Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Mar 5 Sep à 3:35

LA PLUPART SONT DES GOUFFRES DE PLUIES NATURELS
MAIS DES CIVILISATIONS AMÉRICAINES EN ONT FAIT UN ART
DÉCOUVERT PAR LES ARCHÉOLOGUES, CERTAINS SONT
DES CÉNOTES -PUITS CREUSÉ DANS LE YUCATAN AU MEXIQUE
ET IL Y A CELUI QUI A L'AIDE D'UNE SOURCE SE TRANSFORME
EN UNE FONTAINE CITADINE QUI FUT DÉCOUVERTE À MACHU-PICCHU
AU PÉROU. L'ARTISTIQUE EST LIÉ À LA NATURE ET AUX RÊVERIES
QU'ELLE INSPIRE DANS NOTRE CŒUR ET DANS L'ARCHITECTURE
AUQUEL NOUS VOULONS NOUS ATTACHÉ PAR DÉSIR, GOUT
ET DESTIN D'ÊTRE: L'ÉTHIQUE D'EXPRESSION DANS UN ESPOIR
AU MILIEU DE L'INSTANT ET DE L'ESPACE OU L'EXISTENCE NAVIGUANT
AU CENTRE DE L'ÂME.

ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS.
CECI N'EST PAS DE LA PHILOSOPHIE MAIS UNE ESQUISSE D'ANTHROPOLOGIE SUR LA SURVIE.

Les cénotes (du maya dz'onot signifiant puits sacré, via l'espagnol cenote)
sont des gouffres ou avens ou dolines d'effondrement, en milieu karstique,
totalement ou partiellement remplis d'une couche superficielle d'eau douce
et parfois d'une couche inférieure d'eau de mer s'ils communiquent
avec l'océan par des failles ou autres conduits1.

On les trouve essentiellement en Amérique du Nord et centrale,
et plus particulièrement dans la péninsule du Yucatán au Mexique.
Ils font office de puits naturels qui peuvent atteindre
plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

Lorsqu'un cénote se retrouve submergé sous une lagune
ou toute autre étendue d'eau, on parle alors de trou bleu.

Le cénote Zacatón, au nord-est du Mexique, est le plus profond connu
au monde. Un robot plongeur autonome, le DepthX 2, l'a exploré
et cartographié 3. Il a atteint son fond à 318 mètres de profondeur en mai 2007 4.

Formation
Article détaillé : karstologie.

Les cénotes sont produits par un phénomène de dissolution et d'effondrement des terrains calcaires situés au-dessus d'un réseau souterrain de grottes et rivières. On les trouve tant dans des endroits pittoresques dans la jungle (Celestún, Yucatán) qu'en ville (Valladolid, Yucatán).

Au Yucatán, un anneau de cénotes se trouve disposé de manière concentrique autour du cratère de Chicxulub ; c'est pourquoi on impute leur formation à l'impact d'une météorite de 10 km de diamètre, qui aurait également causé l'extinction des dinosaures il y a environ 65 millions d'années.

Les cénotes dans la zone du Yucatán, sont pour la plupart reliés entre eux par un système de grottes aquatiques, qui aurait été créé lors de l'impact de la météorite.

Lorsque l'orifice d'un cénote est situé au-dessous de la surface d'un plan d'eau (lagune, lac, mer), il apparaît sous forme d'une tache plus foncée ; on parle alors de blue hole (trou bleu) ou black hole (trou noir) selon la couleur perçue.
Cénotes chez les Mayas

Les Mayas considéraient ces puits comme un moyen de communication avec les dieux de l'infra-monde, le gouffre représentant une bouche. Ils les utilisaient comme réserve d'eau douce (il n'y a pas d'eau douce en surface dans la péninsule du Yucatán), mais aussi comme lieu de culte dans lesquels étaient jetées des offrandes ou des victimes sacrificielles. D'après l’archéologue Carmen Rojas Sandoval, de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire du Mexique, et Arturo H. González González, du Musée du Désert, « l’un des rituels les plus connus relativement aux cénotes était le dénommé Chen Ku, qui consistait à jeter des victimes dans ses eaux, comme le cas bien connu du cenote sacré de Chichén Itzá »5.

Les restes de cet héritage culturel ont une valeur historique et scientifique importante. Ils sont protégés par la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique6.
Listes de cénotes
Cénotes du Yucatán

Le tableau ci-dessous donne une liste non exhaustive de cénotes de la péninsule du Yucatán :
Liste non exhaustive de cénotes yucatèques, issue de l'article en espagnol Nom Localité Municipio État Dimensions Type Coordonnées Observations Image
San Ignacio ou Tuunich-Há7 Chocholá (es) Chocholá (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Dans un centre de loisir8
Chansinic'Ché ou Chak-zinik-ché
(Maison de la fourmi rouge) Cuzamá (es) Cuzamá (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune Cenote Chan Sinic Che2.jpg
Chelentún Cuzamá Cuzamá Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune Cenote Chelentún.jpg
Bolonchoojol ou Bolom-Chokol
(Neuf trous de souris) Chinkilá (es) Cuzamá Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune Cenote Bolón Chojol Cuzamá.jpg
Cervera Dzilam de Bravo (es) Dzilam de Bravo (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Chiuán Holcá (es) Kantunil (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Non connu Cholul (es) Mérida Yucatán Non connu Caverne 21° 02′ 31″ N, 89° 33′ 29″ O Situé dans le parc principal Cenote del Parque de Cholul, Yucatán (04).jpg
Xlacah ou Xlacaj (Vieux village) Dzibilchaltún Mérida Yucatán Non connu Non connu 21° 05′ 27″ N, 89° 35′ 53″ O Aucune Mayan World Dzibilchaltun 23.jpg
Chen-Há
(Puits de l'eau) ou Pochote Dzityá (es) Mérida Yucatán Dimensions de l'entrée : 10 x 6 mètres (ovale) ; distance au plan d'eau : 2 mètres ; profondeur maximale : 4 mètres9. Noyé 21° 04′ 02″ N, 89° 41′ 30″ O Vestiges archéologiques ; eau polluée par les effluents venant d'un cénote privé voisin Cenote Chen Ha (02).JPG
Non connu Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Actuellement situé sous l'immeuble « Siglo XIX »
Non connu Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Actuellement situé sous la cathédrale de San Idelfonso
El Tívoli Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Situé sur les terrains d'une école (à l'angle des rues calle 62 et calle 45)
Tulipanes Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Situé sur les terrains d'un restaurant
Villa María Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Situé sur les terrains d'un couvent
Huolpoch Mérida Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Aucune
Kambul
(Œil de cerf) Noc-Ac (es)10 Mérida Yucatán Non connu Cántaro 21° 04′ 25″ N, 89° 43′ 15″ O Présence de fossiles, notamment de manatíes et de requins (Carcharodon Megalodon) Cenote Kambul (04).JPG
Dzonot-ich San Nicolás Dzoyaxché (es) Mérida Yucatán Non connu Caverne 20° 47′ 18″ N, 89° 35′ 26″ O Situé dans la réserve écologique de Cuxtal Dzoyaxché (Mérida), Yucatán (20).jpg
Non connu San Pedro Cholul (es) Mérida Yucatán Non connu Caverne 21° 01′ 48″ N, 89° 33′ 01″ O Situé à l'intérieur de l'hacienda San Pedro Cholul, Yucatán (25).JPG
Non connu Sierra Papacal (es) Mérida Yucatán Non connu Non connu 21° 07′ 24″ N, 89° 43′ 20″ O Aucune Cenote de Sierra Papacal, Yucatán (01).JPG
Non connu Zodzil Norte Mérida Yucatán Non connu Caverne Non connu Aucune
Dzonot-Tzik
(Cénote Bravo) San Crisanto Sinanché (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Écotourisme
Non connu Sabacché (es) Tecoh (en) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune Sabacché-Tecoh-cenote-1.jpg
Tza-itza Tecoh (es) Tecoh (es) Yucatán La surface du plan d'eau mesure 20 x 15 mètres, avec une profondeur de 0,50 mètre au bord et de 21 mètres au plus profond Caverne Non connu Aucune
Timul Tekit (es) Tekit (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
X'Pakay Tekit Tekit Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Cénote des sacrifices ou Cénote sacré Chichén Itzá
Pisté (es) Tinum (es) Yucatán Non connu Cilindrique 20° 41′ 16″ N, 88° 34′ 04″ O Lieu de sacrifices humains et d'offrandes Mexico Cenotes.jpg
X'toloc
(Iguane) Chichén Itzá
Pisté Tinum Yucatán Non connu Non connu 20° 40′ 49″ N, 88° 34′ 08″ O Captage d'eau pour les populations locales
Ik Kil Chichén Itzá
Pisté Tinum Yucatán Non connu Puits 20° 39′ 43″ N, 88° 33′ 01″ O Situé dans un centre touristique Cenote-ik-kil.png
Non connu Aké Tixkokob (es) Yucatán Non connu Caverne 20° 57′ 55″ N, 89° 18′ 02″ O Aucune Cenote de Aké 01.JPG
Yaax-Ha
(Eau verte) Tixkokob (es) Tixkokob (es) Yucatán Non connu Caverne 20° 59′ 09″ N, 89° 24′ 07″ O Aucune Cenote Yaax-Ha (Tixcocob) 01.JPG
Kikil11 Kikil (es) Tizimín Yucatán Non connu Non connu Non connu Situé dans un centre touristique
Dzitnup Valladolid Valladolid Yucatán Non connu Caverne Non connu Aucune
Sambulá Valladolid Valladolid Yucatán Non connu Non connu Non connu Situé dans une station balnéaire
Suytún Valladolid Valladolid Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Xkekén
(Sanglier) Valladolid Valladolid Yucatán Non connu Caverne Non connu Aucune
Zací
(Faucon blanc) Valladolid Valladolid Yucatán Non connu Caverne Non connu Aucune
Non connu Yaxuna Yaxcabá (es) Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
X'Tojil12 Yaxcabá (es) ou Libre Unión (es) Yaxcabá Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Explorateurs Non connu Non connu Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
X'Bis Non connu Non connu Yucatán Non connu Non connu Non connu Aucune
Cénotes hors du Yucatan

Des formations du même type, portant parfois d'autres noms (sumidero, sinkholes, blackholes, blueholes, etc.) ont été recensées dans d'autres régions du monde.

Hun Nal Ye13, au Guatémala, situé dans le département d'Alta Verapaz.
Zacatón, fait partie d'un groupe de cinq cénotes interconnectés situés dans la municipalité d'Aldama, au nord-est de l'État de Tamaulipas au Mexique.
Grand Trou Bleu, cénote sous-marin au large de la côte du Belize.
Bottomless Lakes14 (« Lacs sans fond »), au Nouveau-Mexique (États-Unis).
Gouffre de l'Œil Doux, cénote situé dans le Massif de la Clape, sur la commune de Fleury, dans le département de l'Aude, région Languedoc-Roussillon, en France métropolitaine.
Sima Humboldt, sur le tepuy Sarisariñama, dans l'État de Bolívar, au Venezuela.
Cénote de Thibault, Selayar, en Sulawesi du Sud, Indonésie.
Boesmansgat, dans la province Cap-du-Nord en Afrique du Sud.
Bonito dans l'état de Mato Grosso do Sul au Brésil...
Pozzo del Merro (it) en Italie, qui descend à 392 mètres sous l'eau.
Hranicka propast (cs) en République tchèque, qui descend à 404 mètres sous l'eau.

Galerie de photos
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Cénote de Valladolid

Cénote sacré de Chichén Itzá

Cénote à Quintana Roo

Plongée dans un cénote

Cénote situé à Selayar, Sulawesi du sud, Indonésie.

Notes et références

(en) « Cenotes, Underwater Sinkholes » [archive], Yucatan Today (consulté le 12 mai 2013).Document utilisé pour la rédaction de l’article

↑ [vidéo]www.terre.tv [archive] Terre TV : Reportage sur le fonctionnement de l'écosystème associé à un cénote.
↑ Exploring the deepest underwater caves on Earth... [archive]
↑ Au fond du plus grand trou du monde [archive], Futura-sciences, 18 mars 2007
↑ En bref : le puits le plus profond du monde exploré par un robot [archive], Futura-sciences, 2 juin 2007
↑ El inframundo, parte 4 [archive] (espagnol), passage mentionné dans l'article Découverte : les cénotes de la péninsule du Yucatán [archive].
↑ UNESCO, Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique [1] [archive]
↑ (es)www.en-yucatan.com.mx [archive] Cenote San Ignacio o Tuunich-Há, Chocholá Yucatán.
↑ (es)www.cenotesanignacio.com [archive] Cenote San Ignacio.
↑ (es)www.conabio.gob.mx [archive] Patrones de variación espacial y temporal de la biodiversidad fitoplanctónica de los cenotes abiertos de Yucatán.
↑ (es)www.nuestro-mexico.com [archive] Noc Ac - Yucatán.
↑ (es)yucatan.com.mx [archive] Kikil para turistas.
www.panoramio.com [archive] Photos de mavipol > Yucatan - Cenote Xtogil
↑ Voir le site du parc écologique de Hun Nal Ye [archive] (espagnol)
↑ Bottom Lakes State Park (Wikipedia anglophone)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Cénote, sur Wikimedia Commons

Articles connexes

karst
météorisation Ce lien renvoie vers une page d'homonymie
niveau marin

[masquer]
v · m
Pictograms-nps-land-spelunking-caves-2.svg Spéléologie
Morphologie
et
spéléogenèse
Surface Abri sous roche · Cluzeau · Doline (ou cloup, emposieu, sotch, sótano, tiankeng) · Karst · Ouvala · Poljé · Relief ruiniforme (lapiaz) · Terra rossa
Cavité souterraine naturelle Abîme · Aven (ou adugeoir, barrenc, bétoire, chourun, embùt, endousoir, endouzoère) · Caverne · Siphon · Cénote · Chantoire (ou chantoir, tchantwère) · Émergence · Exsurgence · Exutoire · Glacière · Gouffre · Grotte · Igue · Perte · Résurgence · Scialet · Trou bleu (ou black hole, blue hole)
Cavité souterraine artificielle Aqueduc souterrain (spéléodrome de Nancy) · Carrière (carrières souterraines de Paris · carrières souterraines de la Malogne) · Catiche · Habitat troglodytique · Marnière · Mine · Puits à eau · Puits de mine · Souterrain · Tunnel
Spéléothème Stalactite · Stalagmite · Brinicle · Fistuleuse · Hélictite (excentrique) · Anthodite · Gour · Mondmilch · Perle des cavernes · Plancher stalagmitique
Listes spéléométriques Grands dénivelés souterrains naturels · Grands développements souterrains naturels · Méga-dolines · Grandes salles souterraines naturelles · Grands puits naturels · Grands siphons naturels · Cavités dans la glace · Grandes cavités pseudokarstiques
Pratiques régionales Belgique · Chili · France · Liban · Maroc · Papouasie-Nouvelle-Guinée · Suisse · Tunisie
Disciplines Archéologie · Biospéologie · Canyonisme · Cataphilie · Cinéma de spéléologie · Exospéléologie · Hydrogéologie · Karstologie · Plongée souterraine · Stygologie · Topographie
Matériels et techniques
Progression Assurage · Désobstruction · Rappel · Fractionnement · Tyrolienne
Équipement Amarrage · Baudrier · Corde · Descendeur · EPI · Glowstick · Harnais · Jumar · Lampe à acétylène · Lampe frontale · Longe · Mousqueton · Nicola · Petzl · SPIT · Système d'assurage
Nœud Nœud de papillon alpin · Nœud de fusion · Nœud de lapin · Nœud de Gibus · Nœud d'écoute double · Nœud de chaise double sur son double · Nœud double · Nœud double gansé · Nœud de Prusik · Nœud de Zeppelin · Nœud de Zeppelin double
Informatique Grottocenter · Therion · Visual Topo · GHTopo
Organisations
nationales British Cave Research Association (en) (uk) · British Caving Association (en) (uk) · Cave Research Foundation (us) · Fédération bulgare de spéléologie (bg) · Fédération française de spéléologie (fr) · National Speleological Society (us) · Union belge de spéléologie (be)
Liste de spéléologues · Liste de grottes (Allemagne · Espagne · France · Pyrénées françaises)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 2:32

Amazing Baboons Save Impala From Cheetah Attack In Africa.
https://www.youtube.com/watch?v=JGcOKXH5Rrg

L'HUMANISME DANS L'HUMANITÉ NE RENDS PAS POUR AUTANT LE GUÉPARD
COMME LE DINDON DE LA FARCE. IL ARRIVE DANS LA NATURE DES NUITS
QUE LES NUAGES APPORTE L'EGNIME DE L'ÉTHIQUE: LE PHÉNOMÈNE
DE TERRITOIRES ET DE L'EXISTENCE D'UNE HOSPITALITÉ ÉTABLI
SUR CERTAINS POINTS ET ASPECTS DE L'IDENTITÉ. AINSI CET ACTE
D'ÊTRE MONTRE UNE AVANCÉE ANTHROPOLOGIQUE SUR NOTRE CONSCIENCE
DANS LE REGARD DE LA SURVIE; L'INSTINCT N'EST PAS QUE PRIMAIRE:
IL EST UNE ÉBAUCHE ET MÊME UN ÉTABLI, SUR UN REGARD APPROFONDI
DE L'ENVIRONNEMENT DANS UNE CONSCIENCE DE SOI À TRAVERS
UN BIEN ET UN MAL. LE GUÉPARD, LE SINGE ET L'ANTILOPE POSSÈDENT
CET ASPECT DE SURVIE MAIS N'OUBLIEZ PAS QUE CELA EST
FONCTION DE L'INDIVIDU QU'ILS SOIENT HERBIVORE, INSECTIVORE,
CARNASSIER ET OMNIVORE...

PENSÉES DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE.

IL Y AVAIT L'HISTOIRE DU PETIT GNOU ET DE SA MAMAM
CONTRE LE LÉOPARD MAIS L'HISTOIRE FINIT MAL POUR
L'ENFANT J'AI DONC PRÉFÉRER NE PAS LA DIFFUSER
VU QUE MON SITE S'ADRESSE AU GRAND PUBLIC

------------------------------------

AstronautAbby
@AstronautAbby
Got a parcel notification from mail services... I've gotten a couple surprise packages this week which is so exciting! I love snail mail 😊😜
https://twitter.com/astronautabby/status/905881889793343490
LA GÉNÉRATION GRAVITÉ SOUS LE REGARD DES GENS ET DE LA CONSCIENCE TRANQUILLE
DE L'ÉVOLUTION DANS L'EXISTENCE DU MOUVEMENT: L'ÉTHIQUE ET L'HUMANITÉ VERS L'INCONNU...
L'OUEST SE LEVANT SUR VÉNUS ET L'INVERSE À TRAVERS L'INFINI...
INTERROGATIONS DE L'EXPLOITATION ET DE LA VIE...
ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS... HOMMAGE À ANTIGONE ET ORPHÉE;
MES PÔLE MAGNÉTIQUE DE LA VERTU ANTHROPOLOGIQUE
ET DE MON ABNÉGATION POLITIQUE FACE AUX IMPÉRATIFS
DE CRÉON, OSIRIS, CHARON ET DU PEUPLE.

Astarté1 (du grec Ἀστάρτη) est une déesse connue dans tout le Proche-Orient,
de l'âge du bronze à l'Antiquité, présentant un caractère belliqueux.
Athtart (𐎓𐎘𐎚𐎗𐎚 , ‘ṯtrt, ‘Aṯtart ou ‘Athtart) à Ougarit, Shaushka
ou Shaushga chez les Hourrites, Ashtart (‘shtrt) en langue punico-phénicienne,
Ashtoret ou Ashtarot (עשתרת) en hébreu, elle est l'équivalent
de la déesse mésopotamienne Ishtar (pour les babyloniens)
ou Inanna (pour les sumériens)2. Elle fut implantée dans la mythologie égyptienne
sous les Ramessides. À califourchon sur son cheval,
elle accompagne et protège le souverain. Elle devient la fille de Rê ou de Ptah,
et est une des compagnes de Seth3.

Elle semble avoir comme descendance Aphrodite en Grèce, Turan en Étrurie
et Vénus à Rome sous le nom officiel de Vénus Erycine4.

Elle est Tanit, chez les Carthaginois5.

Tanit est une déesse d'origine cananéenne de la fertilité,
présidant aux naissances et à la croissance.
Elle était la déesse tutélaire de la ville de Sarepta
et son culte prit de l'ampleur à Carthage où elle était nommée Oum.

Le papyrus d'Astarté (papyrus fragmentaire) semble laisser entendre
qu'Astarté est celle qui contrecarre les demandes exorbitantes
de tribut que Yam (roi des dieux) demande aux autres dieux.

Culte

Astarté est une divinité sidérale constamment associée à Baal. Penê-Baal (face de Baal), Selem-Baal (Salambô, « image de Baal ») sont des épithètes qui lui sont souvent données, et ces épithètes deviennent à leur tour de véritables noms propres.

Élément féminin du couple suprême qu'elle forme avec Baal, celle-ci assume des fonctions variées : protectrice du souverain et de sa dynastie, elle protège également les marins, mais son culte est, comme pour la plupart des divinités féminines primordiales de l'antiquité (et de la proto-histoire), lié à la fertilité et à la fécondité.

Étant à la fois Vénus et la Lune, elle est considérée tour à tour comme une déesse vierge et une déesse mère. De là, dans son culte, des cérémonies et des actes symboliques qui se transformaient aisément en scènes de débauche, aboutissant à des excès sanguinaires et cruels. Comme Baal, Astarté est souvent honorée, du moins jusqu'au début du premier millénaire avant notre ère6, par des sacrifices humains, surtout par des holocaustes « sacrifices » d'enfants. On retrouve dans le culte d'Aphrodite les principaux traits de celui d'Astarté. Il est même probable que le nom d'Aphrodite (« Astoret », « Aphtoret », « Aphrodite ») et celui d'Amphitrite (Amphtoret) ne soient que des altérations du nom d'Astarté[réf. nécessaire].

Palé-Paphos (l'ancienne Paphos) est bâtie selon la légende vers le Xe siècle avant notre ère par le Phénicien Cinyras, le père de Myrrha, ou par les Syriens, selon d'autres. Les fondateurs y élevèrent, en l'honneur d'Astarté/Aphrodite, un temple connu dans tout l'Orient à l'époque d'Homère, la déesse Astarté y était adorée primitivement, sous la forme d'une pierre noire[réf. nécessaire].
Littérature

Dans Zadig ou la destinée, de Voltaire, Astarté est une femme, ancienne reine de Babylone réduite à l'esclavage, qui retrouve son premier et seul amour : Zadig.

Dans Les Lettres persanes de Montesquieu, au sein d'un apologue sous la forme d'un récit enchâssé (lettre 67, d'Ibben à Usbek) elle apparaît comme la sœur et l'amante du Guèbre Asphéridon, convertie de force à l'Islam, mariée à un eunuque, elle s'échappe avec l'aide de son frère et après maintes péripéties, ils se retrouvent à Smyrne où ils coulent une vie maritale heureuse.

Dans Les Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs, Bilitis invoque Astarté en la portant aux nues, dans Hymne à Astarté.
Hommage

Astarté est l'une des 1 038 femmes dont le nom figure sur le socle de l'œuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago. Elle y est associée à la déesse Ishtar, troisième convive de l'aile I de la table7.
Notes

↑ Cf. Nétèr, p. 38.
↑ Ernest Will, « La Déesse au chien », Syria, Syria, t. 62, no fascicule 1-2,‎ 1985, pages 49 à 55 (lire en ligne [archive]).
↑ Mark S. Smith (dir.), The Ugaritic Baal cycle, t. 1, E. J. Brill, 1994, p. 279
↑ Ev Cochrane (dir.), The Many Faces of Venus: The Planet Venus in Ancient Myth and Religion, Aeon Press, 2001, p. 94
↑ Revue d'assyriologie et d'archéologie orientale, Presses universitaires de France, 1903 (lire en ligne [archive])
↑ Je m'appelle Byblos, Jean-Pierre Thiollet, H & D, 2005, p. 73.
↑ Musée de Brooklyn - Astarté [archive]

Bibliographie

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte [détail des éditions]
Gerd Scherm, Brigitte Tast, Astarte und Venus. Eine foto-lyrische Annäherung, 1996 (ISBN 3-88842-603-0)

[masquer]
v · m
Mythologie égyptienne
Divinités Par ordre alphabétique • Par relation • par famille • Par ville • Par symbole • Par animal • Par écriture hiéroglyphique • L'Ennéade
Mythe de la création héliopolitaine · memphite · hermopolitaine · Mythe osirien · Mythe de Rê
Composition de l'être Akh • Bâ • Djet • Ib • Ka • Ren • Shout
Cultes temples · culte d'Aton · culte des morts · rite funéraire · fête-Sed · fête d'Opet
Créatures fantastiques Amou • Akephalos • Ammout • Babaï • Criosphinx • Griffon • Hiéracosphinx • Sphinx • Teka-her • Uræus

RAPPORT DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 2:35

🙈🙉🙊...🙅🙏🙇...
VICTOR HUGO ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE...

POUR LES CONSULATS AMÉRICAINS ÉTABLIS DANS LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.
REGARD SUR TROIE ET LA MER DE CHINE AVEC LES CONFUSIONS CORÉENNES
ET LES COUSSINS JAPONAIS SELON LES VISIONS DE VICTOR HUGO
QUI SONT PLUS APPROPRIÉ QUE CELLE DE MICHEL NOSTRADAMUS OU DE SAINT JEAN...
MONSIEUR TIGNARD YANIS


Le Cheval
par Victor Hugo

Je l'avais saisi par la bride ;
Je tirais, les poings dans les noeuds,
Ayant dans les sourcils la ride
De cet effort vertigineux.

C'était le grand cheval de gloire,
Né de la mer comme Astarté,
À qui l'aurore donne à boire
Dans les urnes de la clarté ;

L'alérion aux bonds sublimes,
Qui se cabre, immense, indompté,
Plein du hennissement des cimes,
Dans la bleue immortalité.

Tout génie, élevant sa coupe,
Dressant sa torche, au fond des cieux,
Superbe, a passé sur la croupe
De ce monstre mystérieux.

Les poètes et les prophètes,
Ô terre, tu les reconnais
Aux brûlures que leur ont faites
Les étoiles de son harnais.

Il souffle l'ode, l'épopée,
Le drame, les puissants effrois,
Hors des fourreaux les coups d'épée,
Les forfaits hors du coeur des rois.

Père de la source sereine,
Il fait du rocher ténébreux
Jaillir pour les Grecs Hippocrène
Et Raphidim pour les Hébreux.

Il traverse l'Apocalypse ;
Pâle, il a la mort sur son dos.
Sa grande aile brumeuse éclipse
La lune devant Ténédos.

Le cri d'Amos, l'humeur d'Achille
Gonfle sa narine et lui sied ;
La mesure du vers d'Eschyle,
C'est le battement de son pied.

Sur le fruit mort il penche l'arbre,
Les mères sur l'enfant tombé ;
Lugubre, il fait Rachel de marbre,
Il fait de pierre Niobé.

Quand il part, l'idée est sa cible ;
Quand il se dresse, crins au vent,
L'ouverture de l'impossible
Luit sous ses deux pieds de devant.

Il défie Éclair à la course ;
Il a le Pinde, il aime Endor ;
Fauve, il pourrait relayer l'Ourse
Qui traîne le Chariot d'or.

Il plonge au noir zénith ; il joue
Avec tout ce qu'on peut oser ;
Le zodiaque, énorme roue,
A failli parfois l'écraser.

Dieu fit le gouffre à son usage.
Il lui faut les cieux non frayés,
L'essor fou, l'ombre, et le passage
Au-dessus des pics foudroyés.

Dans les vastes brumes funèbres
Il vole, il plane ; il a l'amour
De se ruer dans les ténèbres
Jusqu'à ce qu'il trouve le jour.

Sa prunelle sauvage et forte
Fixe sur l'homme, atome nu,
L'effrayant regard qu'on rapporte
De ces courses dans l'inconnu.

Il n'est docile, il n'est propice
Qu'à celui qui, la lyre en main,
Le pousse dans le précipice,
Au-delà de l'esprit humain.

Son écurie, où vit la fée,
Veut un divin palefrenier ;
Le premier s'appelait Orphée ;
Et le dernier, André Chénier.

Il domine notre âme entière ;
Ézéchiel sous le palmier
L'attend, et c'est dans sa litière
Que Job prend son tas de fumier.

Malheur à celui qu'il étonne
Ou qui veut jouer avec lui !
Il ressemble au couchant d'automne
Dans son inexorable ennui.

Plus d'un sur son dos se déforme ;
Il hait le joug et le collier ;
Sa fonction est d'être énorme
Sans s'occuper du cavalier.

Sans patience et sans clémence,
Il laisse, en son vol effréné,
Derrière sa ruade immense
Malebranche désarçonné.

Son flanc ruisselant d'étincelles
Porte le reste du lien
Qu'ont tâché de lui mettre aux ailes
Despréaux et Quintilien.

Pensif, j'entraînais loin des crimes,
Des dieux, des rois, de la douleur,
Ce sombre cheval des abîmes
Vers le pré de l'idylle en fleur.

Je le tirais vers la prairie
Où l'aube, qui vient s'y poser,
Fait naître l'églogue attendrie
Entre le rire et le baiser.

C'est là que croît, dans la ravine
Où fuit Plaute, où Racan se plaît,
L'épigramme, cette aubépine,
Et ce trèfle, le triolet.

C'est là que l'abbé Chaulieu prêche,
Et que verdit sous les buissons
Toute cette herbe tendre et fraîche
Où Segrais cueille ses chansons.

Le cheval luttait ; ses prunelles,
Comme le glaive et l'yatagan,
Brillaient ; il secouait ses ailes
Avec des souffles d'ouragan.

Il voulait retourner au gouffre ;
Il reculait, prodigieux,
Ayant dans ses naseaux le soufre
Et l'âme du monde en ses yeux.

Il hennissait vers l'invisible ;
Il appelait l'ombre au secours ;
À ses appels le ciel terrible
Remuait des tonnerres sourds.

Les bacchantes heurtaient leurs cistres,
Les sphinx ouvraient leurs yeux profonds ;
On voyait, à leurs doigts sinistres,
S'allonger l'ongle des griffons.

Les constellations en flamme
Frissonnaient à son cri vivant
Comme dans la main d'une femme
Une lampe se courbe au vent.

Chaque fois que son aile sombre
Battait le vaste azur terni,
Tous les groupes d'astres de l'ombre
S'effarouchaient dans l'infini.

Moi, sans quitter la plate-longe,
Sans le lâcher, je lui montrais
Le pré charmant, couleur de songe,
Où le vers rit sous l'antre frais.

Je lui montrais le champ, l'ombrage,
Les gazons par juin attiédis ;
Je lui montrais le pâturage
Que nous appelons paradis.

— Que fais-tu là ? me dit Virgile.
Et je répondis, tout couvert
De l'écume du monstre agile :
— Maître, je mets Pégase au vert.

Extrait de:
Les chansons des rues et des bois (1865)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 2:38

Zadig de Voltaire

Résumé de Zadig

A Babylone, Zadig est un jeune homme comblé par la nature. Il est jeune, riche et beau. Il aime passionnément Sémire et est sur le point de l’épouser. Zadig, optimiste, est persuadé que le bonheur est possible. Hélas, il ne va enchaîner que désillusion sur désillusion.

Orcan , jaloux de l’amour entre Zadig et Sémire souhaite faire enlever cette dernière. Zadig prend la défense de sa bien-aimée. Il parvient à chasser les ravisseurs mais est gravement blessé à l’œil.

Durant sa convalescence , Sémire l’abandonne pour épouser Orcan. Zadig se réfugie dans les bras d’Azora, mais celle-ci se montre infidèle.

Déçu, Zadig décide de se consacrer à l’étude des sciences. Mais cette nouvelle activité ne va lui causer que des ennuis. Ses connaissances et la pertinence de son analyse lui valent de se retrouver en prison. Libéré, il essaye de se consoler en s’adonnant à la philosophie. Il reçoit chez lui les savants de Babylone. Mais ce succès suscite la jalousie du courtisan Arimaze, qui le fait incarcérer.

Innocenté, Zadig est libéré. Il devient le favori du roi et de la reine. Tout semble lui sourire, mais son sort semble dépendre du hasard. Il est nommé premier ministre du roi Moabdar et réussit à mettre en oeuvre une politique éclairée. Hélas, c’est son bonheur qui va causer son malheur. Il tombe amoureux de la reine Astarté qui se montre sensible à ses sentiments. Menacé de mort, Zadig doit quitter Babylone.

Commence alors pour lui une période d’errance. Sur le chemin de l’Egypte, il porte secours à une femme battue par un égyptien. Il tue celui-ci , est arrêté comme meurtrier et vendu comme esclave.

Grâce à son habileté, sa science et sa sagesse, il devient l’ami de son maître Sétoc. Zadig parvient ensuite à faire abolir une coutume barbare appelée « le bûcher des veuves ». Mais cette réforme lui vaut la haine des prêtres. Lors d‘un souper à Bassora, réunissant des convives de divers pays, les invités se querellent pour d’obscures questions de rites. Zadig parvient à les réconcilier en leur prouvant qu’ils sont tous du même avis et qu’ils adorent le même Dieu.

Mais les prêtres qui n’ont toujours pas accepté la réforme du « bûcher des veuves » parviennent à le faire condamner. Il échappe à la mort grâce à l’intervention d’Almona, une veuve qu’il a naguère sauvée du bûcher.

Setoc épouse Almona et Zadig envisage de rentrer à Babylone afin de revoir Astarté. En route, il est fait prisonnier par le brigand Argobad. Ce dernier lui apprend qu’une rébellion a éclaté à Babylone et que Moabdar est mort. Argobad le laisse partir. Zadig rencontre alors un pêcheur qui, maudissant sa destinée, a décidé de se suicider. Zadig l’empêche de le faire et lui fait rendre justice. Puis il croise des femmes à la recherche d’une plante destinée à soigner l’obésité de leur maître Ogul. Zadig découvre que la reine Astarté est parmi ces femmes. Zadig parvient à trouver le remède permettant de guérir Ogul et en échange, il obtient la libération d’ Astarté.

Astarté est reçue triomphalement à Babylone. Des combats doivent désigner celui qui l’épousera et qui deviendra le nouveau roi de Babylone. Zadig remporte le tournoi en désarçonnant tous ses adversaires. Mais l’un des rivaux, Itobad, parvient à s’emparer de l’armure de Zadig et à se faire proclamer vainqueur à sa place.

Désespéré, Zadig erre sur les bords de l’Euphrate . Il rencontre Jesrad, un vieil ermite. Jesrad et Zadig concluent un accord : ils ne doivent pas se séparer pendant plusieurs jours. Au bout de quelques jours, Zadig réalise que l’ermite n’est autre que l’ange Jesrad qui a pris les traits d’un vieil homme. L’ange explique à Zadig le sens de la vie : « il est important de se faire à l’idée que le mal est un élément nécessaire à l’ordre du monde et à la naissance du bien. »

Zadig n’est pas totalement convaincu et l’ange s’envole vers le ciel.

De retour à Babylone, Zadig est confronté à une série d’énigmes. Il les résout facilement. Il indique que c’est lui et non pas Itobad qui portait l’armure blanche lors du tournoi. Il est finalement rétabli dans ses droits et peut épouser Astarté et devenir roi . Babylone connaît alors une période de prospérité et de bonheur …

Source bibliographique

Zadig de Voltaire, Pascal Debailly (Profil d'uen oeuvre, Editions Hatier)
Kléber Haedens Une Histoire de la Littérature française, Grasset 1970
Le Robert des Grands Ecrivains de langue française

«Molière, ce grand peintre de l'homme tel qu'il est.»
Stendhal

«Shakespeare seul a enfanté une humanité aussi large et aussi vivante.»
Emile Zola, 1881

«Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J'ai reçu un télégramme de l'asile : "Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués." Cela ne veut rien dire. C'était peut-être hier.»
L'étranger, Albert Camus

«… mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.»
Alfred de Musset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 3:07

L'ANIMAL ET SON VIOLON OU L’ÂME ET LE CORPS

DANS LA LARGESSE DE L'ESPRIT, JE FOULE SUR L'ARROGANCE ET POINTE MON DOIGT SUR LES NUAGES.
JE NE CHERCHE PAS AUX DISTINGUÉS CAR CEUX-CI ME TROUVERONT SANS ME REGARDER EN PRÉTEXTANT
UN TERME D'ODEUR... L'ARROGANCE DU TERME SUR LE PARFUM TROUVE SES PRINCIPES SUR L'AIR PUR
QUI LAISSE AINSI LES ASPECTS DE LA VIE S’ÉVAPORER TOUT COMME IL FUT LE CAS AUX ORIGINES
QUI ALLAIENT ENGENDRER LE BIG BANG... AUX ESPRITS, O CLAMEURS DANS LE TERME DU TEMPS;
J'ABREUVE LA SOURCE DE MON INSPIRATION SUR TOI, SAGESSE ET AMOUR...
DANS UN CLAIR DE LUNE, J’INONDE LA CLARTÉ DE LA LUNE DE MA NUDITÉ D’ÂME AFIN DE DISTINGUER
LES ROUGEURS DE SA PALE FIGURE QUI N'EN EST PAS POUR AUTAN MORBIDE: TEL UN SOLEIL, JE SOULÈVE
LA POUSSIÈRE DE CELLE QUI FUT ET QUI RESTERA MA MUSE AU TITRE DE GRÂCE ET DE CHARITÉ.
AUX VENTS DE L'ESPRIT, JE RÉPONDS PAR LA MULTITUDE DES CONSCIENCES AFIN DE RECEVOIR UNE MULTITUDE
DE CONVICTION TOUT COMME LA VIERGE REÇU DES ASTÉROÏDES SANS POUVOIR FÉCONDER TEL GAÏA.
CHATEAUBRIAND CLAME LE VERBE ET J'ATTESTE DE LA VOLONTÉ DE CONSCIENCE QUI ABRITE
CE CORPS ÉPRIS D'AMOUR QUE JE SUIS ET QUE NOUS SOMMES. N'Y VOIT POINT UNE IRONIE OU UNE MOQUERIE
MA TENDRE DOUCE APHRODITE TOUT COMME TOI, CHASTE VESTA; CE CORPS N'EST POINT HÉRITAGE
DE LA SCIENCE, IL EST NÉ DE LA PULSION ET DU DÉSIR EN CELA, IL DOIT ENFIN ATTENDRE LA MINUTE
TOUTE ABRÉGÉ DE LA RUMEUR DE VENGEANCE QU'EST LE VOULOIR DANS L'AMOUR. N'Y VOIT AUCUNE FORMULE
SUR TA CONCEPTION; C'EST LA VOLONTÉ DU DIEU ÉPRIS ENVERS CELLE QUI RUSE DE SON CŒUR OU DE
LA DÉESSE QUI HYPNOTISE SON DOUX BERGER, PHILOSOPHE ET POÈTE SOUS LES CHANTS DES SOURCES AUXQUELS
CES BÊTES S'ABREUVENT...

DANS UN CONCERT DE MURMURES, JE TRAVERSE LES RANCŒURS ET LES SUPERSTITIONS AFIN DE M'ABREUVER
DE CE DÉLICIEUX FRUIT QU'EST L'AMOUR. LE DÉSIR M’ENVAHIT ET JE ROUGIS. LA PULSION L'ANIME MAIS UNE
FORME DE GEL ENVAHI SON AMOUR.... LA FRAYEUR FAISANT FUIR LA DISCORDE; JE TE LAISSE
AUX RÊVERIES DES POÈTES... UN SOLEIL NOIR ENVAHI CES CORPS DEVENU COUPLE LAISSANT APPARAITRE
CET ÉTOILE LUMINEUSE QU'EST L’OBSCURITÉ DANS L'HUMIDITÉ DE L'AIR... SUAVES SONT LES SOUFFLES
TEL LA NAISSANCE D'UN BIG BANG DEVENU GALAXIE OU LE PATRIMOINE DE L’ÉVOLUTION...
CE QUE J'APPRENDS EST QUE RIEN N'EST ÉTABLI EN TERME DE MATIÈRE TOUT EN PERPÉTUEL ÉVOLUTION.
MAIS LES ÉMOTIONS RESTENT ET DEMEURENT JUSQU'AUX JOURS DU MOMENT DE LEUR ÉMERGENCES...
LE VENT EST TOUT COMME L'AMOUR; IL EST UN OURS QUI HIBERNE ET QUI VEUT RETROUVER TOUT EN
PLACE AU RÉVEIL DE SES FRUITS: LUI DEMEURE MAIS L'ESPACE ÉVOLUE...

ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS

HOMMAGE POUR CELUI QUI EST UN LIEN DANS LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET LE FUTUR...
UN HOMME UNIVERSEL DANS LA FIGURE TOUT COMME CELLES ET CEUX QUI CHERCHE UN ABSOLU:
MONSIEUR VICTOR HUGO


Titre : Les bonzes
Poète : Victor Hugo (1802-1885)

Recueil : Les quatre vents de l'esprit (1881).

Que je prenne un moment de repos ? Impossible.
Koran, Zend-Avesta, livres sibyllins, Bible,
Talmud, Toldos Jeschut, Védas, lois de Manou,
Brahmes sanglants, santons fléchissant le genou,
Les contes, les romans, les terreurs, les croyances,
Les superstitions fouillant les consciences,
Puis-je ne pas sentir ces creusements profonds ?
J'en ai ma part. Veaux d'or, sphinx, chimères, griffons,
Les princes des démons et les princes des prêtres,
Synodes, sanhédrins, vils muphtis, scribes traîtres,
Ceux qui des empereurs bénissaient les soldats,
Ceux que payait Tibère et qui payaient Judas,
Ceux qui tendraient encore à Socrate le verre,
Ceux qui redonneraient à Jésus le calvaire,
Tous ces sadducéens, tous ces pharisiens,
Ces anges, que Satan reconnaît pour les siens,
Tout cela, c'est partout. C'est la puissance obscure.

Plaie énorme que fait une abjecte piqûre !

Ce contre-sens : Dieu vrai, les dogmes faux ; cuisson
Du mensonge qui s'est glissé dans la raison !
Démangeaison saignante, incurable, éternelle,
Que sent l'homme en son âme et l'oiseau sous son aile !

Oh ! L'infâme travail ! Ici Mahomet ; là
Cette tête, Wesley, sur ce corps, Loyola ;
Cisneros et Calvin, dont on sent les brûlures.
Ô faux révélateurs ! Ô jongleurs ! Vos allures
Sont louches, et vos pas sont tortueux ; l'effroi,
Et non l'amour, tel est le fond de votre loi ;
Vous faites grimacer l'éternelle figure ;
Vous naissez du sépulcre, et l'on sent que l'augure
Et le devin son pleins de l'ombre du tombeau,
Et que tous ces rêveurs, compagnons du corbeau,
Tous ces fakirs d'Ombos, de Stamboul et de Rome,
N'ont pu faire tomber tant de fables sur l'homme
Qu'en secouant les plis sinistres des linceuls.
Dieu n'étant aperçu que par les astres seuls,
Les penseurs, sachant bien qu'il est là sous ses voiles,
Ont toujours conseillé d'en croire les étoiles ;
Dieu, c'est un lieu fermé dont l'aurore a la clé,
Et la religion, c'est le ciel contemplé.

Mais vous ne voulez pas, prêtres, de cette église.
Vous voulez que la terre en votre livre lise
Tous vos songes, moloch, Vénus, Ève, Astarté,
Au lieu de lire au front des cieux la vérité.
De là la foi changée en crédulité ; l'âme
Éclipsant la raison dans une sombre flamme ;
De là tant d'êtres noirs serpentant dans la nuit.

L'imposture, par qui le vrai temple est détruit,
Est un colosse fait d'un amas de pygmées ;
Les sauterelles sont d'effrayantes armées ;
Ô mages grecs, romains, payens, indous, hébreux,
Le genre humain, couvert de rongeurs ténébreux,
Sent s'élargir sur lui vos hordes invisibles ;
Vous lui faites rêver tous les enfers possibles ;
Le peuple infortuné voit dans son cauchemar
Surgir Torquemada quand disparaît Omar.
Nul répit. Vous aimez les ténèbres utiles,
Et vous y rôdez, vils et vainqueurs, ô reptiles !
Sur toute cette terre, en tous lieux, dans les bois,
Dans le lit nuptial, dans l'alcôve des rois,
Dans les champs, sous l'autel sacré, dans la cellule,
Ce qui se traîne, couve, éclôt, va, vient, pullule,
C'est vous. Vous voulez tout, vous savez tout ; damner,
Bénir, prendre, jurer, tromper, servir, régner,
Briller même ; ramper n'empêche pas de luire.
Chuchotement hideux ! Je vous entends bruire.
Vous mangez votre proie énorme avec bonheur,
Et vous vous appelez entre vous monseigneur.
L'acarus au ciron doit donner de l'altesse.
Quelles que soient votre ombre et votre petitesse,
Je devine, malgré vos soins pour vous cacher,
Que vous êtes sur nous, et je vous sens marcher
Comme on sent remuer les mineurs dans la mine,
Et je ne puis dormir, tant je hais la vermine !
Vous êtes ce qui hait, ce qui mord, ce qui ment.
Vous êtes l'implacable et noir fourmillement.
Vous êtes ce prodige affreux, l'insaisissable.
Qu'on suppose vivants tous les vils grains de sable,
Ce sera vous. Rien, tout. Zéro, des millions.
L'horreur. Moins que des vers et plus que des lions.
L'insecte formidable. Ô monstrueux contraste !
Pas de nains plus chétifs, pas de pouvoir plus vaste.
L'univers est à vous, puisque vous l'emplissez.
Vous possédez les jours futurs, les jours passés,
Le temps, l'éternité, le sommeil, l'insomnie.
Vous êtes l'innombrable, et, dans l'ombre infinie,
Fétides, sur nos peaux mêlant vos petits pas,
Vous vous multipliez ; et je ne comprends pas
Dans quel but Dieu livra les empires, le monde,
Les âmes, les enfants dressant leur tête blonde,
Les temples, les foyers, les vierges, les époux,
L'homme, à l'épouvantable immensité des poux.

Le 26 juillet 1874.
Victor Hugo.


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 8 Sep à 7:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 3:21

Boris Maurussane , Joseph Boudou , Jérémy Laffon une épopée scientifique
et technique hors du commun et qui tout comme la sonde voyager
va bouleverser la vie quotidienne. Heureux d'avoir participé à une petite mesure
en fonction d'astuce et de poésie sur l'être à cette grande aventure.
Fait partie de la grande famille de "chasseur" de tempêtes
et de source électro-spatial sur terre tout comme
dans les confins de l'univers. L'esprit du silence, Arielle et la modernité naturelle
lie la science, la scène, la musique et l'image dans l'histoire de l'espace, de l'art,
de l'esprit, de l'existence, de l'espérance et d'une infinité de savoir.
Un bel héritage que voilà et que je suis heureux de vous faire parvenir
car la tension n'est pas de la deviner mais de la mesurer, c'est par des remarques
et des allusions accompagné d'un travail manuel que ma manière est devenu une utilisation.
ECRIT DU Citoyen TIGNARD Yanis.

News | September 7, 2017
After Cassini: Pondering the Saturn Mission's Legacy

As the Cassini spacecraft nears the end of a long journey rich with scientific
and technical accomplishments, it is already having a powerful influence
on future exploration. In revealing that Saturn's moon Enceladus has many
of the ingredients needed for life, the mission has inspired a pivot to the exploration
of "ocean worlds" that has been sweeping planetary science over the past decade.

"Cassini has transformed our thinking in so many ways, but especially
with regard to surprising places in the solar system where life could potentially
gain a foothold," said Thomas Zurbuchen, associate administrator
for NASA's Science Mission Directorate at Headquarters in Washington.
"Congratulations to the entire Cassini team!"

Onward to Europa

Jupiter's moon Europa has been a prime target for future exploration
since NASA's Galileo mission, in the late 1990s, found strong evidence
for a salty global ocean of liquid water beneath its icy crust.
But the more recent revelation that a much smaller moon like Enceladus
could also have not only liquid water, but also chemical energy that could potentially
power biology, was staggering.

Many lessons learned during Cassini's mission are being applied
to planning NASA's Europa Clipper mission, planned for launch
in the 2020s. Europa Clipper will fly by the icy ocean moon dozens
of times to investigate its potential habitability, using an orbital tour
design derived from the way Cassini has explored Saturn.
The Europa Clipper mission will orbit the giant planet --
Jupiter in this case -- using gravitational assists from its large moons
to maneuver the spacecraft into repeated close encounters with Europa.
This is similar to the way Cassini's tour designers used the gravity
of Saturn's moon Titan to continually shape their spacecraft's course.

In addition, many engineers and scientists from Cassini are serving
on Europa Clipper and helping to develop its science investigations.
For example, several members of the Cassini Ion and Neutral Mass
Spectrometer and Cosmic Dust Analyzer teams are developing
extremely sensitive, next-generation versions of their instruments
for flight on Europa Clipper. What Cassini has learned about flying
through the plume of material spraying from Enceladus
will help inform planning for Europa Clipper, should plume activity
be confirmed on Europa.

Returning to Saturn

Cassini also performed 127 close flybys of Saturn's haze-enshrouded moon
Titan, showing it to be a remarkably complex factory for organic chemicals --
a natural laboratory for prebiotic chemistry. The mission investigated
the cycling of liquid methane between clouds in its skies and great seas
on its surface. By pulling back the veil on Titan, Cassini has ushered
in a new era of extraterrestrial oceanography ­-- plumbing the depths
of alien seas -- and delivered a fascinating example of earthlike processes
occurring with chemistry and at temperatures markedly different from
our home planet.

In the decades following Cassini, scientists hope to return to the Saturn system
to follow up on the mission's many discoveries. Mission concepts under consideration
include spacecraft to drift on the methane seas of Titan and fly through
the Enceladus plume to collect and analyze samples for signs of biology.

Giant Planet Atmospheres

Atmospheric probes to all four of the outer planets have long been a priority
for the science community, and the most recent Planetary Science Decadal
Survey continues to support interest in sending such a mission to Saturn.
By directly sampling Saturn's upper atmosphere during its last orbits
and final plunge, Cassini is laying the groundwork for an eventual
Saturn atmosphere probe.

Farther out in the solar system, scientists have long had their eyes set
on exploring Uranus and Neptune. So far, each of these worlds has been visited
by only one brief spacecraft flyby (Voyager 2, in 1986 and 1989, respectively).
Collectively, Uranus and Neptune are referred to as "ice giant" planets,
because they contain large amounts of materials
(like water, ammonia and methane) that form ices in the cold depths
of the outer solar system. This makes them fundamentally different from
the gas giant planets, Jupiter and Saturn, which are almost
all hydrogen and helium, and the inner, rocky planets like Earth
or Mars. It's not clear exactly how and where the ice giants formed,
why their magnetic fields are strangely oriented, and
what drives geologic activity on some of their moons.
These mysteries make them scientifically important,
and this importance is enhanced by the discovery that
many planets around other stars appear to be similar
to our own ice giants.

A variety of potential mission concepts are discussed in a recently
completed study, delivered to NASA in preparation
for the next Decadal Survey -- including orbiters, flybys
and probes that would dive into Uranus' atmosphere to study
its composition. Future missions to the ice giants might explore
those worlds using an approach similar to Cassini's mission.

The Cassini-Huygens mission is a cooperative project of NASA, ESA
(European Space Agency) and the Italian Space Agency. NASA's Jet
Propulsion Laboratory, a division of Caltech in Pasadena, manages
the mission for NASA's Science Mission Directorate, Washington.
JPL designed, developed and assembled the Cassini orbiter.

More information about Cassini:

https://www.nasa.gov/cassini
https://saturn.jpl.nasa.gov


News Media Contact
Preston Dyches
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-354-7013
preston.dyches@jpl.nasa.gov

2017-238
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 3:30

News | September 7, 2017
NASA/UCI Find Evidence of Sea Level 'Fingerprints

New research will aid in sea level projections

Researchers from NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena,
California, and the University of California, Irvine, have reported
the first detection of sea level "fingerprints" in ocean observations:
detectable patterns of sea level variability around the world resulting
from changes in water storage on Earth's continents and in the mass
of ice sheets. The results will give scientists confidence they can use
these data to determine how much the sea level will rise at any point
on the global ocean as a result of glacier ice melt.

As ice sheets and glaciers undergo climate-related melting,
they alter Earth's gravity field, resulting in sea level changes
that aren't uniform around the globe. For example, when
a glacier loses ice mass, its gravitational attraction is reduced.
Ocean waters nearby move away, causing sea level to rise faster far
away from the glacier. The resulting pattern of sea level change is known as
a sea level fingerprint. Certain regions, particularly in Earth's middle
and low latitudes, are hit harder, and Greenland and Antarctica contribute
differently to the process. For instance, sea level rise in California
and Florida generated by the melting of the Antarctic ice sheet is up
to 52 percent greater than its average effect on the rest of the world.

To calculate sea level fingerprints associated with the loss of ice
from glaciers and ice sheets and from changes in land water storage,
the team used gravity data collected by the twin satellites
of the U.S./German Gravity Recovery and Climate Experiment (GRACE)
between April 2002 and October 2014. During that time,
the loss of mass from land ice and from changes in land water
storage increased global average sea level by about 0.07 inch
(1.8 millimeters) per year, with 43 percent of the increased
water mass coming from Greenland, 16 percent from Antarctica
and 30 percent from mountain glaciers. The scientists then verified
their calculations of sea level fingerprints using readings of ocean-bottom
pressure from stations in the tropics.

"Scientists have a solid understanding of the physics of sea level fingerprints,
but we've never had a direct detection of the phenomenon until now,"
said co-author Isabella Velicogna, UCI professor of Earth system science
and JPL research scientist.

"It was very exciting to observe the sea level fingerprints in the tropics,
far from the glaciers and ice sheets," said lead author Chia-Wei Hsu,
a graduate student researcher at UCI.

The findings are published today in the journal Geophysical Research Letters.
The research project was supported by UCI and NASA's Earth Science Division.

GRACE is a joint NASA mission with the German Aerospace Center (DLR)
and the German Research Center for Geosciences (GFZ), in partnership
with the University of Texas at Austin. For more information
on NASA's GRACE mission, visit:
https://grace.jpl.nasa.gov/

News Media Contact
Alan Buis
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-354-0474
Alan.buis@jpl.nasa.gov

Brian Bell
UC Irvine 949-824-8249 bpbell@uci.edu

2017-237

ΨYXH – Le texte
III
ΨYXH

Psyché dans ma chambre est entrée,
Et j’ai dit à ce papillon :
— « Nomme-moi la chose sacrée.
« Est-ce l’ombre ? est-ce le rayon ?

« Est-ce la musique des lyres ?
« Est-ce le parfum de la fleur ?
« Quel est entre tous les délires
« Celui qui fait l’homme meilleur ?

« Quel est l’encens ? quelle est la flamme ?
« Et l’organe de l’avatar,
« Et pour les souffrants le dictame,
« Et pour les heureux le nectar ?

« Enseigne-moi ce qui fait vivre,
« Ce qui fait que l’œil brille et voit !
« Enseigne-moi l’endroit du livre
« Où Dieu pensif pose son doigt.

« Qu’est-ce qu’en sortant de l’Érèbe
« Dante a trouvé de plus complet ?
« Quel est le mot des sphinx de Thèbe
« Et des ramiers du Paraclet ?

« Quelle est la chose, humble et superbe,
« Faite de matière et d’éther,
« Où Dieu met le plus de son verbe
« Et l’homme le plus de sa chair ?

« Quel est le pont que l’esprit montre,
« La route de la fange au ciel,
« Où Vénus Astarté rencontre
« À mi-chemin Ithuriel ?

« Quelle est la clef splendide et sombre,
« Comme aux élus chère aux maudits,
« Avec laquelle on ferme l’ombre
« Et l’on ouvre le paradis ?

« Qu’est-ce qu’Orphée et Zoroastre,
« Et Christ que Jean vint suppléer,
« En mêlant la rose avec l’astre,
« Auraient voulu pouvoir créer ?

« Puisque tu viens d’en haut, déesse,
« Ange, peut-être le sais-tu ?
« Ô Psyché ! quelle est la sagesse ?
« Ô Psyché ! quelle est la vertu ?

« Qu’est-ce que, pour l’homme et la terre,
« L’infini sombre a fait de mieux ?
« Quel est le chef-d’œuvre du père ?
« Quel est le grand éclair des cieux ? »

Posant sur mon front, sous la nue,
Ses ailes qu’on ne peut briser,
Entre lesquelles elle est nue,
Psyché m’a dit : C’est le baiser.
Remarques

ΨYXH : souffle, âme, papillon. Psyché, qui aima Cupidon, était représentée
dans la peinture pompéienne en petite fille ailée, en papillon.
Le Paraclet désigne le Saint-Esprit.
Dans le Paradis perdu de Milton, le chérubin Ithuriel est envoyé
par l’archange Gabriel à la recherche de Satan.

Romeo and Juliet - Radiohead
https://www.youtube.com/watch?v=TzwJI0WYLVk
Romeo & Juliet - Love Song Requiem
https://www.youtube.com/watch?v=ictjNMqbyrY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 3:42

Romeo and Juliet The love of a life time
https://www.youtube.com/watch?v=Bny0dP4GnIk
NE VOUS LAISSEZ JAMAIS EMPRISONNEZ PAR LES REGARD
ET RESSENTEZ VOS ÉMOTIONS TEL QUE VOUS LE VIVEZ...
NOUS SOMMES UNE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI ALLONS DEVENIR
PARENTS DANS L'ÉMOTION DE LA DÉCOUVERTE...
ECRIT DE TAY La Chouette effraie

Visite de la bibliothèque George Peabody
Publié le 18 mars 2014 par Alivreouvert

Ça commence à faire longtemps que je ne vous ai pas emmené faire un tour
dans une belle bibliothèque. Mais comme toujours, la patience est récompensée.
Et aujourd’hui, je vous propose de mettre le cap sur les États-Unis pour découvrir
l’une des plus remarquables bibliothèques universitaires du monde :
la George Peabody Library.

Construite au XIXe siècle, cette bibliothèque porte le nom d’un notable de la ville
de Baltimore, dans le Maryland. George Peabody était un commerçant qui avait eu
une grande réussite dans ses affaires. Figure respectée parmi sa communauté,
il était aussi un philanthrope bercé par les idées humanistes de son temps
et souhaitait donc offrir à sa ville une bibliothèque qui serait ouverte
à tous ceux qui le voudraient.

En 1878, la bibliothèque est ouverte. Ce grand bâtiment dévoile
dans son cœur une superbe salle en longueur, avec des couloirs latéraux
pour les rayonnages, et une partie centrale qui accueille les lecteurs.
La verrière offre une luminosité très agréable et apporte un style
très moderne à l’ouvrage.

Mais le trésor de cette bibliothèque, c’est bien sûr son catalogue
de 300 000 ouvrages. Parmi les livres, de nombreux domaines
de savoirs sont représentés : la religion, d’art, d’histoire
et de géographie, mais aussi de sciences et de littérature.
Et si la majorité du fond date du XIXe siècle, la bibliothèque
possède également quelques trésors bien antérieures
à sa construction

(entre autre une des toutes premières éditions de Don Quichotte).

On a dit à l’époque de son ouverture que cette bibliothèque
était une « cathédrale de livres ». La bibliothèque George Peabody
fait désormais partie de la prestigieuse université John Hopkins.
Mais encore aujourd’hui, elle respecte la vision humaniste
de son fondateur en ouvrant les portes de la bibliothèque
non seulement aux étudiants, mais aussi à tous les curieux.
Reconnue à travers tous les États-Unis pour son incomparable beauté,
la bibliothèque est aussi devenue un lieu très prisé pour… les mariages !
Et on comprend aisément les amoureux des livres.
Car comment ne pas être charmé par un endroit aussi magique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Ven 8 Sep à 7:11

It's a horrible idea that God, this paragon of wisdom and knowledge,
power, couldn't think of a better way to forgive us our sins than
to come down to Earth in his alter ego as his son and have
himself hideously tortured and executed so
that he could forgive himself.
Richard Dawkins

DIEU EST UNE LIBERTÉ AUQUEL LA CONSCIENCE PEUT DÉVELOPPER UN DEVENIR:
IL MONTRE NOTRE REFLET SUR LA NATURE ET LE POUVOIR TOUT COMME,
CE REFLET MONTRE L'IDENTITÉ DE NOTRE SOI DEVANT L'ÉTHIQUE,
LA CHARITÉ, L'HOSPITALITÉ ET LE LIBRE -ARBITRE. DIEU MONTRE QUE
CELUI QUI EST INTOLÉRANT, VEUT LE RENDRE INSENSIBLE À TOUS SENTIMENTS AUTRES
QUE CEUX QUI LE PRIENT AFIN DE RÉALISÉ LEURS RÊVES ET LEURS PULSIONS.
Yanis Tignard

LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE ET LA VIE OU LES PAPILLONS IONIQUES
DE L'ATOME: UNE EXISTENCE ÉLECTRIQUE POUSSIÉREUSE ?...
AFFIRMATION !
ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS.
Jupiter's Auroras Presents a Powerful Mystery
Yanis Tignard

REGARDS ET PENSÉES POUR LE VOYAGE ET
LE SACRIFICE DE LA SONDE CASSINI
EN CES GÉNÉRATIONS PRÉNOMMÉES L'HUMANITÉ.
HOMMAGE DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ET DES SECOURISTES DE Y'BECCA
Celebrating Europe’s science highlights
with Cassini
Yanis Tignard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   Sam 9 Sep à 3:06

SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
DES CÉNOTES, DES ASTÉROÏDES, DES PRINCIPES et L'EAU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mariage]Devant les dieux, je suis tien [Astéride]
» Tableau des notes |4EMES ANNEES|
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Haiti : Qui va gérer la reconstruction ?
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: