Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 1 Juin à 8:41

Condensé du livre "Le monde mythologique russe"

Nous sommes devant un paradoxe : d’un côté, il n’y a pas de mythologie russe (et plus largement slave) en tant que système religieux organisé, hiérarchisé, - et ceci explique le manque d’intérêt porté à ce domaine - , de l’autre, nous sommes en présence d’un monde mythologique omniprésent où tout est en résonance avec tout, où la moindre brindille, le moindre objet, le moindre phénomène naturel ou céleste sont signe d’autre chose que d’eux-mêmes, en gros sont en correspondance avec les forces surnaturelles. Par ailleurs, on a peu de mythes slaves, mais un nombre considérable de rites, coutumes, fêtes. Ils sous-tendent une pensée mythologique que le chercheur doit mettre au jour.
Les croyances russoslaves s’avèrent comme particulièrement archaïques par rapport aux croyances correspondantes du reste de l’Europe. Bien relevées depuis la moitié du XIX è s., elles offrent un intérêt particulier à la fois en elles-mêmes et comme matériel comparatif.

Les dieux païens d’avant la christianisation ont été importés et sont restés artificiels. Ils ont vite disparu et on ne connaît même pas toujours leurs attributions réelles. Le recours aux chroniques médiévales et à l’archéologie permet cependant d’établir quelques relations.

Le culte des morts, étudié par Zélénine et par Propp, suppose deux sortes de morts, les « mauvais » et les « bons ». Les « mauvais » sont les plus archaïques. Ce sont ceux que la terre ne veut pas « recevoir », sous peine d’envoyer des calamités (sécheresse, inondations, grêle, froid intense au printemps, etc.). Ces morts de male mort sont les suicidés, les gens morts d’accident, d’épidémie, les enfants morts nés ou maudits par leur mère, tous ceux qui sont morts de mort violente avant leur terme. À la liste il faut ajouter les sorcier (ère)s même morts de mort naturelle. La terre ne les accepte pas. Pour éviter les calamités qu’elle peut envoyer pour se venger, il faut aller les déterrer et les jeter dans quelque ravin ou marécage. C’est ce que faisaient les paysans malgré les interdictions de l’Église et de l’administration, et quittes à faire quelques jours de prison ou de travaux d’intérêt général. La coutume est ancienne, elle est attestée dès le Moyen Âge. Les « bons » morts, eux, sont ceux qui sont morts de mort naturelle, munis des sacrements de l’Église. La terre les « reçoit en son sein », ils deviennent des sortes de semi divinités chtoniennes tutélaires et sont enterrés au cimetière. Ils sont commémorés à des dates précises du calendrier agricole, en gros pour les fêtes agraires. Les semailles étant faites en Russie au printemps, la principale fête des défunts a ainsi lieu au printemps. C’est à ces mêmes dates qu’étaient fêtés des mannequins faits pour être accueillis en triomphe au début des réjouissances puis dépecés, noyés, brûlés à la fin. « Bons » morts et mannequins étaient ainsi sollicités pour favoriser la bonne venue des récoltes. Les roussalki tiennent le milieu entre les mauvais et les bons morts. Souvent des suicidées, elles noient leurs victimes, mais, apparaissant au printemps et au moment de la floraison du seigle, elles sont liées aux fêtes agraires.

La vénération de la Nature est attestée dans les chroniques médiévales. Le soleil, de genre grammatical neutre (en russe moderne), est incarné dans le folklore sous la forme d’une belle jeune fille aux cheveux d’or ; la lune, ou plutôt le croissant, est de genre masculin et incarnée au masculin. Le culte de la terre, appelée Terre Mère humide, est fondamental. Nous avons vu qu’il expliquait la différence entre les « mauvais » et les « bons » morts. La prière suivante était ainsi adressée à la terre : « O toi, Terre Mère humide qui, tous, nous a engendrés ! ». Au XIX è s. encore, nombre de superstitions et pratiques relèvent de ce culte : la terre, enceinte du printemps, doit être protégée, les serments par la terre sont les plus sacrés, la terre peut se venger en envoyant des calamités, la terre est assimilée à une grande Déesse, à la Mère de Dieu, à Sainte / Dame Prascovie.

La démonologie est foisonnante. La nature, mais aussi la maison et ses dépendances sont hantées par toutes sortes d’esprits, bienfaisants et malfaisants tour à tour. Le léchi ou esprit de la forêt règne sur une forêt omniprésente. Il égare le randonneur qui n’a pas pris la précaution de lui faire des offrandes. Ce dernier doit connaître la conduite à tenir dans ce véritable autre monde qu’est l’univers sylvestre. Des pactes sont passés par les chasseurs ou les bergers avec cette force, toute puissante. Le domovoï ou esprit de la maison est, lui, plus accommodant, mais on n’est jamais à l’abri de ses tocades.

Les rites collectifs et les fêtes sont nombreux encore au XIX è s. La « bratchina » est la fête annuelle du village. Elle comporte sacrifice d’animaux et banquet. Les chroniques médiévales en font déjà état. Ces fêtes ont eu une grande ampleur chez les Slaves de la Baltique. Condamnées par l’Église, elles n’étaient pas seulement une réjouissance collective, mais un rite religieux. Les rites et fêtes féminins, parfois tenus secrets, étaient liés à la force génitrice féminin. Certains de ces rites étaient extatiques.

La tradition orale, bien relevée à partir du XIX è s, laisse passer nombre de conceptions relevant du paganisme. Les contes merveilleux avec leur au-delà et leurs figures surnaturelles présentent un condensé de croyances concernant le pays d’outre-tombe et d’organisations sociétales depuis longtemps disparues ; les chants épiques ont pour sujet le combat du héros contre le Mal et donnent un aperçu intéressant des notions de Bien et de Mal à date ancienne. L’étude des forces adverses (Tchort, le diable, qui est aussi l’esprit des marais ; Zmej, le dragon qui est aussi l’émanation de la Terre Mère) permet d’entrevoir des systèmes religieux et sociétaux antérieurs au christianisme.

Dans la mythologie chrétienne populaire, le peuple paysan a mis en lumière à sa manière de nombreux saints, et ceci lui a permis de poursuivre, sans trop de dommages, sa propre tradition plongeant dans le paganisme.

La religiosité du paysan était, elle, tellement ancrée et diffuse qu’elle s’étendait à tout et se retrouvait en particulier dans trois substances : le bois, le grain, la toile. L’isba est un espace traditionnel sacré. Le grain et le pain sont également sacrés : symboles de bien-être et d’hospitalité, ils ne se vendent pas. La toile est ornée de broderies représentant une divinité féminine en train d’accoucher.

Les sorcières, les magiciens, les guérisseuses ont d’immenses pouvoirs d’intermédiaires entre les deux mondes. Sur les plans linguistique, ethnographique, mythologique, les pays slaves ont souvent un substrat finno-ougrien qu’on ne peut négliger et dont il est donné un aperçu.

En conclusion, on n’est pas en présence d’une mythologie figée, morte, mais d’un monde mythologique vivant, en devenir. Plus difficile à appréhender que les mythologies européennes constituées, l’analyse de ce monde fournit aussi plus de clés sur la mentalité des sociétés qui l’ont produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 1 Juin à 8:45


Dans le poème eddique Lokasenna, le dieu malin Loki s'en prend successivement aux principaux dieux par une joute verbale. Loki alors s'en prend à Týr en évoquant la perte de sa main par Fenrir :

Loci qvaþ:
38.
«Þegi þv, Tyr!
þv kvnnir aldregi
bera tilt meþ tveim;
handar ennar hogri
mvn ec hinnar geta,
er þer sleít Fenrir fra.»
Loki dit :
38.
«Tais-toi, Týr,
Jamais tu n'as su
Rétablir la paix entre deux opposants;
Ta dextre,
Je la mentionnerai,
Celle que t'arracha Fenrir.»
Tyr
39.
«Handar em ec vanr,
enn þv hroþrs-vitniss,
ba/l er beggia þrá;
vlfgi hefir oc vel,
er i bondom scal
bíþa ragnara/crs.»
Týr dit :
39.
«S'il me manque une main,
À toi manque Hródvitnir ;
Malheur nous angoisse tous deux.
Le loup ne l'a pas belle non plus
Qui dans les chaînes doit
Attendre le crépuscule des dieux.»
Ragnarök

L'épisode du sacrifice de la main du dieu Týr dans la mâchoire de Fenrir est raconté en détail dans le chapitre 34 du Gylfaginning, il est également évoqué au chapitre 25 en guise d'« exemple de sa hardiesse »3. Fenrir est élevé par les Ases et grandit démesurément, à tel point que seul Týr a le courage de lui donner à manger. Les Ases décident alors de l'enchaîner pour qu'il ne puisse accomplir la prophétie selon laquelle il causera leur perte. Ils fabriquent une chaîne (Loeding) et le mettent au défi de se libérer ; celui-ci, voulant accroître son prestige, s'y soumet et y parvient. Alors ils en fabriquent une autre plus solide (Dromi) mais elle cède aussitôt. Craignant de ne pouvoir l'emprisonner, les Ases envoient le messager Skirnir à Svartalfaheimr, chez les elfes sombres, pour fabriquer un lien magique : Gleipnir, faite par des ingrédients qui depuis n'existent plus ; bruits de pas de chat, barbe de femme, racines de montagnes, nerfs d'ours, haleine de poisson et crachat d'oiseau. Le lien a alors l'aspect d'un ruban de soie. Ils demandent à Fenrir de se soumettre une fois de plus à l'épreuve mais celui-ci leur répond qu'il n'a rien à gagner à briser un simple ruban et, s'il était magique, il ne leur fait pas confiance pour le libérer. Il n'accepte de le faire que si l'un d'eux met sa main dans sa gueule en guise de bonne foi.


Fenrir arrache la main de Týr. Manuscrit SÁM 66, 1765, Copenhague, Bibliothèque royale.

Fenrir enchaîné. Manuscrit ÁM 738 4to, 1680, Reykjavik, Institut Árni Magnússon.
Seul Týr a le courage d'accepter, et il s'exécute. Fenrir attaché se démène mais plus il essaye de se libérer, plus le lacet se raidit. Alors tous les Ases éclatent de rire, sauf Týr, qui venait de perdre sa main. Les dieux attachent les liens au sol tandis que Fenrir se débat et tente de les mordre. Pour l'en empêcher, les Ases lui mettent une épée en travers de la bouche (la garde reposant sur la mâchoire inférieure et la pointe à l'opposé). Depuis, le loup ne cesse de rugir, et de la bave s'écoule de ses mâchoires formant les fleuves Ván (espoir) et Víl (volonté). Il restera ainsi attaché jusqu'à la bataille prophétique du Ragnarök, lorsque toutes les chaînes se briseront.

TAY la Chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 1 Juin à 8:48

Le Ragnarök est décrit dans l'Edda de Snorri, au chapitre 51 de la partie Gylfaginning. Fenrir se libèrera et accompagnera les géants à la bataille contre les dieux, ce que Snorri évoque en ces termes :

« Le loup Fenrir marchera la gueule béante, la mâchoire inférieure rasant la terre et la mâchoire supérieure touchant le ciel, et il l'ouvrirait davantage encore s'il y avait la place. Des flammes jailliront de ses yeux et de ses narines. »

— Gylfaginning, chapitre 51
À la bataille, Fenrir engloutira Odin. Mais le loup sera ensuite tué par Vidar qui lui déchirera la gueule, description en désaccord avec la Völuspá dont les vers sont pourtant cités dans le texte.

« Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort. Mais aussitôt, Vidar s'avancera et posera un pied sur la mâchoire inférieure du loup. À ce pied, il porte la chaussure dont la matière a été assemblée de toute éternité : ce sont les morceaux de cuir que les hommes rognent à la pointe et au talon de leurs chaussures, et c'est la raison pour laquelle tout homme qui veut venir en aide aux Ases doit jeter ces rognures. D'une main, il saisira la mâchoire supérieure du loup et lui déchirera la gueule : telle sera la mort du loup. »

— Gylfaginning, chapitre 51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 1 Juin à 8:54

Baba Yaga (en russe : Баба Яга, en polonais : Baba Jaga) est une figure marquante du conte russe et plus généralement slave. Une Dame Blanche telle que une chouette effraie se doit d'avoir de petites anecdotes sur les contes de Baba Yaga. Les chouettes Femmes et Hommes tel que les sorcières savent maquiller leurs visages et leurs corps devant les villes assiégés par des fanatiques ou des Hommes Loups ivres de Carnages,de Morts et de Viols.

La baba Yaga est la figure féminine surnaturelle la plus fréquente du conte russe, n'existant pas ailleurs (ni dans la littérature russe, ni dans le reste du folklore). Les folkloristes russes en ont donné diverses interprétations, depuis la divinité chasseresse jusqu'à la simple sorcière, en passant par le chef travesti du rite d'initiation des sociétés primitives, comme le veut Vladimir Propp. Bien que toujours vieille, elle revêt des aspects différents. Elle a une fonction double, étant à la fois l'adversaire du héros et la principale donatrice. Propp distingue trois Baba Yaga, mais le personnage semble présenter plus de facettes encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 1 Juin à 9:04

La petite isba « montée sur pattes de poule », tourne sur elle-même. Il faut savoir la formule pour l'arrêter de tourner devant soi :

« À la lisière d'une sombre forêt, il aperçut une petite isba montée sur pattes de poule : "Petite isba, petite isba ! Tourne le dos à la forêt, le devant de mon côté". L'isba se retourna. »

— Conte L'Eau de jeunesse et la Fille-Roi.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Ven 3 Juin à 8:52

« Il vaut mieux être un commandant qu’un homme normal, puisque j’ai plongé mes mains dans l’eau boueuse et dois être un pirate. »

Sa carrière de capitaine pirate s’arrête brutalement en février 1722 près du Cap Lopez, au Gabon. Le 5 février 1722, un bâtiment de guerre britannique, l’Hirondelle attaque la flotte de Bartholomew Roberts. À ce moment, les avis sur la fin de l’aventure divergent. Certains pensent[Qui ?] que Bartholomew Roberts aurait confondu l’Hirondelle avec un navire marchand portugais et décide de l’attaquer. D’autres racontent que Chaloner Ogle aurait trouvé la flotte de Bartholomew Roberts ancrée sur la côte, la plupart des hommes saouls après avoir fêté une victoire de la veille ; Bartholomew Roberts aurait alors foncé avec le Royal Fortune en direction de l’Hirondelle, tentant ainsi de le prendre de vitesse avec l’aide du vent. Dans un cas comme dans l’autre, la fin de l’histoire est la même. Arrivé à portée de tir, les canons du Swallow tirent une salve, le Royal Fortune riposte. Bartholomew Roberts est tué dès la première et dernière salve : une volée de chaînes tirée d’un canon lui brise les os du cou.

Avant qu’il n’ait pu être emporté par Chaloner Ogle, le corps de Bartholomew Roberts est jeté par-dessus bord, conformément à son souhait de reposer dans la mer à tout jamais. Son équipage tente désespérément de prendre la fuite mais sera vite rattrapé et fait prisonnier. Les navires ne peuvent plus naviguer tellement les mâts et les voiles sont endommagés. Les membres d'équipage seront jugés à Cape Coast, au Ghana. 74 hommes sont acquittés, 70 pirates noirs retournent à l’esclavage, 54 pirates sont pendus et 37 sont condamnés à des peines plus légères. Peu de temps après ces événements, ce fut la fin de l’âge d'or de la piraterie.

Bartholomew Roberts (17 mai 1682 - 10 février 1722), pirate britannique de son vrai nom John Roberts, dit Le Baronnet Noir, est un des pirates les plus célèbres de son époque.

Né à Casnewydd-Bach, près de Haverfordwest dans le Pembrokeshire au Pays de Galles1, on raconte qu’il a mené la carrière de pirate la plus réussie de toute l’histoire, en capturant plusieurs centaines de navires (jusqu’à 22 navires en une seule prise) en seulement deux ans. Le prénom qu'il a choisi pourrait être un hommage au pirate Bartholomew Sharp.
Personnalité

Bartholomew Roberts ne correspondait pas au stéréotype du pirate. Voici certaines informations à son sujet, rapportées par certains écrits [Lesquels ?] :

Il était toujours bien habillé.
Il avait d’excellentes manières.
Il ne partageait pas sa cabine avec n’importe qui et violait « uniquement » les filles de plus de 15 ans.
Il ne buvait pas d’alcool.
Il avait une excellente écriture manuscrite.
Il était toujours rasé de près.
Il aimait la musique classique et avait des musiciens à bord de son navire.
Il avait intimé l’ordre à ses hommes de jeter son corps à la mer s’il mourait dans la bataille.
Ce fut lui qui fit entrer dans l'histoire une bonne partie du fameux Code des Pirates.

Citation

À propos des conditions de vie dans la piraterie, ce qui résume la philosophie du memento mori, symbolisée par le pavillon à tête de mort et tibias croisés, ou Jolly Roger:

«Qu'obtient-on par un travail honnête? De maigres rations, de bas salaires et un dur labeur. Chez nous, c'est l'abondance jusqu'à plus faim, le plaisir et les aises, la liberté et la puissance; comment balancer si l'on fait le compte, quand tout ce qu'on risque dans le pire des cas, c'est la triste mine que l'on fait au bout de la corde. Une existence courte mais bonne sera ma devise.»


Le code des pirates


I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importance et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote.

II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour récompense, outre leur portion ordinaire de butin : une chemise de toile. Mais, s'ils cherchent à dérober à la compagnie de l'argenterie, des bijoux ou de l'argent d'une valeur d'un dollar, ils seront abandonnés sur une île déserte. Si un homme en vole un autre, on lui coupera le nez et les oreilles et on le déposera à terre en quelque endroit inhabité et désert.

III. Il est interdit de jouer de l'argent aux dés ou aux cartes

IV. Les lumières et les chandelles doivent être éteintes à huit heures du soir. Ceux qui veulent boire, passé cette heure, doivent rester sur le pont sans lumière

V. Les hommes doivent avoir leur fusil, leur sabre et leurs pistolets toujours propres et en état de fonction.

VI. La présence de jeunes garçons ou de femmes est interdite. Celui que l'on trouvera en train de séduire une personne de l'autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort.

VlI. Quiconque déserterait le navire ou son poste d'équipage pendant un combat serait puni de mort ou abandonné sur une île déserte.

VIII. Personne ne doit frapper quelqu'un d'autre à bord du navire ; les querelles seront vidées à terre de la manière qui suit, à l'épée ou au pistolet. Les hommes étant préalablement placés dos à dos feront volte-face au commandement du quartier-maître et feront feu aussitôt. Si l'un d'eux ne tire pas, le quartier-maître fera tomber son arme. Si tous deux manquent leur cible, ils prendront leur sabre et celui qui fait couler le sang le premier sera déclaré vainqueur.

IX. Nul ne parlera de changer de vie avant que la part de chacun ait atteint 1000 livres. Celui qui devient infirme ou perd un membre en service recevra 800 pièces de huit sur la caisse commune et, en cas de blessure moins grave, touchera une somme proportionnelle.

X. Le capitaine et le quartier-maître recevront chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.

XI. Les musiciens auront le droit de se reposer le jour du sabbat. Les autres jours de repos ne leur seront accordés que par faveur.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Certaines règles telles le viol, la torture et l'esclavage sont d'une réelle barbarie, inexcusable et criminelle... L'histoire des pirates est issus depuis l'antiquité venu de toutes les mers.... Pourtant, malgré la haine et le profil naquit des légendes sur l’héroïsme... Une lutte du bien et du mal où nul n'arrivait à distinguer les augures du ciel... L'homme et la Femme se cherchaient dans la Luxure et pourtant, il y avait des jardin: Car, oui, la plus grande crainte de la plupart des Pirates était le Regard de Dieu et de la Créativité, La Sainte Vierge ou la Nature pour d'autres... Cela fit naitre un mythe, celui qui savait recueillir les veuves et les orphelins... Et si cela est plus proche de l'Histoire, il est une leçon dans la Piraterie: Tout ombres et toutes âmes peuvent engendrer le bien et le mal... Alors comprenez que la Piraterie n'est pas une rébellion à la Naissance mais un commerce Odieux et Atroce sur l’Âme charitable et la vie Animal, robotique et humaine.

C'est face à la tempête que j'aime entendre le son de la flamme. Le phare de la République rayonne mon Cœur en cet instant... et je rajoute : Les hôpitaux ne sont pas une industrie et un commerce. Campagnes et villes dans la proximité: la République. L'Armure prends l'accent sur la sensualité, la virginité n'est pas lié aux regards. O Liberté.
Fille et Fils de l'Olivier, le cœur devant la plume, Y'becca, l'épreuve divine ! Je me prosterne d'admiration devant ta créativité, O Univers !

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mar 7 Juin à 8:58

Une dirigeante des Femmes du Mur arrêtée pour “contrebande de Torah”
En pleine impasse sur l’accord pour créer une zone de prières égalitaires au mur Occidental, le groupe annonce la brève arrestation de sa directrice exécutive
La dirigeante d’une organisation, faisant campagne pour obtenir l’égalité des droits pour que les femmes au mur Occidental puissent y prier, a été arrêtée mardi matin par la police pour avoir introduit un rouleau de la Torah sur la place de prières, en contravention des régulations orthodoxes imposées sur le lieu saint.
La directrice exécutive des Femmes du Mur, Leslie Sachs, a été « arrêtée par la police pendant qu’elle quittait le mur Occidental », a annoncé le groupe mardi.

Sachs a été arrêtée avec un rouleau de Torah qui a été remis au groupe par une congrégation américaine, à la suite d’un service mensuel de Rosh Hodesh marquant le début du mois juif.

L’incident a eu lieu alors qu’un accord pour créer un nouveau lieu de prières égalitaires au mur Occidental semblait être dans une impasse face à la pression des ultra-orthodoxes au sein du gouvernement.

« Sachs a été arrêtée pour ‘trouble à l’ordre public’ malgré un service de prières relativement calme et sans histoire avec 80 Femmes du Mur, ont déclaré les Femmes du Mur dans un communiqué. La raison donnée par la police pour cette action est : contrebande d’un rouleau de Torah dans la section des femmes. »

BREAKING: Lesley Sachs, Executive Director of Women of the Wall has been detained by police while exiting the Western Wall, reasons unknown.

— Women of the Wall (@Womenofthewall) June 7, 2016

Le rouleau, donné par la congrégation B’nei Israel de Sacramento, était détenu par la police avec Lesley Sachs, selon l’organisation.

Un porte-parole de la police a annoncé que Sachs était retenu pour être interrogée mais n’était pas en détention.

La police avait généralement cessé d’arrêter des membres des Femmes du Mur pendant leurs services mensuels au mur Occidental, en attendant la décision de la Cour suprême sur l’utilisation de rouleaux de Torah par des femmes.

Dans le judaïsme orthodoxe, seuls les hommes portent les rouleaux de Torah. Les Femmes du Mur mènent des services paritaires au mur Occidental pour protester contre les régulations imposées par l’Etat.

« Bien que nous croyions que la Torah a été remise également aux hommes et aux femmes au mont Sinaï, et bien qu’hommes et femmes aient sacrifié leurs vies et celles de leurs proches pour la réunification de Jérusalem, en 2016 les Femmes du Mur bataillent pour avoir accès aux rouleaux de Torah au Kotel », a annoncé lundi l’organisation dans un communiqué.

Le rabbin Shmuel Rabinovitch, grand rabbin du mur Occidental et opposant déclaré aux Femmes du Mur, a déclaré que l’incident profanait le lieu saint.

« Etant responsable de la sainteté du mur Occidental, je prévois de jeûner pour atténuer la disgrâce causée à la Torah », a-t-il déclaré.
Les dirigeants ultra-orthodoxes s’opposent à un accord attribuant une section du site aux services de prières non orthodoxes. Une réunion à haut niveau de la semaine dernière entre des dirigeants de la Diaspora, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres responsables israéliens n’a pas réussi à trouver de compromis, certains prévenant que cet échec pourrait nuire aux relations de la Diaspora avec l’Etat juif.

Cet accord, voté le 31 janvier par le cabinet, reflétait le travail de plusieurs années de négociations et appelait à une plate-forme de prière permanente qui devait être construite le long de l’extrémité sud du mur Occidental, dans une zone du parc archéologique Davidson, connue comme l’arche de Robinson. Actuellement, deux plates-formes de prières temporaires sont installées dans deux parties distinctes du parc.

Le projet avait été annoncé comme un symbole d’unité juive dans la majorité de la Diaspora juive.

Mais quelques jours après cette déclaration, qui avait fait les gros titres des médias internationaux, la décision du cabinet avait rencontré l’ire des partis ultra-orthodoxes de la coalition ténue de Netanyahu, qui voient le pavillon du mur Occidental comme une synagogue orthodoxe en plein air. Sa mise en place a été contrecarrée ces quatre derniers mois.

La semaine dernière, à la fin de la dernière période de 60 jours de délai pour commencer la mise en place du projet, des dirigeants religieux juifs américains avaient rencontré Netanyahu pour essayer de trouver un moyen de sortir de cette impasse.

Le bureau du Premier ministre avait publié un communiqué après la rencontre annonçant qu’il continuait à travailler sur le sujet et était déterminé à résoudre ce problème. Netanyahu avait assisté à environ un tiers de la réunion de 90 minutes.

Cependant, certains préviennent qu’une crise pourrait se profiler à l’horizon.

« Il n’y aura pas d’équivalent à ce niveau de crise avec la Diaspora juive si une solution rapide et respectable n’est pas trouvée », avait déclaré Yozhar Hess, dirigeant du mouvement conservateur en Israël.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Jeu 9 Juin à 7:36

La Reconquête de L'Italie fut pénible, Janvier - mars 1944 : échec des attaques frontales anglo-américaines sur Cassino, aussi terrible en massacre que subit l'Espagne durant l’Époque Napoléonienne...

Campagne d'Italie
Opération Corkscrew · Bataille de Lampedusa · Débarquement de Sicile · Massacre de Biscari · Opération Avalanche · Armistice de Cassibile · Défense manquée de Rome · Guerre civile italienne · Opération Slapstick · Libération de la Corse · Insurrection de Naples · Bombardement du Vatican · Campagne de la rivière Moro · Ligne Gustave · Bataille du mont Cassin · Massacre de Monchio, Susano et Costrignano · Attentat de Via Rasella · Massacre des Fosses ardéatines · Bataille du Garigliano · Opération Shingle · Conquête de l'île d'Elbe · Prise d'Ancône · Massacre de Sant'Anna di Stazzema · Ligne gothique (Gemmano · Rimini · San Marino · Montecieco) · Massacre de Marzabotto · Offensive de printemps 1945 · Prise de Bologne


il y a La route vers Rome et la fin de l'emprise du IIIème Reich sur l'Italie.
Alors que le débarquement allié s'annonce, les forces coalisées organisent une percée sur le front italien afin de rallier Rome. Durant des mois, la bataille fera rage autours du Monte Cassino et c'est une ténacité. Durant cet épisode, des centaines de bombardiers anéantirent l'abbaye du Mont-Cassin.

Et il y aura

Le film mêle la grande Histoire, celle de l’une des batailles les plus dures de la Seconde Guerre mondiale, aux aventures d'un correspondant de guerre.
https://www.youtube.com/watch?v=oDw8THoCpBg

Fin janvier 1944, le caporal Dick Ennis, correspondant de guerre américain à Naples, part couvrir le débarquement anglo-américain d’Anzio en Italie, opération qui a pour double but de déborder la ligne Gustav (devant laquelle les Alliés piétinent depuis plusieurs mois) et de permettre l’occupation des monts Albains, hauteurs stratégiques au sud de Rome. À la grande surprise des attaquants, la plage, ses environs et l’arrière-pays se révèlent totalement déserts. Au volant d'une jeep Dick Ennis escorté du sergent Stimmler et du caporal Rabinoff effectue même une reconnaissance sans embûches dans Rome quasiment abandonnée par les forces allemandes et revient en informer dans son QG d’Anzio le général Lesley, commandant en chef de la tête de pont. Mais celui-ci se montre excessivement prudent : échaudé par le souvenir du débarquement très coûteux de l'été 1943 à Salerne en Sicile, il pense que l’aspect désert du terrain dissimule un piège et ne s’occupe que de consolider la tête de pont dans l’attente de la contre-attaque allemande qu’il juge inévitable. Du côté allemand, le débarquement d’Anzio occasionne d’abord des sueurs froides au Field Marschall Kesselring, commandant suprême des forces du Reich en Italie, car la zone menacée est effectivement dépourvue de troupes allemandes. Puis se rendant compte de l’immobilisme des Alliés, il ordonne à plusieurs de ses divisions de se porter en hâte autour des positions alliées. Kesselring ordonne également la mobilisation des Italiens en âge de travailler à l’édification d’une ligne de défense fortifiée et inexpugnable qu’il baptise ligne César. Il s’inquiète cependant du jeune âge de ses soldats et de la pénurie d’essence qui frappe alors ses armées.

Un peu plus tard Dick Ennis se prépare à marcher de nuit avec le 2e Bataillon de Rangers jusqu’à la localité de Cisterna qui est considéré comme le point faible du dispositif de défense ennemi et dont il faut s'emparer. Le bataillon arrive au matin dans un défilé où des unités allemandes dissimulées dans le paysage (des tanks et des mitrailleuses) le prennent au piège et le massacrent. Sur les 767 hommes du bataillon, seulement 7 en réchappent dont Dick Ennis, le sergent Stimmler et le caporal Rabinoff. Ces hommes tentent alors de revenir vers la plage d’Anzio. Pourchassés par un char lance-flammes, ils traversent un champ de mines et découvrent à la nuit tombée les travaux de construction de la ligne César, reconnaissant parmi les travailleurs forcés italiens un civil rencontré précédemment à Rome. Le lendemain matin, après qu’un des survivants ait été tué après avoir été fait prisonnier, le groupe se reconstitue et se réfugie dans une maison occupée par des femmes. Le moment de repos est interrompu par une escouade allemande qui se fait anéantir par surprise mais le groupe doit alors reprendre la route. Dick Ennis ne parvient à rallier finalement Anzio que le jour suivant, après avoir franchi des lignes ennemies constituées de snipers qui ont décimé ses camarades. C’est pour apprendre que le général Lesley a été démis de son commandement et remplacé par un chef plus énergique.

L’un des enjeux de l'histoire est la compréhension des raisons profondes qui poussent les hommes à se faire la guerre. le caporal Dick Ennis est en effet un vétéran de plusieurs campagnes alliées et il ne se décide pas à raccrocher. Il trouve dans le caporal Rabinoff un alter ego, car celui-ci conserve dans le corps les éclats et les séquelles d’une grenade japonaise et voit dans la guerre une façon de vivre la vie plus intensément que les hommes ordinaires.
Distribution

Robert Mitchum (VF : Paul-Émile Deiber) : Dick Ennis (Correspondant de guerre)
Peter Falk (VF : Pierre Trabaud) : Caporal Jack Rabinoff
Robert Ryan (VF : Roger Tréville) : Général Carson
Earl Holliman (VF : Albert Augier) : Sergent Stimmler
Mark Damon : Wally Richardson
Arthur Kennedy (VF : Jacques Berthier) : Général Lesley
Reni Santoni (VF : Jacques Deschamps) : Soldat Movie
Joseph Walsh (VF : Bernard Woringer) : Soldat Doyle
Thomas Hunter : Soldat Andy
Giancarlo Giannini : Soldat Cellini
Anthony Steel (VF : Claude Giraud) : Général Marsh
Patrick Magee (VF : Louis Arbessier) : Général Starkey
Arthur Franz (VF : Robert Dalban) : Général Howard
Tonio Selwart : Général Van MacKensen
Wayde Preston (VF : Raymond Loyer) : Colonel Hendricks
Venantino Venantini (VF : Jean-Claude Michel) : Capitaine Burns
Wolfgang Preiss (VF : Howard Vernon) : Field Marshal Kesselring
Tiberio Mitri (VF : Claude Joseph) : le sergent de la Police Militaire à Naples
Dante Maggio (VF : Albert Médina) : le marchand ambulant napolitain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Jeu 9 Juin à 8:06

7 June 2016

Estonia has been awarded its first contract since becoming an ESA Member State in 2015. Over the next three years, scientists from Estonia’s Tartu Observatory will head an international team to ensure that Sentinel-3’s measurements of ocean colour are of the highest quality possible.

More than ever, measurements from satellites are being used for applications to improve everyday lives and for scientific discovery. It is essential that the integrity of these measurements is maintained to international standards.

ESA therefore goes to great lengths to ensure that this ‘behind the scenes’ quality-control work – in the form of instrument calibration and data validation – is carried out before a satellite is launched and throughout its life in orbit.

However, maintaining accurate and traceable ground-truth measurements is a major challenge for ocean-colour instruments, demanding detailed characterisation and extensive international collaboration.

Estonia’s Tartu Observatory is now piloting new approaches to control the quality of measurements taken over the oceans by Sentinel-3’s ocean and land colour instrument.

Their work involves developing measurement procedures and protocols, and traceable comparison experiments – both in the observatory’s laboratories and through work out at sea.
Ready to start

Director of the Tartu Observatory, Anu Reinart, said, “This new project builds on international collaboration that goes back to when we were part of the validation team working on MERIS data from Envisat, so we feel that our skills and experience have certainly been acknowledged.

“We are extremely proud to lead our country’s first contract with ESA. Importantly, most of the infrastructure we use such as laboratories and equipment is thanks to European funding, so this new contract allows Estonia to give something back, especially since our results will now support Europe’s environmental Copernicus programme.”

Over the oceans, Sentinel-3 provides information to monitor, for example, concentrations of algae, suspended matter and chlorophyll.

This information can be used to predict harmful algal blooms, which is particularly relevant in the Baltic Sea, where extreme blooms are a significant problem.

The health and vulnerability of marine ecosystems is fundamental to our knowledge of ocean productivity and, in turn, fish stocks.
Baltic algae

Sentinel satellite data can help to manage these resources more efficiently. Sentinel-2 provides high-resolution measurements in coastal regions, complementing those from Sentinel-3.

ESA’s ocean scientist, Craig Donlon, said, “We welcome Estonia as a new Member State and are pleased to see Tartu Observatory taking a prime role to spearhead the new generation of fiducial reference measurements for ocean colour that lie at the very heart of data quality from the Sentinel satellites.

“Building on their role in the Envisat era, our Estonian colleagues will now help to ensure Sentinel-2 and Sentinel-3 will provide the best ocean-colour measurements for Copernicus services and downstream activities.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Jeu 9 Juin à 9:50

La cigogne et la cigale...

Madame Cigogne rentre chez elle... Journée très longue...
-"ci inclus" se dit elle lorsque elle entends le chant de la cigale...

-"Par les cieux...! vous avez survécu...! dit la Cigogne à la Cigale
par rapport à son épisode mouvementé avec la Fourmi...

-" Oh, esquisse de portrait suspendu entre ciel et couche... Ci joint
par cette allure de scintillement où s'affole l'habitat et le cyclone !" Réponds la Cigale.

-"Vous êtes codés, Monsieur ou madame"

-"Certes vous avez l’œil mais pas de nez" réponds la cigale en rougissant de pudeur...

-"Oh vous savez" dit la cigogne d'un ton vexé et rajoute : "avec toi, comment
dire...! T'as une trompe et tu ne chantes pas !"

-" Oh, madame la Cigogne, bientôt vous allez comprendre et comprendrez...
Dans les cigales; il y a des chanteurs et les danseuses ou est ce l'inverse, enfin voilà,
Madame..."

-"Tu sais ma fille... C'est votre réceptivité... Par ainsi, chez les Cigognes, les mâles qui
construisent les nids et les femelles chassent... Et en ce jour, vous n'en aurez aucunes
mauvaises surprises"...

Moralité: Dans le vent, on a une marque à établir le coccyx:
L'abdomen et le ventre...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: La République des Hiboux ou L'UKRAINE   Ven 10 Juin à 8:09

Avec ses 75 cm de haut, le Grand-duc est le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe : il mesure le double de son congénère le hibou moyen-duc.

Qualifiée d'aristocratique, sa silhouette est massive, sa tête, piquée de deux gros yeux rouge-orangé est surmontée d'aigrettes de 8 cm environ (normalement horizontales et un peu repliées vers l'arrière), que l'oiseau dresse verticalement s'il est excité ou dérangé. Rappelons que ces aigrettes ne jouent aucun rôle dans l'audition. Les sexes se distinguent par la taille du mâle (tiercelet) plus petit.

Mimétique aux branchages, son plumage est brun-roussâtre dessus, taché et rayé de brun noir. Le dessous est plus clair, fauve avec des stries longitudinales et des zébrures transversales de couleur brun foncé.
Poids et mesures :
poids : 2 à 2,5 kg pour le mâle, et 2,5 à 3,3 kg pour la femelle ;
longueur : 65 à 75 cm ;
envergure : 160 à 188 cm1.
Voix : un « bouhou » ou un « ouhouhou-ou-ouhouhouhouhou » (d'où son nom latin, Bubo bubo) audible de loin, ainsi que toutes sortes d'autres bruits.
Longévité : plus de 20 ans
Vol : le Grand-duc a un vol agile et silencieux malgré sa grande taille car il est doté comme la plupart des nocturnes d'un plumage duveteux, très flexible, qui lui permet de voler sans bruit.
En vol : il est aisément reconnaissable à sa grande envergure, appuyé sur ses grandes ailes longues et larges en détachant bien la tête assez pointue, la queue courte.

_________________
Kounak le chat....

Dans le poème eddique Lokasenna, le dieu malin Loki s'en prend successivement aux principaux dieux par une joute verbale. Loki alors s'en prend à Týr en évoquant la perte de sa main par Fenrir :

Loci qvaþ:
38.
«Þegi þv, Tyr!
þv kvnnir aldregi
bera tilt meþ tveim;
handar ennar hogri
mvn ec hinnar geta,
er þer sleít Fenrir fra.»
Loki dit :
38.
«Tais-toi, Týr,
Jamais tu n'as su
Rétablir la paix entre deux opposants;
Ta dextre,
Je la mentionnerai,
Celle que t'arracha Fenrir.»
Tyr
39.
«Handar em ec vanr,
enn þv hroþrs-vitniss,
ba/l er beggia þrá;
vlfgi hefir oc vel,
er i bondom scal
bíþa ragnara/crs.»
Týr dit :
39.
«S'il me manque une main,
À toi manque Hródvitnir ;
Malheur nous angoisse tous deux.
Le loup ne l'a pas belle non plus
Qui dans les chaînes doit
Attendre le crépuscule des dieux.»
Ragnarök

L'épisode du sacrifice de la main du dieu Týr dans la mâchoire de Fenrir est raconté en détail dans le chapitre 34 du Gylfaginning, il est également évoqué au chapitre 25 en guise d'« exemple de sa hardiesse »3. Fenrir est élevé par les Ases et grandit démesurément, à tel point que seul Týr a le courage de lui donner à manger. Les Ases décident alors de l'enchaîner pour qu'il ne puisse accomplir la prophétie selon laquelle il causera leur perte. Ils fabriquent une chaîne (Loeding) et le mettent au défi de se libérer ; celui-ci, voulant accroître son prestige, s'y soumet et y parvient. Alors ils en fabriquent une autre plus solide (Dromi) mais elle cède aussitôt. Craignant de ne pouvoir l'emprisonner, les Ases envoient le messager Skirnir à Svartalfaheimr, chez les elfes sombres, pour fabriquer un lien magique : Gleipnir, faite par des ingrédients qui depuis n'existent plus ; bruits de pas de chat, barbe de femme, racines de montagnes, nerfs d'ours, haleine de poisson et crachat d'oiseau. Le lien a alors l'aspect d'un ruban de soie. Ils demandent à Fenrir de se soumettre une fois de plus à l'épreuve mais celui-ci leur répond qu'il n'a rien à gagner à briser un simple ruban et, s'il était magique, il ne leur fait pas confiance pour le libérer. Il n'accepte de le faire que si l'un d'eux met sa main dans sa gueule en guise de bonne foi.


Fenrir arrache la main de Týr. Manuscrit SÁM 66, 1765, Copenhague, Bibliothèque royale.

Fenrir enchaîné. Manuscrit ÁM 738 4to, 1680, Reykjavik, Institut Árni Magnússon.
Seul Týr a le courage d'accepter, et il s'exécute. Fenrir attaché se démène mais plus il essaye de se libérer, plus le lacet se raidit. Alors tous les Ases éclatent de rire, sauf Týr, qui venait de perdre sa main. Les dieux attachent les liens au sol tandis que Fenrir se débat et tente de les mordre. Pour l'en empêcher, les Ases lui mettent une épée en travers de la bouche (la garde reposant sur la mâchoire inférieure et la pointe à l'opposé). Depuis, le loup ne cesse de rugir, et de la bave s'écoule de ses mâchoires formant les fleuves Ván (espoir) et Víl (volonté). Il restera ainsi attaché jusqu'à la bataille prophétique du Ragnarök, lorsque toutes les chaînes se briseront.

TAY la Chouette effraie.

La Crimée (en tatar de Crimée : Qırım signifiant « ma colline » [qır « colline », ım « ma »], en russe : Крым, en ukrainien : Крим) est une péninsule située au sud de l'Ukraine et à l'ouest de la région du Kouban en Russie, qui s'avance dans la mer Noire. La péninsule de Crimée est réputée pour ses vignobles, ses vergers, ses lieux de villégiatures, ses sites archéologiques, et aussi ses zones touristiques telle que la station balnéaire de Yalta, où ont été signés en 1945 les accords de partage de l'Europe entre Staline (Union soviétique), Roosevelt (États-Unis) et Churchill (Royaume-Uni).

Correspondant à l'antique Tauride, la Crimée a fait partie, de l'Antiquité au xiiie siècle, du monde grec devenu byzantin, tout en étant ouverte au nord aux peuples des steppes (Cimmériens, Scythes, Goths, turcophones, Mongols, etc.) pour rejoindre au xve siècle l'Empire ottoman et à la fin de du xviiie siècle l'Empire russe, puis en 1922 l'Union des républiques socialistes soviétiques. Dans cette dernière, elle constitue une république socialiste soviétique autonome, puis un oblast qui fait d'abord partie de la République socialiste fédérative soviétique de Russie. À la fin de la Seconde Guerre mondiale la population des Tatars de Crimée subit une déportation. En 1954, la Crimée est cédée par un décret soviétique à la République socialiste soviétique d'Ukraine. En 1991, après la chute de l'URSS, la Crimée obtient le statut de République autonome de Crimée au sein de l'Ukraine indépendante. La capitale de la Crimée est Simféropol. La ville de Sébastopol, grand port de guerre sur la mer Noire au sud-ouest de la péninsule, ne fait pas partie de la République de Crimée, mais dispose d'un statut administratif spécial de ville fédérale.

En mars 2014, lors de la crise de Crimée, le Parlement criméen, au terme d'un référendum unilatéral — car ne reconnaissant pas les nouvelles autorités provisoires à Kiev, qui elles ne reconnaissent pas le référendum en retour — proclame la sécession de la République de Crimée puis sa réintégration à la Russie en tant que sujet fédéral. L'Ukraine revendique la Crimée en tant que République autonome de Crimée et ville de Sébastopol ; la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU 68/262 a dénié toute validité au référendum

_________________
Kounak le chat....

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mar 14 Juin à 9:17

Horizons et écritures ou Néandertalien et Sapiens

Pourquoi le temps et l'espérance...? Oui, l'espace et l'espérance...! Le temps est une notion de vie et je n'ai pas eu besoin de l'apprendre chez les philosophes... Oui, le temps et l'espace sont aussi liées que la vie se rapporte à l'espérance et je n'ai pas besoin de formules scientifiques pour me dire qu'il n'y a rien d'intellectuel dans ce que je dis... Malgré tout, il y a cette formule irréaliste et pourtant vrai: Rien et tout à la fois, le souffle

Le dessin désigne l'espérance et l'art se repose sur la prudence des lieux... On désigne la chasse mais à cette heure aucun dessin archéologique ne représente de meurtres... On prétends que l'histoire est né de l'écriture... Alors depuis quand le meurtre s'est il gangrené à l'histoire, Patriote...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

Je dédie ce texte à cette Femme de l'Universelle et de la Prière :

Mary Wollstonecraft est parfois considérée comme la première philosophe féministe, bien que ce terme n'existe pas encore à l'époque. En effet, au xxe siècle, l'historiographie féministe en fait une des devancières du mouvement et la Défense des droits de la femme (1792) est présenté parfois comme l'un des premiers écrits féministes, bien que la métaphore de la femme comparée à la noblesse qu'elle utilise dans celui-ci (la femme dorlotée, fragile et exposée au danger par sa paresse intellectuelle et morale) puisse apparaître comme un argument dépassé. Malgré ses apparentes contradictions révélatrices des problèmes auxquels il est difficile de donner une réponse satisfaisante, ce livre est devenu par la suite la pierre angulaire de la pensée féministe . Le livre est un succès et la critique de l'époque est quasi-unanime pour reconnaître son importance.

Comme les auteures précédentes, Mary Wollstonecraft insiste sur la nécessité d'éduquer les jeunes filles. Grâce à l'éducation, elles réaliseront mieux leurs potentiels et seront enfin des êtres humains à part entière. De plus, elle préconise un apprentissage qui permettrait aux femmes de subvenir seules à leurs besoins en exerçant un emploi. Enfin, elle réclame pour les femmes des droits civils et politiques et même des élues les représentant .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Ven 17 Juin à 10:15

Le Baku (獏 ou 貘, Baku)

Title Southern Tibetan Plateau
Released 17/06/2016 10:00 am
Copyright Contains modified Copernicus Sentinel data [2016]/ processed by ESA
Description

The southern-central edge of the Tibetan Plateau near the border with western Nepal and the Indian state of Sikkim is pictured in this Sentinel-2A image from 1 February 2016.

The Tibetan Plateau was created by continental collision some 55 million years ago when the north-moving Indian Plate collided with the Eurasian Plate, causing the land to crumple and rise. And rise it did. With an average elevation exceeding 4500 m and an area of 2.5 million sq km, it is the highest and largest plateau in the world today.

The plateau is also the world’s third largest store of ice, after the Arctic and Antarctic. In recent years, rising temperatures have caused rapid melting.

Part of the Himalayas is visible along the bottom of the false-colour image, with the distinct pattern of water runoff from the mountains. At the end of these rivers and streams we can see the triangle-shapes of sediment deposits – alluvial fans – formed when the streams hit the plain and spread out.

One large alluvial fan is visible in the upper-central portion of the image, while smaller ones can be seen on the left.

Alluvial fans are subject to flooding, and these areas are increasingly at risk as climate change taking its toll on the world’s glaciers causes accelerated melting.

From their vantage point 800 km high, satellites can monitor changes in glacier mass, melting and other effects that climate change has on our planet.

This image is also featured on the Earth from Space video programme.
Id 361951


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Lun 20 Juin à 4:00

Vous avez écrit des livres... Pour ma part, C'est l'observation qui ... je ne trouves pas les mots sur cette émotion qui uni l'écrivain et le lecteur... La pudeur... https://www.youtube.com/watch?v=LuxaiY-MhfI ... Si un lien décrit dans les œuvres préhistoriques... Le Regard ... Oui, la Lecture et L’Écriture sont notre regard ... Le Braille ... N'est il pas beau de voir Grandir ! Autan pour La Femme que l'Homme, Le mystére de la Lecture est la Pudeur de la Liberté... Oui ... Mag'2.

_________________
Kounak le chat et TAY la chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 22 Juin à 9:20

Le prénom Gabriel vient de l’hébreu gabar, « force », ou gabri, « héros », et de el, issu de Elohim, c’est-à-dire « Dieu ».
Avec saint Michel et saint Raphaël, saint Gabriel est l’un des trois saints extra-humains de la Bible, puisque ces trois-là sont des anges, et même des archanges, chefs des armées célestes. De surcroît, Gabriel est un messager chargé de missions très spéciales, puisqu’il vient annoncer au vieux couple d’Élisabeth et de Zacharie l’inattendue naissance de ce fils du bout des âges, le leur, qui sera Jean le Baptiste – qui, lui-même, annoncera la venue de Jésus… Mais Gabriel est encore venu jouer les télégraphistes de Dieu en annonçant à la jeune Marie qu’elle serait la mère de ce Jésus, Fils de l’homme, Fils de Dieu. Ce rôle de messager parfait sera officiellement reconnu en 1951 par Pie XII, qui a consacré Gabriel comme saint patron des télécommunications.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Une suite et des ruptures

La différence fondamentale entre Les Aventures d'Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir est que cette dernière œuvre montre chez l'héroïne une évolution incontestable : de pion, elle devient reine.

À l'inverse, l'Alice du « Pays des merveilles » arrive inchangée à la fin du récit, en dépit des distorsions physiques qu'elle a subies en consommant diverses boissons et nourritures. Les Aventures d'Alice au pays des merveilles ressemble, en fait, à la promenade en bateau qui l'a vue naître : une rêverie sans but précis. En cela, l'œuvre de Carroll était, à l'heure victorienne, une véritable révolution dans une littérature enfantine visant avant tout à former l'enfant.

Le monde inversé

Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. Ainsi Alice, pour atteindre le jardin, doit-elle d'abord s'en éloigner, de même qu'il lui faut, dans cet univers étrange, courir très vite pour rester sur place.

Si l'espace est mis à mal, le temps n'est pas non plus en reste. Il est ainsi possible de se souvenir du futur, comme la Reine Blanche, qui évoque ce qui s'est produit « aujourd'hui en quinze ».

Comme le dit Jean-Jacques Mayoux, dans la préface d'un Tout Alice édité chez Flammarion, ces inversions ne vont pas sans frustration. Ainsi Alice se voit-elle offrir, pour étancher sa soif, un gâteau sec.
Alice et le non-sens

L'un des aspects les plus frappants et les plus intéressants de l'œuvre est la manière dont elle joue avec le non-sens, exploitant toutes les failles de la langue anglaise (mais les traductions en français ont trouvé d'excellentes équivalences), jouant sur la synonymie, la polysémie, le jeu de mots et autres motifs de quiproquo.

Les personnages auxquels Alice se trouve confrontée sont en fait de véritables linguistes, dont les discours sont une contestation magistrale de l'arbitraire du langage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Jeu 23 Juin à 2:28

22 Ιουνίου 2016

Οι δίδυμοι δορυφόροι Sentinel-1 συνδυάστηκαν - για πρώτη φορά - για να δείξουν την ικανότητά τους να αποκαλύπτουν ακόμη και μικρές παραμορφώσεις στην επιφάνεια της Γης.

Μετά από τους τροχιακούς ελιγμούς του, ο πρόσφατα εκτοξευμένος δορυφόρος Sentinel-1Β, έφτασε στην καθορισμένη τροχιακή του θέση στις 15 Ιουνίου.

Ο δορυφόρος είναι τώρα σε τροχιά γύρω από τη Γη, στις 180° από τον δίδυμό του, Sentinel-1A, σε υψόμετρο σχεδόν 700 χιλιόμετρα. Και με τους δύο δορυφόρους τελικά να βρίσκονται στην ίδια τροχιά, μαζί μπορούν να καλύψουν ολόκληρη την υδρόγειο κάθε έξι ημέρες.

Η διπλή δορυφορική αποστολή "όρασης ραντάρ" για το Ευρωπαϊκό πρόγραμμα Copernicus φέρει ένα προηγμένο ραντάρ για την παροχή παντός καιρού, μέρας-και-νύχτας εικόνων της επιφάνειας της Γης.

Έχει πλέον αποδειχθεί ότι οι μελλοντικές εικόνες που αποκτήθηκαν από το δορυφορικό ζευγάρι μπορεί να συγχωνευθούν για να ανιχνεύσουν μικρές αλλαγές που συμβαίνουν μεταξύ των σαρώσεων.
Συνδυασμένες σαρώσεις ραντάρ

Αυτή η τεχνική είναι ιδιαίτερα χρήσιμη για τη δημιουργία χαρτών ακριβείας για την επιφανειακή παραμόρφωση σε μεγάλες περιοχές, όπως αυτές που προκαλούνται από τεκτονικές διεργασίες, ηφαιστειακές δραστηριότητες ή κατολισθήσεις.

Είναι επίσης ένα ιδανικό εργαλείο για την παρακολούθηση της ροής του παγετώνα και των αλλαγών στην Αρκτική και οι τράπεζες πάγου της Ανταρκτικής.

Το πρώτο τέτοιο συνδυαστικό συμβολογράφημα του Sentinel-1 συνδυάζει μια σάρωση του Sentinel-1A πάνω από τη νότια Ρουμανία στις 9 Ιουνίου με μια σάρωση από τον Sentinel-1Β πάνω από την ίδια περιοχή μόλις μία ημέρα πριν φτάσει την τροχιακή θέση στόχο του.

Ένα άλλο συμβολογράφημα πάνω από την βορειοδυτική Ρουμανία παρήχθη λίγο μετά από την άφιξη του Sentinel-1Β στην τελική τροχιά του.

Τα σχήματα με τα χρώματα του ουράνιου τόξου σχετίζονται με την τοπογραφία και αποδεικνύουν ότι τα δύο πανομοιότυπα δορυφορικά ραντάρ είναι με ακρίβεια συγχρονισμένα, δείχνουν προς την ίδια κατεύθυνση και ότι οι δορυφόροι βρίσκονται στις σωστές τροχιές τους.
Sentinel-1

Μόλις ολοκληρωθεί η ανάθεση τους στα μέσα Σεπτεμβρίου, το ζευγάρι θα είναι έτοιμο να παραδώσει δεδομένα για τη συστηματική και τακτική παρακολούθηση της παραμόρφωσης της γήινης επιφάνειας και την δυναμική του πάγου.

"Μετά τη μεγάλη επιτυχία της δημιουργίας της πρώτης εικόνας ραντάρ σε λιγότερο από τρεις ημέρες μετά από την εκτόξευση, είμαι πολύ ευτυχής να αναφέρω μια άλλη σημαντική επιτυχία, δεδομένου ότι είναι η γενιά των πρώτων συμβολογραφημάτων με τον Sentinel-1Β την ίδια μέρα που φτάσαμε στην τροχιακή θέση, στις 180° από τον Sentinel-1A," δήλωσε ο διαχειριστής του έργου Sentinel-1 της ESA, Ramón Torres.

"Είναι υψίστης σημασίας για την αποστολή οτι έχουμε αποδείξει, με την πρώτη προσπάθεια, ότι οι δύο δορυφόροι Sentinel-1 λειτουργούν πολύ καλά μαζί."
-----------------------------------------------------------------------------------------

22 juin 2016

Les satellites jumeaux Sentinel-1 combiné-pour la première fois-à montrent leur capacité à révéler même de petites déformations à la surface de la terre.

Après les manœuvres orbitales, la récemment ektoxeymenos satellite sentinelle-1 b, est arrivé à la position orbitale spécifiée le 15 juin.

Le satellite est maintenant en orbite autour de la terre à 180 ° des twins, Sentinel-1 a, à une altitude de près de 700 kilomètres. Et les deux satellites finit par se trouvent sur la même orbite, ensemble peut de couvrir l’ensemble du globe tous les six jours.

La mission du satellite double « vision radar » pour le programme Copernicus européen transporte un radar avancé pour fournir des photos de tous les temps, jour et nuit de la surface terrestre.

Il a été prouvé que les futures images obtenues de paire de satellites peuvent être fusionnées pour détecter les petits changements qui se produisent entre les balayages.
Combinée des balayages radar

Cette technique est particulièrement utile pour créer des cartes précises pour la déformation de surface dans les grandes zones, telles que celles causées par des processus tectoniques, l’activité volcanique ou glissements de terrain.

C’est aussi un outil idéal pour la surveillance de l’écoulement glaciaire et les changements dans l’Arctique et l’Antarctique de la glace banques.

Le premier tel symbolografima combiné de la sentinelle-1 combine un balayage de la sentinelle-1 a au sud de la Roumanie le 9 juin avec un balayage de la sentinelle-1 b sur la même zone, juste un jour avant, elle atteint la position orbitale.

Un autre symbolografima dans le nord-ouest de la Roumanie a été réalisée peu après l’arrivée de la sentinelle-1 b à son orbite finale.

Les formes avec les couleurs de l’arc-en-ciel sont associées à la topographie et montrent que les deux satellites radar identique est synchronisé avec précision, pointant vers la même direction et que les satellites sont en orbite correcte.
Sentinelle-1

Une fois leur mission à la mi-septembre, le couple sera prêt à fournir des données pour la systématique et la surveillance régulière du déformation de la surface de la terre et la dynamique de la glace.

« Après le grand succès de la création de la première image de radar en moins de trois jours après le lancement, je suis très heureux d’annoncer un autre succès important, puisque c’est la génération de symbolografimatwn brute avec le Sentinel-1 b, le jour même où nous sommes arrivés à la position orbitale à 180 ° de la sentinelle-1 a, » dit projet Sentinel-1 de gestionnaire ESA, Ramón Torres.

« C’est d’une importance capitale pour la mission que nous avons prouvé, avec la première tentative, que les deux satellites Sentinel-1 fonctionnent très bien ensemble. »
-------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Ven 24 Juin à 3:50

Pour Certains, un siècle sombre s'annonce avec les dominos qui s'enchaine...
Mais il oublie Y'becca, la france et sa République, et la Douce Gibraltar (de l'arabe « جبل طارق », « Djebel Tariq », « le mont de Tariq » du nom de Tariq ibn Ziyad) du Commonwealth :

L'élection de Donald Trump,
Les revendications espagnols sur Gilbratar ! Les Scélérats !
La France qui perds son statut de membre permanent sous prétexte de
sauver les meubles de l'union Sociaux-Démocrates européennes...
La perte d'argent de lutte sur la lutte de la pauvreté au profil d'un
retour au armements !
Et finalement, le chaos et désordre nous ferons regretter le système
de l'utopie anarchiste, sans oublier les autres tragédies écologistes !

Et bien non, Une révolution par referendum à l'image des œillets du Portugal.
Levons les portefeuilles ! Allégeons les accablés de stock options ! Allégeons
le capitalisme, tout en modernisant le mérite et le secourisme... Je réfute pas l'euro
contrairement à certains et je dénie pas l'histoire du Franc...
Alors Oui, Scélérats d'anglais, mais
je vous dit Jean II le Bon, Je ne suis pas le Pince Noir, je n'égorge pas une bête bléssé...
L'Honneur devant l'argent nous a réussi autan devant
les britanniques, les teutons-germaniques, les russes, les espagnols et autres !

Oui, La France et sa République ami et sœur du Commonwealth appelle à un
God Save the Queen et à l'histoire de la naissance de la République d'Irlande...
Si l'Europe est détruire l'Angleterre alors elle n'a plus flamme à mon coeur...
Douce Gilbratar... Tu es une fille du Commonwealth et je te défendrais à ce titre et donc
tout ses habitants...

Oui au Referendum et Non à l'Esclavage et surtout, c'est à l'image de la France et de sa république que je pense premièrement : Elle est le phare de l'Europe et une Gardienne du Commonwealth libéré de la Torture, de l'Esclavage et qui entreprends une lutte ultime
contre les viols Physiques et Moraux...
Non, je pense à Gibraltar... Nul ne mérite d'être Orpheline de ses sacrifices et de ses braves.
Gibraltar n'est plus dans l'Europe tout comme Ceuta (du latin Septem Fratres ; Abyla dans l'Antiquité ou Sebta سبتة en berbère et en arabe) est Espagnole...

Ecrit
De
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Lun 27 Juin à 9:47

L'isolement
Alphonse de LAMARTINE (1790-1869)

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.

Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,
Le crépuscule encor jette un dernier rayon ;
Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.

Cependant, s'élançant de la flèche gothique,
Un son religieux se répand dans les airs :
Le voyageur s'arrête, et la cloche rustique
Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
N'éprouve devant eux ni charme ni transports ;
Je contemple la terre ainsi qu'une ombre errante
Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.

De colline en colline en vain portant ma vue,
Du sud à l'aquilon, de l'aurore au couchant,
Je parcours tous les points de l'immense étendue,
Et je dis : " Nulle part le bonheur ne m'attend. "

Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Que le tour du soleil ou commence ou s'achève,
D'un oeil indifférent je le suis dans son cours ;
En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève,
Qu'importe le soleil ? je n'attends rien des jours.

Quand je pourrais le suivre en sa vaste carrière,
Mes yeux verraient partout le vide et les déserts :
Je ne désire rien de tout ce qu'il éclaire;
Je ne demande rien à l'immense univers.

Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère,
Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux,
Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre,
Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux !

Là, je m'enivrerais à la source où j'aspire ;
Là, je retrouverais et l'espoir et l'amour,
Et ce bien idéal que toute âme désire,
Et qui n'a pas de nom au terrestre séjour !

Que ne puîs-je, porté sur le char de l'Aurore,
Vague objet de mes voeux, m'élancer jusqu'à toi !
Sur la terre d'exil pourquoi resté-je encore ?
Il n'est rien de commun entre la terre et moi.

Quand là feuille des bois tombe dans la prairie,
Le vent du soir s'élève et l'arrache aux vallons ;
Et moi, je suis semblable à la feuille flétrie :
Emportez-moi comme elle, orageux aquilons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Jardin des poiriers (líyuán 梨園).   Ven 1 Juil à 7:45

La première version officielle de l’histoire est Madame serpent blanc prisonnière éternelle de la pagode du Pic du tonnerre (白娘子永鎮雷峰塔), chapitre 28 d’Histoires pour mettre en garde (警世通言) composé sous les Ming par Feng Menglong. Cependant, certains font remonter les prémisses du conte à un récit datant des Song du Sud, intitulé Le Pendentif d’éventail aux deux poissons (雙魚扇墜), qui relate une intrigue similaire dont les deux héroïnes sont un serpent blanc et un poisson vert, le héros se nommant Xu Xuan (許宣).

Le conte de Feng Menglong est la version courte. La première version développée est Le Miracle de la pagode du Pic du tonnerre (雷峰塔傳奇) écrit par Fang Chengpei (方成培) et offerte à l’empereur Qianlong.

Les principaux livrets d’opéra chinois (en majorité kunqu) reprenant l'histoire sont La Pagode du Pic du tonnerre (雷峰塔) de Huang Tumi 黃圖珌, du début des Qing, version courte, et une version plus développée de Chen Jiayan (陳嘉言) père et fille, pour la troupe impériale du Jardin des poiriers (líyuán 梨園).

On reconnait dans l’histoire plusieurs sources d’inspiration :

légendes indiennes et bouddhistes, avec les thèmes des Nagas et des pagodes qui emprisonnent les mauvais génies sous leurs fondations, ou au contraire renferment des objets précieux qui ne peuvent être délivrés que par un sage (comme le Maha Vairochana Sutra fut délivré par Nagarjuna).
mythes relatant l’union d’un humain et d’un animal doué de pouvoirs spéciaux, en l’occurrence un serpent ; le thème, fréquent en Asie du Sud-Est, se retrouve aussi dans d’autres endroits du monde, comme en témoigne la légende française de Mélusine ;
folklore lié à la fête des bateaux dragons, jour où l’on exorcise les mauvaises influences pour affronter l’été et son cortège de maladies infectieuses ;

Un serpent doué d’esprit (selon certains, un cheveu de la déesse Guanyin métamorphosé) est sauvé par un homme et fait vœu de lui rendre son bienfait dans une existence ultérieure. Avec un serpent vert plus petit devenu son compagnon, il médite durant un millier d’années. Les deux serpents acquièrent des pouvoirs magiques et prennent la forme de deux jeunes femmes. Le serpent blanc se met à la recherche de la réincarnation de son bienfaiteur, et apprend grâce à l’intuition que lui a conférée la méditation qu’il se nomme Xu Xian (許仙), est peu fortuné, et tient près de Hangzhou une petite officine d’apothicaire. Les deux femmes s’en vont flâner autour du lac de l'Ouest (西湖), lieu de promenade favori des habitants du crû, et finissent par le rencontrer. Pour engager la conversation, voyant que le jeune homme tient en main un parapluie, elles usent de leur pouvoirs pour faire pleuvoir ; il offre de les raccompagner. Le serpent blanc se présente comme Bai (blanc) Suzhen (白素贞 / 白素貞, bái sù zhēn), fille d’une famille riche, et introduit le serpent vert comme Xiaoqing (Verdurette) (小青, xiǎo qīng), sa servante.

Xu Xian et Bai Suzhen finissent par convoler, et la pharmacie prospère grâce à la magie du serpent ; un héritier s’annonce. Tout semble donc aller pour le mieux, mais un jour, Xu Xian croise un moine bouddhiste nommé Fahai (法海, fǎ hǎi) (parfois un moine taoïste) qui détecte au premier regard une aura excessivement yin, signe qu’il côtoie un esprit. Il le prévient du danger pour sa santé, mais Xu Xian ne veut rien savoir. La fête des bateaux dragons approchant, le moine lui donne alors pour sa femme enceinte une flasque de vin soufré, bu traditionnellement ce jour-là pour prévenir les maladies. Xu Xian réussit à faire boire à Bai Suzhen un peu de vin malgré ses tentatives de refus. Vaincue par la force de la potion, elle se montre sous sa vraie forme. Choqué, son mari tombe raide mort.

Bai Suzhen s’en va au péril de sa vie sur le mont Kunlun où résident les divinités taoïstes pour quérir auprès du dieu du Pic austral une potion magique. Elle ressuscite ainsi Xu Xian, mais le moine est décidé à débarrasser la ville du serpent. Il enlève l’apothicaire lors de l’une de ses expéditions d’herboriste et l’enferme dans le temple de la Montagne d’or (金山寺). Usant de leur magie, Bai Suzhen et Xiaoqing essaient de faire sortir le kidnappeur et sa victime en inondant le temple, mais l’accouchement se déclenche, diminuant les pouvoirs de Bai Suzhen. L’inondation devient incontrôlable, entraîne la rupture d'un pont et fait des victimes, attirant sur le serpent une punition divine (ou un mauvais karma dans la version bouddhiste). Affaiblie, elle est capturée par le moine dans son bol à aumônes. Il fait surgir sur elle la pagode du Pic du tonnerre (雷峰塔), l’emprisonnant dans les fondations. Heureusement, plusieurs années plus tard, son fils, que Xiaoqing a ramené à son père, passe avec succès les examens impériaux et délivre sa mère grâce à un rituel religieux.

L'héroïne est aussi appelée Bai Niangzi (白娘子), Madame Blanche. Dans l'une des nombreuses variantes, son fils naît alors qu'elle est déjà emprisonnée sous la pagode, qui se fend pour le laisser sortir.

Raconté par
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Sam 2 Juil à 8:56

1 July 2016
Today, an international team of six astronauts from China, Japan, USA, Spain and Russia will descend into the caves of Sardinia, Italy, to explore the depths and train for life in outer space.


One of the last unexplored environments on our planet, caves offer parallels to exploring space. ESA’s underground training course “Cooperative Adventure for Valuing and Exercising human behaviour and performance Skills” – CAVES – prepares astronauts over two weeks to work safely and effectively in multicultural teams.

After a week of training, the astronauts are now descending into the caves to set up basecamp 800 m underground.

The similarities between caving and spaceflight are highlighted throughout the course. Speleologists and astronauts adopt the ‘buddy system’, and both astronaut trainers and CAVES instructors repeat the same mantras of “slow is fast,” “check your gear, and then trust it,” and “always be aware of where you are and where your buddy is.”

In every expedition, the astronauts work with seasoned instructors and explorers. “A mutual trust builds as stories and anecdotes are shared,” says mission director Loredana Bessone. “The atmosphere is always one of respect.”

CAVES focuses on multicultural approaches to leadership, following orders, teamwork and decision-making. At the end of the course the astronauts will have a better understanding of how they function in a multicultural team and what they are skilled at, as well as areas for self-improvement.


A week of training
Access the video

Safety training
Behavioural activities are woven into the course to foster effective communication, decision-making, problem-solving, leadership and team dynamics.

“From the first activity together, the support team saw that this year’s ‘cavenauts’ would be a really tight crew,” says Loredana. “Their teamwork is an example of what an expedition in an isolated, risky and alien environment should be.”


Cavenauts
This year’s participants are an even more international team than ever, including ESA’s Pedro Duque, NASA’s Jessica Meir and Richard Arnold, Japan’s astronaut Aki Hoshide, China’s Ye Guangfu and Russia’s Sergei Korsakov.

The cavenauts bring a broad mix of skills with their backgrounds in science, engineering, flying, military and education as well as experience and culture.

Pedro Duque comments, “It is a great privilege to take part in one of the last exploration activities remaining on Earth and to enter the underworld supervised by world-class experts.


Pedro Duque
“We will use the knowledge we gain about ourselves and the group in our next space endeavours.”

Follow the underground adventure on Twitter with via @ESA_CAVES, and on the CAVES blog where the crew have provided impressions of their first week of training.

Loredana concludes: “ESA’s CAVES course brings together spacefarers from all over the world to create the best crew. We hope to see them one day exploring other worlds with the same awe and respect we have for caves.”

RATE THIS
VIEWS
SHARE
-----------------------------------------------------------------------------------------------

Our New and Improved Same-Sex Couples Website
Posted on June 30, 2016 by Doug Walker, Deputy Commissioner, Communications
Same-sex-webpageSocial Security touches the lives of every member of the public. Our commitment is to treat all people with compassion and respect. This month, we joined the nation in celebrating LGBT Pride Month. The purpose of this commemorative month is to recognize the impact that lesbian, gay, bisexual and transgender individuals have had on history locally, nationally, and internationally. Every day we continue to make strides in our goal to fully engage with the LGBT community.

To improve the way we communicate with the LGBT community, we redesigned our website for same-sex couples. We reorganized and streamlined the menu, making it easy for you to find the information you’re looking for. We added new banner images more representative and inclusive of the LGBT community.

We updated the content of our site to describe how Social Security is there for LGBT families through life’s journey, securing today and tomorrow. Our agency is with you through every stage of your life from birth to marriage, as your family grows, to retirement and after by caring for your survivors. You can learn how Social Security is there to support you through difficult times and what to do if you or your spouse becomes disabled, and what benefits you may be entitled to.

We also added a new publication, What Same-Sex Couples Need to Know, to our website. This new publication explains how changes in the law affect Social Security benefits for same-sex couples. Your marital status is important for the retirement, survivor, and disability programs because you or your spouse could be entitled to benefits or a higher benefit amount based on the relationship to a worker. You can also learn what benefits are available for your family, children, and survivors, in the event of your death.

We encourage anyone who believes they may be eligible for benefits to apply now. Learn more at www.socialsecurity.gov/same-sexcouples.

AddThis Sharing Buttons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Sam 2 Juil à 9:12

Leaders’ Statement on a North American Climate, Clean Energy, and Environment Partnership

June 29, 2016
Ottawa, Ontario

Prime Minister Justin Trudeau, President Barack Obama, and President Enrique Peña Nieto share a common commitment to a competitive, low-carbon and sustainable North American economy and society. The Paris Agreement was a turning point for our planet, representing unprecedented accord on the urgent need to take action to combat climate change through innovation and deployment of low-carbon solutions. North America has the capacity, resources and the moral imperative to show strong leadership building on the Paris Agreement and promoting its early entry into force. We recognize that our highly integrated economies and energy systems afford a tremendous opportunity to harness growth in our continuing transition to a clean energy economy. Our actions to align climate and energy policies will protect human health and help level the playing field for our businesses, households, and workers. In recognition of our close ties and shared vision, we commit today to an ambitious and enduring North American Climate, Clean Energy, and Environment Partnership that sets us firmly on the path to a more sustainable future.
Advancing Clean and Secure Power
We announce a historic goal for North America to strive to achieve 50 percent clean power generation by 2025. We will accomplish this goal through clean energy development and deployment, clean energy innovation and energy efficiency. Building from ongoing efforts by our respective energy ministers through the North American Energy Ministerial Memorandum Concerning Climate Change and Energy Collaboration, a range of initiatives will support this goal, including:
Scaling up clean energy through aggressive domestic initiatives and policies, including Mexico’s Energy Transition Law and new Clean Energy Certificates, the U.S. Clean Power Plan and five-year extension of production and investment tax credits, and Canada’s actions to further scale up renewables, including hydro.
Collaborating on cross-border transmission projects, including for renewable energy. At least six transmission lines currently proposed or in permitting review, such as the Great North Transmission Line, the New England Clean Power Link, and the Nogales Interconnection, would add approximately 5,000 megawatts (MW) of new cross-border transmission capacity.
Conducting a joint study on the opportunities and impacts of adding more renewables to the power grid on a North American basis.
Enhancing trilateral collaboration on greening of government initiatives including the purchase of more efficient products, cleaner power, and clean vehicles. Strengthening and aligning efficiency standards across all three countries, facilitating the seamless movement of products, reducing pollution, and cutting costs for consumers. We commit to promote industrial and commercial efficiency through the voluntary ISO 50001 energy performance standard and to align a total of ten energy efficiency standards or test procedures for equipment by end of 2019.
Building on North American leadership in international fora such as Mission Innovation to accelerate clean energy innovation, our energy researchers are identifying joint research and demonstration initiatives to advance clean technologies in priority areas such as smart grids and energy storage; reducing methane emissions; carbon capture, use and storage; nuclear energy; and advanced heating and cooling, including energy efficiency in building.
Together, we estimate that the development of current and future projects and policies to achieve this goal will create thousands of clean jobs and support of our vision for a clean growth economy.
The three countries will continue to strengthen the North American Cooperation on Energy Information platform, by including additional geospatial information relating to cross-border infrastructure and renewable energy resources. We also commit to deepened electric reliability cooperation to strengthen the security and resilience of an increasingly integrated North American electricity grid.
Driving Down Short-Lived Climate Pollutants
Short-lived climate pollutants such as methane, black carbon, and hydrofluorocarbons are up to thousands of times more potent than carbon dioxide. Common sense actions to reduce these pollutants will deliver significant climate and health benefits in the near term and into the future, supporting our goal to limit global warming this century.
Today, Mexico will join Canada and the United States in committing to reduce their methane emissions from the oil and gas sector – the world’s largest methane source – 40% to 45% by 2025 towards achieving the greenhouse gas targets in our nationally determined contributions. To achieve this goal, the three countries commit to develop and implement federal regulations to reduce emissions from existing and new sources in the oil and gas sector as soon as possible. We also commit to develop and implement national methane reduction strategies for key sectors such as oil and gas, agriculture, and waste management, including food waste.
Finally, we pledge to continue collaborating with one another and with international partners as we commit to significant national actions to reduce black carbon emissions in North America, and promote alternatives to highly polluting hydrofluorocarbons.
Promoting Clean and Efficient Transportation
We recognize that fully realizing the promise of an integrated North American transportation network will require joint action that will create clean jobs while reducing energy consumption, greenhouse gases, and air pollution.
Today, we commit to:
accelerating deployment of clean vehicles in government fleets;
working collaboratively with industry to encourage the adoption of clean vehicles by identifying initiatives to support consumer choice;
encouraging public and private infrastructure investments to establish ‎North American refuelling corridors for clean vehicles;
working to align applicable regulations, codes and standards where appropriate;
fostering research, development, and demonstration activities for new clean technologies;
convening industry leaders and other stakeholders by spring 2017 as part of a shared vision for a competitive and clean North American automotive sector.
Canada, the U.S., and Mexico commit to reduce GHG emissions from light- and heavy-duty vehicles by aligning fuel efficiency and/or GHG emission standards by 2025 and 2027, respectively. We also commit to reduce air pollutant emissions by aligning air pollutant emission standards for light- and heavy-duty vehicles and corresponding low-sulphur fuel standards beginning in 2018. In addition, we will encourage greener freight transportation throughout North America by expanding the SmartWay program to Mexico.
We recognize the significant contributions of our respective automotive industries and urge them to continue playing a leadership role in the development and deployment of clean and connected vehicles, innovating toward a shared vision of a green transportation future.
We support the adoption by all countries in 2016 of the market-based measure proposed through the International Civil Aviation Organization to allow for carbon-neutral growth from international civil aviation from 2020 onwards and will join the first phase of the measure adopted.
We are committed to reducing greenhouse gas emissions from maritime shipping and will continue to work together and through the International Maritime Organization (IMO) to support implementation of a North American Emission Control Area that includes Mexico.
Protecting Nature and Advancing Science
The mainstreaming of conservation and sustainable biodiversity is a key component of sustainable development. Canada and the U.S. congratulate Mexico on its commitment to host the 13th Conference of Parties to the Convention on Biodiversity under this theme. We will also work together to better integrate ocean observation systems, enhance early warning systems for natural disasters, and cooperate on marine protected areas.
We reaffirm our commitment to work collaboratively to achieve our long term goal of conserving North America’s Monarch migratory phenomena and to ensure that sufficient habitat is available to support the 2020 target for the eastern Monarch population. Trilateral efforts to date have achieved significant successes across the range, including the restoration and enhancement of hundreds of thousands of acres of habitat. We look forward to continued progress and action in the future, building on the population increase for eastern Monarchs observed in 2015.
We commit to collaborating with Indigenous communities and leaders to incorporate traditional knowledge in decision-making, including in natural resource management, where appropriate, and in advancing our understanding of climate change and climate resilience. We also recognize the importance of gender-responsive approach to climate action and sustainable development.
Showing Global Leadership in Addressing Climate Change
Canada, the U.S., and Mexico will work together to implement the historic Paris Agreement, supporting our goal to limit temperature rise this century to well below 2oC, and pursuing efforts to limit the temperature increase to 1.5oC. We reaffirm our commitment to join the Agreement this year, and call on all nations to support its entry into force in 2016. As we implement our respective Nationally-Determined Contributions, we will cooperate on climate mitigation and adaptation, focussing in particular on highly integrated sectors, shared ecosystems, human health and disaster risk-reduction efforts. We will work together and with international partners to support developing country partners in their mitigation and adaptation efforts. We will also support robust implementation of the Paris Agreement’s transparency and carbon markets-related provisions, and will develop mid-century, long-term low-greenhouse gas emissions development strategies this year.
Canada, the U.S., and Mexico affirm our commitments to adopt an ambitious and comprehensive Montreal Protocol hydrofluorocarbons (HFCs) phase-down amendment in 2016, and to reduce use of HFCs, including through domestic actions. We call on all nations to support this goal.
We commit to phase out inefficient fossil fuel subsidies by 2025 and call on the other members of the G-20 to do the same. We also urge the G-20 to make commitments to reduce methane emissions in the oil and gas sector and to improve the environmental performance of heavy-duty vehicles.
Canada, the U.S., and Mexico will promote universal energy access and work together to address the challenges of energy security and integration, clean energy investment, and regional energy cooperation in the Caribbean and Central America.
Canada, the U.S. and Mexico will align approaches to account for the social cost of carbon and other greenhouse gas emissions when assessing the benefits of emissions-reducing policy measures.
The Action Plan that supports this Joint Statement further elaborates the various activities that the three countries are undertaking to meet its commitments.
North American Climate, Clean Energy, and
Environment Partnership Action Plan
The North American Climate, Clean Energy, and Environment Partnership was announced by Prime Minister Justin Trudeau, President Barack Obama, and President Enrique Peña Nieto on June 29, 2016, at the North American Leaders Summit in Ottawa, Canada. This Action Plan identifies the deliverables to be achieved and activities to be pursued by the three countries as part of this enduring Partnership.
Advancing Clean and Secure Energy
Advance clean energy and integration of energy resources, including renewables:
Strive to achieve a goal for North America of 50% clean power generation by 2025, including renewable, nuclear, and carbon capture and storage technologies, as well as demand reduction through energy efficiency, with actions undertaken by each country individually to achieve this regional goal being in accordance with their own conditions, specific legal frameworks and clean energy national goals.
Advance clean energy development and deployment (including renewable, nuclear, and carbon capture and storage technologies).
Support the development of cross-border transmission projects, including for renewable electricity. The three countries recognize the important role that cross-border transmission lines can play in cleaning and increasing the reliability and flexibility of North America’s electricity grid. At least six transmission lines currently proposed or in permitting review, such as the Great Northern Transmission Line, the New England Clean Power Link, and the Nogales Interconnection, would add approximately 5,000 megawatts (MW) of new cross-border transmission capacity.
Jointly study, identify, and implement options for broad energy system integration, including completion of the second installment of the Quadrennial Energy Review focused on a comprehensive review of the electricity system. In addition, develop the North American Renewable Integration Study (NARIS) to analyze coordinated planning and operations impacts under a high renewable energy scenario across North America.
Greater trilateral collaboration on encouraging the greening of government initiatives and on the purchase of more efficient products, cleaner power, and clean vehicles as appropriate. The U.S. General Services Administration and Public Services and Procurement Canada announce their intention to increase the percentage of electricity they purchases from clean energy sources to 100 percent by 2025.
Greater trilateral collaboration on encouraging the greening of government initiatives through establishing ongoing exchange and cooperation between countries to share and leverage existing methodologies, tools, analysis and lessons learned to further enhance the sustainability of our Federal operations.
Improve energy efficiency:
Better align and further improve appliance and equipment efficiency standards. We commit to align six energy efficiency standards or test procedures for equipment by the end of 2017, and a total of ten standards or test procedures by the end of 2019.
Drive industrial and commercial efficiency to reduce energy use and increase competitiveness through the voluntary ISO 50001 energy performance standard, and commit to set a common target date for ISO 50001 uptake by 2017.
Work collaboratively to identify at least one major industry partner to pilot ISO 50001 adoption throughout its supply chain, emphasizing technical resources to support the success of this strategy for small to medium-sized enterprises (SMEs) in the region.
Accelerate clean energy innovation and advance cooperation on energy information:
Leverage participation in Mission Innovation by identifying joint research and demonstration initiatives to advance clean technologies in priority areas such as: reducing methane emissions; carbon capture, utilization, and storage; electricity grids and energy storage; as well as conditioning of spaces and energy efficiency in buildings.
Through the North American Competitiveness Workplan, advance a North American Clean Energy Partnership Initiative (NACEPI) to support the development of linkages among clean energy technology companies, with a focus on SMEs, and to promote the use and export of North American clean energy and environmental technology.
Further advance collaboration on the North American Cooperation on Energy Information platform, by including additional geospatial information relating to cross-border infrastructure, static maps of solar resource, a renewable energy resource catalogue, as well as relevant updates to the terminology glossary.
Strengthen the reliability, resilience and security of the North American Electricity Grid:
Building on the U.S. – Canadian experience, Mexico and the United States have initiated discussions to explore a similar conceptual model for deepened bilateral electric reliability cooperation. This cooperation is a critical step towards establishing a shared trilateral vision for electricity reliability in North America.
Our three countries are committed to deepened electric reliability cooperation to strengthen the security and resilience of an increasingly integrated North American electricity grid against the growing threats presented by cyber-attacks and severe weather events.
Driving Down Short-Lived Climate Pollutants
Reduce methane emissions in the oil and gas sector:
Reduce methane emissions from the oil and gas sector, the world’s largest industrial methane source, 40-45 percent by 2025 towards achieving the greenhouse gas targets in our nationally determined contributions, and explore additional opportunities for methane reductions. The three countries commit to develop and implement federal regulations for both existing and new sources as soon as possible to achieve the target. We intend to invite other countries to join this ambitious target or develop their own methane reduction goal.
Collaborate on the development of federal programs and policies, and exchange information, practices and experiences regarding reducing emissions in the oil and gas sector to improve outcomes.
Encourage oil and gas firms to join international efforts such as the Climate and Clean Air Coalition’s Oil and Gas Methane Partnership and the Global Methane Initiative, and domestic ones.
Share information and tools to support better methane data collection, improved source measurements, and transparency of emissions reporting across North America to enhance the effectiveness of emission inventories, and promote the adoption of cost-effective technologies and practices for field measurement, monitoring, and emissions mitigation.
Develop national methane strategies with a focus on key sectors:
Develop and implement national methane reduction strategies that could target key sectors such as oil and gas, agriculture, and waste management.
Decrease methane emissions from landfills and the agriculture sector:
Support the regional commitment and collaboration initiative under the Commission for Environmental Cooperation using voluntary measures to reduce and recover food waste in North America, in line with Target 12.3 of the UN Sustainable Development Goals, which envisions a 50% reduction in global food waste by 2030.
Take actions to reduce emissions from landfills – the third largest source of methane globally.
Reduce black carbon (soot):
Commit to pursuing domestic actions to reduce black carbon, recognizing that black carbon is a climate pollutant with strong warming impacts that affects air quality and human health, and that action to reduce black carbon emissions is an important component of efforts to address climate change, as a complement to reducing greenhouse gases.
Strengthen initiatives to reduce black carbon in sectors such as industry and agriculture, including through technical support and information-sharing on best practices, strategies, and methodologies.
Drive down black carbon emissions from new heavy-duty diesel vehicles to near-zero levels continent-wide by implementing aligned, world-class, ultra low-sulphur diesel fuel and HDV exhaust air pollutant emission standards by 2018.
Deploy renewable energy and efficiency alternatives to diesel, coal or firewood in remote communities, in collaboration with international partners and organizations.
Collaborate on implementation of the World Bank’s Zero Routine Flaring by 2030 Initiative.
Affirm existing efforts to quantify and reduce emission of black carbon in other venues. These include:
Establishing the North America black carbon inventory under the CEC, through which each country submits a national inventory;
Supporting or carrying out, as appropriate, national action planning through the Climate & Clean Air Coalition (CCAC), plus sector-specific initiatives such as those targeting municipal solid waste, diesel fuel, and industrial emissions through the CCAC;
Developing black carbon inventories consistent with the Convention on Long-Range Transboundary Air Pollution.
Reduce hydrofluorocarbons:
In 2016, the United States expects to finalize a rule to expand the list of low global warming potential alternatives and prohibit the use of certain high-global warming hydrofluorocarbons (HFCs) under the Significant New Alternatives Policy (SNAP) program. Canada plans to establish a domestic regulatory permitting and reporting regime for HFCs and develop new HFC regulatory measures, including a phase-down of HFCs and product-specific prohibitions. Mexico plans to initiate new actions to authorize the use of low global warming potential SNAP-approved HFC alternatives as well as promote their use as alternatives to high global warming potential HFCs and remove barriers to deployment.
Promoting Clean and Efficient Transportation
Reduce energy consumption, and greenhouse gas and air pollutant emissions from motor vehicles:
Work together to promote a common continental approach and reduce energy consumption and greenhouse gases, and achieve other important air-quality co-benefits of motor vehicles, including by:
Accelerating deployment of clean and efficient vehicles in government fleets; including through U.S. commitments to expand charging infrastructure at federal facilities, and leveraging innovative financing and economies of scale for U.S. agencies seeking to scale up clean and efficient vehicle fleets and infrastructure;
Working collaboratively with industry to identify initiatives to support consumer choice and encourage the adoption of clean and efficient vehicles;
Supporting development of and encouraging public and private investments in clean refueling infrastructure to establish ‎North American clean refueling corridors;
Aligning applicable regulations, codes and standards where appropriate;
Fostering research, development, and demonstration activities including for advanced vehicles;
Convening a meeting to engage industry leaders and other stakeholders by spring 2017 as part of a shared vision for a competitive and clean North American automotive sector; and
Promoting access to Zero Emission Vehicle (ZEV) refueling infrastructure in homes, the workplace and communities.
Implement aligned, world-class, ultra low-sulphur diesel fuel and HDV exhaust air pollutant emission standards by 2018.
Implement aligned light-duty vehicle (LDV) and heavy-duty vehicle (HDV) fuel efficiency and/or greenhouse gas standards out to 2025 and 2027, respectively.
Align LDV exhaust and evaporative air pollutant emission standards with full U.S. Tier 2 standards by 2018 and fully phase in Tier 3 standards by 2025, while also implementing ultra low-sulphur gasoline standards.
Support the implementation of green freight best practices:
Align and harmonize green freight efforts for North America, by expanding the SmartWay Program to also include Mexico. The three countries intend to collaborate to drive down fuel use through best practices in fleet operations and management, improving energy efficiency while reducing emissions.
Reduce maritime shipping emissions:
Continue to work together through the International Maritime Organization (IMO) to address greenhouse gas emissions from international shipping, including emissions from existing ships.
Welcome the recent approval of a mandatory global data collection system within the IMO to collect data on ship-specific CO2 emissions and energy efficiency.
Continue ongoing collaboration through the Commission for Environmental Cooperation in support of the finalization and submission to the IMO of a Mexican Emission Control Area (ECA) designation proposal.
Reduce international aviation emissions through the ICAO:
Work together and through the International Civil Aviation Organization (ICAO) to reduce emissions through a basket of measures, including the adoption at the 2016 ICAO Assembly of a robust market-based measure to help to enable carbon neutral growth from 2020 onward. This measure should strike an appropriate balance between the principle of non-discrimination and differentiation among countries with different national circumstances, and endorse the phasing-in of implementation and a dynamic approach to the distribution of offsetting requirements as the means to do so. The three countries plan to join the first phase of the measure adopted and work together toward reaching a successful outcome at the ICAO Assembly.
Protecting Nature and Advancing Science
Foster incorporation of traditional knowledge and gender responsiveness:
Collaborate with Indigenous and local communities and leaders to more broadly and respectfully include traditional knowledge in decision making, including in natural resource management, where appropriate, and in advancing our understanding of climate change and climate resilience. We also recognize the importance of a gender-responsive approach to climate action and sustainable development.
Mainstream conservation and sustainable use of biodiversity:
Take national actions to mainstream conservation and sustainable use of biodiversity into and across diverse sectors, in support of the Multilateral Environmental Agreements (MEAs) to which each country is party.
Conserve the Monarch butterfly and its habitat:
Building on the significant progress made by the three countries since 2014 to address threats to the Monarch butterfly, continue to address habitat loss and degradation through the Trilateral Working Group for the conservation not only of the Monarch Butterfly, but also of other pollinators.
Promote sufficient breeding, staging, migration, and overwintering habitat is made available domestically to support the 2020 Eastern Monarch population target represented by its occupation of six hectares of overwintering habitat in Mexico.
Continue collaborating through the Tri-national Monarch Science Partnership to coordinate priority research, monitoring, information sharing, and tools development.
Protect migratory birds and their habitat:
Renew and recommit to regional, bilateral, and trilateral activities in support of migratory bird and habitat conservation.
Develop a vision for the next 100 years of bird conservation.
Exchange information on best practices, promote cooperative and coordinated monitoring and research programs, bring together stakeholders to develop strategies for conservation investment, and expand environmental education and outreach.
Protect land and sea migratory species and their habitat:
Implement programs to conserve and improve biological corridors for whales and other species and their habitats, including their food chains and ecosystem quality.
Strengthen cooperation on invasive alien species:
Further collaborate on addressing invasive alien species on a continental scale. Establish a trilateral working group to explore the development of a high level joint Strategy and Action Plan identifying key areas for collaboration, including under the Commission for Environmental Cooperation, and to initiate a survey of existing transboundary invasive alien species projects and initiatives.
Strengthen conservation of key species and combat wildlife trafficking:
Continue close collaboration in the implementation of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES), including efforts to stop the illegal trade in wildlife. Develop specific action plans to deliver creative solutions to protect CITES-listed species, with the goals of ensuring a long-term balance between conservation and sustainable international trade involving all relevant stakeholders.
Enhance cooperation on ocean management:
Recognizing the importance of climate services, robust observations and modelling networks for mitigation and adaptation efforts, better integrate ocean observation systems and foster complementary research on oceans and climate change, including the impacts of climate change on oceans and marine ecosystems.
Support collaborative efforts on early warning systems for natural disasters; in particular, improving ocean observing capabilities and sharing and standardizing data from ocean buoys that would support these systems.
Enhance cooperation among respective Marine Protected Areas, with the goal of increasing economic and socio-ecological resilience in a context of climate change.
Enhance the conservation and restoration of wetlands, which increase mitigation actions (blue carbon), preserve coastal ecosystems services, and reduce the potential impacts of more frequent or intense severe weather events under climate change projections.
Showing Global Leadership in Addressing Climate Change
Support implementation of the Paris Agreement:
Reaffirm our commitment to join the Agreement this year, and call on all nations to support its early entry into force.
Implement respective Nationally Determined Contributions, and share progress on these efforts, work to increase their ambition over time and cooperate where appropriate.
Support international partners in their mitigation and adaptation efforts, including as articulated in their Nationally Determined Contributions, National Adaptation Plans, and other strategic frameworks, through such avenues as international fora, triangular cooperation in the Americas, and by providing development assistance and climate financing.
Develop mid-century, long-term low greenhouse gas emission development strategies pursuant to the Paris Agreement this year. Engage in trilateral dialogue concerning the development of these strategies.
Promote full implementation of the transparency framework established under the Paris Agreement, with common modalities, procedures, and guidelines for reporting and review. Help developing countries build institutional and technical capacity to meet these requirements.
Share best practices and technical solutions to improve accounting effectiveness, including for the land sector and carbon market-related approaches.
Recognizing the role that carbon markets can play in helping achieve climate targets while driving innovation, support robust domestic implementation of the Paris Agreement’s carbon markets-related provisions, as applicable.
Together and in close cooperation with states, provinces, and territories, explore options to ensure environmental integrity and transparency and apply robust accounting, in order to avoid the “double-counting” of emission reductions towards achieving NDCs.
Encourage sub-national governments to share lessons learned about the design of effective carbon pricing systems and supportive policies and measures.
Enhance domestic adaptation efforts and resilience to climate change:
Engage in and cooperate on domestic climate adaptation planning and action, building on ongoing targeted efforts at national and subnational levels, and focusing in particular on highly integrated sectors and shared ecosystems, and where possible, on actions with mitigation co-benefits, involving the most vulnerable communities, and employing an approach that is gender-responsive and respectful of human rights.
Strengthen disaster risk reduction efforts, coordinated disaster preparation and response, and early warning systems.
Continue to collaborate through the North American Climate Change and Human Health Working Group to foster cross-border relationships and increase climate change adaptive capacity in the area of human health.
Continue to collaborate through the Commission for Environmental Cooperation to develop an operational, real-time syndromic surveillance system for extreme heat events in three at-risk communities in our three countries, and to highlight best practices and lessons learned on developing such a system.
Encourage robust action by the G-20:
Phase out inefficient fossil fuel subsidies by 2025 in keeping with the G-20’s 2009 commitment to phase out inefficient fossil fuel subsidies in the medium term as Canada, the United States, and Mexico affirm their commitment to phase out inefficient fossil fuel subsidies by 2025 and provide targeted support for the poorest communities.
Develop low greenhouse gas emission development strategies pursuant to the Paris Agreement by 2020.
Commit to improve the environmental performance of heavy-duty vehicles, including through the implementation of stringent domestic regulations on fuel efficiency and/or greenhouse gas emissions, air pollutant emissions, and low-sulfur fuels, and through green freight programs; and.
Address methane emissions from the oil and gas sector by developing and implementing national and sub-national methane reduction policies and regulations, and participating in mechanisms such as the Climate and Clean Air Coalition Oil and Gas Methane Partnership. These actions could support future steps towards adopting national emission reductions targets, where appropriate.
Adopt a Montreal Protocol hydrofluorocarbons (HFC) phase-down amendment:
Adopt an ambitious and comprehensive Montreal Protocol HFC phase-down amendment in 2016, and work with other countries so that they are in a position to support adopting an amendment this year.
Align analytical methods:
Given the integrated nature of many aspects of the three economies, align analytical methods for assessing and communicating the impact of direct and indirect greenhouse gas emission of major projects. Building on existing efforts, align approaches, reflecting the best available science for accounting for the broad costs to society of greenhouse gas emissions, including using similar methodologies to estimate the social cost of carbon and other greenhouse gases for assessing the benefits of policy measures that reduce those emissions.
Promote a more secure, affordable, accessible, and clean energy future regionally and globally:
Support the recommendations made in the May 2016 report from the United States-Caribbean-Central American Task Force on Energy Security, and help lead the world in important multilateral efforts such as the UNFCCC negotiations, the Clean Energy Ministerial, Mission Innovation, the Caribbean Energy Security Initiatives, the Energy and Climate Partnership of the Americas, Connecting the Americas 2022, and the Carbon Sequestration Leadership Forum.
Engage partner countries and multilateral development banks to promote universal energy access and integration in the Americas, and to mobilize finance for the development of sustainable energy projects, with a particular focus on indigenous communities, marginalized groups, and more vulnerable regions such as the Caribbean and Central America.
Foster sustainable energy development and economic growth through transparent and competitive energy markets, and by reducing barriers to trade and investment in clean technologies and services.
Promote a just transition to a clean energy economy:
Invest strategically in communities to help them diversify economies, create and sustain quality jobs, and share in the benefits of a clean energy economy. This includes promoting decent work, sharing best practices, and collaborating with social partners such as workers’ and employers’ organizations and NGOs on just transition strategies that will benefit workers and their communities.
Protect the fundamental principles and rights at work of workers who extract and refine fossil fuels, and who manufacture, install, and operate energy technologies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Lun 4 Juil à 9:59

Définition de l'essoufflement
L'essoufflement est une respiration dont le rythme est anormalement élevé et qui ne peut se poursuivre longuement. Elle est due à une intoxication par le dioxyde de carbone ou gaz carbonique (CO2).

Origines de l'essoufflement
La tolérance de l'organisme aux différents gaz inspirés varie selon leur nature et leur pression partielle. L'effet du CO2 augmente avec la pression et d'après Dalton, si on respire de l'air contenant 1% de gaz carbonique(co2) à la surface, ce même air contiendra 5% de CO2 à 40 mètres (1% x 5bars). Les premiers troubles apparaissent à 2% de CO2 tandis qu'à partir de 7% de CO2, le plongeur est sujet à la noyade et à la syncope.
On comprend bien que la pression est un facteur important dans l'apparition de l'essoufflement. Son effet sera d'autant plus rapide et plus violent que le dioxyde de carbone (CO2) sera présent en quantité importante dans l'organisme.
Cette accumulation de gaz carbonique est générée par les efforts physiques, le froid, la résistance inspiratoire du matériel et l'air vicié. Par voies hormonales, les facteurs émotifs agissent sur le rythme respiratoire et le stress, la peur, l'angoisse ou l'excitation peuvent aussi déclencher un essoufflement. De plus, l'essoufflement lui-même diminue les échanges, ce qui augmente encore la teneur en CO2.

Enumérons simplement les causes possibles d'un essoufflement avant d'en étudier plus précisément le mécanisme :
- Fatigue générale,
- Efforts excessifs à cause d'un mauvais lestage, d'un palmage soutenu, du courant, etc…
- Anxiété,
- Stress
- Froid,
- Descente dans le bleu trop rapide,
- Mauvaise ventilation dans un souci d'économie
- Des hésitations à passer sur réserve
- Un détendeur en mauvais état
- Une bouteille polluée au remplissage
Une bonne compréhension du mécanisme permet une bonne prévention et une prise en charge efficace du plongeur en difficulté.

Mécanisme de l'essoufflement
Sur terre
Chacun a connu un essoufflement à la suite d'un effort violent ou prolongé. Notre respiration devient difficile, haletante, on a l'impression de manquer d'air et notre coeur bat très vite. Il suffit simplement de cesser l'effort, de bien respirer pour retrouver assez rapidement son souffle et un rythme cardiaque normal. Bien sûr, selon l'intensité de l'effort cette récupération sera plus ou moins longue mais on ne risque rien. Hors de l'eau ces phénomènes sont réguliers, sans grandes conséquences et il est facile d'y remédier.
La baisse de concentration d'oxygène dans le corps qui résulte d'une mauvaise ventilation ou d'une mauvaise circulation peut conduire à une syncope anoxique qui ne présente pas de danger particulier sinon celui de se blesser en cas de chute.

Les poumons servent de pompe à air qui fonctionne en deux temps : inspiration et expiration.
L'inspiration est due à la contraction du diaphragme et éventuellement des muscles intercostaux qui en augmentant le volume de la cage thoracique vont créer une dépression dans les poumons qui se rempliront d'air. L'inspiration est un phénomène actif.
L'expiration naturelle est le relâchement des muscles inspirateurs. Aucune force ne s'oppose plus à l'élasticité des parois pulmonaires et l'ensemble reprend alors son état initial chassant l'air contenu dans les poumons. L'expiration est un phénomène passif qui est plus long que l'inspiration.

Les poumons servent aussi de zone d'échange gazeux entre le milieu aérien et notre organisme. Ces échanges ont lieu au niveau des alvéoles quand l'oxygène de l'air pénètre dans le sang alors que celui-ci déverse du gaz carbonique (CO2) dans les alvéoles. L'inspiration apporte aux alvéoles un air riche en oxygène (O2) alors que l'expiration chasse un air chargé en CO2. C'est l'hématose appelée aussi diffusion alvéo-capillaire qui se fait du secteur à la pression partielle la plus haute vers le secteur à la pression partielle la plus basse.
Au repos ou lors d'un effort léger, l'homme respire environ 20 à 25 litres d'air par minute. La ventilation pulmonaire s'adapte automatiquement aux besoins de l'organisme. Si la consommation d'O2 augmente, la production de CO2 augmentera dans les mêmes proportions car le CO2 est le résidu de combustion de l'O2. En cas d'hypercapnie (terme qui décrit une augmentation du taux de CO2 dans le sang), le centre de commande de la respiration au niveau du bulbe rachidien va ordonner un accroissement de l'amplitude de la ventilation et une augmentation de la fréquence ventilatoire dans le but de d'éliminer le CO2. A terre, cette adaptation est bénéfique car elle assure efficacement l'élimination du CO2 produit en surplus par l'organisme au cours de l'effort.
Si toutefois la cause persiste (ventilation inefficace, espace mort, etc.), il se produit un essoufflement. La consommation d'air peut alors atteindre les 120 litres d'air par minute à l'air libre (Cela représente une autonomie de 5 minutes à 40 mètres de profondeur avec une bouteille d'air de 15 litres).
Jusque là tout semble aller bien... On se rappelle que l'expiration est un phénomène passif qui, sans intervention volontaire, utilise uniquement l'élasticité du thorax pour chasser l'air des poumons.

En plongée
Il en va tout autrement dans ce milieu aquatique qui n'est pas le notre. L'organisme a de grandes capacités d'adaptations mais il conserve aussi bon nombre d'automatismes pour lesquels il a été programmé comme l'inspiration, l'expiration, la notion de danger ou les réflexes de survie. Une pratique régulière et une bonne expérience pourra avantageusement moduler ces comportements.

Le problème se trouve aggravé par le fait que la respiration au moyen d'un détendeur, aussi souple soit-il, est plus difficile qu'à l'air libre à cause des contraintes mécaniques d'ouverture et de fermeture des circuits. De plus , la pression augmente la masse volumique de l'air le rendant moins fluide. La ventilation en plongée se trouve donc fortement affectée par la résistance à la respiration et l'augmentation de l'espace mort dues au matériel mais aussi par la viscosité de l'air due à la profondeur, L'inspiration demande plus d'effort et l'expiration si elle reste naturelle et passive ne rejettera plus suffisamment d'air vicié. Nous pouvons dire qu'avec la profondeur, le coût énergétique de la ventilation augmente et les débits ventilés diminuent.
D'autres facteurs inhérents à la plongée comme le courant, le froid, l'anxiété, le palmage peuvent accroître la production de CO2 dont la pression partielle sera majorée par la profondeur.

Quel est le risque ?. Pendant un effort, beaucoup d'air rentre dans les poumons car l la fréquence ventilatoire est importante, peu d'air est rejeté car l'expiration naturelle a un débit faible. Les poumons se gonflent continuant à se remplir de CO2 en provenance du sang (hypercapnie). Le centre de commande (bulbe rachidien) ordonne une nouvelle augmentation de la fréquence ventilatoire. Les ordres d'inspiration s'accumulent, le temps accordé à l'expiration devient trop faible pour permettre de vider correctement les poumons. Cela peut se poursuivre jusqu'à ce que la fréquence inspiratoire soit si rapide qu'il est devenu impossible de faire la moindre expiration. C'est le cercle vicieux de l'essoufflement!
Le plongeur ne vide plus ses poumons et a une sensation d'étouffement. Dans un mouvement de panique, il peut faire une remontée rapide risquant une surpression pulmonaire accompagnée d'un accident de décompression ou dans un dernier réflexe de survie, il peut se noyer après avoir arraché son embout qui le "gênait" pour respirer.
Le plongeur est victime d'une respiration superficielle qui va entraîner une hypoxie (manque d'oxygène) qui peut aller jusqu'à la syncope et bien sûr la noyade si personne n'est là pour lui venir en aide bien que dans l'eau, les pressions partielles d'oxygène étant plus élevées, l'apparition de la syncope est plus rare.

On a bien compris que le point faible du système est l'expiration. En plongée, l'expiration doit être active et il est nécessaire de pousser un peu plus loin qu'une expiration naturelle à l'air libre pour bien évacuer le CO2 avant qu'il ne s'accumule dans les poumons. La noyade et la surpression pulmonaire sont donc les risques majeurs de l'essoufflement.

Des repères en fonction de la pression partielle de CO2:
- à 20 mb: apparition d'une hyperventilation qui se manifeste par une respiration plus ample et plus rapide. Un plongeur expérimenté et qui se connaît bien sait qu'il doit arrêter les causes de sa fatigue. Il va signaler son état aux autres plongeurs en même temps qu'il souffle en forçant son expiration. Il adaptera sa ventilation ou prudent il envisagera la possibilité d'interrompre la plongée et de remonter.
- à 70 mb: maux de tête plus ou moins violents, angoisse, respiration haletante, congestion du visage, nausée et état narcotique d'ébriété et d'excitation. Le plongeur a des gestes désordonnés et sa respiration anormale est visible aux chapelets de bulles de plus en plus petits qu'il relâche de plus en plus vite. Il recherche des repères connus pour se rassurer. Son visage crispé, son regard apeuré et hagard traduisent bien la détresse dans laquelle il se trouve. Il est évident qu'il a besoin d'assistance et d'aide.
- à 80 mb asphyxie, panique, état syncopal, convulsions noyade si rien n'est fait.

L'essoufflement en plongée est à prendre très au sérieux à cause de ses conséquences dramatiques s'il n'est pas traité à temps.
De retour à la surface, le plongeur va se plaindre de maux de tête violents. Il aura des nausées et des vomissements, plus rarement une syncope.. Ne pas oublier que l'hypercapnie peut favoriser la formation de bulles d'azote donc un accident de décompression tout comme la mauvaise qualité des échanges gazeux, les remontées rapides et l'absence de paliers.

Traitement de l'essoufflement
En présence d'une situation d'essoufflement, on ne disposera pas de beaucoup de temps. Tout plongeur victime d'un essoufflement à besoin d'une assistance. On peut agir directement sur les causes possibles en soutenant la victime et en lui évitant tout effort.
En plongée, surtout au-delà de 20 m de profondeur, il vaut mieux commencer à remonter pour faire baisser la pression partielle de CO2 dans l'organisme de la victime. Une profondeur élevée n'est jamais complètement étrangère à cet incident.
La ventilation est importante, un regard sur le manomètre ou l'abaissement de la réserve permet de prévenir le risque de panne d'air en offrant la possibilité d'adapter sa technique à une situation que l'on a pu anticiper.
Il s'agit d'être rapide et efficace en faisant attention de ne pas brusquer la victime pour ne pas lui augmenter son stress. Pour l'inviter à se calmer et à souffler, le regard, le toucher et la communication sont les seuls moyens dont on dispose. Si ils sont psychologiquement très efficaces, il ne faut oublier que la panique est proche.
Il est préférable d'éviter de coller son masque sur celui de la victime ou de l'immobiliser par une prise trop serrée ou de lui tenir son détendeur de peur qu'il ne le crache. Il vaut mieux se préparer autant à stopper son début de remontée panique et son lâcher de détendeur qu'à l'aider à ventiler et à retourner vers la surface. A la remontée, une attention toute particulière doit être donnée à la vitesse, un plongeur qui remonte en paniquant est pratiquement sauvé si on parvient à le freiner en lui maintenant l'embout dans la bouche.
Si la situation s'améliore en remontant, il est possible de relâcher sa présence tout en restant extrêmement vigilant. Attention à l'arrivée en surface, il est souvent arrivé qu'un plongeur essoufflé boive la tasse alors qu'il est presque tiré d'affaire.
Dans le cas contraire, appliquer les procédures de premiers secours et d'alerte sans oublier les autres plongeurs.
La plupart du temps, lorsque la victime est bien assistée, l'essoufflement se solde par une belle frayeur qu'il faudra prendre en compte pour les plongées qui suivent.

Enumérons les différentes étapes de la conduite à tenir en cas d'essoufflement :
Dès les 1ers symptômes dans l'eau :
- suspendre tout effort physique,
- avertir son binôme ou la palanquée par le signe usuel pour être pris en charge,
- sortir de la zone dangereuse
- remonter en respectant la vitesse et les éventuels paliers.
- essayer de se relaxer et de se calmer
- expirer profondément pour augmenter l'élimination de CO2
- arrêter immédiatement la plongée en respectant les éventuels paliers
Arrivée en surface :
- Inhalation d'oxygène, réhydratation, aspirine, alerte
- Réanimation s'il y a arrêt ventilatoire

Prévention de l'essoufflement
Le meilleur moyen d'éviter un essoufflement, c'est de le prévenir :
Avant la plongée :
- ne pas plonger si on a mal dormi
- maintenir une forme physique correcte
- effectuer des plongées profondes que si l'on est bien préparé
- charger les bouteilles dans un endroit bien aéré pour éviter une prise de CO2 à la prise d'air.
- avoir du matériel en bon état, changer le bronze poreux du premier étage une fois par an
- se protéger efficacement contre le froid
- se lester correctement afin de ne pas faire d'efforts inconsidérés
- vérifier la bonne ouverture de la bouteille avant de plonger
- se méfier de la houle et des vagues de surface qui fatiguent rapidement
- ne pas descendre si on est déjà essoufflé en surface
- ne jamais plonger seul.
Pendant la plongée
- descendre calmement sur le site de plongée en respirant normalement
- descendre le long du mouillage en cas de courant
- économiser ses gestes
- se déplacer lentement
- éviter les mouvements brusques
- rester calme en toute circonstance
- être attentif à une accélération de la fréquence respiratoire
- être attentif à une sensation de fatigue
- être attentif à un rythme cardiaque qui augmente
- être attentif à tout début de céphalée
- effectuer régulièrement une à deux expirations profondes pendant la plongée
- avoir en permanence le contrôle de sa ventilation
- se rééquilibrer aussi souvent que nécessaire à l'aide de son gilet
- se laisser porter par le courant
- palmer tranquillement
- demander assistance dès les premiers symptômes
- utiliser son gilet pour s'aider à la remontée

Remarques
Il y a toujours ce que l'on apprend, ce que l'on décrit et ce qui se passe ce jour là. L'essoufflement et l'impression de manquer d'air sont des situations de danger réel pour lesquelles peu d'entre nous est préparé. On a lu , on a appris, on a répété mainte et mainte fois des scénarii bien huilés en d'exercice mais qui peut présumer de la réaction d'un coéquipier de plongée dans la réalité.
Parce qu'il avait perdu une bonne partie de ces moyens, Pierrot n'a pas signalé qu'il était essoufflé et tout seul, abandonné il a pris la direction de la surface. Mireille a recherché son salut auprès de son coéquipier auquel elle s'est agrippée violemment en attendant une réaction. Paul, lui, a fait signe à son camarade qui l'a aidé à remonter. Quant à Martin, il s'est senti soulevé et porté vers la surface avant de reconnaître son compagnon de plongée.
Dans tous les cas, il faut faire attention à son coéquipier pour être en mesure de réagir le plus tôt possible. Etre attentif à son compagnon, c'est remarquer quand il est à la traîne, c'est sentir quand il se rapproche pour se rassurer, c'est remarquer sa main sur son détendeur, ses coups d'oeil furtifs répétés sur son manomètre, son regard inquiet, ses yeux ronds, c'est entendre et voir sa respiration quand elle s'accélère, en résumé c'est plonger avec lui.
Il ne faut pas croire pour que l'essoufflement soit l'apanage des plongeurs débutants. Ils semblent pourtant prédestinés à cet incident, mais tout a été mis en œuvre au niveau de l'organisation de la plongée pour en minimiser les causes et ils sont totalement pris en charge par un encadrement formé.
Il n'en va pas tout à fait de même en parlant des plongeurs confirmés. Des conditions de plongée plus difficiles, une situation de plongée nouvelle, une expérience insuffisante, un manque entraînement, une vigilance démobilisée et une fierté injustifiée en font souvent un plongeur qui lutte seul contre son début d'essoufflement avant de se résoudre à demander de l'aide. Bien souvent cette attitude favorise des situations mal maîtrisées suivies de paniques ou de comportements dangereux.
Il s'agit de bien comprendre que nous ne sommes pas tous égaux face à la gestion de nos efforts et qu'il est bien de notre responsabilité individuelle et collective de tout mettre en oeuvre pour qu'une plongée se déroule sans incident même si elle doit être de courte durée.

Conclusion
L'hypercapnie provoque une respiration difficile, haletante, souvent accompagnée de maux de tête. L'affolement et la panique peuvent survenir et entraîner une syncope avec sa conséquence fatale, la noyade. Pour autant, le plongeur peut être prévenu par des mesures simples et efficaces.
Il n'est pas tout à fait exact d'affirmer que l'effort en plongée est synonyme d'essoufflement. Si l'essoufflement est bien provoqué par une accumulation excessive de CO2, une bonne gestion de effort et de la ventilation peut permettre l'élimination de cet excès de dioxyde de carbone. L'origine de l'essoufflement ne se trouve pas tant dans l'intensité de l'effort que dans les aptitudes du plongeur à la contrôler et à la supporter. Il y aura donc autant de réactions différentes que de plongeurs face à une situation de plongée donnée. La condition physique, la technique, le matériel, l'entraînement et l'expérience permettent certainement d'expliquer ces différences.
Une bonne plongée c'est l'affaire de chacun dans la palanquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 6 Juil à 3:33

La métaphysique est pour Descartes le fondement de toutes les sciences. Il illustre sa conception du rapport entre les connaissances humaines par cette image :
« Ainsi toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale, j'entends la plus haute et la plus parfaite morale, qui, présupposant une entière connaissance des autres sciences, est le dernier degré de la sagesse. Or comme ce n'est pas des racines, ni du tronc des arbres, qu'on cueille les fruits, mais seulement des extrémités de leurs branches, ainsi la principale utilité de la philosophie dépend de celles de ses parties qu'on ne peut apprendre que les dernières. »
http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes
Le mécanisme des tourbillons
En ce qui concerne le mouvement des planètes, Descartes exclut une action à distance du Soleil, cette idée ne reposant à l'époque sur aucun fondement rationnel. Par ailleurs, comme nous l'avons vu ci-dessus, il s'oppose à l'existence du vide. Il énonce donc que le mouvement des planètes est dû à de grands tourbillons d'éther remplissant l'espace et qui les emportent et les maintiennent sur leurs trajectoires. Cette théorie ne permettait cependant pas de faire des calculs prévisionnels. Elle influença néanmoins les scientifiques français de la fin du xviie au début du xviiie siècle15. Incompatible avec la théorie de la gravitation newtonienne qui se développe dans la deuxième moitié du xviie siècle, elle contribua à ralentir l'introduction de la mécanique newtonienne en France. Les cartésiens voyaient en effet dans l'attraction universelle de Newton une tentative d'introduction de force occulte dans une science qu'ils voulaient purement mécaniste. La publication en 1687 des Philosophiae Naturalis Principia Mathematica de Newton amena certes Huygens, en grande partie cartésien et qui voyait dans les anneaux de Saturne une preuve de l'existence des tourbillons, à changer d'opinion. Il écrivait ainsi en 1690 : Je n'avais point étendu l'action de la pesanteur à des si grandes distances, comme du Soleil aux planètes, ni de la Terre à la Lune, parce que les tourbillons de Monsieur Descartes qui m'avaient autrefois paru fort vraisemblables, et que j'avais encore dans l'esprit, venaient à la traverse. Mais c'est seulement dans les années 1730-1760 que des personnalités comme Maupertuis, Clairaut ou Émilie du Châtelet, contribuèrent à faire définitivement adopter la mécanique newtonienne en France, malgré une ultime tentative de Fontenelle, qui publiait en 1752 une Théorie des tourbillons cartésiens avec des réflexions sur l'attraction.
La physique
La physique de Descartes est exposée dans le Monde (1633). Il ne publia pas cet ouvrage à cause de la condamnation de Galilée. Cette partie de sa pensée sera publiée dans les Principes de la philosophie (1644). Il présente ainsi ses intentions au début du Monde :
« Et mon dessein n'est pas d'expliquer […] les choses qui sont en effet dans le vrai monde ; mais seulement d'en feindre un à plaisir, dans lequel il n'y ait rien que les plus grossiers esprits ne soient capables de concevoir, et qui puisse toutefois être créé tout de même que je l'aurai feint." (Le Monde, AT, XI, 36).
Le Monde a donc un aspect fictif et se présente comme des hypothèses :
« [...] bien que le monde n'ait pas été fait au commencement en cette façon, et qu'il ait été immédiatement créé de Dieu, toutes les choses qu'il contient ne laissent pas d'être maintenant de même nature, que si elles avaient été ainsi produites […] »
La physique cartésienne est fondée sur l'identification de la matière avec la quantité géométrique (materia vel quantitas). Il évacue ainsi du monde physique les formes substantielles et les qualités de la scolastique : la pesanteur et le mouvement sont ramenés à une explication mécaniste. La notion de force, et a fortiori d'action à distance, n'apparaît pas chez Descartes. Sa description du monde est essentiellement cinématique, le mouvement se transmettant de proche en proche par contact. L'Univers, dans lequel le vide n'existe pas, est donc rempli de substance animée et de tourbillons. Toute action occulte étant exclue dans ce mouvement, celui-ci doit être conservé dans sa totalité, par le pouvoir conservateur de Dieu. Si un corps perd du mouvement, il le transmet à un autre. En l'absence d'interaction, un corps poursuivra indéfiniment son mouvement. Il s'agit du principe d'inertie, déjà présent chez Galilée, mais clairement affirmé par Descartes. Au sein de ce système, la théorie des chocs joue un rôle particulier. C'est elle qui est en effet susceptible de permettre des calculs prévisionnels de mouvement. Elle se révélera malheureusement fausse, et la physique cartésienne se heurtera violemment à la physique newtonienne dans la deuxième moitié du xviie et le début du xviiie siècle. Si la première se base sur des principes métaphysiques, mais ne permet pas d'effectuer des calculs prédictifs, la seconde donne un accord remarquable entre calculs et résultats expérimentaux, mais les cartésiens lui reprochent de ne fournir aucune explication sur la nature des forces introduites. Au cours du xviiie siècle, les savants continentaux se rallieront à la physique newtonienne.
Pourtant, dans un monde non établis et en formation, l'aspect de Tourbillon peuvent être imaginer mais par la force de la matiére et de son évolution, elle conduit au mécanisme de Newton: Un Tourbillon autre que celui de Descartes mais en observant les climatismes, la matière engendre des Tourbillons. Exemple, la tache rouge de Jupiter.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/f1-la-cinquieme-republique
et bien sur http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes
Notre force est de savoir comprendre le juste et de discerner le criminel sans y voir une source de pardon auprès de n'importe quel divinité... Je ne recherche pas le mérite, je veux juste être tranquille sans plonger mes enfants dans le vice de la médisance... Je cherche la valeur sans y attribué le plaisir du retour... Dans une sorte de quiétude, je sais lorsque je dois défendre ma vie devant l'autoritaire: Cela est mon droit de Vote, de manifester et de Gréve.
Libre d'un regard audacieux, je me résous à l'appel d'une source: La Nature... L'essence et l’Éternel... La Volonté de la Force... Moi devant le secourisme et le secourisme devant Moi: Y'becca... En ce qui me concerne je ne suis ni République, ni Empire et Ni Personne; Je suis Libre comme le vent et indiquant les humeurs de mes contemporains tout en construisant mon âme propre par ma vision de la Vie et de la Nature.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Mer 6 Juil à 9:18

Nicole Reine Étable épouse Lepaute née le 5 janvier 1723 et morte le 6 décembre 1788, est une mathématicienne et astronome française. Quand vient le grand défi du calcul du retour de la comète de Halley, Jérôme Lalande propose au mathématicien Alexis Clairaut l’aide de Lepaute pour les monstrueux calculs que nécessite la vérification de la prédiction d'Edmund Halley.

De longs et studieux mois de calculs sont nécessaires aux trois astronomes et mathématiciens : Clairaut établit à cet usage des modèles de calculs que Lepaute et Lalande complètent avec patience et précision. Ce dur labeur sera couronné de succès par l’annonce, en novembre 1758, du retour de la comète pour le 13 avril de l’année suivante. Quelques mois plus tard, justifiant tous leurs calculs et assurant la gloire posthume d’Edmund Halley, la comète tant attendue passe à son périhélie tout juste un mois avant la date annoncée, le 13 mars 1759.

Sur la lancée de ce succès, Clairaut publie alors sa Théorie des comètes (Paris, 1760), mais en oubliant de mentionner le nom de Nicole Reine Lepaute dans la liste des calculateurs, oubli motivé par la jalousie de son amie du moment, Mademoiselle Goulier, qu’il ne souhaitait pas froisser en vantant les mérites d’une autre.

Ce faisant, il met à mal sa longue amitié avec Lalande, qui préférera se ranger aux côtés de l’offensée, à qui il voue une tendre affection. Selon lui, Clairaut supprima toute mention de Lepaute pour « plaire à une femme jalouse du mérite de Madame Lepaute, prétentieuse mais dépourvue de quelque connaissance que ce fût. Elle parvint à faire commettre cette injustice par un homme de science judicieux mais faible, qu’elle avait subjugué ». Les deux hommes ne seront plus jamais aussi proches qu’auparavant, et Clairaut poursuivra seul ses recherches en astronomie.

En 1705, Edmond Halley publia un livre avançant que les comètes qui étaient apparues dans le ciel en 1531, 1607 et 1682 étaient en fait une seule et même comète. Expliquant que la comète voyage sur une orbite elliptique, et prend 76 ans pour faire une révolution complète autour du Soleil, Halley prédit qu'elle reviendrait en 1758.
En 1986, cinq sondes russes, une japonaise, et une sonde européenne ont rendu visite à la comète de Halley ; la sonde Giotto de l'ESA a obtenu des photos, son prochain passage au périhélie devrait avoir lieu le 28 juillet 2061

La période de révolution de la comète varie autour de 76 ans. Avec une périhélie située à 88 millions de kilomètres du Soleil et une aphélie située à 5 240 millions de kilomètres, son orbite est extrêmement allongée. La comète tourne en sens rétrograde (d'est en ouest) et est inclinée de 18° sur le plan de l'écliptique. C'est seulement lorsque la comète se situe à moins de 200 millions de kilomètres que nous pouvons commencer à la voir sur Terre.

Avec toutes ces caractéristiques, les astronomes pensent qu'elle proviendrait du grand réservoir, situé au confins du système solaire appelé Nuage de Oort. Toutefois, les comètes qui proviennent de ce réservoir ont toute une période supérieure à 200 ans. Or la comète de Halley à une période de 76 ans. Cette anomalie pourrait s'expliquer par les perturbations gravitationnelles des géantes qui auraient raccourcies son orbite. L'apparition la plus célèbre de la comète de Halley fut sans nul doute lors de la bataille de Hastings en 1066, qui marqua l'invasion de l'Angleterre par les Normands. Ce célèbre évènement est représenté sur la 32e scène de la célèbre tapisserie de Bayeux. Cet apparition à la veille de la bataille fut interprétée comme un mauvais présage. La défaite anglaise qui s'ensuivit leur donna amplement raison.

En 1757, Lalande, aidé par Nicole-Reine Lepaute, et sur la base des formules conçues par Clairaut, décida de calculer les déviations de la comète dues aux grosses planètes. Il prédit un retard de 518 jours dû à Jupiter et de 100 jours dû à Saturne. Il annonça donc le retour de la comète, non en 1758, mais en 1759 avec un passage au périhélie en avril 1759, avec une incertitude d'un mois. Lorsque la comète réapparut en décembre 1758 avec un passage au périhélie le 13 mars 1759, ce fut un triomphe. Cette prévision permit d'asseoir définitivement la mécanique newtonienne en France, la théorie des tourbillons de Descartes tombant dans l'oubli. L'appellation « comète de Halley » apparaît pour la première fois sous la plume de Dirk Klinkenberg (en) dans une lettre adressée à Nicolas-Louis de Lacaille, mais Newton et Halley n'étaient plus en vie pour assister à leur triomphe.

Avec un albédo de seulement 3%, la comète de Halley est encore plus sombre que le charbon. Grâce à la sonde Giotto, les astronomes se sont vus étonnés par la noirceur de l'astre si brillant lors de son apparition. Cet albédo fait de la comète de Halley un des astres les plus sombres du système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7168
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   Ven 8 Juil à 8:55

8 Ιουλίου 2016

Η Κύπρος έγινε η 11η χώρα που υπέγραψε τη Συμφωνία Ευρωπαϊκού Συνεργαζόμενου Κράτους Μέλους, ενισχύοντας τις σχέσεις της με την ESA.

Ο Κύπριος Γενικός Διευθυντής του Υπουργείου Μεταφορών, Συγκοινωνιών και Έργων, Αλέκος Μιχαηλίδης, και ο Επικεφαλής του Τμήματος Εξωτερικών Σχέσεων της ESA, Φρεντερίκ Νορντλαντ, υπέγραψαν τη συμφωνία σε επίσημη τελετή στη Λευκωσία, στην Κύπρο, στις 6 Ιουλίου το 2016.

Μια πρώτη Συμφωνία Συνεργασίας με την Κύπρο υπεγράφη το 2009. Μετά την τεχνική επίσκεψη στους Κυπριακούς φορείς το 2011, μια ενημερωμένη επισκόπηση επιλεγμένων εταιρειών, ινστιτούτων και πανεπιστήμιων διεξήχθη τον Ιούνιο του 2015, επιβεβαιώνοντας τη σημαντική αύξηση στην ευαισθητοποίηση των δραστηριοτήτων της ESA. Ένα ευρύ φάσμα δυνατοτήτων παρουσιάστηκε και εντοπίστηκαν τομείς για πιθανό μελλοντικό Σχέδιο για τα Ευρωπαϊκά Συνεργαζόμενα Κράτη Μέλη (Plan for European Cooperating States, PECS) ιδίως στην παρατήρηση της Γης, συμπεριλαμβανομένων των υδάτινων πόρων, την παρακολούθηση των δασών, τη γεωργική χαρτογράφηση, τη θαλάσσια επιτήρηση, την προστασία του περιβάλλοντος και την αστική ανάπτυξη. Η διαστημική επιστήμη, η πλοήγηση, οι τηλεπικοινωνίες και οι ολοκληρωμένες εφαρμογές καθώς και η επίγνωση της διαστημικής κατάστασης θεωρούνται επίσης ως τομείς για πιθανά έργα.

Η Κυπριακή Κοινότητα Τηλεπισκόπησης έχει δημιουργηθεί, μετρώντας τουλάχιστον 50 ενεργά μέλη, συμβάλλοντας στην οικοδόμηση μιας ισχυρότερης εθνικής κοινότητας παρατήρησης της Γης.

Η ESA συνδιοργάνωσε στη Λευκωσία το Σεπτέμβριο του 2013 ένα σεμινάριο Τηλεπισκόπησης Ραντάρ μαζί με το Πανεπιστήμιο Frederick, το Τμήμα Ηλεκτρονικών Επικοινωνιών του Υπουργείου Συγκοινωνιών και Έργων της Κύπρου, σε συνεργασία με το Τεχνολογικό Πανεπιστήμιο Κύπρου και το Πανεπιστήμιο της Κύπρου.

Ο Οργανισμός υποστήριξε επίσης και συμμετείχε σε πολλά συνέδρια και workshops στην Κύπρο που σχετίζονται με το διάστημα, όπως «η Κύπρος Αγκαλιάζει το Διάστημα 2015» και την «Τέταρτη Διεθνή Διάσκεψη για την Τηλεπισκόπηση και τις Γεω-πληροφορίες του Περιβάλλοντος», τον Απρίλιο το 2016.

Μετά την υπογραφή, θα ξεκινήσει σύντομα η επιλογή των πιθανών προγραμμάτων PECS. Ο Χάρτης PECS, συμπεριλαμβανομένου του καταλόγου των εγκεκριμένων έργων PECS, θα επιτρέψει την σύναψη των πρώτων συμβάσεων με την Κύπρο.

Anabelle Fonseca
ESA External Relations Department
Tel: +33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
PECS Office
Tel: +31 71 565 83 75

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

8 juillet 2016

Chypre est devenu le 11e pays ayant signé la Convention européenne membre État coopérant, en renforçant ses relations avec l’ESA.

Le directeur chypriote du ministère des transports, communications et travaux, Alecos Michaelides et le chef du Département Relations étrangères du sec, Frédéric Norntlant, ont signé l’accord lors d’une cérémonie officielle à Nicosie, Chypre, 6 juillet 2016.

Un premier accord de coopération avec Chypre a été signé en 2009. Après la visite technique aux joueurs chypriotes en 2011, un aperçu à jour des sociétés sélectionnées, des instituts et des universités menées en juin 2015, bétonné l’augmentation significative des activités de l’ESA. Un large éventail de possibilités a été présenté et a identifié les domaines pour plan future possible pour les États de coopérants européens (Plan européen Etats coopérants, PECS) surtout dans l’observation de la terre, y compris les ressources en eau, la surveillance des forêts, de cartographie agricole, de surveillance maritime, de protection de l’environnement et de développement urbain. Sciences spatiales, navigation, télécommunications et applications intégrées et conscience de la situation spatiale sont également considérées comme des zones de projets potentiels.

La communauté chypriote de télédétection a créé, mesurant au moins 50 membres actifs, contribuant ainsi à construire une communauté d’observation terrestre nationale plus forte.

L’ESA a co-organisé à Nicosie en septembre 2013 un séminaire de télédétection Radar distant avec Frederick University, les communications électroniques Division du ministère des communications et des travaux à Chypre, en collaboration avec l’Université de Chypre de la technologie et l’Université de Chypre.

L’Agence a également pris en charge et a participé à nombreuses conférences et ateliers à Chypre liés aux espaces, tels que « Chypre 2015"embrasse l’espace et la « quatrième Conférence internationale sur la télédétection et de l’environnement de l’information géographique », avril 2016.

Après la signature, va bientôt commencer la sélection des programmes éventuels PECS. La Charte du PECS, incluant PECS répertoire des projets approuvés, permettra la conclusion des premiers contrats avec Chypre.

Anabelle Fonseca
Département des Relations extérieures ESA
Tél : + 33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
Bureau de PECS
Tél : + 31 71 565 83 75

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

2016. július 8.

Ciprus lett a 11 ország, amely azáltal, hogy erősíti kapcsolatait az ESA európai tagállam állami együttműködő, megállapodást.

Minisztérium, a közlekedést, hírközlést és működik, Alecos Michaelides, és a külföldi kapcsolatok osztálya az ESA, Frédéric Norntlant, vezetője a ciprusi igazgatója megállapodást a hivatalos ünnepségen, Nicosia, Ciprus, 2016. július 6.-a.

Ciprus első együttműködési megállapodást írtak alá a 2009. A műszaki látogatás a ciprusi játékosok 2011-ben kijelölt cégek, intézmények és egyetemek folytatott 2015 júniusáig frissített áttekintése után Cementező tudatosság ESA tevékenységének jelentős növekedése. Egy széles körű lehetőségek mutatták be, és meghatározott európai együttműködő államok (terv az Európai együttműködő államok, Pécs) lehetséges jövőbeli terv, különösen a Föld-megfigyelés, beleértve a vízi erőforrásokat, a monitoring, az erdők, a mezőgazdasági feltérképezése, a tengeri felügyelet, a környezetvédelmi és a városfejlesztési területeken. Space science, navigációs, távközlési és integrált alkalmazások és hely-helyzet tudatosság is számít területeken lehetséges projektek.

Tése, a távérzékelés hozott létre, mérő, legalább 50 aktív tagok, ételadag-hoz épít egy erősebb nemzeti Föld-megfigyelési Közösség.

Az ESA a társszervező Nicosia 2013 szeptemberében Frederick egyetemmel, az elektronikus hírközlési felosztását a minisztérium kommunikációs és Közműügyi Cipruson, együttműködve a Ciprusi Egyetem és a Ciprusi Egyetem Radar távoli érzékelő szemináriumot.

Az Ügynökség is támogatja, és részt vett számos konferenciák, workshopok, Ciprus-az űrrel kapcsolatos, mint például a "Ciprus 2015" felöleli a tér és a "negyedik nemzetközi konferencia a távérzékelés és a Geo-információt környezet" április 2016.

A bejelentkezés után hamarosan kezdődik a lehetséges programok Pécs választéka. A Pécs Alapokmány Pécs könyvtár a jóváhagyott projektek, lehetővé teszi, hogy az első szerződést Ciprussal.

Debreczeni Mihály
Az ESA a külső kapcsolatok osztálya
Tel: + 33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
Iroda Pécs
Tel: + 31 71 565 83 75

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

8 siječanj 2016

Kipar je postao 11 zemlja koja je potpisala sporazum Europske članice države surađuju, jačajući odnose s ESA.

Kiparski direktor Ministarstvo prometa, komunikacija i djela, Alecos Mikealides i šef strane odjel odnosa od ESA, Frédéric Norntlant, potpisali su sporazum u svečanoj u Nicosia, Cipar, 6 Siječanj 2016.

Prvi sporazum o suradnji s Cipra potpisan je u 2009. Nakon tehničke posjete kiparski igrača u 2011, ažurirani pregled odabranih tvrtki, instituta i Sveučilišta u lipnja 2015, cementiranje značajan porast u svijesti procjene aktivnosti. Širok raspon mogućnosti predstavljen je i identificirao područja za moguće budućnosti plan za European Cooperating državama (Plan za European Cooperating države, PECS) posebno u promatranje zemlje, uključujući vodnih resursa, praćenje šuma, poljoprivrednih mapiranje, pomorskog nadzora, zaštite okoliša i urbanog razvoja. Prostor znanost, navigacije, telekomunikacija i integrirane aplikacije i prostor stanja svijesti također smatra kao područja za potencijalne projekte.

Kiparske zajednice daljinskih istraživanja stvorila, mjerenje najmanje 50 aktivnih članova, pomaže u izgradnji jače nacionalna zajednica promatranje Zemlje.

ESA co domaćin u Nikoziji u rujnu 2013 daljinsko Radar senzorskih seminara s Frederick sveučilišta, elektroničke komunikacije odjel Ministarstva komunikacija i radi na Cipru, u suradnji s Cipra Sveučilištu tehnologije i sveučilišta Cipar.

Agencija također podržava i sudjelovali u brojnim konferencijama i radionicama na Cipru vezane uz prostor, kao što su Kipar 2015 obuhvaća prostor i "Četvrta međunarodna konferencija na daljinskom istraživanju i Geo-informacije o okolišu", travnja 2016.

Nakon potpisivanja, uskoro će početi izbor potencijalnih programa PEČUH. PECS povelju, uključujući MIŠIĆE lista odobrenih projekata, će omogućiti sklapanje prvih ugovora s Cipra.

Anabelle Fonseca
ESA vanjske odnose odjel
Tel: + 33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
PECS ured
Tel: + 31 71 565 83 75

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

8 July 2016

Cyprus became the 11th country that signed the agreement European Member State Cooperating, by reinforcing its relations with ESA.

The Cypriot Director of Ministry of transport, communications and works, Alecos Michaelides, and the head of the Foreign Relations Department of ESA, Frédéric Norntlant, signed the agreement at a formal ceremony in Nicosia, Cyprus, on 6 July 2016.

A first cooperation agreement with Cyprus was signed in 2009. After the technical visit to the Cypriot players in 2011, an updated overview of selected companies, institutes and universities conducted in June 2015, cementing the significant increase in awareness of ESA's activities. A wide range of possibilities was presented and identified areas for possible future plan for European Cooperating States (Plan for European Cooperating States, PECS) especially in Earth observation, including water resources, the monitoring of forests, agricultural mapping, maritime surveillance, environmental protection and urban development. Space science, navigation, telecommunications and integrated applications and space situation awareness are also considered as areas for potential projects.

The Cypriot community of remote sensing has created, measuring at least 50 active members, helping to build a stronger national Earth observation community.

The ESA co-hosted in Nicosia in September 2013 a Radar Remote sensing seminar together with Frederick University, the electronic communications Division of the Ministry of communications and works in Cyprus, in cooperation with the Cyprus University of technology and the University of Cyprus.

The Agency also supported and participated in numerous conferences and workshops in Cyprus related to space, such as ' Cyprus 2015 ' embraces space and the "Fourth International Conference on remote sensing and Geo-information environment", April 2016.

After the signing, will soon begin the selection of potential programs PECS. The PECS Charter, including PECS directory of approved projects, will enable the conclusion of first contracts with Cyprus.

Anabelle Fonseca
ESA External Relations Department
Tel: +33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
PECS Office
Tel: +31 71 565 83 75

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

8. Juli 2016

Zypern wurde das 11. Land, das das Abkommen Europäische Mitglied Staat zusammen, durch die Stärkung der Beziehungen mit der ESA.

Die zyprischen Direktor des Ministeriums für Verkehr, Kommunikation und Bauten, Alecos Michaelides und der Leiter des Foreign Relations Abteilung der ESA, Frédéric Norntlant, unterzeichneten den Vertrag im Rahmen einer feierlichen Zeremonie in Nikosia, Zypern, am 6. Juli 2016.

Ein erstes Kooperationsabkommen mit Zypern wurde im Jahr 2009 unterzeichnet. Nach dem technischen Besuch an die zypriotische Spieler im Jahr 2011 eine aktualisierte Übersicht über ausgewählte Unternehmen, Instituten und Universitäten durchgeführt im Juni 2015, Zementierung der deutliche Anstieg im Bewusstsein der ESA Aktivitäten. Eine breite Palette von Möglichkeiten wurde vorgestellt und Bereiche für mögliche Zukunftsplan für europäische Zusammenarbeit Staaten (Plan für europäische Zusammenarbeit Staaten, PECS) vor allem in der Erdbeobachtung, Wasser-Ressourcen, einschließlich der Überwachung der Wälder, landwirtschaftliche Mapping, Meeresüberwachung, Umweltschutz und Stadtentwicklung. Space Science, Navigation, Telekommunikation und integrierte Anwendungen und Raum Situationsbewusstsein gelten auch als Bereiche für mögliche Projekte.

Die zypriotische Gemeinschaft der Fernerkundung hat geschaffen, Messung mindestens 50 aktive Mitglieder, dazu beitragen, um eine stärkere nationale Erde Beobachtung Gemeinschaft zu bauen.

Die ESA Co-Gastgeber in Nikosia im September 2013 ein Radar Remote sensing Seminar zusammen mit Frederick Universität, der elektronischen Kommunikation Abteilung des Ministeriums für Kommunikation und öffentliche Arbeiten in Zypern, in Zusammenarbeit mit der technischen Universität Zypern und der Universität von Zypern.

Die Agentur unterstützt auch und nahm an zahlreichen Konferenzen und Workshops in Zypern im Zusammenhang mit Raum, wie z. B. "Zypern 2015" Raum und die "vierte internationale Konferenz für Fernerkundung und Geoinformation Umwelt", April 2016 umfasst.

Nach der Unterzeichnung wird bald beginnen, die Auswahl der möglichen Programme PECS. Charta der PECS, einschließlich PECS Verzeichnis der genehmigten Projekte ermöglicht zum ersten Vertragsschluss mit Zypern.

Anabelle Fonseca
ESA-Außenbeziehungen
Tel: + 33 1 53 69 72 38

Maite Trujillo
PECS-Büro
Tel: + 31 71 565 83 75
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sainte Russie, ses slaves histoires et des Républiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» J'étais le plus grand sorcier de la sainte Russie ? Rasputin
» Napoléon à Sainte Hélène
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: