés de contrôler son orientation, des problèmes d'alimentation électrique des instruments GHRS et FOC leur font perdre la moitié de leur capacité, deux des mémoires de masse de l'ordinateur embarqué cessent de fonctionner. Au milieu de l'année 1993, la NASA connaît plusieurs échecs cuisants qui accroissent la pression sur la mission de réparation à venir : la défaillance peu après son lancement du satellite météorologique NOAA-13, la sonde spatiale jovienne Galileo incapable de déployer son antenne grand gain, la perte totale de la sonde spatiale Mars Observer en septembre et la défaillance du moteur d'apogée de Landsat-6 (en) en octobre17.
La mission de sauvetage STS-61 (1993)
Les astronautes de la première mission d'entretien (STS-61) se sont longuement entrainés pour leur intervention sur le télescope spatial. Toutes les réparations ne pourront peut-être pas être effectuées et des objectifs prioritaires ont été fixés : dans l'ordre l'installation de nouveaux panneaux solaires fournis par l'ESA, le remplacement de deux gyroscopes, l'installation de la caméra à champ large WF/PC-II et de l'instrument COSTAR (en). Le 2 décembre, avec un jour de retard sur le planning, la navette spatiale Endeavour décolle et, deux jours plus tard, Claude Nicollier parvient à saisir le télescope à l'aide du bras télécommandé de la navette spatiale et à le ramener dans la soute cargo de la navette pour commencer les travaux de maintenance. Jeffrey A. Hoffman et F. Story Musgrave enchaînent des sorties extravéhiculaires d'une durée de 6 à 8 heures durant cinq jours consécutifs18. Tous les objectifs fixés à la mission sont remplis et un mois plus tard, au vu des résultats produits, le responsable scientifique du programme, déclare publiquement que la réparation du télescope spatial permet de tenir les objectifs les plus ambitieux qui avaient été fixés au projet. En mai 1994, des astronomes annoncent que des observations effectuées à l'aide de l'instrument ont permis pour la première fois d'établir de manière quasi certaine l'existence de trous noirs au centre de la galaxie voisine M-87. À la mi-juillet, le télescope est utilisé pour observer la chute des débris de la comète Shoemaker-Levy 9 sur Jupiter. À la fin de l'année, les conclusions d'inventaires systématiques d'étoiles pouvant constituer la masse manquante de l'univers se concluent par un échec confirmant la théorie de la matière noire19.

L’autotrophie est la production, par un organisme vivant, de matière organique par réduction de matière inorganique et matière minérale. Ce mode de nutrition caractérise les végétaux chlorophylliens (verts), les cyanobactéries et les bactéries sulfureuses. Les organismes autotrophes sont donc capables de se développer sans prélèvement de molécules organiques dans le milieu, au contraire des organismes hétérotrophes (animaux, champignons). Les organismes autotrophes constituent généralement le premier maillon d’une chaîne alimentaire, et sont à l’origine de quasiment toute la matière organique dans un écosystème.

Les matières inorganiques utilisées sont généralement le carbone (sous forme de dioxyde de carbone) ou encore l’azote (sous forme de NO3– ou de N2) et l'eau. Cela s’accompagne d’un prélèvement de sels minéraux dans le milieu. (ions nitrate, phosphate…)

L’énergie nécessaire à cette synthèse provient de :

la lumière, grâce à la photosynthèse, dans les cellules chlorophylliennes. On parle dans ce cas de photoautotrophie.
l'énergie libérée par des réactions chimiques, grâce à la chimiosynthèse des bactéries sulfureuses, par exemple. On parle dans ce cas de chimioautotrophie.

AINSI,

La partie optique du télescope Hubble, OTA (Optical Telescope Assembly), utilise une architecture de type Cassegrain. Celle-ci, la plus courante pour les grands télescopes terrestres, permet d'obtenir une grande longueur focale (57,6 mètres) avec un tube relativement court (6,4 mètres). Hubble dispose d'un miroir de 2,4 mètres beaucoup plus petit que les télescopes terrestres les plus récents (jusqu'à 10 mètres), mais en étant placé au-dessus de l'atmosphère, le rayonnement n'est pas filtré ou perturbé par celle-ci, ce qui lui permet d'atteindre une résolution angulaire bien supérieure, en plus d'effectuer des observations dans l'infrarouge et l'ultraviolet. Un télescope Cassegrain comporte un miroir primaire qui réfléchit la lumière incidente vers un miroir secondaire situé dans l'axe qui la réfléchit à son tour vers les instruments chargés d'enregistrer l'image ou le spectre du rayonnement lumineux. Le télescope Hubble utilise une variante du Cassegrain dite Ritchey-Chrétien qui se caractérise par des miroirs primaire et secondaire hyperboliques, ce qui permet de supprimer le coma et l'aberration sphérique. La lumière incidente pénètre dans le tube optique puis est réfléchie par le miroir primaire de 2,4 mètres de diamètre vers le miroir secondaire de 30 cm de diamètre situé dans l'axe, puis passe par un orifice central de 60 cm de diamètre au milieu du miroir primaire pour atteindre le plan focal situé 1,5 mètre derrière celui-ci. Le flux lumineux est alors dirigé par un système de miroirs vers les différents instruments scientifiques. Le miroir primaire est réalisé dans un verre ayant un taux de dilatation très faible. Sa masse a pu être abaissée à 818 kg (contre environ 3 600 kg pour ses homologues terrestres) grâce à une structure interne en nid d'abeilles. La température du miroir primaire est maintenue constante grâce à une série de radiateurs et sa forme peut être corrigée par 24 vérins montés sur sa face arrière. Le miroir secondaire est réalisé en verre Zerodur recouvert d'une couche réfléchissante de fluorures de magnésium et d'aluminium. Des vérins commandés depuis le sol permettent de modifier son alignement par rapport au miroir primaire30.

" LE LABYRINTHE DU MALHEUR EST UN LANGAGE OÙ DES LIVRES CONSUMENT LE LIBRE ET DES CONSCIENCES EN BRISANT LA LIBERTÉ ET L'ESPÉRANCE: L'EXPRESSION DE CE LANGAGE ANÉANTIE LA CONSCIENCE DU PEUPLE ET SES ÉCRITURES SELON LA DÉCLINAISON.": S'ÉCRIT TAY VERS ANTIGONE.
TAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 9:49

Bartolomeu Dias (pron. API [baɾtuluˈmew ˈdiɐʃ]) ; (vers 1450 en Mirandela - 29 mai 1500 au large du cap de Bonne-Espérance) est un explorateur portugais.

Instruments scientifiques

Le télescope spatial Hubble dispose de cinq emplacements pour installer des instruments exploitant la lumière collectée par la partie optique. Les cinq instruments peuvent fonctionner de manière simultanée. Tous les instruments d'origine ont été remplacés, dont certains à deux reprises, depuis le lancement de Hubble. Douze instruments ont en tout été installés sur Hubble. Les instruments se distinguent par la taille du champ optique couvert, la partie du spectre électromagnétique observée (infrarouge, ultraviolet, lumière visible) et le fait qu'ils restituent soit des images soit des spectres électromagnétiques.
La caméra à large champ WFC3

La caméra à grand champ WFC3 (en) (Wide Field Camera 3) installée en 2009 dans le cadre de la mission constitue la troisième génération de cet instrument équipant Hubble. Elle couvre un spectre très large comprenant l'ultraviolet, la lumière visible et l'infrarouge. WFC3 est utilisée pour observer les galaxies très lointaines, le milieu interstellaire et les planètes du Système solaire. L'instrument comprend deux canaux : UVIS pour l'observation en ultraviolet et en lumière visible (200 à 1 000 nm) et NIR pour le proche infrarouge (800 à 1 700 nm). Un miroir est utilisé pour orienter le faisceau lumineux vers l'un ou l'autre des canaux. L'instrument ne peut pas exploiter les deux canaux en même temps. Pour UVIS la résolution est de 0,04 seconde d'arc par pixel et le champ optique est de 162 × 162 secondes d'arc. Pour NIR la résolution atteint 0,13 seconde d'arc par pixel pour un champ optique de 136 × 123 secondes d'arc31.
La caméra et spectromètre infrarouge NICMOS

La caméra et spectromètre NICMOS (Near Infrared Camera and Multi-Object Spectrometer) fonctionnant dans l'infrarouge proche a été mise en place en 1997 par l'équipage de la mission STS-82. Elle est utilisée pour observer les objets très lointains et en déterminer le spectre électromagnétique. Cet instrument ne fonctionne plus (2013) et les tentatives de réparation à distance ont été abandonnées à la suite d'une consultation de la communauté des utilisateurs car la fonctionnalité peut être prise en charge par la caméra à large champ WFC332.
La caméra ACS

La caméra ACS (en) (Advanced Camera for Surveys) est en fait constituée de trois caméras : une à grand champ, une à haute résolution et une fonctionnant dans l'ultraviolet. Elle a été installée en 2002 mais est tombée partiellement en panne en 2007 puis a été réparée par l'équipage de la mission STS-125. L'instrument permet de déterminer la distribution des galaxies et des amas et de réaliser des images à très haute résolution des régions ou se forment les étoiles et leurs planètes33.
La caméra et spectromètre STIS

La caméra et spectromètre STIS (Space Telescope Imaging Spectrograph) a été mise en place en 1997 par l'équipage de la mission STS-82. Elle a été réparée en 2009 par l'équipage de STS-125. L'instrument permet d'observer en ultraviolet, lumière visible et proche infrarouge. Elle est utilisée pour obtenir les spectres des galaxies34.
Le spectromètre ultraviolet COS
Le spectromètre ultraviolet COS (en) (Cosmic Origins Spectrograph) fournit des spectres électromagnétiques d'objets ponctuels. Cet instrument a été mis en place en 2009 par l'équipage de la mission STS-125. Il est utilisé pour étudier les grandes structures de l'Univers et la composition des nuages de gaz et des atmosphères planétaires35.

Les instruments retirés

Note : Les liens cliquables des différents instruments redirigent vers wikipedia en anglais

Les instruments suivants ont été installés à bord du télescope spatial puis remplacés au cours d'une des missions de maintenance de la navette spatiale :

Wide Field/Planetary Camera (WFPC) (1990–1993) prédécesseur de WFPC3., Longueur d'onde: 115 - 1100 nm avec une résolution de 0,1 ou 0,043 secondes d'arc/pixel et un champ de vision de 154 × 154 secondes d'arc
Wide Field/Planetary Camera 2 (WFPC2)( 1993–2009). Version modernisée de WFPC avec des caractéristiques identiques et des senseurs améliorés.
Faint Object Camera (FOC) (1990–2002) fourni par l'Agence spatiale européenne. Caméra à très haute résolution pour l'étude des objets très lointains et peu lumineux. Longueur d'onde : 122 - 550 nm avec une résolution de 0,043 - 0,007 secondes d'arc/pixel et un champ de vision compris entre 3,6 × 3,6 et 22 × 22 secondes d'arc
Goddard High Resolution Spectrograph (GHRS) (1990–1997) Longueur d'onde: 115 - 320 avec une résolution 2000 - 100000.
Faint Object Spectrograph (FOS) (1990–1997) Spectrographe avec une sensibilité plus importante que GHRS. Longueur d'onde: 115 - 850 avec une résolution 1150 - 8500.
High Speed Photometer (HSP) (1990–1993). Instrument spécial pour la mesure des changements extrêmement rapides de la luminosité ou de la polarisation des étoiles. Longueur d'onde: 115 - 870 nm avec une vitesse de lecture pouvant aller jusqu'à 100000 Hertz.

Énergie
Les panneaux solaires du télescope spatial Hubble sont déployés pour être testés au centre spatial Marshall (1985)
Le système de régulation et distribution électrique.

Le télescope Hubble utilise deux ensembles de panneaux solaires pour produire l'électricité principalement utilisée par les instruments scientifiques et les roues de réaction employées pour orienter et stabiliser le télescope. La caméra infrarouge et le spectromètre multi-objets qui doivent être refroidis à −180 °C font partie des gros consommateurs d'énergie. Les panneaux solaires pivotent autour d'un axe pour optimiser l'incidence des rayons du Soleil tout au long de l'orbite. Les panneaux solaires d'origine fournis par l'Agence spatiale européenne qui créaient des phénomènes vibratoires dus aux changements thermiques ont été remplacés une première fois en 1993 (SM1) puis en 2002. Les panneaux solaires mis en place en 2002 (mission SM3B) et développés pour les satellites Iridium permettent de réduire leur taille (7,1 × 2,6 m contre 12,1 × 3,3 m) en augmentant l'énergie fournie (5 270 watts contre 4 600 watts)36. Six batteries nickel-hydrogène sont utilisées pour stocker l'électricité et la restituer durant les phases de l'orbite où les panneaux solaires se trouvent à l'ombre de la Terre. Les batteries disposent d'une capacité totale de 510 Ah qui permet de faire fonctionner le télescope et ses instruments scientifiques durant 7,5 heures soit 5 orbites. Les batteries d'une masse totale de 428 kg (avec leur conditionnement) sont stockées dans les baies d'équipement 2 et 3. L'énergie est répartie par un système de régulation et de distribution situé dans la baie 4. Les batteries d'origine dont les performances s'étaient logiquement dégradées ont été remplacées dans le cadre de la mission SM3A (1999) ainsi que le système de distribution d'énergie par la mission SM3B (2002)37.
Le contrôle d'orientation

Le télescope doit rester fixe par rapport aux étoiles avec un pointage extrêmement précis de manière à pouvoir effectuer des observations de longue durée attendues par les astronomes. Le télescope utilise plusieurs types de capteurs en partie redondants pour déterminer son orientation et mesurer ses mouvements de rotation propres. Trois capteurs de pointage fin FGS (Fine Guidance Sensors) sont utilisés pour maintenir le télescope pointé vers les étoiles en cours d'observation. Quatre capteurs déterminent la direction du Soleil et sont notamment utilisés pour déterminer si le volet de protection situé à l'extrémité du télescope doit être fermé pour protéger les capteurs des instruments scientifiques. Deux magnétomètres permettent de déterminer l'orientation du télescope par rapport au champ magnétique terrestre. Trois systèmes RSU (Rate Sensor Units) contenant chacun deux gyroscopes détectant les mouvements de rotation du télescope sur lui-même selon les trois axes. Enfin, trois viseurs d'étoiles sont également utilisés pour déterminer l'orientation de Hubble par rapport aux étoiles38.

Pour maintenir le télescope pointé avec précision vers les étoiles observées, deux types d'actionneurs sont utilisés38 :

quatre roues de réaction (dont une de rechange) permettant en accélérant (jusqu'à 3 000 tours par minute) ou en ralentissant de modifier la vitesse de rotation du télescope sur lui-même,
quatre magnéto-coupleurs exploitant le champ magnétique terrestre pour désaturer (ralentir) les roues de réaction.

Stockage des données et télécommunications

Deux mémoires de masse à base de semi-conducteurs permettent de stocker 12 gigabits de données. Celles-ci peuvent être des données télémétriques ou des données scientifiques. Par ailleurs, une mémoire de masse utilisant une bande magnétique ayant une capacité de stockage de 1,2 gigabits, composant d'origine, peut être utilisée en secours39. Le système de télécommunications utilise deux antennes à grand gain orientables avec deux degrés de liberté et un débattement de 100° dans les deux directions. Elles sont utilisées pour transmettre les données scientifiques aux satellites de télécommunications géostationnaires TDRS de la NASA, qui présentent l'avantage d'être visibles depuis n'importe quel point de l'orbite de Hubble. Ceux-ci retransmettent ensuite ces données vers la station de White Sands (Nouveau-Mexique). Deux antennes faible gain omnidirectionnelles avec un champ de 180° sont installées à chaque extrémité du télescope et sont utilisées pour transmettre les données télémétriques et recevoir les commandes transmises depuis la station au sol. Les télécommunications utilisent la bande S40.
Système de régulation thermique

Les différentes parties externes du télescope spatial sont tour à tour exposées au rayonnement solaire, qu'aucune atmosphère n'atténue, ou plongées dans l'ombre lorsque la Terre s'interpose entre le Soleil et Hubble. Par ailleurs l'électronique des équipements dégage de la chaleur qu'il faut évacuer. Pour son bon fonctionnement il est essentiel de maintenir les différentes parties du télescope dans une plage de température restreinte, en particulier la partie optique (structure et miroirs) susceptible de se déformer en cas de fluctuation importante des températures. L'essentiel du système de régulation thermique est pris en charge de manière passive par des couches d'isolants qui recouvrent 80 % de la surface extérieure du télescope. Différents matériaux sont utilisés. Le MLI (Multilayer insulation ) installé à l'origine est constitué de 15 couches de kapton aluminisé recouvert d'une couche réfléchissante de téflon aluminisé FOSR (flexible optical solar reflector). Certaines parties de ce revêtement, qui s'étaient dégradées avec le temps, ont été remplacées durant les missions de maintenance de la navette spatiale par un revêtement baptisé NOBL (New Outer Blanket Layer) à base d'acier sans étain recouvert de dixoxyde de silicium. Les parties du télescope qui ne sont pas couvertes par des isolants thermiques sont couvertes d'une peinture soit réfléchissante soit absorbante (zone en permanence à l'ombre) ou d'une protection aluminisée ou argentée. Des résistances électriques permettent de combattre le froid. Le système de contrôle thermique surveille et corrige la température des composants du télescope spatial grâce à près de 200 capteurs de température et thermistances41.
Ordinateur de bord

Le fonctionnement du télescope spatial est piloté par l'ordinateur de bord AC (Advanced Computer). Celui-ci :

exécute les commandes transmises par les opérateurs au sol
prépare avant leur transmission les données télémétriques qui reflètent l'état de santé de ses différents composants
vérifie de manière continue le fonctionnement du télescope spatial
génère les commandes pour les différents appareils chargés de modifier l'orientation du télescope de manière à le maintenir écarté de l'axe du Soleil et stable et pointé vers la région du ciel dont l'observation est en cours
maintient l'antenne grand gain pointée vers les satellites de télécommunications

L'ordinateur de bord d'origine a été remplacé au cours de la mission SM3A de 1999 par une unité centrale utilisant un microprocesseur Intel 80486. Il existe en fait trois unités centrales capables de se relayer en cas de défaillance de l'une d'entre elles. Chacune dispose de 2 mégaoctets de mémoire volatile à accès rapide et 1 mégaoctet de mémoire non volatile. Seule une des trois unités centrales contrôle le télescope à un instant donné. L'ordinateur communique avec les différents systèmes du télescope via le DMU (Data Management Unit) chargé d'encoder et décoder les différents messages et paquets de données42.

Un de ses parents, Dinis Dias, durant la décennie de 1440, aurait commandé des expéditions maritimes le long de la côte du Nord de l'Afrique, découvrant le cap Vert et l'île de Gorée. Durant sa jeunesse, il reçut des cours de mathématiques et d'astronomie.

En 1486, il fut chargé par le roi Jean II de Portugal de poursuivre les explorations de Diogo Cão le long des côtes africaines. Dias cherchait une autre voie vers l'Inde pour y trouver des épices et les ramener en Europe. La route terrestre de la soie, par laquelle venaient ces épices, n'était plus accessible depuis la prise de Constantinople par les Turcs. Jean II donna à Bartolomeu le commandement de deux caravelles et d'une navette de vivres. Le but officiel de l'expédition était de découvrir le royaume du Prêtre Jean, mais il s'agissait en fait d'étudier la possibilité d'une route maritime vers les Indes.

L'expédition partit de Lisbonne en août 1487, ayant à bord deux noirs et quatre noires capturés par Diogo Cão sur la côte occidentale de l'Afrique. Bien alimentés et habillés, ils seront débarqués sur la côte orientale pour montrer aux populations de ces régions la « bonté » et la « grandeur » des Portugais et en même temps recueillir des informations sur le royaume du Prêtre Jean. En décembre, il atteignit la côte actuelle de la Namibie, le point le plus méridional sur les cartes de l'expédition de Diogo Cão. Continuant vers le sud, il découvrit d'abord Angra dos Ilhéus avant d'être surpris par une violente tempête. Après avoir erré durant treize jours, il utilisa les vents de l'Antarctique qui soufflaient fortement dans l'Atlantique Sud et navigua vers le Nord-Est redécouvrant la côte qui avait la même orientation (à l'est du cap de Bonne Espérance).

Bartolomeu Dias continua vers l'est, dressant la carte des diverses baies de la côte de l'actuelle Afrique du Sud et arrivant à la baie d'Algoa à 800 km à l'est du cap de Bonne-Espérance. Cependant, l'équipage révolté l'obligea à rentrer au Portugal par la côte vers l'ouest. Au retour, restant toujours en vue de la côte, il découvrit le cap des Aiguilles, le point le plus au Sud du continent, et le cap de Bonne-Espérance qu'il avait contourné en haute mer à l'aller. Il arriva à Lisbonne en décembre 1488.

Il fut ainsi le premier occidental à doubler le cap de Bonne-Espérance. Il le nomma « cap des Tempêtes » à cause de celles qu'il y avait essuyées, mais le roi Jean II préféra l'appeler cap de Bonne-Espérance, parce qu'il espérait, à juste titre, que cette découverte ouvrirait la route des Indes.

Par la suite, il accompagna Vasco de Gama lors de son voyage en Inde en 1497 et passa à São Jorge da Mina (au Ghana actuel). En 1500, il accompagna Pedro Álvares Cabral dans le fameux voyage où celui-ci découvrit le Brésil. Quand la flotte continua vers les Indes, le navire de Bartolomeu Dias fit naufrage et il disparut près du cap de Bonne-Espérance. La même année, des soldats portugais attachèrent au tronc d'un arbre du genre Sideroxylon à Mossel Bay, une chaussure contenant une lettre décrivant le naufrage en mer du navire de Bartolomeu Dias. Cet arbre, vieux maintenant de 6 siècles, est appelé “l'arbre à poste” (“Post Office Tree”) ; il est classé Monument National d'Afrique du Sud2.

Bartolomeu Dias fut le premier navigateur européen à naviguer hors de vue de la côte dans l'Atlantique Sud[réf. nécessaire]. Son voyage, poursuivi par Vasco de Gama, ouvrit le chemin maritime vers les Indes.

La lettre de Pero Vaz de Caminha fait de nombreuses références à ce marin, soulignant la confiance que lui accordait Cabral.
Divers

Il est le seul Portugais à avoir été représenté deux fois de suite sur deux billets de banque portugais. Sur les billets de 2000 escudos (environ 10 euros) tout d'abord de 1991 à 1993, puis de 1994 jusqu'au passage à l'euro.

Résultats scientifiques
Détails du Champ profond de Hubble qui illustrent la grande variété des formes, des dimensions et des couleurs des galaxies qui se trouvent dans l'univers lointain.
Impact de la comète Shoemaker-Levy 9 sur Jupiter.

La NASA et la communauté des astronomes ont défini au début des années 1980 trois thèmes clés qui devaient être traités en priorité par le télescope Hubble48 :

L'étude du milieu intergalactique proche pour déterminer sa composition ainsi que la composition gazeuse des galaxies et des groupes de galaxies,
Une étude des champs profonds, c'est-à-dire des régions stellaires les plus reculées et les plus anciennes où peuvent être observées les premières galaxies,
La détermination de la constante de Hubble avec une incertitude réduite à 10 % par la diminution des erreurs d'origine interne et externe sur le calibrage des échelles de distance.

Le télescope Hubble a contribué à fournir des réponses à ces questions importantes mais a également soulevé de nouvelles questions.
Mesure de l'âge et de la vitesse d'expansion de l'Univers
L'un des objectifs principaux à l'origine de la réalisation du télescope Hubble est la détermination de l'âge et de la taille de l'Univers. L'observation des céphéides - étoiles dont la luminosité varie selon une périodicité directement corrélée à leur luminosité réelle - a permis d'abaisser l'incertitude sur la valeur de la constante de Hubble de 50 à 10 %. Ces résultats ont pu être vérifiés par la suite grâce à des mesures effectuées par d'autres méthodes. Ils ont permis de déterminer que la vitesse d'expansion de l'Univers atteignait 70 km/s/Mpc, c'est-à-dire que la vitesse d'éloignement des structures due à cette expansion s'accroissait de 70 km/s à chaque fois que celles-ci étaient situées un mégaparsec (3,26 millions d'années-lumière) plus loin de la Terre. Hubble a permis de déterminer que, contrairement aux théories en vigueur, la vitesse d'expansion s'accroissait et que cette accélération avait seulement débuté lorsque l'Univers avait la moitié de son âge actuel49.

UN ORGASME D’ÉROTISME OU LA PLUME ET LE PINCEAU SUR LE CORPS ET SES SENS...

LA SENSIBILITÉ EST LA BASE DE L’ÉMOTION; IL N'Y A PAS DE NOTION SUR LE TERME DE DIRE À CETTE NOBLE AFFECTION
SINON QUE DU CROIRE EN DIEU, QUI ABRITE CETTE INNOCENCE, CETTE SOIF ET CE RESPECT EN LA VIE.
LA NÉCESSITÉ DE L’ÊTRE, LA LÉGÈRETÉ DE L’ÂME, LA DOUCE PONCTUALITÉ DE L'EXISTENCE ET LA FORCE D'UNE DOUCEUR FAISANT DU JOUR ET DE LA NUIT, UNE ODYSSÉE DE CASSANDRE ET D'ANTIGONE... AINSI; QUAND UNE FEMME PLAIT À UN HOMME; LES MOTS NE SONT QUE DES PLUMES DEVANT SES ACTES... FACE AUX ACTUALISATIONS ET AUX RÉGULATIONS, IL N'Y A QU'UN MOT: L'AUTONOMIE...

L’OBSCURITÉ S’ÉVAPORE LORSQUE J’APERÇOIS LA LUEUR DE TA SILHOUETTE. LE TEMPS DEVIENT RASSURANT À LA VUE
DE CE SILENCE QUE TU OFFRES À L'OFFRANDE: TON AMOUR. L'AMOUR AU PINCEAU EST UNE TECHNIQUE DU CORPS POUR CONDUIRE AUX ORGASMES ET À L'ORGASME SELON LES RÈGLES SUR LE DÉSIR ET LE PLAISIR. LA CARESSE DE LA PLUME EST BASE SUR LE FRISON; TA CHEMISE EST TA NUDITÉ ET JE SUIS TON NUAGE. TA SPLENDEUR SE TOURNE VERS LA CONSCIENCE EN LA RECHERCHE DE TA RAISON AFIN D'ABSORBER CETTE ÉQUILIBRE. L'ORGASME APPROCHE RÉALISANT QUE TU AS LA BEAUTÉ D'UNE GARCE QUI PEUT DÉCLENCHER DES RÉVOLUTIONS TEL UNE VÉRITABLE HÉLÈNE DE TROIE: TES YEUX SE RINCENT ET JE FAIS PLEUVOIR LES MOTS SUR LA VOLUPTÉ DE TA SILHOUETTE.

UN GRAND LIT TEL L’OCÉAN SE LIANT À LA VAGUE. L'AVERSE ENGENDRE LA SOURCE ET LA CONSCIENCE DEVIENT UN SOUFFLE:
"BEAUTIFUL NYMPH, WONDERFUL MUSE YOU ARE A ENCHANGING TIME AND THE CLOUDS BECOMES A DOWNPOUR.SWEET NYMPH, THE ECORSE OF LIFE SING IN MY BREATH THAT YOU START YOUR BELLY DANCE."

DOUCE NYMPHE TU AS VAMPIRISE MON CŒUR ET DANS L’ŒIL DU CYCLONE, J'IRAI CHERCHER TON REFUGE OU TON POINT G.
LE MOUVEMENT EST LE TEMPS QUI FERTILISE LE TERME DE LA VIE... THE MOVEMENT IS THE TIME THAT FERTILIZES THE TERM OF LIFE. JE SUIS LE TUMULTE ET TU ES LE GOUT: TU SAVOURES ET JE SCINTILLE. FAIRE CHAVIRER TON ESPRIT AFIN DE RÉVÉLER TON CŒUR DANS LA FERMETÉ DE TON AGE. JE VEUX TE RENDRE JALOUSE CAR JE SAIS QUE C'EST UNE RAISON VALABLE QUAND ON CHERCHE VRAIMENT LE BIEN D'UNE PERSONNE. LE BONHEUR EST UNE ÉPREUVE QUAND ON CHERCHE À LE FUIR: ON DOIT ÉPROUVER POUR LE RESSENTIR... CETTE EXTASE DU DÉSIR QUI PAR LES CIRCONSTANCES SE MÉTAMORPHOSE EN UN COUPLE, UNE DUALITÉ AUQUEL LE BONHEUR ET LA RANCOEUR SE NOUENT TEL DES SERPENT EN PLEINE REPRODUCTION.

L’ÉROTISME EST UN SENTIMENT NOBLE LORSQUE IL S'ACQUIERT AVEC LE BON PARTENAIRE... DES NUANCES ET DES MOUVEMENTS SE MÉTAMORPHOSENT EN UNE NUÉE DE SENTIMENTS AUX GOUTS D'ACIDES ET D'ENCENS... LE COBRA LORGNE SUR L'ABEILLE QUI VIENT DE FAIRE SUCCOMBER SON BOURDON. LE TERME DE NATURE FAIT APPARAITRE LA SÉDUCTRICE SUR L'AMANT ET LE CLOITRE SE DISTINGUE SUR LES BALCONS DE LA VIEILLE DEMEURE. UNE ROSÉE ARROSE LE VISAGE DES AMANTS, JE TE REGARDE ÉMU DE MES PROPOS AYANT OUBLIER TON DÉSIR. TOUJOURS CAPTIVE DE LA RÉALITÉ MAIS AYANT SOMBRE DANS L'ILLUSION: TU VIENT SANS LE SAVOIR DE PÉNÉTRER DANS UNE FORME DE QUATRIÈME DIMENSION OU LA SOMNOLENCE D'UN PLAISIR PRÉNOMMÉE L'ORGASME...

IL Y A UN AGE POUR COMPRENDRE MAIS LE RÊVE N'A PAS D'AGE... EN CELA LA PRUDENCE ET LA TEMPÉRANCE SONT DES DÉFENSES IMMUNITAIRE, JE NE CHERCHE PAS LEUR FAILLE CAR JE SUIS ÉPRIS DE LEUR FORCE DE CARACTÈRE: ET EN CELA, J'AI MON PROPRE GOUT ET MES PROPRES OPINIONS SUR LES FEMMES... LA CLARTÉ ET LE CRÉPUSCULE SONT LE REGARD DE TES YEUX.

TU PROVOQUES L’ÉCUME AU SEIN MÊME DES ABYMES AINSI LE LE CHANTS DES ACTES FAIT ENTENDRE LA NATURE DES NOTIONS: LES NOTES... UNE DEMOISELLE M'AS DEMANDE SI JE CROYAIS EN L'AMOUR ? JE LUI AI RÉPONDU QUE C’ÉTAIT LE PRINCIPE MÊME DE L'EXISTENCE...! UNE BEAUTÉ SANS GRÂCE EST UNE ROSE SANS ÉPINE. TU POSSÈDES DES ÉPINES ET JE SUIS DE CEUX QUI AIME LES ROSES, AINSI !

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

LA RÉALITÉ, LA RÉACTION ET LA RESPONSABILITÉ DEVANT LES TRIBUNAUX ET LES ACTES DANS LE DESTIN DE LA NATURE. SENTIMENTS ET SECOURISMES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS DANS Y'BECCA.

LE CONTEXTE D'UNE STATUE EST DE PERCEVOIR LE STATUT DU CADRE: LE SILENCE ET L'ÉMOTION SE MUANT DANS UN SOUFFLE DE L'ÉTHER. LA CRÉATION DU MONDE SELON LA CROYANCE DE LA NATURE DANS LES ÉQUINOXES: AINSI LES ENTRAILLES EMMÈNENT AUX SOURCES DES CAVERNES ET DES ACTES DU PEUPLE.
SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

LE CORBEAU EST LE PAIN DE L'HIVER ET SE RÉVÈLE ÊTRE LE PHARE DES PHÉNOMÈNES NATURELLES. IL SAIT LES RESSENTIR COMME LE GEAI EST LA SENTINELLE DE LA FORÊT. LA FORCE SE FAIT RESSENTIR DANS LA CONSCIENCE QUELQUE QUE SOIT SA NATURE ET SA NAÏVETÉ. LE CORBEAU AIME LE PAIN ET SAIT LE PARTAGER AVEC LES GOÉLANDS, LES CORBEAUX ET AUTRES CRÉATURES SUR UNE ÎLE MAGIQUE ET DÉSERTE DE LA GARONNE: JE LA SURNOMME L'ÎLE ENGLOUTIE EN FONCTION DES CRUES DU FLEUVE. LE PEUPLE DE TOULOUSE POURRA VOUS CERTIFIER DE L'ACTE.
CECI EST MON EXISTENCE ET CECI EST MA RÉALITÉ DEVANT LA RÉACTION ET L'ÉTHIQUE.

SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 h il y a 11 heures
DANS LA SOIF, JE DISTINGUE LE SOUFFLE DE L'ÉTHER. LE SILENCE DU TEMPS FAIT NAÎTRE DES NUAGES ET LA DISTANCE DISTINGUE LA RÉALITÉ DES MOUVEMENTS. LES MOTS SE FONT NATURE DANS LES MOTIFS DES CIRCONSTANCES. LES POUSSIÈRES DEVIENNENT DES ACTES: LES MOUVEMENTS DES MASSES.
TAY

LE VISAGE DE LA NATURE QUI SÉPARE DEUX GALAXIES: LA CIRCONSTANCE EST DE DIRE QU'IL S'AGIT D'UN OCÉAN DE VIVRE DANS L'ESPACE COMME IL EXISTE ENTRE L'AFRIQUE, L'EUROPE ET L'AMÉRIQUE. LES DISTANCES SONT PLUS GRANDES ET LES LOIS DE MOUVEMENTS SONT SIMILAIRES AUX COURANTS MARINS.
TAY

DANS CETTE INFINI, LES ANCÊTRES ONT RÉALISÉ LES SOUFFLES ET LES MOUVEMENTS DE L'INFINI ET DU VIDE. IL Y A AUSSI DES SOUPIRS ET DES MURMURES QUI VIENNENT DU LOINTAIN, DU PRÉSENT ET DE LA DISTANCE: CE MÉCANISME PERPÉTUEL DE VIVRE QUI EST LA MASSE ET L'INFINI OU LA MATIÈRE.
TAY

LA MATIÈRE EST UNE EXISTENCE CAR ELLE EST À L'ORIGINE DES ESPRITS: DES ACTES QUI PAR L'ÉVOLUTION SE SONT DÉFINIS DANS LE CARACTÈRE PROPRE DU SENTIMENT ET DES SENTIMENTS DEVANT LES ACCORDS DE LA RÉALITÉ: LES MOUVEMENTS.
TAY

AU MOMENT DES DESTINS SUR LES ACTES, J'ÉPROUVE LA JOIE À DISTINGUER LES SAISONS, LES MIGRATIONS DES OISEAUX ET DES MAMMIFÈRES AU MÊME TITRE QUE LES MOUVEMENTS DES NUAGES ET DE LA PLANÈTE DANS LA VOIE LACTÉE ET AU DELÀ DE L'HORIZON QU'OFFRE L'INFINI: LE TEMPS ET LA SOURCE.
TAY

ÉNIGMATIQUE DANS L'OBSCURITÉ, LA CLARTÉ BRILLE D'UN OBSCURANTISME TEL À UNE PLANÈTE ÉBLOUIE PAR L'ÉTOILE QUI LA PRÉSERVE DU REGARD DES TÉLESCOPES; L'ÉTOILE EST UN PHARE DANS L'ÉTHER ET N'EST PAS UN REFUGE: ELLE EST ACCUEILLANTE ET PRÉSERVE SES EXISTENCES DE CERTAINS DANGERS.
TAY

AUJOURD'HUI, NOUS SOMMES LE 8 MARS, JOUR DE LA CONDITION DES FEMMES DANS LE MONDE. QUELS REGARDS PORTENT LES FEMMES ET LES HOMMES SUR LA CONSCIENCE ET LA CONDITION FÉMININE DANS LE MONDE ? LES FEMMES SONT COMME DES FEUILLES DANS LE VENT, ELLES VIREVOLTENT SELON LE TUMULTE.
TAY

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SUR LES FEMMES.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 10:00

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
19 s il y a 19 secondes
Faux lion Corvus albus lors d'un combat de lutte sénégalaise (Dakar).
L'autotrophie partielle survient lorsqu'un organisme ne peut subvenir
seul à ses besoins mais par le biais d'une association avec un autre
organisme avec bénéfices réciproques; on parle alors de symbiose.
TAY

Étude des trous noirs, quasars et galaxies actives

L'existence des trous noirs est prédite par des théories depuis près de 200 ans mais il est impossible d'observer directement un tel objet et les astronomes n'avaient aucun moyen de vérifier leur existence jusqu'à l'arrivée de Hubble. Celui-ci a permis d'observer l'attraction gravitationnelle sur les objets qui l'entourent. Hubble a également permis de confirmer qu'il était extrêmement probable que des trous noirs supermassifs se trouvent au cœur des galaxies51.
Formation des étoiles

La capacité de Hubble à faire des observations dans l'infrarouge a été largement mise à contribution pour étudier les pouponnières d'étoiles, constituées de nuages de gaz dans lesquels se forment les étoiles. La poussière bloque pratiquement tout le rayonnement en lumière visible mais pas celui émis dans l'infrarouge. Hubble a pu ainsi restituer des images détaillées de la nébuleuse d'Orion, pouponnière située dans la Voie lactée, mais également de régions de formation des étoiles situées à très grande distance de notre galaxie et donc que l'on voit telles qu'elles étaient longtemps dans le passé. Toutes ces informations, outre qu'elles ont fourni les plus belles images de Hubble, ont une grande importance scientifique car elles ont permis de mieux comprendre le mode de formation des étoiles telles que le Soleil ainsi que l'évolution dans le temps des caractéristiques de l'Univers52.
Lentilles gravitationnelles
Article détaillé : Lentille gravitationnelle.

Hubble permet également d'utiliser les effets de lentilles gravitationnelles pour mesurer des masses d'amas galactique 53,54,55, de galaxie 56,57 ou tout récemment, d'une étoile 58.

La masse de la naine blanche Stein 2051 B a pu être estimée lorsque cette dernière est passée devant une étoile de magnitude 18.3 (ascension droite : 4 h 31 min 15 s 004, déclinaison : +58° 58' 13.70"). La déflexion angulaire ainsi produite était de 31.53 ± 1.20 mas ce qui correspond à une masse de 0.675 ± 0.051 masse solaire. Il s'agit de la première mesure par le télescope de la masse d'une étoile par un effet découlant de la relativité générale.
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Étude du Système solaire

Les images à haute résolution des planètes, lunes et astéroïdes du Système solaire prises par Hubble ont une qualité qui n'est surpassée que par celles réalisées par les sondes spatiales qui survolent ces corps célestes. Hubble a de plus l'avantage de pouvoir faire des observations périodiques sur de longues durées. Il a observé toutes les planètes du Système solaire hormis la Terre, qui est étudiée in situ et par des engins spatiaux spécialisés, et Mercure, trop proche du Soleil. Hubble présente l'avantage de pouvoir suivre des événements inopinés comme la collision de la comète Shoemaker-Levy 9 avec Jupiter en 199459.
Champs profonds

En décembre 1995, Hubble a photographié le « champ profond de Hubble », une région couvrant un trente-millionième du ciel et contenant plusieurs milliers de galaxies. Une autre image, mais du ciel austral, a aussi été faite et est très semblable, renforçant la thèse que l'Univers est uniforme à grande échelle et que la Terre occupe un endroit quelconque à l'intérieur de celui-ci60.

Amerigo Vespucci (ou Americo Vespuce)1, né le 9 mars 14542 à Florence, dans la république du même nom et mort le 22 février 1512 à Séville en Castille, est un commerçant florentin au service des Médicis, également navigateur au service du royaume de Portugal et de la couronne de Castille. Il réalise plusieurs voyages transatlantiques, dont il rend compte à Lorenzo di Pierfrancesco de Médicis dans des lettres, qui sont plus tard diffusées à son insu. Il est considéré comme le premier Européen à comprendre que les terres découvertes par Christophe Colomb font partie d'un nouveau continent. C'est pour cette raison que le cartographe Martin Waldseemüller et l'érudit Mathias Ringmann, réunis au sein du Gymnase vosgien de Saint-Dié, désignent en son honneur ce nouveau monde du nom d'« America » dans le planisphère qu'ils éditent en 1507. Le caractère souvent fantaisiste et contradictoire des relations qui ont été faites de ses voyages — lui-même n'en ayant rien publié, hormis ses lettres privées aux Médicis — en fait l'une des figures les plus controversées de l'ère des Grandes découvertes avec, Sir Francis Drake, né vers 1540 à Tavistock (Devon) et mort le 27 janvier 1596, est un corsaire, explorateur, esclavagiste et homme politique anglais du XVIe siècle. Drake effectue la deuxième circumnavigation de la Terre (après Juan Sebastián Elcano), entre 1577 et 1580.

La reine Élisabeth Ire d'Angleterre le fait chevalier en 1581. Il est commandant en second de la flotte anglaise qui affronte l'Invincible Armada espagnole en 1588. Il meurt de la dysenterie en janvier 15961 après l'attaque avortée de San Juan à Puerto Rico.

De son vivant, ses exploits sont légendaires, faisant de lui un héros aux yeux des Anglais alors qu'il n'était considéré que comme un pirate par les Espagnols, qui l'avaient surnommé « El Draque » ou « El Dragón »2.


Historique d'observations remarquables (sélection)

Le successeur de Hubble
La NASA ne prévoit pas de développer un télescope spatial de la classe de Hubble capable comme celui-ci d'observer la partie du spectre lumineux s'étendant de l'ultraviolet proche à l'infrarouge proche. Les responsables scientifiques ont décidé de concentrer les investigations futures du successeur de Hubble sur l'infrarouge lointain pour pouvoir étudier les objets les plus éloignés (les plus anciens) ainsi que les objets les moins chauds. Cette partie du spectre lumineux est difficile voire impossible à observer depuis le sol, ce qui justifie l'investissement dans un télescope spatial par ailleurs beaucoup plus coûteux que son équivalent terrestre. Dans le spectre visible par contre, les télescopes terrestres de très grand diamètre récents ou en cours de construction peuvent avec le recours à une optique adaptative égaler sinon dépasser les performances de Hubble pour un coût bien inférieur à celui d'un télescope spatial. Compte tenu de ce contexte, le projet de remplacement du télescope Hubble, baptisé Next Generation Space Telescope, a débouché sur le développement du télescope spatial James-Webb (JWST pour James Webb Space Telescope). Celui-ci n'est pas du tout une version agrandie et plus puissante de Hubble mais un télescope essentiellement capable d'observer dans l'infrarouge avec une capacité marginale dans le spectre visible (couleurs rouge et orange). Il doit être placé en orbite vers 2020 par un lanceur Ariane 5 autour du point de Lagrange L2, caractérisé par un environnement thermique plus stable. Contrairement à Hubble, il n'est pas prévu de réaliser des missions de maintenance au cours de sa vie opérationnelle pour le réparer ou modifier son instrumentation.

Mesure de l'âge et de la vitesse d'expansion de l'Univers
L'un des objectifs principaux à l'origine de la réalisation du télescope Hubble est la détermination de l'âge et de la taille de l'Univers. L'observation des céphéides - étoiles dont la luminosité varie selon une périodicité directement corrélée à leur luminosité réelle - a permis d'abaisser l'incertitude sur la valeur de la constante de Hubble de 50 à 10 %. Ces résultats ont pu être vérifiés par la suite grâce à des mesures effectuées par d'autres méthodes. Ils ont permis de déterminer que la vitesse d'expansion de l'Univers atteignait 70 km/s/Mpc, c'est-à-dire que la vitesse d'éloignement des structures due à cette expansion s'accroissait de 70 km/s à chaque fois que celles-ci étaient situées un mégaparsec (3,26 millions d'années-lumière) plus loin de la Terre. Hubble a permis de déterminer que, contrairement aux théories en vigueur, la vitesse d'expansion s'accroissait et que cette accélération avait seulement débuté lorsque l'Univers avait la moitié de son âge actuel49. L’animisme, (du latin animus, originairement « esprit », puis « âme ») est la croyance en un esprit, une force vitale, qui anime les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu'en des génies protecteurs1. Ces âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts ou de divinités animales, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. Il convient donc de leur vouer un culte2. Ainsi défini, comme « croyance à l'âme et à une vie future et, corrélativement, croyance à des divinités directrices et des esprits subordonnés »3, l'animisme peut caractériser des sociétés extrêmement diverses, situées sur tous les continents.

Observations programmées et fin de vie
Le système d'amarrage installé sur l'arrière du télescope par l'équipage de STS-125.

La dernière mission de maintenance de 2009 a permis de remettre à neuf le télescope Hubble. À la mi-2013, les capacités du télescope, dont de nombreux composants ont pourtant 25 à 30 ans d'existence, sont pratiquement intactes et le responsable du programme à la NASA estime que le télescope pourra sans doute fonctionner jusqu'à la fin de la décennie, permettant de mener des observations en parallèle avec JWST qui devrait être lancé en 2018. Malgré l'apparition de télescopes terrestres de plus en plus puissants (le VLT par exemple), Hubble est toujours aussi prisé par la communauté des astronomes : 180 à 200 demandes d'observation peuvent être honorées chaque année, sur un total de 1 100 requêtes (représentant 3000 à 3 500 orbites sur les 20 000 orbites annuelles). Trois projets d'observation de longue durée sont programmés pour les années à venir28 :

la cartographie d'un tiers des étoiles de la galaxie d'Andromède, voisine de notre Voie Lactée ;
la réalisation de photographies de vastes portions du ciel analogues à celles de champs profonds et montrant les galaxies se formant à tous les âges de l'Univers — ces photos sont destinées à fournir de nouvelles informations sur la formation des trous noirs, la distribution des noyaux galactiques et le déroulement des fusions de galaxies ;
l'étude des amas de galaxies de grande taille pour déterminer la matière noire présente à travers l'effet de loupe gravitationnelle qu'elle suscite.

Début 2013, un des gyroscopes présente des signes de dérive mais l'anomalie peut être corrigée par une modification du logiciel associé. Par le passé le télescope a rencontré de nombreux problèmes avec ce type d'équipement et les équipes assurant le support ont développé des stratégies permettant de faire fonctionner le télescope avec un seul des six gyroscopes. Un des trois capteurs de pointage fin fonctionne de manière irrégulière, mais les opérateurs qui contrôlent le télescope parviennent à contourner l'anomalie en ayant recours plus rarement à cet équipement (seuls deux des trois capteurs sont utilisés simultanément en fonctionnement normal). La caméra infrarouge NICMOS a été arrêtée à la suite d'un dysfonctionnement de son système de réfrigération. La communauté des utilisateurs a décidé de renoncer à cet instrument car la caméra grand champ WFC3 peut réaliser le même type d'observation. La durée de vie du télescope Hubble est néanmoins comptée. En avril 2013, la mission a été prolongée jusqu'à 2016. L'altitude de l'orbite du télescope diminue régulièrement sous l'effet de la trainée créée par l'atmosphère résiduelle. Depuis le retrait de la navette spatiale américaine, la NASA ne dispose plus de vaisseau capable de rehausser l'orbite ; le télescope devrait être détruit en effectuant une rentrée atmosphérique à une date qui dépend de l'activité solaire mais qui se situerait entre 2030 et 2040. L'équipage de la dernière mission de maintenance STS-125 a installé sur l'arrière du télescope un système d'amarrage qui doit permettre à un engin spatial de s'amarrer pour modifier la trajectoire du télescope avant sa rentrée atmosphérique de manière que les zones habitées ne soient pas touchées par d'éventuels débris29. Le désorbitage du télescope spatial est actuellement prévu autour de 2020. En juin 2016, La NASA annonce que le télescope spatial sera maintenu en service au moins jusqu’en 2021.
Description technique

Le télescope Hubble a une masse d'environ 11 tonnes, mesure 13,2 mètres de long, a un diamètre maximum de 2,4 mètres et a coûté 1 milliard de dollars US (soit environ 50 millions de dollars par an) dont 76 millions pour le dernier prolongement de mission en date (2013-2016). C'est un télescope réflecteur à deux miroirs ; le miroir primaire mesure à lui seul environ 2,4 mètres de diamètre et a coûté plus de 350 millions de dollars. Il est couplé à divers spectromètres ainsi que trois caméras : une à large champ pour les objets faiblement lumineux, une autre à champ étroit pour les images planétaires et une dernière réservée au domaine infrarouge.
Schéma éclaté du télescope Hubble.
La partie optique
Schéma de la partie optique (OTA) du télescope spatial Hubble.

La partie optique du télescope Hubble, OTA (Optical Telescope Assembly), utilise une architecture de type Cassegrain. Celle-ci, la plus courante pour les grands télescopes terrestres, permet d'obtenir une grande longueur focale (57,6 mètres) avec un tube relativement court (6,4 mètres). Hubble dispose d'un miroir de 2,4 mètres beaucoup plus petit que les télescopes terrestres les plus récents (jusqu'à 10 mètres), mais en étant placé au-dessus de l'atmosphère, le rayonnement n'est pas filtré ou perturbé par celle-ci, ce qui lui permet d'atteindre une résolution angulaire bien supérieure, en plus d'effectuer des observations dans l'infrarouge et l'ultraviolet. Un télescope Cassegrain comporte un miroir primaire qui réfléchit la lumière incidente vers un miroir secondaire situé dans l'axe qui la réfléchit à son tour vers les instruments chargés d'enregistrer l'image ou le spectre du rayonnement lumineux. Le télescope Hubble utilise une variante du Cassegrain dite Ritchey-Chrétien qui se caractérise par des miroirs primaire et secondaire hyperboliques, ce qui permet de supprimer le coma et l'aberration sphérique. La lumière incidente pénètre dans le tube optique puis est réfléchie par le miroir primaire de 2,4 mètres de diamètre vers le miroir secondaire de 30 cm de diamètre situé dans l'axe, puis passe par un orifice central de 60 cm de diamètre au milieu du miroir primaire pour atteindre le plan focal situé 1,5 mètre derrière celui-ci. Le flux lumineux est alors dirigé par un système de miroirs vers les différents instruments scientifiques. Le miroir primaire est réalisé dans un verre ayant un taux de dilatation très faible. Sa masse a pu être abaissée à 818 kg (contre environ 3 600 kg pour ses homologues terrestres) grâce à une structure interne en nid d'abeilles. La température du miroir primaire est maintenue constante grâce à une série de radiateurs et sa forme peut être corrigée par 24 vérins montés sur sa face arrière. Le miroir secondaire est réalisé en verre Zerodur recouvert d'une couche réfléchissante de fluorures de magnésium et d'aluminium. Des vérins commandés depuis le sol permettent de modifier son alignement par rapport au miroir primaire30.

La circumnavigation désigne la navigation en bateau autour d'un lieu, couramment une île, un continent, ou la Terre entière. Plus récemment, on parle aussi de circumnavigation pour des voyages aériens ou sous-marins.

Jean de Mandeville, dans son Livre des merveilles du monde, fait référence aux possibilités théoriques de « circumnavigation » du monde. C'est sans doute ce qui a rendu son ouvrage si populaire à la fin du Moyen Âge, notamment auprès de Christophe Colomb et Fernand de Magellan.



14 Δεκεμβρίου 2015
Ο Sentinel-1 είδε το μεγάλο σεισμό που έπληξε την Ελλάδα στις 17 Νοεμβρίου και παρείχε σημαντικές πληροφορίες για τη χαρτογράφηση και την εκτίμηση των ζημιών στις πληγείσες περιοχές, αλλά και για την συνεχή παρακολούθηση του φαινομένου.

Στις 17 Νοεμβρίου 2015 (09:10 ώρα Ελλάδας), επιφανειακή σεισμική δόνηση μεγέθους 6,4 βαθμών της κλίμακας Richter σημειώθηκε σύμφωνα με το γεωδυναμικό Ινστιτούτο του Εθνικού Αστεροσκοπείου Αθηνών με επίκεντρο 13 χιλιόμετρα νοτιοδυτικά της Λευκάδας και 285 χιλιόμετρα βορειοδυτικά της Αθήνας. Η δόνηση έγινε αισθητή από τη Δυτική Ελλάδα έως την Αθήνα, αλλά και μέχρι τη Σικελία, στη νότια Ιταλία. Το φαινόμενο συνοδεύτηκε από σημαντικές υλικές ζημιές όπως καταρρεύσεις κατασκευών, σημαντικό αριθμό κατολισθήσεων, ακόμα και απώλειες ανθρώπινων ζωών.

Η Λευκάδα είναι ένα από τα πιο δημοφιλή νησιά του Ιονίου, προσελκύοντας πολλούς τουρίστες κάθε χρόνο για τις φυσικές ομορφιές της. Ωστόσο η ευρύτερη περιοχή του νησιού βρίσκεται κατά μήκος του ενεργού Ελληνικού Τόξου και χαρακτηρίζεται από υψηλή παραμόρφωση του φλοιού της Γης, γεγονός που το κατατάσσει μεταξύ των περιοχών υψηλότερης σεισμικής επικινδυνότητας της Ευρώπης.

Η άμεση εξαγωγή δεδομένων σχετικά με την εδαφική παραμόρφωση αποτελεί καίρια πληροφορία τόσο για του σεισμολόγους όσο και για τους γεωλόγους και μηχανικούς που βρίσκονται στην πληγείσα περιοχή τόσο για την πρόληψη παρατηρώντας τη συνέχεια του φαινομένου όσο και την έγκαιρη αντιμετώπιση των ζημιών.

Με την εκδήλωση του φαινομένου η ερευνητική ομάδα Εφαρμογών Παρατήρησης της Γης από το Διάστημα, του Τμήματος Γεωγραφίας του Χαροκοπείου Πανεπιστημίου Αθηνών (HUA) με επικεφαλής τον αναπληρωτή καθηγητή κο Ισαάκ Παρχαρίδη, προχώρησε στην παραγωγή χαρτών της εδαφικής παραμόρφωσης που προκάλεσε ο σεισμός βάσει δορυφορικών εικόνων ραντάρ και της τεχνικής της Συμβολομετρίας Ραντάρ (InSAR).

Τα δορυφορικά συστήματα Ραντάρ καταγράφουν το χρόνο ενός παλμού επιστροφής που στέλνει η κεραία του δορυφόρου στη Γη και την έντασή του, καθώς και τη φάση των μικροκυμάτων. Αυτά τα σήματα φάσης δημιουργούν ένα συμβολογράφημα μεταξύ δύο λήψεων δεδομένων SAR. Η συμβολομετρία ραντάρ (InSAR) χρησιμοποιείται για μέτρηση του υψόμετρου του εδάφους.

Η παραπάνω εικόνα αποτελεί ένα τέτοιο συμβολογράφημα της ευρύτερης περιοχής της Λευκάδας. Η αλληλουχία χρωμάτων απεικονίζει έναν σημαντικό αριθμό “κροσσών συμβολής” που υποδηλώνουν την έντονη παραμόρφωση που προκάλεσε ο σεισμός στην περιοχή. Όπως φαίνεται και από την έντονη παρουσία των χρωμάτων στο νοτιοδυτικό τμήμα του νησιού στην εικόνα, η παραμόρφωση είναι εντονότερη κυρίως στην περιοχή αυτή.

Παλαιότερα η παραγωγή χαρτών εδαφικής παραμόρφωσης απαιτούσε σημαντικό χρόνο τόσο για την συλλογή αλλά και την επεξεργασία των εικόνων. Σήμερα η εκτόξευση σύγχρονων συστημάτων παρακολούθησης της Γης όπως ο δορυφόρος ραντάρ Sentinel-1A, του Eυρωπαϊκού προγράμματος Copernicus και του Ευρωπαϊκού Οργανισμού Διαστήματος (European Space Agency – ESA), παρέχει στους επιστήμονες τη δυνατότητα συνεχούς παρακολούθησης της επιφάνειας της Γης με συχνότητα επίσκεψης της ίδιας περιοχής 12 ημερών. Η συχνότητα αυτή θα μειωθεί στις 6 ημέρες με την εκτόξευση του δίδυμου δορυφόρου του, Sentinel-1Β, που αναμένεται να πραγματοποιηθεί το 2016.

Ευρύτερη περιοχή της Λευκάδας - Συμβολογράφημα της μετασεισμικής δραστηριότητας με βάση τις εικόνες λήψης 17/11/2015 και 29/11/2015, ανοδικής τροχιάς
Τα δεδομένα Sentinel είναι άμεσα διαθέσιμα σε όλους μέσω της πλατφόρμας Sentinels Scientific Data Hub μερικές λίγες ώρες μετά την επίγεια λήψη και με μηδενικό κόστος.

Για την επεξεργασία των δεδομένων ραντάρ του Sentinel-1 η επιστημονική ομάδα χρησιμοποίησε το λογισμικό ελεύθερου κώδικα SNAP 2.0 της ESA, στο οποίο μπορούν όλοι να έχουν ανοιχτή πρόσβαση μέσω του συνδέσμου http://step.esa.int.

Tα αποτελέσματα της επιστημονικής ανάλυσης InSAR διανεμήθηκαν στους επιστημονικούς φορείς της χώρας (Πανεπιστήμια και Ερευνητικά Ινστιτούτα), σε ερευνητικά κέντρα του εξωτερικού (στο Εθνικό Ινστιτούτο Γεωφυσικής και Ηφαιστειολογίας, INGV της Ιταλίας, και το École normale supérieure (ENS), Γαλλία) καθώς και σε Υπηρεσίες Πολιτικής προστασίας όπως ο Οργανισμός Αντισεισμικού Σχεδιασμού και Προστασίας (ΟΑΣΠ). Σε συνεργασία με τον Pierre Briole από το ENS, Γαλλία και τον Δρ Αθανάσιο Γκανά από το γεωδυναμικό Ινστιτούτου του Εθνικού Αστεροσκοπείου, διαπιστώθηκε η συμφωνία των αποτελεσμάτων που προέκυψαν από τα δεδομένα InSAR του Sentinel-1Α με άλλες γεωδαιτικές παρατηρήσεις μέσω δεδομένων παρατήρησης της Γης GNSS.

“Οφείλω να υπογραμμίσω την επιστημονική αξία του συστήματος Copernicus και την υποστήριξη του Ευρωπαϊκού Οργανισμού Διαστήματος. Σε πολύ σύντομο χρονικό διάστημα, της τάξης ολίγων ωρών μετά την λήψη της εικόνας μετά το συμβάν, το συμβολογράφημα αποτύπωσης της εδαφικής παραμόρφωσης ήταν έτοιμο," είπε ο κος Ισαάκ Παρχαρίδης.

"Το έργο της ερευνητικής ομάδας δεν σταματά εδώ, αλλά συνεχίζεται με την μελέτη και παρακολούθηση του φαινομένου."


LE CLOITRE, L'AMERTUME, LA DÉLIVRANCE, LA VÉRITÉ ET LA SOIF.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t426-le-cloitre-l-amertume-la-delivrance-la-verite-et-la-soif
Fahrenheit 451 ou Y'becca et le XXIieme Siécle.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t121-fahrenheit-451-ou-y-becca-et-le-xxiieme-siecle
LES EAUX SOUTERRAINES, LA GRANDE JÉRUSALEM et Y'BECCA.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t373-les-eaux-souterraines-la-grande-jerusalem-et-y-becca
Now We Are Free.
Y'BECCA.


ECRIT ET VÉCU
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
TAY



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Ven 18 Mai à 10:00

RÉALITÉ SUR GALILÉE ET MAGELLAN

" MON AMI, J'AI PERDU MON EXISTENCE DANS UN PROCÈS."
"TOUT COMME J'AI PERDU LA VIE DANS UNE HISTOIRE AUTRE QUE MON PROJET."

"AINSI, MAGELLAN... TU AS ABANDONNE UN HOMME SUR UNE ILE."
"TOUT COMME TOI, QUAND TU AS DIT QUE LA TERRE ÉTAIT RONDE."

" J'AI DÉVOILÉ UNE THÉORIE QUI ÉTAIT VÉRITÉ ET EN CELA, JE SUIS DONC JE PENSE;
ALORS QUE TOI, TU AS FAIT PREUVE ENVERS CET HOMME D'UNE ABJECTE BARBARIE."

" IL AVAIT ENGENDRÉ UNE MUTINERIE AU MILIEU DE L’OCÉAN NE FAISANT PAS CONFIANCE
AU COMMANDEMENT: ET TOI GALILÉE, TU AS JUSTE RENVERSÉ UN ORDRE DES CHOSES/
TOUT COMME MOI, AVEC CET HOMME."

" C’ÉTAIT POUR LE MIEUX POUR FAIRE FACE AUX MENSONGES."

"TOUT COMME MOI, GALILÉE, CAR JE TE PARLE EN CET INSTANT. JE RECONNAIS QUE
JE SUIS UN ÊTRE BRUTAL MAIS TOI DANS TA VÉRITÉ, TU AS TRANCHÉ SUR LES EXISTENCES."

MORALE:
AINSI L'HOMME INVERSE LES STRUCTURES QUI SONT TOUJOURS BASE SUR
LES GAMMES D'UN POLE MAGNÉTIQUE ET DEVANT L’ADVERSITÉ, IL EST DANS CE MÉLANGE ET CETTE DOUCE
IRRÉALITÉ QUI EST LA BASE DE L'EXISTENCE: L'OSMOSE ET L'HARMONIE NE FONT PAS BON MÉNAGE
DANS LES PERCEPTIVES DE PERCEVOIR L’ÉVOLUTION COMME UN ASPECT D’ÉTHIQUE ALORS QUE
POUR L'AUTRE, IL S'AGIT D'AFFIRMER UNE FEUILLE DE ROUTE.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POST SCRIPTUM: C'EST POUR C'EST POUR CELA QUE J'AI TRANSFORMÉ GALILÉE EN FOU DE BASSAN
ET MAGELLAN EN ALBATROS DANS MES FABLES.

------------------------------------------

SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

----------------------------------------------

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 6 hil y a 6 heures
L'IRIS DE L'INFINI OÙ LA FUSION DE LA MATIÈRE DONNANT AINSI NAISSANCE À LA NATURE DE L'UNIVERS MONTRANT QUE L'EXISTENCE EST PLUS ANCIENNE. Y

LE NOIR DE L'INFINI OÙ LA LUMIÈRE PEUT ÊTRE "CANNIBALE" EN L'ASPECT DE SYNTHÈSE MOLÉCULAIRE; ELLE PERDS OU DONNE SES IONS: LES TROUS. TAY

PENDANT LONGTEMPS, ON S'EST DEMANDÉ POURQUOI L'UNIVERS ÉTAIT NOIR DANS SON ASPECT SIDÉRAL EN UN PRÉTENDU INFINI: UNE MASSE-ÉLÉMENT NOIRE. Y

L'UNIVERS ÉTAIT NOIR DANS SON ASPECT SIDÉRAL EN UN PRÉTENDU INFINI: UNE MASSE-ÉLÉMENT NOIRE. Y

ON PARLE DE TEMPÊTES MAGNÉTIQUES EN DES ZONES SANS CONDITIONS POURTANT ÇA IMPLIQUE LA PRÉSENCE D'UN RIEN ORGANIQUE OU D'UNE MASSE NOIRE. TAY

LES PHÉNOMÈNES DE CLARTÉ EN L'UNIVERS SONT DES MOUVEMENTS DE MATIÈRES QUI COMPORTE DES FUXS PROVOQUANT DES ASSOCIATIONS D'ATOMES: MÉTÉO. TAY

L'ESPRIT DE L'ÉVOLUTION SUR L'ESPACE ET L'ADVERSITÉ, NAÎT DANS LE DÉPLACEMENT DU MOUVEMENT ET DU NAÎTRE: JE L'APPELLE LE NEZ DE CYRANO. TAY

POINTE LA PLÈBE OU INDIQUE LA PLÈBE AU SUJET DE L'INVENTION ET DE LA CRÉATIVITÉ SUR LE TERME DE CRÉATION DEVANT L'INFINI ET L'ÉTHIQUE. TAY

"LA CRÉATIVITÉ ET L'INVENTION SONT ELLES VRAIMENT SYNONYME DEVANT L'ÉTHIQUE ET L'INFINITÉ, MADAME L'ADVERSITÉ DU SOI.": POINTE LA PLÈBE. TAY

LA RECHERCHE S'EST LA RESPONSABILITÉ D'ÊTRE À L'ÉCOUTE, DE RÉPONDRE, D'ÊTRE ERMITE, DE VIVRE EN COMMUNAUTÉ, ET DE VOIR LES MÉCANISMES. TAY

DANS L'UNIVERS CE QUE L'ON VOIT, N'EST PAS TOUJOURS CE QU'ON ENTENDS ET CE QU'ON ENTENDS, N'EST PAS FORCÉMENT CE QUE L'ON VOIT: MASSES. TAY

L'UNIVERS EST UNE PARTICIPATION DE CONCERTS: CERTAINS SONT PASSÉES MAIS IL DEMEURE PRÉSENT, D'AUTRES SONT ET CEUX QUI VONT VENIR: GAMMA. TAY

NOUS SOMMES COMME LE GEAI QUI OBSERVE CES FLUXUS DE LUMIÈRES POUR DISTINGUER CELLE QUI S'APPARENTE À UN MOMENT DE L'AUTRE QUI EST ANNÉE. TAY

LE REGARD EST L'INFORMATION DU MOUVEMENT AINSI LE SOI VOIT DES ASTRES DANS LES CIRCONSTANCES DES ACTES ET DE LEURS MUTATIONS PHYSIQUES. TAY

LE VENT SE DÉPLACE DANS UN RIEN SUR TERRE: NON, L'AIR N'EST PAS "LE RIEN" COMME L'APESANTEUR EST UNE MASSE OÙ LA LUMIÈRE VOYAGE AINSI. TAY

LES VENTS SOLAIRES SONT ISSUS DE LA PUISSANCE DE LEURS ÉTOILES ET LES ÉTUDES PROUVENT QU'IL SE DÉPLACE DANS DES MOUVEMENTS ÉTANT MOMENTS. Y

LE VENT EST UNE SUEUR ISSU DE LA TRANSPIRATION TERRESTRE ET DE LA TRANSCENDANCE SOLAIRE, QUI DÉVELOPPE LE SILENCE ET LES SONS DU TEMPS. TAY

LA SCIENCE DANS L'ESPACE A APPRIS QUE LE VENT EST UN MOUVEMENT ISSUS DE DIFFÉRENTS PHÉNOMÈNES QUE JE PRÉNOMME LA TRANSPIRATION TERRESTRE. Y

L'ÉTHIQUE EST LIÉE À L'INFINI CAR D'AUTRES ABSURDITÉS SONT LIÉES AUX DÉRÈGLEMENT DES MOUVEMENTS QU'ILS SOIENT MOEURS, CONVICTION ET ACTES. Y

CHACUN A PEUR DE DIRE CAR SA PAROLE EST MAL INTERPRÉTÉE MAIS LES ACTES SAVENT DISTINGUER LE VÉRITABLE DU MENSONGE: LE REGARD DE SALOMON. TAY

LA MORALE DOIT ÊTRE CAPABLE DE S'APPLIQUER CES PRINCIPES ET PEUT IMPORTE L'ART DE L'ORATEUR SI CES MAINS SE COUVRENT PAS D'ACTES. TAY

LES CONSCIENCES DE SURVIES COMPORTENT DES CONVICTIONS ET DES ÉTHIQUES, NOS COMPORTEMENTS METTENT EN PÉRIL NOTRE CIVISME ET LA PLANÈTE. TAY

PEUPLE, L'ASPECT À NOUS DÉVELOPPER NE NOUS RENDS PAS PLUS SAGE QUE CE MÉCANISME PERPÉTUEL QU'EST NOTRE TERRE QUI SURVIE DANS L'UNIVERS. TAY

LE PROGRÈS SPATIAL ET LE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE EST INDÉNIABLE MAIS NOUS AVONS TENDANCE DANS L'INDIVIDUALISME À DÉVORER L'ENVIRONNEMENT. TAY

LE MOUVEMENT DE L'HUMANITÉ DEVANT LES EXISTENCES POUR PRÉPARER DES EXPÉDITIONS QUI FONT QUE NOUS REDOUTONS NOTRE RELATION SUR L'ASPECT. TAY


ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

L'OZONE STRATOSPHÉRIQUE, LA GARDE DES JEUNES ENFANTS ET LA NAISSANCE.

AVEC CES MODÈLES, IL EST ALORS LOISIBLE D'OBTENIR UNE IMPORTANTE MASSE SUR
LA RÉPARTITION SPATIOTEMPORELLE DES DIVERS COMPOSANTS DE LA SOCIÉTÉ.
CELUI QUI SE POSE DANS LE CONTEXTE DES MESURES PONCTUELLES OU GLOBALES
ET AVEC LES ÉCARTS ENTRE LES RÉPARTITIONS TROUVES AU MOYEN DE MESURE PONCTUELLES
OU GLOBALES ET SURTOUT, ENTRE LES ÉCARTS OBSERVÉS ENTRE LA MODÉLISATION ET LA RÉALITÉ
PERMETTANT D'AFFINER LES "MODÈLES": J'EN APPELLE AUX PRÉPONDÉRANCES DES RÉACTIONS
ENTRE LES UNS ET LES AUTRES.

LES ÉCHANGES DE MATIÈRES, LA VARIABILITÉ DU CHAMP DE PRESSION QUI APPARAIT DANS
LES ÉQUATIONS DE TOUS CALCULS DE VIES ET DANS LE SCHÉMA DÉCIMAL D'UNE FONCTION DE VITESSES
DANS GRADIENTS QUI SONT GOUVERNÉS PAR LE PRINCIPE DE THERMODYNAMIQUE QUI STIPULE LA
CONSERVATION DE L’ÉNERGIE DANS LES PROCESSUS:

AINSI DANS LES ASPECTS DE L'OZONE STRATOSPHÉRIQUE, LA GARDE DES JEUNES ENFANTS
ET DE LA NAISSANCE? LA VARIATION DE L’ÉNERGIE THERMIQUE DISPONIBLE DANS LA PARTICULE FLUIDE
SERA DONC UNE AUTRE GRANDEUR AU CONSIDÉRABLE VARIATION DANS L’ÉVOLUTION TERRESTRE DANS
LE SYSTÈME SOLAIRE AINSI QUE DANS LA CROISSANCE IMMATÉRIEL, MATÉRIEL, PHYSIQUE ET MORALE
DE LA CROISSANCE MONDIALE ET DE LA CONSCIENCE HUMAINE.

LA VARIATION DE MASSE N'EST PAS UN CHAOS CAR IL S'AGIT DE LA TRANSFORMATION DE LA CHAIR EN
ESPRIT: CE PRINCIPE S'EXPLIQUE DANS LE SYSTÈME D’ÉVOLUTION DE DARWIN QUI S’ÉTABLIT DANS LA
SURVIE, LE PHÉNOMÈNE DE DUNKERQUE. UNE CASCADE DE MOUVEMENTS S'EST CRÉE POUR ACQUÉRIR
LE DROIT DE LA GARDE AUX JEUNES ENFANTS OU LES CRÈCHES. TOUT CELA S'EST ACQUIS DANS UN
MOUVEMENT LIE AU BIEN-ÊTRE MAIS SURTOUT D'UNE MANIÉRÈ IGNORÉE ET POURTANT RÉELLE:
L’ÉVOLUTION DE LA SURVIE HUMAINE DANS UN ASPECT DE TEMPS.

AINSI EST NE LE PEUPLE ET AINSI LES NOTIONS DE PLÈBE SUR LE PARAITRE CAR OUI, LA PLÈBE S'EST
LA SURVIE DU PEUPLE SANS PLACER DES PRIVILÈGES DE VIES EN FONCTION DE LA RICHESSE:
LE RÔLE DU TRANSPORT A OUBLIÉ DES ASPECTS DE SURVIE POUR LE CONFORT. AINSI LA PLÈBE DISPARU
DE L’ÉCHELLE SOCIALE ET TELLE L’ESPÉRANCE, ELLE FUT ENFERME DANS UNE BOITE DE PANDORE.

POURTANT CE FUT PAR LA NAISSANCE QUE LA PLÈBE REPRIT CONSCIENCE DANS LE CŒUR DE L’HUMANITÉ:
JE NE SUIS QU'UN ACTEUR DE MILLIERS DE PERSONNAGES QUI VOULAIENT LA RENAISSANCE DE CETTE ESPRIT
DU SÉNAT ET DE LA DÉMOCRATIE. IL YA EU LES LOIS SUR L'AVORTEMENT ET IL Y A AUSSI CELLE DU L'ACCOUCHEMENT
ARTIFICIEL LORSQUE LE FŒTUS SOUFFRE ET RISQUE DE MOURIR SI IL DEMEURE DANS L’UTÉRUS. MIEUX
VAUT SOUVENT RECOURIR, DANS DE TELLES CONDITIONS, RECOURIR AUX ANESTHÉSIES LOCO-RÉGIONALES:
LORSQUE LA PLÈBE DISPARU DANS L’ANTIQUITÉ, CES PRATIQUES DEVINRENT OUBLIES VOIR MÊME TRAITES
DE SORCELLERIES.... UN PAN DE L’HUMANITÉ ENFOUIE DANS LE SILENCE MAIS LE RÔLE DE LA VÉRITABLE PLÈBE EST
DE LE RÉVEILLER DEVANT CES FANATIQUES DE L'HORREUR ET DE LA BARBARIE.

JE SUIS LA PERSONNALITÉ JURIDIQUE. JE SUIS LA PLÈBE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

MINOUSKA, ANCIENNE PADAWAN DE NAGALÏÉW, LA MOUETTE AUX YEUX VERTS.
COMPAGNON DE ROUTE DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
AMIE DE COLLINE LA PANTHÈRE NOIRE ET DE GOLDFINGER, LE BIRMAN DE LA PRALINE
ET PRÉCEPTEUR DU JEUNE PADAWAN, MILO LE CHIHUAHUA

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 7 juin
LE DEVOIR L'EMPORTE SUR L'ORDONNANCE CAR LE SECOURISME EST UNE URGENCE PLUS GRANDE QUE L’INTÉRÊT.
DU CITOYEN TIGNARD YANIS POUR Y'BECCA

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 10 hil y a 10 heures
UNE FATIGUE VIVE ET SAINE S'EMPARE DE MON ESPRIT. LA PRÉSENCE DANS LA PRESTANCE EST LE DEVOIR DE CELUI QUI EST SEUL: LE MILITAIRE ACTIF. TAY

JE CORRIGERAI LES FAUTES DE SINGULIER ET PLURIEL MAIS EN Y CONSTATANT, JE NOMMERAI CES PHRASES DOUÉE DE TELS FAUTES DE SYNTAXE: LES JANUS. Y

SUR LA ROUTE DES ÉTOILES, JE VOIS DES SOIES ET DES PIERRES PRÉCIEUSES LIVRÉS AUX PIÈTRES AFIN DE DONNER POUVOIR À CEUX QUI CHOISISSENT. TAY

DANS LE CONTRAIRE DE LA CONTRARIÉTÉ, JE NAVIGUE DANS LE CONTEXTE AVEC MINOUSKA ET SON ARCHE: LES PORTS SONT ACCUEILLANTS POUR LA RICHESSE. Y

L'AFRIQUE EST DANS L'ADVERSITÉ ET NOUS SOMMES DANS LE TOURBILLON; LE RIEN L'EMPORTE SUR L'APPÉTIT: IL EST DES PHARES DU TEMPS ET DE L'EAU. Y

NE DONNENT PAS AU SINGULIER; ILS PROPOSENT AUX PLURIELS; LE PLURIDISCIPLINAIRE DONNE LE CROIRE D'UNE ÉVENTUELLE: NOUS SOMMES ET JE SUIS. TAY

NOUS SOMMES ET JE SUIS; TU ES ET IL EST: LES LIVRES DES SONGES NE DONNENT PAS DANS LE DESTIN MAIS DANS LA SÉPARATION DES CORPS: AMERTUMES. Y

NOUS SOMMES ET JE SUIS; TU ES ET IL EST: LE LIVRE DES SONGES NE DONNE PAS SUR LE DESTIN MAIS DANS LA SÉPARATION DES CORPS: AMERTUMES. TAY

DANS LA LUTTE CONTRE LES TERRORISTES ET LES LUTTES CONTRE LE TERRORISME, IL Y A UNE VISION DE COMPRENDRE LA SÉPARATION ENTRE LES PARDONS. Y

DANS LES CIRCONSTANCES DE VIE, LE TRAIN ET CES LIGNES DOIVENT SE MODERNISER PAR UN VIF ENTRETIEN DE L'INSTANT ET DU MÉCANISME: LA SNCF. TAY

DANS UNE COMPOSANTE TELLE QUE LA GRANDE MUETTE, LE VENT SE FAIT LANGUE DES SIGNES CONTRE CELUI QUI OSE MARCHANDER UNE VIE HUMAINE: Yb. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 26 juin
TRISTESSE DE MINOUSKA N'EST PAS DE MOURIR CAR ELLE DEMEURE DANS LE CONCEPT D’ÊTRE RIEN ET TOUJOURS: MARTYR DES CHATS ÉCORCHÉS VIFS EN CHINE.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 10 hil y a 10 heures
LE SAVOIR EST UNE NOTION ET IL SAVOURE ELLE. MAIS QUAND LA VERTU ENTRE ACTION, LA NOTION DEVIENT UN SAVOIR ET ELLE SAVOURE IL. Y'BECCA. TAY

POUR MINOUSKA, RIEN ET TOUT NE SONT PAS SYNONYME CAR DANS SA GRADUELLE, SA GAMELLE; ELLE DISTINGUE LE RIEN ET LE TOUT DE LA SUBSTANCE. TAY

ON NE CONNAÎT PRESQUE RIEN DE LA GRAVITÉ SPATIALE MAIS ALORS QUE DIRE DE L'APESANTEUR ET DU VIDE ABSOLU: AINSI EST LA MASSE, RIEN ET TOUT. Y

LA GRÂCE EST LA GRAVITÉ SPATIALE ET FINALEMENT, ON CROIT TOUT CONNAÎTRE D'ELLE MAIS EN TOUT ÉTAT DE CONSCIENCE, ON NE CONNAIT RIEN D'ELLE. Y

JE SERAI EN LIGNE POUR LES MÉTAPHORES DU TEMPS DANS LE CADRE DU PROJET DE RÉFORME DU SYSTÈME D'EXPLOITATION DES GRÂCES À LA CHAÎNE. TAY

DANS LE RIEN DU NEANT, IL Y AVAIT DE L'OXYGENE ET DE L'HYDROGÈNE. ET PUIS, LE RIEN SE MUA EN UNE ATTIRANCE: LE BIG BANG. L'EAU EST NÉE. TAY

IL Y A UN PUITS DE L'ABÎME TOUT COMME IL EXISTE UN TOURBILLON DE L'INFINI. AINSI EST APPARU UN JANUS ENTRE INFINI ET ÉTERNITÉ DU TEMPS. TAY

MINOUSKA LA CHATTE OBSERVE QUE LA COLÈRE DE CONVICTION N'EST PAS DE L’ŒIL DE CELUI QUI A À SE REPROCHER: LA CHAIR EST UN ESPRIT. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 3 juillet
Norah Jones - Sunrise https://www.youtube.com/watch?v=fd02pGJx0s0
DUNKERQUE: LA SURVIE EST UNE VICTOIRE; Y'BECCA. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak ET TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 3 Juillet
AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST LES SOUVENIRS QUI SONT GRAVÉS DANS UN CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA FORCE DU CŒUR: L'ESPRIT. TAY

AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST LES SOUVENIRS QUI SONT GRAVÉS DANS UN CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA FORCE DU CŒUR: L'ESPRIT. TAY

AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST DES SOUVENIRS QUI RESTENT GRAVÉS DANS LE CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA MÉMOIRE DU CŒUR: L'ESPRIT. Y

RÉNOVER ET JE M'Y PRÉPARE TURBULENTE ALLEMAGNE. TA DISCIPLINE EST TOUT COMME LE ROSEAU
VORMÄRZ, L'HÉGÉLIANISME ET LIBÉRALISME OU MERKEL.ANGELA SONT TOUT COMME CE ROSEAU MAIS
ÉTANT DEVENU CHÊNE DANS LE MIRAGE DU MARÉCAGE.
L'ALLEMAGNE DANS LA THÉORIE D'EMPIRE ENTRE LA THÉORIE ET LA RÉALITÉ POLITIQUE
AVEC UNE ÈRE D'ABSOLUTISME MONARCHIQUE: AINSI NAQUIT WEIMAR. Y
SILENCE NE SERA PAS NOTRE GRAND GLAIVE, IL CONSTITUERA LE CONCEPT DU CORPS
DE NOTRE ÉMOTION: UN PHARE DANS L'INFINI ET LE TEMPS. NARMIA. Y
L'HISTOIRE DE FRIEDRICH CHRISTOPH DAHLMANN ET JOHANN JACOBY DANS L'ESPRIT DE STEIN,
ALLEMAGNE, JE VAIS DÉFENDRE LES RÉPUBLIQUES: KAISER. TAY
L'ALLEMAGNE A TOUJOURS REVENDIQUER SES OUVERTURES D'ESPRIT PAR UN ESPRIT DE CONQUÊTE;
AINSI ALLEMAGNE ET TOI SES PEUPLES DANS L’ENTITÉ ET L’ÉTHIQUE DE NATION;
JE M'ADRESSE VERS TOI DANS UN ESPRIT DE CONVOITISE ARDENTE SUR LE PRINCIPE
DE TE CONDUIRE VERS L’APOGÉ ET UNE APOGÉE DIGNE DES PLUS GRANDS MURMURES ET MOUVEMENTS
DE L'ESPRIT DE TES PEUPLES: LE RASSEMBLEMENT.
C'EST DANS LES PRINCIPES DE LA PHILOSOPHIE DU DROIT QUE J'ENTENDS UNE ŒUVRE DE RÉUNIFICATION
DE CE QUE VOUS APPELEZ LE CROIRE, LE PARTAGE ET LA VOLONTÉ; DANS NOS PRINCIPES,
NOUS AVONS SU FAIRE DÉVELOPPER DES ASPECTS DE LA CONSCIENCE GERMANIQUE, EUROPÉENNE ET
MONDIALE. NOS PRINCIPES DE MIEUX SUR LES IMPÔTS PONTIFICAUX EST UNE MARQUE
DE NOTRE VOLONTÉ DE PRINCIPE SUR L'ASPECT DE FRATERNITÉ CONTRE L’INTÉRÊT DE PUISSANCE ET
DE DOMINATION SUR LES CHOSES. POUR AUTAN MALGRÉ DES ÉCHECS CUISANT SUR LES ASPECTS;
MENÉ PAR CERTAINS DIRIGEANTS DE LA CDU ET AUTRES ENCLIN AUX HÉRITAGES DES MÉROVINGIENS ET DE LEURS ROIS FAINÉANTS; NOUS NOUS SOMMES DÉTOURNÈS DE L'ASPECT MÊME DE LA RÉPUBLIQUE ALLEMANDE:

LE RÉVISIONNISME INTELLIGIBLE ET INTELLIGENT DONC NE PAS CHERCHER DES PÔLES D'ATTRACTIONS ÉCONOMIQUES
TOUT EN NE CHERCHANT PAS AU MANŒUVRE DIABOLIQUE SUR LEUR PENSÉE MAIS CHERCHE LES ASPECTS DE L'INTELLIGENCE MORALE DE LA CONSCIENCE DE L'INDIVIDU AFIN DE PERMETTRE L’ÉTABLISSEMENT D'UN HIÉRARCHIE ÉGALE EN DROIT SANS ÊTRE SOUMIS AUX PENSÉES D'UNE HIÉRARCHIE QUI RESSEMBLE PUS AUX GOUROUS QU'AUX AGISSEMENTS DE FEMMES ET D'HOMMES AYANT ÉTABLIS LEURS BASES DE PENSÉES SUR L’ÉVOLUTION DE SURVIE DANS UN CONTEXTE INDIVIDUELLE ÉLABORÉ DANS UN GROUPE OU D'UN GROUPE POUVANT AUSSI PERMETTRE AUX MEMBRES DU CLANS DE SE DISLOQUER DANS L'ACTIF DE SON PEUPLE: CELA EST MON MOUVEMENT DANS LA PENSÉE ALLEMANDE AUX VUES DE CES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017 EN ALLEMAGNE.

L’ÂME ALLEMANDE S'EST CERTES LE PEUPLE MAIS C'EST AUSSI L'INDIVIDU: L'INDIVIDU DANS UNE EUROPE TOUT COMME CE
FUT LE CAS LORSQUE CHARLES QUINT DEVINT EMPEREUR DU SAINT EMPIRE GERMANIQUE. IL Y AVAIT UN ASPECT NATIONALE ET POURTANT IL Y AVAIT L'ASPECT DE SURVIE DEVANT LE CROIRE TOUT COMME CE FUT LE CAS DANS LE ROYAUME DE GRANDE-BRETAGNE AU TEMPS DE HENRI VIII, MARIE I TUDOR ET ÉLISABETH I TUDOR. CES CONCEPTS D’ÂMES DEVANT LA SITUATION MONTRE L'ASPECT DE LA DIVERSITÉ ALLEMANDE DANS SA PHILOSOPHIE QUI EST AUSSI GRANDE QUE LES PAYS LATINS, SCANDINAVES, SLAVES ET COMME TOUT AUTRES PEUPLES DEVANT LES DIFFICULTÉS DE GUERRE,
DE POUVOIR ET DE MENSONGES POUR ÉTOURDIR LA CONSCIENCE DE FAIM ET DE RÊVE DU PEUPLE ET DE SA VERVE ET VERGE, LA PLÈBE...

GAGNONS LE REICHSTAG ET LES FUTURS ÉLECTIONS EUROPÉENNES OU LES BEETHOVEN'S SYMPHONIES

JE VOUS APPELLE DONC AU PARADOXE, PEUPLES DES GERMANIES OU RÉPUBLIQUE ALLEMANDE; J'EN APPELLE AUX SURVIES ET POURTANT AUX OUVERTURES D'ESPRITS ENTRE LANDERS TOUT COMME ENVERS LES AUTRES PAYS TOUT EN FAISANT ENTENDRE CET ASPECT QUI FAIT LA FORCE DE NOTRE RÉPUBLIQUE: LA DIVERSITÉ DE NOS LANDERS QUI MALGRÉ LEURS DISCIPLES GARDENT ASPECTS DE LEURS LANGUES ET DE LEURS CHANTS TOUT COMME LA PLUPART DES RÉGIONS LATINES SANS FAIRE INTERVENIR LA GARDE DES JEUNES ENFANTS EN JEU.

L'ALLEMAGNE DANS LA THÉORIE D'EMPIRE ENTRE LA THÉORIE ET LA RÉALITÉ POLITIQUE AVEC UNE ÈRE D'ABSOLUTISME MONARCHIQUE: AINSI NAQUIT WEIMAR. Y

LA RÉFLEXION DEVANT LA PENSÉE ET LA PENSÉE DEVANT LA RÉFLEXION, TELLE EST LA CITATION DE MOUVEMENT DE LA NOUVELLE PLÈBE ALLEMANDE DANS UNE DISCORDE DÉVOILÉE ET UNE RIGUEUR D’ÉMANCIPATION LOGIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT... VIVE L'ALLEMAGNE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS;
FONDATEUR LA NOUVELLE PLÈBE ALLEMANDE POUR CONSOLIDER LES PILIERS DE LA RÉPUBLIQUE ALLEMANDE...

L'UNIVERS DE MINOUSKA ET LES FABLES DE NAGALÏÉW OU TAY...
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t722-sentiments-nature-citations-la-poesie-et-secourismes

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Sam 19 Mai à 10:01

Le virus du papillome humain.
« Psyche Rock » d’un compositeur Français qui s’appelle Pierre Henry.
http://www.laboiteverte.fr/origine-musique-futurama/
les condylomes acuminés (dits également « verrues génitales », « végétations vénériennes »
ou « crêtes de coq »), déjà décrits par Hippocrate.
Turanga Leela

Le virus du papillome humain (VPH, en anglais human papillomavirus [HPV]) est un virus à ADN de la famille des Papillomaviridae. Il existe environ 200 génotypes de papillomavirus différents ; certains se transmettent par contact cutané et infectent la peau, tandis que d'autres sont sexuellement transmissibles et sont responsables, notamment, de 99 % des cancers du col de l'utérus1,2.

Les manifestations cliniques de la contamination sexuelle les plus visibles sont les condylomes acuminés (dits également « verrues génitales », « végétations vénériennes » ou « crêtes de coq »), déjà décrits par Hippocrate. Elles sont principalement dues aux HPV 6 et 113. Cette infection est grave, parce que certains génotypes (notamment les HPV 16, 18, 31, 33 et 354) sont le facteur obligatoire du cancer du col de l'utérus, découverte qui valut à Harald zur Hausen le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2008.

En place depuis 2005, la vaccination préventive des adolescentes contre ce type de virus vise à réduire la prévalence de ce cancer. L'OMS recommande ainsi la vaccination des jeunes filles dès 9 ans1. Néanmoins, il peut être souhaitable de vacciner les hommes, si possible avant leur premier rapport sexuel (voir section « Prévention »).

Les manifestations cliniques cutanées de l'infection à VPH comprennent les verrues vulgaires et les verrues plantaires.

Classification Type Virus
Groupe Groupe I
Famille papillomaviridae
Genre Papillomavirus

Espèce
virus du papillome humain (VPH)
(''Human papillomavirus, HPV)

Types :

HPV-1, 2, 4, 7
HPV-11
HPV-31, 33, 35, 51, 52, 58
HPV-16, 18, 45, 46

Le virus

Virus nu, l’HPV est particulièrement résistant dans le milieu extérieur (froid, solvants organiques, détergents). Son génome est constitué de 8 000 paires de bases. Le virion est non enveloppé, la capside est à symétrie cubique constituée de 72 capsomères en structure icosaédrique, de 55 nm de diamètre ; il possède un ADN bicaténaire, circulaire, fermé, à réplication dans le noyau cellulaire.

Ce virus a un tropisme pour les épithéliums malpighiens.

Les papillomavirus humains appartiennent principalement au genre α-Papillomavirus. On en compte plus de 200 génotypes. 120 ont été identifiés et séquencés5. Ils ont une spécificité d'hôte étroite (spécifique d'une espèce), ainsi qu'une spécificité de tissus.

Ils sont désignés par un nombre en fonction de leur chronologie historique de découverte.

Il existe trois grands groupes :

types muqueux et génitaux à potentiel cancérigène élevé : HPV-16, 18, 31, 33, 35, 45, 51, 52, 58, etc.
types muqueux et génitaux à faible potentiel cancérigène : HPV-6, 11 (papillomes et condylomes acuminés ano-génitaux)
types cutanés : HPV-1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 10, 27, 57, 60, etc.

Le génome des virus génitaux codent huit gènes (et autant de protéines)6,7.
Épidémiologie
Part des cancers à VPH sur le total annuel déclaré pour six types de cancers

Les papillomavirus humains sont souvent présents sur la peau normale de sujets sains. On parle d'infections cutanées asymptomatiques, qui apparaissent très tôt dans l'enfance. La plupart des infections à papillomavirus sont latentes ou transitoires. Les lésions induites par ces virus régressent spontanément la plupart du temps. Néanmoins le caractère cancérigène du virus a été mis en évidence par la capacité du virus a s'intégrer au génome de la cellule pour produire des protéines qui inactivent les protéines (P53, RB) produites par les gènes suppresseurs de tumeurs8.
Infections génitales

Ce sont les infections génitales qui ont été les plus étudiées. Le VPH est la principale cause d'infections sexuellement transmissibles (IST) aux États-Unis9. Bien que sa prévalence10 soit élevée (près de 25 % de la population féminine pubère, elle est particulièrement importante chez la jeune femme de moins de 20 ans)11 :

plus de la moitié des lésions de bas degré régressent spontanément en quelques années, 10 % évoluant vers des lésions de haut degré ;
environ un tiers des lésions de haut degré régressent spontanément, 5 % évoluant vers un cancer ;
au total, 5 % des infections évoluent vers un cancer12.

On considère ainsi que la majorité des personnes sexuellement actives ont eu au moins une infection à papillomavirus à potentiel cancérogène élevé au cours de leur vie, surtout au cours des premières années de la vie sexuelle.

Le virus se transmet par contact direct avec une peau ou une muqueuse contaminée, par voie buccale, auto-inoculation (la transmission de verrues vulgaires est favorisée par le grattage) et par contact indirect (objets, surfaces contaminés, locaux – douches, hammams, sièges de toilettes, piscines, etc. – favorisent la propagation des verrues plantaires) ; la transmission est sexuelle dans le cas des condylomes ano-génitaux ; la transmission du papillome laryngien s'effectue de la mère à l'enfant lors du passage dans la filière génitale.

De 1 % à 2 % des hommes et des femmes infectés présenteront des condylomes exophytiques cliniquement visibles.

La période d’incubation est d'environ deux à trois ans pour les condylomes exophytiques, exceptionnellement jusqu'à 4 ans après le rapport à risque.

Les lésions exophytiques cliniquement visibles sont rarement associées au cancer : seuls certains génotypes du VPH sont associés aux cancers du col de l’utérus, de la vulve, du pénis et au cancer anorectal. L'ADN de certains sérotypes d'HPV serait présent dans au moins 80-90 % des lésions cervicales dysplasiques (néoplasies cervicales intra-épithéliales) et des cancers du col de l'utérus (HPV 16, 18, 31, 33 ou 35)4. Les génotypes (HPV 6 et 11) qui causent le plus souvent les condylomes exophytiques n’ont pas été associés à ces cancers.

La transmission périnatale d’une infection symptomatique semble rare. Lorsqu’elle survient, l’infection est associée à des lésions génitales et à des lésions des cordes vocales. On ignore la durée de la période d’incubation. Habituellement, la transmission périnatale devient cliniquement apparente au cours des deux premières années de vie.

Les patients infectés par le VIH présentent souvent des condylomes ano-génitaux étendus qui répondent peu au traitement.

L’évolution vers le cancer est étroitement associée au tabagisme et à l’infection par le VIH.
Autres infections

Le papillomavirus humain (HPV) est également retrouvé au niveau d'autres épithéliums malpighiens13, de la muqueuse oropharyngée mais surtout de la muqueuse œsophagienne. HPV y est souvent observé au sein de lésions bénignes ou malignes14 où il induit la formation des cellules pathognomoniques de l'infection : les koïlocytes.
Tumeurs bénignes de l'œsophage

Les lésions bénignes au niveau de l'œsophage sont des papillomes viraux (squamous cell papillomas, SCP).

L'implication de HPV est fortement suspectée au vu de l'existence d'une koïlocytose plus ou moins prononcée dans ces lésions, mais la preuve n'en est apportée par PCR que dans 20 % des cas (0 % dans les pays à faible risque par exemple la Finlande15, supérieur à 50 % dans les pays à haut risque par exemple la Chine lors d'une campagne de dépistage du cancer de l'œsophage16.

Ceci permet de penser que HPV (essentiellement les types 6, 11 et 16), s'il n'est pas suffisant pour induire la formation de papillomes, a très certainement un rôle de cofacteur dans l'apparition de ces tumeurs bénignes (Chang et al. 1991).

Il semble que très peu de papillomes puissent évoluer vers un carcinome épidermoïde17.
Tumeurs malignes de l'œsophage

Les tumeurs malignes de l'œsophage sont des carcinomes de type épidermoïde ; les adénocarcinomes se développent quant à eux au niveau d'un œsophage de Barrett. HPV semble fortement impliqué dans l'étiologie des carcinomes épidermoïdes de l'œsophage (squamous cell carcinoma, SCC) : on y retrouve également des koïlocytes.

La première étude prouvant le rôle d'un papillomavirus dans la genèse de lésions œsophagiennes est une étude animale18. Les bovins des Highlands en Écosse présentent fréquemment des papillomes œsophagiens ; expérimentalement, une papillomatose a été induite par le papillomavirus bovin 4 (BPV4)19. Ces animaux développent fréquemment des cancers de l'œsophage, et 96 % des animaux qui présentent ce cancer sont également porteurs de papillomes induits par le BPV4. On a démontré que l'ingestion de fougères (qui sont riches en carcinogène et en immunosuppresseurs, par exemple l’azathioprine) était un facteur de la transformation maligne des papillomes20.

Chez l'homme, on retrouve fréquemment HPV par PCR dans les SCC (de 25 % à 40 % dans les études) de type 6, 11, 16, 18 et 30, mais le plus souvent de type 1621. Comme pour les lésions bénignes, on retrouve plus fréquemment HPV dans les coupes de SCC en provenance de pays à risque élevé ou à haut risque, que dans celles provenant de pays à faible risque22.

Il est actuellement admis que HPV n'est qu'un cofacteur de carcinogénèse en ce qui concerne les carcinomes épidermoïdes de l'œsophage, agissant en synergie avec d'autres facteurs de risque (nitrosamines, mycotoxines, consommation d'opium, de tabac, d'alcool, etc.)23.
Manifestations cliniques de l'atteinte génitale

L’infection peut être subclinique ou clinique, mais elle est habituellement asymptomatique.

Chez la femme, le col de l'utérus est l'endroit du corps le plus fréquent d’infection génitale au VPH. L’infection en atteint souvent plusieurs (le col de l'utérus, le vagin, la vulve, etc.). Le papillomavirus peut également créer des problèmes génitaux chez l'homme (verrues anogénitale sur le court terme, cancer du pénis sur le long terme) 24,25.
Condylome plan

Les lésions kératinisées légèrement surélevées.
Condylome acuminé

Des excroissances sur la peau ou les muqueuses de la région ano-génitale sont souvent multiples et polymorphes avec apparence exophytique variant entre une excroissance digitiforme ou en chou-fleur et une lésion papuleuse. Il peut être exceptionnellement situé dans la zone orale26 .

L’histoire naturelle de l’infection est marquée par une fluctuation de la taille et du nombre des condylomes et, dans bien des cas, par leur éventuelle disparition. La taille et le nombre des condylomes peuvent croître durant la grossesse.
L'Homme-arbre

Un pêcheur indonésien, Dédé Koswara27, fut surnommé « l'Homme-arbre » en raison de la spectaculaire infection qu'il a développée; il était porteur d'une affection génétique appelée épidermodysplasie verruciforme qui engendre l'impossibilité de développer une défense immunitaire vis-à-vis des papillomavirus à tropisme cutané. Son corps entier s'est couvert d'excroissances ayant l'aspect de champignons ou de racines, faisant paraître sa peau telle de l'écorce.

Dédé Koswara fut opéré en 2008, dans la perspective de retrouver un aspect et une vie normale28. Il est décédé le 30 janvier 2016 (sans lien avec cette maladie).
Pouvoir pathogène et génotype

Le pouvoir pathogène des papillomavirus humains dépend :

du statut immunitaire de la personne infectée : les déficits immunitaires favorisent ce type d'infection (immunodépression congénitale, transplantations, VIH, traitements immuno-suppresseurs) ;
de facteurs génétiques favorisant la transformation maligne des lésions dues aux HPV ;
du type d'HPV : les types HPV 6 et HPV 11 causent des lésions cutanées et muqueuses bénignes (verrues vulgaires, verrues plantaires, verrues planes, condylomes ano-génitaux, verrues génitales, épidermodysplasie verruciforme et papillomes laryngiens) ; les types HPV 16, 18, 31, 33 et 35 sont associés à des néoplasies cervicales intra-épithéliales et au cancer du col de l'utérus.


POUVOIR PATHOGÈNE ET TYPE DE PAPILLOMAVIRUS d'après Majewski et al.29.
(HR = haut risque oncogène, BR = bas risque) Lésions Type de papillomavirus
Lésions cutanées
Myrmécie 1
Verrues vulgaires 2-4-29-75-76-77
Verrues planes 3-10-28
Verrues intermédiaires 10-26-27-28-29
Verrues des bouchers 7
Maladie de Bowen 34
Kératoses actiniques 36
Kératoacanthome (un seul cas) 37
Mélanome (un cas) 38
Carcinome spinocellulaire 41-48
Lésions précancéreuses 49
Papillome maxillaire inversé 57
Kyste épidermoïde plantaire 60
Verrue myrmécie kystique 63
Verrues pigmentées 65
Lésions bénignes de l'épidermodysplasie verruciforme 5-8-9-12-14-15-17-19-20-22-23-24-25-36-46-47-49-59
Cancers de l'épidermodysplasie verruciforme 5-8-20-47
Lésions des muqueuses
Condylomes de la muqueuse génitale 6-11-54 (BR)
Néoplasie intraépithéliale anogénitale 34-40-42-43-57-59-61-62-64-67-68-69 (BR)
Papulose bowénoïde 34-55 (BR)30
Papillome vulvaire 42-70 (BR)
Hyperplasie vulvaire 43 (BR)
Condylomes anogénitaux 44 (BR)
Néoplasie intraépithéliale anale 71-74 (BR)
muqueuse orale : maladie de Heck 12-32 (BR)
papillomes oraux (immunodéprimés) 72-73 (BR)
Cancer anogénital 16-18-30-31-33-35-39-45-52-56-58-66 (HR)31,32
Néoplasie intraépithéliale anogénitale 35-39-45-52-56-58-69 (HR)
Néoplasie intraépithéliale et cancers génitaux 51 (HR)
Cancers oraux et laryngés 30 (HR)
Diagnostic

Le diagnostic se fait par examen direct des organes génitaux externes, à l’aide d’une loupe ou d’un colposcope éventuellement aidé par l'application d'acide acétique à 5 %, et de lugol.

Le diagnostic d'infection génitale à HPV 16 ou 18 se fait par recherche d'ADN viral (par « capture hybride » par des sondes d'ARN, ou par amplification génique (PCR in vitro) après la réalisation d'un frottis. Cependant ce test est bâti sur la détection de l’ADN des virus. Un résultat positif démontre uniquement la présence du virus. La valeur prédictive pour le risque de développement d’un cancer est faible (de 10 à 20 %).

Le diagnostic d'infection génitale à HPV se fait aussi par recherche d'ARNm viral (Nuclisens EasyQ HPV). L’expression des oncoprotéines virales E6 et E7 initie le processus de cancer en affectant le contrôle du cycle cellulaire. Ce test de dépistage est basé sur la détection des ARNm des oncoprotéines E6 et E7 dans les cellules humaines. Les ARNm des oncoprotéines E6 et E7 sont des marqueurs prédictifs de l’activité oncogénique des HPV permettant d’identifier les femmes à risque de développer un HSIL (CIN2/3) et un carcinome du col utérin. Le principe de ce test repose sur l’amplification et la détection des ARNm E6/E7 par NASBA (Nucleic Acid Sequence-Based Amplification) en temps réel33.

Il n’existe pas de test sérologique sur le marché.
Évolution et complications
Papillome (verrue) induit par le HPV
Papillome (verrue) induit par le HPV

De nombreuses lésions dues au HPV chez la femme jeune sont transitoires34, en passant inaperçues et en guérissant toutes seules, ne laissant pas de trace immunologique (sérologie), c’est ce qui explique leur transmissibilité aussi facile[réf. nécessaire]. Pour autant, la plupart des cancers du col de l’utérus sont dus au HPV.

Il peut être détecté lors d'un frottis cervical ou lors d'un test HPV. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d'accorder la priorité du dépistage aux femmes dont l'âge est compris entre 30 et 49 ans, à la fréquence d'un frottis tous les 3 à 5 ans lorsque celui-ci est négatif. Des adaptations peuvent être nécessaires pour les femmes atteintes du VIH35. En Belgique, le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) recommande la réalisation d'un dépistage entre 25 et 64 ans, à l'aide d'un frottis tous les 3 ans jusqu'à 30 ans puis à l'aide d'un test HPV qui aurait lieu tous les 5 ans ensuite34,36. En France, la Haute autorité de santé recommande de réaliser un frottis tous les 3 ans entre l'âge de 25 ans et de 65 ans, par l'intermédiaire d'un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage-femme37. Le dépistage est conseillé même en cas de vaccination contre le papillomavirus, car celui-ci ne protège pas contre tous les virus susceptibles de provoquer un cancer du col utérin34.

Le papillomavirus HPV6 semble également responsable du cancer de l'anus, relativement rare (représentant environ 3 % des tumeurs malignes de l'anus et du rectum, survenant essentiellement après 60 ans, trois fois plus chez la femme que chez l'homme).

Enfin il existe actuellement une augmentation des carcinomes épidermoïdes pharyngés associés à une infection à HPV. Sans que le lien causal soit encore établi, on suppose que ces tumeurs sont directement induites par l'infection.
Traitement et prise en charge

Il n'existe aucun traitement permettant la guérison d'une infection à papillomavirus. La destruction des lésions visibles peut être cependant faite de manière plus ou moins simple. Les lésions du col de l’utérus sont traitées par la cryothérapie (application d’azote liquide), par le laser, voire par la chirurgie, soit en enlevant une partie du col (conisation), soit en l'ôtant en totalité. Des traitements locaux sont également possibles (Podofilox solution ou gel à 0,5 %, Podophylline à 10-25 % qui ne doit être appliquée que par un médecin).

L'application de l'acide trichloracétique localement peut être utilisée par un médecin.

D'autres traitements stimulateurs de l'immunité sont actuellement en cours de développement.

Après le traitement, il se peut que le virus soit toujours présent même si les condylomes ont disparu. Il est donc important de surveiller la réapparition des lésions pendant plusieurs mois après la résection.

L'immunité à médiation cellulaire peut permettre d’éradiquer le HPV avec le temps[réf. nécessaire].

Les condylomes sont souvent très persistants et récurrents. Cependant, on observe une disparition complète des condylomes génitaux externes chez 80 % des patients qui en présentent. Les lésions cervicales disparaissent dans environ 90 à 95 % des cas.
Prévention

Le préservatif diminue en grande partie la transmission des papillomavirus et la fréquence des infections persistantes à HPV. Il peut y avoir cependant contamination par contact avec des zones cutanées non couvertes par le préservatif.

En 2005 sont sortis des vaccins contre le papillomavirus type 6, 11, 16 et 18, le Gardasil et le Cervarix38. Ils font partie des médicaments faisant l'objet d'un plan de gestion des risques de l'Afssaps39. L'immunité conférée dure au moins cinq ans. Son efficacité est quasi totale (98 %)40 chez les femmes non infectées par un des virus contenus dans le vaccin. Il ne paraît pas efficace, ni pour les autres génotypes, ni pour les femmes déjà infectées. L'efficacité n'est pas connue au-delà de cinq ans, notamment en raison de la longueur de développement du cancer du col de l'utérus.

La vaccination concerne surtout les adolescentes avant les premières relations sexuelles, soit à l'âge de 14 ans41, et c'est ce que recommande le CSHPF qui préconise une vaccination systématique à cet âge. La vaccination ne manque pas d'intérêt à un âge plus avancé, chez des femmes qui n'ont jamais été infectées par au moins un des types viraux contenus dans le vaccin ; dans ce cas, le vaccin a la même efficacité protectrice que chez des sujets plus jeunes42.

Certains médecins préconisent de vacciner aussi les hommes, si possible avant leurs premiers rapports sexuels, qu'ils aient ou non connaissance de leur orientation sexuelle. En effet, le papillomavirus peut se transmettre via le le canal anal, puisqu'il est lui aussi une muqueuse.

La vaccination ne dispense pas de la poursuite du dépistage du cancer du col de l'utérus ni de l'utilisation du préservatif. La circoncision diminuerait le risque de transmission du virus43 mais ne peut en aucun cas remplacer l'utilisation du préservatif, la vaccination ou les frottis de dépistage.
Article détaillé : Vaccin contre les infections à papillomavirus humain.
Notes et références

↑ a et b 20 minutes - Papillomavirus, l'OMS recommande la vaccination dès 9 ans [archive] - Par ailleurs le dépistage à partir de 18 ans des infections au papillomavirus, responsable de 99 % des cancers du col de l'utérus qui tue plus de 270 000 femmes par an, pourra se faire tous les cinq ans en cas de résultats négatifs, contre deux ans actuellement dans de nombreux pays.
↑ Fondation contre le cancer - Le papillomavirus, qu'est-ce exactement ? [archive] - Ainsi, l'OMS préconise désormais deux injections, contre trois auparavant, du vaccin contre le papillomavirus humain (HPV). Et cela, chez les jeunes filles âgées de 9 à 13 ans. - Plus de 99 % des cancers du col de l'utérus sont provoqués par une infection chronique par papillomavirus.
↑ Passeportsanté - Le VPH, un virus très répandu: les condylomes, vous connaissez? [archive] - Les VPH de type 6 et 11 causent des infections bénignes. Ils sont toutefois responsables de 90 % des cas de verrues génitales (condylomes). Ces verrues évoluent rarement en cancer. Mais elles peuvent causer la dysfonction sexuelle et même la dépression, en plus de perturber la vie de couple.
↑ a et b (en) Walboomers JM, Jacobs MV, Manos MM. et al. « Human papillomavirus is a necessary cause of invasive cervical cancer worldwide » [archive] J Pathol. 1999;189:12-19
↑ (en) Bernard HU, Burk RD, Chen Z, van Doorslaer K, zur Hausen H, de Villiers EM. « Classification of papillomaviruses (PVs) based on 189 PV types and proposal of taxonomic amendments » [archive] Virology 2010;401(1):70-9. PMID 20206957 [archive] DOI:10.1016/j.virol.2010.02.002
↑ (en) Schiffman M, Castle PE, Jeronimo J, Rodriguez AC, Wacholder S, « Human papillomavirus and cervical cancer » [archive] Lancet 2007;370:890-907
↑ Animation montrant le rôle des différents gènes au cours de l'infection d'un épithélium malpighien par HPV 16 [archive]
↑ "2013, Youtube: HPV Infection" [archive]
↑ (en) Weinstock H, Berman S, Cates W. « Sexually transmitted infections in American youth: incidence and prevalence estimates; 2000 » [archive] Perspect Sex Reprod Health 2004;36:6-10
↑ L'estimation de la prévalence dépend en fait des techniques utilisées pour la détection des papillomavirus : recherche du génome, d'anticorps spécifiques. La présence de virus ne signifie pas pour autant qu'il y a infection symptomatique.
↑ (en) Eileen F. Dunne, Elizabeth R. Unger, Maya Sternberg, Geraldine McQuillan, David C. Swan, Sonya S. Patel, Lauri E. Markowitz. « Prevalence of HPV infection among females in the United States » [archive] JAMA. 2007;297:813-819
↑ (en) Gillian Prue, « Protecting boys as well as girls by vaccinating against human papillomavirus may cut the incidence of genital warts and several cancers among both sexes », British Medical Journal, vol. 349,‎ 2014 (DOI https://dx.doi.org/10.1136/bmj.g4834, résumé [archive]).
↑ (en) Syrjänen K. et Syrjänen S. 2000. Papillomavirus infections in human pathology. J. Wiley and Sons, New York
↑ (en) Syrjänen KJ. « Histological changes identical to thoses of condylomatous lesions found in esophageal squamous cell carcinomas » Arc Geschwulstforsch. 1982;52:283-292
↑ (en) Chang F, Janatuinen E, Pikkarainen P, Syrjänen S, Syrjänen K. « Esophageal squamous cell papillomas. Failure to detect human papillomavirus DNA by in situ hybridization and polymerase chain reaction » Scand J Gastroenterol. 1991;26:535-45.
↑ (en) Li T, Lu ZM, Chen KN, Guo M, Xing HP, Mei Q, Yang HH, Lechner JF, Ke Y. « Human papillomavirus type 16 is an important infection factor in the high incidence of esophageal cancer in Anyang area of China » Carcinogenesis 2001;22:929-934
↑ (en) Van Custen E, Geboes K, Vantrappen G. « Malignant degeneration of esophageal squamous papilloma associated with the human papillomavirus » Gastroenterol. 1992;103:1119-20.
↑ (en) Jarrett WFH, McNeil PE, Grimshaw TR, Selman IE, McIntyre WIM. « High incidence area cattle cancer with a possible interaction between an environmental carcinogen and a papillomavirus » Nature 1978;274:215-217.
↑ (en) Jarrett WFH. « Environmental carcinogens and papillomaviruses in the pathogenesis of cancer » Proc R Soc Lond B. 1987;231:1-11.
↑ (en) Campo MS. « Papillomas and cancer in cattle » Cancer Surv. 1987;6:39-54.
↑ (en) Chang F, Syrjänen S, Shen Q, Ji HX, Syrjänen K. « Human papillomavirus (HPV) DNA in esophageal precancer lessons and squamous cell carcinomas from China » Int J Cancer 1990;45:21-25.
↑ (en) Chang F, Syrjänen SM, Wang I, Syrjänen K. « Infectious agents in the etiology of esophageal cancer » Gastroenterology 1992;103:1336-1348.
↑ (en) Miller BA, Davidson M, Myerson D, Icenogle J, Lanier AP, Tan J, Beckmann AM. « Human papillomavirus type 16 DNA in esophageal carcinomas from Alaska natives » Int J Cancer 1997;71:218-222.
http://www.phac-aspc.gc.ca/std-mts/hpv-vph/hpv-vph-man-fra.php [archive]
http://sidasciences.inist.fr/?Cancer-du-penis-lie-au [archive]
↑ « Le condylome acuminé : a propos d’un cas clinique » [archive], sur Le courrier du dentiste, 21 novembre 2012
↑ (en) Dede Koswara, the 37-year-old known as "Tree Man" [archive]
↑ Article relatant l'opération [archive]
↑ (en) Majewski S. Jablonska S. « Human papillomavirus-associated tumors of the skin and mucosa » J Am Acad Dermatol. 1997; 36:659-685
↑ Des données plus récentes incriminent HPV 16 et 21 ; consulté le 7 avril 2011 [archive]
↑ Selon une étude australienne, HPV-16, 18, 45 sont présents dans plus de 70 % des cancers du col de l'utérus (respectivement 53 %, 18 % et 6 %) : ce lien est particulièrement fort dans le carcinome épidermoïde, et moindre dans l'adénocarcinome
↑ Principalement HPV-16 pour le Carcinome épidermoïde du col de l'utérus, HPV-18 pour le Adénocarcinome du col de l'utérus
↑ Test Nuclisens EasyQ HPV de Biomérieux [archive]
↑ a, b et c Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), « Cancer du col de l’utérus: l’utilisation du test HPV rendrait le dépistage plus efficace et permettrait d’espacer les examens de 5 ans au lieu de 3 ans » [archive], 19 janvier 2015.
↑ Organisation mondiale de la santé, « Lignes directrices de l’OMS pour le dépistage et le traitement des lésions précancéreuses pour la prévention du cancer du col de l’utérus » [archive] [PDF].
↑ Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), « QUEL DÉPISTAGE POUR LE CANCER DU COL ? » [archive], 2015
↑ Haute autorité de santé, « État des lieux et recommandations pour le dépistage du cancer du col de l’utérus en France - Synthèse et recommandations » [archive] [PDF], juillet 2010.
↑ Selon l'AMM, ses indications sont la prévention des dysplasies de haut grade du col de l'utérus, des cancers du col de l'utérus, des dysplasies de haut grade de la vulve et des verrues génitales externes dus aux papillomavirus humains de types 6, 11, 16, 18
↑ AFSSAPS, Medicaments faisant l'objet d'un plan de gestion des risques [archive]
↑ HAS Avis de la commission de transparence [archive]
↑ 3 % des premiers rapports sexuels ont lieu avant l'âge de 15 ans
↑ (en) Nubia Munoz, Ricardo Manalastas, Punee Pitisuttithum, Damrong Tresukosol, Joseph Monsonego, Kevin Ault, Christine Clavel, Joaquin Luna, Evan Myers, Sara Hood, Olivier Bautista, Janine Bryan, Frank J. Taddeo, Mark T. Esser, Scott Vuocolo, Richard M. Haupt, Eliav Barr et Alfred Saah. « Safety, immunogenicity, and efficacity of quadrivalent human papillomavirus (types 6, 11, 16, 18) recombinant vaccine in women aged 24-45 years : a randomised, double-blind trial » Lancet 2009; Vol. 373
↑ Wawer MJ, Tobian AAR, Kigozi G et Als. Effect of circumcision of HIV-negative men on transmission of human papillomavirus to HIV-negative women: a randomised trial in Rakai, Uganda [archive], Lancet, 2011;377:209-218

Voir aussi
Bibliographie

« Human Papillomaviruses » [archive], IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans (monographies du CIRC), volume 64, 1995.
« Human Papillomaviruses » [archive], IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans (monographies du CIRC), volume 90, 2007.
« Les papillomavirus humains », La revue Prescrire, n° 280, pages 112-117, février 2007.

Articles connexes

Papillomavirus
Protéines E6-E7 du virus du papillome humain
Vaccin contre les infections à papillomavirus humain
Virus
Virologie

Compétition de sauts de lapins.
Gillian Prue, « Protecting boys as well as girls by vaccinating against human papillomavirus may cut the incidence of genital warts and several cancers among both sexes », British Medical Journal, vol. 349, 2014 (DOI https://dx.doi.org/10.1136/bmj.g4834
TAY

Turanga Leela
Personnage de fiction apparaissant dans
Futurama.
Alias Leela
Naissance 2975 dans les égouts de New New York
Origine Drapeau : États-Unis Née chez les mutants
Sexe Féminin
Espèce Mutante cyclope et Humaine (épisode: Astéroïque)
Cheveux Longs et violets
Activité Capitaine et pilote du vaisseau de livraison "Planet Express"
Entourage Mère : Turanga Munda
Père : Turanga Morris
Petit ami : Philip J. Fry
Créé par Matt Groening
Séries Futurama
Première apparition Spaciopilote 3000
Saisons 7
Doublage Katey Sagal (VO);
Blanche Ravalec (saison 1-2-3 et films) (VF) ;
Mélody Dubos (saison 4-5-6) (VF)

Futurama Theme (3000-3013 Mix)....
https://www.youtube.com/watch?v=KKqCnwrHkSg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Sam 19 Mai à 10:22

Le jackalope.
Jimi Hendrix - Voodoo Child, Live '69...
https://www.youtube.com/watch?v=U5oRTJNjAzY
Le virus du papillome humain (VPH, en anglais human papillomavirus
[HPV]) est un virus à ADN de la famille des Papillomaviridae.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Papillomavirus_humain
"Soul Sacrifice".
Y'BECCA.
TAY

Les papillomavirus sont un groupe de petits virus à ADN. Ils sont très répandus dans la nature.

Ils infectent de nombreux mammifères (humain, bovidés, canidés) et ont un tropisme particulier pour les kératinocytes des épithéliums malpighiens qu'ils soient kératinisés ou non1. Ils peuvent également affecter d'autres groupes comme les oiseaux, les serpents et les tortues.

Chez les mammifères
Article détaillé : papillomavirus humain.

Le papillomavirus humain se divisent en 2 familles :

ceux qui affectent la peau (verrues)
ceux qui affectent les muqueuses sexuelles.

Lapin présentant des sortes de cornes noirâtres sous le museau, faites d'excroissances tumorales induites par un papillomavirus

Les lapins atteints d'un papillomavirus CRPV (cottontail rabbit papillomavirus) peuvent développer des tumeurs noirâtres et allongées (sur le corps, parfois sur la tête). Cet aspect étrange pourrait être l'une des origines de la légende de l'existence d'un animal mi-lièvre, mi-antilope : le jackalope.
Étymologie et histoire de la découverte

Du latin -papillo (« mamelon ») et oma (« tumeur »), les papillomavirus sont des virus à ADN non enveloppés qui induisent des lésions exophytiques de la peau et des muqueuses. Le premier papillomavirus animal a été décrit en 1933 par Richard Shope, qui a étudié les papillomes chez les lapins de garenne sauvages « verruqueux ». En 1975, Harald zur Hausen a publié l'hypothèse que le virus du papillome humain a joué un rôle dans l'étiologie du cancer du col utérin, un travail pour lequel il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 20082.
Notes et références

Ce texte contient une traduction d'un texte anglophone publié par le CDC, au domaine public aux États-Unis

↑ H. Bosquet et M. Bagot, « Lésions tumorales bénignes associées aux papillomavirus humains », Encyclopédie Médico-Chirurgicale, fascicule 98-300-A-10, Éditions scientifiques et médicales Elsevier, Paris 2004
↑ (en) Rédacteurs du EID, « Etymologia: Papillomavirus », Emerg Infect Dis [Internet], vol. 20, no 5,‎ mai 2014 (DOI 10.3201/eid2005.ET2005, lire en ligne [archive])

Voir aussi
Articles connexes

Virus
Virologie
Tumeur
Dermatologie
Galactographie


Papillomavirus
Description de cette image, également commentée ci-après
Papillomavirus humain au microscope électronique en transmission
Classification Type Virus
Groupe Groupe I
— non-classé — Papovavirus
Famille Papillomaviridae

Genre
Papillomavirus
— auteur incomplet —, date à préciser

Espèces de rang inférieur

Papillomavirus humain
Papillomavirus bovin

Santana - Evil Ways (Woodstock 1969)...
https://www.youtube.com/watch?v=d8Lq4w7SzPo

LE VENT SE DÉPLACE DANS UN RIEN SUR TERRE: NON, L'AIR N'EST PAS "LE RIEN" COMME L'APESANTEUR EST UNE MASSE OÙ LA LUMIÈRE VOYAGE AINSI. TAY

LES VENTS SOLAIRES SONT ISSUS DE LA PUISSANCE DE LEURS ÉTOILES ET LES ÉTUDES PROUVENT QU'IL SE DÉPLACE DANS DES MOUVEMENTS ÉTANT MOMENTS. Y

LE VENT EST UNE SUEUR ISSU DE LA TRANSPIRATION TERRESTRE ET DE LA TRANSCENDANCE SOLAIRE, QUI DÉVELOPPE LE SILENCE ET LES SONS DU TEMPS. TAY

LA SCIENCE DANS L'ESPACE A APPRIS QUE LE VENT EST UN MOUVEMENT ISSUS DE DIFFÉRENTS PHÉNOMÈNES QUE JE PRÉNOMME LA TRANSPIRATION TERRESTRE. Y

L'ÉTHIQUE EST LIÉE À L'INFINI CAR D'AUTRES ABSURDITÉS SONT LIÉES AUX DÉRÈGLEMENT DES MOUVEMENTS QU'ILS SOIENT MOEURS, CONVICTION ET ACTES. Y

Eagles (Live) - Hotel California ...
https://www.youtube.com/watch?v=99OKJaGSaYQ

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   Jeu 24 Mai à 9:32

Δαίδαλος, Antoine van Dyck et l'eau-forte.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
5 min il y a 5 minutes
En réponse à @SenatoStampa @Corriere et 7 autres
Au chant VI de l’Énéide, Virgile dit:
Dédale (en grec ancien Δαίδαλος/Daídalos) est un homme de la mythologie grecque. Il est connu pour être un inventeur, un sculpteur, un architecte, un forgeron dont le talent était exceptionnel: la scie et le compas
de Perdrix.
Y'BECCA.
TAY

Antoine van Dyck (prononcé en néerlandais : [vɑn ˈdɛˑɪ̯k]), né le 22 mars 1599 à Anvers et mort le 9 décembre 1641 à Blackfriars, près de Londres, est un peintre et graveur baroque flamand, surtout portraitiste, qui a été le principal peintre de cour en Angleterre, après avoir connu un grand succès en Italie et en Flandre.

Il est notamment réputé pour les portraits qu'il réalisa du roi Charles Ier d'Angleterre, de sa famille et de la cour, peints avec une élégance décontractée qui influencera notablement les portraitistes anglais pendant près d'un siècle et demi.

Il peignait également des sujets religieux et mythologiques, et était aussi un maître de la gravure à l'eau-forte.


Senato Repubblica Compte certifié @SenatoStampa
56 min il y a 56 minutes
#MinervaEventi. #GiovanniSartori: «Grazie per aver accolto la mia biblioteca. Spero che serva ad “uomini vedenti” che sanno leggere». In diretta da #BibliotecaSenato, convegno in sua memoria → http://webtv.senato.it/webtv_live?canale=webtv2

Séjour en Italie

Toutefois, après quatre mois de séjour à Londres, il retourne en Flandres avant de partir, fin 1621, pour l'Italie où il s'installe pendant six ans, étudiant les maîtres italiens tels que Titien et Véronèse, tout en commençant sa carrière de portraitiste à succès. Bien qu'il se soit rendu à Palerme en Sicile, et dans d'autres villes italiennes, il est surtout resté à Gênes où il décora les palais somptueux des nobles génois de tableaux religieux et de portraits dans lesquels il mettait toujours en valeur la position sociale importante de ses modèles. Il a alors développé un style de portrait de plain-pied, en s'appuyant sur le style de Paul Véronèse, du Titien ainsi que de toiles que Rubens réalisa lorsqu'il vécut lui-même à Gênes.

En 1627, il retourna à Anvers pendant cinq ans où il peignit une grande quantité de chefs-d’œuvre. Personnage charmant, van Dyck savait charmer ses commanditaires et, comme Rubens, il était capable de se mêler aux milieux aristocratiques ce qui lui facilitait l'obtention de nouvelles commandes. Il réalisa des portraits plus affables et élégants encore que ceux de ses maîtres flamands, comme le portrait taille réelle d'un groupe de vingt-quatre conseillers municipaux de Bruxelles qui orna la chambre du conseil mais qui fut détruit en 16958. En outre, au cours de cette période, il commença également à produire de nombreuses œuvres religieuses, notamment de grands retables, et il se lança aussi dans la gravure.

Sa réputation parvint aux oreilles de Charles Ier d’Angleterre qui le rappela.

Œuvres imprimées
Article détaillé : Icones Principum Virorum.
Pieter Brueghel le Jeune, gravure de van Dyck, The Frick Collection

C'est sans doute après être revenu à Anvers de retour d'Italie que van Dyck a commencé son Iconographie, un ouvrage rassemblant des portraits d'éminents contemporains (hommes d'état, savants, artistes). Pour ce projet, Van Dyck a produit de nombreux dessins. Dix-huit portraits ont été gravé à l'eau-forte par Van-Dyck lui-même, tandis que la majorité des planches sont de la main de graveurs professionnels qui ont interprété les dessins du maître. Les planches de la main de Van-Dyck semblent avoir été mises dans le commerce qu'après sa mort, et les tirages des premiers états sont très rares18. Il a continué à compléter la série au moins jusqu'à son départ pour l'Angleterre, mais c'est sans doute à Londres qu'il fit réaliser celle d'Inigo Jones.

L'Iconologie fut un grand succès, mais c'est la seule fois que Van Dyck s'aventura dans la gravure car la réalisation de portraits peint payait sans doute mieux et qu'il était en outre très demandé. La grande qualité de l'ensemble est reconnue des historiens de l'art « La gravure de portraits existait à peine avant lui, et elle est soudainement apparue dans son travail au plus haut point qu'elle a jamais atteint dans l'art »19.

À sa mort, il existait quatre-vingt planches réalisées par d'autres, dont cinquante deux faites par des artistes, outre les dix-huit réalisées par van Dyck lui-même. Ces planches furent achetées par un éditeur et ont été utilisées pendant des siècles de sorte qu'elles finissaient par s'user ce qui impliquait d'en refaire périodiquement, ce qui explique que, à la fin du XVIIIe siècle, il y avait plus de deux cents planches de portraits qui ont d'ailleurs été rachetées par le musée du Louvre18.

L'iconographie de van Dyck fut assez influente comme modèle commercial de la reproduction de gravures. Sa collection de planches de dessins, maintenant oubliée, fut très populaire jusqu'à l'avènement de la photographie. Le style des gravures van Dyck, avec des lignes ouvertes et des points, contrastait remarquablement de celui d'autres grands graveurs de portraits de l'époque, comme Rembrandt, et eut un faible impact stylistique jusqu'à la fin du XIXe siècle, où il influença des artistes telles que James Whistler. L'historien d'art Hyatt Mayor écrivit à ce sujet :

« Les graveurs ont par conséquent étudié van Dyck car ils peuvent espérer se rapprocher de sa brillante authenticité, alors que personne ne peut espérer approcher la complexité des portraits de Rembrandt. »

JE RÉPONDS QUE TOUTE MATIÈRE POSSÈDE UN DOUBLE MAIS SON EMPREINTE DEMEURE UNIQUE: CES PROPOS SONT VALABLE POUR REMBRANDT ET VAN DYCK. NOTRE REGARD ET NOTRE OBSCURANTISME FASCINENT UNE TOILE COMME UNE FOI SE MUE DANS LA PENSÉE. CES MOTS QUI PORTENT LE POÈTE ET L'IMAGINAIRE DES COULEURS DANS CETTE RÉALITÉ QUE LE VIDE N'EST PAS LE RIEN.
TAY

L’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant1 chimique (un acide). L’artiste utilisant l’eau-forte est appelé aquafortiste. À l’origine, l’eau-forte était le nom donné à l’acide nitrique. « Cette appellation elle-même est celle de l’acide nitrique étendu d’eau : l’aqua-fortis des anciens alchimistes »2. Aujourd’hui, l’acide nitrique est remplacé par des mordants moins toxiques, tels le perchlorure de fer.

L’eau-forte est un procédé de taille indirecte (par morsure du métal par un acide), par opposition à la taille directe (à l’aide d’outils, tels burin ou pointe sèche). « En un sens général, l’eau-forte, qui est à la fois le procédé, la gravure sur métal et l’estampe obtenue par cette gravure, s’oppose aux autres procédés de taille-douce (ou gravure en creux), exécutés aux outils (burin, pointe sèche, manière noire). »

Parmi les différents procédés d’eaux-fortes, on trouve l’aquatinte, la gravure au lavis ou la manière de crayon. Toutes désignent une technique de gravure où l’image est creusée sur une plaque de métal à l’aide d’un acide. Elles diffèrent en revanche par les outils ou vernis à graver utilisés. Le principe est simple : sur la plaque de métal préalablement recouverte d’un vernis à graver, l’artiste dessine son motif à la pointe métallique. La plaque est ensuite placée dans un bain d’acide qui « mord » les zones à découvert et laisse intactes les parties protégées. Après nettoyage du vernis, la plaque est encrée et mise sous presse.

« Eau forte » désignait originellement l'acide nitrique, alors employé par les graveurs dans la réalisation des plaques de cuivre gravées, ou plutôt oxydées par cette substance. Par la suite, la technique, de même que les œuvres produites par cette technique, sont appelées du même nom. Aujourd'hui, le terme d'eau-forte ne désigne plus que la technique de gravure et les œuvres produites.

Elle est rapidement employée dès le Moyen Âge par les orfèvres arabes, en Espagne et à Damas. Dès le début du XVe siècle, Daniel Hopfer, armurier, aurait été celui qui a appliqué cette technique dans le domaine de l’image imprimée.
Femme baignant ses pieds (1513), considérée comme la première eau-forte datée de l'histoire4.

De grands graveurs, comme Urs Graf (1485-1527, actif à Zurich et à Bâle) dès 1513, et Albrecht Dürer (Nuremberg, 1471-1528), en 1515, sont parmi les premiers à exploiter cette technique pour ses caractéristiques propres.

« À partir des années 1530, elle trouve sa véritable voie avec Francesco Mazzola (Parme, 1503-Casal Maggiore, 1540) dit Parmigianino ou Le Parmesan, qui s’empare de cette technique et en use avec un brio extraordinaire2. » L’eau-forte devient très rapidement le moyen d’expression favori des « peintres-graveurs ».

C'est grâce à Antonio da Trento que la technique fut utilisée par l’école de Fontainebleau[réf. nécessaire].

À l’origine, l’outil employé est une simple pointe, qui permet des effets graphiques proches de ceux de la plume. Cependant, cette technique connaît une importante transformation au début du XVIIe siècle, grâce à trois innovations majeures dues à Jacques Callot (Nancy, 1592-1635), graveur lorrain formé en Italie. Celui-ci découvre la possibilité d’utiliser l’« échoppe », outil proche du burin, présentant un profil triangulaire, qui permet des effets de variation dans la grosseur du trait et, donc, l’usage des pleins et des déliés. Les possibilités graphiques s’en trouvent multipliées. Il abandonne également le vernis mou, utilisé jusque-là, qui ne permettait pas au graveur de poser la main sur la plaque. Il lui substitue un vernis dur, utilisé par les luthiers, qui donne ainsi une facilité d’exécution réellement analogue à celle du dessin. De plus, il met au point un procédé de morsure dite « à bains multiples », c'est-à-dire qu’il a l’idée de protéger certaines parties de la plaque après une première morsure, avant de la plonger à nouveau dans le bain corrosif. Cela lui permet de jouer sur l’épaisseur et la profondeur des tailles et de varier ainsi la ligne avec une grande précision.

Il ouvre ainsi la voie à un nouveau terrain d’expérimentation : Abraham Bosse (Tours, 1602-Paris, 1676), grâce à l’emploi d’un vernis plus mou, permet à l’eau-forte de rivaliser avec le travail des burinistes. Celui-ci est tout d’abord l’auteur du Traité des manières de graver en taille douce sur l’airain par le moyen des eaux fortes et des vernis durs et mols, publié en 1645, premier manuel pratique et théorique sur l’eau-forte. Il tente par ce biais de faire admettre la gravure comme art majeur, au même titre que la peinture, la sculpture ou l’architecture. Quelques années plus tard, en 1648, lorsque l’Académie royale de peinture et de sculpture est créée en France, il est le premier graveur à y être accepté et à y dispenser des cours au même titre que l’enseignement du dessin, de l’anatomie et de la théorie de l'art. Sous son impulsion, l’Édit de Saint-Jean de Luz, en 1660, consacre la gravure comme art libre. L’eau-forte et toutes les autres techniques de l’estampe sont désormais considérées comme un art à part entière, propre à rivaliser avec la peinture de chevalet et les autres arts figuratifs.

Rembrandt (Leyde, 1606-Amsterdam, 1669) exploite la technique de l’eau-forte au maximum de ses possibilités, en adoptant la technique des bains multiples. Il s’intéresse au processus d’impression en testant divers types de papiers, d’encre et de techniques d’encrage. Au XVIIe siècle, Claude Gellée, Ruysdael et Van Ostade utilisent l’eau-forte pour leurs gravures de paysages. Au siècle suivant, Gabriel de Saint-Aubin pousse la technique au paroxysme de ses moyens. Le Piranèse, dans ses Prisons, utilise l’eau-forte pour renforcer l’atmosphère étrange des bâtiments. N’oublions pas Watteau, Boucher et Lorenzo Tiepolo.

Au XVIe siècle, Hercules Seghers, des Pays-Bas, grave surtout des paysages montagneux désolés. Anne Claude Philippe de Tubières, comte de Caylus, au XVIIe siècle, en France, est un archéologue et un graveur de talent, membre honoraire de l’Académie royale de peinture et de sculpture. En Espagne, au XVIIIe siècle, Goya offre la première réalisation d'une série d'estampes de caricatures avec Los Caprichos.

Aux XIXe et XXe siècles, de grands noms de la peinture se sont adonnés aux plaisirs de l’eau-forte : Pissarro, Degas, Paul Renouard, Besnard, Matisse, Picasso et Gabriel Belgeonne.

Gravure de peintre par excellence, l’eau-forte a contribué à donner à l’estampe ses lettres de noblesse.
Technique
Matrice préparée à l’eau-forte par Albrecht Dürer au XVIe siècle.

Dans ce procédé de gravure en taille-douce (comme la gravure au burin ou à la pointe sèche), le motif est gravé en creux et l'encre va au fond des tailles.

La plaque de métal, généralement du cuivre, plus résistante aux nombreuses impressions, ou de zinc, plus malléable, est recouverte sur la face qui sera gravée, d’un vernis à graver (dur ou mou) résistant à la solution utilisée pour mordre et recouverte sur son dos, soit également d'un vernis, soit d'un film protecteur également résistant à cette solution.

Le graveur exécute son dessin à l’aide de différents outils, avec lesquels il retire le vernis aux endroits qui contiendront l'encre lors de l'impression. Le vernis doit être retiré en fines striures afin d'éviter les « crevés », des grandes zones sans vernis qui ne pourront pas retenir efficacement l'encre, lors de l'encrage de la plaque.

La plaque est ensuite plongée dans la solution mordante, adaptée au métal, comme un acide, de façon à creuser les zones dégagées. Le bain utilisé est plus ou moins dilué et le temps de morsure plus ou moins long, selon la profondeur de taille que l’on veut obtenir. On peut également jouer sur le choix du « mordant », afin d’obtenir des attaques plus ou moins franches, voire parvenir à certains effets : l’utilisation de fleur de soufre en suspension permet par exemple d’obtenir, par une attaque diffuse et peu profonde (punctiforme), des effets de brume.

Le vernis est ensuite retiré avec un solvant de type white spirit et la plaque encrée. L'encre doit être étalée sur l'ensemble de la plaque, et bien pénétrer dans les fentes. L’excès d'encre est soigneusement retiré en frottant délicatement et parallèlement à la plaque avec de la tarlatane, afin de laisser de l'encre dans les entailles, mais de dégager celle présente sur les surfaces planes, non creusées, de la plaque. Certains utilisent également du papier journal, puis du papier de soie. La plaque est recouverte d'une feuille de papier gravure préalablement humidifiée, recouverte de langes et passée sous presse. Les rouleaux de la presse à taille-douce vont appuyer fermement sur la feuille et permettre ainsi le transfert de l’encre. Le résultat final est inversé par rapport à l’image gravée sur la plaque.

Le procédé à l'eau-forte n’est donc pas seulement mécanique, mais aussi chimique. Le geste le rapproche de la technique du dessin, ce qui n’est pas le cas des techniques sèches. L’eau-forte a l’avantage d’être bien plus facile à mettre en œuvre que le burin, qui nécessite une formation longue. Surtout, elle permet une plus grande rapidité d’exécution.

La plaque peut être également retravaillée au burin ou à la pointe sèche, mêlant ainsi plusieurs techniques.

En cas de repentir, le graveur peut repolir sa plaque, ou la gratter, à l’aide du grattoir, du brunissoir ou d’abrasifs (acide).
Notes et références

↑ Substance attaquant le métal.
↑ a, b et c André Béguin, Dictionnaire technique de l’estampe, op. cit.
↑ « Technique de gravure à l'eau forte », vidéo explicative sur le site henry-biabaud.guidarts.com [archive].
↑ Hors texte 26, dans E. S. Lumsden, The Art of Etching, Courier Corporation, 2012, p. 169.

Bibliographie

A. Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, Bruxelles (1977), 2e édition 1998, 346 p. (ISBN 978-2903319021).
A. Bosse, Traité des manières de gravure en taille-douce, Paris, 1645.
M. Lalane, Traité de la gravure à l’eau-forte, Paris, 1866.
Maria Cristina Paoluzzi, La Gravure, Solar, 2004, 191 p. (ISBN 978-2263037290).
S. Renouard de Bussière, « Les subtilités de Rembrandt aquafortiste », Dossier de l’art, no 129, 2006, p. 40-51.
K. Robert, Traité pratique de la gravure à l’eau-forte, Paris, 1928.
R. Savoie, L’Eau-forte en couleurs, Montréal, 1972.
Michel Terrapon, L’Eau-forte, Genève, Bonvent, coll. « Les métiers de l’art », 1975.

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Eau-forte, sur Wikimedia Commons

Maître d'art

MOSAÏQUE DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

http://le-rien-la-nudite.forumactif.com/t142-antoine-van-dyck-et-l-eau-forte#648
http://orkhidion-velamen.forumactif.com/t144-antoine-van-dyck-et-l-eau-forte#677
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’ANTARCTIQUE, HUBBLE, EDWIN, CHALLENGER ET NAO VICTORIA.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: