Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La broderie, Notions sur le Sensible et L'Echoes.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9352
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: La broderie, Notions sur le Sensible et L'Echoes.   Mer 28 Mar à 10:36

La broderie est un art de décoration des tissus qui consiste à ajouter
sur un tissu un motif plat ou en relief fait de fils simples, parfois en intégrant
des matériaux tels que paillettes, perles voire pierres précieuses.

On peut la diviser en trois grandes classes :

manuelle : faite à la main, au moyen d'une aiguille ou faite au crochet ;
semi-mécanique : à la machine ;
mécanique : industrielle.

Techniques
Le point compté et le point de croix
Point de croix sur bande de toile Aïda
Exemple d'abécédaire
Broderie traditionnelle hmong sur tissu de coton1.
Point de croix

Le point compté désigne toute forme de broderie où le motif se constitue
en comptant une quantité spécifique de points sur une trame régulière,
par opposition à la broderie libre. Peut-être la forme la mieux connue de point
compté s'appelle le point de croix. Très répandu, et depuis longtemps
dans le monde entier, ce point de broderie en forme de « x » est réalisé
d'après un modèle appelé diagramme, parfois sur une toile pré-imprimée
pour l'apprentissage ; l'un des types d'ouvrages les plus courants est l'abécédaire.

Dans ce cas, le dessin d'une grille est reproduit en comptant les points
sur une toile à trame régulière (étamine de lin, de coton, canevas ou toile Aïda).

Pour réaliser les points de croix, il existe deux méthodes :

la traditionnelle, où chaque croix est formée l'une après l'autre :
xxx xx xxxx par exemple.
la danoise, où l'on brode d'abord les demi-points du dessous à l'aller
et les demi-points du dessus au retour pour former les croix : /// // ////
à l'aller puis \\\\ \\ \\\ au retour, ce qui donne le même résultat : xxx xx xxxx.

Dans les deux cas, il est important que tous les points se fassent
dans le même sens. Dans un même ouvrage, les deux techniques
peuvent être mélangées : la manière danoise pour les séries
de point en ligne, la manière traditionnelle pour les points isolés.

Le choix du tissu à broder se fait en fonction du résultat final souhaité
et de la dextérité du brodeur. Les débutants préfèrent généralement
une toile Aïda pour commencer, car elle offre une trame très régulière
et un large maillage. Les toiles Aïda sont disponibles en plusieurs couleurs,
les plus communes étant le blanc et l'écru. Le lin quant à lui est réservé
aux brodeurs expérimentés, car il offre la trame la moins régulière.
La broderie se fait alors en comptant les fils de la toile, en général deux fils
de trame et deux fils de chaîne. Pour un rendu plus fin, les points peuvent
se faire sur un seul fil. La toile de lin est le plus souvent non teinte,
de couleur brunâtre.

Le point de croix peut également être réalisé sur un tissu standard,
pour orner un vêtement le plus souvent. On utilise alors une toile « tire-fils »,
qui reproduit une trame légère. Cette toile est fixée sur le tissu du vêtement
par quelques points de bâti ou par de la colle en bombe pour tissus.
Une fois la broderie terminée, on tire sur les fils verticaux et horizontaux
de la toile « tire-fils » pour les en extraire. La broderie est alors régulière
quel que soit le tissu du vêtement sur lequel elle est réalisée.

Pour les grands ouvrages, la toile est tendue sur un métier à broder
(ou un tambour à broder), ce qui permet de garder une qualité
et une tension constantes.

Le fil utilisé le plus souvent est le coton mouliné, présenté en bobinettes
appelées « échevettes ». Elles sont généralement composées de six fils
de huit mètres de longueur. Plus de 500 couleurs sont disponibles
et certains effets spéciaux existent, comme l'« effet lumière » (fil brillant)
et l'« effet variation » (variation de teinte le long du fil en dégradé
ou en harmonie).

Plusieurs grandes marques proposent des fils, des toiles et des kits à broder,
dont DMC et Anchor. De nombreux livres et magazines proposent
des diagrammes à reproduire.

Corinne Chambras-Gangloff, brodeuse et collectionneuse d'abécédaires
en particulier2, écrivain (elle préfère dire « écrivailleuse ») à ses heures,
a proposé en 1991 de nommer « crucifiliste » le brodeur ou la brodeuse
au point de croix.

Les œuvres en point de croix peuvent également incorporer d'autres types
de point compté pour compléter le motif, notamment le point arrière, fréquemment utilisé
pour former des lignes minces pour circonscrire les formes du motif ou ajouter
des formes délicates comme de petites lettres, des effets de mouvement,
les moustaches d'un chat, etc.

Le point Catherine de Medicis

Mis au point par Catherine de Médicis, il se répand en France au début
du XVIIe siècle. Il est réalisé sur un tissu de coton assez épais et lâche,
appelé "buratto". Les dessins représentent des feuillages, des grotesques
ou des compositions géométriques. Le tracé se fait en deux temps, au point faufilure,
puis au retour en changeant les points de manière à obtenir une broderie
à deux lignes. On le pratique en Italie sous le nom de "punto Madama"3.
Le petit point

Une toile peinte à large maillage est remplie de petits points, de points
de croix ou de demi-points pour remplir la grille peinte et devenir un tableau.
Il s'agit d'un passe-temps masculin attesté dans la marine britannique.

La peinture à l'aiguille
Broderie régionale.
Passé empiétant

La broderie au passé empiétant imite l'aquarelle (Chine, Europe).
Cette technique de broderie originaire de l'extrême-orient a pour but
de reproduire des sujets - essentiellement botaniques et animaliers,
voire mythologiques - avec la plus grande précision ; pour y parvenir,
les brodeuses et brodeurs ont recours à la technique du fil unique.
L'utilisation d'un seul brin, très souvent de soie, implique une charge
de travail nettement supérieure. Les variantes de techniques sont nombreuses
mais l'une des plus spectaculaires reste sans doute la broderie « double face »
toujours exécutée en Chine. Aujourd'hui, elle compte plusieurs variétés :
la broderie sur un seul côté, la broderie présentant de chaque côté
les mêmes dessins et couleurs, la broderie aux dessins et
couleurs différentes des deux côtés...

La broderie Xiang, un des plus célèbres artisanats de la province du Hunan,
figure parmi les quatre fameuses écoles de cet art artisanal en Chine,
avec l'école de Su (Suzhou, province du Jiangsu), celle de Yue
(province du Guangdong) et celle de Shu (province du Sichuan).
Cette forme de la peinture à l'aiguille implique que les deux faces soient
strictement identiques d'où un travail totalement réversible.
Toute la subtilité tient à l'art de cacher les points de départ
et autres nœuds qui en temps normal
sont toujours plus ou moins visibles à l'arrière de l'ouvrage.

En occident la peinture à l'aiguille connaît un regain d'intérêt significatif auprès du grand public4.
La broderie en relief

Sous cette terminologie se rassemblent en réalité de nombreuses techniques
dont le point commun est le relief important de l'ouvrage fini.

Outre la broderie au ruban, on peut citer le stumpwork, technique
dans laquelle des éléments brodés séparément et éventuellement maintenus
par de petits fils de fer sont fixés sur l'ouvrage, et la broderie brésilienne,
où le relief est donné par l'association de points particuliers et d'un fil ayant,
de lui-même, une certaine tenue.
La broderie au point de Beauvais

Le point de Beauvais est une technique de broderie au crochet connue
depuis des siècles, il permet de faire des ouvrages magnifiques et solides
assez rapidement lorsque vous maîtrisez la technique.
La broderie au ruban

Encore appelée broderie rococo, la broderie au ruban est une technique née
en France au XVIIe siècle, dans laquelle on ne brode plus à l'aide de fils,
mais à l'aide de rubans de différentes largeurs, souvent en soie.

Les points utilisés sont souvent ceux de la broderie au fil, mais il existe également
des points spécifiques, où l'on exploite la largeur importante du ruban.

Après avoir été négligée durant des années, cette broderie revient à la mode,
d'autant qu'elle a l'intérêt d'associer une technique relativement simple
à un rendu particulièrement impressionnant, dans un style souvent un peu victorien.
Les jours

Les jours qui se subdivisent en jours à « fils tirés » et jours à « fils serrés ».
Les techniques sont nombreuses et particulièrement conservées en Europe centrale.

Une autre technique, la broderie Hardanger, vient de l'Europe du Nord.
Blackwork
Blackwork

Aux XVIe et XVIIe siècles des toiles de lin blanc étaient brodées avec de la soie noire.
Motifs réguliers et réversibles, ces tissus servaient à la confection des vêtements.

Aujourd'hui le plus souvent sur étamine cette broderie sert à orner des petits ouvrages
ou des broderies plus compliquées en jouant sur l'épaisseur des fils utilisés.

Broderie sur tulle

Imitation de la dentelle à l'aiguille, les motifs sont cernés au point de reprise
puis rebrodés au point de bourdon ou de feston, ils sont reliés entre eux
par des « roues » ou « araignées », puis le fond est découpé
pour ne laisser apparaître que les figures qui pourront être remplies au préalable.

Cette broderie est exécutée en fil blanc sur tulle de coton,
elle sert encore aujourd'hui à broder les coiffes des costumes traditionnels,
notamment en Bretagne.
Broderie Renaissance ou Richelieu
Broderie renaissance

Sur toile de lin ou de coton, des figures au bord festonné sont raccordées
entre elles par des brides, puis le tissu est découpé.

Dans la broderie Renaissance les brides sont simples, en broderie Richelieu,
elles sont ornées de picots.
Broderie indienne Aari

La technique Aari est utilisée par des concepteurs occidentaux
pour leurs créations d'accessoires et de vêtements.

La broderie Aari se pratique avec un cadre en bois, pouvant s'adapter
à n'importe quelle longueur de tissu. Ce concept de métier à broder
a évolué à partir du lit indien Khatia, encore utilisé dans les régions rurales.

Les motifs sont tracés directement sur le tissu. Ils s'organisent le plus souvent
autour d'un grand motif figuratif central Nadir Shahi Booti.
Broderie chikan-kari

En plein essor au XIXe siècle dans les villes alors bengali de Dhaka Bangladesh,
Calcutta (Bengale) ou à Lucknow en Uttar Pradesh, ce type de broderie est fait
en blanc sur blanc, sur un support de fine mousseline. Elle est encore largement utilisée
de nos jours pour la décoration des cols des kurtas5.
Broderie japonaise sashiko
Article détaillé : Sashiko.

Cette technique apparaît au cours de l’ère Edo, et sert à renforcer
et à raccommoder les vêtements de travail de la population ouvrière japonaise.
Depuis la fin du XXe siècle, elle est utilisée à des fins décoratives,
comme broderie indépendante ou en complément du patchwork.

Elle se caractérise par ses motifs réguliers et géométriques, et par ses couleurs
contrastées entre le fil de broderie et le tissu de fond, traditionnellement blanc
ou écru et indigo.
Broderie contemporaine

De nos jours, avec des techniques de plus en plus modernes, certaines sociétés
peuvent broder sur tous supports des logos, des images, de plus en plus complexes
en grande quantités et avec une grande rapidité. Les œuvres des célèbres brodeurs
et créateurs François Lesage, René Bégué, dit Rébé,
Miguel Cisterna6,7 sont notamment exposées au musée des arts Décoratifs de Paris.
D'une part ils témoignent d'une maîtrise hors du commun de la si minutieuse technique,
d'autre part les matériaux utilisés ne font pas seulement partie du registre du luxe,
comme la soie et les fils en or, mais ils introduisent des matériaux inattendus :
coques de moules, matériaux simples tels que strass ancien, éclats de jais,
perles de bois, fils de cuivre, crin de cheval, raphia et paille.
La broderie au fil d'or

La broderie au fil d'or est une technique particulière qui utilise des fils d'or
ou d'argent et qui a été largement utilisée pour les vêtements militaires, liturgiques,
royaux, officiels, etc. Aujourd'hui cette technique est notamment utilisée
en haute-couture ou en décoration.
Qualités
Ouvrage de broderie DMC édité en 1922.

Cette technique peut être aussi un loisir déstressant.

La broderie peut être utilisée pour apprendre les symétries, les échelles
en mathématique de niveau élémentaire.

La broderie est également un objet d'étude
pour les folkloristes et les historiens de l'Art,
qui y voient l'un des principaux facteurs identitaires
des anciennes provinces depuis le XIXe siècle.
C'est aussi un objet de collection, très recherché
depuis le début du XXe siècle.

De nos jours, la broderie industrielle se répand
un peu partout dans le monde et même en Afrique.
Par exemple, en Afrique centrale et plus particulièrement
au Cameroun, cette discipline fut introduite en 1998
par la société Buetec Broderie Sarl et déjà la communication
par l'objet a eu un nouveau visage dans la sous région
et beaucoup la préfèrent de loin à d'autres marquages
tels que la sérigraphie, le transfert et bien d'autres.

Musées de la broderie

Il existe dans le monde plusieurs musées consacrés exclusivement
ou en partie à la broderie.
En France

Le Musée Caudrésien de la Dentelle et de la Broderie situé à Caudry,
dans le Nord, est un Musée atypique de dentelles et de broderies,
à la fois musée de société et musée de la mode ouvert
à la création contemporaine.

Le Musée de la broderie de Fontenoy-le-Château, dans les Vosges,
est consacré à la broderie dans cette commune, spécialisée
dans la broderie blanche destinée aux habits de luxe.

La maison des grenadières, située en France dans la commune
de Cervières dans la Loire, est un musée mettant en valeur la broderie
au fil d'or à travers le travail des « grenadières », les femmes qui brodaient,
entre autres, les uniformes des grenadiers de Napoléon Ier au fil d'or8.

Dans l'île de la Réunion, la Maison de la Broderie de Cilaos est consacrée
à la broderie de Cilaos, un type de broderie d'art créé dans cette ville
au début du XXe siècle.
Bibliographie

Daniel Schweitz, La Coiffe et son imaginaire dans le folklore de la Touraine,
Saint-Cyr-sur-Loire, Éd. Alan Sutton, 2002 (ISBN 9782842538217).
Fanny Viollet et Christian Sarramon, L'Art du point de croix, 1997 (ISBN 9782842770273)
Francesca Bonadonna, Les Métiers de la mode dans la lexicographie française :
le terme broderie au fil des siècles, Huitièmes Journées italiennes des Dictionnaires

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Broderie, sur Wikimedia Commons

Crochet,
Dentelle,
Broderie Hardanger, Broderie chinoise
Broderie de Fontenoy-le-Château,
Hurel
Souvenir jacket
Brodeuses

Notes et références

↑ Ce tissu est un grand « panneau » fait d'un assemblage de pièce de coton
assez épais tissé et coloré en bleu indigo. Y sont intégrés des éléments
de coton plus fin et plus léger, colorés et décorés par la technique du batik
à la cire (teinture naturelle bleu indigo), visible dans le bas de la photo.
Rem : Dans d'autres cas, des motifs décoratifs au « point de croix »
peuvent être directement superposé au motif de batik du coton fin (mais alors en le fragilisant)
↑ Corinne Chambras-Gangloff, Abécédaires au point de croix :
De la toile à la page, Arte Libris, 2009 (ISBN 9782914856591).
↑ « Academia Punto Assisi » [archive]
↑ Broderie Point Croix Loisirs Hobbies Couture et broderie DMC ANCHOR [archive]
↑ Couleur et lumière : broderies de l’Inde et du Pakistan [archive]
Dale Carolyn Gluckman, musée du textile, Canada, 2007
↑ Meubles et objets brodés, texte de P. Mauriès, éd. Paris, S. DESCHAMPS, musée des arts décoratifs, cote MB Br. 553
↑ La Broderie pour les nuls, d'Eglé Salvy, avec leur TOP 10 des meilleurs artistes en broderie des XXe et XXIe siècles.
↑ « Maison des Grenadières - Musée de la Broderie au fil d'Or »
[archive], sur Maison des Grenadières - Musée de la Broderie au fil d'Or (consulté le 25 juillet 2017)

Echoes, Provided to YouTube by Pink Floyd...
https://www.youtube.com/watch?v=53N99Nim6WE

Le son du temps... ou la Propagation.

Le son est une vibration mécanique d'un fluide, qui se propage sous forme d'ondes longitudinales
grâce à la déformation élastique de ce fluide. Les êtres humains, comme beaucoup d'animaux,
ressentent cette vibration grâce au sens de l'ouïe.

L'acoustique est la science qui étudie les sons ; la psychoacoustique étudie la manière
dont les organes du corps humain ressentent et l'être humain perçoit et interprète les sons.

Propagation du son....

Dans un milieu fluide compressible une variation de pression se propage
sous forme d'une onde. L'air, dans lequel vivent les humains,
est un tel milieu, dont les variations de la pression constituent le son.
L'amplitude de la variation de pression est faible par rapport à la pression statique
(pression atmosphérique) ; pour qu'elle soit perceptible,
il faut qu'elle soit suffisamment rapide et répétée.

On appelle source sonore un objet vibrant, comme un instrument
de musique ou un haut-parleur, à l'origine d'une vibration de l'air.
La pertubation se propage, mais les particules d'air oscillent seulement
de quelques micromètres autour d'une position stable, de la même façon
que lorsqu'on jette une pierre dans l'eau, les vagues se déplacent
en s'éloignant du point de chute, mais l'eau reste au même endroit,
elle ne fait que se déplacer verticalement et non suivre les vagues
(un bouchon placé sur l'eau reste à la même position sans se déplacer).
Dans les fluides, l'onde sonore est longitudinale, c'est-à-dire que les particules
vibrent parallèlement à la direction de déplacement de l'onde.

Les solides, en vibrant, peuvent transmettre un son. La vibration s'y propage,
comme dans les fluides, avec une faible oscillation des atomes
autour de leur position d'équilibre, résultant en une contrainte du matériau,
équivalent à la pression dans un fluide, mais plus difficile à mesurer. La rigidité du matériau
permet la transmission d'ondes de contraintes transversales.

De même, quoique dans une moindre mesure, la viscosité d'un fluide peut modifier,
particulièrement dans des conditions extrêmes, les équations de propagation calculées
pour un gaz parfait.

La vitesse de propagation ou céléritén 1 du son dépend de la nature, de la température
et de la pression du milieu. La relation :

c = 1 ρ χ S {\displaystyle c={\frac {1}{\sqrt {\rho \chi _{S}}}}} c={\frac {1}{{\sqrt {\rho \chi _{S}}}}} où ρ {\displaystyle \,\rho } \,\rho est la masse volumique du gaz et χ S {\displaystyle \,\chi _{S}} \,\chi _{S} sa compressibilité isentropique.

donne la vitesse de propagation du son dans un gaz parfait.
On voit que cette vitesse du son diminue :

lorsque la densité du gaz augmente (effet d'inertie) ;
lorsque sa compressibilité (son aptitude à changer
de volume sous l'effet de la pression) augmente.

Dans l'air, la vitesse du son en mètres par seconde est d'environ 330 + 0,6 t
où t est la température en degrés Celsius. Une meilleure approximation s'obtient
avec 20 √ T où T est la température en kelvins1.

Dans l'eau, la vitesse du son est d'environ 1 500 m/sn 2. Dans d'autres milieux,
les vibrations peuvent se propager encore plus rapidement. Ainsi dans l'acier,
les vibrations se propagent de 5600 à 5 900 m/s. Le son ne se propage pas dans le vide :
il faut de la matière dont la vibration puisse se propager en ondes sonores.
Dans l'atmosphère

Les conditions atmosphériques et météorologiques influent
sur la propagation acoustique locale et à grande distance2,3.

Quand il s'agit de l'atmosphère, il convient, pour prévoir
la propagation du son, de connaître en plus la structure thermique
et l'hygrométrie de la masse d'air traversée ainsi que la direction du vent car :

le son se propage moins bien à l'horizontale que sous des angles montants
à cause du changement de densité. (Cette propriété est prise en compte dans
la conception des théâtres en plein air depuis l'Antiquité)
l'atténuation est nettement moins forte sous le vent (tant que son régime
au sol n'est pas trop turbulent). Le gradient de vent couche l'onde sonore
en la rabattant vers le sol (la vitesse du vent augmente avec la hauteur
par rapport au sol), à l'inverse, l'onde voyageant contre le vent s'entend
beaucoup moins (au sol) car le même gradient la dévie vers le ciel.
le son peut être littéralement porté par une inversion basse du gradient
de température. Par exemple, à la suite du refroidissement nocturne,
il est possible d'entendre un train à 5 km d'une voie ferrée sous le vent
malgré les obstacles. Le son est alors contraint de se propager sous l'inversion
en effet guide d'onde.

Exemple du calcul de la distance d'un éclair :

On peut arrondir la vitesse du son à un kilomètre toutes les trois secondes
afin de calculer assez facilement, bien qu'approximativement, la distance
qui sépare l'observateur d'un éclair pendant un orage. En effet, les éclairs
sont suffisamment proches pour qu'on puisse considérer en percevoir la lumière
instantanément. Chaque période de trois secondes qu'il faut ensuite attendre
pour entendre le tonnerre représente donc à peu près un kilomètre.
Ainsi, pour une attente de 8 secondes, la distance qui sépare l'observateur
de l'éclair est de 8 × 340 = 2 720 m ; ou, plus simplement 2 kilomètres deux tiers.

Étant donné la méthode d'estimation, plus de précision est illusoire.
Même sans tenir compte du temps de réaction humaine (si on comptait, par exemple,
le temps écoulé sur un enregistrement vidéo), il est improbable que
dans une atmosphère perturbée par des vents violents et des différences
de température et d'humidité considérables l'onde sonore se déplace toujours
en ligne droite et à la même vitesse4.
Dans des milieux hétérogènes

Dans des milieux hétérogènes, le son subit des réflexions et des réfractions
sur les interfaces, qui aboutissent à des diffusions et des absorptions
qui sont à la base de l'isolation phonique.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Le perpétuel, la distance et la géographie...

Ouïe
Article détaillé : Ouïe (sens).
Question book-4.svg

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2014).

Tout être vivant doté d'une ouïe peut définir un spectre sonore ;
de nombreuses espèces utilisent le son pour la communication entre individus.
La plage de fréquences audible varie selon les espèces. Tandis que les humains
entendent les sons jusque vers 15 kHz5, parmi les mamifères :

le chat peut percevoir des sons jusqu'à 65 kHz[réf. souhaitée] ;
le chien perçoit les sons jusqu'à 45 kHz[réf. souhaitée] ;
la chauve-souris et le dauphin peuvent percevoir les sons de fréquence
500 kHz[réf. souhaitée].

Certains animaux utilisent leur aptitude à couvrir une large bande de fréquences
à des fins diverses[réf. souhaitée] :

les éléphants utilisent les infrasons pour communiquer à plusieurs kilomètres
de distance[réf. souhaitée] ;
les dauphins communiquent grâce aux ultrasons (100 kHz)[réf. souhaitée] ;
les chauve-souris et les dauphins émettent des ultrasons avec leur système
d'écholocalisation leur permettant de se déplacer et de chasser dans le noir total[réf. souhaitée] ;
Les baleines, grâce à leur aptitude à capter les infrasons plus bas que les basses profondes,
qui de plus, se propagent beaucoup plus vite dans l'eau, pourraient éventuellement
rendre service pour prévenir d'un tremblement de terre, éruption volcanique
ou avalanches, en observant leurs réactions6.

Les sons que perçoivent les oiseaux recoupent largement ceux qu'entendent
les humains, et ils l'utilisent pour la communication.

Les poissons perçoivent les vibrations de l'eau. Pour plusieurs espèces,
la perception de la direction d'origine est améliorée par une longue rangée
de récepteurs placés sur la ligne médiane. Le son est utile tant aux prédateurs
qu'aux proies, pour chasser ou s'échapper. Les fréquences concernées
sont souvent imperceptibles aux humains [réf. souhaitée].
Audition humaine
Articles détaillés : Psychoacoustique et Audition humaine.

Comme pour tous les phénomènes perçus, le temps joue un rôle fondamental.
Le son étant une variation de la pression, et l'information sonore une variation
de cette variation, l'impression sonore dépend à plusieurs égards du temps.
Le son étant aussi une onde qui se propage dans l'espace au cours du temps,
il existe des relations étroites entre l'espace et le temps, tant dans l'étude
du son que dans sa perception.

On distingue plusieurs caractères du son :

la direction d'origine ;
l'intensité, dite aussi volume sonore ou sonie ;
la hauteur, qui se décompose en hauteur tonale et hauteur spectrale ;
le rythme ;
le timbre.

Il suffit qu'un de ces caractères varie, les autres restant inchangés,
pour qu'on perçoive une différence. Par ailleurs, les êtres humains sont capables
de distinguer et de suivre une émission sonore dotée d'une certaine
continuité de caractères au milieu d'une quantité d'autres (effet cocktail party).

Intensité, sonie
Articles détaillés : Sonie, Pression acoustique, Intensité acoustique,
Décibel (bruit) et Décibel A (dB A).

La psychoacoustique étudie l'intensité sonore ressentie en présence
d'un son physique donné. Cette impression de son fort ou doux
(les musiciens disent forte ou piano) dépend principalement de la valeur efficace
de la pression acoustique, qui est la petite variation de pression atmosphérique
qui définit le son.

On peut utiliser deux grandeurs, liées entre elles, pour exprimer le niveau sonore :
l'intensité acoustique, en watts par mètre carré, ou la pression acoustique, en pascals
(newton par mètre carré, N.m-2). On mesure la pression acoustique
en un point avec un sonomètre ; l'intensité acoustique, qui inclut
la direction de propagation de l'onde, est moins directement reliée
à la perceptionn 3. Moins accessible à la mesure, elle sert
pour les calculs d'acoustique.

Cependant, on utilise rarement ces unités physiques
dans la communication courante :

il est peu commode de représenter des valeurs de pression acoustique
en pascals (Pa) étalées sur une échelle de un à un million, des sons les plus faibles
aux plus forts, et moins encore de représenter les intensités, étalées sur une échelle
de un à mille milliards ;
la sensibilité de l'oreille est relative, c'est-à-dire qu'une augmentation de la pression acoustique
de 1 à 1,5 Pa est perçue comme semblable à une augmentation de 0,1 à 0,15.
Ce qui compte, c'est le multiplicateur (dans les deux cas, 1,5, +50 %).

La pression sonore et l'intensité s'expriment souvent en décibels (dB).
C'est une grandeur sans dimension, dix fois le logarithme décimal
du rapport de puissance entre une grandeur caractéristique
du son étudié et celle d'un son de référence. Ces valeurs
de référence sont, pour l'intensité acoustique, I0 = 1 × 10−12 W m−2
(un picowatt par mètre carré) et pour la pression acoustique
P0 = 2 × 10−5 Pa (20 micropascals). Un décibel correspond
à peu près à la plus petite variation de volume sonore perceptible
par un humain. Le niveau 0 dB correspond à un son pratiquement imperceptible.
Tous les niveaux sonores sont donc des nombres positifs.

Les décibels se réfèrent au logarithme décimal de la puissance.
L'intensité acoustique est une puissance par mètre carré,
donc multiplier l'intensité acoustique par 10, c'est augmenter
le niveau sonore de 10 dB, la multiplier par 100, c'est augmenter
le niveau de 20 dB, etc. La puissance acoustique est proportionnelle
au carré de la pression : multiplier la pression acoustique par 10,
c'est multiplier la puissance par 100, donc augmenter
le niveau de 20 dB, et multiplier la pression acoustique par 100,
c'est multiplier la puissance par dix mille, et ajouter 40 dB au niveau.

Le niveau de pression acoustique ne donne qu'une première idée
de la sonie ou bruyance (sensation sonore perçue). La sensibilité de l'oreille
varie selon la fréquence du son ; l'oreille est plus sensible aux fréquences moyennes.
Pour se rapprocher de cette sensibilité,
le signal électrique qui représente la pression acoustique peut être filtré.
De nombreuses lois et règlements imposent un filtre à pondération « A ».
On parle alors de décibel pondéré A ( dB A).

Le volume d'un son, c'est-à-dire la sensation sonore, dépend de la puissance
transmise aux oreilles des auditeurs. Pour l'évaluer, on utilise un microphone
qui transforme la pression acoustique en un signal électrique que l'on mesure.
La grandeur qui reflète le niveau sonore est la valeur efficace de la pression acoustique
ou de la tension électrique qui la représente, qui est la valeur continue qui produit
la même puissance que le signal. La valeur efficace est la racine carrée de la moyenne
quadratique des valeurs du signal, dite aussi valeur RMS (Root Mean Square).

Dans les études de protection contre les bruits, on considère :

les valeurs efficaces pondérées en fréquence sur un petit espace de temps ;
le cumul des valeurs efficaces pondérées en fréquence sur le temps d'exposition ;
les valeurs de crête, qui peuvent, si elles sont extrêmes, occasionner un traumatisme,
sans pour autant affecter les valeurs efficaces si elles sont à la fois brèves et rares.

Toutes ces mesures se réalisent sur un point avec un sonomètre. Mais le son se propage
en ondes dans l'atmosphère dans toutes les directions. L'étude d'un son inclut
l'étude de sa propagation dans les trois dimensions, et pour un point donné,
la mesure peut inclure celle de la direction de propagation
(voir Intensité acoustique).

Fréquence et hauteur
Article détaillé : Hauteur (musique).

Les physiologistes s'accordent à dire que l'oreille humaine moyenne
ne perçoit les sons que dans une plage de fréquences a
llant d'environ 16 Hz pour les basses ou graves profondes
à 15 à 18 kHz pour les aiguës les plus fines et élevées7.

La sensibilité diminue progressivement aux fréquences extrêmes et varie
selon les individus, la perception des aiguës diminue notamment avec l'âge,
et celle des graves se confondant finalement avec celle des vibrations,
on ne peut désigner de limite absolue.

En dessous de 16 Hz, les vibrations du milieu se nomment infrasons
Au-dessus de 20 kHz, soit 20 000 Hz, il s'agit d'ultrasons
Au-dessus de 1 GHz, soit 1 000 000 000 Hz, la dénomination est hypersons.

Le spectre sonore est directement lié à la sensation d'acuité d'un son, qui s'exprime
en disant que le son est plus « aigu », quand le spectre est centré
sur les hautes fréquences, ou plus « grave » ou « sourd » dans le cas contraire.
Cette sensation relativement imprécise s'étend des sons les plus graves,
vers 16 Hz, aux plus aigus, vers 15 000 Hz.

Si le son est harmonique, c'est-à-dire qu'il contient des fréquences multiples
d'une fondamentale audible, cette fréquence, telle qu'elle s'exprime en hertz (Hz),
détermine la hauteur tonale d'un son perçu entre approximativement 30 Hz et 5 000 Hz,
c'est-à-dire que les humains savent reproduire la note en la chantant, et l'identifier
s'ils ont un entraînement au solfège8.

Les humains identifient assez bien la répartition des fréquences, et dans les sons harmoniques,
celle-ci est un élément important du timbre musical. La tonie discrimine finement des fréquences proches,
bien que, si le spectre est riche en harmoniques, les erreurs d'une octave soient plus fréquentes
que les autres. On peut créer des illusions auditives comme celle de la gamme de Shepard,
qui semble monter éternellement ses degrés, en jouant sur ces deux aspects
de la perception des fréquences sonores9.
Timbre
Article détaillé : Timbre (musique).

Le timbre est « ce qui dans le signal acoustique permet d'identifier la source10 ».

Les éléments physiques du timbre comprennent :

la répartition des fréquences dans le spectre sonore ;
les relations entre les parties du spectre, harmoniques ou non ;
les bruits colorés existant dans le son (qui n'ont pas de fréquence particulière,
mais dont l'énergie est limitée à une ou plusieurs bandes de fréquence) ;
l'évolution dynamique globale du son ;
l'évolution dynamique de chacun des éléments les uns par rapport aux autres.

La sélection des éléments pertinents est une question psychoacoustique.
Étude des signaux acoustiques

Tous les signaux peuvent être définis et analysés soit dans l'espace temporel,
soit dans l'espace fréquentiel. Dans le premier cas, on étudie l'histoire de la valeur du signal.
On a une idée précise du temps, mais aucune de la fréquence.

Définir un signal dans l'espace fréquentiel, c'est dire quel est son spectre, calculé
au moyen de la transformation de Fourier. Le spectre d'un signal représente
les fréquences des différentes sinusoïdes ou « sons purs » qui, si on les ajoutait,
le reconstitueraient. Ces composantes d'un son complexe sont appelés partiels.
Lorsque ces fréquences sont des multiples d'une même fréquence, appelée fondamentale,
les autres sont des harmoniques. Si les fréquences présentes sont parfaitement connues,
on n'a aucune idée de la valeur de la pression acoustique à un moment donné.
Le spectre présente chaque valeur sous forme d'une « raie » dont la hauteur
ou la couleur varie avec son amplitude. Le spectre d'un son pur présente
une seule raie.
Sonagramme de notes jouées au piano.

Dans ces études, on fait comme si le signal était commencé depuis toujours
et continuait à l'infini. Mais les signaux sonores réels commencent et finissent,
et on s'intéresse en pratique à la fois aux fréquences qu'il contient et au moment
où on peut les détecter. Un sonagramme représente les fréquences présentes
et leur intensité en fonction du temps. La représentation fait l'objet d'un compromis.
On ne peut calculer les fréquences avec précision, et donc discriminer deux fréquences proches,
qu'avec une durée suffisamment longue ; mais on ne peut situer les événements sonores
dans le temps avec précision que si la durée est courte. Le produit des incertitudes temporelle
et fréquentielle est constant11.

On étudie le son soit comme support d'une transmission d'information comme la parole
ou la musique, soit comme nuisance (Bruit). Pour ce faire, on génère
des signaux acoustiques, dont on connaît bien les caractéristiques
à l'émission, et on examine ce qu'ils deviennent en passant par le système
qu'on étudie, qui pourrait être par exemple un mur anti-bruit, ou un hall
où des messages doivent être diffusés, une salle de concert,
un studio d'enregistrement.

On étudie la réponse acoustique des systèmes en analysant leur réponse
à trois grandes classes de signaux :

les signaux périodiques, dont la forme se répète à l'identique à l'infini
dans le temps, servent à l'étude de la réponse des systèmes dans l'espace fréquentiel ;
les signaux aléatoires, qui n'ont pas de caractère périodique, parmi lesquels
on s'intéresse principalement aux signaux aléatoires ergodiques,
qui ont des caractéristiques statistiques stables dans le tempsn 4 ;
les signaux impulsionnels : qui sont brefs et ne se répètent pas dans le temps.
Ils permettent l'étude de la réponse des systèmes dans l'espace temporel.

L'électronique numérique a permis de créer des signaux qui participent
de ces trois catégories, les chirps ((en) pépiements), qui permettent l'étude automatisée
des caractéristiques d'un local ou d'un matériau. Connus et répétables précisément, l'étude
de leur modification par le passage dans le milieu étudié donne rapidement
des données sur des propriétés acoustiques qui vont de l'amortissement
et la bande passante à la réverbération.
Notes et références
Notes

↑ La célérité est la « vitesse de propagation d'un phénomène ondulatoire.
La célérité du son » (Trésor informatisé de la langue française [archive]) ;
voir aussi Richard Taillet, Loïc Villain et Pascal Febvre, Dictionnaire de physique,
Bruxelles, De Boeck, 2013, p. 97
↑ Dépendant de la pureté de l'eau, salée ou non,
de sa température et de sa pression.
↑ En présence d'ondes stationnaires, une partie de la pression acoustique
ne correspond pas à un transfert d'énergie. L'intensité acoustique peut être nulle
ou faible, alors que la pression acoustique est élevée.
↑ Le « bruit blanc » et le « bruit rose » qu'utilisent les scientifiques
et certains artistes sont conçus pour être des signaux aléatoires ergodiques.

Références

↑ Antonio Fischetti, Initiation à l'acoustique : Écoles de cinéma —
BTS audiovisuel, Paris, Belin, 2001, 287 p., p. 10 à 15.
↑ Bérengier M., Zouboff V., Bertrand J. et Curran F., Propagation acoustique
à grande distance : Influence des conditions atmosphériques, 1er Congrès Français d’Acoustique, Lyon, 1990
↑ AFNOR, Norme AFNOR XPS 31 133, Acoustique, - Bruit des infrastructures
de transports terrestres - Calcul de l’atténuation du son lors de sa propagation
en milieu extérieur, incluant les effets météorologiques, Paris, 2001
↑ Voir à ce sujet Environnement Canada [archive]
↑ Claude-Henri Chouard, L'oreille musicienne : Les chemins de la musique
de l'oreille au cerveau, Paris, Gallimard, 2001, 348 p. (ISBN 2-07-076212-2), p. 87.
https://fr.finance.yahoo.com/actualites/les-baleines-peuvent-elles-pr%C3%A9voir-les-tsunamis--.html [archive]
↑ Rossi 2007, p. 127 ; Marie-Claire Botte, Georges Canevet,
Laurent Demany et Christel Sorin, Psychoacoustique et perception auditive, Tec & Doc, 1999 (ISBN 978-2852065345).
↑ Voir les articles Psychoacoustique et Gamme tempérée >
Comparaison de 3 systèmes de division de l'octave
↑ Laurent Demany, « Perception de la hauteur tonale »,
dans Botte & alii, Psychoacoustique et perception auditive, Paris, Tec & Doc, 1999 ;
(en) Hugo Fastl et Eberhard Zwicker, Psychoacoustics: Facts and Models, Springer, 2006 (ISBN 978-3-540-23159-2)
↑ Michèle Castellengo, « Les sources acoustiques », dans Denis Mercier (direction),
Le livre des techniques du son, tome 1 - Notions fondamentales, Paris, Eyrolles, 1987, p. 58
↑ (en) Dennis Gabor, « Theory of communication :
Part 1: The analysis of information », Journal of the Institute of Electrical Engineering, Londres,
vol. 93-3, no 26,‎ 1946, p. 429-457 (lire en ligne [archive])

Annexes
Bibliographie

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 17 h il y a 17 heures
LE SPLEEN DE L'EXISTENCE SE FAIT JOIE DEVANT LE SOUFFLE DE L'ANTARCTIQUE. L'ÉTHER DE L'EXISTENCE REPREND LE MOUVEMENT DEVANT LE SOLSTICE D'HIVER ET AMIENS MURMURE VERS LA CATHÉDRALE DE STRASBOURG: " LE RAYON VERT... LA CHOUETTE EFFRAIE EN EST LA GARDIENNE".
TAY


Kounaklechat @kounaklechat 23 h il y a 23 heures

LE COUPLE, LA PROTECTION SOCIALE, Y'BECCA ET LES MOUETTES.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t728-le-couple-la-protection-sociale-y-becca-et-les-mouettes
EXORCISME, EUROPE, LE DIABLE, GABRIELLE, LE MONDE ET Y'BECCA.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t510-exorcisme-europe-le-diable-gabrielle-le-monde-et-y-becca
La Carmagnole - Chant de la Révolution Française.
https://www.youtube.com/watch?v=ueA-q4zMEMg
Y'BECCA.
TAY


Emmanuel Macron Compte certifié @EmmanuelMacron 24 févr.
Je suis ici pour parler, écouter tous les points de vue et expliquer. Découvrez les 13 autres minutes de l’échange : https://youtu.be/1JSo_ciHIb0 #SIA2018

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 4 min il y a 4 minutes
En réponse à @EmmanuelMacron

Histoire pour Marlène Shiappa. Au Leader Price Ramonville Saint Agne.
un directeur refusait un licenciement à une caissiere qui voulait l'obtenir
car son copain était muté. Le directeur a regardé la caissière et dit:
Si tu veux ton chômage, épouse ton copain.
Elle a pleuré.
TAY

AU LEADER PRICE DE RAMONVILLE SAINT AGNE: UNE CAISSIÈRE, VALÉRIE.C FAIT UNE FAUSSE COUCHE ET ELLE REVIENT TRAVAILLER...
ELLE FAIT UNE DEUXIÈME FAUSSE COUCHE ET PERDS DES JUMEAUX.
ELLE RETOURNE TRAVAILLER ET SON RÉCONFORT FUT ENTENDRE LUI DIRE:
"BOUGE TON GROS CUL, SALOPE."
TAY

JE SUIS TEL LE DESTIN; RIEN N'EST SCELLÉ. MAINTENANT QUE VOUS, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, VOUS SAVEZ TOUTES CES VÉRITÉS; VOUS FAITES COMME TOUT LE MONDE EN ESSAYANT DE GAGNER DU TEMPS ET EN FAISANT FACE AUX HOSTILITÉS DES HYSTÉRIES: TU ES à L'IMAGE DE TES PRÉDÉCESSEURS.
TAY


Emmanuel Macron Compte certifié @EmmanuelMacron 13 h il y a 13 heures
Jean-Paul, rencontré dans les rues de Châlons-en-Champagne, m'a interpellé sur les retraités.


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 4 min il y a 4 minutes
En réponse à @EmmanuelMacron
JE SUIS TEL LE DESTIN; RIEN N'EST SCELLÉ. MAINTENANT QUE VOUS, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, VOUS SAVEZ TOUTES CES VÉRITÉS; VOUS FAITES COMME TOUT LE MONDE EN ESSAYANT DE GAGNER DU TEMPS ET EN FAISANT FACE AUX HOSTILITÉS DES HYSTÉRIES: VOUS ÊTES à L'IMAGE DE VOS PRÉDÉCESSEURS.
TAY

AINSI,


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 17 h il y a 17 heures
LE SPLEEN DE L'EXISTENCE SE FAIT JOIE DEVANT LE SOUFFLE DE L'ANTARCTIQUE. L'ÉTHER DE L'EXISTENCE REPREND LE MOUVEMENT DEVANT LE SOLSTICE D'HIVER ET AMIENS MURMURE VERS LA CATHÉDRALE DE STRASBOURG: " LE RAYON VERT... LA CHOUETTE EFFRAIE EN EST LA GARDIENNE".
TAY

L'ASPECT EST UNE FORMULE SUR LA FORMATION D'UN CONCEPT. L'ALLIANCE DE L'ALLIAGE ENTRE DES MÉTAUX POUR ÉTABLIR UN OUTIL OU BIEN UNE COMPOSITION FLORALE POUR CONCOCTER UNE SOUPE DE LÉGUMES. LE SOUFFLE ET LE SILENCE DANS UNE PLEINE LUNE.
TAY

LE SPLEEN PEUT ÊTRE UNE MÉTAPHORE DU SOUFFLE TRANSFORMANT UN SOUPIR EN UN SOUVENIR. LE MOT SE MUANT EN UN SOUFFLE OÙ LE TOURBILLON ENGENDRE LE TEMPS ET LE CHAOS. LE SPLEEN S'EST L'ÉVOLUTION DE L'ÉTHIQUE SUR L'EXISTENCE: LA CONFIRMATION DU SOI.
TAY

LE SPLEEN S'EST LE REGARD DU SECOURISME OBSERVANT LE TEMPS ET L'OEUVRE: L'OBSERVATION DE L'INFINI OÙ L'INFORMATION SE JOUE DE L'ORTHOGRAPHE AFIN DE METTRE EN THÉORIE SES IDÉES PLUS QUE LES ÉTHIQUES DE MOUVEMENTS ET DE SAISONS EN LA MATIÈRE.
TAY

LE SPLEEN ET L'OBSCURANTISME NE VEULENT PAS LA VICTOIRE DES TÉNÈBRES SUR LA LUMIÈRE: LA LUCIDITÉ RÉSONNE DANS UNE VIRGULE PRÉNOMMÉE L'ÉMOTION ET L'OBSCURITÉ. CET INFINI QUI TIENT EN SON SEIN LA NATURE DE LA LUMIÈRE: SES BATTEMENT DE PUITS.
TAY

SES BATTEMENTS DE PUITS OÙ RÉSONNENT LES NOTIONS DE SOURCES OÙ LES CAVERNES SE COMPOSENT DE BACTÉRIES AUTRES QUE CES BOULES DE FEU PRÉNOMMÉE LES ÉTOILES. L'ÉMOTION DU SPLEEN NAÎT DES BATTEMENTS DE PAPILLONS ATTIRÉ PAR LE FEU: LA RÉALITÉ.
TAY

L'ORTHOGRAPHE DU PLURIEL QUI RÉSONNE, N'EST PAS LE MÊME ENTRE CELUI DU PUITS, DE LA CAVERNE, DE L'INFINI ET DE L'INSTANT: CE QUI DISTINGUE CES NOTIONS, C'EST LA CLARTÉ DU SILENCE ET LES VARIATIONS DU SILENCE ENTRE CES MONDES DE RADIOS ET DE MOUVEMENTS: LA VIRGULE.
TAY

LE SPLEEN N'EST PAS UN OBSCURANTISME CAR IL NE SE REVENDIQUE PAS SCIENCE INFUSE OU OCCULTE. LE SPLEEN EST UN REGARD ET UN SOUFFLE AYANT AUSSI UN SOURIRE SUR LES SENTIMENTS: LE SPLEEN EST UN GRAND SECOURISME QUAND IL FAUT AGIR EN CAUSE ET ÂME.
TAY

NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS SE LAISSE ENVAHIR DANS LES MOUVEMENTS DE LA NATURE ET DU VENT PAR LE SPLEEN: ELLE Y DISTINGUE LES NUAGES DE VERBE ET CEUX DE SILENCE EN DISTINGUANT LA MUSICALITÉ DE LEURS SOUPIRS: LA RÉALITÉ DES ACTES.
TAY

LE SPLEEN DE LA MOUETTE AUX YEUX VERTS N'EST PAS LIÉ À LA CONSCIENCE, NAGALÏÉW DISTINGUE LES MOUVEMENTS ET LEURS ÉVOLUTIONS AFIN DE NAVIGUER DANS LES ACTES ET LES ASPECTS DU VIDE, DU TEMPS ET DE L'AIR: ELLE EST UNE NAVIGATRICE DES NUAGES ET DE L'EXISTENCE NATURELLE.
TAY

DANS L'HORIZON, LE CRI SE DISLOQUE ALORS QUE LES NUAGES S'ÉVAPORENT. AINSI, GRÂCE AUX ENSEIGNEMENTS DE MERLIN, LE ROUGE GORGE DU NÉPAL; NAGALÏÉW LA MOUETTE A PU TRAVERSÉ LES DÉSERTS ET LE JUNGLES DE L'AFRIQUE ET DE LA TOTALITÉ DE LA TERRE.
TAY

MERLIN, LE ROUGE GORGE DU NÉPAL A AIDÉ UN NOMBRE INCALCULABLE DE ROSSIGNOL A RETROUVÉ LE SOUPIR DU TEMPS MALGRÉ LEUR EMPRISONNEMENT DU À LEURS CHANTS MAGNIFIQUE: IL EST CELUI QUI PRÉVIENT LES ALPINISTES ET LE YÉTI DES TEMPÊTES MAGNÉTIQUES.
TAY

DANS LE MONDE DE NAGALÏÉW, IL Y A MINOUSKA LA CHATTE ET LE SPLEEN S'EST UN SENTIMENT DE CROIRE AUX PRÉSENCES DE L'EXISTENCE EN LA RÉALITÉ QUE LA LAÏCITÉ PEUT ADMETTRE: LE MAGNÉTISME DE L'ÂME OU LA PRÉSENCE D'UN VIDE. LES MATHÉMATIQUES ADMETTENT UN MOUVEMENT DANS LE TROU NOIR.
TAY

LE REFLET EST UN REFUGE ET LA CAVERNE EST UN RECUEIL. LE REGARD DU SPLEEN N'EST PAS INTERPRÉTÉE LA NATURE OU L'INFINI, IL NE RECHERCHE PAS À ÉTABLIR UNE FORMULE DE L'ÉTERNITÉ: LE SPLEEN RESPECTE LA CONSCIENCE, LE TEMPS, LE SOUPIR ET LES PEUPLES.
TAY

NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS DISTINGUE LE MATÉRIALISME DE CERTAINS SUR L'ÂME. ON PEUT DISTINGUER DES SOUVENIRS DANS LES NUAGES DONC MINOUSKA PEUT VIVRE DANS CES FABLES EN TOUT ÉTAT DE CONSCIENCE DU GRAND ESPRIT ET DES MATHÉMATIQUES: EN MOUVEMENTS DE MATIÈRES.
TAY

LA CLARTÉ DE L'OBSCURITÉ MONTRE LA CONVICTION DE L'EXISTENCE À VIVRE AUX MILIEUX DES ÉTOILES, DES MATIÈRES, DU VIDE EN APESANTEUR, DE L'EXISTENCE DU VIDE, DE L'ÉTHER, DE LA TERRE, DES PHÉNOMÈNES NATURELLES DE TRANSPIRATIONS: LA RÉALITÉ DES ACTES, DES SURVIES ET DES DESTINS.
TAY

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

Michel Chion, Le Son : traité d'acoulogie, Paris, Armand Colin, 2010,
2e éd. (1re éd. 2006) (ISBN 978-2200247911)
Denis Mercier (dir.), Le livre des techniques du son, tome 1 -
Notions fondamentales, Paris, Eyrolles, 1987
Mario Rossi, Audio, Lausanne, Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, 2007,
1re éd. (ISBN 978-2-88074-653-7, présentation en ligne [archive])

Articles connexes

Sons
Son musical
Bruit
Acoustique
Onde, Onde mécanique progressive
Vitesse du son, Mur du son
Effet Doppler-Fizeau
Acoustique non linéaire
Acousto-optique
Thermoacoustique
Psychoacoustique
Sonie, Tonie
Courbes isosoniques
Décibel (bruit)
Sonorisation, Enregistrement sonore :
Ingénieur du son
Sonothèque
Sonification
Brevet de technicien supérieur - Métiers de l'audiovisuel

Liens externes

Techniquesduson.com [archive]
Physique du Son [archive] - Audiomaniac

[masquer]
v · m
Spectre sonore
← Hautes fréquences Longueurs d'onde →
Hyperson · Ultrason · Son audible · Infrason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9352
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La broderie, Notions sur le Sensible et L'Echoes.   Mer 28 Mar à 10:42

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
4 hil y a 4 heures
UNE NAÏVETÉ DE LA NATURE SUR LES MANIÈRES D'AGIR DES UNS ET DES AUTRES: SANS AVOIR LA SCIENCE INFUSE, IL Y A DES ASPECTS DE PRUDENCE CAR CERTAINS MILITAIRES ONT DES INFORMATIONS SUR LES FICHIERS S ET N'INFORMENT PAS CAR POURQUOI FAIRE DES JOGGINGS SANS PRÉCAUTION. TAY

ON VOIT QUE LA MOINDRE INATTENTION DANS LES ROUAGES DE SÉCURITÉ ET DE PRUDENCE ENTRAÎNE L'IRRÉPARABLE: À TEL POINT QUE AUCUN HUMORISTE NE S'EST PERMIS UNE IRONIE. IL Y A PLUS QU'UN MALAISE, PLUS QU'UNE PEUR QUAND LA FRAYEUR PRENDS LE PAS SUR LA RAISON.
TAY

LA CHARITÉ ET L'HOSPITALITÉ SE FONT VIOLÉES DANS LE VOL, LA TORTURE ET L'ASSASSINAT. UNE SORTE DE RANCŒUR S’ENVAHIT EN MOI ET J'AVOUE UNE RANCUNE SUR CEUX QUI RENIENT LEURS MANIÈRES D'ACCÉDER AU POUVOIR ET QUI JOUENT AUX MORALISTES ET AUX REPENTIS.
TAY

DANS LA RÉPUBLIQUE DE PLATON, IL Y A LA RESPONSABILITÉ DU PLATANE QUI ÉTANT LÀ POUR INDIQUER LES DISTANCES, SE RETROUVE IMPLIQUER À RÉPONDRE SUR LE MEURTRE DE LAÏOS: QUI EST LE COUPABLE, DEMANDE LE PEUPLE; LE ROI, RÉPONDS LE PLATANE.
TAY

Pink Floyd - "Us And Them"...
https://www.youtube.com/watch?v=s_Yayz5o-l0

MOSAÏQUE SUR LA TRISTESSE
PAR CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
La broderie, Notions sur le Sensible et L'Echoes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Broderie
» Histoire de Broderie
» Fils de lin, de soie et rubans (broderie au ruban)
» Les broderies au point compté de la souris
» La tapisserie de Bayeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: