Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:46

Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel d'environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.

Ce forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d'une réunion à l'hôtel Bilderberg (d'où son nom) et possède des bureaux à Leyde1. Il est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences.

Fondation
Prince Bernhard des Pays-Bas.

Dans les années 1950, les diplomates polonais Joseph Retinger et Andrew Nielsen, inquiets de la montée de l'antiaméricanisme en Europe occidentale en période de guerre froide, élaborèrent l'idée d'un forum international où les dirigeants européens et nord-américains pourraient se réunir en vue de coopérations en matière militaire, économique et politique2. Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères français explique : « À l'époque, le but était de convaincre les dirigeants européens et américains de resserrer les liens et de ne pas baisser la garde face à la puissante Union soviétique »3. Retinger aborda le prince Bernhard des Pays-Bas qui se rallia à l'idée, avec l'ex-Premier ministre belge Paul Van Zeeland, et le dirigeant de l'époque du groupe de produits de grande consommation Unilever, le Néerlandais Paul Rijkens. Bernhard contacta pour sa part Walter Bedell Smith, chef de la CIA, qui demanda au conseiller d'Eisenhower, Charles Douglas Jackson, d'examiner la proposition4.
Guy Mollet, dirigeant de la SFIO.

La liste d'invités devait consister en deux membres par pays, représentant la majorité et l'opposition de chaque pays2. Une réunion préparatoire a eu lieu le 25 septembre 1952, à l'hôtel particulier de François de Nervo, dans le 16e arrondissement de Paris5. La réunion rassemble alors Retinger, Van Zeeland, le prince Bernhard, Antoine Pinay (Président du Conseil et ami du baron de Nervo) et Guy Mollet (patron de la SFIO) et plusieurs personnalités étrangères. Parmi celles-ci se trouvent le Britannique Colin Gubbins (ancien général du Special Operations Executive contre l'occupant nazi), le Néerlandais Joseph Luns (ex-secrétaire général de l'OTAN) et le Danois Ole Bjørn Kraft (ancien ministre de la Défense et président du Conseil de l'Atlantique)5.
Paul van Zeeland, ex-premier ministre et ministre des affaires étrangères belge, cofondateur de l'OTAN.

La réunion inaugurale s'est tenue deux ans plus tard à l'hôtel Bilderberg, situé à Oosterbeek aux Pays-Bas, du 29 au 31 mai 1954. Cinquante délégués en provenance de onze pays d'Europe occidentale y assistèrent, aux côtés de onze Américains dont David Rockefeller6. La réussite de l'événement motiva les organisateurs à organiser une conférence annuelle. Un Comité Directeur permanent fut mis en place, avec Retinger comme Secrétaire permanent. Les conférences eurent lieu en France, en Allemagne et au Danemark les trois années suivantes. En 1957 s'est tenue la première conférence outre-atlantique, sur l'île de Saint-Simon. Elle fut financée à hauteur de 30 000 dollars par la Fondation Ford, qui financera également les conférences de 1959 et de 19634,5.
Organisation

La conférence de Bilderberg est organisée annuellement par son comité directeur, qui comprend un président et un secrétaire général honoraire. La catégorie de « membre du groupe Bilderberg » n'existe pas, car les invités ne le sont que de manière ponctuelle. La seule catégorie qui existe est celle de « membre du comité directeur ». L'actuel président du comité directeur est l'assureur français Henri de Castries.

Chaque session a lieu pendant un week-end, dans un lieu généralement communiqué au dernier moment. Les participants, invités par le comité directeur, n'ont pas le droit de sortir de l'hôtel de résidence pendant les deux jours, et ne peuvent pas être accompagnés de leurs conjoints ou de leurs secrétaires. Un système de sécurité strict est mis en place, et tous les membres sont assis par ordre alphabétique, sans distinction protocolaire.

Jusque dans les années 1980, l'anglais et le français étaient les deux langues officielles de la conférence de Bilderberg, avant que l'anglais ne devienne la seule langue utilisée3.
Liste des présidents
Alec Douglas-Home, ancien Premier ministre britannique, et président du comité directeur de la conférence de Bilderberg de 1977 à 19807.

Depuis 1954, le poste de président du Comité directeur a été successivement occupé par :
Date Nom
1 1954-1975 Drapeau : Pays-Bas Bernhard de Lippe-Biesterfeld
2 1977-1980 Drapeau : Royaume-Uni Alec Douglas-Home
3 1981-1985 Drapeau : Allemagne Walter Scheel
4 1986-1989 Drapeau : Royaume-Uni Eric Roll
5 1990-1998 Drapeau : Royaume-Uni Peter Carrington
6 1999-2011 Drapeau : Belgique Étienne Davignon
7 Depuis 2012 Drapeau : France Henri de Castries
Histoire des dévoilements

Quelques fuites sur l'existence de la conférence couplées à l'opacité des discussions ont alimenté diverses théories du complot pendant la guerre froide, par exemple chez le journaliste anti-maçonnique Roger Mennevée. Dans un article de 19678, il présente la conférence de Bilderberg comme faisant partie d'une conspiration mondiale visant à instaurer un gouvernement mondial (la « Synarchie »), dirigé par les États-Unis et comportant l’abandon des souverainetés nationales9. L'article de Mennevée soutient que toutes les personnalités françaises qui s’étaient associées au Bilderberg, telles que Georges Pompidou, Antoine Pinay, et Guy Mollet, étaient également les opposants les plus résolus à la politique nucléaire de Charles de Gaulle. Mennevée conclut que le projet atlantiste auquel participait la conférence de Bilderberg ne pouvait se faire sans éliminer la force de dissuasion nucléaire française9. Lors de la réunion du groupe Bilderberg à Torquay en 1977, le journal Libération publie le texte écrit dix ans plus tôt par Mennevée9.

D'après Conspiracy Watch, « les partisans de Goldwater [lors de la campagne présidentielle américaine de 1964], où l’on trouvait aussi bien des tenants de la droite religieuse que des suprémacistes blancs ou encore les anti-communistes de la John Birch Society, furent les premiers à dénoncer la famille Rockefeller et le groupe Bilderberg »10.

En 1976, un scandale de corruption, impliquant le prince Bernhard qui favorisait le groupe d'armement Lockheed auprès de l'armée néerlandaise, en marge du sommet et contre rétribution, faillit mettre fin aux réunions ; il survit toutefois, le prince étant mis à l'écart et remplacé par Alec Douglas-Home, ancien Premier ministre britannique3.

Le groupe Bilderberg n'est devenu un authentique objet d'étude qu'à partir des années 1979-1980. L'ancien agent des services de renseignement espagnols Luis M. González-Mata dévoile le fonctionnement du groupe Bilderberg en 1979 dans son essai Les Maîtres du monde11. Dans The Bilderberg and the West, paru en 1980, le chercheur Peter Thompson explique que le forum annuel de Bilderberg est une rencontre entre les dirigeants des multinationales les plus importantes et les figures politiques clés des pays occidentaux, afin de discuter ensemble des grandes problématiques internationales. En 2009, Frédéric Charpier présente le but des sommets Bilderberg comme une coordination euro-américaine « au nom des principes démocratiques, mais aussi dans l'intérêt du capitalisme »5. La même année, l'historienne Chloé Maurel explique que le groupe Bilderberg, dont elle souligne l'absence de transparence, a été créé dans le contexte de la guerre froide pour renforcer la coopération entre les États-Unis et leurs partenaires d’Europe occidentale12.
Denis Healey.

Denis Healey, l'un des initiateurs de la conférence de Bilderberg de 1954 et membre du comité directeur pendant 30 ans, a expliqué en 2001 :

« Dire que nous cherchions à mettre en place un gouvernement mondial unique est très exagéré, mais pas totalement absurde. Nous autres à Bilderberg pensions qu'on ne pouvait pas continuer à se faire la guerre éternellement et à tuer des millions de gens pour rien. Nous nous disions qu'une communauté unique pouvait être une bonne chose13. »

En 2005, Étienne Davignon, autre membre important, a relativisé l'influence prêtée à la conférence de Bilderberg, à la BBC qui l'interrogeait sur les théories du complot :

« C'est inévitable, mais à quoi bon ? Il y a toujours eu des gens pour croire aux conspirations, seulement les choses arrivent de façon beaucoup moins cohérente… Quand les gens parlent de nous comme d'un gouvernement mondial secret, je me dis que, si nous sommes ce gouvernement, nous n'avons pas vraiment de quoi être fiers14. »

Liens supposés avec la « stratégie de la tension »

En 2012, le procureur et sénateur italien Ferdinando Imposimato alimente la controverse historique sur l'implication des États occidentaux et de l'OTAN dans les attentats ayant secoué l'Italie des « années de plomb » : dans son livre La Repubblica delle stragi impunite15 (« La république des massacres impunis »), il défend la thèse de la « stratégie de la tension » mise en œuvre pour renforcer le pouvoir étatique, et dénonce dans celle-ci l'implication directe ou indirecte des réseaux secrets de l'OTAN de l'époque16, dont les cellules stay-behind italiennes (le « Gladio ») et le groupe Bilderberg.
Controverses sur la non médiatisation

La non médiatisation des conférences de Bilderberg, qui se tiennent au mois de mai ou juin de chaque année, a entraîné des spéculations sur une éventuelle discipline médiatique de silence qui violerait le principe d'existence du journalisme. Parmi les reproches émis à l'encontre de Bilderberg, on notera la crainte de voir une structure collégiale abritant un petit nombre de personnes prendre, sans contrôle démocratique par des tiers, des décisions importantes en économie ou en politique. Des sources journalistiques belges évoquent la possibilité que les membres de la conférence s'engageraient à user de leur influence pour faire appliquer ce qui a été convenu au cours de la conférence17.

En 2003, en réponse à une question parlementaire, le Conseil fédéral suisse précise que :

« les conférences Bilderberg sont un forum d'échange sur les principaux sujets d'actualité dans les domaines les plus divers entre membres de gouvernements, diplomates, politiciens, personnalités de l'économie, représentants de la science, de la formation, de la presse et d'instituts spécialisés. […] L'objectif de cette conférence privée est une discussion libre et ouverte. Les participants y défendent leur opinion personnelle et n'y parlent pas au nom de leur gouvernement ou de leur employeur. C'est pour cette raison que les organisateurs renoncent à faire de la publicité autour de ces discussions. […] Les participants qui acceptent une invitation personnelle à la conférence se déclarent prêts à renoncer à toute publicité. Du reste, il ne s'agit pas de négociations, mais de discussions qui permettent et favorisent une mise en réseau des idées et des personnes18. »

Interrogé par le journaliste français Bruno Fay, Nicolas Beytout :

« J’ai fait trois Bilderberg. Mais on ne demande pas à participer : on est invité par le comité de direction. Nous sommes installés par ordre alphabétique, il n’y a absolument aucun protocole ni décorum. Des sessions thématiques sont annoncées à l’avance avec deux ou trois orateurs qui font un exposé avant d’ouvrir le débat avec la salle. La confidentialité est un gage très grand de sincérité qui permet aux participants de dire vraiment ce qu’ils pensent19. »

L'ancien ministre des Affaires étrangères français, Hubert Védrine :

« Cette idée de complot est une farce. Le Bilderberg réunit des gens du même monde qui se rencontrent dans d'autres cercles3. »

L'économiste français Nicolas Baverez :

« Contrairement aux fantasmes, aucune décision n'y est prise. En fait, on est là pour travailler. Les deux jours et demi sont très intenses. De 8 heures à 20 heures, il y a une succession de débats3. »

Ces débats comprennent un exposé de dix minutes puis trois minutes de questions, sur des thèmes aussi divers qu'« austérité et croissance » ou l'Occident face à l'Iran en 2012 ; seul Henry Kissinger ayant le droit de déborder du temps imparti. Lors de chaque réunion, deux journalistes de The Economist, en tant que greffiers, dressent un compte rendu écrit, lequel n'est pas rendu public, même si les sujets sont parfois communiqués ; si des critiques ont été émises sur l'opacité et la discrétion entourant les discussions, d'autres personnalités saluent en revanche la liberté de ton qui y règne3.
Dernières réunions
Carte des pays ayant eu, en 2009, le plus de politiciens présents aux réunions Bilderberg depuis leur lancement en 1954.
Réunion du groupe du 3 au 6 juin 2006 au Brookstreet Hotel à Kanata, Canada.
Conférence du groupe à l'Hotel Dolce de Sitges en 2010 en Espagne.
Article détaillé : Liste des rencontres du Groupe Bilderberg.

2005 : La réunion s'est déroulée du 5 au 8 mai, en Bavière. Celle-ci fut préparée par le comité de direction comprenant : Josef Ackermann de la Deutsche Bank, Jorma Ollila de Nokia, Richard Perle (ancien conseiller du Pentagone), Vernon Jordan (confident de l’ancien président Bill Clinton), Jürgen Schrempp de DaimlerChrysler, Peter Sutherland de Goldman Sachs International, Motorola, Daniel Vasella de Novartis et James Wolfensohn de la Banque mondiale. Étaient attendus Henry Kissinger, Natan Sharansky et Bernard Kouchner20. Cette année-là, un commentateur politique espagnol, Daniel Estulin, aurait réussi à infiltrer la réunion21.
2006 : La conférence a eu lieu du 3 au 6 juin à l'hotel Brookstreet situé à Kanata, en banlieue d'Ottawa, au Canada.
2007 : La réunion a eu lieu au Ritz-Carlton d'Istanbul (Turquie), dans le district de Şişli, du 31 mai au 3 juin22.
2008 : La réunion s'est tenue du 5 au 8 juin 2008 au même lieu qu'en 2002 : au Westfields Marriott à Chantilly, Virginie, États-Unis23,24.
2009 : La réunion s’est tenue du 14 au 17 mai à l’Astir Palace de Vouliagméni (station balnéaire proche d’Athènes), en Grèce. Parmi bien d’autres personnalités présentes à cette rencontre se trouvaient le vicomte Étienne Davignon, ancien vice-président de la Commission européenne et président honoraire du Groupe Bilderberg ; Francisco Pinto Balsemão ancien premier ministre du Portugal ; Franco Bernabè, PDG de Telecom Italia et vice-président de Rothschild Europe ; Carl Bildt, ancien premier ministre de la Suède ; Kenneth Clarke, ancien ministre conservateur et actuel ministre de la Justice au Royaume-Uni ; Richard Dearlove, ancien chef du service de renseignements britannique MI6 ; Claudio Jhovanny II Bertarelli, obscur homme d'affaires proche parent de Sir Evelyn de Rothshild et héritier des fondateurs de Merck-Serono; Donald Graham, PDG de la Washington Post Company ; Jaap De Hoop Scheffer, secrétaire général de l’OTAN ; John Kerr, membre de la Chambre des lords britannique et président de Royal Dutch Shell ; Jessica Matthews, présidente de la Dotation Carnegie pour la paix internationale ; Richard Perle de l’American Enterprise Institute ; Romano Prodi, ancien premier ministre italien ; J. Robert S. Prichard, PDG de Torstar Corporation et président émérite de l’université de Toronto ; Peter Sutherland, ancien directeur général de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), premier directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et actuellement président de British Petroleum (BP) et de Goldman Sachs International ainsi que membre de la direction de la Royal Bank of Scotland, président de la Commission trilatérale, vice-président de la Table ronde des industriels européens et membre de longue date de Bilderberg ; Peter Thiel, membre du conseil d’administration de Facebook; Jeroen van der Veer, PDG de Royal Dutch Shell ; Martin Wolf, rédacteur en chef adjoint et journaliste économique en chef du journal Financial Times et finalement Fareed Zakaria, journaliste américain et membre de la direction du Council on Foreign Relations.
2010 : La réunion s'est tenue du 3 au 6 juin à huis clos en Espagne, à Sitges (30 kilomètres de Barcelone)25.
2011 : La réunion s'est tenue du 9 au 12 juin en Suisse à Saint-Moritz. La liste des participants de cette conférence a été dévoilée par le site 20 Minuten Online26.
2012 : La réunion s'est tenue en juin à Chantilly aux États-Unis en Virginie27.
2013 : La réunion s'est tenue du 6 au 9 juin à Hertfordshire en Angleterre.
2014 : La réunion s'est tenue du 29 mai au 1er juin à Copenhague au Danemark28, en présence notamment d'Emmanuel Macron29,30. Fleur Pellerin et François Baroin.
2015 : La réunion s'est tenue du 11 au 14 juin à Telfs-Buchen en Autriche, parmi les participants l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso.
2016 : La réunion s'est tenue du 9 au 12 juin à Dresde en Allemagne. Les listes des sujets abordés31 et des participants32 sont consultables dans le communiqué de presse33.

Réunions bi-annuelles du comité de direction

12 novembre 2009 : au château de Val Duchesse (à Bruxelles), dans le cadre de la désignation du premier président du Conseil européen34,35.
Novembre 2011 : François Fillon reçoit à Matignon les trente membres du comité directeur3.
13-14 novembre 2012 : à Rome, hôtel de Russie, en présence du premier ministre italien Mario Monti36.
En février 2013 à Rome3.

Notes et références

↑ Bilderberg Conferences: Secret lobbying for Anti-Democratic United States of Europe by transatlantic Power Elite [archive] Site non officiel, visant à dénoncer le sommet.
↑ a et b Alden Hatch, H.R.H.Prince Bernhard of the Netherlands: An authorized biography, chapitre “The Hôtel de Bilderberg”, éd. Harrap, Londres, 1962, (OCLC 2359663).
↑ a, b, c, d, e, f, g et h Odile Benyahia-Kouider et Vincent Jauvert, « Ces puissants messieurs du Bilderberg [archive] », in Le Nouvel Observateur no 2535, semaine du 6 juin 2013, pages 8-11.
↑ a et b Valerie Aubourg, Organizing Atlanticism: the Bilderberg Group and the Atlantic Institute 1952–63, 2003.
↑ a, b, c et d Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours. Benoît Collombat et David Servenay (dir.) avec Frédéric Charpier, Martine Orange et Erwan Seznec, éditions La Découverte, 2009 (ISBN 9782707157645) ; p. 84-85
↑ David Rockefeller, Memoirs, Random House, 2002, p. 412, (ISBN 0-679-40588-7).
↑ "Twenty-fifth Bilderberg meeting held in St Joseph MO". Facts on File World News Digest, 14 mai 1977.
↑ Roger Mennevée, « Les éminence grises de la politique mondiale : nouveaux documents sur M. Retinger et le groupe de bilderberg », Les documents, politiques, diplomatiques et financiers,‎ décembre 1967, p. 6
↑ a, b et c Libération (journal), Bilderberg, 26 avril 1977, par Roger Mennevée
↑ « Etats-Unis : l’élection qui met les conspirationnistes au pouvoir ? » [archive], sur Conspiracy Watch,‎ 11 novembre 2016 (consulté le 11 novembre 2016).
↑ Tribune de Genève, Les "maîtres du monde" à Saint-Moritz, par Roland Rossier, 11-12-13 juin 2011, p.1
↑ Chloé Maurel, Géopolitique des impérialismes, Paris, Studyrama, 2009, p. 185.
↑ Jon Ronson, 10 mars 2001, "Who pulls the strings? (part 3)", The Guardian.
↑ Bill Hayton, 29 septembre 2005, "Inside the secretive Bilderberg Group", BBC News.
↑ Ferdinando Imposimato, La repubblica delle stragi impunite, Newton Compton Editori, 2012 (ISBN 88-541-4955-1).
↑ “Le juge anti-mafia Imposimato accuse le groupe Bilderberg de terrorisme” [archive], YouTube
↑ RTL-TVI, émission Le Journal, présenté par Florence Reuter, à propos de la rencontre du Groupe Bilderberg à Genval en 2000] sur www.dailymotion.com [archive]
↑ geschaefte.aspx Curia Vista - Objets parlementaires [archive], Question ordinaire, conférence Bilderberg à Versailles, par Ulrich Schlüer, le 19 juin 2003.
↑ Dans L'Ombre du pouvoir, une enquête de Bruno Fay [archive], le 29 mars 2005.
↑ Financial Times, 1er mai 2005. [archive]
↑ Témoignage concernant l'infiltration de Daniel Estulien [archive]
↑ Mehmet Ali Birand, « What was discussed at Bilderberg? », Turkish Daily News, 5 juin 2007.
↑ Bilderberg Announces 2008 Conference, BusinessWire, accès le 6.7.2008 [archive]
↑ Balkenende to Meet Bush in Washington, NIS News Bulletin, 25-5-2008 [archive]
↑ La liste des participants [archive]
↑ (de) "Il s'agit de la liste «secrète» de participants" - 20min.ch [archive]
↑ The 60th Bilderberg Meeting will be held in Chantilly, Virginia, USA from 31 May - 3 June 2012. [archive]
↑ Liste des participants à cette conférence dévoilée par le site OpeNews.eu [archive]
↑ Amy Willis for Metro.co.uk, « Bilderberg Copenhagen 2014: Full list of official attendees » [archive], sur Metro,‎ 29 mai 2014 (consulté le 5 février 2017)
↑ (en) « 2014 Bilderberg Meeting Participant List | Public Intelligence » [archive], sur publicintelligence.net (consulté le 5 février 2017)
http://www.bilderbergmeetings.org/press-release.html [archive]
http://www.bilderbergmeetings.org/participants.html [archive]
↑ « Press Release | Bilderberg Meetings » [archive], sur www.bilderbergmeetings.org (consulté le 13 juin 2016)
↑ De Tijd, www.mediargus.be [archive]
↑ (en) « Speech of Prime Minister Van Rompuy on the occasion of the Bilderberg Steering Committee » [archive], sur www.danielestulin.com,‎ 12 août 2010 (consulté le 14 octobre 2014)
↑ Voir cet Extrait de l'émission italienne Servizio Pubblico [archive] en anglais et en italien; voir aussi Il premier al club dei potenti «Polemiche fuori luogo» [archive], Corriere della Sera, 15/11/2012.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Groupe Bilderberg, sur Wikimedia Commons Groupe Bilderberg, sur Wikiquote

Bibliographie

Geoffrey Geuens, Tous pouvoirs confondus : État, capital et médias à l'ère de la mondialisation, EPO, 2003, 470 p., p. 25-30, (ISBN 2872621938).
Pierre de Villemarest, Faits et chroniques interdits au public : Tome 2, les secrets de Bilderberg, Aquilion, 2004, (ISBN 2951741529).
Michael Gama, Rencontres au sommet : quand les hommes de pouvoir se réunissent, L'Altiplano, 2007, (ISBN 9782353460168) ; - enquête [archive] sur le groupe Bilderberg et la commission Trilatérale.
Pierre Hillard, La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial, François-Xavier de Guibert, 2007, (ISBN 978-2755401998).
Daniel Estulin, La Véritable Histoire des Bilderbergers, Terre Nouvelle, 2009, (ISBN 2951834594).
Hervé Kempf, L’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie, Seuil, 2011, (ISBN 978-2021028881).
Bruno Fay, Complocratie, Moment, 2011, (ISBN 978-2354170950).
Roger Lenglet et Olivier Vilain, Un pouvoir sous influence. Quand les think tanks confisquent la démocratie, Armand Colin, 2011, (ISBN 9782200271800).
Christophe Deloire et Christophe Dubois, Circus Politicus, Albin Michel, 2012, (ISBN 9782226238597).
David Rockefeller, Mémoires, Fallois, 2006, (ISBN 9782877065870).
Bernt Engelmann, Hôtel Bilderberg, Steidl Verlag, Göttingen, 2004, (ISBN 3-88243-316-7).
Jim Tucker, Jim Tucker's Bilderberg Diary, American Free Press, 2005, (ISBN 0974548421).
Robert Eringer, The global manipulators - The Bilderberg Group, the Trilateral Commission, convert power groups of the west, Pentacle Books, 1980.
(en) Ian Richardson, Andrew Kakabadse et Nada Kakabadse, Bilderberg People: Elite Power and Consensus in World Affairs, Routledge, 2013, 256 p. (ISBN 9781136664656).
Domenico Moro, Le groupe Bilderberg : "l'élite" du pouvoir mondial, Editions Delga, Paris 2015. (ISBN 978-2-915854-80-0)

Filmographie

Le jeu de l'argent, documentaire des Archives Oubliées (2005, Canada) - à partir de la 28e minute.
Théorie du complot (épisode 5) : sociétés secrètes, documentaire de Jesse Ventura sur TruTV (2009).
The Secret Rulers of the World (épisode 5) : The Bilderberg Group de Jon Ronson sur Channel 4 (2001).

Articles connexes

Liste des membres du groupe Bilderberg
Mondialisme
Le Siècle
Théories du complot
Commission Trilatérale
Oligarchie
Ploutocratie
Nouvel ordre mondial

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:47

L'ancien directeur de la banque d'affaire Chase Manhattan est mort dans son sommeil à l'âge de 101 ans, dans sa maison de Pocantico Hills dans l'Etat de New York, a fait savoir le porte-parole de sa famille.

David Rockefeller est décédé à 101 ans d'une insuffisance cardiaque congestive, a fait savoir Fraser Seitel, porte-parole de la famille.

L'homme d'affaire, qui était à la tête d'une fortune estimée à trois milliards de dollars, avait dirigé la banque Chase Manhattan durant 35 ans jusqu'en 1981.

Rockefeller foundation statement says David Rockefeller's cause of death at age 101 is congestive heart failure. pic.twitter.com/YB1Eb7ebYu— Steve Kopack (@SteveKopack) 20 mars 2017

Dans le communiqué publié par la Fondation Rockefeller confirmant son décès, David Rockefeller est décrit comme «l'un des hommes les plus influents de l'histoire de la philanthropie et de la finance américaine, considéré par beaucoup comme étant "le dernier grand homme d'affaire international des Etats-Unis"».

David Rockefeller, Former Head Of Chase Manhattan, Dies At 101 | Zero Hedge https://t.co/juFLpfXFlZ— Jim McGowan (@JWMIAM) 20 mars 2017

David Rockefeller était à l'origine de la création du Groupe Bilderberg en 1954, et de la Commission Trilatérale en 1973.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:47

la conférence de Bilderberg à Dresde
11 juin 2016, 14:32


Alors que les membres du club Bilderberg se réunissent à Dresde, en Allemagne, pour leur conférence annuelle, des centaines de manifestants, se répandent dans les rues accusant les participants d’élitisme et de corruption, les comparant à une mafia.

La conférence rassemble 126 personnalités de premier plan venues de 20 pays afin de discuter, pendant quatre jours, de la crise migratoire, du Brexit et des élections présidentielles aux Etats-Unis.


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:47

Le Royaume-Uni déclenchera le Brexit le 29 mars
20 mars 2017, 12:49
- Avec AFP

Le gouvernement britannique activera l'article 50 du traité de Lisbonne le 29 mars, lançant officiellement la sortie du Royaume-Uni hors de l'UE tandis que la question d'un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse revient avec insistance.

«Le représentant permanent du Royaume-Uni à Bruxelles a informé l'Union européenne ce matin que la Grande-Bretagne activerait l'article 50 [du traité sur l'Union européenne] le 29 mars», a déclaré le 20 mars un porte-parole du Premier ministre britannique, Theresa May, lors d'un point presse.
Lire aussi
Le gouvernement britannique autorisé à déclencher le Brexit

«[Le 23 juin] les Britanniques ont pris la décision historique de quitter l'UE. Mercredi prochain [le 29 mars], le gouvernement va mettre en application cette décision et lancer formellement le processus pour activer l'article 50», a par ailleurs précisé le ministre en charge du Brexit, David Davis, dans un communiqué.

Evoquant le Brexit comme «la négociation la plus importante pour ce pays depuis une génération», David Davis a ajouté que le gouvernement était «clair sur ses objectifs : un accord qui fonctionne pour toutes les nations et régions du Royaume-Uni et bien sûr pour l'ensemble de l'Europe, un nouveau partenariat positif entre le Royaume-Uni et nos amis et alliés au sein de l'Union européenne».

#Brexit : un divorce à 600 milliards d'euros ? Quand @GuyVerhofstadt présente une facture au #RoyaumeUni... https://t.co/93LWQOLqvUpic.twitter.com/do7ioSgb8Q— RT France (@RTenfrancais) 31 janvier 2017

Margaritis Schinas, porte-parole en chef du président de la Commission européenne, a immédiatement répondu à cette annonce en déclarant : «Tout est prêt de notre côté.» Il a par ailleurs annoncé que les négociations commenceraient une fois que les autres Etats membres de l'UE se seraient réunis pour confirmer le mandat de négociation de la Commission européenne.

Une fois l'article 50 activé, le Royaume-Uni et l'UE disposeront de deux années pour boucler les négociations de sortie. Ironie de l'histoire, les tractations démarreront au moment même où l'UE célébrera le 60e anniversaire du Traité de Rome, à l'occasion duquel les dirigeants de l'UE sont censés se retrouver «pour proposer leur vision commune du projet européen».
Quel avenir pour l'Ecosse après le Brexit ?

L'annonce de la date du déclenchement du Brexit intervient après le feu vert du Parlement britannique donné il y a une semaine et l'assentiment royal octroyé le 16 mars par Elizabeth II.
Lire aussi
Le Premier ministre britannique Theresa May en compagnie du premier ministre écossais Nicola Sturgeon «Pas le moment» pour un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, estime Theresa May

Le Premier ministre britannique, Theresa May, est néanmoins confrontée au risque de devoir organiser un nouveau référendum d'indépendance en Ecosse après l'échec de celui organisé en 2014, faisant planer le risque d'un éclatement du Royaume-Uni.

Nicola Sturgeon, la première ministre d'Ecosse, va en effet demander au Parlement régional l'autorisation de la tenue d'une nouvelle consultation. Il doit se prononcer le 23 mars. Sa demande est justifiée par «le mur d'intransigeance» opposé par le gouvernement britannique aux demandes des Ecossais concernant le Brexit, alors que ces derniers souhaitent rester dans le marché unique européen.

Or, Theresa May souhaite un Brexit clair et net impliquant la sortie du marché unique afin de pouvoir reprendre le contrôle de l'immigration.

«#Brexit dur» : la Grande Bretagne va quitter le marché unique selon @theresa_may >>> @MichelBarnier lui répond https://t.co/JBiAYirBqVpic.twitter.com/wN99UK43OQ— RT France (@RTenfrancais) 17 janvier 2017

Pour rappel, l'Ecosse a voté à 62% pour le maintien dans l'UE lors du référendum du 23 juin, contre seulement 48% sur l'ensemble du territoire britannique, engendrant de fait le divorce du Royaume-Uni avec l'UE.

Lire aussi : Désolé les rêveurs, le Brexit ne rend pas inévitable l'unification de l'Irlande

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:48

La Palestine va décorer l'ex-responsable de l'ONU qui a accusé Israël d’apartheid
20 mars 2017, 12:28

Mahmoud Abbas a déclaré que la plus haute distinction palestinienne serait décernée à l'ancienne responsable de l’ONU pour sa position courageuse en faveur des Palestiniens. Elle avait accusé Israël de soumettre les Palestiniens à un apartheid.

Le président de l'Etat de Palestine,Mahmoud Abbas, a téléphoné personnellement à l'ex-secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO), Rima Khalaf, pour lui adresser ses félicitations pour «sa défense de l'humanité», et «ses vraies valeurs concernant le droit international».

Mahmoud Abbas a déclaré que les Palestiniens appréciaient les positions humanistes de Rima Khalaf, celle-ci ayant «refusé de couvrir les crimes commis par les autorités israéliennes d'occupation contre le peuple palestinien».

الرئيس يهاتف الدكتورة ريما خلف ويقرر تقليدها أعلى وسام فلسطيني تقديرا لشجاعتها— Wafa News (@WAFA_PS) 18 mars 2017

Le 17 mars, Rima Khalaf a démissionné de son poste après que le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'a contrainte à retirer un rapport sur les relations entre Israël et la Palestine. Le document en question, publié le 14 mars, explique qu'Israël pratique une politique de «fragmentation stratégique» qui lui permet d’imposer aux Palestiniens «une domination raciale» avec des lois qui diffèrent d’une région à une autre. «Israël est coupable d’imposer un régime d’apartheid au peuple palestinien, ce qui correspond à la commission d’un crime contre l’humanité», peut-on y lire.

Ce rapport n'a pas été du goût d'Antonio Guterres, qui a insisté pour qu'il soit retiré. Le patron de l’ONU avait déclaré ne pas pouvoir accepter «qu’un secrétaire général adjoint ou tout autre responsable de l’ONU […] autorise une publication au nom de l’ONU sans [qu'il soit] consulté». Pourtant, selon les révélations de France 24 qui cite des sources internes à l’ONU, Antonio Guterres était au courant de l'existence de ce rapport depuis plusieurs mois.

Lire aussi : Fin du suspense : François Hollande ne reconnaîtra pas la Palestine

Répondant à une lettre ouverte de parlementaires, le président a estimé avoir tenu sa promesse de «soutenir la reconnaissance internationale de l'Etat palestinien». Reconnaître la Palestine ne servirait à rien dans le contexte actuel, estime-t-il.

François Hollande a répondu aux 154 parlementaires qui lui avaient adressé une lettre ouverte le 26 février dernier afin de lui demander de reconnaître l'Etat palestinien. Et sa réponse est négative.

«Une reconnaissance unilatérale de l’État palestinien par la France n’aurait pas aujourd’hui l’effet d’entraînement souhaité sur nos partenaires», écrit notamment le président dans sa réponse. Autrement dit, ce geste diplomatique, pour symbolique qu'il puisse être, n'aurait pas de résonance dans le contexte actuel de la politique internationale.

François Hollande va-t-il reconnaître la Palestine ? Des parlementaires l'espèrent... En savoir plus ici ⤵️https://t.co/dSmEOVIrirpic.twitter.com/uGMuHK1Hte— RT France (@RTenfrancais) 26 février 2017

S'il reprend à son compte l'assertion des parlementaires selon lesquels «le peuple palestinien est fondé à se doter d'un Etat», il ne semble donc pas pour autant décidé à franchir le cap d'une reconnaissance officielle. Sa justification ne devrait pas convaincre les signataires de la lettre qui lui était adressée. Parmi eux, on trouvait une très grande majorité d'élus de gauche, dont la sénatrice écologiste Esther Benbassa, le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, la sénatrice socialiste de Paris Marie-Noëlle Lienemann, ou encore Noël Mamère. Trois parlementaires des Républicains l'avaient également signée.
François Hollande estime avoir tenu sa promesse

François Hollande tente toutefois, dans son courrier, de rappeler les positions qu'il a prises en faveur de la Palestine au cours de son quinquennat et les tentatives de la France, sous sa présidence, pour convaincre ses partenaires de réfléchir à la question d'un Etat palestinien. Il cite en exemple la conférence internationale de Paris sur Israël et la Palestine organisée en janvier dernier. Il souligne également que la France a voté, en décembre 2015, en faveur de la résolution 2334 de l'ONU condamnant la colonisation israélienne. «Là aussi, la France a joué son rôle», estime-t-il.

Benjamin #Netanyahou convoque dix ambassadeurs après le vote de la résolution de l'#ONUhttps://t.co/Mf5FWoinhMpic.twitter.com/HHTtY9GcGK— RT France (@RTenfrancais) 26 décembre 2016

Le président a-t-il vraiment tenté d'influencer ses partenaires en faveur d'une reconnaissance de la Palestine ou essaie-t-il de faire bonne figure à l'approche de la fin de son mandat ? Pour le président de France Palestine Solidarité, Taoufiq Tahani, interrogé par Politis, cela ne fait aucun doute : il s'agit d'une tentative «pathétique de donner un vernis de cohérence à une politique sans colonne vertébrale». François Hollande a surtout, selon lui, trahi sa promesse.

En effet, l'engagement 59 du programme de François Hollande en 2012 pouvait sembler clair : «Soutenir la reconnaissance internationale de l'Etat palestinien.» Il avait pu être perçu comme un engagement à reconnaître l'Etat palestinien. Rétrospectivement, la formulation donne toute la mesure de son ambiguïté, puisqu'elle n'engageait qu'à amorcer un mouvement diplomatique, ce que le président estime avoir fait - ou du moins tenté de faire.

Lire aussi : Avec un coup de pouce des Irlandais, la reconnaissance de l'Etat palestinien pourrait progresser

Pourquoi les Irlandais font-ils preuve d'empathie envers les Palestiniens ? Face à ces destinées historiques très proches, le journaliste Robert Bridge, épaulé par des experts irlandais, revient sur la reconnaissance de l'Etat palestinien.

Robert Bridge est un écrivain et journaliste américain basé à Moscou, en Russie. Ses articles ont été publiés dans des revues, comme Russia in Global Affairs, le Moscow Times, Russia Insider et Infowars.com. Il est aussi l’auteur du livre sur le pouvoir de l’entreprise Midnight in the American Empire, publié en 2013.

Les peuples irlandais et palestinien ont un point commun qui remonte à plusieurs siècles - et dans le cas des Palestiniens aux temps bibliques : leur combat de longue haleine pour acquérir un foyer national malgré des obstacles insurmontables.

Ce qui distingue les deux peuples, cependant, est que les Irlandais ont réalisé leur rêve d’obtenir le statut d’Etat, alors que les Palestiniens restent dans le flou.

Les Irlandais ont obtenu le statut d'Etat en 1922, après la guerre d’indépendance irlandaise et la signature du traité anglo-irlandais (la lutte contre l’Irlande du Nord a néanmoins perduré jusqu'à la signature des accords du Vendredi saint en 1998). Par comparaison, les Palestiniens ont assisté à d'innombrables pourparlers de paix et suivi des feuilles de route menant nulle part. Leur rêve d'avoir une patrie reste toujours hors de portée.

Maintenant que Donald Trump est à la Maison Blanche, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a peu de raison de s'attendre à des réprimandes du style de celles d'Obama au sujet des colonies sur les territoires contestés, colonies dont la construction s'est intensifiée récemment de façon spectaculaire.

C'était sous Barack Obama, il faut le rappeler, que les Etats-Unis se sont abstenus lors du vote de la résolution onusienne qualifiant la «construction de colonies» par Israël dans Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée de «violation flagrante du droit international».

De nos jours, on peut jouir de beaucoup de choses «virtuelles» - du shopping virtuel au divertissement virtuel - mais aucun pays ne peut exister sans un bout de terre

Un véto de la part des Etats-Unis ou d'un des cinq membres permanents du Conseil aurait bloqué la résolution.

Quelques jours seulement après l'investiture de Donald Trump, Israël a annoncé son intention de construire 2 500 nouveaux logements en Cisjordanie.

Israël s'empare régulièrement et efficacement de l'ingrédient clé pour que les Palestiniens aient leur propre Etat : la terre. Dans la vie d'aujourd'hui on peut jouir de beaucoup de choses «virtuelles» - du shopping virtuel au divertissement virtuel - mais aucun pays ne peut exister sans un bout de terre.

Il n’est donc pas surprenant que certains pays, exaspérés par cette impasse qui dure depuis des décennies, aient cessé de s'attendre au succès de futurs pourparlers israélo-palestiniens, et décidé de reconnaître unilatéralement l’Etat palestinien.

En octobre 2014, la Suède a officiellement reconnu l’Etat palestinien, devenant le premier pays d'Europe occidentale à le faire. Plus de 150 députés du Parlement français ont signé récemment une lettre au président François Hollande, l'appelant à reconnaître officiellement l’Etat palestinien. Il paraît que l’Irlande pourrait suivre cet exemple.
Lire aussi
Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou «Netanyahou veut établir un système de discrimination et d'apartheid contre les Palestiniens»

Le ministre irlandais des Affaires étrangères, Charles Flanagan, a récemment confirmé que cette mesure pourrait être imminente, faisant l'Irlande rejoindre les rangs des 137 pays membres de l'ONU qui ont déjà reconnu l’Etat palestinien.

«Je considère que la reconnaissance par l’Irlande de l'Etat palestinien dans un proche avenir pourrait être un pas utile dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient», a expliqué le ministre, évoquant la position du gouvernement.

Certains critiques évoquent cependant un deux poids deux mesures, car l'Irlande sanctionne des produits fabriqués en Israël mais continue de faire affaires avec d'autres clients internationaux douteux

En mai 2016 Charles Flanagan s'est prononcé pour la défense du mouvement BDS (boycott, désinvestissement et sanctions), indiquant que «même si le gouvernement ne soutenait pas une telle politique», le mouvement BDS avait «une opinion politique légitime», et que le gouvernement «s’opposait aux tentatives de diaboliser les partisans de cette politique.»

Certains critiques évoquent cependant un deux poids deux mesures, car l'Irlande sanctionne des produits fabriqués en Israël mais continue de faire affaires avec d'autres clients internationaux douteux, comme en témoigne le court-métrage documentaire d'Ami Horowitz.

En septembre 2016, le sénateur de New York Chuck Schumer avait qualifié le mouvement BDS de «forme moderne de l’antisémitisme». Lors de son discours dans le cadre d'une conférence israélo-américaine en 2016, il avait déclaré que les organisateurs du BDS ne pensaient pas «qu'il devrait y avoir un Etat juif au Moyen-Orient et étaient coupables d’antisémitisme».

À la lumière des développements en cours, j’ai parlé avec certains collègues irlandais pour avoir leurs opinions personnelles quant à ce qui faisait les Irlandais sympathiser avec la cause palestinienne.

Les troubles en Irlande du Nord ont souvent été comparés au conflit en Palestine

Gearoid O'Colmain, journaliste et analyste politique basé à Paris

«Il faut se souvenir que l’Irlande est le seul pays post-colonial en Europe occidentale. Le peuple irlandais a une expérience historique unique de dépossession et de lutte pour l’autodétermination nationale. Karl Marx a dit que l'Irlande serait le talon d’Achille de l’Empire britannique. L’insurrection irlandaise de 1916 a eu un impact majeur sur la pensée de Lénine. C’est la raison pour laquelle les Irlandais ont toujours été particulièrement sensibles à l’oppression des Palestiniens. Les troubles en Irlande du Nord ont souvent été comparés au conflit en Palestine, les républicains irlandais, au nord et au sud de la frontière s'identifiant à la cause palestinienne, alors que que les loyalistes s'identifient à Israël.»

Danielle Ryan, pigiste et analyste des médias

«Je pense qu'il est sans aucun doute juste de dire que beaucoup d'Irlandais s'identifient au peuple palestinien en raison de leur propre histoire sous domination britannique. Ils ont une mentalité de lutte anticoloniale. Ils sont vraiment passionnés par le sujet. L’activisme pro-palestinien est très visible en Irlande. Même les Irlandais qui ne soutiennent pas fermement une partie du conflit ont une tendance inhérente à comprendre la complexité des territoires disputés.

Il y a naturellement une comparaison avec l’Irlande du Nord, que beaucoup d'Irlandais ne considèrent toujours pas comme une partie du Royaume-Uni.»

La solidarité envers les Palestiniens a toujours été un élément important des communautés nationalistes en Irlande du Nord

Lire aussi
Donald Trump et Benjamin Netanyahou. Netanyahou se positionne en tant qu’agent de guerre de Trump au Moyen-Orient

Finian Cunningham, journaliste indépendant basé en Afrique orientale

«Les Irlandais sont conscients de l’injustice historique à l'égard des Palestiniens. La solidarité envers les Palestiniens a toujours été un élément important des communautés nationalistes en Irlande du Nord. Cette solidarité provient en partie de l'expérience historique commune du colonialisme et de la dépossession des droits démocratiques. Le gouvernement britannique a trouvé un moyen de justifier son mandat en Irlande, en se référant à la population coloniale introduite sur le territoire irlandais et en provenance de Grande-Bretagne. C’est le même processus en Israël : le mouvement soutenu par la Grande-Bretagne a déplacé et dépossédé les Palestiniens et les a rendus "étrangers dans leur propre pays."

Les nationalistes irlandais s'identifient totalement à la cause palestinienne. À bien des égards, c’est la même cause.»

Bryan MacDonald, journaliste basé à Moscou

«Il faut comprendre le contexte de l’Irlande du Nord, où les unionistes pro-britanniques ont pris en quelque sorte une position pro-israélienne et les pro-irlandais et républicains, les nationalistes, une position pro-palestinienne. Les nationalistes pensent ainsi parce qu'ils ont senti que les Palestiniens étaient victimes d’une agression de l'empire israélien, d'une puissance plus forte. Ils ont développé une empathie pour l’OLP au moment où l’IRA se battait contre l’armée britannique.

Ils ont vu une similitude entre la lutte de l’OLP contre les Israéliens (et, si vous voulez, l’empire américain) et la lutte de l’IRA contre le gouvernement britannique.

Les unionistes, eux, ont commencé à défendre le point de vue israélien. Vous avez donc une situation bizarre à Belfast où vous pouvez trouver des drapeaux israéliens à côté de drapeaux britanniques et des drapeaux palestiniens à côté de drapeaux irlandais.

L’intérêt des Unionistes pour Israël est particulièrement ironique, quand on pense qu'Israël s'est formé à travers une guerre d’indépendance contre la Grande-Bretagne.»

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:48

Le chef de la Ligue arabe : «La paix au Proche-Orient passe par une solution à deux Etats»
16 févr. 2017, 13:26
- Avec AFP

Le secrétaire général de la Ligue arabe a estimé que la paix au Proche-Orient nécessitait une solution à deux Etats, un règlement mis à mal par le président américain Donald Trump lors de sa rencontre avec Benjamin Netanyahou le 15 février.

Le conflit israélo-palestinien nécessite «une paix juste et globale fondée sur une solution à deux Etats avec un Etat palestinien indépendant», a estimé le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit dans un communiqué après une rencontre avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres au Caire jeudi le 16 février.

Ce dernier avait également contredit la position de l'administration Trump au Caire après une rencontre avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, en affirmant que «tout doit être fait» pour une solution à deux Etats.

Mercredi le 15 février, à Washington le président des Etats-Unis Donald Trump, aux côtés du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a jugé que «la solution à deux Etats n'était plus la seule voie possible» pour trouver un accord de paix au Proche-Orient.

Le communiqué de la Ligue arabe précise encore que Antonio Guterres et Ahmed Aboul Gheit sont tombés d'accord sur le fait que la solution à deux Etats restait «la véritable façon» de parvenir à la paix.

La solution à deux Etats a longtemps été soutenue à Washington par des administrations républicaines comme démocrates.

---------------------------------------------------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:48

Leyde /lɛd/ (en néerlandais : Leiden, anciennement en français et néerlandais : Leyden) est la cinquième ville de la province de Hollande-Méridionale aux Pays-Bas. Elle est située entre Amsterdam et La Haye, à une dizaine de kilomètres de la côte de la mer du Nord.

En mai 2014, la commune comptait 121 249 habitants et son agglomération environ 290 000.

Les clefs du paradis détenues par l'apôtre Pierre, patron de l'église et de la ville figurent en croix et rouges sur l'écu de la ville, le drapeau ou blason flottant municipal est rouge traversé horizontalement d'une bandeau blanc, avec un cercle à senestre figurant les clefs de l'écu. Alliée à ses rivales urbaines, Amsterdam, Haarlem et Rotterdam, Leyde a constitué le cœur historique qui a permis la naissance et la constitution des Pays-Bas au XVIe siècle. Aujourd'hui en partie distancée par ses rivales et noyée dans la Randstad, elle appartient toujours au centre économique de la nation néerlandaise.

La ville bastionnée, promue universitaire après sa défense en 1574 face à l'armée espagnole est aujourd'hui une ville de services modernes rassemblant plus de 80 % d’actifs. Elle est renommée pour les monuments des quartiers anciens, en particulier son église et son château, son université, le marché aux fromages, les canaux et les moulins à vent, les sculptures égyptiennes du musée royal van Oudheden, les riches collections de ses bibliothèques. La ville a une place particulière dans l'histoire européenne de l'imprimerie et de l'édition, en particulier par le journal politique du XVIIIe siècle dénommée la Gazette de Leyde.

Le jardin de fleurs de plantes à bulbe dit du Keukenhof, mondialement célèbre, est situé à moins d'une vingtaine de kilomètres au nord, sur une commune de sa périphérie, Lisse.

Lugdunum Batavorum : une invention humaniste

Leyde proviendrait de Lugdunum batavorum qui désigne une petite cité romaine du Ier siècle sur le Vieux-Rhin. Les Elzevier reprendront le toponyme romain sur la page de titre de leurs éditions du XVIe siècle au XVIIe siècle.

Quelques historiens[Lesquels ?] érudits du siècle des Lumières pensent que le site initial a suivi une certaine continuité[réf. nécessaire]. Ils assimilent ainsi le Leithen des archivistes à un nom latin. Mais les ressources de la paléographie, de l'archéologie et de la phonétique ont progressivement contredit cette hypothèse.

La localisation exacte du site répertorié par les cartes romaines n'est pas précise. Pourtant, avant de devenir une cité éphémère par le fruit d'intenses échanges commerciaux née du limes militaire, le Lugdunum Batavorum primitif semble être un campement romain à la frontière de l'Empire. La présence d'un camp de grande importance est prouvée, principalement par la découverte au début des années 1990 du canal de Corbulon, tranchée de 28 kilomètres de long et de 15 mètres de large creusée au Ier siècle pour relier le Vieux Rhin (Leyde) à l'estuaire de la rivière Maas (Naaldwijk), le site correspondant à l'antique Lugdunum des Bataves est sur la ville actuelle de Katwijk-aan-Zee.
Une ville médiévale née d'un village Leithen

Leithen, avant de prétendre au statut de ville ne serait qu'un hameau gallo-romain situé entre Breestraat, actuelle rue principale, qui était une digue de protection et le canal Rapenburg. Là se situe donc le cœur le plus ancien de la ville avec la construction de l'église Saint Pierre. Le fait que Breestraat soit une digue est encore visible car l'hôtel de ville est bâti sur le point le plus haut de la ville (le fort de Burcht est artificiellement surélevé).

Il semble que les petites cités bataves, en particulier Lugdunum Batavorum, aient connu un fort déclin au début du haut Moyen Âge. L'essor économique au IXe siècle a promu un simple village en ville d'abord modeste, puis florissante à l'embouchure du grand fleuve avant le millénaire chrétien. Leythen en 1050, Leithen vers 1150 est une ville prospère répertoriée comme possession de l'évêché d'Utrecht. Après 1400, le toponyme Leyden puis Leiden s'impose définitivement alors que Leithis est une variante préservée en latin médiévale. Leiden francisé très tôt en Leyde est devenu le nom néerlandais, qui a pu s'écrire Leijden en hollandais. L'étymon leithen ou leiden, qui signifie encore en néerlandais et en allemand « conduire, emmener, porter… » est à l'origine de Leithen.
Histoire
Origines

Les transgressions marines et les modifications du cours des fleuves sont les causes des évolutions des sites humains et des migrations de populations, plus déterminantes que le rôle des hommes dans cette région de Hollande méridionale. Le passé heurté laisse ainsi place à un débat sur la localisation primitive des premiers habitats denses.

Les plus anciennes preuves de la ville médiévale près d'un bras du Vieux-Rhin, encore principale embouchure au XIIe siècle sont les remparts et les fortifications latérales. À un emplacement particulièrement stratégique, le fort nommé Burcht élevé sur un tertre artificiel au XIe siècle défend la ville. Cette citadelle a d'abord été construite en bois vers 830 au moment où la ville semble embryonnaire et ne prend son aspect actuel en pierre au cours du XIIe siècle. À la même époque une seconde église est construite juste à côté. Il n'est pas exclu que la ville d'alors comporte une population romane d'origine urbaine, comme l'atteste l'ancien français parlé de façon populaire, à côté du latin des clercs, dans maintes cités fortifiées d'Allemagne.

À la fin du XIIIe siècle, la ville, célèbre pour son église gothique Saint-Pierre et sa pierre bleue de justice à l'entrée de sa grande rue (Breestraat), ses marchés aux porcs et aux bestiaux (bovins), décline brusquement.
Second essor médiéval et début des Temps modernes

La seconde renaissance de la ville médiévale sans doute dépourvue d'un important trafic marchand commence en 1347 quand les tisserands d'Ypres apportent une intense activité drapière. L'implantation successive de générations d'ouvriers flamands en quête de liberté relance les fabrications textiles, en l'occurrence les draps de lin et de laine. Malgré la forte décroissance démographique de l'Europe occidentale lors des décennies qui suivent, la ville hollandaise maintient sa vaillance économique. La ville prospère, réputée pour sa toile camelot, est accaparée par Jean de Bavière en 1420. Maître de l'état bourguignon, Philippe le Bon prend les terres de sa cousine Jacqueline de Bavière.

Durant la Réforme protestante, la présence de tisserands fait pencher la ville dans le camp protestant, à défaut de celui de l'anabaptisme. La cité rejoint le camp des insurgés du nord, fondateurs des Pays-Bas. Les sièges à répétition ne brisent pas la résistante des habitants, rassemblés sous l'union des anciens partis rivaux qui les commandent par la noblesse locale, celle des van den Bergh, Goes van Abbmade, van der Marck et van Alphen. Assiégée par une troupe espagnole de 6 000 hommes, Leyde et son bourgmestre van des Werff résistent à plusieurs assauts pendant quatre mois en 1574 durant le Siège de Leyde.

Guillaume le Taciturne longtemps hésitant, a suivi ses conseillers qui l'incitent à user de l'arme hydraulique. Il a fait ouvrir les digues et ennoyer le pays. Le désordre qui s'ensuit fait patauger les troupes espagnoles et permet surtout à ses bateaux ravitailleurs d'approcher et mettre un terme au siège le 3 octobre. Le stathouder est impressionné par la détermination des défenseurs et leur offre une université en 1575.

Après une reprise démographique qu'atteste la construction de l'hôtel de ville dès 1579, Leyde, se fortifie en 1611. Sa quatrième enceinte connue depuis 1249 correspond très exactement au centre ville actuel. À cette époque, cependant, de nombreuses rues n'existent pas car la ville a développé un important réseau de canaux ce qui lui vaut le nom de « Venise néerlandaise ». En témoigne le quai du Galgewater qui était le chantier de construction municipale. Les maisons préfabriquées qui en sortent sont menées vers les nouveaux quartiers en érection par les canaux. De même les écluses ou moulins vers les aménagements hydrauliques.
Leyde à l'âge classique

Le centre comporte, outre l'hôtel de ville et l'église gothique Saint-Pierre, une douane, un arsenal et un hospice d'invalides ainsi que des tribunaux. L'institution universitaire au départ modeste est à l'origine d'une grande ville universitaire à l'âge classique. Y professent les maîtres Clusius le botaniste à l'origine du jardin botanique, Douza le lettré humaniste, Scaliger le philosophe, Lipsius l'humaniste, Saumaise et Heinsius les philologues, mais aussi les théologiens Gomar, Episcopius, Arminius, et plus tard le médecin clinicien, botaniste, pharmacien et chimiste Boërhaave, le physicien Van Musschenbroek, le philologue Ruhnkenius… Y étudient Grotius, Descartes, Fielding, Goldsmith… Y publient les auteurs soucieux d'une grande diffusion, les chercheurs en quête d'une qualité et précision scientifiques, les penseurs fuyant les persécutions ou craignant la censure.

La Leyde universitaire qui attire un flot de protestants de diverses sectes ou affiliations souvent puritaines est une rivale de l'université voisine de Louvain. En 1613, deux maîtres en théologie leydois, Jacobus Arminius et Francescus Gomarus, se brouillent sur la question augustinienne de la prédestination, portant le trouble religieux à toute la Hollande. À la suite d'Arminius, les remontrants convaincus de l'action terrestre efficace sur un plan divin de l'homme sont majoritaires au conseil municipal de Leyde. Il essaie de préserver le calme dans leur cité. Le gouverneur Maurits, s'appuyant sur le camp des contre-remontrants, séduit par la thèse gomarienne, prend le pouvoir par la force en 1618. La famille remontrante ou arminienne du peintre Rembrandt, habitant Weddesteg, y perd ses fonctions publiques, forçant par l'effet de vengeance son fils à l'exil vers Amsterdam. Avec Gerrit Dou, Frans van Mieris ou Jan Steen habitant le Langebrug (ou long pont), Leyde reste néanmoins un centre pictural raffiné.

La liberté personnelle est garantie par la justice hollandaise. Les publications et la presse sont favorisées par une liberté intellectuelle qui fait défaut dans les autres pays soumis à une censure régalienne ou ecclésiastique. Les Nouvelles de Leyde peuvent librement parler de tout. Les livres imprimés ainsi que la presse sont rédigés en langue française afin de se répandre facilement dans toute l'Europe. Des éditeurs, populaires ou érudits, savants ou artistes, animent ce foyer intellectuel, en particulier la famille Elzevier venue de Louvain, porteuse d’art typographique.

La ville de libraires est également renommée au XVIIe siècle - elle le sera encore plus aux siècles suivants après avoir cédé une seconde place économique hollandaise due à son activité drapière - pour ses sociétés savantes et leurs bibliothèques et collections scientifiques et d'antiquités, son observatoire astronomique fondé en 1623, ses musées, sa production de bulbes, l'élevage de bétail, la qualité du beurre et des fromages sur le marché aux fromages.

En 1655, malgré des mesures de confinement par quartiers, la peste décime la ville.
Leyde au siècle des Lumières, sous la Révolution et l'Empire
Le Rapenburg, Leyde, 3 jours après l'explosion d'un navire de poudre le 12 janvier 1807 de Carel Lodewijk Hansen (1765–1840).

La ville s'affirme en centre mondial de l'imprimerie. L'architecture du Rapenburg témoigne de cette époque.

La ville est occupée par les armées françaises en 1793. Annexée avec l'ensemble des Pays-Bas hollandais et autrichiens, Leyde est l'éphémère chef-lieu d'arrondissement des Bouches-de-la-Meuse.

En 1807, l'explosion accidentelle d'un bateau chargé de poudre rase le quartier proche du port.
Expansion industrielle après 1860

En 1860, la ville, située dans la plaine, dispose d'une gare sur la voie de chemin de fer vers Amsterdam et compte 38 000 habitants. La fabrique de draps et d'étoffes de laine, la filature de laine, les indiennes alors en déclin, se maintiennent néanmoins à côté des forges, des tanneries et des distilleries de genièvre. L'industrie du livre et les activités d'édition conservent leur ampleur ainsi que les activités horticoles, agricoles, fruitières et fromagères traditionnelles2.

L'industrie métallurgique rejoint le développement des arts graphiques, le secteur des matériaux de construction et l'industrie agro-alimentaire déjà implantés pour assurer une lente et difficile croissance. Les canaux sont comblés principalement à la fin du XIXe siècle à la fois pour des raisons sanitaires du fait de l'accroissement de densité de l'habitat ouvrier et pour faire face à l'augmentation de la circulation et du trafic marchand.

Témoignage du bouillonnement éditorial, Leyde est la ville de naissance de la revue De Stijl animé par le théoricien Théo van Doesburg et le peintre Piet Mondrian. En 1920, la population compte 58 000 habitants.

Au XXe siècle, la ville s'étend au nord-ouest et l'on construit à la croisée du Vieux Rhin (Oude Rijn) et du Nouveau Rhin (Nieuwe Rijn) à l'emplacement particulièrement stratégique du fort de Burcht. En 1955, la ville compte 94 893 habitants. Au milieu des années 1960, la commune dépasse le seuil de 100 000 habitants. L'activité est encore industrielle : industries textiles et alimentaires, métallurgie et construction mécanique, papeterie et imprimerie forment les principaux pôles.
Politique et administration
Jumelages

Drapeau du Royaume-Uni Oxford (Royaume-Uni) depuis 1946
Drapeau de l'Allemagne Krefeld (Allemagne) depuis le 3 octobre 1974
Drapeau de la Pologne Toruń (Pologne) depuis 1988
Drapeau du Nicaragua Juigalpa (Nicaragua) depuis 1988
Drapeau de l'Afrique du Sud Buffalo City (Afrique du Sud) depuis 1996
Drapeau de la France Montbazon (France) depuis 2008

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:49

Montbazon est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie
Montbazon est situé sur l'Indre entre Veigné, Monts et Sorigny. La ville se trouve à environ 12 km de Tours. Traversée par la nationale 10, la ville de Montbazon fut[Quand ?] célèbre pour ses bouchons interminables avant l'ouverture de l'autoroute A10[réf. nécessaire]. Sa traversée demeure parfois difficile

En 991, les moines de Cormery se plaignent auprès du roi que Foulques Nerra, comte d'Anjou (devenu comte d'Anjou dès 987 alors qu'il n'a que 17 ans), construit une forteresse sur leur terre de Montbazon.

Dès 994, l'imposant donjon domine ce point stratégique de l'Indre témoignant des luttes acharnées opposant le Faucon Noir aux puissants comtes de Blois : la construction d'une ceinture de forteresses en cette fin de Xe siècle devait lui permettre de s'assurer le contrôle de toute la Touraine.

Dès 997, le donjon passe aux mains des adversaires de Foulques, qui devra attendre 40 ans pour réussir à le reprendre, quelques années avant sa mort en 1040.

En 1175, Henri II Plantagenêt lance d'énormes travaux d'agrandissement avec la construction de la tour ronde de l'entrée ainsi que des murailles.

Ces constructions sont réalisées avec la pierre brute extraite directement du plateau calcaire supportant le donjon. Cela permet donc en même temps de créer un ravin défensif.

La forteresse sera ensuite prise par le roi de France Philippe Auguste, au début du XIIIe siècle

Durant, la guerre de Cent Ans, le 11 septembre 1356, lors de la chevauchée du Prince noir celui-ci passe la nuit au château.

En 1425, un deuxième château est construit en face du vieux donjon. Ce château-neuf sera démoli sans arrière-pensée en 1746 et ses restes servent de remblai pour consolider la route d'Espagne (actuelle N10).

Érigé en duché pairie pour Louis VII de Rohan Guéméné au XVIe siècle.

Le donjon lui-même a échappé à la destruction car il a été habité jusqu'en 1725.

Ses étages ainsi que le petit donjon attenant s'effondrent en 1791 et la municipalité autorise la destruction de l'ensemble.

En 1797, le mur est sectionné sur toute sa hauteur par la foudre : la fissure est toujours visible.

Le bâtiment est alors relégué au simple rôle d'entrepôt et son sommet accueille l'installation entre 1823 et 1852 d'un télégraphe Chappe.

En 1860, le site est acheté par un mécène et restauré de manière à pouvoir y installer en 1866 une statue de la Vierge haute de 9,5 mètres, subventionnée par l'impératrice Eugénie, femme de Napoléon III.

La ville fut un temps connue pour ses embouteillages, la Nationale 10 (route reliant Paris à la côte Atlantique), la traversant en formant un goulet d'étranglement entre le pont sur l'Indre au nord et la côte du donjon au sud.

Aujourd'hui, il ne reste que des ruines de ce qui fut un grand château.
Crues


La crue de l'Indre le 27 novembre 1770 (4.90m d'eau dans l'église) est la plus importante recensée.
Crues de décembre 1982 et janvier 1983

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Lun 20 Mar à 11:49

Véritis Ciconia, la Cigogne verte ou la Lune
Constitution sur Le Secourisme et les Séismes.
Le juge Suprême de la République de l'Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes
Ecoutez et faire signe aux scribes de Justice d'écrire : Les Hommes et les prophètes ont toujours condamné les peuples qui n'écoutent que les plus brave d'entre-eux.

Ces Hommes condamnent l'ingratitude, insouciance et le mépris... Ils rappellent les choses... Pour un enfant, Dieu est incarné dans le vent. Alors le prophète condamne les profiteurs et les ignorants.

Celui qui peut prétendre être la République, c'est celui qui veut rassembler autour d'un peuple et d'un enseignement... Ouvrir les Portes aux Laïques...

Pour cela, il faut réellement avoir une vision et une anticipation : Voir la Pauvreté et entendre l'embouteillage. Croire en Yahvé, celui qui n'a pas d'image, L’Éternel ! Celui qui a entendu sa naissance...


Non à l'Esclavage, Non à la Pauvreté, Non à la Torture , Non aux viols physiques et moraux, Non à la Séquestration...
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t75-la-chouette-et-le-sacrifice

Se préparer à notre vérité, la connaissance est un outil. Le feu de l’Éternel est un phare où les marins ont un repaire. Ses étoiles, sa matière permettent aux sextants de trouver sens dans l’intrigante tempête... Sans roses des sables, la boussole n'indique rien ! Entendre sa plainte et sa soif de République... L'Egalité et ses Enfants ou le Peuple

TAY
La Chouette Effraie
http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes
------------------------------------------------------------------------------------------------------
La naissance de Marseille par cette danseuse qui choisi son marié autour d'un feu
m'inspire de la force de la Nature sur le pouvoir... Ainsi Naquit le cercle de feu...
Par cette reconnaissance de de la citoyenneté féminine, elle acquiert de pouvoir choisir des mariés ou mariées en dehors de la cité... Ainsi Naquit le cercle de Feu et la restitution du vote des femmes dans les démocraties dite antiques. Le Contrat de Personne en Danger et les Ouvertures de la Justice et de l'Hygiène.

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t75-la-chouette-et-le-sacrifice


TAY
La chouette effraie
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

6 Μαΐου 2016

Στις 20-21 Μαΐου το α2-innohub στην Αθήνα και το π1-innohub στην Πάτρα ανοίγουν ταυτόχρονα τις πόρτες τους για να υποδεχτούν σε ένα δημιουργικό μαραθώνιο φοιτητές, νέους επιστήμονες, μηχανικούς, προγραμματιστές, νέους επαγγελματίες, δημιουργικούς ανθρώπους, οι οποίοι θα συναγωνιστούν σε ομάδες για την επίλυση των 54 προκλήσεων του παγκόσμιου διαγωνισμού ActInSpace με τη χρήση διαστημικών δεδομένων, δημιουργώντας σε 24 ώρες ένα καινοτόμο σχέδιο με ρεαλιστική λύση για την βέλτιστη αντιμετώπιση αυτών των προκλήσεων.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t19-gaia-ou-l-australie-et-le-mexique
Ο διαγωνισμός είναι ανοιχτός στο κοινό και δεν υπάρχει κόστος συμμετοχής, ωστόσο απαιτείται προεγγραφή.

Σκοπός του είναι η δημιουργία νέων καινοτόμων ιδεών και επιχειρηματικών πρωτοβουλιών με την αξιοποίηση διαστημικών τεχνολογιών και η καλλιέργεια του επιχειρηματικού πνεύματος.

Οι διαγωνιζόμενοι καλούνται να επιλέξουν μεταξύ των προκλήσεων, αυτή που τους ταιριάζει, και με την καθοδήγηση εμπειρογνωμόνων και διακεκριμένων μεντόρων να δημιουργήσουν το δικό τους project, το οποίο θα παρουσιάσουν σε επιτροπή στο τέλος της ημέρας.

Ο νικητής που θα αναδειχτεί από τον εθνικό διαγωνισμό στην Αθήνα και Πάτρα θα εκπροσωπήσει την Ελλάδα στον Ευρωπαϊκό τελικό στην Τουλούζη στις 29 Ιουνίου 2016.

Τελικό έπαθλο

Η νικήτρια ομάδα του παγκόσμιου τελικού του ActInSpace θα κερδίσει μια πτήση σε συνθήκες μηδενικής βαρύτητας με το αεροσκάφος όπου εκπαιδεύονται οι αστροναύτες της Novespace. Ακόμα μεταξύ των βραβείων περιλαμβάνονται ένα Voucher αξίας 100.000€ για δορυφορικά δεδομένα από την Airbus Defence and Space, ενώ ένας μεγάλος αριθμός ομάδων θα λάβει υποστήριξη για την περαιτέρω ανάπτυξη της ιδέας του και τη δημιουργία της δικής του start-up.

Εγγραφή

Οι ενδιαφερόμενοι σε Αθήνα και Πάτρα μπορούν να δηλώσουν συμμετοχή έως την Κυριακή 15 Μαΐου 2016: http://www.actinspace.org/en/inscription

To ΑctInSpace, που φέτος πραγματοποιείται ταυτόχρονα σε 27 πόλεις παγκοσμίως, διοργανώνεται από την Ευρωπαϊκή Υπηρεσία Διαστήματος (ESA), τη Γαλλική Υπηρεσία Διαστήματος (CNES), και το ESA BIC Sud France και υποστηρίζεται από την Airbus Defence and Space, την Airfrance/KLM και τη Novespace.

O εθνικός διαγωνισμός του ActInSpace υλοποιείται υπό το συντονισμό του Corallia, φορέα συντονιστή του si-Cluster, με την ευγενική χορηγία των μελών του si-Cluster: Alma Technologies, ESS, Planetek Hellas και GET, την υποστήριξη της ΕΒΙΔΙΤΕ, του IEEE SB NTUA και του IEEE SB University of Patras, την τεχνική υποστήριξη της Lancom και χορηγό επικοινωνίας το The TOC.

Διαβάστε ολόκληρο το Δελτίο Τύπου του si-Cluster εδώ.

-----------------------------------------------------------------

Ouvre le conflit sur une réalité de notre absurde : Notre Sectarisme d'optique au sujet de la volonté individuelle.
TAY
La chouette effraie...

Dans le fonds de la savane, les Hommes de l'Afrique font résonner les tams-tams dans tous le continent... la musique expose ses tendances sans aucune frontière...

Les phares voient leurs messages et la prévention doit être soutenu afin d'éviter toute disparition ou naufrages de Navires...

C'est pour cela que les peuples doivent s'activer car toutes les bonnes volontés peuvent être intégrer...
Cela n'est pas de l'intégration mais la vrai signification d'un secourisme juste généreux et valeureux...

La Femme et l'Homme a plus de valeur qu'une raison d’État... Ce principe n'est pas un don de Générosité mais un Civisme, un sincérité de l’Éducation Laïque: Les Femmes, les Hommes et les Enfants face à la Réalité et au Présent.

TAY
La chouette Effraie....

---------------------------------------------------------------

Le retour du Gypaète barbu dans les Alpes

L'IMPORTANCE DE VIVRE EST UNE CONVICTION DE VIE À RÉTABLIR DANS LES COURS DE RÉCRÉATION ET DE LA VIE QUOTIDIENNE. ASSEZ DE SUICIDES. TAY

Le 19 mars 2017. Une journée enrichissante sur le plan personnel spirituelle et artistique: J'ai prié à Saint Nicolas et photo de la Garonne

Le quartier Saint Cyprien a passé une journée sous l'hospitalité d'un soleil clément et d'un petit air frais. Un temps de promenade et rires

Toulouse, aujourd'hui ce 19 mars 2017, je n'oublie pas ces morts dont le souvenir est inscrit en mon Coeur. Rue Palabrat et ses invités. TAY

Avant ses malheurs, des présidents d'Israël étaient venus à Toulouse sous la présidence Chirac. Nous devons réfléchir en avant de la mort. Y

NOUS DEVONS ENRAYER CE MÉCANISME DE SUICIDES ET LE FANATISME DE CROIRE EN SA SUPÉRIORITÉ. J'AI EU PEUR MAIS JE DIS DR JIVAGO. Y'BECCA. TAY

MONTAUBAN ET TOULOUSE FRAPPÉS PAR UN AUTRE MESSAGER DURANT LES ANNÉES 2010, UNE PLAIE INDÉLÉBILE POUR CELUI QUI SE PRENOMME ENCORE TAY.YANIS

TOULOUSE, FRANCE: JOUR DU 19 MARS 2017, PRIÈRES ET RECONNAISSANT ENVERS LA RÉPUBLIQUE QUI PARTAGE LE RESPECT DU PEUPLE ENVERS TOUTES ET TOUS

ESPÉRANCE, HONNÊTE ET PRUDENCE SONT LES PILLIERS DE LA DÉMOCRATIE DANS LA RÉPUBLIQUE DES PEUPLES. LA JUSTICE LUTTE CONTRE LES HOMICIDES. TAY

LA JUSTICE EST DÉLIVRÉE PAR ACTES POUR LA PROTECTION DE MANIFESTER ET DE GRÈVE. ELLE LUTTE CONTRE L'ESCLAVAGE, TORTURES, VIOLS ET HOMICIDES.

LA RÉPUBLIQUE EST LE DON DE ISRAËL QUAND L'HOMME A REGARDÉ SA FEMME EN LUI DISANT: PARDON FEMME, TU N'ES PAS MON ESCLAVE DE CHAIR. Y'BECCA

JE SAIS MOI ET LA RÉPUBLIQUE. REGARDE LE MIROIR ET ARRÊTE TES RÊVERIES D'ENFANTS. IL Y A LE POUVOIR ET LES RICHESSES: NOTRE PAIN QUOTIDIEN.

EN UN PREMIER TEMPS, VOUS AVEZ RAISON. LE PAIN QUOTIDIEN ET LE SECOURISME SONT TROP RÉSERVÉ À LA CHARITÉ, LA RICHESSE ET LE PIRE. L'ESPRIT

L'ESPÉRANCE EST UN ASPECT SPARTIATE QUI DÉVELOPPE L'ASPECT DU PLUS FAIBLE EN UN REDOUTABLE CITOYEN DE SA CITÉ ET LIBERTÉ. O ATHÈNES. TAY

L'ESPÉRANCE VEUT D'ÊTRE UNE VALEUR VRAI DANS LA CONSCIENCE TRANQUILLE DE LA CONCEPTION VITALE DE LA PHILOSOPHIE DE VIE: Y'BECCA ET LE LAIT.

POUR DEVENIR GRAND NOUS AVONS BESOIN D'EAU ET D'UN PEU DE LAIT. LA SANTÉ EST UNE ESPÉRANCE À COMMUNIQUER POUR TOUTES LES ORIGINES DU BERCEAU.

JE LAISSERAI SOUVENIR DE GARDIEN ET RÉELLEMENT RIEN À VOIR AVEC LA SCIENCE FICTION. JE CROIS QUE LA RÉPUBLIQUE EST LE CHEMIN D'ISRAËL. TAY

SI CERTAINS PAR LEURS ORGUEILS, LEURS AVIDITÉS ET LEURS AMBITIONS DÉTOURNAIENT L'ESPÉRANCE DE LA RÉPUBLIQUE. LE PEUPLE D'ISRAËL LES PUNIRAIT.

J'AI ENTENDU DES ÉLÉMENTS DE LA DIASPORA RIRENT DE LA RÉPUBLIQUE D'ISRAËL. RIEN DIT: JE SUIS ALLÉ LES MAUDIRE ET LES CORBEAUX M'ONT RÉPONDU.

LA COUVERTURE SOCIALE EST UNE CONSCIENCE D'UN ÉTAT SINCÈRE ET APPLIQUÉ DANS CES INITIATIVES SANS METTRE EN DANGER LA SANTÉ DE CES CITOYENS.

LA MATERNITÉ EST UN CONCEPT UTILISÉ PAR LES AUTORITÉS: IL Y A DES ORPHELINS. LEURS CONSCIENCES DOIT ÊTRE LIBRE ET AUTONOME DE L'ORGUEIL. TAY

Ecrit et Tweet
de
Monsieur Tignard Yanis
ou
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7157
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   Mar 28 Mar à 9:22

L'Homme arrête sa réflexion; il ouvre sa fenêtre
pour laisser l'air pénétrer la pièce...
Il laisse ses ides et idées, s'envoler et
s'évaporer devant un pot de fleur:
Il s’étend sur le parquet... L'homme
fixe le plafond et replonge dans le calme.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme"

Le Clans des mouettes se prononce différemment
du Clan des mouettes... L'Homme pousse un profond
soupir et fixe l'Horloge... Un rendez vous est prévu
sur ce sens de l'aiguille entre le masculin et le féminin;
entre le pluriel et le singulier ainsi Tel le décrit Platon
dans la caverne; l'orthographe assimile l'hermaphrodisme
par le son et l’ambiguïté du temps...

Il lui reste dix minutes à se reposer... Puis deux ou même
trois minutes après, il décide de quitter son appartement...
Car, l'avance est une source de tranquillité... Il se reflete
dans un miroir qu'il appelle photographie; son ombre se mélange
à la substance créative de nuages. Fier d'avoir déjouer
pour un instant, la prophétie du cabinet noir et de l'Homme
pressé. Oui, il savoure d'avoir traversé les rives du Jourdain;

Un nouveau baptême enflamme son cœur. Il prie pour les ombres
et les vivants qui accompagne ces ombres. il décrit l'adversité
à venir mais celle ci n'est que soulagement devant le triomphe
de l'espérance Libérée... Le Testament n'est qu'un aspect
de son héritage; il laisse l'empreinte d'un art sur l'obscurantisme.
Dans le tréfonds d'un puit, il est l’âne qui est remonté de la
poussière qu'on lui jetait.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme".

Souviens toi d'elle, cette douce vierge apeuré par le sang et la douleur
mais ivre de marcher et de courir, défiant l'Horizon de son arrogance.
elle est loin d'être morte dans le fait de grandir, devenue femme qu'elle
est une douleur qui ne s'estompe pas: celui du Siège. Oui, Marcher.
Souviens toi de toi, ce jeune libertaire qui voulait devenir
archéologue des pierres et qui devient comme
L’Anticonstitutionnellement. L'Inconstitutionnellement se mue en jalousie
et en prophétie antique sur le progrès et la persécution...

Moi, j'ai évolué dans une forme de sympathie ayant une forme de compassion;
ces paraphrases de discours sont les premières étapes qui conduisent les
hommes physiques vers l’exéma et qui les éloigne du sens de morale,
puis de pardon. La Constitution morale est tout comme une goutte d'eau.
Elle s’avère selon le caractère être une source d'océan et pour d'autres,
un chuchotement conduisant à la folie... Construite est ma conscience...

Ecrit de
Monsieur Tignard Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe Bilderberg en 1954, Rockefeller foundation et Le Soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Jarome Iginla joint un groupe sélect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: