Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9352
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.   Ven 24 Nov à 3:34

CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.

DANS LE CONTEXTE DE LA SITUATION, QUAND LA HORDE SE PRÉSENTE EN MASSE; NOUS DEVONS RÉPONDRE AVEC SOURIRE ET DANS LE MOUVEMENT: J'AI UN GRAND RESPECT POUR CES CROYANTS QUI CHANTAIENT POUR LEUR FOI MALGRÉ LE FAIT D’ÊTRE LIVRER AUX LIONS: JE NE SUIS PAS UNE TRICOTEUSE CAR JE COMPRENDS QUE CES CHANTS QUI AURAIT PU ÊTRE DES SORTES D’ÉPITAPHES, SE RÉVÉLÈRENT AUSSI PUISSANT QUE DES GLAIVES CAR ILS ÉTAIENT EMPRUNT AUX ESPÉRANCES DU CROIRE, DE LA VIE ET DE LA NATURE. LORSQUE LES HOMMES VEULENT CONVERTIR DIEU EN UNE IMAGE HUMAINE, CELA CRÉAIT LE DÉSORDRE ET LA MORT.

Ministerio Interior‏Compte certifié @interiorgob.
19 minil y a 19 minutes.
La @policia ha detenido en #Barcelona a un individuo por proferir graves amenazas e injurias a través de las #RedesSociales
Se alegraba del reciente fallecimiento del Fiscal General del Estado o amenazaba con apuñalar al delegado del Gobierno en Cataluña
https://www.policia.es/prensa/20171124_1.html

En réponse à @interiorgob @policia
MAXIMUS.
“Il est aussi noble de tendre à l'équilibre qu'à la perfection ; car c'est une perfection que de garder l'équilibre.”
De Jean Grenier
“La vérité est le point d'équilibre de deux contradictions.”
De Proverbe chinois.
TAY

LIVE | Conférence de presse conjointe d'@EmmanuelMacron et de @BeataSzydlo, Présidente du Conseil des Ministres de Pologne.

En réponse à @Elysee @EmmanuelMacron @BeataSzydlo
AU SERVICE PUBLIC ET FORCE DE PROGRÈS.
“La tendance la plus profonde de toute activité humaine est la marche vers l'équilibre.”
De Jean Piaget/ Six études de psychologie.
POUR LE SÉNAT ET LES CONSEILS.
VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE
CITOYEN TIGNARD YANIS.

🇪🇺🚒 Force européenne de protection civile : je salue les avancées présentées par @StylianidesEU qui répond concrètement aux attentes formulées par @EmmanuelMacron. L’Europe unit ses forces pour plus de solidarité et d’efficacité face aux catastrophes naturelles. #rescUE

En réponse à @gerardcollomb @Elysee et
AU SERVICE PUBLIC ET FORCE DE PROGRÈS.
“La tendance la plus profonde de toute activité humaine est la marche vers l'équilibre.”
De Jean Piaget/ Six études de psychologie.
POUR LE SÉNAT ET LES CONSEILS.
CITOYEN TIGNARD YANIS.

“Le rassurant de l'équilibre, c'est que rien ne bouge. Le vrai de l'équilibre, c'est qu'il suffit d'un souffle pour tout faire bouger.”
De Julien Gracq

L’ÉQUILIBRE ET L’IDENTITÉ PEUVENT PARAITRE DES TERMES PRIMAIRE POUR LA NATURE HUMANISTE MAIS JE N'EMPLOIE PAS CES MOTS DANS DES TERMES DE SÉLECTIONS ET DE PARAITRE:

CALIGULA. “Pourquoi certains n'auraient pas tout ? Il y en a qui n'ont rien. Ça fait l'équilibre.” De Michel Audiard. summer 68- pink floyd. https://www.youtube.com/watch?v=-pjKTCDZvco … POUR LA FRANCE, POUR LA RÉPUBLIQUE ET POUR LE PEUPLE: L’ÉGALITÉ EST LA MARCHE VERS LA FRATERNITÉ. Y'BECCA. TAY

Pink Floyd - Fearless. https://www.youtube.com/watch?v=TeyHPAdxuy0 … “Le doute est en effet un état de balancement ou une espèce d'équilibre où les enfants ne peuvent pas se tenir.” De Joseph Joubert / Carnets. La sociologie. TAY

DANS LE CONTEXTE DE LA SITUATION, QUAND LA HORDE SE PRÉSENTE EN MASSE; NOUS DEVONS RÉPONDRE AVEC SOURIRE ET DANS LE MOUVEMENT: J'AI UN GRAND RESPECT POUR CES CROYANTS QUI CHANTAIENT POUR LEUR FOI MALGRÉ LE FAIT D’ÊTRE LIVRER AUX LIONS: JE NE SUIS PAS UNE TRICOTEUSE CAR JE COMPRENDS QUE CES CHANTS QUI AURAIT PU ÊTRE DES SORTES D’ÉPITAPHES, SE RÉVÉLÈRENT AUSSI PUISSANT QUE DES GLAIVES CAR ILS ÉTAIENT EMPRUNT AUX ESPÉRANCES DU CROIRE, DE LA VIE ET DE LA NATURE. LORSQUE LES HOMMES VEULENT CONVERTIR DIEU EN UNE IMAGE HUMAINE, CELA CRÉAIT LE DÉSORDRE ET LA MORT. L’ESPÉRANCE EST UN CHANT PROPRE AUX ASPECTS DE LA VIE ET CELUI QUI PERÇOIT LES LUEURS DE L’ÉQUILIBRE ET DE L’IDENTITÉ PEUVENT AVOIR DES LUEURS DE LA FORCE DEVANT L’ADVERSITÉ. lA NATION N'EST PAS LE PEUPLE ET LE PEUPLE EST UN ASPECT DE LA MORT CAR LA VIE EST UNIVERSELLE.
N'APPELONS PAS CES ÉVÉNEMENTS ÊTRE DES CHOIX DE L’ADVERSITÉ EN FAISANT FACE AUX CONTRADICTIONS DE LA NATURE PAR UNE POLITIQUE DE L'AUTRUCHE SE METTANT LA TÊTE DANS UN UN TROU. L'ENVIRONNEMENT ET LA GÉOGRAPHIE NE SONT PAS UNE FONCTION DU CHIFFRE ET DU BANQUIER; IL S'AGIT D'UNE MASSE LIÉE AUX PHYSIQUES ET AUX LETTRES. LE CONTEXTE DU POLITIQUE EST LIÉ AUX SITUATIONS PRÉSENTES POURTANT LA SITUATION EST TROP SOUVENT CONFONDU AVEC LE CONTEXTE: JE NE NE PARLE PLUS DE PLAISIR MAIS DE SURVIE ET D'ORGANISATION SANS POUR AUTAN FAIRE UN RABAIS SUR LA JOUISSANCE. VIVRE S'EST JOUIR DE LA RÉALITÉ ET EN CELA, NOS VISIONS DIFFÉRÈ SUR LE PROPRE, LE COURANT ET LE FAMILIER: JE NE PARLE DE MANIÈRE MAIS DE LANGAGE LIE AUX VARIATIONS D'UNE LANGUE ET DE CES ASPECTS; LA SOCIÉTÉ EST AINSI ET L'ODORAT SE DISTINGUE DU GOUT POUR ARRANGER LES CHOSES. CELA N'EST PAS UNE MOQUERIE, C'EST UN CONSTAT SUR LE VIVRE EN COMMUNAUTÉ. POURTANT, JE VOUS LE REDIS:

L’ÉQUILIBRE ET L’IDENTITÉ PEUVENT PARAITRE DES TERMES PRIMAIRE POUR LA NATURE HUMANISTE MAIS JE N'EMPLOIE PAS CES MOTS DANS DES TERMES DE SÉLECTIONS ET DE PARAITRE. DANS LE CONTEXTE DE LA SITUATION, QUAND LA HORDE SE PRÉSENTE EN MASSE. UN FRISSON S'EMPARE DE MOI ET JE PLEURE EN SACHANT QUE JE PERDRAI DES AMIES ET DES AMIS, DES CONTRADICTIONS ET DES MOQUERIES ET SI JE ME BATS POUR MOI C'EST QU4AUX TRAVERS DE MES "MOI"; JE ME BATS POUR EUX ET VOUS. LE MAGMA ET LE CHAOS SE RÉVEILLE EN MOI DEVANT LE CONTEXTE ET LA SITUATION ET LA MORT S’ÉVANOUIT POUR FAIRE PLACE AUX TRIOMPHANTES RÉALITÉS: JE PENSE DONC JE SUIS DEVIENT UNE CONJUGAISON MULTIPLE ET INFINI; ELLES S'APPELLENT L’HUMANITÉ LA RÉPUBLIQUE ET LE PEUPLE...

CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9352
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.   Jeu 30 Nov à 10:00

LE DÉPLAISIR N'EST PAS DE RECEVOIR MAIS DE CONSTATER
QUAND LA RÉALITÉ REPRENDS LE DESSUS SUR LES CHIMÈRES:
CONSTATIONS DU CHIMISTE ENTRE SES CHIFFRES THÉORIQUE
ET LE RÉSULTAT DE SON EXPÉRIENCE PHARMACEUTIQUE:
UNE NOTION IDENTIQUE DU BILAN ET DE SES ÉTATS.
TAY

LE DÉPLAISIR S'EST DÉPLORER MÊME SI CERTAINS PRENNENT PLAISIR
À DÉPLORER. NE FAIRE AUCUNE ASSIMILATION AUX LAMENTIONS,
JE DÉNONCE UN ASPECT DE LA POLITIQUE ET DES NATIONS.
LE PRINCIPE DE NATURE PAR CITOYEN TIGNARD YANIS.

AINSI,

Un phénomène est une chose, un fait du monde physique (objet, action…),
psychique (émotion, pensée…) ou social (produit d'interactions sociales)
qui se manifeste elle-même. En principe, un phénomène est perceptible
à un être sentient, même si ce n'est pas toujours le cas
(comme un phénomène magnétique pour un humain).
Le mot phénomène vient du mot grec "φαινομαι" qui signifie "je parais".

On contraste parfois, notamment Emmanuel Kant qui a fait de la notion
un problème philosophique, le phénomène tel qu'il se présente
à notre esprit à ce qu'est en soi une chose réellement existante supposée
(das Ding an sich). Par exemple, je vois là un arbre (phénomène),
mais qu'est-ce qui est réellement ? Nous n'en savons rien, que ce soit intuitivement,
scientifiquement ou métaphysiquement.

Au phénomène peut aussi s'opposer le noumène au sens également de Kant,
un objet qui semble exister mais n'est pas perceptible par les sens,
bien que peut-être compréhensible par l'intellect. Le noumène est distinct de la chose
en soi en ce qu'il en est un objet intellectuel uniquement, qui ainsi ne se manifeste
pas tel un phénomène.

Définitions philosophiques

Pour Kant, « l’objet indéterminé d’une intuition empirique s’appelle phénomène ».
Un phénomène est l'objet d’une intuition – elle apparaît – empirique – à un sujet.
Le phénomène est ce qui se donne en général à la sensibilité des sujets.
Le phénomène lie donc un objet, d'où vient le phénomène, un sujet, qui reçoit le phénomène,
passif, et une manifestation, une apparition, qui fait le lien entre l'objet et le sujet.
Kant oppose le phénomène au noumène : les phénomènes constituent le monde
tel que nous le percevons, et les noumènes révèlent un monde dont l'existence
est au contraire indépendante de notre expérience, la chose en soi.
Cette conception est celle de Platon : Platon perçoit le phénomène comme
la cause occasionnelle qui nous fait nous ressouvenir (Mythe de la caverne, Phédon1).
Platon voit le phénomène comme une copie du monde des Idées.
L'empirisme de Berkeley et de Hume s'y oppose. Husserl repart de la tradition empirique
pour fonder la phénoménologie. Bohr utilise le concept de phénomène de préférence
au fait pour souligner l'importance de l'observateur.

Pour le Bouddhisme Tibétain, on peut lire dans certains[Lesquels ?]
commentaires du Sūtra du Cœur une définition traditionnelle du phénomène :
"Rang gui ngo wo dzinn pèï teun" qui signifie "Le phénomène est la fonction qui saisit
ce qui le constitue comme tel". Le phénomène n'est pas une "chose", c'est une fonction,
et plus particulièrement une fonction cognitive qui, dans son opération,
son opérativité, saisit ce qui constitue le phénomène comme tel (avec ses caractéristiques propres).
Le phénomène est la représentation qu'opère en soi le processus cognitif qui le constitue.
Le phénomène, l'étant, émerge dans cette opération, il n'existe pas comme réalité indépendante
du processus cognitif qui le connaît. C'est le cœur de l'interdépendance,
dont il est question dans ce soutra2.
Références

↑ 73-74
↑ Lama Denys Rimpoché, Le soutra du cœur, le bois d'Orion, 2012 (présentation en ligne [archive])


Liste des concepts de la philosophie
Être
Noumène
Réalité
Phénomène physique


DONC

Le noumène désigne :

la réalité intelligible dans le sens originel utilisé par Platon ;
ce qui est au-delà de l'expérience qui en est faite (ou noème)
dans le sens détourné à dessein par Emmanuel Kant.

La philosophie traite ensuite de la possibilité pour le noumène
d'être entièrement expérimenté, extrémité envisageable pour Edmund Husserl
mais pas pour Kant.

Définition et premières occurrences

Le noumène (en grec ancien νοούμενoν / nooúmenon) est un terme employé
à l'origine par Platon pour désigner les « Idées », c'est-à-dire la réalité intelligible
(par opposition au monde sensible), accessible à la connaissance rationnelle.
Au contraire, chez Emmanuel Kant, auquel le terme de « noumène » renvoie le plus souvent,
il s'agit de tout ce qui existe et que la sensibilité ne peut atteindre, restreignant par là
les prétentions de la raison quant à la connaissance. « Noumène » est parfois considéré
comme synonyme de chose en soi, faisant référence aux faits tels qu'ils sont absolument
et en eux-mêmes, par opposition au terme de phénomène, faisant référence
à ce qui est connaissable.
Noumène chez Kant

Pour comprendre le concept de noumène chez Kant, il faut considérer la définition
qu'il donne de la philosophie dans « Les rêves d'un visionnaire expliqués
par les rêves de la métaphysique » (1766) : la connaissance des limites de la raison.
Dans la « Critique de la raison pure » (1781/87), Kant tente de répondre
à la question : que puis-je savoir ? Pour y répondre, il va entreprendre une vaste « critique »
(du grec « krinein », séparer, distinguer, qui donnera : discriminer) de la raison
dans ses prétentions à la connaissance. L'originalité de Kant réside dans son renversement
du problème de la connaissance : notre connaissance des objets dépend
du sujet connaissant au moins autant que des objets à connaître.

« Les objets se règlent sur notre connaissance »
(préface de la seconde édition de la « Critique de la raison pure »).
Connaître, c'est organiser au moyen de notre sensibilité et de notre entendement
ce qui est donné dans l'expérience, ce qui nous apparaît.
Nous ne connaissons le monde qu'à travers le prisme de notre structure mentale.
Donc les choses telles qu'elles sont « en elles-mêmes »,
au-delà de leur réalité phénoménale, nous ne pouvons les connaître.
Le concept de noumène a le sens négatif de limite (C.R.P. p. 229, voir bibliographie).
Cependant, Kant conserve un sens positif au noumène qui, s'il ne peut être connu,
joue un rôle régulateur dans un souci d'unité et sert de postulat
(Dieu, l'âme, le monde)[pas clair] à la raison pratique (morale)[pas clair].

Il ne doit pas être confondu avec la chose en soi (Ding an sich)
qui elle représente une réalité inconnaissable que nous devons penser
pour comprendre ce qu'est un phénomène.
Noumène chez Husserl

Dans la perspective de Husserl, le noumène n'est effleurable
qu'aux confins de l'intelligence, lorsque l'agitation des mots
et des concepts cesse, lorsque l'intelligence à l'état pur n'est
qu'intuition silencieuse, ou lorsque les mots ne sont plus des mots
et alors toute tentative d’accéder au monde nouménal relève davantage
de la poésie et de l’art.
Les phénomènes sont les choses vécues, qui se manifestent à nous,
telles qu'elles se manifestent, le « contenu » de l'expérience :
matériels (tables, mur, livre) ou immatériels (les faits, les émotions, les pensées),
ils ont un début et une fin, ils sont définissables.

Le noumène est la réalité intemporelle, indéfinissable ;
telle qu'elle est, on peut au mieux la percevoir, sans jamais pouvoir la décrire
avec des mots ou la cerner à l'aide de concepts.

Polémique entre Kant et Hegel

Contrairement à Kant, Hegel estime que s'il n'est pas possible —
par nature — de faire l'expérience de la chose en soi ou de la Totalité
(Philosophie), cela n'exclut pas de pouvoir utiliser le concept de chose
en soi, donc d'en faire un objet ayant un statut particulier dans la théorie
de la connaissance en philosophie. C'est même le point de départ
de son étude de la religion (en tant que savoir du noumène)
dans la Phénoménologie de l'Esprit.

La remarque souvent attribuée à Spinoza selon laquelle
« le concept de chien n'aboie pas »1 énonce l'idée selon laquelle
une pensée philosophique et immatérielle se distingue de la réalité matérielle;
autrement dit, l'application dans la réalité[pas clair] d'une idée peut se révéler
en contradiction avec l'idée elle-même. Cela ne signifie pas que la chose
en soi dont on ne peut faire l'expérience n'a pas de consistance :
ce concept a bien une réalité mais dans l'ordre de la pensée.

Notes

↑ Elle est extrapolée par Althusser d'après une remarque
de Spinoza sur le cercle.
Voir http://www.meeus-d.be/philo/clebsSpinoza.html [archive]

Voir aussi

Chose en soi
Emmanuel Kant
Liste des concepts de la philosophie
Noème (philosophie)
Ineffabilité

Bibliographie

Emmanuel Kant, Critique de la raison pure,
PUF, 7e éd. Quadrige 2004 (noté C.R.P. dans l'article)
Ferdinand Alquié, La critique kantienne de la métaphysique,
PUF, 1968
Alexis Philonenko, L'Œuvre de Kant : la philosophie critique,
tome 1, J. Vrin, 1993
Roger Verneaux, Critique de la « critique de la raison pure » de Kant,
Aubier Montaigne, 1972


Portail de la philosophie Portail de la philosophie

DANS LE CONTEXTE DE LA SITUATION, QUAND LA HORDE SE PRÉSENTE EN MASSE; NOUS DEVONS RÉPONDRE AVEC SOURIRE ET DANS LE MOUVEMENT: J'AI UN GRAND RESPECT POUR CES CROYANTS QUI CHANTAIENT POUR LEUR FOI MALGRÉ LE FAIT D’ÊTRE LIVRER AUX LIONS: JE NE SUIS PAS UNE TRICOTEUSE CAR JE COMPRENDS QUE CES CHANTS QUI AURAIT PU ÊTRE DES SORTES D’ÉPITAPHES, SE RÉVÉLÈRENT AUSSI PUISSANT QUE DES GLAIVES CAR ILS ÉTAIENT EMPRUNT AUX ESPÉRANCES DU CROIRE, DE LA VIE ET DE LA NATURE. LORSQUE LES HOMMES VEULENT CONVERTIR DIEU EN UNE IMAGE HUMAINE, CELA CRÉAIT LE DÉSORDRE ET LA MORT. L’ESPÉRANCE EST UN CHANT PROPRE AUX ASPECTS DE LA VIE ET CELUI QUI PERÇOIT LES LUEURS DE L’ÉQUILIBRE ET DE L’IDENTITÉ PEUVENT AVOIR DES LUEURS DE LA FORCE DEVANT L’ADVERSITÉ. lA NATION N'EST PAS LE PEUPLE ET LE PEUPLE EST UN ASPECT DE LA MORT CAR LA VIE EST UNIVERSELLE.
N'APPELONS PAS CES ÉVÉNEMENTS ÊTRE DES CHOIX DE L’ADVERSITÉ EN FAISANT FACE AUX CONTRADICTIONS DE LA NATURE PAR UNE POLITIQUE DE L'AUTRUCHE SE METTANT LA TÊTE DANS UN UN TROU. L'ENVIRONNEMENT ET LA GÉOGRAPHIE NE SONT PAS UNE FONCTION DU CHIFFRE ET DU BANQUIER; IL S'AGIT D'UNE MASSE LIÉE AUX PHYSIQUES ET AUX LETTRES. LE CONTEXTE DU POLITIQUE EST LIÉ AUX SITUATIONS PRÉSENTES POURTANT LA SITUATION EST TROP SOUVENT CONFONDU AVEC LE CONTEXTE: JE NE NE PARLE PLUS DE PLAISIR MAIS DE SURVIE ET D'ORGANISATION SANS POUR AUTAN FAIRE UN RABAIS SUR LA JOUISSANCE. VIVRE S'EST JOUIR DE LA RÉALITÉ ET EN CELA, NOS VISIONS DIFFÉRÈ SUR LE PROPRE, LE COURANT ET LE FAMILIER: JE NE PARLE DE MANIÈRE MAIS DE LANGAGE LIE AUX VARIATIONS D'UNE LANGUE ET DE CES ASPECTS; LA SOCIÉTÉ EST AINSI ET L'ODORAT SE DISTINGUE DU GOUT POUR ARRANGER LES CHOSES. CELA N'EST PAS UNE MOQUERIE, C'EST UN CONSTAT SUR LE VIVRE EN COMMUNAUTÉ. POURTANT, JE VOUS LE REDIS:

L’ÉQUILIBRE ET L’IDENTITÉ PEUVENT PARAITRE DES TERMES PRIMAIRE POUR LA NATURE HUMANISTE MAIS JE N'EMPLOIE PAS CES MOTS DANS DES TERMES DE SÉLECTIONS ET DE PARAITRE. DANS LE CONTEXTE DE LA SITUATION, QUAND LA HORDE SE PRÉSENTE EN MASSE. UN FRISSON S'EMPARE DE MOI ET JE PLEURE EN SACHANT QUE JE PERDRAI DES AMIES ET DES AMIS, DES CONTRADICTIONS ET DES MOQUERIES ET SI JE ME BATS POUR MOI C'EST QU4AUX TRAVERS DE MES "MOI"; JE ME BATS POUR EUX ET VOUS. LE MAGMA ET LE CHAOS SE RÉVEILLE EN MOI DEVANT LE CONTEXTE ET LA SITUATION ET LA MORT S’ÉVANOUIT POUR FAIRE PLACE AUX TRIOMPHANTES RÉALITÉS: JE PENSE DONC JE SUIS DEVIENT UNE CONJUGAISON MULTIPLE ET INFINI; ELLES S'APPELLENT L’HUMANITÉ LA RÉPUBLIQUE ET LE PEUPLE...

CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9352
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.   Ven 9 Fév à 3:07

La Terre est une bulle, la relativité des mots et la prégnance des faits.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 il y a 11 heures
CHRISTOPHE COLOMB N'A JAMAIS VOULU PROUVER L'EXISTENCE DE L'AMÉRIQUE MAIS IL VOULAIT DÉMONTRER QUE LA TERRE ÉTAIT RONDE EN ACCOSTANT AUX INDES ORIENTALES PAR L'OUEST PROUVANT AINSI QUE LA TERRE N'ÉTAIT PAS PLATE COMME ON LE CROYAIT À SON ÉPOQUE. TAY

8 February 2018
The Red Planet’s low gravity and lack of magnetic field makes its outermost atmosphere an easy target to be swept away by the solar wind, but new evidence from ESA’s Mars Express spacecraft shows that the Sun’s radiation may play a surprising role in its escape.

Why the atmospheres of the rocky planets in the inner Solar System evolved so differently over 4.6 billion years is key to understanding what makes a planet habitable. While Earth is a life-rich water-world, our smaller neighbour Mars lost much of its atmosphere early in its history, transforming from a warm and wet environment to the cold and arid plains that we observe today. By contrast, Earth’s other neighbour Venus, which although inhospitable today is comparable in size to our own planet, and has a dense atmosphere.

One way that is often thought to help protect a planet’s atmosphere is through an internally generated magnetic field, such as at Earth. The magnetic field deflects charged particles of the solar wind as they stream away from the Sun, carving out a protective ‘bubble’ – the magnetosphere – around the planet.

At Mars and Venus, which don’t generate an internal magnetic field, the main obstacle to the solar wind is the upper atmosphere, or ionosphere. Just as on Earth, solar ultraviolet radiation separates electrons from the atoms and molecules in this region, creating a region of electrically charged – ionised – gas: the ionosphere. At Mars and Venus this ionised layer interacts directly with the solar wind and its magnetic field to create an induced magnetosphere, which acts to slow and divert the solar wind around the planet.

For 14 years, ESA’s Mars Express has been looking at charged ions, such as oxygen and carbon dioxide, flowing out to space in order to better understand the rate at which the atmosphere is escaping the planet.


Ion escape at Mars
The study has uncovered a surprising effect, with the Sun’s ultraviolet radiation playing a more important role than previously thought.

“We used to think that the ion escape occurs due to an effective transfer of the solar wind energy through the martian induced magnetic barrier to the ionosphere,” says Robin Ramstad of the Swedish Institute of Space Physics, and lead author of the Mars Express study.

“Perhaps counter-intuitively, what we actually see is that the increased ion production triggered by ultraviolet solar radiation shields the planet’s atmosphere from the energy carried by the solar wind, but very little energy is actually required for the ions to escape by themselves, due to the low gravity binding the atmosphere to Mars.”


The ionising nature of the Sun’s radiation is found to produce more ions than can be removed by the solar wind. Although the increased ion production helps to shield the lower atmosphere from the energy carried by the solar wind, the heating of the electrons appears to be sufficient to drag along ions under all conditions, creating a ‘polar wind’. Mars’ weak gravity – about one third that of Earth’s – means the planet cannot hold on to these ions and they readily escape into space, regardless of the extra energy supplied by a strong solar wind.

At Venus, where the gravity is similar to Earth’s, a lot more energy is required to strip the atmosphere in this way, and ions leaving the sunward side would likely fall back towards the planet on the lee-side unless they are accelerated further.

“We therefore conclude that in the present day, ion escape from Mars is primarily production-limited, and not energy-limited, whereas at Venus it is likely to be energy-limited given the larger planet’s higher gravity and high rate of ionisation, being nearer to the Sun,” adds Robin.

“In other words, the solar wind likely only had a very small direct effect on the amount of Mars atmosphere that has been lost over time, and rather only enhances the acceleration of already escaping particles.”

“Continuous monitoring of Mars since 2004, which covered the change in solar activity from solar minimum to maximum, gives us a large dataset that is vital in understanding the long-term behaviour of a planet’s atmosphere and its interaction with the Sun,” says Dmitri Titov, ESA’s Mars Express project scientist. “Collaboration with NASA’s MAVEN mission, which has been at Mars since 2014, is also allowing us to study the atmospheric escape processes in more detail.”

The study also has implications for the search for Earth-like atmospheres elsewhere in the Universe.

“Perhaps a magnetic field is not as important in shielding a planet’s atmosphere as the planet’s gravity itself, which defines how well it can hang on to its atmospheric particles after they have been ionised by the Sun’s radiation, regardless of the power of the solar wind,” adds Dmitri.

Notes for Editors

“Global Mars-solar wind coupling and ion escape,” by Ramstad et al. is published in the Journal of Geophysical Research: Space Physics (2017) doi:10.1002/2017JA024306.

The study is based on data collected by the Mars Express ASPERA-3 instrument, the Analyser of Space Plasmas and Energetic Atoms.

A twin instrument also operated on ESA’s Venus Express, which concluded its mission in 2014.

Mars Express was launched on 2 June 2003 and reaches 15 years in space this year.



For further information, please contact:

Robin Ramstad
Swedish Institute of Space Physics, Kiruna, Sweden
Email: robin.ramstad@irf.se

Dmitri Titov
ESA Mars Express Project Scientist
Email: dmitri.titov@esa.int

Markus Bauer








ESA Science Communication Officer









Tel: +31 71 565 6799









Mob: +31 61 594 3 954









Email: markus.bauer@esa.int

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Mars_Express/Leaky_atmosphere_linked_to_lightweight_planet

La relativité des mots et la prégnance des faits [article]
de Jacqueline Costa-Lascoux
Mots. Les langages du politique Année 1992 33 pp. 317-329
Fait partie d'un numéro thématique : «Sans distinction de ... race»
http://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450_1992_num_33_1_1762
Y'BECCA.
TAY

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.   

Revenir en haut Aller en bas
 
CITOYEN TIGNARD YANIS, LA RÉPUBLIQUE, LA SIGNATURE ET VOTER.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une Signature horrible
» Générateur de signature V2
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: