Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7496
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN   Ven 13 Oct à 3:24

Beth Macintyre
POUR NINA DE CÉCILE DU MARCHE SAINT CYPRIEN DE TOULOUSE VOUS ETES LA PLUS BELLE DE TOUTES LES NINA...
car j'ai traversé des océans d’éternité pour vous retrouver et le vent fait claquer la porte !

Black Swan, ou Le Cygne noir au Québec, est un thriller américain réalisé par Darren Aronofsky avec Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis, Barbara Hershey, Winona Ryder et la ballerine Sarah Lane (doublure) sorti le 17 décembre 2010 aux États-Unis et le 9 février 2011 en France.

Résumé détaillé

Nina est une danseuse de ballet qui rêve d'obtenir le double rôle de « reine des cygnes » dans le célèbre ballet Le Lac des cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Thomas Leroy, le maitre de ballet, la sait parfaite pour danser le cygne blanc (la princesse Odette), mais doute de sa capacité à interpréter également son double maléfique, le cygne noir (la sorcière Odile), rôle pour lequel Lily, une jeune danseuse de San Francisco moins douée mais plus sensuelle, lui semble mieux faite. Nina obtient néanmoins le rôle de « reine des cygnes », au détriment de Veronica (Ksenia Solo), initialement choisie.

Les répétitions de danse se succèdent mais Nina n'arrive pas à danser le cygne noir : elle n'est faite que pour le cygne blanc. La pression qu'elle subit est énorme : sa mère, Erica, la bride et la surprotège. Elle se rend d'ailleurs de plus en plus compte que cette dernière, qui a abandonné sa carrière de danseuse pour sa fille, cherche par tous les moyens à ce que celle-ci soit un jour la meilleure ballerine qui soit. Face à tout cela, Nina, de nature fragile comme le cygne blanc, commence à perdre la raison.

Thomas est convaincu que pour interpréter le cygne noir, elle doit libérer sa sensualité : pour ce faire, il l'embrasse et tente de la libérer de son extrême réserve, mais le résultat est laborieux.

Lors d'une soirée de gala afin de présenter la nouvelle reine des cygnes, Thomas présente publiquement Nina en mentionnant également que Beth MacIntyre, danseuse étoile approchant de la quarantaine, ne dansera plus. Beth, furieuse et soûle, s'énerve contre Nina qu'elle accuse d'avoir volé sa place. Thomas parvient finalement à la calmer. Le lendemain, elle apprend que Beth, après la soirée de la veille, s'est fait renverser par une voiture. Elle rend visite à Beth à l'hôpital et s'enfuit terrifiée en voyant que celle-ci a les deux jambes cassées.

Au studio de danse, Nina ne parvient toujours pas à égaler la sensualité du cygne noir et commence à ressentir une attirance pour Lily, qui réussit à faire ce dont elle-même est incapable. Ses hallucinations se précisent, Nina voit en effet Lily la harceler.

Nina, contre l'avis de sa mère, décide de sortir en boite avec Lily. Cette dernière lui propose de prendre une pilule d'ecstasy dont l'effet n'opèrera soi-disant que pour deux heures. Nina refuse mais Lily la met dans son verre alors qu'elle était aux toilettes. Bien qu'elle s'en soit aperçu, elle boit quand même. En rentrant chez elle, elle se fâche contre sa mère et s'enferme dans sa chambre où elle a des relations sexuelles avec Lily.

Le lendemain, elle se réveille en retard et, dans les coulisses de l'opéra, apprend avec stupéfaction qu'elle a imaginé la fin de la soirée de la veille, Lily étant repartie après l'avoir raccompagnée.

Lily est finalement choisie pour être la doublure de Nina. Celle-ci en est bouleversée, tente de forcer Thomas à revenir sur sa décision et rend de nouveau visite à Beth à l'hôpital pour lui dire qu'elle comprend ce que cette dernière ressent. Beth se poignarde devant elle avec la lime à ongles que Nina lui a rendue, mais quand Nina fuit, une fois dans l'ascenseur de l'hôpital, celle-ci s'aperçoit qu'elle tient la lime à ongles ensanglantée dans sa main.

Le jour de la représentation, Erica décide que Nina doit rester chez elle. Nina s'y oppose et se bat avec sa mère pour finalement partir au studio.

La représentation est sur le point de commencer quand Nina arrive pour se préparer. Thomas accepte, reconnaissant que la jeune femme a changé. Pendant le premier volet, alors qu'elle interprète le cygne blanc, Nina tombe des bras de l'homme jouant le prince du cygne. Désemparée, elle retourne dans sa loge et y trouve Lily qui lui annonce qu'elle va interpréter le cygne noir durant le volet suivant. Les deux femmes se battent et Nina poignarde Lily avec un éclat de miroir. Affolée, elle cache le corps et retourne sur scène pour jouer le cygne noir. Sa folie atteint alors son apogée tandis qu'elle triomphe, puisqu'elle s'imagine qu'il lui pousse un plumage noir.

Alors que Nina va se changer pour l'acte final, Lily frappe à la porte de sa loge pour la complimenter de son interprétation. Elle comprend alors que son combat était encore une hallucination, qu'elle s'est poignardée elle-même et prend la décision, après avoir retiré l'éclat de verre de son ventre, de jouer sur scène jusqu'au bout. Au dernier acte, durant lequel le cygne blanc saute d'une falaise et meurt, sa plaie grandit. Nina monte sur la structure représentant la falaise, saute et atterrit sur un matelas. Les membres du ballet viennent la féliciter pendant que les spectateurs applaudissent. C'est alors que Lily remarque la tache de sang sur le costume de Nina. Thomas veut qu'on appelle une ambulance et lui demande « Pourquoi, tu as fait ça ? », ce à quoi Nina répond dans un soupir : « Je l'ai senti… parfait… c'était parfait ! »; la clarté des projecteurs l'enveloppe et seuls résonnent les applaudissements des spectateurs.
Fiche technique
L'actrice Natalie Portman, pour la présentation du film au Festival de Toronto 2010.

Titre original : Black Swan
Titre québécois : Le Cygne noir
Réalisation : Darren Aronofsky
Scénario : Darren Aronofsky, Mark Heyman et John J. McLaughlin
Photographie : Matthew Libatique
Montage : Andrew Weisblum
Direction artistique : David Stein
Chorégraphies : Benjamin Millepied
Décors : Thérèse DePrez
Costumes : Amy Westcott
Maquillage : Margie Durand et Judy Chin
Musique : Clint Mansell et Piotr Ilitch Tchaïkovski
Producteurs : Scott Franklin, Mike Medavoy, Arnold Messer, Brian Oliver, Peter Fruchtman
Producteurs exécutifs : Brad Fischer, Jerry Fruchtman, Ari Handel, Jennifer Rot, Rick Schwartz, David Thwaites
Sociétés de production : Cross Creek Pictures, Phoenix Pictures, Protozoa Pictures
Société de distribution : Fox Searchlight Pictures (pour les États-Unis)
Budget : 13 000 000 de Dollars1
Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue : anglais, français, italien
Formats : couleur - 16 mm et numérique - 2,35:1
Genres : drame, thriller
Durée : 108 minutes
Dates de sortie :
Festival international du film de Thessalonique 2010 (clôture) : 11 décembre 2010
Drapeau des États-Unis États-Unis : 17 décembre 2010 (au cinéma)
Drapeau de la France France : 9 février 2011 (au cinéma) - 29 juin 2011 (en DVD et Blu-ray)
Classification :
Drapeau de la France France : tous publics avec avertissement2
Drapeau de l'Irlande Irlande : interdit aux moins de 16 ans3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : interdit aux moins de 15 ans4

Distribution

Natalie Portman (VF : Sylvie Jacob5 et VQ : Aline Pinsonneault)6 : Nina Sayers, Le Cygne Blanc et la belle Princesse Odette
Mila Kunis (VF : Marjorie Frantz5 et VQ : Camille Cyr-Desmarais) 6 : Lily, le cygne noir et la méchante sorcière Odile
Vincent Cassel (VF : Lui-même 5 et VQ : Tristan Harvey)6 : Thomas Leroy
Barbara Hershey (VF : Élisabeth Wiener 5 et VQ : Marie-Andrée Corneille) 6 : Erica Sayers, la mère de Nina
Winona Ryder (VF : Françoise Cadol 5 et VQ : Violette Chauveau) : Beth Macintyre
Benjamin Millepied (VQ : Benoît Éthier) : David, le prince Siegfried
Sebastian Stan (VF : Boris Rehlinger et VQ : Nicolas Charbonneaux-Collombet) : Andrew
Toby Hemingway (VQ : Martin Watier) : Tom
Kristina Anapau (VQ : Claudia-Laurie Corbeil) : Galina
Ksenia Solo (VF : Edwige Lemoine et VQ : Aurélie Morgane) : Veronica
Janet Montgomery : Madeline, Le petit Cygne
Kimberly Prosa et Sarah Lane : doublures de Nina

Quatorze membres du Pennsylvania Ballet choisis par le chorégraphe du film, Benjamin Millepied, jouent en tant que corps de ballet, derrière les solistes7. Ce sont par ailleurs les débuts de Benjamin Millepied en tant qu'acteur et chorégraphe8. La ballerine Sarah Lane double Nathalie Portman dans la plupart des scènes de danse classique.

Winona Ryder, née Winona Laura Horowitz le 29 octobre 1971 dans le Minnesota, est une actrice américaine.

Elle se révèle au grand public avec le film Beetlejuice (1988), alors qu'elle est encore adolescente, et enchaîne avec d'autres films à succès comme Edward aux mains d'argent (1990) et Dracula (1992). Elle remporte le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Le Temps de l'innocence (1993) et est nommée à l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Les Quatre Filles du docteur March (1994). Actrice très en vue tout au long des années 1990, elle reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame en 2000.

Jeunesse

Winona Laura Horowitz est née dans le comté d'Olmsted et son prénom est dérivé de la légende de la princesse Winona, d'où est aussi tiré le nom du comté voisin et de sa capitale, Winona. Son second prénom est un hommage à la femme d'Aldous Huxley, Laura Huxley, dont ses parents sont de proches amis1. Le nom de famille de son père était à l'origine Tomchin, Horowitz étant un nom que son père a emprunté à une autre famille alors qu'ils immigraient aux États-Unis2. La famille de Winona Ryder du côté paternel est juive et vient de Roumanie et de Russie. De nombreux membres de sa famille paternelle ont péri durant la Shoah3.

Sa mère, Cynthia Palmer Horowitz (née Istas), est productrice de vidéos éducatives et éditrice, alors que son père, Michael Horowitz, est écrivain et travaille aussi dans l'édition et la vente de livres. Il a d'ailleurs été l'archiviste des ouvrages du gourou psychédélique Timothy Leary, qui est aussi le parrain de Winona4. Winona a une demi-sœur et un demi-frère, Sunyata et Jubal, que sa mère a eus d'un premier mariage4, ainsi qu'un frère cadet, Yuri, né en 19765.

Son père entretient de bonnes relations avec Leary et d'autres artistes beat comme Allen Ginsberg ou Lawrence Ferlinghetti, ainsi qu'avec l'écrivain Philip K. Dick. Le père de Winona est athée et sa mère bouddhiste. Ses parents ont encouragé leurs enfants à prendre le meilleur de différents courants spirituels et de se les approprier. Winona a déclaré à ce propos : « je pratique toujours le bouddhisme et, dans une certaine mesure, je crois au karma »6.

La famille de Winona déménage fréquemment. En 1978, ils déménagent dans une communauté intentionnelle près d'Elk, dans le comté de Mendocino en Californie, qui cultive la simplicité volontaire et vit sans électricité. Elle y passe beaucoup de temps à lire des livres comme L'Attrape-cœurs qui est devenu son livre de chevet4. C'est seulement après que sa mère lui montre quelques films qu'elle développe un intérêt pour le cinéma. Alors qu'elle a 10 ans, sa famille déménage une nouvelle fois pour s'installer à Petaluma, dans le comté voisin de Sonoma. À son entrée à l'école locale, elle se fait harceler par des élèves qui la prennent pour un garçon efféminé5. Elle quitte l'école et pratique l'école à la maison pendant un an après cet épisode. Elle manque de se noyer alors qu'elle a douze ans et devient ablutophobe ; à cause de cela, la scène sous l'eau dans Alien, la résurrection a été difficile à tourner7. Elle entre à 12 ans à l’American Conservatory Theatre de San Francisco où elle prend ses premiers cours d'art dramatique5.
Débuts de sa carrière cinématographique

En 1985, elle envoie une cassette où elle récite un monologue du livre Franny et Zooey pour obtenir un rôle dans le film Desert Bloom. Le rôle revient à Annabeth Gish mais la cassette retient l'attention de David Seltzer qui l'engage pour un second rôle dans le film Lucas (1986)4. Elle trouve son nom de scène en s'inspirant de Mitch Ryder, un musicien de soul que son père est en train d'écouter lorsqu'elle reçoit un appel de son agent lui demandant sous quel nom elle veut apparaître dans le générique de fin de Lucas2.

Elle interprète un premier rôle dans Square Dance (1987), de Daniel Petrie, où elle joue une adolescente qui se lie d'amitié avec un jeune homme atteint de handicap mental. Tim Burton la choisit ensuite pour jouer dans Beetlejuice (1988) après l'avoir vue dans Lucas8. Elle y interprète Lydia Deetz, une adolescente gothique qui sympathise à la cause du couple de fantômes qui hantent la maison dans laquelle sa famille vient d'emménager. Le film est un succès critique et commercial9 et permet de lancer la carrière de Winona Ryder dont l'interprétation est très remarquée5.

Elle reçoit ensuite un bon succès critique dans le thriller Fatal Games (1989), aux côtés de Christian Slater et de Shannen Doherty. Cette satire de la vie lycéenne est un échec au box-office mais devient par la suite un film culte10. La même année, elle interprète aussi la jeune cousine de Jerry Lee Lewis avec qui celui-ci se marie dans Great Balls of Fire!. Ce rôle controversé lui vaut une nouvelle fois des critiques favorables5
Années 1990
Winona Ryder en 2008.

En 1990, Winona Ryder est tout de suite engagée par Tim Burton, qui a beaucoup apprécié leur collaboration dans Beetlejuice, quand celui-ci met en chantier Edward aux mains d'argent. Elle y joue la fiancée du personnage principal, Edward, incarné par Johnny Depp avec qui l'actrice a une relation amoureuse depuis quelques mois11. Le film est un important succès commercial et critique12. Elle joue ensuite aux côtés de Cher et Christina Ricci dans la comédie Les Deux Sirènes pour laquelle elle est nommée au Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle13. Elle est aussi choisie par Francis Ford Coppola pour jouer dans Le Parrain 3 mais doit finalement y renoncer pour des raisons de santé et est remplacée par Sofia Coppola4.

Désormais célèbre, l'actrice travaille alors avec les plus grands metteurs en scène et donne la réplique aux plus grands comédiens. Elle tourne avec Gena Rowlands sous la direction de Jim Jarmusch dans Night on Earth (1991), où elle joue le rôle d'une jeune conductrice de taxi. Elle lit ensuite le scénario de Dracula (1992) et le présente à Francis Ford Coppola qui est immédiatement intéressé pour réaliser le film14. L'actrice joue le rôle de Mina Murray dans ce film qui est l'un des grands succès du box-office en 199215.

Elle joue ensuite aux côtés de Glenn Close, Meryl Streep et Jeremy Irons dans la tragédie familiale La Maison aux esprits (1993) mais le film est un échec. C'est à cette époque qu'elle commence à souffrir de dépression et de crises d'anxiété et qu'elle se fait volontairement interner pendant quelques jours dans un hôpital psychiatrique5,4. Son talent et l’implication qu’elle met dans ses rôles lui valent de nombreuses récompenses et nominations : elle est notamment primée aux Golden Globes en 1994 dans la catégorie du meilleur second rôle13 pour sa composition de jeune épouse dévouée du personnage joué par Daniel Day-Lewis dans le mélo de Martin Scorsese, Le Temps de l'innocence (1993), qui se déroule dans les années 1870. Elle est également nommée pour ce film à l’Oscar du meilleur second rôle féminin cette année-là, ainsi que l’année suivante à l’Oscar de la meilleure actrice16 pour Les Quatre Filles du docteur March (1994), nouvelle adaptation du roman de Louisa May Alcott dans lequel elle interprète le personnage principal, Jo March, aux côtés de Susan Sarandon et Gabriel Byrne.

Elle dédie ce film à la mémoire de Polly Klaas, une fillette de 12 ans enlevée en octobre 1993 lors d'une soirée pyjama à Petaluma (où Ryder a vécu), car Les Quatre Filles du docteur March était le livre préféré de Polly17. Après l'enlèvement de Polly, l'actrice propose 200 000 $ pour toute information permettant de la retrouver18 mais la fillette avait déjà été assassinée. Après la découverte du corps de Polly, Winona Ryder contribue à la création de la Fondation Polly Klaas, bien avant la mise en place du système Amber Alert pour les rapts d'enfants4.

En 1994, elle prête sa voix à une rivale de Lisa Simpson dans la série d'animation Les Simpson. Sa notoriété ne l’empêche pourtant pas de jouer dans des productions plus indépendantes comme Génération 90 (1994), première réalisation de Ben Stiller dans laquelle elle interprète une jeune vidéaste attachante face à Ethan Hawke19, ou encore dans Le Patchwork de la vie (1995), chronique douce-amère où elle partage la vedette avec des actrices confirmées comme Ellen Burstyn, Anne Bancroft et Alfre Woodard.

Elle retrouve Daniel Day-Lewis dans La Chasse aux sorcières (1996), film basé sur le procès des sorcières de Salem qui est un échec commercial20 mais reçoit de bonnes critiques21. La même année, elle échoue à obtenir le premier rôle féminin, qui revient à Renée Zellweger, dans Jerry Maguire22. Elle joue ensuite une androïde aux côtés de Sigourney Weaver dans le film de science-fiction Alien, la résurrection (1997), quatrième volet de la saga qui connaît comme ses prédécesseurs le succès commercial23. Elle se blesse au dos pendant le tournage et doit prendre des analgésiques pour continuer à tourner, devenant par la suite dépendante de ces médicaments4.

L'actrice enchaîne ensuite avec Celebrity (1998), de Woody Allen, film choral qui est une satire de la vie des célébrités mais est un échec pour le réalisateur24. Une rumeur persistante veut qu'elle était pressentie pour jouer le premier rôle féminin dans Shakespeare in Love mais que Gwyneth Paltrow, qui était alors sa meilleure amie, ait aperçu le scénario chez elle et obtenu le rôle à sa place25. L'année suivante, elle a le premier rôle, celui d'une jeune femme atteinte de trouble de la personnalité borderline qui est internée dans un institut psychiatrique, et est productrice déléguée du film Une vie volée, d'après le best-seller de Susanna Kaysen. Ryder est très attachée à ce projet, qu'elle appelle « l'enfant de son cœur », mais c'est la performance d'Angelina Jolie à ses côtés qui retient surtout l'attention26. Toujours en 1999, l'actrice est fortement caricaturée dans South Park, le film. Elle se désiste pour le rôle de Katrina Van Tassel dans Sleepy Hollow27 et échoue à obtenir le premier rôle féminin dans Fight Club28.
Années 2000
L'étoile de Winona Ryder sur le Hollywood Walk of Fame.

Winona Ryder partage ensuite avec Richard Gere la vedette de la romance Un automne à New York (2000) mais le film, bien que connaissant un certain succès commercial, est éreinté par la critique29. Le 6 octobre 2000, elle reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame en présence d'Anthony Hopkins30. La semaine suivante sort Les Âmes perdues dans lequel elle incarne une membre d'une société secrète catholique déterminée à empêcher Satan de s'incarner. Le film est un échec artistique et commercial et l'actrice refuse d'assurer sa promotion31. En 2001, elle apparaît dans un épisode de Friends où elle partage un baiser avec Jennifer Aniston.

Le 12 décembre 2001, elle est arrêtée à la suite d'un flagrant délit de vol à l’étalage à Beverly Hills et accusée d'avoir volé pour 5 500 $ de vêtements et accessoires dans un magasin Saks Fifth Avenue. Durant son procès, il est établi que les analgésiques dont elle est dépendante et qu'elle prend sans prescription médicale sont directement liés à l'incident. À l'issue d'un procès très médiatisé, elle est condamnée à effectuer 480 heures de travaux d’intérêt général et trois ans de probation, à 10 000 $ d'amende ainsi qu’à un suivi psychologique32.

En 2002, l'actrice apparaît dans deux films tournés avant son arrestation. La comédie romantique Les Aventures de Mister Deeds, où elle partage la vedette avec Adam Sandler, est un important succès commercial 33 mais reçoit de mauvaises critiques34 ; alors que Simone est une comédie satirique dans lequel elle joue un second rôle. En 2003, Woody Allen veut lui confier le premier rôle de Melinda et Melinda mais doit y renoncer car aucune compagnie de garantie ne veut assurer l'actrice après ses ennuis judiciaires35.

Winona Ryder quitte Los Angeles pour San Francisco5 et ne tourne quasiment pas jusqu'en 2006, date à laquelle elle fait son retour en tenant l'un des rôles principaux du film d'animation de science-fiction A Scanner Darkly, tourné à l'aide de la technique de la rotoscopie et qui est globalement bien accueilli par la critique36. Elle assure aussi le principal rôle féminin, celui d'une enquêtrice d'assurances cynique, dans The Darwin Awards, une comédie présentée au festival du film de Sundance. Elle tourne ensuite aux côtés de Simon Baker dans la comédie noire Sex and Death 101 (2007), qui est un échec critique37, ainsi que dans le film à sketches The Ten (2007).
Winona Ryder au Festival du film de Giffoni en 2009.

En 2008, elle interprète une journaliste dans Informers mais ce film est un nouvel échec38. Elle fait ensuite une brève apparition dans Star Trek (2009), 11e film de la saga réalisé par J. J. Abrams, en incarnant la mère de Spock, et interprète un second rôle dans Les Vies privées de Pippa Lee. Ces apparitions remarquées dans des films salués par la critique sont considérées comme une véritable résurrection de l'actrice par plusieurs observateurs39,40.
Années 2010

Darren Aronofsky lui confie ensuite le petit rôle d'une danseuse étoile en fin de parcours dans Black Swan (2010), film qui connaît à son tour un grand succès41. En 2011, elle interprète l'un des rôles principaux de la comédie Le Dilemme, de Ron Howard, qui est un échec commercial42. Mais elle rebondit à nouveau en tournant dans deux films salués par la critique : le film d'animation Frankenweenie (2012), qui marque ses retrouvailles avec Tim Burton43, et The Iceman (2013) dans lequel elle interprète la femme du tueur à gages Richard Kuklinski44. Elle joue ensuite dans le film d'action Homefront aux côtés de Jason Statham.

En 2016, Winona Ryder signe son grand retour avec la série de science-fiction Stranger Things, diffusé sur Netflix, dans lequel elle incarne une mère célibataire désemparée par la disparition de son fils cadet. La série rencontre un véritable succès critique45 et la prestation de l'actrice est saluée46.
Vie privée

Adolescente, Winona Ryder entretient une relation amoureuse avec les acteurs Rob Lowe puis Christian Slater47. Elle a ensuite une liaison de quatre ans, entre 1989 et 1993, avec l'acteur Johnny Depp. Ils se rencontrent lors de l'avant-première du film Great Balls of Fire! et entament leur relation amoureuse peu de temps après. Fou amoureux, Johnny Depp décide de se faire tatouer « Winona Forever » (« Winona pour toujours ») sur le bras peu après leurs fiançailles, mais il modifie son tatouage après leur séparation ; on peut désormais y lire « Wino Forever » (« ivrogne pour toujours »)48.

Entre 1993 et 1996, elle a une relation avec Dave Pirner, chanteur du groupe Soul Asylum47. Le 31 décembre 1997, elle fait la connaissance de l'acteur Matt Damon lors de la soirée de nouvel an chez l'acteur Ben Affleck. Tous les deux entament une liaison peu de temps après mais se séparent en avril 200049. En 2000, elle a une brève liaison avec Beck. Elle a une liaison avec Blake Sennett, guitariste du groupe Rilo Kiley, en 2007-200847.

Depuis 2011, elle est en couple avec le modéliste Scott Mackinlay Hahn50.
Filmographie

Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessous sont issues de la filmographie de Winona Ryder sur l'Internet Movie Database51
Films
Année Titre Titre original Réalisateur Rôle
1986 Lucas Lucas David Seltzer Rina
1987 Square Dance Square Dance Daniel Petrie Gemma
1988 Bételgeuse Beetlejuice Tim Burton Lydia Deetz
1969 1969 Ernest Thompson Beth
Fatal Games / Série noire Heathers Michael Lehmann Veronica Sawyer
1989 Great Balls of Fire! Great Balls of Fire! Jim McBride Myra Gale Brown
1990 Roxy est de retour Welcome Home, Roxy Carmichael Jim Abrahams Dinky Bossetti
Edward aux mains d'argent Edward Scissorhands Tim Burton Kim Boggs
Les Deux Sirènes Mermaids Richard Benjamin Charlotte Flax
1991 Une nuit sur terre Night on Earth Jim Jarmusch Corky
1992 Dracula Dracula Francis Ford Coppola Mina Murray / Elisabeta
1993 Le Temps de l'innocence The Age of Innocence Martin Scorsese May Welland
La Maison aux esprits The House of the Spirits Bille August Blanca
1994 Les Quatre Filles du docteur March Little Women Gillian Armstrong Jo March
Les Quatre Filles du docteur March Little Women Gillian Armstrong Jo March
1995 Le Patchwork de la vie How to Make an American Quilt Jocelyn Moorhouse Finn
1996 Le Dortoir des garçons Boys Stacy Cochran Patty Vare
La Chasse aux sorcières The Crucible Nicholas Hytner Abigail Williams
1997 Alien, la résurrection Alien Resurrection Jean-Pierre Jeunet Annalee Call
1998 Celebrity Celebrity Woody Allen Nola
1999 Une vie volée / Jeune fille interrompue Girl, Interrupted James Mangold Susanna Kaysen
2000 Un automne à New York / New York en automne Autumn in New York Joan Chen Charlotte Fielding
Les Âmes perdues Lost Souls Janusz Kamiński Maya Larkin
2001 Zoolander Zoolander Ben Stiller elle-même
2002 Les Aventures de Mister Deeds Mr Deeds Steven Brill Babe Bennett
Simone Simone Andrew Niccol Nicola Anders
2004 Le Livre de Jérémie The Heart Is Deceitful Above All Things Asia Argento la psychologue
2006 The Darwin Awards The Darwin Awards Finn Taylor (en) Siri Taylor
A Scanner Darkly A Scanner Darkly Richard Linklater Donna Hawthorne
2007 The Ten The Ten David Wain Kelly La Fonda
Sex and Death 101 Sex and Death 101 Daniel Waters Death Nell / Gillian De Raisx (#101)
2008 The Last Word The Last Word Geoffrey Haley Charlotte
The Informers The Informers Gregor Jordan Cheryl Moore
2009 Les Vies privées de Pippa Lee The Private Lives of Pippa Lee Rebecca Miller Sandra Dulles
Star Trek Star Trek J. J. Abrams Amanda Grayson
Stay Cool Stay Cool Michael Polish Scarlet Smith
2010 Le Cygne noir Black Swan Darren Aronofsky Beth Macintyre
Quand l'amour ne suffit plus : L'Histoire de Lois Wilson (TV) When Love Is Not Enough: The Lois Wilson Story John Kent Harrison Lois Wilson
2011 Le Dilemme The Dilemma Ron Howard Geneva
2012 The Iceman The Iceman Ariel Vromen Deborah Pellicotti
The Letter The Letter Jay Anania Martine
2013 Homefront Homefront Gary Fleder Sheryl Marie Mott
2014 Turks & Caicos (TV) Turks & Caicos David Hare Melanie Fall
2015 Experimenter Experimenter Michael Almereyda Alexandra "Sasha" Milgram
Télévision
Année Titre Rôle Notes
1998 The Larry Sanders Show elle-même Saison 6, épisode 1
2000 Strangers with Candy Fran Saison 3, épisode 10
2001 Friends Melissa Warburton Saison 7, épisode 20
2013 Drunk History Mary Dyer
Peggy Shippen Saison 1, épisode 4
Saison 2, épisode 8
2014 Masterpiece Masterpiece Contemporary Melanie Fall
2015 Show Me a Hero Vinni Restiano Mini-série
4 épisodes
2016 Stranger Things Joyce Byers 17 épisodes
2016-2017
Doublage

Films
Année Titre Titre original Rôle
2012 Frankenweenie Frankenweenie Elsa Van Helsing

Séries télévisées
Année Titre Rôle Notes
1994 Les Simpson Allison Taylor Saison 6, épisode 2
1996 Docteur Katz Winona Saison 3, épisode 1
Clip

1989 : Debbie Gibson Is Pregnant with My Two-Headed Love Child de Mojo Nixon et Skid Roper
1990 : The Shoop Shoop Song (It's in His Kiss) de Cher
1992 : Love Song for a Vampire d'Annie Lennox
1993 : Locked Out de Crowded House
1998 : Talk About the Blues de Blues Explosion
2012 : Here with Me des Killers

ÉMOTION DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
yanis la chouette



Nombre de messages : 7496
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN   Ven 13 Oct à 3:26

FILLE DE LA RÉSISTANCE, DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, DU MONDE LIBRE ET CITOYENNE D'HONNEUR DE L'ORDRE SECOURISTE ET ÉGALITAIRE DE Y'BECCA

Sur décision du Peuple et de sa famille; les autorités acceptent le choix d'une Nation qui est La République Française, Simone Veil fera son entrée au Panthéon avec son époux.
Madeleine Michelis, née à Neuilly-sur-Seine, le 22 août 1913 et décédée à Paris le 15 février 1944, fut professeure de lettres classiques et Résistante et Simone Adolphine Weil est une philosophe, humaniste, écrivaine et militante politique française, sœur cadette du mathématicien André Weil, née à Paris le 3 février 1909 et morte à Ashford (Angleterre) le 24 août 1943.

Natalie Portman est une actrice et productrice israélo-américaine, née le 9 juin 1981 à Jérusalem. Elle fait ses débuts au cinéma en 1993, à douze ans, en interprétant le rôle de Mathilda dans le film Léon de Luc Besson, aux côtés de Jean Reno.

Elle devient une vedette internationale à part entière en 1999, lors de la sortie de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme dans lequel elle joue Padmé Amidala aux côtés de Liam Neeson et Ewan McGregor. Elle reprend ce rôle dans les épisodes II et III, sortis respectivement en 2002 et 2005.

Natalie Portman a alterné des apparitions dans des blockbusters hollywoodiens avec des rôles dramatiques qui lui ont valu d'être reconnue pour la justesse de son jeu1. Elle a tourné avec de célèbres réalisateurs tels que Woody Allen (Tout le monde dit I love you), Michael Mann (Heat), Tim Burton (Mars Attacks!) ou encore Darren Aronofsky (Black Swan). En 2005, elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle dans Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols ; ce rôle lui vaut également une nomination aux Oscars. Elle est récompensée par le Saturn Award de la meilleure actrice en 2007 pour son rôle dans V pour Vendetta. Elle remporte un deuxième Golden Globe en 2011 dans la catégorie meilleure actrice de film dramatique puis l'Oscar de la meilleure actrice, cette fois pour sa performance dans Black Swan.

En plus de ses activités artistiques, Natalie Portman est engagée aux côtés de la Foundation for International Community Assistance, une association à but non lucratif qui propose des solutions de microcrédit dans les pays en développement. En juin 2003, elle obtient un diplôme de psychologie sanctionnant quatre années d’études à l’université Harvard.

Natalie Portman est une actrice et productrice israélo-américaine, née le 9 juin 1981 à Jérusalem. Elle fait ses débuts au cinéma en 1993, à douze ans, en interprétant le rôle de Mathilda dans le film Léon de Luc Besson, aux côtés de Jean Reno.

Elle devient une vedette internationale à part entière en 1999, lors de la sortie de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme dans lequel elle joue Padmé Amidala aux côtés de Liam Neeson et Ewan McGregor. Elle reprend ce rôle dans les épisodes II et III, sortis respectivement en 2002 et 2005.

Natalie Portman a alterné des apparitions dans des blockbusters hollywoodiens avec des rôles dramatiques qui lui ont valu d'être reconnue pour la justesse de son jeu1. Elle a tourné avec de célèbres réalisateurs tels que Woody Allen (Tout le monde dit I love you), Michael Mann (Heat), Tim Burton (Mars Attacks!) ou encore Darren Aronofsky (Black Swan). En 2005, elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle dans Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols ; ce rôle lui vaut également une nomination aux Oscars. Elle est récompensée par le Saturn Award de la meilleure actrice en 2007 pour son rôle dans V pour Vendetta. Elle remporte un deuxième Golden Globe en 2011 dans la catégorie meilleure actrice de film dramatique puis l'Oscar de la meilleure actrice, cette fois pour sa performance dans Black Swan.

En plus de ses activités artistiques, Natalie Portman est engagée aux côtés de la Foundation for International Community Assistance, une association à but non lucratif qui propose des solutions de microcrédit dans les pays en développement. En juin 2003, elle obtient un diplôme de psychologie sanctionnant quatre années d’études à l’université Harvard.

The Weinstein Company

Jane Got a Gun est un western américano-britannique de Gavin O'Connor sorti en 2015.

Synopsis

Après avoir recueilli son mari criblé de balles, Jane appelle à la rescousse son ancien amant Dan pour défendre son ranch contre des hors la loi.
Fiche technique

   Titre original et français : Jane Got a Gun
   Titre québécois : Armée et dangereuse
   Réalisation : Gavin O'Connor
   Scénario : Brian Duffield
   Direction artistique : Tim Grimes
   Décors :
   Costumes : Catherine George
   Photographie : Mandy Walker
   Son :
   Montage : John Wilson
   Musique : Marcello De Francisci et Lisa Gerrard
   Production : Chris Coen, Terry Dougas, Aleen Keshishian, Peter Nathanial, Natalie Portman et Scott Steindorff
   Société(s) de production : 1821 Pictures, Boies/Schiller Film Group, Handsomecharlie Films, Scott Pictures et Unanimous Pictures
   Société(s) de distribution : Drapeau : France Mars Distribution, Drapeau : Royaume-Uni Lionsgate, Drapeau : États-Unis The Weinstein Company
   Budget :
   Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis | Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
   Langue originale : Anglais
   Format : couleur -
   Genre : Film dramatique, Film d'action, Western
   Durée : 97 minutes
   Dates de sortie :
       Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : novembre 2015
       Drapeau des États-Unis États-Unis : 29 janvier 2016
       Drapeau de la France France : 27 janvier 2016

Distribution

   Natalie Portman (VF : Sylvie Jacob) : Jane Hammond
   Joel Edgerton (VF : Adrien Antoine) : Dan Frost
   Noah Emmerich (VF : Patrick Béthune) : Bill Hammond
   Ewan McGregor (VF : Bruno Choël) : John Bishop
   Rodrigo Santoro : Fitchum
   Boyd Holbrook (VF : Fabrice Trojani) : Vic
   River Shields : le Kid
   Kristen Rakes : l'épouse de Dan
   Jacob Browne : Montgomery
   Sachie Capitani : Kate Hammond
   James Burnett : Cunny Charlie
   Asher Corbin : le fils de Dan

    Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage1

Production
Développement

Le projet est à l'origine développé avec la réalisatrice Lynne Ramsay. Mais cette dernière abandonne le projet un jour avant le début du tournage, le 18 mars 20132. Dès le lendemain, Gavin O'Connor est engagé pour la remplacer3. Le directeur de la photographie Darius Khondji se retire aussi du projet au départ de la réalisatrice, et c'est Mandy Walker qui en hérite.
Casting

Michael Fassbender était prévu pour le rôle de Dan Frost. Il est finalement remplacé courant mars 2013, quelques jours avant le début du tournage, par Jude Law, en raison du tournage de X-Men: Days of Future Past. Cependant, Jude Law intervertit son rôle avec celui de Joel Edgerton, qui devait initialement jouer John Bishop4. À la suite du départ de la réalisatrice, Jude Law quitte le projet à son tour. Alors que Tobey Maguire, Jake Gyllenhaal ou Jeff Bridges sont annoncés pour le remplacer5, Bradley Cooper hérite du rôle laissé vacant par Jude Law6. Le 2 mai 2013, on apprend finalement que Bradley Cooper ne jouera pas dans le film7, et qu'Ewan McGregor assurera le rôle8.
Tournage

Le tournage devait initialement débuter le 18 mars 2013, mais il est reporté à la suite du départ de la réalisatrice Lynne Ramsay. Il a lieu dans l’État américain du Nouveau-Mexique9.
Autres

Le titre du film Jane got a gun est un clin d’œil au film de Dalton Trumbo Johnny s'en va-t-en guerre (Johnny Got His Gun en version originale) sorti en 1971.

Le film réunit trois acteurs ayant joué dans la prélogie de Star Wars : Natalie Portman dans le rôle de Padmé Amidala, Ewan McGregor dans celui d'Obi-Wan Kenobi et Joel Edgerton dans celui d'Owen Lars.
Notes et références

   ↑ « Fiche du doublage français du film » [archive], sur RS Doublage, 14 novembre 2015.
   ↑ La réalisatrice de Jane got a gun quitte le projet au début du tournage ! [archive] - AlloCiné
   ↑ Jane got a gun : déjà un remplaçant pour Lynne Ramsay ! [archive] - AlloCiné
   ↑ Jude Law remplace Fassbender dans le western Jane Got a Gun [archive] - AlloCiné
   ↑ Jane got a gun : Jude Law remplacé par Maguire, Gyllenhaal ou Bridges ? [archive] - AlloCiné
   ↑ Jane got a gun : Bradley Cooper remplace Jude Law [archive] - AlloCiné
   ↑ Bradley Cooper ne tournera pas dans le western avec Natalie Portman [archive] - LCI-TF1.fr
   ↑ Huit ans après Star Wars 3, Ewan McGregor retrouve Natalie Portman dans Jane got a gun [archive] - Première.fr
   ↑ (en) Lieux de tournage [archive] - Internet Movie Database

Paroles de la chanson In The Morning par Norah Jones

I can't stop myself from callin'
Callin' out your name
I can't stop myself from fallin'
Fallin' back again

In the mornin'
Baby in the afternoon

Dark like the shady corners
Inside a violin
Hot like to burn my lips
I know I can't win

In the mornin'
Baby in the afternoon

I tried to quit you but I'm too weak
Wakin' up without you I can hardly speak at all



My girlfriend tried to help me
To get you off my mind
She tried a little tea and sympathy
To get me to unwind

In the mornin'
Baby in the afternoon

Funny how my favorite shirt
Smells more like you than me
Bitter traces left behind
Stains no one can see

In the mornin'
Baby in the afternoon

You're gonna put me in an early grave
I know I'm your slave whenever you call

I can't stop myself from callin'
Callin' out your name
I can't stop myself from fallin'
Fallin' back again

Fallin' back again
Fallin' back again
Fallin' back again
Fallin' back again

FOREVER WINONA RYDER...

LA DÉMOCRATIE DEVANT LE PATRIMOINE ET LA JUSTICE...
LA RÉALITÉ DANS LE CARACTÈRE D’ÉGALITÉ...

LA PRÉSENCE EST LA FORME LA PLUS GRANDE ET LA PLUS IMPLICITE LORSQUE IL S'AGIT
DE PROUVER LA POSSIBILITÉ AUX TÉMOIGNAGES D'AVOIR PU ASSISTER AUX HOMICIDES.
ECRIT
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
yanis la chouette



Nombre de messages : 7496
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN   Ven 13 Oct à 3:41

Le Lac des cygnes (titre original russe : Лебединое озеро / Lebedinoïe ozero) est un ballet en quatre actes sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski (opus 20) et un livret de Vladimir Begichev inspiré d'une légende allemande.

Historique

En 1871, Tchaïkovski profite de ses vacances pour composer un petit ballet, Lebedinoje osero, destiné aux enfants de sa sœur.

Lorsque, au cours de l'été 1875, l'Intendant du grand théâtre de Moscou, Vladimir Pétrovitch Begitchev, lui demande de composer un ballet, Tchaikovski accepte immédiatement d'autant que la proposition est lucrative (Tchaïkovski touchera 5 000 roubles pour sa peine) et que le compositeur confie, dans une lettre à son ami Rimski-Korsakov, rêver depuis longtemps de « [s']essayer à ce genre de musique ». Bégitchev, en collaboration avec son danseur étoile du Théâtre Impérial Bolchoï Vassili Fiodorovitch Gelzer, a personnellement préparé le livret à partir de légendes et contes divers — dont le Voile dérobé tiré des « contes populaires des Allemands » de Johann Karl August Musäus. Tchaikovski a à l'esprit les ballets de Léo Delibes et plus particulièrement Coppélia.

À la différence du mode de travail qui caractérisera plus tard La Belle au bois dormant et Casse-Noisette, le compositeur ne collabore pas directement avec le chorégraphe pressenti, Julius Reisinger. Ce dernier, maître de ballet traditionaliste, se trouve dépassé par les ambitions « symphoniques » de la musique de Tchaïkovski. Il triture la partition, coupant ici, arrangeant là, si bien que lors de la création, le 4 mars 18771 au Théâtre Impérial Bolchoï, l'œuvre, sous la direction de Semen Riabov et chorégraphiée par Julius Reisinger, sans être un échec cuisant comme certains historiens du ballet l'ont prétendu, est une « déconvenue humiliante » (Tchaïkovski). Au cours des cinq années suivantes, Lebedinoje osero est monté deux fois et connaît plus de quarante représentations, chiffre exceptionnel pour l'époque.

Tchaïkovski ne vivra pas assez longtemps pour voir la version qu'il a composée, Lebedinoje osero, dansée sur toutes les scènes du monde sous des formes et des titres divers : Lebedinoje osero bien sûr, mais aussi Swan Lake, Le lac des cygnes, Schwanensee, Lago dei cigni, etc. C'est très exactement le 12 mars 1894 que le ballet entreprend sa longue marche triomphale d'une façon modeste : seul le deuxième acte est représenté au Théâtre Impérial Mariinski à la mémoire du compositeur décédé le 6 novembre 1893. Cette réalisation est confiée à Ivanov, deuxième maître de ballet et adjoint du célèbre Petipa. Ce dernier remarque immédiatement les possibilités inhérentes à la partition de Tchaïkovski et persuade le Théâtre Mariinski de monter une production intégrale du ballet dont il se chargerait de la chorégraphie en partenariat avec Ivanov. Sur la demande de Petipa, le maître de chapelle de la cour et chef d'orchestre Riccardo Drigo, pratique quelques interventions dans la partition originale. Petipa se charge alors de chorégraphier le premier et le troisième acte, laissant à Ivanov les deuxième et quatrième qui se déroulent sur les bords du lac des cygnes. Cette version est présentée au public pour la première fois le 15 janvier 1895.

Au cours des cinquante années qui ont suivi la création de la version Petipa/Ivanov à Saint-Pétersbourg le ballet subit tant de remaniements que la version réalisée en 1953 au théâtre Stanislavski et Nemirovitch-Dantchenko de Moscou fit l'effet d'une bombe. On la devait à Vladimir Pavlovitch Burmeister (1904-1971), premier maître de ballet du théâtre, et reprenait l'ordre des numéros tels que publiés dans la partition originale de Tchaïkovski. Burmeister simplifie la dramaturgie du livret et rajoute un prologue qui présente la transformation de la princesse Odette en cygne par le sorcier Rotbarth. Cela le conduit, après la victoire finale du prince Siegfried sur Rotbarth à l'issue d'une lutte sans merci, à montrer le retour d'Odette à sa forme première. Plus rien ne fait alors obstacle à la fin heureuse du ballet bien que la version de 1895 ne faisait qu'esquisser la réunion des deux amants dans une apothéose finale. Les autres modifications intéressent la disparition du fou (qui n'amène rien à l'intrigue) au profit de l'ami de Sigfried et l'arrangement des danses nationales du Divertissement de l'Acte III en intermèdes magiques de Rotbarth qui apparaît dès lors comme une sorte d'artiste du music-hall.

Cette version du Lac des cygnes a été montée pour la première fois à l'Ouest par l'Opéra de Paris en 1950. Elle a été reprise par plusieurs compagnies dont, récemment, le 14 avril 2004, au Théâtre de la Scala avec Svetlana Zakharova dans le rôle d'Odette/Odile et Roberto Bolle dans celui de Siegfried.

Le mythe du cygne, avec ses prémices antiques où Zeus, sous les traits d'un cygne, comble Léda, l'épouse du roi de Sparte, offre de nombreuses possibilités d'adaptation. On y voit déjà apparaître le caractère androgyne de l'animal qui a conduit, dans les mises en scène de Matthew Bourne (Swan Lake, Londres 1995) et Stephan Thoss (Zwischen Mitternacht und Morgen, Hanovre 2004), à confier la figure des cygnes à un corps de ballet masculin.

Enfin, à la suite de l'étude psychanalytique de l'argument par Mats Ek en 1986 et de l'interprétation par le biais de la Modern Dance qu'il en a donné avec le Ballet Cullberg de Suède, de nouvelles versions dramaturgiques et chorégraphiques ont vu le jour dont celle de Neumeier, Illusionen - wie Schwanensee avec sa référence historique à Louis II de Bavière.
Argument
Pavel Gerdt dans le rôle du prince, Saint-Pétersbourg, 1895.

Le jeune prince Siegfried fête sa majorité. Sa mère lui annonce que, le jour suivant, au cours d'un grand bal pour son anniversaire, il devra choisir une épouse. Vexé de ne pouvoir choisir celle-ci par amour, il se rend durant la nuit dans la forêt. C'est alors qu'il voit passer une nuée de cygnes. Une fois les cygnes parvenus près d'un lac, il épaule son arbalète, s'apprêtant à tirer, mais il s'arrête aussitôt : devant lui se tient une belle femme vêtue de plumes de cygne blanches.

Enamourés, ils dansent, et Siegfried apprend que la jeune femme est en fait Odette. Un terrible et méchant sorcier, von Rothbart, la captura et lui jeta un sort ; le jour, elle serait transformée en cygne et, la nuit, elle redeviendrait femme. D'autres jeunes femmes et jeunes filles apparaissent et rejoignent Odette, près du Lac des Cygnes, lac formé par les larmes de ses parents lorsqu'elle fut enlevée par von Rothbart. Ayant appris son histoire, le prince Siegfried, fou amoureux, est pris d'une grande pitié pour elle. Il lui déclare son amour, ce qui affaiblit le sort. Von Rothbart apparaît. Siegfried menace de le tuer mais Odette intervient ; si von Rothbart meurt avant que le sort ne soit brisé, il sera irréversible. Le seul moyen de briser le sort est que le prince épouse Odette.

Le lendemain, au bal, à la suite des candidates fiancées, survient le sorcier Rothbart, avec sa fille Odile, vêtue de noir (le cygne noir), qui est le sosie d'Odette. Abusé par la ressemblance, Siegfried danse avec elle, lui déclare son amour et annonce à la cour qu'il compte l'épouser. Au moment où vont être célébrées les noces, la véritable Odette apparaît. Horrifié et conscient de sa méprise, Siegfried court vers le lac des cygnes.

La façon dont Odette apparaît finalement à Siegfried diffère selon les différentes versions du ballet : Odette arrive au château ou bien von Rothbart montre à Siegfried une vision d'Odette.

Il existe également différentes fins :

L'amour véritable d'Odette et de Siegfried vainc von Rothbart, le prince lui coupe une aile et il meurt.
Siegfried ayant déclaré son amour à Odile, il condamne, sans le savoir, Odette à demeurer un cygne pour toujours. Réalisant que ce sont ses derniers instants en tant qu'humain, elle se suicide en se jetant dans les eaux du lac. Le prince se jette lui aussi dans le lac. Cet acte d'amour et de sacrifice détruit von Rothbart et ses pouvoirs et les amants s'élèvent au paradis en une apothéose.
Siegfried court au lac et supplie Odette de lui pardonner. Il la prend dans ses bras mais elle meurt. Les eaux du lac montent et les engloutissent.
Siegfried ayant déclaré son amour à Odile, il condamne, sans le savoir, Odette à demeurer un cygne pour toujours. Odette s'envole sous la forme d'un cygne, et Siegfried est abandonné dans le chagrin et la douleur lorsque le rideau tombe.

Naissance du Lac des cygnes
Décor de F. Gaanen pour l'Acte II, Moscou, 1877.

D'après le récit du neveu et de la nièce de Tchaïkovski, Youri Lvovitch Davidov et Anna Meck-Davydov, nous savons que celui-ci avait déjà créé auparavant un petit ballet appelé le Lac des Cygnes chez eux en 1871. Tchaïkovski avait l'habitude de réunir de petites œuvres dont il créait la musique et le scénario en une représentation. Selon son neveu, la Chanson des cygnes, le fameux thème du Lac des Cygnes, avait été composée à cet effet. À cette époque, Tchaïkovski et Vladimir Petrovitch Beguitchev, directeur des Théâtres Impériaux de Moscou en ce temps-là, faisaient partie d'un groupe artistique de Moscou appelé le Salon de Chikhovskaya et il semblerait que l'idée du Lac des cygnes soit parue lors d'une réunion des membres du groupe. Le livret du Lac des cygnes est un cliché typique du ballet du XIXe siècle.

Les origines du scénario sont confuses, tant les sources que celui qui l'a écrit, et font encore aujourd'hui l'objet de contestations.

Fiodor Lopoukhov, patriarche du ballet russe, a appelé Le Lac des cygnes un « ballet national » : les cygnes sont évoqués dans beaucoup de récits romantiques russes et la chorégraphie du corps de ballet imite très souvent des mouvements de danses slaves (des danses en cercle notamment). Selon lui, même si l'histoire se déroule en Allemagne, l'image du cygne et le thème de l'amour fidèle seraient essentiellement russes. La trame de l'intrigue serait inspirée de l'histoire du Voile dérobé (Der geraubte Schleier) extrait des Volksmährchen der Deutschen (un recueil en 5 tomes de contes allemands) de Johann Karl August Musäus. Le conte populaire russe le Canard Blanc serait une autre source. Aussi les contemporains de Tchaïkovski ont remarqué que le compositeur portait beaucoup d'intérêt pour la vie de Louis II de Bavière qui par son destin tragique est souvent symbolisé par le cygne et qui, consciemment ou non, fut choisi comme prototype du rêveur prince Siegfried.

On s'accorde souvent à dire que Beguitchev a écrit le scénario.
Création du ballet
Olga Preobrajenska dans le rôle d'Odette et les cygnes, 1895.

Le Lac des cygnes est le premier ballet dont la musique fut créée par un compositeur symphonique. Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, on confiait habituellement la partition à des compositeurs connus et spécialisés dans la musique de ballet : ils créaient de nombreuses mélodies, claires, enjouées, rythmées, en vogue pour le ballet. Tchaïkovski étudia la musique de ces spécialistes (l'Italien Cesare Pugni ou l'Autrichien Léon Minkus) avant de composer son Lac des cygnes. Tchaïkovski avait une opinion négative sur la musique de ces spécialistes, jusqu'à ce qu'il s'intéresse en détail aux partitions : il fut impressionné par la variété presque illimitée de leurs mélodies. Il admirait surtout la musique de Léo Delibes ou d'Adolphe Adam, et de Riccardo Drigo quelques années plus tard. La partition de Giselle (1841) d'Adolphe Adam lui plaisait beaucoup : Adam avait utilisé la technique du leitmotiv, en associant des thèmes à un personnage ou une atmosphère ; ce que fit Tchaïkovski dans le Lac des cygnes ou La Belle au bois dormant.

Certains de ses amis essayèrent de convaincre Tchaïkovski de renoncer à ce projet, notamment le compositeur Nikolaï Rimsky-Korsakov, qui soulignait qu'il s'agissait là d'une entreprise indigne du talent de Tchaïkovski. Rarement autoritaire, celui-ci déclara néanmoins : Il n'y a pas de genre inférieur en musique, il n'y a que de petits musiciens ! . Ce premier ballet, comme par la suite la Belle au bois dormant puis Casse-Noisette démontrèrent avec panache que Tchaïkovski avait raison.

Il composa la musique du ballet entre août 1875 et avril 1876. La Danse russe de l'acte III fut ajoutée en février 1877 et le pas de deux de l'acte III en avril 1877. En 1875, Begichev demanda la partition du Lac des cygnes à Tchaïkovski pour un prix plutôt modeste de 800 roubles, et bientôt Begichev commença à choisir les artistes qui participeraient à la création du ballet. Le chorégraphe était le Tchèque Julius Reisinger (1827-1892) qui était alors engagé en tant que maître de ballet au Théâtre Bolchoï depuis 1873. La plupart des œuvres précédentes de Julius Reisinger, entre autres Kachtchei (1873) et Stella (1875), avaient été très critiquées et jugées d'une qualité médiocre[réf. souhaitée]. Sa seule véritable réussite était un ballet sur Cendrillon appelé Le Chausson magique, qu'il avait composé à son arrivée au Théâtre Bolchoï.
Le Lac des cygnes, une malédiction vécue par Tchaïkovski
Adelaide Giuri dans le rôle d'Odette et Mikhaïl Mordkine dans le rôle du prince Siegfried, Moscou, 1901.

Après l'échec d'un mariage de pure convenance, Tchaïkovski tente d'échapper à sa nature profonde et à son homosexualité dans une relation épistolaire idéalisée avec sa protectrice Nadejda von Meck. Cette relation purement platonique durera plus de quatorze ans.

Madame von Meck ne se doute jamais de la vraie nature de Tchaïkovski, mais elle lui écrit :

« Piotr Illyich, avez-vous aimé ? Il me semble que non. Vous aimez trop la musique pour aimer une femme. »

De fait, la partition du Lac des cygnes est une composition révélatrice[réf. nécessaire] des aspirations et du tempérament d'un Tchaïkovski poursuivi par le sentiment d'une implacable fatalité : son homosexualité. Comme Siegfried, les amours féminines lui sont interdites. Le prince ne peut avoir de relation charnelle avec le cygne blanc, symbole de pureté ; ceci serait contraire aux lois humaines. La création du Lac des cygnes et les représentations qui suivent sont une cruelle humiliation pour le compositeur qui la vit comme une nouvelle malédiction. Le ballet est retiré de l'affiche et tombe dans l'oubli durant dix-huit ans. Il faut attendre la reprise de la chorégraphie par Marius Petipa en 1895 pour redonner au Lac des cygnes la place qui lui revient.
Du Lac des cygnes au Lac rêvé de Noureev

En 1984, Rudolf Noureev signe pour l'Opéra de Paris une version à résonance « freudienne », probablement la plus achevée du Lac des cygnes.

Noureev explique sa vision du ballet en ces termes2 :

« Le lac des cygnes est pour moi une longue rêverie du prince Siegfried […] Celui-ci, nourri de lectures romantiques qui ont exalté son désir d'infini, refuse la réalité du pouvoir et du mariage que lui imposent son précepteur et sa mère […]. C'est lui qui, pour échapper au destin qu'on lui prépare, fait entrer dans sa vie la vision du lac, cet « ailleurs » auquel il aspire. Un amour idéalisé naît dans sa tête avec l'interdit qu'il représente. Le cygne blanc est la femme intouchable, le cygne noir en est le miroir inversé. Aussi, quand le rêve s'évanouit, la raison du prince ne saurait y survivre. »

C'est de là que naît une vision psychanalytique et introspective de l'œuvre tant dans le traitement du récit que dans le développement des personnages. L'œuvre gagne un surcroît de complexité dans un subtil jeu de miroirs identitaires.

Tout en restant très proche du livret imaginé par Petipa, le danseur étoile révise la chorégraphie (rendant ainsi certains passages d'une exécution difficile) et arrange la partition. Le bouffon, un ajout d'Alexandre Gorski, est certainement brillant mais sans utilité dans l'intrigue. Il est supprimé au profit de Wolfgang, le précepteur du prince. Wolfgang devient dans la version de Noureev un personnage équivoque et manipulateur, alter ego, miroir identitaire du magicien Rothbart qui a ensorcelé les cygnes et qui, à terme, conduit le prince à sa perte. Il éclaire ainsi de façon magistrale le rôle de l'inconscient dans l'œuvre de Tchaïkovski et donne la mesure du drame intime que vit le compositeur dans son homosexualité. Le cygne blanc symbolise la pureté inaccessible car un amour charnel ne peut exister entre un cygne et un humain. C'est là la malédiction vécue par Tchaïkovski.

Le changement le plus important réside dans le finale. Noureev s'éloigne franchement de l'image traditionnelle des deux protagonistes réunis dans une sorte d'apothéose idyllique rêvée. Il conçoit une scène plus cruelle pour Odette, la princesse cygne. Elle est emportée dans les griffes de l'affreux Rothbart sous les yeux d'un prince paralysé par son impuissance. Cette image est précisément la résurgence du rêve de Siegfried avec lequel l'histoire commence. Finalement, elle devient la concrétisation du cauchemar à la fois récurrent et redouté auquel il ne peut échapper. La constante opposition entre l'imaginaire et le réel, jeu de miroirs identitaires qui n'ont cessé de s'affronter dans son esprit, débouche inexorablement sur la folie…

Le sentiment de cette fatalité parcourt la partition d'un bout à l'autre. Elle est magnifiquement rendue par cette version de Noureev.

De tous les ballets que Noureev aura légués à l'Opéra de Paris, celui-ci est, à coup sûr, son œuvre la plus personnelle.

« Le Lac des cygnes de Noureev est devenu pour nous une référence », explique Charles Jude en 1997[réf. souhaitée]. « Pour ma part, je l'ai considéré dès le début comme la meilleure version, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. En fait, Noureev a éliminé tout ce qui était démodé et donné un vrai rôle a chacun et pas seulement aux solistes. Son ballet est construit comme un rêve. Siegfried aime les lectures romantiques et pour échapper au mariage sans amour que veulent lui imposer sa mère et son précepteur il se réfugie dans un monde imaginaire. Il tombe éperdument amoureux d'Odette, une princesse qui vit près d'un lac enchanté et qui est l'image de sa femme idéale. Rothbart, le cruel magicien qui prend les traits du tuteur, l'a transformée en cygne. Elle ne reprend sa forme humaine que la nuit. Il ne faut pas voir dans la fin le triomphe du mal, mais la quête sans cesse renouvelée d'une perfection jamais atteinte. »

Partition originale de Tchaïkovski

Introduction : Moderato assai, Allegro non troppo

Acte I
1. Scène : Allegro giusto
2. Valse : Tempo di valse
3. Scène : Allegro moderato
4. Pas de trois

I. Intrada (ou Entrée) : Allegro
II. Andante sostenuto
III. Variation : Allegro simplice, presto
IV. Variation : Moderato
V. Variation : Allegro
VI. Coda : Allegro vivace

5. Pas de deux (ce pas de deux devint le Pas de deux du Cygne Noir à la suite de la modification du ballet)

I.(Entrée) Tempo di valse ma non troppo vivo, quasi moderato
II. Andante, Allegro
III. Variation : Tempo di valse
IV. Coda : Allegro vivace

6. Pas d'action : Andantino quasi moderato, allegro
7. Sujet (Introduction de la Danse des Coupes)
8. Danse des Coupes : Tempo di polacca
9. Finale : Sujet, andante

Acte II
10. Scène : Moderato
11. Scène : Allegro moderato, moderato, allegro vivo
12. Scène : Allegro, moderato assai quasi andante
13. Danses des Cygnes

I. Tempo di valse
II. Moderato assai
III. Tempo di valse
IV. Allegro moderato (devint plus tard la fameuse Danse des petits cygnes)
V. Pas d'action : Andante, andante non troppo, allegro
VI. Tempo di valse
VII. Coda : Allegro vivo

14. Scène : Moderato

Acte III
15. Scène : Marche, allegro giusto
16. Ballabile, Danse du Corps de Ballet et des Nains : Moderato assai, allegro vivo
17. Entrée des Invités et valse : Allegro, tempo di valse
18. Scène : Allegro, allegro giusto
19. Grand Pas de six

I. Intrada (ou Entrée) : Moderato assai
II. Variation : Allegro
III. Variation : Andante con moto
IV. Variation : Moderato
V. Variation : Allegro
VI. Variation : Moderato, allegro simplice
VII. Grande Coda : Allegro molto

Appendice I. Pas de deux pour Mlle Anna Sobechtchanskaïa à partir du morceau original de Léon Minkus
20. Danse hongroise : Czardas, moderato assai, allegro moderato, vivace
Appendice II. Danse russe pour Mme Pelagia Karpakova : Moderato, andante simplice, allegro vivo, presto
21. Danse espagnole : Allegro non troppo, tempo di bolero
22. Danse napolitaine/vénitienne : Allegro moderato, andantino quasi moderato, presto
23. Mazurka : Tempo di mazurka
24. Scène : Allegro, tempo di valse, allegro vivo

Acte IV
25. Entr'acte : Moderato
26. Scène : Allegro non troppo
27. Danse des Petits Cygnes : Moderato
28. Scène : Allegro agitato, molto meno mosso, allegro vivace
29. Scène finale : Andante, allegro, alla breve, moderato e maestoso, moderato

Orchestration
Instrumentation du Lac des cygnes
Bois
1 piccolo, 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes (en la, si bémol et ut), 2 bassons
Cuivres
4 cors (en fa), 2 cornets (en la et si bémol), 2 trompettes (en fa, mi et ré), 3 trombones (2 ténors et 1 basse), tuba
Percussions
timbales, cymbales, grosse caisse, tambourin, triangle, tambour militaire, tam-tam, castagnettes, glockenspiel
Cordes
1 harpe, premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses
Édition de 1895 par Petipa, Ivanov et Drigo

Après la mort de Tchaïkovski (1893), une version revue du ballet fut élaborée par le frère du compositeur, Modeste. La chorégraphie fut modifiée par Marius Petipa et Lev Ivanov et la partition, par le très reconnu chef d'orchestre Riccardo Drigo du Théâtre Mariinsky. Ainsi le ballet qui possédait quatre actes à l'origine n'en eut plus que trois.
Modifications musicales

C'est la partition reprise par Drigo en 1895, par rapport à celle de Tchaïkovski en 1877, qui est la plus usitée pour les représentations du ballet. Mais, la plupart des compagnies de ballet préfèrent établir leur propre version de la partition, ou un juste milieu entre la partition de 1877 et celle de 1895… mais on se base toujours sur celle de Drigo.

Le frère de Tchaïkovski, Modeste, préférait la partition de Drigo. L'acte I devint l'acte I, scène 1 ; l'acte II devint l'acte I scène 2 ; l'acte III devint l'acte II et l'acte IV devint l'acte III.

La valse de l'acte I fut appelée valse champêtre ou valse villageoise. La grande coda de l'acte II fut rallongée. La ballabile de l'acte III fut utilisée par le maître de ballet Konstantin Sergueïev dans sa version de 1951 pour le Mariinsky comme danse de cour. La danse russe est utilisée dans les mises en scène d'aujourd'hui et a même été utilisée par une compagnie de ballet de Seattle comme danse arabe.
Partition de Drigo

Introduction

Acte I, scène 1

(originellement l'acte I)

1. Scène
4. Pas de Trois

I. Entrée
II. Andante sostenuto
III. Variation 1 (modifié de Allegro simplice à Allegero Moderato)
IV. Variation 2
V. Variation 3
VI. Coda

3. Scène
2. Valse Champêtre
6. Pas d'action
7. Introduction à la Danse au cliquetis de verres (Sujet)
8. Danse au cliquetis de verres
9. Finale

Acte I, scène 2

(originellement l'acte II)

14. Introduction (14. utilisé comme introduction)
10. Scène, entrée d'Odette
11. Scène dansante
12. Entrée des Cygnes
13. Grand pas des Cygnes

I. Valse des Cygnes
V. Grand Adagio (ou le Duo d'Amour ou l’Adagio Blanc) (nouvelle fin composée par Drigo)
IV. Danse des Petits Cygnes
VI. Danse Générale (ou Danse des Grands Cygnes) (modifié de la bémol majeur à la majeur)
II. Variation d'Odette
VII. Grande Coda Générale
III. Tempo di valse

14. Finale

Acte II

(originellement l'acte III)

15. Marche
16. Ballabile, danse du Corps de Ballet et des Nains
17. Valse des Fiancées
18. Scène, entrée d'Odile
19. Grand Pas de six
Appendice I. Pas de deux pour Mlle Anna Sobeshchanskaya (ou le Pas de deux de Tchaïkovski)
Appendice II. Danse russe pour Mme Pelagia Karpakova
Grand Divertissement

21. Pas espagnol (Danse espagnole)
22. Danse vénitienne (Danse napolitaine/vénitienne)
20. Pas hongrois (Danse hongroise)
23. Mazurka

5. Grand Pas d'action (Pas de deux du Cygne Noir, originellement Pas de deux de l'acte I)

I. Entrée
II. Grand Adagio (nouvelle fin composée par Drigo)
III. Variation : Tempo di valse
Variation (morceau à partir du 5. II. supprimé de la partition originale intitulé Variation pour le Prince Siegfried, premièrement dansé par Vakhtang Chabukiani, circa 1935)
Interpolation no 1. : Variation pour Mme Legnani (Variation pour Odile, orchestré par Drigo à partir de l'Opus 72 pour Piano, 12., L'Espiègle de Tchaïkovski)
IV. Grande Coda

24. Scène (reprise de la valse 17)

Acte III

(originellement l'acte IV)

25. Entr'acte
26. Scène
27. Danse des Petits Cygnes
Interpolation n°.2 : Valse des Cygnes (ou Valse pour les Cygnes Blancs et Noirs, orchestré par Drigo à partir de l’Opus 72 pour Piano, 11., Valse Bluette de Tchaïkovski)
28. Scène, partie 1 (continue après l'interpolation)
Interpolation n°.3 : Scène Dansante (orchestré par Drigo à partir de l’Opus 72 pour Piano, 15., Un poco di Chopin de Tchaïkovski)
28. Scène, partie 2 (la Musique de la Tempête a été supprimée)
29. Scène finale

Chorégraphie

Dans ses Mémoires, Marius Petipa écrit : « Le Lac des cygnes fut monté pour la première fois à Moscou sans grand retentissement. À peine informé des mécomptes du ballet, je me rendis chez le directeur [du Mariinsky] et lui dis qu'il m'était impossible d'admettre que la musique de Tchaïkovski fût mauvaise. À mon sens, les problèmes de l'œuvre ne pouvaient venir que de la mise en scène et de la chorégraphie. Je lui demandai de m'autoriser à utiliser à ma façon le sujet de Tchaïkovski pour monter le ballet à Pétersbourg. M. Vsevolojski accepta d'enthousiasme et nous nous mîmes en contact avec le compositeur. Naturellement, Le Lac des cygnes fit un triomphe sur la scène pétersbourgeoise. Tchaïkovski, ravi, répétait à qui voulait l'entendre qu'il n'écrirait jamais de ballet pour quelqu'un d'autre que Petipa »3.

En 1893, la ballerine italienne Pierina Legnani, excellente danseuse, obtint le rôle d'Odette. Lors d'une représentation, durant le « grand pas » de l'Acte III, Legnani fit, en improvisant, trente-deux fouettés en tournant et fut la première ballerine à avoir accompli un tel exploit. Le public impressionné demanda un bis, et elle répéta ce qu'elle venait de faire, mais cette fois avec vingt-huit fouettés en tournant. Selon la presse, la ballerine ne « bougea pas d'un pouce de l'endroit où elle avait commencé » ses fouettés. Les fouettés en tournant restèrent depuis lors dans la chorégraphie du Lac des cygnes.
Programme du ballet

Introduction : Moderato assai - Allegro non troppo - Tempo I

Acte I
1. Scène : Allegro giusto
2. Valse : Tempo di valse
3. Scène : Allegro moderato
4. Pas de trois
I. Intrada : Allegro
II. Andante sostenuto
III. Allegro simplice - Presto
IV. Moderato
V. Allegro
VI. Coda : Allegro vivace
5. Pas de deux
I. Tempo di valse ma non troppo vivo, quasi moderato
II. Andante - Allegro
III. Tempo di valse
IV. Coda : Allegro molto vivace
6. Pas d’action : Andantino quasi moderato - Allegro
7. Sujet
8. Danse des coupes : Tempo di polacca
9. Finale : Sujet : Andante

Acte II
10. Scène : Moderato
11. Scène : Allegro moderato - Moderato - Allegro vivo
12. Scène : Allegro - Moderato assai quasi andante
13. Danses des cygnes
I. Tempo di valse
II. Moderato assai
III. Tempo di valse
IV. Allegro moderato
V. Pas d’action : Andante - Andante non troppo - Tempo I - Allegro
VI. Tempo di valse
VII. Coda : Allegro vivo
14. Scène : Moderato

Acte III
15. Allegro giusto
16. Danses du corps de ballet et des nains : Moderato assai - Allegro vivo
17. Scène. Sortie des invités et valse : Allegro - Tempo di valse
18. Scène : Allegro - Allegro giusto
19. Pas de six. Intrada : Moderato assai
I. Allegro
II. Andante con moto
III. Moderato
IV. Allegro
V. Moderato - Allegro simplice
Coda : Allegro molto
20. Danse hongroise. Czardas : Moderato assai - Allegro moderato - Vivace
Appendice : Danse russe : Moderato - Andante simplice - Allegro vivo - Presto
21. Danse espagnole : Allegro non troppo (Tempo di bolero)
22. Danse napolitaine : Allegro moderato - Andantino quasi moderato - Presto
23. Mazurka : Tempo di mazurka
24. Scène : Allegro - Valse - Allegro vivo

Scène de l'acte IV : Odette parmi les cygnes.

Acte IV
25. Entracte : Moderato
26. Scène : Allegro non troppo
27. Danses des petits cygnes : Moderato
28. Scène : Allegro agitato - Molto meno mosso - Allegro vivace
29. Scène finale : Andante - Allegro agitato - Alla breve. Moderato e maestoso - Moderato

La suite

Tchaïkovski désirait faire une suite du Lac des cygnes (opus 20a), mais il ne la compila jamais et les éditions Jurgenson publièrent après sa mort la suite comprenant :

Scène (Acte II, no 10)
Valse (Acte I, no 2)
Danse des petits cygnes (Acte II, no 13)
Scène (Acte II, no 13)
Danse hongroise (Acte III, no 20)
Scène (Acte IV, no 28-29)

Les versions
Question book-4.svg

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2012).
Article détaillé : Le Lac des cygnes (versions DVD).

1877 : Julius Reisinger (Moscou)
1880 : Joseph Hansen (Moscou)
1894/1895 : Lev Ivanov et Marius Petipa (Saint-Pétersbourg) ; cette version est considérée comme « classique » : toutes les versions suivantes sont fondées sur elle.
1910 : Michel Fokine (Londres)
1911 : Michel Fokine et les Ballets russes (Londres)
1932 : de Basil (Monte-Carlo)
1932 : Agrippina Vaganova (Saint-Pétersbourg)
1936 : Serge Lifar (Paris)
1940 : Anton Dolin (New York)
1951 : George Balanchine (New York)
1963 : John Cranko (Stuttgart)
1964 : Rudolf Noureev (Vienne)
1965 : Alicia Alonso (La Havane)
1969 : Kenneth MacMillan (Berlin)
1969 : Iouri Grigorovitch (Moscou)
1976 : John Neumeier (Hambourg)
1981 : Mikhaïl Barychnikov (Washington)
1984 : Rudolf Noureev (Paris, Opéra Garnier)
1993 : Peter Schaufuss (San Francisco)
1995 : Matthew Bourne (Londres)
1997 : Patrice Bart (Berlin, Staatsoper Unter den Linde

Champagne - Jacques Higelin https://www.youtube.com/watch?v=pm_6UvNsx2Q
Jacques Brel Le diable https://www.youtube.com/watch?v=Gbzxcg5reOE
Y'BECCA.
TAY

FILLE DE LA RÉSISTANCE, DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, DU MONDE LIBRE ET CITOYENNE D'HONNEUR DE L'ORDRE SECOURISTE ET ÉGALITAIRE DE Y'BECCA

Sur décision du Peuple et de sa famille; les autorités acceptent le choix d'une Nation qui est La République Française, Simone Veil fera son entrée au Panthéon avec son époux.
Madeleine Michelis, née à Neuilly-sur-Seine, le 22 août 1913 et décédée à Paris le 15 février 1944, fut professeure de lettres classiques et Résistante et Simone Adolphine Weil est une philosophe, humaniste, écrivaine et militante politique française, sœur cadette du mathématicien André Weil, née à Paris le 3 février 1909 et morte à Ashford (Angleterre) le 24 août 1943.

PAR
LE CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
yanis la chouette



Nombre de messages : 7496
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN   Lun 16 Oct à 10:42

Clarisse
Imitation d'un poète écossais.
PAR François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Oui, je me plais, Clarisse, à la saison tardive,
Image de cet âge où le temps m'a conduit ;
Du vent à tes foyers j'aime la voix plaintive
Durant la longue nuit.

Philomèle a cherché des climats plus propices ;
Progné fuit à son tour : sans en être attristé,
Des beaux jours près de toi retrouvant les délices,
Ton vieux cygne est resté.

Viens dans ces champs déserts où la bise murmure
Admirer le soleil, qui s'éloigne de nous ;
Viens goûter de ces bois qui perdent leur parure
Le charme triste et doux.

Des feuilles que le vent détache avec ses ailes
Voltige dans les airs le défaillant essaim :
Ah ! puissé-je en mourant me reposer comme elles
Un moment sur ton sein !

Pâle et dernière fleur qui survit à Pomone,
La veilleuse en ces prés peint mon sort et ma foi :
De mes ans écoulés tu fais fleurir l'automne,
Et je veille pour toi.

Ce ruisseau, sous tes pas, cache au sein de la terre
Son cours silencieux et ses flots oubliés :
Que ma vie inconnue, obscure et solitaire,
Ainsi passe à tes pieds !

Aux portes du couchant le ciel se décolore ;
Le jour n'éclaire plus notre aimable entretien :
Mais est-il un sourire aux lèvres de l'Aurore
Plus charmant que le tien ?

L'astre des nuits s'avance en chassant les orages :
Clarisse, sois pour moi l'astre calme et vainqueur
Qui de mon front troublé dissipe les nuages
Et fait rêver mon coeur.

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POUR LA DOUCE MARIE STUART, VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...
PAR
TAY
La chouette effraie

Le commencement depuis les rues d'Occitanie-Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon-Vaucluse-Gares de Paris.
http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
Nombre de messages : 7098
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005
yanis la chouette


MessageSujet: Re: PÉRIODES SOMBRES EN FRANCE, LES BOURBONS ET LA CAGOULE. Aujourd'hui à 16:33 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message
L'EXISTENCE, L'AMOUR ET L'ADVERSITÉ.

L'AMOUR EST UNE FACULTÉ, IL PEUT ÊTRE UNE VISION SUR L'AVENIR. IL EST UNE VIGILANCE SUR SON PROPRE CARACTÈRE; IL PROVOQUE DES SOUPIRS DANS LA GORGE ET DES SOUVENIRS AUX COULEURS DE SOURCE. SA CAPACITÉ EST TELLEMENT PROCHE DU CENTRE ET LE TEMPS NOUS SEMBLE INFINIMENT ÉTERNEL ET RECOMMENCEMENT SUR L'ÉVOLUTION ET L'EXISTENCE. L'AMOUR N'EST PAS UN DEUIL SUR LES SENTIMENTS OU UN SEUIL SUR LE TERME DE DÉCOUVERTE. L'AMOUR EST TELLE LA SECONDE QUI COMPOSE LA MINUTE ET SANS LAQUELLE LE TERME DE FUSION EXISTENTIELLE NE PEUT ÊTRE UNE SOLUTION PURE ET RÉALISÉ DANS LE TERME DE BONHEUR. L'AMOUR ACCOMPAGNE LE DÉSIR MAIS LE DÉSIR S'AFFIRME PLUS DANS LE DESTIN. POURTANT, SANS AMOUR, LA NOTION DE TEMPS S'EFFILOCHE TELLE UNE NOTORIÉTÉ INASSOUVI ET INADMISSIBLE DANS LES MOEURS: L'AMOUR EST L'ESSENCE MÊME DE LA CONFIANCE, DE L'AMITIÉ, DE LA CONVICTION, DE LA CONSCIENCE ET DE L'ÂME.

ÉCRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS.

Une scène champêtre représentant d'innocentes enfants heureuses d'être au monde, par une belle journée de début d'été. Le peintre anglais Frederick Morgan (1847 - 1927) en est l'auteur. Cet artiste dut sa célébrité aux scènes idylliques chantant le monde insouciant de l'enfance. Cette toile est intitulée "Wild Roses". Ce titre fait-il allusion aux brassées de fleurs que portent ces enfants, où bien à ces petites sauvageonnes elles-mêmes ?... La question reste en suspens...

QUIRINUS... CELUI QUI FUT SACRIFIÉ PAR TURNUS ET SES AMBITIEUX COURTISANS. J'ENTENDS LA CLAMEUR DE CEUX QUI ONT SURVÉCU AUX TORCHES DE FEU QUI ONT TUÉ REMUS: CES SURVIVANTS PAR LA SUITE ONT CRÉÉ MILAN ET LE NORD DE L'EUROPE. LE RIRE DE MARICA ET LES ESPOIRS DE LAVINIE NOURRISSENT LES ANCÊTRES DE ASCAGNE. CELUI QUI FUT ET QUI EST IULE, PLUS GRAND QUE ROMULUS: LE PROTECTEUR DE L'INTER AVEC YAHVÉ... IULE, IULE, IULE... ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS EN MÉMOIRE DE MINOUSKA

On trouve le président actuel arrogant et prétentieux dans ces actes. Analysons son ascension atypique sur le plan social et fraternel. Monsieur Emmanuel Macron à une sorte d'événements extérieur et intérieur à son existence qui lui permette de pouvoir dire que dans les circonstances du destin, il est chanceux même si il est un homme studieux, Mercédès. Il est des hommes qui font rire et d'autres qui ont la faculté de plaire sans pour autant donner du plaisir et en cela, on se rends compte que le peuple ne demande pas l'impossible à Emmanuel Macron, mais Emmanuel Macron qui demande l'impossible à son existentialisme. Cela me rappelle des personnes de mon existence et qui n'ont pas pu assouvir leurs fantasmes qui était tout aussi proche de Emmanuel Macron. La force de Emmanuel Macron s'est avoir une femme établi dans sa personne et qui réussit dans son caractère propre à être une personne respectée ou haïe tout autant que Emmanuel Macron: Elle ne souffre pas d'être sa femme car elle s'est imposée en tant que épouse. Je regrette de ne pas avoir rencontré de femme d'une telle envergure à la faculté du Mirail mais je suis heureux pour lui et je me sens libéré des reproches de certains: Oui, la femme politique existe et elle comporte une psychologique plus développé qu'une pseudo psychopathe. Mais je vous rassure, je ne partage pas tous ces aspects de la politique et je suis heureux de mon parcours politique et humain depuis 1999 à nos jours ! Un vilain petit canard devenu une belle chouette effraie indispensable dans les couloirs du temps et des labyrinthes de partis car mon but est d'entendre les larmes du Peuple pour essayer réellement de leurs donner l'espérance sans être indiscret sur leur charité. Yanis Tignard ou TAY La chouette effraie.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS
En réponse à @CCastaner @apollineWakeUp et 2 autres
MÉTHODE UTILISE DES MÉTAMORPHOSES SOUS FORME DE MÉTAPHORE PERTURBÉE PAR LA RÉELLE BEAUTÉ DE LA FÉMINITÉ: LA RÉALITÉ, MADAME, J'ACCUSE. TAY

En réponse à @apollineWakeUp @CCastaner @BFMTV
LE MALHEUR DEVIENT LE MAL QUAND L'ÉVIDENCE ABSORBE LE PRINCIPE D'EXISTENCE SUR LE CONTEXTE D'IMMORTALITÉ, DOUCE APOLLINE DE MALHERBE. TAY

ECRIT
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....

King Crimson "Larks' Tongues in Aspic, Part II" (1973.9.23) Boston, Massachusetts, USA
https://www.youtube.com/watch?v=OIpi0eiqcGg

King Crimson - Heroes (Live in Berlin 2016)
https://www.youtube.com/watch?v=2JywkrIiXW8

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POUR LA DOUCE MARIE STUART, VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...
PAR
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
WINONA RYDER ET L'OSCAR PAR NATALIE PORTMAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/LIBRE) WINONA RYDER
» Natalie Portman & Michael Fassbender Crackship
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)
» Ginny Weasley
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: