Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6855
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL   Sam 26 Aoû à 3:08

LA RÉPUBLIQUE ET LA BATAILLE DE VARSOVIE...

LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET LE DROIT DU TRAVAIL

LE 25 Aoüt 1920 : fin de la bataille de Varsovie (Guerre sovieto-russo-polonaise de 1920). Les troupes polonaises de maréchal Piłsudski l'emportent sur l’armée bolchévique du maréchal Toukhatchevski.

LE TRAVAILEUR DÉTACHÉ

DANS LE CONTEXTE DE ÉVOLUTION, NOUS POUVONS DISTINGUER DE L'ARDEUR DE LA FRANCE ET DE LA POLOGNE
QUI ONT LE COMMUN D'AVOIR EU UN ROI COMMUN: LE GRAND HENRY... LE SYSTEME DE SERVAGE NE PEUT AINSI CONTINUER DANS UN ASPECT ROYALISTE ET LIBÉRALISTE. JE DÉPLORE LES PROPOS GROSSIERS D'UN INTERLOCUTEUR MAIS PRENEZ CONSCIENCE QUE LE SERVAGE NE DOIT PLUS EXPRIMER QUELQUE SOIT LE RÉGIME QUI SOI DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISME ET ROYALISTE MEME SI IL PRENOMME OU SE REVENDIQUE DEMOCRATIQUE.
DOUCES GRANDE MUETTE ET POLICE LA COATIE, IL EST DES COMBATS QUI SE MÈNENT AVEC RUSE ET DES CHEVAUX: LA VERTUE D'UN SALAIRE EUROPÉEN.  LE SALAIRE MINIMUM EUROPÉEN NE PEUT SE RÉSUMER À DES GOUVERNEMENTS EUROPÉENS MAIS SE PROPAGER À TRAVERS LES FRONTIÈRES MONDIALES. LE VENT ET LA RÉALITÉ SOUFFLE SUR LA RÉPUBLIQUE ET LE DESTIN; ZARATHOUSTRA ET LE NÉANDERTAL RÉCONFORTENT LES MÉDECINS ET LA DOUCE LARA.
PAR LA LAÏCITÉ ET L'ÉTERNEL, L'ÉTHIQUE ET L'ÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE DANS L'UNIVERS SONT UN SOUFFLE DE TUMULTE OÙ J'ENTENDS LE SOUPIR. MA CHÈRE POLOGNE ET AUTRES, L'OPPOSITION TRAGIQUE ENTRE LE FINI ET L'INFINI, ENTRE L'HOMME ET L'ABSOLU OU LA RUSSIE ET L'UKRAINE: LIEU. LE MALHEUR DE LA CONSCIENCE, THÉORIES ET THÈMES DE LA PHÉNOMÉNOLOGIQUE ET PHÉNOMÉNOLOGIE DE HEGEL, NE PEUT PAS ÊTRE SOUS ESTIMER: DÉSIR.
CAR IL EST BIEN BEAU DE CONVAINCRE LES GOUVERNEMENTS, MONSIEUR MACRON EMMANUEL MAIS CHAQUE PAYS À SON ÉTHIQUE JUDICIAIRE: SON PEUPLE. L'ASPECT DE TRAVAILLEURS DÉTACHÉS RENFERME UNE CROYANCE QUI DEPASSE BIEN LES ASPECTS D'ETHIQUES ET DE VISIONS; POURTANT DANS LA NATURE, IL EXISTE DES FAITS COMME UNE LIONNE ET UN SINGE ADOPTANT UNE ANTILLOPE ET UN POULET. IL EXISTE QUE DES PERSONNES PUISSENT CREER DES NOUVEAUX ASPECTS DE LA SOCIÉTE DANS UNE BULLE PROPRE. IL EST VRAI QU'IL Y EN A QUI TRAVAILLE ET QUI SONT PERSÉCUTÉ SUR DES ASPECTS DE LIBERTÉ ET DE SAVOIR VIVRE; ALORS QUE CERTAINS VIVENT DE VOLS ET MENDICITÉS CAR CELA EST LEURS FONCTIONNEMENTS DE VIES ET DE SURVIES. LE CAUCAUSE ET L'OURAL SONT CERTES DES MONTAGNES TELS QUE LES PYRÉNNÉES ET LES ALPES MAIS IL Y A DES ASPECTS DES SOCIETÉS AUQUEL CHACUN REFUSE D'APERCEVOIT LE CROIRE ET LA SITUATION DE VIE. UNE LUTTE CONTRE LES VIOLS, L'HOMICIDE, L'ESCLAVAGE ET LA MENDICITÉ INTERNATIONNAL QUI EST LIÉE AUX TRAFFICS INTERNATIONNAUX DOIVENT ETRE IRRADIQUE. JE NE SUIS PAS CONTRE UN MENDIANT QUI EST VRAIMENT MALADE, CERTAINS ABBUSENT DE L'HOSPITALITÉ ET LES TRAVAILLEURS DETACHES SONT LES PREMIERES VICTIMES DES ACTES DE XÉNOPHOBIES... CERTAINS ABUSENT DE LA CHARITE ET ILS SONT PLUS NOMBREUX QU'ILS N'Y PARAISSENT: SOUS FORMES DE PERSONNES MORALES, PERSONNES PHYSIQUES OU BIEN SOUS FORME DE MEUTES... ÉTERNEL EST CELUI QUI CHERCHE SON CHEMIN DANS L'OMBRE DE LA VAILLANCE POUR CERTAINES MORALES ET AINSI SI CERTAINS DEVIENNENT PIEUX; D'AUTRES SE FONT USURPATEURS ET VOLEURS CAR CEUX QUI ABUSENT DE LA CHARITE DU PEUPLE TOUT EN MENDIANT, PEUVENT ETRE ROI, CLERGÉ, IMMIGRÉ, CITOYEN ET GÉNÉRATIONNELLE COMME CEUX QUI SE SERVENT DE LEURS ENFANTS COMME D'UNE MARCHANDISE.
LE TRAVAILEUR DÉTACHÉ DOIT ËTRE INCLUS DANS LA SOCIÉTÉ ET DOIT AUSSI RENDRE COMPTE DE SES ASPECTS DE VIES
AUX PEUPLES ET AUX SOCIÉTÉS DANS UNE ÉGALITÉ DE SALAIRE CAR AINSI IL NE POURRA PLUS SE CACHER DERRIÈRE LES BARRIERES D'INÉGALITÉS ET DE CHARITÉ MAIS IL POURRA REVENDIQUER LA PÉNIBITÉ DU TRAVAIL ET LA SOUFFRANCE DU TEMPS DONC REVENDIQUER UNE RETRAITE PLUS ADAPTER AUX TRAVAUX QU'IL AURA EFFECTUER DANS SA VIE.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
OU
TAY LA CHOUTTE EFFRAIE

Europe : « le miracle de la Vistule » (1/2)  


La bataille de Varsovie qui sauva l’Europe de la révolution communiste

•22 août 2013•Włodzimierz  Rędzioch•Organisations caritatives, humanitaires


Pour les historiens, c’est l’une des dix-huit batailles les plus importantes de l’histoire du monde. Pour l’Europe chrétienne, c’est celle dont l’importance n’est comparable qu’aux victoires contre les musulmans à Lépante (1571) et à Vienne (1583), qui sauvèrent le continent de l’invasion musulmane.

Il s’agit de la bataille de Varsovie dans la guerre entre la Pologne et la Russie bolchevique, en 1920, dont le 73eme anniversaire a été célébré le 15 août dernier. En tenant compte de la supériorité numérique de l’armée russe, forte de son invincibilité, la victoire des Polonais sur l’Armée rouge semblait impossible, et c’est pourquoi elle est restée dans l’histoire comme « le miracle de la Vistule » (une expression très chère à Jean-Paul II).

Les Polonais ont réussi à stopper la tentative d’ »exportation » par les armes de la révolution russe, qui aurait changé l’histoire de la civilisation européenne du XXeme siècle. Et cela n’était nullement acquis d’avance, si l’on considère le fait que l’armée polonaise ne s’était formée qu’un an et demi avant la bataille décisive. La Pologne avait reconquis sa souveraineté nationale le 18 novembre 1918, après plus d’un siècle d’occupation. À la suite des trois partages effectués entre 1772 et 1795 par les trois puissants empires voisins – russe, prussien et austro-hongrois, la Pologne avait disparu de la carte de l’Europe.

Mais l’indépendance du pays reconquise après la première guerre mondiale fut aussitôt de nouveau en danger : la menace venait toujours de l’Est, mais cette fois de la Russie qui, après la Révolution d’octobre, était devenu un pays bolchevique. Dès novembre 1918, le Conseil des commissaires du peuple (le gouvernement bolchevique) prit la décision de former, dans le cadre de l’Armée rouge, la fameuse Armée occidentale. Elle devait permettre d’atteindre l’objectif stratégique des communistes soviétiques, à savoir la « Révolution mondiale ». D’après Lénine et ses compagnons, l’Europe était rassasiée et riche, mais en proie au chaos, malade et démoralisée. Elle était donc « mûre » pour la révolution, mais il fallait pour cela « transpercer avec les baïonnettes de l’Armée rouge » le cœur du continent.

Les Soviétiques commencèrent à concentrer sur les frontières polonaises les meilleurs détachements parvenus de tout le pays. Le 10 mars 1920, à Smolensk, eut lieu la réunion des chefs de l’Armée rouge, du « Front occidental » et des commissaires communistes, dont Staline. C’est alors que furent prises les décisions d’attaquer la Pologne et l’Europe selon un plan qui devait se dérouler le long de la trajectoire Varsovie, Poznan, Berlin et Paris.

Grâce au brillant travail de l’espionnage polonais, le maréchal Josef Pilsudski, le chef charismatique de l’armée polonaise, était au courant des plans soviétiques et il décida d’agir immédiatement. Le 25 avril, anticipant l’attaque bolchevique, Pilsudski lança l’armée polonaise contre les Russes pour disperser l’Armée rouge et pour créer sur le territoire conquis un État ukrainien indépendant. Malgré la conquête de Kiev, ces objectifs ne furent pas atteints et l’armée polonaise dut se retirer.

Entre-temps, les chefs bolcheviques du Kremlin étaient de plus en plus convaincus de la possibilité de conquérir l’Europe. Lénine, pendant le IIeme Congrès du Comintern (l’organisation internationale des partis communistes, mieux connue sous le nom de l’Internationale communiste) qui s’était rassemblé au début du mois d’août 1920, affirma résolument : « Oui, les troupes soviétiques sont à Varsovie. Dans peu de temps, nous aurons aussi l’Allemagne. Nous reconquerrons la Hongrie et les Balkans se soulèveront contre le capitalisme. L’Italie tremblera. L’Europe bourgeoise craque de tous les côtés, au milieu de cette tempête ». Les militaires aussi affichaient leur assurance : le maréchal Michail Tuchacevskij dit aux chefs des brigades de la cavalerie cosaque : « D’ici la fin de l’été, on entendra le son des sabots de vos chevaux dans les rues de Paris ».

Pendant l’été 1920, alors que l’Armée rouge avançait, menaçante, vers le fleuve de la Vistule jusqu’aux portes de Varsovie, les évêques polonais, pour réveiller les consciences, réagirent en envoyant des lettres à la nation et aux épiscopats du monde entier, ainsi qu’au pape, demandant à Benoît XV des prières et des bénédictions pour la Pologne menacée par les bolcheviques.

Dans leur courageuse lettre aux Églises du monde, les évêques firent une analyse très précise de la situation en disant : « La Pologne n’avait pas l’intention de se battre ; elle y a été contrainte. En outre, nous ne combattons nullement contre la nation, mais plutôt contre ceux qui ont renversé la Russie, qui ont bu son sang et son âme, aspirant à occuper de nouvelles terres. Comme un essaim de sauterelles qui, après avoir détruit tout signe de vie dans un lieu, se déplacent ailleurs, contraintes par leur propre action destructrice à émigrer ; de même, maintenant, après avoir ‘empoisonné’ et saccagé la Russie, le bolchevisme, menaçant, se tourne vers la Pologne ».

Les évêques attirèrent l’attention du monde entier sur le fait que les Polonais n’étaient pas les seuls à être menacés : « Pour l’ennemi qui nous combat, la Pologne n’est pas la destination ultime de sa marche ; elle est plutôt une étape et une plate-forme d’envoi vers la conquête du monde », soulignant que l’expression « conquête du monde » n’est nullement trop exagérée parce que « le bolchevisme a gagné par son réseau subversif, comme une araignée, des nations très éloignées de la Russie (…) Et aujourd’hui tout est prêt pour cette conquête du monde. Dans tous les pays, des troupes sont déjà organisées, attendant seulement le signal de la bataille ; les préparatifs de grèves continues battent leur plein, en vue de paralyser la vie normale des nations. La discorde entre les différentes classes sociales est en train de se transformer en une haine désespérée et les influences internationales bloquent complètement tout jugement et toute autodéfense des nations ».

Tous devaient donc être conscients que, dans cette situation, « la Pologne est la dernière barrière sur la route du bolchevisme vers la conquête du monde : si elle devait s’écrouler, le bolchevisme se répandrait dans le monde entier, avec toute sa puissance de destruction. Et la vague qui menace déjà d’envahir le monde, est vraiment terrible ».

Les évêques polonais soulignèrent le risque que courait l’Église : « En plus de sa doctrine et de son action, le bolchevisme porte en lui un cœur plein de haine. Et cette haine est surtout dirigée contre le christianisme, dont il est la négation absolue, il est dirigé contre la croix du Christ et contre son Église. (…) Le bolchevisme est vraiment l’incarnation et la manifestation sur terre de l’Antéchrist ». Des paroles claires qu’en Occident tout le monde ne voulait pas entendre.

1139 Bataille d’Ourique

Le comte du Portugal Alphonse-Henriques au commande des troupes chrétiennes, est opposé à une coalition de cinq rois Maures Almoravides. On appela cet affrontement la bataille d'Ourique qui aurait eut lieu dans la région de l'Alentejo au sud du Portugal. En infériorité numérique, ils remportèrent la victoire.

Suite à cette bataille Alphonse-Henriques devient roi du Portugal sous le nom d'Alphonse 1er de Portugal. Cette bataille marqua l'histoire du Portugal à tel point qu'elle est symbolisée sur le drapeau du Portugal. En effet les cinq écus bleus représentés sous le fond blanc du drapeau représentent les cinq rois maures de Lisbonne, Badajoz, Beja, Elvas et Évora qui ont été vaincus. Ces cinq écus contiennent chacun cinq points blancs représentant les 5 plaies du Christ disposés en croix.

Le monde est malheureusement resté sourd aux appels à l’aide des Polonais. Il semblait que tous, y compris les chancelleries occidentales, s’étaient résignés à la victoire communiste et que, paralysés, ils restaient sans rien faire. En revanche, dans les différentes Églises, sollicitées par le pape lui-même, on commença à prier pour la Pologne.

Le 5 août, Benoît XV envoya à son cardinal vicaire Basilio Pompili une lettre qui exprimait toute la proximité du pape pour le peuple polonais : « Monsieur le cardinal, nous avons appris à notre grande satisfaction que, suivant nos suggestions, vous aviez demandé que dimanche prochain, dans la vénérable église du Gesù, des prières solennelles et ferventes soient élevées vers le Très-haut pour invoquer les miséricordes du Seigneur sur la malheureuse Pologne. De très graves raisons nous conduisent à souhaiter que l’exemple que vous avez donné soit suivi par tous les évêques du monde catholique. Bien connue en effet est la sollicitude maternelle et angoissée avec laquelle le Saint-Siège a toujours suivi les diverses infortunes de la nation polonaise. Lorsque toutes les nations civiles se sont inclinées en silence devant la prédominance de la force sur le droit, le Saint-Siège fut le seul à protester contre le partage inique de la Pologne et contre l’oppression non moins inique du peuple polonais. Mais maintenant, il y a encore bien plus : maintenant ce n’est pas seulement l’existence nationale de la Pologne qui est en danger, mais l’Europe tout entière est menacée par les horreurs de nouvelles guerres. Ce n’est donc pas seulement l’amour de la Pologne, mais l’amour de toute l’Europe qui nous pousse à désirer que tous les fidèles s’unissent à Nous pour supplier le Très-haut afin que, par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, protectrice de la Pologne, il veuille épargner au peuple polonais ce suprême malheur et qu’il veuille, en même temps, éloigner ce nouveau fléau de l’Europe exsangue ».

A suivre…

Traduction Hélène Ginabat

Présentation
La guerre polono-soviétique de 1919-1920 opposa la Russie bolchévique à la Pologne qui retrouvait en 1918, après la Première Guerre mondiale son indépendance. Les Polonais combattaient pour défendre leur indépendance, perdue depuis 1795. Les Bolchéviks étaient les maîtres de la Russie depuis la Révolution d'octobre 1917 et donc d'une partie de la Pologne. Selon Lénine, la Pologne était un pont pour porter à l'ouest de l'Europe la révolution prolétarienne que l'on croyait déjà voir triompher à Berlin avec le mouvement Spartakiste. La guerre avec la Pologne n'était donc pour lui que le prélude à une invasion de l'Europe de l'Ouest par l'Armée rouge. En effet, ses slogans disaient : « Les valeurs de la révolution doivent être portées par les baïonnettes et la route la plus courte vers Berlin et Paris passe par Varsovie ».

Permise par la défaite de Dénikine et une importante supériorité numérique, l'offensive soviétique de 1920 commença par de grands succès. Les Polonais ne cessaient de reculer et leur défaite semblait inévitable.

Prélude à la bataille

FT-17 du 1er régiment de chars de l'armée polonaise durant la bataille de Varsovie.
Le commandant soviétique du Front Nord-Ouest, Mikhaïl Toukhatchevski, entama le 4 juillet 1920 une offensive en direction de Varsovie avec 105 000 hommes et 595 canons. Les forces polonaises du général Stanisław Maria Szeptycki (1867-1950) et le Groupe Polésie du général Władysław Sikorski, regroupant au total 69 000 soldats, sont contraints de battre en retraite après avoir perdu 16 000 hommes.

Le 14 juillet 1920, les Russes, aidés par leurs alliés lituaniens, prennent Wilno, puis le 19 juillet Grodno, et enfin le 25 juillet Bialystok. Le 16 août 1920, ils arrivent sur la ligne ferroviaire reliant Lidzbark à Dęblin. Les Polonais retranchés dans Modlin complètent la ligne de défense de Varsovie.

Le commandement polonais est conseillé par 400 officiers de la Mission militaire française, dont le futur Général de Gaulle, et également par une Mission britannique de moindre importance. Ces officiers, répartis dans les instances du commandement polonais ont joué un rôle important dans la formation des cadres polonais, l'amélioration de l'organisation et de la logistique. De plus, dès le début de l'avance soviétique, Pilsudski a réclamé des renforts en matériel de guerre qui ont été acheminés d'urgence.

Les formations en retraite sont complétées et rééquipées. Trois fronts défensifs sont organisés autour de la capitale: le front Nord (général Józef Haller), le front du Centre (généraux Edward Rydz-Śmigły et Stanisław Bułak-Bałachowicz) et le front Sud (généraux W. Iwaszkiewicz et Mychajło Omelianowicz-Pawlenko).

La bataille

Positions des troupes avant la bataille
La défense de Varsovie était constituée de deux lignes de défenses commandées par le général Franciszek Latinik. La première ligne courait le long de la rivière Rządza par Wołomin vers Okuniewa et la deuxième ligne de Pustelnik vers Kobyłka. Dans les environs de Jabłonna, la 10e division d'infanterie est laissée en réserve.

Le 10 août 1920 à Modlin, le général Władysław Sikorski forme la 5e Armée. Le 12, les Russes arrivent sur la première ligne de défense. Le 13, ils prennent Radzymin et percent donc la première ligne. Dans leur élan, ils brisent rapidement la deuxième ligne et la situation polonaise devient préoccupante. Le 14, Ossów tombe. Polonais puis Russes contre-attaquent, les positions changent de mains sans arrêt quand, vers midi, la 5e Armée et la 10e Division d'Infanterie de réserve entrent en action. Le 15 août, les Polonais ont reconquis Radzymin et Ossów. La 5e Armée du général Władysław Sikorski prend Nowe Miasto obligeant les Russes à se replier.

Le 16 août 1920 les forces du général polonais Edward Rydz-Śmigły lancent un assaut sur la rivière Wieprz sur l'aile gauche et l'arrière de l'armée russe. Les forces russes sont détruites. Les Polonais lancent alors une vaste attaque : une première partie des troupes se dirige vers Mozyr (Mazyr), sur le Pripiat, une deuxième partie vers Mińsk, une troisième partie vers Mazowiecki, une autre vers Brest Litovsk, une dernière enfin en direction de Siedlce. Pendant ce temps la 5e Armée du général Władysław Sikorski brise la défense russe à Nasielsk, obligeant les restes des défenseurs à se replier vers Ciechanów puis elle poursuit la 4e Armée russe en retraite qui fut détruite à Kolno le 29 août. Cinq autres divisions russes en déroute s'enfuient en Prusse-Orientale. Les autres sont repoussées au-delà du Niémen.

(N.B. La manœuvre d'encerclement n'est pas du tout mise en lumière, ni évoqué la désobéissance de Staline et de Boudienny qui le suit en Galicie et donc ne peut venir au secours de Toukhatchevski. PG)

Épilogue
Tombes des soldats polonais tués à la bataille de Varsovie, Cimetière Powązki, Varsovie.

Sur les autres projets Wikimedia :
la bataille de Varsovie, sur Wikimedia Commons

Les Polonais ont fait 66 000 prisonniers et pris 231 canons.

Les Soviétiques ont eu 10 000 morts, 500 disparus et 10 000 blessés. Les Polonais ont perdu 4 500 hommes, 22 000 blessés et 10 000 disparus.

L'échec de la bataille de Varsovie fut un coup dur pour les dirigeants de la RSFSR, surtout pour Lénine, qui voulaient profiter du chaos dans lequel se trouvait l'Europe centrale au lendemain de la Première Guerre mondiale pour y étendre la révolution bolchévique. De ce fait, la bataille de Varsovie peut figurer parmi les batailles qui ont changé le cours de l'histoire.

Articles connexes Jour des forces armées (Pologne)
La Bataille de Varsovie, 1920, film réalisé par Jerzy Hoffman en 2011


TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS  
L'AVENIR ENFERMÉ DANS LE PASSÉ N'A CONSCIENCE QUE DE L'AVENIR QU'IL CONNAÎT ET N'A PAS LA MAÎTRISE DU FUTUR QU'IL AURAIT DU DÉCOUVRIR. TAY

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 23 août  
LA JUSTICE EST TOUJOURS INTERPRÉTÉE SUR DES AFFAIRES ET DES ACTES DE LA SOCIÉTÉ ET D'UNE PERSONNE. LA MORALE N'EST PAS UNE POLITIQUE. TAY

Sciences et techniques
2003 : lancement du télescope spatial Spitzer depuis le cap Canaveral.
1981 : la sonde Voyager 2 passe au plus près de Saturne.
1989 : la sonde Voyager 2 passe au plus près d'Uranus.
2012 : la sonde Voyager 1 entre dans l'espace interstellaire, étant le premier objet artificiel à le faire.

LE TRAVAILEUR DÉTACHÉ

DANS LE CONTEXTE DE ÉVOLUTION, NOUS POUVONS DISTINGUER DE L'ARDEUR DE LA FRANCE ET DE LA POLOGNE
QUI ONT LE COMMUN D'AVOIR EU UN ROI COMMUN: LE GRAND HENRY... LE SYSTEME DE SERVAGE NE PEUT AINSI CONTINUER DANS UN ASPECT ROYALISTE ET LIBÉRALISTE. JE DÉPLORE LES PROPOS GROSSIERS D'UN INTERLOCUTEUR MAIS PRENEZ CONSCIENCE QUE LE SERVAGE NE DOIT PLUS EXPRIMER QUELQUE SOIT LE RÉGIME QUI SOI DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISME ET ROYALISTE MEME SI IL PRENOMME OU SE REVENDIQUE DEMOCRATIQUE.
DOUCES GRANDE MUETTE ET POLICE LA COATIE, IL EST DES COMBATS QUI SE MÈNENT AVEC RUSE ET DES CHEVAUX: LA VERTUE D'UN SALAIRE EUROPÉEN.  LE SALAIRE MINIMUM EUROPÉEN NE PEUT SE RÉSUMER À DES GOUVERNEMENTS EUROPÉENS MAIS SE PROPAGER À TRAVERS LES FRONTIÈRES MONDIALES. LE VENT ET LA RÉALITÉ SOUFFLE SUR LA RÉPUBLIQUE ET LE DESTIN; ZARATHOUSTRA ET LE NÉANDERTAL RÉCONFORTENT LES MÉDECINS ET LA DOUCE LARA.
PAR LA LAÏCITÉ ET L'ÉTERNEL, L'ÉTHIQUE ET L'ÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE DANS L'UNIVERS SONT UN SOUFFLE DE TUMULTE OÙ J'ENTENDS LE SOUPIR. MA CHÈRE POLOGNE ET AUTRES, L'OPPOSITION TRAGIQUE ENTRE LE FINI ET L'INFINI, ENTRE L'HOMME ET L'ABSOLU OU LA RUSSIE ET L'UKRAINE: LIEU. LE MALHEUR DE LA CONSCIENCE, THÉORIES ET THÈMES DE LA PHÉNOMÉNOLOGIQUE ET PHÉNOMÉNOLOGIE DE HEGEL, NE PEUT PAS ÊTRE SOUS ESTIMER: DÉSIR.
CAR IL EST BIEN BEAU DE CONVAINCRE LES GOUVERNEMENTS, MONSIEUR MACRON EMMANUEL MAIS CHAQUE PAYS À SON ÉTHIQUE JUDICIAIRE: SON PEUPLE. L'ASPECT DE TRAVAILLEURS DÉTACHÉS RENFERME UNE CROYANCE QUI DEPASSE BIEN LES ASPECTS D'ETHIQUES ET DE VISIONS; POURTANT DANS LA NATURE, IL EXISTE DES FAITS COMME UNE LIONNE ET UN SINGE ADOPTANT UNE ANTILLOPE ET UN POULET. IL EXISTE QUE DES PERSONNES PUISSENT CREER DES NOUVEAUX ASPECTS DE LA SOCIÉTE DANS UNE BULLE PROPRE. IL EST VRAI QU'IL Y EN A QUI TRAVAILLE ET QUI SONT PERSÉCUTÉ SUR DES ASPECTS DE LIBERTÉ ET DE SAVOIR VIVRE; ALORS QUE CERTAINS VIVENT DE VOLS ET MENDICITÉS CAR CELA EST LEURS FONCTIONNEMENTS DE VIES ET DE SURVIES. LE CAUCAUSE ET L'OURAL SONT CERTES DES MONTAGNES TELS QUE LES PYRÉNNÉES ET LES ALPES MAIS IL Y A DES ASPECTS DES SOCIETÉS AUQUEL CHACUN REFUSE D'APERCEVOIT LE CROIRE ET LA SITUATION DE VIE. UNE LUTTE CONTRE LES VIOLS, L'HOMICIDE, L'ESCLAVAGE ET LA MENDICITÉ INTERNATIONNAL QUI EST LIÉE AUX TRAFFICS INTERNATIONNAUX DOIVENT ETRE IRRADIQUE. JE NE SUIS PAS CONTRE UN MENDIANT QUI EST VRAIMENT MALADE, CERTAINS ABBUSENT DE L'HOSPITALITÉ ET LES TRAVAILLEURS DETACHES SONT LES PREMIERES VICTIMES DES ACTES DE XÉNOPHOBIES... CERTAINS ABUSENT DE LA CHARITE ET ILS SONT PLUS NOMBREUX QU'ILS N'Y PARAISSENT: SOUS FORMES DE PERSONNES MORALES, PERSONNES PHYSIQUES OU BIEN SOUS FORME DE MEUTES... ÉTERNEL EST CELUI QUI CHERCHE SON CHEMIN DANS L'OMBRE DE LA VAILLANCE POUR CERTAINES MORALES ET AINSI SI CERTAINS DEVIENNENT PIEUX; D'AUTRES SE FONT USURPATEURS ET VOLEURS CAR CEUX QUI ABUSENT DE LA CHARITE DU PEUPLE TOUT EN MENDIANT, PEUVENT ETRE ROI, CLERGÉ, IMMIGRÉ, CITOYEN ET GÉNÉRATIONNELLE COMME CEUX QUI SE SERVENT DE LEURS ENFANTS COMME D'UNE MARCHANDISE.
LE TRAVAILEUR DÉTACHÉ DOIT ËTRE INCLUS DANS LA SOCIÉTÉ ET DOIT AUSSI RENDRE COMPTE DE SES ASPECTS DE VIES
AUX PEUPLES ET AUX SOCIÉTÉS DANS UNE ÉGALITÉ DE SALAIRE CAR AINSI IL NE POURRA PLUS SE CACHER DERRIÈRE LES BARRIERES D'INÉGALITÉS ET DE CHARITÉ MAIS IL POURRA REVENDIQUER LA PÉNIBITÉ DU TRAVAIL ET LA SOUFFRANCE DU TEMPS DONC REVENDIQUER UNE RETRAITE PLUS ADAPTER AUX TRAVAUX QU'IL AURA EFFECTUER DANS SA VIE.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
OU
TAY LA CHOUTTE EFFRAIE


Dernière édition par yanis la chouette le Sam 26 Aoû à 3:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6855
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL   Sam 26 Aoû à 3:22

A Clockwork Rover for Venus

A good watch can take a beating and keep on ticking.
With the right parts, can a rover do the same on a planet like Venus?

A concept inspired by clockwork computers and World War
I tanks could one day help us find out. The design is being explored
at NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, California.

The Automaton Rover for Extreme Environments (AREE) is funded
for study by the NASA Innovative Advanced Concepts program.
The program offers small grants to develop early stage technology,
allowing engineers to work out their ideas.

AREE was first proposed in 2015 by Jonathan Sauder,
a mechatronics engineer at JPL. He was inspired by mechanical
computers, which use levers and gears to make calculations rather
than electronics.

By avoiding electronics, a rover might be able to better explore Venus.
The planet's hellish atmosphere creates pressures that would crush most submarines.
Its average surface temperature is 864 degrees Fahrenheit (462 degrees Celsius),
high enough to melt lead.

Steampunk computing

Mechanical computers have been used throughout history, most often as
mathematical tools like adding machines. The most famous might be
Charles Babbage's Difference Engine, a 19th century invention for calculating
algebraic equations. The oldest known is the Antikythera mechanism,
a device used by ancient Greeks to predict astronomical phenomena like eclipses.

Mechanical computers were also developed as works of art. For hundreds of years,
clockwork mechanisms were used to create automatons for wealthy patrons.
In the 1770s, a Swiss watchmaker named Pierre Jaquet-Droz created "The Writer,"
an automaton that could be programmed to write any combination of letters.

Sauder said these analog technologies could help where electronics typically fail.
In extreme environments like the surface of Venus, most electronics will melt
in high temperatures or be corroded by sulfuric acid in the atmosphere.

"Venus is too inhospitable for kind of complex control systems you have
on a Mars rover," Sauder said. "But with a fully mechanical rover,
you might be able to survive as long as a year."

Wind turbines in the center of the rover would power these computers,
allowing it to flip upside down and keep running.
But the planet's environment would offer plenty of challenges.

The extreme planet

No spacecraft has survived the Venusian surface
for more than a couple hours.

Venus' last visitors were the Soviet Venera and Vega landers.
In the 1970s and 1980s, they sent back a handful of images
that revealed a craggy, gas-choked world.

"When you think of something as extreme as Venus, you want
to think really out there," said Evan Hilgemann, a JPL engineer working
on high temperature designs for AREE. "It's an environment we don't
know much about beyond what we've seen in Soviet-era images."

Sauder and Hilgemann are preparing to bake mechanical prototypes,
allowing them to study how thermal expansion could affect
their moving parts. Some components of the Soviet landers had
actually been designed with this heat expansion in mind:
their parts wouldn't work properly until they were heated
to Venusian temperatures.

Tank treads for Venus

AREE includes a number of other innovative design choices.

Mobility is one challenge, considering there are so many unknowns
about the Venusian surface. Sauder's original idea was inspired
by the "Strandbeests" created by Dutch artist Theo Jansen.
These spider-like structures have spindly legs that can carry their
bulk across beaches, powered solely by wind.

Ultimately, they seemed too unstable for rocky terrain. Sauder started
looking at World War I tank treads as an alternative. These were built
to roll over trenches and craters.

Another problem will be communications. Without electronics,
how would you transmit science data? Current plans are inspired
by another age-old technology: Morse code.

An orbiting spacecraft could ping the rover using radar. The rover
would have a radar target, which if shaped correctly, would act like
"stealth technology in reverse," Sauder said. Stealth planes have special
shapes that disperse radar signals; Sauder is exploring how to shape
these targets to brightly reflect signals instead. Adding a rotating shutter
in front of the radar target would allow the rover to turn the bright, reflected
spot on and off, communicating much like signal lamps on Navy ships.

Now in its second phase of NIAC development, the JPL team is selecting parts
of the AREE concept to be refined and prototyped. Team members hope
to flesh out a rover concept that will eventually be able to study
the geology of Venus and perhaps drill a few samples.

For more information about AREE, go to:

https://www.nasa.gov/directorates/spacetech/niac/2017_Phase_I_Phase_II/Automaton_Rover_Extreme_Environments


News Media Contact
Andrew Good
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-393-2433
andrew.c.good@jpl.nasa.gov

2017-228

--------------------------------------------

25 August 2017
Earlier this month, radio dishes from three deep-space networks
combined to catch faint ‘survival’ whispers from one of ESA’s Mars
orbiters, underlining the value of international collaboration
for exploring the Red Planet.

For the first time ever, deep-space ground stations from ESA, NASA
and Russia’s Roscosmos joined together, on 13 August, to receive
ultra-faint signals from ESA’s ExoMars Trace Gas Orbiter, now circling Mars.

Engineers carefully designed the test to probe the limits of what their
ground stations could achieve, and confirm that all three could catch
signals from the orbiter should it ever switch itself into the low-power,
minimal ‘survival mode’.

This special mode can occur if a software or hardware glitch
causes multiple onboard computer reboots.


The test took place just as Mars was moving from the opposite
side of the Sun, where it is at its greatest distance from us.

This meant that ExoMars was more than 397 million km from the
three dishes, a situation that occurs only every two years, when
communications are at their most difficult.


Big Iron listens in


The ExoMars Trace Gas Orbiter is on a multiyear mission to understand
the tiny amounts of methane and other gases in Mars’ atmosphere that
could be evidence for possible biological or geological activity.
Trace Gas Orbiter at Mars

As expected, NASA’s 70 m-diameter dish at Canberra, Australia,
could receive the ultra-weak signals and transmit commands.

Likewise, ESA’s 35 m antenna at New Norcia, Australia, picked up
the call and demonstrated that it could also transmit commands
to ExoMars – but only at 10 bits/s. This would be sufficient in
an emergency to upload instructions to recover the craft.

In addition to the low rate, the New Norcia station used only its low-power
amplifier to transmit, and there was poor weather over the station
in Western Australia.

“If a problem is going to happen with our orbiter or, in future,
our rover, at Mars, we want to have confidence that we can
communicate even under the worst possible conditions of power
and distance, and this test simulated that very well,” says spacecraft
operations manager Peter Schmitz.


Testing success


The RT-64 radio-telescope at Kalyazin, Russia, is supporting
the ESA-Roscosmos ExoMars mission.
Kalyazin 64-m dish

The real prize came with the Russian 64 m dish
at Kalyazin, some 200 km north of Moscow. Originally designed
as a radio telescope, it has been upgraded to support
the ESA–Roscosmos ExoMars missions.

“Kalyazin was able to receive the signal, demonstrating that
all three networks can support ExoMars under the worst-case scenario,
when Mars is at its furthest distance and the signals are at their weakest,”
said Daniel Firre, ESA’s ground station engineer responsible
for cooperation with other agencies.

“And the test was all the more impressive given the extreme weakness
of the signals. These had a power upon receipt at Earth some
1000 times less than we would receive from a typical mobile phone
transmitting from the Moon.”

-------------------------------------------

NASA Satellite Images Show Evolution of Hurricane Harvey



Hurricane Harvey as seen by the AIRS infrared instrument on NASA's
Aqua satellite at 3 p.m. CDT on Wednesday, Aug. 23 (left) and
at 3 a.m. CDT on Friday, Aug. 25 (right). The darker the color,
the colder and higher the clouds and the stronger the thunderstorms.
Credit: NASA/JPL-Caltech
› Larger view


Hurricane Harvey continues to churn toward the Texas coast,
and is expected to make landfall as a major hurricane sometime late
Aug. 25 or early Aug. 26, according to the National Hurricane Center.
It would be the first major hurricane to make landfall in the United States since 2005.

The rapid intensification of Harvey is depicted in this set of false-color
images from NASA's Atmospheric Infrared Sounder (AIRS) and
Advanced Microwave Sounding Unit (AMSU) instruments
on NASA's Aqua satellite. The earlier images were acquired
at 3:05 p.m. CDT (19:05 UTC) on Wednesday, Aug. 23,
when Harvey became a tropical storm soon after crossing from
the Yucatan Peninsula over warm waters in the Gulf of Mexico.
The later images were acquired at 2:59 a.m. CDT (7:59 UTC)
on Friday, Aug. 25, when Harvey was a Category 2 hurricane.

Warm colors in the infrared images (red, orange, yellow) show areas
with little cloud cover. Cold colors (blue, purple) show areas covered
by clouds that have developed sufficiently to reach high, cold altitudes,
creating strong thunderstorms. The darker the color, the colder
and higher the clouds and the stronger the thunderstorms.
In the microwave images, blue indicates areas of heavy rainfall beneath
the coldest clouds.

These images illustrate how, over a 36-hour period, Harvey became
more organized (shown by its more circular shape and more-developed rain
bands in the later images), intensified (shown by the growing area of blue
and purple colors in the infrared) and moved northwest toward Texas.
The microwave images show how the areas with rain have grown
in area and intensity.

Together, these two instruments give a detailed picture of the atmospheric
conditions in and around a storm like Harvey. These observations
are used by weather forecasters to predict how Harvey will move
and change strength.

For more information on AIRS, visit:

https://airs.jpl.nasa.gov/


News Media Contact
Alan Buis
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, California
818-354-0474
alan.buis@jpl.nasa.gov

Weather and climate from space
https://airs.jpl.nasa.gov/

CERTAINS Décès DU 25 AOÜT

1471 : Thomas de Kempis, moine allemand, bienheureux de l’Église catholique (° 1380).
1556 : David Joris, prédicateur protestant flamand (° 1501).
1572 : Pierre de La Place, magistrat, jurisconsulte, philosophe, historien et écrivain protestant français (° vers 1520).
1774 : Niccolò Jommelli, compositeur italien (° 10 septembre 1714).
1776 : David Hume, philosophe britannique (° 7 mai 1711).
1819 : James Watt, ingénieur écossais (° 19 janvier 1736).
1822 : William Herschel, astronome britannique (° 15 novembre 1738).
1865 : Louis Isidore Duperrey, officier de marine français (° 21 octobre 1786).
1867 : Michael Faraday, physicien et chimiste britannique (° 22 septembre 1791).
1870 : Philémont de Bagenrieux de Lanquesaint, homme politique belge (° 8 juin 1802).
1894 : Victoire Rasoamanarivo, laïc malgache béatifiée en 1989.
1900 : Friedrich Nietzsche, philosophe allemand (° 15 octobre 1844).
1904 : Henri Fantin-Latour, peintre français (° 14 janvier 1836).
1908 : Henri Becquerel, physicien français, prix Nobel de physique en 1903 († 15 décembre 1852).
1936 : Ferdinand Gaillard, artiste lyrique français (° 11 janvier 1876).
1939 : Babe Siebert, hockeyeur sur glace professionnel canadien (° 14 janvier 1904).
1957 : Umberto Saba, écrivain et poète italien (° 9 mars 1883).
1967 : Paul Muni, acteur américain (° 22 septembre 1895).
1976 : Eyvind Johnson, écrivain suédois, prix Nobel de littérature en 1974 (° 29 juillet 1900).
1979 : Stan Kenton, pianiste, compositeur et chef d’orchestre de jazz américain (° 19 février 1912).
1980 : Gower Champion, danseur, chorégraphe et acteur américain (° 22 juin 1919).
1984 : Truman Capote, écrivain américain (° 30 septembre 1924).
Viktor Chukarin (Віктор Чукарін), gymnaste soviétique, plusieurs fois médaillé olympique en 1952 et 1956 et au championnat du monde en 1954 (° 9 novembre 1921).
1985 : Samantha Smith, écolière américaine, ambassadrice de bonne volonté en Union soviétique (° 29 juin 1972).
1988 : Françoise Dolto, médecin, pédiatre et psychanalyste française (° 6 novembre 1908).
1990 : Morley Edward Callaghan, romancier, nouvelliste et animateur de radio et de télévision canadien (° 22 septembre 1903).
1991 : Alessandro Dordi, prêtre italien assassiné par les terroristes du Sentier lumineux au Pérou2.
1997 : Robert Pinget, écrivain français (° 19 juillet 1919).
2000 : Carl Barks, dessinateur américain (° 27 mars 1901).
Jack Nitzsche, compositeur, arrangeur et producteur américain (° 22 avril 1937).
2001 : Aaliyah (Aaliyah Dana Haughton, dite), chanteuse et actrice américaine (° 16 janvier 1979).
Carl Brewer, joueur de hockey sur glace canadien (° 21 octobre 1938).
John Chambers, maquilleur de cinéma américain (° 12 septembre 1923).
Philippe Léotard, comédien français (° 28 août 1940).
2004 : Marcelo González Martín, prélat espagnol (° 16 janvier 1918).
2007 : Raymond Barre, économiste et homme politique français, Premier ministre de 1976 à 1981 (° 12 avril 1924).
Édouard Gagnon, prélat canadien (° 15 janvier 1918).
2009 : Edward Moore Kennedy, homme politique américain, sénateur du Massachusetts de 1962 à 2009 (° 22 février 1932).
2010 : Denise Legrix, écrivaine et peintre française (° 16 mai 1910).
2012 : Neil Armstrong, astronaute américain, premier homme à avoir marché sur la Lune (° 5 août 1930).
2014 : Marcel Masse, homme politique québécois (° 27 mai 1936).
Erwan Chuberre, romancier français (° 9 mars 1971).
2016 : Sonia Rykiel, créatrice de mode française (° 25 mai 1930

RAPPORT DE
Y'BECCA
SOUS LE REGARD
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6855
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL   Sam 26 Aoû à 3:39

L'état de Lituanie se forme en 1230, quand les tribus baltes menacées dans le nord par les Chevaliers Porte-Glaive et à l'ouest par les Chevaliers Teutoniques se réunissent sous la direction de Mindaugas.

Après que le Grand-Duc Ladislas II Jagellon devient également roi de Pologne en 1386, les deux États se rassemblent en 1440 sous l'autorité d'un souverain unique. En 1569, l'Union de Lublin est signée et une nouvelle entité, l'Union de Pologne-Lituanie, émerge pour faire place en 1569 à la République des Deux Nations.

Entre 1772 et 1795, la République est plusieurs fois partagée. La Lituanie devient partie intégrante de l'Empire russe jusqu'au 16 février 1918. La Lituanie ne retrouve sa souveraineté qu'en 1919, après que l'Allemagne ait perdu la Première Guerre mondiale. La Première République de Lituanie demeure jusqu'en 1940, quand elle est occupée par l'Union soviétique.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Lituanie est occupée par le Troisième Reich. En 1944, l'Allemagne perd la guerre, l'Union soviétique re-occupe la Lituanie et fonde la République socialiste soviétique de Lituanie.

Le 11 mars 1990, la Lituanie est la première république soviétique à proclamer son indépendance. Le République de Lituanie est restaurée en une république démocratique, membre de l'Union européenne et de l'OTAN.


LE TRAVAILEUR DÉTACHÉ DOIT ËTRE INCLUS DANS LA SOCIÉTÉ ET DOIT AUSSI RENDRE COMPTE DE SES ASPECTS DE VIES
AUX PEUPLES ET AUX SOCIÉTÉS DANS UNE ÉGALITÉ DE SALAIRE CAR AINSI IL NE POURRA PLUS SE CACHER DERRIÈRE LES BARRIERES D'INÉGALITÉS ET DE CHARITÉ MAIS IL POURRA REVENDIQUER LA PÉNIBITÉ DU TRAVAIL ET LA SOUFFRANCE DU TEMPS DONC REVENDIQUER UNE RETRAITE PLUS ADAPTER AUX TRAVAUX QU'IL AURA EFFECTUER DANS SA VIE.


Henri III1, né le 19 septembre 1551 à Fontainebleau et mort assassiné le 2 août 1589 à Saint-Cloud, est roi de Pologne de 1573 à 1575 et roi de France de 1574 à 1589. Il demeure le dernier roi de la dynastie des Valois.

Quatrième fils du roi Henri II et de la reine Catherine de Médicis, Henri n'est pas destiné à régner. Sous le règne de son frère Charles IX, il s'illustre comme chef de l'armée royale en remportant sur les protestants les batailles de Jarnac et de Moncontour. À l'âge de 21 ans, il se porte candidat pour le trône vacant de Pologne et le 11 mai 1573, il est élu sous le nom d'Henryk Walezy, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. Son règne ne dure pas plus d'un an, puisqu'à l'annonce de la mort de son frère, décédé sans descendant mâle, il abandonne son royaume pour lui succéder sur le trône de France.

En devenant roi de France, Henri III hérite d'un royaume divisé où son autorité n'est que partiellement reconnue. Son règne se marque de sérieux problèmes religieux, politiques et économiques. Quatre guerres de religion se déroulent sous son règne. Henri III doit faire face à des partis politiques et religieux soutenus par des puissances étrangères, qui finissent par venir à bout de son autorité, le parti des Malcontents, le parti des protestants et pour finir celui de la Ligue qui parvient à le faire assassiner. Il meurt à Saint-Cloud le 2 août 1589 après avoir été poignardé par le moine Jacques Clément.

Son emblème est constitué de trois couronnes2 symbolisant les royaumes de France et de Pologne ainsi qu'une devise qui explique la troisième couronne : « Manet ultima caelo » (« La dernière se trouve au ciel »).

Henri III1, né le 19 septembre 1551 à Fontainebleau et mort assassiné le 2 août 1589 à Saint-Cloud, est roi de Pologne de 1573 à 1575 et roi de France de 1574 à 1589. Il demeure le dernier roi de la dynastie des Valois.

Quatrième fils du roi Henri II et de la reine Catherine de Médicis, Henri n'est pas destiné à régner. Sous le règne de son frère Charles IX, il s'illustre comme chef de l'armée royale en remportant sur les protestants les batailles de Jarnac et de Moncontour. À l'âge de 21 ans, il se porte candidat pour le trône vacant de Pologne et le 11 mai 1573, il est élu sous le nom d'Henryk Walezy, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. Son règne ne dure pas plus d'un an, puisqu'à l'annonce de la mort de son frère, décédé sans descendant mâle, il abandonne son royaume pour lui succéder sur le trône de France.

En devenant roi de France, Henri III hérite d'un royaume divisé où son autorité n'est que partiellement reconnue. Son règne se marque de sérieux problèmes religieux, politiques et économiques. Quatre guerres de religion se déroulent sous son règne. Henri III doit faire face à des partis politiques et religieux soutenus par des puissances étrangères, qui finissent par venir à bout de son autorité, le parti des Malcontents, le parti des protestants et pour finir celui de la Ligue qui parvient à le faire assassiner. Il meurt à Saint-Cloud le 2 août 1589 après avoir été poignardé par le moine Jacques Clément.

Son emblème est constitué de trois couronnes2 symbolisant les royaumes de France et de Pologne ainsi qu'une devise qui explique la troisième couronne : « Manet ultima caelo » (« La dernière se trouve au ciel »).

RAPPORT DU
CITOYAN TIGNARD YANIS
POUR
MADAME LA PREMIER MINISTRE DE POLOGNE: Jutro premier @BeataSzydlo
SOUS LE TITRE DE
LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL...

VIVE LA FRANCE, VIVE LA POLOGNE ET VIVE LES RÉPUBLIQUES...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6855
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL   Sam 9 Sep à 3:04

SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA POLOGNE, LE 25 AOÜT, LA VIERGE MARIE ET DROITS DU TRAVAIL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de Juju305
» La Campagne "Royaume des Cieux" : scénario second "La Vierge Noire"
» jin orton, le fils d'une vierge...
» Jean Raspail et la Pologne
» Tour de Pologne (PT) => Ginanni (Androni).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: