Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La République de Malte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: La République de Malte   Lun 25 Juil à 8:08

Ġgantija (« tour des géants » en maltais) est le nom d'un ensemble de deux temples mégalithiques de Malte situé au centre de l'île de Gozo près de la ville de Xagħra. Ce site est connu de très longue date. Il est désigné comme site antique dès 1770 lors du premier voyage de Jean-Pierre Houël à Malte. « Cette tour des géants n'est que le reste d'un édifice que je crois de la plus haute antiquité. Il est certainement antérieur aux édifices que les grecs construisirent dans cette isle1. »

En fait ce temple fait partie d'une série qui remonte pour les plus anciennes traces à environ 5 000 av. J.-C., ce qui en font les plus anciennes constructions monumentales au monde, précédant de 300 ans la première construction mégalithique continentale le Cairn de Barnenez dans le Finistère (4 700 à 4 300 av. J.-C.), de 1 000 ans aux alignements de Carnac (4 000 av. J.-C.), de 2 200 ans au cercle de Stonehenge (2 800 à 1 100 av. J.-C.) et 2 400 ans aux pyramides d'Égypte (2 600 à 2 400 av. J.-C.) même si la majorité des archéologues spécialistes du mégalithisme, comme Jean Guilaine2 ou Roger Joussaume3 considèrent que l'origine du mégalithisme est à rechercher en Europe atlantique à la différence des « théories diffusionistes » de P. Laviosa-Zambotti qui percevait Malte comme l'un de ces « tremplins de civilisations » ou Luigi Bernabò Brea (1910-1999) qui n'hésitait pas à voir dans Malte « l'incontournable courroie de transmission des techniques du mégalithisme, supposées nées en Orient, et qui, véhiculées par d'audacieux navigateurs, auraient gagné le bassin occidental pour s'épanouir largement dans toute l'Europe atlantique »4.


Plan du temple de Ġgantija
C'est ce temple qui est à l'origine de la troisième phase (3 600-3 000 av. J.-C.) de la période des Temples (4 100-2 500 av. J.-C.). Les premières fouilles sont menées en 1827 et le site n'est enclos qu'en 1956. En 1980, l'Unesco classe le temple de Ġgantija au patrimoine mondial de l'humanité5.

Le site est imposant par sa superficie (50 x 35 m) et la taille de certaines pierres de clôture (la plus grande mesure 5,70 x 3,80 m pour un poids estimé à 50 tonnes) à disposition alternée, dalle de face - dalle debout, pour une meilleure solidité de la paroi. Un même mur de clôture enserre deux temples orientés sud-est / nord-ouest aux façades distinctes.

Le temple méridional (28 x 24 m) est de forme tréflée (peut-être 4 100 av. J.-C. dans une forme primitive) précédé d'une salle à double abside (3 600 av. J.-C.). Le temple septentrional (20 x 18 m) est une succession de deux salles à double abside (postérieur à 3 600 av. J.-C.). La salle du fond comporte une niche à la place de la traditionnelle abside frontale. Le site est utilisé entre 4 100 et 3 000 av. J.-C.

Dans le temple méridional, l'abside de droite en entrant semble avoir une importance particulière pour le culte. Un écran de pierre, précédé d'un foyer, délimite le fond de l'abside. S'y trouvent deux autels bas sculptés de spirales, disposés sur des marches formant estrade. Au-dessus se situe une niche qui devait recevoir la pierre conique (1 m de haut), parfaitement polie, qui est exposée aujourd'hui au musée national d'archéologie. L'abside de gauche a révélé lors des fouilles un enduit d'argile revêtu de plâtre décoré à l'ocre rouge. Le couloir permettant le passage dans les absides du fond est constitué de pierres dressées décorées de petites concavités. L'abside de gauche comporte trois niches constituées de blocs parfaitement équarris montrant encore des traces d'outils peut être métallique.

Le temple septentrional, aujourd'hui en assez mauvais état, comportait lors des fouilles des niches assez bien conservées. Dans l'abside du fond à droite, les fouilles mirent au jour une très grande quantité d'os d'animaux et de débris de poterie sous une couche de cendres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
La République de Malte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Economie : Pour la réouverture d’une entité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: