Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 9703
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   Ven 17 Nov à 3:02

L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA CHOUETTE, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
DÉDIÉ AUX CHOUETTES, CORBEAUX, MOUETTES ET AUX RESPECTS DE L'ARCHE DE NOÉ...

L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاء, Al-Ḥamrā' , « la rouge ») et Romains 14.22, Bible de Jérusalem
LA RÉPUBLIQUE DU CÈDRE OU TERRES DU LIBAN ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, ENTITÉ MORALE ET SECOURISTE
COMPOSÉE DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAEL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS ET DES FACTIONS CHIITES ET SUNNITES.

Le nom vient de l'arabe الْقَلْعَةُ ٱلْحَمْرَاءُ, ʾal-Qalʻatou (a)l-Ḥamrāʼ(ou), c'est-à-dire « le château rouge ». Il peut s'agir d'une référence à Mohammed ben Nazar, dit الأحمر, ʾal-aḥmar (« le rouge », à cause de sa barbe rousse), le fondateur de la dynastie des Nasrides, qui entra à Grenade en 1238 et fonda le site, mais le toponyme semble plus ancien1. Son fils Mohammed II le fortifia. Le style nasride atteint son apogée au XIVe siècle sous les rois Youssouf Ier et Mohammed V al-Ghanî, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et 1354. Chaque souverain reprenait le palais de son prédécesseur et en édifiait de nouvelles parties, le modifiant à sa guise : on parle donc de palais Nasrides, au pluriel, pour cet ensemble.

L'Alcazar de Séville (en espagnol : Real Alcázar de Sevilla, prononcé en espagnol : [alˈkaθar]) est un palais fortifié (alcázar) construit à Séville par les Omeyyades d'Espagne et modifié à plusieurs reprises pendant et après la période musulmane. Il est considéré comme l'exemple le plus brillant de l'architecture mudéjar sur la péninsule ibérique. La famille royale d'Espagne utilise aujourd’hui l'étage.

L'alcazar de Séville est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1987.

1 Corinthiens 13.13 Bible de Jérusalem

   Segond
   Nouvelle Bible Segond
   Segond 21
   Annotée
   Semeur
   Jérusalem
   Chouraqui
   Anciennes versions

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions. Pour changer de livre ou de chapitre cliquez sur le nom du livre, ci-dessus.

1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je ne suis plus qu’airain qui sonne ou cymbale qui retentit.
2 Quand j’aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j’aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.
3 Quand je distribuerais tous mes biens en aumônes, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.
4 La charité est longanime ; la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ;
5 elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ;
6 elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité.
7 Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.
8 La charité ne passe jamais. Les prophéties ? Elles disparaîtront. Les langues ? Elles se tairont. La science ? Elle disparaîtra.
9 Car partielle est notre science, partielle aussi notre prophétie.
10 Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra.
11 Lorsque j’étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je raisonnais en enfant ; une fois devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.
12 Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors ce sera face à face. À présent, je connais d’une manière partielle ; mais alors je connaîtrai comme je suis connu.
13 Maintenant donc demeurent foi, espérance, charité, ces trois choses, mais la plus grande d’entre elles, c’est la charité.

Texte de la Bible de Jérusalem
Copyright © 1998 éditions du cerf. Tous droits réservés.


1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je ne suis plus qu’airain qui sonne ou cymbale qui retentit.
2 Quand j’aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j’aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.
3 Quand je distribuerais tous mes biens en aumônes, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.
4 La charité est longanime ; la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ;
5 elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ;
6 elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité.
7 Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.
8 La charité ne passe jamais. Les prophéties ? Elles disparaîtront. Les langues ? Elles se tairont. La science ? Elle disparaîtra.
9 Car partielle est notre science, partielle aussi notre prophétie.
10 Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra.
11 Lorsque j’étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je raisonnais en enfant ; une fois devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.
12 Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors ce sera face à face. À présent, je connais d’une manière partielle ; mais alors je connaîtrai comme je suis connu.
13 Maintenant donc demeurent foi, espérance, charité, ces trois choses, mais la plus grande d’entre elles, c’est la charité.

Histoire

Construit sur un ancien site romain, puis wisigoth, par les Omeyyades d'Espagne à partir de 844 sous le règne de l'émir Abd al-Rahman II, l’Alcazar fut modifié à plusieurs reprises durant la période musulmane, notamment sous les Almohades. Au XIIIe siècle, Alphonse X entreprit la construction d'un premier palais, de style gothique sur le site de l'alcazar musulman. Au siècle suivant, Pierre Ier, à la suite du tremblement de terre de 1356 qui détruisit une grande partie de Séville, y ajouta un splendide palais de style mudéjar. L'ensemble, qui ne conserve que peu de vestiges de l'époque d'Al-Andalus, fut modifié une nouvelle fois par Charles Quint au xvie siècle.
Période islamique
Détail d’un arc de la cour du Plâtre, faisant partie du palais musulman primitif

L’Alcazar commença à prendre l’aspect d’un palais fortifié après la conquête de Séville (712) par les Arabes, qui, dès 720, utilisèrent ces lieux comme résidence de leurs dirigeants. En 884, la forteresse contribua à contrecarrer une invasion de la ville par les Vikings 1.

Depuis sa construction par les Arabes, la forteresse comprenait plusieurs secteurs, comme la «maison des Princes» (Casa de los Príncipes), habitations qui s’étendaient de la Plaza del Triunfo jusqu’au quartier de Santa Cruz.

Le palais islamique primitif est de la même époque que l’Alhambra de Grenade. Y furent ajoutés au XIe siècle le palais des émirs, puis, au XIIe siècle, l’« Alcazar » ou « palais des Bénédictions », alors que les fortifications étaient renforcées. Un siècle plus tard, les Almohades édifièrent encore d’autres cours et palais. Les seuls éléments du palais islamique qui subsistent encore aujourd’hui sont la cour des Stucs (Patio del Yeso), la salle de Justice (Sala de la Justicia), la cour en croix (Patio del Crucero, convertie peu après pour accueillir les bains de doña María de Padilla), la cour de la maison du Commerce (Patio de la Casa de Contratación) et les murailles, qui entourent le complexe historique.

Le Palais
Plan de l'Alcazar
1-Porte du Lion
2-Salle de Justice et cour des Stucs cyan
3-Cour de la Vénerie rose
4-Salon de l'Amiral et maison du Commerce crème
5-Palais mudéjar ou de Pierre Ier rouge
6-Palais gothique bleu
7-Bassin de Mercure
8-Jardins vert
9-Vestibule baroque jaune
10-Cour des Drapeaux
Porte et cour du Lion (Puerta y Patio del León)
Muraille extérieure et porte du Lion

On pénètre actuellement dans l’Alcazar par la porte dite du Lion. Appelée autrefois « porte de la Vénerie » (Puerta de la Montería), elle servait de hall d’entrée donnant accès à la cour du même nom. De style almohade, elle est surmontée d’un panneau d’azulejos réalisés en 1894 en céramique sévillane par la fabrique de Mensaque, dans le quartier de Triana.

Une fois franchie la muraille arabe du XIIe siècle, on accède à la cour du Lion, sur laquelle donne, à gauche, la salle de la Justice (Sala de la Justicia). En face, trois grands arcs s’ouvrent dans la muraille, restes d’une ancienne façade almohade qui faisait partie de l’enceinte défensive de l’Alcazar. Ces ouvertures, réalisées dans l’axe du palais du roi Pierre Ier de Castille, sont postérieures à la construction de celui-ci. Les deux arcs latéraux, à l’origine en fer à cheval, sont identiques, tandis que l’arc central, plus élevé et réalisé en pierre, est un arc en plein cintre surhaussé. Mais avant de passer ces arcs, on pénètre à gauche dans la salle de Justice et accède à la cour de la Vénerie (Patio de la Montería).
Salle de Justice (Sala de la Justicia)
Salle de Justice.

Connue aussi sous le nom de salle des Conseils, elle fut construite après 1340 par Alphonse XI, sur les ruines de l’ancien palais almohade. C’est là que le roi Pierre le Cruel rendait ses jugements. La salle, de plan carré, est couverte d’un plafond à caissons formés de motifs polygonaux qui s’imbriquent les uns dans les autres pour s’organiser en étoiles, élément de style typique de l’architecture mudéjar, appelé artesonado. Le sol, refait récemment, est pavé de tomettes et ponctué d’azulejos, disposés géométriquement autour d’un joli bassin circulaire en marbre blanc, à fleur de terre7. La salle de Justice communique avec la cour des Stucs, qui lui sert pour ainsi dire de puits de lumière. C’est l’un des rares éléments qui nous restent de l’époque almohade. De plan presque carré, elle comporte en son milieu un bassin rectangulaire. Le mur droit accuse une succession d’arcs polylobés surmontés d’une riche et délicate décoration.
Cour de la Vénerie (Patio de la Montería)
Cour de la Vénerie

De retour dans la cour du Lion, on franchit sur la gauche l’un des trois grands arcs décrits plus haut et accède à la cour de la Vénerie (Patio de la Montería).

Elle doit son nom aux veneurs (« monteros »), qui accompagnaient le roi dans ses parties de chasse. De forme trapézoïdale, elle est dominée à l’est par la façade du palais mudéjar du roi Pierre Ier, qui décline à l’infini arcatures polylobées et décors filigranés. Sur la droite, la façade est en double galerie d’arcades, à baies ouvertes au rez-de chaussée et vitrées à l’étage. C’est de là qu’on accède au salon de l’Amiral et à l’escalier qui mène au Haut Palais. En quittant la cour sur la gauche, on parvient à la cour de la Croisée (Patio del Crucero) puis au palais gothique.
Salon de l'Amiral et maison du Commerce (Cuarto del Almirante et Casa de Contratación)

Le salon de l'Amiral se trouve au rez-de-chaussée, à droite de la cour de la Vénerie.
Histoire

Après la découverte de l'Amérique, la reine Isabelle la Catholique décida en 1503 de créer la maison du Commerce des Indes, organisme institutionnel chargé de régler les relations avec le continent américain et dont les attributions étaient aussi de réceptionner et de remettre des marchandises, de prendre des mesures de caractère technique et scientifique et de mener des actions judiciaires, par exemple en cas de conflits entre les commerçants. C'est par ailleurs dans ses salles que furent projetées les principales expéditions des grands navigateurs de l’époque.
Retable de la Vierge des Navigateurs, œuvre d’Alejo Fernández (entre 1531 et 1536)

La ville de Séville fut choisie pour héberger cette institution, qui siégeait dans le salon dit de l'Amiral, aménagé sur l'ancien palais de la dynastie abbadite, remanié par les Almohades 8. L'année même de la création de l'institution, il fut donné ordre de construir et d'aménager les bâtiments nécessaires pour l'accueillir. Ce qui reste aujourd’hui de l'ancienne maison du Commerce ne forme qu'une partie des édifices qu'elle occupait à l’époque, lesquels s'étendaient de l'actuelle cour de la Vénerie jusqu'à la Plaza de la Contratación, où se trouvait sa façade principale. Ce secteur comprenait entre autres le salon de l'Amiral ou salle capitulaire, deux nefs sur la hauteur de deux étages, une chapelle, et enfin des magasins et des habitations regroupés autour d’une cour et attenants à la Plaza de la Contratación, ce dernier ensemble ayant été détruit en 1964. En 1717, la maison du Commerce fut transférée à la ville de Cadix. Depuis 1793, année où la maison du Commerce fut dissoute, toutes ses dépendances furent incluses dans le complexe de l'Alcazar.

1 À celui qui est faible dans la foi, soyez accueillants sans vouloir discuter des opinions.
2 Tel croit pouvoir manger de tout, tandis que le faible ne mange que des légumes :
3 que celui qui mange ne méprise pas l’abstinent et que l’abstinent ne juge pas celui qui mange ; Dieu l’a bien accueilli.
4 Toi, qui es-tu pour juger un serviteur d’autrui ? Qu’il reste debout ou qu’il tombe, cela ne concerne que son maître ; d’ailleurs il restera debout, car le Seigneur a la force de le soutenir.
5 Celui-ci préfère un jour à un autre ; celui-là les estime tous pareils : que chacun s’en tienne à son jugement.
6 Celui qui tient compte des jours le fait pour le Seigneur ; et celui qui mange le fait pour le Seigneur, puisqu’il rend grâce à Dieu. Et celui qui s’abstient le fait pour le Seigneur, et il rend grâce à Dieu.
7 En effet, nul d’entre nous ne vit pour soi-même, comme nul ne meurt pour soi-même ;
8 si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Donc, dans la vie comme dans la mort, nous appartenons au Seigneur.
9 Car le Christ est mort et revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants.
10 Mais toi, pourquoi juger ton frère ? Et toi, pourquoi mépriser ton frère ? Tous, en effet, nous comparaîtrons au tribunal de Dieu,
11 car il est écrit : Par ma vie, dit le Seigneur, tout genou devant moi fléchira, et toute langue rendra gloire à Dieu.
12 C’est donc que chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même.
13 Finissons-en donc avec ces jugements les uns sur les autres : jugez plutôt qu’il ne faut rien mettre devant votre frère qui le fasse buter ou tomber. —
14 Je le sais, j’en suis certain dans le Seigneur Jésus, rien n’est impur en soi, mais seulement pour celui qui estime un aliment impur ; en ce cas il l’est pour lui. —
15 En effet, si pour un aliment ton frère est contristé, tu ne te conduis plus selon la charité. Ne va pas avec ton aliment faire périr celui-là pour qui le Christ est mort !
16 N’exposez donc pas votre privilège à l’outrage.
17 Car le règne de Dieu n’est pas affaire de nourriture ou de boisson, il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint.
18 Celui en effet qui sert le Christ de la sorte est agréable à Dieu et approuvé des hommes.
19 Poursuivons donc ce qui favorise la paix et l’édification mutuelle.
20 Ne va pas pour un aliment détruire l’œuvre de Dieu. Tout est pur assurément, mais devient un mal pour l’homme qui mange en donnant du scandale.
21 Ce qui est bien, c’est de s’abstenir de viande et de vin et de tout ce qui fait buter ou tomber ou faiblir ton frère.
22 Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux qui ne se juge pas coupable au moment même où il se décide.
23 Mais celui qui mange malgré ses doutes est condamné, parce qu’il agit sans bonne foi et que tout ce qui ne procède pas de la bonne foi est péché.

ALLAH LE MISÉRICORDIEUX ET YAHVÉ LE BIENHEUREUX VOIENT UNE SAGESSE DANS LES LETTRES.
CES ACTES DE PAROLES ET DE VIES SONT VALEURS D'UNE JUSTICE LAÏC ET MORALE DANS
LE CHEMINEMENT D'UNE SAGESSE DE SPIRITUALITÉ ET DE NOBLESSE D’ÂME
ENVERS LES SIENS ET SES PROCHAINS: IL Y A UN LIBRE ARBITRE QUI LIBERE L'HOMME DES CHAINES
ET DES MENSONGES QUI LE LIE AU BIEN ET AU MAL; IL EST JUGE DE SON LIBRE ARBITRE
EST NUL NE PEUT DIRE QU'IL N'EST PAS PRÉVENU DES ACTES QUI CONDUISENT VERS LE BIEN ET LE MAL...
EN EFFET CE SONT DES FEMMES VÉRITABLE ET AVISÉES ET DES HOMMES JUSTES ET AVISES QUI L'ONT
ÉCRIT... AVOIR DANS L'ACCORD DU PLURIEL NE SE CONJUGUENT QU'AVEC LE Complément d'objet indirect
QUI PRENDS FORME D'UN SUJET RÉEL... SAGESSE SONT LES MOTS QUI PERÇOIVENT LE BIEN DU RAT ET DU LION,
DE LA FOURMI AINSI QUE DE LA CIGALE ET DE LA SAGESSE-PRUDENCE DE LA MÈRE QUE DU PÈRE ATTENTIF
ET VALEUREUX, LE DAUPHIN EST COMME UN REQUIN SE TROUVANT NEZ CONTRE NEZ QUAND IL DOIT DISTINGUER
LA MÉDUSE DE L’ÉPONGE: LA CIRCONSTANCE DU DESTIN N'EST JAMAIS ÉCRITE QUAND TU AGIS AVEC LA FORCE DE L’ÉQUILIBRE, LA PRUDENCE DU SOI ET LE RESPECT DE LA VIE...

Il y a une sourate qui s’appelle “L’abeille”, c’est la sourate XVI qui est constituée de 128 versets.

Le mot “Al-Nahl” (l’abeille) a été mentionné une seule fois dans le verset 68 de la sourate Al-Nahl, ce verset dit :

« Ton Seigneur a révélé à l’abeille : ”Prends demeure dans les montagnes, dans les arbres et dans ce que les hommes aménagent.

Puis, mange de tous les fruits et suis docilement les sentiers de ton Seigneur.” De leur ventre sort une liqueur diaprée en laquelle se trouve une guérison pour les hommes. Il y a vraiment là un signe pour les gens qui méditent. » Al-Nahl (16:68)

La liqueur mentionnée dans le verset précédent est le miel, c’est une substance sucrée utile produite par les abeilles à partir du nectar de fleur.

Selon le verset précédent, les abeilles demeurent dans les montagnes, dans les arbres et dans ce que les hommes aménagent.

L'Alcazaba et la chouette.

"Tous nous ne pouvons pas tout." Citation de Virgile ; Les Bucoliques - Ier s. av. J.-C.
"Tout pouvoir, légitime ou illégitime, doit se défendre quand il est attaqué."
Citation de Honoré de Balzac ; Catherine de Médicis (1838)":
dit Francois Bayrou à Monsieur Alliagas.

Le pouvoir et le vouloir se disputent la souveraineté.
Les hommes au pouvoir ont plus à craindre de ceux qui se disent leurs amis que de leurs ennemis.
Pouvoir sans savoir est fort dangereux ; savoir sans pouvoir, est inutile et triste.
Messieurs Canteloup et Ali.
: dit Bayrou TAY

"La pureté est le pouvoir de contempler la souillure." Citation de Simone Weil ;
La pesanteur et la grâce
"L'abus du pouvoir enfante tous les crimes." Citation de Jean-François de La Harpe ;
Philoctète, I , 4, le 16 juin 1783.
DIT TAY sur le thème de l'éducation et de la parodie.

Gladiator Theme • Now We Are Free • Hans Zimmer & Lisa Gerrard
https://www.youtube.com/watch?v=NBE-uBgtINg
Braveheart - 'Freedom'
https://www.youtube.com/watch?v=R6lVjtPWpzw

MON PEUPLE, MES SOURIRES ET PEINES, MES PAYSAGES DÉSERTIQUES ET FORESTIERS:
VIVE LA FRANCE, VIVE LA DÉMOCRATIE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

RAPPORT DE
DARK OBSCUR, SEIGNEUR SITH DE LA RÉPUBLIQUE ET JEDI DE LA RAISON.
PSEUDO DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9703
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   Ven 17 Nov à 3:23

La punition de l’abeille ivre : " un des signes d’Allah dans le monde des abeilles."

C'est un ensemble fortifié situé sur la colline de la Sabika, qui domine la plaine et la ville de Grenade, et qui fait face au quartier populaire et pittoresque de l'Albaicin. On y aperçoit au loin les sommets enneigés de la Sierra Nevada. Parmi ces bâtiments se trouvent notamment le palais mauresque qui fait la gloire de l'Alhambra ainsi que le palais de style renaissance de Charles Quint et une église édifiée à la place d'une mosquée.

Le nom vient de l'arabe الْقَلْعَةُ ٱلْحَمْرَاءُ, ʾal-Qalʻatou (a)l-Ḥamrāʼ(ou), c'est-à-dire « le château rouge ». Il peut s'agir d'une référence à Mohammed ben Nazar, dit الأحمر, ʾal-aḥmar (« le rouge », à cause de sa barbe rousse), le fondateur de la dynastie des Nasrides, qui entra à Grenade en 1238 et fonda le site, mais le toponyme semble plus ancien1. Son fils Mohammed II le fortifia. Le style nasride atteint son apogée au XIVe siècle sous les rois Youssouf Ier et Mohammed V al-Ghanî, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et 1354. Chaque souverain reprenait le palais de son prédécesseur et en édifiait de nouvelles parties, le modifiant à sa guise : on parle donc de palais Nasrides, au pluriel, pour cet ensemble.

Alors que presque partout dans le monde musulman les palais anciens ont disparu ou ne sont plus que des ruines, l’Alhambra possède encore deux groupes de palais du XIVe siècle. Les demeures bâties par les premiers souverains de la dynastie ont disparu et, au XVe siècle, les rois de Grenade n’ont pas eu les ressources nécessaires pour remplacer les palais subsistant aujourd’hui.

L’abeille dans le Saint Coran...
http://www.islametmusulmans.com/fatwas/labeille-dans-le-saint-coran.html

L'ABEILLE FEMELLE

   [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : "Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiez de votre Seigneur, rendus faciles pour vous." De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (Coran, 16 : 68-69)

Dans les colonies d'abeilles, à chacune des nombreuses abeilles est assignée une tâche, à l'exception des mâles. Les mâles ne contribuent pas à la défense ou au nettoyage de la ruche, ni à la collecte de la nourriture ou à la construction du nid, ni à la fabrication du miel. Leur seule fonction consiste à féconder la reine.110 Mis à part les organes de reproduction, les mâles ne possèdent pratiquement aucune des caractéristiques trouvées chez les autres abeilles et il leur est par conséquent impossible d'assurer une autre fonction que celle de s'accoupler avec la reine.

Les abeilles ouvrières portent l'entière responsabilité de la colonie. Bien qu'elles soient des femelles comme la reine, leurs ovaires ne sont pas mâtures, ce qui les rend stériles. Elles ont plusieurs fonctions : nettoyer la ruche, prendre soin des larves et des jeunes, nourrir la reine et les mâles, produire du miel, construire ou réparer les alvéoles, ventiler la ruche et la surveiller, rassembler les vivres tels le nectar, le pollen, l'eau et la résine, et les stocker à l'intérieur de la ruche.

En arabe, il y a deux formes d'emploi des verbes. A travers cette utilisation, il est possible de déterminer si le sujet est mâle ou femelle. En fait, les verbes (en italique) utilisés pour l'abeille femelle dans les versets sont utilisés au féminin. A travers cela, le Coran nous indique que ce sont les abeilles femelles qui fabriquent du miel.111

Nous devons garder à l'esprit que les données relatives aux abeilles ne pouvaient être connues à l'époque du Prophète Mohammad (pbsl). Cependant, Dieu a souligné ce fait et a révélé à l'homme un autre de ses miracles à travers le Coran.

ALADIN ET LE DJINN...

Alcazar de Séville
Alcôve Royale (Alcoba Real)
L'Alcôve Royale

L'Alcôve royale, aussi appelée Chambre des Rois Maures, donne sur la Cour des Demoiselles. Elle comprend deux salles, séparées par trois arcs en fer à cheval. La première salle, à laquelle on accède par la cour, est la chambre du roi. Elle possède un précieux plafond à caissons datant du règne des rois catholiques19. Ses murs sont ornés de frises de stuc20. Les portes qui donnent sur la cour sont décorées d'entrelacs parmi lesquels on remarquera des figures circulaires à six bras. Les deux fenêtres sont ornées d'étoiles et de roues à huit rais21. La deuxième salle, derrière les arcs, est une pièce aveugle ; c’était la chambre d'été du roi.
Salon du Plafond de Charles Quint (Salón del Techo de Carlos V)
Donnant aussi sur la Cour des Demoiselles, en face de l'Alcôve Royale, le Salon du Plafond de Charles Quint possède des portes de bois à entrelacs mudéjar. Il doit son nom au plafond composé de 75 caissons octogonaux, voulu par Charles Quint et réalisé entre 1541 et 1543 par Sebastián de Segovia22. Cette salle était peut-être à l'origine une chapelle, comme le laisse penser l'inscription relative au Saint-Sacrement qui se trouve sur la porte20.

JE PENSE QUE SI LES ABEILLES AVAIT REÇU LA MISÉRICORDE DE ALLAH, ELLES FERAIENT FACE DEVANT CES IVRESSES QUI SONT CAUSE DE LA NATURE ET EN AUCUN CAS DU DIABLE COMME POUR L’HUMANITÉ HUMAINE:

La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se régénèrent pour réduire l'espace d'une région endommagée par la nécrose. La guérison implique la suppression du tissu endommagé et le remplacement de ce tissu.

Le remplacement peut se produire de deux façons :

   Par régénération : les cellules nécrotiques sont remplacées par le même tissu qu'auparavant ;
   Par réparation  : le tissu originel est remplacé par un tissu cicatrisé.

La plupart des organes peuvent guérir en utilisant un mélange des deux processus.

Dans le paranormal, on retient parfois des phénomènes de guérison miraculeuse.

L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN; IL L'UTILISE COMME UNE GUERRE CAR TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCE DE DIEU.

Il est reconnu que la médecine aide seulement à la guérison, mais ne donne pas la guérison. Elle soulage le patient en atténuant l'inflammation, la douleur ; parfois en remplaçant le tissu atteint, à d'autres moments en augmentant les défenses immunitaires, ou en inhibant l'action de bactéries/virus.
Théorie de l'autoguérison

Le corps a les moyens d'autoguérison. Il détient en lui-même tous les moyens nécessaires pour éliminer ou endiguer toute maladie. Il est impératif que ces moyens soient libres de fonctionner afin que l'élimination des déchets et la nutrition cellulaire puissent s'effectuer normalement. Le corps humain a la faculté de retrouver son équilibre physique, biochimique, mental, ou encore en énergie (médecine chinoise). Cette conception s'explique par l'homéostasie: c'est-à-dire la faculté pour le corps de maintenir toutes ses composantes physiologiques à des valeurs stables. Cette théorie repose sur le fait que "Le tout dépasse la somme des parties. Le corps et l'esprit sont unis". On retrouve cette vision "globaliste" de la guérison dans les principes de l'ostéopathie par exemple1.
Notes et références

   ↑ http://www.kine-services.com/kine-services/osteo/osteo_princip1.htm [archive]

L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN; IL L'UTILISE COMME UNE GUERRE CAR TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCE DE DIEU.

L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA CHOUETTE, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
DÉDIÉ AUX CHOUETTES, CORBEAUX, MOUETTES ET AUX RESPECTS DE L'ARCHE DE NOÉ...

L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاء, Al-Ḥamrā' , « la rouge ») et Romains 14.22, Bible de Jérusalem
LA RÉPUBLIQUE DU CÈDRE OU TERRES DU LIBAN ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, ENTITÉ MORALE ET SECOURISTE
COMPOSÉE DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAEL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS ET DES FACTIONS CHIITES ET SUNNITES.

MON PEUPLE, MES SOURIRES ET PEINES, MES PAYSAGES DÉSERTIQUES ET FORESTIERS:
VIVE LA FRANCE, VIVE LA DÉMOCRATIE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

RAPPORT DE
DARK OBSCUR, SEIGNEUR SITH DE LA RÉPUBLIQUE ET JEDI DE LA RAISON.
PSEUDO DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 17 Nov à 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9703
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   Ven 17 Nov à 3:40

Il est vrai que l’homme n’a pas les moyens de dire qui est Dieu parce que Dieu dépasse infiniment tout ce que l’homme a la capacité d’imaginer ou d’exprimer. Plus encore : l’homme devrait totalement et définitivement se taire sur Dieu si Dieu lui-même n’était venu parler la langue des hommes ; si le soleil n’avait choisi de frayer avec l’obscurité. Et pourtant, se taire absolument sur Dieu, ne rien dire de lui sous prétexte qu’il est Dieu et trop au-delà de l’homme est une tentation aussi grave que de prétendre proposer de lui une définition appropriée qui épuise son mystère. Certes, il y aura toujours un au-delà des mots. Mais Dieu a rompu le silence. Dieu a prononcé son Verbe et ce Verbe est entré dans le temps, dans la petitesse et les limites de la chair. Dieu nous a «ouvert les lèvres» et nous avons de quoi «publier sa louange» (Ps 50 (51),17). Le langage sur Dieu doit donc trouver un chemin de crête entre deux abîmes : le premier, trop parler, mal parler, parler à partir de nos vues humaines, d’un Dieu qui ne serait plus vraiment Dieu mais la projection insensée de nos pires imaginations. Le second : se taire et rendre Dieu définitivement étranger à notre monde. Au terme, c’est l’agnosticisme, voire l’athéisme. Il faut donc, pour s’approcher de Dieu, et le silence et la parole.
Silence

La voie silencieuse – dite apophatique, ou négative – s’impose tant au théologien qu’au mystique. Il s’agit, à un moment donné, de renoncer à mettre la main sur le mystère de Dieu. La raison la plus profonde du silence sur Dieu est précisément cette démesure absolue du mystère de Dieu en face de la petitesse de l’homme. Quoi qu’il dise, quoi qu’il pense, même s’il est un génie, l’homme ne pourra jamais échapper totalement au risque de défigurer, de rapetisser, de caricaturer le mystère d’un Dieu toujours au-delà de ce qu’il peut en concevoir ou en exprimer. Dans l’histoire de la théologie, cette certitude a d’ailleurs constitué un véritable garde-fou contre les hérésies, si souvent bavardes à l’excès sur un Dieu dont elles pensaient pouvoir expliciter le mystère comme on épluche une orange, minutieusement, précautionneusement, et jusqu’au bout.

La réaction des premiers théologiens fut aussi musclée que l’exigeait la situation : on ne bavarde pas impunément et faussement sur Dieu ! De là à interdire à tout jamais la possibilité de parler de Dieu – la théo-logie –, il n’y avait qu’un pas. Les Pères ne l’ont pas franchi, préférant se mettre en quête de l’étroit chemin de crête qui mène à la connaissance de Dieu.


Il ne s’agit pas de dire que Dieu est compliqué – c’est nous qui le sommes souvent beaucoup trop ! – mais plutôt qu’il reste toujours «plus grand» – akbar, comme disent les musulmans si sensibles à la notion de transcendance divine. «Ce que défend d’abord la parole divine, écrit saint Grégoire de Nysse dans sa Vie de Moïse, c’est que les hommes assimilent Dieu à rien de ce qu’ils connaissent ; nous apprenons par là que tout concept formé par l’entendement pour essayer d’atteindre et de cerner la nature divine ne réussit qu’à façonner une idole de Dieu, non à le faire connaître» [1].

L’indiscrétion des hérésies des premiers siècles a donc conduit la théologie à chercher une voie silencieuse et obscure vers Dieu, une voie qui écarte toute possibilité de dire Dieu à partir de l’homme, le repoussant, pour ainsi dire, «au-delà de toute parole» [2], selon l’expression que le grand théoricien du silence sur Dieu, le Pseudo-Denys dit l’Aréopagite, empruntait à Platon. «Puissions-nous pénétrer nous aussi (comme Moïse) dans cette ténèbre plus lumineuse que la lumière et, renonçant à toute vision et à toute connaissance, puissions-nous ainsi voir et connaître qu’on ne peut ni voir ni connaître Celui qui est au-delà de toute vision et de toute connaissance»[3].

Il y aurait cependant une mauvaise façon de comprendre cette voie négative. Ce serait de croire que l’intelligence de l’homme n’est pas faite pour la quête de Dieu. Qu’il faudrait au préalable de toute aventure authentiquement spirituelle, se débarrasser de cette mauvaise conseillère pour entrer dans une ténèbre alogique – littéralement, sans parole. Mais alors, pourquoi Dieu nous aurait-il donné l’intelligence si ce n’est pour nous mettre en quête de lui ? Pourquoi nous aurait-il doués du langage si ce n’est pour pouvoir exprimer quelque chose de son mystère ? Le christianisme n’est pas la religion de l’ignorance ; nous ne sommes pas tenus de professer des vérités d’autant plus certaines et vraies qu’elles seraient plus incompréhensibles ! Non, ce que le christianisme propose, c’est plutôt ce sentier de crête où l’on accède par la foi, où l’on progresse parfois dans la nuit mais toujours appuyé sur le bâton d’une intelligence activement et librement soumise à Dieu.
Parole

En réalité, nous avons la possibilité de parler de Dieu et de le connaître. Que Dieu soit, au sens propre du terme, incompréhensible [4], ne nous prive pourtant pas définitivement de toute connaissance ni de toute expression de son mystère. Déjà saint Irénée distinguait utilement deux formes de connaissance de Dieu : la première, «selon sa grandeur», inaccessible à l’esprit de l’homme «car il est impossible de mesurer le Père» ; et la seconde, «selon son amour», voie par laquelle l’homme accède véritablement à Dieu : «car c’est celui-ci (l’amour) qui nous conduit à Dieu par son Verbe» [5]. Tout est dit : ce qui nous autorise à parler de Dieu, ce qui nous engage même à le faire, c’est l’amour par lequel il s’est exprimé lui-même dans la personne de son Fils unique, le Verbe fait chair, venu parler la langue et partager la condition des hommes. Nous connaissons Dieu dans son Fils, lui que «Dieu, le Père, a marqué de son sceau en se gravant tout entier en lui», comme le dit si magnifiquement saint Basile le Grand [6], et c’est pourquoi nous pouvons parler de lui à travers son Verbe.

Dire que nous pouvons parler de Dieu à travers son Verbe, c’est énoncer la règle du langage sur Dieu : l’incarnation. Dans un homme, Dieu s’est manifesté en même temps qu’il a voilé sa grandeur pour nos yeux malades. Dans un destin historiquement et géographiquement déterminé, Dieu s’est raconté pour que les hommes ne restent pas à jamais muets devant lui. Au lieu d’interdire toute parole sur Dieu, au contraire, il la permet, il la libère, il la rend possible en même temps qu’il la norme. Cela signifie qu’en Jésus, nous avons véritablement accès à Dieu, qu’en lui, nous voyons Dieu dans la pleine mesure de ce que nous pouvons en voir en cette vie, qu’en lui nous est offerte la possibilité de mettre des mots sur le mystère divin.

POUR MINOUSKA MA CHATTE BIEN-AIMEE
J'AI LE MÉRITE DE RECONNAITRE QUE CERTAIN PARLE MIEUX DE DIEU CAR C'EST UN SENTIMENT DE PRIERE:
JE NE DÉBAT PAS DE SA PRIÈRE CAR UN JOUR; JE PARLERAI DE CETTE PUDEUR. ENFIN; JE LUI PARLE PARTOUT SOUS UN SAUL PLEUREUR COMME DANS L'INFINI DES ÉTOILES: AVEC DIEU, JE SUIS RIEN ET TOUT à LA FOIS ET LA FOI RECÉLÈ, UNE SENTIMENT DE LIBERTÉ ET DE FRATERNITÉ DEVANT LES CIRCONSTANCES DE LA MORT. DIEU ME LAISSE LE SOUVENIR DE MES ACTES DANS CETTE VIE CAR J'AI FAIT VŒUX D’ÊTRE GARDIEN DE SA PRIÈRE: UN TEMPLE BIEN PLUS GRAND QUE LA DISCORDE ET DE L'ENVIE ET IL S'AGIT DE LA NATURE ET DE SES ESPÉRANCES. JE REJOINDRAI LE NÉANT CAR IL EST L’ÉQUILIBRE: JE N'OUBLIERAI PAS CAR DEVENU AUTRE PRÊT AUX ACCOMPLIR DE LA VIE ET DE LA MORT: LE CROIRE DE L'EXISTENCE MATÉRIELLE OU L'ESPRIT ET LA CHAIR CAR JE SUIS UNE VIE LIBRE ET PROPRE DE MES CHOIX DANS LE BIEN TOUT COMME DANS LE MAL... LE SENTIMENT DE LA LIBERTÉ DEVANT L’ADVERSITÉ; JE SUIS UNE ABEILLE IVRE DEVENU UNE CHOUETTE DE CLOCHERS OU DE MINARETS TOUT CELA DANS UNE VIE... TU NE VOLERAS PAS TON PROCHAIN ET TU NE CONVOITERAS PAS LA CHAIR DE TA CHAIR, TU NE LAISSERAS PAS LE BIEN DE L'OR VOLÉ LA PUDEUR DE TA FILLE ET TON FILS NE SOUILLERAS PAS LA FEMME POUR L’INTÉRÊT DE SA FORTUNE...
L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN; IL L'UTILISE COMME UNE GUERRE CAR TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCE DE DIEU.
L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA CHOUETTE, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
DÉDIÉ AUX CHOUETTES, CORBEAUX, MOUETTES ET AUX RESPECTS DE L'ARCHE DE NOÉ...
L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاء, Al-Ḥamrā' , « la rouge ») et Romains 14.22, Bible de Jérusalem.
LA RÉPUBLIQUE DU CÈDRE OU TERRES DU LIBAN ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, ENTITÉ MORALE ET SECOURISTE
COMPOSÉE DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAEL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS ET DES FACTIONS CHIITES ET SUNNITES.

MON PEUPLE, MES SOURIRES ET PEINES, MES PAYSAGES DÉSERTIQUES ET FORESTIERS:
VIVE LA FRANCE, VIVE LA DÉMOCRATIE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

RAPPORT DE
DARK OBSCUR, SEIGNEUR SITH DE LA RÉPUBLIQUE ET JEDI DE LA RAISON.
PSEUDO DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 17 Nov à 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9703
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   Ven 17 Nov à 3:43

COURS D'HISTOIRE SUR LES ROIS; LES POLITIQUES ET LES FANATIQUES DE L'AFGHANISTAN AU VENEZUELA JUSQU'AUX SOURCES QUI SE JETTENT DANS L’OCÉAN POUR L’ATMOSPHÈRE DE L'INFINI...

MA CONSCIENCE...

TIGNARD YANIS‏
@TIGNARDYANIS
19 hil y a 19 heures
LA CONSCIENCE SEXUELLE ENTRE MINEURS EST DE QUINZE ET SEIZE ANS TOUT COMME LA MAJORITÉ SEXUELLE EST DE DIX HUIT ANS: L'ASPECT MINEUR DES MOINS DE SEIZE ANS DOIT ÊTRE PROTÉGÉ DES ADULTES POUR ACQUÉRIR LA NOTION DE CONSCIENCE MAJEUR. TAY

LA CONSCIENCE SEXUELLE ENTRE MINEURS EST D'ÊTRE DANS LEURS CLARTÉS ET LEURS CONSCIENCES MAIS ILS DOIVENT ÊTRE DEFENDUS SUR LES PRESSENTIS DE LEURS CONNAISSANCES: LEURS CONNAISSANCES DE L'ACTE. TAY

LE PROPRE DE LA LAÏCITÉ EST DE VOULOIR ÉTABLIR UN DROIT DANS LES CROYANCES ET LE TERRITOIRE MAIS QUELLES RELIGIONS ET PHILOSOPHIES PEUT PRÉTENDRE DE CES FAITS DEVANT LEURS FIDÈLES: AUCUNE. TAY

Edmund Nelson (19 mars 1722, Cambridge - 26 avril 1802, Bath) est un prêtre anglican britannique et le père de l'amiral Horatio Nelson.

Edmund nait à Cambridge le 19 mars 1722. C'est l'un des huit enfants du révérend Edmund Nelson et Marie Bland. Les Nelson étaient une vieille famille de Norfolk et étaient modérément prospère. Edmund est baptisé le 29 mars 1723 à l'église paroissiale de East Bradenham. Trois de ses frères et sœurs sont morts en bas âge, et Edmund a lui-même « une faible constitution »1.
Il fait ses études dans un certain nombre d'établissements du Norfolk, avant d'aller au Caius College de Cambridge. Il obtient un baccalauréat, suivi d'une maîtrise, après quoi il quitte l'université pour devenir vicaire (curate) dans la paroisse de son père à Sporle. Il travaille ensuite sous les ordres du révérend Thomas Page à Beccles, et à la mort de son père en 1747, Edmund hérite du « bénéfice » (living) de Hilborough, qui s'ajoute à celui de Beccles2. Durant son séjour à Beccles, Edmund rencontre Catherine Suckling et l'épouse le 11 mai 1749. Catherine est la fille du révérend Maurice Suckling, et sa grand-mère était la sœur de Robert Walpole. La famille a donc de lointains liens de parenté avec les puissants comtes d'Orford et la famille immédiate de Catherine, en particulier son frère, Maurice Suckling, est un soutien important qui se montrera extrêmement utile pendant l'enfance des enfants des Nelson3.

Catherine Suckling, femme d'Edmund.
Le couple déménage après le mariage à Swaffham où Catherine met au monde ses trois premiers enfants. Deux meurent en bas âge, le troisième, Maurice, a survécu4. Ils déménagent ensuite à Sporle, où le 12 juin 1755 Catherine donne naissance à sa première fille, Susanna. En 1755, Horace Walpole offre à Edmund le poste de recteur à Burnham Thorpe. Edmund accepte et la famille emménage au presbytère5. William nait le 20 avril 1757 et le 29 septembre 1758, Catherine donne naissance à Horatio, le prénommant d'après son parrain, Horace Walpole3. Horatio est très fragile et Edmund, craignant qu'il ne puisse vivre jusqu'à la cérémonie officielle du baptême, prévue pour le 15 novembre, le baptise en privé le 8 octobre3.
Cinq enfants naissent encore après Horatio : Ann, le 20 septembre 1760, Edmund, le 4 juin 1762, Suckling, le 5 janvier 1764, Catherine, le 19 mars 1767. Un autre garçon, George, né en 1765, est mort trois mois plus tard. La femme d'Edmund, Catherine, meurt le 26 décembre 1767, lui laissant huit jeunes enfants. Quatre jours plus tard, un Edmund effondré l'enterre dans l'église de Burnham Thorpe6. Il ne s'est jamais remarié. La mère de Catherine, Ann, meurt peu après. Maurice Suckling, venu pour son enterrement, trouve son beau-frère accablé de chagrin et très inquiet pour l'avenir de ses enfants. Il a déjà commencé à solliciter sa parenté pour s'assurer qu'ils bénéficieraient d'une éducation et de situations, et Suckling promet de faire ce qu'il peut pour l'un des garçons, à l'aide des relations dont il dispose en tant qu'officier de la Royal Navy6.
Après la mort de Catherine[modifier | modifier le code]
Edmund sera poursuivi toute sa vie par cette inquiétude de ne pouvoir offrir le meilleur à ses enfants7. Il décide d'envoyer William et Horatio, ou Horace, comme il préférait être appelé en ce temps-là, à la Norwich Scool. Il trouve finalement à faire éduquer et obtenir des situations convenables pour tous ses enfants. Lorsque Horatio est en âge d'embarquer, il demande à son père d'écrire à Maurice Suckling, sollicitant une place sur son navire. Quoiqu'il ait visiblement des scrupules à le faire, Maurice accepte que Horatio s'engage dans la marine8.
malgré le départ successif de tous ses enfants, Edmund reste à Burnham Thorpe. Il y mène une vie tranquille et modeste, mais continue de suivre la vie et la carrière de ses enfants avec intérêt. Il a un revenu modeste assuré par son travail de pasteur, plusieurs petits investissements et l'héritage de sa fille, Ann, décédée en 17849. En juillet 1787, Horatio revient en Angleterre après avoir servi dans les Antilles, rejoint peu après par Frances Nisbet, plus connue sous le diminutif de « Fanny », qu'il a épousé le 11 mars. Edmund, à cette époque, en est venu à préférer la solitude, et n'a pas envie de faire la connaissance des nouveaux membres de la famille. Sa santé n'a jamais été très bonne, il souffre un peu de paralysie et d'asthme. Il va à l'occasion profiter du printemps à Bath9.

Horatio Nelson
En conséquence, ce n'est à la fin de 1788 que Horatio et sa nouvelle épouse viennent à Burnham Thorpe10. Horatio passe un temps considérable à tenter d'obtenir le commandement d'un autre navire, mais finalement cède à la volonté de Fanny de s'installer et tenir son ménage. Edmund, malgré sa réticence initiale à les rencontrer, trouve en Fanny une amie durable et en Horatio un fils affectueux et dévoué. Edmund quitte le presbytère en 1790 pour laisser le couple commencer à monter sa propre maison. Il s'installe dans un cottage à Burnham Ulph, mais rend souvent visite au couple11.
Edmund continue à aller à Bath durant les froids hivers du Norfolk, souvent accompagné par Fanny lorsque son mari est en mer. Sa santé déclinante le rend de plus en plus dépendant de Fanny, bien qu'il se considère comme son protecteur quand Horatio est absent. Tous les deux apprécient la vie calme de Bath et deviennent des amis très proches, Fanny lui tenant compagnie et lui faisant la lecture. Quand Edmund prend la retraite, il transmet sa paroisse à son fils, le révérend Suckling Nelson12.

Dernières années
En 1800, la renommée de Horatio ne cessant de grandir, Edmund envoie Fanny à Londres dans l'atelier de William Beechey pour lui demander s'il pourrait venir faire son portrait. Beechey refuse, car il ne se déplace que pour les têtes couronnées. Mais quand il apprend qu'il s'agit du père de Lord Nelson, il s'écrie : « Mon Dieu ! J'irais jusqu'à York pour le faire ! »13.
Edmund est très affecté par la dégradation du mariage de son fils et lui écrit pour lui reprocher de négliger Fanny. Il lui rend cependant visite à Merton, où Horatio vit chez William et Emma Hamilton.
La santé d'Edmund commence à décliner au début de 1802. Fanny est venue de Londres pour l'assister, mais Horatio ne va pas le voir à Bath. Il se justifie dans une lettre : « Je n'ai pas d'espoir qu'il aille mieux. Que la volonté de Dieu soit faite. Si mon père avait manifesté le souhait de me voir, mal portant comme je suis, j'aurai volé à Bath, mais je crois que ce serait trop tard. Cependant, si ce n'était pas le cas et qu'il désire me voir, rien ne me retiendra d'y aller immédiatement »14. Edmund meurt le 26 avril 1802 à l'âge de 80 ans. Son fils n'assiste pas à l'enterrement à Burnham Thorpe, le 11 mai14, mais a payé les frais funéraires15. Un biographe tardif de l'amiral Nelson présente son père comme « une de ces personnes bonnes, modestes et généreuses [...] sur qui on peut compter en des temps de troubles ». Il possédait aussi un solide humour pince-sans-rire16.

Bibliographie
John Sugden, Nelson: A Dream of Glory, 1758-1797, Londres, Henry Holt and Co., 2004, 960 p. (ISBN 978-0805077575)
(en) Christopher Hibbert, Nelson: A Personal History, Da Capo Press, 1994 (réimpr. 1996), 524 p. (ISBN 978-0201408003)
(en) Terry Coleman, The Nelson Touch: The Life and Legend of Horatio Nelson, Oxford University Press, 2004, 496 p. (ISBN 978-0195173222)
(en) Terry Coleman, Nelson: The man and the legend, Bloomsbury Publishing PLC, 2002, 448 p. (ISBN 978-0747559009)
(en) Carola Oman, Nelson, Hodder & Stoughton, 1987 (ISBN 0-340-40672-0)

TIGNARD YANIS‏
@TIGNARDYANIS
22 hil y a 22 heures
VOILÀ DEPUIS PLUS D'UN SIÈCLE QUE L'INITIATIVE DE LATÉCOÈRE ET DE SES PILOTES EST BAFOUÉ, TORTURÉ ET VIOLÉ PAR UN PROXÉNÉTISME DE L'INFORMATION: CELUI QUI AURA L'AUDACE DE FRANCHIR CES BARRAGES POURRA DÉLIVRER L'ÉVOLUTION. TAY

POUR ÉTABLIR UNE CROISSANCE, IL FAUT DU CONCRET, DES CONCEPTS ET DES CONVICTIONS SINCÈRES AUX PROJETS ETABLIS; CERTAINS SONT REFUSÉS PAR PROFIT CAR ILS AURAIENT PU LANCER UN EFFET DE CROISSANCE: Y'BECCA ET TAY. YAHVÉ

L'INTELLIGENCE ET L'IMAGINATION SONT LE CIMENT DU SAVOIR DANS L'ÉTHIQUE AINSI LE VOL POSTAL VOULU CRÉER UN LIEN ENTRE LES HOMMES ET LEURS EXPÉRIENCES MAIS SAINT EXUPÉRY ET LES SIENS VOIENT COMMENT LES DIPLOMATIES VIOLENT CES DESTINS. TAY

POUR ÉTABLIR UNE CROISSANCE, IL FAUT DU CONCRET, DES CONCEPTS ET DES CONVICTIONS SINCÈRES AU PROJET ÉTABLIT, CERTAINS SONT REFUSÉS PAR PROFIT ALORS QU'ILS AURAIT PU LANCER UN EFFET DE CROISSANCE: Y'BECCA ET TAY.
YAHVÉ

LE BUDGET NE S'ETABLIT PAS UNIQUEMENT SUR LE BIEN DE CONSOMMATIONS AINSI IL Y A LA CROISSANCE QUI EST VARIABLE DE L'ENVIRONNEMENT MORALE ET PHYSIQUE. LA SOCIÉTÉ ET L'HUMANITÉ SONT LIÉES AUX ÉVÉNEMENTS ET LEURS ÉVOLUTIONS: AINSI EST LA SÉLECTION. TAY

J'ENTENDS MONSIEUR EMMANUEL MACRON FAIRE L'APOLOGIE DE LA FINANCE ET DES ENTREPRISES MAIS QUE SERAIT LATÉCOÈRE SANS CES PILOTES: QUE SERAIT L'HUMANITÉ SANS ÉTHIQUE ET ESPÉRANCE ? ELLE SERAIT RIEN ! PIRE, ELLE SERAIT LE DOUTE. DIT TAY. TAY

SI JE SUIS UN UTOPISTE DE CROIRE EN UNE PAIX DES ÉTATS, J'APPELLERAI À DIRE QUE JE SUIS PORTÉ PAR CETTE ESPÉRANCE QUI PORTAIT LES PIONNIERS DE L'AVIATION QUI LIVRÉS LE COURRIER: SAINT EXUPÉRY, MERMOZ ET AUTRES... LEURS MÉMOIRES AU COEUR. TAY

DANS LES CIRCONSTANCES DE LA DIPLOMATIE, CERTAINS FRÈRES ENNEMIS DOIVENT PRENDRE EN COMPTE LEURS PAROLES SI L'ARABIE SAOUDITE DEMANDE À LA PALESTINE, LA PAIX ALORS QU'ELLE SOIT CAPABLE D'EN FAIRE DE MÊME AVEC L'IRAN. TAY

PEUPLE, L'APPRENTISSAGE EST UNE ÉTHIQUE, UNE CONVICTION ET UNE CROYANCE DANS LE DOMAINE ABORDÉ DANS SA CONSCIENCE; CE MONDE EST EN PERPÉTUEL MOUVEMENT DE L'ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE: CES GENS MÉRITENT DE LA CONSIDÉRATION DANS LEURS RECONVERSIONS SALARIALES ET ADMINISTRATIVES. TAY

DÉBAT LAÏC: COMMENT DE " FAUT T'IL SUPPRIMER LES CRÈCHES DE NOËL DES MAIRIES", ON DÉRIVE À " FAUT T'IL AVOIR UNE CONSCIENCE DE FOI QUAND ON EST UNE ÉLUE OU UN ÉLU DE LA RÉPUBLIQUE": JE DIS AVOIR UNE FOI NE SIGNIFIE PAS FAVORISER LE DEUIL. TAY

À CEUX QUI CRITIQUENT QUE LES CRÈCHES DANS LES MAIRIES POUR CAUSE DE BLASPHÈME LAÏC, JE VOUS RÉPONDS, LE BOUDDHISME A T'IL VOULU RENVERSER LES DIEUX TOUT COMME LE COMMUNISME L'A FAIT AVEC LUI: NON. TAY

POUR MINOUSKA MA CHATTE BIEN-AIMEE
J'AI LE MÉRITE DE RECONNAITRE QUE CERTAIN PARLE MIEUX DE DIEU CAR C'EST UN SENTIMENT DE PRIERE:
JE NE DÉBAT PAS DE SA PRIÈRE CAR UN JOUR; JE PARLERAI DE CETTE PUDEUR. ENFIN; JE LUI PARLE PARTOUT SOUS UN SAUL PLEUREUR COMME DANS L'INFINI DES ÉTOILES: AVEC DIEU, JE SUIS RIEN ET TOUT à LA FOIS ET LA FOI RECÉLÈ, UNE SENTIMENT DE LIBERTÉ ET DE FRATERNITÉ DEVANT LES CIRCONSTANCES DE LA MORT. DIEU ME LAISSE LE SOUVENIR DE MES ACTES DANS CETTE VIE CAR J'AI FAIT VŒUX D’ÊTRE GARDIEN DE SA PRIÈRE: UN TEMPLE BIEN PLUS GRAND QUE LA DISCORDE ET DE L'ENVIE ET IL S'AGIT DE LA NATURE ET DE SES ESPÉRANCES. JE REJOINDRAI LE NÉANT CAR IL EST L’ÉQUILIBRE: JE N'OUBLIERAI PAS CAR DEVENU AUTRE PRÊT AUX ACCOMPLIR DE LA VIE ET DE LA MORT: LE CROIRE DE L'EXISTENCE MATÉRIELLE OU L'ESPRIT ET LA CHAIR CAR JE SUIS UNE VIE LIBRE ET PROPRE DE MES CHOIX DANS LE BIEN TOUT COMME DANS LE MAL... LE SENTIMENT DE LA LIBERTÉ DEVANT L’ADVERSITÉ; JE SUIS UNE ABEILLE IVRE DEVENU UNE CHOUETTE DE CLOCHERS OU DE MINARETS TOUT CELA DANS UNE VIE... TU NE VOLERAS PAS TON PROCHAIN ET TU NE CONVOITERAS PAS LA CHAIR DE TA CHAIR, TU NE LAISSERAS PAS LE BIEN DE L'OR VOLÉ LA PUDEUR DE TA FILLE ET TON FILS NE SOUILLERAS PAS LA FEMME POUR L’INTÉRÊT DE SA FORTUNE...
L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN; IL L'UTILISE COMME UNE GUERRE CAR TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCE DE DIEU.
L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA CHOUETTE, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
DÉDIÉ AUX CHOUETTES, CORBEAUX, MOUETTES ET AUX RESPECTS DE L'ARCHE DE NOÉ...
L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاء, Al-Ḥamrā' , « la rouge ») et Romains 14.22, Bible de Jérusalem.
LA RÉPUBLIQUE DU CÈDRE OU TERRES DU LIBAN ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, ENTITÉ MORALE ET SECOURISTE
COMPOSÉE DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAEL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS ET DES FACTIONS CHIITES ET SUNNITES.

MON PEUPLE, MES SOURIRES ET PEINES, MES PAYSAGES DÉSERTIQUES ET FORESTIERS:
VIVE LA FRANCE, VIVE LA DÉMOCRATIE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

RAPPORT DE
DARK OBSCUR, SEIGNEUR SITH DE LA RÉPUBLIQUE ET JEDI DE LA RAISON.
PSEUDO DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 17 Nov à 9:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 9703
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   Ven 17 Nov à 3:46

How can you see the atmosphere? The answer is blowing in the wind. Tiny particles, known as aerosols, are carried by winds around the globe. This visualization uses data from NASA satellites combined with our knowledge of physics and meteorology to track three aerosols: dust, smoke, and sea salt.

Sea salt, shown here in blue, is picked up by winds passing over the ocean. As tropical storms and hurricanes form, the salt particles are concentrated into the spiraling shape we all recognize. With their movements, we can follow the formation of Hurricane Irma and see the dust from the Sahara, shown in tan, get washed out of the storm center by the rain. Advances in computing speed allow scientists to include more details of these physical processes in their simulations of how the aerosols interact with the storm systems. The increased resolution of the computer simulation is apparent in fine details like the hurricane bands spiraling counter-clockwise. Computer simulations let us see how different processes fit together and evolve as a system.

By using mathematical models to represent nature we can separate the system into component parts and better understand the underlying physics of each. Today's research improves next year's weather forecasting ability. Hurricane Ophelia was very unusual. It headed northeast, pulling in Saharan dust and smoke from wildfires in Portugal, carrying both to Ireland and the UK. This aerosol interaction was very different from other storms of the season. As computing speed continues to increase, scientists will be able to bring more scientific details into the simulations, giving us a deeper understanding of our home planet.

Watch the video: https://www.youtube.com/watch?v=h1eRp0EGOmE

Image Credit: NASA's Goddard Space Flight Center
Last Updated: Nov. 15, 2017
Editor: Yvette Smith

https://www.nasa.gov/image-feature/how-to-see-the-atmosphere
-------------------------------------

Dark and Diffuse Nebulae

April 28, 2014 by Brian Ventrudo

On a dark night, as you gaze along the arc of the Milky Way, you will see small patches of diffuse light and other patches where there appear to be few stars. These are diffuse nebulae and dark nebulae, respectively.  These patches are made of gas and dust, and the are places where new stars form.

Dark Nebulae

Many of these patches are so-called dark nebulae where cool gas and interstellar dust block the view of the background stars. These nebulae are laced across the spiral arms of the Milky Way in irregular patches and rivulets without definite shape or boundaries.

Dark nebulae are part of cool, giant molecular clouds where dust and gas from old stars and gas from the earliest days of the universe slowly pull themselves together by gravity. The icy dust grains are less than 1/1,000 of a millimeter across, but they have an interesting chemistry, consisting of frozen nitrogen, carbon monoxide, ammonia, formaldehyde, and more complex organic molecules (even ethyl alcohol).

Because dark nebulae are the birthplace of stars and planets, astronomers find them intensely interesting. Computer modeling shows that although the nebulae are tenuous, with only a few particles per cubic centimeter, passing stars push and pull on the particles, causing them to coalesce into denser patches that begin to fall in on themselves and heat up. Hundreds of tiny globules in a dark nebula may eventually become hot enough to start the process of nuclear fusion, where hydrogen in the center of the globule begins to burn into helium, releasing huge amounts of energy. When this happens, dense globules of gas and dust turn into clusters of new stars which light up the remaining dust and gas into what astronomers call diffuse nebulae.
Diffuse Nebulae

After a dark cloud of gas and dust collapses into dense globules that ignite into stars, the leftover material is set aglow by the intense blue and ultraviolet light from newly formed stars. The glowing hydrogen gas surrounding the stars is called an “emission nebula”.

These nebulae usually glow a reddish-pink color. That’s because the new stars excite the atoms of hydrogen gas that remain in the cloud, and the atoms relax again by emitting red light at 656 nm, a wavelength set by the structure of the hydrogen atom. Emission nebulae also have traces of ionized oxygen which also emit light at a characteristic wavelength near 500 nm (blue-green).  In a way, emission nebulae are much like the neon lights you see on buildings and billboards. The lights use electricity to make gases glow, while an emission nebula gets its energy from the light of new stars embedded within.

These nebulae also contain a fair bit of dust that reflects the blue light of the new stars. The reflective dust is called a “reflection nebula”; in many cases, the two nebulae occur in the same area of star formation (see the image of the Trifid Nebula, below).

Both emission nebulae and reflection nebulae are sometimes called diffuse nebulae.
The Trifid Nebula in the constellation Sagittarius. Red light comes from hydrogen gas atoms excited by the light from stars within the nebula; blue light from these stars is re-flected off fine dust particles back into our line of sight

The Trifid Nebula in the constellation Sagittarius.  Red light comes from hydrogen gas atoms excited by the light from stars within the nebula; blue light from these stars is reflected off fine dust particles back into our line of sight.

Even a random search with a small telescope along the plane of the Milky Way reveals many diffuse nebulae which look like hazy patches of silver-white light. The sword of the constellation Orion contains one of the brightest and most famous such nebulae.  It’s often just called the Orion Nebula.  A telescope gives you an astoundingly beautiful view of the Orion Nebula; no amount of observation is enough to reveal all its detail. You can see many more such nebulae such as the Swan, Lagoon, Trifid, and eta Carina nebulae with a small telescope or pair of binoculars. Just remember, you won’t see color when you observe such nebulae visually; there isn’t enough light to stimulate the color-sensing cells in your eye. But in dark sky, these objects are still quite striking.

Diffuse nebulae don’t last long, at least on astronomical time scales. After a few million years, the hot young stars burn off the remaining gas and dust, leaving a small loose cluster of gravitationally-associated stars.

http://oneminuteastronomer.com/9991/dark-and-diffuse-nebulae/#sthash.DHcJfZPl.gbpl

POUR MINOUSKA MA CHATTE BIEN-AIMEE
J'AI LE MÉRITE DE RECONNAITRE QUE CERTAIN PARLE MIEUX DE DIEU CAR C'EST UN SENTIMENT DE PRIERE:
JE NE DÉBAT PAS DE SA PRIÈRE CAR UN JOUR; JE PARLERAI DE CETTE PUDEUR. ENFIN; JE LUI PARLE PARTOUT SOUS UN SAUL PLEUREUR COMME DANS L'INFINI DES ÉTOILES: AVEC DIEU, JE SUIS RIEN ET TOUT à LA FOIS ET LA FOI RECÉLÈ, UNE SENTIMENT DE LIBERTÉ ET DE FRATERNITÉ DEVANT LES CIRCONSTANCES DE LA MORT. DIEU ME LAISSE LE SOUVENIR DE MES ACTES DANS CETTE VIE CAR J'AI FAIT VŒUX D’ÊTRE GARDIEN DE SA PRIÈRE: UN TEMPLE BIEN PLUS GRAND QUE LA DISCORDE ET DE L'ENVIE ET IL S'AGIT DE LA NATURE ET DE SES ESPÉRANCES. JE REJOINDRAI LE NÉANT CAR IL EST L’ÉQUILIBRE: JE N'OUBLIERAI PAS CAR DEVENU AUTRE PRÊT AUX ACCOMPLIR DE LA VIE ET DE LA MORT: LE CROIRE DE L'EXISTENCE MATÉRIELLE OU L'ESPRIT ET LA CHAIR CAR JE SUIS UNE VIE LIBRE ET PROPRE DE MES CHOIX DANS LE BIEN TOUT COMME DANS LE MAL... LE SENTIMENT DE LA LIBERTÉ DEVANT L’ADVERSITÉ; JE SUIS UNE ABEILLE IVRE DEVENU UNE CHOUETTE DE CLOCHERS OU DE MINARETS TOUT CELA DANS UNE VIE... TU NE VOLERAS PAS TON PROCHAIN ET TU NE CONVOITERAS PAS LA CHAIR DE TA CHAIR, TU NE LAISSERAS PAS LE BIEN DE L'OR VOLÉ LA PUDEUR DE TA FILLE ET TON FILS NE SOUILLERAS PAS LA FEMME POUR L’INTÉRÊT DE SA FORTUNE...
L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN; IL L'UTILISE COMME UNE GUERRE CAR TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCE DE DIEU.
L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA CHOUETTE, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
DÉDIÉ AUX CHOUETTES, CORBEAUX, MOUETTES ET AUX RESPECTS DE L'ARCHE DE NOÉ...
L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاء, Al-Ḥamrā' , « la rouge ») et Romains 14.22, Bible de Jérusalem.
LA RÉPUBLIQUE DU CÈDRE OU TERRES DU LIBAN ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, ENTITÉ MORALE ET SECOURISTE
COMPOSÉE DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAEL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS ET DES FACTIONS CHIITES ET SUNNITES.

MON PEUPLE, MES SOURIRES ET PEINES, MES PAYSAGES DÉSERTIQUES ET FORESTIERS:
VIVE LA FRANCE, VIVE LA DÉMOCRATIE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

SENTIMENTS ET OBSERVATIONS DE
DARK OBSCUR, SEIGNEUR SITH DE LA RÉPUBLIQUE ET JEDI DE LA RAISON.
PSEUDO DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ALHAMBRA, L'ABEILLE, LA FEMME, Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Et Dieu créa la femme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: