Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9195
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O   Lun 15 Jan à 10:39

Sanday (du norrois Sandey, l'île sableuse) est une île du Royaume-Uni située à l'extrême nord des îles de l'archipel des Orcades en Écosse.

Les Orcades, en anglais Orkney, en gaélique écossais Arcaibh, sont un archipel subarctique situé au nord de l'Écosse à 16 km de la côte de Caithness. Cet archipel compte 67 îles légèrement vallonnées, dont 16 seulement sont habitées. Les quelque 20 000 Orcadiens vivent pour la plupart sur l'île principale, Mainland, d'une superficie de 523,25 km², dans les villes de Kirkwall et Stromness.

Les Orcades, habitées en permanence depuis le Mésolithique soit 8 500 ans av. J.-C., ont conservé certains des sites néolithiques les plus anciens et les mieux préservés d'Europe, notamment le site du cœur néolithique des Orcades, inscrit au patrimoine mondial. L'archipel devient une terre picte avant d'être annexée par des Vikings norvégiens en 875. Sa souveraineté passe au Royaume d'Écosse en 1472, à la suite du mariage de Jacques III d'Écosse avec Marguerite, la fille du roi Christian Ier de Danemark.

Les Orcades sont l'une des 32 Council Areas d'Écosse, l'une des circonscriptions électorales du parlement écossais, ainsi qu'une des régions de lieutenance d'Écosse, un ancien comté et une ancienne région d'Écosse (du 15 mai 1975 au 31 mars 1996), avec le statut particulier de région insulaire (en).

L'agriculture et la pêche sont les principaux secteurs économiques de l'île, ainsi que le secteur des énergies renouvelables, en plein développement.


Title Simulating turbulence in solar wind plasma
Released 15/01/2018 9:00 am
Copyright D. Perrone et al
Description

Maybe you’re reading this caption while drinking a coffee. As you stir your drink with a spoon, vortices are produced in the liquid that decay into smaller eddies until they disappear entirely. This can be described as a cascade of vortices from large to small scales. Furthermore, the motion of the spoon brings the hot liquid into contact with the cooler air and so the heat from the coffee can escape more efficiently into the atmosphere, cooling it down.

A similar effect occurs in space, in the electrically charged atomic particles – solar wind plasma – blown out by our Sun, but with one key difference: in space there is no air. Although the energy injected into the solar wind by the Sun is transferred to smaller scales in turbulent cascades, just like in your coffee, the temperature in the plasma is seen to increase because there is no cool air to stop it.

How exactly the solar wind plasma is heated is a hot topic in space physics, because it is hotter than expected for an expanding gas and almost no collisions are present. Scientists have suggested that the cause of this heating may be hidden in the turbulent character of the solar wind plasma.

Advanced supercomputer simulations are helping to understand these complex motions: the image shown here is from one such simulation. It represents the distribution of the current density in the turbulent solar wind plasma, where localised filaments and vortices have appeared as a consequence of the turbulent energy cascade. The blue and yellow colours show the most intense currents (blue for negative and yellow for positive values).

These coherent structures are not static, but evolve in time and interact with each other. Moreover, between the islands, the current becomes very intense, creating high magnetic stress regions and sometimes a phenomenon known as magnetic reconnection. That is, when magnetic field lines of opposite direction get close together they can suddenly realign into new configurations, releasing vast amounts of energy that can cause localised heating.

Such events are observed in space, for example by ESA’s Cluster quartet of satellites in Earth orbit, in the solar wind. Cluster also found evidence for turbulent eddies down to a few tens of kilometres as the solar wind interacts with Earth’s magnetic field.

This cascade of energy may contribute to the overall heating of the solar wind, a topic that ESA’s future Solar Orbiter mission will also try to address.

In the meantime, enjoy studying turbulent cascades of vortices in your coffee!

More information: Perrone et al. (2013); Servidio et al. (2015), Valentini et al. (2016) and Perrone et al (2017).
Id 388813

http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2018/01/Simulating_turbulence_in_solar_wind_plasma

Étymologie

Pythéas a visité l'île de Bretagne certainement entre 322 et 285 av. J.-C., il y décrit notamment une région appelée Orcas, à l'extrême nord de l'île. Au Ier siècle apr. J.-C., Pomponius Mela recense plus de 30 îles dans un archipel qu'il appelle Orcades. De même, Tacite, en l'an 98, affirme que son père Agricola, avait découvert Orcades que Pline l'Ancien avait également mentionné dans son Histoire naturelle, livre IV, § XXX.

Le préfixe Orc-, est généralement interprété comme venant de la langue picte et signifie "cochon" ou "sanglier juvénile". L'ancien terme irlandais pour désigner l'archipel était Insi Orc, que l'on peut traduire par « île aux cochons ». En gaélique écossais, l'archipel se nomme Arcaibh. À la fin du IXe siècle, avec l'arrivée des colons norvégiens, le préfixe Orc- est réinterprété en vieux norrois comme venant de "orkn", qui signifie « phoque ». Il lui est rajouté le suffixe -ey, qui signifie « île », pour former le terme de Orkney en anglais.
Histoire
Mésolithique

Un site récemment fouillé sur l'île de Stronsay, daté d'environ 7 000 av. J.-C., a livré un millier de morceaux de silex, ce qui est peut-être la trace d'un campement temporaire. D'autres fouilles sur le site de Tankerness sur l'île de Mainland, ont présenté des traces d'occupation humaine datée de 6 820 à 6 660 av. J.-C., au mésolithique. De plus, les sites de "Lithic scatter" sur Seatter, ou ceux de "South Ettit", "Wideford Hill", "Valdigar" et "Loch of Stenness" ont livré de petits outils en pierre polie.

Des éléments géologiques montrent que vers 6 100 av. J.-C., un important tsunami causé par les glissements de terrain de Storegga, a frappé les Shetland et le reste de la côte est d'Écosse 1. Cependant, il n'existe aucune preuve d'établissement permanent, aucun lieu de sépulture de cette époque n'ayant été découvert.
Néolithique

Le premier établissement permanent de l'archipel est Knap of Howar, une ferme du Néolithique datant de 3 500 ans av. J.-C., sur l'île de Papa Westray. Le site de Barnhouse, occupé entre 3 200 et 2 950 av. J.-C. comprend quinze bâtiments.
Skara Brae, site archéologique majeur, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Le village de Skara Brae datant de 3 100 à 2 500 av. J.-C. et composé de dix maisons groupées, est l'un des établissements humains les mieux préservés de l'époque néolithique en Europe.

Le site du Ness of Brodgar, en cours de fouille, pourrait avoir été occupé depuis 3 500 av. J.-C. jusqu'à la fin de la période néolithique, plus de 1 500 ans après2,3. Les excavations ont permis de mettre au jour4,5 des habitations, un long mur de pierre massif et un grand bâtiment, lieu de culte2 ou palais6. De plus, la découverte d'une pierre colorée prouve que les peuples du Néolithique utilisaient la peinture pour décorer leurs murs7.

Les autres vestiges de la période sont essentiellement les pierres levées de Stenness, Maeshowe et le cercle de Brodgar. Sur le site de Links of Noltland, une figurine en forme de losange datée 2 500 à 3 000 av. J.-C., est considérée comme la plus ancienne représentation d'un visage humain jamais trouvée en Écosse. Le site du Tombeau des Aigles, situé sur les falaises de South Ronaldsay, a été occupé pendant plus de 800 ans à partir de 3 150 av. J.-C. Le site a livré 16 000 ossements humains, 725 ossements d'oiseaux et plus de 25 kilos de tessons de poterie. Le site de Dwarfie Stane sur l'île de Hoy est un tombeau datant d’environ 2 500 av. J.-C. fait à partir d'un énorme bloc de grès rouge de style très différent de tous les autres sites néolithiques des Orcades.

L'île de Rousay a un nombre important de sites préhistoriques, dont une quinzaine de tombes. Le site de Midhowe à l’ouest de l'île est le plus bel exemple. Il existe d'autres chambres funéraires d'importance substantielle à Blackhammer, Taversoe Tuick, Yarso, Unstan et Bookan. Beaucoup d'établissements ont été abandonnés vers 2 500 av. J.-C., probablement en raison de changements climatiques.
Âge du bronze

Durant l'âge du bronze, de 2 200 à 800 av. J.-C., beaucoup moins de sites de grande envergure et de structures en pierre ont été construits - cela est peut-être dû à la détérioration des conditions climatiques - mais malgré cela, les grandes structures déjà présentes continuent à être utilisées. Les sites de l'âge du bronze découverts sont « Knowes of Trotty », « Kirbuster Hill » et celui de « Plumcake Mound » près du cercle de Brodgar, « Tofts Ness » sur l'île de Sanday, Warness sur l'île d'Eday, ainsi que deux maisons sur Holm of Faray, une ferme brûlée et un en:burnt mound à Auskerry.
Âge du fer

Des fouilles sur Mainland ont révélé une « en:atlantic roundhouse » construite vers 700 av. J.-C., des découvertes similaires ont été faites à "Bu" sur Mainland et à "Pierowall Quarry" sur Westray. Les brochs et les wheelhouses sont les structures les plus visibles de l'âge du fer de l'archipel, notamment le broch de Burroughston, le broch of Midhowe et le broch de Gurness. Il y aurait 8 wheelhouses dans les Orcades, 4 sur Sanday, un sur Eday, un sur Shapinsay et deux sur Mainland, près du Burrian Broch et Broch of Gurness.
Le Broch of Midhowe, sur la côte ouest de Rousay.

D'autres structures de cette période sont des habitations, des pierres tombales comme sur l'île de Brough of Birsay, des structures souterraines (earth-houses) comme le site de Mine Howe, des tumuli et des cairns. Les principaux témoignages de cette époque sont essentiellement les éléments les plus résistants tels les meules en pierre, les peignes en os ou de simples poteries.

Lors de l'invasion romaine de la Grande-Bretagne, le "Roi des Orcades" a été l'un des onze dirigeants britanniques qui se seraient soumis à l'empereur Claude en 43 apr. J.-C. à Colchester. L'élément le plus notable de la présence romaine est l'arrivée dans l'archipel de la flotte d'Agricola, sûrement à Shapinsay. En dehors de ce fait, l'influence directe romaine semble avoir été limitée au commerce. Il y a cependant plusieurs preuves de trafic entre les Orcades et l'Empire romain : des poteries romaines de l'an -60 ont été trouvées sur le site du broch of Gurness et des monnaies des Ier et IIe siècle ont été retrouvées au broch of Lingro. À partir de l'an 211, les Orcades ont définitivement cessé tout trafic avec l'Empire romain et les Orcades ne sont citées dans aucun écrit jusqu'au IXe siècle.

Les Orcades ont subi l'influence des Gaels Dál, qui s'y seraient même établis temporairement vers le début du XIe siècle. Leur influence se serait peut-être propagée sur l'archipel via les missionnaires chrétiens irlandais, notamment les compagnons de saint Colomban. Le Buckquoy spindle-whorl écrit en oghamique pourrait se rapporter à cette époque. La culture chrétienne devient prééminente autour du VIIIe siècle, l'île de Papa Westray devenant l'évêché des Orcades, cependant l'archipel restera à dominante ethnique Picte tout au long de l'âge de fer jusqu'à l'arrivée des Vikings au IXe siècle. Avant l'arrivée des Scandinaves et de leur culture, les Orcades n'ont ainsi connu que le latin et le vieux gaélique.
Époque norvégienne
Article connexe : Comte des Orcades.

À la fin du VIIIe et au début du IXe siècle, les Orcades comme les Shetland subissent une importante colonisation norvégienne principalement due à la croissance démographique scandinave qui pousse les habitants à émigrer8. Le sort de la population indigène est cependant incertain, les Scandinaves ayant importé une loi et une langue nouvelles, le vieux norrois, qui survivra jusqu'au XIXe siècle.
Harald Ier de Norvège prend le contrôle des Orcades en 875.

Lorsque Harald Ier de Norvège prend le contrôle de toute la Norvège, la plupart de ses adversaires fuient notamment vers les Orcades et les Shetland. Selon l'Orkneyinga saga, au départ de ces deux archipels, ils pillent l'Écosse et la Norvège. Harald réunit une puissante flotte pour les réprimer et vers 875, lui et ses guerriers prennent le contrôle des Shetland et des Orcades. Ragnvald Eysteinsson, comte de Møre, reçoit les Orcades et les Shetland en compensation de la mort de son fils dans une bataille. Rognvald donne alors le comté à son frère Sigurd Eysteinsson9. Certains chercheurs pensent que cette histoire est apocryphe et est basée sur les voyages de Magnus III de Norvège.

L'archipel est christianisé officiellement par Olaf Ier de Norvège en 995. Le roi Olaf Ier de Norvège convoque Sigurd Hlodvirsson pendant une visite des Orcades et dit « Je vous ordonne à vous et tous vos sujets de vous faire baptiser. Si vous refusez, je vous tuerai sur-le-champ et je vous jure que je ravagerai chaque île avec le feu et l'acier ». Sans surprise, Sigurd et la population acceptèrent le baptême chrétien 10. À partir du XIe siècle, le jarl des Orcades doit faire allégeance, en étant aussi comte de Caithness, tant à la couronne norvégienne qu'à la couronne écossaise11.
L'archipel est christianisé officiellement par Olaf Ier de Norvège en 995.

Les îles de l'archipel sont dirigées par un Jarl, ou « comte », qui règne également sur les Shetland. Une saga, l'Orkneyinga saga, retrace l'histoire des Jarls des Orcades. Les îles sont ensuite dirigées par des Jarls d'origine écossaise issus des familles d'Atholl, d'Angus et enfin de Strathearn.

En 1194, lorsque Harald Maddadsson est comte des Orcades et des Shetland, une rébellion éclate contre le roi Sverre Sigurdsson de Norvège. Le lendmann Hallkjell Jonsson et Olav, frère du comte, lèvent une armée et embarquent pour la Norvège. Cette armée, qualifiée du terme « Eyjarskeggjar ou Øyskjegger », c.a.d. « Insulaires » des Orcades, est défaite à la bataille de Florvåg près de Bergen.

En 1195, Harald Maddadsson est appelé en Norvège par le roi Sverre Sigurdsson, pour expliquer son rôle durant le soulèvement. Comme punition, le roi place le comté de Shetland sous son autorité directe, situation qui perdurera pendant près de deux siècles12,13.
Époque écossaise

Passées sous domination danoise avec la Norvège, les Orcades et les Shetland sont enfin cédées à l'Écosse en 1469 : elles font partie de la dot de Marguerite de Danemark qui épouse le roi Jacques III d'Écosse.
Les Orcades font partie de la dot de Marguerite de Danemark qui épouse le roi Jacques III d'Écosse en 1469.

Le montant de la dot était fixé à 60 000 florins dont les Orcades données en gage à concurrence de 50 000 florins. Le roi Christian Ier de Danemark, père de la mariée, n'ayant réuni lors du mariage que 2 000 florins, ajoute les Shetland pour couvrir les 8 000 florins impayés. Jamais l'argent ne sera versé, d'où l'annexion des îles par l'Écosse en 1471. En 1470, William Sinclair, comte de Caithness cède son titre sur les Shetland à Jacques III d'Écosse et l'année suivante les Orcades et les Shetland sont directement annexées à la couronne d'Écosse14.

En 1564, Lord Robert Stewart, fils naturel de Jacques V d'Écosse, est fait shérif des Orcades et des Shetland. En 1581, il est fait comte des Orcades par Jacques VI. Mais le comté est à nouveau intégré à la couronne en 1614 après l'exécution de son fils Patrick.

Au XVIe siècle, les flottes écossaise et néerlandaise dominent la pêche aux harengs dans la région. La flotte des Orcades est relativement petite jusqu'au XIXe siècle, mais augmente rapidement pour atteindre 700 bateaux dans les années 1840, Stronsay et Stromness devenant des centres de pêcherie importants.

Durant le Protectorate, les Orcades sont visitées par des troupes de Cromwell, qui initient la population à de nouvelles pratiques industrielles et agricoles.

Au XVIIe siècle, l'écrasante majorité des employés de la Compagnie de la Baie d'Hudson au Canada sont originaires des Orcades. Le climat rude des Orcades, la compétence maritime et la réputation des Orcadiens pour leur sobriété en font des candidats idéaux. Durant cette période, le kelp est brièvement devenu un pilier de l'économie de l'archipel. Par exemple, à Shapinsay plus de 3 048 tonnes de ces algues sont incinérées chaque année pour produire de la soude. Les techniques agricoles s'améliorent grandement au XVIIe siècle, l'époque victorienne voit l'émergence de grandes exploitations avec une organisation en travail posté.
Époque contemporaine

Au milieu du XIXe siècle, l'archipel compte une population d'environ 26 000 habitants, dont le nombre tombe à 17 000 jusqu'aux années 1970 et augmente ensuite. Ce déclin démographique a touché notamment les îles périphériques.
LaChapelle Italienne de Lamb Holm, construite par des prisonniers de guerre italiens.

Jusqu'en 1956, la baie de Scapa Flow a abrité une base de la Royal Navy où se sont déroulés deux événements maritimes majeurs liés à chacune des deux guerres mondiales :

Le sabordage de la flotte allemande consignée dans la baie, le 21 juin 1919, une large partie de la flotte n'ayant cependant pas coulé.
Le torpillage du cuirassé britannique Royal Oak par le sous-marin allemand U47, le 14 octobre 1939.

En réponse au torpillage du Royal Oak, Winston Churchill prend la décision de construire plusieurs digues pour réduire le nombre d'accès maritimes à la baie de Scapa Flow. Construites par des prisonniers italiens, ces digues toujours présentes relient les îles de Mainland, South Ronaldsay, Burray Mainland, Glimps Holm et Lamb Holm. Ces mêmes prisonniers ont également érigé la Chapelle Italienne.
Géographie

Les Orcades s'étendent entre 58° 41' et 59° 24' de latitude nord, et 2° 22' et 3° 26' de longitude ouest ; elles s'étirent sur 80 kilomètres du nord-est au sud-ouest, sur 47 kilomètres de l'est à l'ouest, et couvrent une superficie de 973 km2. Excepté les côtes occidentales des îles principales qui offrent des paysages aux falaises découpées remarquables pour leur beauté et leur couleur, le groupe d'îles présente peu de reliefs et offre un aspect nu.
Les Orcades vue depuis le Pentland Firth.

Le Pentland Firth est le détroit qui sépare les Orcades de la partie écossaise de la Grande-Bretagne. La distance est de onze kilomètres entre Brough Ness, sur l'île de South Ronaldsay, et Duncansby Head, dans le comté de Caithness.

Les Orcades sont connues pour leur absence d'arbres, partiellement expliquée par l'abondance de vent (bien que le climat en général soit tempéré). La formation de tourbe prouve que les arbres n'ont pas toujours été absents, et on pense qu'une déforestation délibérée a eu lieu à une période antérieure au Néolithique. L'accroissement naturel de la population et de ses besoins en bois, notamment de chauffage, a pris le dessus sur les capacités de renouvellement des forets. Ce phénomène est constaté sur d'autres iles de petite taille dans le monde. Le développement de l'élevage complète le phénomène en ne laissant plus pousser que le gazon. L'usage de la pierre dans des sites tels que Skara Brae atteste du manque de bois pour les constructions.
Îles des Orcades
Article détaillé : Liste des îles des Orcades.

Le nom même des îles indique leur nature ; la terminaison a ou ay dérive du ey scandinave signifiant île, terminaison apparente dans les noms Pomona (nom ancien de Mainland) et Hoy. Les îlots sont habituellement appelés holms et les rochers isolés skerries. Les îles des Orcades sont classées en deux groupes, celles au nord de Mainland et celles au sud. Les îlots éloignés de Sule Skerry et Stack Sule, qui se trouvent 60 km à l'ouest de l'archipel sont des exceptions et font partie des Orcades uniquement sur le plan administratif.

L'île la plus vallonnée est Hoy : le point culminant des Orcades, Ward Hill, s'y trouve. Les seules autres îles comportant des sommets importants sont Mainland, avec Ward Hill (268 m) et Rousay avec Wideford Hill. La plupart des îles possèdent des lochs (lacs) et leurs rivières sont principalement des torrents provenant des hauteurs. Excepté sur la côte ouest de Mainland, Hoy et Housay, le littoral des îles est très découpé et les îles elles-mêmes sont séparées l'une de l'autre par des détroits généralement appelés sounds ou firths, bien que des dénominations particulières soient également utilisées : Bring Deeps pour le bras de mer au nord-est de Hoy, Scapa Flow pour la baie au sud de Mainland ou le Fall of Warness au sud-ouest d'Eday.
Mainland

Mainland est la plus grande île des Orcades, les deux principales agglomérations urbaines des Orcades s'y trouvent, ce sont Kirkwall et Stromness. Mainland est, par ce biais, au cœur du système de transport des Orcades avec des liaisons par ferry et par avion vers les autres îles ou le monde extérieur. Mainland compte pour 75 % de la population des Orcades et possède d'importantes superficies de terres agricoles.
Kirkwall vu du port de pêche.

La topographie de l'île se caractérise surtout par de basses altitudes en particulier à l'est, avec cependant des falaises côtières au nord et à l'ouest, ainsi que deux lacs de taille: le loch d'Harray et le loch de Stenness. Mainland a conservé de nombreux vestiges néolithiques, Pictes et Vikings ; ainsi l'île possède quatre des principaux sites néolithiques, inclus dans le Cœur néolithique des Orcades inscrit au patrimoine mondial en 1999.
Îles du Nord

Les îles du Nord, la plupart de taille moyenne, sont reliées à Mainland par air et par mer. L'agriculture, la pêche et le tourisme sont les principales sources de revenus pour la plupart des habitants. L'île la plus septentrionale est North Ronaldsay, qui se trouve 4 km au-delà de sa plus proche voisine, Sanday. À l'ouest se situe l'île de Westray avec une population de 550 habitants. Westray est relié par ferry et par air à Papa Westray. Eday, dans une situation centrale, se singularise par son paysage de landes, ses industries d'extraction de tourbe et ses carrières de calcaire.

Rousay, Egilsay, Wyre et Gairsay sont situées juste au nord de Mainland dont elles sont séparées uniquement par le sound of Eynhallow. Rousay est connue pour ses vestiges archéologiques, notamment le site de Quoyness. Egilsay conserve les ruines - St Magnus church - de la seule église des Orcades avec une tour ronde. Wyre a conservé le site du château de Cubbie Roo. Shapinsay et ses Balfour Castle sont à courte distance au nord de Kirkwall. Stronsay est située plus loin à l'est et cinq habitants seulement habitent Auskerry, une petite île au sud de Stronsay. Les principales îles inhabitées au nord sont : Calf of Eday, Damsay, Eynhallow, Faray, Helliar Holm, Holm Faray, Holm Huip, Holm de Papa, Holm Scockness, Kili Holm, Linga Holm, Muckle vert Holm, Rusk Holm et Sweyn Holm.
Îles du Sud

Les îles du Sud entourent la baie de Scapa Flow. Hoy, située à l'ouest, est la deuxième plus grande des Orcades et Hill Ward à son extrémité nord est le point culminant de l'archipel, connue notamment pour le stack Old Man of Hoy. South Walls est une île maintenant reliée à l'île de Hoy par une route sur remblai, sur laquelle est érigée la Tour Martello. Graemsay et Flotta, situées près de Hoy, y sont reliées par ferry ainsi qu'à Mainland. L'île de Flotta abrite un terminal pétrolier important.

South Ronaldsay et Burray sont les deux principales îles à l'est, reliés entre elles et avec l'île de Mainland et les îles de Glimps Holm et Lamb Holm par la série des Churchill Barriers.

Les principales îles inhabitées du sud sont : Calf of Flotta, Cava, Copinsay, Corn Holm, Fara, Glimps Holm, Hunda, Lamb Holm, Rysa Little, Switha et Swona. L'archipel de Pentland Skerries est excentré, se trouvant plus au sud entre les Orcades et l'Écosse continentale.
Climat

Bien que situées par 59° de latitude Nord, les Orcades bénéficient des effets du Gulf Stream qui adoucit ce climat humide. La température moyenne annuelle est de 8 °C ; 4 °C l'hiver, 12 °C l'été. Les mois d'hiver sont janvier, février et mars, ce dernier étant le plus froid. Le printemps ne commence jamais avant avril, et c'est seulement à la mi-juin que les températures deviennent agréables. Septembre est souvent le mois le plus agréable et, fin octobre ou début novembre, le peedie summer ou petit été, période de temps plus doux, peut avoir lieu.

Le vent qui souffle à force 3 l'été, peut atteindre force 8 l'hiver, avec des rafales dépassant les 90 km/h. L'été, les journées sont longues (18 h en juin), l'hiver plutôt courtes avec 6 h de jour. Le soleil se lève à 3 h et se couche à 21 h 25 au cours du jour le plus long de l'année, alors qu'il se lève à 9 h 10 et se couche à 15 h 17 pour le jour le plus court.

La moyenne annuelle des précipitations varie entre 850 mm et 940 mm. Des brouillards apparaissent pendant l'été et le début de l'automne, et des tempêtes importantes ont lieu quatre ou cinq fois dans l'année, au cours desquelles on entend les vagues de l'Atlantique s'écraser sur les côtes à 30 km à la ronde.
Politique
Orcades
Orcades
Administration
Pays Drapeau de l'Écosse Écosse
Capitale administrative Kirkwall
ISO 3166-2 GB-ORK
Code ONS 00RA
Démographie
Population 19 800 hab. (2006)
Densité 20 hab./km2
Rang 20e
Géographie
Superficie 99 000 ha = 990 km2
Rang 16e
Sources
Orcades Council
http://www.orkney.gov.uk/ [archive]
modifier Consultez la documentation du modèle

Le Orkney Islands Council est la principale autorité locale de l'archipel. La composition actuelle du Orkney Islands Council est de 22 indépendants sur 22 représentants. C'est l'un des 3 seuls conseils en Écosse à avoir une majorité d'indépendants15,16.

Les Orcades sont représentés a la Chambre des communes, par la circonscription électorale des Orcades et des Shetland, qui élit en un membre. L'actuel représentant est Alistair Carmichael. Ce siège est détenu par les Liberal Democrats et leur prédécesseur le Liberal Party depuis 1950, qui en fait le siège avec la plus longue continuité politique de tout le Royaume-Uni17,18,19. Lors des élections générales britanniques de 2015, cette circonscription est l'une des trois seules en Écosse à ne pas être remportée par le Scottish National Party (parti indépendantiste) même s'il effectue une percée notable (+ 27 points par rapport à 2010)20.

Les Orcades sont également représentés au Parlement écossais. Ils élisent un député par un système majoritaire, via la circonscription des Orcades incorporé à la région électorale des Highlands and Islands. Le député actuel est Liam McArthur du Scottish Liberal Democrats21.

Les habitants des Orcades sont généralement moins favorables à l'autonomie et surtout à l'indépendance de l'Écosse. En 1979, 72,11 % des votants s'opposent à la création d'un Parlement écossais (seuls les votants des îles Shetlands repoussent ce projet à une majorité plus forte). De même, seuls 57,3 % des votants ont soutenu le processus de dévolution lors du référendum de dévolution de l'Écosse de 1997, soit la majorité la plus faible de tous les Councils (74,29 % des Écossais ont voté en faveur de la dévolution)22. De même, lors du référendum sur l'indépendance de l'Écosse de 2014, 67,2 % des votants dans les Orcades s'opposent à l'indépendance. De tous les Councils d'Écosse, c'est celui où la part d'opposants à l'indépendance est la plus élevée23. La participation a été de 83,7 % avec 10 004 électeurs contre l'indépendance et 4 883 pour24.

Les Orcades sont également une des régions de lieutenance d'Écosse.
Économie

La plupart des terres sont occupées par des exploitations agricoles, l'élevage étant actuellement de loin le secteur, avec la pêche, le plus important de l'économie, en occupant près d'un quart de la population active. Près de 90 % des terres arables sont allouées à l'élevage, alors qu'uniquement 4 % (4 200 hectares) sont utilisées pour la production céréalière. Les Orcades exportent de la viande de bœuf, du fromage, du whisky, de la bière, du poisson et des fruits de mer. Le rôle de la pêche s'est amoindri, n'occupant en 2001 que 345 travailleurs, soit 3,5 % de la population active de l'archipel ; les principales prises sont : le hareng, le homard, le crabe et d'autres crustacés, ainsi des saumons de pisciculture. Ces dernières années, l'activité économique a été tirée par le tourisme, l'industrie agro-alimentaire, l'artisanat et l'industrie pétrolière, avec notamment le terminal pétrolier de Flotta. Les services publics emploient près d'un tiers de la population active.
Distillerie Highland Park à Kirkwall

En 2007, l'archipel possédait 1420 entreprises enregistrées dont 55 % dans l'agriculture, la sylviculture et la pêche, 12 % dans le secteur manufacturier et la construction, 12 % dans la distribution et le commerce et 5 % dans les hôtels et les restaurants. 55 % des entreprises de l'archipel emploient entre 5 et 49 personnes.

Les courants de marée, ou roost d'après un mot islandais, sont violents au large de la plupart des îles et des tourbillons (parfois assez puissants pour mettre en danger un petit bateau) apparaissent fréquemment. Cette particularité a été récemment mise à l'étude pour le développement d'un projet d'usines à énergie marine d'une capacité potentielle à terme de 1 300 MW25. Ce projet d'énergie renouvelable pourrait permettre une diversification de l'économie locale et une plus grande indépendance énergétique de l'Écosse.

Une majorité de la population des Orcades a voté en faveur du maintien dans l'Union européenne lors du référendum du 23 juin 2016.
Médias

The Orcadian est le journal hebdomadaire local édité sur l'archipel.
BBC Radio Orkney, la station de radio locale de la BBC, diffuse deux fois par jour depuis les Orcades les actualités locales et des programmes de divertissement.
Les Orcades abritent également des stations de radio privées : The Superstation Orkney qui émettent à partir de Kirkwall et de Caithness ; Moray Firth Radio émet en AM depuis les Orcades et en FM depuis Thurso ; Caithness FM diffuse, elle, en FM depuis les Orcades.

Transports
Transport aérien

L'aéroport de Kirkwall est le principal aéroport des Orcades, exploité par l'entreprise Highlands and Islands Airports.

Loganair, filiale de Flybe, y dessert les aéroports d'Aberdeen, Edimbourg, Glasgow et Inverness, ainsi que l'aéroport de Sumburgh aux Shetland.

Le Orkney Islands Council gère la plus grande partie des autres aéroports et aérodromes de l'archipel, dont ceux de Stronsay, Eday, North Ronaldsay, Westray, Papa Westray et Sanday. Le vol entre Westray et Papa Westray a la réputation d'être le plus court au monde, avec une durée de vol de deux minutes en moyenne, et parfois moins d'une minute quand le vent souffle dans la bonne direction.
Transport maritime

Les ferries de la compagnie locale Orkney Ferries (appartenant au Orkney Islands Council) relient entre elles les différentes îles de l'archipel. Des ferries de compagnies extérieures desservent également l'archipel :

la compagnie Northlink Ferries relie les Orcades, au départ de Kirkwall, à Lerwick et Aberdeen
la compagnie Pentland Ferries joint Gills Bay au départ de Hope St. Margaret
la compagnie Northlink Ferries joint Scrabster et Thurso au départ de Stromness.

Démographie

La population a culminé au milieu du XIXe siècle à un peu plus de 26 000 habitants. Depuis un siècle, elle a diminué pour atteindre un peu moins de 17 000 habitants dans les années 1960. Ces baisses démographiques ont été particulièrement importantes sur les îles situées en périphérie, cette tendance étant très similaire à celle rencontrée sur les autres archipels de l'Écosse.
Langue

Le norne, langue issue du vieux norrois, était la langue véhiculaire dans ces îles jusque vers 1750, avant d'être remplacée par l'anglais. Cet héritage scandinave reste très marqué aujourd'hui encore, aux Orcades comme aux Shetlands.
Patrimoine
Drapeau officiel des Orcades depuis 2007.

À Kirkwall, ville principale de Mainland :

la cathédrale Saint-Magnus,
le palais épiscopal (Bishop’s Palace),
le palais comtal (Earl’s Palace),
le musée de Tankerness House.

Autres sites remarquables de Mainland :

Skara Brae (sur la côte ouest), le site préhistorique le plus extraordinaire des Orcades,
le cercle de pierres de Brodgar (Ring of Brodgar),
le tumulus de Maes Howe,
les pierres levées de Stenness (Stenness Standing Stones),
Skaill House (près de Skara Brae), demeure seigneuriale du XVIIe siècle,
le Broch of Gurness,
le mémorial de Lord Kitchener,
le cairn de Cuween Hill (sur la côte nord),
la Tombe de l'Aigle (près de Burwick, sur la côte sud),
les colonies d’oiseaux marins sur les falaises de la pointe de Marwick Head,
la distillerie Highland Park, la plus septentrionale d’Écosse,
la baie et site historique de Scapa Flow.

Notes et références

↑ Smith, David "Tsunami hazards" [archive]. Fettes.com. Retrieved 7 March 2011.
↑ a et b Ross, John and Hartley, David (14 August 2009) " 'Cathedral' as old as Stonehenge unearthed." [archive] Edinburgh. The Scotsman. Retrieved 16 August 2009.
↑ Towrie, Sigurd (16 August 2007) "Stone wall hints at Neolithic spiritual barrier " [archive] Orkneyjar. Retrieved 17 September 2008.
↑ "Ness of Brodgar, Stenness, Mainland, Orkney" [archive] UHI: Orkney College. Retrieved 30 August 2008.
↑ "Orkney Archaeology News" [archive] Orkneyjar. Retrieved 30 August 2008.
↑ Catherine Turnbull, « Ness of Brodgar discoveries ‘rival classical Greece’ », The Times Scotland, London,‎ 27 août 2011 (lire en ligne [archive])
↑ « Painted walls in Orkney '5,000 years old' » [archive], BBC News, 26 juillet 2010 (consulté le 28 juillet 2010)
↑ James Graham-Campbell : Cultural Atlas of the Viking World, 1999. Page 38. (ISBN 0-8160-3004-9).
↑ Thomson (2008) p. 24
↑ Thomson (2008) p. 69 citant l'Orkneyinga saga chapitre 12.
↑ Crawford, Barbara E. « Orkney in the Middle Ages » in Omand (2003) p. 64.
↑ Schei (2006) p. 13
↑ Nicolson (1972) p. 43
↑ Nicolson (1972) p. 45
↑ MacMahon, Peter and Walker, Helen (18 May 2007) "Winds of change sweep Scots town halls". Edinburgh. The Scotsman.
↑ "Political Groups" [archive] Shetland Islands Council. Retrieved 23 April 2010.
↑ "Alistair Carmichael: MP for Orkney and Shetland" [archive] alistaircarmichael.org.uk. Retrieved 8 September 2009.
↑ "Candidates and Constituency Assessments" [archive]. alba.org.uk - "The almanac of Scottish elections and politics". Retrieved 9 February 2010.
↑ « "The Untouchable Orkney & Shetland Isles " »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 21 août 2013) (1 October 2009) www.snptacticalvoting.com Retrieved 9 February 2010.
↑ « Orkney & Shetland Parliamentary constituency » [archive], BBC (consulté le 15 février 2016)
↑ "Tavish Scott MSP" [archive] Scottish Parliament. Retrieved 20 Mar 2011.
↑ (en) « Résultats du référendum dans les Orcades » [archive], BBC (consulté le 15 février 2016)
↑ (en) « In maps: How close was the Scottish referendum vote? » [archive], BBC, 19 septembre 2014 (consulté le 15 février 2016)
↑ « Scottish independence: no campaigners buoyed by first referendum results » [archive], The Guardian (consulté le 15 février 2016)
↑ Les îles Orcades se préparent à devenir l'eldorado européen de l'énergie marine dans Le Monde du 5 décembre 2007. [archive]

Voir aussi
Bibliographie

La Saga des Orcadiens, traduite par Jean Renaud, Éditions Aubier, 1990 (ISBN 2-7007-1642-6).

Documentaire

Orcades, un pèlerinage néolithique, dans la série Enquêtes archéologiques. France, 2016, 27 min. Réalisation : Agnès Molia, Raphaël Licandro . Coproduction : ARTE France, diffusé sur arte1.

Articles connexes

Liste des îles des Orcades
Shetland

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Orcades, sur Wikimedia Commons

(en) Site officiel [archive]
Site proposant des photographies des Orcades [archive]

Description

Avec ses 50,43 km2, Sanday est la troisième plus grande île des Orcades après Mainland et Hoy. La population est de 494 habitants au recensement 2011, principalement répartie entre Lady Village et Kettletoft. L'île dispose d'un petit aérodrome.

Sur le plan touristique, l'île possède une chambre funéraire néolithique à Quoyness et plusieurs vestiges de brochs1.
Phare

Au nord-est de l'île se trouve un îlot, Start Point, accessible à marée basse qui possède un phare construit en 1806.


Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Archipel Orcades
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 59° 15′ 00″ N, 2° 34′ 00″ O
Superficie 50 km2
Point culminant The Wart (65 m)
Géologie Île continentale
Administration
Nation constitutive Écosse
Council Area Orcades
Démographie
Population 494 hab. (2011)
Densité 9,88 hab./km2
Plus grande ville Lady
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+0

Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Archipel Aucun
Localisation Mer du Nord et océan Atlantique
Coordonnées 59° N, 3° O
Superficie 990 km2
Nombre d'îles 67
Île(s) principale(s) Mainland, Hoy, Rousay
Point culminant Ward Hill (481 m sur Hoy)
Géologie Îles continentales
Administration
Statut Forme un Council area
Nation constitutive Écosse
Démographie
Population 19 800 hab. (2006)
Densité 20 hab./km2
Plus grande ville Kirkwall
Autres informations
Découverte Néolithique
Fuseau horaire UTC+0
Site officiel http://www.orkney.gov.uk [archive]

RAPPORT DE
Y'BECCA
SOUS L’ÉGIDE
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9195
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O   Lun 15 Jan à 10:44

Wolf Creek Ski Area (WCSA) is a ski area in southwest Colorado, located on the Wolf Creek Pass between Pagosa Springs and South Fork. It is best known for receiving more average annual snowfall than any other resort in Colorado, at about 480 inches per year.[1]

History

Kelly Boyce built the first lift, a rope tow, at Wolf Creek Pass in 1938. The Civilian Conservation Corps, built a warming shelter. In 1955, the ski area moved to its present location across the road. Wolf Creek's first chairlift was installed in 1974. By 1978, the group of Dallas Cowboys took complete ownership of Wolf Creek. By 1983, the area had 5 lifts and 580 acres (230 ha) of skiable terrain.[2]
Future

WCSA's future as a local's resort is less certain in light of Texas-billionaire Red McCombs' proposed development of the "Village at Wolf Creek,"[3] a year-round resort of 8,000 people adjacent to the ski area. For decades McCombs has pursued his vision for the development, and has been working with the Forest Service to acquire highway access to the property, which is an inholding.

Over several decades the Forest Service has been the target of multiple lawsuits from community groups for incompletely assessing the environmental impacts of approving a highway access point to the property[4][5][6] and withholding information requested through the Freedom of Information Act.[7] In light of the most recent lawsuit the developers reached agreement not to break ground at the site until the case is resolved in court.[8]

Opponents of the "Village" state that the development would likely harm a vital wildlife corridor between the Weminuche and South San Juan Wilderness areas, alter backcountry experiences on Wolf Creek Pass, compete with local businesses in nearby Pagosa Springs and South Fork, adversely affect rare fen wetlands, and stress water supplies in the Rio Grande watershed.[9][10] Proponents claim the "Village" would improve the economics of the region.[11]
Statistics
Elevation

Base: 10,300 ft (3,100 m)
Summit: 11,904 ft (3,628 m)
Vertical Rise: 1,604 ft (489 m)

Trails

Skiable Area: 1,600 acres (6.5 km2)
Trails: 77 total (20% beginner, 35% intermediate, 45% advanced/expert)
Longest Run: Navajo Trail - 2 miles (3.2 km)
Average Annual Snowfall: 480 in (1,200 cm)

Lifts

7 total
1 quad chairlift
1 quad detachable chairlift
2 triple chairlifts
1 double chairlift
1 platter lift
1 magic carpet (ski lift)

Notes

Jeff Galbraith (November 1999). "Enter the Snow Vault". Outside Magazine. Retrieved 2007-12-10.
"Wolf Creek Ski Area". coloradoskihistory.com. Retrieved August 7, 2017.
"The Village at Wolf Creek". The Village at Wolf Creek. Retrieved December 18, 2015.
Blevins, Jason (June 29, 2015). "Village at Wolf Creek opponents sue to undo Forest Service land swap". Retrieved December 18, 2015 – via The Denver Post.
Marcus, Peter (June 24, 2015). "Village at Wolf Creek faces hurdle". Retrieved December 18, 2015 – via The Durango Herald.
Mike Soraghan (February 2006). "Wolf Creek development tangled with political ties" (PDF). Denver Post. Archived from the original (PDF) on August 21, 2008. Retrieved 2007-12-10.
Grover, Hannah (November 8, 2015). "Extension granted in Wolf Creek lawsuit". Retrieved December 18, 2015 – via Farmington Daily Times.
Blevins, Jason (July 15, 2015). "Deal delays start of Village at Wolf Creek construction". Retrieved December 18, 2015 – via The Denver Post.
"SJCA Guide to Wolf Creek". SJCA Guide to Wolf Creek. San Juan Citizens Alliance. Retrieved December 18, 2015.
"Friends of Wolf Creek". Retrieved 2007-12-10.

Barber, Megan (December 3, 2014). "Plans Move Forward on Controversial Village at Wolf Creek". Retrieved December 18, 2015 – via Curbed Ski.

External links

Wolf Creek Ski Area
Friends of Wolf Creek
Ski Patrol Director Dies in Avalanche 11/22/2010
SJCA Guide to Wolf Creek

------------------------------

Details Open/Close

Title ESA Euronews: Ariane 6
Released: 15/12/2017
Length 00:08:30
Language English, French, German, Italian, Spanish, Portuguese, Greek, Hungarian
Footage Type Documentary
Copyright ESA/Euronews
Description

The race is on to build the new launch pad for the Ariane 6 rocket, due to make its maiden voyage in July 2020. Construction is in full swing in French Guiana as Europe builds not only a new rocket but also a new way of launching rockets, in a bid to face down competition from the likes of Space X.

When Euronews visited, around 500 people were active on the site from six in the morning until ten at night, with attention focused on two key elements of the pad - firstly the huge flame trench which will take the hot gases away from the rocket on launch, and the new building in which the Ariane 6 will be built.

http://www.esa.int/spaceinvideos/Videos/2017/12/ESA_Euronews_Ariane_6

RAPPORT DE
Y'BECCA
SOUS L’ÉGIDE
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9195
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O   Mar 23 Jan à 9:29

LA FACULTÉ JEAN JAURÈS, LE MIRAIL, Y'BECCA ET TOULOUSE.

LA SENSIBILITÉ EST LA BASE DE L’ÉMOTION, IL N'Y A PAS DE NOTION
SUR LE TERME DE DIRE à CETTE NOBLE AFFECTION SINON QUE
CELLE DU CROIRE EN DIEU QUI ABRITE CETTE INNOCENCE,
CETTE SOIF ET CE RESPECT EN LA VIE.
DÉDIE à RicaM, LindaM, CoquineBijou et Gourmandise.
PARABOLE DE
TAY
La chouette effraie

Les élèves des grandes écoles veulent un emploi pour être « utiles » et servir l’intérêt général.
http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/01/23/les-eleves-des-grandes-ecoles-veulent-un-emploi-pour-etre-utiles-et-servir-l-interet-general_5245636_4401467.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
Ces futurs diplômés souhaitent trouver du sens à leur travail. Critiques envers les modes de management contemporain, ils regardent aussi du côté de l’économie sociale et solidaire.
LE MONDE | 23.01.2018 à 10h11 • Mis à jour le 23.01.2018 à 10h23 | Par Adrien de Tricornot

Yanis Tignard a commenté la publication de Le Monde.
IL Y A UNE DISCIPLINE QUI FAIT QUE LORSQUE ILS ARRIVENT À LA SOCIÉTÉ; ILS SE COMPORTENT TEL QUE ON S'EST COMPORTÉ AVEC EUX DANS LEURS PARCOURS SCOLAIRES: CELA EST UNE VISION DU GROUPE QUI S'EST COMPOSÉ DANS LA FIERTÉ SCOLAIRE. LES ÉTUDES S'EST TRÈS IMPORTANT CAR IL IMPLIQUE UN REGARD DE LA SOCIÉTÉ SUR SOI. CELA EST BIEN ET PEUT ÊTRE MAL MAIS IL Y A UN ASPECT DE CLAN QUI REFUSE D'ADMETTRE LA CONTRADICTION ET UN BIEN AUTRE QUE LE SIEN. VOILÀ CE QUE JE DÉPLORE DANS LES ASPECTS DE MEUTES DES GRANDES ÉCOLES.
ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS.

--------------------------------

Proverbe en italien : "Occhio non vede, cuore non duole."
Proverbe en français : "Quand l'oeil ne voit pas, le cœur ne se plaint pas."

Proverbe en italien : "Non destare il can che dorme."
Proverbe en français : "Ne réveillez pas un chien qui dort."

Proverbe en italien : "Scopa nuova scopa bene."
Proverbe en français : "Le balai neuf balaye bien."

Proverbe en italien : "Se trovi un amico nuovo non obliar l'antico."
Proverbe en français : "Si vous trouvez un nouvel ami n'oubliez pas l'ancien."

Proverbe en italien : "Si può vivere senza fratelli ma non senza amici."
Proverbe en français : "On peut vivre sans frères mais non sans amis."

Proverbe en italien : "Un buon libro è un buon amico."
Proverbe en français : "Un bon livre est un bon ami."

Proverbe en italien : "Nel bisogno si riconosce il vero amico."
Proverbe en français : "Dans la nécessité se reconnaît le véritable ami."

Proverbe en italien : "Nelle disgrazie si conoscono gli amici."
Proverbe en français : "Dans l'adversité on connaît ses amis."

Proverbe en italien : "Scalda più l'amore che mille fuochi."
Proverbe en français : "L'amour réchauffe plus que mille feux."

Proverbe en italien : "Roma non fu fatta in un giorno."
Proverbe en français : "Rome ne s'est pas construite en un jour."

Proverbe en italien : "Ride ben chi ride ultimo."
Proverbe en français : "Rira bien qui rira le dernier."

Proverbe en italien : "Non c'è rosa senza spine."
Proverbe en français : "Il n'y a pas de rose sans épines."

Proverbe en italien : "Per uno che torna, mille si sono scordati di te."
Proverbe en français : "Pour un homme qui revient, mille autres t'ont oublié."

Proverbe en italien : "Lontan dagli occhi, lontan dal cuore."
Proverbe en français : "Loin des yeux, loin du cœur."

Proverbe en italien : "La penitenza corre dietro al peccato."
Proverbe en français : "La pénitence court derrière le péché."

Proverbe en italien : "La donna oziosa non può essere virtuosa."
Proverbe en français : "La femme paresseuse ne peut pas être vertueuse."

Proverbe en italien : "Il primo amore non si scorda mai."
Proverbe en français : "Le premier amour ne s'oublie jamais."

Proverbe en italien : "Gatto rinchiuso diventa leone."
Proverbe en français : "Un chat enfermé devient un lion."

Proverbe en italien : "Ferita d'amore non uccide."
Proverbe en français : "Blessure d'amour ne tue pas."

Proverbe en italien : "Errare è umano, perseverare è diabolico."
Proverbe en français : "L'erreur est humaine, persévérer est diabolique."

Proverbe en italien : "Chi vince ha sempre ragione."
Proverbe en français : "Qui gagne a toujours raison."

Proverbe en italien : "Chi trova un amico trova un tesoro."
Proverbe en français : "Qui trouve un ami trouve un trésor."

Proverbe en italien : "Chi tace acconsente."
Proverbe en français : "Qui se tait consent."

Proverbe en italien : "Chi è morso dalla serpe teme la lucertola."
Proverbe en français : "Qui est mordu par un serpent craint un lézard."

Proverbe en italien : "Chi cerca, trova."
Proverbe en français : "Qui cherche, trouve."

Proverbe en italien : "Chi ben comincia è a metà dell'opera."
Proverbe en français : "Ce qui est bien commencé est à moitié fait."

Proverbe en italien : "Cane affamato non teme bastone."
Proverbe en français : "Chien affamé n'a pas peur du bâton."

Proverbe en italien : "Buon tempo e mal tempo non dura tutto il tempo."
Proverbe en français : "Beau temps et mauvais temps ne dure pas tout le temps."

Proverbe en italien : "Buon sangue non mente."
Proverbe en français : "Bon sang ne saurait mentir."

Proverbe en italien : "Amore non si compra né si vende."
Proverbe en français : "L'amour ne peut être acheté ni vendu."

Proverbe en italien : "Al primo colpo non cade l'albero."
Proverbe en français : "Au premier coup ne tombe pas l'arbre."

Proverbe en italien : "Al buio, le donne sono tutte uguali."
Proverbe en français : "Dans l'obscurité, les femmes sont toutes égales."

Proverbe en italien : "Aiutati che e il ciel t'aiuta."
Proverbe en français : "Aide toi et le ciel t'aidera."

Proverbe en italien : "A pazzo relatore, savio ascoltatore."
Proverbe en français : "Au fou rapporteur, sage écoute."

Proverbe en italien : "A pagare e a morire c'è sempre tempo."
Proverbe en français : "À payer et à mourir il est toujours temps."

Proverbe en italien : "A padre avaro figliuol prodigo."
Proverbe en français : "À père avare fils prodigue."

Proverbe en italien : "A buon intenditor poche parole."
Proverbe en français : "À bon entendeur peu de paroles."

Proverbe en italien : "A goccia a goccia si scava la pietra."
Proverbe en français : "Goutte à goutte creuse la pierre."

Proverbe en italien : "A cavallo giovane, cavalier vecchio."
Proverbe en français : "Au jeune cheval, vieux cavalier."

Proverbe en italien : "A caval donato non si guarda in bocca."
Proverbe en français : "À cheval donné on ne regarde pas dans la bouche."

Proverbe en italien : "A brigante brigante e mezzo."
Proverbe en français : "À bandit bandit et demi."

Proverbe en italien : "L'erba del vicino è sempre più verde."
Proverbe en français : "L'herbe du voisin est toujours plus verte."

Proverbe en italien : "Troppi cuochi guastano la cucina."
Proverbe en français : "Trop de cuisiniers gâchent la cuisine."

Proverbe en italien : "Chi semina vento raccoglie tempesta."
Proverbe en français : "Qui sème le vent récolte la tempête."

Proverbe en italien : "Chi prima ti fa ridere dopo ti fa piangere."
Proverbe en français : "Qui d'abord te fait rire ensuite te fait pleurer."

Proverbe en italien : "Chi sta vicino alla pignata mangia la minestra calda."
Proverbe en français : "Qui est près de la marmite mange la soupe chaude."

Proverbe en italien : "Chi bene sa fare bene sa dis fare."
Proverbe en français : "Qui bien sait faire bien sait défaire."

Proverbe en italien : "Chi non ha servito non sa commandar."
Proverbe en français : "Qui n'a pas servi ne sait pas commander."

Proverbe en italien : "Chi ha maie al dente si risente."
Proverbe en français : "Qui a mal à la dent le ressent."

Proverbe en italien : "Chi va al mulino s'infarina."
Proverbe en français : "Qui va au moulin s'enfarine."

Proverbe en italien : "Chi vuol vivere lungamente viva sobrio allegramente."
Proverbe en français : "Qui veut vivre longtemps vit sobre et gaiement."

Proverbe en italien : "A mali estremi estremi rimedi."
Proverbe en français : "Aux maux extrêmes extrêmes remèdes."

Proverbe en italien : "L'abito non fa il monaco."
Proverbe en français : "L'habit ne fait pas le moine."

Proverbe en italien : "Chi vuol andar lontano risparmia il cavallo."
Proverbe en français : "Qui veut aller loin ménage son cheval."

Proverbe en italien : "Chi ruba uovo ruba anche gallina."
Proverbe en français : "Qui vole l'oeuf vole aussi la poule."

Proverbe en italien : "Chi non sa fare non sa neanche comandare."
Proverbe en français : "Qui ne sait pas faire ne sait pas non plus commander."

Proverbe en italien : "Chi salva la sua pel salva un bel castel."
Proverbe en français : "Qui sauve sa peau sauve un beau château."

Proverbe en italien : "Chi vuol star comodo sta a casa."
Proverbe en français : "Qui veut être à l'aise reste à la maison."

Proverbe en italien : "Chi dà per avère non dà niente."
Proverbe en français : "Qui donne pour avoir ne donne rien."

Proverbe en italien : "Chi fa male male aspetta."
Proverbe en français : "Qui fait le mal attend le mal."

Proverbe en italien : "Chi non ama gli animali non ama neppure gli uomini."
Proverbe en français : "Qui n'aime pas les animaux n'aime pas non plus les hommes."

Proverbe en italien : "Chi non obbedisce al medico obbedirà al becchino."
Proverbe en français : "Qui n'obéit pas au médecin obéira au fossoyeur."

Proverbe en italien : "Chi caccia tutte le lepri non ne prende nessuna."
Proverbe en français : "Qui chasse tous les lièvres n'en prend aucun."

Proverbe en italien : "Chi dona il suo prima di morire s'apparecchia a assai patire."
Proverbe en français : "Qui donne le sien avant de mourir s'apprête à beaucoup pâtir."

Proverbe en italien : "Chi cambia paese cambia fortuna."
Proverbe en français : "Qui change de pays change de fortune."

Proverbe en italien : "Chi semina buon grano raccoglie buon pane."
Proverbe en français : "Qui sème du bon blé récolte du bon pain."

Proverbe en italien : "Chi guarda ogni nuvolo non fa mai viaggio."
Proverbe en français : "Qui regarde chaque nuage ne fait jamais de voyage."

Proverbe en italien : "Chi fa la legge servar la degge."
Proverbe en français : "Qui fait la loi la doit observer."

Proverbe en italien : "Chi si loda s'imbroda."
Proverbe en français : "Qui se loue se salit."

Proverbe en italien : "Chi fa bene trova bene."
Proverbe en français : "Qui bien fera bien trouvera."

Proverbe en italien : "Chi ha più ricchezze ha più pensieri."
Proverbe en français : "Qui a plus de richesses a plus de soucis."

Proverbe en italien : "Chi ruba il poco ruba anche l'assai."
Proverbe en français : "Qui vole le peu vole aussi le beaucoup."

Proverbe en italien : "Chi troppo vuole nulla stringe."
Proverbe en français : "Qui trop veut rien n'étreint."

Proverbe en italien : "Chi servizi fa servizi aspetta."
Proverbe en français : "Qui plaisir fait plaisir attend."

Proverbe en italien : "Chi si corica con i cani si alza con le pulci."
Proverbe en français : "Qui se couche avec les chiens se lève avec les puces."

Proverbe en italien : "Chi troppo spenna la gazza la fa strillare."
Proverbe en français : "Qui trop plume la pie la fait crier."

Proverbe en italien : "Chi nasce bella non nasce povera."
Proverbe en français : "Qui naît belle ne naît pas pauvre."

Proverbe en italien : "Chi rispetto vuol rispetto porta."
Proverbe en français : "Qui veut le respect montre le respect."

Proverbe en italien : "Chi sa un mestiere dappertutto trova lavoro."
Proverbe en français : "Qui connaît un métier trouve du travail partout."

Proverbe en italien : "Chi guarda la luna non ne fa neanche una."
Proverbe en français : "Qui regarde la lune n'en fait même pas une."

Proverbe en italien : "Chi nasce tondo non muore quadro."
Proverbe en français : "Qui naît rond ne meurt pas carré."

Proverbe en italien : "Chi ama tutti non ama nessuno."
Proverbe en français : "Qui aime tout le monde n'aime personne."

Proverbe en italien : "Chi compra il magistr ato vende la giustizia."
Proverbe en français : "Qui achète le magistrat vend la justice."

Proverbe en italien : "Chi è assente ha sempre torto."
Proverbe en français : "Qui est absent a toujours tort."

Proverbe en italien : "Chi ha buon vino a casa non va all'osteria."
Proverbe en français : "Qui a du bon vin chez soi ne va pas au bistrot."

Proverbe en italien : "Chi guarda la luna casca nel fosso."
Proverbe en français : "Qui regarde la lune tombe dans le fossé."

Proverbe en italien : "Chi vende fieno compra miseria."
Proverbe en français : "Qui vend le foin achète la misère."

Proverbe en italien : "Chi non sa tacere non sa godere."
Proverbe en français : "Qui ne sait pas se taire ne sait pas profiter."

Proverbe en italien : "Chi non sa tacer non sa parlare."
Proverbe en français : "Qui ne sait pas se taire ne sait pas parler."

Proverbe en italien : "Chi nasce bella ha la dote con ella."
Proverbe en français : "Qui naît belle a la dot avec elle."

Proverbe en italien : "Chi ama el forèst ama el vento."
Proverbe en français : "Qui aime la forêt aime le vent."

Proverbe en italien : "Chi va con lo zoppo impara a zoppicare."
Proverbe en français : "Qui va avec le boiteux apprend à boiter."

Proverbe en italien : "Can che abbaia non morde."
Proverbe en français : "Chien qui aboie ne mord pas."

Proverbe en italien : "Batti il ferro finché è caldo."
Proverbe en français : "Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud."

Proverbe en italien : "Nessuno è profeta in patria."
Proverbe en français : "Nul n'est prophète en son pays."

Proverbe en italien : "l'uomo propone e Dio dispone."
Proverbe en français : "L'homme propose et Dieu dispose."

Proverbe en italien : "L'ospite, come il pesce, dopo tre giorni puzza."
Proverbe en français : "L'hôte, comme le poisson, pue après trois jours."

Proverbe en italien : "L'eccezione conferma la regola."
Proverbe en français : "L'exception confirme la règle."

Proverbe en italien : "La toga non fa il medico."
Proverbe en français : "La robe ne fait pas le médecin."

Proverbe en italien : "L'abbondanza genera arroganza"
Proverbe en français : "L'abondance engendre l'arrogance."

Proverbe en italien : "La parola è d'argento, il silenzio è d'oro."
Proverbe en français : "La parole est d'argent, le silence est d'or."

Proverbe en italien : "L'apparenza inganna."
Proverbe en français : "Les apparences sont trompeuses."

Proverbe en italien : "Non rimandare a domani quello che puoi fare oggi."
Proverbe en français : "Ne remettez jamais à demain ce que vous pouvez faire aujourd'hui."

Proverbe en italien : "Non esiste amore senza gelosia."
Proverbe en français : "Il n'y a pas d'amour sans jalousie."

Proverbe en italien : "La donna degli altri è sempre più bella."
Proverbe en français : "La femme d'un autre est toujours plus belle."

Proverbe en italien : "Chi e latgo di bocca e stetto di mano."
Proverbe en français : "Qui est large de bouche est étroit de main."

Proverbe en italien : "Il perdono é la più bella vendetta."
Proverbe en français : "Le pardon est la plus belle vengeance."

Proverbe en italien : "L'amore senza baci è pane senza sale."
Proverbe en français : "L'amour sans baisers est du pain sans sel."

Proverbe en italien : "Occhio per occhio, dente per dente."
Proverbe en français : "Œil pour œil, dent pour dent."

Proverbe en italien : "Oggi a me domani a te."
Proverbe en français : "Aujourd'hui à moi, demain à toi."

-------------

* LA CLARTÉ REFUSE LA MÉDISANCE.
* LE CRÉPUSCULE SE COUCHE SUR LE TERME.
* L'HOMME EST TOUT COMME LE VINAIGRE;
IL FAUT EN MESURER L’ACIDITÉ.
* FACE à L'ACTUALISATION ET LA RÉGULATION,
IL N'Y A QU'UN MOT:
L'AUTONOMIE.
* L’ÉRECTION DU CLITORIS, UN MYTHE OU UNE RÉALITÉ ?
UNE QUÊTE, JE DIRAI...
* LE JOUR ET LA NUIT OU ODYSSÉE DE ANTIGONE.
* QUAND UNE FEMME PLAIT à UN HOMME;
LES MOTS NE SONT QUE DES PLUMES
DEVANT SES ACTES: LA MARÉE NOIRE ET LE FAR WEST.
* L'AVERSE ENGENDRE LA SOURCE ET LA CONSCIENCE
DEVIENT UN SOUFFLE.
* LA RÉPUBLIQUE EST MON SEIN ET
L'AUTONOMIE EST MON PARTAGE:
LE PEUPLE ET LA CONSCIENCE DANS LE SECOURISME.

CITATIONS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wolf Creek, Simulating turbulence in solar wind plasma et O
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Besoin Canon plasma et laser Devastators
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: