Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:08

MON ÉTHIQUE ET MA CONSCIENCE DE DIRE SELON LES DIRES, LES DIPLÔMÉS ET LES VOYAGEURS...
L'ANTHROPOLOGIE DANS L’ÉTHIQUE DE SPINOZA, FLAMMARION ET DE KANT SANS RENIER LES AUTRES !

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 17 hil y a 17 heures
LES IDÉES DEVIENNENT DES MESSAGES SELON LA MATURITÉ DES INTERLOCUTEURS D'OÙ L'EXPRESSION DE MATRICE DEVANT LA CONSCIENCE DE L'ÊTRE.
TAY

LE TRAGIQUE, LES JUSTES ET LES CRIMINELS RECHERCHENT EN LA MÉDITATION UNE TOUTE PUISSANCE DES CHOSES SAUF CELUI QUI ACCORDE SA CONFIANCE. TAY

L'ÂME N'EST PAS UN ORGANISATEUR CAR LA CONSCIENCE EST CONDUITE PAR LA CONVICTION DE L'ORGUEIL: L'ÂME EST UN EMBRYON DE LA FORME DU CORPS. Y

LE PRINCIPE ET LA TEMPÉRANCE SONT LES SIGNAUX DE LA CONSCIENCE DEVANT LA DÉRAISON, LA CONCUPISCENCE ET LA VERTU: L'ÂME N'EST QUE ASPECT. TAY

POUR CERTAINS, LA JUSTICE EST VERTU ET LE PRINCIPE EST RAISONNEMENT; CONDUISANT LA CONVICTION DE CONSCIENCE AU DIAPHRAGME DE L'ÂME. TAY

L'ÂME PAR NATURE COMPORTE UNE CONSCIENCE ACCOMPAGNÉ D'UN CORPS ISSUS DES CINQ ÉLÉMENTS Y COMPRIS L'ÉLECTRICITÉ: ATTRIBUTIONS RÉELLES. TAY

LA FONCTION D'ÊTRE PEUT-ÊTRE ATTRIBUÉ À LA CONSCIENCE QUI SAIT RECONNAÎTRE LA CONVICTION DE CELUI QUI VEUT ABSOLUMENT VOIR LA VÉRITÉ. TAY

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 17 hil y a 17 heures
LE DIAGRAMME DE L'ÉVOLUTION EST LA CROYANCE DE L'AMITIÉ EN FONCTION PUBLIQUE DE L'ESPÉRANCE QU'APPORTE LE CORPS DE L'ÂME AUX PEUPLES. TAY

En réponse à @TIGNARDYANIS
DES EMPREINTES DE CIRES SUR UN CACHET NE PEUVENT ÉTOUFFER L'ÉPANOUISSEMENT DES NOTIONS COMMUNES SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX: LA NAISSANCE. Y

LA NATURE A DONNÉ LA CONSCIENCE COMME PROTECTION ET SURVIE À LA CHAIR EN LA FORMATION DE L'ESPRIT: LA LAÏCITÉ, L'ÉTERNEL ET L'ÉTHIQUE. L'ÂME

LE DESTIN ET LA NOTION DU POSSIBLE DANS LES CIRCONSTANCES DE TEMPS DEVANT LES PHÉNOMÈNES, SONT DES ÉTHIQUES DANS LA LAÏCITÉ ET L'ESPACE. TAY

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 16 hil y a 16 heures
LE DESTIN ET L'ALTERNATIVE: APTITUDES FACE AUX ASPECTS DE CHAIRS ET D'ENVIRONNEMENT DEVANT LA RESPONSABILITÉ D'ADAPTATION NATURELLE. TAY

LES ÉCHOS ET LES QUERELLES S'ENTRECHOQUENT DANS L'ARGUMENT TOUT COMME LES ATOMES SE LIENT ET SE DÉLIENT AUX PHÉNOMÈNES DE LA NATURE. TAY

DESTIN POURRAIT S'EXPLIQUER PAR DES CAUSES PHYSIQUES MAIS ELLES EXPRIMENT UNE RELATION SÉRIEUSE DE NÉCESSITÉ DE CRÉER UNE ÂME CORPORELLE. Y

L'ÉVIDENCE ET LE PLAISIR SONNENT DANS UN REGARD COMME L'UNIVERSEL ET L'INÉLUCTABLE DANS LES ACTES ET LES CONSÉQUENCES: ASPECTS DU PLAISIR. Y

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION NE SIGNIFIE PAS TOUJOURS LA PASSION DE L'ÊTRE: L'ÉTHIQUE NE DOIT PAS SE TRANSFORMER EN UN FATALISME FANATIQUE. TAY

LA LIBERTÉ D'ÊTRE DE LA NATURE DEVANT L'HUMAIN ET L'HÊGÉMONIKON, MONTRE LA CONSCIENCE DE SACRIFICE DEVANT LA CONVICTION: GREENPEACE. TAY

MIRACLE EST UN MOUVEMENT DU MIROIR DANS LE MEILLEUR D'UN MONDE AYANT CONSCIENCE DU CONSERVER DE LA CONVICTION: LE DÉPLACEMENT DU DESTIN. TAY

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 16 hil y a 16 heures
LA SIGNIFICATION SIGNALÉTIQUE DE L'EXISTENCE DE DEMAIN SERA LE SECOURISME, L'ÉTHIQUE D'EXISTENCE ET LES EXPLOITATIONS D'ÉVOLUTIONS. TAY

LA FONCTION D'ÊTRE PEUT-ÊTRE ATTRIBUÉE À LA CONSCIENCE QUI SAIT RECONNAÎTRE LA CONVICTION DE CELUI QUI VEUT ABSOLUMENT VOIR LA VÉRITÉ. TAY

DANS LES MÉTAPHORES ET LES MÉTHODES, ENFANTS, LE POINT DE DÉPART DE LA CONSCIENCE ATOMIQUE DE L'ÂME EST LE MOUVEMENT OCULAIRE: SURVIE. TAY

L'INTENTION COMMUNE DE MON ÊTRE EST D'ÉTABLIR UN PEUPLE ET UNE HUMANITÉ AVEC DIVERGENCES LAÏQUES ET CROYANCES INTÉRIEURS: QUE SAIS JE ?. TAY

LA MORT COMME LES ASTRES GRAVITATIONNELLE SONT DES ASPECTS DISTINCTS DE L'ASPIRATION ET DE L'ÉMANATION: LE MYTHE NATUREL OU TROU NOIR. TAY

NASA's OSIRIS-REx‏Compte certifié @OSIRISREx 9 août
Last week I cruised through 10-month calibrations. All instruments are healthy, and I captured these images of a star field in Capricornus.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 16 hil y a 16 heures
QUAND LE ROYAUME D'ESPAGNE FUT ENVAHI PAR L'EMPEREUR FRANÇAIS AU XIX SIÈCLE; UN IRLANDAIS PARLA AUX INDIENS DU CHILI: LA RÉFORME LIBRE. TAY

SÍMON BOLIVAR ET LE GÉNÉRAL SUCRE COMME L'IRLANDAIS DU CHILI ONT CRÉÉ DES CONVICTIONS DE LIBERTÉ AUX PEUPLES SANS SE SERVIR DE HAINES. TAY

LA SYNTAXE DU COMMUNISME ET DE LA SYNTHÈSE BOLIVARISTE ONT CONDUIT À DES TRAGÉDIES HUMAINES ÉQUIVALENTE AUX PLUS TERRIFIANTS MASSACRES. TAY

CHAMBRE CONSTITUANTE DU VENEZUELA MONTRE L'HEURE ET UNE HISTOIRE QUI VIRENT À LA RENAISSANCE D'UN NATIONALISME SUD AMÉRICAIN ANTI GRINGO. Y

L'ÉTHIQUE DE NATURE ET L'OBSERVATION DES MOUVEMENTS PERPÉTRÉ PAR LE CARACTÈRE DES MOUVEMENTS MORALES ET PHYSIQUES SONT L'ESSENCE D'ÊTRE. TAY

L'EXPRIMABLE, LE VIDE, LE LIEU ET LE TEMPS SONT DES ÉTHIQUES DE L'ÊTRE AVANT MÊME L'EXISTENCE DE CONNAISSANCE ET DE CONSCIENCE: YAHVÉ. TAY

JE NE CHERCHE PAS LE CHEMINEMENT DE BOUDHA ET EN RÉALITÉ, JE SUIS PLUTÔT DANS L'OBSCURANTISME DES CHOSES: MÊME SI J'ADMETS MES ERREURS. TAY

CONFIANCE NE SIGNIFIE PAS UNE TOTALITÉ ABSURDE DE PARLER EN LA FORMALITÉ D'UN INDIVIDU: LE PEUPLE SE CONSTRUIT DANS CETTE CONSCIENCE. TAY

LE TRAGIQUE, LES JUSTES ET LES CRIMINELS RECHERCHE EN LA MÉDITATION UNE TOUTE PUISSANCE DES CHOSES SAUF CELUI QUI ACCORDE SA CONFIANCE. TAY

RÉALITÉ ET DESTIN RECHERCHE L'ÉTHIQUE ET L'INCONNU SCIENTIFIQUE; L'INCONSCIENT TRAVERSE L'INSTANT ET L'INSTINCT: DOMPTER LA DOMINATION. TAY

AINSI L'INCOMMUNICABLE ET LA TRANSCENDANCE N'EST PAS LE PROPRE D'UNE GÉNÉRATION, D'UN GÉNÉTIQUE OU D'UNE ÉDUCATION: LA STRUCTURE DU MONDE. Y

POUR LA VERTU, IL N'Y A POINT DE MAÎTRE JUSQU'AU JOUR OÙ ELLE RENCONTRE L'ADVERSITÉ DE L'ÉMOI ENVERS L'EXISTENCE: L'AMOUR RÉEL. YAHVÉ ET TAY

LA CONDITION EST L'EXPRESSION DE LA CONSCIENCE SUR LA CONVICTION ET QUI PERMET D'OBTENIR LE DROIT DE MANIFESTER SES DROITS: L'ÂME VIE. YAHVÉ

MAIN DEVANT L'ÉNIGME, LE PLAISIR À LA CHAIR ! LA CONSCIENCE QUI SE SERT DE LA CONVICTION EN LA TRANSFORMANT EN ÉTHIQUE: PULSION SINCÈRE. TAY

LA MATIÈRE EST ELLE CHAIR OU LA CHAIR EST ELLE MATIÈRE ?;
OÙ RÉSIDE LE LA DANS LE TEMPS DE CHAIR ET DE MATIÈRE ?: CLIN D'ŒIL DE YAHVÉ.
TAY

L'ASPECT DE L'EXPRIMABLE ABORDE L'AMOUR COMME DES ACTES QUE L'ON QUALIFIE DE COMMUN OU EXCEPTIONNELS: L'IVRESSE AMOUREUSE EST PERSONNELLE. Y

L'IVRESSE AMOUREUSE N'EST PAS TOUJOURS PARTAGÉ PAR UN ACTE D'AMOUR, D'AMITIÉS ET SEXUELLES; IL Y A L'INDIFFÉRENCE DE L'INSTANT: YAHVÉ. TAY

L'HARMONIE ET L'OSMOSE SEXUELLE N'EST PAS UNIQUEMENT LIÉ À L'ÉTHIQUE ET AUX DEVOIRS SCIENTIFIQUES DES ACTES: IL Y A L'IVRESSE COMMUNE. TAY

LA RECOMMANDATION N'EST PAS UN ÉDIT OU UNE OBLIGATION EN TERME DE PLAISIR, D'ÊTRE ET DE SEXUALITÉ: UN CONSEIL AVERTI SUR L'AMOUR COMMUN. TAY

LE PLAISIR N'EST PAS UNIQUEMENT LIÉ À LA FÉCONDITÉ TOUT COMME UTILISÉ'E LA JALOUSIE COMME D'UN STIMULANT N'EST PAS LA PRESTANCE D'ÊTRE. TAY

L'INTRODUIRE ET LA POSITION TOUT COMME L'INTRUSION ET L'INFINI SONT LIÉS AUX INSTANTS DE RÉCONFORT ET DE FÉCONDITÉS DANS LE PLAISIR. YAHVÉ

LA TENSION DES ÉPIPHÉNOMÈNES DU VENEZUELA ET DE LA CORÉE DU NORD INDIQUENT LA MODIFICATION DE L'ALTÉRATION D'ÂMES DE SES DIRIGEANTS. TAY

LE DESTIN ET LA NOTION DU POSSIBLE DANS LES CIRCONSTANCES DE TEMPS DEVANT LES PHÉNOMÈNES, SONT DES ÉTHIQUES DANS LA LAÏCITÉ ET L'ESPACE. TAY

L'ANALYSE PSYCHOLOGIQUE OU PÉNÉTRATION PSYCHOLOGIQUE DU CITOYEN TIGNARD YANIS MONTRE UNE ÉVALUATION DE L'ENVIRONNEMENT: SOCIÉTÉ ET NATURE. Y

LA NAVIGATION MONTRE QUE L'INSTINCT EST LE PREMIER MAILLON DE LA CONSCIENCE ET DE L'ÂME: LE GRAND ESPRIT, LA LAÏCITÉ ET L'ÉTERNEL. LA NATURE

LES EXISTENCES ET LES EXPLICATIONS SUR LES ANIMAUX ET LES MACHINES QUI FURENT LES PREMIERS ENVOYÉS DANS L'ESPACE, SERONT L'ÉTHIQUE D'ÊTRE. Y

L'EXPRIMABLE, LE VIDE, LE LIEU ET LE TEMPS SONT DES ÉTHIQUES DE L'ÊTRE AVANT MÊME L'EXISTENCE DE CONNAISSANCE ET DE CONSCIENCE: YAHVÉ. TAY

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

Extraordinairement bien conservé, le crâne d'un bébé singe vieux de 13 millions d'années et découvert au Kenya a pu être exploré aux rayons X. Il éclaire un pan obscur de l'histoire des ancêtres des primates.
Ce qu'il faut retenir

Nyanzapithecus alesi devait être proche du dernier ancêtre commun des Hommes et des singes. Il a été trouvé près du lac Turkana, au nord du Kenya, où ont déjà été découverts des fossiles d'hominidés, bien plus récents, donc.
Alors que les paléontologues ne disposaient que de quelques dents et de rares fragments de mâchoire, voilà un crâne avec ses dents et ses oreilles internes. Du jamais vu.
Celui-ci vient combler un trou dans notre connaissance de l'histoire des primates.

C'est une superbe découverte qu'a réalisée l'équipe menée par Isaiah Nengo, de la Stony Brook University et du Turkana Basin Institute : un crâne complet, gros comme un citron, d'un singe, daté de 13 millions d'années et exhumé au nord du Kenya, à Napudet, à l'ouest de l'immense lac Turkana. Ce fossile à l'apparence modeste est unique au monde car il est le seul crâne connu d'un ancêtre des singes actuels et des humains.

Jusque-là, les paléontologues n'avaient, pour explorer l'histoire des ancêtres de nos ancêtres, que des dents et des fragments de mâchoire. « Nous n'avions aucun crâne de singe entre -17 et -7 millions d'années », souligne dans un communiqué de la Wake Forest University Ellen Keller, coauteur de l'article paru dans Nature.

L'histoire des singes éclairée par les rayons X

Ce fossile du Miocène moyen vient donc éclairer une zone méconnue de l'histoire de nos ancêtres communs avec les singes, la séparation d'avec les chimpanzés s'étant déroulée en Afrique entre -7 et -6 millions d'années (voir l'article ci-dessous rapportant la découverte initiale du désormais célèbre Toumaï). Mais que s'est-il passé avant ? Les singes sont-ils apparus en Afrique ou en Asie ?
Voir aussi :Ganléa, l'ancêtre des singes, était asiatique

Le petit crâne, repéré en 2014 par un chasseur de fossiles, John Ekusi, pourra apporter des éléments de réponses. Il s'est montré en effet très bavard. Dégagé de sa gangue de grès, il a été scruté avec l'un des plus puissants « scanners » du monde : le synchrotron de l’ESRF (European Synchrotron Radiation Facility), produisant un rayonnement X extrêmement puissant. Les chercheurs ont pu ainsi découvrir l'intérieur et, en particulier, l'oreille interne, extraordinairement bien conservée.

'origine de la lignée des Hommes et des singes serait africaine

L'animal était un bébé. Grâce aux dents — de lait et encore dans la mâchoire —, l'âge a pu être fixé entre 4 mois et 1 an. Le matériau volcanique contenu dans la boîte crânienne a permis une datation. Initialement, le museau de faible taille a mis les scientifiques sur la piste d'un bébé gibbon. Mais l'oreille interne, intimement révélée à l'ESRF, a montré, par sa structure plus simple, qu'elle n'a rien à voir avec celle du gibbon, adapté à virevolter de branche en branche. Devenu adulte, le petit singe du Miocène n'aurait pu se permettre de telles acrobaties.
Le saviez-vous ?

L'ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) est un accélérateur de particules, plus précisément d'électrons, situé à Grenoble. Son anneau principal, dit « de stockage », mesure 844 m de circonférence et les particules y voyagent presqu'à la vitesse de la lumière. Parce qu'ils tournent, donc changent sans cesse de direction, ces électrons émettent un rayonnement. Ceux de l'ESRF ont des longueurs d'onde comprises entre 0,01 et 0,1 nanomètre : ce sont des rayons X « durs ».

Installé à Grenoble, l'ESRF est un instrument européen réalisé par 22 pays. Il est à la disposition des scientifiques de toutes disciplines et du monde entier, qui l'utilisent pour sonder la matière. Les clients sont des paléontologues, des archéologues, des historiens de l'art, des spécialistes de la science des matériaux, des chimistes, des biologistes, des ingénieurs spécialistes de nanotechnologies, etc.

Ce nourrisson a pu être rapproché, grâce à ses dents, du genre Nyanzapithecus, déjà connu au Kenya. Mais l'espèce était nouvelle et les chercheurs l'ont baptisée alesi, forgé avec ales signifiant « ancêtre » en langue turkana. L'échantillon KNM-NP 59050 est ainsi devenu Nyanzapithecus alesi. L'histoire est racontée sur le site de la fondation Leakey, qui a soutenu l'expédition et dont fait partie Isaiah Nengo. Jane Goodall et Dian Fossey en sont sans doute les membres les plus célèbres. Le fils des fondateurs (Mary et Louis), Richard Leakey, paléoanthropologue, a d'ailleurs procédé lui-même à des fouilles sur les rives de ce lac.

Selon Isaiah Nengo, cet Alesi démontre que le groupe auquel il appartenait, il y a plus de dix millions d'années, est apparenté à la lignée qui a conduit aux singes actuels et aux Hommes. L'origine de celle-ci est donc africaine, conclut-il.

Un crâne de plus de 6 millions d'années

Communiqué du CIRS publié le 14 juillet 2002

Des restes fossiles semblant avoir appartenu à un membre très primitif de la famille humaine ont été découverts en Afrique centrale, dans le désert de Djurab (Tchad). Ces restes sont constitués d'un crâne, de dents et de morceaux d'os de mâchoire datant de plus de 6 millions d'années.

Cette découverte serait de première importance, tant en raison de son ancienneté que du lieu de la découverte. Les scientifiques décrivent Toumaï, surnom donné par les autorités tchadiennes à la découverte et signifiant « espoir de vie », comme ayant des caractéristiques aussi bien de singes que d'humains. Le volume crânien est ainsi proche de celui du chimpanzé et la face, petite, ainsi que les dents, ressemblent à celles d'un préhumain. Le lieu de la découverte, l'Afrique centrale, est aussi inattendu. En effet, jusqu'à maintenant les scientifiques pensaient que le berceau de l'humanité se situait en Afrique de l'Est.

Sahelanthropus tchadensis avait été découvert le 19 juillet 2001. Il vient de faire l'objet d'une description par Michel Brunet (université de Poitiers, CNRS), qui a dirigé les fouilles, et ses collègues, dans la revue Nature 11 juillet 2002. Selon les scientifiques, il s'agit de la découverte la plus importante dans la recherche des origines du genre humain depuis la mise au jour des restes d'Australopithecus africanus en 1925. Plusieurs questions sont soulevées par cette découverte. Selon Brunet, elle indique que la séparation entre chimpanzés et humains a dû se produire plus tôt que présumé. Selon lui, Toumaï serait un préhumain.

Cependant d'autres paléontologues le classent plutôt parmi les grands singes primitifs, et d'autres encore considèrent qu'il s'agit d'un ancêtre commun aux hominidés et aux singes se situant avant leur séparation. Pour Yves Coppens, professeur au Collège de France, le statut exact de ce nouveau primate n'est pas encore déterminé avec certitude. Selon lui, même s'il s'agit d'un grand singe, cela n'en serait que plus intéressant car, dans la généalogie des singes, les chercheurs sont sans indication pour une période se comptant en millions d'années.

SI TEL EST LE CAS, CELA NE ME DÉRANGE PAS DE SAVOIR QUE CE PETIT SINGE A DES LIENS COMMUN AVEC LA FEMME ET L'HOMME.

CITOYENNETÉ TIGNARD YANIS...


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 11 Aoû à 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:11

Comment

10 August 2017
This is why the first CRISPR baby won’t be born in the US

Hopes are high that gene editing embryos can ease inherited disease. The first such babies are likely within five years, but not in the US, says Jim Kozubek

By Jim Kozubek

The media well and truly pricked up its collective ears when US geneticist Shoukhrat Mitalipov last month showed that he could use the CRISPR gene-editing system in a very early human embryo to correct a mutation that can cause heart defects.

Such excitement is understandable. Even if his work wasn’t the first of its type, it was arguably the most sophisticated and had the most promising results, a proof in principle that opens the door to possibly modifying other genes. How about targeting a mutated APP gene, linked to risk of early-onset Alzheimer’s? Or mutated BRCA genes, linked to risk of breast or ovarian cancer, or a variant of ACTN3 that can boost athletic potential?

Enthusiasm must be tempered though. Mutations in BRCA genes, for example, are nested in complex relationships with other genes. It would be impossible to know if modifying a single BRCA gene would reduce cancer risk until we tried.

We could also add mutations with known benefits. One is possible in the gene PCSK9 that lowers LDL cholesterol and the risk of ischaemic stroke. But having LDL that is too low raises the risk of another problem: haemorrhagic stroke. Such gains rarely come for free.

But where might the first gene-edited baby be born? There are reasons to doubt it will be in the US. In February, the National Academies of Sciences published a report, Human Genome Editing: Science, ethics, and governance, that gives support for gene editing for human reproductive purposes, but only in cases where no safer, existing options are available.

Crucially, the existing method of screening unedited IVF embryos before implantation can usually generate one without a heritable mutation because there is a 50 per cent chance of not passing on a disease causing gene in almost all instances. So those cases envisioned by the academies – where CRISPR is the only option to eliminate a chance of inheriting a genetic illness – are likely to be true rarities.
Widespread disease risk

What’s more, US medical insurance coverage is unlikely to deem prophylactic gene-modification techniques “medically necessary”. Doing so would challenge the entire concept of necessity, since many of us unknowingly carry some sort of recessive genetic variant that raises a disease risk for offspring.

In addition, the US Food and Drug Administration regards CRISPR as a drug, rather than a device. So although there is no explicit ban on using it to engineer a baby at an IVF clinic, it does mean the agency can enforce regulations relating to an “investigational new drug”. As a result, CRISPR has to go through a regulatory pathway for each DNA target it is used to modify, and approval could take a decade or more. The FDA might raid any clinic trying to use unlicensed CRISPR to engineer a baby.

The most immediate concern then is that only wealthy Americans may be able to create gene-edited babies by going abroad to countries willing to allow it. I see this happening within five years. And here we shift to wider fears. Francis Fukuyama called biotechnological transhumanism “the world’s most dangerous idea” since it could dramatically worsen inequality by creating a biologically healthier class.

Since every generation mixes DNA in the exciting events of reproductive roulette, such class distinctions are unlikely to be permanent. We should also take heart that over millions of years of evolution, the human genome is close to optimal. However, we can and should be prepared for new forms of techno-scientific racism, and inequalities in insurance and health if the gene-modified emerge among us.

The human germline isn’t a sacrosanct document. It is a living document that changes in our lifetimes. Inevitably, someone will use CRISPR to alter it further. A bit like the first IVF baby, once a CRISPR baby is born, the most important questions may then become how we treat them, and what their arrival does to our concept of self and soul.

rapport de
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:12

Deep Learning with TensorFlow in Python

Posted by Sandipan Dey on June 17, 2017 at 1:30pm
View Blog

The following problems appeared in the first few assignments in the Udacity course Deep Learning (by Google). The descriptions of the problems are taken from the assignments.
Classifying the letters with notMNIST dataset

Let’s first learn about simple data curation practices, and familiarize ourselves with some of the data that are going to be used for deep learning using tensorflow. The notMNIST dataset to be used with python experiments. This dataset is designed to look like the classic MNIST dataset, while looking a little more like real data: it’s a harder task, and the data is a lot less ‘clean’ than MNIST.
Preprocessing

First the dataset needs to be downloaded and extracted to a local machine. The data consists of characters rendered in a variety of fonts on a 28×28 image. The labels are limited to ‘A’ through ‘J’ (10 classes). The training set has about 500k and the testset 19000 labelled examples. Given these sizes, it should be possible to train models quickly on any machine.

Let’s take a peek at some of the data to make sure it looks sensible. Each exemplar should be an image of a character A through J rendered in a different font. Display a sample of the images downloaded.

http://www.datasciencecentral.com/profiles/blogs/deep-learning-with-tensorflow-in-python?utm_content=buffer960bb&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:16

Watch Martian Clouds Scoot, Thanks to NASA's Curiosity

Wispy, early-season clouds resembling Earth's ice-crystal cirrus clouds move
across the Martian sky in some new image sequences
from NASA's Curiosity Mars rover.

These clouds are the most clearly visible so far
from Curiosity, which landed five years ago this month
about five degrees south of Mars' equator. Clouds moving
in the Martian sky have been observed previously by Curiosity
and other missions on the surface of Mars,
including NASA's Phoenix Mars Lander in the Martian arctic
nine years ago.

Researchers used Curiosity's Navigation Camera (Navcam)
to take two sets of eight images of the sky on an early Martian
morning last month. For one set, the camera pointed
nearly straight up. For the other, it pointed just above
the southern horizon. Cloud movement was recorded in both
and was made easier to see by image enhancement.
A midday look at the sky with the same camera
the same day showed no clouds.

Mars' elliptical orbit makes that planet's distance from the Sun
vary more than Earth's does. In previous Martian years,
a belt of clouds has appeared near the equator around the time
Mars was at its farthest from the Sun. The new images of clouds
were taken about two months before that farthest point in the orbit,
relatively early in the season for the appearance of this cloud belt.

"It is likely that the clouds are composed of crystals of water ice that
condense out onto dust grains where it is cold in the atmosphere,"
said Curiosity science-team member John Moores of York University,
Toronto, Canada. "The wisps are created as those crystals fall
and evaporate in patterns known as 'fall streaks' or 'mare's tails.'
While the rover does not have a way to ascertain the altitude
of these clouds, on Earth such clouds form at high altitude."

York's Charissa Campbell produced the enhanced-image sequences
by generating an "average" of all the frames in each sequence,
then subtracting that average from each frame, emphasizing
any frame-to-frame changes. The moving clouds are also visible,
though fainter, in a sequence of raw images.

The Curiosity mission has been investigating the environmental conditions
of ancient and modern Mars since the rover landed on Aug. 5, 2012,
PDT (Aug. 6, EDT and Universal Time). For more about Curiosity, visit:

https://mars.jpl.nasa.gov/msl

News Media Contact
Guy Webster
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-354-6278
guy.webster@jpl.nasa.gov

Laurie Cantillo / Dwayne Brown
NASA Headquarters, Washington
202-358-1077 / 202-358-1726
laura.l.cantillo@nasa.gov / dwayne.c.brown@nasa.gov


2017-211

News | August 2, 2017
Five Years Ago and 154 Million Miles Away: Touchdown!
https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=6911

RAPPORT DE Y'BECCA
SOUS L'EGIDE
DE LA CITOYENNETÉ TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:18

Viernes 11 de Agosto de 2017

Científicos nombran a temible cocodrilo jurásico como el cantante de Motörhead, Lemmy

“Nos gustaría pensar que él habría alzado una copa en honor del Lemmysuchus, la criatura más desagradable que se haya visto", dijo una investigadora
Por INDIGO STAFF - Jueves 10 de agosto de 2017
0
comentarios

Científicos bautizaron a un cocodrilo prehistórico que describen como “una de las criaturas marinas más desagradables que hayan habitado la Tierra” en honor del bajista y líder del grupo británico de heavy metal Mötorhead, Lemmy Kilmister.

El Museo de Historia Natural de Londres dijo el miércoles que el fósil del Lemmysuchus obtusidens fue desenterrado en Inglaterra a inicios del siglo XX, pero fue categorizado incorrectamente junto con otros cocodrilos marinos hallados en el área.

Los científicos examinaron de nuevo el espécimen y le dieron una nueva clasificación y su propio nombre científico.

Tooth of Middle Jurassic crocodile Lemmysuchus obtusidens from Hanborough Railway Station Oxon, published today https://t.co/Uy9tnLpCxB pic.twitter.com/l9kxsthECq

— MuseumNaturalHistory (@morethanadodo) 9 de agosto de 2017

El fósil está en el museo. La curadora Lorna Steel propuso el nombre de Lemmy, que murió en el 2015. Dijo en un comunicado que “nos gustaría pensar que él habría alzado una copa en honor del Lemmysuchus, la criatura más desagradable que se haya visto".

Lemmysuchus obtusidens vivió hace alrededor de 164 millones de años durante el período Jurásico Medio y fue miembro de un extinto grupo de familiares de cocodrilos marinos llamados teleosaurios.
"Con un cráneo de un metro de largo y una longitud total de 5,8 metros, habría sido uno de los mayores depredadores costeros de su tiempo", dice la paleontóloga de la Universidad de Edimburgo Michela Johnson, quien ayudó a desentrañar la identidad de Lemmysuchus.

Un monstruo marino
Lemmysuchus vivía en aguas poco profundas alrededor de la costa de tierra que se convertiría en la Europa moderna.

Su hocico ancho y grandes dientes sin filo evolucionaron para aplastar a presas con caparazones como las tortugas - en contraste con sus parientes cercanos que tenían hocicos más largos y dientes más delgados para la captura de peces.

Desorden de huesos
Los paleontólogos pueden tener dificultades para identificar una nueva especie, ya que normalmente trabajan con esqueletos de fósiles incompletos. Esto hace que sea difícil combinar diferentes hallazgos con especies ya conocidas o decidir que han encontrado una nueva especie.

La relación exacta entre Lemmysuchus y sus parientes cercanos había sido mal interpretada, ya que los científicos habían asignado previamente erróneamente otros hallazgos fósiles a la misma especie.

Los investigadores actuales realizaron una cuidadosa comparación anatómica de todos los huesos y los remitieron al espécimen principal del Museo.

http://www.reporteindigo.com/reporte/df/temeroso-cocodrilo-jurasico-se-llama-como-lemmy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:19

Lanzan artefacto explosivo al edificio de la SSP Tamaulipas
Es el tercer incidente de este tipo que se registra en menos de dos semanas; las autoridades no han precisado de qué tipo de artefacto se trató
10/08/2017 17:28 Héctor González Antonio / Corresponsal


Lanzan artefacto explosivo al edificio de la SSP Tamaulipas
Es el tercer incidente de este tipo que se registra en menos de dos semanas; las autoridades no han precisado de qué tipo de artefacto se trató
10/08/2017 17:28 Héctor González Antonio / Corresponsal

Foto: Archivo SSP Tamaulipas.

REYNOSA, Tamaulipas.

Un artefacto explosivo fue lanzado y estalló en las instalaciones de Seguridad Pública Estatal en Reynosa, sin que se reportaran personas lesionadas, solo daños a la infraestructura. Sería la tercera agresión en menos de dos semanas a edificios que albergan personal policial en la entidad, dos de ellas en esta ciudad fronteriza.

Fue la Procuraduría General de Justicia del Estado, quien confirmó que los sucesos se registraron el 9 de agosto en el edificio donde labora personal de la SSPE en el bulevar Morelos sin número de esta localidad.

Fue mediante una llamada a la guardia de la Policía Investigadora de la PGJE, que se recibió el reporte sobre una explosión en la parte trasera de ese sitio, lo cual provocó una movilización de los diferentes cuerpos de seguridad Federales y Estatales para constatar la situación.

También arribó al lugar personal de Protección Civil y Bomberos, mientras el punto era resguardado por el personal policial.

Durante las investigaciones preliminares se percataron de los daños materiales en la azotea del inmueble, y se confirmó que no había personas lesionadas. El personal que ahí labora declaró que solo escucharon un fuerte estruendo y no hubo testigos que hayan observado quien o quienes arrojaron el artefacto.

Por este motivo, los Agentes de la Policía Investigadora de la Procuraduría General de Justicia del estado iniciaron una careta de investigación para tratar de dar con los responsables de este hecho.

No se descartó por parte de la PGJE que, si se tratara de una granada, se daría parte a la Procuraduría General de la República por tratarse de un delito relacionado con armas de uso exclusivo del ejército.

Con este sería el tercer suceso, que se presenta en menos de dos semanas, apenas el pasado 4 de agosto, una granada fue detonada frente a un hotel donde se hospedan Policías Federales de la división Gendarmería y Elementos Estatales, ubicado en el bulevar Hidalgo, en esta misma ciudad, donde solo se presentaron daños materiales.

Y a ese acontecimiento, se agrega el del 2 de agosto, cuando un grupo de hombres armados atacaron a balazos, otro hotel donde se hospedan elementos estatales, dejando afectaciones a las instalaciones y algunas patrullas, además que fue lanzada una granada que no explotó, en el municipio de González, Tamaulipas.

mym
http://www.excelsior.com.mx/nacional/2017/08/10/1180890#.WYzghY0Ucm4.twitter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:28

Title Asteroid 2012 TC4 will fly past Earth in October 2017
   Released 10/08/2017 3:00 pm
   Copyright ESO / ESA NEOCC / O. Hainaut (ESO), M. Micheli (ESA) & D. Koschny (ESA), CC BY-SA 3.0 IGO
   Description

   A small asteroid flying past Earth on 12 October will provide scientists
with a valuable opportunity to learn more about its orbit and composition.
The campaign will exercise the international network of observatories
and research organisations working on planetary defence.

   Astronomers recently spotted asteroid 2012 TC4 under a collaboration
between ESA and the European Southern Observatory (ESO) to locate faint
objects that might strike Earth. This is the first observation since 2012,
when the asteroid was discovered by the Pan-STARRS observatory in Hawaii.
It was found this time by ESO’s Very Large Telescope in Chile.

   The original observations revealed the asteroid’s next approach
to our vicinity would be in October 2017 but its orbit meant that
it could not be tracked during the last five years, leaving astronomers
unsure on how close it would come.

   The new observations reveal it will miss Earth by 44 000 km.
While it remains visible, astronomers will study the 15–30 m object
in as much detail as possible, such as obtaining information
on its composition.

   An asteroid of this size entering our atmosphere would have
a similar effect to the Chelyabinsk event. The 2012 TC4 Observing Campaign
is part of a larger international initiative led by NASA.
The campaign is an excellent opportunity to test the international
ability to detect and track near-Earth objects and assess
our ability to respond together to a real asteroid threat.
   Id 382314

---------------------------------------------

Archeologists find 2,000-year-old rare stone vessel used in Jewish rituals

   >
   New evidence of Lost City of Julias unearthed near Sea of Galilee
   >
   Justice Ministry to drop probe into officers involved in Beduin shooting

ByDaniel K. Eisenbud
August 10, 2017 10:35
"This discovery provides fascinating evidence of ritual purity in the daily lives
of Galilean Jews during the time of Jesus," the Israel Antiquities Authority said.

A rare 2,000-year-old workshop for the production of chalkstone vessels,
dating to the Roman Period, was recently unearthed by archeologists from
the Antiquities Authority during excavations in Reina, in the Lower Galilee.

The excavations took place in a small cave in which researchers found thousands
of chalkstone cores and other production waste, including fragments
of stone mugs and bowls in various stages of production,
the authority said on Thursday.


The ancient site is the fourth workshop of its kind to ever have been
discovered in Israel. It was uncovered during the course of construction
work at a municipal sports center conducted by the Reina Local Council.

According to Dr. Yonatan Adler, senior lecturer at Ariel University and director
of the excavation on behalf of the Antiquities Authority,
during the first century of the Common Era, Jews throughout
Judea and the Galilee used tableware and storage vessels made
of soft, local chalkstone.

“The reason for this curious choice of material seems to have
been religious, as according to ancient Jewish ritual law,
vessels made of pottery are easily made impure and must
be broken,” Adler explained on Thursday.

“Stone, on the other hand, was thought to be a material
which can never become ritually impure, and as a result,
ancient Jews began to produce some of their everyday
tableware from stone.”

Although chalkstone vessels have been unearthed at many Jewish
sites throughout the country, Adler said it is extremely unusual
to uncover a site where such vessels were actually produced.

“Today, we are excavating a second site near Reina,
located 1 kilometer from here,” he said.

“Until now, only two other similar sites have been excavated,
however both of these were in the area of Jerusalem.

Our excavations are highlighting the pivotal role of ritual purity observance –
not only in Jerusalem, but in the far-off Galilee as well.”

The excavations also revealed an artificially hewn cave
from which ancient workers quarried the raw material
for the chalkstone vessels.

“Ancient chisel marks cover the walls, ceiling and floor of the cave,” Adler said.

“Inside the cave and on the ground nearby are strewn
thousands of stone cores, the ancient industrial waste
from stone mugs, and bowls produced on a lathe. Hundreds
of unfinished vessels were also found, apparently damaged during
the production process and discarded on-site.”

While similar finds have been recorded in other parts of the country,
Yardenna Alexandre, an archeologist at the authority specializing
in the study of the Galilee during the Roman Era, described the most
recent discovery as an unprecedented opportunity.

“Throughout the years, we have been discovering fragments
of these kinds of stone vessels alongside pottery in excavations
of houses in both rural and urban Jewish sites from the Roman Period,
such as Kafr Kana, Tzipori and Nazareth,” said Alexandre.

“Now, for the first time, we have an unprecedented opportunity
to investigate a site where these vessels were actually produced
in the Galilee.”

Alexandre added that Jews using stone vessels for religious purposes
is well attested in Talmudic sources, but noted that the phenomenon
also appears in the Wedding at Cana narrative in the Gospel of John,
where the water-turned-to-wine is said to have been held
in six jars made of stone: “Now, there were six stone water jars
set there for the Jewish custom of purification,
containing 20 or 30 gallons each” (John 2:6).

Moreover, she said a link to the narrative lies in the location
of the excavations at Reina, just south of the modern village
of Kafr Kana, identified by many scholars as the site
of New Testament Cana.

“It is possible that large stone containers of the type mentioned
in the Wedding at Cana of Galilee story may have been produced
locally in the Galilee,” Alexandre said.

------------------------------------------------

Beduin land claims

ByJPost Editorial
August 10, 2017 21:23
For 10 years the government has ignored the Negev,
seeing the issue as too large to confront.

In late July the Negev Beduin community of al-Arakib
was demolished for the 116th time. It is one recurrent symbol
of the state’s attempt to prevent illegal housing construction
in the Negev, particularly on state lands. The low-level conflict
between the state and the Beduin is one that has gone
on for decades and sees no end in sight. At Umm al-Hiran
the state is still trying to evict Beduin so that a new planned
community can be built in its place.

Construction Minister Yoav Gallant said in April that “the takeover
by Beduin of large areas of the Negev creates chaos in the South
of the country.” He claimed that “the State of Israel has to guide
the settlement in the Negev from the vantage point of preventing
a Beduin takeover of the Negev.”

Be the first to know - Join our Facebook page.


Sana Ibn-Bari, a lawyer with the Association for Civil Rights
in Israel, in an interview with The Jerusalem Post last month,
said that “the government will have to change its approach
toward the community and allow it to live differently.
The community wants to grow and succeed.”

These competing views of the Beduin are at the heart
of almost 60 years of Negev policy that have resulted
in a slowly building crisis that could lead to catastrophe.
Beduin citizens are not only among
the country’s most impoverished, but also have
one of the highest birth rates.

This means the Beduin population doubles
every 20 years or so. Today there are some 250,000 Beduin
living in the Negev, between 50,000 and 100,000 living
in unrecognized communities. The rest live
in seven planned towns and another dozen
recognized communities.

However, according to the NGO Regavim, which seeks
to protect state lands, the Beduin build some 5,000 illegal
structures each year. Pro-Beduin activists would argue
that they have to build illegally, because the state has failed
to plan new towns or provide any solutions to their growth.

In 2007 a government commission headed by then-Supreme Court justice
Eliezer Goldberg was appointed to find a plan to resolve the issues
in the Negev. For some reason, the plan to implement
the commission’s recommendations – which would have involved
settling claims with the Beduin that entailed moving tens
of thousands of people into new communities
– was never carried out. Ten years later, the government
has developed no new initiatives, only the concept
of “preventing takeover.”

Adalah and groups that support the Beduin have argued over
the years that the government should recognize the dozens
of unrecognized communities. It should halt home demolitions
and “engage in meaningful dialogue with the Arab Beduin community.
” It should also “invest in greater health, education
and employment opportunities.”

One of the hurdles the government faces in any kind
of dialogue is that Beduin politicians from the Negev
are among the most vociferous critics of Israel.
MK Taleb Abu Arar (Joint List) said during the recent Temple Mount crisis
that “the Israeli government is defiling the mosques...
the Jews have no rights whatsoever to this mosque.”
He was also quoted as saying the “third intifada started today.”

This leaves the government in a bind. Any attempt to enforce
the law in the Negev is met with opposition by pro-Beduin activists,
who argue the Beduin are indigenous and that large swaths
of the Negev, up to 80,000 hectares (200,000 acres),
belong to the Beduin.

From the state’s point of view, this is state land, and
the courts have ruled in almost every case it has brought
against Beduin claimants. However, this logic has resulted
in not seeing the forest for the trees. The government wins
court cases and demolishes illegal structures, but the number
of structures being built illegally grows every year.

The fact that almost 100,000 people live in unrecognized
communities, around 15% of the population of the Negev,
is unprecedented. There is no evidence that the local
or state authorities have any plan to keep up with
the growth of the Beduin community in terms of providing services,
let alone planning new communities.

Yet the government has seen fit to invest years in litigation
and planning a new Jewish community at Hiran.
For 10 years the government has ignored the Negev,
seeing the issue as too large to confront and one
that could result in a difficult standoff with the Beduin.

It’s time for the state to take a new approach, one that blends
empathy and understanding with an attempt to sketch a map
of new Beduin communities and legalized housing that will prevent further erosion
of the state’s interests.

L'OUBLI DE LA NATURE ET LE TEMPLE DE DAVID: LA LIBERTÉ DE PRIÈRES.
L'INFINI DEVANT LE MUR: L'ÉTHIQUE RELIGIEUSE.
TAY
http://www.jpost.com/Israel-News/Exploring-an-ancient-land-through-a-futuristic-lens-502133

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SOUS L'EGIDE
DE Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Ven 11 Aoû à 2:33

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Sam 12 Aoû à 2:34

Ces incroyables animaux atteints de trisomie vont vous faire craquer
http://www.pausefun.com/animaux-trisomie-craquer/


Peu de gens le savent, mais la trisomie 21 n’est pas cantonnée à l’espèce humaine. Certains animaux peuvent aussi en être atteints. À travers ces photos, découvrez ces animaux pas comme les autres… Et complètement adorables !

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 17 hil y a 17 heures
LA SPONTANÉITÉ DÉCLINE TOUT CE QUI EST EN DEHORS DE LA LOGIQUE ÉTABLIE; AINSI LE DESTIN AFFIRME LA STRUCTURE: PRINCIPIA NATURALIA. TAY

LA TRANSCENDANCE DÉVELOPPE L'INFINI DE LA GRAVITÉ EN APESANTEUR, ET LA GLOBALITÉ SE RETROUVE DANS LE DEVENIR DE CHAQUE CHOSE DU DESTIN. TAY

DESTIN ENGLOBE LA RÉALITÉ NATURELLE, ET LA DISPOSITION S'AFFIRME DANS UN SPONTANÉ ET LE HASARD: PRINCIPE DIRECTEUR DE L'ÉCOLE ET DE L'ÂME. Y

LE DESTIN ENGLOBE LA RÉALITÉ NATURELLE ET LA DISPOSITION S'AFFIRME DANS UN SPONTANÉ ET LE HASARD: PRINCIPE DIRECTEUR DE L'ÉCOLE ET DE L'ÂME. Y

LE DESTIN ET L'EXISTENCE SONT LES RAISONNEMENTS NATURELS DE LA SAGESSE ET DE LA JUSTICE DEVANT L'ATTRIBUT DES PERSONNES ET IMPLICATIONS. TAY

L'ORGUEIL ÉTABLIT LA HIÉRARCHIE DES VIVANTS SELON LES BESOINS D'HONORER UNE CLASSE DITES SUPÉRIEUR: PYONGYANG NE SERA PAS VERCINGÉTORIX. TAY

LES SYNTAXES SE RETROUVENT DANS TOUS LES ASPECTS DES HIÉRARCHIES TOUT COMME ON Y RETROUVE LES SANGLOTS DES LARMES: LA SYMPATHIE PERDUE. TAY

CHACUN EST RESPONSABLE DE SES CHOIX ET LA DIVINITÉ EST HORS DE CAUSE: VISIONNER SA CONSCIENCE SUR LE NÉGLIGÉ DU CULTE ET LA CONFIANCE. TAY

L'ÉCLIPTIQUE DEVANT LA CHEVELURE CÉLESTE, AFFIRME LE MOUVEMENT DU MONDE FACE À UN INFINI QUI SE DISTINGUE SUR LE CONDUIT DE LA LOI. TAY

LOGIQUE, PHYSIQUE, MORALE ET SAGESSE VOIENT SE RAJOUTER LA VOLONTÉ, L'AFFIRMATION, LE DÉTERMINISME ET LE CROIRE DANS LE SYLLOGISME LAÏC. TAY

LA RELIGION NE PEUT INCLURE SES PROPRES PENSÉES AU SYLLOGISME LAÏC CAR CELA ÉQUIVAUDRAI À LA MORT DE LA LAÏCITÉ FRANÇAISE: LA LIBERTÉ. TAY

LA JUSTICE FRANÇAISE S'ÉTABLIT AUX DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN EN RECONNAISSANT LES OEUVRES D'OLYMPE DE GOUGE COMME PRÉAMBULE LAÏC. TAY

LA CITOYENNETÉ FRANÇAISE S'EST RECONNAÎTRE LA LAÏCITÉ, LA MIXITÉ, LA CONDITION LAÏC COMME JUSTICE DE DROIT ET LE SYLLOGISME LAÏC FRANÇAIS. Y

LA LAÏCITÉ FRANÇAISE S'EST LA POSSIBILITÉ DE RECONSTRUIRE SA VIE POUR CEUX QUI ÉTABLISSENT UNE CONFIANCE EN LA CONSCIENCE: LE PEUPLE. TAY

L'ÉTERNITÉ DE CHAQUE CHOSE ET DE CHAQUE PENSÉES S'ÉTABLISSENT DANS DES BIBLIOTHÈQUES: LE PRINCIPE DIRECTEUR DE L'ÉCOLE LAÏC ET DE L'ÂME. TAY

MALGRÉ LES ASPECTS RELIGIEUX ET D'ÉTHIQUE FAMILIALE, LA LAÏCITÉ FRANÇAISE NE PEUT PLUS TOLÉRER LES MARIAGES ARRANGÉS D'ENFANTS ET D'ÊTRE. Y

LA PRIÈRE ET LA VERTU SONT DES ASPECTS SALUTAIRES SAUF QUAND LE COUPLE TRANSFORME L'ENFANT EN VESTALES ET EN MOINES PAR VANITÉ DU SOI. TAY


L'EXPRIMABLE, LE VIDE, LE LIEU ET LE TEMPS SONT DES ÉTHIQUES DE L'ÊTRE AVANT MÊME L'EXISTENCE DE CONNAISSANCE ET DE CONSCIENCE: YAHVÉ. TAY

AGRICULTEURS ET AGRICULTRICES; LES CAPITAUX ONT BESOIN DE DEVISES ET ILS ESSAYERONT DE VOUS DÉROBER VOS GRAINES POUR EN FAIRE LEUR VALOIR. Y

BOURSES: POUR SAUVEGARDER LA VALEUR DE LA GRAINE, LES IMMEUBLES DEVRONT S'ADAPTER AUX CHAMPS: LES AGRICULTURES ANCIENNES DOIVENT VIVRE. TAY

BOURSE: LES GRAINES DOIVENT DEVENIR RARE POUR REMPLACER LES VALEURS ÉTHIQUES QUI NE VALENT PLUS RIEN: IL FAUT RUINER LES AGRICULTEURS. TAY

CES VALEURS DE GRAINES QUI VALENT DE L'OR, AVANT L'AGRICULTURE POUVAIT FABRIQUER CES GRAINES NATURELLEMENT: CELA A BIEN CHANGÉ HÉLAS. TAY

LE RESPONSABLE DU DRAME AGRICOLE S'EST LE RÉSULTAT DEVANT LES CONSÉQUENCES ENGENDRÉ PAR CEUX QUI ÉTABLISSENT DES VALEURS D'OR AUX GRAINES. Y

AGRICULTURE: ON PARLE DE SURPRODUCTION ET DE GASPILLAGE ET D'UNE MANIÈRE D'OPÉRER POUR DÉTRUIRE LES PRIX POUR RENTABILISER LES ACTIONS. TAY

L'ÉTHIQUE D'AGRICULTURE POUR UN ÉTAT EST DE SE SERVIR DE SON GRENIER COMME D'UN ÉTABLI POUR L'INTÉRÊT LAÏC DU PEUPLE ET DE SES ENFANTS. TAY

LE SYLLOGISME LAÏC EST UN DROIT DE VIVRE EN MIXITÉ; LA LAÏCITÉ FRANÇAISE EST UN SECOURISME MATÉRIEL POUR LE PEUPLE: LE LIBRE ARBITRE. TAY




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Sam 12 Aoû à 3:34

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 7 minil y a 7 minutes
CADRE DE PROTECTION OCEANIA, LA FRANCE AFFIRME ET CONFIRME LA COOPERATION DE L'ELITE DANS UN CADRE DE SECOURISME ET D'INTERVENTION.
TAY



Marco Polo, quelquefois appelé Marco Paolo ou Marco-Paolo, (né le 15 septembre 1254 à Venise et mort le 8 janvier 1324 à Venise) était un marchand italien, célèbre pour son intitulé « Livre des merveilles ». Ce livre a fait connaître l’Asie aux Européens et a eu un succès considérable. Marco Polo part avec son père Niccolò et son oncle Matteo pour l’Asie où il sert, avec eux, Kubilai Khan, l'empereur mongol. Après un périple de 26 ans, il est fait prisonnier par les Génois et rédige avec Rustichello de Pise une description des États de Kubilaï et de l'Orient. Marié, père de trois filles, il meurt en 1324 et est enterré dans l’église de San Lorenzo à Venise. Il n’est pas le premier Européen à atteindre la Chine mais son récit a influencé Christophe Colomb et d'autres voyageurs. Fra Mauro établit sa carte du monde en s'appuyant, en partie, sur son récit


Les chinois et leurs oiseaux



Pour l'occidental qui se promène dans les parcs de Chine, une chose devrait très vite lui sauter à l'oeil... L'amour des chinois pour leurs oiseaux... en cage!

Forcément, en Europe, nous n'avons pas la même culture, alors au premier regard nous regardons souvent ces pauvres petits volatils prisonniers, le coeur serré. Mais en Chine existe une immense culture de la zoziophilie... eeuh, je veux dire de la passion de ces petites bêtes à plumes. Depuis plus d'un millénaire les chinois adorent le chant de leurs oiseaux, et de très anciens poèmes chantent encore jusqu'à nos jours la gloire de ces compagnons des mandarins et lettrés.

Si autrefois écouter le chant du Loriot ou du Merle était réservé aux riches et cultivés mandarins, aux grands de l'Empire, depuis la chute de ce dernier, en 1911, ce luxe est devenu progressivement la joie des petites gens de la rue. Parce qu'un oiseau en cage prend moins de place qu'un chien disent certains, que son chant est plus envoutant que les aboiements, longtemps les chinois, ouvriers ou professeurs, ont préféré se promener avec leurs oiseaux siffleurs qu'avec un pékinois (le chien... ça va de soi!).

Depuis que la vie dans les grandes villes s'améliore, les citadins n'en délaissent pas moins les animaux à plume mais on croire aussi de plus en plus de petites bêtes à poil! ^__- (et contrairement à ce que pensent certains, les habitants de Pékin, Shanghai, Honk Kong, Canton, Tianjin... ne vont pas égorger leur toutou vénéré pour le manger en ragout! -__- Ils sont au moins aussi gâteux avec leurs animaux qu'un occidental commun!).

L'enrichissement aussi fait que l'on croise de plus en plus de personnes de tous âges promenant le matin, à la fraîche, en été comme en hiver, à pied ou en vélo, des cages à bout de bras couvertes d'un petit capuchon blanc. Une fois que le promeneur a trouvé son coin habituel, là où souvent il retrouve ses amis passionnés, on retire le capuchon de coton de la cage et on laisse l'oiseau siffler tout son saoul pour envouter les passants et rendre jaloux les amis!!
Malheureusement, ce genre de passion génère aussi un commerce très lucratif et même des trafics illégaux. A cela, les idées reçues étouffent aussi les protestations des organismes protecteurs de la nature. Quand on fait remarquer que les cages sont souvent ridiculement petites pour la taille de leurs pensionnaires, le collectionneur répond que l'oiseau n'en est pas gêné, il chante toujours... Et si l'oiseau chante, c'est qu'il est heureux.
Alors, devrions nous nous contenter de trouver merveilleux qu'ils adorent ces petits oiseaux pour leurs chants, et qu'ils ne les mangent pas en brochettes?!

Biographie[modifier | modifier le code]

Marco Polo est né le 15 septembre 1254 dans la République de Venise, très probablement à Venise mais le lieu exact de sa naissance n'est pas connu avec précision et fait l'objet de discussion, surtout de la part de quelques historiens croates qui considèrent que l'île de Curzola est le lieu de naissance du vénitien. Par ailleurs, même parmi les historiens croates, certains estiment que la naissance de Marco Polo à Curzola est simplement une invention1.

Marco passe son enfance en l'absence de son père Niccolò Polo, négociant vénitien spécialisé dans le grand commerce oriental, il est élevé par son grand-père Andréa Polo, lui aussi grand commerçant, cas typique du capitalisme familial. Son père et son oncle Niccolò et Maffeo Polo partent en effet en 1260 pour leur demeure dans le quartier vénitien de Constantinople où cette famille possède plusieurs comptoirs. Lorsque la capitale de l'empire latin de Constantinople est reprise en 1261 par les forces de l'empire de Nicée de Michel VIII Paléologue qui chassent les Latins de la ville, Niccolò et Matteo Polo cherchent d'autres débouchés commerciaux en Asie centrale en s'installant dans le petit comptoir de Soldaïa sur les bords de la Mer Noire qui vient de s'ouvrir aux marchands occidentaux avec la quatrième croisade2.

Marco Polo a quinze ans lorsque son père et son oncle reviennent en 1269 d'un long voyage en Asie centrale où ils ont rencontré le premier empereur mongol, de la dynastie Yuan Kubilai Khan en Chine, petit-fils de Gengis Khan, qui leur propose le monopole de toutes les transactions commerciales entre la Chine et la Chrétienté et demande en échange l'envoi d'une centaine de savants et artistes pouvant illustrer à ses yeux l'Empire des chrétiens. Ils sont porteurs dans une lettre d'un message de sympathie et de cette demande pour le pape qui voit dans ces tribus (appelées alors tartares en Occident) depuis 1250 un possible allié dans la lutte contre l'Islam. Pendant deux années, les deux frères, Niccolò et Matteo, vont attendre l'élection d'un nouveau souverain pontife Grégoire X, le conclave s'éternisant depuis la mort de Clément IV en 12683.

En 1271, avec un rôle de commerçants mais aussi d'ambassadeurs, ils quittent à nouveau Venise pour retourner en Chine et le jeune Marco les accompagne avec deux dominicains menant une mission diplomatique au nom du pape. À partir du comptoir vénitien de l'Ayas, ils empruntent la plus septentrionale des routes de la soie. Après trois ans de voyage, Marco Polo est reçu avec ses parents à la très fastueuse cour mongole, peut-être à Cambaluc. D'abord, semble-t-il, envoyé en légation avec son oncle dans la ville frontière de Ganzhou, à l'extrémité ouest de la Grande Muraille, où il fait ses classes (apprenant probablement le ouïghour), il devient ensuite un enquêteur-messager du palais impérial suzerain de la Chine, de l'Iran et de la Russie. À ce titre il accomplira diverses missions pour le grand khan, tant en Chine que dans l'Océan Indien (voir fonctions de M. Polo) : Corée, Birmanie, Sumatra, Cambodge, Viêt Nam (par contre il ne mentionne l'île de Cypango, le Japon, que par ouï-dire)4.

Vers la fin du règne de Kubilai Khan, Marco Polo et ses parents obtiennent le droit de retourner dans leur pays contre un dernier service officiel : en 1291 ils embarquent à destination de l'Iran, où ils accompagnent la princesse Kokejin, promise par Kubilai Khan à l'ilkhan Arghoun d'Iran5. En 1292, il fait escale à Perlak dans le nord de l'île de Sumatra (dans l'actuelle Indonésie). À Trébizonde, plus ou moins sous l'influence des Génois, il est dépouillé d'une partie de sa fortune6.

Rentré à Venise en 1295 avec le reste de sa fortune en pierres précieuses, Marco Polo fait armer une galère pourvue d'une pierrière7, afin de participer au combat que Venise mène alors contre Gênes. Il est fait prisonnier probablement lors d'une escarmouche en 1296, au large de la Turquie, entre Adana et le golfe d'Alexandrette8 et non en septembre 1298, lors de la bataille sur mer de Curzola sur la côte dalmate9. Il dicte alors son célèbre livre dans la prison de Gênes6.

Après sa libération en 1299, il épouse Donata Badoer et aura trois filles. Sans doute fut-il, comme patricien, membre du Grand Conseil de Venise, mais on ignore quel rôle il joua dans la création en 1310 du Conseil des Dix (institution secrète peu ordinaire qui ressemble au Tchoû-mi-Yuan, le conseil de sécurité de Kubilai). M. Polo vit alors à Venise dans la Casa Polo (quartier de Cannaregio, maison familiale détruite par un incendie en 159810) où il se comporte désormais comme un commerçant prospère mais prudent, bien loin de l'image du grand explorateur11.

Il meurt le 8 janvier 1324 à Venise où il est enterré comme son père à l'église San Lorenzo mais sa tombe a disparu à la suite de différentes restaurations de l'édifice12,13. Son testament permet d'estimer la fortune qu'il laisse, soit 10 000 ducats, ce qui ne le situe pas dans les plus grands marchands de Venise6.

Les voyages du père de Marco Polo[modifier | modifier le code]





Armoiries de la famille des Polo : de gueules, à la bande d'or, chargée de trois corneilles de sable becquetées et onglées du champ.
Partis de Venise avant la naissance de Marco, Niccolò et Matteo Polo achètent vers 1255 des pierres précieuses à Constantinople (alors sous administration vénitienne) et en Crimée (où résidait leur frère), puis vont les vendre à la cour du khan de Russie, sur la Volga, où ils restent un an. Ils poussent jusqu'à Boukhara (alors capitale perse d'Asie centrale) où ils restent trois ans. Puis un enquêteur-messager de Kubilai ou de l'ilkhan d'Iran les invite à se présenter au grand khan, en qualité d'Européens.

Ont-ils atteint Pékin quand ils rencontrent Kubilai en 1265 ou 1266 ? Il n'est pas nécessaire de le supposer, les affaires de l'ouest se traitaient souvent à sa résidence d'été en Mongolie, Chang-tou. Ils ne restent pas longtemps car ils sont chargés de deux missions :
Ambassade de l'Empire mongol auprès du pape. Quand ils regagnent la mer Méditerranée, le pape vient de mourir et il leur faut attendre trois ans pour qu'un nouveau pape soit élu (le plus long interrègne de l'histoire de la papauté, entre Clément IV et Grégoire X). Lorsqu'ils repartent vers l'Asie (avec Marco), à défaut des cents savants chrétiens que demandait Kubilai, ils emportent de l'huile sainte de Jérusalem qui tenait lieu de relique du Christ. On peut conjecturer que le jeune Marco portait sur lui cette huile. En tout cas, lorsque Kubilai « dépêcha des émissaires à leur rencontre, à bien quarante journées » (ch. 13), c'était évidemment pour honorer le Christ (de nombreux sujets de Kubilai étaient chrétiens syriaques, les femmes des descendants de Gengis khan l'étaient souvent).
Transfert de technologie militaire. Cette mission, révélée par le ch. 145 sur Xiangfan, fit sans doute davantage pour la promotion des Polo dans l'empire Yuan que l'introduction du symbole de la lumière du Christ. En 1266, quand ils arrivent, la Chine ne connaissait pas les pierrières. En 1271, deux spécialistes en pierrières recrutés au Moyen-Orient arrivent à Pékin14. Mais en 1273, quand Xiangfan tombe aux mains des Mongols après un siège de cinq ans, c'est grâce à des pierrières. « Ensuite les pierrières furent utilisées dans chaque bataille avec un invariable succès »15, notamment sur le fleuve Yangtze où la flotte Song fut anéantie ; l'année suivante l'empire Song se rend enfin aux Mongols. Voici l'implication des parents Polo dans cette affaire : ils ont proposé les pierrières à Kubilai, fait réserver des madriers, et ont été les messagers dépêchés à l'ilkan Abaqa, lequel fit réquisitionner les ingénieurs16.
Légation de Matteo Polo avec son neveu dans la ville frontière de Ganzhou (ch. 61).
Nomination de Matteo Polo à un emploi officiel un an après leur retour à Venise.





Miniature extraite du Livre des merveilles, BNF Fr2810, vers 1410-1412
Fonctions de Marco Polo en Chine[modifier | modifier le code]

« Voyageur », « marchand de Venise », « routes de la soie », « aventurier » : ces poncifs collent au personnage de Marco Polo. Mais ce sont des projections de la période coloniale, du XVIe au XIXe siècle. Envoyé de l'empereur, ses déplacements étaient des missions, avec insignes du palais central et souvent escorte militaire. En Asie, il n'est pas marchand professionnel, il est conseiller du prince plutôt que voyageur. S'il amasse avec ses parents un trésor en pierres précieuses, il ne dit pas que ce fut par le commerce ; leurs émoluments et les cadeaux de Kubilai durent suffire à leur constituer une fortune. S'ils étaient souvent « marchands », les patriciens vénitiens étaient toujours aussi officiers d'active, diplomates, conseillers d'État ; pour expliquer le chapitre sur Xiangfan (145/146), Matteo Polo pourrait avoir été officier du génie expert en balistique. Quant au « voyage », l'itinéraire du livre est évidemment reconstruit. La préface le dit : « il y a des choses qu'il ne vit pas mais qu'il entendit d'hommes sûrs. Les déplacements effectifs de Marco Polo entre 1271 et 1295 semblent les suivants » :
Un aller Venise, Jérusalem, Meshed, Pamir, Xinjiang, Mongolie-Intérieure (trois ans).
Mission à Ganzhou, l'actuelle Zhangye, à l'ouest (« bien un an »).
Mission à Yangzhou, au sud (« trois ans accomplis »).
Plusieurs allers et retours entre les trois palais de l'empereur.
Peut-être une mission au sud-est de la Chine vers le Yunnan, voire le Tibet, la Birmanie.
Ambassade vers le Viêt Nam, puis les Indes, par voie de mer (deux ans).
Retour par mer de Chine, Indonésie, puis océan Indien jusqu'à Ormuz, remontée de l'Iran jusqu'à Tabriz, et de là Trébizonde, Constantinople, la Grèce et Venise (trois ans).





Marco Polo habillé en Tartare (peinture du XVIIIe siècle d'Hermanus van Grevenbroeck au Museo Correr de Venise).
Au service de Kubilai, M. Polo dépendait non du gouvernement ni de l'administration chinoise, mais du palais de l'empereur, le suzerain mongol, le khagan. Il n'était pas fonctionnaire mais homme de l'empereur. Voici les fonctions que son livre mentionne :
Introduction en Chine de l'huile sainte de Jérusalem avec ses parents.
Légation avec son oncle dans la ville frontière de Ganzhou, l'actuelle Zhangye, à l'extrémité ouest de la Grande Muraille (ch. 61).
Nomination au titre de Messire (ch. 16).
Seigneurie sur Yangzhou, région alors rattachée au pouvoir central (ch. 143).
Inspection des finances (ch. 152).
« Envoyé dans les régions de l'ouest… bien quatre mois de route vers l'occident » (ch. 104).
Ambassades dans l'Océan Indien (ch. 17).
Escorte d'une princesse en Iran, et charge de messages aux États d'Europe (chapitre 18).
Conseiller militaire.
Enfin, lors d'un coup d'État à Pékin en 1282, le livre dit qu'il se trouvait sur les lieux.

Voici ce que disent les annales officielles de la dynastie Yuan :
En 1277, « Po-lo nommé Enquêteur-privé Envoyé-adjoint »17
En 1282, au lendemain de l'assassinat de son premier ministre Achmat (en), l'empereur « transporté de colère se rendit le même jour à Chang-tou (Shangdu, sa capitale de Mongolie) et ordonna à Po-lo, enquêteur privé et envoyé adjoint, à Horh-khono-sse, surintendant des études, au conseiller d'administration A-li, et autres, de prendre des chevaux de postes et de se rendre immédiatement à Pékin pour instruire l'affaire et juger les coupables ».
Un mois plus tard, Kubilai Khan étant rentré à Pékin : « Achmat mort, l'empereur encore totalement ignorant de ses turpitudes, consultant l'enquêteur-messager Po-lo, apprit alors toute l'ampleur de ses crimes » ; et réhabilita ses assassins chinois18.

Il n'y a pas une preuve irréfutable que les deux idéogrammes chinois19 qui se réfèrent phonétiquement à « Po-lo » correspondent vraiment à Marco Polo. En effet, des références à Po-lo existent bien avant l'arrivée de Polo en Chine. Ceci dit, les inscriptions ci-dessus correspondent exactement au livre :
Au chapitre 16, le calcul des dates place sa nomination comme Messire vers 1277, qui est la date de l'inscription chinoise.
Son récit de l'assassinat d'Achmat en 1282 est le plus long du livre, le plus précis et le mieux vérifié, et prouve qu'il eut connaissance des pièces de la procédure puisque ces détails étaient secrets20.
Ses récits évoquent souvent les relais des émissaires officiels, et toutes ses missions sont celles d'un enquêteur-messager (pour Kubilai Khan un ambassadeur n'était rien d'autre et la seigneurie de M. Polo sur Yangzhou implique seulement qu'il y était l'œil de l'empereur).

Le Devisement du monde[modifier | modifier le code]





Chasse au Porc-épic près de la ville de Cassem ; Le livre des merveilles de Marco Polo, Livre premier, enluminure conservée à la BNF (manuscrit 2810).
Article détaillé : Devisement du monde.

Paru en 1298, le livre de reportage qui a rendu Marco Polo célèbre est l'un des premiers ouvrages importants en langue vulgaire (probablement en dialecte picard-champenois typique des marchands des foires de Champagne)21.

Le Devisement du monde22, que l'on trouve aussi sous d'autres dénominations comme Il Milione ou Le livre des merveilles, est un des rares ouvrages manuscrits, avec La Légende dorée de Jacques de Voragine et Le Roman de la Rose (Guillaume de Lorris et Jean de Meung), à connaître un succès considérable avant même sa première impression en 1477. Ce succès est en partie dû à sa rédaction initiale en français, langue de communication en vigueur à l'époque que maîtrisait Rustichello de Pise, écrivain qui a transcrit les mémoires de Marco Polo alors qu'il était son compagnon de détention durant les guerres opposant Venise à Gènes en 1298. Il est une source importante pour la cartographie européenne (notamment pour la mappemonde de Fra Mauro en détaillant la Via mongolica, voie de Mongolie des épices et de la soie23) et une référence pour les explorateurs des XIVe (tels Andalò da Savignone auteur de quatre voyages en 1330, 1334, 1336 et 1339, Galeotto Adorno (it), Gabriele Basso24), XVe et XVIe siècles comme Vasco de Gama ou Christophe Colomb qui lors de son troisième voyage, l'avait emporté avec lui et scrupuleusement annoté (366 notes de dénombrées sur son édition en latin)25.

Ce livre illustre également le monde de légendes que constitue l'Extrême-Orient chez les chrétiens : Marco Polo a pensé que Gog et Magog étaient les Mongols cruels. L'arbre sec marque la limite entre l'Orient et l'Occident, la « Barrière d'Alexandre » que constitue le Caucase est une frontière dangereuse à franchir, il imagine le Royaume du prêtre Jean en Inde, etc6.

Le Livre des merveilles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Devisement du monde.

« Qui ne l'a pas vu ne pourrait le croire » est un leitmotiv de son livre. « Incroyable mais vrai » est sa recette. Cependant il est douteux qu'il ait été accueilli avec scepticisme à son retour par les patriciens de Venise : la République avait les moyens de savoir qu'il n'affabulait pas. De même les Génois qui lui firent rédiger son mémoire (dont ils avaient besoin pour leurs expéditions), et le frère du roi de France qui dépêcha pour en obtenir copie.

Marco Polo émaille son livre de faits divers, de mythes, de légendes, mais ses récits de miracles sont peu nombreux, souvent symboliques, et séparés des autres narrations. Il démystifie plutôt les légendes (Arbre sec, Gog et Magog, prêtre Jean, salamandre). Les bourdes sont rares : hommes à queue de Sumatra, jambes de boas dans le Yunnan (mais l'histoire naturelle référence des boas ayant des traces de pattes), enfin l'obscurité en plein jour dont il témoigne en IranNote 1. L'histoire racontée par Ramusio26, selon laquelle Marco Polo et ses parents se seraient présentés en habits de mendiants, avec une doublure pleine de rubis et joyaux qu'ils montrèrent au cours d'un dîner pour se faire reconnaître, est un enjolivement tardif (1559).

Certains auteurs (surtout anglais — notamment Frances Wood (en) avec son livre Did Marco Polo go to China? —, et Paul Pelliot) essayent de démontrer que Marco Polo affabule mais l'analyse de leurs démonstrations est pour l'essentiel défavorable27. Baudelaire disait que « les récits de Marco Polo, dont on s'est à tort moqué, comme de quelques autres voyageurs anciens, ont été vérifiés par les savants et méritent notre créance28 ».

Postérité[modifier | modifier le code]

En hommage à leur plus célèbre concitoyen, les Vénitiens ont baptisé de son nom leur aéroport international (Aéroport de Venise - Marco Polo), et les billets italiens de 1 000 lires ont longtemps porté son effigie. Le mouton de Marco Polo (en), appelé aussi mouflon de Marco Polo, est une sous-espèce d’Ovis aries. Le personnage de Marco Polo est le héros de nombreux livres et films, il apparaît notamment comme un grand explorateur dans le jeu vidéo Civilization Revolution en 200829.

Cinéma[modifier | modifier le code]
1938 : Les Aventures de Marco Polo (The Adventures of Marco Polo) de Archie Mayo
1962 : Marco Polo (L'avventura di un Italiano in Cina) de Piero Pierotti
1965 : Marco Polo de Christian-Jaque inachevé
1965 : La Fabuleuse Aventure de Marco Polo de Denys de La Patellière et Noël Howard
1998 : The Incredible Adventures of Marco Polo de George Erschbamer
2001 : Marco Polo: Return to Xanadu de Ron Merk
2008 : The Silk Road : The Adventures of Marco Polo de Sergey Bodrov
2015 : Marco Polo de Rob Cohen

Télévision[modifier | modifier le code]
Marco Polo, mini-série en huit épisodes réalisée par Giuliano Montaldo en 1982.
Marco Polo, série en deux saisons de dix épisodes, réalisée par Netflix en 2014 et 2016.
La dynastie des dragons, réalisé par Matt Codd en 2006.

Adaptations[modifier | modifier le code]
En 1989 Jean Louis Foulquier a adapté la vie de Marco Polo en version 'théâtrale' à Gennevilliers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

1.↑ Mais Chardin : « On observe encore deux choses singulières dans ces régions chaudes durant l'été : l'une c'est que les champs sont brûlés, comme si le feu y avait passé ; l'autre, c'est qu'il s'y élève, surtout le soir et le matin, de certaines vapeurs excitées par l'inflammation de la terre, qui en couvre la face de telle sorte qu'on ne découvre pas à cinquante pas de soi, et qu'on croit voir la mer ou quelque grand étang » (Journal du voyage du chevalier Chardin, Amsterdam, 1711).

Références[modifier | modifier le code]

1.↑ Olga Orlić (Institute for Anthropological Research, Zagreb, Croatia), The curious case of Marco Polo from Korčula: An example of invented tradition [archive], Journal of Marine and Island Cultures, Volume 2, Issue 1, June 2013, Pages 20–28
2.↑ (en) The New Encyclopædia Britannica Macropedia, Marco Polo, Britannica Editors, 2002 (ISBN 9780852297872), p. 571
3.↑ (en) John Parker, Marco Polo, The World Book Encyclopedia, 2004 (ISBN 9780716601043), p. 648-649
4.↑ Pierre Racine, Marco Polo et ses voyages, Perrin, 2012, 456 p. (ISBN 9782262031329)
5.↑ L'ilkhan, qui par lettre conservée aux Archives de France avait donné rendez-vous au roi Philippe-le-Bel en février 1291 devant Damas : « Si tu tiens ta parole et envoies tes troupes à l'époque fixée, et que dieu nous favorise, lorsqu'à ce peuple nous aurons pris Jérusalem, nous te la donnerons » (le roi de France n'envoya pas d'armée ; l'ilkhan Argun est assassiné en mars 1291)
6.↑ a, b, c et d Pierre Racine, Marco Polo et ses voyages, Perrin, 2012, 456 p. (ISBN 9782262031329)
7.↑ Voir la gravure de la galère de M. Polo équipée d'une pierrier dans Yule, The Travels of Marco Polo, Londres, 1870, réédité par Dover, New York, 1983).
8.↑ Selon fr. Jacopo d'Aqui, Chronica libri imaginis mundi.
9.↑ Selon Giovanni Battista Ramusio, Delle Navigationi et Viaggi
10.↑ Le théâtre Malibran a été construit en 1677 sur ses fondations
11.↑ Olivier Germain-Thomas, Marco Polo, Gallimard, 2010 (ISBN 978-2-07-030747-0)
12.↑ Marco Polo - De retour à Venise [archive]
13.↑ (en) J. Polo Marco Masefoeld, Travels of Marco Polo, the Venetian (1260-1295), Asian Educational Services, 2003 (lire en ligne [archive]), p. 8
14.↑ Annales Yuan : « En réponse au khaân, l'ilkhan Abaqa envoya Alaowating et Isemayin avec leur famille jusqu'à Pékin, où une première pierrière fut montée devant les Cinq Portes et essayée ».
15.↑ Yuan see (203/4-5, 128/3, 7/8, etc.).
16.↑ Le texte simplifie, résume en deux phrases, concentre préparatifs et réalisation à la troisième année du siège (comme le Yuan sse), mais en aucune façon n'affirme que les Polo se trouvaient en personne à Xiangfan, seulement qu'ils ont 1) proposé et 2) « fait faire » des pierrières, et 3) que les techniciens étaient « de leur suite (mesgnie) ». Les dates concordent exactement, ils sont dans le Moyen-Orient quand l'ilkan reçoit la demande d'ingénieurs en pierrières (ils pourraient même avoir accompagné le général A-Chu qui opère autour de Xiangfan dès septembre 1267). Quant à la mention de Marco (impossible, il était à Venise, avait 12 ans), c'est une erreur de Rusticello qui disparaît dans l'édition corrigée de 1307.
17.↑ Yuan sse (9/17). Textuellement : « Œil discret bouche adjointe ». Les idéogrammes évoquent un cadre sans uniforme qui, s'il montre sa carte, passe au-dessus de tous. Ce qu'on appelle un Œil de l'empereur. Éventuellement, comme dit Wieger, s.j., mouchard de confiance.
18.↑ Yüan sse (12/7, 205/3 et 78), Soûh thoûng kian kang mouh (23/Cool, Li-taï ki sse (98/6), Kang-kian-i-tchi (90/16), Foung-tcheou-Kang-kian hoeï tswan (15/9).
19.↑ Demetrius Charles Boulger et E. H. Parker, The Imperial and Asiatic Quarterly Review : Some New facts about Marco Polo's book, East & West - Publisher, janvier 1904, 128 p.
20.↑ La concordance saisissante entre son texte et les annales suggère que ces dernières compilent entre autres des rapports qu'il a dictés. Plus fluide, sa narration n'atténue ni la gravité des faits ni la répression ; elle seule établit la part de responsabilité de Kubilai Khan.
21.↑ Ouvrages importants avant Marco Polo : Villehardouin, La conquête de Constantinople, 1213 ; Latini, Le livre du trésor, 1265. Mais la Vie de saint Louis de Joinville, 1309, est postérieure, comme les Chroniques de Froissart, 1380. La Grande Chronique de France tenue à l'abbaye de Saint-Denis n'est traduite en français qu'à partir de 1274 et restera rédigée en latin jusqu'en 1340. Quant aux « romans » courtois, c'étaient des épopées en vers et non en prose.
22.↑ Devisement signifie « description » en vieux français.
23.↑ L'achat en grande quantité de soie en Chine revenait moins cher que celle importée par des intermédiaires arabes et hindous.
24.↑ Robert S. Lopez, « Nouveaux documents sur les marchands italiens en Chine à l'époque mongole », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 121, no 2,‎ 1977, p. 445-458
25.↑ Jean-Louis Tremblais, « Sur les traces de Marco Polo » [archive], sur lefigaro.fr, 9 juillet 2010
26.↑ Ramusio, Navigazioni e viaggi, 1559, première édition imprimée à Venise, qui rend publique la narration du coup d'État de Chinois contre les Mongols en 1282.
27.↑ Voir par exemple la critique de Wood, Did Marco Polo Go To China?, par Rachewiltz [archive], quoique lui-même reste incritique vis-à-vis de la compilation anglaise de Moule et des dédales de Pelliot.
28.↑ « Qu’est-ce que le haschisch ? [archive] », Les Paradis artificiels, Charles Baudelaire, 1860.
29.↑ (en)Civilization Revolution: Great People [archive]

RAPPORT DE Y'BECCA
SOUS L'EGIDE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7780
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   Sam 12 Aoû à 3:41

L'INFLUENCE DE LA RÉPUBLIQUE DANS LE PACIQUE ET L'OCEANIE OU LE BOLIVARISME OCÉANIEN ET PACIFIQUE


La République batave (en néerlandais : Bataafse Republiek ou Bataafsch Gemeenebest), également appelée Batavie, est une République ayant existé entre 1795 et 1806, qui englobait la majeure partie du territoire actuel des Pays-Bas. La Batavie est la première et la plus durable des Républiques sœurs de la France. En théorie indépendante, elle était en réalité sous tutelle française.

Le terme « Batave » fait référence aux Bataves, peuple germain qui s'est révolté contre la tutelle de Rome au Ier siècle. Les Néerlandais éclairés voient dans les Bataves leurs ancêtres et progressivement, Batave tend à désigner les Néerlandais « patriotes » puis devient le gentilé officiel des habitants de la République batave.

Sommaire

1 Fondation
2 Centralisme ou fédéralisme ?
3 Succession
4 Notes et références
5 Bibliographie
6 Voir aussi
7 Lien externe

Fondation
Article détaillé : Révolution batave.
Drapeau et fanion de la République batave

La République batave est l'aboutissement d'un mouvement révolutionnaire entamé dès les années 1780, marqué par les Lumières et la révolution américaine. Les élites urbaines, réunies sous l'appellation de « patriotes », et les régents s'opposent au stathouder, Guillaume V d'Orange-Nassau, qu'ils soupçonnent de vouloir transformer la république des Provinces-Unies en monarchie. Cette révolution batave se déroule en deux temps : une première révolte écrasée en 1787, puis la fuite du stathouder à la suite de l'invasion du pays par les troupes françaises en janvier 1795.

Le 1er février 1793, la Convention française déclare la guerre à l'Angleterre et aux Provinces-Unies. À la fin de décembre 1794 et au début du mois de janvier, les troupes françaises commandées par le général Pichegru traversent les bras gelés de la Meuse et du Rhin. Les comités révolutionnaires se soulèvent dans les grandes villes. Guillaume V est poussé à l'exil en Angleterre le 18 janvier et le même jour, le comité d'Amsterdam prend le contrôle de la municipalité de la ville « au nom de la République batave1. »

Arrivés en libérateurs, les Français se comportent bientôt en occupants et le comité de salut public refuse de reconnaître la nouvelle république tant qu'elle n'aura pas signé avec lui un traité de paix. Les négociations sont tendues entre les envoyés bataves Jacob Blauw et Caspard Meijer et la commission française composée de Merlin de Douai, Reubell et Sieyès, si bien que Reubell et Sieyès sont envoyés à La Haye à la fin du mois d'avril pour négocier directement avec les États généraux bataves. Ces négociations aboutissent au traité de La Haye, signé le 16 mai. Il prévoit une alliance offensive et défensive, la cession de la Flandre zélandaise, Maastricht et Venlo, ainsi que l'entretien d'une armée française de 25 000 hommes et une contribution de 100 millions de florins, somme énorme destinée à renflouer les caisses de la République française2.
Centralisme ou fédéralisme ?

Au sein des États généraux et dans la classe politique batave, les patriotes se divisent sur la question du type de régime à adopter, entre « unitaristes » — partisans d'un État centralisé — et les « fédéralistes » — partisans de légères modifications de l'Union d'Utrecht, considérée comme la constitution des Provinces-Unies. Le parti unitaire, parfois appelé les jacobins, est emmené par des hommes comme Pieter Paulus, Pieter Vreede, Alexander Gogel ou le général Daendels. Ces divisions se traduisent dans la géographie, les provinces de Hollande et Zélande étant pour une constitution unitaire, les provinces de Frise ou de Gueldre étant favorables à une constitution fédérale.

Si ces différences sont dictées par l'idéologie, inspirée par la Révolution française d'une part et par la tradition néerlandaise de l'autre, elles peuvent toutefois être dictées par pragmatisme. L'unité de la république suppose en particulier l'amalgame des dettes des provinces. Or la dette de la Hollande atteint 454 millions de florins, soit 70 % de la dette de l'ensemble des provinces. À titre de comparaison, la dette du Brabant (qui jusque-là n'était pas une province à part entière, de même que Drenthe) est de moins de 2 millions. Les provinces ont donc des intérêts tout à fait différents qui trouvent leur écho dans la question du caractère unitaire ou fédéraliste de la république3.

La première chose est de remplacer les États généraux pour établir une constitution. Là encore, les représentants s'affrontent sur le type d'assemblée à convoquer. Faut-il convoquer de nouveaux États généraux, représentant les provinces, ou faut-il convoquer une Assemblée nationale, représentant l'ensemble des citoyens bataves ? Les discussions traînent en longueur aux États généraux jusqu'au mois de janvier 1796. À cette date, quelques habitants de Leeuwarden, la capitale de la Frise, arrêtent des représentants de la Frise aux États généraux et les remplacent par des représentants unitaristes. Cela suffit à faire basculer la majorité vers la décision de convoquer une Assemblée nationale pour le 1er mars 1796.

La première Assemblée nationale batave est élue dans le courant du mois de février 1796. Composée de 127 députés, elle est à majorité fédéraliste. Ce sont, pour la plupart, des hommes neufs : seuls 34 ont eu une expérience politique avant la révolution batave4. Une commission constitutionnelle est instaurée, là aussi à majorité fédéraliste. Le débat dure jusqu'au mois de décembre 1796. Le 2 décembre, l'assemblée adopte un décret proclamant la « République une et indivisible ». Le projet porte sur une république unitaire mais accordant une large autonomie aux provinces. Le gouvernement est un directoire de sept membres et le corps législatif est bicaméral. Le statu quo est adopté pour la question des dettes. Ce projet ne sera adopté que le 30 mai 1797 par l'Assemblée pour être soumis à un référendum. Projet de compromis ne satisfaisant en définitive personne, il est rejeté par le peuple batave le 8 août 17975.
Le général Daendels.

Une nouvelle assemblée est élue dans la suite de l'annonce du rejet du projet constitutionnel. Elle se réunit pour la première fois le 1er septembre. Trois jours plus tard a lieu à Paris le coup d'État du 18 fructidor an V qui marque un virement à gauche du Directoire en invalidant les élections des députés royalistes. Les unitaristes entendent profiter de ce changement et rentrent en négociations secrètes avec Paul Barras. Pierre Daunou, qui avait déjà participé à l'élaboration de la constitution de l'an III, est chargé de rédiger un projet secret en s'inspirant de celle-ci et du projet rejeté en août. Ce nouveau projet est mis dans les mains du nouvel ambassadeur français à La Haye, Charles-François Delacroix, qui doit le faire adopter par la nouvelle assemblée. 43 députés unitaristes publient le 12 décembre une déclaration dans laquelle ils réclament l'établissement d'un gouvernement populaire responsable devant l'assemblée. Celle-ci est épurée quelques jours après l'arrivée de Delacroix, le 22 janvier 1798. Le général Daendels, avec l'aide du général Joubert fait arrêter 18 députés fédéralistes et pousse les autres à la démission. La cinquantaine de députés restant, emmenés par Pieter Vreede travaille à rédiger une nouvelle constitution, avec pour base la déclaration des 43 ; le projet Daunou est écarté. Le Directoire exécutif est réduit à cinq membres et le corps législatif est divisé en deux chambres, une chambre de discussion et une chambre de délibération. Les dettes sont amalgamées en une dette nationale et les provinces sont supprimées et remplacées par des départements : il s'agit de substituer un sentiment national à un sentiment provincial6.

Ce projet est adopté par référendum le 25 avril. Le gouvernement provisoire se charge de convoquer un nouveau corps législatif, conformément à la nouvelle constitution. Le 4 mai, l'assemblée épurée en janvier décide, poussée par Delacroix qui agit sans ordre de Paris, que les deux tiers de ses membres seront automatiquement réélus7. Le 12 juin, furieux de cet abus de pouvoir, Daendels renverse les hommes du 22 janvier et les remplace par des modérés, parmi lesquels figure Rutger Jan Schimmelpenninck, qui est envoyé à Paris à la fin de l'été comme ambassadeur.
Succession

La République batave est remplacée en 1806 par le royaume de Hollande.
Notes et références

↑ Schama, p. 191
↑ Annie Jourdan, « la république batave et le 18 brumaire », in Annales historiques de la Révolution française, n° 318, octobre-décembre 1999 [archive]
↑ Tom Pfeil, « La hantise de la banqueroute, les finances publiques dans la période franco-batave (1795-1810) » [archive] dans « La Révolution batave, péripétie d’une République-sœur, 1795-1813 », in Annales historiques de la Révolution française, n° 326, octobre-décembre 2001
↑ Schama, p. 247
↑ Par 109 000 voix contre et 28 000 pour, sur un corps électoral de 400 000 citoyens. Arthur Elias, « La néerlandicité de la constitution de 1798 » [archive] dans « La Révolution batave, péripétie d’une République-sœur, 1795-1813 », in Annales historiques de la Révolution française, n° 326, octobre-décembre 2001
↑ Elias, op. cit.
↑ Schama, p. 338

Bibliographie

Wayne Te BRAKE, Regents and Rebels, The Revolutionary World of an Eighteenth-Century Dutch City, Cambridge, Cambridge Mass, 1989, 213 p.
Pieter GEYL, La Révolution batave, 1783 – 1798, Paris, Société des études robespierristes, 1971, 386 p.
Annie JOURDAN et Joep LEERSSEN (eds.), Remous révolutionnaires : République batave, armée française, Actes du colloque de Paris, Amsterdam, Amsterdam University Press, 1996, 258 p.
Annie JOURDAN, La révolution Batave, entre la France et l’Amérique (1795-1806), Presse Universitaire de Rennes, 2008
Louis LEGRAND, La Révolution française en Hollande, Paris, Hachette, 1894, 398 p.
Jean-Bernard MANGER, Recherches sur les relations économiques entre la France et la Hollande pendant la Révolution française (1785-1795), Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, 1923, 170 p.
Simon SCHAMA, Patriots and Liberators, Revolution in the Netherlands, 1780-1813, Londres, Collins, 1977, 744 p.

Articles :
Arthur ELIAS, « La néerlandicité de la constitution de 1798 » [archive] dans « La Révolution batave, péripétie d’une République-sœur, 1795-1813 », in Annales historiques de la Révolution française, n° 326, octobre-décembre 2001, pp. 43-52
Annie JOURDAN, « la république batave et le 18 brumaire » [archive], in Annales historiques de la Révolution française, n° 318, octobre-décembre 1999, pp. 755-772
Annie JOURDAN et Joost ROSENDAAL, « La révolution batave à l’entrée du troisième millénaire : nouveaux problèmes, nouvelles approches, nouveaux objets » [archive], in Annales historiques de la Révolution française, n° 326, octobre/décembre 2001, pp. 1-23
Niek van SAS, « L’impératif patriotique, mutation conceptuelle et conjoncture politique 1795-1813 » [archive], in Annales historiques de la Révolution française, n° 326, octobre/décembre 2001, pp. 25-42

Voir aussi

Révolution française
Pays-Bas
Provinces-Unies
Département des Pays-Bas
Willem Huart

Lien externe

en néerlandais : La constitution (Staatsregeling) de la République batave [archive]

LA LAÏCITÉ. LOIS AVORTEMENTS, LE DROIT DE VIVRE ET MIXITÉ
HOMMAGE DES REPUBLIQUES POUR CELLE QUI FUT, QUI EST ET QUI SERA TOUJOURS !

RAPPORT DE Y'BECCA
SOUS
L'ÉGIDE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
NYANZAPITHECUS ALESI, LAC TURKANA, Y'BECCA, L'ANTHROPOLOGIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le statut du vodou et l’histoire de l’anthropologie
» méli-mélo sur le transfert d'Alesi chez Ferrari
» Pour les sceptiques des grands champions!
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» BECCA + on meurt tous un jour ou l'autre, alors autant faire mourir avec gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: