Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7707
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS   Jeu 28 Sep à 3:43

WASHOE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS

LA TRISTESSE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER DEVANT LA RÉALITÉ DE LA SITUATION
EN LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DANS LA PALESTINE SUR UN ASPECT POLITIQUE
AUTRE QUE LA HAINE DU LIVRE DES JUGES ET DE SON ÉTAT...
L’APPELLATION DE SON ÉTAT:
- LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
- LA RÉPUBLIQUE DE LA TERRE DE PALESTINE
- LE ROYAUME SÉMETIQUE DE LA PALESTINE
- LA PALESTINE DANS LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER AVEC ISRAËL COMME SŒURS ET FRÈRES...

ALORS Y'BECCA... ENTENDS TON JUGE DU SECOURISME ET DES LIBERTÉS...

LA CLÉ DE LA VICTOIRE DANS LE MOYEN ORIENT, DANS LA LAÏCITÉ INCLUANT L'AMOUR DE YAHVÉ
SERA LA PATIENCE, LA FORCE , L'HONNEUR, LE PARTAGE ET LA DIGNITÉ...

LA CHINE POPULAIRE ET LA CORÉE DU NORD DEVIENDRONT T’ILS DE NOUVEAUX AMIS ?
TAIWAN ET LA CORÉE DU SUD SONT EN PROIE ET EN DROIT DE CE QU'ON APPELLE UNE PRISE D'INITIATIVE...!

COMME LA YOUGOSLAVIE AUTREFOIS AUX PORTES DE LA GUERRE CIVILE, LA MOINDRE ÉTINCELLE
RÉVÈLE DES SIMILITUDE QUI PEUVENT EXISTER AVEC CELLE DE LA POLOGNE, DE LA BULGARIE ET DE LA POLOGNE
LORS DE LA CHUTE DE L'EMPIRE AUSTRO HONGROIS ET DE L'EFFONDREMENT DU MUR DE BERLIN:
DES FLUXS MIGRATOIRES QUI PROVOQUENT UNE SORTE D’ÉROSION DES PHÉNOMÈNES ÉTABLIS...
LE PHÉNOMÈNE DU CHARYBDE ET DU SCYLLA S'ACCORDE AUX INTÉRÊTS DE L'ARGENT, DES BANQUES BOURSIÈRES
ET DU TRAFIC DE LA PAUVRETÉ: TOUT CELA SOUS FORME DE PERSONNE PHYSIQUE ET MORALES QUI
CHERCHENT AUX STABILISATIONS DU SYSTÈME DE MARCHE CAR N'AYANT AUCUNES LUEURS D'EXTENSION, D'INVENTIONS
ET DE DÉVELOPPEMENTS CAR S’ÉLABORANT SUR LE PRÉSENT ET SANS PROSPECTIVE D'INVESTISSEMENT AUTRE
QUE LA CHARITÉ ET LES CLAMEURS...

DU PAIN, DU VIN ET DES JEUX OU PRIEZ, TAISEZ VOUS ET ACCLAMEZ VOILA CE QU'ILS NOUS MONTRENT
ET SI L’ACTUALITÉ NE RÉAGIT PAS DEVANT LA RÉALITÉ DE NOTRE MANIÈRE DE PENSER: LE CATACLYSME
NE SERA PLUS CHRONOS DÉVORANT SES ENFANTS CAR L’ESPÉRANCE SEULE EST UNE DON QUICHOTTE ET
RÉELLEMENT MALGRÉ SON ARDEUR, SA QUÊTE NE PEUT ÊTRE MENER SEULE EN SE BASANT SUR SA BONNE ÉTOILE...

EST IL INÉVITABLE ? LE CLANS DES MOUETTES VOLE DANS LES CONCEPTS DES MOUVEMENTS;
Y'BECCA CHERCHE LE PROGRÈS ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ: BEAUCOUP DES NÔTRES SONT MORTS L’ÉPÉE
DANS LA MAIN CAR PRATIQUANT L'ART DE LA MÉDECINE ET DU COMBAT DANS L’ÉTHIQUE DE SAUVEGARDE
DES VEUVES ET DE L'ORPHELIN FACE AUX PILLAGES ET AUX PESTES... LES ASPECTS D’ÉCONOMIES INTÉRIEURS
ONT REJETÉ LES BUDGETS POUR ÉTABLIR UN MOUVEMENT DU FEU SUR LES AUTRES ÉLÉMENTS...

" NOS FEMMES CONDUISENT DES ASSAUTS DE CHARS CAR LES INFIRMIÈRES SE RETROUVENT SANS SOLDATS
PAR VOTRE FAUTE, PRINCE DES CORINOS OU LE SAOUDIEN,": SE SOUVIENT LE LIBAN OU LA RÉPUBLIQUE DU CENDRE; HEUREUX DE PARTICIPER AUX ÉMANCIPATIONS DE LEURS CARACTÈRES.

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER RESTE EN MÉFIANCE SUR VOTRE CARACTÈRE TOUT COMME LE CROCODILE OBSERVANT
LA GRENOUILLE TRAVERSANT LA RIVIÈRE AVEC LE SCORPION. AINSI L'EMPLOI PROVOQUE UNE PRESSION AUX
NIVEAUX DES IMAGES INTERNATIONALES CAR VOILA DES ANNÉES QUE L'IMAGE EST CONFRONTÉE AUX GUERRES DE
DE VOTRE DIEU ET DES ERREURS DE SUBSTANCE AUX VOULOIR DU CONTRÔLE ET DU CARACTÈRE.
EN TOUT TSAHAL RÉSONNE LA HAGANNAH DANS L’ADVERSITÉ ET L'HOMME NE CHERCHE PLUS LE REGARD DE LA FEMME;
ILS SE PARLENT PAR DES SIGNES ET DES CODES... NOUS SOMMES UN ET Y'BECCA OU *.

LA LUNE SE DOTERA D'UNE LIBERTÉ AUTRE QUE D'UNE DOMINATION HUMAINE SI NOUS PARVENONS AUX CONSCIENCES
DE L’ÉTHIQUE DE NOTRE ÉTERNEL ET DE SA LAÏCITÉ: NOTRE RÉPUBLIQUE SURVIVRA AU DELÀ DES ESPÉRANCES DES PLUS FOLLES QUI PEUPLENT NOTRE CŒUR... NOUS RELÈVERONS LES SOUS DÉVELOPPÉS SANS CRÉER DES NOUVEAUX FLÉAUX
SUR LES FUTURS ARRIVANTS. CE TEXTE EST INSPIRÉE DE CELUI QUE J'AVAIS ÉCRIT LORSQUE LA YOUGOSLAVIE
FÛT DANS SA GUERRE CIVILE ET Y'BECCA ÉTAIT JEUNE TOUT COMME MAINTENANT... ELLE SAIT RECONNAITRE
EN CET INSTANT, LE RUSÉ DU PROFITEUR TOUT EN AYANT ŒIL SUR LES SOURNOIS.

CERTES LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER S'EST DIVISÉE MAIS LEUR VRAI RÉCONCILIATION SERAI D'AVOIR UNE FORCE COMMUNE.

LA SITUATION SE TROUVE DANS L'AMBITION DE CONDITION ET CES THÈMES QUI NOUS DIVISENT POUR UN CERTAINS TEMPS, NOUS UNISSENT DANS NOS GESTES DE ROYALISTES, DE COMMUNAUTAIRES ET RÉPUBLICAINS DANS LE LAÏC ET LE RELIGIEUX CAR ISRAËL ET LA PALESTINE DANS LEURS CONDITIONS ET LEURS SILHOUETTES SONT ÉGAUX...

PEUPLES DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, NOUS SOMMES LA PERSONNE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
ALIAS
DARK OBSCUR LE PHOTOGRAPHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7707
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS   Jeu 28 Sep à 10:00

Edna Adan Ismaïl, femme politique et sage-femme20, fondatrice de l'hôpital éponyme21.
Présidente de l'Organisation pour les Victimes de la Torture.

Santé:
97 % de ses femmes sont victimes d'excision10.

Le Périple de la Mer rouge ou Périple de la mer Érythrée (en grec polytonique : Περίπλους τῆς Ἐρυθρᾶς θαλάσσης / Períplous tî̄s ̓Erythrâs thalássīs ; en latin : Periplus maris Erythraei) est un « périple » (récit d'exploration maritime) rédigé en grec décrivant la navigation et les opportunités commerciales depuis les ports romano-égyptiens comme Bérénice le long de la côte de la mer Rouge, alors appelée mer Érythrée (Ἐρυθρος, « rouge » en grec ancien), et d'autres le long de l'Afrique orientale et de l'Inde. Cette route maritime desservait le commerce de l'ivoire, des épices, de la cannelle, de l'encens, du styrax, du lapis-lazuli, des topazes et turquoises, de la soie, de l'indigo, des esclaves, mais a aussi contribué à diffuser le christianisme en Inde, la notion de zéro en Méditerranée ainsi que diverses graines (abricotier, aubergine, cerisier...)

Zeilah ou Zeila ou Zaila, (somali : Saylac, arabe : زيلع), est une ville portuaire située au débouché méridional du golfe de Tadjoura, au sud de la mer Rouge et au bord du golfe d'Aden, en Somalie. C'est la principale ville de la région de Salal, au Somaliland, État qui occupe le territoire de l'ancienne Somalie britannique sans être reconnu par les institutions internationales. ELLE EST UNE VILLE ANTIQUE DE L'ANCIEN NIL ET DE SABA.... Un cairn, ou montjoie1, est un amas artificiel de pierres placé à dessein pour marquer un lieu particulier. On les trouve la plupart du temps sur les reliefs, les tourbières ou au sommet des montagnes. Ce terme est souvent utilisé en référence à l'Écosse, mais peut aussi être utilisé dans d’autres lieux.

TAY
La chouette effraie

Le Somaliland, en forme longue la République du Somaliland (en somali, Soomaaliland et Jamhuuriyadda Soomaaliland ; en arabe, أرض الصومال, Arḍ aṣ-Ṣūmāl, et جمهورية أرض الصومال, Jumhūrīyat Arḍ aṣ-Ṣūmāl), est un ancien territoire britannique situé dans la Corne de l'Afrique. Son indépendance par rapport à la Somalie autoproclamée en 1991 et sa Constitution du 30 avril 2000 ne sont pas reconnues par la communauté internationale ET La Somalie, en forme longue la République fédérale de Somalie3 (en somali Soomaaliya et Jamhuuriyadda Federaalka Soomaaliya ; en arabe الصومال (aṣ-Ṣūmāl) et جمهورية الصومال الفدرالية (Jumhūriyyat aṣ-Ṣūmāl al-Fideraaliya)), est un pays situé à l'extrémité orientale de la Corne de l'Afrique.
depuis plusieurs années, la Somalie serait le pays le plus corrompu et le plus en déliquescence au monde selon l'indicateur du Fund for Peace créé par Samuel Huntington4.

Géographie du Somaliland
Située à l'ouest, l'Éthiopie utilise le port somalilandais de Berbera comme débouché maritime secondaire (en plus de Djibouti). Le Somaliland est sporadiquement en conflit sur sa frontière avec la région semi-autonome du Pount (à l'est).

Les territoires qui avaient jadis été administrés par les britanniques forment le Somaliland, pays structuré, mais non reconnu par la communauté internationale qui ne souhaite pas voir les frontières modifiées.

Avec une superficie d'environ 137 600 km², il est limitrophe de la Somalie, de l'Éthiopie, de Djibouti et du Yémen (golfe d'Aden). La population est estimée à 3,5 millions d’habitants. La capitale, Hargeisa, a une population d'environ 1,2 million d'habitants.

Dhambalin (moitié de montagne coupée verticalement) est un site archéologique dans la province nord-ouest de la Somalie Togdheer1. Cet abri rocheux, de grès, contient de l'art rupestre, représentant divers animaux, comme bêtes à cornes, chèvres, girafes (animal disparu de cette région). Le site présente également les premières images connues de moutons en Somalie2.

Cette découverte, à l'automne 2007, selon les habitants de Beenyo Dhaadheer, a été étudiée par l'archéologue somalienne Sada Mire, directrice du département d'archéologie au sein du ministère du Tourisme et de la Culture du Somaliland.

Le site archéologique, est l'un des 100 sites découverts par le Dr Mire, datés d’environ 5000 ans. Ils constituent un lieu important de l'art rupestre pré-historique de la Corne de l'Afrique, en particulier par la représentation de ses cultures pastorales, et de la faune et l'importance.

L'étude archéologique a été réalisée avec le financement de l'ONU. La reconnaissance du site comme Patrimoine mondial de l’UNESCO n’est pas possible à ce stade, tant que la Somalie n'a pas ratifié la Convention du patrimoine mondial de 19723.

Le site est déclaré en danger de vol en raison d'un manque de mesures de sécurité adéquates.

Province de l'Empire Ottoman

Enfin, l'Empire ottoman est lié à différents sultanats au cours des siècles après 1566.

Au XIIIe siècle, la dynastie Ajuran fonde un État centralisé dans la vallée du Shebelle. Pour Said Samatar[réf. nécessaire], il s’agit de l’un des rares épisodes de centralisation d’un État pastoral de l’histoire de la Somalie, qui fut plus grand et plus puissant que les villes-États côtiers de Mogadiscio, Merca et Baraawe réunis1[réf. incomplète] . Le sultanat Ajuran se désintègre à la fin du XVIIe siècle, sous les attaques portugaises, les dissensions internes et les imitions des tribus nomades du nord. Plus d’un siècle est nécessaire à l’émergence d’un nouvel état, le Sultanat Geledi, autour de la ville d’Afgooye. Entre temps, le sultanat d'Oman repousse les Portugais hors de Somalie, pour prendre le contrôle de la côte de Benadir. Les villes somaliennes restent assez libres de s’autogérer tant qu’elles respectent l’autorité du sultan et paient leur tribut[réf. nécessaire]; le rôle du gouverneur omani à Mogadiscio, Merca et Baraawe reste largement honorifique.

Préhistoire
Une partie des peintures rupestres de Las Geel

En décembre 2002, une équipe d'archéologues français dirigée par Xavier Gutherz découvre des peintures rupestres à Las Geel près de Hargeisa. Protégés par les autorités dès leur découverte, ces sites constituent une attraction touristique en plein essor1.

Histoire contemporaine
Une colonie britannique
Le protectorat britannique sur le territoire est annoncé en 1888, sous le nom de Somalie britannique (Somaliland). Les Anglais, peu intéressés par ce territoire qui assure le ravitaillement de la garnison d'Aden en ovins, n'imposent pas une administration occidentale et s'ingèrent peu dans les affaires de la société indigène dont les structures.
mais
L'Afrique au XIIIe siècle, carte simplifiée des principaux États, royaumes et empires africains :
Mamelouk; Perse; Arabes; Yémen.
califat hafcide; Kanem; Touareg; 1-Mérinides; 2 - Abdelouadides; Empire du Mali. Éthiopie; Aloa (*); Toundjour.
comptoirs arabes ; Zanzibar; Kitara (*); Grand Zimbabwe; Feti; Khoï; San.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Somalie
mais
Zeilah ou Zeila ou Zaila, (somali : Saylac, arabe : زيلع), est une ville portuaire située au débouché méridional du golfe de Tadjoura, au sud de la mer Rouge et au bord du golfe d'Aden, en Somalie. C'est la principale ville de la région de Salal, au Somaliland, État qui occupe le territoire de l'ancienne Somalie britannique sans être reconnu par les institutions internationales. ELLE EST UNE VILLE ANTIQUE DE L'ANCIEN NIL ET DE SABA....

Somalie colonisée et Seconde Guerre mondiale

Les Dulbahante sont alors les seuls à avoir refusé de signer le traité de protectorat et de se soumettre à la Grande-Bretagne : ils se voient comme les garants de la grande Somalie. Toutefois, même si les Issaq, les Issa, les Warsangalie et les Gadabursi aient signé sans opposé de résistance, la Grande-Bretagne ne leur fait pas confiance, et invoque immédiatement l’article 7 du traité, qui lui permet d’instaurer une politique de ségrégation. Elle fait également usage de la sous-section 3k qui l’autorisa à retirer un certain nombre d’enfants de leurs mères pour leur inculquer une éducation spécifique – avant tout pour inspirer une certaine crainte parmi la population. Certains chefs tribaux en viennent à regretter de ne pas avoir soutenu la guérilla des Dulbahante.

Pendant que la Grande-Bretagne est en prise avec les troupes d’Hassan, la France ne fait guère usage de ses possessions en Somalie. L’Italie établit par contre une réelle colonie où de nombreux citoyens italiens s’établissent et investissent dans l’agriculture. Mussolini, arrivé au pouvoir, veut montrer au monde qu’il faut également compter avec l’Italie comme puissance économique capable de faire de l’ombre à la Grande-Bretagne. Cette dernière, freinée par ses nombreuses guerres avec les autochtones, n’ose guère investir dans des infrastructures coûteuses qui risqueraient à tout moment d’être détruites. Plus tard, lors de l’unification du pays dans les années 1960, le Nord accuse un retard considérable sur le plan du développement économique, et est rapidement dominé par le Sud. Les frustrations qui en résultent contribuent à déclencher la guerre civile.

Malgré la défaite infligée aux troupes d’Hassan, les Dulbahante n’acceptent aucune négociation, et toute la période d’occupation britannique est traversée par des violences sporadiques. La situation s’aggrave lorsque l’Italie envahit avec succès l’Éthiopie, confisquant à la Grande-Bretagne son seul allié de la région contre les rebelles somalis. La Grande-Bretagne en est réduite à se débrouiller seule ou à chercher des terres moins hostiles. Pendant ce temps, l’économie de la Somalie italienne fleurit, et il devient de plus en plus évident que c’est l’Italie qui a gagné la corne de l'Afrique. Intimée par Mussolini de quitter la région, la Grande-Bretagne obtempère sans guère protester. La France abandonne également ses quelques possessions, laissant ainsi à l’Italie le contrôle de l’Éthiopie, de Djibouti, de la Somalie et du nord du Kenya.

Le 3 août 1940 (ou le 4 selon d'autres sources), environ 40 000 Italiens envahissent le Somaliland britannique sous le commandement du général Guglielmo Nasi3. Ils s'emparent en quelques jours de plusieurs villes mal défendues3. Les forces britanniques au Somaliland reçoivent quelques renforts et un nouveau commandant, le major-général Godwin-Austen3. Jugeant les forces en présence trop inégales, ce dernier demande le 15 août le retrait des troupes britanniques3. Les derniers soldats britanniques sont évacués vers Aden le 173. Les Italiens s'emparent de Berbera le 19 et annexent le Somaliland britannique à l'Afrique orientale italienne3. Lors de cette campagne, les pertes britanniques s'élèvent à 38 tués, 71 blessés et 49 disparus, pour 465 tués, 1 530 blessés et 34 disparus chez les Italiens4.

EST IL INÉVITABLE ? LE CLANS DES MOUETTES VOLE DANS LES CONCEPTS DES MOUVEMENTS;
Y'BECCA CHERCHE LE PROGRÈS ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ: BEAUCOUP DES NÔTRES SONT MORTS L’ÉPÉE
DANS LA MAIN CAR PRATIQUANT L'ART DE LA MÉDECINE ET DU COMBAT DANS L’ÉTHIQUE DE SAUVEGARDE
DES VEUVES ET DE L'ORPHELIN FACE AUX PILLAGES ET AUX PESTES... LES ASPECTS D’ÉCONOMIES INTÉRIEURS
ONT REJETÉ LES BUDGETS POUR ÉTABLIR UN MOUVEMENT DU FEU SUR LES AUTRES ÉLÉMENTS...

" NOS FEMMES CONDUISENT DES ASSAUTS DE CHARS CAR LES INFIRMIÈRES SE RETROUVENT SANS SOLDATS
PAR VOTRE FAUTE, PRINCE DES CORINOS OU LE SAOUDIEN,": SE SOUVIENT LE LIBAN OU LA RÉPUBLIQUE DU CENDRE; HEUREUX DE PARTICIPER AUX ÉMANCIPATIONS DE LEURS CARACTÈRES.

En mars 1941, les troupes britanniques reprennent le Somaliland, qui redevient une colonie sous administration anglaise. En 1946, un mouvement nationaliste somali est créé au Somaliland, la Somali National League (SNL)5.
Fusion avec la Somalie

Neuf jours après son indépendance en juillet 1960 et alors que plus d'une trentaine d'États l'ont reconnu officiellement, le Somaliland fusionne avec la Somalie italienne pour former la Somalie. Le Premier ministre de la Somalie britannique, Mohamed Ibrahim Egal, devient ministre de la nouvelle République. Il en devient Premier ministre en 1967, puis est renversé par le coup d'État dirigé par Mohammed Siad Barre en 1969.

Le 18 mai 1991, est proclamée l'indépendance de deux régions administratives de Somaliland : Togdheer et Woqooyi Galbeed, parties de l'ancienne colonie britannique. Cette déclaration n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, cependant, des délégations étrangères (djiboutiennes, éthiopiennes, françaises...) se rendent au Somaliland. En mai 2001, l'indépendance est entérinée par un référendum qui remporte 97,1 % de oui2.

Mohamed Ibrahim Egal est élu président en 1993, il est réélu en 1998 et reste au pouvoir jusqu'à sa mort le 3 mai 2002. Le vice-président Dahir Riyale Kahin est déclaré nouveau président peu après. Le 26 juin 2010, Ahmed Silanyo est élu président de la République, et succède à Riyale Kahin un mois plus tard6.

Deux régions, Sool et Sanaag souhaiteraient se détacher du Somaliland. Celle Sanaag souhaite même devenir un nouvel état : le Maakhir.[réf. souhaitée]

Langues

Toute la population, c'est-à-dire environ quatre millions d'habitants, parle le somali, langue commune avec la République de Somalie (ex-Somalie italienne). Seules quelques variantes dialectales diffèrent avec le somali parlé au Sud.

L'arabe est très courant, et utilisé surtout dans un cadre religieux, ou pour le commerce du bétail avec des pays de la péninsule arabique (Arabie Saoudite, Yémen), et pour le commerce avec les populations frontalières éthiopiennes. L'arabe est la première langue commerciale.

L'anglais est la langue coloniale, et la deuxième langue commerciale, parlée par 6 % de la population[réf. nécessaire] ; de plus, c'est également la langue universitaire et celle des élites. L'anglais est aussi la deuxième langue administrative, à égalité avec le somali. L'italien n'était parlé que dans la Somalie du Sud, l'ex-Somalie italienne.

Philatélie

Officiellement, il n'y a plus de service postal, c'est-à-dire plus de courrier international ni national, en Somalie depuis la fermeture des bureaux de poste en janvier 1991. Plusieurs provinces n'avaient plus de courrier depuis 1987. Les timbres de l'ONU du bureau de New York sont utilisés, sans surcharge, par les soldats de l'ONU, les militaires éthiopiens, les ONG, et quelques rares élus et officiels somaliens (dont les membres du gouvernement somalien), et ce courrier transite par le Kenya.

L'Union postale universelle (UPU), ne reconnaît pas les timbres somaliens émis après 1990. Cependant, le marché philatélique mondial connaît de nombreuses émissions de timbres de Somalie depuis 1991. Ces timbres n'ont pas cours en Somalie, sont introuvables sur place et les oblitérations sont fantaisistes. Les catalogues de cotations (Yvert et Tellier, Michel…) ne leur reconnaissent aucune valeur et on ignore à qui vont les recettes de la vente de ces timbres. En revanche, les timbres émis avant 1991 sont rares, difficiles à trouver et recherchés par les philatélistes, en particulier ceux avec une légende en arabe, somali et italien.

Le gouvernement somalien annoncera en temps venu quand reprendront les émissions de timbres en Somalie, et en même temps qu'il ne reconnait pas les timbres émis depuis 1990, il ne reconnait pas non plus les oblitérations des timbres, qui sont illégales et ou apparait toujours le même lieu : Mogadiscio.

L'émission officielle de timbres pourrait peut-être reprendre, quand un gouvernement élu aura autorité sur tout le territoire somalien. Il faudra former de nouveaux postiers, rénover les bureaux de postes détruits, en construire d'autres, et trouver des fonds pour payer leur personnel, et surtout, réintroduire une monnaie stable.

Au Somaliland, la poste fonctionne et des timbres sont émis, avec le somali écrit en lettres latines, et parfois libellés en anglais, mais ils ne sont pas reconnus par l'UPU, car cet État n'est pas reconnu par l'ONU. Cela reste un service local limité à quelques bureaux, et il n'y a pas d'envoi à l'étranger.[réf. nécessaire]
Codes

La Somalie a pour codes :

6O, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs ;
HC, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports ;
SO, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2 ;
SO, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2 ;
.so, selon la liste des Internet TLD (Top level domain) ;
SOM, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3 ;
SOM, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3 ;
SOM, selon la liste des codes pays du CIO ;
SP, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques.

Notes et références

↑ Les institutions siègent de nouveau dans la capitale après la fuite des islamistes.
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/so.html [archive]
↑ Changement du nom pour la Somalie [archive], Info-Service ISO 3166-1 du 11 juillet 2013.
↑ Failed States Index 2011 [archive], fundforpeace.org.
↑ Hess, Robert L. Italian Colonialism in Somalia Chicago: University of Chicago P, 1966. p. 101
↑ Hess, Robert L. Italian Colonialism, p. 102
↑ a, b, c, d, e et f Anthony Mockler, Haile Selassie's War: The Italian-Ethiopian Campaign, 1935-1941, p. 241-249.
↑ Compton Mackenzie, Eastern Epic, p. 23.
↑ Krishna Gagné, "Une analyse de la sanction économique en droit international, (2005) Université de Montréal
↑ Bibliorom Larousse 2.0, 1998, s.v. Somalie. Le Président Aden Osman avait été élu en 1960.
↑ Rajendra Ramlogan, “Towards a New Vision of World Security: The United Nations Security Council and the Lessons of Somalia”, 16 Hous. J. Int'l L. 213 aux à la p. 219
↑ « Somalia : UNSOM I : Backgroupd » en ligne : Nations Unies http://www.un.org/Depts/dpko/dpko/co_mission/unosom1backgr2.html [archive]
↑ Hassan Barise, « A Mogadiscio, le commerce dicte la loi », en ligne : UNESCO « http://www.unesco.org/courier/2001_02/fr/doss3.htm »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?); La Somalie est l’archétype de l’État défaillant. Ceci signifie qu’il n’y a plus d’État central, plus de gouvernement, plus de fonctionnaires, ni de banque centrale, et de services publics, plus de police et plus de nationalité. En effet, le passeport somalien pouvait être acheté pour quelque 30 $. Il n’était donc plus reconnu nulle part; Lettre datée du 25 mars 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 751 (1992) concernant la Somalie ci-joint le rapport du Groupe d’experts sur la Somalie. S/2002/223, para. 20. Les Seigneurs de guerre se sont approprié des actifs qui appartenaient jadis à l’État, tels que les appareils de la compagnie aérienne somalienne Somalia Airlines et les navires de la Somali High Fishing Company.
↑ Abdulqawi Yusuf “Somalia’s Warlords: Feeding on a Failed State”, en ligne: Global Policy Forum http://www.globalpolicy.org/nations/sovereign/failed/2004/0121feeding.htm [archive]
↑ id
↑ id.
↑ UNSOM I, supra note 441 http://www.un.org/Depts/dpko/dpko/co_mission/unsom1backgr1.html [archive] Roland Marchal, La guerre à Mogadiscio en ligne : Politique africaine, http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/046120.pdf [archive]
↑ Roland Marchal, La guerre à Mogadiscio en ligne : Politique africaine, http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/046120.pdf [archive]
↑ Les factions empêchaient notamment les bateaux contenant de l’aide humanitaire d'accoster, ont brûlé les aéroports et les ports de mer, ont extorqué les fonds prévus pour l’aide humanitaire, etc. Les entrepôts de nourriture étaient remplis, or, seulement une fraction de l’aide humanitaire se rendait aux personnes dans le besoin. Pendant ce temps, on estime que 3 000 personnes par jour mouraient de la famine. http://www.un.org/Depts/dpko/dpko/co_mission/unosom1backgr2.html [archive]
↑ « Somalia : UNSOM I : Backgroupd » en ligne : Nations Unies http://www.un.org/Depts/dpko/dpko/co_mission/unsom1backgr1.html [archive]
↑ Lettre datée du 3 juillet 2002, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 751 (1992) concernant la Somalie, S/2002/722 para. 20 [S/2002/722]
↑ (fr) SOMALIE : l'arrivée imminente du corps expéditionnaire américain [archive], Le Monde, 3 décembre 1992.
↑ a, b et c La Somalie, cinquante ans de violence et de guerre [archive], Le Monde
↑ (en) "Somalia's president quits office" [archive], BBC, 29 décembre 2008
↑ "Un islamiste modéré, Sharif Cheikh Ahmed, élu président" [archive], France 24, 31 janvier 2009
↑ «Bilan du monde de l'année 2007», Le Monde hors-série, janvier 2008.
↑ Ratio des enfants fréquentant réellement l'école par rapport au nombre total d'enfants de la même classe d'âge
↑ a et b Statistics - Basic indicators et Education [archive] sur Unicef.org, consulté le 17 février 2016.

Notes et références

http://observers.france24.com/fr/content/20130207-visite-guidee-laas-geel-tresor-rupestre-somaliland-dessin-neolithique [archive]
↑ a, b et c Tigrane Yégavian, « Un État fantôme dans la Corne de l'Afrique », Conflits, oct.-déc. 2014, p.24-25
↑ a, b, c, d, e et f Anthony Mockler, Haile Selassie's War: The Italian-Ethiopian Campaign, 1935-1941, p. 241-249.
↑ Compton Mackenzie, Eastern Epic, p. 23.
↑ Lewis (Ioan Myrddin), The Modern History of Somaliland - From Nation to State, London, Weidenfeld & Nicolson, 1965, p. 234
↑ Gérard Prunier, « Le Somaliland, une exception africaine », Le Monde diplomatique, octobre 2010, p. 6.
↑ RFI http://www.rfi.fr/afrique/20170213-emirats-arabes-unis-base-navale-militaire-somaliland [archive]
↑ SOMALILAND HOUSE OF REPRESENTATIVES ELECTION LAW [archive] Modèle:Eng
↑ SOMALILAND PRESIDENTIAL AND LOCAL ELECTIONS LAW [archive] Modèle:Eng
↑ Élise Barthet, « Edna Adan, la sage-femme qui a donné naissance au Somaliland » [archive], lemonde.fr, 25 septembre 2015 (consulté le 25 décembre 2015)
↑ «Qui est le seul investisseur européen au Somaliland?» [archive], Slate Afrique, 6/2/2012.
↑ Intelligence Online, no 552, 24 août 2007.
↑ Élise Barthet, « L’étonnante Foire du livre du Somaliland, ce pays qui n’existe pas » [archive], lemonde.fr, 2 octobre 2015 (consulté le 25 décembre 2015)
↑ Vincent Defait, « La monnaie n’a quasiment plus aucune valeur au Somaliland » [archive], lemonde.fr, 24 décembre 2015 (consulté le 25 décembre 2015)
↑ Vincent Defait, « Abdirashi Duale, le passeur d’or du Somaliland (2/4) » [archive], lemonde.fr, 2 octobre 2015 (consulté le 25 décembre 2015)
↑ Vincent Defait, « Somaliland : Berbera, un port au bout de l’attente (1/4) » [archive], lemonde.fr, 24 décembre 2015 (consulté le 25 décembre 2015)
↑ (en) Nicole Stremlau et Ridwan Osman, « Courts, Clans and Companies: Mobile Money and Dispute Resolution in Somaliland », Stability: International Journal of Security and Development, vol. 4,‎ 19 août 2015 (ISSN 2165-2627, DOI 10.5334/sta.gh, lire en ligne [archive])
↑ « La monnaie n’a quasiment plus aucune valeur au Somaliland », Le Monde.fr,‎ 24 décembre 2015 (ISSN 1950-6244, lire en ligne [archive])
↑ Bruno Meyerfeld, « Au Somaliland, une sécheresse mortelle » [archive], lemonde.fr, 31 mars 2017 (consulté le 31 mars 2017)
↑ Elise Barthet, « Edna Adan, la sage-femme qui a donné naissance au Somaliland », Le Monde, 25.09.15, [lire en ligne [archive]]
↑ Site du Edna Adan Hospital Foundation [archive]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Somalie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Somaliland
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Somalie

FOR GORDON PACHA et LA PUDEUR DES FEMMES DANS L’ADVERSITÉ de LA MUTILATION...

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER RESTE EN MÉFIANCE SUR VOTRE CARACTÈRE TOUT COMME LE CROCODILE OBSERVANT
LA GRENOUILLE TRAVERSANT LA RIVIÈRE AVEC LE SCORPION. AINSI L'EMPLOI PROVOQUE UNE PRESSION AUX
NIVEAUX DES IMAGES INTERNATIONALES CAR VOILA DES ANNÉES QUE L'IMAGE EST CONFRONTÉE AUX GUERRES DE
DE VOTRE DIEU ET DES ERREURS DE SUBSTANCE AUX VOULOIR DU CONTRÔLE ET DU CARACTÈRE.
EN TOUT TSAHAL RÉSONNE LA HAGANNAH DANS L’ADVERSITÉ ET L'HOMME NE CHERCHE PLUS LE REGARD DE LA FEMME;
ILS SE PARLENT PAR DES SIGNES ET DES CODES... NOUS SOMMES UN ET Y'BECCA OU *.

LA LUNE SE DOTERA D'UNE LIBERTÉ AUTRE QUE D'UNE DOMINATION HUMAINE SI NOUS PARVENONS AUX CONSCIENCES
DE L’ÉTHIQUE DE NOTRE ÉTERNEL ET DE SA LAÏCITÉ: NOTRE RÉPUBLIQUE SURVIVRA AU DELÀ DES ESPÉRANCES DES PLUS FOLLES QUI PEUPLENT NOTRE CŒUR... NOUS RELÈVERONS LES SOUS DÉVELOPPÉS SANS CRÉER DES NOUVEAUX FLÉAUX
SUR LES FUTURS ARRIVANTS. CE TEXTE EST INSPIRÉE DE CELUI QUE J'AVAIS ÉCRIT LORSQUE LA YOUGOSLAVIE
FÛT DANS SA GUERRE CIVILE ET Y'BECCA ÉTAIT JEUNE TOUT COMME MAINTENANT... ELLE SAIT RECONNAITRE
EN CET INSTANT, LE RUSÉ DU PROFITEUR TOUT EN AYANT ŒIL SUR LES SOURNOIS.

CERTES LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER S'EST DIVISÉE MAIS LEUR VRAI RÉCONCILIATION SERAI D'AVOIR UNE FORCE COMMUNE.

LA SITUATION SE TROUVE DANS L'AMBITION DE CONDITION ET CES THÈMES QUI NOUS DIVISENT POUR UN CERTAINS TEMPS, NOUS UNISSENT DANS NOS GESTES DE ROYALISTES, DE COMMUNAUTAIRES ET RÉPUBLICAINS DANS LE LAÏC ET LE RELIGIEUX CAR ISRAËL ET LA PALESTINE DANS LEURS CONDITIONS ET LEURS SILHOUETTES SONT ÉGAUX...

PEUPLES DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, NOUS SOMMES LA PERSONNE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
ALIAS
DARK OBSCUR LE PHOTOGRAPHE


ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
ALIAS
DARK OBSCUR LE PHOTOGRAPHE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7707
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS   Ven 29 Sep à 7:25

Le twi ou tchi ou asante1 est un dialecte akan parlé au Ghana, principalement par le peuple Ashanti, par 6 à 9 millions de personnes2.
Fichier:WIKITONGUES- Raphael speaking Twi.webmLire le média

Sommaire

   1 Alphabet
   2 Notes et références
   3 Voir aussi
       3.1 Bibliographie
       3.2 Articles connexes
       3.3 Liens externes

Alphabet
Alphabet twi majuscules A B D Ɛ E F G H I K L M N Ɔ O P R S T U W Y
minuscules a b d ɛ e f g h i k l m n ɔ o p r s t u w y
Notes et références

   ↑ Notice d'autorité Idref [archive]
   ↑ Jane Garry, Carl R. Galvez Rubino, "Facts about the World's Languages: An Encyclopedia of the World's Major Languages, Past and Present", H.W. Wilson, USA, 2001, page 8

Voir aussi
Bibliographie

   Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Système universitaire de documentation
   Kofi Adu Manyah, Parlons Twi. Langue et culture, L'Harmattan, Paris, 2010, 234 p. (ISBN 9782296108240)

Articles connexes
Wikipédia en twi.

   linguistique
       liste de langues
           langues par famille
               langues nigéro-congolaises
                   langues atlantico-congolaises
                       langues voltaïco-congolaises
                           langues kwa
                               langues potou-tano
                                   langues tano central
                                       langues akan
                                           akan

          langues par zone géographique
               langues en Afrique
                   langues au Ghana

Liens externes

   (en) Fiche langue (code «aka») [archive] dans la base de données linguistique Ethnologue.
   (en) Online Twi Dictionary [archive]

Codes de langue
ISO 639-1 tw
ISO 639-2 twi
ISO 639-3 twi [archive]
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF tw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7707
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS   Sam 30 Sep à 10:27

Les Fables de Nagalïéw et L'Univers de Minouska...


La Légende du rossignol du Japon et des poignards Volants de TAY La chouette effraie.
pour Xiao Mei et Vent.

Le rossignol du Japon résonne à travers tous les continents du monde
depuis que son lien d'amitié est établis avec Merlin, le rouge-gorge du Népal.
Son chant est si mélodieux qu'il peut briser le cristal...

L'oiseau dans le Japon, réveillez l’âme de la nature...;
il était seul, ce rossignol du Japon...
Il a exprimé un chant de renouveau et d'espoir sur les différents triangles...

L'oiseau tout comme les dragons a su traversé par lui même les mers
mais sans la force de l'hirondelle, ne put traverser l'Océan.
Alors, des marins de L'île Yagishiri les aidèrent à traverser les rives du grand bleu.

Rossignols du Japon, au coeur des marins, se chagrinaient de l'Ile et de ses Iles...
Pourtant. ils traversaient avec ses ailes propageant le monde
de son chant mélodieux car le rossignol était devenu pluriel par ses traversées.

Et puis, les cages apparurent dans l'île de sakhaline où les samouraïs
recherchaient leurs vertus thérapeutiques: Le chants du Soleil Levant ou Le pays.
Ces oiseaux furent attrapés et entreposaient dans des prisons de métaux.

La légende TAY La chouette effraie raconte que les Rossignols du Japon,
ces oiseaux aux chants de mélodies et de berceuses, ont séduit l'oreille des civilisations:
Et, Cela n'a pas été au gout de Tous car étant enfermés dans des cages..

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ÊTRE, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET LES FEMMES PROCUREURS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Economie : Pour la réouverture d’une entité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: