Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mar 10 Avr à 3:37

La Fédération Autonome des Syndicats du Ministère de l'Intérieur-UNSA est une fédération regroupant les corps de la Police nationale et plus largement du ministère de l'Intérieur (ainsi que du ministère des Outre-Mer).

Historique
Elle a été précédée par la FASP (Fédération Autonome des Syndicats de Police).

GendarmerieNationale
‏Compte certifié @Gendarmerie
#NDDL L'opération entamée hier s'est poursuivie cette nuit
et continue ce matin. #NotreDameDesLandes


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 3 s
En réponse à @Gendarmerie @gouvernementFR
POLICE LA COATIE.
“L'âme est un outil pesant.”
De Jean Giono / Angelo.            
“Un livre est un outil de liberté.”
De Jean Guéhenno / Carnets du vieil écrivain.
“Le dessin, c’est un outil à raconter.”
De Christophe Chabouté  / http://Evene.fr  - Janvier 2008.
YEUX.
TAY

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS maintenant
En réponse à @Gendarmerie
DROIT JUDICIAIRE.
Une mazarinade est une pièce de vers satiriques ou burlesques,
un pamphlet ou un libelle en prose, publié du temps de la Fronde,
au sujet du cardinal Mazarin.
“Le tournevis n’est pas le seul outil de politique économique.”
De Lionel Jospin / Janvier 1983.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS maintenant
En réponse à @Gendarmerie
“Nous devons utiliser le temps comme outil et non comme repose-pied.”
De John Fitzgerald Kennedy.
AC/DC - Thunderstruck.
https://www.youtube.com/watch?v=v2AC41dglnM
Utilisons les constructions Zadistes comme Paratonnerre !
Soyons vigilant devant le droits des Avocats !
TAY

Syndicats

Dès sa création, la FASMI-UNSA regroupe 7 syndicats :

   l'UNSA Police ;
   le SCPN-UNSA ;
   le SNPPS ;
   l'UNSA Intérieur ATS ;
   l'UNSA-Gendarmerie & SMA ;
   le Syndicat Autonome National des Experts de l’éducation Routière (UNSA-SANEER) ;
   l'UNSA Intérieur CNAPS (Activités Privées de Sécurité).

En octobre 2014, deux autres syndicat rejoignent la FASMI-UNSA :
le Syndicat des Psychologues de la Police Nationale (SPPN-UNSA)
représentant 100 % des voix de ce corps et l'UNSA Officiers créé
à la suite du changement d'affiliation du SCSI.

Secrétaire général
Lors de son congrès de novembre 2013 de transformation
de la Fédération Autonome Intérieur UNSA (FAI-UNSA) en Fédération Autonome
des Syndicats du Ministère de l'Intérieur et du Ministère des Outre-Mer (FASMI-UNSA),
Philippe Capon est élu 1er secrétaire général de la FASMI-UNSA.


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS maintenant
En réponse à @Gendarmerie
POLICE LA COATIE.
AC/DC - Hells Bells (from Live At Donington).
https://www.youtube.com/watch?v=qFJFonWfBBM
“Pour l'homme, le mensonge est un outil ; pour la femme, une parure.”
De Frédéric Dard / San-Antoniaiseries.
TAY

En réponse à @Gendarmerie
POLICE LA COATIE.
AC/DC, Back In Black
À la malheure, Mazarin,
Du pays d’où vient Tabarin,
Es-tu venu troubler le nostre! […]
Trousse bagage et vistement. […]
Va-t’en dans Rome estaller
Les biens qu’on t’a laissé voler.
Paul Scarron, auteur de plusieurs mazarinades.
Y'BECCA
TAY

En réponse à @Gendarmerie
Europe - The Final Countdown.
Cyrano de Bergerac, d’abord hostile, puis favorable à Mazarin.
La relative absence de poursuites exercées à l’encontre
des pamphlétaires permit d’en faire de volumineux recueils
presque toujours au petit format in-4°.
UN GRAND HOMME, CE MAZARIN !

En réponse à @Gendarmerie
La bibliothèque de Saint-Pétersbourg possède 137 gros volumes de mazarinades
contenant environ 6 000 pièces. La British Library [archive]
à Londres comprend aussi une importante collections de mazarinades7
(entre 4000 et 7000 pièces).
Fédération Autonome des Syndicats de Police.

En réponse à @Gendarmerie
ACTUALITÉ 2018
Kiss - I Was Made For Lovin' You.
https://www.youtube.com/watch?v=zlSFmotba2I
Celle qui est peut-être la première des mazarinades,
intitulée la Requête des trois états du Gouvernement de l’Île de France
au parlement de Paris, contre Mazarin, parut vers la fin de 1648.
TAY

En réponse à @Gendarmerie
POLICE LA COATIE.
Bob Dylan - Knocking on heaven's door.
https://www.youtube.com/watch?v=gazW7MOqHzQ
“L'intelligence, c'est le seul outil qui permet à l'homme de mesurer l'étendue de son malheur.”
De Pierre Desproges.
COURAGE JEAN-PIERRE PERNAUT.
CITOYEN TIGNARD YANIS.

En réponse à @Gendarmerie
RAPPORT DE Y'BECCA SUR NOTRE DAME DES LANDES.
America - A Horse With No Name.
https://www.youtube.com/watch?v=zSAJ0l4OBHM&list=PLsdFduameay0jq3WpDVyF_xpWqp9EXkdl&index=47
“La forme même d’un outil d’apparence insignifiante pouvait avoir
des répercussions presque à l’infini.”
De Junichiro Tanizaki / Éloge de l’ombre.
NOTRE DEVOIR, CONSTATER !
TAY

SENTIMENTS DU RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mar 10 Avr à 9:58

Sapeurs-Pompiers 88‏ @SDIS88 · 7 hil y a 7 heures
Dépasser les stéréotypes, s'engager pour les autres !
Une miss 👸 chez les sapeurs-#pompiers ? Impossible diront certains !
Pourtant Miss #Vosges 2018 est bel est bien sapeur-pompier
#volontaire au @sdis88 !
#FemmeetPompier #TousVolontaires #engagement

TIGNARD YANIS‏ @Yanis_Tignard · 4 minil y a 4 minutes
En réponse à @SDIS88 @Prefet88 et 5 autres
Mes Respects, Soldats du Feu ou Miss.
“Un renard change de poil, non de caractère.” De Suétone / Vespasien
“Sème un acte, tu récolteras une habitude; sème une habitude,
tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.”
De Dalaï Lama.
TAY

Kounaklechat‏ @kounaklechat · 19 minil y a 19 minutes
Non, je ne serai pas comme mon père,
à mettre un couvercle sur tout.
Tatiana de Rosnay.
Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis.
Les Fleurs du Mal (1857),
LXXVIII - Spleen de Charles Baudelaire.
Y'BECCA.
TAY









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mar 10 Avr à 10:44


« Le monde est de deux sortes : Celui dont nous rêvons, et celui qui est réel. »
Citation de Paulo Coelho ; Le Zahir (2005)


« Le présent seul est réel. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Grains de mil (1854)


« Le possible est une tentation que le réel finit toujours par accepter. »
Citation de Gaston Bachelard ; L'intuition de l'instant (1932)


« L'idéal est la fleur mystique du réel. »
Citation de Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)

NASA‏Compte certifié @NASA · 13 hil y a 13 heures
As seen on @NatGeoChannel's #OneStrangeRock: the Sun is a dynamic star that has eruptions, flares and active regions. Did you know that you can access real-time data of all this solar activity from our @NASASun observing spacecraft? Check it out: http://go.nasa.gov/2H7j6Sx


https://sdo.gsfc.nasa.gov/data/?utm_source=TWITTER&utm_medium=NASA&utm_campaign=NASASocial&linkId=50254110

« Il y a le réel et il y a l'irréel. Au-delà du réel et au-delà de l'irréel, il y a le profond. »
Citation de Henry de Montherlant ; Le maître de Santiago (1947)


« Le bonheur n'est qu'un rêve ; les bonheurs sont parfois réels. »
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)


« Le réel est étroit, le possible est immense. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 24 octobre 1880.


« Le mérite propre et réel a seul du prix ; l'apparence n'en a point. »
Citation de Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)


« La vie de ce monde n'est qu'une loterie de vains plaisirs et de chagrins réels. »
Citation de Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur la vie (1652)


« Le réel est limité, le possible est infini. Si l'homme pouvait inventer une impossibilité, il poserait des bornes à la puissance divine, il limiterait l'infini et détrônerait Dieu. Encore une fois rien n'est impossible ; pas même l'existence simultanée de deux aspects, de deux sensations contradictoires dans le même être. L'homme et les savants, ce tissu de contradictions, en sont une preuve péremptoire. »
Citation de Auguste Guyard ; Quintessences (1847)


« On compare trop le réel à l'idéal, et son état présent aux rêves secrets et anciens de son cœur. Plus mêlé à la société humaine, on redevient plus actif, plus tolérant, plus sage, plus modéré. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 juin 1877.


« Le réel nous sert à fabriquer tant bien que mal un peu d'idéal, c'est peut-être sa plus grande utilité. »
Citation de Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)


« On démontre le réel, on ne le montre pas. »
Citation de Gaston Bachelard ; Le nouvel esprit scientifique (1934)


« Le but de la magie, c'est d'amener l'autre à douter du réel. »
Citation de Amélie Nothomb ; Tuer le père (2011)


« La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres. »
Citation de Gaston Bachelard ; La formation de l'esprit scientifique (1938)


« Nous avons des maladies qui n'ont rien de réel que leur idée. »
Citation de Jonathan Swift ; Les voyages de Gulliver (1726)


« Il n'y a de réel que ce que nous voyons. »
Citation de Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, V (1605)


« Le réel c'est ce qui continue d'exister lorsqu'on cesse d'y croire. »
Citation de Bernard Werber ; L'ultime secret (2001)


« Le réel donne l'exact ; l'idéal ajoute le vrai. »
Citation de Joseph Roux ; Les pensées, notes et réflexions (1866)


« Rien n'est réel sauf le hasard. »
Citation de Paul Auster ; La cité de verre (1985)


« Rien n'est réel, rien n'est complet sur terre ; l'amour n'est qu'une ombre trompeuse. »
Citation de Xavier de Montépin ; Perdita (1859)


« Le réel se dévoile à partir du non-être qu'est l'avenir pratique. »
Citation de Jean-Paul Sartre ; L'idiot de la famille (1971-1972)


« Qui dit équilibre précaire, dit triomphe de l'imaginaire sur le réel. »
Citation de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)


« Il ne faut pas employer l'Idéal à nous empoisonner le Réel. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 2 juin 1877.


« Tout le temps n'est rien, ni ce qui se passe. Il n'y a de réel que l'éternité. »
Citation de Henry de Montherlant ; Port-Royal (1954)

Uno Spazio tra Salute e Sicurezza

Il 3 maggio presso l'ASI. L'evento si inquadra nel contesto del roadshow nazionale Italia Loves Sicurezza 2018 #ILS18
https://www.asi.it/it/eventi/convegni/uno-spazio-tra-salute-e-sicurezza

Per celebrare la Giornata Mondiale della Sicurezza 2018, dopo i successi delle precedenti edizioni, anche quest’anno l’Agenzia Spaziale Italiana partecipa al roadshow nazionale Italia Loves Sicurezza 2018, organizzando l’evento "Uno Spazio tra Salute e Sicurezza" il prossimo 3 maggio, ore 9:30, presso l’Auditorium della sede ASI di Roma.

Obiettivo della manifestazione è quello di diffondere una maggiore consapevolezza dei fattori che minacciano salute e sicurezza, non solo sui luoghi di lavoro ma anche in casa, per strada, a scuola per promuovere l’adozione di comportamenti più sicuri, in grado di ridurre le circa 1.000 morti all’anno dovute a incidenti sul lavoro riconducibili, principalmente, a comportamenti errati.

Crediamo che la strategia per raggiungere questo scopo sia arrivare al cuore delle persone, impiegando strumenti di comunicazione non convenzionale ed emotivamente più diretti. Uno di questi linguaggi è sicuramente l’arte teatrale.

Per questo ti invitiamo a vivere insieme la Giornata Mondiale della Sicurezza 2018 dove, tra l’altro, potrai assistere allo spettacolo "Il virus che ti salva la vita", di e con Silvia Cattoi e Juri Piroddi, della compagnia teatrale Rossolevante.

Liberamente tratto da “Il libro che ti salva la vita”, “Il Virus che ti salva la vita” è uno spettacolo teatrale che - mescolando parole, movimento, musica e video - vuole offrire, con emozione e ironia, una galleria ricca di spunti di riflessione sul tema della Salute e la Sicurezza.

L’evento è gratuito salvo registrarsi preventivamente al seguente indirizzo:
https://uno-spazio-tra-salute-e-sicurezza-2018.eventbrite.it


« On peut dire qu'un homme est condamné quand la faculté de voir lui est enlevée, quand il n'aperçoit pas la réalité, mais un spectre trompeur de la réalité, et qu'il suit ce fantôme, dans l'obscurité, d'un pas plus ou moins rapide, jusqu'au fond des ténèbres, jusqu'à la ruine, qui est le grand océan de la nuit, où toutes les faussetés tôt ou tard finissent par se perdre. »
Citation de Thomas Carlyle ; L'histoire de la Révolution française (1837)


« Accepter la réalité, c'est l'accepter dans sa totalité, le plaisir comme la douleur, le bien comme le mal, le jour comme la nuit, l'été comme l'hiver. La réalité a un caractère alternatif, qui résulte du jeu des « Je veux » et des « C'est ainsi », des forces et des obstacles. »
Citation de Raymond Queneau ; Le voyage en Grèce (1973)


« Il n'y a pas d'ange de la réalité. »
Citation de Paul Éluard ; Les poèmes retrouvés (1952)


« Le souvenir a je ne sais quoi d'artistique parce que la réalité y a été modifiée et mise au point par l'imagination. »
Citation de Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)


« L'affection qui cherche trop à se produire se nuit à elle-même, et finit par faire douter de sa réalité. »
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)


« L'homme est plus malheureux par l'exagération de ses idées que par la réalité des choses. »
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)


« Une vie riche d'espérances, mais trop pauvre de réalités. »
Citation de Georges Clemenceau ; La France devant l'Allemagne (1916)


« On ne peut substituer l'apparence à la réalité. »
Citation de Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)


« Pessimisme : Sens de la réalité ! »
Citation de Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)


« Qu'elle est morne l'heure qui succède aux émotions ; que le retour est amer, des éclatants domaines de l'imagination, aux rives ingrates de la réalité ! »
Citation de Rodolphe Töpffer ; Les deux prisonniers (1837)


« Je suis étonnée de tout le courage qu'il faut pour être heureux. Pour transformer l'idéal en réalité, ce n'est pas trop de l'héroïsme de toute une vie. »
Citation de Mary Alsop King Waddington ; Jeanne de Vaudreuil (1850)


« Le bonheur, c'est l'idéal, c'est l'infini. Nous l'entrevoyons dans le vague du rêve, dans le mirage du souvenir ou de l'espérance ; nous ne pouvons l'enfermer dans la réalité. »
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)


« Le souvenir transforme en rêve ce qui n'était qu'une réalité. »
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)


« Notre pensée s'arrête volontiers sur les rêves de l'avenir ou du passé, elle glisse sur le présent, dont la réalité brutale se prête mal aux illusions. »
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)


« Il est bien à plaindre, celui qui n'a pas un idéal pour se consoler de la réalité. »
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)


« Lequel vaut mieux, ou de raisonner hypocritement dans une hypothèse mensongère, ou de se placer résolument dans la réalité du fait ? Si ce n'est pas pour raisonner juste, à quoi sert d'approfondir les questions et d'étudier le cœur humain ? »
Citation de Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)


« L'imaginaire entretient le rêve quand la réalité actuelle démythifie absolument tout. »
Citation de Claude Lelouch ; Le dictionnaire de ma vie (2016)


« Mieux vaut prendre ses désirs pour des réalités que de prendre son slip pour une tasse à café. »
Citation de Pierre Dac ; Les pensées - Ed. du Cherche Midi (1972)


« La réalité est toujours vraie, mais le mensonge lui dame souvent le pion. »
Citation de Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)


« Ce n'est que parce que l'on est fort que l'on s'adapte à la réalité qui est aussi savoureuse que rude, et parce qu'on est faible qu'on se replie sur soi pour la rêver telle que l'on désirerait qu'elle fût. Il y a, contre la vie réelle, un étroit amour de soi-même qui pousse à la combattre et nous la fait haïr. »
Citation de Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)


« On donne trop facilement dans le monde la qualité d'homme aimable ; on l'y confond trop souvent avec l'affectation ; on y juge trop précipitamment : les apparences ne sont pas toujours un garant de la réalité. »
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)


« Le bonheur est le rêve d'un rêve, l'idéal de la réalité, car la réalité ne suffit à personne. »
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)


« L'amour naît subitement d'un ruban, d'une fleur, enfin de tout ce qui est étranger en réalité à la femme que nous aimons.  »
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)


« Je t'abandonne volontiers toutes les réalités de la vie, si tu m'en laisses les espérances. »
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)


« Tous nos rêves s'envolent au chant du coq de la réalité. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 17 mai 1878.


« La fleur de l'illusion produit le fruit de la réalité. »
Citation de Paul Claudel ; Journal (1968)


« Le premier amour heureux est la fin du rêve et le commencement de la réalité. »
Citation de Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)


« L'illusion et la réalité, si promptes à se séparer, se confondent éternellement dans notre cœur. Chacun de ses réveils lui ramène la jeunesse, et elle revient comme elle l'avait quitté, ardente et ingénue. »
Citation de Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)


« L'imagination va toujours beaucoup plus loin que la réalité. »
Citation de Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)


« Si l'amour est une illusion, elle paraît si douce, qu'elle est souvent préférable à la réalité. »
Citation de Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)


« Chaque vingt-quatre heures, au réveil, l'esprit muni de ses ailes part à la conquête du jour. Mais ces ailes vont bientôt frôler un peu de glu qui les attachera aux réalités de la vie. »
Citation de Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)


« Un rêve qui ne devient pas réalité est un rêve qui n'a pas été assez rêvé. »
Citation de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)


« Toute réalité n'est que le rêve d'un rêve. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 11 décembre 1872.


« Pour se dévouer, il faut aimer ; pour aimer, il faut croire à la réalité de ce qu'on aime. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 19 mars 1868.


« L'imagination va toujours plus loin que la réalité. »
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées diverses (1823)


« La vie est un rêve, fais en une réalité. »
Citation de Mère Teresa ; Prier avec Mère Teresa (1992)


« En amour, l'imagination va toujours au-delà de la réalité. »
Citation de Madeleine de Puisieux ; Les caractères (1751)


« La seule réalité de la foi est une réalité morale, c'est la communion des âmes. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 11 avril 1873.


« Dans la vie, la douleur seule est une réalité, et une vilaine réalité. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 23 février 1873.


« Ma réalité c'est toi, dans l'amour que je te porte. »
Citation de Jacques Salomé ; Je m'appelle toi (1990)


« Les apparences sont souvent trompeuses, le sage ne croit qu'à la réalité. »
Citation de William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)


« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. »
Citation de Pierre Desproges ; Textes de scène (1988)


« Le merveilleux naît du refus d'une réalité. »
Citation de Louis Aragon ; Les collages (1965)


« La réalité vaut mieux que les rêveries. »
Citation de Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, VII (1856)


« Né de la réflexion et de l'expérience, le doute peut être une sage réserve de la foi pour des objets capables de l'attacher sans retour et de l'asseoir enfin sur la réalité. »
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)


« Le mariage ne vit que de réalités, mais celles-ci sont bien trop pures pour se révéler aux nigauds. »
Citation de Marcelle Auclair ; Toya (1927)


« Tâche de prendre la raison pour guide dans de délicates questions, et tire de ces faits la réalité cachée. »
Citation de Virgile ; L'Etna, Poème - Ier s. av. J.-C.


« Les gens se créent une réalité, et ils en sont ensuite les victimes. »
Citation de Paulo Coelho ; La sorcière de Portobello (2007)


« Il faut prendre les choses comme elles sont, car on ne fait pas de politique autrement que sur des réalités. »
Citation de Charles de Gaulle ; Entretien avec Michel Droit, le 14 décembre 1965.


« La poésie vaut infiniment mieux que la réalité. »
Citation de Maurice Chapelan ; Anthologie du journal intime (1947)

David Bowie - Heroes...
https://www.youtube.com/watch?v=bsYp9q3QNaQ

SENTIMENTS SUR LES DIVERS DES MOUVEMENTS DU CROIRE.
MOSAÏQUE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mer 11 Avr à 10:06


CEI Gilberto Bosques @CGBSenado
“México🇲🇽 obtiene beneficios en el sector alimentario e industrial el cual nos ayuda a fortalecer la relación con los países miembros del #CPTPP”, señala @JCBakerMX
#DiplomaciaSenadoMx🌐🇲🇽


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
maintenant
En réponse à @CGBSenado @JCBakerMX et 12 autres

MEXICO, Y'BECCA, LE SERPENT ET LA CHOUETTE EFFRAIE.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t787-mexico-y-becca-le-serpent-et-la-chouette-effraie#8779
Genesis-Get Em' Out By Friday.
https://www.youtube.com/watch?v=Kp-TwWnn0dk
J'ai une dette envers lui pour Jérusalem; mais je n'oublie Mexico et Hugo Adam Bedau.
Y'BECCA.
TAY

Cesare Beccaria, fils de Giovanni Saverio di Francesco et de Maria Visconti di Saliceto, subit d'abord, selon ses propres dires, « huit années d'éducation fanatique et servile » de 1747 à 1755 dans un collège jésuite pour jeunes aristocrates à Parme. Il obtient ensuite en 1758, à l'âge de 20 ans, son doctorat en droit à l'université de Pavie. Il rompt avec sa famille après sa rencontre avec Teresa Blasco, qu'il épouse en 1761. Le père de Beccaria considère ce mariage comme une mésalliance. Peut-être en souvenir du roman de Jean-Jacques Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, qui paraît l'année même de leur mariage et dont l'histoire d'amour socialement impossible évoque leurs propres mésaventures, les jeunes époux donnent le nom de Giulia à leur premier enfant, qui deviendra la mère du grand romancier Alessandro Manzoni.
Monument en l'honneur de Cesare Beccaria, par Giuseppe Grandi, à Milan.

Très influencé, selon sa propre expression, par « l'immortel » Montesquieu2, ainsi que par Helvétius et les encyclopédistes français, Beccaria s’intéresse très tôt aux questions liées à l’équité du système judiciaire. Il signe son chef-d’œuvre à 26 ans avec Des délits et des peines (1764-1766)3, qui pose les bases de la réflexion moderne en matière de droit pénal et amorce le premier mouvement abolitionniste4. Certains des arguments avancés sont déjà anciens, mais Beccaria en fait une parfaite synthèse d’autant plus neuve qu’il se dégage de tout modèle religieux. Il y établit les bases et les limites du droit de punir et recommande de proportionner la peine au délit. Beccaria pose aussi en principe la séparation des pouvoirs religieux et judiciaire. Dénonçant la cruauté de certaines peines comparées au crime commis, il juge « barbare » la pratique de la torture et la peine de mort, et recommande de prévenir le crime plutôt que de le réprimer.

Désireux de réduire les sources du droit à la seule loi du souverain, il développe une théorie (sans doute excessive et d'ailleurs inapplicable) de l'herméneutique judiciaire, dite « théorie du syllogisme ». Le juge criminel ne doit en effet pas interpréter la loi pénale, mais seulement l'appliquer de manière purement syllogistique (« Pour chaque délit le juge doit faire un syllogisme parfait5 ») : le prévenu a accompli telle action, or cette action est punie par telle peine, donc le prévenu doit être condamné à cette peine.

Très rapidement traduit en français (1765), en allemand (1766), en anglais (1767), en suédois (1770), en polonais (1772), en espagnol (1774), cet ouvrage provoque un vif débat auquel participent des intellectuels de renom comme Voltaire ou Diderot. Beccaria met au monde le débat qui sévit depuis plus de deux siècles entre les partisans de la répression et ceux de la prévention, que Beccaria appelle de ses vœux. Très hostile à la peine de mort, il pose une démonstration, la première du genre, qui amène l’auteur à qualifier la peine capitale, qui n'est « ni utile, ni nécessaire6 », d'« assassinat public ».
Couverture de Des délits et des peines

En 1768, on crée pour lui à Milan une chaire d’économie politique où il enseigne pendant deux ans, de 1769 à 1770. Il s’était proposé de rédiger un grand ouvrage sur la législation en général ; mais il ne mit jamais ce projet à exécution.

À partir de 1770, il devient haut fonctionnaire dans l’administration milanaise alors sous domination autrichienne; il occupera ce poste jusqu’à sa mort.

Il inspire les réformes judiciaires menées en Suède (1772) et en France (1780 et 1788) instaurant l’abolition de l’emploi de la torture. Beccaria est publié en 1777 aux États-Unis, où il inspire Thomas Jefferson. L'ouvrage de Beccaria sera à la base de la réforme menée par le prince Pierre-Léopold du Code pénal du grand-duché de Toscane, qui deviendra le premier État au monde à abolir totalement la peine de mort et la torture7.

Quelques principes posés par Beccaria dans Des délits et des peines (1764) :

« Nullum crimen nulla poena sine lege » (en français : « Pas de crime, pas de punition sans loi ») aujourd’hui qualifié de principe de légalité : la formule ne sera forgée que plus tard (par P. J. A. von Feuerbach), et l'idée avait déjà été formulée (sans doute pour la première fois par Hobbes), mais Beccaria lui donne une importance inédite.
« La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une loi établie et promulguée antérieurement au délit et légalement appliquée. » (Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen du 26 août 1789, art. Cool appelé la non rétroactivité de la loi pénale plus sévère
« Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu’elle a prescrites. » (Ibid., art. 7)
« La loi n’a le droit de proscrire que les actions nuisibles à la société. » (Ibid., art. 5)
« Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il soit déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne sera pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi. » (Ibid., art. 9) traduit par la présomption d'innocence

« Est fausse l’idée d’utilité qui sacrifie mille avantages réels pour un inconvénient imaginaire ou sans conséquence, qui priverait les hommes du feu parce qu’il incendie et de l’eau parce qu’elle inonde, qui ne remédie aux maux qu’en détruisant. Les lois qui interdisent le port d’armes sont de cette nature ; elles ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre des délits […]. Ces lois aggravent la condition des agressés, en améliorant celle des agresseurs, elles ne diminuent pas les homicides, mais les augmentent, parce que c’est avec plus d’assurance qu’on agresse les gens désarmés que les gens armés. On peut dire de ces lois qu’elles ne préviennent pas mais craignent les délits, et naissent de la tumultueuse impression de certains faits particuliers, non de la méditation raisonnée des avantages et des inconvénients d’un décret universel8. »

Ces principes sont aujourd’hui des piliers de la justice et le traité Des délits et des peines demeure une référence incontournable dans le cursus universitaire en droit pénal.

Peine de mort

C’est dans son ouvrage Des délits et des peines (Dei delitti e delle pene), édité anonymement en 1764 à Livourne qu’il s’oppose au principe de la peine de mort :

« Il me paraît absurde que les lois, qui sont l’expression de la volonté publique, qui détestent et punissent l’homicide, en commettent un elles-mêmes, et que pour éloigner les citoyens de l’assassinat, elles ordonnent un assassinat public9. »

« Ce n'est pas le spectacle terrible mais passager de la mort d'un scélérat, mais le long et pénible exemple d'un homme privé de liberté, qui, transformé en bête de somme, rétribue par son labeur la société qu'il a offensée, qui est le frein le plus fort contre les délits10. »

C'est pourquoi Beccaria propose comme substitut à la peine de mort « l'esclavage perpétuel » (et non la prison à perpétuité comme on l'entend souvent, le mot italien pour esclavage étant bien « schiavitù », celui pour la perpétuité étant « ergastolo »11), dont l'impression de durée s'inscrit plus fortement dans les esprits que la peine de mort, « que les hommes voient toujours dans un obscur éloignement ». C'est donc bien une peine continuelle que prône Beccaria, car les « passions violentes » s'effacent avec le temps.

On a parfois mal compris le texte en pensant que, dans le chapitre 28 sur la peine de mort, Beccaria admettait néanmoins la peine de mort dans certains cas (sédition ou complot contre la sûreté de l'État, ou bien lorsque la mort est « le seul véritable frein pour détourner les autres de commettre des délits »). Mais cette interprétation est inexacte12: le premier cas ne concerne que des situations d'anarchie ou de guerre civile étrangères au cours normal de la vie d'un État de droit, et le second est une hypothèse invalidée dans toute la suite du chapitre.

Victor Hugo, également abolitionniste, montre dans ses œuvres politiques une forte admiration pour Beccaria, qu'il met au rang des grands éducateurs de l'humanité. Qu'il ait lu ou non Beccaria, Robespierre militera au début de sa carrière pour l'abolition de la peine de mort. Dans Choses vues, le même Victor Hugo mentionne que la peine de mort fut « abolie de fait » sous Louis-Philippe, qui usait systématiquement de son droit de grâce sur tous les condamnés.

Partout en Europe, les cas passibles de peine de mort commençaient à décroître. Mais c'est bien sous l'influence des Délits et des peines que, pour la première fois au monde, la peine de mort est officiellement et réellement abolie dans le grand-duché de Toscane en 1786, par Léopold d'Autriche, franc-maçon, qui devint en 1790 empereur germanique sous le nom de Léopold II. Le livre de Beccaria a plus tard servi et sert encore de référence aux luttes abolitionnistes engagées depuis le XIXe siècle (la peine de mort est ainsi abolie par le jeune État italien en 1889). Certains de ses arguments ont été repris par Robert Badinter dans son combat pour l’abolition de la peine de mort en France (1981), que Jacques Chirac a fait inscrire dans la constitution de la République française (art. 66-1, 26 février 2007), et aujourd’hui encore par des abolitionnistes américains comme Hugo Adam Bedau.
Moyen de lutter contre le crime

« Enfin le moyen le plus sûr mais le plus difficile de prévenir les délits est de perfectionner l’éducation »13.
Œuvres

Des délits et des peines a été traduit en français aux XVIIIe et XIXe siècles par :

André Morellet, 1765
Étienne Chaillou de Lisy, 1773. Version téléchargeable librement dans Les Classiques des sciences sociales. http://classiques.uqac.ca/classiques/beccaria/traite [archive] delits et peines/traite delits et peines.html
Pierre-Joseph-Spiridion Dufey, 1821
Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy, 1822.

Il a été notamment commenté par Voltaire, Diderot, Joseph-Michel-Antoine Servan et Jacques-Pierre Brissot de Warville, ainsi que par Michel Foucault dans Surveiller et punir, Paris, Gallimard, 1975.

Il a également publié, en 1770, des Ricerche intorno alla natura dello stile (Recherches concernant la nature du style).

Cesare Beccaria, Des délits et des peines [archive]. D’après la traduction de l’Italien par M. Chaillou de Lisy, bibliothécaire, et publiée à Paris en 1773], hébergé par le fond documentaire de l'UQAC.
Cesare Beccaria, Des délits et des peines, traduction de l'italien par Maurice Chevalier ; introduction par Franco Venturi, Genève, Droz, 1965 (plusieurs fois réédité), XLVI, 80 et (2) p. (Les Classiques de la pensée politique, no 1).
Cesare Beccaria, Des délits et des peines. Dei delitti e delle pene, texte italien établi par Gianni Francioni, introduction, traduction et notes par Philippe Audegean, Lyon, ENS Éditions, 2009, (ISBN 978-2-84788-149-3).
Cesare Beccaria, Recherches concernant la nature du style, traduit de l'italien par Bernard Pautrat, Paris, Éditions rue d'Ulm, 2001.

Notes et références

↑ Le nom de marquis de Beccaria – que l'on trouve dans de très nombreuses sources (dont l'Encyclopædia Universalis) – semble erroné : on reprend ici la dénomination adoptée par Maria G. Vitali-Volant (Cesare Beccaria, 1738-1794 : cours et discours d'économie politique, Paris, L'Harmattan, 2005, p. 9) et par Philippe Audegean ("Introduction", dans Cesare Beccaria, Des délits et des peines. Dei delitti e delle pene, Lyon, ENS Éditions, 2009, p. 9). Dans sa biographie de Beccaria, Renzo Zorzi (Cesare Beccaria. Il dramma della giustizia, Milan, Mondadori, 1995, p. 53) a en effet rappelé que, comme l'ont établi des recherches récentes, le grand-père de Beccaria a obtenu son titre de noblesse en acquérant en 1711 les deux fiefs de Gualdrasco et de Villareggio : Cesare est donc le troisième marquis du nom.
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, introduction (trad. Philippe Audegean, Lyon, ENS Éditions, 2009), p. 145.
↑ Titre italien : Dei delitti e delle pene. La première édition est de 1764 ; une deuxième édition, modifiée et augmentée de nouveaux chapitres, paraît en 1765 ; une troisième édition encore augmentée paraît en 1766.
↑ Jean-Yves Le Naour, Histoire de l'abolition de la peine de mort : 200 cents ans de combats, Perrin, 2011, 404 p. (ISBN 978-2-262-03628-7)
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 4, p. 153.
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 28, p. 229.
↑ Marie Gloris Bardiaux-Vaïente, « L'Etat abolitionniste de Toscane » [archive], 6 juin 2012 (consulté le 20 février 2015)
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 40, p. 281-283.
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 28, p. 237 (en italien : « Parmi un assurdo che le leggi, che sono l’espressione della pubblica volontà, che detestano e puniscono l’omicidio, ne commettono uno esse medesime, e per allontanare i cittadini dall’assassinio, ordinino un pubblico assassinio. »)
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 28, p. 231-233.
http://www.letteraturaitaliana.net/pdf/Volume [archive] 7/t157.pdf p.72 et suivantes du texte d'origine en italien
↑ Voir l'édition de 2009 des Délits et des peines citée dans la bibliographie, note 198, p. 367-368.
↑ C. Beccaria, Des délits et des peines, § 45, p. 293.

Annexes
Bibliographie

Beccaria. Revue d'histoire du droit de punir, I, 2015, 227 p. (Genève, Georg éditeur). Rédacteur en chef Michel Porret (ISSN 2297-3311). Lien: http://www.georg.ch/index.php/beccaria-revue-d-histoire-du-droit-de-punir.html [archive]
Philippe Audegean, La philosophie de Beccaria. Savoir punir, savoir écrire, savoir produire, Paris, Vrin, 2010, (ISBN 978-2-7116-2303-7)
Michel Porret, Elisabeth Salvi (Direction), Cesare Beccaria. La controverse pénale XVIIIe – XXIe siècle; préface de Robert Roth; postface de Vincent Milliot, Rennes, PUR, 2015, 349 p. (ISBN 978-2-7535-4016-3).
Michel Porret, "-Des délits et des peines de Cesare Beccaria-", L'Histoire, 416, septembre 2015, section "Classique", p. 84
Michel Porret, « Cesare Beccaria e il diritto penale dell'Illuminismo », Archivio Storico Ticinese, Rivista di cultura, 156, dicembre 2014, p. 78-83, (ISSN 0004-0371).
Michel Porret, Beccaria. Il diritto di punire, Bologne, Il Mulino, Universale Paperbacks, 2013, 110 p., (ISBN 978-88-15-24811-4).
Michel Porret, Beccaria. Le droit de punir, Paris, Michalon, 2003, 126 p. (ISBN 978-2-84186-191-0).
Michel Porret (direction), Beccaria et la culture juridique des Lumières, Genève, Droz, 1997, (ISBN 260000176X)
Michel Porret, « Publication de l'ouvrage de Cesare Beccaria, Des délits et des peines », Commémorations nationales, 2014, Paris, Ministère de la culture et de la communication, 2013, p. 143-145.
Michel Porret, "Les Lumières du pénal. Cesare Beccaria", Choisir. Revue culturelle, 652, avril 2014, p. 21-25, (ISSN 0009-4994).
Michel Porret, « L’Humanisme pénal de Cesare Beccaria », Le Temps, 20 octobre 2013, p. 11, lire en ligne [archive].
Michel Porret, « Beccaria, une révolution des Lumières », L'Histoire, 357, numéro spécial : La Peine de mort, octobre 2010, p. 48-53.
Michel Porret, « Cesare Beccaria : contre la peine de mort », Le Point. Références, Les Textes fondamentaux, Penser la mort, octobre 2010, p. 78-79.
Michel Porret, « Voltaire: justicier des Lumières », in Cahiers Voltaire (Revue annuelle de la Société Voltaire), 8, Ferney-Voltaire, 2009, p. 7-28.
Michel Porret, « Un Échafaud romantique contre la peine capitale. Anne Bignan L’Échafaud Paris, 1832 », Critique. L'Europe romantique, juin-juillet 2009, no 745-746, p. 592-602.
Michel Porret, « Pour une abolition universelle de la peine capitale : la voix de Beccaria » [archive], sur Lecourrier.ch, 23 janvier 2001 (consulté le 13 septembre 2013)
Elisabeth Salvi, « L'abolitionniste Beccaria a reçu un bel et prompt accueil en Suisse », Passé simple, Mensuel romand d'histoire et d'archéologie, avril 2015, 4 - Dossier: La réforme pénale au temps des Lumières. De l'ère des supplices à celle des prisons, p. 7-9.
Maria G. Vitali-Volant, Cesare Beccaria (1738-1794). Cours et discours d'économie politique, Paris, L'Harmattan, 2005, 136 p. (ISBN 274759033X)

Colloques internationaux

Philippe Audegean (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Christian Del Vento (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Pierre Musitelli (École normale supérieure, Paris), Xavier Tabet (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis). Les cultures de Beccaria. 250e anniversaire de l'ouvrage Dei delitti e delle pene, Livorno, 1764, Paris, 4-6 décembre 2014 (http://beccaria2014.com [archive])
Michel Porret (UNIGE-DAMOCLES)- Elisabeth Salvi (UNIGE-DAMOCLES) : Cesare Beccaria: réception et héritage. Du temps des Lumières à aujourd’hui, Genève, 21-23 février 2013 lire en ligne [archive]
Michel Porret (org.): Cesare Beccaria et la culture juridique des Lumières, Université de Genève, Genève, 1994.


Ses leçons d'économie n’ont été imprimées qu’après sa mort, en 1804, sous le titre Elementi di economia pubblica. Membre de l'Accademia dei Pugni, Beccaria avait participé, en 1764 et 1765, à une publication périodique analogue au Spectateur, et produite par l'Académie, il Café (1764-1766), où étaient traités divers sujets de littérature et de philosophie.

Conclusion:

Je connais pas ces œuvres mais elle me conforte sur l'aspect réel des Homicides qui dérègle la vision de l'avenir. La circonstance est un fait mais elle se mesure dans la circonstance: cet homme dans sa sincérité qui n'est pas de la naïveté, ne perçut pas le concept de maquillage sur la vérité et le mensonge qui mènent dans les concept de vie et de mort dans les homicides. La vision est victime de circonstances d’intérêts, de mensonges et de jalousies qui ne sont pas à confondre avec les Sentiments, Le Destin et la Chance...

Écrit du Citoyen Tignard Yanis
Alias
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mer 11 Avr à 10:13

Operation Linebacker was the codename of a U.S. Seventh Air Force and U.S. Navy Task Force 77 air interdiction campaign conducted against the Democratic Republic of Vietnam (North Vietnam) from 9 May to 23 October 1972, during the Vietnam War.

Its purpose was to halt or slow the transportation of supplies and materials for the Nguyen Hue Offensive (known in the West as the Easter Offensive), an invasion of the Republic of Vietnam (South Vietnam) by forces of the People's Army of Vietnam (PAVN) that had been launched on 30 March. Linebacker was the first continuous bombing effort conducted against North Vietnam since the end of Operation Rolling Thunder in November 1968.

Étymologie

L’origine du nom « Syrie » n'est pas certaine. Il pourrait venir du grec ancien et désignerait à l’origine la terre d’Aram, mais Hérodote y voyait plutôt une forme abrégée d’Assyrie, tandis que les historiens modernes le font remonter à divers toponymes locaux.

Il apparaît pour la première fois en grec et n’a pas d’antécédents identifiables, ni dans la forme ni pour le contenu, dans les textes pré-hellénistiques. Bien établi dans l’usage officiel romain et byzantin, il disparaît au VIIe siècle avec la conquête musulmane, mais continue à être utilisé en Europe.

Dans le monde arabo-musulman, la région autrefois appelée « Syrie » portait le nom de Sham (شام) qui était aussi celui de sa capitale, Damas.

Le nom « Syrie », en arabe Sūriyyah (سوريا), était inconnu jusque dans la seconde moitié du XIXe siècle où il ressurgit sous l’influence européenne.

En 1865, il devient le nom officiel d’une province, celle du vilayet de Damas. C’est après l’établissement du mandat français en 1920, qu’il désigne l’État syrien actuel8.

Build-up and air attacks

American and Republic of Vietnam Air Force (VNAF) aircraft had been supporting the defense (weather permitting) since the beginning of the offensive. These strikes were conducted in support of ARVN forces, and included those of the air wings of the carriers USS Coral Sea and USS Hancock. The continuing bad weather, however, limited the ability of the U.S. aircraft to assist in stemming the North Vietnamese onslaught. By 6 April, at naval and air bases around the globe, American forces were put on alert and ships and aircraft squadrons began moving toward Southeast Asia.[citation needed]

The U.S. began a rapid build-up of airpower. The Air Force deployed 176 F-4 Phantoms and 12 F-105s from bases in the Republic of Korea and the U.S. to Thailand between 1 April and 11 May in Operation Constant Guard.[19] Strategic Air Command (SAC) dispatched 124 B-52s from the U.S. to Guam bringing the total B-52 strength available for operations to 209.[20] The Navy cut short its in-port period for the carriers USS Kitty Hawk and USS Constellation and ordered USS Midway, USS America and USS Saratoga to augment the fleet so that four or more carrier air wings could conduct missions simultaneously. 7th Fleet assets in local waters were thereby increased from 84 to 138 ships.[12]

U.S. Air Force tactical strikes against North Vietnam north of the 20th parallel were authorized on 5 April under the nickname Freedom Train.[13] The first large-scale B-52 raid directed against the north was conducted on 10 April when 12 B-52s, supported by 53 attack aircraft, struck petroleum storage facilities around Vinh.[21] By 12 April, President Nixon had informed Kissinger that he had decided on a more comprehensive bombing campaign which would include strikes against both Hanoi and Haiphong.[12]
North Vietnamese anti-aircraft defense weapons

The following day 18 B-52s struck Thanh Hóa's Bai Thuong Air Base. Three more days followed before another strike, this time by another 18 bombers in a pre-dawn attack against an oil tank farm outside Haiphong. They were followed by more than 100 tactical aircraft attacking targets around Hanoi and Haiphong during daylight.[13] Between the 6th and the 15th, U.S. aircraft also struck and destroyed the Paul Doumer and Thanh Hóa bridges and the Yên Viên railway marshalling yard. This marked the introduction of laser-guided bombs against strategic targets in North Vietnam. Both bridges had previously been attacked unsuccessfully with conventional bombs and even missiles. The B-52s were then withdrawn from operations in the north, and when they returned in June, their missions would be limited to South Vietnam.[22]

By mid-month, nearly all of North Vietnam had been cleared for bombing raids for the first time in over three years. Air Force and Navy commanders and pilots were relieved that Nixon (unlike President Johnson) left the operational planning to local commanders and loosened the targeting restrictions that had hampered Operation Rolling Thunder.[23] Between 1 May and 30 June B-52s, fighter-bombers, and gunships had flown 18,000 sorties against formidable anti-aircraft defenses with the loss of 29 aircraft.[24]

The U.S. also now began what North Vietnamese historians have described as "using devious political and diplomatic schemes...to cut back the amount of aid being supplied to us by socialist nations."[25] On 20 April Kissinger met secretly with Brezhnev in Moscow. Unwilling to jeopardize increasingly normalized relations with the West and wary of Washington's growing relationship with Beijing, Brezhnev agreed to apply pressure to Hanoi to end the offensive and negotiate seriously.[26]

Brezhnev then arranged for another secret meeting between Kissinger and Hanoi's lead negotiator Le Duc Tho, to be held on 2 May in Paris. On the assigned day, the two men met for a session that Kissinger later described as "brutal and insulting."[27] The North Vietnamese, sensing victory, were in no mood to make concessions. As a result of this meeting and the fall of Quảng Trị City, Nixon was prepared to up the ante, stating that "the bastards have never been bombed like they're going to be bombed this time."[28]

Coup d’État de Chichakli
Le président Adib Chichakli.

Après la guerre israélo-arabe de 1948, le colonel Housni al-Zaim procède à un coup d'État en mars 1949, mettant fin au système parlementaire syrien. Antoun Saadé, le président-fondateur du Parti social nationaliste syrien (PSNS) doit fuir le Liban où il a été condamné à mort et se réfugie en Syrie où le colonel Zaim lui promet protection. Toutefois, quelques mois plus tard Zaim livre Saadé aux autorités libanaises et ce dernier est fusillé. Après sa trahison, Zaim est lui-même victime d'un coup d'État en août 1949 lorsque le colonel Sami al-Hinnaoui, membre du PSNS, arrête le colonel Zaim et le fait exécuter. La femme de Saadé reçoit une lettre d'al-Hinnawi lui indiquant que la mort de son mari a été vengée.

En décembre 1949, Al-Hinnawi est renversé par un troisième coup d'État, mené par Adib Chichakli. Il se proclame président de la République en 1951 et dissout le Parlement la même année [réf. souhaitée]. Les États-Unis et le Royaume-Uni portent un intérêt considérable à Chichakli ; les Britanniques espèrent même l'amener à adhérer au pacte de Bagdad. Les Américains, dans l’espoir qu’il signe un traité de paix avec Israël, lui offrent par ailleurs une aide étrangère considérable [réf. souhaitée].

Mais en contrepartie, les États-Unis voudraient que le gouvernement syrien fasse des réfugiés palestiniens des Syriens à part entière : durant les négociations entre les États-Unis et la Syrie en 1952, le gouvernement américain va jusqu'à proposer la somme de 400 millions de dollars américains pour intégrer dans le pays - dans les plaines fertiles de Djézireh - 500 000 Palestiniens. [réf. souhaitée]

Or certains partis politiques syriens - le Parti socialiste arabe d’Akram Hourani, ou encore le parti Baas de Michel Aflak - s’en prennent violemment à cette proposition, qui représente à leurs yeux, la vente du droit au retour des Palestiniens.[réf. souhaitée]

Avec l’alliance entre le Parti socialiste d’Hourani et le parti Baas d’Aflak, le nouveau parti Baas arabe socialiste tente ainsi, en 1952, de renverser Chichakli. Devant l’agitation, Chichakli refuse l'accord avec les États-Unis [réf. souhaitée].
République arabe unie
Nasser et le président syrien, Choukri al-Kouatli.

Les civils reprennent le pouvoir en 1954, après le renversement du président Chichakli. Mais une grande instabilité politique régnait alors dans le pays, le parallélisme des politiques syriennes et égyptiennes et l’appel à l’union du président égyptien Gamal Abdel Nasser à la suite de la crise du canal de Suez en 1956 a créé des conditions favorables à l’union entre l’Égypte et la Syrie.

Le 1er février 1958, l'Égypte et la Syrie s’unissent, créant la République arabe unie, ce qui entraîne, de facto, l’interdiction des partis politiques syriens.

Mais l’union cesse rapidement d’exister. Le général Haydar al-Kouzbari fait un coup d’État le 28 septembre 1961, la Syrie faisant sécession, et rétablit la République arabe syrienne.
République arabe syrienne

Les dix-huit mois suivants seront marqués par une grande instabilité politique, avec divers coups ou tentatives de coup d’État. Le 8 mars 1963, un nouveau coup d’État a lieu, installant le Conseil national de commande révolutionnaire au pouvoir, avec à sa tête Amine al-Hafez. Ce conseil est constitué d’un groupe de militaires et de civils, tous socialistes, qui ont assumé les fonctions exécutives et législatives. Le coup d’État est l’œuvre du parti Baas, et la majorité des membres de ce conseil étaient membres du Baas.
Gouvernement baassiste
Salah Jedid, instigateur du coup d’État du 23 février 1966.

À quelques mois d’intervalle, le parti Baas procèda également à un coup d’État en Irak. Le gouvernement syrien réfléchit, à nouveau, à l'éventualité d'une union entre l’Égypte, l’Irak et la Syrie. Un accord fut signé au Caire le 17 avril 1963, pour mettre en œuvre un référendum sur l’union qui devait se tenir en septembre 1963. Mais des désaccords sérieux entre les trois partis apparurent rapidement, et finalement le projet d’union fut abandonné. En mai 1964, le président Amine al-Hafez promulgue une constitution temporaire prévoyant l’établissement d’un Conseil national de la révolution (CNR), des parlementaires désignés composés de travailleurs, de paysans et de syndicalistes.

Le 23 février 1966, un groupe de militaires, toujours issus du parti Baas, avec à leur tête Salah Jedid, réussit à renverser le gouvernement d’Amin al-Hafez. Celui-ci est emprisonné. Le nouveau gouvernement dissout le CNR, abroge la Constitution, et chasse les fondateurs historiques du parti Baas de Syrie (Michel Aflak, Salah Eddine Bitar et Akram Hourani), ce qui leur permet d’avoir une politique régionaliste et non plus panarabe comme le voulait le parti Baas. Les chefs du coup d'État parlent alors de « rectification » des principes du parti. Mais la guerre des Six Jours, perdue par les Égyptiens et les Syriens, affaiblit du même coup le gouvernement de Salah Jedid. Le 13 novembre 1970, profitant de l'impasse due à l'implication de l'armée syrienne dans la crise en Jordanie entre le roi Hussein et l'OLP (Septembre noir), le ministre de la Défense Hafez el-Assad procède à un coup d’État. Déposant Salah Jedid, il devient grâce à sa « révolution corrective » le nouveau premier ministre, et l’homme fort de la Syrie.
La dynastie el-Assad
Bachar el-Assad, président de la Syrie depuis 2000

Hafez el-Assad, chef de l’État de 1970 à sa mort en 2000, est confirmé dans ses fonctions de chef de l’État par cinq référendums successifs. Il est, après le roi Hassan II du Maroc, le chef d’État arabe qui est resté le plus longtemps au pouvoir. Cette longévité provient essentiellement du fait qu’il était soutenu par des minorités religieuses, dont la minorité religieuse alaouite. Il est aussi soutenu par beaucoup de fermiers et par les Syriens vivant dans les milieux ruraux. L’expansion de la bureaucratie a créé une classe moyenne fidèle au gouvernement. Mais l’essentiel de sa puissance venait de l’armée syrienne et de son appareil de sécurité. Un autre facteur de son maintien au pouvoir est le nationalisme, dont entre autres les conflits qui l’opposaient et opposent la Syrie aux États-Unis, à Israël et à l’Irak de Saddam Hussein.

Bachar el-Assad succède à son père le 17 juillet 2000, élu par référendum. Les Syriens et en particulier les militants pour les droits de l’homme ont alors espéré une certaine libéralisation du pays ; c’est ce qu’on a appelé le printemps de Damas.

Ce premier 'printemps' ne dure pas longtemps : il se termine en février 2001, lorsque les services de sécurité gèlent l'activité des forums intellectuels, culturels et politiques, et avec la poursuite des militants pour les droits de l'homme et leur emprisonnement. Dans cette courte période de six mois, le printemps de Damas aura vu des débats politiques et sociaux intenses, d'une part, et d'autre part il a conservé un écho qui sonne dans les débats politiques, culturels et intellectuels jusqu'en 2011.

C'est en 2011, dans la foulée du printemps arabe, que se déclenche la guerre civile syrienne, qui confronte le système baasiste à sa plus grave remise en cause depuis son avènement.
Guerre civile syrienne
Article détaillé : Guerre civile syrienne.

Début 2011, le printemps arabe atteint la Syrie. Des manifestations en faveur de la démocratie et majoritairement pacifiques ont lieu dans tout le pays contre le régime baasiste du président Bachar el-Assad. Ces manifestations sont réprimées brutalement par le régime et peu à peu, le mouvement de contestation se transforme en une rébellion armée.

De nombreux belligérants participent au conflit. L'Armée syrienne libre, nationaliste, est le premier mouvement à mener la rébellion mais à partir de 2013, elle est supplantée par des groupes islamistes sunnites comme Ahrar al-Cham, Jaych al-Islam ou le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. Les groupes rebelles sont soutenus principalement par la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite. De son côté, le régime syrien se maintient grâce à l'aide de l'Iran et de la Russie. L'Iran déploie en Syrie des forces du Corps des Gardiens de la révolution islamique dés le début du conflit, par la suite des dizaines de milices islamistes chiites parrainées par Téhéran gagnent à leur tour la Syrie ; comme les Libanais du Hezbollah, les Afghans hazaras de la Brigade des Fatimides ou les Irakiens de l'Organisation Badr et du Harakat Hezbollah al-Nujaba. De son côté la Russie intervient militairement en septembre 2015 et commence une campagne de frappes aériennes en soutien du régime.

Venu d'Irak, l'État islamique (EI) apparaît en Syrie en 2013, initialement allié aux groupes rebelles syriens, il entre en conflit avec ces derniers à partir de janvier 2014. Depuis septembre 2014, l'EI est la cible d'une campagne de frappes aériennes effectuée par une coalition menée par les États-Unis.

De leur côté, les Kurdes du Parti de l'union démocratique (PYD) et sa branche armée, les Unités de protection du peuple (YPG), liés au PKK, combattent pour l'autodétermination du Rojava.

De mars 2011 à février 2016, le conflit a fait de 260 000 à 470 000 morts d'après les estimations de diverses ONG et de l'ONU. De nombreux massacres, crimes de guerre et crimes contre l'humanité ont été commis, principalement par le régime syrien et l'État islamique. Le camp loyaliste est responsable de la majorité des victimes civiles de la guerre, souvent par le fait de bombardements aériens. Entre 100 000 et 200 000 personnes ont disparu dans les prisons du régime, au moins 12 000 à 60 000 y ont été torturées à mort. Des armes chimiques ont également été employées. La moitié de la population syrienne a été déplacée pendant le conflit et entre cinq et six millions de Syriens ont fui le pays, soit le quart de la population.

Operation Pocket Money sur L'Ukraine.

Un profiteur de guerre est une personne physique ou morale qui, de manière légale, spéculative ou délictueuse, tire un enrichissement personnel d'un conflit armé. Historiquement, le terme fut en particulier utilisé pour qualifier les acteurs économiques, plus ou moins occultes, fauteurs de guerre ou qui, dans un conflit, fournirent des biens - et tout particulièrement des armes - à tous les belligérants, indistinctement alliés ou adversaires, ou encore qui furent actifs, pour leur plus grand bénéfice, comme forceurs de blocus. Si ces activités ne sont pas toujours, à proprement parler, considérées comme illégales par les États, elles n'en paraissent pas moins ordinairement contraires à l'« éthique des affaires » pour l'opinion publique. Le terme « profiteur de guerre » reste donc marqué d'une forte connotation péjorative, que ce soit dans la conversation courante ou le discours politique - son pendant, en temps de paix, étant celui de « profiteur de crise », en particulier dans les temps de situation économique difficile.

Le « profit de guerre » peut en effet présenter différents aspects légalement, socialement, politiquement ou moralement admissibles ou non et avoir différentes origines, légales ou au contraire abusives voire délictueuses : ventes d'armements ou d'équipements aux belligérants, spéculation, spoliation, marché noir, contrebande, trafic d'armes, etc.

Boxe : Klitschko combat pour l’Ukraine... Champion du monde des poids lourds de 2000 à 2003 et de 2006 à 2015.

En Ukraine, un nom rassemble pro et anti-russes : Klitschko. Vladimir défend son titre de champion du monde samedi à 22h30. Son frère Vitali sera aussi sur le ring.

Mais la situation en Ukraine a braqué de nouveaux projecteurs sur ce combat, le premier d'un Klitschko depuis que Kiev s'est embrasé à l’hiver 2013. Vladimir n'est plus seulement le meilleur poids lourd du monde, il est aussi le frère d'un des héros de la place Maïdan, et ce statut lui confère un rôle à part dans la crise que traverse son pays. Souvent interrogé sur le sujet ces derniers mois, il a systématiquement fait référence à Nelson Mandela, qui disait, en 2000 : « Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir de réunir les gens comme peu d'autres choses peuvent le faire. »

En début de semaine, lors de l'ultime conférence de presse d'avant-combat, le cadet des Klitschko a donc cité une énième fois l'ancien président sud-africain, et s'est dit persuadé que les troubles actuels connaîtraient un « happy end ». Il a également évoqué l'équipe nationale de football, avec laquelle il partage la fonction de ciment de l’Etat ukrainien : « Peut-être que mon combat va permettre aux gens de penser à autre chose que ce qu'ils ont vécu ces six derniers mois, et leur donner le sentiment d'être unis, comme pendant l'Euro 2012 [qui s'était déroulé en Ukraine et en Pologne]. Je me souviens que l'ouest et l'est du pays étaient ensemble derrière l'équipe. »

S'il est moins viscéralement engagé que Vitali qui, il y a dix ans déjà, à Las Vegas, avait boxé avec un carré de tissu orange accroché au short pendant que la révolution de la même couleur agitait Kiev, Vladimir est sincèrement préoccupé par les turbulences qui secouent le pays où il vit lorsqu’il n’est ni en Floride ni à Hambourg. « Avant de partir à son camp d'entraînement en Autriche mi-février, il était très impliqué dans la sphère politique, raconte son manager, l'Allemand Bernd Bönte. Et pendant son stage d'entraînement, il regardait les infos et il appelait son frère tous les jours, ainsi que sa mère et ses amis qui vivent à Kiev. Bien sûr que tout ça le touche. »

« Au-delà des clivages politiques »

Le Français Raphaël Glucksmann, fils du philosophe André et conseiller de Vitali Klitschko en Ukraine, a été témoin de l'engagement du petit frère : « Vladimir a été évidemment moins actif que Vitali, mais il était là, je l'ai croisé plusieurs fois à Maïdan ou au QG de l'opposition. Quand il y a eu des tensions avec les forces de l'ordre au début de la révolution, il est descendu dans la foule avec son frère pour repousser les cordons de flics et aller saluer les manifestants. »

Operation Lion's Den...
Paris Peace Talks and conclusion...

From the beginning of Freedom Train in April to the end of June 1972 the United States lost 52 aircraft over North Vietnam: 17 to missiles; 11 to anti-aircraft weapons; three to small arms fire; 14 to MiGs; and seven to unknown causes.[57] During the same time period, the VNAF lost ten aircraft.[58] 63 North Vietnamese aircraft were destroyed during the same time period.[59] North Vietnam claimed that it had shot down 651 aircraft and sunk or set on fire 80 U.S. warships during the operation.[2]

Genesis Home By The Sea ou la désolation sur la Mer d'Aral.
https://www.youtube.com/watch?v=0j6d7VeYvdQ

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS


_________________
Kounak le chat....
In...
http://www.atelier-yannistignard.com En ligne... DarkNet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mer 11 Avr à 10:30

Assemblée nationale
‏Compte certifié @AssembleeNat
3 h il y a 3 heures
.@Chris_Bouillon interroge le Gvt sur le règlement de la dette de la SNCF
et la justification de sa transformation en SA. #QAG


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
1 min il y a 1 minute
En réponse à @AssembleeNat @Chris_Bouillon
AYANT ATTAQUÉS LES FONCTIONNAIRES SUR LEURS STATUTS
EN VOULANT FAIRE UNE RÉFORME SANS AVOIR ENTAMÉ
LES RÉNOVATIONS DES LIGNES, VOUS AVEZ CREUSER LE DÉFICIT
ET AVEC LE TEMPS PERDU, AU LIEU D'UN CRÉDIT DE 100,
IL EST PROBABLE QUE LE CRÉDIT SERA ACCENTUÉ
PAR LA PERTE DE TEMPS.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9546
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   Mer 11 Avr à 10:40

Assemblée nationale Compte certifié @AssembleeNat
2 h il y a 2 heures
.@luccarvounas interroge le Gvt sur le sens des propos
du Président de la République sur le "lien" entre l'Église
et l'Etat évoqué dans son discours lors de la Conférence
des évêques à Paris lundi 9 avril. #QAG

En réponse à @AssembleeNat @luccarvounas

Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur.
TRÈS GRAND RETARD EN TANT QUE CITOYEN ET VOTRE FONCTION DE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE NE POURRA LE COMBLER. LE DOMAINE EST CERTES MORALE ET ÉCONOMIQUE MAIS HUMAIN, AUSSI.
Cesare Beccaria.
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fédération Autonome Syndicats du Ministère de l'Intérieur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» libération et joueur autonome..
» Département de la coopération magique internationale
» tuto haradrim, opération désert
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Salle d'opération section civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: