Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:37

Le 8 octobre 2014, la Cour suprême de la Fédération de Russie examinera l’appel des Témoins de Jéhovah de Samara portant sur la dissolution de leur association cultuelle. Dans son jugement, une juridiction inférieure a estimé que l’association était extrémiste. Si la Cour suprême n’annule pas cette décision, les conséquences pourraient être préoccupantes pour les plus de 1 500 Témoins habitant Samara.
Le bureau du procureur régional de Samara recourt à des tactiques agressives

Les poursuites judiciaires ont été engagées contre l’association cultuelle des Témoins de Samara en avril 2014, quand le bureau du procureur régional a déposé une requête auprès du tribunal régional en vue de la voir dissoute pour motif d’« activité extrémiste ». Avant même que le tribunal n’examine l’affaire, le bureau du procureur a suspendu l’activité de l’association et a temporairement saisi ses biens. À la suite de cette décision, et alors que le procès n’avait pas encore commencé, le ministère de la Justice de la Fédération de Russie a placé l’association sur une liste d’associations religieuses dont l’activité était suspendue pour motif d’extrémisme. Le 29 mai 2014, le juge Shabayeva a tranché en faveur du procureur et a ordonné la dissolution de l’association et la confiscation de ses biens.

Ce n’est pas la première fois que le bureau du procureur régional de Samara engage des poursuites visant à dissoudre l’association cultuelle locale des Témoins. En 2009, il avait déposé une plainte qui avait abouti à un procès, mais par la suite, il avait retiré ses accusations. Dans la présente affaire, les autorités de Samara ont employé une manœuvre différente pour atteindre leur but.
Les tribunaux s’appuient sur des éléments douteux pour dissoudre l’association cultuelle

En janvier 2013 et en janvier 2014, la police de Samara a mené des perquisitions dans les bâtiments que les Témoins louaient pour leur culte et a « trouvé » des publications religieuses figurant sur la Liste fédérale des documents extrémistes. Le bureau du procureur de la ville a adressé un avertissement à l’association cultuelle locale faisant suite à la perquisition de 2013. Quand, en janvier 2014, la police a de nouveau découvert des publications religieuses, le bureau du procureur a cette fois-ci engagé des poursuites devant un tribunal administratif. Le 7 mars 2014, le tribunal du district de Sovetskiy de Samara a déclaré l’association légalement responsable et lui a imposé une amende de 50 000 roubles (environ 1 000 euros). Les Témoins de Samara sont persuadés que, lors des deux perquisitions, les policiers ont introduit furtivement les publications en question. Par ailleurs, les Témoins de Jéhovah contestent les décisions des tribunaux russes qui ont qualifié leurs publications d’extrémistes, et ils ont déposé des requêtes devant la Cour européenne des droits de l’homme à ce sujet.

Avec la condamnation prononcée par le tribunal du district de Sovetskiy, le bureau du procureur régional de Samara a obtenu ce qu’il souhaitait. Il a donc ensuite déposé sa requête d’avril 2014 auprès du tribunal régional de Samara dans l’intention de voir l’association locale dissoute pour motif d’extrémisme. Les avocats des Témoins ont soutenu devant le juge Shabayeva que la dissolution était injustifiée et que l’activité et les croyances des Témoins de Jéhovah ou de l’association locale n’avaient rien d’extrémistes. Ils ont aussi indiqué que les publications « interdites » avaient été introduites par les policiers durant les perquisitions. Malgré tout, le juge Shabayeva a prononcé la dissolution de l’association cultuelle.
Les autorités russes vont-elles continuer de bafouer la liberté de culte ?

L’affaire de Samara suit le même scénario que celle de Taganrog. Dans cette dernière ville, les autorités ont intenté des actions contre les Témoins de Jéhovah en appliquant abusivement à leur culte la loi fédérale visant à combattre les activités extrémistes. En 2009, elles ont réussi à obtenir la dissolution de l’association cultuelle des Témoins. Puis elles ont poursuivi au pénal certains Témoins en particulier. Parmi eux, sept ont finalement été inculpés et condamnés pour avoir simplement assisté à des offices religieux. L’éventualité d’un tel dénouement soucie les Témoins de Jéhovah de Samara.

Jusqu’où iront les autorités russes dans cette attaque contre le culte des Témoins de Jéhovah ? Depuis juin 2014, des poursuites sont engagées contre des Témoins de Jéhovah de différentes régions de Russie pour distribution de publications religieuses prétendues extrémistes, des accusations fabriquées de toutes pièces. Les Témoins de Jéhovah de Samara espèrent que la Cour suprême de la Fédération de Russie rétablira la justice pour eux.
Résolutions qui condamnent la Russie pour le détournement de la loi fédérale visant à combattre les activités extrémistes

La résolution 1896 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (2012) intitulée « Le respect des obligations et des engagements de la Fédération de Russie » appelle les autorités russes à « s’abstenir d’appliquer la loi sur les activités extrémistes à l’encontre de toutes les communautés religieuses, en particulier les Témoins de Jéhovah » (§ 25.31).

Dans sa résolution sur la « situation politique en Russie », le Parlement européen « exprime sa vive préoccupation face à l’usage abusif de la législation anti-extrémisme qui implique l’application illégale de dispositions de droit pénal contre [...] les minorités religieuses tels que les témoins de Jehova [...] ainsi que l’interdiction abusive de leurs documents pour des motifs d’extrémisme » (2012/2505(RSP)).

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:38

Речь — это устное выступил перед аудиторией, как правило, для конкретного события.

Риторика

Это наиболее общий термин риторики для различных видов композиции считается особенно по сравнению с речью. Она включает в себя полный набор слов с определенным методом, план, определены и рассмотрены на заседании, или несколько людей или даже одного.

Мы выделили, согласно обстоятельствам времени и места, по мнению зрителей, теме или цели, как многие виды речи, там виды красноречие.

На подиуме т.е. политической красноречие относятся все политические речи, напыщенно, Популярные выступления или военных постановлений.

В баре или судебного красноречия относятся все состязательные бумаги, обвинительных заключений, mercuriales или филиппики.

Красноречие Председателя и академического вида, относится все примеры речи epidictique, панегирики, похороны речей, или похвалы, но и проповеди, проповеди, проповеди, или ораторской эссе.

Речь делится на количество слои более или менее похожи, exordium, предложение повествование, отдела, подтверждение, опровержение, Салливэна или заключение, которые являются объектом исследования и специальные правила риторики договоров, например Цицерон Цицерон, риторика Деций и ораторий учреждение Quintilien с старый.

Цицерон, в его, oratore и оратор ad Brutum дает представление о качества, чтобы сделать хороший оратор, технологии управления и культуры общие и философские.

Таким образом

Кроме того, вы можете попытаться определить речи, ссылаясь на факторы, которые являются уникальными: я сформулированы чувство формы, основанные на вас. Артикуляционные особенности включают, конечно, структурные элементы (структурирование) но также убедительным, без исключительности между этими двумя категориями (пористую) формы-смысла. Этот совместный устанавливается на время и точно (и идентифицировать) место, где я обслуживает вас.

Аналогичным образом

Эмиль Бенвенист подчеркивает оппозиции речи (личный) / / (безличные) история.

Мишель Фуко посвящает три книги для определения типологии речи, состоящий из заявлений и параллельно с видимостями.

Название книги

Старейшины, описал включая речи композиций, которые, ввиду их знакомые тон, подошел к разговор.

Имена Sermones сатиры и послания Горация. Вольтер назвал слова в стихе философских стихотворений области ограничены, что до сих пор под названием тесты, и научные публикации регулярных книги, которые не имеют.

В XVI веке, было название речи ежедневно учетом проспектов и брошюр, обстоятельства, которые многие сегодня имеют большой интерес к библиографической любопытство. Пояснительные эпитетами чаще всего добавляются подчеркнуть тему или характер переписан: речи достаточно и очень реальной, речи в vray, восхищения речи, речи некоторые речи прискорбными, шутливым речи, счастливый, очень отдыха, прекрасные речи, merveillable, чудесное, ужасно, не более меланхолии чем различные, и т.д.

С XVI века до сегодняшнего дня название «речи» по-прежнему придается несколько работ в далеко идущие философских, религиозных или политических или красивые литературной производительности. Это были: речи сервитута добровольной, из La Boetie, рассуждение о методе, Декарт; Выступление на первом десятилетии Ливий, Макиавелли; Дискурс по всеобщей истории, Боссюэ; Рассуждение о происхождении и основы неравенства среди мужчин и дискурс на искусств и наук, Руссо; Предварительные дискуссии к энциклопедии, д ' Аламбер. Речь о революции по всему миру, чтобы Кювье; Обращение к немецкой нации, Фихте; Речь о религии, Шлейермахер, и т.д. Демулен написал брошюру под названием речи на фонарь в 1789 году.

Примеры речи

Франклин д. Рузвельт речи, известный как «новый курс» (4 марта 1933 года)
В речи Bayeux или призыв 18 июня 1940 года генерал де Голль
Речи, известный как название «Я имею сновидение» Мартин Лютер Кинг
Речи, известный как название «Ich bin ein Berliner» Джон Кеннеди
Речи, известный как название «Я свидетельствую вам «Жозефа Врезински (17 октября 1987 года)
В речи Альбер Камю «Речи Швеции», когда он получил награду в 1957 году.
Речи генерал Шарль де Голль» я тебя» на заседании в Алжире 4 июня 1958 года.

Некоторые большие символы, которые жили до развития средств массовой информации, таких как аудио- и видеозаписи, не оставили никаких следов их речи. Другие были отмечены

-------------------------------------------------------------------------

Nó được làm bằng miệng cho một đối tượng thường cho một sự kiện đặc biệt.

Hùng biện

Đây là một thuật ngữ phổ biến nhất cho các loại khác nhau của hùng biện của các thành phần được coi là đặc biệt là so với bài phát biểu. Nó bao gồm một bộ đầy đủ các từ với một phương pháp nhất định, kế hoạch, xác định và thảo luận tại cuộc họp, hoặc một vài người hay thậm chí một.

Chúng tôi có, theo hoàn cảnh của thời gian và địa điểm, theo khán giả, chủ đề, mục tiêu, càng nhiều của các bài phát biểu, có các loại hùng biện.

Trên sàn catwalk hùng biện chính trị tức là có tất cả các bài phát biểu chính trị, rants, phổ biến hoặc các đơn đặt hàng quân sự.

Tại quầy bar hoặc hùng biện pháp lý là tất cả pleadings, những cáo buộc chống lại mercuriales, hoặc filippiki.

Tài hùng biện của chủ tịch và các loại học tập bao gồm tất cả các ví dụ của bài phát biểu epidictique, viết, đám tang, bài phát biểu, hoặc khen ngợi, nhưng cũng giảng dạy, bài giảng, bài giảng, hoặc gốc tiểu luận.

Nó được chia thành một số lớp của nhiều hay ít tương tự, exordium, đề nghị tường thuật, bộ phận, xác nhận, từ chối hoặc Sallivjena, mà là đối tượng của nghiên cứu và các quy tắc đặc biệt của ngụy biện điều ước quốc tế, ví dụ, Cicero Cicero, hùng biện và oratory Herennius quan Quintilien với cũ.

Cicero, của ông, và ông quảng cáo Brutum oratore cung cấp cho một ý tưởng về chất lượng loa tốt, quản lý công nghệ và văn hóa nói chung và triết học.

Do đó

Ngoài ra, bạn có thể thử để xác định các bài phát biểu, đề cập đến các yếu tố duy nhất: tôi nêu ý nghĩa của hình thức, dựa vào bạn. Articulatory đặc thù bao gồm, tất nhiên, yếu tố cấu trúc (khung) nhưng cũng hấp dẫn, mà không có độc quyền giữa hai loại (xốp) dạng ý nghĩa. Doanh này được cài đặt vào thời gian và chính xác và xác định một nơi mà tôi đang phục vụ bạn.

Tương tự,

Emile Benveniste nhấn mạnh sự phản đối bài phát biểu (personal)//(impersonal) lịch sử.

Michel Foucault devotes ba cuốn sách để xác định loại hình của các bài phát biểu phát biểu và xuất hiện.

Tiêu đề của cuốn sách

Trưởng lão đã mô tả bao gồm thành phần, trong đó, vì giai điệu quen thuộc của họ, đã đưa ra để nói chuyện.

Sermones tên châm biếm và thông điệp của Horace. Voltaire gọi là các từ trong câu thơ triết học khu vực giới hạn mà vẫn được gọi là thử nghiệm, thường xuyên các ấn phẩm và sách mà không có.

Trong thế kỷ 16, cái tên được các tờ rơi phát biểu hàng ngày và các tài liệu quảng cáo, các trường hợp mà nhiều người hôm nay có một quan tâm rất lớn trong bibliographical tò mò. Giải thích tên gọi thường xuyên nhất được thêm vào để nhấn mạnh chủ đề hoặc tự viết lại: bài phát biểu và rất thực tế, đủ bài phát biểu trong vray, ngưỡng mộ, bài phát biểu một số bài phát biểu phát biểu thương tâm, vui tươi, hạnh phúc, rất thoải mái, tuyệt vời bài phát biểu, merveillable, tuyệt vời, khủng khiếp, không có thêm sầu muộn hơn so với khác nhau, vv.

Từ thế kỷ 16 cho đến ngày nay, cái tên "bài phát biểu" vẫn gắn liền với nhiều tác phẩm trong một sâu rộng triết học, tôn giáo hay chính trị, hay đẹp văn học hiệu quả. Đó là: các bài phát biểu của nô lệ tự nguyện, từ La Boétie, bài thuyết trình về phương pháp, Descartes; Bài phát biểu tại thập niên đầu tiên của Livy, Machiavelli; Discourse về lịch sử phổ quát, Bossuet; Discourse về nguồn gốc và cơ sở của sự bất bình đẳng giữa nam giới và bài thuyết trình về nghệ thuật và khoa học, Rousseau; Cuộc thảo luận sơ bộ cho Việt, d ' Alamber. Đó là về một cuộc cách mạng trên toàn thế giới, để Cuvier; Địa chỉ để các quốc gia Đức, Fichte; Nói về tôn giáo, Schleiermacher, vv Desmoulins đã viết một cuốn sách nhỏ có tựa đề bài phát biểu tại một chiếc đèn lồng trong năm 1789.

Các ví dụ của bài phát biểu

Franklin d. Roosevelt phát biểu, được gọi là "new deal" (4 tháng 3 năm 1933 năm)
Trong bài phát biểu của Bayeux hoặc gọi 18 tháng 6 năm 1940 năm tướng de Gaulle
Bài phát biểu, được biết đến như là tiêu đề "I have a dream" Martin Luther King
Bài phát biểu, được biết đến như là tên "Ich bin ein Berliner" John Kennedy
Bài phát biểu, được biết đến như là tên "tôi làm chứng cho bạn" bởi Joseph Wresinski (17 tháng 10 năm 1987 năm)
Trong bài phát biểu của Albert Camus' bài phát biểu ở Thụy Điển, khi ông nhận được giải thưởng trong năm 1957.
Bài phát biểu của tướng Charles de Gaulle, "I love you" tại một cuộc họp tại Algiers năm 4 tháng 6 năm 1958.

Một số nhân vật tuyệt vời đã sống trước khi sự phát triển của truyền thông đại chúng, chẳng hạn như âm thanh và video ghi âm, còn không có dấu vết của bài phát biểu của họ. Những người khác đã được đánh dấu

Rapport de
Kounak
Le chat

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:38

Les Témoins de Jéhovah en Russie



Une résistance spirituelle pour la reconnaissance cultuelle

du christianisme non trinitaire



Des milliers de Témoins de Jéhovah attendaient impatiemment l’instauration de la liberté religieuse en Russie. En 1990, 17.454 Témoins de Jéhovah originaires d’Union soviétique étaient présents en Pologne, à l’assemblée de Varsovie. Le 27 mars 1991, le « Centre administratif des organisations religieuses des Témoins de Jéhovah en URSS » était enregistré dans un document signé à Moscou par le ministre de la Justice de la République de Russie (République soviétique fédérative socialiste de Russie - RSFSR).



Le but de l’Association ainsi constituée est le suivant : « Le but de l’organisation religieuse est d’accomplir l’œuvre religieuse consistant à faire connaître le nom de Jéhovah Dieu et les dispositions qu’il a prises avec amour en faveur de l’humanité par l’entremise de son Royaume céleste confié à Jésus Christ. »



Les moyens de l’Association, énumérés dans la déclaration, pour atteindre ses buts sont les suivants : prédication en public et de maison en maison, enseignement des vérités bibliques aux gens désireux d’écouter, études gratuites de la Bible dirigées à l’aide de publications bibliques, traduction, importation, édition, impression et distribution de Bibles. Le document décrit le fonctionnement de l’œuvre des Témoins de Jéhovah : direction par le Collège central, congrégations dirigées par un collège d’anciens, Comité directeur [du bureau national] de sept membres, surveillants de circonscription et de district.



Cinq des sept membres du Comité directeur et cinq anciens de longue date signent ce document qui est ensuite authentifié par le chef du service de l’enregistrement des associations publiques et religieuses. Milton Henschel et Theodore Jaracz, membres du Collège central des Témoins de Jéhovah, sont également présents à cet événement historique. Des organisations reconnues par la R.S.F.S.R., celle des Témoins de Jéhovah est la première à recevoir son document officiel d’enregistrement.



Mais le 20 juin 1996, les services du procureur général de Moscou commencent à instruire une affaire introduite par le Comité pour la protection de la jeunesse contre les fausses religions, une association anti-secte. Faute d’éléments probants se rapportant à cette plainte au sujet des Témoins de Jéhovah, la procédure est abandonnée mais sans cesse relancée par ledit Comité. Durant cette même période, l’Eglise orthodoxe russe s’engage dans une violente compagne de propagande anti-Témoins de Jéhovah.[1]



Parallèlement, en 1997, une loi sur la liberté de conscience et d’association religieuse était votée. Elle reconnaissait explicitement comme seules religions « traditionnelles » en Russie, le judaïsme, le bouddhisme, l’islam et le christianisme, avec une place privilégiée pour l’Eglise orthodoxe. Toutes les organisations et communautés religieuses devaient se faire réenregistrer avant le 31 décembre 2000. Faute de quoi, « ces organisations n’auront plus le droit de célébrer des services dans les lieux publics, de distribuer de la littérature religieuse ou d’être propriétaire. »[2] Au début de 1999, le procès contre les Témoins de Jéhovah reprenait mais était suspendu dès le 12 mars. Cependant, le 29 avril 1999, le ministère russe de la Justice délivrait le certificat d’enregistrement du « Centre administratif des Témoins de Jéhovah de Russie ».[3] Mais le procès mené par les anti-sectes contre les Témoins de Jéhovah était réouvert le 6 février 2001.



Le 23 février, le tribunal de Moscou accordait le droit aux Témoins de Jéhovah de continuer leurs activités à Moscou. La juge du tribunal, Elena Prokhorytcheva, notifiera sa décision par écrit. Le Comité de défense contre les sectes annonçait son intention de faire appel.[4]



Le Conseil de l’Europe rappelait à l’ordre le gouvernement russe. Celui-ci a en effet adhéré au Conseil de l'Europe. Le représentant russe pour les droits de l’Homme, nommé par la Douma pour une période de 5 ans, en l’occurrence Oleg Mironov avait estimé que la Russie ne « remplit pas entièrement » ses engagements envers le Conseil de l’Europe. Pour remplir ses obligations, la Russie devait « modifier sa législation concernant l’activité des forces de l’ordre et la liberté de conscience. » Le ministère russe des Affaires étrangères estimait que l’adhésion de la Russie au Conseil de l’Europe avait été un bon choix et que sa participation à cette institution aidait Moscou à « instaurer les principaux droits et libertés de l’Homme qui sont les avantages essentiels acquis par les Russes au cours de dix dernières années. »[5]



Toutes ces démêlées administratives et judiciaires pour les Témoins de Jéhovah provoquées par les techniques procédurières des associations anti-sectes ne ralentissaient pourtant pas la progression très importante des Témoins de Jéhovah en Russie depuis leur premier enregistrement de 1991, comme le démontre le tableau suivant :



Progression des Témoins de Jéhovah en Russie [6]









Militants


Fidèles


Congrégations

[Assemblées de fidèles]



1992


15 pays

de l’ex URSS




66.211


173.473


663

1993


12 pays

de l’ex URSS




86.973


256.242


834

1994


11 pays

de l’ex URSS




62.158


204.131


521

1995


10 pays

de l’ex URSS




77.985


237.340


513

1996

1997

1998

1999

2000

2014


Russie


67.082

89.043

100.012

107.711

114.284

171.268


194.322

231.176

254.612

259.093

267.617

292.058




492

626

760

904

1.028

2.480





Une résistance spirituelle pour la reconnaissance cultuelle chrétienne antitrinitaire



Le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Alexis II ne se cachait pas d’être l’instigateur de cette forme de persécutions antireligieuses par décret. Il considèrait que la Russie est sa chasse gardée et il cherchait à éliminer la concurrence au nom de l’unité du peuple russe. « Les sectes cherchent à diviser notre peuple », « leur situation financière est bien meilleure que celle des religions traditionnelles de Russie »[7].



Sur le terrain, l’enregistrement prévu par la loi s’était révélé un simple prétexte pour pouvoir maintenant dissoudre les groupes non validés par l’Eglise orthodoxe. La loi sur les religions de 1997 prévoyait que seules les religions « traditionnelles » auraient droit de cité en Russie Orthodoxo-Poutinienne, à savoir le judaïsme, le bouddhisme, l’islam et le christianisme. Par christianisme, il faut comprendre orthodoxe russe. Bien que la constitution russe garantisse, en principe, l’égalité des religions, cette loi visait sournoisement à éliminer les groupes religieux minoritaires.



En effet, l’enregistrement était tellement compliqué qu’il fallait absolument un juriste qualifié pour pouvoir l’obtenir conformément à la loi. « En outre, les autorités locales sont souvent opposées à l’enregistrement de communautés qui ne sont pas considérées comme « traditionnelles en Russie », a déclaré à l’AFP un défenseur des droits de l’homme spécialiste de ces questions Lev Levinson »[8]. Comble de l’ironie, le Vatican a dénoncé cette loi comme injuste. Le catholicisme romain serait-t-il mis en difficulté par le catholicisme orthodoxe ? Allait-on assister à une guerre idéologique fratricide catholico-catholique ? En attendant, les droits des Témoins de Jéhovah étaient contestés et leur situation est aujourd’hui très compliquée. « La situation est encore plus complexe pour les Témoins de Jéhovah, assignés à quatre reprises devant un tribunal depuis 1996. »



Là encore, la responsabilité de l’Eglise orthodoxe est engagée. En effet, elle « dénonce le prosélytisme agressif »[9] des Témoins de Jéhovah. Autrement dit, les Témoins de Jéhovah peuvent, à la rigueur, exister, mais tout militantisme leur serait interdit. Hors, on a vu que le militantisme évangélique est une des caractéristiques de ce mouvement chrétien antitrinitaire. En attendant, l’Eglise orthodoxe est redevenue quasiment la religion officielle de la Russie. Vladimir Poutine mise sur l’orthodoxie pour asseoir son pouvoir. Même le chef du Parti communiste Guennadi Ziouganov, dont on pouvait douter de la sincérité, proposait que l’Etat accorde à l’Eglise orthodoxe les privilèges et subventions propres à tout organisme officiel. Anatoli Krassikov, expert du Centre de recherches socio-religieuses de l’Institut de l’Europe, avertissait que « si l’on arrive à transformer l’orthodoxie en idéologie, ce sera un retour au totalitarisme. »[10]



La suite a prouvé la justesse de ces propos. La Russie orthodoxe de Vladimir Poutine sombre dans le totalitarisme. Les média ont été bâillonnés. Les opposants ont été arrêtés. Les libertés de réunion restreintes. Pour obtenir un statut d'objecteur de conscience dans le cadre d'un service civil sur le modèle français (mais avec une durée de service civil double à celle du service militaire), « il faudra également « que les motifs de religion ou de conviction ne soient pas seulement déclarés, mais prouvés, afin d’empêcher les personnes concernées d’échapper au service militaire », déclarait le responsable de l’état-major russe [11].



Il est clair pour l'opinion internationale que Vladimir Poutine s'appuie sur le nationalisme et l'Eglise orthodoxe russe pour cimenter son pouvoir. Il a déclenché une guerre en Ukraine pour faire de son pays ce qu'il appelle une nouvelle Russie. Et dans l'ensemble, les russes le soutiennent. Mais, la communauté internationale réagit. L'Union Européenne condamne régulièrement la Russie dans des cas portés par les Témoins de Jéhovah. Des sanctions internationales sont prises. Le bras de fer continue. Il faut observer la situation des Témoins de Jéhovah pour savoir comment les choses vont maintenant évoluer.



La Russie orthodoxe exporte maintenant sa haine du christianisme antitinitaire jéhovéen en Ukraine. Les milices ukrainiennes pro-russes ont saisi les lieux de culte des Témoins de Jéhovah. Le combat engagé par Vladimir Poutine en Fédération de Russie est maintenant clairement exporté dans l'Est de l'Ukraine occupée. L'escalade se poursuit. L'Eglise orthodoxe réaffirme sa haine contre les Témoins de Jéhovah et arme idéologiquement le bras des milices ukrainiennes séparatistes qui ont saccagées les salles du Royaume des Témoins de Jéhovah ou les occupent comme cantonnement militaire, et ce en toute illégalité.[12]


Pour suivre l'actualité juridique des Témoins de Jéhovah en Russie

http://www.jw.org/fr/actualites/juridique/par-region/russie/



Lire le dossier d'Amnesty international : Russie : Le gel des libertés. - mars 2015

http://stories.amnesty.fr/Amnesty-Stories-03/index.html?utm_source=emailing&utm_medium=email&utm_campaign=2015-03-28-AIStories_3_russie



[1] Komsomolskaya Pravda, 21 novembre 1998 : « Sur une période de deux ans seulement, l’Eglise orthodoxe russe a publié plus de dix livres, brochures et manuels ‘consacrés’ à la communauté jéhoviste. (…) Probablement avant tout parce que l’organisation [des Témoins de Jéhovah] a vu le nombre de ses membres décupler au cours des sept dernières années et que l’Eglise orthodoxe russe, comme toute autre organisation hiérarchique, n’aime pas la concurrence. »

[2] Sylvie Briand, Sectes et religions en Russie, le couperet tombe dimanche, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 29 décembre 2000.

[3] Réveillez-vous ! , 22 avril 201, p. 14.

[4] Les Témoins de Jéhovah ne seront pas interdits à Moscou ; Victoria Loguinova, Victoire des Témoins de Jéhovah devant la justice russe, Agence France Presse (AFP), Moscou, 23 février 2001.

[5] Conseil de l’Europe : Moscou ne « remplit pas entièrement » ses engagements (Mironov), Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 27 février 2001.

[6] sources : La Tour de Garde, 1er janvier 1993, p.1 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1994, p.15 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1995, p.15 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1996, p.15 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1997, p.20 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1998, p.20 ; La Tour de Garde, 1er janvier 1999, p.14 ; La Tour de Garde, 1er janvier 2000, p.15 ; La Tour de Garde, 1er janvier 2001, p.19, Annuaire des Témoins de Jéhovah 2015.

[7] Sylvie Briand, Sectes et religions en Russie, le couperet tombe dimanche, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 29 décembre 2000.

[8] Sylvie Briand, Sectes et religions en Russie, le couperet tombe dimanche, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 29 décembre 2000.

[9] Sylvie Briand, Sectes et religions en Russie, le couperet tombe dimanche, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 29 décembre 2000.

[10] Nicolas Miletitch, L’Eglise orthodoxe presque religion d’Etat en Russie avec Poutine, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 5 mars 2001.

[11] Les militaires russes donnent la chasse aux insoumis, Agence France Presse (AFP), Moscou, communiqué du 30 mars 2001.

[12] 13 février 2015 / UKRAINE - Des édifices religieux saisis dans l’est de l’Ukraine.

http://www.jw.org/fr/actualites/juridique/par-region/ukraine/donetsk-louhansk-edifices-religieux-saisis/



Référence universitaire pour citer cet article :

- Barbey Ph., Les Témoins de Jéhovah en Russie, une résistance spirituelle pour la reconnaissance cultuelle du christianisme non trinitaire, Focus sociologique, consulté le [date], http://barbey.jimdo.com/relations-avec-les-etats/russie/.

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:39

21 MARS 2017
RUSSIE
Les Témoins de Jéhovah se mobilisent à l’échelle mondiale pour répondre à la menace d’interdiction de leurs activités en Russie

NEW YORK. L’interdiction de leurs activités dans la Fédération de Russie étant imminente, les Témoins de Jéhovah ont décidé de répondre à cette menace en adressant un appel au Kremlin et aux représentants de la Cour suprême. Le Collège central des Témoins de Jéhovah invite les plus de 8 millions de Témoins du monde entier à participer à une campagne mondiale de lettres.

Le 15 mars 2017, le ministère russe de la Justice a déposé une plainte auprès de la Cour suprême pour que le Centre administratif des Témoins de Jéhovah soit classé « extrémiste » et pour qu’il soit dissous. Cette plainte vise également l’interdiction des activités organisées par le Centre administratif. Si la Cour suprême se prononce en faveur de cette plainte, le siège national des Témoins, situé près de Saint-Pétersbourg, sera fermé. En conséquence, près de 400 associations cultuelles risquent d’être dissoutes et les offices religieux tenus par les plus de 2 300 assemblées de fidèles déclarés illégaux. L’État pourrait également saisir les locaux du siège national ainsi que les lieux de culte des Témoins en Russie. En outre, chaque Témoin de Jéhovah pourrait faire l’objet de poursuite judiciaire pour ses seules activités religieuses. La Cour suprême doit rendre sa décision le 5 avril.

« Le Collège central des Témoins de Jéhovah souhaite attirer l’attention sur cette situation critique, déclare David Semonian, un porte-parole du siège mondial des Témoins de Jéhovah. Poursuivre en justice des citoyens non-violents et respectueux des lois en leur collant une étiquette de terroristes revient clairement à détourner les lois russes sur l’extrémisme. De telles poursuites ne reposent sur aucun fondement solide. »

Les Témoins de Jéhovah n’en sont pas à leur première campagne mondiale. Il y a près de 20 ans, ils avaient déjà rédigé des lettres pour défendre leurs coreligionnaires de Russie et réagir à une campagne de diffamation organisée par certains membres du gouvernement de l’époque. D’autres campagnes de lettres ont également été lancées par le passé pour demander aux autorités de certains pays comme la Jordanie, la Corée du Sud et le Malawi, de mettre un terme aux persécutions infligées aux Témoins de Jéhovah.

« Il n’y absolument rien de criminel dans le fait de lire la Bible, de chanter et de prier avec ses coreligionnaires, ajoute M. Semonian. Nous espérons que notre campagne mondiale de lettres incitera les autorités russes à arrêter cette action injustifiée à l’encontre des Témoins. »
Instructions pour la campagne mondiale de lettres

Pour participer à la campagne mondiale de lettres, cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger les instructions et les adresses postales.

Télécharger les instructions

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

Russie : Yaroslav Sivulskiy, tél. : +7 812 702 2691
https://www.jw.org/fr/actualites/actualites/par-region/russie/tj-se-mobilisent-mondialement-pour-repondre-%C3%A0-menace-d-interdiction/

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:39

Poème sélectionné : La Discorde

La Déesse Discorde ayant brouillé les Dieux,
Et fait un grand procès là-haut pour une pomme,
On la fit déloger des Cieux.
Chez l'Animal qu'on appelle Homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non, son frère,
Avecque Tien-et-mien son père.
Elle nous fit l'honneur en ce bas Univers
De préférer notre Hémisphère
A celui des mortels qui nous sont opposés;
Gens grossiers, peu civilisés,
Et qui, se mariant sans Prêtre et sans Notaire,
De la Discorde n'ont que faire.
Pour la faire trouver aux lieux où le besoin
Demandait qu'elle fût présente,
La Renommée avait le soin
De l'avertir; et l'autre diligente
Courait vite aux débats et prévenait la Paix,
Faisait d'une étincelle un feu long à s'éteindre.
La Renommée enfin commença de se plaindre
Que l'on ne lui trouvait jamais
De demeure fixe et certaine.
Bien souvent l'on perdait à la chercher sa peine.
Il fallait donc qu'elle eût un séjour affecté,
Un séjour d'où l'on pût en toutes les familles
L'envoyer à jour arrêté.
Comme il n'était alors aucun Convent de Filles,
On y trouva difficulté.
L'Auberge enfin de l'Hyménée
Lui fut pour maison assignée.

http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/discorde/poeme.html


A Cassandre : mignonne allons voir si la rose
''A Cassandre"

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu, cette vêprée,
Les plis de sa robe pourprée
Et son teint au vôtre pareil.
Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ! ses beautés laissée choir;
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse:
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/mignonne-allons-voir-si-la-rose/poeme.html

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:39

Un discours est un développement oral fait devant une audience, le plus souvent à l’occasion d’un événement particulier.

Rhétorique

C’est le terme de rhétorique le plus général pour désigner les diverses espèces de compositions considérées surtout par rapport au discours. Il comprend toute suite de paroles prononcées avec une certaine méthode, avec un dessein déterminé, et adressées soit à une assemblée, soit à quelques personnes ou même à une seule.

On distingue, suivant les circonstances de temps et de lieu, suivant l’auditoire, le sujet ou le but, autant de sortes de discours qu’il y a de genres d’éloquence.

À la tribune, c’est-à-dire à l’éloquence politique se rapportent tous les discours politiques, les harangues, les allocutions populaires ou les proclamations militaires.

Au barreau ou à l’éloquence judiciaire, se rapportent tous les plaidoyers, réquisitoires, mercuriales ou philippiques.

À l’éloquence de la chaire et au genre académique, se rapportent tous les exemples de discours épidictique, panégyriques, oraisons funèbres ou éloges, mais aussi les sermons, homélies, prônes, ou dissertations oratoires.

Le discours se partage en un certain nombre de strates plus ou moins semblables, exorde, proposition ou narration, division, confirmation, réfutation, péroraison ou conclusion, qui sont depuis les Anciens l’objet d’une étude et de règles spéciales dans les traités rhétoriques, tels que De inventione de Cicéron, La Rhétorique à Herennius et l'Institution oratoire de Quintilien.

Cicéron, dans son De oratore et Orator ad Brutum, donne une idée des qualités nécessaires pour faire un bon orateur, maîtrise technique et culture générale et philosophique.

ainsi

On peut, aussi, tenter de définir le discours en faisant référence aux facteurs qui lui sont propres : un je articule des formes-sens en fonction d’un tu. Les fonctions articulatoires incluent, bien sûr, des éléments structurels (structurants) mais aussi persuasifs, sans exclusivité aucune entre ces deux catégories (poreuses) de formes-sens. Cette articulation se déroule au moment et au lieu précis (et repérables) où le je s’adresse au tu.

de même

Émile Benveniste insiste sur l'opposition discours (personnel) // récit (impersonnel).

Michel Foucault consacre trois ouvrages à la définition d'une typologie du discours constitués d'énoncés et parallèle aux visibilités.

Titre d’ouvrages

Les Anciens qualifiaient notamment de discours les compositions qui, de par leur ton familier, se rapprochaient d'une conversation.

Les Satires et les Épîtres d’Horace portent le nom de Sermones. Voltaire a appelé Discours en vers des poèmes philosophiques d’une étendue restreinte que jusque-là on nommait essais, et qui n’ont pas la savante composition d’un ouvrage régulier.

Au XVIe siècle, le titre de discours était journellement donné à des opuscules et brochures de circonstance, dont plusieurs ont aujourd’hui un grand intérêt de curiosité bibliographique. Des épithètes explicatives s’y ajoutaient le plus souvent pour mettre en relief le sujet ou le caractère de récrit : Discours ample et très-véritable, Discours au vray, Discours admirable, Discours certains, Discours déplorable, Discours facétieux, joyeux, très-récréatif, Discours merveilleux, merveillable, miraculeux, épouvantable, Discours non plus mélancolique que divers, etc.

Du XVIe siècle jusqu’à aujourd’hui, le titre de « discours » est resté attaché à quelques ouvrages d’une grande portée philosophique, religieuse ou politique, ou d’une belle exécution littéraire. Tels furent : Discours de la servitude volontaire, de La Boétie, Discours de la méthode, de Descartes ; Discours sur la première décade de Tite-Live de Machiavel ; Discours sur l'Histoire universelle, de Bossuet ; Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes et Discours sur les sciences et les arts, de Rousseau ; Discours préliminaire de l’Encyclopédie, de d’Alembert ; Discours sur les révolutions du Globe, de Cuvier ; Discours à la nation allemande, de Fichte ; Discours sur la religion, de Schleiermacher, etc. Camille Desmoulins a rédigé une brochure intitulée Discours à la lanterne en 1789.

Exemples de discours

Le discours de Franklin D. Roosevelt connu sous le titre « Le New Deal » (le 4 mars 1933)
Le discours de Bayeux ou l'Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle
Le discours connu sous le titre de « I have a dream » de Martin Luther King
Le discours connu sous le titre de « Ich bin ein Berliner » de John Kennedy
Le discours connu sous le titre de « Je témoigne de vous » de Joseph Wresinski (le 17 octobre 1987)
Le discours d'Albert Camus « Discours de Suède » lorsqu'il a reçu son prix en 1957.
Le discours du général Charles de Gaulle «je vous ai compris» lors du meeting d'Alger le 4 juin 1958.

Certains grands personnages, ayant vécu avant le développement de médias tels que les enregistrements audio et vidéo, n'ont laissé aucune trace de leurs discours. D'autres ont marqué par le support de diffusion ou l'usage qui en est fait.

Le discours de Ronald Reagan Ronald Reagan Speaks Out Against Socialized Medicine sorti sur disque vinyle en 1961 a servi dans une campagne de propagande contre les propositions du Parti démocrate visant à étendre la couverture de la sécurité sociale.

et pour finir

Discours de la Lanterne aux Parisiens
(Redirigé depuis Discours à la lanterne)

Le Discours de la Lanterne aux Parisiens est une brochure rédigée par Camille Desmoulins et publiée le 15 septembre 17891,2.

La France libre et ses autres pamphlets firent connaître Camille Desmoulins à l'élite politique qui le reconnurent comme un des leurs. Mais il désirait plus encore : écrire une brochure qui lui amènerait le succès auprès du peuple.

Ce pamphlet est parmi les premiers qu’écrit Camille Desmoulins. Avant que Desmoulins se mette à écrire des pamphlets, il était un journaliste inconnu : le Discours de la Lanterne... contribue à le rendre célèbre3,4.

Sommaire

1 Origine du titre de cette brochure
2 Contenu de la brochure
3 Sources
3.1 Notes

Origine du titre de cette brochure

La lanterne du titre de la brochure fait allusion à une branche de fer dont la lanterne qu'elle soutenait avait disparu, qui était située au-dessus d'une boutique d'épicier à l'angle de la rue de Grève et de la rue de la Vannerie, place de Grève, face à l’Hôtel de Ville de Paris. Ce fut à cet endroit que, le 22 juillet 1789, les émeutiers amenèrent pour le pendre le contrôleur général des finances Foullon de Doué, nommé à la place de Necker, ainsi que son gendre, Louis Bénigne François Berthier de Sauvigny. C'était la première des exécutions A la lanterne.
Contenu de la brochure

Daté de l’An premier de la liberté, ce pamphlet analyse les évènements de l’été 1789. Il justifie les évènements de juillet, notamment les exécutions d’aristocrates par le peuple. Il préconise la pendaison à la lanterne par le peuple, s’intitulant lui-même « procureur général de la lanterne »5.

Camille Desmoulins dans son Discours de la Lanterne aux Parisiens, justifie les lynchages politiques des Parisiens. Camille Desmoulins, dans sa brochure, attestera de la psychose contre-révolutionnaire.
Sources

Camille Desmoulins de Jean-Paul Bertaut[réf. incomplète]
Texte complet sur Gallica: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k40484r [archive]

Notes

↑ « 15 septembre 1789 Parution du "Discours de la Lanterne aux Parisiens" de Camille Desmoulins. [archive] », Le blog de Louis XVI, consulté le 24 octobre 2013.
↑ « Camille Desmoulins [archive] », consulté le 24 octobre 2013.
↑ Jacques Godechot, « Jean-Paul Bertaud, Camille et Lucile Desmoulins, un couple dans la tourmente [archive] », compte-rendu critique publié dans Annales historiques de la Révolution française, 1986, vol. 263, no1, p. 114.
↑ Jules Bonnet (directeur de publication), « Desmoulins, Camille (1760-1794) [archive] », Le Point, publié le 7 août 2013, consulté le 24 octobre 2013.
↑ a et b Luce-Marie Albigès, « A la lanterne ! [archive] », L’histoire par l’image, consulté le 24 octobre 2013.

pourtant.

Le Purgatoire et la théologie orthodoxe
P. Jean-Paul Maisonneuve

L’orthodoxie s’efforce en toutes choses de tenir la Tradition indivise, commune à l’Orient et à l’Occident. Si elle récuse le Purgatoire des Latins, c’est qu’elle le comprend comme un theologoumenon, une option théologique, n’appartenant pas en elle-même au noyau dogmatique et présentant de lui une interprétation toute particulière, renchérissant sur une vérité, elle indiscutable, de manière discutable qui pour autant ne semble souffrir aucune discussion.

Tout d’abord, elle considère qu’il n’existe aucun indice scripturaire, c’est-à-dire aucun élément probant dans les Écritures, qui justifierait la notion d’un « lieu » défini, d’un « temps » susceptible d’être allongé ou abrégé, préparatoire au bonheur éternel, sous forme de souffrances consécutives à une impréparation avant la mort.

D’autre part, il lui répugne qu’on établisse une sorte de barême judiciaire qui vienne donner lieu à une controverse des indulgences. Tout cela lui semble porter atteinte à la pureté de la foi, telle qu’elle s’exprime dans l’usage le plus anciennement attesté de l’Église envers les défunts.

En effet, dans ces temps heureux (d’unanimité), il existait deux situations, deux catégories de trépas. Ou vous mouriez martyr, et alors on vous priait. Ou vous mouriez autrement, et l’on priait pour vous, on vous confiait au Christ, on priait pour votre salut (puisque le critère du martyre ne vous était pas applicable, qui vous eût conféré aussitôt, et sans doute possible, la palme). Dans un cas vous étiez un chrétien avéré ; dans l’autre, ne pouvant en décider, on demandait à Dieu qu’Il vous rende digne de Lui et du bonheur éternel, qu’Il fasse de vous un saint si ce n’était déjà fait.

L’Église orthodoxe prie intensément pour les défunts. Elle prie à l’occasion des huit jours après le décès, et encore ensuite. La panikide (absoute en rite oriental), qui n’est pas chantée seulement lors des obsèques, comprend de longues invocations pour le repos de l’âme du défunt. C’est dire combien précieuse est estimée la prière de l’Église en faveur des défunts.

Et cette insistance suppliante ne provient nullement de la notion, hérétique, d’une probabilité dominante des peines éternelles ou de l’improbabilité du bonheur éternel. Cela provient de la conscience de la sainteté de Dieu et que notre sanctification est nécessaire pour aller jusqu’à Sa demeure. L’Église intercède donc pour le défunt. Elle l’aide à accomplir son parcours en demandant pour lui la miséricorde de Dieu, la prière de l’Immaculée et des saints.

L’orthodoxie croit donc qu’une purification peut s’avérer très nécessaire pour aller au Ciel. Toute sa pratique, toute sa prière le montre assez. Nous pouvons à partir de là poser la question s’il existe une véritable divergence, un réel désaccord en la matière avec les catholiques. Le point de divergence se situerait-il par rapport à la définition de la mort ? Après la mort physique, clinique, l’Orient ne considère pas que l’âme soit fixée dans son état et ses choix. Voyant plus clairement la valeur de ses actes passés, elle est à même de poser un nouveau choix en meilleure connaissance de cause, et surtout en voyant clairement l’amour de Dieu pour elle. Se placer à un niveau de réponse valable et méritoire peut demander du délai. Mais comment comprendre ce temps hors du temps ?

Notons qu’il n’est pas contraire à la foi catholique de croire que l’âme, en un certain nombre de cas, ne « s’en va » pas tout de suite après la « séparation » du corps, qu’après la mort clinique il peut exister une certaine durée avant le départ définitif. Pour autant, on n’identifie pas le purgatoire avec ce laps de temps. Les espoirs de s’entendre sur cette base avec les orthodoxes restent minces, d’autant que, de leur côté, ils continuent, longtemps après la mort, lors de la divine liturgie, au nom des défunts pour lesquels priera le prêtre, à apporter des prosphores (pains d’offrande), dont chaque fragment sera disposé symboliquement sur la patène (plus large que dans le rite latin et surmontant un support) à part de l’ « agneau » (la partie consacrée découpée dans la première prosphore), pour faire mémoire du défunt, ce qui revient à le voir dans la « mémoire de Dieu », mais aussi à demander pour lui, le cas échéant, l’ « éternelle mémoire ».

Il faudrait examiner ce qu’orthodoxes et catholiques peuvent considérer comme théologoumènes, c’est-à-dire comme conceptions répondant à la sensibilité de chacun. On pourrait alors appliquer le principe in dubiis libertas, et les catholiques pourraient même en profiter : liberté de voir les choses de diverses façons, à condition bien sûr de ne pas oublier de s’entendre non seulement sur l’essentiel mais sur l’important, selon l’autre principe in necessariis unitas.

Peut-être, en réalité, l’orthodoxie croit-elle si fort en la puissance, d’une part de l’intercession de l’Église unie à la Mère de Dieu et aux saints, de la « philanthropie » divine d’autre part, qu’elle se choque de la règlementation, ou qui lui paraît telle, occidentale, laquelle semble imposer des limites à cette double efficacité, à ces deux efficacités conjointes et réciproques, et douter que, d’un côté la prière soit immédiatement entendue et que, de son côté, la Miséricorde divine soit bien vite illuminatrice et sanctificatrice.

Pour nous résumer, disons que l’Orthodoxie ne tient pas le purgatoire, mais tient la purification possible après la mort comme étant de foi.

P. Jean-Paul Maisonneuve, né en 1951. Jésuite. Travaille en lien avec les communautés russes et gréco-catholiques. Traducteur de Silouane de l’Athos.

Dans ces termes où se situe la limite entre la confusion et le meurtre... Monsieur le Juge... Entre L'innocence et la maladresse, entre le criminel et la conviction ! Monsieur Le Juge !

Monsieur Tignard Yanis

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:40

Речь — это устное выступил перед аудиторией, как правило, для конкретного события.

Риторика

Это наиболее общий термин риторики для различных видов композиции считается особенно по сравнению с речью. Она включает в себя полный набор слов с определенным методом, план, определены и рассмотрены на заседании, или несколько людей или даже одного.

Мы выделили, согласно обстоятельствам времени и места, по мнению зрителей, теме или цели, как многие виды речи, там виды красноречие.

На подиуме т.е. политической красноречие относятся все политические речи, напыщенно, Популярные выступления или военных постановлений.

В баре или судебного красноречия относятся все состязательные бумаги, обвинительных заключений, mercuriales или филиппики.

Красноречие Председателя и академического вида, относится все примеры речи epidictique, панегирики, похороны речей, или похвалы, но и проповеди, проповеди, проповеди, или ораторской эссе.

Речь делится на количество слои более или менее похожи, exordium, предложение повествование, отдела, подтверждение, опровержение, Салливэна или заключение, которые являются объектом исследования и специальные правила риторики договоров, например Цицерон Цицерон, риторика Деций и ораторий учреждение Quintilien с старый.

Цицерон, в его, oratore и оратор ad Brutum дает представление о качества, чтобы сделать хороший оратор, технологии управления и культуры общие и философские.

Таким образом

Кроме того, вы можете попытаться определить речи, ссылаясь на факторы, которые являются уникальными: я сформулированы чувство формы, основанные на вас. Артикуляционные особенности включают, конечно, структурные элементы (структурирование) но также убедительным, без исключительности между этими двумя категориями (пористую) формы-смысла. Этот совместный устанавливается на время и точно (и идентифицировать) место, где я обслуживает вас.

Аналогичным образом

Эмиль Бенвенист подчеркивает оппозиции речи (личный) / / (безличные) история.

Мишель Фуко посвящает три книги для определения типологии речи, состоящий из заявлений и параллельно с видимостями.

Название книги

Старейшины, описал включая речи композиций, которые, ввиду их знакомые тон, подошел к разговор.

Имена Sermones сатиры и послания Горация. Вольтер назвал слова в стихе философских стихотворений области ограничены, что до сих пор под названием тесты, и научные публикации регулярных книги, которые не имеют.

В XVI веке, было название речи ежедневно учетом проспектов и брошюр, обстоятельства, которые многие сегодня имеют большой интерес к библиографической любопытство. Пояснительные эпитетами чаще всего добавляются подчеркнуть тему или характер переписан: речи достаточно и очень реальной, речи в vray, восхищения речи, речи некоторые речи прискорбными, шутливым речи, счастливый, очень отдыха, прекрасные речи, merveillable, чудесное, ужасно, не более меланхолии чем различные, и т.д.

С XVI века до сегодняшнего дня название «речи» по-прежнему придается несколько работ в далеко идущие философских, религиозных или политических или красивые литературной производительности. Это были: речи сервитута добровольной, из La Boetie, рассуждение о методе, Декарт; Выступление на первом десятилетии Ливий, Макиавелли; Дискурс по всеобщей истории, Боссюэ; Рассуждение о происхождении и основы неравенства среди мужчин и дискурс на искусств и наук, Руссо; Предварительные дискуссии к энциклопедии, д ' Аламбер. Речь о революции по всему миру, чтобы Кювье; Обращение к немецкой нации, Фихте; Речь о религии, Шлейермахер, и т.д. Демулен написал брошюру под названием речи на фонарь в 1789 году.

Примеры речи

Франклин д. Рузвельт речи, известный как «новый курс» (4 марта 1933 года)
В речи Bayeux или призыв 18 июня 1940 года генерал де Голль
Речи, известный как название «Я имею сновидение» Мартин Лютер Кинг
Речи, известный как название «Ich bin ein Berliner» Джон Кеннеди
Речи, известный как название «Я свидетельствую вам «Жозефа Врезински (17 октября 1987 года)
В речи Альбер Камю «Речи Швеции», когда он получил награду в 1957 году.
Речи генерал Шарль де Голль» я тебя» на заседании в Алжире 4 июня 1958 года.

Некоторые большие символы, которые жили до развития средств массовой информации, таких как аудио- и видеозаписи, не оставили никаких следов их речи. Другие были отмечены

-------------------------------------------------------------------------

Nó được làm bằng miệng cho một đối tượng thường cho một sự kiện đặc biệt.

Hùng biện

Đây là một thuật ngữ phổ biến nhất cho các loại khác nhau của hùng biện của các thành phần được coi là đặc biệt là so với bài phát biểu. Nó bao gồm một bộ đầy đủ các từ với một phương pháp nhất định, kế hoạch, xác định và thảo luận tại cuộc họp, hoặc một vài người hay thậm chí một.

Chúng tôi có, theo hoàn cảnh của thời gian và địa điểm, theo khán giả, chủ đề, mục tiêu, càng nhiều của các bài phát biểu, có các loại hùng biện.

Trên sàn catwalk hùng biện chính trị tức là có tất cả các bài phát biểu chính trị, rants, phổ biến hoặc các đơn đặt hàng quân sự.

Tại quầy bar hoặc hùng biện pháp lý là tất cả pleadings, những cáo buộc chống lại mercuriales, hoặc filippiki.

Tài hùng biện của chủ tịch và các loại học tập bao gồm tất cả các ví dụ của bài phát biểu epidictique, viết, đám tang, bài phát biểu, hoặc khen ngợi, nhưng cũng giảng dạy, bài giảng, bài giảng, hoặc gốc tiểu luận.

Nó được chia thành một số lớp của nhiều hay ít tương tự, exordium, đề nghị tường thuật, bộ phận, xác nhận, từ chối hoặc Sallivjena, mà là đối tượng của nghiên cứu và các quy tắc đặc biệt của ngụy biện điều ước quốc tế, ví dụ, Cicero Cicero, hùng biện và oratory Herennius quan Quintilien với cũ.

Cicero, của ông, và ông quảng cáo Brutum oratore cung cấp cho một ý tưởng về chất lượng loa tốt, quản lý công nghệ và văn hóa nói chung và triết học.

Do đó

Ngoài ra, bạn có thể thử để xác định các bài phát biểu, đề cập đến các yếu tố duy nhất: tôi nêu ý nghĩa của hình thức, dựa vào bạn. Articulatory đặc thù bao gồm, tất nhiên, yếu tố cấu trúc (khung) nhưng cũng hấp dẫn, mà không có độc quyền giữa hai loại (xốp) dạng ý nghĩa. Doanh này được cài đặt vào thời gian và chính xác và xác định một nơi mà tôi đang phục vụ bạn.

Tương tự,

Emile Benveniste nhấn mạnh sự phản đối bài phát biểu (personal)//(impersonal) lịch sử.

Michel Foucault devotes ba cuốn sách để xác định loại hình của các bài phát biểu phát biểu và xuất hiện.

Tiêu đề của cuốn sách

Trưởng lão đã mô tả bao gồm thành phần, trong đó, vì giai điệu quen thuộc của họ, đã đưa ra để nói chuyện.

Sermones tên châm biếm và thông điệp của Horace. Voltaire gọi là các từ trong câu thơ triết học khu vực giới hạn mà vẫn được gọi là thử nghiệm, thường xuyên các ấn phẩm và sách mà không có.

Trong thế kỷ 16, cái tên được các tờ rơi phát biểu hàng ngày và các tài liệu quảng cáo, các trường hợp mà nhiều người hôm nay có một quan tâm rất lớn trong bibliographical tò mò. Giải thích tên gọi thường xuyên nhất được thêm vào để nhấn mạnh chủ đề hoặc tự viết lại: bài phát biểu và rất thực tế, đủ bài phát biểu trong vray, ngưỡng mộ, bài phát biểu một số bài phát biểu phát biểu thương tâm, vui tươi, hạnh phúc, rất thoải mái, tuyệt vời bài phát biểu, merveillable, tuyệt vời, khủng khiếp, không có thêm sầu muộn hơn so với khác nhau, vv.

Từ thế kỷ 16 cho đến ngày nay, cái tên "bài phát biểu" vẫn gắn liền với nhiều tác phẩm trong một sâu rộng triết học, tôn giáo hay chính trị, hay đẹp văn học hiệu quả. Đó là: các bài phát biểu của nô lệ tự nguyện, từ La Boétie, bài thuyết trình về phương pháp, Descartes; Bài phát biểu tại thập niên đầu tiên của Livy, Machiavelli; Discourse về lịch sử phổ quát, Bossuet; Discourse về nguồn gốc và cơ sở của sự bất bình đẳng giữa nam giới và bài thuyết trình về nghệ thuật và khoa học, Rousseau; Cuộc thảo luận sơ bộ cho Việt, d ' Alamber. Đó là về một cuộc cách mạng trên toàn thế giới, để Cuvier; Địa chỉ để các quốc gia Đức, Fichte; Nói về tôn giáo, Schleiermacher, vv Desmoulins đã viết một cuốn sách nhỏ có tựa đề bài phát biểu tại một chiếc đèn lồng trong năm 1789.

Các ví dụ của bài phát biểu

Franklin d. Roosevelt phát biểu, được gọi là "new deal" (4 tháng 3 năm 1933 năm)
Trong bài phát biểu của Bayeux hoặc gọi 18 tháng 6 năm 1940 năm tướng de Gaulle
Bài phát biểu, được biết đến như là tiêu đề "I have a dream" Martin Luther King
Bài phát biểu, được biết đến như là tên "Ich bin ein Berliner" John Kennedy
Bài phát biểu, được biết đến như là tên "tôi làm chứng cho bạn" bởi Joseph Wresinski (17 tháng 10 năm 1987 năm)
Trong bài phát biểu của Albert Camus' bài phát biểu ở Thụy Điển, khi ông nhận được giải thưởng trong năm 1957.
Bài phát biểu của tướng Charles de Gaulle, "I love you" tại một cuộc họp tại Algiers năm 4 tháng 6 năm 1958.

Một số nhân vật tuyệt vời đã sống trước khi sự phát triển của truyền thông đại chúng, chẳng hạn như âm thanh và video ghi âm, còn không có dấu vết của bài phát biểu của họ. Những người khác đã được đánh dấu

Rapport de
Kounak
Le chat

Lieutenant General Yevgraf Andreyevich Zhivago

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:40

Le Corbeau
@PutinRF_Eng Le Corbeau http://www.paganguild.org/aubeseptiemelune/grimoire-chamanisme/totem/corbeau.htm … Dead Can Dance - Ulysses https://www.youtube.com/watch?v=2Uk3sExKtao … Vous êtes Le Charon; je suis la Chouette


Symbolique du Corbeau :

Le Corbeau, tout comme d'autres animaux ( dont le Loup ), n'a acquis une symbolique négative que récemment et quasi uniquement en Europe. Vu en rêve, il est censé être un oiseau de mauvaise augure, et les romantiques voient surtout en lui l'oiseau noir qui vole au dessus des champs de bataille pour se nourrir des cadavres ( c'est ici l'aspect charognard du Corbeau qui est "diabolisé" ). En Inde, le Mahâbhârata assimile les Corbeaux à des messagers de la mort. Dans le calendrier Babylonien, le Corbeau régit le 13ème mois, et est perçu de façon négative. On croyait aussi, auparavant, que les corbeaux pondaient leurs oeufs par le bec, on les éloignait donc des femmes sur le point d'accoucher afin d'éviter que celles-ci ne souffrent trop.

Dans la croyance populaire, le Corbeau est considéré comme un voleur, c'est pourquoi en Irlande, on interdit aux enfants de se servir de tiges de plumes de Corbeau comme paille, afin d'éviter que cela ne les incite au vol.

En dehors de ces cas précis et isolés, la symbolique du Corbeau est plus positive, que ce soit en Orient ou en Occident. Ce symbolisme négatif vient de son côté charognard, et du fait qu'il négligerait soit-disant ses petits.

En Chine et au Japon, il est considéré comme un symbole de gratitude filiale, de par le fait qu'il nourrit ses parents, pratique qui ressemble à la tradition de ces sociétés. Au Japon, il symbolise aussi l'amour familial, mais il est aussi un messager divin, et les Tcheou le considère comme un oiseau de bonne augure, qui annonce leurs victoires et symbolise leur vertu. En Chine il est considéré comme un oiseau solaire : ce sont 10 Corbeaux qui se sont envolés du mûrier du levant pour apporter la lumière au monde, mais 9 furent abattus par Yi le Bon Archer afin d'éviter que le monde ne soit consumé. Des pierres sculptées du temps des Han montrent un corbeau à trois pattes au sein du soleil. Il serait donc le principe qui anime le soleil, voire même une représentation du yang, impair. Les trois pattes de ce corbeau, qui sont l'emblème des empereurs chinois, représentent le déroulement du cycle solaire sur une journée : lever, zénith et crépuscule.

Dans la Genèse, le Corbeau, en allant vérifier si la terre réapparaît après le déluge, devient un symbole de perspicacité. Ailleurs dans la Bible, il apporte du pain dans le désert au prophète Isaïe, ainsi qu'aux ermites Antoine et Paul. Certains saints chrétiens sont même accompagnés de corbeaux : Benoît, Boniface, Oswalde et Meinrad ; et St Vincent fut défendu de l'attaque des carnassiers par des corbeaux. Selon une légende Ukrainienne, les corbeaux au paradis possédaient un plumage multicolore, mais après la chute d'Adam et Ève, ils se sont mis à manger des charognes, et leurs plumes sont devenues noires. Cette légende dit aussi que les corbeaux retrouveront leur beauté et un chant harmonieux à la fin des temps, dans un paradis nouveau.

Dans la littérature alchimique, le corbeau est toujours associé à la phase de putréfaction, et à la matière au noir ( la materia prima ). Cette dernière est appelée Tête du Corbeau, elle est lépreuse, et il faut la blanchir " en la lavant sept fois dans les eaux du Jourdain" ( d'où sa représentation sous la forme d'une tête blanche ).

En Grèce, là encore solaire, le Corbeau est consacré à Apollon, c'est un messager des dieux, et il rempli des fonctions prophétiques ( l'emplacement de l'omphalos de Delphes aurait été déterminé par des corbeaux ). Il fait aussi partie des attributs de Mithra, et il est réputé capable de conjurer les mauvais sorts. Mais même ici il garde un aspect négatif, puisqu'il ne put conserver sa place auprès d'Athéna, et fut remplacé par la chouette, à cause de son coté trop bavard. La légende raconte que le plumage originellement blanc du Corbeau devint noir suite à une malédiction lancée sur lui par Apollon, pour le punir de ses indiscrétions. Malgré cela, le Corbeau reste le compagnon préféré du Dieu Soleil. Une autre légende explique pour quoi Apollon a transformé le Corbeau en une constellation d'étoiles du même nom : Apollon envoya l'oiseau dans un monde aquatique afin d'accomplir une mission, mais le Corbeau apercevant un figuier dont les fruits n'étaient pas encore mûrs, se posa près de l'arbre pour attendre que les fruits mûrissent au lieu de remplir sa mission. Apollon entra en colère et le transforma en constellation d'étoiles.

Les légendes celtiques regorgent de Corbeaux qui jouent principalement des rôles prophétiques. La déesse celte de la guerre, Morrigan, ainsi que le dieu Lug sont des dieux aux corbeaux, et en Irlande, le surnom de la Déesse de la guerre, Bodb, veut dire "corneille". D'autres personnages des légendes celtes sont accompagnés de corbeaux, et lorsqu'il s'agit de femmes, ce sont toujours des représentantes de la guerre et/ou de la mort. Le Corbeau était d'ailleurs un animal sacré chez les gaulois, et dans les mythologies germanique et nordique, il est symbolisé par Hugin ( Esprit ) et Munin ( Mémoire ), les deux compagnons d'Odhinn ( Wodan ). Ces deux corbeaux sont à la fois des messagers et les envoyés d'Odhinn sur terre. Odhinn porte d'ailleurs parfois des noms voulant dire "Dieu aux corbeaux". Ces deux corbeaux survolent la terre du milieu chaque jour et chaque soir ils rapportent à Odhinn ce qu'ils ont vu et entendu. A ce titre le corbeau devient donc un représentant des forces chtoniennes ( des forces de la terre ). Il symbolise le lien entre les hommes épris de spiritualités ( symbolisés par Odhinn ) et la terre / le monde physique.

Chez les Maya, le Corbeau est le messager du Dieu du tonnerre et de la Foudre. En Amérique du Nord, le Corbeau est souvent un héros et un démiurge primordial, qui organise et civilise le monde déjà créé par d'autres esprits. En Afrique Noire, il possède un rôle de guide et d'esprit protecteur, puisqu'il prévient les hommes des dangers qui les menacent.

Le Corbeau est aussi un symbole de la solitude, de la retraite volontaire, c'est-à-dire de l'isolement destiné à atteindre un niveau de conscience supérieur. il est aussi un symbole de l'espoir, son croassement répétitif voulant dire "demain, demain" en latin.

En plus de ses rôles de héros solaire, de démiurge ou de messager divin, le corbeau a aussi un rôle de guide, et entre autres de guide des morts, de par son aspect psychopompe ( il perce le voile des ténèbres sans se perdre ).

Le Corbeau semble avoir un symbolisme positif chez les peuples nomades, chasseurs et pêcheurs, et négatif chez les peuples sédentaires et liés à l'agriculture. Il symbolise le côté sombre de la psyché, qui peut se transformer et devenir bénéfique dès que l'on prend conscience de cet aspect de nous et qu'on l'intègre à la lumière de notre conscience. Les traditions celtiques reflètent bien cette symbolique double puisque dans celles-ci, le Corbeau est à la fois un oiseau céleste et solaire, et un oiseau des ténèbres et de la partie sombre de nous même. D'ailleurs l'expression Irlandaise " posséder la sagesse du corbeau" signifie avoir la connaissance suprême.



Aspects totémiques du Corbeau :

Ceux qui ont le Corbeau pour totem ne sont pas des solitaires, la solitude les met mal à l'aise, ils affectionnent la compagnie, cela les sécurise. C'est au sein d'un groupe ou d'une organisation qu'ils travailleront le mieux et qu'ils se sentiront le plus en sécurité, et heureux. Ils sont d'ailleurs loyaux à leur groupe et sont prêt à le défendre de toute attaque verbale ou physique. Comme leur totem, les Corbeaux sont souvent prudents et soupçonneux, peut être à cause d'anciennes blessures vécues dans des situations semblables. Leur tendance à fuir lorsqu'ils sentent un danger les ferait même presque passer pour lâches. De même que leur totem possède une connotation magique, les corbeaux semblent avoir la faculté de réaliser leurs désirs. Ce sont aussi des confidents dignes de confiance, sur la discrétion desquels on peut compter. Les Corbeaux montrent aussi une tendance à l'indécision, ils sont lents à se décider, aussi bien pour des choses futiles que pour des décisions importantes. Par contre une fois leur décision prise, ils s'y accrochent et s'y tiennent fermement.

Les corbeaux sont remuants, accommodants, bavards et même artistes, en clair ils aiment tout ce qui est nouveau. S'ils bougent ils ne sont pas pour autant agités, mais lorsqu'ils ont fait le tour d'un sujet ou d'une relation, il leur faut passer à autre chose. Les corbeaux sont souvent des gens agréables, qui ont un bon caractère, mais ils sont très sensibles à l'ambiance, à ce que dégage une personne ou un groupe, si cela ne leur convient pas alors ils peuvent devenir tristes voire irritables. D'ailleurs les corbeaux montrent plus facilement que d'autres leurs deux cotés : parfois gais et amusants, et parfois rébarbatifs, chicaneurs, entêtés et tristes. De la même façon ils peuvent sembler se tuer à la tâche, mais lorsqu'ils décident de faire une pause il leur devient difficile de se remettre au travail, ils peuvent même alors paraître léthargiques voire paresseux. Les Corbeaux alternent ainsi des périodes de repos absolument nécessaires, et des périodes de travail acharné.

Les Corbeaux aiment l'ordre et l'efficacité, aussi bien dans le domaine professionnel que privé. Ils n'aiment pas la pagaille, ou la confusion. Plutôt bon-enfants, ils s'intègrent généralement bien dans un groupe, et leur tact, et leur diplomatie peuvent aider à souder un groupe, et à en faire une équipe harmonieuse. Cela est lié à leur répulsion pour la solitude. Tous seuls ils peuvent même déprimer sérieusement, c'est avec d'autres qu'ils peuvent se sentir exister, ils ont besoin de pouvoir partager. Ils n'aiment pas non plus les disputes ou les sensations fortes, et leur dévouement à tous donne parfois l'impression qu'ils mangent à tous les râteliers.

Ils ont aussi un besoin d'équilibre et de justice, besoin qui reflète leur équilibre entre le monde physique et le monde spirituel. Les corbeaux sont donc des gens qui ont les pieds bien ancrés sur terre, mais qui s'intéressent aussi profondément aux mystères de la vie.

Ce sont aussi des romantiques qui aiment tellement l'amour qu'ils peuvent s'installer avec quelqu'un sans qu'une vraie relation soit établie, et ils peuvent être amenés à le regretter. Ils rêvent d'amour parfait, mais ils découvrent quand dans la réalité la perfection est beaucoup plus difficile à trouver qu'ils ne le pensent. Ils cherchent alors sans cesse le/la partenaire parfait(e), ce qui peut les faire apparaître volages et flirteurs. Pour eux la sexualité est importante, non dans l'acte lui même mais surtout dans la conquête et les préliminaires avant l'acte, qu'ils trouvent passionnants. Ce sont donc des amoureux tendres et doux, et leur appétit sexuel peut paraître excessif pour certaines personnes.



Morigan

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Lun 27 Mar à 10:40

Ensemble, Luttons contre le VIH communement appellé Le Sida.
Tignard Yanis Cyril

Ce livre est composé avec le contenu des derniers cahiers de Simone Weil. La connaissance surnaturelle collection Espoir fondée par Albert Camus. Je trouve qu'un personnage contemporain de L'Histoire de conscience et de personnalité comme Martine Feugas mariée Monteil est capable d'être et de pouvoir montrer la personnalité endurante de Simone Weil. Cette dernière est morte le 24 aout 1943 au Sanatorium de Ashford (Kent). L'apprentissage de la force est ouverte sur la conscience même du soi, de la dernière fois et du caractère d'autonomie du soi devant l'adversité et l'adversaire. Yanis
Martine Monteil — Wikipédia

Martine Monteil, née Martine Feugas le 15 janvier 1950 à Vincennes, est une haute fonctionnaire française.

Elle est la première femme à diriger les brigades des stupéfiants et du proxénétisme, ainsi que la brigade de répression du banditisme, la brigade criminelle et la PJ1 et termine sa carrière au poste de préfet, Secrétaire générale de la zone de défense de Paris.

Sommaire

1 Biographie
2 Distinctions
3 Ouvrages
3.1 Adaptations
4 Notes et références

Biographie

Petite-fille de policier et fille d'inspecteur divisionnaire, Martine Monteil envisage de devenir professeur d'éducation physique. Encouragée par son père dans les études, elle obtient une licence en droit à Assas et un diplôme de l'Institut de criminologie. Elle entre à l'École nationale supérieure de la police en 1976, un an après son ouverture aux femmes. Elle y rencontre son futur mari, devenu contrôleur général, directeur adjoint de l'inspection générale des services2. Sortie major de sa promotion en 1978, elle est l'une des premières femmes à devenir commissaire de police. Chef de section à la 4e brigade territoriale de la police judiciaire de la Préfecture de police, on lui confie le commissariat de quartier Saint-Thomas-d'Aquin en 1979 puis celui du Bel-Air en 19813.

Entre 1982 et 1989, elle est chef de la section stupéfiants puis adjoint à la Brigade des stupéfiants et du proxénétisme. Devenue commissaire principal en 1986 puis commissaire divisionnaire en 1991, elle est nommée en 1989, à la tête de la brigade de répression du proxénétisme à Paris. En 1994, elle devient chef de la brigade de répression du banditisme de Paris, puis en 1996 chef de la brigade criminelle, première femme à occuper ces deux postes3.

À ces différents postes, elle s'impose comme une femme forte, « dure, sévère, mais fédératrice, enthousiaste, fière de son métier »2. Surnommée « le shérif de Saint-Germain » quand elle dirige le commissariat de quartier du 7e arrondissement de Paris, elle mène à bien de nombreuses enquêtes durant sa carrière. Elle démantèle le réseau de Madame Claude dans les années 1980, perquisitionne chez Françoise Sagan dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants, enquête sur l'attentat du RER B en 1996, arrête les tueurs en série Mamadou Traoré et Guy Georges, et dirige les investigations sur la mort de Diana Spencer, ce qui lui vaut d'être surnommée « Mlle Maigret » par le Time4,5.

Elle quitte le terrain pour le poste de sous-directrice des ressources humaines et de la logistique à la Direction de la police judiciaire de Paris entre 2000 et 2002, et devient contrôleur général de la police nationale en 2001. En juillet 2002, elle est nommée directrice régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police, avant de prendre la tête de la direction centrale de la Police judiciaire le 4 novembre 20046. Là encore, elle est la première femme à occuper cette fonction.

Pendant la campagne de l'élection présidentielle de 2007, ses propos donnent lieu à une polémique quand elle souhaite publiquement, « à titre personnel », que Nicolas Sarkozy, encore ministre de l'Intérieur, puisse « faire autant pour le pays que pour la PJ » et mettre « (son) courage et (son) énergie au service de la France »7. Lors de l'émission On n'est pas couché du 15 mars 2014, elle affirme qu'elle ne renie pas ses propos.

Le 28 juillet 2008, par décret en Conseil des ministres, elle quitte la filière policière pour devenir, avec le rang de préfet, secrétaire générale de la zone de défense de Paris et collaborateur direct du préfet de police8. En avril 2013, elle refuse le poste qui lui est proposé à l'inspection générale de l'administration (IGA) et met un terme à sa carrière9.

Comme tous les anciens directeurs de la police judiciaire de la Préfecture de Police, elle est membre de droit du jury du Prix du Quai des Orfèvres.
Distinctions

Officier de la Légion d'honneur, le 10 novembre 2005
Commandeur de la Légion d'Honneur, le 22 avril 201110
Officier de l'ordre national du Mérite
Cruz al Mérito Policial (es) con distintivo rojo11

Ouvrages

100 ans de police judiciaire, aux éditions Michel Lafon (2007)
Flic, tout simplement, aux éditions Michel Lafon (2008)

Adaptations

Martine Monteil est incarnée par Marianne Denicourt dans L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier en 2014.
Elle est également interprétée par Mathilde Seigner dans Flic tout simplement de Yves Renier en 2016. Le téléfilm est une adaptation de son récit homonyme.

Notes et références

↑ Isabelle Mandraud, « "Flic, tout simplement", de Martine Monteil : récit poignant d'une policière » [archive], Le Monde,‎ 13 novembre 2008.
↑ a et b Gaël Tchakaloff, « Portrait de Martine Monteil : La femme au pistolet d’or » [archive], Le Nouvel Économiste,‎ 23 novembre 2006.
↑ a et b Patricia Tourancheau, « Portrait de Martine Monteil » [archive], Libération,‎ 3 février 1996.
↑ Christophe Cornevin, « Martine Monteil : confidences d'une «super flic» » [archive], Le Figaro,‎ 25 novembre 2008.
↑ Éric Pelletier, Jean-Marie Pontaut, « Les souvenirs de la "dame du 36" » [archive], L'Express,‎ 16 octobre 2008.
↑ Solenn De Royer, « Martine Monteil, première femme à la tête de la « PJ » » [archive], La Croix,‎ 28 octobre 2004.
↑ « La directrice de la PJ vote Sarko » [archive], Le Point,‎ 15 février 2007.
↑ Remy Bellon, Jean-Claude Pierrette, « Nombreuses nominations préfectorales, Martine Monteil nommée à la défense de Paris » [archive], AFP,‎ 28 juillet 2008.
↑ Jean-Michel Décugis, « Martine Monteil quitte la police » [archive], Le Point,‎ 3 avril 2013.
↑ JO Légion d'Honneur [archive].
↑ (es) « El ministro del Interior, Alfredo Pérez Rubalcaba, condecora a una veintena de mandos y agentes de la Policía francesa » [archive], Ministère de l'Intérieur espagnol,‎ 31 juillet 2007.

Le quartier Saint-Thomas-d’Aquin est le 25e quartier administratif de Paris situé dans le 7e arrondissement. Il est nommé en l'honneur du philosophe et théologien Thomas d'Aquin.

C'est un des quartiers les plus chers de Paris. De nombreuses célébrités y ont élu domicile.[réf. nécessaire]
Principaux sites
Les quartiers du 7e arrondissement.

Église Saint-Thomas-d'Aquin.
Ex-hôpital Laennec.
Hôtel Matignon.
Magasin Au Bon Marché.
Musée d'Orsay.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   Mar 28 Mar à 9:17

L'Homme arrête sa réflexion; il ouvre sa fenêtre
pour laisser l'air pénétrer la pièce...
Il laisse ses ides et idées, s'envoler et
s'évaporer devant un pot de fleur:
Il s’étend sur le parquet... L'homme
fixe le plafond et replonge dans le calme.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme"

Le Clans des mouettes se prononce différemment
du Clan des mouettes... L'Homme pousse un profond
soupir et fixe l'Horloge... Un rendez vous est prévu
sur ce sens de l'aiguille entre le masculin et le féminin;
entre le pluriel et le singulier ainsi Tel le décrit Platon
dans la caverne; l'orthographe assimile l'hermaphrodisme
par le son et l’ambiguïté du temps...

Il lui reste dix minutes à se reposer... Puis deux ou même
trois minutes après, il décide de quitter son appartement...
Car, l'avance est une source de tranquillité... Il se reflete
dans un miroir qu'il appelle photographie; son ombre se mélange
à la substance créative de nuages. Fier d'avoir déjouer
pour un instant, la prophétie du cabinet noir et de l'Homme
pressé. Oui, il savoure d'avoir traversé les rives du Jourdain;

Un nouveau baptême enflamme son cœur. Il prie pour les ombres
et les vivants qui accompagne ces ombres. il décrit l'adversité
à venir mais celle ci n'est que soulagement devant le triomphe
de l'espérance Libérée... Le Testament n'est qu'un aspect
de son héritage; il laisse l'empreinte d'un art sur l'obscurantisme.
Dans le tréfonds d'un puit, il est l’âne qui est remonté de la
poussière qu'on lui jetait.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme".

Souviens toi d'elle, cette douce vierge apeuré par le sang et la douleur
mais ivre de marcher et de courir, défiant l'Horizon de son arrogance.
elle est loin d'être morte dans le fait de grandir, devenue femme qu'elle
est une douleur qui ne s'estompe pas: celui du Siège. Oui, Marcher.
Souviens toi de toi, ce jeune libertaire qui voulait devenir
archéologue des pierres et qui devient comme
L’Anticonstitutionnellement. L'Inconstitutionnellement se mue en jalousie
et en prophétie antique sur le progrès et la persécution...

Moi, j'ai évolué dans une forme de sympathie ayant une forme de compassion;
ces paraphrases de discours sont les premières étapes qui conduisent les
hommes physiques vers l’exéma et qui les éloigne du sens de morale,
puis de pardon. La Constitution morale est tout comme une goutte d'eau.
Elle s’avère selon le caractère être une source d'océan et pour d'autres,
un chuchotement conduisant à la folie... Construite est ma conscience...

Ecrit de
Monsieur Tignard Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Association des Témoins de Samara, La Laicité et Le Kremlin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interdit aux moins de 18 ans
» SMOOKY Canichou noir 6 ans Association RAJA Joinville (94)
» Association de joueurs sur Chambery (73)
» association de parrainage
» Adhésion à l'association

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: