Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SALON DE L'AGRICULTURE, LE SECOURISME ET CHAMBRE DU COMMERCE

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9682
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: SALON DE L'AGRICULTURE, LE SECOURISME ET CHAMBRE DU COMMERCE   Sam 24 Fév à 9:18

« Labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée, les vraies mines et trésors du Pérou6 ». Dans ce but, il proclame la liberté du commerce des grains, et abolit un grand nombre de péages qui sont autant de barrières entre les provinces, il ouvre de grandes voies de communication, et il fait creuser plusieurs canaux, notamment le canal de Briare qui relie la Seine à la Loire, commencé en 1604 et terminé en 1642.

États généraux de 1614 du Royaume de France, Convocateur Marie de Médicis
Date de convocation 24 janvier 1614

devenu impopulaire, même parmi les protestants, et auprès des paysans qu'il avait dû accabler d'impôts pour faire face aux dépenses en vue de la guerre contre l'Espagne. Maximilien de Béthune (duc de Sully) va pousser les paysans à produire plus que nécessaire afin de vendre aux autres pays. Pour cela, il décide d'augmenter la surface cultivée en faisant assécher des marais. Afin de les protéger du fisc, il interdit la saisie des instruments de labour et accorde aux paysans une remise sur les arriérés de la taille. Il va aussi faire cesser la dévastation des forêts, étendre la culture de la vigne… En 1616, il abandonne la majeure partie de ces fonctions et vivra désormais loin de la cour, d'abord sur ses terres de Sully puis surtout en Quercy, tantôt à Figeac et plus précisément à Capdenac-le-Haut tantôt sur sa seigneurie de Montricoux, à quelques lieues de Montauban. Il se consacre à la rédaction de ses mémoires, mais reste très actif sur le plan politique et religieux. en 1621, il intervient en conciliateur et intercède en modérateur dans les luttes entre les protestants français et la royauté, après les 96 jours du siège de Montauban par Louis XIII, en 1627-1628, lors du siège de La Rochelle et avant la reddition de Montauban. Proche du réseau diplomatique de Richelieu, il est nommé maréchal de France en 1634.
Il meurt au château de Villebon (Eure-et-Loir) le 22 décembre 1641. Son tombeau est à Nogent-le-Rotrou.

En France, le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation est l’administration chargée de la politique agricole, halieutique, alimentaire et forestière. Il organise aussi l’enseignement et la recherche dans ces domaines. Il est situé dans l’hôtel de Villeroy, au no 78 de la rue de Varenne dans le 7e arrondissement de Paris, près de l’Hôtel Matignon. Il est dirigé par le ministre de l’Agriculture, membre du gouvernement français.

Le ministre de l’agriculture participe notamment à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique agricole commune de l’Union européenne, avec ses homologues européens. Du fait que les métiers de l’agriculture sont proches de l’environnement, le ministère de l’agriculture est aussi fortement impliqué dans la stratégie nationale de développement durable de la France.

Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation
Création 1836 : ministère des Travaux publics, de l'Agriculture et du Commerce
1839 : ministère de l'Agriculture et du Commerce
1881 : ministère de l'Agriculture
2007 : ministère de l'Agriculture et de la Pêche
2009 : ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche
2010 : ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire
2012 : ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt
2017 : ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
Type Ministère français
Siège Hôtel de Villeroy,
78, rue de Varenne
Paris 7e
Coordonnées 48° 51′ 20″ N, 2° 19′ 06″ E
Langue Français
Budget 4 503 millions d’euros (2016)1
Effectifs 31 007 (2013)2

on peut retenir l’organisation suivante, qui prévaudra à partir de 1881 :

Une direction de l’agriculture qui est chargée de quatre domaines :
enseignement agricole: organisation des établissements (écoles nationales d’agriculture, écoles pratiques d’agriculture, fermes-écoles, chaires d’agriculture), subventions aux institutions agricoles, pisciculture et sériciculture, bergeries et vacheries de l’État, stations agronomiques et laboratoires agricoles, etc.
enseignement vétérinaire et services sanitaires des animaux domestiques
encouragements à l’agriculture et législation : concours, prix et primes, procédés nouveaux et inventions, viticulture, lutte contre le phylloxéra
statistique agricole et subsistances : statistiques et mercuriales, approvisionnement de Paris.
Une direction de l’hydraulique agricole qui gère la police et l’entretien des cours d’eau non navigables, les questions de dessèchements et d’irrigations, la mise en valeur des communaux, alimentation en eau des communes, etc.
Une direction des haras responsable de l’administration des haras et des dépôts d’étalons, des encouragements à l’industrie chevaline, de la statistique chevaline. À noter que, de 1863 à 1870, les haras dépendent de la Maison de l’Empereur.
Une direction des forêts, puis des eaux et forêts, dont les compétences s’étendent au contentieux, à l’enseignement professionnel de la sylviculture (école nationale forestière) et aux reboisements et défrichements. Son existence au sein du ministère est moins constante, l’administration des forêts ayant été rattachée à plusieurs reprises au cours du XIXe siècle au ministère des Finances.

Les bureaux administratifs sont assistés de nombreux conseil, comités et commissions: Conseil supérieur de l’agriculture, commission de répartition des fonds provenant du Pari mutuel, commission du Herd-Book de la race de Durham, commission supérieure du phylloxéra, commission de statistiques, office de renseignements agricoles, comité consultatif des épizooties, comité consultatif des stations agronomiques et des laboratoires agricoles…

Au cours du XXe siècle, certains services ont évolué, d’autres ont été créés. On note essentiellement :

la création de services chargés des affaires sociales à la suite du Front populaire, en 1936 ;
l’évolution du service de l’hydraulique agricole, regroupé avec le service des améliorations agricoles pour former en 1903 la direction de l’hydraulique et des améliorations agricoles, chargé en particulier de l’aménagement rural (électrification, assainissement,...) et de l’aménagement foncier (remembrement) - la création de la direction de la production agricole, devenue ensuite direction de la production et des échanges (relations internationales)
enfin deux services créés par le gouvernement de Vichy : la Corporation nationale paysanne (1940-1944) et le Service de liaison agricole de guerre (1941-1946).

En 1968, la Direction des industries agricoles et alimentaires (DIAA) est créée pour gérer plus spécifiquement l’industrie de transformation des aliments. Mais, en 1976-1977, elle est mise à disposition du secrétariat d'État aux Industries Agricoles et Alimentaires (IAA), rattaché à la fois aux ministères de l’agriculture et de l’industrie. De 1977 à 1979, une délégation aux IAA, attachée au ministère de l’agriculture, contribue à orienter les actions de la DIAA De 1979 à 1981, la DIAA dépend du secrétariat d’État aux industries agricoles, rattaché directement au premier ministre, avant de retrouver le ministère de l’agriculture.
Siège de l'AFSSA puis de l'ANSES à Maisons-Alfort.

La Direction de la qualité naît en 1976 du regroupement de plusieurs services dispersés dans trois directions et qui, à des titres divers, étaient chargés d’assurer un contrôle de la qualité des produits :

le service de la protection des végétaux, les services vétérinaires chargés de la santé animale et de l’hygiène alimentaire, le bureau des labels et le service de la répression des fraudes.
les services vétérinaires, qui ont été intégrés à la Direction de la qualité lors de sa création, ont toujours existé au ministère de l’Agriculture sous des formes et appellations diverses. Ils avaient surtout pour mission, à l’origine, de prendre des mesures sanitaires en cas de maladie du bétail. Le contrôle hygiénique des aliments est devenu par la suite un aspect important de leurs activités, ce dont témoigne la création, par la loi du 8 juillet 1965, d’un Service d'État d’hygiène alimentaire chargé d’inspecter la stabilité et la qualité des denrées animales et d’origine animale destinées à la consommation. Par la suite, le Centre national d'études vétérinaires et alimentaires (CNEVA) regroupe les neuf laboratoires nationaux vétérinaires existants en 1988. Auxquels se sont rajoutés un laboratoire sur les produits de la pêche, un centre informatique sur la qualité des aliments et un laboratoire de pathologie du cheval. C'est un établissement public doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, placé sous la tutelle du ministère chargé de l’agriculture (et de la santé à partir de 1994, à la suite de la création en son sein de l’Agence nationale du médicament vétérinaire).
le service de la protection des végétaux trouve son origine dans l'inspection phyto-pathologique de la production horticole née en 1911. Cette inspection, réorganisée à plusieurs reprises, obtient son titre et ses attributions actuels à la suite de la loi du 25 mars 1941 et de l'ordonnance du 2 novembre 1945. Le service a pour fonctions le contrôle sanitaire des cultures de pépinières l'inspection des produits antiparasitaires, la lutte contre les ennemis des cultures et l'homologation des pesticides. La tâche de contrôle de la qualité des produits a été confiée au ministère de l'Agriculture en 1907 avec la création de l'Inspection des laboratoires et établissements de vente des denrées et produits pharmaceutiques et alimentaires. Les missions de ce service se développent, et celui-ci devient en 1963 le service de la répression des fraudes et du contrôle de la qualité. Il relève du ministère jusqu’en 1981, année où il est rattaché au Secrétariat d'État à la Consommation. L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) est un établissement public, créée en 1999, à la suite de la crise de la vache folle, dont la mission principale a été d’évaluer les risques sanitaires et nutritionnels, qu’ils soient destinés à l’homme ou à l’animal, dans le but d’alerter les pouvoirs publics en cas de nécessité et plus largement d’informer le public. Le CNEVA. est alors intégré à l'AFSSA lors de sa création, et placé sous la triple tutelle des ministères chargés de l’agriculture, de la santé et de la consommation. En juillet 2010, l'AFSSA. fusionne avec l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET) et deviennent l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).

Enfin, l’inspection générale de l’agriculture a un rôle de contrôle du bon fonctionnement du système. Les inspecteurs généraux de l’agriculture sont chargés, notamment dans les domaines administratifs, juridique, comptable, financier et économique, du contrôle et de l’évaluation des services du ministère de l’agriculture, ainsi que des établissements publics et organismes relevant de sa tutelle. Ils effectuent également des vérifications sur les organismes soumis au contrôle du ministère de l'agriculture, au titre des aides ou des financements dont ceux-ci bénéficient.

Mais le ministère ne suffit pas à la tâche dans ce domaine particulier qu’est l’agriculture. Depuis le début du XXe siècle, il doit aussi souvent s’appuyer sur des services extérieurs déconcentrés pour conserver un contact au plus près du terrain, tout en assurant la coordination de l’ensemble.

En parallèle se développent ainsi les services départementaux et régionaux. L’ancienne dénomination de Service agricole départemental (depuis 1912) disparaît au profit d’un nouvel acronyme en 1966 : DDA pour Direction départementale de l'Agriculture. La même année, la France est divisée en 22 régions agricoles : apparaissent ainsi le Service régional d’aménagement des eaux (SRAE), le Service régional d'aménagement forestier (SRAF), et le Service régional de statistiques agricoles (SRSA).

Depuis 1946, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), un établissement public développe des centres de recherche scientifique, essentiellement des établissements de petite taille, dont le plus important reste celui de Jouy-en-Josas (78). l'INRA a été créé avec pour mission de mettre la science et la technologie au service du développement de l’agriculture en améliorant les techniques de production (culture et élevage) et la sélection génétique végétale et animale, afin de pouvoir nourrir la population du pays. Depuis 1984, l'INRA est un organisme de recherche en agronomie placé sous le statut d’établissement public à caractère scientifique et technologique, et sous la double tutelle du ministère chargé de la recherche et du ministère de l’agriculture.
Article détaillé : Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture.

En 1971 apparaissent dans l’organigramme des services centraux du ministère les centres nationaux d’études techniques et de recherches technologiques pour l’agriculture, les forêts et l'équipement rural (CERAFER), organismes d’études divisés en huit groupements : Aix-en-Provence, Antony, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Nancy, Nogent-sur-Vernisson, et Rennes. Ils pilotent des études dans des domaines très variés, notamment l’agriculture en montagne, le suivi des innovations techniques, ou les problèmes liés à l’utilisation ou la maîtrise de l'eau. La dénomination change pour Centre technique du génie rural des eaux et des forêts (CTGREF) en 1973, puis Centre national du machinisme agricole du génie rural, des eaux et des forêts (CEMAGREF) en 1982 et enfin Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture en 2012.

En 2008, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques et des exigences de la politique agricole commune (PAC mise en œuvre de la stratégie européenne de développement durable avec le deuxième pilier de la PAC sur le développement rural), le ministère de l'agriculture et de la pêche a été assez profondément réorganisé. En particulier, la direction générale de la forêt et des affaires rurales (DGFAR) et la direction générale des politiques économiques, européennes, et internationales (DGPEEI) ont fusionné en une seule direction, la direction générale des politiques agricole, agroalimentaire, et des territoires (DGPAAT). En 2013, la direction des pêches maritimes et de l'aquaculture (DPMA) est rattachée au ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie8. En 2017, la DPMA ré-intègre le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.
Missions et attributions

Le ministère exerce ses missions dans de nombreux domaines :

la sécurité et la qualité de l'alimentation ;
la promotion et les échanges au sein de l'Union européenne et à l'international ;
la formation agricole et l'emploi en milieu rural ;
le développement et l'aménagement des territoires ruraux ;
la qualité et la disponibilité de l'eau ;
la préservation de l'environnement et la gestion des espaces naturels ;
la protection sociale agricole et la législation du travail agricole.

Certaines de ses missions sont exercées de manière déconcentrée par les Directions régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, les Directions de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt en départements et régions d'outre-mer, les directions départementales des territoires, et les services vétérinaires des directions départementales de la protection des populations ou directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Le ministère comporte 40 000 agents répartis sur l'ensemble du territoire français, dont plus de la moitié (21 000) exercent leurs missions dans l'enseignement agricole.

Administration centrale
L'hôtel de Villeroy, abritant le cabinet du ministre et une partie de l'administration.

L'administration centrale est composée du secrétariat général et de trois directions9 :

la direction générale de l'alimentation (DGAL) ;
la direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) ;
la direction générale de la pêche maritime et de l'aquaculture (DPMA) ;
la direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE).

Les entités chargées de la protection sociale agricole ont été rattachées au secrétariat général (SAFSL/SDTPS).
Services déconcentrés

Les organisations déconcentrées sont :

les Directions régionales de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF),
depuis 2010, les Directions départementales des territoires (DDT) ou les Directions départementales des territoires et de la mer (DDTM) regroupant les anciennes Directions départementales de l'agriculture et de la forêt (DDAF) et Directions départementales de l'équipement (DDE),
les services vétérinaires (anciennes directions départementales des services vétérinaires) dans les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ou les directions départementales de la protection des populations (DDPP).

Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux

Le ministre de l'agriculture préside le Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER).
Autres entités

Le CNERTA (Centre national d'études et de ressources en technologies avancées), basé à Dijon, est chargé par la DGER d’aider les établissements d’enseignement agricole à intégrer l’usage des outils informatiques dans leurs pratiques.
Localisations
Ministère de l'Agriculture, rue Vaugirard (Paris).

L'administration centrale est localisée sur différents sites :

78, rue de Varenne (site qui comprend l'hôtel de Villeroy) ;
3, rue Barbet de Jouy ;
251, rue de Vaugirard, Paris 15e arrondissement ;
18, avenue du Maine ;
1 ter, avenue de Lowendal (DGER) ;
12, rue Henri Rol-Tanguy, Montreuil (93100) ;
Auzeville près de Toulouse.

Tutelles
La Direction générale de l'ONF occupe une tour cylindrique située avenue de Saint-Mandé, à Paris.

Le ministère de l'Agriculture exerce notamment la tutelle :

de l'Anses avec les ministères chargés de la Santé et de la Consommation ;
du Consortium national pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement (AGREENIUM), avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère des Affaires étrangères ;
de l'Agence de services et de paiement, avec le ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, et le ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité ;
de la Délégation interministérielle aux industries agroalimentaires et à l'agro-industrie ;
de FranceAgriMer ;
du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants) ;
de l'INRA, avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
de l'IRSTEA (ex-CEMAGREF), avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
de la Mutualité sociale agricole (MSA) ; depuis le 1er janvier 2009, il l'exerce de façon conjointe avec le ministère chargé de la Sécurité sociale, et celui chargé du Budget ;
du PMU avec le ministère des Finances et le ministère de l'Intérieur ;
du Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques (Montpellier Sup Agro)
de l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (AgroParisTech) ;
de l'Institut national de l'origine et de la qualité ;
du Musée Fragonard de l'École vétérinaire de Maisons-Alfort, collection universitaire bénéficiant de l'appellation Musée de France.
de l’Office national des forêts (ONF), avec le ministère de l’Écologie et du Développement durable ;
des SAFER ;
de l'Institut français du cheval et de l'équitation, avec le ministère chargé des Sports ;
de l'Office de développement de l’économie agricole d'outre-mer (Odeadom) ;
de l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement (Agrosup Dijon), avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), avec le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
de l'École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES).


Citoyen Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron.
Voir: Vif échange entre Emmanuel Macron et des agriculteurs sur le glyphosate au Salon de l'agriculture.
https://www.francetvinfo.fr/societe/salon-de-l-agriculture/emmanuel-macron-est-arrive-au-salon-de-l-agriculture-regardez-en-direct-sa-visite_2626798.html
Maréchal de France en 1634.
Salle Sully au ministère de l'Agriculture.
EXPLICATION DEVANT L’ÉTHIQUE.
TAY

Qui est Le Citoyen Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron

Histoire de l'Administration des Eaux et Forêts en France
(Redirigé depuis Histoire du service forestier public en France)

Cet article présente les faits marquants de l'histoire de l'Administration des Eaux et Forêts chargée des forêts, de la chasse, de la pêche en eau douce, mais aussi dès 1861 de la première réserve ou dès 1913 du premier parc1 en France.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27Administration_des_Eaux_et_For%C3%AAts_en_France

Notes et références

↑ En 2016, les autorisations de paiement des crédits dont dispose le ministre dans le budget général sont, selon le décret no 2015-1801 du 29 décembre 2015 portant répartition des crédits et découverts autorisés par la loi no 2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016 [archive]:
2 787 465 202 € pour la mission « Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales »
1 384 524 147 € pour le programme « Enseignement technique agricole » de la mission « Enseignement scolaire »
331 764 596 € pour le programme « Enseignement supérieur et recherche agricoles » de la mission « Recherche et enseignement supérieur »
↑ [PDF] Effectifs 2013 du ministère [archive] sur le site www.performance-publique.gouv.fr
↑ France. Ministère de l'agriculture (notice BnF no FRBNF12268184).
↑ France. Ministère de l'agriculture (notice IdREF no 031472478 [archive]).
↑ France. Ministère de l'agriculture (1829-1836) (notice BnF no FRBNF12268229).
↑ France. Ministère de l'agriculture (1829-1836) (notice IdREF no 031473075 [archive]).
↑ Marc-Antoine Puvis, De la Nécessité d'un ministère spécial pour l'agriculture par M.-A. Puvis … / Bourg : impr. Bottier, 1842 (lien [archive])
↑ Décret no 2013-667 du 23 juillet 2013 modifiant le décret no 2008-636 du 30 juin 2008 fixant l'organisation de l'administration centrale du ministère chargé de l'agriculture, de l'alimentation et de la pêche [archive]
↑ Décret no 2008-636, article 1

Articles connexes

Forêt en France
Table de marbre
Ordonnance de 1669
Maître des eaux et forêts
Louis De Froidour de Sérizy
Régiment de flanqueurs-chasseurs de la Garde impériale
Régiment de flanqueurs-grenadiers de la Garde impériale
Compagnies de guides-forestiers
Corps des chasseurs forestiers
Ordre de bataille de l'armée française le 1er août 1914
Corps des sapeurs-forestiers
Office national des forêts
Restauration des terrains en montagne
Uniforme de l'Office national des forêts
Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt
Direction départementale de l'Équipement et de l'Agriculture
Direction départementale des territoires et de la mer
Défense de la forêt contre les incendies
Office national de la chasse et de la faune sauvage
Office national de l'eau et des milieux aquatiques
Parcs nationaux de France
Parc national de France
Uniforme des établissements publics du ministère chargé de l'environnement
Réserve biologique
Réserves naturelles de France
Centre d'études techniques du génie rural, des eaux et des forêts
Centre national de la recherche forestière
Inventaire forestier national
École nationale des eaux et forêts
École nationale du génie rural, des eaux et des forêts

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9682
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: SALON DE L'AGRICULTURE, LE SECOURISME ET CHAMBRE DU COMMERCE   Sam 24 Fév à 9:25

’hôtel de Villeroy, au no 78 de la rue de Varenne dans le 7e arrondissement de Paris, près de l’Hôtel Matignon. Il est dirigé par le ministre de l’Agriculture, membre du gouvernement français.

Le 7e arrondissement de Paris est le résultat de l'extension de la ville de Paris au début du XIXe siècle. Il est bordé au sud par le 15e arrondissement, au nord par la Seine et les 16e, 8e, et 1er arrondissements, et à l'est par le 6e arrondissement.

Le 7e arrondissement est situé sur la rive gauche. Il s'étend de la rue des Saints-Pères à l'avenue de Suffren. Ce sont des quartiers centraux, prestigieux et aisés. La tour Eiffel se trouve à la limite nord-ouest de l'arrondissement.

Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales, il porte également le nom d'« arrondissement du Palais-Bourbon »2, mais cette appellation est peu usitée.

Histoire

Les limites actuelles du 7e arrondissement datent de 1860, à la suite de la loi du 16 juin 1859 donnant lieu à un nouveau découpage de Paris en 20 arrondissements. Elles comprennent la plus grande partie de l'ancien 10e arrondissement.
Des quartiers prestigieux et des habitants aisés

Les quartiers du 7e arrondissement font partie de ce que l'on appelle les « beaux quartiers » de l’ouest de Paris. Y sont concentrées beaucoup d’institutions officielles ou politiques. On y trouve de nombreux ministères (dont l’Hôtel Matignon, résidence officielle et lieu de travail du chef du gouvernement), l'Assemblée nationale, l'hôtel des Invalides, l’École militaire, le siège de l'UNESCO, le siège du conseil régional d'Île-de-France et de nombreuses ambassades. Dans la rue de Solférino se trouve le siège du Parti socialiste (PS) depuis 1981. C'est dans cette même rue qu'autrefois était aussi localisé le siège du Rassemblement du peuple français (RPF) du général de Gaulle. Le siège de l'UDF puis du MoDem se situe rue de l'Université.

Le prestige de ces quartiers est renforcé par de larges avenues arborées et la proximité du vaste jardin public du Champ-de-Mars dominé par la Tour Eiffel. Les immeubles sont souvent cossus et la population très aisée. Le revenu des ménages y est le plus élevé selon l'INSEE, devant le 16e arrondissement3.

Le prix au mètre carré est en 2007 le 2e plus cher de la capitale après le 6e arrondissement selon le journal Le Point4 et y est le 1er en 2011 selon le quotidien Les Échos5. Selon les notaires d'Île-de-France, les quartiers les plus chers de Paris et du 7e arrondissement se confondent et sont ceux des Invalides, de Saint-Thomas-d'Aquin, de l'École Militaire et du Gros Caillou5.
Équipements
Culture

Plusieurs musées importants sont dans l’arrondissement, tels le musée d'Orsay, le musée du quai Branly, le musée Rodin et le musée Maillol.

Le seul cinéma de l'arrondissement, fermé depuis le 10 novembre 2015, est « La Pagode »6, rue de Babylone, à côté du siège du conseil régional d'Île-de-France. Son architecture et son jardin ne manquent pas de pittoresque.
Religion

Les églises catholiques y sont : Sainte-Clotilde, Saint-François-Xavier, Saint-Thomas-d'Aquin, Saint-Pierre-du-Gros-Caillou et Saint-Louis-des-Invalides à l'hôtel des Invalides.
Les églises protestantes y sont : Saint-Jean, Pentemont, ainsi que les églises baptistes de la rue de Lille et de la rue de Sèvres.
Ainsi que la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité.

Enseignement
Enseignement public

Les principales écoles primaires se trouvent rue Eblé, avenue Duquesne, rue Chomel, rue Vaneau, rue du Général-Camou et rue Las Cases.
Il y a deux collèges publics : le collège Victor-Duruy, boulevard des Invalides, et le collège Jules-Romains, rue Cler.
Il n'y a qu'un seul lycée public, le lycée Victor-Duruy.
L'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po Paris) siège rue Saint-Guillaume, en face de l'Institut de droit comparé.
Lycée italien Leonardo da Vinci (école du gouvernement italien)

Enseignement privé

L'école Sainte-Jeanne Élisabeth, privée catholique, avenue Duquesne et rue Maurice-de-la-Sizeranne, va de la maternelle à la terminale.
L'école privée La Rochefoucauld, rue Saint-Dominique va de la sixième à la terminale, tout comme le collège-lycée Thérèse-Chappuis, rue Vaneau. Un nombre non négligeable[évasif] d'élèves de l'arrondissement se dirige également vers le Collège Lycée Stanislas, privé catholique, rue Notre-Dame-des-Champs, dans le 6e arrondissement.
L'arrondissement compte plusieurs lycées privés, dont : lycée La Rochefoucauld (rue Saint-Dominique), Saint-Thomas-d'Aquin (rue de Grenelle), Paul-Claudel (rue de Grenelle également), l'Alma (avenue Bosquet) et Hulst (rue de Varenne).
Le collège et lycée privé Cours Fides. Autrefois installé au 10 avenue de la Bourdonnais, son enseignement est désormais dispensé dans plusieurs antennes d'autres arrondissements, dont une subsiste au numéro 87 de la même avenue.

Équipement commercial

Le marché de Breteuil, avenue de Saxe, se tient tous les jeudis et samedis en plein air.

Arts

Musée Rodin
Musée du Quai Branly
Musée d'Orsay
Musée Maillol

Sports

Entente sportive des petits anges, cette école de football de la rue Cler évolue près de la Tour Eiffel dans le 15e arrondissement de Paris7.

Habitat

La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains imposant un seuil minimal de logements sociaux pour les villes (Paris compte 14 % de logements sociaux), l'ancien hôpital Laennec, situé rue de Sèvres, a été en partie démoli pour laisser la place à des logements. Les bâtiments historiques comme la chapelle ont été conservés.

Pour accueillir les seniors, il y a trois maisons de retraite médicalisées dans le 7ème arrondissement de Paris. Toutes sont privées mais deux sont à but non lucratif. On trouve par ailleurs 3 foyers logements administrés par la ville de Paris, et un EHPA (Établissement d'Hébergement des Personnes Âgées) privé à but non lucratif.8
Politique

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire du 7e arrondissement de Paris sont les suivantes :
Élection Territoire Titre Nom Tendance politique - Début de mandat Fin de mandat
Municipales 7e arrdt de Paris Maire du 7e arrdt Rachida Dati LR mars 2014 mars 2020
Municipales Ville de Paris (4 conseillers de Paris dans le 7e arrdt) Maire de Paris Anne Hidalgo PS mars 2014 mars 2020
Législatives 2e circonscription - 7e nord Député Gilles Le Gendre LREM 18 juin 2017 juin 2022
Législatives 12e circonscription - 7e sud Députée Olivia Grégoire LREM 18 juin 2017 juin 2022
Régionales Île-de-France Présidente du conseil régional Valérie Pécresse LR 13 décembre 2015 2021
Présidentielle France Président de la République Emmanuel Macron LREM 14 mai 2017 mai 2022

Maire (LR) du 7e arrt : Rachida Dati

Député (LREM) de la Deuxième circonscription de Paris : Gilles Le Gendre

Députée (LREM) de la Douzième circonscription de Paris : Olivia Grégoire

Le maire et le conseil d'arrondissement
Élection Identité Parti Notes
1860 Raymond de Villeneuve-Bargemon
1870 Frédéric Arnaud
1870 Joseph-Ernest Ribeaucourt
1878 Pierre-Henri Gaildraud
1881 Charles Adolphe Wurtz
1882 Charles Risler
1919 Léon-Alfred Blottières
1941 Armand-Jean Imbert
1944 Charles Avignon
1946 Louis Gabreau
1962 Marcel Hulin
1966 Jean Pelissier
1977 André Favereau
1977 Andrée Walferdin
1983 Édouard Frédéric-Dupont CNI Élu en 1983 et 1989.
1995 Martine Aurillac RPR Élue en 1995 à la mort de son prédécesseur et confirmée lors du scrutin suivant et en 2001. Démissionnaire en 2002.
2002 Michel Dumont UMP Élu en 2002 en remplacement de Martine Aurillac.
2008 Rachida Dati UMP/ LR Élue en 2008 et 2014.

Édouard Frédéric-Dupont a été la figure emblématique de l'arrondissement pendant plus d'un demi-siècle, non seulement en tant que député mais surtout en tant que représentant du 7e arrondissement au Conseil de Paris et maire de 1983 jusqu'à sa mort en février 1995.

Martine Aurillac (RPR), sa première adjointe, lui a succédé au poste de maire en 1995 avant de laisser la place à Michel Dumont en juin 2002, à la suite de sa réélection de députée (UMP) dans la troisième circonscription de Paris.

Lors des élections municipales de mars 2008, la ministre de la Justice, Rachida Dati, est la tête de liste UMP dans l'arrondissement. Elle manque de peu son élection au premier tour, obtenant 49,5 % des suffrages contre 22,71 % à la candidate socialiste Laurence Girard et 15,69 % à Véronique Delvolvé-Rosset (MoDem). Elle est élue au second tour avec 57,69 % des suffrages exprimés (9 934 voix) contre 27,18 % à Laurence Girard (4 680 voix) et 15,14 % à Véronique Delvové-Rosset (2 607 voix).
Les conseillers de Paris du 7e arrondissement

Les 5 conseillers de Paris au titre du 7e arrondissement ont tous été élus sur la liste UMP/Nouveau Centre menée par Rachida Dati en mars 2008. Il s'agit de Rachida Dati, Michel Dumont, Emmanuelle Dauvergne, Yves Pozzo di Borgo et de Martine Namy-Caulier.
Les élus nationaux du 7e arrondissement

Édouard Frédéric-Dupont a été élu député du 7e arrondissement en 1936 puis a ensuite, à l'exception de quelques brèves périodes, constamment été réélu de la Libération jusqu'en 1993.

Aux élections législatives de mars 1993 dans la troisième circonscription de Paris, qui comprend la totalité du 7e et la moitié nord du 6e, Michel Roussin (RPR) fut élu dès le premier tour succédant à Édouard Frédéric-Dupont.

Nommé alors ministre de la Coopération dans le gouvernement d'Édouard Balladur, Michel Roussin fut remplacé par sa suppléante, Madame Martine Aurillac. Celle-ci est élue, comme candidate titulaire, aux élections législatives anticipées de 1997 et aux élections générales de 2002. Lors des élections législatives de juin 2007, Martine Aurillac (UMP) est élue dès le premier tour avec 59 % des voix.
Lors des élections législatives de juin 2012, à la suite du redécoupage électoral, les quartiers du Gros-Caillou, des Invalides et de Saint-Thomas-d'Aquin sont intégrés dans la deuxième circonscription de Paris avec la totalité du 5e arrondissement et avec une partie du 6e arrondissement. Lors du premier tour, pour l'ensemble de la circonscription, François Fillon (UMP) y obtient 48,62 % des suffrages et se retrouve au 2e tour opposé au candidat socialiste Axel Kahn9. Au niveau du 7e arrondissement (pour les quartiers du Gros-Caillou, des Invalides et de Saint-Thomas-d'Aquin), François Fillon y obtient 65,60 % des voix contre 20,44 % à son opposant principal10. Au second tour, François Fillon y obtient 74,66 % des voix (et 56 % au niveau de la circonscription).
Le quartier de l'École-Militaire est pour sa part intégré dans la douzième circonscription de Paris avec les quartiers Necker, Grenelle et une partie du quartier Saint-Lambert (15e arrondissement) où Philippe Goujon (UMP) obtient 49,87 % des suffrages lors du premier tour et 72,94 % au second tour (pour le seul quartier de l'école militaire).

Depuis septembre 2004, parmi les sénateurs de Paris, seul Yves Pozzo di Borgo, UDF, est élu du 7e.
Les élections

Aux élections législatives comme aux élections municipales, l'ensemble des candidats de droite obtiennent généralement entre 60 et 80 % des voix (83 % dès le premier tour des municipales en 1983).

Depuis la mort d'Édouard Frédéric-Dupont en 1995, il y a généralement systématiquement une liste dissidente de droite ou du centre qui se présente face à la liste présentée par le RPR puis l'UMP. En 1997, Jean-Philippe Hubin s'est présenté sous la bannière du MPF puis a figuré aux élections européennes de 1999 sur la liste UDF de François Bayrou. Lors des élections municipales de 2001, Jean-Philippe Hubin était tête de liste tibériste et sa présence au second tour face à la liste conduite par Martine Aurillac, sans empêcher la victoire de cette dernière, a néanmoins contribué à l'élection pour la première fois d'un conseiller socialiste de Paris au titre du 7e arrondissement.

Lors du référendum relatif au Traité portant Constitution pour l'Europe, le "oui" est arrivé en tête dans le 7e (80,5 %).

Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy arriva largement en tête des candidats avec 55,98 % des voix devant François Bayrou (20,35 %), Ségolène Royal (15,35 %) et Jean-Marie Le Pen (4,37 %). Au second tour, Nicolas Sarkozy obtint 74,75 % des voix contre 25,25 % à son adversaire socialiste11.
Démographie

En 2006, on dénombrait une population de 56 612 habitants sur 409 hectares, soit une densité moyenne de 13 842 habitants par kilomètre carré.
Année
(recensement national) Population Densité
(hab./km2)
1861 72 965
1866 75 438
1872 78 553 19 206
1926 (pic de population) 110 684 27 075
1954 104 412 25 529
1962 99 584 24 360
1968 87 811 21 480
1975 74 250 18 163
1982 67 461 16 502
1990 62 939 15 396
1999 56 985 13 940
2006 56 612 13 842
Population par quartier
Les quartiers du 7e arrondissement.

Population du quartier Saint-Thomas-d'Aquin (superficie : ? hectares)

Année
Population Densité
(hab. par km2) Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 27 452 création


Population du quartier des Invalides (superficie : ? hectares)

Année
Population Densité
(hab. par km2) Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 14 828 création


Population du quartier de l'École-Militaire (superficie : ? hectares)

Année
Population Densité
(hab. par km2) Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 11 436 création


Population du quartier du Gros-Caillou (superficie : ? hectares)

Année
Population Densité
(hab. par km2) Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 15 444 création
2014 création
Économie
Revenus de la population et fiscalité

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 50 080 €, ce qui place le 7e arrondissement au 2e rang parmi les 20 arrondissements de Paris12.
Personnalités liées à l'arrondissement

Henri Gautreau (1859-1947) inventeur-fabricant, a vécu dans sa jeunesse au 18 rue du Bac
Article détaillé : Liste de personnalités ayant vécu dans le 7e arrondissement de Paris.
Principaux monuments
Le palais Bourbon abrite l’Assemblée nationale française.
La Tour Eiffel.
La résidence de l'ambassadeur des Pays-Bas en France.

Tour Eiffel
Parc du Champ-de-Mars
Hôtel des Invalides
Assemblée nationale
Hôtel Matignon
Hôtel de Vogüé
Ministère des Affaires étrangères
Ministère de la Défense
Ministère de l'Éducation nationale
Ministère du Travail
Ministère des Transports
Ministère de l'Agriculture
Ministère de la Santé
Ministère de l'Outre-mer
Siège du Parti socialiste (rue de Solférino)
Musée d'Orsay
Musée du quai Branly arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques
Musée Rodin, à l'hôtel de Biron
Fondation nationale des sciences politiques Sciences Po
Lycée Victor-Duruy
La Maison de Verre de Pierre Chareau
Ambassade des Pays-Bas en France et l'hôtel d'Avaray, résidence de l'ambassadeur.
Ambassade de Finlande en France
Ambassade de Suède en France
Ambassade de Tunisie en France
Ambassade de Pologne en France
Ambassade de Roumanie en France

Principales artères
Plan du 7e arrondissement.

Boulevard Saint-Germain
Boulevard Raspail
Boulevard des Invalides
Boulevard de la Tour-Maubourg

Avenue de Breteuil et place de Breteuil
Avenue Rapp
Avenue Bosquet
Avenue Charles-Floquet
Avenue de La Bourdonnais
Avenue de La Motte-Picquet
Avenue de Saxe
Avenue de Ségur
Avenue de Suffren

Quai Voltaire
Quai d'Orsay
Quai Anatole-France
Place de Fontenoy, siège de l'UNESCO

Rue de Grenelle
Rue Saint-Guillaume
Rue du Bac
Rue de Bourgogne
Rue de Babylone
Rue de Bellechasse
Rue du Champ-de-Mars (Paris)
Rue Las Cases
Rue de Lille
Rue Pierre-Leroux
Rue Oudinot
Rue Saint-Dominique
Rue de Sèvres
Rue de Solférino
Rue de l'Université
Rue Vaneau
Rue de Varenne
Rue de l'Exposition

Quartiers administratifs

Quartier Saint-Thomas-d'Aquin (25e quartier de Paris)
Quartier des Invalides (26e quartier de Paris)
Quartier de l'École-Militaire (27e quartier de Paris)
Quartier du Gros-Caillou (28e quartier de Paris)

Transports en commun

(M) (Cool (École Militaire, La Tour-Maubourg et Invalides).
(M) (10) (Ségur, Duroc, Vaneau et Sèvres - Babylone).
(M) (12) (Assemblée nationale, Solférino, Rue du Bac et Sèvres - Babylone).
(M) (13) (Invalides, Varenne, Saint-François-Xavier et Duroc).
(RER) (C) (Champ de Mars - Tour Eiffel, Pont de l'Alma, Invalides et Musée d'Orsay).

Notes et références

↑ Population légale Insee au 1er janvier 2014 (population au 1er janvier 2011) [archive].
↑ Source : article R2512-1 [archive] du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), sur Légifrance.
http://www.liberation.fr/economie/0101587750-le-7e-arrondissement-de-paris-plus-gros-nid-de-gros-contribuables [archive]
↑ Paris : la cote quartier par quartier [archive], Le Point, 27/09/2007.
↑ a et b Elsa Dicharry, « Immobilier à Paris : le 7e, arrondissement le plus onéreux, le 19e le moins cher », Les Echos, 26 mai 2011.
↑ Bruno Icher, « La Pagode, clap de fin pour un cinéma historique de Paris », Télérama,‎ 9 novembre 2015 (lire en ligne [archive])
↑ site officiel de l'ES Petits Anges [archive]
↑ Estelle Chomette, « Maisons de retraite à Paris 7 », Heureux en Retraite,‎ 8 mai 2017 (lire en ligne [archive])
↑ Résultats des élections législatives de 2012 [archive] sur le site du Ministère de l'Intérieur.
↑ Résultats du 7e arrondissement [archive]
↑ source : ministère de l'Intérieur [archive]
↑ « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2011 | Insee » [archive], sur www.insee.fr (consulté le 29 avril 2017)

Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Quartiers
administratifs Saint-Thomas-d'Aquin (25)
Invalides (26)
École-Militaire (27)
Gros-Caillou (28)
Code postal 75007
Code Insee 75107
Démographie
Population 57 786 hab. (20111)
Densité 14 129 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 25″ nord, 2° 19′ 12″ est
Altitude Min. 27 m
Max. 40 m
Superficie 4,09 km2

AINSI,



"Le travail est un plaisir pour qui est sûr d'en retirer le fruit."
Citation de Stanislas de Boufflers ; Les lettres à ma mère sur la Suisse (1770)

"Dire qu'il y a des gens en pagaille qui courent sans cesse après le travail !"
Citation de Henri Salvador ; Le travail c'est la santé, Paroles de Maurice Pon (1965)

"L'homme recherche l'oisiveté mais, l'oisiveté ne pouvant être bien appréciée qu'en opposition avec le travail, il recherche le travail pour pouvoir rechercher l'oisiveté. La civilisation est une série de contradictions."
Citation de Fernando Pessoa ; Contes, fables et autres fictions (2011)

"Le travail est le père de tous les vices. Seule l'oisiveté est pure. On dit que l'oisif vole, trompe, filoute. Mais il ne peut pas agir ainsi, car ce sont là des actions, et agir c'est ne pas être oisif."
Citation de Fernando Pessoa ; Contes, fables et autres fictions (2011)

"Qui se fait une peine du travail se fait un supplice de son devoir."
Citation de Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)

"Le travail mal payé est la pire des taxes."
Citation de Andrée Maillet ; Le bois pourri (1971)

"Le travail me court après, il n'est pas près de me rattraper."
Citation de Henri Salvador ; Le travail c'est la santé, Paroles de Maurice Pon (1965)

"Le travail, pour moi, est une chose sacrée, je n'y touche pas !"
Citation de Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)

"J'ai organisé ma vie pour n'avoir que quatre jours de travail par an. Et encore, pas tous les ans."
Citation de Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)

"Sans le travail, on ne peut point pourvoir à sa subsistance."
Citation de Euripide ; Fragments - Ve s. av. J.-C.

"Le travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une médecine du travail."
Citation de Coluche ; Pensées et anecdotes (1995)

"Le travail est un plaisir, mais il ne faut pas abuser des plaisirs."
Citation de Louis Scutenaire ; Mes inscriptions (1943-1944)

"Il faut distinguer ceux qui ne désirent d'avoir du pain que par leur propre travail, d'avec ceux qui, au contraire, ne veulent vivre qu'aux dépens du travail des autres, et qui, en demandant le nécessaire pour, l'amour de Dieu, n'ont d'autre plan de vie que de l'acquérir par le moyen de leur oisiveté et de leur ignorance."
Citation de Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)

"Le travail est l'aliment des âmes nobles."
Citation de Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.

"Le talent, c'est l'idée, mais il n'y a pas de talent sans travail."
Citation de Claude Lelouch ; Le dictionnaire de ma vie (2016)

"Le jour où tous les peuples se rendront compte que le repos constitue une atteinte délibérée à la liberté du travail, le cinquième point cardinal de la production mondiale prendra enfin la place qui lui revient."
Citation de Pierre Dac ; Les pensées (1972)

"Le travail n'est pas fait pour l'homme ! La meilleure preuve : ça le fatigue !"
Citation de Pierre Dac ; Les pensées (1972)

"Le travail n'est pas un droit, mais un devoir."
Citation de Pierre Dac ; Les pédicures de l'âme (1974)

"Un travail paisible est comme un doux sommeil."
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

"La vie de l'homme doit être une vie sans cesse occupée : le travail lui est aussi nécessaire et utile, que l'oisiveté lui est nuisible et funeste ; les ressources que le travail nous donne sont immenses. Nos amis, nos parents, nous refusent-ils leurs secours dans les besoins les plus pressants ? Le travail nous met en état de pouvoir nous en passer et de ne devoir qu'à nous-mêmes notre heureux sort ! Le travail est le vrai bienfaiteur de l'homme, il entretient l'aisance où la dépendance régnait auparavant. Les richesses les plus justement acquises sont celles qui nous viennent par le travail."
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

"L'amour du travail, en nous détachant de l'amour du monde, nous fait connaître le prix de la santé et de la vie : et la persévérance dans le travail, en fixant la légèreté de notre esprit et l'inconstance de notre cœur, rend nos passions moins violentes, ou les étouffe entièrement ; de là naît en nous-mêmes la tranquillité et la paix. Heureux les hommes à qui le travail aide ainsi à couler leurs jours ! Ils n'ont jamais à se plaindre de les trouver trop longs."
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

"La source de la gloire et du bonheur est dans le travail."
Citation de la Grèce ; Livre des sentences et sagesses grecques (1876)

"Le travail modéré fortifie, le travail excessif accable."
Citation de Guillaume-Thomas Raynal ; Histoire philosophique et politique (1780)

"Le fruit du travail est le plus doux des plaisirs."
Citation de Vauvenargues ; Les réflexions et maximes (1746)

"Le travail est la vie elle-même, et la vie est un continuel travail."
Citation de Émile Zola ; Travail, Fasquelle (1901)



"Ce n'est pas sans travaux qu'on arrive à la gloire."
Citation de Sophocle ; Les Devins - Ve s. av. J.-C.

"Le travail est le père de la gloire."
Citation de Euripide ; Fragments - Ve s. av. J.-C.

"Le prix attaché au travail en fait supporter la peine."
Citation de Euripide ; Rhésos - Ve s. av. J.-C.

"Le travail et l'application viennent à bout de tout."
Citation de Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.

"Prends l'habitude du travail, non seulement pour te suffire à toi-même sans un service étranger, mais pour que ce travail puisse pourvoir à tes besoins, et que tu puisses être réduite à la pauvreté, sans l'être à la dépendance."
Citation de Nicolas de Condorcet ; Conseils à sa fille (1794)

"L'habitude du travail rend l'inaction insupportable."
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Lettre à d'Alembert, le 20 mars 1758.

"Un travail assidu vient à bout de tout."
Citation de Abbé Roubaud ; Nouveaux synonymes français (1786)

"Le travail abrège le temps et le rend éternel, en le retraçant à nos yeux ; il n'est perdu que pour l'oisif."
Citation de Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)

"Le travail sauve de l'ennui."
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

"Le travail du matin égaie souvent la soirée."
Citation de François-Rodolphe Weiss ; Principes philosophiques, politiques et moraux (1785)

"Le travail chasse les mauvaises pensées, et les mauvaises passions."
Citation de Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)

"L'argent ne peut donner le bonheur, il faut le demander au travail et à la vertu."
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

"Le travail écarte l'ennui, le vice et la misère."
Citation de Voltaire ; Les pensées philosophiques (1862)

"Malheureux celui qui ne connaît pas le charme du travail, il ne connaîtra que trop le dégoût des plaisirs."
Citation de Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

"Tu dois payer ta vie par ton travail."
Citation de Phocylide de Milet ; Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.

"L’instruction est un trésor, et le travail en est la clef."
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

"Le travail est le condiment de l'existence ; la vie sans but et sans effort a quelque chose de fade."
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

"Le propre de tout travail vulgaire c'est de ne pouvoir apprécier le travail d'un ordre plus élevé."
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 mars 1868.

"Le travail sourit à celui qui marche au-devant de lui ; son aspect n'est menaçant que lorsque lui-même s'avance à notre rencontre."
Citation de Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)

"Il n'y a de dignité du travail que dans le travail librement accepté."
Citation de Albert Camus ; Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

"Le travail, c'est une manière de remplir le temps qui nous est imparti sur cette terre."
Citation de Alice Parizeau ; Nata et le professeur (1987)

"Le travail est la destination commune des hommes."
Citation de Maria Edgeworth ; L'éducation pratique (1801)

"Mieux vaut un travail indépendant que dépendre d'un incompétent."
Citation de Maxalexis ; Travailler pour soi (2012)

"Le travail est le dieu qui donne le repos."
Citation de la France ; Livre des proverbes français (1859)

"L'amour de son travail est une vertu, c'est la principale source de bonheur."
Citation de Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)



"Pour l'homme instruit, l'intervalle du travail au travail n'est pas un temps perdu."
Citation de Antoine Arnauld ; La logique ou L'art de penser (1683)

"Le travail paye les dettes, et l'ivrognerie dépense l'argent."
Citation de Alphonse Esquiros ; L'esprit des anglais (1856)

"Pour que le travail s'accomplisse avec intérêt, voire plaisir, il faut en supprimer le caractère obligatoire."
Citation de Boris Vian ; Traité de civisme (1951)

"Je déteste mon travail au point d'abhorrer celui des autres."
Citation de Louis Scutenaire ; Ab hoc et ab hac (1986)

"Pourquoi le travail est-il la meilleure manière de jouir de la vie ? Parce que c'est une occupation pénible (désagréable en soi et qui n'a de charmes que dans ses conséquences), et que le repos, résultant de la simple cessation d'une longue fatigue, cause un plaisir sensible, un bien-être véritable."
Citation de Emmanuel Kant ; Anthropologie (1798)

"Le travail est le sel qui empêche le bonheur de se corrompre."
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 avril 1866.

"Le travail paie dans le futur ; la paresse, elle paie comptant."
Citation de Jacques Dutronc ; Encore, pensées et répliques (2010)

"Le travail vaut souvent l'inspiration."
Citation de Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)

"L'ordinateur va rendre le travail humain presque inutile ; cela peut vous déplaire, vous révolter, mais c'est en route. Ce n'est pas à prendre à la légère, c'est un sujet très très sérieux, désespérément sérieux."
Citation de Jiddu Krishnamurti ; La nature de la pensée (2006)

"Construire peut être le fruit d'un travail long et acharné ; détruire peut être l'œuvre d'une seule journée."
Citation de Winston Churchill ; Pensées (1874-1965)

"Un travail réglé et des victoires après des victoires, voilà la formule du bonheur."
Citation de Alain ; Les propos d'un Normand (1912)

"Ouvriers sans travail ; gouvernement sans idées."
Citation de Émile de Girardin ; Pouvoir et impuissance (1865)

"L'ivresse du travail ? C'est vrai que ça me saoule vite !"
Citation de Jean Yanne ; Pensées, répliques, textes et anecdotes (1999)

"Le travail est le fils de la nécessité."
Citation de Samuel Johnson ; Le rôdeur (1770)

"Un travail assidu ne manque presque jamais la récompense qu'il mérite."
Citation de Samuel Johnson ; Le rôdeur (1770)

"Jouir de son travail est la plus douce des jouissances."
Citation de Abbé Roubaud ; Nouveaux synonymes français (1786)

"Le travail est plus efficace que l'alcool pour aider à supporter les conditions adverses."
Citation de Jean Rostand ; Quelques discours (1964-1968)

"Le motif le plus important du travail à l'école, à l'université, dans la vie, est le plaisir de travailler et d'obtenir, de ce fait, des résultats qui serviront à la communauté."
Citation de Albert Einstein ; Albert Einstein et la relativité, Ed. Seghers (1961)

"Toute joie vient du travail fait de bon cœur, du repos qui suit le travail, de l'étude intelligente."
Citation de Jules Payot ; La morale à l'école (1908)

"Le travail et la tempérance sont favorables à la santé."
Citation de Pierre Larousse ; La lexicologie des écoles (1857)

"Lorsqu'on abolira la propriété privée, qu'on rendra toutes les richesses communes et que chacun pourra participer aux plaisirs qu'elles procurent, la malveillance et l'hostilité qui règnent parmi les hommes disparaîtront. Comme tous les besoins seront satisfaits, nul n'aura plus aucune raison de voir un ennemi en autrui, tous se plieront bénévolement à la nécessité du travail."
Citation de Sigmund Freud ; Malaise dans la civilisation, V (1929)

"Ce n'est point le travail qui avilit, mais l'oisiveté."
Citation de Hésiode ; Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.

"Par le travail tu deviendras plus cher aux hommes qui ne peuvent souffrir l'oisiveté."
Citation de Hésiode ; Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.

"Un travail opiniâtre surmonte toute sorte de difficultés."
Citation de Virgile ; Les Géorgiques - Ier s. av. J.-C.

"Le travail chasse l'ennui."
Citation de Jean-François Ducis ; Ma Saint-Martin (1813)



"C'est le travail qui fait la richesse."
Citation de Jean-Claude Clari ; Le mot chimère a deux sens (1973)

"Le travail et l'exercice sont pour le corps ce que l'étude et l'application sont pour l'âme ; ils le fortifient et le rendent capable des plus grandes choses. Il faut que ceux qui se livrent à une nonchalance volontaire et à une espèce d'assoupissement d'eux-mêmes soient bien peu éclairés sur leur propre intérêt pour ne pas voir que c'est de là que naissent la plupart de leurs maux."
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

"Le travail, qui permet de respirer et de manger, il n'y en a pas pour tous !"
Citation de Remy de Gourmont ; Une nuit au Luxembourg (1906)

"Seul le travail peut nous consoler d'être nés."
Citation de Miguel de Unamuno ; Le sentiment tragique de la vie (1913)

"On doit faire faire par d'autres le travail qu'on n'est pas absolument obligé d'exécuter soi-même."
Citation de Tristan Bernard ; Secrets d'État (1908)

"L'âme humaine n'est pas faite pour une félicité d'une constante effusion ; quand elle est assez forte pour ne pas s'y épuiser, elle s'y exalte, et la passion devient jalouse, exigeante, maladive. Le travail a été donné à l'homme comme le gouvernail de sa raison même et comme un stimulant à ses affections."
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

"Quand la paresse rend malheureux, elle a la même valeur que le travail."
Citation de Jules Renard ; Journal du 30 septembre 1897.

"Le travail le plus modeste n'est pas moins noble que le travail le plus élevé."
Citation de Alexis Carrel ; Jour après jour (1956)

"Un bourreau de travail finit ordinairement par tomber sous son couperet."
Citation de Albert Brie ; Le mot du silencieux (1978)

"Le travail opiniâtre surmonte tous les obstacles."
Citation de Virgile ; Les Géorgiques - Ier s. av. J.-C.

"La fête du Travail fut créée parce qu'on n'osait pas fêter le repos."
Citation de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

"Le travail, ça ne mène à rien, ça tue plus vite !"
Citation de Robert Sabatier ; Les allumettes suédoises (1969)

"Sans un peu de travail, on n'a point de plaisir."
Citation de Jean-Pierre Claris de Florian ; La guenon, le singe et la noix (1792)

"Dans sa jeunesse, le travail véritable c'est de rêver."
Citation de Jean Éthier-Blais ; Fragments d'une enfance (1989)

"L'amour a le travail et la misère en horreur ; il aime mieux mourir que de vivoter."
Citation de Honoré de Balzac ; Ferragus (1833)

"Mon travail c'est attendre, et ne me demandez surtout pas quoi !"
Citation de Christian Bobin ; Isabelle Bruges (1992)

"Le travail est le meilleur des remèdes."
Citation de Marcelle Auclair ; La vie de Sainte Thérèse d'Avila (1956)

"Le travail de l'homme a pour bornes ses facultés et sa volonté."
Citation de Jean-Baptiste Say ; Traité d'économie politique (1803)

"Un travail est fini, un autre aussitôt commence."
Citation de Alphonse de Lamartine ; Jocelyn, le 16 mai 1801.

"C'est le travail seul qui produit les chefs-d'œuvre."
Citation de Jean-François Collin d'Harleville ; Les artistes, I, 3 (1796)

"Le travail est mieux fait, quand les distractions sont permises à la fatigue."
Citation de Carlo Goldoni ; Térence (1754)

"Le travail n'exclut pas le naturel, ni la facilité ne l'implique."
Citation de Joseph Roux ; Les pensées (1866)

"Le travail est souvent le père du plaisir."
Citation de Voltaire ; Quatrième discours, De la modération en tout (1737)

"Le travail est une distraction, mais on veille à ce que la distraction ne débilite point."
Citation de Friedrich Nietzsche ; Ainsi parlait Zarathoustra (1885)

"Il n'y a point de travail honteux."
Citation de Socrate ; Les discours de morale - Ve s. av. J.-C.



"Le travail est le pain nourricier des grandes nations."
Citation de Mirabeau ; Discours, Séance du 3 mars 1791.

"Je ne connais qu'une vérité : le travail seul fait le bonheur."
Citation de Jules Renard ; Le journal du 15 avril 1908.

"Le travail, c'est la plus grande bénédiction que Dieu a donné à l'homme."
Citation de Alice Parizeau ; Rue Sherbrooke ouest (1967)

"Le travail est une des sources du plaisir, et peut-être la plus certaine."
Citation de Guillaume-Thomas Raynal ; Histoire philosophique et politique (1780)

"Le travail réclame l'élite des humains."
Citation de Sénèque ; De la providence, V - env. 45 ap. J.-C.

"Le travail fait la gaîté."
Citation de Victor Hugo ; Les Châtiments, L'art et le peuple, le 7 novembre 1851.

"Tâche en tout de tendre à l'utile ; prends garde que l'erreur n'y glisse son venin : Si le travail est difficile, soutiens-le par l'espoir d'un salaire certain."
Citation de Denys Caton ; Les distiques, Livre 4, VII - IIIe s.

"Le vrai patron, c'est celui qui se mêle de votre travail, qui le fait avec vous, par vous."
Citation de Jules Romains ; Recherche d'une église (1934)

"Rien n'assure mieux le repos du cœur que le travail de l'esprit."
Citation de Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)

"Le travail pense, la paresse songe."
Citation de Jules Renard ; Journal du 27 décembre 1887.

"Le travail est l'allié de la paresse dès qu'il est motivé."
Citation de Robert Escarpit ; La lettre ouverte au diable (1972)

"La réduction du temps de travail : pour les chômeurs, c'est déjà fait."
Citation de Guy Bedos ; La revue de presse (1997)

"L'oisiveté exige tout autant de vertus que le travail."
Citation de Paul Morand ; Réveille-matin (1936)

"Tout travail a son prix."
Citation de Voltaire ; poème La Bastille (1717)

"La vie fleurit par le travail."
Citation de Arthur Rimbaud ; Mauvais sang (1873)

"Sans le travail rien n'est facile à l'homme ni aux immortels : Le travail ajoute encore à la vertu."
Citation de Phocylide de Milet ; Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.

"Le travail, c'est d'être où l'on n'a pas choisi d'être."
Citation de Christian Bobin ; La part manquante (1989)

"Il n'est rien dont le travail et l'exercice ne viennent à bout."
Citation de Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.

"Un Dieu qui prit pitié de la nature humaine mit auprès du Plaisir le Travail et la Peine."
Citation de Voltaire ; Quatrième discours, De la modération en tout (1737)

"Le véritable travail, c'est de savoir attendre."
Citation de Jean Rostand ; Les pensées d'un biologiste (1954)

"Un travail constant vient à bout de tout."
Citation de Virgile ; Les Géorgiques - Ier s. av. J.-C.

"Le travail est le sel de la vie."
Citation de Thomas Fuller ; Gnomologia, adagies and proverbs (1732)

"Le travail est la meilleure des régularités, et la pire des intermittences."
Citation de Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

7e arrondissement de Paris
« arrondissement du Palais-Bourbon »

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
SALON DE L'AGRICULTURE, LE SECOURISME ET CHAMBRE DU COMMERCE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre de Commerce haïtiano-canadienne très active
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
» Le secrétaire d'état à l'agriculture Joanas Gué, gros parleur , ti faiseur !
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: