Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:41


Les manifestations se succèdent à BucarestEn Roumanie, des médecins entrent en résistance contre la corruption
23.02.2017
La tentative d'assouplissement de la législation anti-corruption – depuis avortée – a déclenché un important mouvement de contestation en Roumanie. Dans les rangs des manifestants, beaucoup de médecins, heurtés que leur système de santé soit gangrené par les pots-de-vin, réclament la démission du gouvernement.

Le Dr Vincent Cernea est venu presque tous les soirs depuis le début des manifestations, il y a trois semaines, sur la place de la Victoire, où siège le gouvernement roumain.

« Ce qu’ils font est moralement inadmissible », se révolte ce médecin généraliste, dans un français presque sans accent. L'apparence proprette de ce praticien d’une fondation privée de la capitale, spécialisé dans les soins palliatifs, contraste avec la décontraction de...

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/02/23/en-roumanie-des-medecins-entrent-en-resistance-contre-la-corruption_844962?xtor=EPR-2-%5BNL_a_la_une%5D-20170223#utm_source=qdm&utm_medium=newsletter&utm_term=&utm_content=20170223&utm_campaign=NL_alaune

--------------------------------------------


Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM
Marie Foult, Christophe Gattuso
| 23.02.2017
Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues libéraux s'apprêtent à lancer une action de contestation.



Les dépenses remboursées aux radiologues libéraux diminueront de 59 millions d'euros en 2017 (part complémentaire incluse). Cette décision prise par l'assurance-maladie est officielle depuis le 13 février, rabotant les forfaits techniques pour scanner, IRM et TEP (voir repères).

Il n'en fallait pas plus pour déclencher la colère de la profession. La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), qui revendique l'adhésion des trois quarts des 5 000...

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/02/23/les-radiologues-prets-au-bras-de-fer-avec-la-cnam_844986?xtor=EPR-2-%5BNL_a_la_une%5D-20170223#utm_source=qdm&utm_medium=newsletter&utm_term=&utm_content=20170223&utm_campaign=NL_alaune

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:45

Les chirurgiens-dentistes et les vétérinaires peuvent également pratiquer la radiologie dans le cadre de leur exercice

Autres domaines de la radiologie médicale
Radiologie dentaire
Orthopantogramme, aussi nommé panoramique dentaire

La radiologie est quotidiennement pratiquée en cabinet dentaire par le chirurgien-dentiste à des fins d'analyse diagnostique ou d'examens complémentaires en odontologie5.

Les appareils de radiographie dentaire admis en cabinet dentaire sous la responsabilité du chirurgien-dentiste sont les suivants :

les appareils de radiographie endobuccale, appareils de radiographie panoramique avec ou sans dispositif de tomographie volumique à faisceau conique ;
les appareils de téléradiographie crânienne ;
les appareils de tomographie volumique à faisceau conique (Cone beam computed tomography CBCT) (à l’exclusion des scanners) ;
les appareils mobiles/transportables et portatifs de radiologie dentaire5.

Le type de cliché radiographique dentaire dépend de l'indication. On distingue :

la radiographie panoramique, ou orthopantomogramme (OPT) ;
la radiographie rétro-alvéolaire (periapical view), essentiellement en endodontie ;
la radiographie rétro-coronaire (bitewing view), essentiellement en odontologie conservatrice ;
la radiographie occlusale (occlusal view), essentiellement en traumatologie,
les clichés radiographiques de la face par tomodensitométrie (Conebeam - Computed Tomography), essentiellement en implantologie ;
la téléradiographie de la face et des poignets, essentiellement en orthodontie6.

Le cliché radiographique est réalisé par le chirurgien-dentiste à l'aide d'un film argentique ou d'un capteur numérique intra-buccal ou extra-buccal suivant la nature de l'examen6.

La radiologie dans le domaine médical, désigne l'ensemble des modalités diagnostiques et thérapeutiques utilisant les rayons X, ou plus généralement utilisant des rayonnements. Mais la radiologie, dans son sens plus commun, désigne la spécialité médicale exercée par un médecin radiologue en France, ou radiologiste au Canada. Un établissement de santé peut donc abriter un service de radiologie. En médecine, on parle de radiologie conventionnelle pour désigner les examens diagnostiques utilisant un tube à rayons X classique servant à réaliser des images bidimensionnelles, radiographiques ou fluoroscopiques. La radiologie conventionnelle comprend la radiologie standard qui concerne les examens radiographiques standards, dont la réalisation obéit à des protocoles reconnus de manière internationale1.

Les chirurgiens-dentistes et les vétérinaires peuvent également pratiquer la radiologie dans le cadre de leur exercice professionnel.

Spécialité médicale

La radiologie, en tant que spécialité médicale, concerne les domaines suivants : la radiologie conventionnelle, la mammographie, la tomodensitométrie (scanner X), la radiologie interventionnelle, l'imagerie par résonance magnétique et l'échographie2,3.
Radiologie conventionnelle

Il s'agit des examens radiologiques utilisant la technologie radio la plus « basique ». Un tube à rayon X et une plaque radiologique. Le résultat de cet examen est une radiographie (d'un membre, pulmonaire...)
Mammographie

La mammographie est une technique radiographique adaptée à l'imagerie des seins. Du fait de la particularité de cet examen, un équipement spécifique est utilisé. En effet, le sein possède un faible contraste aux rayons X et les structures recherchées sont parfois de très petite taille. Un système de compression du sein est utilisé afin d'améliorer le contraste de l'image. De plus, le générateur de rayons X utilisé est spécifique, il fonctionne à faible kilovoltage, avec une charge (mAs) relativement importante et un petit foyer optique. Cet examen diagnostique est particulièrement utilisé dans le cadre du dépistage du cancer du sein.
Article détaillé : Mammographie.
Tomodensitométrie
Article détaillé : Tomodensitométrie.
Radiologie interventionnelle
Article détaillé : Radiologie interventionnelle.
Imagerie par résonance magnétique

L'utilisation des champs magnétiques statiques et dynamiques (radiofréquences) permet aussi dans des conditions particulières d'exciter les atomes d'hydrogène et en retour de coder une image de leur répartition dans les tissus, permettant une étude des organes internes sans irradiation de l'organisme.
Article détaillé : Imagerie par résonance magnétique.
Échographie
Échographie Doppler d'une femme attendant des jumeaux par le Dr Renaldo Faber à la clinique des femmes de l'université Karl Marx à Leipzig.

L'échographie consiste en l'utilisation des ultrasons pour étudier les organes internes sans risque d'irradiation contrairement à la radiologie. Ces ultrasons produits par un cristal piézo-électrique au niveau de la sonde, pénètrent à travers les organes « mous » et donnent lieu en retour à dés échos, enregistrés par la même sonde et analysés par l'appareil pour former une image, en tenant compte des variations de vitesse sur leur parcours en fonction de la densité des tissus traversés, mais ils sont arrêtés par l'os et diffractés par l'air ce, qui limite les possibilités d'étude aux organes « pleins ». L'échographie est donc particulièrement intéressante chez la femme enceinte et chez l'enfant ou l'adulte jeune pour éviter le recours aux rayonnements ionisants. Mais le perfectionnement du traitement du signal (Doppler, couleur, perfusion, élastométrie..) en étend tous les jours, les indications, d'autant que l'appareil est léger et mobile.
Article détaillé : Échographie.
Médecin spécialiste en radiologie
Rôle du radiologue

En France, l'échographie est le seul type d'examen réalisé (acquisition de l'image) uniquement par le médecin (radiologue ou autre spécialiste après une formation adaptée). Les autres examens d'imagerie sont effectués pour ce qui concerne l'acquisition de l'image, par le manipulateur en radiologie, placé sous la responsabilité du médecin radiologue, ou bien par le chirurgien-dentiste, habilité à réaliser et à analyser des radiographies dentaires, rhumatologue ou cardiologue... , ayant bénéficié d'une formation spécifique pour la technique (radiologie interventionnelle) et comme le radiologue d'une formation pour la "radioprotection du patient" renouvelable tous les dix ans. Les fonctions principales du radiologue sont d'adapter les modalités d'examens à l'indication en fonction des renseignements donnés par le médecin prescripteur, de réaliser ou faire réaliser l'acquisition des images avec l'aide du manipulateur, de réaliser l'interprétation des images, de dicter un compte-rendu qui répond à la question posée par le clinicien et de recevoir le patient pour lui donner le résultat de sa réflexion sur le problème soulevé. Dans certains cas, s'il estime que l'examen n'est pas justifié ou qu'un autre examen avec un rapport bénéfice / risque est mieux adapté, le radiologue peut refuser sa réalisation. Cela est d'autant plus vrai pour les examens exposant aux rayons X, en vertu des principes de radioprotection. Le rôle du manipulateur, en dehors de l'acquisition de l'image comporte l'accueil, l'information, l'installation et la surveillance du patient au cours de l'examen et ensuite la gestion des images à l'aide de consoles de reconstruction et d'archivage. Mais c'est le médecin qui reste responsable de la réalisation de l'examen et de son exploitation.

D'après les données de santé disponibles, en France les médecins radiologues sont ceux qui « effectuent presqu’exclusivement des actes de radiologie (91 %), suivis des ophtalmologues (4 %). Parmi les autres professions de santé, les chirurgiens-dentistes pratiquent également beaucoup d’actes de radiologie (24 503 millers d’actes). Cette activité atteint 37 % de l’activité des radiologues »4
Formation du radiologue
En France

Le radiologue est un docteur en médecine titulaire du diplôme d'études spécialisées en radiodiagnostic et imagerie médicale (DESRIM). Ce DES est accessible par les épreuves classantes nationales en fin de sixième année des études de médecine et dure cinq ans, soit un total de onze années d'études pour devenir médecin spécialiste en radiologie. Il peut être secondé dans sa tache par des manipulateurs en électroradiologie médicale.

D'autres médecins peuvent exercer la radiologie dans la limite de leur spécialité, notamment les oto-rhino-laryngologistes, les rhumatologues, les chirurgiens-maxillo-faciaux, les chirurgiens oraux, etc.

Le chirurgien-dentiste pratique également la radiologie en cabinet dentaire, limitée à la sphère orofaciale. Six à neuf années d'études en odontologie sont nécessaires, suivant la spécialité, pour décrocher le doctorat en chirurgie dentaire et pouvoir exercer la profession de chirurgien-dentiste.

Le vétérinaire utilise la radiologie en cabinet sur les différentes espèces qu'il peut soigner. Sept à dix années d'études vétérinaires sont nécessaires, suivant la spécialité, pour décrocher le doctorat vétérinaire.

Utilisation médico-légale
Radiographie et première mondiale d'une échographie d'un orque au Marineland d'Antibes.

La médecine médico-légale peut aussi recourir aux techniques radiologiques. La radiographie et la tomodensitométrie sont par exemple utilisées pour vérifier la mort cérébrale de patients7 ou encore pour identifier des cadavres8.
Radiologie vétérinaire

Les examens de radiologie sont utilisés par les vétérinaires qui possèdent leur propre matériel de radiographie dans les petits cabinets. Les zoos possèdent même des scanners X et de appareils d'imagerie par résonance magnétique adaptés aux animaux de grande taille. Les appareils hospitaliers de tomodensitométrie et d'IRM étant généralement adaptés à des patients de moins de 150 kilogrammes, les personnes souffrant d'obésité sont parfois invitées à aller passer leur examen dans des zoos9.
Figures célèbres de la radiologie

Wilhelm Röntgen, physicien allemand, découvre en 1895 les rayons X. Pour étudier leur transmission à travers l'organisme, Röntgen réalise le premier cliché radiographique de l'histoire le 22 décembre 189510.
Otto Walkhoff, dentiste allemand, réalise la première application médicale de la radiologie en accomplissant une radiographie dentaire, en janvier 189610.
Antoine Béclère, jeune médecin lors de la découverte des rayons X, comprend rapidement l'intérêt que peut en tirer la médecine. Dès 1897, il installe à ses propres frais un appareil de radioscopie à l'hôpital de Tenon alors que ce dernier n'est pas encore relié à l'électricité. Il est le premier président de la Société française de radiologie.
Georges Haret, médecin radiologue, pionnier dans l'utilisation médicale de la radiographie en France. Il a reçu la Légion d'honneur pour ses travaux.
Marie Curie, physicienne française, lauréate avec son mari d'un prix Nobel de physique en 1902 pour leur étude des radiations et lauréate du prix Nobel de chimie en 1911. Alors que la première guerre mondiale, elle participe à la conception d'appareils de radiographie mobiles destinés à être utilisés le plus près possible des zones de combat. Elle part elle-même sur le front pour réaliser des radiographies des soldats blessés, indispensables aux chirurgiens pour localiser les balles et éclats d'obus.
Joseph Brau, médecin radiologue de l'armée française, résistant durant l'occupation, déporté en camp de concentration.
Guy Tavernier, physicien belge qui découvrit en 1948 l'évolution réelle de la courbe de la dose d'irradiation dans un organisme caractérisée par la Crête de Tavernier.
Godfrey Hounsfield et Allan MacLeod Cormack, inventeurs dans les années 1970 du premier scanner. Ils ont reçu le prix Nobel de médecine en 1979 pour leurs travaux.
Georges Charpak, physicien français, inventeur de la chambre à fils qui lui a valu le prix Nobel de physique en 1992. Ses travaux sur les détecteurs ont donné lieu notamment à un système d'imagerie 3D à basse dose appelé EOS.

Notes et références

↑ E. Montagne, F. Heitz, "Imagerie médicale : Tome 1, Radiologie conventionnelle standard", Heures de France, 3e édition, 2009, (ISBN 978-2-853-85310-1)
↑ Les examens en pratique [archive] - Site de la Société française de radiologie.
↑ Les examens effectués en radiologie médicale [archive] - Site de l'Association des radiologistes du Québec.
↑ (tableau statistique de la base Ecosanté [archive] et présentation IRDES [archive])
↑ a et b http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/chirurgiens-dentistes/securisez-votre-exercice/materiel-et-materiaux/radiologie-dentaire-et-radioprotection/2-declaration-et-utilisation-des-installations-de-radiologie-dentaire.html [archive]
↑ a et b http://amdg.ch/examens-diagnostiques-2/examens-radiographiques/ [archive]
↑ Décret no 96-1041 du 2 décembre 1996 relatif au constat de la mort préalable au prélèvement d'organes, de tissus et de cellules à des fins thérapeutiques ou scientifiques et modifiant le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'État) pour identifier des cadavres.
↑ Identification médico-légale : détermination du sexe et de l'âge par étude tomodensitométrique de la paroi thoracique antérieure [archive] - Présentation aux Journées Françaises de Radiologie 2007
↑ Obèses, faites-vous scanner au zoo [archive], le 05 janvier 2006 dans The Sunday Times.
↑ a et b http://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhad/iahd_08f.htm [archive]

Voir aussi
Article connexe

Radiopaedia, un site web collaboratif à but non lucratif contenant des ressources éducatives en radiologie médicale

[masquer]
v · m
Branches de la médecine
Général

Allergologie Anesthésie Cardiologie Dermatologie Endocrinologie Gastro-entérologie Gériatrie Hématologie Hépato Infectiologie Médecine générale Médecine interne Médecine physique et de réadaptation Médecine d'urgence Néphrologie Neurologie Oncologie Pédiatrie Pédiatrie sociale Pneumologie Psychiatrie Réanimation Rhumatologie Toxicologie

Chirurgie

Cardiothoracique Dentaire Digestive Chirurgie maxillo-faciale Chirurgie orale Orthopédique Chirurgie pédiatrique Chirurgie plastique Chirurgie thoracique Chirurgie vasculaire Chirurgie viscérale Gynécologie Neurochirurgie Obstétrique Ophtalmologie Oto-rhino-laryngologie Stomatologie Traumatologie Urologie

Pathologie

Anatomie pathologique Biochimie clinique Biologie interventionnelle Biologie médicale Biologie de la reproduction Cytologie pathologique Génétique biologique Hématologie biologique Immunopathologie Médecine légale Microbiologie médicale Thérapie cellulaire Thérapie génique Transfusion

Imagerie

Échographie Élastographie Médecine nucléaire Radiologie médicale Radiologie interventionnelle Tomodensitométrie Tomographie par émission de positons

Autres branches

Épidémiologie Maïeutique Médecine du sport Médecine du travail Pharmacie Radiobiologie Santé publique Soins palliatifs

Professionnel de la santé Profession paramédicale

Y'becca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:46

LA VIE AILLEURS ? - Des astronomes ont découvert sept nouvelles planètes ce mercredi. Trois d'entre elles se trouvent en "zone habitable". Mais, c'est quoi au juste cette notion d'habitabilité ? Notre éclairage.
23 févr 12:54Matthieu Delacharlery

Existe-t-il une forme de vie ailleurs dans l'Univers ? Des astronomes de l'Université de Liège en Belgique ont découvert un étonnant cortège de sept planètes rocheuses inconnues jusqu'alors. Ces exoplanètes, situées à trente-neuf années-lumière de la Terre, possèdent toutes le même diamètre que notre bonne vieille planète bleue. Mais surtout, trois d'entre elles se situent dans la "zone habitable" d'une étoile naine, nommée Trappist-1. Pour faire simple, la zone d'habitabilité est la distance entre une planète et son étoile.


Dans notre système solaire, c’est le cas de la Terre qui reçoit l'équivalent de 1000 watts par mètre carré d’énergie grâce au rayonnement du soleil. Quand une planète est trop proche de son étoile, à l'instar de Venus, la quantité d’énergie reçue est trop importante, et l’eau s'évapore. A l'inverse, si elle est trop éloignée, comme c'est le cas de Mars, l’eau n’existe plus que sous forme de glace. "L'eau liquide est un pré-requis à l'existence de la vie", même si cela n'est pas une condition suffisante car il faut aussi "la présence des bonnes molécules", souligne Franck Selsis de l’Observatoire européen austral.
Trois candidats prometteurs pour découvrir des traces de vie

Le fait qu’une planète soit située dans la "zone habitable" de son étoile est une condition nécessaire à l’apparition de la vie. Mais d'autres facteurs entrent aussi en jeu. Tout d'abord, l'astre doit posséder une atmosphère protectrice, notamment pour limiter l'effet de serre. Autre élément incontournable : la présence d’un champ magnétique (ce qu'on appelle ici le bouclier terrestre) destiné à bloquer les particules radioactives en provenance du cosmos. Enfin, pour finir, il semble que la présence d’une lune pourrait être un facteur favorisant l'apparition de la vie. Pour le moment, les astronomes n’ont pas de réponses à ces questions.


Il est donc encore trop tôt pour parler d’une planète habitable. Grâce au télescope spatial James Webb de la Nasa, dont la mise en service est prévue pour 2018, les astronomes pourront intensifier leurs recherches. Toutefois, il faudra au moins dix ans pour apporter les réponses à ces questions. En attendant, le fait que ces trois planètes soient déjà idéalement positionnées par rapport à leur étoile, que leurs dimensions soient proches de celles de la Terre et que ce sont des planètes rocheuses, en font des candidats prometteurs pour espèrer débusquer, un jour, des traces d’activité biologiques.

En vidéo
Il est le plus grand chasseur de d'exoplanètes de l'Histoire : ce qu'a découvert Kepler jusqu'à présent

http://www.lci.fr/sciences/decouverte-d-exoplanetes-par-la-nasa-au-fait-c-est-quoi-une-planete-en-zone-habitable-2027050.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:48

Kepler est un télescope spatial développé par l'agence spatiale américaine, la NASA, pour détecter des exoplanètes et lancé en 2009. Le satellite, qui pèse un peu plus d'une tonne, utilise la méthode des transits en observant les étoiles à l'aide de son télescope de 0,98 mètre de diamètre. Celui-ci est équipé d'un détecteur de 95 millions de pixels qui lui permet de mesurer la luminosité d'une étoile avec une précision photométrique de 20 ppm pour une étoile de magnitude apparente de 12. Kepler a pour objectif de détecter des planètes de type terrestre en observant en permanence la luminosité de 145 000 étoiles situées dans une région fixe de la Voie lactée de 115 degrés carrés. En juillet 2013, Kepler avait détecté 134 planètes confirmées par d'autres observations gravitant autour de 76 étoiles ainsi que plusieurs milliers non confirmées. Kepler est la dixième mission du programme Discovery de la NASA consacrée aux missions scientifiques de faible coût.

Kepler est un télescope spatial développé par la NASA dont l'objectif est de découvrir des planètes telluriques et autres petits corps qui orbitent autour d'autres étoiles de notre galaxie, la Voie lactée1,2. Le véhicule spatial, nommé en l'honneur de l'astronome allemand du XVIIe siècle Johannes Kepler3, a été lancé le 7 mars 2009 par un lanceur Delta II et placé en orbite héliocentrique4. Depuis fin mai 2013, à la suite d'une panne de deux de ses volants d'inertie, il a été mis dans un mode de fonctionnement dégradé. Ce mode ne permet pas l'obtention de nouvelles données scientifiques, mais le conserve dans une position dans laquelle les contacts depuis le sol sont possibles5.

L'observatoire Kepler est « spécifiquement conçu pour inspecter une section de notre région de la Voie lactée afin de découvrir des douzaines de planètes de la taille de la Terre à l'intérieur ou proches de la zone habitable et déterminer combien parmi les milliards d'étoiles dans notre galaxie ont de telles planètes »6. Un photomètre surveille continuellement la brillance de plus de 145 000 étoiles de la séquence principale dans un champ d'observation fixe7. Cette donnée est transmise à la Terre puis analysée pour détecter des obscurcissements périodiques causés par des planètes extrasolaires qui passent devant leur étoile. En janvier 2013 on dénombre un total de 2 740 planètes candidates8,9. Des astronomes du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) ont également utilisé les données de la mission Kepler pour estimer qu'« au moins 17 milliards » de planètes telluriques se trouvent dans la Voie lactée10.

Kepler fait partie du programme Discovery de la NASA qui se focalise sur des missions de science fondamentale à budget relativement réduit. La construction et la mise en service du télescope ont été gérées par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, la société Ball Aerospace, basée à Boulder (Colorado), étant responsable du système de vol de Kepler. Le Ames Research Center est chargé du développement des systèmes au sol, de la gestion de la mission depuis décembre 2009 et de l'analyse des données scientifiques.

La mission avait une durée de vie initialement prévue de 3 ans et demi, mais en 2012 elle a été étendue jusqu'en 201611,12, en partie à cause de difficultés dans le traitement et l'analyse de l'énorme volume de données collectées par le véhicule spatial13.

Le 10 janvier 2011, la plus petite exoplanète alors connue, Kepler-10 b, une planète tellurique, a été découverte à l'aide des observations de Kepler14 ; depuis, plusieurs exoplanètes de taille comparable voire plus petites que la Terre ont été identifiées, telles que Kepler-20 f, Kepler-20 e, voire des corps à l'existence fortement suspectée, en janvier 2012, tels que Kepler-42 b, Kepler-42 c et Kepler-42 d, cette dernière étant à peine plus grande que Mars.

Le 27 janvier 2015 les scientifiques découvrent un système planétaire de 11,2 milliards d'années avec cinq exoplanètes qui tournent autour d'une étoile solaire. Le système Kepler-444 est à ce jour le système le plus ancien identifié de la voie lactée.
Mission K2
L'utilisation de la pression solaire pour équilibrer le télescope spatial Kepler : le télescope est suffisamment stable pour suivre les étoiles à la recherche de planètes en transit

En novembre 2013, une nouvelle mission, K2 "Second Light", est présentée15,16,17,18. K2 impliquerait alors les capacités dont Kepler dispose toujours, soit de la précision photométrique d'environ 300 parties par million, ce qui est une précision moindre que ses 20 parties par million initiales. Son but serait ainsi l'acquisition de données sur les « explosions de supernova, formation d'étoile et corps du système solaire tels que des astéroïdes et comètes, ... » ainsi que de trouver davantage d'exoplanètes15,16,18. Dans cette proposition de mission, Kepler devrait chercher dans une région beaucoup plus grande que le plan de l'orbite terrestre autour du Soleil15,16,18.

Début 2014, le télescope passe les tests pour la mission K219. De mars à mai 2014, les données d'un nouveau champ, appelé Champ 0, sont recueillies pour fins de test20. Le 16 mai 2014, la NASA annonce qu'elle approuve l'extension de la mission Kepler en mission K221. La précision photométrique de Kepler pour la mission K2 était alors estimée à 50 ppm pour une étoile de magnitude 12, sur une intégration de 6,5 heures22.
Caractéristiques techniques
Diagramme montrant l'intérieur de l'observatoire Kepler.

Le véhicule spatial a une masse de 1 039 kilogrammes, une ouverture de 0,95 mètre et un miroir primaire de 1,4 mètre, afin de mesurer les courbes de lumière des étoiles. Son énergie est fournie par un panneau solaire délivrant une puissance de 651 watts.
Partie optique

À l'époque de son lancement, Kepler disposait du plus grand miroir parmi tous les télescopes situés au-delà de l'orbite terrestre23. Kepler a un champ d'observation de 105 deg² (environ 12 degrés en diamètre), ce qui équivaut à peu près à la taille du poing observé bras tendu. Sur l'ensemble de ce champ, 105 degrés sont de qualité scientifique, avec un vignettage inférieur à 11 %. Afin de fournir une excellente photométrie, les images ne sont pas parfaitement nettes, mais légèrement défocalisées24. L'objectif de la mission est une précision photométrique différentielle combinée (en anglais CDPP pour Combined Differential Photometric Precision) de 20 ppm (partie par million) pour une étoile de type solaire m(V)=12 et un temps d'intégration de 6,5 heures, bien qu'à ce jour les observations soient loin de cet objectif (voir État de la mission). Un transit de type terrestre produit un changement de luminosité de 84 ppm et dure 13 heures lorsqu'il traverse le centre de l'étoile.
Caméra
Le détecteur matriciel au plan focal (en anglais staring array) de Kepler. Le dispositif est courbe pour tenir compte de la courbure de champ de Petzval.

Le plan focal de la caméra est constitué de 42 capteurs CCD chacun comportant 2200 × 1024 pixels, ce qui en fit à l'époque la plus grande caméra jamais lancée dans l'espace, avec un total de 95 mégapixels25,26. Ce détecteur matriciel est refroidi par des caloducs connectés à un radiateur externe27. Les CCD sont lus toutes les six secondes (pour limiter la saturation) et co-additionnés à bord pendant 30 minutes. Cependant, bien qu'au moment de son lancement Kepler ait eu le taux de transmission de données le plus élevé de toutes les missions de la NASA, la somme des 95 millions de pixels effectuée en 30 minutes représente plus de données que ce qui peut être stocké et renvoyé sur Terre. L'équipe scientifique a donc pré-sélectionné les pixels appropriés associés à chaque étoile d'intérêt, ce qui représente environ 5 % des pixels. Les données de ces pixels sont alors requantifiées, compressées et stockées, avec d'autres données auxiliaires, dans l'enregistreur à mémoire statique de 16 gigaoctets. Les données qui sont stockées et retransmises vers la Terre incluent les étoiles scientifiquement étudiées, les étoiles de mode p, le niveau de noir, les images d'arrière-plan et de plein champ27.
Historique
Lancement de Kepler le 7 mars 2009.

En janvier 2006, le lancement du projet fut reporté de huit mois à cause de coupes budgétaires et de consolidations à la NASA28. Il fut à nouveau reporté de quatre mois en mars 2006 du fait de nouveaux problèmes de budget28,29. Durant cette période, l'antenne à grand gain conçue pour être montée sur cardan fut changée pour un modèle fixé à l'ossature du vaisseau afin de réduire le coût et la complexité, ceci au prix d'un jour d'observation par mois28.

Le télescope Kepler fut lancé le 7 mars 2009 à 03:49:57 UTC (6 mars, 10:49:57 pm EST) à bord d'une fusée Delta II depuis la base de lancement de Cap Canaveral, en Floride30,4. Le lancement fut un succès total et les trois étapes furent complétées vers 04:55 UTC. L'enveloppe du télescope fut larguée le 7 avril 2009 et les images de la première lumière furent prises le lendemain31,32.

Le 20 avril 2009, il fut annoncé que l'équipe scientifique de Kepler avait conclu qu'un affinage supplémentaire du focus augmenterait considérablement le rendement scientifique33. Le 23 avril 2009, il fut annoncé que le focus avait été optimisé avec succès en bougeant le miroir primaire de 40 micromètres vers le plan focal et en l'inclinant de 0.0072 degrés34.

Le 12 mai 2009, à 5:01 pm heure du Pacifique (17:01 UTC-Cool, Kepler compléta sa phase de mise en service avec succès et débuta sa recherche de planètes autour d'autres étoiles35,36.

Le 19 juin 2009, le vaisseau envoya avec succès ses premières données scientifiques vers la Terre. Il fut découvert que Kepler était entré en mode de sécurité le 15 juin. Un second événement de mode de sécurité se produisit le 2 juillet. Dans les deux cas l'événement fut déclenché par une réinitialisation de processeur. Le vaisseau repris son fonctionnement normal le 3 juillet et les données scientifiques qui avaient été collectées depuis le 19 juin furent retransmises vers la Terre ce jour là37. Le 14 octobre 2009, il fut déterminé que la cause de ces événements de mise en sécurité était une alimentation électrique à basse tension qui alimente le processeur du RAD75038. Le 12 janvier 2010, une partie du plan focal transmit des données anormales, suggérant un problème avec son module MOD-3 qui couvre 2 des 42 CCD de Kepler. À partir d'octobre 2012, le module fut considéré comme étant « en panne », mais la couverture de l'instrument excédait toujours les objectifs scientifiques39.

Kepler télécharge à peu près 12 gigaoctets de données40 environ tous les mois41. Un exemple d'un tel téléchargement se déroula les 22 et 23 novembre 201042.

Le 14 juillet 2012, l'une des quatre roues de réaction utilisée pour le pointage de précision du télescope est tombée en panne43. Comme Kepler n'a besoin que de trois roues de réaction pour pointer correctement le télescope il peut continuer à fonctionner, mais une autre panne le laisserait dans l'incapacité de poursuivre sa mission. Il s'agit d'une menace potentielle pour l'extension de la mission44.

Le 17 janvier 2013 la NASA a annoncé que l'une des trois roues de réaction restantes montrait des signes d'une friction accrue, et que Kepler interromprait son fonctionnement pendant 10 jours comme possible méthode pour corriger le problème. Si cette seconde roue devait aussi tomber en panne, la mission Kepler prendrait fin45,46. Le 29 janvier 2013, la NASA signala le succès du rétablissement du mode de collecte scientifique47.

Le 15 août 2013, la NASA déclare officiellement renoncer à réparer les deux roues endommagées, ce qui marque l'arrêt définitif du fonctionnement du télescope48. L'analyse des données se poursuivra en revanche sur plusieurs années.
Performances

En termes de performance photométrique, Kepler fonctionne bien, beaucoup mieux que n'importe quel télescope terrestre, mais encore loin des objectifs fixés lors de sa conception. L'objectif était une précision photométrique différentielle combinée (en anglais CDPP pour combined differential photometric precision) de 20 parties par million (ppm) pour une étoile de magnitude 12 après 6,5 heures d'intégration. Cette estimation fut développée en tenant compte de 10 ppm pour la variabilité stellaire, soit à peu près la valeur correspondant au Soleil. La précision obtenue pour cette observation a une large amplitude, selon l'étoile et la position sur le plan focal, avec une médiane de 29 ppm. L'essentiel du bruit additionnel se manifeste à cause d'une variabilité des étoiles elles-mêmes qui s'avère être plus grande que supposé (19,5 ppm au lieu des 10 ppm attendus), le reste étant dû à des sources de bruit liées à l'instrument et qui sont plus importantes que les prédictions49. Un travail est en cours afin de mieux comprendre, et peut-être éliminer par recalibrage, le bruit de l'instrument50.

Puisque le signal d'une planète de la taille de la Terre est si proche du niveau du bruit (seulement 80 ppm), un bruit plus important implique que chaque transit individuel constitue seulement un événement à 2,7 σ, au lieu des 4 σ escomptés. Il en résulte que davantage de transits doivent être observés pour qu'une détection soit certaine. Les estimations scientifiques ont indiqué qu'une mission de 7 à 8 ans, au lieu des 3,5 ans planifiés au départ, serait nécessaire pour trouver toutes les planètes de taille terrestre en transit51. Le 4 avril 2012, l'extension de la mission Kepler jusqu'à l'année fiscale 2016 a été approuvée52 ce qui évite les occultations par la Terre, la pollution lumineuse, les perturbations gravitationnelles et cinétiques inhérentes à l'orbite terrestre. Le photomètre pointe vers une zone située dans les constellations boréales du Cygne, de la Lyre et du Dragon53 qui se trouve nettement au-dessus du plan de l'écliptique, de sorte que la lumière du Soleil n'entre jamais dans le photomètre tandis que le vaisseau orbite autour du Soleil. Ce champ d'observation n'est pas non plus obscurci par des objets de la ceinture de Kuiper ou de la ceinture d'astéroïdes27.

Il s'agit aussi de la direction du système solaire autour du centre de la Voie Lactée. Ainsi, les étoiles qui sont observées par Kepler ont à peu près la même distance au centre galactique que le système solaire et sont également proches du plan galactique. Ce fait est important si la position dans la Voie Lactée est liée à l'habitabilité, comme le suggère l'hypothèse de la Terre rare.

L'orbite de Kepler a été décrite par la NASA comme étant en arrière de la Terre (en anglais : earth-trailing orbit)54. Avec une période orbitale de 372,5 jours, Kepler tombe doucement plus loin en arrière de la Terre.
Mise en œuvre
Orbite de Kepler. Les panneaux solaires du vaisseau sont ajustés aux solstices et aux équinoxes.

Le centre de contrôle de Kepler est le LASP situé dans la ville de Boulder (Colorado. Les panneaux solaires du vaisseau sont tournés pour faire face au Soleil lors des solstices et des équinoxes, de manière à optimiser la quantité de lumière solaire qu'ils reçoivent, ainsi que pour maintenir le radiateur orienté vers l'espace profond27. Ensemble, le LASP et le constructeur du vaisseau, Ball Aerospace & Technologies Corp., contrôlent le véhicule spatial depuis un centre des opérations de la mission situé sur le campus de l'Université du Colorado. Le LASP réalise l'organisation essentielle de la mission ainsi que la collecte initiale et la distribution des données scientifiques. Le coût initial du cycle de vie de la mission a été estimé à 600 millions de dollars américains, en tenant compte de la levée de fonds pour les 3,5 années d'exploitation27. En 2012, la NASA a annoncé que la mission Kepler serait financée jusqu'en 201612.
Télécommunications

La NASA contacte le vaisseau, via la liaison de communication par bande X, deux fois par semaine pour le diriger et mettre à jour ses statuts. Les données scientifiques sont téléchargées une fois par mois en utilisant la liaison par bande Ka avec un taux de transfert maximum d'approximativement 550 kbit/s. Le vaisseau Kepler conduit ses propres analyses partielles à bord et ne transmet que les données scientifiques jugées nécessaires à la mission, ceci afin de conserver de la bande passante55.
Gestion des données

Les données télémétriques scientifiques collectées pendant les opérations de la mission, au LASP, sont envoyées pour traitement au Data Management Center (centre de gestion des données) de Kepler, situé au Space Telescope Science Institute (STScI) de l'Université Johns-Hopkins à Baltimore. Ces données sont décodées et converties par le DMC en lots de données scientifiques au format FITS non calibré, lesquels sont alors transmis au Science Operations Center (SOC) du Ames Research Center (ARC) de la NASA pour calibration et traitement final. Le SOC développe et utilise les outils nécessaires pour traiter les données scientifiques dont fera usage le Science Office (SO, pour bureau scientifique en anglais) de Kepler. En conséquence, le SOC développe le logiciel de traitement de la chaîne de données, basé sur les algorithmes scientifiques développés par le SO. Au cours des opérations, le SOC :

Reçoit les données calibrées des pixels de la part du DMC.
Applique les algorithmes d'analyse pour produire les courbes de lumière de chaque étoile.
Réalise les recherches de transits pour la détection de planètes (en anglais threshold-crossing events, ou TCEs).
Réalise ensuite la validation des données pour les planètes candidates, par l'évaluation de la cohérence des divers lots de données en tant que méthode pour éliminer les détections de faux positifs.

Le SOC évalue également la performance photométrique de façon régulière et fournit les métriques de performance au SO et au Mission Management Office (en anglais : Bureau de gestion de la mission). Finalement, le SOC développe et maintient les bases de données scientifiques du projet, ce qui inclut les catalogues et les données traitées. Il retourne les lots de données calibrées et les résultats scientifiques au DMC pour archivage à long terme, et distribution aux astronomes du monde entier via la Multimission Archive du STScI.
Champ d'observation
Diagramme de la zone étudiée par Kepler avec les coordonnées célestes.

Kepler a un champ d'observation (en anglais FOV pour Field Of View) qui est fixe dans le ciel. Le diagramme ci-contre, à droite, montre les coordonnées célestes, la zone visée par les champs du détecteur ainsi que la localisation de quelques étoiles brillantes, avec le Nord céleste situé dans le coin supérieur gauche. Le site web de la mission propose un calculateur56 qui détermine si un objet donné se trouve dans le champ d'observation et, si c'est le cas, l'endroit où il apparaîtra dans le flux de données de sortie du détecteur photographique. Les données sur les planètes extrasolaires candidates sont soumises au Kepler Follow-up Program (en), ou KFOP (pour Programme de suivi de Kepler, en anglais) afin de conduire des observations complémentaires.

Le champ d'observation de Kepler couvre 115 degrés carrés, soit environ 0,28 % du ciel, ou « environ deux cuillères de la Grande Ourse ». Ainsi, il faudrait à peu près 400 télescopes tels que Kepler pour couvrir l'ensemble du ciel vu de la Terre57.
Objectifs et méthodes
Article connexe : Méthodes de détection des exoplanètes.

L'objectif scientifique de Kepler est d'explorer la structure et la diversité des systèmes planétaires58. Ce véhicule spatial observe un grand échantillon d'étoiles afin d'atteindre plusieurs objectifs clés :

Déterminer combien de planètes, de taille équivalente ou supérieure à la Terre, se trouvent à l'intérieur ou à proximité de la zone habitable59 d'étoiles aux types spectraux très variés. De telles planètes sont souvent appelées Goldilocks planets en anglais, en référence à l'histoire de Boucles d'or et les Trois Ours59,60 (la petite fille nommée Boucles d'or devant régulièrement choisir entre trois objets de tailles différentes, ignorant ceux qui sont trop extrêmes, c'est-à-dire trop grands ou trop petits, trop chauds ou trop froids, et choisissant systématiquement celui qui se trouve au milieu car il est « juste comme il faut »).
Déterminer l'étendue des tailles et des formes des orbites de ces planètes.
Estimer combien de planètes se trouvent dans des systèmes à étoiles multiples.
Déterminer l'étendue de l'orbite, de la luminosité, de la taille, de la masse et de la densité des planètes géantes à courte période orbitale.
Identifier les membres additionnels de chaque système planétaire découvert en utilisant d'autres techniques.
Déterminer les propriétés de ces étoiles qui abritent des systèmes planétaires.

La plupart des exoplanètes précédemment détectées par d'autres projets étaient des géantes gazeuses, principalement de la taille de Jupiter et plus grandes. Kepler est conçu pour rechercher des planètes 30 à 600 fois moins massives, plus proches de la masse de la Terre (Jupiter est 318 fois plus massive que la Terre). La méthode utilisée qui est la méthode des transits, implique l'observation des transits astronomiques répétés de planètes devant leurs étoiles, ce qui cause une légère réduction de la magnitude apparente de l'étoile, de l'ordre de 0,01 % pour une planète de la taille de la Terre. Le degré de cette baisse d'éclat peut être utilisé pour déduire le diamètre de la planète, et l'intervalle de temps entre les transits peut être utilisé pour déduire la période orbitale de la planète, données à partir desquelles peuvent être calculés son demi-grand axe orbital (à l'aide des lois de Kepler) et sa température (en utilisant des modèles de radiation stellaire).

La probabilité pour que l'orbite d'une planète se trouve aléatoirement placée le long de la ligne de visée vers l'étoile correspond au diamètre de l'étoile divisé par le diamètre de l'orbite61. Pour une planète de type terrestre qui transite à 1 UA d'une étoile de type solaire, la probabilité est de 0,465 %, ou environ 1 sur 215. À 0,72 UA (qui correspond à la distance orbitale de Vénus par rapport au Soleil) la probabilité est légèrement plus importante ; de telles planètes pourraient être semblables à la Terre si leur étoile est de type G, suffisamment ancienne, légèrement moins massive et lumineuse que le Soleil, telle que Tau Ceti. De plus, comme les planètes d'un système donné tendent à orbiter sur des plans smiliaires, la possibilité de détections multiples autour d'une seule étoile est en fait assez élevée. Par exemple, si une mission du même type que Kepler était conduite par des extraterrestres et qu'elle observait la Terre transiter devant le Soleil, il y a 12 % de chances pour qu'elle repère également un transit de Vénus.

Le champ d'observation de 115-deg2 de Kepler lui donne une probabilité bien plus élevée de détecter des planètes de type terrestre que le télescope spatial Hubble, qui a un champ d'observation de seulement 10 arcminutes2. De plus, Kepler est dédié à la détection de transits planétaires, tandis que le télescope spatial Hubble est utilisé pour aborder une large variété de questions scientifiques, et n'observe que rarement un seul champ stellaire en continu. Parmi environ un demi-million d'étoiles situées dans le champ d'observation de Kepler, à peu près 150 000 étoiles ont été sélectionnées pour observation62, et elles sont observées simultanément, le vaisseau mesurant les variations de leur éclat toutes les 30 minutes. Cela offre une meilleure chance de voir un transit. De plus, la probabilité de 1 sur 215 signifie que si 100 % des étoiles observées avaient le même diamètre que le Soleil, et que chacune avait une planète tellurique de type terrestre sur une orbite identique à celle de la Terre, Kepler en trouverait environ 465 ; mais si seulement 10 % des étoiles observées sont de la sorte, alors il en découvrirait 46. La mission est bien adaptée pour déterminer la fréquence de planètes similaires à la Terre orbitant autout d'autres étoiles27,63.

Du fait que Kepler doit observer au moins trois transits pour confirmer que la baisse d'éclat d'une étoile a été causée par une planète en transit, et comme les planètes les plus grandes donnent un signal qui est plus facile à vérifier, les scientifiques s'attendaient à ce que les premiers résultats rapportés soient des planètes de la taille de Jupiter sur des orbites serrées. les premières d'entre elles ont été rapportées après seulement quelques mois d'activité. Des planètes plus petites et plus éloignées de leur étoile seront plus longues à observer et il est estimé que la découverte de planètes comparables à la Terre doit prendre trois ans ou plus64.

Une fois que Kepler a détecté une signature de type transit, il est nécessaire d'écarter les faux positifs avec des tests complémentaires65 comme la spectroscopie Doppler. Bien que Kepler a été conçu pour la photométrie, il s'avère qu'il est capable d'astrométrie et que de telles mesures peuvent aider à confirmer ou écarter des planètes candidates66.

En plus des transits, les planètes orbitant autour de leurs étoiles subissent des changements de variation de la lumière reflétée (comme la Lune, elles traversent des phases de pleines à nouvelles et ainsi de suite ; leur orbite n'est pas non plus parfaitement circulaire et elle peut même être inclinée par rapport à la ligne de visée). Puisque Kepler ne peut résoudre la planète de son étoile, il voit seulement la lumière combinée, et l'éclat de l'étoile hôte semble changer à chaque orbite de façon périodique. Bien que l'effet soit minime (la précision photométrique requise pour observer l'approche d'une planète géante étant à peu près la même que pour détecter une planète de taille terrestre en transit devant une étoile de type solaire) les planètes de la taille de Jupiter sont détectables par les télescopes spatiaux sensibles comme Kepler. Sur le long terme cette méthode pourrait aider à trouver davantage de planètes que la méthode des transits, car la variation de lumière reflétée selon la phase orbitale est largement indépendante de l'inclinaison orbitale de la planète, et elle ne requiert pas que la planète passe devant le disque de l'étoile. De plus, la fonction de phase d'une planète géante est également fonction des propriétés thermiques de son atmosphère s'il y en a une. Donc, la courbe de phase pourrait contraindre d'autres propriétés planétaires, telle que la taille et la distribution des particules atmosphériques67.

Les données collectées par Kepler sont également utilisées pour étudier les étoiles variables de différents types et faire de l'astérosismologie68, en particulier sur des étoiles manifestant des oscillations de type solaire69.
Résultats de la mission à ce jour
Article connexe : liste des planètes découvertes par le télescope spatial Kepler.
Une photo prise par Kepler avec deux points d'intérêt mis en évidence. Le Nord céleste se trouve vers le coin inférieur gauche.
Détail de l'image de la zone étudiée par Kepler montrant l'amas ouvert NGC 6791. Le Nord céleste se trouve vers le coin inférieur gauche.
Détail de l'image de la zone étudiée par Kepler. L'emplacement de TrES-2b est entouré en jaune au centre. Le Nord céleste se trouve vers le coin inférieur gauche.

À ce jour, l'observatoire Kepler est exploité activement. Les premiers résultats principaux ont été annoncés le 4 janvier 2010. Comme attendu, les découvertes initiales étaient toutes des planètes à courte période orbitale. Tandis que la mission se poursuivait, davantage de planètes candidates à plus longues périodes ont été trouvées.
2009

La NASA a tenu une conférence de presse pour parler des premiers résultats scientifiques de la mission Kepler le 6 août 200970. Lors de cette conférence de presse, il fut révélé que Kepler avait confirmé l'existence de l'exoplanète HAT-P-7b71 déjà identifiée par la méthode des transits, et qu'il fonctionnait suffisamment bien pour découvrir des planètes de taille terrestre72,73.

Comme la détection de planètes par Kepler dépend de l'observation de très petits changements d'éclats, les étoiles qui varient en éclat par elles-mêmes (étoiles variables) n'entrent pas dans le cadre de cette recherche41. À partir des quelques premiers mois de données, les scientifiques de la mission Kepler ont déterminé qu'environ 7 500 étoiles de la liste initiale des cibles sont de telles étoiles variables. Elles ont été retirées de la liste et seront remplacées par d'autres candidates. Le 4 novembre 2009, le projet Kepler a diffusé publiquement les courbes lumineuses des étoiles abandonnées74.

Les six premières semaines de données ont révélé cinq planètes précédemment inconnues, toutes très proches de leurs étoiles75,76. Parmi les résultats notables se trouvait l'une des planètes à plus faible densité alors découvertes77, deux étoiles naines blanches à faible masse78 qui furent initialement rapportées comme étant des membres d'une nouvelle classe d'objets stellaires79 et une planète bien caractérisée orbitant autour d'une étoile binaire.
2010

Le lundi 4 janvier 2010, les responsables de mission annonçaient la découverte par Kepler de ses cinq premières exo-planètes, soit les planètes des étoiles Kepler-4 à Kepler-880.

Le 15 juin 2010, la mission Kepler a rendu publiques ses données sur la totalité d'environ 156 000 étoiles cibles pour la recherche planétaire, à l'exception de 400. Parmi ce premier lot de données, 706 cibles avaient des exoplanètes candidates viables, avec des tailles variant d'aussi petites que la Terre jusqu'à plus grandes de Jupiter. L'identification et les caractéristiques de 306 des 706 cibles furent communiquées. Les cibles fournies comprenaient 5 systèmes candidats à planètes multiples. Les données pour les 400 cibles restantes avec des candidats planétaires devaient être publiées en février 2011. (Pour les détails sur cette dernière publication, voir les résultats de la mission en 2011 ci-dessous.) Néanmoins, les résultats de Kepler, basés sur les candidats de la liste publiée en 2010, impliquaient que la plupart des planètes candidates avaient des rayons inférieurs à la moitié de celui de Jupiter. Ces résultats impliquaient aussi que les petites planètes candidates, avec des périodes inférieures à 30 jours, étaient bien plus communes que les grandes planètes candidates avec des périodes similaires et que les découvertes faites à partir d'observatoires au sol fournissent un échantillon de la population la plus grande, c'est-à-dire les plus grandes planètes dans la distribution des tailles81. Ceci contredisait les théories plus anciennes qui avaient suggéré que les petites planètes et celles de type terrestre seraient relativement peu fréquentes82,83. Sur la base des données de Kepler alors étudiées, une estimation d'environ 100 millions de planètes habitables dans notre galaxie pouvait être réaliste84. Toutefois, certains bulletins des médias traitant de la conférence TED à l'origine de cette information ont conduit à des malentendus, en partie dus, semble-t-il, à la confusion concernant l'expression « similaires à la Terre » (Earth-like en anglais). À titre de clarification, une lettre du Directeur du Ames Research Center de la NASA, pour le Kepler Science Council (Conseil Scientifique de Kepler) datée du 2 août 2010, déclare que : « L'analyse des données actuelles de Kepler ne soutient pas l'affirmation selon laquelle Kepler a trouvé la moindre planète similaire à la Terre »85,86,87.

En 2010, Kepler a identifié deux systèmes contenant des objets plus petits et plus chauds que leur étoile parente : KOI-74 (en) et KOI-81 (en)88. Ces objets sont probablement des étoiles naines blanches faiblement massives produites par de précédents épisodes de transferts de masse dans leurs systèmes78.

En 2010, l'équipe de Kepler a publié un article scientifique qui fournissait les données pour 312 planètes extrasolaires candidates autour de 306 étoiles distinctes. Seulement 33,5 jours de données étaient disponibles pour la plupart des candidates81. La NASA a également annoncé que les données concernant 400 candidates supplémentaires n'étaient pas divulguées, afin de permettre aux membres de l'équipe de Kepler de réaliser des observations supplémentaires89. Les données pour ces candidates ont finalement été rendues publiques le 2 février 201190.
2011
Graphique montrant des exoplanètes dans le champ d'observation de Kepler, dans le contexte de toutes les planètes découvertes (au 3 octobre 2010), avec des scénarios de probabilités de transits indiqués à titre d'exemple.

Le 2 février 2011, l'équipe de Kepler annonçait les résultats d'analyses des données extraites entre le 2 mai et le 16 septembre 200990. Ils avaient alors trouvé 1 235 candidats planétaires tournant autour de 997 étoiles hôtes. (Les nombres qui suivent supposent que les candidats sont vraiment des planètes, bien que les articles scientifiques officiels les appellent seulement candidats ou candidates. Des analyses indépendantes ont indiqué qu'au moins 90 % d'entre eux sont de vraies planètes et non des faux-positifs.)91 68 planètes étaient approximativement de la taille de la Terre, 288 étaient de la taille d'une Super-Terre, 662 de la taille de Neptune, 165 de la Taille de Jupiter et 19 jusqu'à deux fois la taille de Jupiter. 54 planètes se trouvaient dans la zone habitable, dont 5 avec une taille inférieure à deux fois celle de la Terre. Par contraste avec les travaux précédents de recherche d'exoplanètes, à peu près 74 % des planètes alors découvertes par Kepler étaient plus petites que Neptune, très probablement du fait que les travaux antérieurs découvraient plus facilement les grandes planètes que les petites.

Cette publication du 2 février 2011 de 1 235 planètes extrasolaires en incluait 54 qui pourraient être dans la zone habitable92,93. Il n'y avait auparavant que deux planètes dont on pensait qu'elles se trouvaient en zone habitable, aussi ces nouvelles découvertes ont représenté une énorme expansion du nombre potentiel de planètes favorables à la vie (planètes à la bonne température pour permettre à l'eau d'exister à l'état liquide)94. Toutes les candidates en zone habitable découvertes jusqu'alors orbitaient autour d'étoiles significativement plus petites et plus froides que le Soleil (les candidates habitables autour d'étoiles de type solaire nécessitaient quelques années de plus pour accumuler les trois transits nécessaires à leur détection)95. De toutes les nouvelles planètes candidates, 68 faisaient 125 % de la taille de la Terre et moins, ou étaient plus petites que toutes les exoplanètes découvertes auparavant93. Dans le cadre de la mission, la taille d'une planète de type terrestre ou d'une super-Terre est définie comme « inférieure ou égale à 2 rayons terrestres (Rt) » [(où le rayon de la planète Rp ≤ 2,0 Re) - Table 5]90. Six planètes candidates de ce type [à savoir : KOI 326.01 (Rp=0,85), KOI 701.03 (Rp=1,73), KOI 268.01 (Rp=1,75), KOI 1026.01 (Rp=1,77), KOI 854.01 (Rp=1,91), KOI 70.03 (Rp=1,96) – Table 6]90 sont dans la zone habitable92. Une étude plus récente a montré par la suite que l'une de ces candidates (KOI 326.01) est en fait bien plus grande et plus chaude que ce qui avait été rapporté en premier lieu96.

La fréquence des observations de planètes était plus élevée pour des exoplanètes deux ou trois fois plus grandes que la Terre, et a ensuite décliné en proportion inverse de la surface planétaire. La meilleure estimation (en mars 2011), après avoir tenu compte des biais d'observation, était que 5,4 % des étoiles accueillent des planètes de la taille de la Terre, 6,8 % accueillent des candidates super-Terres, 19,3 % accueillent des candidates de la taille de Neptune et 2,55 % accueillent des candidates de la taille de Jupiter ou plus grandes. Les systèmes à plusieurs planètes sont communs ; 17 % des étoiles hôtes ont des systèmes à candidates multiples et 33,9 % de toutes les planètes sont dans des systèmes à planètes multiples97.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:49

Vers le 5 décembre 2011, l'équipe de Kepler annonça la découverte de 2 326 candidats planétaires, dont 207 étaient similaires en taille à la Terre, 680 étaient de la taille de super-Terres, 1 181 étaient de la taille de Neptune, 203 étaient de la taille de Jupiter et 55 plus grands que Jupiter. Comparés aux chiffres de 2011, les nombres de planètes de taille terrestre ou de la taille de super-Terres avaient augmenté respectivement de 200 % et de 140 %. De plus, 48 candidats planétaires avaient été trouvés dans les zones habitables des étoiles étudiées, marquant une diminution par rapport aux chiffres de février. Ceci était dû au critère plus strict en usage dans les données de décembre100.

Le 20 décembre 2011, l'équipe de Kepler a annoncé la découverte des premières exoplanètes telluriques, Kepler-20 e98 et Kepler-20 f99, en orbite autour d'une étoile semblable au Soleil, Kepler-20101.

Sur la base des découvertes de Kepler, l'astronome Seth Shostak a estimé en 2011 que « dans les mille années-lumière autour de la Terre » il y a « au moins 30 000 » planètes habitables102. Également à partir de ces découvertes, l'équipe de Kepler a estimé qu'il y a « au moins 50 milliards de planètes dans la Voie Lactée » dont « au moins la moitié sont dans la zone habitable »103. En mars 2011, des astronomes du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA ont signalé qu'environ « 1,4 à 2,7 % » de toutes les étoiles de type solaire sont supposées avoir des planètes semblables à la Terre « dans la zone habitable de leur étoile ». Cela signifie qu'il y a « deux milliards » de ces « analogues terrestres » dans notre seule galaxie, la Voie lactée. Les astronomes du JPL ont aussi noté qu'il y a « 50 milliards d'autres galaxies », ce qui donne potentiellement plus d'un trilliard de « planètes analogues à la Terre » si toutes les galaxies ont un nombre de planètes similaire à celui de la Voie lactée104.
2012

En janvier 2012, une équipe internationale d'astronomes a signalé que chaque étoile dans la Voie lactée pourrait abriter « en moyenne… au moins 1,6 planètes », suggérant que plus de 160 milliards de planètes, chacune en orbite autour d'une étoile, pourraient exister dans notre seule galaxie105,106. Kepler a aussi enregistré de lointaines super-éruptions stellaires, certaines d'entre elles étant 10 000 fois plus puissantes que l'exceptionnelle tempête de Carrington107. Les super-éruptions pourraient être déclenchées par des planètes joviennes orbitant près de leur étoile107. La technique de variation du moment de transit (TTV pour Transit Timing Variation en anglais), qui a été utilisée pour découvrir Kepler-9 d a gagné en popularité pour confirmer les découvertes d'exoplanètes108. Une planète dans un système à quatre étoiles a également été confirmée et il s'agit de la première découverte d'un tel système109.
Tailles des planètes candidates découvertes par Kepler, basées sur 2 740 candidates en orbite autour de 2 036 étoiles au 7 janvier 2013 (NASA).

À partir de 2012, il y avait un total de 2 321 planètes candidates100,110,111. Parmi celles-ci, 207 sont de taille similaire à la Terre, 680 sont de la taille de super-Terres, 1 181 sont de la taille de Neptune, 203 de la taille de Jupiter et 55 plus grandes que Jupiter. De plus, 48 planètes candidates ont été trouvées dans les zones habitables des étoiles étudiées. L'équipe de Kepler a estimé que 5,4 % de toutes les étoiles abritent des planètes candidates de la taille de la Terre, et que 17 % de toutes les étoiles possèdent plusieurs planètes. En décembre 2011, deux des planètes telluriques candidates, Kepler-20 e98 et Kepler-20 f99, ont été confirmées en tant que planètes orbitant un jumeau du Soleil : Kepler-20101,112,113.
2013

Selon une étude publiée en janvier 2013 par des astronomes de Caltech, la Voie lactée contient au moins une planète par étoile, ce qui induit 100 à 400 milliards d'exoplanètes114,115. L'étude, basée sur les planètes orbitant autour de Kepler-32 (en), suggère que les systèmes planétaires pourraient être communs autour des étoiles de notre galaxie. La découverte de 461 planètes supplémentaires a été annoncée le 7 janvier 20139. Plus Kepler observe longtemps, plus il peut détecter de planètes à longues périodes orbitales9.

« Depuis que le dernier catalogue de Kepler a été publié en février 2012, le nombre de candidates découvertes dans les données de Kepler a augmenté de 20 pourcents et totalise maintenant 2 740 planètes potentielles en orbite autour de 2 036 étoiles9. »

Une nouvelle planète candidate a été annoncée le 7 janvier 2013 sous la dénomination de KOI-172.02. Confirmée trois mois plus tard, le 18 avril 2013, elle est alors renommée en tant que Kepler-69 c. Il s'agit d'une Super-Terre en orbite autour d'une étoile semblable au Soleil dans la zone habitable et qui pourrait être « une parfaite candidate pour abriter de la vie extraterrestre »116.

À la même date du 18 avril 2013, deux autres planètes remarquables sont annoncées : Kepler-62 e et sa voisine Kepler-62 f117. Elles orbitent toutes les deux dans la zone habitable de leur étoile Kepler-62, à 1 200 années-lumière du système solaire. Il s'agit là encore de Super-Terres, mesurant respectivement 1,6 et 1,4 fois le rayon terrestre. Elles font partie d'un système à cinq planètes et pourraient, l'une comme l'autre, être entièrement recouvertes d'un océan117,118.

Le 15 mai 2013, la NASA a annoncé que le vaisseau spatial avait été paralysé par l'échec d'une roue de réaction qui le maintient dans la bonne direction. Une deuxième roue avait déjà échoué, et le vaisseau spatial nécessite trois roues (sur un total de quatre) pour être opérationnel. D'autres essais en juillet et août ont déterminé que bien que Kepler était capable d'utiliser ses roues à réaction endommagées, il était incapable de collecter de nouvelles données scientifiques119. Les scientifiques travaillant sur le projet Kepler ont déclaré qu'ils avaient encore beaucoup de données à analyser et que de nouvelles découvertes pourraient encore être faites dans les deux prochaines années120.

Bien qu’aucune nouvelle donnée scientifique n’ait été recueillie depuis le problème, soixante-trois nouvelles candidates ont été annoncées en juillet 2013 sur la base des observations recueillies précédemment121.

Les découvertes comprenaient la taille médiane des planètes candidates devenant de plus en plus petite par rapport au début 2013, résultats préliminaires à la découverte de quelques objets circumbinaires et de planètes dans la zone habitable122.
2014
Histogramme d'exoplanète découverte. La barre jaune ombragée montre les planètes nouvellement annoncées, y compris celles vérifiées par la technique de la multiplicité (February 26, 2014).

Le 13 février, plus de 530 planètes candidates ont été annoncées résidant autour des systèmes planétaires simples. Plusieurs d'entre elles étaient proches de la taille de la Terre et sont dans la zone habitable. Ce chiffre a été plus tard augmenté de 400 en juin 2014123.

Le 26 février, les scientifiques ont annoncé que les données de Kepler ont confirmé l'existence de 715 nouvelles exoplanètes. Une nouvelle méthode statistique de confirmation appelée « vérification par la multiplicité », qui est basé sur le nombre de planètes autour de plusieurs étoiles, sont en fait de véritables planètes. Cela a permis la confirmation plus rapide de nombreuses candidates qui font partie des systèmes planétaires multiples. 95% des exoplanètes découvertes étaient plus petites que Neptune et quatre, dont Kepler-296 f, étaient inférieures à 2 1/2 la taille de la Terre et étaient dans la zone habitable où les températures de surface sont adaptées pour l'eau liquide124,125,126,127.

En mars, une étude a montré que les petites planètes avec des périodes orbitales de moins de 1 jour sont généralement accompagnées par au moins une planète supplémentaire avec la période orbitale de 1 à 50 jours. Cette étude a également noté que les planètes avec des périodes de rotation ultra-courtes sont presque toujours inférieures à 2 rayons terrestres à moins qu'elles soient de type "Jupiter Chaude" désalignées128.

Les données de Kepler ont aussi aidé les scientifiques à observer et à comprendre les supernovas ; des mesures ont été recueillies toutes les demi-heures de sorte que les courbures de lumière ont été particulièrement utiles pour l'étude de ces types d'événements astronomiques129.

Le 17 avril, l'équipe Kepler a annoncé la découverte de Kepler-186 f, la première planète de taille comparable à celle de la Terre située dans la zone habitable. Cette planète est en orbite autour d'une naine rouge130.

En juillet 2014, les premières découvertes utilisant les données déjà recueillies par Kepler ont été rapportées sous la forme d'étoiles binaires. Ces découvertes ont été obtenues à partir d'un ensemble de données d'ingénierie de Kepler qui avait été recueilli avant la campagne 0 en préparation de la mission principale K2131.

Le 23 septembre 2014, la NASA a indiqué que la mission K2 avait terminé la campagne 1, la première série officielle d'observations scientifiques, et que la campagne 2 était en cours132.
2015

Le 27 janvier les scientifiques découvrent un système planétaire de 11,2 milliards d'années avec cinq exoplanètes qui tournent autour d'une étoile de type solaire. Le système Kepler-444 est à ce jour le système le plus ancien identifié de la Voie lactée, de plus elles se trouvent dans la zone habitable133,134,135.
Publication des données

L'équipe de Kepler avait initialement promis de publier les données au bout d'un an d'observations136. Toutefois, ce programme a été changé après le lancement, avec une planification de la publication des données s'étalant jusqu'à trois ans après leur collecte137. Il en a résulté des critiques considérables138,139,140,141,142 qui ont conduit l'équipe scientifique de Kepler à diffuser le troisième trimestre de leurs données un an et six mois après leur collecte143. Les données allant jusqu'à septembre 2010 (trimestres 4, 5 et 6) ont été rendues publiques en janvier 2012144.
Suivis externes

Périodiquement, l'équipe de Kepler diffuse au public une liste de planètes candidates (appelées Kepler Objects of Interest, ou KOIs pour Objets d'Intérêt de Kepler). En utilisant cette information, une équipe d'astronomes a collecté les données de vitesse radiale en se servant du spectrographe à échelle SOPHIE pour confirmer l'existence de la planète candidate KOI-428b (en) en 2010145. En 2011, la même équipe a confirmé la planète candidate KOI-423b146.
Participation scientifique citoyenne

Depuis décembre 2010, les données de la mission Kepler ont été utilisées pour le projet « Planethunters.org » de Zooniverse, qui permet à des volontaires de rechercher des transits dans les courbes lumineuses des images de Kepler, afin d'identifier des planètes que les algorithmes informatisés pourraient manquer147. Vers le mois de juin 2011, les utilisateurs avaient trouvé 69 planètes candidates potentielles qui n'avaient pas été reconnues auparavant par l'équipe de la mission Kepler148. L'équipe envisage de créditer publiquement les amateurs qui repèrent de telles planètes.

En janvier 2012, le programme de la BBC intitulé Stargazing Live (en) (en anglais : observation des étoiles en direct) a diffusé un appel public au volontariat pour analyser les données de Planethunters.org à la recherche de nouvelles exoplanètes potentielles. Cela a conduit à la découverte d'une nouvelle planète de la taille de Neptune par deux astronomes amateurs. Cette planète portera leurs deux noms et s'appellera donc Threapleton Holmes B149. Selon certaines sources, 100 000 autres volontaires étaient engagés dans la recherche de Planethunters.org à la fin janvier 2012, analysant plus d'un million d'images de Kepler150.

PlanetQuest, un projet de calcul distribué utilisant la plate-forme BOINC, devrait également permettre d'analyser les données recueillies par Kepler.
État de la mission

En avril 2012, un comité indépendant de scientifiques seniors de la NASA a recommandé que la mission Kepler soit prolongée jusqu'en 2016. Selon leur analyse, il était nécessaire que les observations de Kepler se poursuivent au moins jusqu'en 2015 pour accomplir tous les objectifs scientifiques déclarés151.

Le 14 novembre 2012, la NASA a annoncé l'achèvement de la mission première de Kepler et le début de sa mission étendue, qui pourrait durer jusqu'à quatre ans152.

Le 15 août 2013, la NASA annonce son intention de renoncer à réparer les deux gyroscopes défaillants du télescope, signifiant de fait la fin de celui-ci153.
Exoplanètes confirmées
Les cinq premières exoplanètes de Kepler à l'échelle.
Articles connexes : liste des planètes découvertes grâce au télescope spatial Kepler et liste d'exoplanètes.

Outre la découverte de centaines d'exoplanètes candidates, le satellite Kepler a également signalé 26 exoplanètes dans 11 systèmes qui n'ont pas encore été ajoutées à l'Extrasolar Planet Database154 (base de données des planètes extrasolaires). Les exoplanètes découvertes à partir des données de Kepler, mais confirmées par des chercheurs extérieurs, incluent KOI-423b146, KOI-428b (en)145, KOI-196b (en)155, KOI-135b (en)156 KOI-204b (en)157 KOI-254b158 KOI-730 (en)159 et Kepler-42 (KOI-961)160. L'acronyme « KOI » indique que l'étoile est un Kepler Object of Interest, c'est-à-dire en anglais un objet d'intérêt de Kepler.

Aussi bien CoRoT161 que Kepler162 ont mesuré la lumière réfléchie par des planètes. Cependant, ces planètes étaient déjà connues puisqu'elles transitent devant leur étoile. Les données de Kepler ont permis la première découverte de planètes par cette méthode : KOI 55.01 et 55.02163.
Kepler Input Catalog
Article principal : Kepler Input Catalog.

Le Kepler Input Catalog (ou KIC) désigne le catalogue des entrées de Kepler. Il s'agit d'une base de données publiquement consultable d'environ 13,2 millions de cibles utilisées pour le Kepler Spectral Classification Program164 et la mission Kepler165,166. Le catalogue seul n'est pas utilisé afin de trouver des cibles pour Kepler, car une partie seulement des étoiles listées (soit environ un tiers du catalogue) peut être observée par le vaisseau lui-même165.

Les Kepler Objects of Interest (KOI) forment un sous-ensemble du Kepler Input Catalog (KIC). Pour être un KOI, une étoile doit montrer une perte de luminosité périodique.
Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Kepler (télescope spatial), sur Wikimedia Commons Kepler (télescope spatial), sur Wikinews

Articles connexes

Kepler-22 b, la première exoplanète confirmée par Kepler avec une distance orbitale moyenne la situant dans la zone habitable de son étoile
Liste des systèmes multi-planétaires
Encyclopédie des planètes extrasolaires
Exoplanet Archive

Missions et projets semblables (voir aussi la palette Projets de recherche d'exoplanètes)

CoRoT
Darwin, projet annulé en 2007
Eddington (en), projet annulé en 2003
Gaia



PLATO
Space Interferometry Mission, projet annulé fin 2010
Transiting Exoplanet Survey Satellite

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kepler (spacecraft) » (voir la liste des auteurs).

↑ (en) David Koch et Alan Gould, « Kepler Mission » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), NASA, mars 2009, consulté le 14 mars 2009
↑ NASA's Planet-Hunting Kepler Telescope Explained (Infographic) [archive] (en)
↑ (en) Edna DeVore, « Closing in on Extrasolar Earths » [archive], sur space.com,‎ 9 juin 2008 (consulté le 14 mars 2009)
↑ a et b (en) NASA Staff, « Kepler Launch » [archive], NASA (consulté le 18 septembre 2009)
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update » [archive],‎ 19 juin 2013
↑ (en) NASA Staff, « Kepler Mission/QuickGuide » [archive], NASA (consulté le 2 avril 2011)
↑ « Meeting Program and Block Schedule » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013 – click the itinerary builder to get to the abstract of "Kepler Planet Detection Mission: Introduction and First Results".
↑ (en) "Exoplanets Coming & Going Everywhere pt1" [archive]. Ustream.tv. January 7, 2013. Retrieved January 8, 2013.
↑ a, b, c et d (en) NASA's Kepler Mission Discovers 461 New Planet Candidates [archive]
↑ (en) « 17 Billion Earth-Size Alien Planets Inhabit Milky Way » [archive], Space.com,‎ 7 janvier 2013 (consulté le 8 janvier 2013)
↑ (en) BBC Staff, « Nasa launches Earth hunter probe », BBC News,‎ 7 mars 2009 (lire en ligne [archive])
↑ a et b (en) "NASA Extends Planet-Hunting Kepler Mission Through 2016" [archive]. Space.com. 4 April 2012. Retrieved 2012-05-02.
↑ (en) Stephen Clark, « Kepler's exoplanet survey jeopardized by two issues » [archive], Spaceflight Now,‎ 16 octobre 2012 (consulté le 17 octobre 2012)
↑ Laurent Sacco, « Kepler a détecté sa première exoplanète rocheuse : Kepler 10b » [archive], sur futura-sciences.com,‎ 12 janvier 2011 (consulté le 12 janvier 2011)
↑ a, b et c (en) Michele Johnson, « A Sunny Outlook for NASA Kepler's Second Light » [archive], NASA,‎ 25 novembre 2013 (consulté le 12 décembre 2013)
↑ a, b et c (en) Michele Johnson, « Kepler's Second Light: How K2 Will Work » [archive], NASA,‎ 11 décembre 2013 (consulté le 12 décembre 2013)
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update: Invited to 2014 Senior Review » [archive], NASA,‎ 11 décembre 2013 (consulté le 12 décembre 2013)
↑ a, b et c (en) Mike Wall, « NASA's Hobbled Planet-Hunting Spacecraft May Resume Search for Alien Worlds » [archive], Space.com, TechMediaNetwork,‎ 5 novembre 2013 (consulté le 17 avril 2014)
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update: K2 spacecraft operation tests continue » [archive], NASA,‎ 14 février 2014 (consulté le 17 avril 2014)
↑ (en) G. Á. Bakos, J. D. Hartman, W. Bhatti, A. Bieryla et M. de Val-Borro « HAT-P-54b: A hot jupiter transiting a 0.64 Msun star in field 0 of the K2 mission [archive] », {{{year}}}.
↑ (en) Charlie Sobeck, « Kepler Mission Manager Update: K2 Has Been Approved! » [archive], NASA,‎ 16 mai 2014 (consulté le 17 mai 2014)
↑ (en) « Kepler Guest Observer Program » [archive], NASA,‎ 29 mai 2014 (consulté le 12 juin 2014)
↑ (en) William Atkins, « Exoplanet Search Begins with French Launch of Corot Telescope Satellite » [archive], iTWire,‎ 28 décembre 2008 (consulté le 6 mai 2009)
↑ Il est en effet plus simple de mesurer le flux d'une étoile quand celle-ci est étalée sur un nombre de pixels plus important, ce que fait la défocalisation
↑ (en) NASA Staff, « Kepler: Spacecraft and Instrument » [archive], NASA (consulté le 1er mai 2009)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler's Diamond Mine of Stars » [archive], NASA,‎ 16 avril 2009 (consulté le 1er mai 2009)
↑ a, b, c, d, e et f (en) NASA Staff, « Kepler: NASA's First Mission Capable of Finding Earth-Size Planets » [archive] [PDF], NASA,‎ février 2009 (consulté le 5 mars 2013)
↑ a, b et c (en) W. J. Borucki, « Brief History of the Kepler Mission » [archive], NASA,‎ 22 mai 2010 (consulté le 23 avril 2011)
↑ (en) « Despite Problems, Kepler on Track for June 2008 Launch » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 21 novembre 2014
↑ (en) Aarhus University Staff, « KASC Scientific Webpage » [archive], Kepler Asteroseismic Science Consortium [archive],‎ 14 mars 2009 (consulté le 14 mars 2009)
↑ (en) Edna DeVore, « Planet-Hunting Kepler Telescope Lifts Its Lid » [archive], SPACE.com [archive],‎ 9 avril 2009 (consulté le 14 avril 2009)
↑ (en) NASA Staff, « NASA's Kepler Captures First Views of Planet-Hunting Territory » [archive], NASA,‎ 16 avril 2009 (consulté le 16 avril 2009)
↑ (en) NASA Staff, « 04.20.09 – Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 20 avril 2009 (consulté le 20 avril 2009)
↑ (en) NASA Staff, « 04.23.09 – Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 23 avril 2009 (consulté le 27 avril 2009)
↑ (en) NASA Staff, « 05.14.09 – Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 14 mai 2009 (consulté le 16 mai 2009)
↑ (en) NASA Staff, « Let the Planet Hunt Begin » [archive], NASA,‎ 13 mai 2009 (consulté le 13 mai 2009)
↑ (en) NASA Staff, « 2009 July 7 Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 7 juillet 2009 (consulté le 23 avril 2011)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 14 octobre 2009 (consulté le 18 octobre 2009)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler outlook positive; Followup Observing Program in full swing » [archive],‎ 23 août 2010 (consulté le 23 avril 2011)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 23 septembre 2009 (consulté le 25 septembre 2009)
↑ a et b (en) NASA Staff, « Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 5 novembre 2009 (consulté le 8 novembre 2009)
↑ (en) NASA Staff, « Data Download; Data Release; 2010 ground-based observing complete; AAS meeting » [archive],‎ 6 décembre 2010 (consulté le 21 décembre 2010)
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 24 juillet 2012
↑ (en) Maggie McKee, « Kepler glitch may lower odds of finding Earth's twin » [archive], New Scientist,‎ 24 juillet 2012
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update » [archive], NASA,‎ 17 janvier 2013 (consulté le 18 janvier 2013)
↑ (en) Franck Marchis, « Kepler is Sick and Resting: “Mountain View, we have a problem” » [archive], Cosmic Diary,‎ 17 janvier 2013 (consulté le 18 janvier 2013)
↑ (en) Roger Hunter, « Kepler Mission Manager Update: Kepler Returns to Science Mode » [archive], NASA,‎ 29 janvier 2013 (consulté le 30 janvier 2013)
↑ (en) Planet-Hunting Days of NASA's Kepler Spacecraft Likely Over [archive], Space.com
↑ (en) (en) Ronald L. Gilliland « Kepler Mission Stellar and Instrument Noise Properties [archive] », 2011.
↑ (en) Douglas A. Caldwell, « Kepler Instrument Performance: An In-Flight Update », Proceedings of SPIE (en), vol. 7731,‎ 2010, p. 30 (DOI 10.1117/12.856638, Bibcode 2010SPIE.7731E..30C, lire en ligne [archive])
↑ (en) Kelly Beatty, « Kepler's Dilemma: Not Enough Time » [archive], Sky and Telescope,‎ septembre 2011
↑ « Kepler Mission: Launch Vehicle and Orbit » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013
↑ « La longue quête d'une autre Terre » [archive], sur Nouvel Obs.com
↑ (en) « Kepler: Spacecraft and Instrument » [archive], NASA (consulté le 21 décembre 2011)
↑ (en) Jansen Ng, « Kepler Mission Sets Out to Find Planets Using CCD Cameras », DailyTech,‎ 8 mars 2009 (lire en ligne [archive])
↑ (en) calculator [archive]
↑ (en) Ball Aerospace & Technologies, « Kepler mission & program information » [archive], Ball Aerospace & Technologies (consulté le 18 septembre 2012)
↑ (en) David Koch et Alan Gould, « Overview of the Kepler Mission » [archive], SPIE,‎ 2004 (consulté le 9 décembre 2010)
↑ a et b (en) Hazel Muir, « 'Goldilocks' planet may be just right for life », New Scientist,‎ 25 avril 2007 (lire en ligne [archive])
↑ (en) « The Goldilocks Planet » [archive], BBC Radio 4,‎ 31 août 2005 (consulté le 2 avril 2009)
↑ (en) David Koch et Alan Gould « Kepler Mission: Characteristics of Transits (section "Geometric Probability") » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), NASA, mars 2009, consulté le 21 septembre 2009
↑ (en) (en) Natalie M. Batalha « Selection, Prioritization, and Characteristics of Kepler Target Stars [archive] », 2010.
↑ « Kepler Mission: Frequently Asked Questions » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013
↑ (en) NASA Staff, « Kepler Mission Rockets to Space in Search of Other Earth » [archive], NASA,‎ 6 mars 2009 (consulté le 14 mars 2009)
↑ (en) (en) Natalie M. Batalha « Pre-Spectroscopic False Positive Elimination of Kepler Planet Candidates [archive] », 2010.
↑ (en) (en) David G. Monet « Preliminary Astrometric Results from Kepler [archive] », 2010.
↑ (en) J.M. Jenkins, « Detecting reflected light from close-in giant planets using space-based photometers », Astrophysical Journal, vol. 1, no 595,‎ 20 septembre 2003, p. 429–445 (DOI 10.1086/377165, Bibcode 2003ApJ...595..429J, arXiv astro-ph/0305473, lire en ligne [archive] [PDF])
↑ (en) (en) A. Grigahcène « Hybrid γ Doradus – δ Scuti pulsators: New insights into the physics of the oscillations from Kepler observations [archive] », 2010.
↑ (en) (en) W. J. Chaplin « The asteroseismic potential of Kepler: first results for solar-type stars [archive] », 2010.
↑ (en) NASA Staff, « NASA Announces Briefing About Kepler's Early Science Results » [archive], NASA,‎ 3 août 2009 (consulté le 23 avril 2011)
↑ « Kepler découvre une autre Terre » [archive] (consulté le 10 août 2009)
↑ (en) NASA Staff, « NASA's Kepler Spies Changing Phases on a Distant World » [archive], NASA,‎ 6 août 2009 (consulté le 6 août 2009)
↑ (en) W. J. Borucki, « Kepler's Optical Phase Curve of the Exoplanet HAT-P-7b », [[Science (revue)|]], vol. 325, no 5941,‎ 7 août 2009, p. 709 (PMID 19661420, DOI 10.1126/science.1178312, Bibcode 2009Sci...325..709B)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler dropped stars now public » [archive], NASA,‎ 4 novembre 2009 (consulté le 23 avril 2011)
↑ (en) ScienceNews Staff, « Kepler space telescope finds its first extrasolar planets » [archive], Sciencenews.org,‎ 30 janvier 2010 (consulté le 5 février 2011)
↑ (en) Robert MacRobert, « Kepler's First Exoplanet Results – News Blog » [archive], Sky & Telescope,‎ 4 janvier 2010 (consulté le 21 avril 2011)
↑ (en) Paul Gilster, « The Remarkable Kepler-11 » [archive], Tau Zero Foundation,‎ 2 février 2011 (consulté le 21 avril 2011)
↑ a et b (en) Martin H. van Kerkwijk, « Observations of Doppler Boosting in Kepler Light Curves », The Astrophysical Journal, vol. 715, no 1,‎ 20 mai 2010, p. 51–58 (DOI 10.1088/0004-637X/715/1/51, Bibcode 2010ApJ...715...51V, arXiv 1001.4539)
↑ (en) Ray Villard, « Blazing Stellar Companion Defies Explanation » [archive], Discovery.com (consulté le 20 avril 2011)
↑ (fr) « Le télescope Kepler découvre ses cinq premières exo-planètes » [archive]
↑ a et b (en) (en) William J. Borucki « Characteristics of Kepler Planetary Candidates Based on the First Data Set: The Majority are Found to be Neptune-Size and Smaller [archive] », 2010.
↑ (en) M. M. Woolfson, « The Solar System: Its Origin and Evolution », Physics Department, University of New York, vol. 34,‎ 1993, p. 1–20 (Bibcode 1993QJRAS..34....1W) La page 18 en particulier mentionne que les modèles qui nécessitaient une quasi collision d'étoiles impliquent qu'environ 1 % auront des planètes.
↑ (en) W.R. Ward, « Protoplanet Migration by Nebula Tides », Icarus, Elsevier, vol. 126, no 2,‎ 1997, p. 261—281 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Dimitar Sasselov, « How we found hundreds of Earth-like planets » [archive], Ted.com,‎ juillet 2010 (consulté le 5 février 2011)
↑ (en) Edward W. Dunham, Thomas N. Gautier et William J. Borucki, « NASA Kepler Science Status: Statement to Ames Center Director » [archive],‎ 3 août 2010 (consulté le 24 avril 2011)
↑ (en) Jason H. Steffen, « Five Kepler target stars that show multiple transiting exoplanet candidates », Astrophysical Journal, vol. 725,‎ 9 novembre 2010, p. 1226–1241 (DOI 10.1088/0004-637X/725/1/1226, Bibcode 2010ApJ...725.1226S, arXiv 1006.2763)
↑ (en) (en) Andrej Prsa « Kepler Eclipsing Binary Stars. I. Catalog and Principal Characterization of 1879 Eclipsing Binaries in the First Data Release [archive] », 2010.
↑ (en) Jason F. Rowe, « Kepler Observations of Transiting Hot Compact Objects », The Astrophysical Journal Letters, vol. 713, no 2,‎ 2010, p. L150–L154 (DOI 10.1088/2041-8205/713/2/L150, Bibcode 2010ApJ...713L.150R, arXiv 1001.3420)
↑ (en) NASA Staff, « Kepler News: First 43 Days of Kepler Data Released » [archive], NASA,‎ 15 mai 2010 (consulté le 24 avril 2011)
↑ a, b, c et d (en) (en) William J. Borucki « Characteristics of planetary candidates observed by Kepler, II: Analysis of the first four months of data [archive] », 2011.
↑ (en) (en) Timothy D. Morton et John Asher Johnson « On the Low False Positive Probabilities of Kepler Planet Candidates [archive] », 2011.
↑ a et b (en) NASA Staff, « NASA Finds Earth-size Planet Candidates in Habitable Zone, Six Planet System » [archive], NASA,‎ 2 février 2011 (consulté le 24 avril 2011)
↑ a et b (en) Dennis Overbye, « Kepler Planet Hunter Finds 1,200 Possibilities », New York Times,‎ 2 février 2011 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Seth Borenstein, « NASA spots scores of potentially livable worlds » [archive], MSNBC News,‎ 2 février 2011 (consulté le 24 avril 2011)
↑ (en) Amir Alexander, « Kepler Discoveries Suggest a Galaxy Rich in Life » [archive], The Planetary Society web site [archive], The Planetary Society,‎ 3 février 2011 (consulté le 4 février 2011)
↑ « Exclusive: "Most Earth-Like" Exoplanet Gets Major Demotion—It Isn’t Habitable » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013
↑ (en) William J. Borucki, « Characteristics of planetary candidates observed by Kepler, II: Analysis of the first four months of data », The Astrophysical Journal, vol. 736,‎ 2011, p. 19 (DOI 10.1088/0004-637X/736/1/19, Bibcode 2011ApJ...736...19B, arXiv 1102.0541)
↑ a, b et c (en) NASA Staff, « Kepler: A Search For Habitable Planets – Kepler-20e » [archive], NASA,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 23 décembre 2011)
↑ a, b et c (en) NASA Staff, « Kepler: A Search For Habitable Planets – Kepler-20f » [archive], NASA,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 23 décembre 2011)
↑ a et b (en) "Kepler-22b, Super-Earth in the habitable zone of a Sun-like Star" [archive]. Kepler – NASA.gov. 5 December 2011.
↑ a et b (en) Michele Johnson, « NASA Discovers First Earth-size Planets Beyond Our Solar System » [archive], NASA,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 20 décembre 2011)
↑ (en) Seth Shostak, « A Bucketful of Worlds », Huffington Post,‎ 3 février 2011 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Seth Borenstein, « Cosmic census finds crowd of planets in our galaxy » [archive], Associated Press,‎ 19 février 2011 (consulté le 24 avril 2011)
↑ (en) Charles Q. Choi, « New Estimate for Alien Earths: 2 Billion in Our Galaxy Alone » [archive], Space.com,‎ 21 mars 2011 (consulté le 24 avril 2011)
↑ (en) Mike Wall, « 160 Billion Alien Planets May Exist in Our Milky WayGalaxy » [archive], Space.com,‎ 11 janvier 2012 (consulté le 11 janvier 2012)
↑ « One or more bound planets per Milky Way star from microlensing observations » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013
↑ a et b (en) Kepler telescope studies star superflares [archive]. BBC. 17 May 2012. Retrieved 2012-05-31.
↑ (en) The Transit Timing Variation (TTV) Planet-finding Technique Begins to Flower [archive]. NASA.gov.
↑ (en) Planet Hunters Find Circumbinary Planet in 4-Star System – 10.16.2012 [archive]
↑ (en) Govert Schilling, « 'Super-Earth' Found in Habitable Zone » [archive], AAAS,‎ 12 septembre 2011
↑ (en) « Released Kepler Planetary Candidates » [archive], MAST,‎ 27 février 2012 (consulté le 26 novembre 2012)
↑ (en) Eric Hand, « Kepler discovers first Earth-sized exoplanets », [[Nature (revue)|]],‎ 20 décembre 2011 (DOI 10.1038/nature.2011.9688)
↑ (en) Dennis Overbye, « Two Earth-Size Planets Are Discovered », New York Times,‎ 20 décembre 2011 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Whitney Claven, « Billions and Billions of Planets » [archive], NASA,‎ 3 janvier 2013 (consulté le 3 janvier 2013)
↑ (en) Staff, « 100 Billion Alien Planets Fill Our Milky Way Galaxy: Study » [archive], Space.com,‎ 2 janvier 2013 (consulté le 3 janvier 2013)
↑ (en) Clara Moskowitz, « Most Earth-Like Alien Planet Possibly Found » [archive], Space.com,‎ 9 janvier 2013 (consulté le 9 janvier 2013)
↑ a et b (en) William J. Borucki, et al., « Kepler-62: A Five-Planet System with Planets of 1.4 and 1.6 Earth Radii in the Habitable Zone » [archive], sur Science (revue), Association américaine pour l'avancement de la science,‎ 18 avril 2013 (consulté le 19 avril 2013)
↑ (en) « Water worlds surface: Planets covered by global ocean with no land in sight » [archive], Harvard Gazette (en),‎ 18 avril 2013 (consulté le 19 avril 2013)
↑ « Kepler Mission Manager Update: Pointing Test Results » [archive], NASA,‎ 19 août 2013 (consulté le 9 septembre 2013)
↑ « Kepler broken - mission may be over », 3 News NZ,‎ 20 mai 2013 (lire en ligne [archive])
↑ NASA - Kepler Mission Manager Update: Preparing for Recovery [archive]
↑ http://nexsci.caltech.edu/conferences/KeplerII/agenda.shtml [archive]
↑ « Welcome to the NASA Exoplanet Archive » [archive], exoplanetarchive.ipac.caltech.edu,‎ 27 février 2014 (consulté le 27 février 2014) : « 13 février 2014: The Kepler project has updated dispositions for 534 KOIs in the Q1-Q16 KOI activity table. This brings the total number of Kepler candidates and confirmed planets to 3,841. For more information, see the Purpose of KOI Table document and the interactive tables. »
↑ Michele Johnson et J.D. Harrington, « NASA's Kepler Mission Announces a Planet Bonanza, 715 New Worlds » [archive], NASA,‎ 26 février 2014 (consulté le 26 février 2014)
↑ Mike Wall, « Population of Known Alien Planets Nearly Doubles as NASA Discovers 715 New Worlds » [archive], Space.com,‎ 26 février 2014 (consulté le 26 février 2014)
↑ Jonathan Amos, « Kepler telescope bags huge haul of planets », BBC News,‎ 26 février 2014 (lire en ligne [archive])
↑ Dennis Overbye, « From Kepler Data, Astronomers Find Galaxy Filled With More but Smaller Worlds », New York Times,‎ 27 février 2014 (lire en ligne [archive])
↑ Roberto Sanchis-Ojeda, Saul Rappaport, Joshua N. Winn, Michael C. Kotson, Alan M. Levine et Ileyk El Mellah, « A Study of the Shortest-Period Planets Found With Kepler », astro-ph.EP [archive], Ithaca, New York, Cornell University Library (en),‎ 10 mars 2014 (arXiv 1403.2379v1, lire en ligne [archive] [PDF])
↑ Ron Cowen, « Kepler clue to supernova puzzle », Nature (journal), Nature Publishing Group, vol. 505, no 7483,‎ 16 janvier 2014, p. 274–275 (ISSN 1476-4687, OCLC 01586310, DOI 10.1038/505274a, Bibcode 2014Natur.505..274C, lire en ligne [archive])
↑ Jessica Culler, « NASA's Kepler Discovers First Earth-Size Planet In The 'Habitable Zone' of Another Star » [archive], nasa.gov, NASA,‎ 17 avril 2014 (consulté le 26 avril 2014)
↑ http://arxiv.org/abs/1407.3780 [archive]
↑ (en) Charlie Sobeck, « Mission Manager Update: C1 data on the ground; C2 underway » [archive], NASA,‎ 23 septembre 2014 (consulté le 23 septembre 2014)
↑ (en)Campante, T.L. et al. (26 January 2015). "An ancient extrasolar system with five sub-Earth-size planets". Arxiv. doi:10.1088/0004-637X/799/2/170. retrouvé le 27 janvier 2015.
↑ (en)Dunn, Marcia (27 January 2015). "Astronomers find solar system more than double ours in age". AP News. retrouvé le 27 janvier 2015.
↑ (en)Atkinson, Nancy. "Oldest Planetary System Discovered, Improving the Chances for Intelligent Life Everywhere". Universe Today. Retrouvé le 27 janvier 2015.
↑ « Frequently Asked Questions from the Public » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), consulté le 25 mars 2013 This Kepler FAQ states: "Data for each 3-month observation period will be made public within one year of the end the observation period."
↑ (en) « NASA's Kepler Mission Data Release Schedule » [archive], NASA (consulté le 18 octobre 2011) On this schedule, the data from the quarter ending June 2010 was scheduled to be released in June 2013.
↑ (en) Dennis Overbye, « In the Hunt for Planets, Who Owns the Data? », The New York Times,‎ 14 juin 2010 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Eric Hand, « Telescope team may be allowed to sit on exoplanet data » [archive], Nature,‎ 14 avril 2010
↑ (en) Alan MacRobert, « Kepler's Exoplanets: A Progress Report » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), S ky and Telescope, août 2011
↑ (en) Alex Brown, « Minutes of the Kepler Users Panel » [archive],‎ 28–29 mars 2011
↑ (en) Nicole Gugliucci, « KEPLER EXOPLANET CONTROVERSY ERUPTS » [archive], Discovery news,‎ 15 juin 2010
↑ (en) « NASA’s Kepler Mission Announces Next Data Release to Public Archive » [archive]
↑ (en) « Kepler Data Collection and Archive Timeline » [archive] (consulté le 1er janvier 2012)
↑ a et b (en) A. Santerne, et al., « SOPHIE velocimetry of Kepler transit candidates II. KOI-428b: a hot Jupiter transiting a subgiant F-star » [archive],‎ 30 novembre 2010 (consulté le 23 avril 2011)
↑ a et b (en) (en) F. Bouchy « SOPHIE velocimetry of Kepler transit candidates III. KOI-423b: An 18 Mjup transiting companion around an F7IV star [archive] », 2011.
↑ (en) Bill Andrews, « Become a Planet Hunter! » [archive], Astronomy (en),‎ 20 décembre 2010 (consulté le 24 avril 2011)
↑ (en) Zooniverse Staff, « Planetometer » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), Zooniverse, consulté le 15 juin 2011
↑ (en) « Amateur stargazers discover new planet », The Daily Telegraph, Telegraph Media Group (en),‎ 20 janvier 2012 (lire en ligne [archive])
↑ (en) "Stargazing viewer in planet coup" [archive]. BBC News, 18 January 2012. Retrieved 2012-01-19.
↑ (en) stephen Clark, « Kepler planet-hunting mission extended until 2016 » [archive], Spaceflight anow,‎ 4 avril 2012 (consulté le 4 avril 2012)
↑ (en) « Release : 12–394 – NASA's Kepler Completes Prime Mission, Begins Extended Mission » [archive], NASA (consulté le 17 novembre 2012)
↑ http://www.nasa.gov/content/nasa-ends-attempts-to-fully-recover-kepler-spacecraft-potential-new-missions-considered/#.Ug0fY7yE5yo [archive]
↑ (en) Ian O'Neill, « 11 New Alien Solar Systems Crammed with Exoplanets », Discovery News,‎ 26 janvier 2012 (lire en ligne [archive])
↑ (en) cyril DEDIEU, « Star: KOI-196 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté le 21 décembre 2011)
↑ (en) « Star: KOI-135 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté en 2011)
↑ (en) « Star: KOI-204 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté en 2011)
↑ (en) « Star: KOI-254 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté en 2011)
↑ (en) « Star: KOI-730 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté en 2011)
↑ (en) « Star: KOI-961 » [archive], Extrasolar Planets Encyclopaedia (consulté en 2012)
↑ (en) I.A.G. Snellen, E.J.W. De Mooij et S. Albrecht, « The changing phases of extrasolar planet CoRoT-1b », Nature, vol. 459, no 7246,‎ 2009, p. 543–545 (PMID 19478779, DOI 10.1038/nature08045, Bibcode 2009Natur.459..543S, arXiv 0904.1208) Preprint from arxiv. [archive]
↑ (en) Borucki, W.J. et al., « Kepler's Optical Phase Curve of the Exoplanet HAT-P-7b », Science, vol. 325, no 5941,‎ 2009, p. 709 (PMID 19661420, DOI 10.1126/science.1178312, Bibcode 2009Sci...325..709B)
↑ (en) S. Charpinet, G. Fontaine, P. Brassard, E. M. Green, V. Van Grootel, S. K. Randall, R. Silvotti, A. S. Baran, R. H. Østensen, S. D. Kawaler et al., « A compact system of small planets around a former red-giant star », Nature, Nature Publishing Group, vol. 480, no 7378,‎ 2011, p. 496-499 (DOI 10.1038/nature10631, lire en ligne [archive])
↑ (en) Barbara A. Mikulski archive for space telescopes FAQ - What is the Spectral Classification Program (SCP)? [archive]
↑ a et b (en) NASA Staff, « MAST KIC Search Help » [archive], Space Telescope Science Institute (consulté le 23 avril 2011)
↑ (en) NASA Staff, « KIC10 Search » [archive] (consulté le 23 avril 2011)

Bibliographie

NASA

(en) NASA, Kepler : NASA’s First Mission Capable of Finding Earth-Size Planets, février 2009 (lire en ligne [archive])
Dossier de presse fourni par la NASA pour le lancement de Kepler

Lectures complémentaires

(en) « Star : Kepler-10 » [archive], sur Extrasolar Planets Encyclopaedia, EPE (consulté le 11 janvier 2011)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:50

Radiologie numérique
La radiologie numérique permet le stockage et le transfert des données via les réseaux informatiques et la visualisation des clichés sur les écrans d'ordinateurs.

La radiologie numérique est l'ensemble des techniques qui permettent d'obtenir des images radiologiques numérisées.

En radiographie, la numérisation peut se faire :

en scannant le film qui a été développé suivant la méthode traditionnelle (analogique). Cette technique est importante dans le contexte de l'archivage des clichés.
en scannant une plaque phosphore réutilisable qui a été marquée par l'image radiologique. On fait référence à ces systèmes en tant que « CR ».
en utilisant des détecteurs indirectement ou directement sensibles aux rayons-X tels que les détecteurs linéaires fonctionnant avec des lignes de diodes, des détecteurs fonctionnant sur base de caméras CCD ou des panneaux plans utilisant des capteurs CMOS, des galettes de silicium amorphe (@-Si) ou des galettes de sélénium amorphe (@-Se). On parle généralement de « DR ».

En radioscopie, la numérisation se fait en temps réel et seule la troisième méthode est possible. On trouve principalement des systèmes à amplificateur de brillance ou à panneaux plans.

Chaque technique a des spécifications qui lui sont propres et présente des avantages et des inconvénients. Les coûts de fabrication, d'achat et d'utilisation sont également très variables.

De manière générale, par rapport à la radiologie traditionnelle sur film, la radiologie numérique permet :

de se passer des consommables et des produits chimiques ;
d'obtenir une meilleure qualité d'image notamment grâce aux possibilités offertes par le filtrage numérique ;
de donner accès à plus d'information de par la meilleure résolution de contraste (l'œil ne peut voir qu'environ 200 niveaux de gris ; les digitalisations s'effectuent sur entre 4000 (12 bits) et 65000 (16 bits) niveaux de gris suivant les appareils qui peuvent être ramenés à des niveaux accessibles l'œil de manière optimisée suivant l'information recherchée) ;
le stockage et l'envoi des informations via support numérique ;

La radiologie numérique permet des applications de téléradiologie où le médecin qui interprète l'examen est à distance (parfois même dans un autre pays) du lieu où est effectué ce dernier. Des applications de cette technologie sont effectives dans certains hôpitaux des États-Unis où des radiologues, situés en Inde font une première analyse des clichés1.

La radiologie numérique est utilisée en médecines humaine et vétérinaire, en dentisterie, en contrôle non destructif et en sécurité où elle a pris le pas sur le film.
Notes et références

↑ (en) R Wachter, « International Teleradiology », dans New Eng J of Med, 2006, 354:662-663 [archive]

Articles connexes

Écran radioluminescent à mémoire
Capteur plan
Générateur de rayons X
Rayon gamma
Rayon X

Portail de la physique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:53

Recrutement Radiologues, métier d'avenir en vingt et unième siècle et dans l'avenir lointain...

Maine Image Santé – Radiologie et imagerie médicale

Groupe MIS


Association Radiologue

Maine Image Santé, groupe de 19 radiologues et 10 sites géographiques, seul acteur libéral en Imagerie Médicale au Mans vous offre la possibilité d’exercer la radiologie sur un plateau technique exhaustif permettant toute activité y compris spécialisée avec accès à 3 cliniques de renommée.

6 scanners
6 IRM
EOS
Mammographes numériques
Capteurs plans
Ostéo,
Cone Beam,


Vous êtes spécialisé ou vous souhaitez acquérir une surspécialité ? Nos sites d’imagerie offrent la possibilité d’exercer en binôme et notre PACS multi-site permet d’être assisté à distance par les meilleurs spécialistes de notre groupe.Un cadre de travail performant et agréable
La métropole du Mans, forte de ces 200 000 habitants, vous donne accès à un environnement de vie de qualité avec l’ensemble des services d’une grande métropole à taille humaine (Crèches, écoles, lycées, universités, activités sportives, …) et de la culture (musées, festivals, cinémas, sorties, 24H du Mans, …). Ainsi qu’un emplacement idéal entre Paris (55 minutes) et la Baule (1H30).

Vous êtes jeune radiologue ?
Nos sites d’imagerie offrent la possibilité d’exercer en binôme et notre PACS multi-site permet d’être assisté à distance par les meilleurs spécialistes de notre groupe.

Un cadre de travail performant et agréable
La métropole du Mans, forte de ces 200 000 habitants, vous donne accès à un environnement de vie de qualité avec l’ensemble des services d’une grande métropole à taille humaine (Crèches, écoles, lycées, universités, activités sportives, …) et de la culture (musées, festivals, cinémas, sorties, 24H du Mans, …). Ainsi qu’un emplacement idéal entre Paris (55 minutes) et la Baule (1H30).



Points forts :
Rémunération très attractive (Honoraires + Dividendes + Loyers)
Groupe propriétaire de ses machines TDM et IRM
Association égalitaire y compris dans l’immobilier
Possibilité d’apport progressif.
Services administratifs mutualisés
Téléradiologie
Partenariat fort avec le premier centre hospitalier de France
Trajet moyen pour se rendre sur site inférieur à 15 mn

Contact :

Dr Hassan RABI Tel : 0626366868
Dr Paul DESCAMPS Tel : 0661325545
Email : hrabi70@gmail.com


Recherche remplaçant Radiologue

Maine Image Santé, groupe de 19 radiologues et 10 sites géographiques, seul acteur libéral en Imagerie Médicale au Mans vous offre la possibilité d’exercer la radiologie sur un plateau technique exhaustif permettant toute activité y compris spécialisée avec accès à 3 cliniques de renommée.

6 scanners
6 IRM
EOS
Mammographes numériques
Capteurs plans
Ostéo,
Cone Beam,


Vous êtes polyvalent ou spécialisé ?
Le groupe vous offre les moyens techniques et une organisation qui vous permettront de pratiquer au mieux de vos compétences propres.

Vous êtes jeune radiologue ?
Nos sites d’imagerie offrent la possibilité d’exercer en binôme et notre PACS multi-site permet d’être assisté à distance par nos spécialistes afin de mieux appréhender les différentes pratiques possibles au sein du groupe.

Un cadre de travail performant et agréable
La métropole du Mans, forte de ces 200 000 habitants, vous donne accès à un environnement de vie de qualité avec l’ensemble des services d’une grande métropole pour vos périodes de remplacement (musées, festivals, cinémas, sorties, 24H du Mans, …). Ainsi qu’un emplacement idéal entre Paris (55 minutes) et les grands CHU régionaux (Rennes : 1H – Angers : 30 Min – Nantes : 1H -Tours – 1 H).

Points forts :
Rémunération très attractive
Typologie d’activités variées
Accompagnement possible
Prise en charge des frais de logement
Pas de nécessité de voiture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 9:58

"Kepler et le corps humain... Oui voilà à quoi sert la coquete spatiale...
Cela n'est plus une métaphore au lieu d'étudier de malheureux animaux:
Notre expérience s'est porter sur l'infini" dit l'Intro...

ainsi nous pouvons vous dire :

La radiographie est un examen d'imagerie médicale qui utilise les rayons x pour visualiser des parties du corps humain (os et certains organes). Sur une radiographie, les os apparaissent blancs et les tissus mous dans des tons gris.
Sommaire

   A quoi sert la radiographie ?
   Qu'est-ce qu'une radiographie ?
   Comment se déroule une radiographie ?
   La radiographie est-elle douloureuse ?
   Comment se préparer à une radiographie ?
   Quels sont les risques d'une radiographie ?

A quoi sert la radiographie ?

On peut réaliser des radiographies de tout le corps.

   Elle permet surtout l'étude du squelette et des articulations, des poumons, de l'abdomen, des  seins.
   Les radiographies sont utiles à votre médecin dans sa démarche diagnostic et afin de réaliser un traitement adapté.

Elle recherche :

   Au niveau des os, des fractures, de l'arthrose, des malformations.
   Au niveau du poumon, elle dépiste des lésions de tuberculose, d'infections bactériennes ou virales, des tumeurs.
   Au niveau de l'abdomen, elles visualisent les calculs présents dans la vésicule ou les reins, des signes d'occlusion ou de perforation digestives.

Qu'est-ce qu'une radiographie ?

Cet examen utilise les rayons X.

Son principe consiste à impressionner sur un film radiographique les différences de densité d'un organe. Le film sera plus ou moins noirci selon l'organe radiographié. Les os apparaîtront blancs, les tissus mous seront dans différents tons de gris et l'air sera noir.

La salle de radiographie est constituée de :

   L'appareil de radiographie. Il se compose d'un bras articulé muni d'un tube à rayons X et d'une plaque contenant le film.
   Le pupitre de commande derrière lequel se trouve le personnel médical est séparé du reste de la pièce par une vitre plombée protectrice.

Comment se déroule une radiographie ?

   C'est un manipulateur radio ou un radiologue qui pratique cet examen.
   Après avoir signalé votre arrivée à l'accueil, on vous fera patienter quelques minutes en salle d'attente.
   Avant l'examen, vous passerez au vestiaire pour vous dévêtir (on vous indiquera les vêtements qu'il faut ôter).
   Pendant l'examen, vous serez entre le tube à rayons X et la plaque contenant le film. Suivez les indications des manipulateurs. Pendant la prise des clichés, ne bougez pas et bloquez la respiration si on vous le demande. Plusieurs clichés seront réalisés dans différentes positions, le plus souvent de face et de profil.
   Il dure quelques minutes. C'est un examen très rapide !
   Les résultats : le radiologue vous donnera un premier commentaire. Son compte rendu définitif sera adressé dans les plus brefs délais à votre médecin traitant qui vous expliquera les résultats et vous donnera la conduite à tenir.


La radiographie est-elle douloureuse ?

C'est un examen totalement indolore. Il n'y a pas de piqûre !
Comment se préparer à une radiographie ?

Aucune préparation n'est nécessaire.

Pas besoin d'être à jeun. Vous pouvez manger et boire normalement.

Pensez à apporter :

   La lettre de votre médecin et vos ordonnances.
   Votre carte d'assuré social.
   Vos anciennes radiographies qui permettront une comparaison.

Signalez :

Si vous êtes enceinte ou pensez l'être afin que des précautions soient prises.
Quels sont les risques d'une radiographie ?

Les rayons X sont sans danger du fait des très faibles doses utilisées.

Ecrit par:

Dr Sébastien Ronze
Intro de Monsieur Tignard Yanis

Mis à jour le 15 juillet 2016

Echographie : Echographie abdominale, Echographie articulaire, Echographie Doppler, Echographie mammaire, Echographie musculaire, Echographie pelvienne, Echographie thyroidienne, Ponction sous échographie, Imagerie de la Femme : Biopsie mammaire, Echographie mammaire, Macrobiopsie du sein, Mammographie, Dépistage du cancer du sein, Mammotome, Microbiopsies, Tomosynthèse, Imagerie Interventionnelle : Anneau gastrique, Artériographie, Biopsie hépatique, Biopsie osseuse, By pass, Cyto-ponction thyroidienne, Cytoponction de thyroide , Drainage Biliaire, Drainage des voies Biliaires, Embollisation, Infiltration, Infiltration foraminale de cortisoniques, Infiltrations musculaires, Infiltrations ostéo-articulaires, Infiltrations rachidiennes et périrachidiennes, Néphrotomie percutanée, Piccline, Ponction-Biopsie rénale, Ponction-Biopsie thoracique, IRM : Angio-IRM, Arthro-IRM, IRM Articulaire, IRM Cardiaque, IRM Cérébrale AVC, IRM corps entier, Radiographies : Angiographie, Artériographie, Arthrographie, Cone Beam, Cystographie, Hystérographies, Neuroradiologie, Ostéodensitométrie, Panoramique Dentaire, Phlébographie, Radiologie Dentaire , Radiologie ORL, Radiologie Osseuse, Radiologie Pulmonaire, Radiologie vasculaire, Téléradiographie du crâne, Urographie Intraveineuse, Scanner TDM : Angio-scanner, Arthroscanner, Coloscanner, Coloscopie virtuelle, Coroscanner, Enteroscanner, Myélo-scanner, Ponction sous scanner, Scanner Dentaire Dentascanner,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 10:03

IDeVet, la radiologie vétérinaire numérique et conventionnelle



IDeVet Digital Veterinarian Imaging propose des solutions d’imagerie vétérinaire digitales et conventionnelles. Basé à Nîmes (Gard, France), nous vous offrons des produits fiables, performants et sûrs. Grâce à la télémaintenance, vous bénéficierez d’un suivi rapide et personnalisé.



IDeVet, pionnier en imagerie digitale depuis 2003, met à votre disposition une gamme numérique complète. Cette dernière présente l’avantage d’être de meilleure qualité, plus rapide, plus facile à mettre en œuvre, plus économique (puisqu’il n’est plus nécessaire de développer les films) et donc plus respectueuse de l’environnement. Le gain de temps d’examen varie entre 30 à 40%.

Osez le numérique et réalisez plus d’examens à moindre coût. Votre installation sera rentabilisée très rapidement et vous ne regretterez pas votre choix,



comme en témoigne le Dr Frédéric RAJAUT, vétérinaire à Nîmes :


« Le choix du numérique nous est apparu de plus en plus indispensable en début d’année 2009. La disparition des bains radio, polluant majeur et variable aléatoire pour la qualité des clichés était un des critères importants à notre réflexion.



L’entreprise IDeVet, forte d’une expérience de plus de 30 ans en radiologie humaine, nous a présenté son système DR-CCD, et nous avons fait l’acquisition de la table numérique IDeVet DR 9 Méga en avril 2009.



Plus de développement, plus de manipulation de cassettes, un service technique compétent et rapide, un très bon rapport qualité-prix, surtout en exploitation, ont été autant de critères primordiaux qui ont guidé notre choix.


De plus, le logiciel très simple d’utilisation, intégrant tous les paramètres en fonction de la zone à radiographier et du gabarit du chien, permet une utilisation simple et extrêmement rapide de la table numérique IDeVet DR.


La table numérique IDeVet DR, dotée d’un panneau flottant silencieux, s’avère très pratique, et la qualité des clichés est exceptionnelle grâce à l’utilisation d’un capteur 9 Millions de pixels.


La table numérique IDeVet DR nous parait être une des meilleures acquisitions en numérique du moment avec une qualité de clichés comparable à la radiologie humaine.»


Cependant, si vous ne disposez que d’un budget limité, vous pouvez opter pour la radiologie conventionnelle qui a encore un bel avenir devant elle. En effet, cette technique est très au point car pratiquée depuis de nombreuses années. La technologie des écrans et des films est également très bien maitrisée. Enfin, une installation conventionnelle peut être jusqu’à trois fois moins chère qu’une installation numérique (les coûts de fonctionnement sont quant à eux plus élevés).

http://www.idevet.com/

------------------------------------------


C.S.E., votre cabinet de radiologie et d’imagerie médicale situé à Paris 10e

La radiologie est un examen simple permettant de diagnostiquer plusieurs types de pathologies à l’intérieur d’un corps humain. En utilisant des rayons X, le radiologue obtient une image radiographique. L’opacité et la netteté de celle-ci varient en fonction du type de tissu rencontré dans la zone observée. De manière générale, la radiologie peut être divisée en deux catégories :



Les équipes du C.S.E., centre d’imagerie médicale innovant et performant, mettent tout leur savoir-faire et leur solide expérience à la disposition de tous leurs patients. Notre équipe de radiologues spécialistes est prête à vous fournir des conseils et vous accompagne dans toutes les étapes de votre examen radiologique.



Besoin de renseignements supplémentaires ?


Contactez C.S.E. : centre d’imagerie médicale situé à Paris 10e, en Île-de-France

Notre cabinet CSE est à votre disposition pour procéder à toutes les interventions concernant l’imagerie médicale. Notre équipe est composée de radiologues spécialistes de plusieurs domaines : mammographie et tomosynthèse, radiologie, échographie, scanner, IRM et imagerie dentaire.

Grâce à nos matériels innovants, issues des dernières technologies médicales, et aux compétences de notre équipe, nous sommes en mesure d’assurer des interventions précises, effectuées en toute sécurité. Nous vous proposons des solutions complètes d’imagerie médicale, et vous accompagnons dans toutes les étapes d’explorations.

Prenez contact avec nos spécialistes sans hésiter, afin d’obtenir de plus amples informations ou de prendre un rendez-vous.
http://www.cse-radiologie.fr/contact/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 10:10

Register for March 7 Webinar on Methods and Techniques for Early Dementia Screening for People with IDD

Webinar is part of the National Alzheimer’s and Dementia Resource Center (NADRC) series



Methods and Techniques for Early Dementia Screening for People with Intellectual and Developmental Disabilities

This session will discuss various forms of dementia that are found in the Intellectual and Developmental Disability (IDD) field. The NADRC has partnered with the American Society on Aging for this series.

This webinar takes place on Tuesday, March 7 from 1 p.m. to 2 p.m. ET. Complimentary CEUs are available. Click here to register.

Participants will also be informed on:

The frequency of the occurrence of dementia, and the importance of early detection
Early signs of dementia
Techniques to incorporate the early dementia-screening tool into a routine healthcare regimen

Presenters:

Presenters:

Kathleen M. Bishop, Ph.D., has more than 40 years of experience in the developmental disabilities field and more than 20 as a gerontologist with a specialty in aging with developmental disabilities. Dr. Bishop works as a consultant for many organizations in the aging and IDD networks to assist with program and support planning, as well as teaches online courses at Utica College on aging with disabilities.


Sandra Fournier is a master’s level nurse certified in developmental disability nursing and as a brain injury specialist. She has more than 20 years of experience with the IDD population in a variety of roles, including nursing and administration, and, in addition to being the project director of the ACL grant for Specialized Supportive services at Seven Hills, RI, she is the long-term services and support oversight manager at Neighborhood Health Plan of Rhode Island.

The webinar will be recorded and available for viewing at nadrc.acl.gov. Learn more about ACL, American Society on Aging.

http://asaging.org/web-seminars/methods-and-techniques-early-screening-dementia-people-intellectual-and-developmental-d

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 10:20

23 February 2017

A novel airborne experiment over the flat agricultural landscape of the Netherlands recently simulated, for the first time, images that could be taken by radar satellites orbiting in tandem.

Involving two aircraft flying in very close formation with each carrying a radar instrument, this first flight is part of a larger campaign in Belgium next month.

Carried out by the Dutch MetaSensing company, the campaign marks the opening of an exciting new way that radar satellites could be used in the future.

Unlike today’s radar satellites with their single instruments, two satellites in tandem could view Earth’s surface from slightly different positions to offer a unique 3D view of the landscape below.
Flying close

Christian Barbier from the Centre Spatial de Liege in Belgium explained, “There are many new applications that would benefit from information offered by two satellites working in unison instead of one.

“For instance, we could map the movement of glaciers in 3D, improve crop mapping and even create 3D maps of the world’s forests.

“Our trial next month will give scientists a unique chance to explore these new measurements and show how they can be used to improve agricultural monitoring from space.”

While flying two aircraft sounds relatively straightforward, in practice it is a technical tour-de-force calling for well-trained pilots with strong nerves to fly with very little space between each plane.
Inflight checks

In addition, there’s also the small matter of developing state-of-the-art radar instruments that work together to collect the precious images.

ESA’s Bernardo Carnicero, who works on future technologies, said, “Together with the international science community and industry we have spent the last three years studying how to build, launch and operate radar satellite convoys in space.

“These studies have demonstrated that such convoys are technically feasible and could be built quickly and cost-effectively by pooling satellites and resources with other agencies and partners.”

http://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/The_Living_Planet_Programme/Campaigns/Two_radar_eyes_are_better_than_one

------------------------------



The popular film “Hidden Figures” brings to life the story of the African-American female mathematicians who were instrumental in the launch of astronaut John Glenn into orbit. At the time that the movie takes place, “computers” were not the powerful machines that we use today, but actual women who performed crucial calculations. Learn more about these amazing women and African American women in space science as we celebrate African American History Month.

Learn more about Katherine Johnson, Mary Jackson, and Dorothy Vaughan.
Read the biographies of African American women in space science from The Library of Congress.
Find more topics on African American history.
Check out the employment and wage statistics for computer and mathematical occupations from the U.S. Department of Labor.

Looking for government information on education including primary, secondary, and higher education? Visit us at USA.gov.

------------------------------------------------------

16 December 2016

Although not designed to deliver information on ice, ESA’s Earth Explorer SMOS satellite can detect thin sea-ice. Since its cousin, CryoSat, is better at measuring thicker ice scientists have found a way of using these missions together to yield an even clearer picture of the changing Arctic.

Carrying a radiometer, SMOS was designed capture images of brightness temperature. While these images can be turned into information on soil moisture and ocean salinity to improve our understanding of the water cycle, it turns out that these data can also be used to measure sea ice.

In contrast, CryoSat carries a radar altimeter that measures freeboard of sea ice, which is the distance between the waterline and the top of the ice.

This is being used to work out how the thickness of sea ice is changing and, in addition, how the volume of Earth’s ice is being affected by the climate.

Despite the two missions being very different, scientists from the University of Hamburg and the Alfred Wegener Institute (AWI) in Germany, who are involved in both Earth Explorer missions, have found a way of combining data from both satellites to gain a more complete picture of changes in the thickness of ice floating in Arctic waters.

While the accuracy of measurements from CryoSat increases with increasing ice thickness, SMOS data are more accurate when the sea ice is relatively thin, less than about a metre.
Thin sea-ice

CryoSat measurements yield high-spatial resolution information and cover the Arctic every month. While SMOS offers daily images, they are a much coarser resolution than CryoSat.

Dr Robert Ricker from AWI said, “By combining ice-thickness estimates from CryoSat and SMOS, we obtain a more accurate and comprehensive view on the actual state of Arctic sea ice.

“Users need timely information across the entire Arctic and we can meet their needs by combing information from these two different, but complementary satellite missions.”

The University of Hamburg is already using SMOS to provide daily maps of Arctic sea-ice thickness during the winter. These maps are produced within 24 hours of the measurements being taken in space.

SMOS is also helping to improve the accuracy of sea-ice forecasts, which could help marine traffic operators to determine the safest and most economic routes through waters such as the Northwest Passage and the Northern Sea Route as the ice becomes thinner owing to climate change.

In addition, both missions’ archived data have been merged to generate information on thin sea-ice going back to 2010.
Sea-ice change from SMOS

This will make an important contribution to studies into the fragile component of the Earth system and help to understand annual variations and climate change.

Prof. Lars Kaleschke, from the University of Hamburg, emphasised, “It is good see how information from two different types of measurements can be combined into one product to advance science and improve operational applications.

“It has now been demonstrated that using ice thickness information from SMOS improves the model computations and forecasts. It will be interesting to see how ocean current and air temperature models will benefit from a better understanding of the sea-ice fields.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 23 Fév à 10:21

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Ven 24 Fév à 3:10

La Lionne du Roseau et l’antilope.

Le couple du Roseau rencontra Sy'lhia , la louve et l’antilope...
l’éléphant vient de quitter le canari et le corbeau...

-"Sy'lhia"... Donne des nouvelles de la communauté des fleuves et des océans..."
demande la Lionne du Roseau...

-"Le Lion du roseau et l'éléphant ont perdu la trace du cheval et de l'Iguane.
Benjamin L’âne d’Israël et Stephen L'Ours polaire chemine sur les sentiers des oueds pour s'acclimater aux nouvelles de Juno... Justin le fermier construit une nouvelle turbine solaire
Police la coatie est en compagnie de Guyane la Panthère noire.
Nagaliew la mouette aux yeux verts et Eole l'albatros sont parti rejoindre My'a et Silhï'o au frontières nuageuse du devin Sahara et de Gobie...
Le Panda observe le cheval et l'iguane afin de comprendre ses rotations et tours du mondes:
Les Localités et la chimère de France ou l'Alchimiste de Lionel le Fermier... La position des chats face aux brulantes réactions est très inconvenables pour leurs merveilleuses moustaches..
L'hermine blanche structure son logis et sa région alors que la cigogne blanche d'Avignon se rappelle du renard et du loup. Le Rouge gorge du Népal dit merlin s'associe avec un grizzly du Bhoutan et une grue de Thaïlande sous le regard inquiet de la cigogne verte qui se méfie qu'un fanatique ne viennent lui dérober les fruits de ses liaisons: ses œufs...
Il est aride et embrumé, la chouette effraie structure des pièces de théâtres pour les dragons de la Lune et les condor du chili... Sa chaleur transpire la nature et les photosynthèses... Nous avons besoin de bambou..."

"Quoi..." dit Minouska la chatte de Pologne sous les regards de croaw croaw et du couple du roseau

"C'est ce que dirait mag'2 l'institutrice au sujet de la sonde Juno et La Planète Jupiter" réponds Sy'hia...

Finalement, la Lionne du roseau, l’antilope de la louve et Minouska doivent se séparer du reste du groupe... Elles partent vers le sud... Elles franchissent des fleuves et des marais et elles y rencontrent la désolation, l'abandon et les milices... Observant de loin la civilisation des hommes et des fermiers, la rumeur parle du Cruel Lionel et de son serviteur François heureusement il y a la présence de l'honorable Justin...

Elles se mettent à courir étant toujours dans ce rapport éternel de mères et de filles... Croisant le chemins des gnous et des springboks... C'est alors que la Lionne entendit un chant... Il émanait d'un couple étrange, deux étranges compagnons: Un corbeau et un canari...

-"Que cela est attendrissant." dit madame corbeau.
-"Patience." réponds l’antilope..
-"Le souffle résonne dans mon sein et mes griffes."Siffle Minouska la chatte de Pologne.
-"Quelle merveilleux, trio..." Réponds Antéa le canari.
-"Nous venons du nord." réponds la lionne du roseau.
-"Les raisons." dit le corbeau.
-"Pure promenade... et vous ?" réponds l’antilope
-"on cherche" réponds Antéa le canari
-" Vers où et quels horizons inquiets vous ont conduit à de telle traversé en ces heures trouble construite par la divisions des Hommes et de leurs fermiers !" Dit Minouska...
On sait très peu ! Juste qu'on s'est encore perdu dans notre orientation ! L'aurore boréale de Jupiter à troubler notre boussole et notre accent linguistique." Réponds Antéa le Canari.
-" Croaw Croâw.... Le bruit des colères... Croäw Croac Croäw Croâw... Au dessus et bien non, mesdames" claironne Dame Corbeau...
-"Ben voyons" dirent La Lionne du Roseau, Antéa le canari, l’Antilope de la louve et Minouska la chatte de Pologne.

Sans le savoir, elles allaient rétablir l'union des galeries... Car leurs actes et propos allait être rapportés à Aakbar, Marjintht, Sahler et le singe guetteur. Le vent souffle sur les roseaux et il se révéle être un messager aussi grand que les signaux de fumées, pas plus grand juste aussi grand... Mais cela est une autre histoire à venir, Y'becca...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Ven 24 Fév à 3:10

Yunus Emre (1240 ? – 1321 ?) est un poète turc soufi qui vécut pendant l'époque seldjoukide et ottomane. Sa rencontre avec Haci Bektas Veli marque le début de son ascension spirituelle1. Ce dernier l'envoya au Dergah Taptuk Emre où Yunus Emre entra au service de l'ordre Bektachi.

1. Pourquoi prier Marie qui défait les noeuds?

C’est souvent au cœur des épreuves, quand nous prenons conscience de notre précarité, de notre fragilité, que jaillit en nous le besoin de prier. "Marie, par son « oui », a ouvert la porte à Dieu pour dénouer le nœud de l’ancienne désobéissance. Elle est la mère qui, avec patience et tendresse, nous conduit à Dieu, afin qu’il dénoue les nœuds de notre âme avec sa miséricorde de Père." Cette explication, pleine d'espérance, vient du Pape François (12/10/2013) qui a redécouvert ce tableau en Allemagne et l'a fait connaître dans le monde entier.

L'objectif de cette intention sur Hozana est de permettre à chacun de faire l'expérience des bienfaits de cette neuvaine.

Il est considéré comme un intellectuel important, ayant enrichi la culture turque par ses pensées et sa façon de vivre.

Ses poésies montrent un grand amour envers Allah, Dieu, Yahvé et Mahomet, et délivrent un message de paix pour tous les humains.

Il est contemporain de grands noms de la culture persane comme Jalal Ud Din Rumi.
Écrits

Quelques-unes de ses poésies :

Ben yürürem yane yane (Je déambule'yane yane')
Sevelim sevilelim (Aimons et faisons-nous aimer)
Nice besleyesin (Que le bienfait nous grandisse)
Kalbim sin sen (Tu es mon cœur)
Allahi sevelim (Aimons Allah)
Risalet'ün-Nushiyye (Lettre de Conseils)

«Ne faites aucune erreur qui ne fait rien. Et la plus grosse erreur dans la vie est de penser à lui-même sans faille»: Yunus EMRE Y'becca

“Hiç hata yapmayan insan hiçbir şey yapmayan insandır. Ve hayatta en büyük hata kendini hatasız sanmaktır.” Yunus EMRE

2. Comment prier Marie qui défait les nœuds ?

"Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon,
infiniment aimable, et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence."

Pour moi, Marie est l'une des personne les plus ignorée de l'antiquité et de l'histoire... de la part de tous et de chacun...
Elle se moque de rien et de Tout et pourtant elle aime le rien et le tout...

Un point commun entre Richard et Saladin...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
ou Dark obscur
dit Monsieur Tignard Yanis, l'électeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Ven 24 Fév à 3:11

Bethléem entre 2000 et ...
Hommage à ceux aux peuples de Israêl et de Palestine,
reunis dans une guerre, un prière et des discours
durant la bataille entre Sharon Ariel et Arafat Yasser...

3- Les 9 méditations de "Marie qui défait les nœuds"


Premier jour : Marie, nouvelle Ève



Sainte Marie, donnez-moi la force de persévérer dans mon amour pour Dieu. Faites que, non seulement j’aie recours à Lui dans les moments difficiles, mais aussi que j’apprenne à lui rendre grâce pour tous ses dons : ceux que je vois et ceux que je ne parviens pas à voir.

Marie, Vierge très pure, défaites ce nœud que je vous présente ce noeud : .................................




Deuxième jour : Marie, comblée de grâce



Ô ma Mère, aidez-moi à garder un cœur pur, dans mon amour pour Dieu et pour mes frères. Faites que je chasse de mon cœur toute trace d’égoïsme et toute trace d’orgueil.

Marie, Dame du Bel Amour, défaites ce nœud que je vous présente ce noeud : ......................




Troisième jour : Marie, servante du Seigneur



Sainte Marie, Médiatrice et ma Mère, enseignez-moi à apprécier les biens terrestres en fonction des biens du Ciel. Faites que, par mes efforts, je parvienne à mettre mes pas dans les pas de votre Fils pour atteindre, ainsi, le royaume des Cieux.

Marie, Dame de la Sainte Espérance, défaites ce nœud que je vous présente : ..........................




Quatrième jour : Marie, bénie entre toutes les femmes



Sainte Marie, Mère de Dieu, je vous demande d’inspirer les prières que j’adresse à mon Père céleste. Que sa miséricorde se répande sur mes proches et sur ceux que j'aime.

Marie qui connaissez les pierres de nos chemins, défaites ce nœud que je vous présente: ......




Cinquième jour : la foi de Marie



Sainte Mère du Seigneur, enseignez-moi à aimer avec votre simplicité, la vie et tout ce qui m’entoure. Marie, mère généreuse, épouse exemplaire, faites que je sois animé, comme vous l’avez été, par l’amour inconditionnel de mon prochain.

Marie, Médiatrice de toutes grâces, défaites ce nœud que je vous présente: ...............................




Sixième jour : Marie, associée à la mission du Christ



Ô Marie, ma protectrice, aidez-moi à résoudre cet écheveau de problèmes que je me crée moi-même. Et rendez-moi capable d’aimer notre Seigneur Jésus Christ, votre Fils, par-dessus tout.

Marie, puissante Dame, défaites ce nœud que je vous présente: ..................................................




Septième jour : Marie, première à entendre la parole de Dieu et à la garder



Vierge Marie très aimée, enseignez-moi à aimer comme vous avez aimé Jésus. Apprenez-moi à me donner toujours à Lui et à mes frères, dans un amour libre, généreux et désintéressé, comme le sien.
Marie, Mère très aimante, défaites ce nœud que je vous présente: ..............................................




Huitième jour : Marie, Médiatrice de toutes les grâces



Marie, vous qui dénouez les nœuds, fidèle servante des intérêts du Seigneur, faites que je sois constamment animé par l’amour de mon prochain: ce sera une preuve de mon amour pour Dieu. Aidez-moi à comprendre qu’il ne m’est pas possible d’aimer Dieu si je n’aime pas mes frères.

Marie, Mère de Dieu, défaites ce nœud que je vous présente: ......................................................




Neuvième jour : Marie, Mère de Dieu et notre Mère



Marie, ma Mère, je vous prie de dénouer l’écheveau de mes problèmes. Guidez-moi dans ma mission d’être au quotidien quelqu’un qui répand la Parole du Seigneur. Que par mon exemple de chaque jour je puisse lui amener ceux qui n’ont pas la foi.

Marie, ma Mère, défaites ce nœud que je vous présente:...............................................................






4. Pour en savoir plus sur Marie qui défait les noeuds



La neuvaine à Marie qui défait les nœuds est aujourd’hui diffusée dans le monde entier (hors Amérique Latine) par les Editions du Gingko qui se consacrent à la faire connaître au plus grand nombre.



Pour en savoir plus sur le tableau, obtenir le livret de la neuvaine et lire de nombreux témoignages de noeuds déliés retrouvez-nous sur le site mariequidefaitlesnoeuds.com

Je prie et je ma bats pour la paix avec des pierres des sables et des olives...
Pour la République de l'olivier entité secouriste commune aux républiques d’Israël et de la Palestine...

Le Juge suprême de la République de l'Olivier... Mars la planète et Uranus I dit Ariel satellite d'Uranus
TAY La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Ven 24 Fév à 9:06

L'Érèbe et la poudre

http://orkhidion-velamen.forumactif.com/t5-l-erebe-et-la-poudre#8

Le clans des mouettes, la-5ieme-republique et Y'becca

http://le-rien-la-nudite.forumactif.com/t8-le-clans-des-mouettes-la-5ieme-republique-et-y-becca

Augusta (Mary Anne) Holmès (18 December 1847 – 28 January 1903) was a French composer of Irish descent (her father was from Youghal, Co. Cork). At first she published under the pseudonym Hermann Zenta. In 1871, Holmès became a French citizen and added the accent to her last name.[1] She herself wrote the lyrics to almost all her songs and oratorios, as well as the libretto of the opera La Montagne Noire.

Biography

Holmès was born in Paris.[2] Despite showing talent at the piano, she was not allowed to study at the Paris Conservatoire, but took lessons privately. She developed her piano playing under the tutelage of local pianist Mademoiselle Peyronnet, Versailles' cathedral organist Henri Lambert, and Hyacinthe Klosé. Also, she showed some of her earlier compositions to Franz Liszt. Around 1876, she became a pupil of César Franck, whom she considered her real master.[2] (She led the group of Franck's students who in 1891 commissioned for Franck's tomb a bronze medallion from Auguste Rodin.[3])

Camille Saint-Saëns wrote of Holmès in the journal Harmonie et Mélodie: "Like children, women have no idea of obstacles, and their willpower breaks all barriers. Mademoiselle Holmès is a woman, an extremist."

For the 1889 celebration of the centennial of the French Revolution, Holmès was commissioned to write the Ode triomphale for the Exposition Universelle, a work requiring about 1,200 musicians. She gained a reputation of being a composer of programme music with political meaning, such as her symphonic poems Irlande and Pologne.
Personal life
A portrait of Holmès' daughters, Huguette, Claudine, and Helyonne, by Auguste Renoir, 1888, at The Metropolitan Museum of Art

Holmès never married, but she cohabited with the poet Catulle Mendès; the couple had five children, including:[4]

Huguette Mendès (1871–1964)
Claudine Mendès (1876–1937)
Helyonne Mendès (1879–1955)

Holmès bequeathed most of her musical manuscripts to the Paris Conservatoire.
Selected compositions
Maurice Renaud & Lucienne Bréval in Augusta Holmès' opera, La Montagne noire.
Operas

Héro et Leandre (1875) opera in one act[2]
Lancelot du lac, opera in three acts (unpublished)
La Montagne noir, opera in four acts (1885), Paris, Opéra, 8 Feb 1895

Cantatas

Astarté, poème musical (1871, unpublished)
Lutèce, symphonie dramatique (1877)
Les Argonautes, symphonie dramatique (1880)
Ludus pro patria, ode-symphonie (1888)
Au pays bleu, suite symphonique (c.1888)
Une Vision de Sainte Thérèse for soprano and orchestra (c.1888)
Ode triomphale en l'honneur du centenaire de 1789 (1889)
Hymne à la paix (1890)
Hymne à Apollo (c.1890s)
La Belle au bois dormant suite lyrique (1902)
La Vision de la reine, cantata

Orchestral works

Ouverture pour une comédie, symphonic poem (before 1870)
Roland furieux (1876)
Irlande, symphonic poem (1882)
Andromède, symphonic poem (1883)
Pologne, symphonic poem (1883)

Piano music

Rêverie tzigane (1887)
Ce qu'on entendit dans la nuit de Noël (1890)
Ciseau d'hiver (1892)

Songs, Song Collections

(selective list)

Les Sept ivresses: 1. L'Amour; 2. Le Vin; 3. La Gloire; 4. La Haine; 5. Le Rêve; 6. Le Désir; 7. L'Or (1882)
Trois Chansons populaires: 1. Mignonne; 2. Les Trois pages; 3. La Princesse (1883)
Noël: Trois anges sont venus ce soir (1884)
Menu
0:00
En Chemin (1886)
Hymne à Eros (1886)
Fleur de neige (1887)
La Chanson de gas d'Irlande (1891)
Berceuse (1892)
Contes divines (1892-5): 1. L'Aubepine de Saint Patrick (1892); 2. Les Lys bleus (1892); 3. Le Chemin de ciel (1893); 4. La Belle Madeleine (1893); 5. La Légende de Saint Amour (1893); 6. Les Moutons des anges (1895)
Noël d'Irlande (1896)

References

Augusta Holmès: A Meteoric Career Rollo Myers The Musical Quarterly, Vol. 53, No. 3 (Jul., 1967), page 365. "Her surname was Gallicized by the addition of a grave accent on its last syllable."
Arthur Elson (1903) Woman's work in music, The Page Company, Boston, digitized by Google.
Daniele Gutmann, "Rodin et la Musique", in: Revue Internationale de Musique Française, February 1982, p. 105.

"Auguste Renoir | The Daughters of Catulle Mendès, Huguette (1871–1964), Claudine (1876–1937), and Helyonne (1879–1955) | The Met". metmuseum.org. The Metropolitan Museum of Art. Retrieved 13 February 2017.

Bibliography

Rollo Myers: "Augusta Holmès: A Meteoric Career", in: The Musical Quarterly 53 (1967) 3, pp. 365–76
Gérard Geffen: Augusta Holmès, l'outrancière (Paris: P. Belfond, 1987) ISBN 2-7144-2153-9
Karen Henson: "In the House of Disillusion: Augusta Holmès and La Montagne noir", in: Cambridge Opera Journal 9 (1997) 3, pp. 232–62
Michèle Friang: Augusta Holmès ou la gloire interdite (Paris: Éditions Autrement, 2003) ISBN 2746702983
Nicole K. Strohmann: Gattung, Geschlecht und Gesellschaft im Frankreich des ausgehenden 19. Jahrhunderts: Studien zur Dichterkomponistin Augusta Holmès (Hildesheim: Georg Olms, 2012) ISBN 978-3-487-14701-7

The velamen of an orchid and Le Rien, la Nudité, Y'becca, La Laïcité

Y'becca....
La République de L'Olivier....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Sam 25 Fév à 2:50

La violence n'est pas la fille de la pauvreté mais de l'inculture. André #Brahic,
astrophysicien, #nuitsdesetoiles

André Brahic nous parle de Saturne c'était en ...1981 ! Vidéo Ina.fr
http://www.ina.fr/video/CPA8105437703 …
via @Inafr_officiel

Je suis un enfant du soleil... Dit Jean d'Ormesson du guide des égarés...

Un bel hommage à André #Brahic et l'#HomoRigolus par @FlorencePorcel
dans « l'espace dans gravité »

Vient de paraître #Cahiers_Clairaut n°156 Hiver 2016 "Images en astronomie"
"André Brahic" Aujourd'hui pour ab num
http://clea-astro.eu/vieclea/productions-recentes/cc/cc156 …

Il avait raison André Brahic quand il disait que "La Science c'est de l'amour".
Benjamin‏@VulgaSciences

Qu'aurait dit André Brahic en voyant ces images des anneaux
de Saturne faisant des vagues ?
#SaturnSaturday #ICYMI A closer look at Daphnis making waves
http://go.nasa.gov/2hg6vPy
Ça Se Passe Là-Haut‏@astroparticule

Astronomie Amnéville‏@AstroAmneville 31 déc. 2016
On se donne rdv en 2017 ?
En attendant
"Enfants du Soleil, histoire de nos origines"
conférence d'André BRAHIC
https://www.youtube.com/watch?v=J0h4tMvLthU&sns=tw …

Citations de Babelio‏@citationbabelio 15 déc. 2016
Nouvelle citation : La Science: une ambition pour la France par André Brahic La recher...
http://www.babelio.com/auteur/Andre-Brahic/13490/citations/1104960 …

Film hommage à André Brahic aux #RCE2016.
A revoir chaque matin pour avoir la pêche toute la journée :
https://www.youtube.com/watch?v=0TmwYM1zYn8

AFondlaScience‏@AFondlaScience 10 nov. 2016
Hommage à André BRAHIC♥ #astrophysicien Séance inaugurale #RCE2016 11/11 à 10h30 @afastronomie @citedessciences https://goo.gl/hqbMUu

Les Enfants du soleil
Pauline Gedge
Anne Laflaquière (Traducteur)
ISBN : 225313757X
Éditeur : Le Livre de Poche (17/05/1995)
Après le succès mondial de La Dame du Nil, Pauline Gedge revient à son sujet favori, l’Egypte.
L’histoire qu’elle nous conte ici est celle du pharaon peut-être le plus surprenant de l’Egypte ancienne, Aménophis IV, et de son épouse la très belle Néfertiti. C'est aussi celle d'une femme d'une rare clairvoyance, sa mère, l'impératrice Tii.
Nonchalant et rêveur, préférant s'initier à la poésie plutôt qu'aux affaires publiques, le jeune pharaon semble, dans les premières années de son règne, laisser à sa mère le soin de gouverner l’Etat. Sous la ferme direction de Tii, l'empire connaît paix et prospérité et, à la cour de Thèbes, les fêtes succèdent aux banquets.
Pourtant une passion habite le cœur et l’âme de Pharaon, non pour une femme mais pour un Dieu, Aton, le dieu du disque solaire, dont il croit être la réincarnation terrestre. Bravant la colère et la puissance des prêtres d’Amon, il se proclame Akhenaton (l’Esprit d’Aton): désormais, l'Esprit du dieu touchera tous ceux qui, charnellement, s'uniront à lui. ils seront tous les Enfants du Soleil.
Dès lors, plus rien ne compte aux yeux de Pharaon que ce culte hérétique. Tandis que les royaumes vassaux se rebellent et qu’une épouvantable sécheresse s’abat sur le pays, Akhenaton, reclus dans ses appartements, se livre à tous les débordements, allant jusqu’à transgresser, avec sa mère, le plus terrifiant des tabous…

S'appuyant sur une vérité historique indéniable, Pauline Gedge, avec son immense talent de conteur, ressuscite un monde passionné, où les jeux de l'amour côtoient sans cesse la folie du pouvoir.
Dès les premières pages on pénètre avec bonheur dans une vie quotidienne d'une rare qualité. L'ocre et le safran qui ornent les corps, la souplesse du lin des tuniques, la somptuosité des demeures, le léger murmure des fontaines intérieures... Un réel plaisir de lecture.

pourtant;
Enigma - Beyond The Invisible
https://www.youtube.com/watch?v=f8mMWh62XpU

Stéphanie Guillaume‏@sguillaume 14 nov. 2016
J'ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTube - La physique, André Brahic
https://www.youtube.com/watch?v=IWzOQL-FGd8

Nouveaux livres‏@Nouveaux_livres 23 oct. 2016
Nouvelle notice : De feu et de glace: Planètes ardentes par André Brahic
http://www.babelio.com/livres/Brahic-De-feu-et-de-glace-Planetes-ardentes/887742 …

Les étoiles et la matière qui nous entoure , par André Brahic – DNU#2
bit.ly 2dz0sAH @cafe_sciences Watts Up Science

A concept is an abstract idea representing the fundamental characteristics of what it represents. Concepts arise as abstractions or generalisations from experience or the result of a transformation of existing ideas.[1] The concept is instantiated (reified) by all of its actual or potential instances, whether these are things in the real world or other ideas. Concepts are treated in many if not most disciplines both explicitly, such as in linguistics, psychology, philosophy, etc., and implicitly, such as in mathematics, physics, etc. In informal use the word concept often just means any idea, but formally it involves the abstraction component. These concepts are then stored in long term memory[2]
Diagram
When the mind makes a generalization such as the concept of tree, it extracts similarities from numerous examples; the simplification enables higher-level thinking.

In metaphysics, and especially ontology, a concept is a fundamental category of existence. In contemporary philosophy, there are at least three prevailing ways to understand what a concept is:[3][See talk page]

There are hierarchical organizations of concepts and they are at the top, superordinate, the middle basic level categories, and at the bottom, subordinate categories.[4] It would go furniture, chair, and easy chair.

Concepts as mental representations, where concepts are entities that exist in the brain (mental objects)
Concepts as abilities, where concepts are abilities peculiar to cognitive agents (mental states)
Concepts as Fregean senses (see sense and reference), where concepts are abstract objects, as opposed to mental objects and mental states

et

Concept peut désigner :

Sommaire

1 Philosophie
2 Psychologie
3 Art
4 Informatique
5 Commerce
6 Jeux et musique

Philosophie

Un concept est un contenu de pensée, parfois considéré comme une idée abstraite, donc séparée de la réalité d'une chose, d'une situation, d'un phénomène. Un concept se distingue aussi bien de la chose désignée par ce concept, que du mot ou de l'énoncé verbal, qui est le signifiant de ce concept. Voir aussi conceptualisme.

Psychologie

concept (psychologie).

Art

Le concept est l'idée de base et l'élément moteur du processus créatif. Voir aussi art conceptuel.

Informatique

Dans le cadre d'un réseau de concepts (aussi nommé réseau sémantique), un concept est un ensemble de nœuds fortement liés et activés simultanément.

Commerce

on désigne aussi comme concept toute idée, le plus souvent commerciale, plus ou moins novatrice.
la décoration, tout comme l'idée commerciale de base, d'un commerce franchisé, le design et la fonction d'un objet, sont parfois désignés comme des concepts.
un concept car est un prototype de véhicule automobile conçu et réalisé par un constructeur pour tester et montrer des idées, sans forcément qu'il y ait une intention de production en série et de commercialisation par la suite.

Jeux et musique

Concept est un jeu de société où le mécanisme de jeu repose sur l'identification d'entités par combinaison d'éléments symboliques.
un album-concept (concept album) est un recueil de musique dont les morceaux et chansons, au lieu d'être indépendants, sont liés entre eux par un thème ou une histoire, par exemple les opéras rock.

In a platonist theory of mind, concepts are construed as abstract objects. This debate concerns the ontological status of concepts – what they are really like.

La violence n'est pas la fille de la pauvreté mais de l'inculture. André #Brahic,
astrophysicien, #nuitsdesetoiles

André Brahic nous parle de Saturne c'était en ...1981 ! Vidéo Ina.fr
http://www.ina.fr/video/CPA8105437703 …
via @Inafr_officiel

Je suis un enfant du soleil... Dit Jean d'Ormesson du guide des égarés...

Un bel hommage à André #Brahic et l'#HomoRigolus par @FlorencePorcel
dans « l'espace dans gravité »

Vient de paraître #Cahiers_Clairaut n°156 Hiver 2016 "Images en astronomie"
"André Brahic" Aujourd'hui pour ab num
http://clea-astro.eu/vieclea/productions-recentes/cc/cc156 …

Il avait raison André Brahic quand il disait que "La Science c'est de l'amour".
Benjamin‏@VulgaSciences

Qu'aurait dit André Brahic en voyant ces images des anneaux
de Saturne faisant des vagues ?
#SaturnSaturday #ICYMI A closer look at Daphnis making waves
http://go.nasa.gov/2hg6vPy
Ça Se Passe Là-Haut‏@astroparticule

Astronomie Amnéville‏@AstroAmneville 31 déc. 2016
On se donne rdv en 2017 ?
En attendant
"Enfants du Soleil, histoire de nos origines"
conférence d'André BRAHIC
https://www.youtube.com/watch?v=J0h4tMvLthU&sns=tw …

Citations de Babelio‏@citationbabelio 15 déc. 2016
Nouvelle citation : La Science: une ambition pour la France par André Brahic La recher...
http://www.babelio.com/auteur/Andre-Brahic/13490/citations/1104960 …

Film hommage à André Brahic aux #RCE2016.
A revoir chaque matin pour avoir la pêche toute la journée :
https://www.youtube.com/watch?v=0TmwYM1zYn8

AFondlaScience‏@AFondlaScience 10 nov. 2016
Hommage à André BRAHIC♥ #astrophysicien Séance inaugurale #RCE2016 11/11 à 10h30 @afastronomie @citedessciences https://goo.gl/hqbMUu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 2 Mar à 10:11

Inside Man...

J'ai donné parole de maintenir un fait... Il y a le candidat désigné par le vote des
adhérents et en cela, j'interpelle la Justice sur le fait que je maintiens le cap choisis
par les adhérents... Je savais qu'il s'agissait d'une erreur mais je fais preuve de
démocratie même si cela m'en coute... Ce n'est pas pour Monsieur Fillon mais
pour les adhérents, le principe de justice démocratique et l'affirmation d'une parole.
Je déplore la mauvaise foi sur les mots et les actes tout en y ajoutant le fait
que je vais balayer devant mon seuil que devant celui des autres...

En cela, je ne participerai pas à la manifestation Fillon mais je ne trouve pas choquant
sur le fait qu'il doit avoir étudier d'une manière juridique, le fait... Je n'abandonne
pas le profit de l'éthique pour celui de la conviction... je ne cherche pas à établir
une lumière qui est le fait de la Justice... Vous savez que je suis de ceux qui croit
en une république organisé sur tous les aspects de la complexité du peuple de Droit.

Si Fillon se détourne de sa parole et de ses convictions, en tant que membre fondateur
des républicains 201 001 364; je m'investis dans le fait de diriger mon navire dans
le fait de se maintenir devant une rancœur annoncée... Je ne comprends pas la décision
des adhérents et je pars du principe que je reste à bord: je peux faire acte sur le fait.
En cela, je prépare les premiers secours car les pertes seront certaines... Régionales...

Il y a pas de quoi crier ! Oui, vraiment; vivre dans la peur ou dans le rôle de l'inculpé !
Certes, je ne défie pas la Justice mais je compare cette situation que j'ai vécu en 1995
contre le Gouvernement Chirac et Juppé... Je ne comprends pas la décision des adhérents.
Pour Fillon, c'est plutôt rude mais vaut mieux être isolé et bien entouré que le contraire...
Des gens croient encore en lui et cela est une équation d'écoute de la Démocratie...
J’espère que les Procureurs ma pardonneront mais je rajoute que je ne partage pas le fait
qu'il soit une victime du système judiciaire...

Il peut prétendre à présent avoir réunis autour de lui, une équipe de baroudeurs prête à
exercer une expérience gouvernementale et présidentielle; Je réalise le fait et je réitère
mon soutien dans l'exercice de la Justice... Le voilà tel Octave devant Marc Antoine
dans la célèbre bataille de Actium... Il reproche à la justice de vouloir sa mort;
il devrai se réjouir de s'être débarrasser des piques assiettes... mais il devra accepter
un fait il n'est pas Octave devant Marc Antoine car je dirais plus que son destin
s'approche de plus en plus à celui de Brutus... Ceux, qui l'entoure, sont brave pour Certains...

L'image de l’infamie est celle que l'on attribut à son adversaire. Le salaire du privilège
peut être rendu à de la vanité et de la jalousie sur des fonctions plus hautaines... Cela et
cela, il ne veut l'admettre... Entouré par les siens, il cherche la fonction de l'oint pour
ensuite se sentir investi par une force électorale qui se transformera en une action miraculeuse
du Peuple si il est élu... Cela fait peur même pour les plus proches d'entre eux... Le doute
ne fait pas parti de leur recueil... La prière est une révélation sur le mauvais sort ambiant...
le sacrifice du soi et du service publique sans prendre en compte l'aspect social de la personne
humaine: Les frais médicaux, chirurgicaux et une saignée sur le Service Public alors que la
population augmente... Les vieux vivent trop longtemps, se permettent de dire tous les classes
sociales au sujet de la santé et des retraites... Hum; oui, la Justice surveille les homicides !

La Justice, elle, se remets dans le droit de sauvegarde du bien et de l’intérêt sur les aspects
que les sbires des présidentielles ont constitués des comités de riposte sur tous les événements
de la campagne... Prêt à donner des coups sans vouloir en recevoir: La Naïveté ou l'Orgueil de Foi.
en tout cas, je ne suis pas juge de la République Française... Je déplore des faits où nul n'est
à l'abri d'une mauvaise réflexion sur ces idées et sur sa conscience... Les candidats le savent,
les militants le savent mais ceux qui sont là pour entendre des faits... Ils entendent la vérité
sur un système élaboré par le concept des droits : L'attribution divine et électorale où même
la Justice est soumise aux vagues de l'apriori, du conflit d’intérêt et de Personne...
Chacun y va de son Jugement... Pourtant, il y a une procédure indéterminée... Et cela, Personne
ne veut l'admettre... La Justice est confondu avec le Secourisme et le Secourisme est confondu
avec la Justice... Y'becca et Les Pompiers Jacques Vion de Toulouse...
Pour La Justice
Non à l'Esclavage, à la Torture qu'elle soit physique ou morales et aux viols qu'ils soient physiques
ou morales, Non à la diffamation de la Justice pour un intérêt morale ou physique...
Oui à la Gréve, à La Justice, à l’Écoute, à la Santé, au bien être, aux manifestations publiques...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Lun 13 Mar à 4:35

Lundi 13 Mars 2017....

Peuples de Sparte avec le Taygète et Athene noctua...

Voilà des mois que Toulouse a présenté sa candidature au Patrimoine Mondiale
de L'UNESCO tout comme d'autres villes et Lieux en France... Mon visage est de
me dire quel ou quelle président ou présidente sera la plus apte à présenter
ses différents domaines de la Culture française et international...

Il y a l'aspect Financier et Régalien auquel je suis attaché afin d'amener des
modifications intéressante sur le niveau de vie des localités... J'écoute donc
avec le plus grand intérêt les mesures proposer dans tous les domaines des
différents candidats et candidates... J'examine les caractères et les propos
de leurs plus proche collaboratrices et collaborateurs...

Certains de ces domaines qui se propose à l'héritage international de L’UNESCO
sont très diverses et divers: Féminin et Masculin; Citadine, Rural , Ville, Village
et Lieu Dit... J'ai vécu dans tous ces aspects de la France et pour les défendre;
je me sens plus proche du Procureur que du Juge... Je préfère être celui qui
constitue les dossiers que d'en être juge... Depuis le Bistrot 12 et l'atelier 66,
je déploie les ailes depuis Saint Cyprien pour la candidature Toulousaine en y
intégrant les autres candidatures françaises: Ne craignez rien, loin de moi
de vouloir créer une ligue de Délos tel Marine Le Pen, de devenir le nouveau
Périclès comme Emmanuel Macron ou de devenir le nouveau Socrate tel
Mélanchon, Hamon et Asselineau...

Juger bien vos candidats et surpris par la discorde entre Dupont-Aignan et
Fillon qui porte bien plus d’intérêt sur l'aspect de Richesse Économique et d'Emploi
sur le territoire que sur l'aspect de leur propre personne... Et Hollande incapable
d'écrire une mise au point sur l'aspect morale de la condition humaine et de travail
durant son quinquennat... Pourtant, Vous et Moi, allons choisir ! Certains en quittant
en la France, d'autres en allant voter ou en allant chercher du travail par leur propre
moyen sans attendre l’assistance de nouvelle loi auquel les fonctions de marché
tel que le privé et le public; le capitalisme, la mondialisation et le nationalisme n'ont que
faire lorsque leur candidate et candidat a été vaincu...

Par contre soutenir comme je fais tous les aspects économiques soumis à intérêt
National qui promulgue la vision française au niveau international: Dans tous les domaines
qu'il soit scientifiques, intellectuels ou Compagnons du Devoir tout le monde voit l’intérêt
que cela peut apporter à son foyer, son porte feuille et dans sa condition de vivre...
Tout en devenant un programme communautaire, la réalité de votre personnalité est au cœur du
débat: Pour réussir dans ce programme International et Spatial; le sens même de morale
est au cœur du Peuple... Vous dites alors qui va commander ? Qui va diriger ? Encore une
Nouvelle Utopie venu d'un anti système...?

Je vous répondrez que vous croyez en une Image auquel vous attribuez une parole...
Je ne fais pas de morale car j'irai votre un "je voterai une candidate ou un candidat". Je ne leur
fais pas de morale mais en mots: on se plaint et ils se plaignent, on est heureux et ils sont heureux
et puis le jour des élections, c'est les remises de médailles en chocolats... Tous nos projets
repartent de zéro quand on est vaincu... Et savez vous, Pourquoi ?

Parce que en France Résonne encore ces mots attribué par Brennus, lors de sa conquête de Rome:
"MALHEUR AUX VAINCUS" et EN CELA, JE COMPRENDS VOS PEURS ET HANTISES...
VOTRE APPARTENANCE AUX PRINCIPES ET AUX MORALES DE Y'BECCA, VOUS PERMETTRONS DE
MANIFESTER CONTRE LES SBIRES QUI DIRIGENT LES CAMPAGNES CAR FINALEMENT, CE N'EST
PAS CELUI QUI SE PRÉSENTE QUI EST LE PLUS DANGEREUX MAIS CEUX QUI CONDUISENT
LEURS PROJETS ET LEURS DISCOURS..."

L'ironie n'est pas le refuge de la démocratie mais la réalité ne peut nier l'ironie quand elle s’avère
être juste aux oreilles du temps et de la conscience... cela est valable pour vous, pour moi et l'UNESCO...

Ecrit de
Monsieur Tignard Yanis,
Juge de La République de L'Olivier...
ou
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Jeu 16 Mar à 10:59

Une nouvelle forme d'expression libre et communication éthique dans l'aspect informatique mais l'attrait du timbre.
Le silence est une source de confusion quand les bruits de l'alentour le couvrent d'une carapace auditive, qui n'est plus sienne.
Tel une lettre sans timbre mais comportant une adresse sera expulsé au profit de lettre vierge comportant des timbres... c'est ainsi que naquit l'aspect premier du bug informatique... Big Chill est ainsi une forme de sauvegarde de l’instinct premier des choses sur l'aspect de Destin établi... L'expansion de l'Univers pourrait continuer indéfiniment dans une configuration de timbre car celui implique un aspect de valeur dans la mémoire, alors que l'adresse peut toujours elle être renvoyé par l'attrait d'un changement de valeur dans l'aspect immobilier, cela est le Big Rip, un scénario catastrophique où l'Univers est détruit en un temps fini.

Univers homogène et isotrope est l'aspect du Timbre sur une enveloppe alors que l'adresse vierge de timbre sur l’enveloppe équivaut à une entropie maximale... Voilà la vision de l'Humanité en terme d'informatique sur l'aspect de propriété d'envoi de formule de politesse d'un lieu A vers un lieu B par l'intermédiaire de satellites géostationnaires... Ainsi, L’hypothèse d’une mort thermique universelle provient des idées de William Thomson, en 1850. Elle résulte de l’extrapolation à l’ensemble de l’univers de la théorie de la thermodynamique, en particulier des considérations sur la perte naturelle d’énergie mécanique, telle qu’elles résultent du premier principe de la thermodynamique.

Pourtant dans un aspect de réel et d'observation sur l'état de Santé de notre communication visuelle, il réside l'aspect de l'éclair que je désigne par cette formule savante: c est la vitesse de la lumière, K / a2 la courbure spatiale, G la constante de gravitation et ρ l'ensemble des densités d'énergie des différentes formes de matière qui emplissent l'univers. La courbure spatiale représente la forme géométrique de l'espace...

Comment définir un espace temps à une enveloppe indiquant une adresse qui n'existe plus quand celle ci ne comporte plus de timbres... Oui, L'expansion de l'Univers pourrait continuer indéfiniment1. Dans ce cas, l'Univers s'étendra et se refroidira, devenant éventuellement trop froid pour abriter la vie. Pour ces raisons, ce scénario est parfois appelé Grand Gel... L'adresse est tout comme le timbre... Bien sur; elle est liée à l'enveloppe... Il fait également allusion au fait qu'il existe... Au contraire d'une enveloppe sans timbre qui ne trouve intérêt que dans le contenu de sa lettre...

Alors certains lettres par absence de Timbres furent détruites: Pourtant dans la conscience de ce crime, un phénoméne apparait pour certaines et certains, il s'agit du Cosmos à expansion d'échelle de C. Johan Masreliez, où il n'y a aucune accélération, la quantité est w Q = − 1 / 3 {\displaystyle w_{\mathrm {Q} }=-1/3} {\displaystyle w_{\mathrm {Q} }=-1/3} exact, ce qui signifie courbure de l'espace-temps. En effet, ces enveloppes était adressées à une fonction de discutions entre deux personnalités de la communication...

Ainsi une Lettre avec ou sans timbre qui comporte une adresse est de l'importance de la densité d'énergie moyenne de l'Univers ainsi que de ses propriétés géométriques, sa courbure spatiale. Interviennent aussi certaines propriétés des différentes formes de matière qui emplissent l'Univers, en particulier leur pression: Qu'elle soit Orale, écrite ou informatique...
L'expansion s'arrête par définition quand le taux d'expansion H est nul. Cela ne peut se produire que si la courbure spatiale est positive ou éventuellement si la densité d'énergie totale devient négative. Cette dernière hypothèse étant a priori peu réaliste, seul le cas d'une courbure spatiale positive est susceptible d'être à l'origine d'un arrêt de l'expansion de l'Univers. Cependant, même si la courbure spatiale est positive, il n'y a pas nécessairement d'arrêt de l'expansion : il faut pour cela que la densité d'énergie totale décroisse suffisamment vite pour que le membre de droite de l'équation ci-dessous s'annule.

Ainsi, Le taux d'expansion de l'Univers, noté H, ne se résume pas à une lettre mais l'importance de transmettre une lettre d'un expéditeur à un destinataire équivaut à cette formule de vie que représente La Vie, la Force et l'Amour. Le sens, même du survivre dans Le destin de l'Univers... On ne sait jamais comment le destinataire répondra à la lettre reçu... Univers homogène et isotrope est l'aspect du Timbre sur une enveloppe alors que l'adresse vierge de timbre sur l’enveloppe équivaut à une entropie maximale...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
ou
Monsieur Tignard Yanis

_________________
Kounak le chat....



En linguistique et en grammaire, la personne représente le trait grammatical décrivant le rôle qu'occupent les acteurs d'un dialogue (émetteur, récepteur, référents extérieurs au dialogue). Les verbes, les déterminants et pronoms personnels, principalement, sont concernés par la distinction de personne. Les noms peuvent aussi l'être, surtout dans les cas de possession indiquée par un suffixe personnel. En celtique, de plus, les prépositions peuvent aussi se fléchir selon la personne.

Distinctions fondamentales

Ces distinctions de personnes se retrouvent dans toutes les langues connaissant des distinctions de personnes.

On oppose trois personnes :

la première correspond au locuteur (l'émetteur), à celui qui s'exprime directement : en français, elle pourra être représentée par des pronoms comme je, moi, mon ;
la seconde est l'interlocuteur (le récepteur) : tu, toi, ton ;
la troisième est toute personne ou chose dont on parle et qui ne participe pas au dialogue : il / elle / on, lui / elle, son.

Ces personnes varient en nombre :

1re personne du pluriel → un ensemble de personnes auxquelles appartient le locuteur : « nous » (en tant que groupe dans lequel l'interlocuteur est ou non compris ; voir plus bas à « Nous inclusif / exclusif ») ;
2e personne du pluriel → un ensemble des personnes (présentes ou non) auxquelles s'adresse le locuteur : « vous » ;
3e personne du pluriel → un ensemble de personnes ou de choses dont on parle : ils / elles, eux.

Analyse d'Émile Benveniste

Dans son ouvrage Problèmes de linguistique générale 1 Chapitre XVIII Structure des relations de personne dans le verbe et Chapitre XX La nature des pronoms, Émile Benveniste analyse séparément la personne stricte (je, tu, il au singulier) et la personne amplifiée (nous, vous, ils au pluriel) car le pluriel pronominal ne fonctionne pas de la même manière que le pluriel nominal (des GN).

Au singulier dans le discours, le « je » présuppose toujours un « tu », son allocutaire, je/tu forment alors un couple réuni par une corrélation de subjectivité ayant toujours un référent unique, interchangeable et actualisable par exemple le « je » qui désigne celui qui parle p. 252"instance de je comme référent, et instance de discours contenant je, comme référé" est à la fois réflexif puisque unique et orienté vers l'énonciateur de son propre discours. Benveniste appelle indicateur les embrayeurs personnels qui renvoient à l'acte d'énonciation. Ce qui fait qu'il y ait p. 229 un « désaccord entre la 3e personne et les deux premières » puisque celle-ci est non réflexive et se réfère à chaque fois soit à une personne différente, soit à un segment du discours, soit à tout autre objet du discours, et peut même soit p. 231 élever « l'interlocuteur au-dessus de la condition de personne et de la relation d'homme à homme » ou désigner une forme impersonnelle, et par le fait que dans les langues la forme verbale qui la sous-entend porte souvent un morphème zéro ou toute autre flexion l'y opposant aux deux premières, on peut suggérer que la forme pronominale « il » correspond à une non-personne.

p. 235 « D'une manière générale, la personne verbale au pluriel exprime une personne amplifiée et diffuse. Le »nous" annexe au « je » une globalité indistincte d'autres personnes". « Nous » n'est alors pas une multiplication de plusieurs « je » identiques mais une jonction entre le « je » et le « non-je » ce qui lui permet d'avoir 3 référents possibles: le « nous »(moi+vous) est un pronom pluriel inclusif puisque par rapport à « eux » le « non-je » inclut le « vous » et le « vous » étant en position d'allocutaire il y a une corrélation de subjectivité entre les 2 personnes. Dans une langue comme l'algokin(fox) ce « nous » possède même un morphème flexionnel de deuxième personne (ke-gunana, ke- ⇒ toi); le « nous »(moi+eux) qui est un pronom pluriel exclusif puisque par rapport à « eux », le « non-je » exclut le « vous » et le « eux » désignant une non-personne met en avant la même « corrélation de personne » qui oppose le je/tu(personne) à la non-personne(il); et le « nous » indifférencié que l'on dénomme pronom générique puisqu'il s'agit d'un « je » plus diffus et non multiplié. Nous avons un « vous » collectif et un « vous » de politesse et quant au « ils » la pluralisation de la non-personne peut être soit régulière(il+il+il) comme pour les GN soit irrégulière lorsque p. 235"elle exprime la généralité indécise du on". Donc p. 235 « Le pluriel est facteur d'illimitation, non de multiplication ».
Formes impersonnelles

Quand un terme ou une construction dénotant normalement une personne ne l'indique pas, on parle d'une forme impersonnelle.

Il existe en français trois modes impersonnels :

l'infinitif
le participe
le gérondif

Ces modes en effet ne s'accordent pas en personne mais en nombre et/ou en genre.

Il existe aussi des tournures impersonnelles se présentant comme des formes personnelles.

en français, ce rôle est tenu par la troisième personne du singulier masculin : il faut, il neige, il me semble, voire il y a. Ni on ni elle ne peuvent s’y substituer. On retrouve là l’origine des genres grammaticaux, qui n'ont rien de sexué : il ne marque pas le masculin mais le genre non marqué.
en latin (au passif impersonnel) : videtur (« il est vu » ou « on voit » ou encore « il semble »).

Distinctions annexes

Ces distinctions sont propres à certaines langues ou familles de langues. Un bon nombre concerne principalement les marques de politesse.
Possession

Les déterminants possessifs dépendent de la personne. Leur fonctionnement, cependant, varie d'une langue à l'autre. En français, par exemple, les possessifs s'accordent en personne avec le possesseur, et en genre et en nombre avec l'objet possédé (dans « la queue du chat », « la queue » est le possédé, « le chat » le possesseur, dans « mon chat », « je » non exprimé est le possesseur, « chat » le possédé). Ainsi, on dit « ma pomme » mais « mon chat ».

L'anglais, cependant, ne distingue pas le genre au moyen des possessifs sauf à la troisième personne. Cette fois-ci, ils s'accordent au genre du possesseur : his apple « sa pomme (à lui) », her apple « sa pomme (à elle) », its apple « sa pomme (à un inanimé, comme un arbre) ».

Dans nombre de langues, comme le turc ou encore les langues sémitiques, il n'existe pas de déterminants possessifs mais un jeu de suffixes personnels dérivés des désinences verbales. En sorte, on assiste à une forme de conjugaison du nom. Par exemple, en turc les suffixes personnels verbaux sont :

1re personne (sg. / pl.) : -im / -iz ;
2e personne : -sin / -siniz ;
3e personne : -Ø / -diler ou lerdi.

Les suffixes possessifs leur sont proches :

1re : -im / -imiz ;
2e : -in / -iniz ;
3e : - i / -leri.

Ainsi, sur göz, « œil », on obtient (les voyelles s'adaptant par harmonie vocalique) : göz-üm (« mon œil »), göz-ün (« ton œil »), göz-ü (« son œil »), etc.

L'arabe fait de même, bien que ses suffixes possessifs (ou pronoms enclitiques) ne soient pas autant raccordés aux désinences verbales qu'en turc :
Personne Singulier Pluriel Duel
1re -(n)ī -nā ─
2e (masc.) -ka -kum -kumā
2e (fém.) -ki -kunna
3e (masc.) -hu -hum -humā
3e (fém.) -hā -hunna

On remarque de plus que ces suffixes dépendent du genre du possesseur, sauf à la première personne.
Tutoiement et vouvoiement
Article détaillé : Tutoiement et vouvoiement.

La distinction T(u)-V(ous) ─ ou « distinction entre le tutoiement et le voussoiement / vouvoiement » ─ est un concept grammatical et linguistique familier aux locuteurs des langues romanes, germaniques (sauf dans l'anglais courant) et slaves.

Il s'agit d'une opposition entre deux deuxièmes personnes (servant à s'adresser à un interlocuteur), le premier (tutoiement : « tu, te, toi, ton », etc.) utilisé pour les proches ou dans un registre de langue familier (voire insultant par sa familiarité) et le second (vouvoiement : « vous, votre ») pour les personnes auxquelles on doit un certain respect, ce qui peut comprendre les inconnus, les supérieurs, les personnes âgées, etc.
Autres expressions personnelles de la politesse
« Sa » majesté

Quelques faits notables se présentent dans certaines langues quand il s'agit de s'adresser à un très haut dirigeant ou dignitaire (un roi, un pape, un empereur, etc.) appartenant au clergé ou à la noblesse.

On pourra en effet employer une troisième personne du singulier précédée d'expressions comme Sa Majesté ou Son Altesse, appellatifs dont le genre n'importe pas (on peut appeler un homme « Sa Majesté ») et que l'on retrouve quand on parle de ces personnes :

« Son Altesse désire-t-elle une tasse de thé ? « Monseigneur prendra-t-il une verveine ? » ;
« on aurait vu Son Altesse la reine M.* de G.* boire une tasse de thé en compagnie de Monseigneur V., lequel aurait pris une verveine ».

Parfois, c'est un déterminant possessif de 2e personne polie qui s'utilise : « Que désire Votre Altesse ? ».

Les mêmes catégories de personnes peuvent aussi s'exprimer à la troisième personne (en plus, souvent, d'une forme de pluriel de majesté) : « Nous désirerions que vous laissiez Son Altesse tranquille » (où « Son Altesse » désigne bien le locuteur, « nous », mis pour « je »), « il plaît à Sa Majesté d'agir ainsi ».
Pluriel / Singulier de majesté / de modestie
Article détaillé : Nous de majesté.

Dans plusieurs langues européennes, dont le français, on peut employer à la place de la 1re personne du singulier un pluriel marquant la majesté : rois et dignitaires, institutions, administration peuvent s'exprimer ainsi. En français, les mots dépendant de ce pronom pluriel peuvent rester au singulier. Ainsi : « Nous sommes fier de vous » pour « Je suis fier de vous » (dit par un roi à l'un de ses sujets, par exemple). Le catalan, quant à lui, possède un pronom archaïque nós de première personne du pluriel servant aux dignitaires et rois. On parle quelquefois aussi de pluriel d'emphase.

Au contraire, dans la langue latine, il n'est pas rare que l'auteur s'exprime aussi au pluriel, mais ici dans un but supposé de modestie, quand il parle de lui. L'usage est resté dans la langue soutenue et scolaire : « Dans la première partie de cette dissertation, nous montrerons que Cicéron... » pour « Dans la première partie de cette dissertation, je montrerai que Cicéron... ». C'est un pluriel similaire qu'on trouve dans la littérature moderne pour des personnages ─ souvent féminins ─ voulant atténuer par modestie ou par réserve leurs propos[réf. nécessaire].

Enfin, le français utilise outre nous pour la première personne du pluriel on, normalement pronom indéfini de 3e personne du singulier (remplaçable par quelqu'un : on vient = quelqu'un vient). L'emploi de on en remplacement de nous (seulement sujet) est attendu dans les registres courant à vulgaire. Nous, dans un contexte courant devant des interlocuteurs auxquels on n'a pas à témoigner une certaine distance, peut même sembler pédant. Les accords se font au masculin singulier ou, par syllepse, au féminin, au pluriel, etc., selon les cas :

forme soutenue : nous sommes allé(e)s au cinéma, où Jean nous a retrouvé(e)s ;
forme courante : on est allé / est allés (syllepse pour le nombre) / est allées (syllepse de nombre et de genre si on renvoie à un groupe de femmes) au cinéma, où Jean nous (remplacement par on non sujet impossible) a retrouvé(e)s.

Dans la langue courante écrite, par correction, on n'emploie normalement pas on en remplacement de nous alors que nous peut être très rarement employé dans les faits. On peut conclure en disant que c'est bien un « singulier de modestie ». L'utilisation d'un terme ou d'une expression normalement à la 3e personne à une autre personne n'est pas rare voire fréquente dans les formes de vouvoiement (cf. espagnol usted, allemand Sie).
Usages atypiques en français

On entend parfois, notamment de la part de commerçants, l'usage de la 3e personne du singulier au lieu de la 2e :[réf. nécessaire]

Qu'est-ce qu’il prendra ? Un petit blanc, comme d'habitude ?
Ah, si c'est la route de Paris qu’elle cherche, alors faut qu’elle fasse demi-tour.
[…] L'épicier dit : « bonjour il va bien ce matin, qu'est ce qu'il lui fallait ? », alors « il dit » qu'il voudrait des piles. […] Pierre Desproges, « Les Piles » in Textes de scène, Seuil 1997

Cet emploi est généralement ressenti comme très familier, voire impoli, ou encore ironique.

On peut aussi entendre la 1re personne du pluriel (au lieu de vous), suggérant une certaine complicité :

Alors, Monsieur Martin, comment nous sentons-nous ce matin ?

Coréen, japonais et vietnamien

Le coréen, le japonais et le vietnamien (mais pas exclusivement ces langues) partagent tous les trois une particularité importante, celle d'exprimer grammaticalement et lexicalement de manière très précise les rapports sociaux et hiérarchiques, comme si elles possédaient un grand nombre de personnes, chacune renvoyant à un système de respect hiérarchique. En fait, dans ces langues l'expression de la politesse peut remplacer celle de la personne.

Le coréen utilise deux « modes » de politesse et sept registres de langue exprimés grammaticalement (et non seulement lexicalement) permettant de construire pour un verbe donné quatorze paradigmes possibles (tous n'étant pas fréquemment utilisés). Les modes de politesse (neutre ~ poli) concernent ce dont on parle et sont indiqués par un choix lexical (à la manière de l'opposition entre chaussure et godasse), la suffixation (comme pour blond ~ blondasse). À la différence du français, les verbes reçoivent une marque, un infixe -si-, pour passer au mode poli, sans forcément changer de radical (comme vivre ~ vivoter si le principe était systématique) et s'étendent aux verbes et adjectifs, qui reçoivent des marques spécifiques.

Les sept registres, quant à eux, indiquent le respect qu'on témoigne à l'interlocuteur (à l'image de notre vouvoiement). Il est important pour les locuteurs de respecter l'expression grammaticale du point de vue et de la politesse, chaque situation de communication entraînant un mode et un registre particulier (entre inconnus, avec un supérieur, entre collègues, entre amis proches, etc.). Tout écart est connoté et témoigne d'une agression verbale, d'une marque de mépris, de pédantisme (ou d'une erreur si le locuteur est visiblement étranger). Il est cependant possible aux interlocuteurs de changer de mode de politesse en le demandant, de même que les francophones peuvent demander à utiliser le tutoiement mutuel. Les pronoms personnels suivent évidemment le même principe : chaque gradation dans la politesse demande un pronom particulier.

Le japonais suit des principes très proches (double lexique, conjugaisons variant en politesse) et se montre surtout étonnant quant à sa richesse en pronoms personnels. En effet, il en existe tellement, quelle que soit la personne, qu'on peut les considérer comme plus que des pronoms, de véritables noms portant leurs connotations. Chacun de ces noms concerne une personne donnée et indique le point de vue du locuteur, réel ou imposé par les conventions, sur la personne concernée par le pronom, son interlocuteur, lui-même.

Par exemple, pour la seule première personne, « je/moi », on peut compter :

générique soutenu : 私 (わたし) watashi ;
locuteur femme donnant d'elle l'image attendue d'une personne charmante, mignonne : あたし atashi, あっし asshi(rare) ou あたい atai (rare) ;
locuteur âgé : 儂 ou 私 (わし) washi ;
locuteur homme, registre neutre mais pas assez soutenu dans certains cas : 僕 (ぼく) boku (nom signifiant « serviteur ») ;
locuteur homme voulant donner de lui une image virile et arrogante : 俺 (おれ) ore.

Note : il va de soi qu'employer un terme peu soutenu dans un contexte qui ne s'y prête pas pour parler de soi ne signifie pas que l'on se dénigre mais que l'on dénigre l'interlocuteur.

La gradation dans la politesse s'opère, par exemple, en passant de boku à watashi. S'il faut être encore plus poli, il convient d'éviter les pronoms pour utiliser des périphrases comme 我が社 (わがしゃ) waga sha, « mon humble société » ou 此方 (こちら) kochira, « cette direction (près de moi) ». On fait bien sûr de même avec la seconde personne.
Nous inclusif / exclusif
Article détaillé : « nous » exclusif et inclusif.

La 1re personne du pluriel peut désigner deux groupes différents dans lesquels se trouve le locuteur :

un groupe comprenant le locuteur (je), l'interlocuteur (tu) ainsi qu'éventuellement d'autres personnes ;
un groupe composé du locuteur et d'autres personnes mais sans l'interlocuteur.

On parle dans le premier cas de « nous inclusif » (il inclut l'interlocuteur), dans le second de « nous exclusif » (il l'exclut). Si le français ne permet pas de distinguer clairement ces deux nous, le mandarin le fait de manière plus ou moins précise avec un premier pronom non marqué, 我們/我们 wǒmen, « nous » et un second plus inclusif, 咱 zán ou 咱們/咱们 zánmen, « nous (et toi) ». On pourra ainsi préciser : 你們是女子﹐ 我們是男人﹐ 咱(們)都是人/你们是女子, 我们是男人, 咱(们)都是人 (Nǐmen shi nǚzi, wǒmen shi nánrén, zánmen dōu shi rén.), soit « Vous êtes des femmes, nous sommes des hommes, (vous et) nous tous sommes des êtres humains ».

D'autres langues et des pidgins suivent ce principe, parmi lesquelles (inclusif ~ exclusif) :

le guarani : ñande ~ ore ;
le tagalog : tayo ~ kami ;
le nuer (langue nilo-saharienne) (transcription API) : [kɔ́ːn] ~ [kɔ̀n]. Ces deux pronoms s'opposent à [kɔːn], forme de duel servant quand seuls le locuteur et son interlocuteur sont concernés ;
le vietnamien: chúng ta ~ chúng tôi ;
en tok pisin, le système est similaire : mipela (nous exclusif pluriel : « moi et eux ») ~ mitupela (nous exclusif duel : « moi et lui / elle ») ~ yumitupela (nous inclusif duel : « moi et toi »).
Le Poular, La langue peule (encore appelée fula, fulfulde ou pulaar) en Afrique de l'Ouest: [en] ~ [men].

Notes et références

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Pronom personnel en discours » (voir la liste des auteurs).


Articles connexes

Tutoiement et vouvoiement
« nous » exclusif et inclusif
Nombre (grammaire)
Genre (grammaire)
Trait grammatical
Verbe défectif

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6019
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   Mar 28 Mar à 9:19

L'Homme arrête sa réflexion; il ouvre sa fenêtre
pour laisser l'air pénétrer la pièce...
Il laisse ses ides et idées, s'envoler et
s'évaporer devant un pot de fleur:
Il s’étend sur le parquet... L'homme
fixe le plafond et replonge dans le calme.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme"

Le Clans des mouettes se prononce différemment
du Clan des mouettes... L'Homme pousse un profond
soupir et fixe l'Horloge... Un rendez vous est prévu
sur ce sens de l'aiguille entre le masculin et le féminin;
entre le pluriel et le singulier ainsi Tel le décrit Platon
dans la caverne; l'orthographe assimile l'hermaphrodisme
par le son et l’ambiguïté du temps...

Il lui reste dix minutes à se reposer... Puis deux ou même
trois minutes après, il décide de quitter son appartement...
Car, l'avance est une source de tranquillité... Il se reflete
dans un miroir qu'il appelle photographie; son ombre se mélange
à la substance créative de nuages. Fier d'avoir déjouer
pour un instant, la prophétie du cabinet noir et de l'Homme
pressé. Oui, il savoure d'avoir traversé les rives du Jourdain;

Un nouveau baptême enflamme son cœur. Il prie pour les ombres
et les vivants qui accompagne ces ombres. il décrit l'adversité
à venir mais celle ci n'est que soulagement devant le triomphe
de l'espérance Libérée... Le Testament n'est qu'un aspect
de son héritage; il laisse l'empreinte d'un art sur l'obscurantisme.
Dans le tréfonds d'un puit, il est l’âne qui est remonté de la
poussière qu'on lui jetait.

Une femme traverse son esprit
et puis un désir de reconquête enflamme
le cœur du déchu... Et puis alors le masculin
du désir s'éveille dans le ventre de cet homme,
qui devient "cette homme".

Souviens toi d'elle, cette douce vierge apeuré par le sang et la douleur
mais ivre de marcher et de courir, défiant l'Horizon de son arrogance.
elle est loin d'être morte dans le fait de grandir, devenue femme qu'elle
est une douleur qui ne s'estompe pas: celui du Siège. Oui, Marcher.
Souviens toi de toi, ce jeune libertaire qui voulait devenir
archéologue des pierres et qui devient comme
L’Anticonstitutionnellement. L'Inconstitutionnellement se mue en jalousie
et en prophétie antique sur le progrès et la persécution...

Moi, j'ai évolué dans une forme de sympathie ayant une forme de compassion;
ces paraphrases de discours sont les premières étapes qui conduisent les
hommes physiques vers l’exéma et qui les éloigne du sens de morale,
puis de pardon. La Constitution morale est tout comme une goutte d'eau.
Elle s’avère selon le caractère être une source d'océan et pour d'autres,
un chuchotement conduisant à la folie... Construite est ma conscience...

Ecrit de
Monsieur Tignard Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Y'becca, Le secourisme, le devoir, le savoir et la gréve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.” Ft Jon
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» La Tour du Savoir
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: