Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7955
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   Ven 20 Oct à 3:34

Ce phénomène considère uniquement les échanges entre deux solutions liquides de concentrations différentes en phases liquides séparés par une paroi semi-perméable. L'osmose est un phénomène de diffusion de la matière, mis en évidence lorsque des molécules de solvant traversent une membrane semi-perméable séparant deux solutions dont les concentrations en soluté sont différentes ; le transfert global de solvant se fait alors de la solution la moins concentrée (milieu hypotonique) vers la solution la plus concentrée (milieu hypertonique) jusqu'à l'équilibre (milieux isotoniques).

Cette notion a permis de mieux comprendre le comportement des solutions aqueuses en chimie, à la fin du XIXe siècle ; mais elle est aussi particulièrement utile en physiologie et en biologie cellulaire pour expliquer les échanges chimiques au sein des organismes vivants.

Principe de l'osmose.

Une différence de pression hydrostatique entre les deux liquides provoque un mouvement du solvant en sens inverse, jusqu'à ce que la pression osmotique soit aussi élevée que la pression hydrostatique. C'est le phénomène d´osmose inverse.

Historique

En 1748, l'abbé Nollet remarque que lorsque l'on sépare de l'eau et de l'alcool par une vessie animale, l'eau passe dans l'alcool mais jamais l'inverse1. Dans ses travaux sur les solutions aqueuses menés entre 1827 et 1832, René Dutrochet propose les termes « d'endosmose » et « d'exosmose » pour désigner ce phénomène. K. Vicrordt s'intéresse également à ce phénomène en 1848. En 1854, Thomas Graham travaille sur les substances colloïdes et découvre qu'elles ne peuvent pas passer à travers une membrane animale. C'est alors que le terme « osmose » a été créé en 1854 par ce chimiste écossais à partir du grec ὠσμός qui signifie « poussée »2.

C'est M. Traube, en 1864, qui conçoit la première membrane artificielle en ferrocyanure de cuivre Cu2Fe(CN)6. En 1877, Wilhelm Friedrich Philipp Pfeffer (1845-1920) fait précipiter le ferrocyanure de cuivre dans un matériau poreux, ce qui permet d'avoir une membrane avec une bonne résistance mécanique.

En 1884, de Vries travaille sur la plasmolyse et la turgescence des cellules végétales.

En 1886, van 't Hoff publie une analogie entre les solutions aqueuses et les gaz parfaits et applique la thermodynamique à l'osmose. Il établit une loi similaire à la loi de Gay-Lussac et propose l'adjectif « semiperméable » pour désigner les membranes. Il reçoit le prix Nobel de chimie en 1901 pour ses travaux.

En 1899, A. Crum Brown utilise trois phases liquides (une solution aqueuse de nitrate de calcium saturée en phénol en bas, couche de phénol pur au milieu et une solution d'eau saturée en phénol en haut). Il remarque un phénomène d'osmose (l'eau passe de la phase du haut vers la phase du bas), la phase liquide du milieu jouant le rôle de membrane semiperméable. Il établit ainsi l'importance de la solubilité de l'espèce diffusante dans la membrane.

Entre 1901 et 1923, H. N. Morse et J. C. W. Frazer mènent un travail systématique de mesure de la perméabilité pour différents précipités gélatineux : des ferrocyanures et des phosphates d'uranyl, de fer, de zinc, de cadmium et de manganèse.
Phénomène

On met en évidence l'osmose par le passage de molécules ou d’ions à travers une membrane qui sépare deux solutions de composition différente. Il faut que la membrane soit perméable à l'eau (ou au solvant de façon plus générale) et imperméable aux solutés (membranes semi-perméable parfaite, sélective ou dyalisante).

Tant que les deux solutions ne contiennent pas le même nombre de particules dissoutes par unité de volume, on observe un déplacement de l'eau (ou du solvant) du compartiment le plus dilué vers le compartiment le plus concentré, qui tend à équilibrer les concentrations.

L’osmose est à l’origine de la turgescence et la plasmolyse de la cellule végétale.
Potentiel chimique

Quand un soluté est dissout dans un solvant, le mélange désordonné des deux espèces produit un accroissement de l'entropie du système qui correspond à une réduction du potentiel chimique μ {\displaystyle \mu } \mu . Dans le cas d'une solution idéale la réduction du potentiel chimique est égale à :

μ = μ ( 0 ) + R T ln ⁡ ( 1 − x 2 ) ( 1 ) {\displaystyle \mu =\mu (0)+RT\ln(1-x_{2})\qquad (1)} \mu =\mu (0)+RT\ln(1-x_{2})\qquad (1)

où R {\displaystyle R} R est la constante des gaz parfaits, T {\displaystyle T} T la température absolue et x 2 {\displaystyle x_{2}} x_{2} la concentration du soluté en termes de fraction molaire. La plupart des solutions réelles s'approchent du comportement idéal aux faibles concentrations. Aux hautes concentrations, les interactions entre solutés sont la cause d'un écart à l'équation (1). Ce potentiel chimique réduit induit une force motrice qui est responsable de la diffusion de l'eau à travers la membrane semi-perméable. En effet un état d'équilibre entre les milieux sera atteint pour une égalité des potentiels chimiques.
Pression osmotique

La pression osmotique se définit comme la pression minimum qu’il faut exercer pour empêcher le passage d’un solvant d’une solution moins concentrée à une solution plus concentrée au travers d’une membrane semi-perméable (membrane hémi-perméable). En biophysique, on distingue la pression oncotique qui correspond à la part de la pression osmotique due aux protéines. La pression osmotique se concrétise quand la part de la fraction molaire du solvant aqueux n'est pas égale à 1.

On pourrait imaginer que, dans la solution la plus concentrée, les molécules d'eau sont en moins grand nombre et que donc il y a égalisation de ce nombre de molécules d'eau de chaque part de la membrane. Mais cet effet est très minime. En fait, dans la solution la plus concentrée, les molécules d'eau (si le solvant est de l'eau) s'agglomèrent autour des molécules de soluté hydrophiles. Ces molécules accaparées ne traversent pas la membrane; l'important c'est la différence de concentration de «l'eau libre». Ainsi l'eau libre se déplace à partir de la solution où la concentration d'eau libre est élevée vers la solution où la concentration d'eau libre est faible, jusqu'à ce que les concentrations soient égales. Mais au bout du compte, le résultat est toujours le même : le solvant se déplace vers la solution dont la concentration de soluté est la plus élevée3.

La pression osmotique est proportionnelle aux concentrations de soluté de part et d’autre de la membrane et de la température ; lorsque l’on est en présence de plusieurs solutés, il faut prendre en compte la totalité des solutés (à la manière d’un gaz composé, somme des pressions partielles).

La pression osmotique d'une solution idéale se calcule par une formule développée par van 't Hoff en 1886 et appliquant le deuxième principe de la thermodynamique.

Π ⋅ V = − R ⋅ T ⋅ ln ⁡ ( 1 − x 2 ) {\displaystyle \Pi \cdot V=-R\cdot T\cdot \ln(1-x_{2})} \Pi \cdot V=-R\cdot T\cdot \ln(1-x_{2})



Π {\displaystyle \Pi } \Pi est la pression osmotique, en Pa ;
V {\displaystyle V} V est le volume molaire occupé par le solvant ;
R {\displaystyle R} R est la constante des gaz parfaits ;
T {\displaystyle T} T est la température absolue, en K ;
x 2 {\displaystyle x_{2}} x_{2} est la fraction molaire du soluté.

L'équation appliquée aux solutions réelles est, quant à elle,

Π ⋅ V = − R ⋅ T ⋅ ln ⁡ ( 1 − γ ⋅ x 2 ) {\displaystyle \Pi \cdot V=-R\cdot T\cdot \ln(1-\gamma \cdot x_{2})} \Pi \cdot V=-R\cdot T\cdot \ln(1-\gamma \cdot x_{2})

où γ {\displaystyle \gamma } \gamma est le coefficient d'activité du soluté.

Pour une solution très diluée, x 2 {\displaystyle x_{2}} x_{2} est proche de 0, et − ln ⁡ ( 1 − x 2 ) {\displaystyle -\ln(1-x_{2})} -\ln(1-x_{2}) ≈ x 2 {\displaystyle x_{2}} x_{2}. On peut donc simplifier l'équation en

Π = x 2 ⋅ R ⋅ T V = c ⋅ R ⋅ T {\displaystyle \Pi ={\frac {x_{2}\cdot R\cdot T}{V}}=c\cdot R\cdot T} \Pi ={\frac {x_{2}\cdot R\cdot T}{V}}=c\cdot R\cdot T : c'est la loi de van 't Hoff



c {\displaystyle c} c est la concentration de la solution (en sommant toutes les espèces présentes).

On peut également l'écrire comme ceci :

Π = R ⋅ T ⋅ i ⋅ M {\displaystyle \Pi =R\cdot T\cdot i\cdot M} \Pi =R\cdot T\cdot i\cdot M



i {\displaystyle i} i est le nombre de particules par entité formulaire
M {\displaystyle M} M est la concentration molaire (moles par mètre cube)

(On appelle i . M {\displaystyle i.M} i.M la concentration molaire colligative)

On remarque l'analogie avec la loi des gaz parfaits

p ⋅ V = n ⋅ R ⋅ T {\displaystyle p\cdot V=n\cdot R\cdot T} p \cdot V = n \cdot R \cdot T



V {\displaystyle V} V est le volume du gaz ;
n {\displaystyle n} n est le nombre de moles de gaz ;

Considérons deux solutions aqueuses 1 et 2 de pressions osmotiques Π 1 {\displaystyle \Pi _{1}} \Pi _{1} et Π 2 {\displaystyle \Pi _{2}} \Pi _{2}, alors si Π 1 > Π 2 {\displaystyle \Pi _{1}>\Pi _{2}} \Pi _{1}>\Pi _{2}, l’eau passe de 2 vers 1 ; 2 se concentre ( Π 2 {\displaystyle \Pi _{2}} \Pi _{2} augmente) et 1 se dilue ( Π 1 {\displaystyle \Pi _{1}} \Pi _{1} diminue), jusqu’à égalité entre les pressions osmotiques.
Pression osmotique et pression hydrostatique

La pression osmotique est aussi une pression mécanique, exerçant une force sur la membrane. Si la différence de pression osmotique est très grande, cela peut entraîner la rupture de la membrane (cas de l’hémolyse).

À l’inverse, si l’on exerce une pression mécanique (hydrostatique), on peut forcer le passage d’espèces à travers la membrane. C’est ce qui arrive lors d’un œdème aigu du poumon, et c’est ce que l’on utilise dans l’osmose inverse. Ce phénomène est aussi observable sur les œufs des poissons d'aquarium qui peuvent éclater ou s'écraser selon la différence de pression osmotique de chaque côté de la membrane, la coquille.

L'osmose inverse est une technique de purification de l'eau ; c'est aussi une technique de dessalement (ou désalinisation) de l'eau de mer permettant la production d'eau douce.
Importance biologique et relation avec la cellule

Il existe, en biologie, trois types de relation osmotique : les relations hypotoniques, isotoniques, et hypertoniques.
Schéma illustrant les relations osmotiques entre une cellule et le milieu extérieur.

Pour la cellule, la relation hypotonique correspond au moment où la concentration à l'intérieur de la cellule est supérieure à celle du milieu. La cellule va absorber du liquide extracellulaire, la pression interne augmente, et va éventuellement la faire exploser : c'est l'haemolysis

La relation isotonique correspond au moment ou la solution dans la cellule et celle du milieu sont équitablement concentrées, la taille de la cellule reste stable et ne fluctue pas.

La relation hypertonique correspond au moment ou la solution dans la cellule est peu concentrée par rapport à celle du milieu, la cellule va libérer du liquide vers le milieu et la pression interne de la cellule diminue, la taille de la cellule va faire de même. Si trop de liquide est expulsée, la cellule va mourir par plasmosis.
Osmose, « maladie » du polyester
 Cette section a besoin d'être recyclée (2016-09-29).
Motif : on commence par dire que les recherches sont toujours en cours, puis on dit que c'est la faute des solvants/catalyseurs. Améliorez-le ou discutez des points à améliorer.

Le terme osmose est utilisé pour désigner la formation de bulles sous le gelcoat, revêtement en polyester des coques de bateaux, et des piscines. Longtemps considéré comme un défaut de fabrication, il semble que d'infimes particules de cobalt, excitées par de faibles courant électriques, dus à de mauvaises masses, se colorent d'un brun rougeâtre, tout en provoquant une rupture plus ou moins importante, dans l'étanchéité intrinsèque du matériau polyester.

De nos jours, des recherches - toujours en développement[réf. nécessaire] – démontrent que si les courants faibles, et la présence de particules de cobalt, ainsi qu'une mauvaise hygrométrie lors de l'application des résines, peuvent aggraver ou déclencher ce phénomène d'osmose, ces facteurs ne permettent pas d'en expliquer l'absence, sur d'autres revêtements polyester pourtant exposés aux mêmes traitements. À ce jour, s'il est devenu possible d'expliquer comment l'osmose prend naissance, il n'est toujours pas possible d'expliquer pourquoi certains revêtements sont attaqués et d'autres pas.
Peroxydes « frelatés »

En fait la raison est à chercher au niveau des solvants utilisés pour diluer les peroxydes (catalyseurs). L'un des producteurs de peroxyde a eu la malencontreuse idée d'employer des solvants dérivés de l'éthylène glycol qui sont non volatils et solubles dans l'eau. Les résines polyester ainsi catalysées contenaient donc des solvants miscibles à l'eau. La quantité finale de solvants était faible mais au fil du temps l'eau était absorbée et provoquait des cloques. Ces cloques apparaissaient parce qu'il y avait une couche de résine réellement imperméable (soit pas de solvants miscibles à l'eau). Le phénomène a été assez long à se déclarer et être compris pour que le producteur de peroxydes ait le temps de participer à la construction d'un grand nombre de bateaux. Comme c'est un seul producteur qui était concerné cela explique que tous les bateaux n'aient pas été concernés. Les sels de cobalt qui sont des activateurs des peroxydes, ne sont pas directement concernés : ce sont des sels d'acides organiques (genre octoate de cobalt) et ils ne sont pas solubles dans l'eau.
Références

↑ L’abbé Nollet (juin 1748) “Recherches sur les causes du bouillonnement des liquides”, Mémoires de Mathématique et de Physique, tirés des registres de l’Académie Royale des Sciences de l’année 1748, pp. 57–104; surtout pp. 101–103 [archive].
http://www.cnrtl.fr/etymologie/osmose [archive]
↑ Campbell, Neil A. et Jane B. Reece, 2007. Biologie. Erpi, Montréal, Canada.

Annexes
Articles connexes

Diffusion
Effet Gibbs-Donnan
Entropie
Hypertonique
Hypotonique
Osmolalité
Osmorégulation
Résistance osmotique
Transport actif
Loi de Raoult
Jardin chimique

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

L'osmose, sur Wikimedia Commons

Animation de l'osmose [archive]
Simulation de l’Osmose (Java Applet pour ordinateurs puissants) [archive]
Simulation de l’Osmose (Java Applet pour ordinateurs moins puissants) [archive]
(histoire des sciences) Article de Dutrochet sur l'osmose (1827) en ligne et commenté sur le site BibNum [archive].

Bibliographie

S. Glasstone, Textbook of physical chemistry 2e éd. (1948), Macmillan Student Edition

[masquer]
v · m
Procédés de séparation membranaire
Différence de pression

Microfiltration (MF) Ultrafiltration (UF)
Ultrafiltration à flux tangentiel Hémofiltration Nanofiltration (NF) Osmose inverse (OI) Piézodialyse (PD)

Force gravitationnelle

Filtration particulaire (FP)

Force centrifuge

Filtration centrifuge (FC)

Différence de température

Distillation sur membrane (DM) Thermoosmose (TO) Thermodialyse (TD)

Différence de concentration (potentiel chimique)

Dialyse (D)
Hémodialyse (HD) Dialyse hépatique Osmose (O) Pervaporation (PV) Perstraction (PS) Perméation de vapeur (PdV) Perméation gazeuse (PG) Osmose à pression retardée (PRO) Électrodialyse inverse (RED)

Différence de tension électrique (potentiel électrique)

Électrolyse à membrane (EM) Électro-osmose (EO) Électrodialyse (ED)

Électrodialyse à membrane bipolaire (EDMB) Électro-ultrafiltration (EUF)

Composition

Membrane polymère Membrane céramique

Revues scientifiques

Journal of membrane science

Le Journal of Membrane Science est une revue scientifique à comité de lecture couvrant la recherche sur la perméation, la sélectivité, la formation, la structure, l'encrassement, le traitement et l'application des membranes. Le rédacteur en chef est A.L. Zydney (université d'État de Pennsylvanie). Selon le Journal Citation Reports, la revue avait en 2010 un facteur d'impact de 3,673, ce qui la classait 8e sur 135 revues dans la catégorie génie chimique1 et 10e sur 79 revues dans la catégorie science des polymères2.
Références

↑ (en) 2010 Journal Citation Reports, Thomson Reuters, 2011, « Journals Ranked by Impact: Engineering, Chemical »
↑ (en) 2010 Journal Citation Reports, Thomson Reuters, 2011, « Journals Ranked by Impact: Polymer Science »

Le Hérisson et la Mouette. http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouett…
Je revenais d'un marché au jouet et la journée était plutôt exaltante.
Le soleil n'était pas couché et je rentrai plutôt car il y avait eu une coupure d'électricité dans la salle où les exposants avaient réuni leurs différents articles pour cette journée spéciale. je prenais ma voiture et je redevenais la chouette effraie... je trouvai emplacement auprès du théâtre de la Digue... Lorsque j’entendis Nagaliew la mouette aux yeux verts me prévenir : " Nous avons un nouveau compagnon dans notre arche, va rejoindre ta mère, TAY La chouette effraie."
Sur mon chemin je vis des anciennes affiches sur la Guerre d'Espagne de 1936 et surtout celle d'une réunion pour la Liberté de Ebru Firat. J'appelai donc ma mère par Téléphone portable et je me retrouvé allées Charles de Fitte prés d'un jardin... Elle m'attendais et dit :
"Tu es en avance; ta mouette est encore venu frapper à ma fenêtre comme chez Nadiége et Sylvaine. On va avoir des rats si ça continue..." Puis elle se mit à rire et surtout ne jamais comprendre une mère qui de plus sait lire dans les nuages...Ebru Firat... Lorsque nous voyions un jeune homme parlait avec une femme et son enfant dans le berceau... Il montre une sorte de furet caché dans son manteau... Je dis à ma mère qu'il faudrait aller voir le petit animal et là un corbeau se mit à croasser dans le jardin public à côté du musée des Abattoirs. Marathon Toulouse, approchons du jeune homme et que voyions nous : Un bébé hérisson dans ses bras.
Il nous explique qu'il vient juste de le trouver et qu'il colle des affiches pour Ebru Firat pour une réunion le 19 Octobre 2016, Salle San Subra... Il s'est « échapper » du jardin dit-il et je lui réponds comment se fait-il au milieu d'un jardin au cœur de Toulouse. On pose des questions au jeune homme et nous réponds qu'il est un australien de Melbourne vivant en France depuis six ans... Je lui dis attendez ; on ne peut pas laissez cet hérisson tout jeune et qui vient de finir son sevrage au cœur d'une ville hostile. Je vais donc chercher une cage dans un lieudit et le recueillons dans notre humble demeure. L'Australien nous dit quel nom allons lui donner et ma mère de lui répondre :
"MOISE. Trouvait au cœur du béton de la ville Rose."
"Amusant, Madame... Moise. ça sonne bien mais qui va le soigner !"
"Nous connaissons des habitués et puis ce n'est pas la première fois que je recueille ce genre d'animal."
"Un hérisson par Zarathoustra, voilà, un bien aimable compagnon dans cette aventure..." me dis-je et je vois là
Le corbeau qui guettait sa victime ou qui suivait son bienfaiteur de friandise. Et la Mouette qui chantait une nouvelle fable dans ma tête, Petite Nagaliew...
Je regardais l'Australien de Melbourne avec ma mère et lui dit:
"Que La Force t'accompagne à toi et pour Ebru Firat."
"Et nous répondit qu'il pensait qu'elle parviendrai tout comme Moise à retrouver la liberté Sauvage de Zarathoustra et
la chaleur de son foyer Naturel: La Liberté.
J'ignore le lien que cela peut procurer en vos cœurs mais je vous fais part de cette rencontre entre Le Hérisson et La Mouette sous le Regard du Corbeau et des prières de Ebru Firat.
Ecrit de
TAY
La chouette effraie

--------------------------------

Jeu de Journalistes et de Mises en Pages...
Içi; il y a des fautes d'orthographes selon la loi du 1er Janvier 2012...
Chercher Lesquelles :

Le Hérisson et la Mouette.

Je revenais d'un marché au jouet et la journée était plutôt exaltante.
Le soleil n'était pas couché et je rentrai plutôt car il y avait eu une coupure d'électricité dans la salle où les exposants avait réuni leurs différents articles pour cette journée spéciale. je prenais ma voiture et je redevenais la chouette effraie... je trouvai emplacement auprès du théâtre de la Digue... Lorsque j’entendis Nagaliew la mouette aux yeux verts me prévenir : " Nous avons un nouveau compagnon dans notre arche, va rejoindre ta mère, TAY La chouette effraie."
Sur mon chemin je vis des anciennes affiches sur la Guerre d'Espagne de 1936 et surtout celle d'une réunion pour la Liberté de Ebru Firat. J'appelai donc ma mère par Téléphone portable et je me retrouvé allées Charles de fitte prés d'un jardin... Elle m'attendais et dis:
"Tu es en avance; ta mouette est encore venu frapper à ma fenêtre comme chez Nadiége et Sylvaine. On va avoir des rats si ça continue..." Puis elle se mit à rire et surtout ne jamais comprendre une mère qui de plus sait lire dans les nuages...Ebru Firat... Lorsque nous voyions un jeune homme parlait avec une femme et son enfant dans le berceau... Il montre une sorte de furet caché dans son manteau... Je dis à ma mère qu'il faudrait aller voir le petit animal et là un corbeau se mit à croasser dans le jardin public à coté du musée des Abattoirs. marathon toulouse approchons du jeune homme et que voyions nous: Un bébé hérisson dans ses bras.
Il nous explique qu'il vient juste de le trouver et qu'il colle des affiches pour Ebru Firat pour une réunion le 19 Octobre 2016, Salle San Subra... Il s'est échapper du jardin dit il et je lui réponds comment se fait il au milieu d'un jardin au cœur de Toulouse. On pose des questions au jeune homme et nous réponds qu'il est un australien de Melbourne vivant en France depuis six ans... Je lui dis attendez; on ne peux pas laissez cet hérisson tout jeune et qui vient de finir son sevrage au cœur d'une ville hostile. Je vais donc chercher une cage dans un lieu dit et le recueillons dans notre humble demeure. L'Australien nous dit quel nom allons lui donner et ma mére de lui répondre:
"MOISE. Trouvait au coeur du béton de la ville Rose."
"Amusant, Madame... Moise. çà sonne bien mais qui va le soigner !"
"Nous connaissons des habitués et puis ce n'est pas la première fois que je recueille ce genre d'animal."
"Un hérisson par Zarathoustra, voilà, un bien aimable compagnon dans cette aventure..." me dis je et je vois là
Le corbeau qui guettait sa victime ou qui suivait son bienfaiteur de friandise. Et la Mouette qui chantait une nouvelle fable dans ma tête, Petite Nagaliew...
Je regardais l'Australien de Melbourne avec ma mère et lui dirent:
"Que La Force t'accompagne à toi et pour Ebru Firat."
"Et nous répondit qu'il pensait qu'elle parviendrai tout comme Moise à retrouver la liberté Sauvage de Zarathoustra et
la chaleur de son foyer Naturel: La Liberté.

J'ignore le lien que cela peut procurer en vos cœurs mais je vous fait part de cette rencontre entre Le Hérisson et La Mouette sous le Regard du Corbeau et des prières de Ebru Firat.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

Limbe foliaire ET Un stomate
OBSERVATION DE DARK OBSCUR
SOUS L’ÉGIDE
DE Y'BECCA



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7955
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   Ven 20 Oct à 3:37

Un stomate est un orifice de petite taille présent dans l'épiderme des organes aériens des végétaux (sur la face inférieure des feuilles le plus souvent). Il permet les échanges gazeux entre la plante et l'air ambiant (dioxygène, dioxyde de carbone, vapeur d'eau...) ainsi que la régulation de la pression osmotique.

Origine

L'apparition des stomates est une conséquence de la vie terrestre, la sortie du milieu marin imposant un contrôle des déperditions hydriques de l'organisme. Celui-ci se protège par la cuticule (couche cireuse), étanche aux échanges gazeux. D'où la nécessité de structures particulières, les stomates.
Localisation

Les stomates se trouvent principalement sur les feuilles où ils peuvent être très nombreux, de 50 à 500 par mm². On les trouve généralement sur la face inférieure des feuilles (ou face abaxiale) lorsque celles-ci ont une position horizontale et sont donc moins éclairées sur cette face. Lorsqu'elles sont exposées également sur les deux faces, les stomates se répartissent aussi sur les deux faces. Ils sont beaucoup moins nombreux chez les espèces xérophytes, et sont alors souvent enfoncés dans l'épiderme au fond de sillons.

Les dicotylédones ont habituellement plus de stomates sur l'épiderme inférieur que l'épiderme supérieur, puisque ses feuilles sont tenues horizontalement, l'épiderme supérieur est directement illuminé. Cependant, la limitation du nombre de stomates sur l'épiderme supérieur permet de freiner les déperditions d'eau.

Les monocotylédones sont différentes, puisque leurs feuilles sont tenues verticalement, elles auront le même nombre de stomates sur les deux épidermes.

Si la plante a les feuilles flottantes, comme le nénuphar par exemple, il n'y aura aucun stomate sur l'épiderme inférieur comme il peut absorber des gaz directement de l'eau par la cuticule. Dans le cas d'une feuille submergée, aucun stomate ne sera présent.
Description

Un stomate est constitué de deux cellules stomatiques (cellule de garde), réniformes, qui délimitent l'orifice stomatique ou ostiole. Celui-ci s'ouvre plus ou moins, selon les besoins, en fonction de la turgescence des cellules stomatiques. Sous l'ostiole se trouve, généralement dans le parenchyme sous-jacent, un espace vide appelé chambre sous-stomatique. Les cellules de garde sont composées de vacuoles.
Selon la disposition des stomates

Certaines plantes ont des feuilles sans stomate : la feuille est dite astomatique (ex : plantes aquatiques tels que le Potamot).

Lorsque les stomates sont disposés sur1 :

la face abaxiale (inférieure) de la feuille, la disposition (ou la feuille) est dite hypostomatique
la face adaxiale (supérieure) de la feuille, la disposition (ou la feuille) est dite épistomatique (plantes aquatiques comme Nymphea alba)
les deux faces de la feuille, la disposition (ou la feuille) est dite amphistomatique (ex : maïs, plantes succulentes)

Selon les cellules de garde
Type de stomates2 Exemples3
anomocytique : les cellules de garde sont entourées par des cellules épidermiques sans morphologie particulière. Renonculacées, Gérianacées, Cucurbitacées, Malvacées
anisocytique : les trois cellules annexes entourant les cellules de garde sont de tailles différentes Brassicacées, Nicotiana, Solanum
paracytique : les deux cellules annexes sont parallèles aux cellules de garde Rubiacées, Magnoliacées, Convolvulacées
diacytique : les cellules de garde sont entourées par deux cellules annexes perpendiculaires aux cellules de garde Caryophyllacées
cyclocytique : les cellules annexes forment un anneau autour des cellules de garde Bignonia unguis-cati, Pyrostegia
Rôle et fonctionnement
Stomate ouvert (a) et fermé (b)
1 Cellule épidermique
2 Cellule de garde
3 Ostiole
4 Ions K+
5 Eau
6 Vacuole
Rôle
Article détaillé : transpiration végétale.

Les stomates sont utilisés par les plantes pour réaliser des échanges de gaz avec leur milieu. L'air contenant le dioxyde de carbone et le dioxygène entre par l'ouverture du stomate, l'ostiole, pour être utilisé dans la photosynthèse et la respiration. Les stomates sont responsables de 90-95 % des pertes en eau par transpiration au niveau des feuilles4.

L'oxygène est un déchet produit par la photosynthèse dans les cellules du chlorenchyme (cellules du parenchyme contenant des chloroplastes) ; il est expulsé par ces mêmes ouvertures. En outre, la vapeur d'eau est dégagée dans l'atmosphère par ces pores durant la phase de transpiration des plantes, que l'on appelle évapotranspiration. Ce dégagement d'eau provoque une tension sur la colonne d'eau dans le xylème qui est le principal moteur pour faire monter la sève brute jusqu'en haut de l'arbre.
Fonctionnement

Dans de bonnes conditions hydriques, les deux cellules stomatiques absorbent l’eau, se courbent, et tel un ballon trop gonflé, permettent l’ouverture de l’ostiole et les échanges.
Ces cellules sont caractérisées par une paroi extérieure, opposée à l'ostiole, mince et une paroi interne caractérisée d'un épaississement cellulosique. De plus elles possèdent un réseau de microfibrilles de cellulose à orientation radiale. Lorsque les cellules de garde sont turgescentes, la paroi extérieure plus mince et plus souple se dilate plus que la paroi interne plus épaisse et plus rigide. Les cellules s'incurvent et l'ostiole s'ouvre5.

Hugo von Mohl avait postulé en constatant la présence de chloroplastes sur les cellules stomatiques (ou cellules de garde) que le mécanisme d'ouverture de l'ostiole repose sur l'augmentation du volume des cellules de garde par des phénomènes d'osmose. En effet, l'énergie produite par les chloroplastes permettrait de jouer sur le caractère hypotonique ou hypertonique par la transformation de l'amidon en glucose ou de glucose en amidon, molécules qui n'ont pas les mêmes caractéristiques osmotiques.

En réalité certaines cellules de garde ne possèdent pas de chloroplastes (l'oignon par exemple) et ce postulat a été abandonné. L'ion potassium est en réalité l'élément déterminant du phénomène : son entrée et sa sortie de la vacuole est étroitement contrôlée et gouverne la turgescence des cellules stomatiques et donc l'ouverture des stomates. En cas de stress hydrique les racines synthétisent de l'acide abscissique qui agit sur les cellules stomatiques et provoque leur fermeture par plasmolyse, limitant ainsi les pertes d'eau6.

L'ouverture et la fermeture de l'ostiole se fait en fonction des conditions climatiques (chaleur, humidité, luminosité) et internes. Certaines plantes (dites CAM comme les Crassulacées) n'ouvrent leurs stomates que la nuit pour éviter les trop grandes déperditions d'eau. Mais en général, les stomates s’ouvrent :

lorsque la concentration en CO2 diminue (c'est-à-dire lorsque la photosynthèse augmente donc lorsqu'il y a plus de lumière)
en réponse à une irradiation à la lumière bleue (donc lorsque l'ensoleillement est fort et la photosynthèse à son maximum).

Et ils se ferment :

en réponse à des concentrations internes en CO2 fortes,
quand les températures sont importantes,
en présence de vent fort et d’humidité faible,
à des signaux hormonaux comme les acides abscissiques (ABA).

Études

Les biomiméticiens s'intéressent aussi aux stomates. Mieux comprendre leur fonctionnement permettrait d'aboutir à des applications utiles pour divers domaines scientifiques et techniques 7;
Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

stomate, sur Wikimedia Commons

Photosynthèse
Turgescence et plasmolyse
Osmose
Biologie cellulaire

Références

↑ (en) AM Hetherington, FI Woodward, « The role of stomata in sensing and driving environmental change », Nature, vol. 424, no 6951,‎ 21 août 2003, p. 901-908
↑ Walter S. Judd, Christopher S. Campbell, Elizabeth A. Kellogg, Peter Stevens, Botanique systématique. Une perspective phylogénétique, De Boeck Supérieur, 2002, 467 p..
↑ (en) Aslam Khan, Plant Anatomy and Physiology, Gyan Publishing House, 2002, p. 134.
↑ (en) Ernst Steudle, « Transport of water in plants », Environment Control in Biology, vol. 40, no 1,‎ 2002, p. 29-37 (DOI 10.2525/ecb1963.40.29)
↑ (en) AC Wille, WJ Lucas, « Ultrastructural and histochemical-studies on guard-cells », Planta, vol. 160, no 2,‎ février 1984, p. 129-142 (DOI 10.1007/BF00392861)
↑ (en) K. Raschke, M.P.Fellows, « Stomatal movement in Zea mays: Shuttle of potassium and chloride between guard cells and subsidiary cells », Planta, vol. 101, no 4,‎ décembre 1971, p. 296-316 (DOI 10.1007/BF00398116)
↑ Maciej A. Zwieniecki, Katrine S. Haaning, et al (2016), Stomatal design principles in synthetic and real leaves, Journal of the royal society Interface, 2 novembre 2016. DOI: 10.1098/rsif.2016.0535

[masquer]
v · m
Botanique
Disciplines botaniques Bryologie · Dendrologie · Écologie végétale · Ethnobotanique · Histologie végétale · Illustration botanique · Morphologie végétale · Paléobotanique · Palynologie · Phénologie · Phycologie · Physiologie végétale · Phytogéographie · Phytopathologie · Phytosociologie · Systématique végétale
Plantes Algue · Bryophyte · Ptéridophyte · Gymnosperme · Angiosperme
Anatomie végétale Fleur · Fruit · Feuille · Méristème · Racine · Tige · Stomate · Xylème · Phloème · Bois
Cellule végétale Paroi pectocellulosique · Chlorophylle · Chloroplaste · Plaste
Cycle de vie Gamétophyte · Reproduction végétale · Pollen · Pollinisation · Graine · Spore · Sporophyte
Fonctions cellulaires Photosynthèse · Phytohormone · Transpiration
Nomenclature botanique Nom botanique · Code international de nomenclature pour les algues, les champignons et les plantes · Herbier · Species plantarum

DONC

Le phloème est le tissu conducteur de la sève élaborée qui est une solution riche en glucides tels que le saccharose, le sorbitol et le mannitol chez les plantes vasculaires. Le phloème est un tissu vivant et a aussi un rôle de réserve avec les parenchymes et un rôle de soutien avec les fibres libériennes et les sclérites. Phloème provient d'un dérivé du mot grec φλοιός (phloios) qui signifie écorce mais en biologie végétale les tissus sont classés selon leur fonction, le phloème secondaire ou liber fait partie, comme le xylème secondaire ou bois, des tissus conducteurs. L'écorce est classée dans les tissus protecteurs. C'est Karl Wilhem von Nägeli qui en 1858 dans « Beitraege zur wisseschaftliche Botanik » a donné ce nom à ce tissu.

Deux origines méristématiques

On distingue :

Le phloème primaire issu de la différenciation du procambium.
Le phloème secondaire (ou liber) issu de la différenciation du cambium (zone génératrice libéro-ligneuse).

Dans les racines et dans les tiges cette formation est centripète. C'est-à-dire : pour une formation centripète le phloème va se former de l'extérieur vers l'intérieur du cylindre central. On retrouve le même type de formation pour le xylème des racines. Pour le xylème de la tige cela est un peu différent, l'élongation est dite centrifuge c'est-à-dire que le sens de différenciation des cellules se produit de l'intérieur vers l'extérieur du cylindre central.
Histologie

Plusieurs types cellulaires constituent le tissu phloèmien :

Des tubes criblés, cellules vivantes allongées, qui ont des parois longitudinales et transversales possédant des pores appelés cribles. Ces cellules n'ont pas de noyau mais un contenu hyaloplasmique particulier avec des protéines allongées. Le plasmalemme persiste permettant des échanges.
Des cellules compagnes accolées aux tubes criblés.
Des cellules parenchymateuses jouant un rôle de réserve et de sécrétion.
Des fibres libériennes, cellules dont la paroi est épaisse et lignifiée ou cellulosique.

Le mouvement de la sève élaborée dans le phloème est bidirectionnel, tandis que dans les cellules de xylème, le flux de sève brute est continu (ascendant).
Phloème et pesticides

Certains désherbants pénètrent le phloème et tuent la plante. Certains insecticides comme le fipronil peuvent pénétrer le phloème et se répartir dans la plante1, ce qui augmente leur efficacité, mais aussi leur écotoxicité.
Notes et références

↑ (en) Aajoud, A., Raveton, M., Azrou - Isghi, D., Tissut, M. et Ravanel, P., « How can the fipronil insecticide access phloem ? », Journal of agricultural and food chemistry, vol. 10, no 56,‎ 2008, p. 3732-3737 (DOI 10.1021/jf800043h).

Karl Wilhelm von Nägeli, Beitraege zur Wissenschaftliche Botanik, 1858. Créateur du terme « Phloem ».

Voir aussi

Xylème
Tissu végétal
Cambium libéro-ligneux

OBSERVATION ET SEXUALITÉ
DE DARK OBSCUR
SOUS L’ÉGIDE
DE Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7955
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   Ven 20 Oct à 3:40

Biographie
L'âme de l'Èbre, sculpture monumentale de Jaume Plensa à Saragosse.

Jaume Plensa est né en 1955 à Barcelone. Il y a fait ses études d'art à l'école de la Llotja, puis travaillé à la fondation Henry Moore et à l'atelier Calder à Saché.

Après une formation classique, travaillant le bronze, la fonte et le fer forgé, il incorpore dans ses travaux différents objets, dont des objets de récupération, avant de revenir par la suite à une technique bien plus classique.

Il abandonne ensuite la figuration pour travailler uniquement sur les formes et les volumes, et introduit des matériaux ou dispositifs technologiques, principalement afin d'ajouter de la lumière ou des oppositions entre la transparence et l'opacité.

Enfin, conservant cet acquis et ce savoir-faire, il abandonne l'abstraction et revient vers la figuration qu'il réintroduit peu à peu pour faire naître des jeux de sens avec les dispositifs lumineux qu'il a choisis.
Œuvre du sculpteur et du statuaire
Circle-icons-globe.svg
Cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et doit être internationalisée (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
À l'international

En 1982, il a construit un livre de verre. Un livre transparent pour éviter de perdre ce qu'on vient de lire en tournant la page. En superposant les pages transparentes, il est possible de les lire simultanément.

Durant l'année 2000, Plensa s'était intéressé à l'origine des facultés humaines. Il avait réussi à créer un lien entre les parties du corps et les forces de l'esprit en s'inspirant des théories phrénologiques du XVIIIe siècle. Il s'est plongé dans les travaux de l'anatomiste autrichien Franz Joseph Gall qui affirment que les différents sens et dispositions seraient en relation avec différentes parties du cerveau. Il a créé un corps-monde qui ressemble à une grande carte dans laquelle le corps s'étend sur les continents : Amérique et Océanie pour les pieds, Asie et Afrique pour la tête. Plensa y a appliqué son système de correspondances personnel : la générosité est liée au cœur, les sens de la conservation et de la reproduction dans les yeux, les sens de la découverte, de l'émotion et de l'abstraction dans le bras droit, les sens de transformations, de constatation, de la communauté dans la jambe gauche, le sens de la défense dans la bouche, le sens de l'ego dans la tête. Plensa imagine un homme idéal : jamais agressif, il se contente de se défendre en utilisant les mots car c'est un homme de paroles, sans frustration, il sait associer puissance et charisme soit un humain qui baigne dans un univers éthique. Il a créé un homme pour qui les mots sont sa matière, son guide et sur son corps est gravé l'univers.

En 2003, dans l'espace plongé dans la pénombre, 41 cymbales de bronze étaient accrochées au plafond avec des cordes rouges sur lesquelles sont gravées les vers de Blake issus de The marriage of Heaven and Hell. Les 78 vers étant de différentes longueurs, la taille et le poids des instruments est différente créant des tonalités variables. Des bassines de cuivre sont situées sous chaque cymbale. Des gouttes d'eau tombent du plafond à un rythme régulier.
La Crown Fountain à Chicago

Inaugurée en juillet 2004, la Crown Fountain du Millennium Park à Chicago est l'une des œuvres les plus célèbres de Jaume Plensa. L'eau et le granit se mêlent aux clichés numériques de 1000 visages d'habitants locaux qui apparaissent sur un écran Led dans une tour en verre de 15 mètres de haut. Il a reçu pour cette sculpture le prix Bombay Sahppire à Londres.

Jaume Plensa s'est représenté dans un Autoportrait de 2005 assis sur un tertre funéraire avec entre ses bras son arbre de vie calé entre ses genoux repliés et retenus par ses bras. Cette sculpture en aluminium est parsemée de lettres formant des mots précis. C'est comme s'il avait tatoué sur sa peau tous les auteurs qui avaient comptés pour lui : Blake, Canetti, Baudelaire, Dante, Goethe, Vicent Andrès Estellés ou William Carlos Williams. L'artiste a voulu suggérer que tout ce qui nous arrive nous marque physiquement. Les sculptures nous parlent d'elles-mêmes, les mots qu'elles portent sont écrits avec une encre invisible. Pour Doris Van Drathen, critique d'art, « dans la vision du monde de Plensa, sous ce premier texte inscrit sur nous par nos expériences et notre vécu, se trouve un second texte qui comme une structure cellulaire constitue notre être. Il y a un texte avant le tatouage et déchiffrer ce texte, c'est travailler à fonder son moi. Car il est plus facile de s'inventer que de se découvrir ». Comme un tatouage, tout ce que nous vivons s'imprime sur notre peau. Selon lui, les livres nous transforment intellectuellement et physiquement : ce que nous lisons devient une peau de mots, traverse nos flux, fabrique notre identité et change notre compréhension du monde. Pour Doris Van Drathen, « il crée un lien avec d'anciennes traditions : comme ce texte dans l'Apocalypse, qui présente le livre de vie comme le centre du paradis et l'assimile ce faisant à l'arbre de vie, un arbre dont les feuilles, comme les lettres du livre forment une totalité des êtres vivants. Une caractéristique de son approche tient au fait qu'il ne se contente pas de lire les auteurs qu'il a choisis, mais les entend comme des voix vivantes qui l'accompagnent. Pour percevoir ces voix, on a besoin d'un vide dans lequel puissent naître des idées, un dialogue, on a besoin d'un intervalle qui corresponde à une autre tension. »

Dans Three Graces (2005), Plensa a choisi d'inscrire sur leurs corps des passages des lettres adressées par Oscar Wilde au rédacteur en chef du Daily Chronicle en 1897 et 1898 pour révéler et dénoncer les conditions de détention des prisonniers anglais. Pour Doris Van Drathen, « les sculptures de Plensa révèlent, elles, les angoisses qui sont écrites sur la peau du cœur de la plupart des hommes mais dont un petit nombre seulement est conscient – le poids des frontières que nous imposons à nous-mêmes, un poids qui va de pair avec la douleur que font naître en nous les limites de l'existence humaine. Voilà pourquoi l'encre invisible a son sens ».

Avec Song of songs en 2005, il fixe les lettres sur des fils accrochés au plafond en plaçant ces derniers les uns à la suite des autres remplissant l'espace d'un interlude musical lié au cliquetis des lignes de lettres verticales. Ces colonnes de textes deviennent des êtres vivants qui projettent leurs ombres sur les visiteurs. Cette pluie de mots immerge le visiteur et rend incompréhensible le sens du message transposant le visiteur dans un espace séparant le non-dit et l'indicible.

Avec Scales en 2005, il utilise des plateaux de balance pour mieux faire comprendre l'expression peser ses mots. Des lettres sont réellement disposées dans chaque plateau de chaque balance. Il utilise les couples de concepts opposés ou avec des associations libres : Soul-Land, Desire-Dream, Silence-Heart. Un jeu s'établit entre le poids physique et le poids logique : le mot Darkness est plus léger que le mot Light, le mot Fire est plus lourd que le mot Water, le mot Earth est plus léger que le mot Air. En effet, plus la quantité de lettres découpées dans les plateaux de la balance est grande, plus les mots sont légers. Le monde de Plensa s'ouvre bien au-delà des lots en transgressant les lois de la gravité. Pour Doris Van Drathen, « au moment où il s'échappe à l'ordre, il le confirme – il confirme ce monde dont on dit qu'il vient des 10 Sephiroth, des nombres et des 22 lettres de l'alphabet qui ont été « dessinés, taillés, combinés, pesés, interchangés »selon un plan précis.

Pour les Jeux Olympiques de Turin en 2006, dans la région de Sestrière, il a collaboré avec l'architecte Norman Foster pour l'exposition The Snow Show en réalisant une œuvre de 27 mètres de diamètre intitulée Where are you ? Des inscriptions topographiques ont été creusées dans la glace et étaient constamment éclairées la nuit. Glace, neige et calligraphie sont les composants de cette poésie visuelle en suggérant la temporalité éphémère du texte.

Une autre de ses œuvres, Blake in Gateshead, est un faisceau laser qui, lors d'occasions spéciales brille haut dans le ciel nocturne de Gateshead au-dessus du Baltic Centre for Contemporary Art (en). À l'été 2007, il a participé à l'exposition d'art urbain de Chicago, Cool Globes: Hot Ideas for a Cooler Planet (en).

Cette même année, en 2007, il commence un projet dans lequel il travaille en étroite collaboration avec un groupe d'ex-mineurs à la création d'une nouvelle œuvre sur le site historique d'une ancienne mine de charbon près de Saint Helens (Merseyside), dans le cadre du projet Big Art, initié par Channel 4. Dévoilé au printemps 2009, Le Rêve (en) se compose d'une structure allongée d'un poids de 500 tonnes, sculptée sous la forme de la tête et du cou d'une jeune femme méditant les yeux fermés. La structure est recouverte de dolomite d'Espagne blanche, contrastant avec le charbon habituellement extrait.

Le 16 juin 2008, la sculpture Breathing (en) de Jaume Plensa est dédiée par le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Ban Ki-moon, à la mémoire des journalistes tués en mission. La sculpture d'acier et de verre se trouve au sommet de la nouvelle aile de la Broadcasting House (en) à Londres. À 22 heures chaque soir, un faisceau de lumière est projeté à partir de la sculpture s'étendant sur 1 kilomètre dans le ciel pendant 30 minutes pour coïncider avec le programme BBC News at Ten (en)2.

Toujours en 2008, L'âme de l'Èbre est créée pour l'Exposition internationale de Saragosse, dont le thème était « Eau et développement durable ». La sculpture mesure onze mètres de haut. Les lettres sculptées représentent les cellules du corps humain composé de plus de soixante pour cent d'eau. Ses lettres blanches et la structure creuse invitent à l'introspection et à la réflexion sur la relation entre les êtres humains et l'eau. L'œuvre est désormais la propriété de la ville d'Antibes. Son installation a été inaugurée le 15 mai 2010 par Frédéric Mitterrand.

En 2010, Jaume Plensa poursuit sa création d’œuvres monumentales avec Awilda, exposée à l'université de Salzburg, Nomade et World Voices sculpture hydraulique et musicale de 196 cymbales, exposée dans le hall du Burj Khalifa à Dubaï. En 2011, Jaume Plensa inaugure Echo en place au Madison Square Park à New York.
En France
Inscription sur l'escalier monumental d'Auch

En 1992, il réalise, en mémoire des victimes des inondations de 1977 en Gascogne, une œuvre en deux parties :

L'Observatoire du temps, gigantesque plaque de fonte déposée sur le deuxième palier de l'escalier monumental de la ville d'Auch sur laquelle est gravé le récit biblique du Déluge. Surgissant du centre du texte, un puissant rayon lumineux scrute le ciel, comme pour en prévenir les caprices.
L'Abri impossible, installé en regard sur l'autre rive. Ce sont quatre colonnes de fonte dressées comme les piles d'un pont serrées au point d'emprisonner les hommes dans le flot gonflé de la rivière.

En 2007, Jaume Plensa inaugure sur la place emblématique de Nice, la place Masséna, le long du parcours du nouveau tramway un groupe de sculptures intitulé Conversation à Nice. Il s'agit de sept personnages translucides assis ou accroupis à la manière des scribes de l'antiquité (et assimilés souvent à tort à des bouddhas) disposés sur des perches métalliques d'une dizaine de mètres de hauteur, et réalisés en résine blanche opaque qui s'illuminent la nuit et prennent alternativement, progressivement et de façon aléatoire les couleurs les unes des autres. En effet, les statues symbolisent les sept communautés des sept continents et les variations de la lumière cinétique leurs échanges réciproques, porteurs de richesse et de beauté. Elles diffusent une lumière qui change lentement d'une couleur à une autre. Ces sculptures permettent une « conversation » avec les passants. Véritables sentinelles, elles sont aussi des points de repères pour les voyageurs situés dans le tramway. « Comme les phares sur la côte, les figures semblent veiller sur nous, nous protéger d'en haut. Sans perturber le vide de la place, elles nous invitent à lever les yeux et redécouvrir aussi le ciel de la ville » précise Jaume Plensa.

En 2007, Antibes avait accueilli Jaume Plensa dans le cadre d'une exposition temporaire organisée par le musée Picasso. La ville a acquis en 2010 la sculpture monumentale Le Nomade en acier inoxydable peint en blanc, de 8 mètres de hauteur installée sur la terrasse du bastion Saint Jaume telle une figure de proue. Le visiteur peut entrer facilement dans cette sculpture creuse d'un géant formé de lettres blanches en acier soudées les unes aux autres. Elle représente un humain assis, une jambe repliée et le visage tourné vers la mer.Son visage est ouvert avec deux hypothèses possibles : soit les lettres n'ont pas pu se développer ou sont en cours de développement soit elles ont subi une désintégration. Jaume Plensa ne délivre aucune réponse définitive. C'est une invitation à un voyage à l'intérieur de la sculpture faite de vide et de silence voire dans l'espace. La pièce se trouve sur une roche non taillée délimitant un fragment de terre voire un monde. Dans la mythologie et dans l'Antiquité, il était courant de vouer un culte aux roches dont on estimait qu'elles étaient capables de prédire l'avenir. Chez les Sémites et les grecs, il est souvent fait référence au fait que l'homme est né de la pierre. Dans Les métamorphoses, Ovide raconte que les titans Deucalion et Pyrrha ont fabriqué une nouvelle race humaine après le fort déluge provoqué par Jupiter pour punir les hommes : les yeux bandés, ils ont lancé des pierres non taillées loin derrière eux et elles se sont transformées sans qu'ils s'en rendent compte en hommes et en femmes.

Du 27 juin au 6 octobre 2013, il expose 11 pièces monumentales dans la ville de Bordeaux3 Ces sculptures en fonte, en bois ou en maillage d'acier situées dans les espaces publics de Bordeaux bénéficient d'un système d'éclairage situé à l'intérieur qui les rend visibles en permanence. Quatre sculptures ont été spécialement créées pour Bordeaux : Paula, Sanna et RuiRui qui sont trois figures féminines d'une hauteur de 7 mètres et la Sphère qui est une figure enveloppée dans une mappemonde constituée d'éléments de langage universels. L'enthousiasme du public bordelais a incité Jean-Claude Meymerit, responsable de la mise en scène au Théâtre Poquelin de Bordeaux à lancer une souscription pour l'acquisition d'une de ses sculptures intitulée Sanna située Place de la comédie. Cette idée a été reprise par le Maire de Bordeaux, Alain Juppé. Cette sculpture a d'ailleurs été conservée 6 mois supplémentaire au-delà de la date d'échéance de l'exposition. Le lancement de la souscription publique a débuté le 22 octobre 2013 et se termine le 1er juin 2014. La ville est censée régler la différence entre le montant de la souscription récoltée et le prix de l'œuvre qui est évalué entre 500 000 euros et 800 000 euros. Venise et Antibes ont antérieurement donné l'exemple en achetant une de ses œuvres après une exposition temporaire.
Un artiste polyvalent

Il a entrepris de nombreuses collaborations avec l'Opéra Garnier. En 2007, Il confectionne les costumes et crée les décors pour Le Château de Barbebleue de Béla Bartok et le Journal d'un disparu de Leoš Janáček. En 2003, il réalise les décors et les costumes de La flûte enchantée de Mozart pour l'Opéra-Bastille et le Théâtre Real de Madrid. Il fait aussi les décors pour Les murs de la solitude de Tahar Ben Jelloun pour le théâtre Metastasio-Fabbricone en Italie. En 1999, il crée les décors et costumes pour La damnation de Faust d'Hector Berlioz à Salzbourg en Autriche et pour le Bochum en Allemagne. En 1997, il fabrique les décors et les costumes pour Le martyre de Saint Sébastien de Claude Debussy pour le Théâtre de l'Opéra de Rome. En 1996, il intervient pour les décors et costumes de L'Atlantide de Manuel de Falla mis en scène au Festival de Grenade.

Pour l'exposition « L 'âme des mots » à Antibes en 2010, 91 dessins réalisés entre 1998 et 2009 sont présentés. Il emploie pour le dessin des techniques mixtes, n'hésitant pas à manier simultanément le crayon, la photo, les peintures aérosols, le cirage et à créer des effets de relief. Certains dessins ont des dimensions hors du commun jusqu'à deux mètres de hauteur et 6 mètres de large. Quand il trace sur le papier, l'artiste se révèle plus un écrivain qu'un dessinateur car il écrit plus qu'il ne dessine. C'est sur ce rapport entre ce qui est écrit et ce qui est représenté que souhaite faire réfléchir l'artiste. Par exemple, il prend une photographie en noir et blanc souvent un visage, il l'étire quelquefois et le couvre en partie de coulures sombres sur lesquelles il inscrit des lettres en capitales. La série Face de 2008 est réalisée à partir visages de tous les coins du monde en les reliant aux articles essentiels de la Déclaration des Droits de l'Homme. Un seul mot peut être inscrit sur une bouche ou sur un front. Une citation de Shakespeare est marquée sur un agrandissement d'une photo érotique trouvée dans la rue au Japon.
Thématique et technique de l'artiste

Artiste nomade, il envisage l'œuvre d'art comme « un lien au sein d'une communauté, d'un groupe de personnes ». Selon lui, « une œuvre d'art n'a rien de statique ». Il a exposé à Düsseldorf, Jérusalem (Bridge f light 1998), Chicago, Houston, ou Saragosse, Londres.

Aujourd'hui, ses thèmes de prédilection sont la représentation de la diversité de la figure humaine et les langages qui lient les hommes entre eux. Au fond, ce qui intéresse Plensa c'est le rapport entre le mot et le corps humain. La loi ne précise-t-elle pas qu'un rouleau de Thora abîmé par le feu doit être incinéré dans le cimetière communal avec toutes les cérémonies habituelles. L'une des idées fixes de Plensa est d'envisager la langue non seulement comme le moyen de communiquer un sens mais aussi comme l'enveloppe de la matière, de l'énergie et de l'être.

La langue n'a plus pour fonction de délivrer un message intellectuel mais elle est simplement utilisée comme un amoncellement de lettres. Ces lettres non liées sont libres de forme, de sens et ne fixent rien encore. Jaume Plensa affirme qu' « un texte est un territoire ». Ce point zéro au niveau de la linguistique permet d'entrevoir une multitude de possibilités. Ce matériau de lettres peut être assimilé à un organisme cellulaire en pleine croissance. Véritable être vivant, il gagne du terrain dans l'espace et y projette son ombre. C'est comme si cette énergie linguistique avait créé un homme. Un des thèmes de prédilection de Jaume Plensa est d'ailleurs l'existence de l'âme.

Sa matière première n'est pas celle d'un sculpteur traditionnel. À la pierre ou au bronze, il préfère employer le verre, la résine, l'albâtre, la lumière, le son, l'eau, l'image numérique et le langage.

Pour Jaume Plensa, « la sculpture ignore la fiction. Elle n'est pas affaire de matériaux mais d'émotion. Elle n'est pas affaire de volume ou d'espace, mais de temps. »
Principales expositions personnelles

2017
Nocturne, Galerie Lelong, Paris
YSP40, Yorkshire Sculpture Park, West Bretton, Angleterre
Glasstress, Palazzo Franchetti San Marco, Venise, Italie
Silence, Galerie Lelong, New York
Musée d'art moderne et contemporain de Saint Etienne
2016
La Forêt blanche, Galerie Lelong, Paris
The inner Sight Max Ernst Museum
2015
Mons (Le Rœulx), Belgique. Mariana et Nuria
Musée d'art moderne, Céret, Pyrénées-Orientales, France, du 27 juin au 15 novembre
2014 :
Una trayectoria. Premio Nacional de Arte Grafico 2013, Académie royale des beaux-arts de San Fernando, Madrid, Espagne
Private Dreams, Richard Gray Gallery [archive], Chicago, 2014
The secret heart/Das Geheimherz, Schaezlerpalais [archive], Augsburg, 2014
1004 portraits, Millenium Park [archive], Chicago, 2011
2013 :
Talking Continents, Galerie Lelong New York, États-Unis
Jaume Plensa, Bordeaux, France
Jaume Plensa. Editions 2012-2013, Galerie Lelong, Paris, France
2012 :
Galerie Lelong, Paris, France
Yorkshire Sculpture Park, Wakefield, Royaume-Uni
In The Midst Of Dreams, EMMA, Helsinki, Finlande
Eight Poets In Bamberg, Bamberg, Allemagne
Umedalen Skulptur, Umea, Suède
Jaume Pensa, Le Jardin des mots4., Musée du dessin et de l'estampe originale de Gravelines, France
Silhouettes, Galerie Lelong, Paris, France
2011 :
Madison Square Park, New York, États-Unis
Galerie Lelong, New-York, États-Unis
AnoNYmous, Galerie Lelong, New York, États-Unis
2010 :
Les alphabets de l'âme, Galerie Lelong, Paris, France
The Heart of Trees, Nasher Museum of Art Duke University, Durham, États-Unis
Cantique des cantiques, Galerie Alice Pauli, Lausane, Suisse
Around Shadows, Galerie Scheffel, Bad Homburg, Allemagne
L'Ame des Mots, Musée Picasso, Antibes, France
Obra sobre papel, Galeria Estiarte, Madrid, Espagne
Genus and Species, Nasher Sculpture Center, Dallas, États-Unis
2009 :
In the Midst of Dreams, Galerie Lelong, New York, États-Unis
Jerusalem, Espacio Cultural El Tanque, Tenerife, Espagne
Triptych, Mario Mauroner Contemporary Art, Vienne, Autriche
Jaume Plensa, Galeria Toni Tàpies, Bareclona, Espagne
Slumberland, Galerie Lelong, Paris, France
Silent Music, Diehl + Gallery One, Moscou, Russie
2008 :
Jaume Plensa, Mimmo Scognamiglio Artecontemporanea, Milan, Italie
Jaume Plensa, Centro de Arte Caja de Burgos, Burgos, Espagne
Jaume Plensa, Frederik Meijer Gardens and Sculpture Park, Grand Rapids, Michigan, États-Unis
Jaume Plensa, Evangeliche Stadtkirche, Darmstadt, Allemagne
Save our Souls, Albion Gallery, Londres, Royaume-Uni
2007 :
Jaume Plensa, MAMAC, Nice, France
Jaume Plensa, IVAM—Institut Valencià d’Art Modern, Valence, Espagne
Nomade, Bastion Saint-Jaume–Quai Rambaud, organisé par le Musée Picasso, Antibes, France
Ocean Drive, Art Basel–Miami Beach, organisé par Richard Gray Gallery, Chicago et Galerie Lelong, New York, États-Unis
Silent Voices, Museum at Tamada Projects, Tokyo, Japon
Jaume Plensa Shakespeare, Fundación Círculo de Lectores, Barcelone, Espagne
Sinónimos, Círculo de Bellas Artes, Madrid, Espagne
2006 :
Une âme, deux corps... trois ombres, Galerie Lelong, Paris, France
I in his eyes as one that found peace, Richard Gray Gallery, Chicago–New York, États-Unis
Jerusalem, Museu d’Art Modern i Contemporani Es Baluard, L’Aljub, Palma de Mallorca, Espagne
Canetti’s Dream, Mario Mauroner Contemporary Art, Vienne, Autriche
Songs and Shadows, Galerie Lelong, New York, États-Unis
Jaume Plensa, Livres, estampes et multiples sur papier 1978–2006 [archive], Centre de la Gravure La Louvière, La Louvière [archive], France / Fundació Pilar i Joan Miró, Palma de Mallorca, Espagne
2005 :
Jaume Plensa, CAC Málaga, Centro de Arte Contemporaneo, Málaga, Espagne
Song of Songs, Albion Gallery, Londres, Royaume-Uni
Glückauf?, Lehmbruck Museum, Duisburg, Allemagne
Jaume Plensa, ópera, teatro y amigos, Museo Colecciones ICO, Madrid, Espagne
2004 :
Anònim, Galeria Toni Tàpies, Barcelone, Espagne
Jaume Plensa, Galleria Gentili–Villa il Tasso, Montecatini, Italie
Jaume Plensa, Livres, estampes et multiples sur papier 1978–2003, Musée des Beaux Arts, Caen, France / Fundación César Manrique, Lanzarote, Espagne
Il suono del sangue parla la stessa lingua, VOLUME!, Rome, Italie
Fiumi e cenere, Palazzo delle Papesse, Siena, Italie
Silent Noise, The Arts Club of Chicago, Chicago, États-Unis / Contemporary Arts Center, New Orleans, États-Unis / University Gallery—Fine Arts Center UMASS, Amherst, États-Unis
2003 :
Crystal Rain, Galerie Lelong, Paris, France
Jaume Plensa, Galerie Academia, Salzburg, Autriche
Who? Why?, Galerie Lelong, New York, États-Unis
Hot? Sex?, Universidad de Sevilla, Seville, Espagne
2002 :
Wispern, Església de Sant Domingo, Pollença, Mallorca, Espagne
Rumor, Centro Cultural de España, Mexico, Mexique
B.OPEN, Jaume Plensa, The Baltic Centre for Contemporary Art, Gateshead, Royaume-Uni
Jaume Plensa, Fondation Européenne pour la Sculpture, Parc Tournay–Solvay, Bruxelles, Belgique
Primary Thoughts, Galería Helga de Alvear, Madrid, Espagne
2001 :
Europa, Galeria Toni Tàpies, Barcelone, Espagne
Close Up, Mestna Galerija, Ljubljana, Slovénie
Logbook, Galerie Diehl–Vorderwuelbecke, Berlin, Allemagne
2000 :
Twin Shadows, Galerie Lelong –Richard Gray Gallery, New York, États-Unis
Jaume Plensa, Proverbs of hell, Mario Mauroner Contemporary Art, Salzburg, Autriche
Jaume Plensa 360º, Museo Municipal de Málaga, Málaga, Espagne
Chaos–Saliva, Palacio de Velázquez–Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, Espagne
1999 :
Komm mit, komm mit!, Rupertinum Museum, Salzburg, Autriche
Etwas von mir, Kunsthalle zu Kiel, Kiel, Allemagne
Tamada Projects Corporation, Tokyo, Japon
Bruit, Galerie Daniel Templon, Paris, France
Whisper, Richard Gray Gallery, Chicago, États-Unis
Galería Toni Tàpies – Edicions T, Barcelone, Espagne
Wanderers Nachtlied, Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig, Palais Liechtenstein, Vienne, Autriche
Love Sounds, Kestner Gesellschaft, Hanovre, Allemagne
1998 :
Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea – Palazzo Forti, Verone, Italie
Dallas?...Caracas?, Fundación Museo Jacobo Borges, Caracas, Venezuela / The MAC–The Mckinney, États-Unis
Avenue Contemporary Art, Dallas, États-Unis
Golden Sigh, Galerie Alice Pauli, Lausanne, Suisse
Galerie Pièce Unique, Paris, France
Water, Fonds Régional d’Art Contemporain de Picardie, Amiens, France
1997 :
Galerie Nationale du Jeu de Paume, Paris, France
Wie ein Hauch, Galerie Volker Diehl, Berlin, Allemagne
Städtische Kunsthalle Mannheim, Mannheim, Allemagne
Malmö Konsthall, Malmö, Suède
Rumore, Fattoria di Celle, Santomato di Pistoia, Italie
1996 :
Fundació Joan Miró, Barcelone, Espagne
Blake in Gateshead, Baltic Flour Mills, Gateshead, Royaume-Uni
Close Up, Office in Tel Aviv, Tel Aviv, Israël
Islands, Richard Gray Gallery, Chicago, États-Unis
Centre de Cultura Sa Nostra, Palma de Mallorca, Espagne
1995 :
Wonderland, Galerie Daniel Templon, Paris, France
One thought fills immensity, Städtische Galerie, Göppingen, Allemagne
1994 :
Jaume Plensa, Un Sculpteur, une Ville, Valence, Espagne
Calligrafies, Edicions T Galeria d’Art, Barcelona
Galleria Civica di Modena, Modena, Italie
The Personal Miraculous Fountain, The Henry Moore Studio at Dean Clough, Halifax, États-Unis
1993 :
Galerie Volker Diehl, Berlin, Allemagne
Mémoires Jumelles, Galerie Alice Pauli, Lausanne, Suisse / Galerie de France, Paris, France
1992 :
The Royal Scottish Academy, Edinbourg, Royaume-Uni
Galería Carles Taché, Barcelone, Espagne
Galleria Gentili, Florence, Italie
1991 :
P.S. Gallery, Tokyo, Japon
Monocroms, Galería B.A.T., Madrid, Espagne
Galerie Eric Franck, Genève, Suisse
1990 :
Dibuixos, Galeria Carles Taché, Barcelone, Espagne
Église de Courmerlois–Silo Art Contemporain, Reims–Val-de-Vesle, France
Galerie de France, Paris, France
1989 :
The Sharpe Gallery, New York, États-Unis
Galerie Philippe Guimiot, Bruxelles, Belgique
Galería Carles Taché, Barcelone, Espagne
1988 :
The Sharpe Gallery, New York, États-Unis
Galerie Folker Skulima, Berlin, Allemagne
Musée d’Art Contemporain, Lyon, France
Galería Rita García, Valence, Espagne
1987 :
Galerie Philippe Guimiot, Bruxelles, Belgique
Halle Sud, Genève, Suisse
1986 : Galería Maeght, Barcelone, Espagne
1985 :
Galería Juana de Aizpuru, Madrid, Espagne
Galerie Lola Gassin, Nice, France
1984 :
Galerie Axe Actuel, Toulouse, France
Galerie Folker Skulima, Berlin, Allemagne
1983 : Galería Ignacio de Lassaletta, Barcelone, Espagne
1982 : Llibre de vidre, Galería Eude, Barcelone, Espagne
1981 : Tres noms nous, Galería 13, Barcelonen, Espagne
1980 : Fundació Joan Miró, Barcelone, Espagne

Récompenses

1993 : Chevalier des Arts et Lettres (Ministère français de la Culture).
1996 : Prix de la Fondation Calder
1997 : Prix national des Arts (Gouvernement de Catalogne).
2005 : Nommé Doctor Honoris Causapar l'Art Institute de Chicago
2012 : Prix Creu de Sant Jordi 5
2012 : Prix national d'arts plastiques (Espagne)6
2013 : Premio Velázquez de Artes Plásticas7

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jaume Plensa » (voir la liste des auteurs).

↑ (en) BBC - Press Office - Breathing press pack: Jaume Plensa [archive]
↑ Breathing - a new sculpture for Broadcasting House [archive]
↑ Journal Sud Ouest, 26/06/2013 : L’art repeuple toute la ville [archive] , par Catherine Darfay.
↑ Annonce sur MUSENOR, site de l'Association des Conservateurs des Musées du Nord-Pas de Calais [archive]
↑ (ca) El Govern distingeix 25 personalitats i 15 entitats amb la Creu de Sant Jordi (lire en ligne [archive])
↑ (es) Europa Press, « Jaume Plensa, Premio Nacional de Artes Plásticas » [archive], sur elmundo.es, 2012 (consulté le 22 juillet 2014)
↑ (es) elmundo.es, « Jaume Plensa, Premio Velázquez de Artes Plásticas 2013 » [archive], sur elmundo.es, 2013 (consulté le 25 juillet 2014)

Voir aussi
Bibliographie

Lorand Hegyi, Rafael Argullol, Catherine Millet, Jaume Plensa, cat. exp. Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, 2017 (ISBN 978-2-95501-862-0)
Jean Frémon, Le portrait véritable, L'échoppe, 2017 (ISBN 978-2-85194-987-5)
Jaume Plensa, Le Cœur secret, Galerie Lelong, 2016 (ISBN 978-2-86882-122-5)
In the Midst of Dreams, 2013 (ISBN 9789525509342)
Jean Frémon, Lilliput, 2013 (ISBN 9782868821065)
Alberto Manguel, Jaume Plensa, Silhouettes, 2012 (ISBN 9782868821010)
Eight Poets in Bamberg, 2012 (ISBN 9783000395314)
Plensa, livres estampes et multiples sur papier, 2012 (ISBN 9782868821027)
Yorkshire sculpture park, 2011 (ISBN 978-1-871480-86-3)
Jean-Louis Andral, L'âme des mots, 2010 (ISBN 978-2-916373-25-6)
Jean Louis Andral, Nomade, 2008 (ISBN 9782905315007)
Keith Patrick, The Crown Fountain, 2008 (ISBN 3775720804)
Jaume Plensa, 2007 (ISBN 978-84-482-4794-2)
Jaume Plensa, 2006 (ISBN 978-2-86882-076-1)
Jean Frémon, Doris von Drathen, Kosme de Baranano, Une âme, deux corps, trois ombres, 2006 (ISBN 2-86882-076-X)
Opera, Teatro y Amigos, 2005 (ISBN 8493230669)
Carsten Ahrens, Jaume Plensa, 2003 (ISBN 8434309416)

Liens externes

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Union List of Artist Names • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque nationale de Catalogne • Id RKDartists • WorldCat
Jaume Plensa [archive] sur le site de la Galerie Lelong de Paris
Jaume Plensa and the Big Art Project [archive]
Jaume Plensa artist and art...the-artists.org [archive]
University Gallery -Jaume Plensa: Silent Noise [archive]
« Il faut produire du silence » [archive]


[masquer]
v · m
Lauréats du prix Velázquez
Ramón Gaya (2002) · Antoni Tàpies (2003) · Pablo Palazuelo (2004) · Juan Soriano (2005) · Antonio López García (2006) · Luis Gordillo (2007) · Cildo Meireles (2008) · Antoni Muntadas (2009) · Doris Salcedo (2010) · Artur Barrio (2011) · Jaume Plensa (2013) · Esther Ferrer (2014) · Isidoro Valcárcel Medina (2015) · Marta Minujín (2016)

AVEC

Isidoro Valcárcel Medina est un artiste conceptuel espagnol né à Murcie en 1937.

Biographie

Dans les années 1970, Valcárcel Medina évolue dans la mouvance constructiviste et expose avec des artistes comme Elena Asins et Eusebio Sempere1.

Valcárcel Medina a travaillé sur de nombreux supports : métal, photographie, écriture, sons, poésie… Il réalise aussi des œuvres d'« art légal », en particulier une œuvre à partir des débats au Congrès des députés sur une loi de 1992 et une autre à partir du procès qu'il a intenté à la ville de Valladolid et à une compagnie d'assurance1.

Valcárcel Medina s'oppose aux institutions culturelles, jugeant qu'elles isolent l'art du citoyen alors que l'art doit faire partie de la vie quotidienne. Aucune de ses œuvres n'a jamais été achetée par un musée. Valcárcel Medina souhaite aussi lutter, par son travail, contre la mise de la valeur d'une œuvre dans l'œuvre finie et son auteur, au lieu de privilégier le processus et les circonstances de sa création. Il considère que l'œuvre, une fois le processus de création achevé perd toute sa valeur artistique (seule restant sa valeur matérielle)1,2.

En 2007, Valcárcel Medina reçoit le Prix national d'arts plastiques, décerné par le ministère de la Culture espagnol.

En 2014, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts, décernée par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports3.

En 2015, il reçoit le prix Velázquez.
Œuvres

Valcárcel Medina a toujours refusé de donner des noms à ses œuvres1. Quelques œuvres sont citées ici, leur nom est un nom d'usage :

E pur si muove (1998)
La chuleta (1991)
No necesita título (1990)
Hombre anuncio (1976)
Motores (1973)

Notes et références

↑ a, b, c et d (en) Esteban Pujals Gesalí, Isidoro Valcárcel Medina's Constellations, vol. 26, Afterall, printemps 2011, pp. 60-68
↑ (en) « BMW Tate Live: Isidoro Valcárcel Medina — 18 Pictures and 18 Stories » [archive], Tate Modern
↑ (es) « Real Decreto 74/2015, de 6 de febrero, por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoría de oro, a las personas y entidades que se relacionan » [archive], sur Boletin de Estado, Madrid, 2015 (consulté le 2 janvier 2015).

Annexes
Bibliographie

(es) David Pérez, Sin marco : arte y actitud en Juan Hidalgo, Isidoro Valcárcel Medina y Esther Ferrer, Valence (Espagne), Université polytechnique de Valence, 2008, 221 p. (ISBN 9788483632642)

Liens externes

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque nationale de Catalogne • WorldCat

MON OEUVRE ORGANIQUE URINAIRE DANS LA NATURE,

Le plaste est un organite présent dans les cellules des eucaryotes chlorophylliens (algues et plantes). Un plaste possède une enveloppe composée d'une ou plusieurs membranes. Suivant la cellule, les plastes peuvent se spécialiser pour accomplir certaines fonctions, ainsi les chloroplastes sont le siège de la photosynthèse, les amyloplastes sont spécialisés dans le stockage d'amidon, ou encore les chromoplastes qui donnent leurs couleurs aux fruits.

Le plastidome désigne l'ensemble des plastes de ces cellules.

Matériel génétique

L'ADN plastidial diffère légèrement de l'ADN du noyau cellulaire et de l'ADN mitochondrial. En particulier par une présence plus forte pour le couple Guanosine-Cytosine.

La teneur en ADN est plus élevée dans les plastes que dans les mitochondries.

L'ADN plastidial circulaire mesure entre 0,04mm et 0,3 mm de long.

L'ensemble du matériel génétique d'un plaste est appelé plastome par analogie au génome.
Types de plastes
Interconversions plastidiales.

On distingue de nombreux types de plastes, dont 6 sont interconvertibles entre eux :

les proplastes, ou plastes non différenciés.
les chloroplastes, où a lieu la photosynthèse ; ils contiennent de la chlorophylle.
les chromoplastes. Ils contiennent des pigments autres que la chlorophylle : les caroténoïdes (dont les xanthophylles ou le lycopène).
les leucoplastes, sans pigment.
les amyloplastes servent au stockage des grains d'amidon.
les étioplastes, dans les tissus peu exposés à la lumière.

Un plaste peut changer de type. C'est le processus d'interconversion plastidiale. Par exemple, un leucoplaste de pommes de terre peut se transformer en chloroplaste à la lumière ; un chloroplaste de citron devient chromoplaste au cours de la maturation du fruit.

Il existe aussi les oléoplastes, les protéoplastes,...

En outre, on trouve un plaste vestigial chez certaines Apicomplexa (tel que le protozoaire Plasmodium falciparum, agent de la malaria), l'apicoplaste, entouré de deux double membranes, il n'est pas capable de photosynthèse.
Comparaison

Proplaste et plaste
Chloroplaste et étioplaste
Chromoplaste
Leucoplaste
Amyloplaste
Statolithe
Oléoplaste
Protéinoplaste

Voir aussi
Articles connexes

Cellule
Biologie
endosymbiose
Théorie endosymbiotique

Liens externes

[PDF] [archive] cours de DEUG en ligne.

(fr)

Bibliographie

Henri Camefort, Morphologie des végétaux vasculaires : cytologie.anatomie.adaptations, Doin, 1996, 2e éd. (7e tirage), 432 p., p.32-49 (ISBN 2-7040-0395-5)

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Références
[afficher]
v · m
Compartiments, organites et structures des cellules d'eucaryotes et de procaryotes
[afficher]
v · m
Botanique

OBSERVATION ET SEXUALITÉ
DE DARK OBSCUR
SOUS L’ÉGIDE
DE Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7955
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   Ven 20 Oct à 3:46

Esther Ferrer est une artiste espagnole d'origine basque née en 1937 à Saint-Sébastien. C'est une plasticienne et performeuse, elle privilégie la pratique de l'action. À partir des années 1970, elle se consacre également aux arts plastiques. Elle vit et travaille à Paris depuis 19731. Elle a reçu le Prix national des Arts Plastiques d'Espagne en 2008. C'est une figure majeure des cinquante dernières années 2.

Biographie

Esther Ferrer est née pendant la guerre civile espagnole, au Pays basque. Elle vit dans un milieu républicain. Vivant à Saint-Sébastien, elle passe souvent la frontière pour aller au cinéma, acheter des livres et des revues qu'elle lit dans les cafés. En raison de la dictature de Franco, elle ne peut pas les rapporter chez elle. Elle lit les journaux français pour savoir ce qui se passe en Espagne. Elle fait des études en sciences sociales. Elle travaille comme assistante sociale.

En 1962, elle rejoint sa sœur à Paris pour être fille au pair. Elle retourne à Saint-Sébastien où elle crée avec le peintre José Antonio Sistiaga (en) un atelier pour les enfants, basé sur la méthode Freinet. Elle part à Madrid pour faire des études de philosophie, lettres et journalisme où elle commence à pratiquer la performance.

C'est après une tournée aux États-Unis en 1973, qu'Esther Ferrer s'installe à Paris. A la mort de Franco, elle vit en écrivant pour El pais3. Elle est la compagne du compositeur minimaliste franco-américain Tom Johnson.
Caractéristiques de l’œuvre d'Esther Ferrer

Esther Ferrer privilégie « très tôt des interventions scéniques dans divers espaces ou dans la rue, et en constituant un répertoire photo-chronologique basé sur l’autoportrait et ses multiples déclinaisons4. »

« Le travail d'Esther Ferrer peut être considéré comme un minimalisme très particulier qui intègre la rigueur, l'humeur, le détournement et l'absurde5. » Ces performances intègrent souvent une part d'absurde et un refus à l'ordre établi6.

Esther Ferrer pratique aussi bien l'installation que la performance. Celle-ci nécessite la présence du corps en mouvement. A l'aide de textes et de dessins qu'elle nomme partitions, Esther Ferrer définit ses performances et installations7. Elle ne donne pas d'explications sur ses œuvres, chacun est libre d'y voir ce qu'il veut8. Elle précise toutefois l'idée qui est à l'origine de l’œuvre9. Quand la performance est politique, elle explique toujours l’œuvre de façon à ce que sa protestation soit sans ambiguïté et comprise9. Les actions d'Esther Ferrer s'adressent à l'intellect9. Elle refuse de recourir à l'émotionnel9.

Esther Ferrer développe son travail de plasticienne : objets, photos travaillées, tableaux basés sur la série des nombres premiers et installations. Son corps reste l'outil principal et le point de départ de son art de résistance à la mise en spectacle et de construction du sujet dans la recherche de son entière liberté10.

Esther Ferrer se revendique « féministe 24 heures sur 24 »11. Dans les années 70, le corps se fait politique. Gina Pane se mutile. Esther Ferrer choisit l'absurde : elle photographie son sexe recouvert de fil de cuivre de toutes les couleurs11.
Parcours artistique
Groupe Zaj

Dès 1967, elle fait partie du groupe Zaj (en). Ce groupe est fondé en 1964, à Madrid, par le compositeur canarien Juan Hidalgo et le compositeur canadien Walter Marchetti qui s'inspiraient de John Cage et de la musique concrète12. Le groupe d'art, de performance et de musique contemporaine Zaj s'est illustré par ses actions radicales et conceptuelles. Celles-ci ont été présentées en Espagne dans des salles de concerts destinées à la musique classique pour échapper à la censure du régime franquiste1.

De cette époque Esther Ferrer conserve une posture libertaire1 , un attachement à toute forme de liberté et une allergie à toute forme d'oppression2.

La pièce Intimo y Personal réalisée la première fois en 1967, est une des plus anciennes performances. Esther Ferrer emploie son propre corps nu ou habillé et un mètre de couturière. L'action consiste à mesurer son corps ou celui de l'autre. Elle fait ensuite de cette performance plusieurs versions13.

En 1968, le groupe Zaj est invité en Allemagne où Esther Ferrer rencontre Joseph Beuys et Wolf Vostell.

En 1972, elle rencontre John Cage aux Rencontres de Pampelune. En 1973, John Cage invite le groupe Zaj pour une tournée de New York à San Francisco.

En 1978, Tito Gotti, directeur de l'opéra de Bologne organise un événement avec John Cage Il treno. Pendant trois jours, un train part de la gare de Bologne. Ce train est préparé comme un piano. De nombreux artistes de différentes disciplines sont invités à imaginer une musique, une performance, une animation. Esther Ferrer, Wlalter Marchetti et Juan Hidalgo font partie de cette performance collective13.

Le groupe Zaj est dissout en 1996.
Performances/actions

Dans Las Cosas, Esther Ferrer fait tenir des objets du quotidien en équilibre sur sa tête. Elle emploie presque toujours du pain et un couteau1.

Dans Parcourir un carré, Un espace à traverser, Performances à plusieurs vitesses, Performances à plusieurs hauteurs, il s'agit d'inventer des déplacements possibles dans un espace donné. Rythme, direction, vitesse, style de marches sont des paramètres14.

Le chemin se fait en marchant fait référence à un poème d'Antonio Machado. Il s'agit de tracer un parcours en marchant sur une bande adhésive que la personne déroule au fur et à mesure. Cette performance a été réalisée à Ramallah en Palestine en 2011, à Toulouse, à Rennes14.
Œuvres photographiques

Esther Ferrer utilise également son propre corps pour son travail photographique. Cela donne lieu à des autoportraits. Cependant, elle ne possède pas d'appareil photographique. Elle fait appel à un photographe. Elle travaille sur la photographie qu'elle découpe, recolle etc11.

Dans l'autoportrait Desatasquen sus ideas como su fregadero, réalisé en 2003, Esther Ferrer parodie une image publicitaire. George W. Bush est président des États-Unis. Elle propose une méthode « pour déboucher vos idées aussi simplement que votre évier ». Elle se photographie avec une ventouse débouche-évier sur la tête15.

Dans autoportrait dans le temps, elle utilise 7 autoportraits réalisés de 1981 à 2014, qu'elle découpe en deux et recompose. Elle propose une série faite de combinaisons. Ainsi le portrait 1994-1981 est composé de la partie droite du visage de 1994 accolée à la partie gauche du visage de 1981. Le portrait 1981-1994 propose l'inverse2.

Pour autoportrait aléatoire, elle découpe en lamelle un portrait de 19712.Citations

« Si je peux faire avec une seule chose, je le fais. Mais si je peux faire avec rien, avec seulement mon propre corps, c'est encore mieux. »
Prix et distinctions

En 1999, Esther Ferrer représente l'Espagne à la Biennale de Venise16.

En 2008, elle reçoit le Premio Nacional de Artes Plásticas (Prix National des Arts Plastiques)17.

En 2012, elle reçoit le prix Gure Artea (Pays Basque)18.

En 2014, elle reçoit le Prix MAV-Mujeres en las Artes Visuales19 et le Prix Velázquez des arts plastiques20.
Expositions monographiques

1974, Château de Nancelle, La Roche-Vineuse, FR
1984, Fundacio Miro, Barcelone, ES
1985, Le poème des nombres premiers, Galeria Buades, Madrid, ES
1985, Appolohuis, Eindhoven, NL
1991, Autoportrait, Galeria Aele, Madrid, ES
1992, Dans le cadre de l'art, Galerie Satellite, Paris, FR
1993, Objet contextualisé, Galerie Donguy, Paris, FR
1995, La série des séries, Galerie Donguy, Paris, FR
1996, Le poème des nombres premiers, Galerie Satellite, Paris, FR
1997, De la accion al objeto y viceversa, Koldo Mitxelena Kulturunea, Saint-Sébastien, ES
1998, De l'action à l'objet et vice versa, Centre d'art contemporain, Séville, ES
1999, Biennale de Venise, IT
2000, Sur la photo, Galerie Donguy, Paris,FR
2000, Indisposition, Galerie Schuppenhauer, Cologne, DE
2001, Museum Contemporary of Art, Roskilde, DK
2002, Parcourir un carré, Lublin, PL
2005, Al ritmo del tiemp, Koldo Mitxelena Kulturunea, Saint-Sébastien, ES
2007, TRANSacciones, Museo Universitario de Cienca y Arte, MUCA Roma, Mexico, MX
2009, La part des anges, Casals Solleric, Palma de Majorque, ES
2011, Esther Ferrer en cuatro movimientos, Centro Vasco de Arte Contemporaneo, Vitoria-Gasteiz, ES
Du 11 janvier 2013 au 14 avril 2013, Le chemin se fait en marchant, FRAC Bretagne, Rennes,FR
Du 15 février 2014 au 13 juillet 2014, elle présente au MAC/VAL Musée d’Art Contemporain de Val de Marne, Vitry-sur-Seine,FR l'exposition monographique Face B. Image / Autoportrait21 : « L’exposition nous entraîne dans un maelström vertigineux : Qui regarde qui ? Qui se regarde regardant regarder ?… Regarde-moi/regarde-toi avec d’autres yeux dans le cadre de l’art », selon Frank Lamy, commissaire de l'exposition22.

Notes et références

↑ a, b, c et d Mehdi Brit et Sandrine Meats, Interviewer la performance, Manuella éditions, 2014, 411 p. (ISBN 978-2-917217-61-0), p. 173-200
↑ a, b, c et d Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes, Vitry-sur-Seine, FRAC Bretagne et MAC/VAL, 2014, 368 p., p. 33-35
↑ Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes, Vitry-sur-Seine, FRAC Bretagne et MAC/VAL,, 2014, 368 p., p. 43-76
↑ Ramón Tió Bellido, « Esther Ferrer », Critique d’art. Actualité internationale de la littérature critique sur l’art contemporain,‎ 15 novembre 2014 (ISSN 1246-8258, DOI 10.4000/critiquedart.15353, lire en ligne [archive])
↑ Pierre Laborde Maisonnave, « LA PERFORMANCE : UN CONSTAT D'INTERÊT PUBLIC » [archive], sur sylvie-ferre.com (consulté le 31 mars 2016).
↑ Mehdi Brit et Sandrine Meats, Interviewer la performance, Manuella éditions, 2014, 411 p. (ISBN 978-2-917217-61-0), p. 173-200
↑ Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes, Vitry-sur-Seine, FRAC Bretagne et MAC/VAL, 2014, 368 p., p. 19-25
↑ Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes, Vitry-sur-Seine, FRAC Bretagne et MAC/VAL, 2014, 368 p., p. 33-35
↑ a, b, c et d Mehdi Brit et Sandrine Meats, Interviewer la performance, Manuella éditions, 2014, 411 p. (ISBN 978-2-917217-61-0), p. 173-200
↑ Les films [archive] sur estherferrer.fr.
↑ a, b et c Clémentine Mercier, « Esther Ferrer n'en fais qu'à sa tête », Libération,‎ 13 mai 2014 (lire en ligne [archive])
↑ « Walter Marchetti » [archive], sur www.centrepompidou.fr (consulté le 12 avril 2016)
↑ a et b Patricia Brignone, du dire au faire, Vitry, MAC/VAL, 2012, 119 p. (ISBN 978-2-916324-63-0), p. 52-60
↑ a et b Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes, Vitry-sur-Seine, FRAC Bretagne et MAC/VAL, 2014, 368 p., p. 19-25
↑ Clémentine Mercier, « Mon travail porte sur l'enfermement de la femme », Libération,‎ 13 mai 2014 (lire en ligne [archive])
↑ labiennale.org [archive].[réf. incomplète]
↑ (es) Compte-rendu des lauréats du prix national des arts plastiques 2008 [archive].
↑ (es) Compte-rendu des lauréats du prix Gure Artea 2012 [archive].
↑ Compte-rendu des prix MAV [archive].
↑ Fiche d'Esther Ferrer [archive] sur spainisculture.com.
↑ Esther Ferrer : Face B. Image [archive] sur macval.fr.
↑ Le Mot du commissaire de l'exposition Face B. Image [archive] sur macval.fr.

Annexes
Bibliographie

(es) Margarita Aizpuru dir., Esther Ferrer : De la accion al objeto y vice-versa, Saint-Sébastien, Koldo Mitxelena Kulturunea, 1997
Patricia Brignone, Marion Daniel, Cyril Jarton, Frank Lamy, Esther Ferrer, Rennes et Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne),Frac Bretagne et Musée d'art contemporain du Val-de-Marne , 2014, 368 p. ,catalogues d'exposition
(de) Marianne Bech, Esther Ferrer, Roskilde DK, Museet for Samtidskunst, 2001
(es) Marta Moreno Mantecon, Esther Ferrer, Madrid, Exit Publicaciones, 2011
(es) Rosa Olivares dir., Esther Ferrer : En cuatro movimientos, Vitoria-Gasteiz, Centro Museo Vasca de Arte Contemporaneo, 2011
(es) Luis A. Orozco, Esther Ferrer : transacciones, Mexico, Universidad Nacional Autonoma, 2009
(es) David Pérez, Sin marco : arte y actitud en Juan Hidalgo, Isidoro Valcárcel Medina y Esther Ferrer, Valence (Espagne), Université polytechnique de Valence, 2008, 221 p. (ISBN 9788483632642)
(es) Ana Salaberria Montfort (dir.), esther ferrer, Gipuzkoa, Koldo Mitxelena Kulturunea, 2005

Liens externes

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Union List of Artist Names • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Bibliothèque nationale d’Espagne • Id RKDartists • WorldCat
Interview d'Esther Ferrer [archive] lors du festival Expoésie 2008.
(en) Anarchy and Economy : réponse [archive] à John Cage d'Esther Ferrer.
Site officiel d'Esther Ferrer [archive]
Esther Ferrer sur Paris-art [archive]
Esther Ferrer, Galerie Lara Vinci [archive]
Œuvres d'Esther Ferrer au Centre national des art plastiques [archive]
Esther Ferrer au Musée d'Art Contemporain de Barcelone [archive]

AINSI, MON INVASION DES PROFANATEURS DANS LE FANTASTIQUE DE GOYA, LE PHÉNOMÈNE DE DALI ET LE MOUVEMENT DE PICASSO...

En biologie, une spore1 (grec ancien σπορά [spora], « ensemencement, semence »)1 est une cellule ou un organe (pluricellulaire) de multiplication végétative ou de reproduction. Elle constitue une des étapes du cycle de vie de nombreuses bactéries, plantes, algues, champignons, voire de certains protozoaires.

Les spores peuvent donner naissance à un nouvel individu sans fécondation.

Certaines spores, notamment celles de bactéries ou de champignons, présentent des caractéristiques remarquables de résistance : elles peuvent survivre pendant plusieurs milliers d'années, même dans des conditions défavorables, et permettre ainsi la dispersion de l'espèce, parfois à une grande distance de son point d'origine, ou longtemps après la disparition du « parent ».

Différents types de spores

Le terme de spore est générique, il désigne aussi bien des organes de reproduction sexuée que de reproduction asexuée. On peut classer les spores selon différents critères :
Selon la structure qui leur donne naissance
Asques de Morchella elata, contenant les ascospores
Chez les plantes les microspores, et dans certains cas les mégaspores, se forment à partir des quatre produits de la méiose.
Au contraire, chez de nombreuses plantes à graines et les fougères hétérosporiques, un seul des quatre produits de la méiose devient une mégaspore (ou macrospore), et les trois autres dégénèrent.

Chez les champignons et certains organismes apparentés, les spores sont classées en fonction de la structure dans laquelle se produisent la méiose et la production des spores. Comme le classement des champignons est en grande partie basé sur ces structures, ces types de spores sont souvent caractéristiques d'un taxon.

Ascospores : spores produites par une asque, caractéristique des ascomycètes
Basidiospores : spores produites par une baside, caractéristique des basidiomycètes
Carpospores (en) : spores produites par une carposporophyte, caractéristique des algues rouges
Écidiospores : spores produites par une écidie chez certains champignons tels que les rouilles ou les charbons
Endospores : spores formée au sein du cytoplasme de certaines espèces de bactéries lorsque les conditions environnementales sont défavorables ; l’endospore permet à la bactérie de survivre dans un état de vie ralentie (elle représente donc une forme de résistance aussi bien qu'une forme de dissémination). On emploie aussi ce terme pour les spores des zygomycètes.
Oospores : spores produites par une oogone, caractéristique des oomycètes
Sporangiospores : spores produites par une sporange chez de nombreux champignons, dont les zygomycètes
Téleutospores (ou téliospores, ou probasides) : spores produites par une télie (en) chez certains champignons tels que les rouilles ou les charbons
Tétraspores (en) : spores produites par une tétrasporophyte, caractéristique des algues rouges
Urédospores : spores produites par une urédie (nl) chez certains champignons tels que les rouilles ou les charbons
Zygospores (en) : spores produites par une zygosporange, caractéristique des zygomycètes

Selon leur fonction

Chlamydospores : spores à paroi épaisse, capables de survivre à des conditions défavorables
Spores de champignons parasites, que l'on peut subdiviser en :
spores internes, qui germent à l'intérieur de l'hôte,
spores externes (ou spores environnementales), libérées par l'hôte et destinées à infecter d'autres hôtes2.

Selon leur origine dans le cycle reproductif

Conidies (ou conidiospores, ou mitospores) : spores produites par mitose, caractéristiques des ascomycètes. Les champignons dans lesquels on ne trouve que des conidies sont dits mitosporiques ou anamorphes ; ils étaient autrefois classés sous le taxon Deuteromycota.
Méiospores : spores produites par méiose et donc haploïdes, qui donnent naissance à une cellule-fille haploïde ou à un organisme haploïde. Exemples : cellules précurseuses des gamétophytes des plantes à graines (que l'on trouve dans les fleurs des angiospermes) ou les cônes des gymnospermes, ainsi que les zoospores produites dans les sporophytes des algues telles que les ulves.
Microspores (ou androspores) : méiospores donnant naissance à un gamétophyte mâle (pollen chez les plantes à graines)
Macrospores (ou mégaspores) : méiospores donnant naissance à un gamétophyte femelle (chez les plantes à graines les gamétophytes se forment à l'intérieur de l'ovule)

Selon leur mobilité

On peut distinguer les spores selon qu'ils sont ou non capables de se déplacer par eux-mêmes.

Aplanospores : spores immobiles mais qui sont capables de développer un flagelle
Autospores (en) : spores immobiles, incapables de développer un flagelle
Ballistospores (en) : spores qui sont éjectées du carpophore. La plupart des basidiospores sont aussi des ballistospores ; un autre exemple, remarquable, est celui des spores de Pilobilus (en).
Statismospores : spores qui sont déchargées du carpophore mais qui n'en sont pas éjectées (exemple : vesses-de-loup)
Zoospores : spores mobiles, qui se déplacent à l'aide d'un ou plusieurs flagelles ; on en trouve chez certaines algues et certains champignons.

Spore bactérienne

Lorsque les conditions redeviennent favorables, la spore, qui est la forme de résistance de la bactérie, peut redonner une forme végétative : c'est la germination. On a par exemple retrouvé des spores bactériennes dans la momie de Ramsès II (il s'agissait en l'occurrence d'endospores, leur localisation étant intracellulaire), qui ont pu redonner des formes végétatives.

La thermorésistance de la spore est en partie due à sa déshydratation (forme végétative = 80 % d'eau, et spore = entre 10 et 20 % d'eau).

Seuls trois genres bactériens sont concernés par l'existence de cette spore : le genre Bacillus (bactéries aérobie à bacilles Gram +), le genre Clostridium (bactéries anaérobies à bacilles Gram +), et le genre Sporosarcina.

En juin 2009 Ghosh J et collaborateurs [1] [archive] décrivent chez Mycobacterium marinum « des spores qui, cultivées dans un milieu frais, germent sous forme végétative puis réapparaissent de nouveau en phase stationnaire via la formation de spores »3. Le résumé n'indique rien concernant la résistance de ces spores. Les auteurs suggèrent que cette sporulation pourrait être générale pour les Mycobacteriaceae.

La spore bactérienne n'est pas considérée comme une forme de reproduction, car une seule spore est produite par cellule.
Mise en évidence

La spore est réfringente aux colorations simples (les colorants ne pénètrent pas dans la spore). Il faut utiliser des colorations spéciales, (coloration de Wirtz ou coloration au vert de malachite) qui forcent l'entrée du colorant par la chaleur (chauffage : de l'ordre de 80 à 90 °C).
Sporulation bactérienne

La sporulation dure de sept à dix heures :

Formation de la pré-spore :
dédoublement du chromosome bactérien et arrangement du matériel nucléaire en forme de bâtonnet axial,
formation d'un septum transversal asymétrique à partir de la membrane plasmique (la plus grande partie est appelée sporange).
Maturation :
formation du cortex à partir du feuillet interne,
apparition des tuniques,
la spore termine sa maturation ; on obtient alors une spore mûre et incluse.
Libération de la spore :
la spore se libère par lyse de la cellule mère.

Spore végétale
Spores de la mousse Orthotrichum striatum.

Dans les cycles de vie des végétaux, on appelle sporophyte la génération qui produit les spores (selon les cas : spores asexuées ou microspores et macrospores). Ce sporophyte est diploïde : il possède une quantité 2n de chromosomes.

Le gamétophyte est la génération issue du développement des spores et qui produit les gamètes (le gamétophyte est haploïde : il possède un nombre n de chromosomes). Une fécondation des gamètes est alors nécessaire pour produire le zygote, qui, à son tour, engendrera la croissance d'un sporophyte. L'importance que prennent ces générations varie selon les végétaux4.
Spore fongique

Les champignons et les pseudochampignonsn 1 produisent de nombreuses spores, sexuées ou végétatives (asexuées) qui sont impliquées dans la dispersion et la survie de l'espèce.

Certaines spores sont expulsées violemment de l'organe qui les contient, alors que d'autres tombent sous le seul effet de la gravité ou sont emportées par des courants d'air, d'eau ou par des animaux, comme les insectes5.
Production

Un champignon produit un nombre très important de spores pour accomplir son cycle de vie. Par exemple, une vesse-de-loup géante peut produire 5 000 milliards de spores6 (5,1 1012 basidiospores pour un corps de 38 x 37 x 22 cm).

Les basidiomycètes sont plus productifs que les ascomycètes. Un gros spécimen de rosé des prés (Agaricus campestris) peut émettre 30 000 spores par seconde, soit près de trois milliards par jour7. Sa durée de vie est toutefois courte, seulement de quelques jours. Le champignon de Paris, Agaricus bisporus, peut produire près de 16 millions de spores par jour8 ,7 et Bulgaria inquinans : 80 millions par jour[réf. souhaitée].

Les spores fongiques peuvent être en très grandes concentrations dans l'air extérieur (100 spores de Cladosporium par litre) au point d'être à l'origine d'allergie respiratoire quand elles sont inhalées. C'est le cas des spores de la moisissure Cladosporum herbarum qui à la concentration de 8 000 spores/m3/jour est allergisante.

Malgré ces quantités gigantesques, la probabilité qu'une spore donne un nouveau champignon est très faible. En effet, il faut que les conditions favorables soient réunies pour obtenir la germination d'une spore en un filament de mycélium primaire, puis la fécondation entre deux mycéliums pour obtenir un nouveau champignon.

En revanche les Ascomycètes présentent fréquemment une très forte reproduction végétative par production de conidies. Ils sont d'ailleurs souvent plus connus par leur forme asexuée (par exemple les Penicillium) que par leur forme sexuée.
Survie

Certaines spores fongiques peuvent rester sous forme dormante de nombreuses années, en particulier dans des conditions de grande sécheresse ou de grand froid5.
Notes et références
Notes

↑ les pseudochampignons sont des organismes fongiformes qui autrefois étaient classés parmi les champignons et qui maintenant avec l’avènement de la classification phylogénétique se retrouvent dispersés dans plusieurs clades non monophylétiques (Silar et al, 2013)

Références

↑ a et b Définitions lexicographiques [archive] et étymologiques [archive] de « spore » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
↑ (en) « Microsporidia (Protozoa): A Handbook of Biology and Research Techniques » [archive], 26 juin 2008. modares.ac.ir
↑ Proc Natl Acad Sci U S A. 2009 Jun 30; 106(26): 10781-6. Epub 2009 Jun 16. Sporulation in mycobacteria. Ghosh J, Larsson P, Singh B, Pettersson BM, Islam NM, Sarkar SN, Dasgupta S, Kirsebom LA. Department of Cell and Molecular Biology, Biomedical Center, Uppsala University, Uppsala SE-751 24, Sweden
↑ *Henri Camefort et H. Boué, Reproduction et biologie des végétaux supérieurs: bryophytes.ptéridophytes.spermaphytes, Doin, 1993, 2e éd. (5e tirage), 436 p. (ISBN 2-7040-0380-7)
↑ a et b John Webster et Roland Weber, Introduction to Fungi, Cambridge, Cambridge University Press, 2009 (ISBN 9780521807395, 0521807395, 9780521014830 et 0521014832).
↑ Dewei Li, « Five trillion basidiospores in a fruiting body of Calvatia gigantea », Mycosphere (The Connecticut Agricultural Experiment Station, Valley Laboratory, 153 Cook Hill Road, Windsor, CT 06095, USA),‎ 2011 (lire en ligne [archive])
↑ a et b Philippe Silar, Fabienne Malagnac, Les champignons redécouverts, Belin, 2013, 232 p.
↑ Stéphane Durand, « Back to basic Les champignons », La Recherche, no 302,‎ 1997 (lire en ligne [archive])

Sporulation

La sporulation est la formation et la libération de spores, qui se trouvent dans les sporanges, ainsi que la reproduction par spores.
Ce terme est plutôt réservé à la production des spores végétatives ou conidies.

Les spores sont peu sujettes à la prédation animale (moins que les semences a priori), car ne contenant presque pas de réserves alimentaires.
Une fois émises, elles sont cependant plus sujettes à la « prédation » fongique et bactérienne. Leur principal avantage semble être que, de toutes les formes de la descendance, les spores exigent le moins d'énergie et de matières pour être produites.

Les phases de la sporulation

La sporulation comprend généralement 7 phases :

la condensation de la masse nucléaire ;
la formation du septum par 'invagination de la paroi qui isole le matériel génétique ;
la formation de la « préspore » par condensation du cytoplasme ;
l'addition d'un cortex (de nature polysaccharidique) ;
l'addition des tuniques sporales de nature glycoprotéiques ;
la maturation de la spore qui précède l'éjection de la spore
formation et dispersion dans l'air le plus souvent chez les champignons en formant un bioaérosol, mais les spores de certaines espèces peuvent aussi être transportés par l'eau, par des insectes et d'autres invertébrés, ou par le pelage ou les plumes d'un animal qui se serait frotté au champignon ou aurait marché sur une vesce par exemple.

Chez les champignons

Les spores de la plupart des champignons, qu'elles soient issues de la duplication asexuée ou de la reproduction sexuelle ou sporangiospores sont activement dispersées par éjection forcée hors des structures reproductrices.
Cette éjection déclenchée par les conditions météorologiques ou par une action mécanique (cas des Vesses-de-loup) assure la dissémination des spores, parfois sur de longues distances. De nombreux champignons possèdent donc des mécanismes et caractères physiologiques spécialisés qui concernent la spore ou l'organe de production des spores (ex : hydrophobines permettant l'éjection de spores). La structure de l'asque et l'accumulation de osmolytes dans les fluides des asques contribue chez certaines espèces (Ascomycota) à une véritable décharge explosive des ascospores dans l'air1. Le rejet forcé de spores simples dites dans ce cas ballistospores implique la formation d'une petite goutte d'eau (chute de Buller), qui peut expulser une spore hydrophobe comme un projectile avec une accélération initiale de plus de 10 000 g 2.
Dans quelques cas, le champignon est souterrain (ex truffe) : il doit alors faire appel à un animal (écureuil, sanglier) pour disperser ses spores.
D'autres alternatives existent, impliquant des actions mécaniques (expulsion par compression chez les vesces).
D'autres champignons attirent les insectes par une couleur et une odeur adaptée (des mouches souvent qui apprécient les odeurs putrides).

Chez les bryophytes

Chez les Bryophytes qui sont des plantes à cormus Incomplet ( c'est-à-dire Une Tige qui porte des Feuilles , et à sa Base fixée par des Rhizoïdes ) sont des Espèces Dioïques (2 plantes mâle et femelle pour chaque espèce) . Après la Fécondation des 2 gamètes au niveau de l'Archégones, un Sporogone (génération sporophytique) commence à se former après plusieurs divisions du Zygote (2n). Ce Sporogone est formé d'un pédicelle qui porte à son extrémité Une Capsule recouverte d'une Coiffe[n]. La capsule est une Urne qui renferme un Tissu sporifère (des cellules à [2n] qui donneront naissance aux Spores [n] par Méiose) et cette Urne est superposée d'un opercule. La Libération des spores doit se faire pendant une période sèche puisque les spores vont être transportées par le vent , ils doivent donc être légères. La sécheresse implique une déshydratation de la plante , par conséquent le pedicelle qui porte la capsule va se pencher , et Ainsi la perte de la Coiffe et le détachement de l'opercule, plus encore cette déshydratation induit à l'éclatement d'un diaphragme et l'écartement des Dents de péristomes. Maintenant aucune barrière persiste, les spores sont dispersées au hasard , et chaque spores va germer lorsqu'elle sera déposer dans un endroit où les conditions sont optimales .
Chez les levures en situation de stress

Lorsque les levures sont placées dans un milieu pauvre en nutriments (SPO) et à temperature en deçà de celle de culture, elles rentrent dans un état de stress et entament une sporulation. Les levures forment alors des tétrades constitués de 4 spores3.
Chez les plantes vasculaires ne produisant pas de fleurs

Les fougères distribuent leurs spores très légères en les laissant êtres portées par le vent (anémochorie). Les forêts du passé en ont produit de grandes quantités. Le pétrole provient notamment des immenses quantités de spores produites par les plantes et champignons de l'époque du carbonifère.

Chez la Sélaginelle Selaginella lepidophylla, la dispersion est réalisée en partie par un type inhabituel de diaspore, dite tumbleweed pour les anglophones4

Chez les bactéries

La sporulation consiste en la formation d'une cellule spécialisée, dormante, résistante à la chaleur et à divers stress, et capable, lorsque les conditions redeviennent favorables à la croissance, de germer pour reformer une bactérie viable (Guspin-Michel5). Voir endospore.
Références

↑ F. Trail (2007), Fungal cannons: explosive spore discharge in the Ascomycota(Canons fongiques: décharge explosive des spores chez les Ascomycota) ; FEMS Microbiology Letterrs ; volume 276, pages = 12-8 ; doi:10.1111/j.1574-6968.2007.00900.x
↑ Pringle A, Patek SN, Fischer M, J Stolze, NP Money (2005) ; The captured launch of a ballistospore ; Mycologia, Vol.97, pages=866–71 ; PMID 16457355 [archive] ; doi:10.3852/mycologia.97.4.866 ; issue=4
↑ (en) Aaron M. Neiman, « Sporulation in the Budding Yeast », genetics, no 189,‎ 1er novembre 2011, p. 1 (ISSN 1943-2631)
↑ False Rose of Jericho - Selaginella lepidophyllaFalse Rose of Jericho - Selaginella lepidophylla [archive] ; [www.plant-et-fleurs-guide.com des végétaux et Flowerguide], Consulté en février 2009
↑ Janine Guespin-Michel, Les bactéries, leur monde et nous - Vers une biologie intégrative et dynamique, Dunod, 20 avril 2011 (ISBN 2100557998)

Voir aussi

Endospore
Bioaérosol
Spore
Sporange

OBSERVATION ET SEXUALITÉ
DE DARK OBSCUR
SOUS L’ÉGIDE
DE Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7955
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   Lun 23 Oct à 3:23

YAHVÉ, LES MOTS, L'ÉCRITURE INCLUSIVE ET LES SAVOIRS

TAY La chouette effraie s'écrie vers YAHVÉ:

" MINOUSKA EST MORTE ET SON EUTHANASIE ME FUT DOULOUREUSE: POURTANT TOUT COMME CE FUT POUR MON PERE, JE CONTINUE LA PENSÉE DES MOUVEMENTS SANS VOULOIR PERCER LES MYSTÈRES DE LA VIE... JE SUIS JUSTE DANS LE MOUVEMENT DE LA morphology and geography AUX TRAVERS DES HISTOIRES ET DES PENSÉES. LE SOUVENIR N'EST PAS UNE ÉPREUVE MAIS LA RÉALITÉ NOUS MONTRE CERTAINES CRUAUTÉS DES CONNAISSANCES HUMAINES ET PRIMAIRES SUR LE DÉVELOPPEMENT LIE SUR UNE RICHESSE PLUS QUE SUR UN BESOIN RÉEL AUXQUELLES SONT SOUMIS LES ABEILLES ET LES FOURMIS ALORS

"Eléments".
Il énonce 94 propositions sur les figures dans « Data », il étudie des partages de constructions dans « Les divisions »,
il étudie les perspectives dans « Optique » et dans «Phénomène», il traite d’astronomie.

Euclide est un des plus grands mathématiciens de l’Antiquité et pourtant on ne connaît pas grand chose de sa vie.
Il aurait commencé ses études dans l’Académie, l’école d’Athènes fondée par Platon. Il y apprend la géométrie d’Eudoxe de Cnide (-408 ; -355) et de Théétète d'Athènes (-415 ; -369).
On sait qu’il vit à Alexandrie en Egypte, ville érigée par Alexandre le Grand en 331 avant J.C. et célèbre pour son phare aujourd'hui détruit.
Dans la prestigieuse Ecole d’Alexandrie, il dirige une équipe de mathématiciens qui participent à l’écriture de son œuvre. Cette école connaîtra plus tard d’autres savants tels qu’Archimède de Syracuse (-287 ; -212) et Apollonius de Perge (-262 ; -190).

L’ œuvre phénoménale, « Les éléments », que nous laisse Euclide, servira de base à toute la géométrie pendant plus de 2000 ans. Après la Bible, c'est l'ouvrage qui possède le plus d'éditions. Une vraie encyclopédie, composée de 13 livres, qui traite des figures géométriques, des polygones inscrits et circonscrits à un cercle, des proportions, de la géométrie dans l’espace ainsi que des nombres. Deux autres livres seront complétés plus tard par Archimède (cercles, cylindres, Apollonius (cônes, coniques : ellipse, parabole, hyperbole).

Les premières démonstrations rendent cette œuvre novatrice pour l’époque. Euclide apporte des définitions rigoureuses et démontre les grands théorèmes de ses ancêtres, comme ceux de Thalès de Milet (-624 ; -548) et Pythagore de Samos (-569 ; -475) par exemple.

Dans "Les éléments", on trouve en particulier les cinq postulats qui fondent les bases de la géométrie.
« Postulat » vient du latin « postulare = demander ». Un postulat est un principe que l’on demande d’accepter, qui est admis pour établir une démonstration ou pour la poursuite d’une théorie.


Postulat 1 :
Par deux points distincts, il passe une droite et une seule.



Postulat 2 :
Tout segment est prolongeable en une droite.



Postulat 3 :
Deux points distincts étant donnés,
il passe un cercle et un seul de centre le premier point et passant par le second.



Postulat 4 :
Tous les angles droits sont égaux entre eux.



Postulat 5 :
Par un point extérieur à une droite, il passe une droite et une seule parallèle à la droite donnée.



Ce dernier postulat aussi appelé Postulat d’Euclide est le fondement de la géométrie euclidienne.
Puisqu’il est admis, un mathématicien russe Nicolaï Ivanovitch Lobatchevski (1793 ; 1856), un hongrois János Bolyai (1802-1860) et un allemand Carl Friedrich Gauss (1777-1855) affirmeront sa négation :

« Il existe une infinité de parallèles passant par un point extérieur à une droite donnée. »

Même si cela peut paraître surprenant, ils construisent, comme Euclide une nouvelle géométrie complète et cohérente, la première géométrie non-euclidienne.

Par la suite, d’autres géométries non euclidiennes seront créées comme la géométrie sphérique de l'Allemand Bernhard Riemann (1826-1866) :

« Il n'existe pas de parallèle passant par un point extérieur à une droite donnée. »

Un exemple "concret" de cette géométrie se trouve par exemple sur la sphère :
« Deux droites quelconques sont sécantes en deux points. (!!!) »


Dans le livre XIII, Euclide étudie aussi les cinq polyèdres réguliers (dits de Platon). Il démontre qu’il en existe cinq et cinq seulement : le tétraèdre, l'octaèdre, l’icosaèdre, le cube et le dodécaèdre.
(Les faces d’un polyèdre régulier sont des polygones réguliers tous identiques.)



Les livres VII, VIII et IX parlent d'arithmétique (science des nombres). Euclide travaille en particulier sur les nombres premiers (nombre ayant aucun diviseur autre que 1 et lui-même) et prouve entre autre que leur nombre est infini. Il ne l'affirme pas de cette manière car les grecs de l'Antiquité refusent toute idée de la notion d'infini actuelle. Il énonce :
« Les nombres premiers sont plus nombreux que toute multitude de nombres premiers proposés. »
Sa démonstration va dans ce sens. Soit un nombre premier : 7 par exemple. Démontrons qu'il en existe un plus grand. Formons alors le produit des nombres premiers inférieurs ou égaux augmenté de 1, soit 2x3x5x7+1. Ce nombre n'est pas divisible par 2, ni par 3, 5 ou 7. Il est donc premier et plus grand que 7.
Ce raisonnement peut être reproduit avec tout nombre premier.

Il invente aussi un algorithme bien célèbre qui porte aujourd’hui le nom d’algorithme d’Euclide permettant de calculer le PGCD de deux nombres. Algorithme qu'il utilise également pour donner une méthode permettant de vérifier que deux nombres sont premiers entre eux.



Son œuvre ne s’arrête pas aux "Eléments". Il énonce 94 propositions sur les figures dans « Data », il étudie des partages de constructions dans « Les divisions », il étudie les perspectives dans « Optique » et dans «Phénomène», il traite d’astronomie.



LE COURAGE DE LA FEMME ET L’ADVERSITÉ DE L'HOMME DANS LE TALMUD OU L'ORTHOGRAPHE, SES VARIANTES ET SON HERMAPHRODISME.

À MON SENS, LE TERME D'HUMANITÉ EST UN TERME QUI ENGLOBE LA FEMME ET L'HOMME. POUR CELUI QUI VEUT AMENER LA RESPONSABILITÉ DES SENS AUX SEXES DEVRAIT S'APERCEVOIR QUE CE LANGAGE N'EST PAS UNE NOUVELLE SCIENCE: CEUX QUI PRÉTENDENT AVOIR INVENTER L'ÉCRITURE INCLUSIVE SONT EN RETARD DES LUTTES ANTHROPOLOGIQUES SUR CEUX DE LA FORME POSSESSIVE DES CHOSES. LE TERME D'ÉGALITÉ EST FÉMININ ALORS QUEL EST SON MASCULIN ? CE PARADOXE DE DÉSIGNATION SUR LE MASCULIN ET LE FÉMININ CONSTRUIT L'ÉTHIQUE ET L'IMAGINATION DE L'EXISTENCE ET DE L'ÉVOLUTION. UN GARAGISTE ET UNE GARAGISTE, UN MAIRE ET UNE MAIRE MAIS IL DEMEURE LE MASCULIN ET LE FÉMININ; CAR MÊME LE CARACTÈRE HERMAPHRODITE A BESOIN D'UN MASCULIN ET D'UN FÉMININ POUR DÉMONTRER DE SA PERSONNALITÉ SUR LE CARACTÈRE ET L'ESPRIT. L'ÉTHIQUE EST D'ÉTABLIR SON SOI ET SI L'ÉCRITURE EN EST UN ASPECT, ELLE NE PEUT SE REVENDIQUER ÊTRE L'UNIVERSALITÉ DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'HUMANITÉ. SANS LE VOULOIR, L'ÉCRITURE INCLUSIVE DÉTRUIT LES ASPECTS D’HERMAPHRODISME DANS LE VOCABULAIRE ET LA DIALECTIQUE.

CAR, L'ESTOMAC NOUS INDIQUE LE MOUVEMENT et AINSI L’ÉCRITURE INCLUSIVE NE PEUT SE REVENDIQUER ÊTRE L'UNIVERSALITÉ DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'HUMANITÉ. JE VAIS COPIER COLLER D'UN ASPECT DE PATRIMOINE CULTUREL ET ESTHÉTIQUE AUTRE QUE LE VENTRE ET L’ÉCRITURE: IL S'AGIT DE LA PROPAGATION D'UN MOUVEMENT ET DE LA DOMESTICATION DE CETTE PLANTE PAR L'HUMANITÉ.

Cotoneaster (les Cotonéasters en français) est un genre botanique de la famille des Rosaceae regroupant des arbustes de la région paléarctique (Europe, Asie tempérée et Afrique du Nord) particulièrement bien représenté dans l'Himalaya. La principale espèce sauvage européenne est Cotoneaster integerrimus.

Le terme Cotoneaster provient du grec kydonion ou du latin cotoneus qui signifie « coing » et du suffixe latin -aster, « qui ressemble à ».

Les cotonéasters sont des arbrisseaux de cinquante centimètres à cinq mètres de haut. Certains comme Cotoneaster frigidus peuvent s'élever jusqu'à 15 m avec un tronc de 15 cm de diamètre. Les plus petits représentants se trouvent en altitude, comme Cotoneaster integrifolius présent dans l'Himalaya entre 3000 et 4000 m d'altitude[Quoi ?]; les plus grands sont davantage répandus en plaine. L'avantage est que ces espèces n'exigent que très peu de soins1.

Les pousses conduisent à la formation soit pour les plus grandes (10-40 cm) de branches, soit pour les plus petites (0,5-5 cm) de fleurs.

Les feuilles sont alternes, de forme ovale ou lancéolée. Certaines espèces sont caduques d'autres sont persistantes.

Espèces

Quelques espèces parmi les plus courantes :

Cotoneaster acutifolius Turcz.
Cotoneaster adpressus Boiss.
Cotoneaster apiculatus Rehd. et Wilson
Cotoneaster bullatus Boiss.
Cotoneaster dammeri C.K.Schneid.
Cotoneaster divaricatus Rehd. et Wilson
Cotoneaster franchetii Boiss.
Cotoneaster horizontalis Dcne.
Cotoneaster hupehensis Rehd. et Wilson
Cotoneaster integerrimus Medik.
Cotoneaster lacteus W.W.Sm.
Cotoneaster lucidus Schldl.
Cotoneaster microphyllus Wall. ex Lindl.
Cotoneaster multiflora Bunge
Cotoneaster niger (Thunb.) Fries
Cotoneaster pannosus Franch.
Cotoneaster salicifolius Franch.
Cotoneaster simonsii Baker

Espèces européennes

Cotoneaster cambricus
Cotoneaster delphinensis Chatenier Cotonéaster du Dauphiné
Cotoneaster integerrimus Medik.
Cotoneaster juranus Gandoger Cotonéaster du Jura
Cotoneaster melanocarpus Fries
Cotoneaster nebrodensis Koch
Cotoneaster scandinavicus Cotonéaster de Scandinavie
Cotoneaster tomentosus Lindl. Cotonéaster laineux

Les espèces européennes sont fortement menacées par l'introduction d'espèces asiatiques, par des collectionneurs peu scrupuleux qui prélèvent des spécimens dans la nature et par la destruction de leur habitat.
Culture
Les cotonéasters sont aujourd'hui présents dans les jardins comme plantes ornementales grâce à leurs fruits décoratifs, mais aussi comme haies et plantes tapissantes.

AINSI DANS LA RECHERCHE DE LA CULTURE ET DE SON ORIGINE; TOUT EST EFFACÉ PAR UNE SURPRODUCTION DE L'ADN. MALGRÉ SON INFINITÉ; L'ADN PEUT ÊTRE ÉPUISÉ OU DÉTÉRIORÉ PAR UNE SURPRODUCTION ET PAR LA DESTRUCTION DE SES ENVIRONNEMENTS NATURELS. EN TERME DE PLANTES, L'HYBRIDATION PEUT ÊTRE BÉNÉFIQUE TOUT COMME SE RÉVÉLER NÉFASTE SUR SES ORIGINES ET SUR LES ENVIRONNEMENTS AUQUEL ELLES SERONT IMPLANTÉES... L'ÉCRITURE INCLUSIVE PEUT SE RÉVÉLER DE MÊME NATURE SUR LES ASPECTS DE LIBERTÉ ET DE CONVERSATION: PARLER DE DIFFÉRENCES SUR DES ASPECTS ORGANIQUES ET CULTURELLES N'IMPLIQUE PAR FORCEMENT UN REJET DU PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ. L'ÉCRITURE INCLUSIVE DISTINGUE DES MANIÈRES D’ÉCRIRE MAIS PAS UN RAISONNEMENT DE PENSER ET DE DIRE: CELA EST LE JEU DE PAUMES QUI COMPORTE SES RÈGLES ET SES DÉBATS OU LE TALMUD ET L'HERMAPHRODISME FEMININ ET MASCULIN

ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS DANS L'ORTHOGRAPHE, LA GRAMMAIRE ET LE SENTIMENT.

Agence France-Presse on Twitter
“Au Chili, les manchots de Humboldt, une espèce vulnérable, ont stoppé un vaste projet minier #AFP https://t.co/djW1UQ8bgo”
HEUREUSEMENT...

AINSI

13 October 2017

The first Copernicus mission dedicated to monitoring our atmosphere, Sentinel‑5P,
has been launched from the Plesetsk Cosmodrome in northern Russia.

The 820 kg satellite was carried into orbit on a Rockot launcher
at 09:27 GMT (11:27 CEST) today.

The first stage separated 2 min 16 sec after liftoff, followed by the fairing
and second stage at 3 min 3 sec and 5 min 19 sec, respectively.
The upper stage then fired twice, delivering Sentinel-5P to its final orbit 79 min
after liftoff.

After separating from the upper stage, Sentinel-5P deployed its
three solar panels and began communications with Earth. The first signal
was received 93 min after launch as the satellite passed over the Kiruna station
in Sweden.

Telemetry links, command and control were then established by controllers
at ESA’s operations centre in Darmstadt, Germany, allowing them to monitor
the health of the satellite.

The launch and the early orbit phase will last three days,
during which controllers will check the satellite’s key systems
and configure it for flight in space.

Solar panel opening
Access the video

Following this, a commissioning phase will check all elements
of the satellite’s systems and the main instrument will be decontaminated.
Once completed after a few weeks, the cooler door will be opened
and the calibration and validation of Sentinel-5P’s main Tropomi instrument
will be performed.

The mission is expected to begin full operations six months from now.

“Launching the sixth Sentinel satellite for the Copernicus programme
is testament to the extensive competence we have here at ESA,
from its moment of conception to well into operations,”
said ESA Director General Jan Woerner.

“The Sentinel-5P satellite is now safely in orbit so it is up
to our mission control teams to steer this mission into its operational
life and maintain it for the next seven years or more.”

Sentinel-5P – the P standing for Precursor – is the first Copernicus mission
dedicated to monitoring our atmosphere.

The mission is one of six families of dedicated missions that make up the core
of Europe’s Copernicus environmental monitoring network. Copernicus relies
on the Sentinels and contributing missions to provide data for monitoring
the environment and supporting civil security activities. Sentinel-5P carries
the state-of-the-art Tropomi to do just that.
Bringing air pollution into focus

Developed jointly by ESA and the Netherlands Space Office, Tropomi will map
a multitude of trace gases such as nitrogen dioxide, ozone, formaldehyde,
sulphur dioxide, methane, carbon monoxide and aerosols –
all of which affect the air we breathe and therefore our health,
and our climate.

Sentinel-5P was developed to reduce data gaps between the Envisat satellite
– in particular the Sciamachy instrument – and the launch of Sentinel-5,
and to complement the GOME-2 sensor on the MetOp satellite.

“Having Sentinel-5P in orbit will give us daily and global views
at our atmosphere with a precision we never had before,”
said Josef Aschbacher, ESA’s Director of Earth Observation Programmes.

“Our historic data records, together with the long-term perspective
of the Copernicus satellite programme, opens the doors for generating datasets
spanning decades – a prerequisite to understanding our ever-changing Earth. ”

In the future, both the geostationary Sentinel-4 and polar-orbiting Sentinel‑5
missions will monitor the composition of the atmosphere
for Copernicus Atmosphere Services. Both missions will be carried
on meteorological satellites operated by Eumetsat.

Until then, the Sentinel-5P mission will play a key role in monitoring
and tracking air pollution.

https://florabase.dpaw.wa.gov.au/
http://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/Copernicus/Sentinel-5P/Air_quality-monitoring_satellite_in_orbit

RAPPORT DU CITOYEN TIGNARD YANIS DANS L'ORTHOGRAPHE, LA GRAMMAIRE ET LE SENTIMENT,
SOUS L’ÉGIDE DE Y'BECCA. "."

YAHVÉ NE RÉPONDS PAS ET UN CORBEAU ME CROASSE AVEC UN VERBE. JE L'INSULTE ET JE REÇOIS UN SOUFFLE DU VENT: ET JE COMPRENDS... DEPUIS CE JOUR ET MALGRÉ LES ADVERSITÉS; LE CORBEAU EST SON CLAN ET J'AI OUVERT MON CŒUR SUR CE QUI EST ET QUI POURTANT ENTENDS ! IL ENTENDS ET LES PAROLES DE MAUPASSANT DANS LE HORLA PRIRENT UN SENS RÉEL SUR LE CONCEVOIR DU MOUVEMENT ! SON MYSTÈRE EST ET RESTERA INTACT: morphology and geography.
SI CERTAINS SE LIVRENT AUX LUXURES ET AUX CONVOITISES, RIEN NE SERT D’ÊTRE UNE VICTIME OU DE PLEURER... IL Y AURA TOUJOURS UN AUGURE POUR TE RAPPELER LA PRÉSENCE DU CROIRE... PEU M'IMPORTE L'EXISTENCE DE YAHVÉ CAR J'AI DÉCIDÉ QU'IL SERAI MON AMI ET JE CROIS VRAIMENT QUE MALGRÉ LA ROMANCE DES MOTS; IL EST L'INSPIRATION DE L’ÉCRITURE, DES FEMMES ET DE L’HUMANITÉ... JE NE SUIS PAS SON SERVITEUR MAIS SANS HÉSITATION, JE POURRAI ÊTRE SON AVOCAT CAR JE POURRAI ÊTRE LE PROCUREUR DE SON PROCÈS. AINSI, J'AI APPRIS DEVANT LES ASPECTS DES MOUVEMENTS ET FINALEMENT, CONCEVOIR LES ÉTHIQUES D'HUMEURS QUI PEUVENT ÊTRE DES MOUVEMENTS DE GIROUETTES ET QUI LE SONT PARFOIS MAIS PAS TOUJOURS... JE SUIS DANS LE VIDE ET J'OBSERVE L'HORIZON DE L'INFINI: LA MATIÈRE ET SES MIRAGES... MERCI, YAHVÉ... LE CORBEAU EST TOUJOURS PRÉSENT AVEC LES MOUETTES SUR LES ILES DE LA GARONNE DANS LA CITE DE TOULOUSE ET MALGRÉ LA JALOUSIE ET L’INCOMPRÉHENSION DE CERTAINES HUMANITES DE L'ÉCRITURE INCLUSIVE, JE SAVOURE MON EXISTENCE AVEC LES MOUETTES, L’HUMANITÉ ET LA GÉOGRAPHIE DES CARTES

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

Clarisse
Imitation d'un poète écossais.
PAR François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Oui, je me plais, Clarisse, à la saison tardive,
Image de cet âge où le temps m'a conduit ;
Du vent à tes foyers j'aime la voix plaintive
Durant la longue nuit.

Philomèle a cherché des climats plus propices ;
Progné fuit à son tour : sans en être attristé,
Des beaux jours près de toi retrouvant les délices,
Ton vieux cygne est resté.

Viens dans ces champs déserts où la bise murmure
Admirer le soleil, qui s'éloigne de nous ;
Viens goûter de ces bois qui perdent leur parure
Le charme triste et doux.

Des feuilles que le vent détache avec ses ailes
Voltige dans les airs le défaillant essaim :
Ah ! puissé-je en mourant me reposer comme elles
Un moment sur ton sein !

Pâle et dernière fleur qui survit à Pomone,
La veilleuse en ces prés peint mon sort et ma foi :
De mes ans écoulés tu fais fleurir l'automne,
Et je veille pour toi.

Ce ruisseau, sous tes pas, cache au sein de la terre
Son cours silencieux et ses flots oubliés :
Que ma vie inconnue, obscure et solitaire,
Ainsi passe à tes pieds !

Aux portes du couchant le ciel se décolore ;
Le jour n'éclaire plus notre aimable entretien :
Mais est-il un sourire aux lèvres de l'Aurore
Plus charmant que le tien ?

L'astre des nuits s'avance en chassant les orages :
Clarisse, sois pour moi l'astre calme et vainqueur
Qui de mon front troublé dissipe les nuages
Et fait rêver mon coeur.

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POUR LA DOUCE MARIE STUART, VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...
PAR
TAY
La chouette effraie

Le commencement depuis les rues d'Occitanie-Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon-Vaucluse-Gares de Paris.
http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
Nombre de messages : 7098
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005
yanis la chouette


MessageSujet: Re: PÉRIODES SOMBRES EN FRANCE, LES BOURBONS ET LA CAGOULE. Aujourd'hui à 16:33 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message
L'EXISTENCE, L'AMOUR ET L'ADVERSITÉ.

L'AMOUR EST UNE FACULTÉ, IL PEUT ÊTRE UNE VISION SUR L'AVENIR. IL EST UNE VIGILANCE SUR SON PROPRE CARACTÈRE; IL PROVOQUE DES SOUPIRS DANS LA GORGE ET DES SOUVENIRS AUX COULEURS DE SOURCE. SA CAPACITÉ EST TELLEMENT PROCHE DU CENTRE ET LE TEMPS NOUS SEMBLE INFINIMENT ÉTERNEL ET RECOMMENCEMENT SUR L'ÉVOLUTION ET L'EXISTENCE. L'AMOUR N'EST PAS UN DEUIL SUR LES SENTIMENTS OU UN SEUIL SUR LE TERME DE DÉCOUVERTE. L'AMOUR EST TELLE LA SECONDE QUI COMPOSE LA MINUTE ET SANS LAQUELLE LE TERME DE FUSION EXISTENTIELLE NE PEUT ÊTRE UNE SOLUTION PURE ET RÉALISÉ DANS LE TERME DE BONHEUR. L'AMOUR ACCOMPAGNE LE DÉSIR MAIS LE DÉSIR S'AFFIRME PLUS DANS LE DESTIN. POURTANT, SANS AMOUR, LA NOTION DE TEMPS S'EFFILOCHE TELLE UNE NOTORIÉTÉ INASSOUVI ET INADMISSIBLE DANS LES MOEURS: L'AMOUR EST L'ESSENCE MÊME DE LA CONFIANCE, DE L'AMITIÉ, DE LA CONVICTION, DE LA CONSCIENCE ET DE L'ÂME.

ÉCRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS.

Une scène champêtre représentant d'innocentes enfants heureuses d'être au monde, par une belle journée de début d'été. Le peintre anglais Frederick Morgan (1847 - 1927) en est l'auteur. Cet artiste dut sa célébrité aux scènes idylliques chantant le monde insouciant de l'enfance. Cette toile est intitulée "Wild Roses". Ce titre fait-il allusion aux brassées de fleurs que portent ces enfants, où bien à ces petites sauvageonnes elles-mêmes ?... La question reste en suspens...

QUIRINUS... CELUI QUI FUT SACRIFIÉ PAR TURNUS ET SES AMBITIEUX COURTISANS. J'ENTENDS LA CLAMEUR DE CEUX QUI ONT SURVÉCU AUX TORCHES DE FEU QUI ONT TUÉ REMUS: CES SURVIVANTS PAR LA SUITE ONT CRÉÉ MILAN ET LE NORD DE L'EUROPE. LE RIRE DE MARICA ET LES ESPOIRS DE LAVINIE NOURRISSENT LES ANCÊTRES DE ASCAGNE. CELUI QUI FUT ET QUI EST IULE, PLUS GRAND QUE ROMULUS: LE PROTECTEUR DE L'INTER AVEC YAHVÉ... IULE, IULE, IULE... ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS EN MÉMOIRE DE MINOUSKA

On trouve le président actuel arrogant et prétentieux dans ces actes. Analysons son ascension atypique sur le plan social et fraternel. Monsieur Emmanuel Macron à une sorte d'événements extérieur et intérieur à son existence qui lui permette de pouvoir dire que dans les circonstances du destin, il est chanceux même si il est un homme studieux, Mercédès. Il est des hommes qui font rire et d'autres qui ont la faculté de plaire sans pour autant donner du plaisir et en cela, on se rends compte que le peuple ne demande pas l'impossible à Emmanuel Macron, mais Emmanuel Macron qui demande l'impossible à son existentialisme. Cela me rappelle des personnes de mon existence et qui n'ont pas pu assouvir leurs fantasmes qui était tout aussi proche de Emmanuel Macron. La force de Emmanuel Macron s'est avoir une femme établi dans sa personne et qui réussit dans son caractère propre à être une personne respectée ou haïe tout autant que Emmanuel Macron: Elle ne souffre pas d'être sa femme car elle s'est imposée en tant que épouse. Je regrette de ne pas avoir rencontré de femme d'une telle envergure à la faculté du Mirail mais je suis heureux pour lui et je me sens libéré des reproches de certains: Oui, la femme politique existe et elle comporte une psychologique plus développé qu'une pseudo psychopathe. Mais je vous rassure, je ne partage pas tous ces aspects de la politique et je suis heureux de mon parcours politique et humain depuis 1999 à nos jours ! Un vilain petit canard devenu une belle chouette effraie indispensable dans les couloirs du temps et des labyrinthes de partis car mon but est d'entendre les larmes du Peuple pour essayer réellement de leurs donner l'espérance sans être indiscret sur leur charité. Yanis Tignard ou TAY La chouette effraie.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS
En réponse à @CCastaner @apollineWakeUp et 2 autres
MÉTHODE UTILISE DES MÉTAMORPHOSES SOUS FORME DE MÉTAPHORE PERTURBÉE PAR LA RÉELLE BEAUTÉ DE LA FÉMINITÉ: LA RÉALITÉ, MADAME, J'ACCUSE. TAY

En réponse à @apollineWakeUp @CCastaner @BFMTV
LE MALHEUR DEVIENT LE MAL QUAND L'ÉVIDENCE ABSORBE LE PRINCIPE D'EXISTENCE SUR LE CONTEXTE D'IMMORTALITÉ, DOUCE APOLLINE DE MALHERBE. TAY

ECRIT
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....

King Crimson "Larks' Tongues in Aspic, Part II" (1973.9.23) Boston, Massachusetts, USA
https://www.youtube.com/watch?v=OIpi0eiqcGg

King Crimson - Heroes (Live in Berlin 2016)
https://www.youtube.com/watch?v=2JywkrIiXW8

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POUR LA DOUCE MARIE STUART, VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...
PAR
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
MICHÈLE MARCHAND, JAUME PLENSA, L'OSMOSE ET LE SEXE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Achats] Marchand Ambulant
» /join marchand
» [Marchand Ambulant]
» L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]
» Qui a volé l'orange du marchand ? [ Fini ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: