Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   Sam 4 Mar à 3:46

Le récit
http://www.lepetitprince.com/oeuvre/le-recit/

Chapitre II

J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler 'véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassée dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours,

Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'Océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait :

- S'il vous plaît... dessine-moi un mouton !

- Dessine-moi un mouton...

J'ai sauté sur mes pieds comme si j'avais été frappé par la foudre. J'ai bien frotté mes yeux. J'ai bien regardé. Et j'ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement. Voilà le meilleur portrait que, plus tard, j'ai réussi à faire de lui. Mais mon dessin, bien sûr, est beaucoup moins ravissant que le modèle. Ce n'est pas ma faute. J'avais été découragé dans ma carrière de peintre par les grandes personnes, à l'âge de six ans, et je n'avais rien appris à dessiner, sauf les boas fermés et les boas ouverts.

je regardai donc cette apparition avec des yeux tout ronds d'étonnement. N'oubliez pas que je me trouvais à mille milles de toute région habitée. Or mon petit bonhomme ne me semblait ni égaré, ni mort de fatigue, ni mort de faim, ni mort de soif, ni mort de peur. Il n'avait en rien l'apparence d'un enfant perdu au milieu du désert, à mille milles de toute région habitée. Quand je réussis enfin à parler, je lui dis :

- Mais... qu'est-ce que tu fais là ?

Et il me répéta alors, tout doucement, comme une chose très sérieuse :

- S'il vous plaît... dessine-moi un mouton...

Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. Aussi absurde que cela me semblât à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j'avais surtout étudié la géographie, l'histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit :

- ça ne fait rien. Dessine-moi un mouton.

Comme je n'avais jamais dessiné un mouton je refis, pour lui, l'un des deux seuls dessins dont j'étais capable. Celui du boa fermé. Et je fus stupéfait d'entendre le petit bonhomme me répondre :

- Non ! Non ! je ne veux pas d'un éléphant dans un boa. Un boa c'est très dangereux, et un éléphant c'est très encombrant. Chez moi c'est tout petit. J'ai besoin d'un mouton. Dessine-moi un mouton.

Alors j'ai dessiné.

Il regarda attentivement, puis

- Non! Celui-là est déjà très malade. Fais-en un autre.

Je dessinai :

Mon ami sourit gentiment, avec indulgence :

- Tu vois bien... ce n'est pas un mouton, c'est un bélier. Il a des cornes...

Je refis donc encore mon dessin :

Mais il fut refusé, comme les précédents :

- Celui-là est trop vieux. je veux un mouton qui vive longtemps.

Alors, faute de patience, comme j'avais hâte de commencer le démontage de mon moteur, je griffonnai ce dessin-ci.

Et je lançai :

- ça c'est la caisse. Le mouton que tu veux est dedans.

Mais je fus bien surpris de voir s'illuminer le visage de mon jeune juge :

- C'est tout à fait comme ça que je le

Voulais ! Crois-tu qu'il faille beaucoup d'herbe à ce mouton ?

- Pourquoi ?

- Parce que chez moi c'est tout petit...

- Ça suffira sûrement. je t'ai donné un tout petit mouton.

Il pencha la tête vers le dessin

- Pas si petit que ça... Tiens Il s'est endormi...

Et c'est ainsi que je fis la connaissance du petit prince.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   Sam 4 Mar à 3:46

«Pour parler de Mozart
Il faudrait tremper sa plume
Dans l’arc-en-ciel»
Frédéric Nietzsche? Diderot?

L’arc-en-ciel qui osa vivre après l’orage mécanique, son complice, qui abattit Jean MERMOZ au large des côtes du Sénégal, a laissé vers nos cœurs une tristesse joyeuse et éternelle.
Les pauvres mots que l’on croirait puiser vers vos couleurs pour évoquer ce héros, devraient s’effacer un à un vers leur naissance, blanchissent ainsi une page que lui seul pourrait enrichir de son esprit et de ses actes.
Jean MERMOZ va retrouver la vie dans les pages qui suivent, véritable miracle accroché au destin d’une double disparition.
En effet, Madame Mermoz mère désira gagner le royaume des morts, accompagnée de tous les souvenirs de son fi ls adoré !
Tout était perdu pour nous !
Une main cependant, tout aussi amoureuse et peut être bien éclairée, sauva ce qui pouvait être sauvé.
Lecteur, regarde là-haut, vers le Ciel!
C’est lui qui nous l’a pris, c’est lui qui nous le rend !
Notre Jean MERMOZ
Jean-François BAUDOT

---------------------------------------------------------

La mère de Cédric Herrou, l’agriculteur mis en cause pour avoir aidé des migrants, a écrit une lettre adressée au procureur de Nice et partagée sur la page Facebook de son fils, à moitié "Breton".

Jugé le 4 janvier pour avoir aidé des migrants, Cédric Herrou a de nouveau été placé en garde à vue mercredi 18 janvier. Il a été libéré deux jours plus tard sans poursuite ni convocation devant la justice. L’homme a partagé dimanche, sur sa page Facebook, une lettre de sa mère « Mama Herrou » à l’attention du procureur de Nice.

Elle revient sur un parcours familial fait de migrations et sur l’emprisonnement « dans les geôles de la gestapo », de sa mère et de sa sœur, « libérées par les Américains ».

« Nous avons été famille d’accueil pendant 25 ans », explique également la mère dans sa lettre. « Cedric avait 5 ans, Morgan 7, quand les premiers enfants sont arrivés. Ils ont partagé leurs jouets, leur table, leur maison, leurs parents avec 15 enfants délaissés. »

Le procureur sait désormais « à qui il a à faire » conclut « Mama Herrou ».

------------------------------------------------

Lettres à sa mère

Datées de 1910 à 1936, ces lettres, les plus belles sans doute de toute sa correspondance, révèlent un aspect méconnu de l'œuvre de Saint-Exupéry. Elles sont un précieux témoignage du tendre amour qu'il éprouvait pour sa mère, être d’exception, figure rassurante, refuge et consolation, le « réservoir de paix » dans lequel il puise « aux minutes lourdes »: « Vous êtes ce qu'il y a de meilleur dans ma vie. J'ai ce soir le mal du pays comme un gosse ! (…) C'est vrai que vous êtes la seule consolation quand on est triste ».

Au travers de ses lettres, on découvre un jeune homme toujours insatisfait, cherchant un sens à la vie, regrettant son enfance choyée si souvent évoquée: « (...) rien qu’en m’embrassant, vous faisiez tout oublier. On se sentait en sécurité dans votre maison, on n’était rien qu’à vous, c’était bon ».

Son cafard, son ennui, ses expériences d'homme, tout ce qu'il entreprend (ses poèmes, ses dessins), il les partage avec sa mère. Une mère artiste, aux jugement pertinents, qui sans cesse l'encourage, le rassure, elle qui a surmontée tant de chagrins (elle est veuve à 28 ans).

Ces chagrins (la mort de son frère François et de sa sœur Marie-Madeleine) vont rendre plus fusionnelle encore leur relation (« Ma petite maman, vous pouvez compter désormais doublement sur mon amour. Mais aucun enfant ne peut remplacer un enfant perdu ») et faire de Saint-Exupéry un vrai chef de tribu. À sa mère et à ses sœurs comme à ses pilotes plus tard, il prodiguera la même surprotection: « Et quand mes avions partent, c'est comme mes poussins. Et je suis inquiet jusqu'à ce que la TSF m'ait annoncé leur passage à l'escale suivante (...) Et je suis prêt à partir à la recherche des égarés ».
[masquer]
v · m
Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry
Romans et nouvelles L'Aviateur 1926 • Courrier sud 1929 • Vol de nuit 1931 • Terre des hommes 1939 • Pilote de guerre 1942 • Le Petit Prince 1943
Essais et écrits posthumes Lettre à un otage 1944 • Citadelle 1948 • Lettres de jeunesse 1953 • Carnets 1953 • Lettres à sa mère 1955 • Un sens à la vie 1956 • Écrits de guerre 1982 • Manon, danseuse 2007 • Lettres à l'inconnue 2008

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   Sam 4 Mar à 3:47

Saint-Exupéry à Jean Mermoz

(© Musée des Lettres et Manuscrits)

Lettre autographe signée " SE ", Buenos Aires [octobre ? 1929], à Jean MERMOZ ; 2 pages in-8 à en-tête Restaurant Conte.

" Pourquoi me laissez-vous tomber comme ça sans même me téléphoner. Ça me navre. Vous me donnez rendez-vous chez moi pour sept heures, je vous attends deux heures et ensuite j'apprends que vous étiez tranquillement au bureau. Cela n’était pourtant pas difficile de me le faire dire. Je suis en colère - c'est pour ça que j'écris, ça me fait du bien, ça me purge. Et maintenant je vais être forcé de ne pas me coucher puisque j'attendais de vous revoir pour arranger tout et que je ne peux pas vous joindre. Pourtant je commence à avoir sommeil. Ça m'est égal que l'on soit en retard parce que l'arrivée, même tardive, apaise ma juste rancune. Mais quand on ne vient pas du tout je reste sur ma rancune et ça m'abîme le foie . Je vous en veux beaucoup. Cela se calmera mais je vous en veux. J’aime autant vous le dire parce que je vous en veux moins quand c’est fait.

ST EX

Kyo - Dernière danse
https://www.youtube.com/watch?v=aU_TQcyGkvY

Lettre de Mermoz à Monsieur Bouilloux-Lafont 18 mars 1933

Cher Monsieur Bouilloux-Lafont,

Je regrette infiniment que d'impérieux devoirs m'appellent à nouveau vers l'Atlantique Sud et m'obligent à ne pouvoir demeurer près de vous et de votre fils André dans l'épreuve imméritée qu'il va subir ces jours-ci. Malgré cette absence , coïncidence trop malheureusement avec cet événement, rappelez-lui et dites-lui bien que jamais je ne l'ai cru coupable et que jamais, en aucun cas, je ne le croirai coupable.

A l'époque où nous vivons, il est, hélas, trop facile de frapper un homme à terre et de le déshonorer. A l'école du courage qu'est l'Aéropostale, les hommes comme moi, qui vivent de la ligne, luttent pour elle et s'y sacrifient au besoin, n'ont pas cette lâcheté. C'est ainsi qu'au cours de mon dernier voyage en Amérique du Sud, les pilotes, les radios, les mécaniciens, dont la plupart ignorent tout de la politique internationale, m'exprimaient leur indignation, et il n'est pas un homme de bon sens, chez nous à la ligne, qui, en réfléchissant, ne se soit rendu compte que, en traînant votre fils dans la boue et en salissant également le nom même de l'Aéropostale, on cherchait à démolir l'œuvre en frappant l'homme.
André Bouilloux-Lafont conserve l'estime de tous ceux à qui il a donné les moyens moraux et financiers de créer et de terminer l'une des plus belles lignes aériennes du monde. Dites-lui cela, non comme une consolation, mais comme une force morale à l'abri de toute défaillance; qu'il lui reste au moins cela.
Quant à sa bonne foi, vous savez ce que j'en pense. Je n'ai pas encore compris comment on pouvait la mettre en doute. Un homme qui a commis un crime n'a jamais été se jeter dans la gueule du loup en montrant au Ministre de la Justice les preuves de son crime et en les laissant circuler chez des personnes officielles trop averties.
Je vous ai dit que M. Brack, Juge d'Instruction, m'avait demandé si je croyais moi-même à la réalité des faux lorsqu'ils me les avaient montrés. Je lui ai répondu que j'y avais d'autant plus cru que la politique d'obstruction suivie contre l'Aéropostale, dès qu'il s'agissait de nouvelles réalisations ou d'améliorations destinées à augmenter son prestige et sa vitalité, tendait à me laisser tout supposer et tout croire. Je lui ai dit également que je croyais toujours à l'entière bonne foi de votre fils, ce qu'il n'a pas cru bon devoir consigner dans ma déposition. Qu'il vous suffise de savoir que je pense toujours ainsi.
Je compte, en revenant de mon voyage, avoir la satisfaction réconfortante de me dire qu'en plus d'une justice immanente il existe une justice humaine, puisse-t-elle crever l'abcès dont notre aéronautique et nous-mêmes souffrons un peu trop excessivement. Il y existe encore trop de vrais coupables pour la correctionnelle et, qui sait, pour la Cour d'Assises…

En attendant, allons respirer l'air pur du grand large. Que ne pouvez-vous venir, Monsieur le Président, comme au temps où, assis à côté du pilote, au poste de pilotage, vous viviez très près de nous les impressions magnifiques, puissantes et profondes d'un courrier partant de nuit de Buenos Aires, et arrivant après quinze ou seize heures d'efforts et d'incidents, à Rio de Janeiro.

Je me souviens, nous nous souvenons tous, et je demeure bien affectueusement vôtre.

signé : MERMOZ

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   Lun 6 Mar à 2:52

L'action commune engendre des actions efficaces pour l'intérêt et dans le cercle éducatif de l'autrui et de la compréhension. Le viol est un crime : Non, c'est Non.
Le clan des mouettes.

Le décret du 26 février 2016 complète les droits des victimes

Publié le 02 mars 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Attention :

Cet article est ancien, l'information n'est peut-être plus exacte.

Vous pouvez néanmoins consulter cette page.

Évaluation personnalisée, abus sexuel, assistance d'un interprète : le décret du 26 février 2016 complète un certain nombre de règles concernant les droits des victimes.
Évaluation personnalisée

Au cours d'une procédure pénale, l'officier de police judiciaire ou l'agent de police doit réaliser une évaluation personnalisée de la victime pour déterminer si elle a besoin de mesures spécifiques.

Cette évaluation doit prendre en compte :

   l'importance du préjudice subi ;
   la vulnérabilité de la victime notamment à cause de son âge, d'une situation de grossesse ou si elle a un handicap ;
   le risque d'intimidation ou de représailles.

Les services de police doivent aussi :

   recueillir la plainte dès que possible ;
   ne procéder à d'autres auditions que si elles sont strictement nécessaires ;
   et ne procéder à des examens médicaux sur la victime uniquement s'ils sont également strictement nécessaires à l'enquête en cours.

Compte tenu de l'évaluation personnalisée, chaque audition :

   doit avoir lieu dans des locaux conçus ou adaptés à la situation ;
   lorsqu'il s'agit de violences sexuelles, la victime doit être entendue par des enquêteurs spécialement formés à ces infractions ou avec l'aide d'enquêteurs ayant reçu cette formation ;
   la victime doit être entendue à chaque audition par les mêmes enquêteurs.

Victime de violence sexuelle

En cas de violences sexuelles ou de violences domestiques, la victime doit être entendue par un enquêteur du même sexe qu'elle (si elle le demande).

D'autre part, en cas de doute sur l'âge de la victime, cette dernière doit pouvoir bénéficier des dispositions accordées aux mineurs.
Victime ne comprenant pas le français

Si elle ne parle pas la langue française, la victime d'une infraction a le droit :

   d'être assistée d'un interprète ;
   et à la traduction de sa plainte ainsi que des pièces de la procédure qui lui permettent d'exercer ses droits.

Pour en savoir plus

   Décret du 26 février 2016 relatif aux droits des victimes

   Réforme pénale : les principales mesures de la loi Taubira

   Aide aux victimes

Moby - Natural Blues HD
https://www.youtube.com/watch?v=Diivu9XqmNU

Valérie Boyer was born on June 11, 1962 in Bourges, France. Her parents were born in Algeria and Tunis during French Colonial occupation.
Career

She first gathered media attention when she proposed a bill to punish advertisements which include anorexic models.[2] She proposed to fine offenders with up to 30.000 Euros.

On 22 December 2011, the National Assembly of France adopted a bill presented by Valérie Boyer, penalizing denial of the Armenian Genocide. This decision caused a controversy between France and Turkey. In the days that follow, she claimed that she had received death and rape threats. No one was actually charged with these allegations. Turkish hackers took down the French Senate’s website in order to protest her attempt.[3][4]
Personal life

She is a single mother of three children.

https://en.wikipedia.org/wiki/Val%C3%A9rie_Boyer

Valérie Boyer de retour de Syrie
https://www.youtube.com/watch?v=WPmZ2yuSx5k

mardi 15 septembre 2015
"Refuser d'intervenir en Syrie, c'est capituler face à Daech"
Après avoir demandé à l’Europe d’accueillir des « réfugiés », l’Allemagne commence à regretter ce choix en rétablissant le contrôle à ses frontières.

Lorsque le 12 mai dernier, à l’occasion d’une Question au Gouvernement, j’avais dénoncé la proposition de la Commission européenne demandant des quotas, la Gauche s’était insurgée.

Lorsque j’avais expliqué, qu’accepter une immigration massive et non contrôlée, revenait à encourager le trafic de migrants, et même créer un appel d'air, le Gouvernement qui a toujours zigzagué sur la politique migratoire, refusait d’accepter cette réalité.

Cela fait maintenant 4 ans qu'il y a la guerre en Syrie. D’ailleurs, lorsque le 23 juillet 2014, j'intervenais à l'Assemblée Nationale pour dénoncer le génocide des Chrétiens d'Orient, c'était la première fois que ce mot de génocide était utilisé pour qualifier les actes barbares perpétrés 100 ans après le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens.

La Gauche si prompte à donner des leçons de morale ne semblait pas particulièrement émue.

Que s'est-il passé ensuite ? Depuis le 15 mars 2011, la guerre en Syrie a fait 146.000 morts et neuf millions de personnes ont dû fuir leur maison. Daech a imposé un khalifat de la terreur et de la barbarie, avant de se lancer dans une guerre de civilisation. Ne nous leurrons pas, ces fanatiques veulent la mort de la civilisation judéo-chrétienne. Ils ont d'ailleurs exporté leur sale guerre sur notre territoire en multipliant les actes de terrorisme et en lançant sur les routes d'Europe et des pays voisins de la Syrie, près de 4 millions de Syriens.

Aujourd'hui, le souci n’est pas de savoir si nous devons accueillir ces « réfugiés ». Nous sommes tous attachés aux valeurs humanistes, mais nous devons nous poser les bonnes questions. Sommes-nous en capacité, aujourd’hui, d’accueillir des milliers de personnes sur notre territoire, dans des conditions correctes ?

Notre pays, a-t-il les moyens de garantir la sécurité des Français face à ce flux migratoire incontrôlable. La France se doit de surveiller ses propres frontières.

Nous ne pouvons laisser sans surveillance la brèche qui s'est ouverte en Europe alors même que la guerre et la barbarie sont aussi chez nous avec le terrorisme !

Nous nous devons d’avoir un discours de vérité envers ces hommes, ces femmes et ses enfants qui traversent la frontière. Faisons en sorte que ces personnes puissent vivre libres dans leur pays.


Refuser d'intervenir, c'est capituler face à Daech. Faisons en sorte que le concert des nations s'oppose sous mandat de l’ONU, à ces barbares en utilisant tous les moyens, financiers, diplomatiques et militaires.

Publié par Valérie Boyer à 20:49

L'action commune engendre des actions efficaces pour l'intérêt et dans le cercle éducatif de l'autrui et de la compréhension. Le viol est un crime : Non, c'est Non.
Le clan des mouettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6494
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   Lun 13 Mar à 4:35

Lundi 13 Mars 2017....

Peuples de Sparte avec le Taygète et Athene noctua...

Voilà des mois que Toulouse a présenté sa candidature au Patrimoine Mondiale
de L'UNESCO tout comme d'autres villes et Lieux en France... Mon visage est de
me dire quel ou quelle président ou présidente sera la plus apte à présenter
ses différents domaines de la Culture française et international...

Il y a l'aspect Financier et Régalien auquel je suis attaché afin d'amener des
modifications intéressante sur le niveau de vie des localités... J'écoute donc
avec le plus grand intérêt les mesures proposer dans tous les domaines des
différents candidats et candidates... J'examine les caractères et les propos
de leurs plus proche collaboratrices et collaborateurs...

Certains de ces domaines qui se propose à l'héritage international de L’UNESCO
sont très diverses et divers: Féminin et Masculin; Citadine, Rural , Ville, Village
et Lieu Dit... J'ai vécu dans tous ces aspects de la France et pour les défendre;
je me sens plus proche du Procureur que du Juge... Je préfère être celui qui
constitue les dossiers que d'en être juge... Depuis le Bistrot 12 et l'atelier 66,
je déploie les ailes depuis Saint Cyprien pour la candidature Toulousaine en y
intégrant les autres candidatures françaises: Ne craignez rien, loin de moi
de vouloir créer une ligue de Délos tel Marine Le Pen, de devenir le nouveau
Périclès comme Emmanuel Macron ou de devenir le nouveau Socrate tel
Mélanchon, Hamon et Asselineau...

Juger bien vos candidats et surpris par la discorde entre Dupont-Aignan et
Fillon qui porte bien plus d’intérêt sur l'aspect de Richesse Économique et d'Emploi
sur le territoire que sur l'aspect de leur propre personne... Et Hollande incapable
d'écrire une mise au point sur l'aspect morale de la condition humaine et de travail
durant son quinquennat... Pourtant, Vous et Moi, allons choisir ! Certains en quittant
en la France, d'autres en allant voter ou en allant chercher du travail par leur propre
moyen sans attendre l’assistance de nouvelle loi auquel les fonctions de marché
tel que le privé et le public; le capitalisme, la mondialisation et le nationalisme n'ont que
faire lorsque leur candidate et candidat a été vaincu...

Par contre soutenir comme je fais tous les aspects économiques soumis à intérêt
National qui promulgue la vision française au niveau international: Dans tous les domaines
qu'il soit scientifiques, intellectuels ou Compagnons du Devoir tout le monde voit l’intérêt
que cela peut apporter à son foyer, son porte feuille et dans sa condition de vivre...
Tout en devenant un programme communautaire, la réalité de votre personnalité est au cœur du
débat: Pour réussir dans ce programme International et Spatial; le sens même de morale
est au cœur du Peuple... Vous dites alors qui va commander ? Qui va diriger ? Encore une
Nouvelle Utopie venu d'un anti système...?

Je vous répondrez que vous croyez en une Image auquel vous attribuez une parole...
Je ne fais pas de morale car j'irai votre un "je voterai une candidate ou un candidat". Je ne leur
fais pas de morale mais en mots: on se plaint et ils se plaignent, on est heureux et ils sont heureux
et puis le jour des élections, c'est les remises de médailles en chocolats... Tous nos projets
repartent de zéro quand on est vaincu... Et savez vous, Pourquoi ?

Parce que en France Résonne encore ces mots attribué par Brennus, lors de sa conquête de Rome:
"MALHEUR AUX VAINCUS" et EN CELA, JE COMPRENDS VOS PEURS ET HANTISES...
VOTRE APPARTENANCE AUX PRINCIPES ET AUX MORALES DE Y'BECCA, VOUS PERMETTRONS DE
MANIFESTER CONTRE LES SBIRES QUI DIRIGENT LES CAMPAGNES CAR FINALEMENT, CE N'EST
PAS CELUI QUI SE PRÉSENTE QUI EST LE PLUS DANGEREUX MAIS CEUX QUI CONDUISENT
LEURS PROJETS ET LEURS DISCOURS..."

L'ironie n'est pas le refuge de la démocratie mais la réalité ne peut nier l'ironie quand elle s’avère
être juste aux oreilles du temps et de la conscience... cela est valable pour vous, pour moi et l'UNESCO...

Ecrit de
Monsieur Tignard Yanis,
Juge de La République de L'Olivier...
ou
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vent, L'Orage, L'Espérance et L'Honneur de Y'becca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: