Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   Sam 21 Avr à 2:52

Une enfance au Soleil

Roland Garros est né le 6 octobre 1888 rue de l’Arsenal (rebaptisée depuis « rue Roland-Garros ») à Saint-Denis de La Réunion. Sa famille est depuis longtemps établie dans l’île, avec des origines de Toulouse du côté paternel et de Lorient (via Pondichéry) du côté de sa mère née Clara Faure. Il n’a que quatre ans quand son père Georges Garros décide de partir avec sa famille en Cochinchine. Georges Garros ouvre à Saïgon un cabinet d’avocat pour s’occuper notamment des affaires commerciales de ses amis commerçants vietnamiens. Sa mère Clara enseigne au futur pilote le b.a.- ba, mais lorsqu’il atteint en 1900 le cycle secondaire, ses parents sont contraints, en l’absence de lycée dans le pays, de l’envoyer seul en métropole pour y entreprendre ses « humanités ». À cette époque, la traversée maritime dure près de deux mois entre Saïgon et Marseille. Dès ce moment, et jusqu’à la fin de sa vie, Roland Garros mène une vie pratiquement autonome, seul face à ses responsabilités.

Mais à peine débarqué à Paris, au collège Stanislas où ses parents l’ont inscrit en 6e R1, le garçonnet de douze ans est foudroyé par une grave pneumonie et, sans attendre l’avis des parents trop lointains, la direction du collège décide de l’envoyer à l'autre collège Stanislas à Cannes.
Un sportif accompli
Roland Garros vers 1910 au volant d'une Bugatti Type 18.

Il y retrouve le Soleil et le sport, notamment le cyclisme, qui lui feront recouvrer la santé. Comme l’a écrit son ami l’écrivain et journaliste Jacques Mortane, « la petite Reine a réussi là où la Faculté a échoué ». Ils seront champions interscolaires de cyclisme en 1906, sous le pseudonyme de « Danlor », anagramme de son prénom, afin que son père n’en soit pas averti… C’est lui aussi qui mènera à la victoire l’équipe de football du Lycée Masséna de Nice. Sa scolarité, sans être brillante, sera néanmoins soutenue : il rattrapera sans trop de peine l’année scolaire perdue pendant sa pneumonie. Au milieu de quelques prix obtenus par le collégien, on trouve un premier prix de piano, dénotant une attirance certaine pour la musique.

Il gagne Paris pour l'année de Terminale en Philo, qu’il prépare au lycée Janson-de-Sailly, où il se liera d’amitié avec Jean Bielovucic, un jeune Péruvien qui, comme lui, se fera un nom dans l’aviation. Puis il réussit son entrée à HEC Paris, dont il sortira dans la promotion 1908 qui porte désormais son nom. Émile Lesieur, son ami et condisciple d’HEC, international de rugby à XV, le parrainera lors de son adhésion au Stade français, où il est inscrit dans la section rugby. Et, s’il pratique un peu le tennis, ce n’est, réellement, qu’en amateur.

À peine son diplôme empoché, il se fait embaucher par la firme Automobiles Grégoire. En même temps qu’à la pratique du commerce, il s’initie rapidement à la mécanique et au sport automobile, qui ne sont pas enseignés à HEC. Il ne tarde pas à vouloir voler de ses propres ailes. Son père, qui voulait faire de lui un avocat, lui a coupé les vivres. Avec l’aide financière du père d’un autre condisciple d’HEC, Jacques Quellennec (ingénieur qui participe à la construction du canal de Suez), le voilà à vingt-et-un ans chef d’entreprise et agent de Grégoire dans la boutique qu’il a ouverte au pied de l’Arc de triomphe de l'Étoile à l’enseigne « Roland Garros automobiles – voiturettes de sport », sise au 6 avenue de la Grande-Armée. Il conçoit à cette époque une voiture tubulaire avec le « baquet » Grégoire, un châssis sur lequel on a fixé deux sièges. Il peut quitter sa chambre de bonne du 10, rue des Acacias pour un appartement au 3e étage du 7 de la rue Lalo dans le 16e arrondissement de Paris.

Roland Garros est un aviateur français, lieutenant pilote lors de la Première Guerre mondiale, né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de La Réunion et mort dans un combat aérien le 5 octobre 1918 à Vouziers (Ardennes)2. Il a reçu son brevet de pilotage à l'aérodrome de Cholet en métropole française.

Sa célébrité est d'abord venue de ses exploits sportifs en avion, et surtout de la toute première traversée de la mer Méditerranée, qu'il effectue le 23 septembre 1913 à bord d'un monoplan.

Aujourd'hui, son nom reste associé au tournoi des Internationaux de France de tennis, car il se déroule dans le stade qui porte son nom depuis sa construction en 1928.

La naissance d’une passion

En vacances d'été en 1909 à Sapicourt près de Reims, chez l’oncle de son ami Quellennec, il va assister à la « Grande Semaine d’Aviation de la Champagne » du 22 au 29 août. C'est une révélation pour lui : il sera aviateur7.

Les bénéfices de son commerce automobile lui permettent de commander aussitôt au Salon de locomotion aérienne au palais de la Découverte la moins chère des machines volantes de l’époque, une Demoiselle Santos-Dumont (7 500 francs contre 30 000 à 40 000 pour un Blériot XI). L'appareil est fragile et dangereux à cause de son train d'atterrissage fragile qui se brise, ce qui vaut à la Demoiselle d'être surnommée la « tueuse d'homme ». Il n’y a pas encore d’école de pilotage : il apprendra tout seul, avec la collaboration d’un autre « Demoiselliste », le Suisse Edmond Audemars qu’il a rencontré sur le terrain d’Issy-les-Moulineaux que d’aucuns considèrent déjà comme le « berceau de l’aviation »8.

Il n’a même pas obtenu son brevet de pilote aviateur qu’il est embauché pour les cérémonies du 14 juillet 1910 par le Comité Permanent des Fêtes de Cholet, où il obtient le 19 juillet son Brevet de l’Aéro-Club de France, le no 147, sur l'aérodrome de Cholet, qui porte désormais son nom. Et il totalise à peine plus de trois heures de vol lorsqu’il est engagé par l’industriel américain Hart O. Berg pour le meeting du Belmont Park à New York. Sa frêle « Demoiselle » et celle de son ami Audemars vont côtoyer les puissants Blériot XI, les Antoinette et autres Wright et Curtiss, sans bien sûr tenter de rivaliser avec eux.

À l’hôtel Astor où il est descendu, il a retrouvé son ami américain d’origine franco-canadienne John Moisant, rencontré sur le terrain d'Issy. Celui-ci organise avec son frère Alfred une tournée d’exhibitions aériennes à travers les États-Unis. Le jeune homme n’a aucune hésitation quand John lui propose de venir voler au sein du Moisant Circus, où le rejoindront Audemars, René Simon et René Barrier. Pour le garçon de 22 ans, c’est l’occasion inespérée de pouvoir voler tous les jours et ainsi d’affiner sa pratique de la boussole et du pilotage par tous les temps. Le train "Cirque Moisant" traversera une bonne partie des États-Unis, puis le Mexique et enfin Cuba et vaudra à R. Garros le surnom de « cloud kisser » (« l'embrasseur de nuages ») dans les nombreux meetings d’aviation de l’époque9.
Homme de record et précurseur en Amérique du Sud

De retour en France en mai 1911, R. Garros participe aux trois grandes épreuves de l’année, la course d'aviation Paris-Madrid, le Paris-Rome et le Circuit européen. Malgré ses indéniables qualités de pilote, il se fera à chaque fois coiffer au poteau et les journalistes, ironiquement méchants, le surnommeront « l’Éternel Second ».

Il ne tardera pas à prendre sa revanche. Il est ensuite engagé pour un meeting sur le terrain de Champirol situé sur les communes de Villars (Loire) et Saint-Priest-en-Jarez à proximité de Saint-Étienne, où il retrouve, entre autres vedettes de l’aviation, l’ami « Bielo » devenu son « frère d’armes ». Mais surtout, il y fait la connaissance de Charles Voisin et de son amie, la baronne de Laroche. La sympathie passe tout de suite entre eux et Voisin, qui s’occupe déjà des affaires de Bielovucic, accepte de prendre en mains la carrière aéronautique de son nouvel ami. C’est lui qui prépare leur participation au 'meeting' du Mans et, tout de suite après, il va organiser le 1er record d'altitude que Garros arrachera avec 3 950 m au capitaine Félix, le 4 septembre 1911, en décollant de la plage de Cancale. Garros professe alors que les records d’altitude sont les plus utiles pour le développement de l’aviation car les appareils qu’on est obligé de construire pour eux sont les plus « sûrs », les « moins dangereux », les plus « capables de rendre des services ». Ce premier record le place désormais parmi les meilleurs, il est sollicité de toutes parts. À Marseille notamment, où il va renouer ses relations avec son père grâce à la médiation de leur ami commun Jean Ajalbert. Au parc Borély, plus de 100 000 spectateurs enthousiastes assisteront à ses évolutions aériennes, aux côtés de Jules Védrines, l’autre vedette du spectacle10.

Puis l’industriel américain Willis Mc Cormick, créateur de la Queen’s Aviation Company limited, l’engage, avec René Barrier, Edmond Audemars et Charles Voisin, pour une grande tournée en Amérique du Sud11. Avec son Blériot XI, Garros sera le premier à effectuer la traversée aérienne de la baie de Rio de Janeiro, à survoler la forêt tropicale, à prendre des photos aériennes en relief à l’aide de son Vérascope Richard. Il est le premier à voler de São Paulo à Santos en emportant symboliquement un petit sac postal et c’est de concert avec son ami Eduardo Chaves, l’un des futurs créateurs de l’aviation civile brésilienne, qu’il fait triomphalement le vol de retour Santos-São Paulo.

C’est aussi à Rio, à l’issue d’une démonstration publique, qu’il est abordé par le major Paiva Meira, chef de la Commission militaire du Brésil, et le lieutenant Ricardo Kirk : avec eux, il va organiser une semaine d’aviation destinée aux militaires, donnant le baptême de l’air à de nombreux jeunes officiers qui vont constituer le noyau de la future armée de l’air brésilienne. Le lieutenant Kirk, considéré au Brésil comme le père de l’aviation militaire, fait partie de ceux-ci et il commandera, dès le mois de septembre, la délégation des jeunes officiers brésiliens venus à Étampes passer leurs brevets de pilotes. Le sien portera le numéro 1089. À ce titre, Roland Garros peut être considéré comme l’initiateur de l’aviation militaire brésilienne.

En Argentine, l’aviateur laissera dans la mémoire populaire un nom respecté que beaucoup n’hésiteront pas à associer plus tard à celui de cet autre grand aviateur français, « l’archange » Jean Mermoz.
Circuit d’Anjou, records de Houlgate et Tunis, raid Tunis-Rome

Mais c’est à Angers que Garros va obtenir son premier très grand succès. Le Grand Prix de l’Aéroclub de France doit couronner le vainqueur du circuit d’Anjou : il s’agit d’accomplir sept fois et en deux jours, le dimanche 16 et le lundi 17 juin 1912, le triangle Angers-Cholet-Saumur, soit un peu plus de 1 100 kilomètres. R. Garros, qui se présente avec son Blériot 50 ch personnel (il a depuis longtemps mis un point d’honneur à ne voler que sur ses propres machines), est opposé aux trente-trois meilleurs pilotes du monde, soutenus par tous les moyens possibles des firmes industrielles les plus puissantes du monde. Si quelques courageux ont pris leur envol malgré le vent et la tempête, Garros restera bientôt le seul en l’air avec le jeune Brindejonc des Moulinais qui, malheureusement pour lui, franchira la ligne d’arrivée en dehors du temps réglementaire. Roland Garros est donc le seul à terminer les épreuves du premier et du deuxième jour. Les journalistes ne l’appellent plus désormais que « le champion des champions ».

Il le confirme au premier meeting de Vienne où, tous prix cumulés, il reçoit 21 000 couronnes, la somme la plus importante attribuée à un Français, Audemars se contentant de 7 500 couronnes. Il ne s’endort pas sur ses lauriers et, tout de suite après ces brillantes victoires, il va de nouveau obtenir avec son Blériot le record d’altitude, à Houlgate où son ami l’industriel Émile Dubonnet (brevet de pilote no 47) lui a offert l’hospitalité dans sa somptueuse villa. Avec un appareil du même type que celui utilisé l’année précédente à Cancale, c’est près d’un kilomètre qu’il gagne en hauteur : le voilà à 4 950 mètres.

Mais après ces brillants succès, il connaît le malheur de perdre son ami Charles Voisin qui se tue dans un accident de voiture. Surmontant une dure période de désarroi, il a la chance, à ce moment-là, que Raymond Saulnier et Léon Morane prennent contact avec lui et il va devenir pilote d’essai de la toute jeune firme Morane-Saulnier.

Son record de Houlgate n’ayant pas tenu plus de quinze jours, il décide de le reconquérir. Avec, cette fois-ci, le Morane-Saulnier type H (en) de Georges Legagneux, le nouveau recordman, à qui il l’achète sur ses propres deniers. Après quelques essais infructueux marqués de nombreux capotages sur le terrain des Milles, près d'Aix-en-Provence, il décide de se rendre à Tunis où le climat lui paraît plus favorable. C’est là qu’il obtient son troisième record, homologué par l’Aéroclub de France à 5 610 mètres10.

D’après le contrat qui le lie désormais à la maison Morane-Saulnier, il reste « un exploit » sur les deux qu’il devait. Il opte pour un raid Tunis-Rome (du 18 décembre 1912 au 23 décembre 1912 en trois étapes : Tunis-Trapani, 320 kilomètres; Trapani-Santa-Eufemia, 400 kilomètres; Santa-Eufemia-Rome, 438 kilomètres)12,13, qui lui permet, par son vol Tunis-Trapani, d’être en décembre 1912 le premier à relier par les airs deux continents, l’Afrique et l’Europe. Il se réjouit aussi d’être « le premier à survoler le Vésuve » et l’accueil chaleureux que lui réservent à Rome les autorités, ses amis de l’Aeroclub d’Italie et la foule enthousiaste compense la déception de sa deuxième place l’année précédente lors du Paris-Rome qui a vu la victoire d’André Beaumont.
Première traversée aérienne de la mer Méditerranée
Tombe de Roland Garros à Vouziers.

Parallèlement, R. Garros est devenu en quelque sorte le conseiller technique de Raymond Saulnier, dont le traité Équilibre, centrage et classification des aéroplanes continue depuis trois ans à faire autorité chez les avionneurs. Celui-ci signe, dans Le Figaro, conjointement avec Léon Morane, un article dans lequel tous deux exposent et défendent ardemment les théories de R. Garros sur « l’excédent de puissance » et la « qualité du vol ».

Au printemps 1913, Garros part en vacances sur la Côte d’Azur retrouver, avec sa compagne Marcelle Gorge, les décors de son adolescence. Mais il ne peut s’empêcher de participer à la coupe que son ami Jacques Schneider (voir Coupe Schneider), le commissaire de son premier record d’altitude, vient de créer pour les hydravions. Il n’en tire que la satisfaction d’avoir pu tenir tête avec un modeste moteur de 60 ch à des appareils beaucoup plus puissants.

R. Garros a entre temps reçu son prix de l’Académie des sports pour l'année 1912 (prix Henri Deutsch de la Meurthe). Le 15 juin, il participe pour la deuxième fois avec succès au deuxième meeting de Vienne. Le 2 juillet, il va, avec Audemars, Léon Morane et Eugène Gilbert, accueillir à Compiègne Brindejonc des Moulinais rentrant de son « circuit des capitales » : les cinq Morane font route de concert vers la capitale, formant ainsi, selon l’historien Edmond Petit, « ce qui doit être le premier vol de groupe à cinq de l’histoire ».

R. Garros a aussi fait, à Molsheim, la connaissance du prestigieux constructeur d’automobiles Ettore Bugatti. Les deux hommes se sont très vite entendus. R. Garros a tout de suite commandé une Bugatti 5 litres type 18, la seule voiture pouvant moralement porter le nom de « Roland-Garros » puisque c’est Bugatti lui-même qui l’a ainsi baptisée (il n’en sera fabriqué que sept exemplaires, celle de Garros, numéro de châssis 474, a survécu au Royaume-Uni sous le nom de « Black Bess »). Elle lui est livrée le 18 septembre 1913. Il a déjà projeté en secret de réaliser la traversée de la Méditerranée en juillet ou en août mais le vent est au sud et la mer est démontée. Au matin du dimanche 21 septembre 1913, un coup de téléphone de son mécanicien Hue lui apprend qu'une embellie s'installe sur la Méditerranée et que le vent a tourné. Le 22 septembre, il arrive à Saint-Raphaël dans un train en provenance de Paris14.

Et le 23 septembre 1913, Roland Garros passe à la postérité pour avoir réussi la première traversée aérienne de la Méditerranée en 7 heures et 53 minutes évoluant à une vitesse moyenne de 101 kilomètres à l'heure. Son amie Marcelle est la seule femme et la seule civile présente sur le terrain du Centre d’aviation de la Base d'aéronautique navale de Fréjus-Saint Raphaël d’où il prend l’air15. Jean Cocteau, qui écrira plus tard sur Roland Garros le long poème intitulé Le Cap de Bonne Espérance y évoque la « jeune femme au manteau de skunks ». Le monoplan Morane-Saulnier, équipé d'un moteur Gnome de 80 chevaux et d'une hélice Chauvière décolle à 5 h 47, alourdi de 200 litres d’essence et de 60 L d’huile de ricin. Garros part à la boussole, avec un moteur qui subit deux pannes et perd une pièce, au large de la Corse et au-dessus de la Sardaigne. Il lui reste 5 litres d'essence quand il se pose à Bizerte à 13 h 40 après avoir parcouru quelque 780 kilomètres16,17.

À Marseille, puis à Paris, l’aviateur est accueilli en triomphe. Il faut dire qu’après cet exploit, le vainqueur de la Méditerranée devient la coqueluche de la France et du tout-Paris. J. Cocteau qui, comme l’a dit Jean-Jacques Kihm, l’un des meilleurs connaisseurs du poète, « avait une véritable passion d’être l’ami des gens les plus célèbres de son temps », a réussi à se faire présenter au héros de la Méditerranée, qui l’emmènera plusieurs fois en avion faire de l'acrobatie aérienne. Il lui dédiera son poème Le Cap de Bonne-Espérance18.

Tous ses pairs les plus prestigieux félicitent l’aviateur de son exploit et déjà la presse évoque les premières lignes aériennes, qui ne verront réellement le jour qu’après la guerre. Les 39 km de la traversée de la Manche ne datent que de quatre ans. Il faut attendre six ans et une guerre pour la première traversée aérienne de l’Atlantique, le 15 juin 1919, par les Britanniques Alcock et Brown (bien avant celle de Lindbergh).

R. Garros est à l’origine, avec Jacques Mortane qui en assure le secrétariat général, de l’association qu’ils appellent tout simplement « Le Groupe », réunissant une quinzaine de vedettes de l’aviation. Ce Groupe a, entre autres vocations, de venir en aide aux veuves et orphelins de leurs camarades aviateurs ayant trouvé la mort et ils sont déjà nombreux à avoir payé leur tribut à leur passion. Pour récolter des fonds, il leur suffit d’organiser 'meetings' et exhibitions. Ainsi, ils sont quatorze le 14 juin 1914, à présenter, en dehors des patronages officiels, leur première réalisation, la « Journée des Aviateurs » à Juvisy.
Le dernier meeting de Vienne
Statue de Roland Garros par Étienne Forestier au Barachois, à Saint-Denis de La Réunion.

C’est en octobre 1913, à Côme, au cours du Circuit des Lacs italiens, que R. Garros a rencontré l’Allemand Hellmuth Hirth (en), pilote émérite et alors directeur technique des Albatros Werke (en) à Johannisthal. Ils vont se revoir peu après à Èze, dans la villa de la Grande-Duchesse Anastasie de Mecklembourg-Schwerin, la plus ardente admiratrice de Garros qui n’est autre que la belle-mère du Kronprinz Guillaume lui-même.

Les deux hommes se retrouvent en juin 1914 à Aspern pour le troisième et dernier 'meeting' de Vienne qui est marqué par deux événements tragiques. C’est d’abord la première des grandes catastrophes aériennes du monde : un dirigeable militaire autrichien de type M III en mission photographique est heurté en vol par un Farman. Les deux appareils sont précipités au sol face au champ d’Aspern, causant la mort des neuf officiers. Les aviateurs français organisent un cortège aérien pour saluer ces « frères d’armes » ; tous leurs appareils crêpés de noir, dont le Morane N que R. Garros présente pour la première fois en public, passent l’un derrière l’autre à la verticale du lieu de la catastrophe, faisant aux victimes de magnifiques funérailles aériennes.

Puis survient l’autre drame, l’historique assassinat à Sarajevo de l'archiduc François-Ferdinand, mais personne n’imagine encore la guerre si proche. R. Garros propose à H. Hirth de venir visiter les usines Morane-Saulnier. En retour, H. Hirth l’invite, ainsi que Raymond Saulnier, pour une visite tournante des usines aéronautiques allemandes. C’est à Berlin que les bruits de guerre vont le surprendre. Au volant de sa Bugatti, en compagnie de son mécano Jules Hue, Garros parvient juste avant sa fermeture à franchir la frontière allemande.
Première mise au point des tirs à travers l'hélice
Morane-Saulnier type N équipé du dispositif de tir à travers le champ de l'hélice, mis au point par Roland Garros.

La Première Guerre mondiale le fait naturellement pilote de guerre. Alors que, né dans une colonie, il ne doit aucun service militaire, il s’engage comme simple soldat dès le 2 août 1914 pour la durée de la guerre. D’abord affecté à l’escadrille Morane-Saulnier MS23, il participe à de nombreuses missions d’observation, de reconnaissance, de lâchages d’obus empennés en guise de bombes, de combats avec un observateur armé d’une carabine ou d’un mousqueton. Au début des hostilités, les pilotes ennemis se font des signes amicaux lorsqu'ils se rencontrent. Par la suite, ils se tirent dessus soit au fusil, soit au revolver mais cet armement en vol est peu efficace. Une mitrailleuse le serait plus mais au début de la guerre, elle est trop lourde pour la frêle structure faite de bois et d'acier léger19.

Son ami Raymond Saulnier parvient à le faire affecter au CRP (le camp retranché de Paris) dans le but de mettre au point le tir à travers le champ de l’hélice (système que l’ingénieur a imaginé pour remplacer le tir synchronisé pour lequel il a déposé un brevet en avril). Il s’agit simplement de blinder chaque pale de l’hélice à l’aide d'une pièce métallique triangulaire déviant les balles. Dès novembre 1914, Garros sera le premier spécialiste à définir dans un rapport au GQG l'avion de chasse monoplace tel qu'il sera utilisé dans tous les pays du monde au cours des décennies à venir et il achève en janvier 1915 la mise au point du tout premier chasseur monoplace de l'histoire, armé d’une mitrailleuse tirant dans l’axe de l’avion à travers le champ de rotation de l'hélice20. Afin que les pales de l'hélice ne soient pas traversées par les projectiles, elles sont équipées, aux endroits vulnérables, de déflecteurs de balles (plaques d'acier qui rejettent les projectiles en dehors du champ de l'hélice) mais les balles peuvent revenir par ricochet et traverser l'avion ou le pilote21.

Il retourne alors au front, affecté à la MS26, et son dispositif de tir adapté sur un Morane-Saulnier type L « Parasol » lui permet d'obtenir, début avril 1915, trois victoires consécutives en quinze jours : pour l’ensemble des forces alliées, ce sont les 4e, 5e et 6e victoires aériennes et, en outre, les premières remportées par un homme seul aux commandes d’un monoplace. Curieusement, pour les autorités militaires françaises, ces résultats ne seront pas suffisants pour apprécier l’efficacité de cette technique.
Prisonnier de guerre

Le 18 avril 1915, le sous-lieutenant Garros est en mission au-dessus de la Belgique. Touché par une balle de la DCA allemande, son avion connaît des problèmes de carburant et il est obligé d'atterrir à Hulste, en territoire belge occupé. Il est fait prisonnier avant d'avoir pu mettre le feu à son avion.

Son système est aussitôt étudié par Anthony Fokker qui tentera de le copier. Après des échecs répétés, les ingénieurs Heinrich Lübber, Curt Heber et Leimberger auront recours à un système complètement différent, basé sur un brevet de 1913, rendant la mitrailleuse complètement synchrone avec l'hélice. Le système Fokker équipera en premier le Fokker E III avec lequel l’aviation allemande va dominer les airs jusqu’au milieu de l'année 1916, jusqu'à ce que le système Fokker soit copié par les alliés.

Comme toutes les fortes têtes, R. Garros sera soumis à une surveillance privilégiée et déplacé d’un camp à un autre (Küstrin, Trèves, Gnadenfrei, Magdeburg, Burg et de nouveau Magdeburg), car il faut l’empêcher d’avoir le temps de réunir les conditions d’une évasion. Après de nombreuses et infructueuses tentatives : tunnel, par la mer ou même en avion (mission pour laquelle Jules Védrines lui-même s’est porté volontaire), R. Garros ne parvient à s'évader qu’au bout de trois ans, le 15 février 1918, en compagnie du lieutenant Anselme Marchal.

En effet, à la fin 1917, Roland Garros est transféré au camp de Magdebourg où il retrouve un prisonnier qui parle un très bon allemand : Anselme Marchal. Avec l'aide de compagnons, les deux hommes se confectionnent alors, grossièrement, des uniformes d'officier allemand. Puis, vêtus de la sorte, sous le couvert de la pénombre et du ton irascible d'Anselme, ils passent les quatre sentinelles. Enfin sortis du camp, ils prennent des habits civils et commence pour eux un long périple à travers l'Allemagne avant d'arriver en Hollande, puis en Angleterre et enfin en France22.

À ce sujet, on peut souligner que, si le cinéaste Jean Renoir a bénéficié du témoignage du futur général Armand Pinsard, ancien compagnon de R. Garros à la MS23, fait prisonnier puis évadé tout comme lui, il s’est nécessairement inspiré du récit de la captivité de R. Garros donné par Jean Ajalbert dans La Passion de Roland Garros ou Jean des Vallières dans Kavalier Scharnhorst pour camper dans La Grande Illusion le personnage de Boëldieu. Car ce n’est certainement pas pure coïncidence si son compagnon dans le film porte le nom de « Maréchal ».
Les derniers moments d’une très courte vie
Le Miroir fête les aviateurs Roland Garros et René Fonck.

Ces trois ans de captivité ont sérieusement dégradé sa santé, particulièrement sa vue : sa myopie latente devenue très gênante l’oblige à aller clandestinement se faire faire des lunettes pour pouvoir continuer à piloter.

Clemenceau a vainement tenté de garder Garros comme conseiller auprès de l’État-Major, mais « le Tigre » doit s’incliner devant la volonté obstinée de l’aviateur : celui-ci veut retourner au combat, un peu comme s’il considérait sa captivité comme une faute coupable. L’évadé a entre temps été élevé au grade d’officier de la Légion d'honneur23, sans difficulté cette fois-ci, car pour le ruban de chevalier, le président Poincaré lui-même avait dû intervenir contre de fortes oppositions pour qu’il soit attribué au vainqueur de la Méditerranée.

Après une convalescence et un circuit complet de remise à niveau (les appareils et les méthodes de combat aérien ont complètement changé en trois ans), il est affecté à son ancienne MS26 devenue la SPA26 puisque désormais équipée de SPAD XIII. Elle fait partie, avec les trois autres escadrilles de Cigognes, du Groupe de Combat no 12 (GC12). À force de ténacité, Roland Garros parvient à retrouver l’aisance de son pilotage. L’escadrille quitte Nancy pour le terrain de la Noblette, en Champagne.

Bien que n’aimant pas l’atmosphère de « l’arrière » qu’il a côtoyée à contrecœur en 1914 alors qu’il travaillait à la mise au point du « tir à travers l’hélice », il vient régulièrement en permission de la Noblette à Paris. Marcelle n’y est pas, elle suit une longue convalescence à Billère, dans les Pyrénées. Hormis Audemars, qui, de nationalité suisse, ne peut participer aux combats et doit se contenter d’assurer la livraison des appareils neufs et qui occupe toujours le 4e étage du 7 rue Lalo, tous ses amis ont disparu à la guerre ou bien sont toujours au front. Si bien qu’il se retrouve souvent chez son amie la pianiste d’origine polonaise Misia Edwards (Misia née Godebska, la future Misia Sert), avec qui il partage l’amour pour la musique de Chopin. L’ancienne élève de Gabriel Fauré jouera pour lui des soirées entières quand ce n’est pas Roland Garros, dont le talent musical s’est affirmé depuis Nice, qui est lui-même l’interprète de leur compositeur favori. Un soir de septembre, Isadora Duncan qui fait partie des nombreux invités du salon de Misia, demande à Roland Garros de se mettre au piano et de jouer du Chopin. Il s’exécute et Isadora se met à danser. Comme elle le racontera elle-même dans son autobiographie My Life, alors qu’il la raccompagne à son hôtel, elle dansera encore pour lui place de la Concorde au cours d’une alerte aérienne, tandis que « lui, écrit-elle, assis sur la margelle d’une fontaine, m’applaudissait, ses yeux noirs mélancoliques brillant du feu des fusées qui tombaient et explosaient non loin de nous. (…) Peu après, l’Ange des Héros l’a saisi et l’a transporté ailleurs. »

Le 2 octobre 1918, Roland Garros remportait sa quatrième et dernière victoire. La veille de ses 30 ans, le 5 octobre, à l’issue d’un combat contre des Fokker D.VII, son SPAD explosait en l’air avant de s’écraser sur le territoire de la commune de Saint-Morel, dans les Ardennes, non loin de Vouziers où il est enterré. En 2013, la Poste française émet un timbre en son honneur.
Le souvenir de Roland Garros
Un nom lié au tennis

Le nom de Roland Garros est généralement associé au tennis. En effet, Roland Garros avait adhéré à la section rugby du Stade français en 1906, avec le parrainage de son condisciple d'HEC et athlète Émile Lesieur , et c’est ce dernier qui, en 1927, devenu président de la prestigieuse association, exigea fermement que l’on donnât le nom de son ami au stade de tennis parisien qu’il fallait construire pour accueillir les épreuves de la coupe Davis ramenée en France par les « Mousquetaires ». Dixit le compte-rendu : « je ne sortirai pas un sou de mes caisses si on ne donne pas à ce stade le nom de mon ami Garros. »
Autres hommages

Toutefois, plusieurs associations et institutions s’efforcent de sauvegarder la mémoire du vainqueur de la Méditerranée et de l’inventeur de l’avion de chasse monoplace.

À Vouziers, où repose sa dépouille, l’ARGAT (Association Roland Garros de l’Aviation au Tennis), fondée en 1986 par Yvon Carles, s’est donné pour but d'entretenir le souvenir de l’aviateur mort pour la France sur le territoire de la commune. Outre l’entretien de sa tombe, l’ARGAT organise tous les ans une cérémonie à Saint-Morel où son SPAD s’est écrasé, le 5 octobre 1918, ainsi qu’au cimetière de Vouziers.
À Cholet, l’Aérienne du Choletais, fondée par Philippe Renaudet, est parvenue à convaincre la municipalité de donner à son aérodrome le nom de « Roland-Garros », puisque c’est sur ce terrain que Garros a obtenu, le 19 juillet 1910, le Brevet de Pilote de l’Aéro-Club de France no 147. On peut voir sur le terrain d'aviation une stèle à la mémoire de Roland Garros. À l'occasion de son centenaire en 1988, un timbre philatélique d'une valeur de 2 F a été émis, ainsi que trois flammes philatéliques : l'une datée du 10-11 septembre 1988 - 49 Cholet, une autre datée du 2 juillet 1988 - 974 St Denis - la troisième, du 28 juillet 1988, de St Denis de la Réunion.
À Fréjus, d’où il s’est envolé le 23 septembre 1913 pour la Tunisie, un colloque et une exposition ont été organisés en 2003 pour le 90e anniversaire de la traversée de la Méditerranée. Un monument surmonté d’un buste de Garros est érigé.
L’Aéro-Club et la ville de Cagliari en Sardaigne entretiennent son nom.
À Tunis, le monument de Fréjus - accueil du vol 1989 – accueil du vol 2003.
À Nice, existe le collège Roland-Garros.
À Paris :
En 1928 une voie nouvelle a été ouverte dans le 20e arrondissement sous le nom de square Roland-Garros, dans un quartier où de nombreuses rues portent le nom de pionniers de l’aéronautique.
En 1988, sous l’impulsion du ministre délégué chargé des Transports Jacques Douffiagues et sous la direction d’un Comité du Centenaire présidé par Joseph Blond, Président honoraire de l’Aéro-Club de France, sa naissance a été largement commémorée (voir la pièce de dix francs Roland Garros), avec de nombreuses manifestations, au palais de Chaillot, à la Mairie de Neuilly, avec une course aérienne Le Bourget-La Réunion baptisée « Route de la Vanille », ainsi qu’une fête aérienne sur l’ancienne base de Séchault près de Vouziers. À cette occasion, Philippe Chatrier, président de la FIT et de la FFT, inaugura dans l’enceinte du stade qui porte son nom un marbre célébrant la mémoire de Roland Garros. Depuis, le « Tenniseum », construit sur le même site et quelquefois appelé à tort « musée de Roland Garros », rend bien hommage à un grand aviateur dont il a plaqué l’effigie sur toute la hauteur d’un panneau. Il ne s’agit pourtant pas de R. Garros, mais de Charles Lindbergh. Sur l’ensemble du très long texte déroulé sur les murs, huit lignes sont tout de même consacrées à l’aviateur français, dont quatre pour minutieusement expliquer que le prénom de « Roland » s’écrit avec un "L", non 2.
En 2008, quelques anciens de HEC, en collaboration avec d’anciens élèves de l’École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (SUPAERO), ont décidé de célébrer le centenaire de la sortie de leur école de Roland Garros, au sein de la promotion 1908.
À La Réunion :
La statue d’Étienne Forestier le représentant appuyé sur une hélice s’élève sur la place du Barachois à Saint-Denis et la rue de l’Arsenal, où il est né, a été rebaptisée « rue Roland-Garros ».
L’aéroport principal à Gillot Sainte-Marie porte son nom
ainsi que l’aéro-club Roland-Garros (il y a même un avion qui porte ses initiales F-OPRG).
Sur la base aérienne 181 Lieutenant Roland Garros à Sainte-Marie, une statue de Roland Garros, œuvre du sculpteur réunionnais Marco Ah-Kiem et faite d’après une photo prise lors du Paris-Rome en 1911, a été inaugurée le 16 juin 2008 au cours d'une semaine aéronautique en hommage au premier créole volant.
Le lycée Roland-Garros du Tampon porte son nom.
L'aviateur est sur une pièce de 10 € en argent éditée en 2012 par la Monnaie de Paris, pour la collection « Les Euros des Régions » afin de représenter La Réunion, sa région natale.
En 1914, peu après le début de la Première Guerre mondiale, le poète futuriste Ilia Zdanevitch écrivit un poème mi-zaoum mi-onomatopéique en hommage aux exploits de Roland Garros. Ce poème, retrouvé à Tbilissi en octobre 1989, a été publié en 2000 en russe et en français (dans une traduction de Régis Gayraud) par les éditions Clémence Hiver (in Carnets de l'Iliazd-Club no 5).
Le 22 septembre 2013, à l'occasion du centième anniversaire de la traversée de la Méditerranée, l'association Replic'Air renouvelle la traversée sur une réplique exacte bien que de construction récente, en un temps très similaire (7 h 44 min).
Deux médailles commémoratives du centenaire de la première traversée aérienne de la mer Méditerranée par Roland Garros, avec des graphismes similaires, ont été créées par Georges G. Page (déjà auteur de la « Médaille des Anciens des Forces Françaises en Allemagne » à la Monnaie de Paris) : On y voit Roland Garros, les côtes de France et de Tunisie, la Corse, la Sardaigne, l'avion de l'exploit décollant de Fréjus, un cerf-volant à l'origine de bien des vocations aéronautiques et un autre avion piloté par Roland Garros, avec la cocarde française, équipé d'une mitrailleuse rappelant l'invention du tir à travers l'hélice due à ce célèbre aviateur français mort en combat aérien. Ces médailles sont au module de 50 mm en bronze florentin, en série limitée à compte d'auteur, déposées à l'I.N.P.I. et la Bibliothèque nationale de France.

BIOGRAPHIE DE
Y'BECCA
ET
DE WIKIPÉDIA...
HOMMAGE DU CITOYEN TIGNARD YANIS...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   Sam 21 Avr à 3:55


Title From science to services
Released: 20/04/2018
Length 00:04:30
Language English
Footage Type TV Exchanges
Copyright ESA
Description

ESA will soon launch the Sentinel-3B Earth observation satellite to join its twin, Sentinel-3A, in orbit. The Sentineol-3 mission is part of Europe’s Copernicus environmental monitoring programme. The Sentinel missions are central to Copernicus, which offers a set of key information services for a wide range of practical applications. Data from the Sentinels are also free of charge and open to users worldwide. This video highlights a few examples of how Sentinel-3 is used for research into our oceans.

http://www.esa.int/spaceinvideos/Videos/2018/04/From_science_to_services

Hero Southwest pilot speaks out: 'We were simply doing our jobs'

The Southwest Airlines pilot and first officer who safely made an emergency landing at a Pennsylvania airport Tuesday after one of the plane's engines blew mid-flight said their heroic actions were them "simply doing our jobs."

"As Captain and First Officer of the Crew of five who worked to serve our Customers aboard Flight 1380 yesterday, we all feel we were simply doing our jobs," Captain Tammie Jo Shults and First Officer Darren Ellisor wrote in a statement.

Please see below a statement from the Captain and First Officer of Flight 1380. pic.twitter.com/RjoCpucGGS
— Southwest Airlines (@SouthwestAir) April 19, 2018

"Our hearts are heavy. On behalf of the entire Crew, we appreciate the outpouring of support from the public and our coworkers as we all reflect on one family's profound loss," the duo continued, adding they interviewed with investigators on Wednesday.

Shults, 56, and Ellisor said they won't be partaking in any interviews, and "ask that the public and the media respect our focus."

FORMER ACE NAVY PILOT ID'D AS HERO WHO LANDED DAMAGED SOUTHWEST FLIGHT

The pair is credited with managing to safely land a Boeing 737 at the Philadelphia International Airport on Tuesday after the jet's left engine exploded in mid-air over Pennsylvania.
56-year-old Tammie Jo Shults is a former Navy pilot. Video
Passengers praise Southwest pilot after emergency landing

Shults was quickly hailed a hero as reports of her emergency call to air traffic controllers began to circulate following the incident. One of the first female fighter pilots in the U.S. military, Shults' calm demeanor and "nerves of steel" earned her the praise of being an American "hero."

National Transportation Safety Board Chairman Robert Sumwalt told reporters at a news conference Wednesday that the jet's pilots "seemed very calm and assured of what they were doing," and said Shults and Ellisor "behaved in a manner that their training would prepare them for."

"My hat is off to them," Sumwalt said.

SOUTHWEST AIRLINES FLIGHT HEROES DESPERATELY TRIED TO SAVE MOM

One of Flight 1380's passengers, Alfred Tumlinson, told The Associated Press that everything Shults, Ellisor and the crew did "was immaculate."

"They were so professional in what they did to get us on the ground," Tumlinson said. "She has nerves of steel. That lady, I applaud her. I’m going to send her a Christmas card — I’m going to tell you that — with a gift certificate for getting me on the ground. She was awesome."
Former Navy pilot Lea Gabrielle provides insight into the pilot's emergency landing. Video
Pilot praised by passengers for Southwest emergency

Shults' brother-in-law, Gary Shults, shared similar sentiments -- calling the pilot "a formidable woman, as sharp as a tack."

“My brother says she’s the best pilot he knows. She’s a very caring, giving person who takes care of lots of people," Gary Shults said.

Passengers said Shults walked through the aisle and talked with them to make sure they were OK after the plane touched down.

Southwest Airlines said in a statement the company was "devastated" by Tuesday's event, which left passenger Jennifer Riordan, a mother of two, dead.

Nicole Darrah covers breaking and trending news for FoxNews.com. Follow her on Twitter @nicoledarrah.

http://www.foxnews.com/us/2018/04/18/hero-southwest-pilot-speaks-out-were-simply-doing-our-jobs.html

Children's Health

Some say that military children serve alongside their service member parent(s). We recognize the important role military children play in helping our soldiers achieve their mission by contributing to the strength of the military family. Specifically, we will look at the various programs the MHS has to improve the health and fitness of military children.

Learn more about your child's health coverage on the TRICARE Website. Some hot topics include:

Applied Behavior Analysis
Eye Exams
Immunizations
Newborn Care
Special Needs
Well-Child Care

Stages of Life

Having a Baby
Going to College
Children Becoming Adults

Resources for Military Children

In support of military children, the DoD partners with outside organizations to address the needs of military families and children worldwide.
Military Kids Connect

For children and youth ages 6-17
Offers resources for children to help with all aspects of military life.
Learn more about Military Kids Connect »
Follow Military Kids Connect on Facebook, Twitter and Instagram.

Find military culture educator in-service training materials on the T2Health Website.
Sesame Street for Military Families

Offers resources to help preschool-aged children and families communicate during times of uncertainty
Includes a free bilingual website and mobile apps
Learn More About Sesame Street for Military Families »

Family Resilience Kits

Offers materials designed to:

Educate family members on how to cope with the stress of deployment
Recognize signs and symptoms of mental health problems
Reconnect with children and access behavioral health services provided by the DoD or VA
Learn More About Family Resilience Kits »

https://health.mil/Military-Health-Topics/Operation-Live-Well/Preventive-Health/Childrens-Health

Lee Marvin I was born under a Wandering Star...
https://www.youtube.com/watch?v=NTymtAbaG08

la liberté est un concept qui désigne la possibilité d'action ou de mouvement.
En mécanique par exemple, on parle de degrés de liberté pour comptabiliser les mouvements possibles d'une pièce.

Pour le sens commun, la liberté s'oppose à la notion d'enfermement ou de séquestration. Une personne qui vient de sortir de prison est dite libre. Le sens originel du mot liberté est d'ailleurs assez proche : l'homme libre est celui qui n'a pas le statut d'esclave.

En philosophie, en sociologie, en droit et en politique, la liberté est une notion majeure : elle marque l'aptitude des individus à exercer leur volonté avec — selon l'orientation politique des discours tenus — la mise en avant de nuances dont aucune n'épuise le sens intégral :

formulation négative : où l'on pointe l'absence de soumission, de servitude, de contrainte, qu'elles soient exercées par d'autres individus (comme pour l'esclavage), ou par la société (c'est-à-dire par la Loi).
formulation positive : où l'on affirme l'autonomie et la spontanéité du sujet rationnel ; les comportements humains volontaires se fondent sur la liberté et sont qualifiés de libres.
formulation relative : différents adages font ressortir l'équilibre à trouver dans une alternative, visant notamment à rendre la liberté compatible avec des principes de philosophie politique tels que l'égalité et la justice. Ainsi : La « liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui » (art. 4 de la Déclaration des droits de l'homme), ce qui implique la possibilité de « faire tout ce qui n'est point interdit, comme ne pas faire ce qui n'est point obligatoire » (art. 5), la « liberté de dire ou de faire ce qui n'est pas contraire à l'ordre public ou à la morale publique » (droit administratif) ou encore « La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres » (peut-être inspiré par John Stuart Mill)1. Dans une telle formulation, la liberté est étroitement liée au concept de droit, allant jusqu'à confondre les deux notions.

Cette notion renvoie à une double réflexion :

d'une part sur la liberté en tant que questionnement sur la capacité de choisir et de faire ,
d'autre part comme questionnement sur l'exercice concret de ce pouvoir de choisir et de faire.

Dans la mesure où ces deux perspectives se recoupent de diverses manières, leur chevauchement peut provoquer des erreurs d'interprétation dans les analyses et la confusion dans les débats. Il faut donc prendre soin de distinguer les différents sens de ce mot.

ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.

SENTIMENTS ET MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   Lun 23 Avr à 3:42

*Pour bénéficier de la gratuité dans les musées, munissez-vous de votre carte d'invalidité ou notification AAH.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 18 h il y a 18 heures  
BONSOIR. JE SUIS EN SUPPOSITION DE GESTION ET LES CHIFFRES SONT SUR LE FIL MAIS D'UNE NATURE QUI PORTE SUR LA CROISSANCE. JE PARLE DE MA POSITION. JE SUIS MALGRÉ TOUT TRISTE SUR CERTAINES DÉCISIONS POLITIQUES SUR LE SERVICE PUBLIC.
TAY

J'AI POURTANT PRIS LE PAS ET JE DÉCIDE LE TEMPS AGIR. L'ÂGE DE RETRAITE ÉVOLUE SELON LES ÉPOQUES ET LE SERVICE PUBLIC ARRIVE À SURVIVRE CAR DES GENS CROIENT EN SES FONCTIONS FONDATRICES DE LA NATURE FRANÇAISE DANS LE SYSTÈME D'EXPLOITATION.
TAY

LE TEMPS AGIT ET JE DÉCIDE. LE SERVICE PUBLIC ÉVOLUE ET JE CICATRICE. LES TRIBUNS S'EXCLAMENT ET JE RÉTORQUE. FONDATEUR DE LA FORME, JE REGARDE LES MOUVEMENTS ÉVOLUER DANS LE PARAMÈTRE DU PARAÎTRE: JE PLEURE RÉELLEMENT POUR LES VICTIMES LIÉES À LA PARODIE DU PLAIRE.
TAY

JE NE CHERCHE PAS LE REFUGE ET JE LAISSE MON REFLET DANS LA NATURE. MON CORPS ET MON ESPRIT RETOURNE DANS LA CAVERNE DE PLATON OU LA SOCIÉTÉ. LA RÉALITÉ ÉCHAPPE À LA RESPONSABILITÉ ET CELLE-CI CHERCHE À LA RATTRAPER EN LUI DISANT QUE LE REMORD N'EST PAS LE PROPRE DU VIVANT.
TAY

LE PEUPLE N'EST PAS UNE FAMILIARITÉ OU LE CONTEXTE DE SE RETROUVER À TABLE: L'ENTREPRISE A LE RESPECT DE L'EXISTENCE POUR TROUVER UN CERCLE DE SAVOIR MAIS DES POLITIQUES CONFONDENT LES ÉLÉMENTS POUR S'AFFRANCHIR DE LA RESPONSABILITÉ MORALE QU'ILS DOIVENT OFFRIR À LA SOCIÉTÉ.
TAY

LA POLITIQUE N'EST PAS LE SOCLE DE LA SOCIÉTÉ CAR L'ÉTAT EST LE PILIER DE L'EXISTENCE D'ÊTRE, D'ÉTHIQUE ET D'ÉTABLIR: LES ANARCHISTES NE HAÏSSENT PAS LES STRUCTURES SPATIALES DE L'HUMANITÉ; ILS REJETTENT CEUX QUI SE SERVENT DE LA MORALE POUR ÉTABLIR LA DICTATURE.
TAY

SUR LA RIVE DU FLEUVE, LA RAISON SE FAIT EN UNE RIVIÈRE ET LA RÉALITÉ DEVIENT LA SOURCE OÙ LE SOUFFLE SE FAIT ENTENDRE À LA SURVIE. L'HORIZON EST CE LIEU D'IMAGINATION OÙ LE TERME D'IMMORTALITÉ SE CONFOND AVEC LA CONSCIENCE DE DÉCLINAISON.
TAY

LE PERSONNAGE ENTENDS LA DÉCLINAISON DU PEUPLE ET LA RÉALITÉ PRÉTEND À L'IMMORTALITÉ CROYANT EN L'INFINITÉ DE LA NATURE; LA NEIGE FONDS, L'EAU SE BOIT ET L'ÉQUILIBRE S'ÉVAPORE TOUT COMME CE PROVERBE: POUSSIÈRE, TU REDEVIENDRA POUSSIÈRE.
TAY

JÉRUSALEM, PYONGYANG, DAMAS ET AILLEURS: IL Y A DES MOTS QUI RÉSONNENT DANS LE COEUR COMME LES MOTS ABREUVENT L'ÉCHO DES MONTAGNES: LE CRI ET LE GÉMISSEMENT SONT DES PAROLES DANS LE VERBE DE L'ÉTERNEL: LE VENT HURLE ET LA MÈRE DÉÇOIT.
TAY

DANS LE CONTEXTE DU JOURDAIN, LA JOURNÉE EST LA DESTINÉE DU JOURNAL: LE COEUR EST UN CONTEXTE ET LE POUSSIÈRE DEVIENT UN MOUVEMENT. L'ASPECT QUI EST INVISIBLE PEUT ALORS DEVENIR APPARENT POUR CELUI QUI DISTINGUE LES ÉVÉNEMENTS ET LA MATIÈRE.
TAY

LA FÉMINITÉ EST UNE NATURE AUQUEL IL FAUT DISTINGUER DES PARAMÈTRES TOUT COMME ILS EXISTENT DANS LE MASCULIN: LE MALHEUR ET LE MASSACRE SONT LIÉS À DES CONVOITISES DE TERRITOIRES ET D'APPARTENANCES SUR LA NATURE ET LA PERSONNE AUTANT CHEZ LA FEMME QUE DANS L'HOMME.
TAY

MILLAS: LE PETIT TEDDY ET LA MAMAN SANDRA. CETTE FEMME MÉRITE ET DOIT AVOIR DES RÉPONSES. CEUX QUI PORTENT DES RESPONSABILITÉS DANS CE DRAME ET QUI DÉTOURNENT LES TÉMOIGNAGES NE SONT PAS DIGNE DE LA FONCTION PUBLIQUE AUQUEL JE CROIS: L'ÉTHIQUE D'EXISTENCE ET DE FONCTION.
TAY

DANS LA RUE DES ÉCOLES, IL Y A UNE DAME QUI S'APPELLE BRIGITTE FORMISANO. NOS ENFANTS CHÉRIS RACONTENT L'HISTOIRE DU VIEIL BOXEUR, PIERRE TIGNARD ET DE LA DAME: L'ÉCOLE MOLIÈRE DE LA RUE SAINTE LUCIE. CETTE DAME QUE J'AI AIMÉ TOUT COMME MON BEAU PÈRE, GUY BABAU.
TAY

L'EXISTENCE DE L'EXÉCUTIF NE REPOSE PAS SUR UN COUPLE MAIS SUR LE CARACTÈRE DE L'ÉTAT ET DE CES FONCTIONNAIRES QUI SONT AUX SERVICES DU PEUPLE ET DE LA RESPONSABILITÉ RÉPUBLICAINE. LE CHEF D'ÉTAT DOIT HONNEUR AUX SERVICES PUBLICS QUI DOIVENT RESPECTER LA JUSTICE RÉPUBLICAINE.
TAY

LE CHANT DE LA LUNE EXERCE SA PENSÉE SUR LES MOTS DU CHAOS, SES MOUVEMENTS ENTRAÎNENT LES ROUTES DU TARTARE ET LES FLUIDES RÉVÈLENT LES GUIDES DE LA MESURE: LA NATURE DANS SA DOUCE NAÏVETÉ REGARDE LA CHANCE ET LA NUIT ENTRAÎNANT LE TRIOMPHE DU COMPORTEMENT.
TAY

L'INSOMNIE N'EST PAS L'INFINI CAR ELLE EST SON SOUFFLE. DANS LE SOMMEIL, L'UNIVERS RESPIRE DE SA RESPONSABILITÉ ET SON SAVOIR FAIT NAÎTRE LES MOUVEMENTS DES RÉALITÉS: L'OCÉAN SE FAIT DANS L'ORTHOGRAPHE DE L'OMBRE ET LE REFLET SUINTE LA NOTE, AINSI EST LA NOTION DE NATURE.
TAY

ELLE EST LA TUMULTUEUSE HISTOIRE DE LA NATURE: LOI DE LA MATIÈRE SUR LA MASSE DANS LES POUSSIÈRES, UN SOLFÈGE DE MUSIQUE ENTRE LES ATOMES OU UN SILENCE, UNE NOTION DE SOUFFLE DANS LE TEMPS ET UNE TRACE DE SOURCE DANS LE SOUVENIR: TEL EST LE SENTIMENT DE LA RÉSONANCE ORBITALE.
TAY

LA LUNE SCINTILLE LES ACTES DE LA LUMIÈRE ET PORTE L'IMPACT DES MOUVEMENTS. DANS LE CIEL, LE CADRE DU MONDE MONTRE LES MOUVEMENTS DANS LEURS PROPRES PENSÉES. L'ORIENT BRULE SUR CES ORIGINES ET L'OCCIDENT PLEURE SES DESSINS: LE DESSEIN EST LA PENSÉE DU DESTIN ET DES DÉSERTS.
TAY

DANS LA SOURCE, LA SOCIÉTÉ DÉVORE LA SOUPE DE LA NATURE. LA NEIGE PLEURE SON SAVOIR ET LE CIEL SE TRANSFORME. LE TEMPS MONTRE LE TERME ET L'ÉTHIQUE RASSURE LES INNOCENTS. JE SAVOURE L'ÉCLIPTIQUE ET LA RÉACTION DE LIBERTÉ DU DEVENIR L'EMPORTERA SUR LE DÉCLIN DU REPAS.
TAY

L'EVOLUTION DE LA RÉSONANCE ORBITALE: LE SOUFFLE DES NUAGES INSPIRA LES INSTANTS AGRICOLES, INDUSTRIELLES DANS LA VIE. LE CIEL MONTRA QUE DANS L'INFINI, LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LE SENTIMENT SOUFFLE SUR LE SECOURISME OÙ L'INTERVENTION SE FAIT DANS L'ÉTHIQUE.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION: VOILÀ MA FORMULE SCIENTIFIQUE DU BIG BANG. CELA PEUT PARAÎTRE ÊTRE PRÉTENTIEUX POUR UN JEUNE HOMME QUI A TRÈS PEU D'ÉTUDES MAIS, LES POÈTES ONT UTILISÉ LES PROSES DES MOTS POUR DÉCRYPTER LES MOUVEMENTS DE L'UNIVERS ET DE L'INFINI.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CELA EST UNE MASSE ET LE ZÉRO N'EST PAS L'ORIGINE POURTANT IL EST L'ÉLÉMENT PRINCIPAL DE L'ÉMOTION DE LA FORMULE. LA NATURE EST L'ÉVAPORATION OÙ LE ZÉRO POSSÈDE UN SENTIMENT D'UNIVERS: JE CONNAIS LA RÉPONSE TARDIVE OU LE CRI DU NÉNUPHAR.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CET ATTRAIT D'ESPACE N'EST PAS L'ATTRAIT DU.JEUNE PRÉSIDENT ET DE SA FEMME QUI SAVOURE LE DEVOIR DE CITOYEN COMME UNE DIVINE COMÉDIE ROMANTIQUE DE LA VIE SUR TERRE. IL N'Y A PAS DE QUOTIDIEN, IL Y A LE RÊVE ÉVEILLÉ OU L'INSOMNIE.
TAY

DANS SON ROMAN, PHILIP K DICK MONTRE COMMENT UN SAGE PEUT ÊTRE UN GRAND ARCHITECTE EN REGARDANT UN COUPLE D'AMOUREUX S'AIMAIENT EN SE RENDANT COUPABLE D'AVOIR UNE FORME D'INSOUCIANCE SUR LA RÉALITÉ PAR DES MORALES GROSSIÈRES SUR LES MOTS ET LES ACTES.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CETTE IMAGE VIENT DE MES RÊVES SUR LA BOMBE ATOMIQUE. CES PHÉNOMÈNES QUI SE RETROUVENT DANS LES ÉCLAIRS, DANS L'ÉCHO DES MONTAGNES, DANS LES TRACES D'AVIONS ET DANS LES CIRCONSTANCES DE MOUVEMENTS DE NUAGES OU DANS LE AILLEURS.
TAY

L'ÉTHIQUE VEUT QUE NOUS AYONS UNE ÉMOTION MAIS CERTAINS S'AMUSENT À DIRE QUE LA POLITIQUE S'EST ÊTRE RIGIDE COMME UNE MARIONNETTE AFIN DE SAVOIR REBONDIR SUR LES JOIES ET LES TRISTESSES DU PEUPLE. ALORS CÉSAR N'EST PLUS ET AUGUSTE EST NÉ. DIT CICÉRON.
ÉCRIT PAR TAY

J'AI UNE PROFONDE TRISTESSE DE LA POLITIQUE FRANÇAISE QUI SE COMPORTE EN AUGUSTE LAISSANT AGRIPPA FAIRE LA BASSE BESOGNE POUR SE DÉROBER DE MARC ANTOINE ET DE CICÉRON. AGRIPPA S'EST L'EUROPE QUI CHERCHE LA CLAMEUR PLUS QUE LA NOTORIÉTÉ: DONALD TRUMP L'A TRÈS BIEN COMPRIS.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LA TRANSPIRATION EST LA TRANSCENDANCE QUI S'EST DÉVELOPPÉE DANS L'ÉVAPORATION. CHAQUE MASSE PRODUIT SON FLUIDE, LA TRANSPIRATION EST DONC DANS L'ÉTUDE DE LA TRANSFORMATION: UN PRINCIPE D'INFINI DANS LA NATURE.
TAY

POLICE LA COATIE: LE SOMMEIL EST UNE SCIENCE MAIS VIVRE À DEUX OU AVEC SES PARENTS, C'EST PLUS COMPLIQUÉ QUE LA VIE EN COMMUNAUTÉ MÊME SI LA COMMUNICATION EST AUSSI SOURDE QU'ENTRE LE SOURIRE ET LE SILENCE: LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION.
TAY

MA TRIBUNE CONTRE L'ANTISÉMITISME: LES POÈTES ONT PARLÉ DE L'UNIVERS PAR DES MOTS, LA RÉSISTANCE EN A FAIT AINSI AVEC LA LIBERTÉ. Y'BECCA. TAY https://www.youtube.com/watch?v=r32ICXQb9ak&sns=tw … via @YouTube

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ. DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE. JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON COEUR NE COMPRENDS PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

DANS L'UNIVERS, IL Y A DES MILLIONS DE MOMENTS CONSTITUANT UNE INFINITÉ DE MOUVEMENTS. ÉBLOUI PAR CES PHÉNOMÈNES COMME QUAND JE SUIS DANS CE PONT ET AU DESSUS DE L'ÎLE AVEC LES MOUETTES ET LES CORBEAUX S'AMUSANT À JOUER AUTOUR DE LA NATURE.
TAY

DANS CE PONT N'EST PAS FRANÇAIS SAUF QUE LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION: OUI, UN NOUVEAU SENS PEUT ENTRER DANS L'ACTION ENTRE "SUR ET DANS" AU FAIT DE L'ACTION SUR LE PONT. JE PRENDS À TÉMOIN Mr BERNARD PIVOT ET SES OMBRES SUR CE NOUVEAU LANGAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE.
TAY

LE CHIFFRE EST LA NOTION DE LA NOTORIÉTÉ POUR CEUX QUI VEULENT VOYAGER ET RÉUSSIR. LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION DÉMONTRE L'ESPACE ET LA DEMEURE DANS CE QU'ON APPELLE LE RIEN OU LE CHAOS. CETTE IMAGE DE ZÉRO PEUT RAPPELER LE CHANT DU CYCLONE DANS SON EXISTENCE.
TAY

LA SOCIÉTÉ DIPLOMATIQUE EST UNE GRANDE FAMILLE OÙ CHACUN DÉPOSE SA ROSE SUR UNE TOMBE CORRESPONDANT À UNE HISTOIRE DU PANTHÉON MONDIALE MAIS COMME TOUTE FAMILLE, IL Y A UNE DIVISION SUR LES DOMAINES DE DIRE SUR LA DIVERGENCE.
TAY

LA DIVERGENCE EST FINALEMENT DANS LE PROPRE DE LA NATURE MAIS LE MONDE DIPLOMATIQUE A TOUJOURS CETTE NÉCESSITÉ DE LA DÉCRIRE COMME ÊTRE UNE RUPTURE À L'ÉQUILIBRE DE L'EXISTENCE. L'ESPÉRANCE EST UNE DIVERGENCE CAR IL Y A LE NORD ET LE SUD DANS L'EST ET L'OUEST.
TAY

DANS LE PARAMÈTRE DE SURVIVRE, IL Y A L'INTÉRÊT À VIVRE: JE N'AI PAS D'ENFANTS MAIS IL ME SEMBLERAI INJUSTE DE NE PAS LUI MONTRER LES INFINITÉS DE L'ESPÉRANCE QUAND ON POSSÈDE LE SENS DE LA PERSÉVÉRANCE ET DE L'ÉTHIQUE TEL UN LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES.
TAY

QUE FAIT LE LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES, EH BIEN, LE CHIFFRE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. UNE IMAGE TRIBALE DE LA VIE QUI MONTRE CE QUE L'UNIVERS NOUS RÉSERVE SUR TERRE ET DANS L'INFINI DE L'ESPACE: LES INFINITÉS DE L'EXISTENCE.
TAY

SENTIMENTS ET PROVERBES
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

Paula Cole est une chanteuse et pianiste américaine née le 5 avril 1968
à Rockport, petite ville du Massachusetts.
Elle écrit et compose tous ses morceaux.
Peter Gabriel, Shaking The Tree Live...
https://www.youtube.com/watch?v=4fCpVJGZjvQ
The Mermaid and the Satyr par Ferdinand Leeke, (1917.
TAY


Dernière édition par yanis la chouette le Lun 23 Avr à 9:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   Lun 23 Avr à 9:38

Cette « corne » de Licorne ou la « défense » du Narval
est aujourd'hui analysée comme un organe sensoriel,
dont les riches terminaisons nerveuses permettent à l'animal
de percevoir les différences de pression, de salinité, ou de température.
TAY

Mami Wata (ou Mamy Wata, Mami Watta ou Mama Wata) est une divinité aquatique du culte Africain Vodoun,
dont la pratique est répandue en Afrique de l'Ouest, du centre et du Sud, dans la diaspora
africaine, les Caraïbes, et dans certaines régions d'Amérique du Nord et du Sud.

Sommaire

1 Attributs
1.1 Eau
1.2 Promiscuité sexuelle
2 Culte
3 Nom
4 Œuvres de fiction faisant référence à Mami Wata
5 Annexes
5.1 Notes et références
5.2 Bibliographie
5.3 Liens externes

Attributs

Mami Wata est généralement décrite comme une femme extraordinaire, et très puissante4.

Elle est décrite comme une femme d'une grande beauté, aux cheveux noirs, bouclés ou crépus
qu'elle coiffe avec un peigne d'or. Elle a la peau noire, les yeux grands et brillants,
ses vêtements sont à la dernière mode et ses bijoux aveuglants.
Ces signes de richesse sont le signe de la nature dangereuse de Mami Wata.

Parfois elle est décrite sous les traits d'une sirène mi-femme mi-poisson ou mi-femme mi-serpent.

Un grand serpent (symbole de la divination et de la divinité) l'accompagne souvent. Il s'enroule autour d'elle en posant sa tête entre ses seins.
Eau

Selon les traditions des deux côtés de l'Atlantique, l'esprit enlève ses adeptes ou des gens au hasard alors qu'ils nagent ou qu'ils sont en bateau. Elle les emmène dans son royaume paradisiaque, qui peut être sous l'eau, dans le monde des esprits, ou les deux5. Si elle leur permet de partir, les voyageurs reviennent souvent dans des vêtements secs et avec une nouvelle intelligence spirituelle qui se reflète dans leur regard, souvent ils s'enrichissent, deviennent plus séduisants et plus faciles à vivre4.

Promiscuité sexuelle

Selon Bastian, l'association de Mami Wata à la promiscuité sexuelle et à la luxure est paradoxalement liée à la fidélité. Selon une tradition nigériane, les adeptes hommes peuvent rencontrer Mami Wata sous la forme d'une belle prostituée. Après l'acte sexuel, elle lui apparaît et lui demande la fidélité et le secret. S'il accepte, la fortune et la santé lui sont accordées, sinon, la ruine s'abat sur sa famille, ses finances et son travail.

Van Stipriaan5 rapporte d'autres histoires dans lesquelles des voyageurs (souvent des hommes) la rencontrent sur la rivière. Mami Wata est immanquablement à sa toilette, se coiffant les cheveux en se regardant dans un miroir. Quand elle remarque l'intrus, elle s'enfuit dans l'eau en laissant ses affaires derrière elle, dont le voyageur s'empare. Plus tard elle lui apparaît en rêve et lui demande la restitution de ses affaires et qu'il lui soit sexuellement fidèle. S'il accepte, la fortune lui est accordée, sinon il a le mauvais œil.

Culte

Son culte varie selon ses initiés, prêtres et adorateurs7, cependant des grandes lignes se dégagent. Des réunions peuvent avoir lieu, mais la déité est plus encline à des rapports individuels avec ses suiveurs. Elle a de nombreux prêtres et médiums en Afrique, en Amérique et aux Caraïbes, qui sont spécifiquement initiés.

Au Nigeria, ses adeptes portent des vêtements rouges et blancs, car ces couleurs représentent la nature double de Mami Wata : dans l'iconographie igbo, le rouge représente la mort, la destruction, la chaleur, la masculinité, la physicalité et le pouvoir alors que le blanc symbolise également la mort, mais aussi la beauté, la création, la féminité, le renouveau, la spiritualité, la translucidité, l'eau et la santé6. Les sanctuaires de Mami Wata peuvent être décorés de ces couleurs et avec des cloches, des sculptures, des icônes chrétiennes ou indiennes, des poupées, de l'encens et des restes de sacrifices précédents.

Le culte de Mami Wata consiste en des danses accompagnées de musique. Les adeptes dansent jusqu'à entrer en transe. Elle les possède alors et leur parle5. Les offrandes sont également importantes : elle préfère de la nourriture et de la boisson, de l'alcool, des objets odorants (pommade, poudre, encens, savon, etc.) ou des biens précieux comme les bijoux7. Les adorateurs modernes offrent couramment des biens manufacturés (Coca-Cola, bijoux de créateurs, etc.)5.
Nom

Le nom de cette déesse pourrait être une adaptation en pidgin de l'anglais mammy water, mais des étymologies purement africaines sont aussi possibles, oui car mamy en langue éwé veut dire « lèpre », et au Togo l'expression mami wata nè signifie que « la personne a la lèpre et que ses membres se sont transformés ». Par ailleurs, wa signifie « a fait » et ata, « la jambe ». Mami Wata est aussi appelée Iemanja dans la tradition du vaudou haïtien, un culte spécial lui est même consacré. C'est la (déesse) mère des Eaux, déesse crainte des Pêcheurs, elle symbolise aussi bien la mer nourricière que l'océan destructeur. Aussi au Ghana mami wata signifie :"dame eau" . Aussi là-bas il est considéré que mami wata à des adeptes .

En afrique de l'ouest Mami Wata veut dire mamui : fermer ; ata : jambe, c'est-à-dire fermer la jambe .

Mami Wata est avant tout une divinité éwé, dont le culte est très présent sur la côte atlantique du Togo (mais aussi au Nigeria, au Cameroun, au Congo-Brazzaville), où elle symbolise la puissance suprême (comme la déesse Durga du panthéon hindouiste symbolise la shakti).

On retrouve une divinité similaire dans le tjenbwa martiniquais et guadeloupéen sous le nom de 'Manman dlo', ce qui rapprocherait de l'adaptation anglaise ou pidgin de l'anglais.
Œuvres de fiction faisant référence à Mami Wata

Flora Nwapa : Mammywater, 1979, Enugu: Flora Nwapa Company, 1984, 47 pages avec illustrations (OCLC 14346311).
Véronique Tadjo : Mamy Wata et le monstre. Edicef / Hachette Livres (2000) (ISBN 978-2850699092)
Mamy Wata. Film nigérien de Moustapha Diop (1989).
Mami Watta (1998) est aussi le nom d'un film avec Akissi Delta.
Marc Trillard. - Les Mamiwatas. - Actes Sud, 2011.
Anselme Djeukam - Sibo et la petite Mami Wata - Jeunesse L’harmattan, 2011.
Ange Djoky, N'dimo au pays des Mami-Watas, 2016 (ISBN 978-2-343-09568-4)
Silvia Venegas et Juan Antonio Moreno, Les enfants de Mama Wata, L'Harmattan, 2010, (ISBN 9782296135215), vidéo, 55'
La mère des eaux de Rod Marty. Éditions Scrinéo, 2017. (ISBN 978-2367405032)

Une sirène (en grec ancien σειρήν / seirến1, en latin siren) est une créature légendaire mi-femme mi-poisson, issue du folklore médiéval et scandinave.

Il ne faut pas confondre la sirène du folklore, traitée dans le présent article, et la sirène de la mythologie grecque, mi-femme mi-oiseau.

Les sirènes dans la tradition scandinave
Sirène médiévale sculptée, collégiale de Candes-Saint-Martin, XIIIe siècle

Pour les Scandinaves, la sirène est un monstre redoutable appelé Margygr (la « géante de mer »). L’œuvre norvégienne le Konungs skuggsjá (en) (Miroir royal en vieux norrois) la décrit comme une avenante créature ressemblant à « une femme en haut de la ceinture, car ce monstre avait de gros mamelons sur la poitrine, comme une femme, de longs bras et une longue chevelure, et son cou et sa tête étaient en tout formés comme un être humain ». Ce monstre paraissait grand, avec un visage terrible, un front pointu, des yeux larges, une grande bouche et des joues ridées.

Au VIIe siècle, le moine anglais Aldhelm de Sherborne les décrit comme des vierges à queue de poisson couverte d’écailles. Ces deux représentations vont cohabiter jusqu’au XVe siècle où les sirènes volantes laissent définitivement la place à une jolie femme aux longs cheveux et à queue de poisson. À cette époque, le naturaliste allemand Johannes de Cuba les fait vivre dans des gouffres au fond des mers. « On les trouve souvent dans les mers et parfois dans les rivières », dit de son côté l’écrivain flamand Jacob Van Maerlant.

Notons que les anglophones appellent siren, les sirènes antiques (mi-femmes, mi-oiseaux), et mermaid, les sirènes scandinaves (avec une queue de poisson).
The Land Baby, œuvre de John Collier

D’illustres navigateurs ont dit avoir rencontré des sirènes : Christophe Colomb, en 1493, en aurait vu trois près des côtes de Saint-Domingue, « mais elles n’étaient pas aussi belles qu’on les décrit… » Un avis qui n’est pas partagé par les marins d’un navire américain qui ont observé, vers 1850, près des îles Sandwich (Hawaï), une sirène « d’une grande beauté qui ne cédait en rien aux plus belles femmes ». Ces sirènes sont certainement des mammifères marins, tels les lamantins et les dugongs, qui vivent dans les eaux peu profondes des archipels, des lagunes et estuaires.

En 1403, près d’Edam en Hollande, un spécimen a été capturé par deux jeunes filles. Il s’agissait d’une femme, trouvée nue dans l’eau et ne parlant aucune langue connue, qui fut surnommée la « sirène d'Edam ».

Créée en 1835, par l’écrivain danois Hans Christian Andersen, la légende moderne de la sirène continue de faire des vagues, elle n’est plus la terrible tentatrice mais devient une héroïne romantique, qui cherche l’amour, telle Ondine qui offre son âme à l’homme qui voudra bien l’épouser. Le dessin animé de Walt Disney, La Petite Sirène, reprend des éléments issus de la culture populaire et du conte d'Andersen.
Origines du mythe
Statue du XXe siècle d’Antonio Parera Saurina dans le Parc du Retiro

Il se peut que l’origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs, qui les confondaient avec des animaux marins rares, comme les lamantins ou les dugongs2. Dans une logique évhémériste, la longue queue des lamantins, leurs mamelles, qui évoquent des seins, ainsi que leurs cris plaintifs sont rapprochés de l’apparence physique et des chants que la tradition prête aux sirènes2. Il semble probable que Christophe Colomb ait pris des mammifères marins de ce type pour des sirènes.
Représentation et attributs
Peinture d’Arnold Böcklin

Les bestiaires médiévaux les décrivent comme des femmes « de la tête aux cuisses » et poissons de « là jusqu’en bas avec des griffes et des ailes » dans un syncrétisme qui noue les traditions fabuleuses des mythologies grecque et germanique. Elles ont laissé à la postérité leur image gravée dans la pierre des stèles, tombeaux ou des églises romanes où elles personnifient l’âme des morts comme dans l’Égypte ancienne, on les invoquait au moment de la mort3.

Dans de nombreux récits, les sirènes sont représentées avec un miroir et un peigne.

Selon Édouard Brasey, ces créatures océaniques se regardent dans un miroir, qui symbolise la planète Vénus dans la tradition astronomique. Aphrodite, la déesse de l’Amour née de l’écume marine, est souvent représentée avec un miroir d’or. Même si elle n’a pas de queue de poisson, elle serait « l’ancêtre des sirènes et la protectrice des marins »4.

Dans La Petite Sirène, Ariel utilise une fourchette en guise de peigne.
Folklore

De nombreuses légendes européennes font état de sirènes, vivant non seulement dans la mer, mais aussi dans les rivières et les petits cours d’eau5. Elles portent le nom de sirènes ou des noms vernaculaires (ondines, nixes dans le domaine germanique, dragas ou donas d’aiga — dames d’eau — en Occitanie, etc.), mais leur description est généralement conforme à l'imagerie traditionnelle : des êtres moitié femme et moitié poisson. Selon certains récits, elles sont immortelles ; les deux premiers siècles de leur vie elles s’amusent et découvrent l’océan, mais ensuite elles se sentent seules et veulent aimer et se faire aimer par un humain. Elles sont généralement représentées avec une queue de poisson d'un seul tenant ou divisée en deux.

Dans l’imaginaire celte, la sirène séduit les pêcheurs en mer et enlève les enfants[réf. nécessaire]. Dans la légende de la ville d'Ys, Dahut, la fille du roi Gradlon se transforme en Marie Morgane, sirène des côtes bretonnes qui porte une paire de jambes au lieu d’une queue de poisson[réf. nécessaire].
Afrique et Caraïbes
Mami Wata.

Dans le vaudou haïtien, hérite du vaudou du Dahomey, la sirène est Mami Wata après les rituels dédiés à la déesse des Eaux pour la fécondité de la femme et dont la principale demeure est l’Océan, le maître (Hougan) ou la maîtresse (Mambo) de cérémonie lui demande de répéter : « Mamui Ata » ce qui veut dire : « je serre les jambes », afin de garder pendant un moment ce que la déesse a ensemencé. Avec le temps, on nomma la déesse « Amuia Ata » et avec les déformations phonétiques successives le nom « Mamui Ata » est devenu « Mami Wata » que l’on croit être une adaptation de l’anglais. Elle est aussi appelée Iemanja dans la tradition du vaudou haïtien, un culte spécial lui est même consacré (en Haïti, elle n’est pas appelée Iemanja mais plutôt Simbi ; Iemanja est plus usité à Cuba ou au Brésil). C’est la mère des eaux, déesse crainte des pêcheurs, elle symbolise aussi bien la mer nourricière que l’océan destructeur. Mami Wata est avant tout une divinité éwé, dont le culte est très présent sur la côte atlantique du Togo (mais aussi au Nigeria, au Cameroun, au Congo-Brazzaville) où elle symbolise la puissance suprême, de même que la déesse Durga du panthéon hindouiste symbolise la shakti. Mami Wata est souvent représentée en peinture où elle figure sous les traits d’une sirène ou d’une belle jeune femme brandissant des serpents dans tous ses cotés.
D’un point de vue scientifique
« Sirène » fabriquée en Extrême-Orient, XIXe siècle, MuCEM, Marseille

Le terme de « sirène » a embrassé un certain nombre de représentations très différentes issues de l'Antiquité, qui ont progressivement perdu en prestige et en crédibilité dans une Europe médiévale beaucoup moins tournée vers la mer. Selon l'historien médiéviste Michel Pastoureau, contrairement à la licorne dès la fin du XIIIe siècle, pratiquement « plus personne n'y croit »6.

Des pastiches de sirène « desséchées » ont été fabriqués dès le XVIe siècle (qui voit le retour des grands voyages), et exposés dans les foires et les musées. Au XVIIe siècle, à Leyde, un certain Pavio disséqua une sirène en présence du célèbre médecin Johannes de Laet, apportant un certain crédit scientifique à l’animal fabuleux. La tête et la poitrine étaient humaines mais, du nombril au pied, l'être était informe et sans queue. Mais c’est surtout au XIXe siècle qu’ils ont attiré les foules. Ces monstres hideux étaient fabriqués au Japon, en Inde ou en Chine. Le haut du corps est constitué d’un buste d’orang-outan ou de guenon et la queue, celle d’un gros poisson. Des fœtus atteint d'une déformation telle que la sirénomélie (une seule jambe centrale au lieu de deux) peuvent également avoir participé au mythe, mais cette grave mutation ne permet généralement pas la survie de l'enfant, ce qui limite la possibilité de se procurer de grands squelettes7.

En 1758, les sirènes ont fait l'objet d'une courte note dans le Systema naturae de Carl von Linné8 (ouvrage qui fonda la classification scientifique du vivant) sur la base d'un spécimen brésilien dont il juge la description « paradoxale », et qu'il range à côté des mammifères en « incertae sedis ». En 1831, Georges Cuvier les place, toujours avec méfiance, parmi les amphibiens (malgré la présence alléguée d'oreilles) dans son Règne animal distribué d'après son organisation9. Par la suite, ce taxon fut rapidement abandonné des classifications scientifiques faute de spécimens ou de descriptions crédibles10.

Bien que l'existence des sirènes ne soit plus envisagée par les scientifiques depuis le XIXe siècle10, certains scientifiques ont continué de s'intéresser, avec plus ou moins de sérieux11, à ces animaux fabuleux, notamment en tant que modèle d'étude virtuel ou pédagogique pour montrer le fonctionnement d'une démarche scientifique à partir d'un nombre d'informations limitées12 (cela fut également fait avec les licornes13). Le grand océanologue américain Karl Banse leur a par exemple consacré un article en 1990 dans la très sérieuse revue Limnology and Oceanography10, où il infère le mode de vie, la répartition et l'évolution hypothétiques des sirènes à partir des quelques sources qui avaient pu être considérées crédibles plusieurs siècles plus tôt. Selon lui, les sirènes seraient des mammifères marins et n'auraient donc pas d'écailles (celles-ci étant rajoutées par les artistes n'ayant pas vu de spécimen réel, comme cela se fit longtemps pour les dauphins), et leur corpulence limiterait leur répartition aux eaux les plus chaudes des tropiques (d'où la séparation en plusieurs espèces, par bassin océanique). Toujours selon Banse, les sirènes auraient un mode de vie agricole (algues, mollusques) relativement peu évolué technologiquement du fait de l'impossibilité de produire du feu sous l'eau, mais avec un système social assez avancé ; elles complèteraient éventuellement leur régime alimentaire par de la chair humaine, ce qui expliquerait leur habitude de charmer les marins pour les emmener dans les profondeurs10.
Les siréniens sont les animaux les plus proches de ce à quoi pourrait ressembler une sirène.

À l'inverse, certaines études se sont intéressées aux problèmes biologiques qui empêchent l’existence d’êtres comme les sirènes. Plusieurs paramètres physiologiques rendent en effet impossible qu’un animal d’une telle apparence puisse être viable14 :

La température
Les homininés sont adaptés à la vie aérienne, et la survie dans une eau même à 20 °C ne dépasse pas 35 heures pour les humains les mieux constitués. Ainsi, des êtres tels que les sirènes devraient, pour conserver une température interne viable, suivre les stratégies des autres mammifères marins : soit adopter une importante couche de graisse sous-cutanée et des membres réduits (ce qui les ferait ressembler à des lamantins), soit adopter une fourrure épaisse et abondante, nécessitant un entretien constant (comme la loutre de mer), soit, mieux, les deux (comme les phoques). Dans tous les cas, la peau devrait être très épaisse pour conserver la chaleur, et l’allure générale potelée pour optimiser le ratio volume/surface de manière à limiter les échanges thermiques.
L’hydrodynamisme
Une créature à buste de femme, même pourvue d’une puissante queue, ne pourrait pas atteindre des vitesses de natation suffisantes pour échapper à un prédateur, ou attraper du poisson. Les nourrissons seraient ainsi particulièrement vulnérables (requins, orques, léopards de mer…). Pour pallier ce défaut, les sirènes devraient au moins êtres nidifuges, être chauves, avoir un visage allongé (si possible un rostre), un corps plus tubulaire (avec des seins réduits en dehors des périodes d’allaitement), des bras courts et larges et enfin une peau épaisse, lisse et luisante, si possible couverte d’un mucus hydrophobe.

Cependant, l’idée d’un primate s’adaptant à un mode de vie exclusivement aquatique n’est pas inenvisageable scientifiquement, mais cela demanderait des millions d’années d’évolution et des modifications corporelles considérables (ce fut par exemple le cas des cétacés, des siréniens et des pinnipèdes), et cet animal ne pourrait plus survivre en surface, le métabolisme nécessitant des adaptations majeures (impossible de boire de l’eau douce, par exemple).

Il existe cependant une théorie du primate aquatique15 qui postule que certains caractères propres à l’homme (absence de poils, bipédie, nez, etc.) seraient des adaptations à une vie amphibie (mais pas maritime). Cette théorie n’est cependant pas confirmée scientifiquement, et reste considérée comme fantaisiste en l’absence d’éléments paléontologiques concrets.
Sirènes dans la culture populaire
La sirène d'Edam

1403, la légende de la Sirène d'Edam.
1876, dans le conte La Petite Sirène, écrit par Hans Christian Andersen, le personnage principal est une sirène.
1911, dans le conte Peter Pan, écrit par J. M. Barrie, des personnages de sirènes sont abordés.
1968, dans le film La Petite Sirène/Rusalochka, réalisé par Ivan Aksenchuk et produit par Soyuzmultfilm, le personnage principal est une sirène.
1976, dans le film La Petite Sirène/Malá mořská víla, CSR ; Miroslava Safránková - Sirène et Libuse Safránková, le personnage principal est une sirène.
1976, dans le film L'Ondine Triste/La Petite Sirène/Russalotschka/Rusalka, Bulgarie/RSS, Vika Novikova - Sirène, le personnage principal est une sirène.
1979, dans le film La Petite Sirène, réalisé par Tomoharu Katsumata et produit par Toei, le personnage principal Marina, tombe amoureuse d'un prince.
1984, dans le film Splash, Daryl Hannah interprète le rôle de Madison, une sirène tombant amoureuse d’un humain.
1989, dans le long métrage d'animation La Petite Sirène, de Studios Disney, le personnage principal, Ariel, tombe amoureuse du prince Eric.
1995, dans la série télévisée d'animation franco-benelux-japonaise Le Prince et la Sirène, le personnage principal est une sirène.
2000, dans le livre et le film Harry Potter et la Coupe de Feu, des personnages de sirènes sont abordés.
2003, dans l'anime et manga Mermaid Melody, les personnages principaux sont des sirènes.
2003, dans les deux premiers épisodes de la 5e saison de la série télévisée Charmed prénommés : Les Sirènes de l'Amour, les sœurs Halliwell doivent sauver une sirène des griffes d'une sorcière des mers.
2003, dans le téléfilm Sirènes, trois sirènes unissent leurs forces pour tenter de retrouver les assassins de leur père.
2005, dans la série télévisée Supernatural la sirène manipule et tente de tuer les protagonistes.
2006, dans la série télévisée australienne H2O, les personnages principaux sont des sirènes.
2006, dans le film Aquamarine, le rôle principal de la sirène est tenu par Sara Paxton.
2006, dans le long métrage d'animation Barbie : Mermaidia, la célèbre poupée mannequin tente de sauver son ami, le prince Nalu, kidnappé par une cruelle sorcière, avec l'aide de son amie sirène, prénommée Nori.
2009, dans le long métrage d'animation Ponyo sur la falaise de Hayao Miyazaki, c'est une libre interprétation du conte.
2011, dans la nouvelle littéraire Mermaid, écrit par Carolyn Turgeon, le personnage principal est une sirène.
2011, dans la série d'ouvrages littéraires à succès prénommé Le Royaume de Lénacie, écrit par Priska Poirier, le personnage principal Marguerite, découvre qu'elle est une syrmain, c’est-à-dire un être ayant la possibilité d’être à la fois humaine et sirène.
2011, dans le film Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence, on rencontre les sirènes dans la mer des Âmes perdues et les pirates doivent acquérir une larme d’une de ces créatures dans l’une des deux coupes qui contiennent l’eau de la Fontaine de Jouvence.
2013, dans la série télévisée australienne Mako Mermaids, le personnage principal Zac, découvre qu'il est devenu un triton doté d'une puissante queue de poisson bleue.
2014, dans le film d'épouvante Mamula, le monstre est une sirène.
2016, dans la série télévisée The Vampire Diaries, la sirène manipule et tente de tuer les protagonistes.
2016, dans le livre La Sirène de Kiera Cass, le personnage principal est une sirène.

Claude Nicaise, Les Sirenes : ou discours sur leur forme et figure, éd. Anisson, 1691
https://books.google.fr/books?id=8lVBAAAAcAAJ&printsec=frontcover&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false



Havfrue de Elisabeth Jerichau-Baumann (1873)

Louis-Maurice Boutet de Monvel (1885)

The Mermaid de Howard Pyle (1910)

The Mermaid and the Satyr par Ferdinand Leeke (1917)

Mermaids de Jean Francis Auburtin (circa 1920)

Squelette humoristique de sirène au musée national du Danemark.


Kounaklechat @kounaklechat
33 s il y a 34 secondes
ULYSSE.
LE VENT DES OCÉANS BÉNIT CES LICORNE DU PRIMORDIAL:
DANS LA DEMEURE DU RAT, LE NARVAL SE FAIT PRINCE DE L’ÂME
DE GÉRARD DE NERVAL.
SOUS LA HOULETTE DU PRINCE DES POÈTES,
LE FANTASTIQUE POISSON
RETROUVE LE SOURIRE DES MARINS ABANDONNAIENT
DANS L’ABYSSE DES SIRÈNES.
TAY

POÉSIES ET SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 8831
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   Lun 23 Avr à 10:45

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
4 h il y a 4 heures
LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ.
DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE.
JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON CŒUR NE COMPRENDS
PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

Vers du chats, Mami Wata, La Puissance Suprême et The Tree.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t798-vers-du-chats-mami-wata-la-puissance-supreme-et-the-tree#8843
David Bowie - Heroes.
https://www.youtube.com/watch?v=bsYp9q3QNaQ
ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t796-roland-garros-le-petit-prince-et-l-humaniste
Y'becca.
TAY

Une victoire de Y'becca. Les ours forment la famille
de mammifères des ursidés (Ursidae),
de l'ordre des carnivores (Carnivora).
Le Grand panda, dont la classification
a longtemps prêté à débat,
est aujourd'hui considéré comme un ours herbivore
au sein de cette famille.
TAY

Ours noir (Ursus americanus), aussi appelé baribal, est l'ours le plus commun
en Amérique du Nord. Il se rencontre dans une aire géographique qui s'étend
du nord du Canada et de l'Alaska au nord du Mexique, et des côtes atlantiques
aux côtes pacifiques de l'Amérique du Nord.
TAY

Le regard du TAY. L'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus),
est appelé, ours du Tibet, ours à collier ou encore ours à collier
du Tibet à cause de la tache en forme de croissant sur son poitrail,
est un ours des montagnes d'Asie, principalement localisé
dans l'Himalaya.
Y'becca.
TAY

MA JÉRUSALEM. Déesse Maât, Roland Garros et le concept de maât par Yahvé.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t797-deesse-maat-roland-garros-et-le-concept-de-maat-par-yahve#8838
ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t796-roland-garros-le-petit-prince-et-l-humaniste
Lee Marvin, I was born under... https://www.youtube.com/watch?v=NTymtAbaG08
POUSSIÈRE, TU REDEVIENDRAS POUSSIÈRE.
Y'BECCA.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
4 h il y a 4 heures
JE PENSE DONC JE SUIS ! CERTAINS DÉTOURNENT MES PROPOS
POUR UNE PRÉTENDUE RÉVOLUTION AUQUEL JE NE DÉSIRE AUCUNEMENT ÊTRE ASSOCIÉ:
IL S'AGIT DU " EN MARCHE DE EMMANUEL MACRON". JE RESPECTE LA RÉPUBLIQUE
ET JE JURE SUR MON HONNEUR QUE JE N'AI JAMAIS FAIT PARTI DE CE MOUVEMENT.
TAY

LE SYMBOLISME DE N.B.C EST LE PAON QUI EST UN ANIMAL QUE J'AIME BIEN.
AVANT KUN FU PANDA, IL Y AVAIT DES PAONS AU JARDIN DES PLANTES DE TOULOUSE.
ON ME DISAIT QUE L'OISEAU ÉTAIT CON PARCE CE QUE IL CHANTAIT
ET JE RÉPONDAIS PARCE QUE TROP INTELLIGENT POUR FAIRE LE PANTALON.
TAY

FAIRE LE PANTALON S'EST FAIRE LE MALIN AUX DÉTRIMENTS DE CELUI
QUI NE PEUT COMPRENDRE OU QUI N'A PAS LES MOYENS DE RÉPONDRE.
MON PLAISIR EST D'INVENTER DES PROVERBES: D'OÙ, MES INTERVENTIONS
POUR CRÉER LE LIEN ENTRE LES MANIFESTANTS ET LES C.R.S:
MA PROMESSE DE PRODUCTIVITÉ.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION ET L'ESPACE SE DÉFINIT DANS LA GÉOGRAPHIE DE L'UNIVERS.
LA GÉOMÉTRIE DONNE LES APPARENCES DE L'INVISIBLE NOTION DE TEMPS DANS LES CIRCONSTANCES DU VERBE.
LE CONCEPT MONTRE LE CONTRASTE DU NOIR DANS LE CONCEPT DE DISTANCE.
TAY

DONC ET AINSI,

Le Fleuve écossais et La Tamise avec le Dragon et le trèfle dans l'aventure mercurienne...
Digne de Galaad et de La République...
Y'BECCA...
TAY


Title BepiColombo plasma simulation
Released 23/04/2018 8:00 am
Copyright ESA/Félicien Filleul
Description

When the Mercury Transfer Module of the BepiColombo mission fires its electric propulsion thrusters an ion beam is extracted. This is created through the ionization of xenon propellant, generating the charged particles that can be accelerated further using an electric field.

Together with gravity assist flybys at Earth, Venus and Mercury, the thrust from the ion beam provides the means to travel to the innermost planet.

After escaping the pull of Earth’s gravity with the Ariane 5 launcher, the spacecraft is on an orbit around the Sun. The transfer module then has to use its thrusters to brake against the mighty pull of the Sun’s gravity. It also has to tune the shape of its orbit in order to make a series of nine gravity assist flybys at the planets before finally delivering the mission’s two science spacecraft into Mercury orbit.

This image is an excerpt from a supercomputer simulation that models the flow of plasma around the spacecraft just after the high energy ion beam is switched on. An outline of the composite spacecraft with its extended solar arrays is included for reference.

The simulation tracks the particles in the beam as well as those that diffuse around the spacecraft, which are created by the interaction of the high energy beam ions with the neutral xenon atoms that also flow out of the thruster. It shows the density of the plasma flowing around the spacecraft and its evolution: red represents high density, blue is low density (see animation for detailed scale).

Although the animation is several seconds long it has been slowed down, representing a mere eight milliseconds of real time – the time necessary for the plasma to reach a steady state.

The simulation was performed to demonstrate that the plasma produced by the thruster is not damaging to the spacecraft: its materials, including solar arrays or instruments, for example, or to the electric propulsion system itself. The simulations also confirmed there are no spurious or dangerous charging events.

Inflight measurements will verify the simulation results and help improve ways in which the generated plasma, spacecraft and space environment interactions can be better modelled.

BepiColombo is a joint endeavour between ESA and JAXA. After their seven-year interplanetary journey, the two science orbiters – the Mercury Planetary Orbiter and the Mercury Magnetospheric Orbiter – will start their main mission to provide the most in-depth study of mysterious Mercury to date.

The spacecraft begin transferring to Europe’s spaceport in Kourou this week, where an intensive period of preparations will ready the mission for launch later this year.

The simulations were performed by Félicien Filleul as part of ESA’s Young Graduate Trainee programme.
Id 392976

http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2018/04/BepiColombo_plasma_simulation

LE PROJET SENTINEL 3 B... LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION...
LES NUAGES ET LES MOUVEMENTS...
Y'BECCA...
TAY

23 April 2018

The next Sentinel satellite for Europe’s environmental monitoring Copernicus programme is poised for liftoff from the Plesetsk cosmodrome in northern Russia.

The Sentinel-3B satellite has been at the cosmodrome since mid-March being readied for its ride into space on 25 April at 17:57 GMT (19:57 CEST).

After being sealed from view in the rocket fairing last week, it was rolled out to the launch pad and hoisted into the launch tower at the weekend.

Bruno Berruti, ESA’s Sentinel-3 project manager, said, “This is a real milestone, and an emotional one at that.

“We all bid farewell to ‘our baby’ as it was encapsulated in the Rockot fairing and we are all proud to see that it is now ready and waiting in the launch tower for the big day.
Sentinel-3B - Placement of the mission logos
Positioning fairing sticker

“We have reached this point thanks to dedication and hard work from teams at ESA, the EC, Eumetsat, France’s CNES space agency, industry, service providers and data users.

“And, thanks to Eurockot and Khrunichev, the preparation of the Rockot launcher over the last weeks has gone smoothly.”

Sentinel-3B will join its twin, Sentinel-3A, in orbit to systematically monitor Earth’s oceans, land, ice and atmosphere. The pairing of the two satellites optimises coverage and data delivery for Copernicus.

This workhorse mission delivers data within three hours of sensing, 24 hours a day, 365 days a year.
Sentinel-3B on track

While these data are fed primarily into the Copernicus Marine Environment Monitoring Service, all the Copernicus services benefit to produce knowledge and information products in near-real time for a wide range of applications.

The Sentinel-3 mission is essential for applications for ocean and coastal monitoring, numerical weather and ocean prediction, sea-level change and sea-surface topography monitoring, ocean primary production estimation and land-cover change mapping.

http://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/Copernicus/Sentinel-3/Sentinel-3B_on_launch_pad


Senato Repubblica Compte certifié @SenatoStampa
23 min il y a 23 minutes
#Parleu2017EE. Il Presidente del Senato #AlbertiCasellati oggi e domani
a #Tallinn, alla Conferenza dei Presidenti dei Parlamenti #UE.
Qui all' incontro con il Presidente del #ParlamentoEuropeo #Tajani e il Presidente
del #Bundestag #Schauble 🇪🇺🇮🇹🇩🇪 #FutureofEurope

Sade - Smooth Operator - ( Alta Calidad )...
https://www.youtube.com/watch?v=_95UuA93k18

MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROLAND GARROS, LE PETIT PRINCE ET L'HUMANISTE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: