Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:11

Le veau d'or puis Ostap Bender

Dans la Bible, le Veau d’or (en hébreu : עֵגֶּל הַזָהָב (‘ēggel hazāhāv)) est un symbole de l’idolâtrie.
histoire raconté par les photos de Rupert Chawner Brooke et Siegfried Sassoon, deux anglais mort en ayant combattu l'impérialisme de Guillaume II, arrière petit fils de Victoria
Récit biblique
Dans le livre de l'Exode

Au cours de l’Exode du peuple hébreu depuis l’Égypte vers la terre promise, pendant l’ascension du mont Sinaï par Moïse pour recevoir les Tables de la Loi, les Hébreux, nouvellement libérés du joug de Pharaon, pressent Aaron de leur montrer un dieu qui puisse les guider1.

Aaron commande alors au peuple hébreu de briser les boucles d'oreilles en or des femmes et des enfants, afin qu'il puisse fondre un veau qu'ils désignent et adorent comme dieu2, à l’imitation du taureau Apis qui était adoré en Égypte.

Lorsque Moïse descend du mont Sinaï et qu’il voit les Hébreux adorer une idole, ce qui est interdit par le Premier Commandement, il est pris d’une colère si grande qu’il fracasse les Tables de la Loi sur un rocher.

Dieu ordonne alors à Moïse de tuer tous ces hérétiques, et Moïse transmet cet ordre à ceux qui, parmi son peuple, lui sont restés fidèles.

Dans le premier livre des Rois

Le roi fondateur du royaume d'Israël, Jéroboam Ier, après le schisme politique qu'il a provoqué, fait ériger à Dan et Béthel, aux deux extrémités de son nouveau royaume, des veaux d'or en tant que symboles de Dieu.

Craignant que son peuple se réunisse au royaume de Juda, Jéroboam organise un nouveau sacerdoce et enjoint la population à ne plus aller au culte au temple de Salomon, mais plutôt de se convertir à l'idolâtrie et d'apporter des offrandes aux sanctuaires qu'il vient d'ériger, renforçant ainsi l'indépendance politique du royaume d’Israël vis-à-vis de Jérusalem, du Temple et des prêtres. Cette politique est ensuite suivie par presque tous les rois d’Israël.

il est temps que Y'becca montre l'aspect des chœurs de l'armée rouge qui reste dans l'ombre des horreurs de Hitler et de Staline... Une armée qui porte ses crimes mais qui fut aussi une cinquième colonne devant les horreurs des existences... Elle porte ses criminels et ainsi que l'aspect d'une lutte interne entre un humanisme porté par une réalité de changements d'idéologie qui fut emporté par le flots d'informations et d’intérêts... Pourtant, sa résistance dans un humour triste, rêveur et d'optimisme réside dans le coeur de Y'becca.

Ostap Bender (en russe : Остап Бендер) est un célèbre personnage de fiction qui apparaît dans Les Douze Chaises et Le Veau d'or, deux romans comiques des écrivains Ilf et Pétrov parus en Union soviétique, respectivement en 1928 et 1931.
IAM - un cri court dans la nuit
https://www.youtube.com/watch?v=7pjLV2-pnbY
Sommaire

1 Caractéristiques
2 Place dans le roman
2.1 La nécrologie d'Ostap Bender
3 La mort d'Ostap Bender
4 La résurrection
5 Hommages
6 Notes et références
7 Bibliographie
8 Articles connexes
9 Lien externe

Caractéristiques

Se prétendant « fils de sujet turc1 » et d'« une comtesse vivant de revenus non déclarés », surnommé le « Grand Combinateur », Ostap Bender — de son vrai nom, Ostap-Suleïman-Bertha-Maria Benderbey2 — est un escroc sympathique de 28 ans. Ostap est remarquable par sa faconde. Ses répliques sont devenues proverbiales3 en Russie.

Ainsi, la première apparition d'Ostap Bender4 donne lieu à une célèbre tirade. À un jeune vagabond qui le harcèle et lui demande dix kopecks, Bender — lui-même sans le sou — rétorque : « Tu veux peux-être aussi la clef de l'appartement où je garde mon argent5 ? ». Il reprend d'ailleurs cette même phrase à l'attention de Vorobianinov (un des personnages principaux des Douze Chaises) qu'il prend pour un exilé de retour en URSS, parole qu'il assortit d'une menace de dénonciation à la Guépéou6, et la réutilise à plusieurs reprises plus tard7. Cette phrase est d'ailleurs reprise telle quelle par le même Vorobianinov un peu plus loin8.

Une autre phrase qu'il aime à prononcer et qui revient comme un leitmotiv dans Les Douze Chaises est « La glace est rompue, messieurs les jurés9. », par laquelle il commente le succès de ses nombreuses arnaques.
Place dans le roman

Le personnage de Bender a pris de l'ampleur au cours de la rédaction du roman Les Douze Chaises :

« Le roman doit sa réussite à Ostap Bender, qui avait d'abord été conçu comme un personnage secondaire, mais au cours du travail [selon Evgueni Petrov] « il se mit à déborder tous les cadres qui lui avaient été assignés. Bientôt il n'y eut plus moyen d'en venir à bout. À la fin, nous le traitions comme une personne vivante et pestions souvent contre l'impudence avec laquelle il s'installait dans presque tous les chapitres. »

— Ilya Serman, Histoire de la littérature russe, t. 63.
La nécrologie d'Ostap Bender

Lancé par son acolyte Vorobianinov, qui lui demande d'expliquer quelle aurait été leur sort à tous deux s'ils avaient été pris dans leur précédente magouille, Ostap s'invente une nécrologie :

« Le cadavre no 2 [Ostap Bender] est celui d'un homme de vingt-sept ans. Il a aimé et il a souffert. Il a aimé l'argent et il a souffert de ne pas en avoir. Son front est haut, encadré de boucles aile-de-corbeau et son visage tourné vers le soleil. Ses jambes sveltes, ses pieds de pointure 42 sont orientés vers l'aurore boréale. Le corps est paré de vêtements blancs immaculés. Sur la poitrine, une harpe d'or à incrustations de nacre porte les premières notes de la romance Adieu à toi, Nouveau Village. Le jeune défunt s'adonnait à la pyrogravure, comme en témoigne le certificat trouvé dans sa poche de son habit, certificat délivré le 23 août 1924 par la Société Pégase et Parnasse sous le no 86/15210. »

— Ilf et Pétrov, , Les Douze Chaises, chapitre 372.
La mort d'Ostap Bender

Au dernier chapitre des Douze Chaises, Ostap Bender est victime de la cupidité de son « associé », qui l'égorge dans son sommeil, alors qu'ils sont sur le point de mettre la main sur la dernière chaise à examiner. Les deux écrivains Ilf et Petrov ayant des opinions opposées, le destin d'Ostap fut déterminé par tirage au sort11.
La résurrection

Ostap Bender avait été tellement apprécié par les lecteurs qu'Ilf et Petrov firent réapparaître le personnage sans autre forme de procès dès le début du Veau d'or.

Au début du roman, Bender essaie de grappiller un peu d'argent aux autorités en prétendant être le fils du lieutenant Schmidt12, un héros de la révolution russe de 1905.
Hommages
De nombreuses villes de l'ex-URSS exposent des statues d'Ostap Bender. Outre Krementchouk (illustration ci-contre), on en trouve à Saint-Pétersbourg, Iekaterinbourg, Odessa, Krymsk, Elista, Tcheboksary13...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:15

Récit coranique

D'après le Coran :

« Pourquoi, Moïse, t’es-tu hâté de t’éloigner de ton peuple ? »
« Ils suivent mes pas, dit Moïse. Je me suis hâté vers toi, Seigneur, pour que tu sois satisfait de moi. »
Le Seigneur dit alors : « Nous avons mis à l’épreuve ton peuple, après ton départ, et le Samiri les a égarés. »
Courroucé et plein d’amertume, Moïse revint vers son peuple : « Ô mon peuple, s’écria-t-il, votre Seigneur ne vous a-t-il pas fait une belle promesse? Avez-vous trouvé cette promesse trop longue à se réaliser? Ou avez-vous voulu que la colère de Dieu s’abatte sur vous, pour avoir trahi votre engagement envers moi ? »
« Nous n’avons pas manqué à notre engagement envers toi, répondirent-ils, de notre propre gré. Mais on nous a fait porter des charges de bijoux appartenant au peuple de Pharaon. Nous les avons jetées au feu, le Samiri en a fait de même,
et il leur a fait sortir des flammes un veau sous forme d’un corps mugissant. Et aussitôt l’assistance s’est mis à crier : « Voilà votre dieu et celui de Moïse qui l’a tout simplement oublié ! »
« Quoi ! Ne voyaient-ils pas que ce veau était incapable de leur répondre et qu’il ne pouvait ni leur nuire ni leur être utile ?
Pourtant, Aaron leur avait bien dit auparavant : « Ô mon peuple ! Ce veau n’est qu’une tentation pour vous, car votre vrai Seigneur est le Miséricordieux. Suivez-moi et obéissez à mes ordres ! »
«Nous ne cesserons pas de l’adorer, avaient-ils répliqué, tant que Moïse ne sera pas de retour parmi nous ! »
Dès son retour, Moïse s’adressa à son frère : « Ô Aaron ! Qui t’a empêché, lorsque tu les as vus prendre le chemin de l’erreur,
de me rejoindre? Est-ce par désobéissance à mes ordres ? »
« Ô fils de ma mère, dit Aaron, ne me prends ni par la barbe ni par la tête. J’ai simplement craint que tu ne m’accuses d’avoir jeté la discorde entre les fils d’Israël et de n’avoir pas observé tes recommandations. »
« Et toi, Samiri, dit Moïse, quelle raison t’a poussé à agir ainsi?»
« J’ai vu, dit-il, ce qu’ils n’ont pas vu, j’ai alors pris une poignée de la trace de l’Envoyé et je l’ai jetée selon ce que mon âme m’a suggéré. »
« Va-t-en, lui dit Moïse. Ton lot dans cette vie sera de dire à quiconque te rencontrera : “Ne me touche pas !”, sans parler du rendez-vous qui t’est fixé pour l’autre monde et auquel rien ne pourra te soustraire. Considère ton dieu que tu as tant adoré avec assiduité. Nous allons le brûler en totalité et en éparpiller les cendres dans la mer.
En vérité, votre Dieu est Dieu l’Unique, en dehors de qui il n’y a point de divinité. Il embrasse de sa science toute chose. »

Ce récit suggère que le repentir des fils d'Israël est intervenu lorsque Moïse est revenu et ils ont détruit le veau en sa présence.

----------------------------------

Selon le bibliste Thomas Römer, dans une exégèse fondée sur la Critique Biblique, l'histoire du roi Jéroboam qui érige deux veaux d'or et une Ashéra, racontée dans le chapitre 12 du premier livre des Rois4, est reprise par l'auteur biblique du chapitre 32 du livre de l'Exode. Cet auteur veut certainement, dans un récit polémique de perspective sudiste, condamner l'idolâtrie des veaux et des taureaux dans le royaume d'Israël, notamment dans le sanctuaire royal le plus important de Béthel où la vénération du veau d'or (animal symbole du dieu cananéen concurrent Baal), détourne le peuple du culte du véritable dieu YHWH. La condamnation du culte du veau d'or symbolise l'apostasie du Royaume du Nord et sa destruction reflète la chute d'Israël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:16

Les Douze Chaises (en Двенадцать стульев) est un roman écrit par les écrivains soviétiques Ilf et Pétrov et paru en 1928, à la fin de la NEP. C'est l'œuvre la plus connue d'Ilf et Petrov.

Réception

En Union soviétique, le roman est d'abord livré sous forme de feuilleton, de janvier à juillet 1928, suivi d'une édition en volume séparé. En France, dans l'Allemagne de Weimar, aux États-Unis, le roman connaît également un immense succès1. Le roman a connu un engouement immédiat et durable. Devant l'immense succès de ce roman satirique, Ilf et Petrov ont écrit une suite, Le Veau d'or, publié en 1931. Selon Ilya Serman2, les auteurs avaient le projet d'un troisième roman, auquel ils renoncèrent par prudence : « L'humour est un métal précieux et nos mines étaient épuisées3. », commenta Evgueni Petrov par la suite.

Le roman fut toléré par le pouvoir soviétique, mais en 1949 (après la mort des deux auteurs) fut ciblé par la critique littéraire au nom de la « lutte contre le cosmopolitisme sans racines4 » :

« Dans leurs premiers romans, I. Ilf et E. Petrov ont manifesté, vis-à-vis de nombreux aspects et phénomènes de la vie soviétique qui nous sont chers et sacrés, un scepticisme et un nihilisme intellectuels bourgeois caractéristiques de cette période de leur activité créatrice et ont fait pauvre de condescendance envers le Soviétique moyen. »

— Novy Mir, Article de 19495.

Le Dégel qui accompagnait la déstalinisation permit au roman de retrouver les faveurs du public, mais dans les années 1970, l'engouement tiédit et l'on se mit à plus apprécier d'autres auteurs de la même époque, comme Mikhaïl Boulgakov ou Oliecha5.
Argument

Hippolyte Matvieïévitch Vorobianinov apprend l'existence de diamants cachés dans une chaise ayant appartenu à sa famille avant la Révolution russe. Le livre raconte sa rencontre avec Ostap Bender, « le grand combinateur », puis leurs pérégrinations dans l'URSS des années 1920 pour retrouver le trésor.
Personnages

Les personnages du roman sont assez nombreux. Alain Préchac en donne la liste complète et détaillée au début de sa traduction6, dont les principaux sont :

Hippolyte Matvieïévitch Vorobianinov (Kissa) : 52 ans, veuf, ancien maréchal de la noblesse, employé à l'état civil. « Géant de la pensée, Père de la démocratie russe6 et Conseiller bien-aimé de Sa Majesté7 ».
Ostap Bender : 28 ans, « fils de sujet turc », alias « Grand Combinateur », escroc sympathique et plein de ressources. Selon la nécrologie qu'il s'invente lui-même : « Il a aimé et il a souffert. Il a aimé l'argent et souffert de ne pas en avoir8. »
Fiodor Vostrikov : prêtre orthodoxe à la paroisse de Saint-Frol-et-Laure, entrepreneur velléitaire et peu chanceux. Lui aussi est à la recherche du trésor après avoirt fortuitement appris son existence.

Résumé
Première partie : Le Lion de Stargorod

Le roman s'ouvre dans une petite ville non identifiée de la province russe le vendredi 15 avril 1927 à 7 heures 30, avec le réveil, de bonne humeur, de Vorobianinov. Sa belle-mère, Claudia Ivanovna Petoukhova, est malheureusement victime d'une attaque cardiaque. Avant de mourir, elle a le temps de lui révéler qu'elle a cousu une fortune en diamant et bijoux dans une des douze chaises de marque qui faisaient partie du mobilier de la famille, mobilier resté à Stargorod. Il l'ignore encore, mais sa belle-mère a confessé la même histoire au prêtre Fiodor Vostrikov. Les deux aventuriers partent simultanément pour Stargorod, à la recherche de la fortune.
Deuxième partie : Moscou
Troisième partie : À travers la Russie
Extrait

La première apparition d'Ostap Bender9 donne lieu à une célèbre réplique. À un jeune vagabond de Stargorod qui le poursuit et lui demande de l'argent, Bender rétorque : « Tu veux peux-être aussi la clef de l'appartement où je garde mon argent10,11 ? »
Adaptations au cinéma et à la télévision

1970 : Le Mystère des douze chaises, film de Mel Brooks ;
1971 : Les Douze Chaises, film de Leonid Gaïdaï.
1976 : Les Douze Chaises, série télévisée soviétique de Mark Zakharov

Incipit

« Il y avait dans la petite ville de ** (chef-lieu d'arrondissement) tant de salons de coiffure et de bureaux de pompes funèbres que les habitants ne semblaient naître que pour se faire raser, couper les cheveux, frictionner le cuir chevelu et aussitôt mourir. En réalité, on naissait, mourrait et se rasait assez rarement à **. La vie s'y écoulait toute tranquille. »

— Ilf et Pétrov, Les Douze Chaises12.
Traduction française

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ilf et Pétrov (trad. du russe par Alain Préchac, préf. Alain Préchac), Les Douze Chaises [« Двенадцать стульев »] (roman), Lyon, Parangon/Vs, coll. « Littérature étrangère »,‎ 2012 (1re éd. 2005), 396 p. (ISBN 978-2-84190-145-6, présentation en ligne [archive]) Document utilisé pour la rédaction de l’article
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:20

Mikhail (ou Moisei / Moïse) Abramovitch Schweitzer (en russe : Михаил (Моисей) Абрамович Швейцер), né à Perm (en Union des républiques socialistes soviétiques) le 16 février 1920 et mort à Moscou (en Russie) le 2 juin 2000, est un réalisateur et scénariste soviétique et russe, Artiste du peuple de la RSFSR et Artiste du peuple de l'URSS.

Biographie

Né à Perm, Mikhail Schweitzer déménage à Moscou en 1925 avec ses parents. La sœur du réalisateur, Victoria, raconte dans l'interview à Écho de Moscou (2008) que Mikhaïl, en 1939, a tenté de passer le concours d'entrée de l'Institut de la philosophie, de la littérature et de l'histoire1, mais à cause des fautes d'orthographe sa dissertation a été refusée2. Il s'inscrit alors à l'Institut national de la cinématographie où il étudie dans la classe de Sergueï Eisenstein. Diplômé en 1943, il commence sa carrière à Mosfilm. Il assiste notamment Mikhaïl Romm sur le tournage de Matricule 217 en 1944. En 1949, avec ses camarades d'études, Boris Bouneïev (ru) et Anatoli Rybakov, il tourne Le Chemin de la gloire. En 1954, son adaptation de la nouvelle Dirk d'Anatoli Rybakov, réalisée en collaboration avec Vladimir Venguerov, arrive à la neuvième place par le nombre de spectateurs (27,57 millions). Distingué artiste du Peuple de la RSFSR en 1977, Schweitzer obtient le titre d'Artiste du peuple de l'URSS en 1990.

En mai 2000, il a un accident au volant de sa voiture et meurt un mois plus tard, après plusieurs opérations tentées à l'hôpital de l'Institut Sklifossovski. L'artiste est enterré au cimetière Vostriakovo3.
Vie privée

Mikhail Schweitzer est marié avec la violoniste Sophia Milkina, rencontrée aux studios Mosfilm, qui devient sa proche collaboratrice. Ils travaillent ensemble sur plusieurs films4. Leur fille Tina (1946-01.05.1948) meurt à l'âge de deux ans, le fils Vladimir (26.03.1957-1960)5 à l'âge de trois ans, les deux enfants avaient une maladie génétique6. En 2009, une plaque commémorative est opposée au no 6 perspective Universitetski (Университетский проспект) à Moscou, avec les noms de Schweitzer et Milkina, mentionnant qu'ils habitaient à cette adresse de 1978 à 20007,8. En 2001, le cinéaste d'animation Alekseï Diomine (ru) réalise un dessin animé Les Chats sous la pluie d'après la chansonnette composée par Sophia Milkina9.
Filmographie partielle
Comme réalisateur
Au cinéma

1947 : Le Chemin de la gloire
1954 : Dirk (ru) (Кортик) (avec Vladimir Venguerov)
1956 : Chuzhaya rodnya
1957 : Sasha vstupayet v zhizn
1960 : Michman Panin
1960 : Voskreseniye (Résurrection (en))
1965 : Vremya, vperyod! (Time, Forward! (en))
1968 : Le Veau d'or (ru)
1975 : La Fuite de Monsieur McKinley (ru)
1977 : Smeshnye lyudi
1984 : Les Âmes mortes (ru) (Мёртвые души)
1987 : La Sonate à Kreutzer
1992 : Kak zhivyote, karasi?

À la télévision

1971 : Karusel (TV)
1979 : Malenkie tragedii (Little Tragedies (en)) (feuilleton TV)
1984 : Myortvye dushi (Dead Souls (en)) (feuilleton TV)
1993 : Poslushay, Fellini! (TV)

Distinctions

1977 : artiste du Peuple de la RSFSR
1977 : prix d'État de l'URSS pour le film La Fuite de Monsieur McKinley (1975)
1989 : prix des frères Vassiliev pour La Sonate à Kreutzer (1987)
1990 : Artiste du peuple de l'URSS
1992 : prix spécial de Kinotavr
1992 : prix Kinotavr dans la catégorie Cinéma pour tous («Кино для всех»)
1992 : prix Kinotavr pour la contribution à l'art cinématographique pour le film Kak zhivyote, karasi?
1995 : prix Zolotoï oven (ru)
1995 : ordre de l'Honneur (Russie)
1998 : prix du président de la Fédération de Russie dans le domaine de l'art et de la littérature
1999 : prix Nika dans la nomination "l'Honneur et la dignité" (Честь и достоинство)
2000 : ordre du Mérite pour la Patrie de la IIIe classe

Notes et références

↑ Московский институт философии, литературы и истории - établissement d'enseignement supérieur de Moscou fondé en 1931 et fusionné avec l'Université d'État de Moscou en 1941.
↑ (ru) Майя Пешкова, « О кинорежиссере и сценаристе Михаиле Швейцере вспоминает его сестра литературовед Виктория Швейцер » [archive], sur echo.msk.ru,‎ 2008 (consulté le 20 février 2016)
↑ (ru) Андрея Плахова, « Умер Михаил Швейцер » [archive], sur kommersant.ru,‎ 2000 (consulté le 19 février 2016)
↑ (ru) Пресс-служба телеканала «Россия К», « 95 лет со дня рождения Михаила Швейцера » [archive], sur tvkultura.ru,‎ 2015 (consulté le 19 février 2015)
↑ (ru) « "Я БЫЛ ВТОРОГОДНИКОМ..." Из писем Михаила Швейцера (1920-2000) » [archive], sur sem40.ru (consulté le 19 février 2016)
↑ (ru) Мария Костюкевич, "Московский комсомолец" №111, « Швейцерова соната » [archive], sur mk.ru,‎ 2010 (consulté le 19 février 2016)
↑ (ru) Мария Костюкевич, « “Воскресение” Швейцера-Милькиной. Режиссерский тандем увековечили вопреки обычаям » [archive], sur mk.ru,‎ 2009 (consulté le 19 février 2016)
↑ (ru) « Здравствуй, Миша, здравствуй, Соня! » [archive], sur ng.ru,‎ 2009 (consulté le 19 février 2016)
↑ (ru) « Снят мультфильм на песенку Софьи Милькиной и Михаила Швейцера » [archive], sur newsru.com,‎ 2001 (consulté le 19 février 2016)

Liens externes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:22

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Y'becca ou murmure de l'Arbre-Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t41-y-becca-ou-murmure-de-l-arbre-olivier

Profils des Juges du Secourisme et
la république de l'Olivier.

Chére Minouska, Féline de Pierre et Yvette et toutes les bonnes volonté(e)s

Je regarde le temps différemment après la mort de Athéna la chatte Bleue.
De longues années à voyager; à travailler et à écrire... Tel un Spartiate, je me suis emprunt à une apogée sur la compréhension du monde qui m'entourai de ses richesses; J' y ai rencontré des lueurs, des affronts et des forces.

Je regarde celle qui a su réveiller la force de réveiller ces écrits que j'ai voulu sauvegarder par le fait que après
tout, aide toi et le ciel te répondra: Et je dois dire que ma volonté fut exaucer... Alors je regarde Minouska, une chatte qui a recueilli mon cœur en lambeau lors de la guerre ou intifada, si vous préférez:

Le Juge Suprême de la république de l'Olivier est un personnage
qui doit s'informer et accueillir la Parole de l'un et de l'Autre. Il se doit d'écrire des vers, des proverbes, des espoirs, des fables car notre peuple aime cela: Ni fouet, ni chaines ! être sérieux devant les nuages gris !
Car l'arbre peur garantir notre fraternité et la justice de l'eau propager la diversités des écritures des forets donc vers la connaissance et Yahvé... La République est le pilier de l’Âme dans le sens où il s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première du Juge Suprême de la République de l'olivier.

Dans la vallée du Nil à la plaine des cèdres; le juge suprême doit présenter ses hontes et ses espoirs... je vous fait part de mon expérience... Nuls réponses dans un premiers temps ne se fit entendre alors j'envoyai des mouettes, des chouettes et des canaris sous forme de lettre tel un oiseau qui apprends son premier envol.

Alors sous forme de mirage pour certains et pour d'autres, cela s'appelle un message. Je me fis ce constat et que la volonté en soit ainsi si il ne veulent pas entendre;

"Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première !

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

--------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 3:47

https://twitter.com/minouska_kounak/status/822030354701762560

préparation d'une Victor french académic pour prévenir et former pompiers dans la lutte des fournaises des feux d'incendies;
Valléedelamort

Californie et autres. Conférence mondiale diriger par les pompiers sans l'aide Hollywood dans la lutte des feux incendies

Y'becca et La sécurité civile des pompiers Toulousaines et Toulousains : Professionnels et Bénévoles. Conférence Mondiales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Jeu 19 Jan à 7:29

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t228-inara-serra-l-autonomie-feminine-et-y-becca

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t229-la-dysgraphie-l-agraphie-mag-2-et-y-becca

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t215-l-organisation-des-nations-unies-y-becca-et-san-francisco

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t230-ostap-bender-le-veau-d-or-la-femme-libre-et-y-becca

La foudre tel l'albatros survole les matières même de l'univers.
Elles se confonds dans les masses et construit l'ensemble même des gravités.Tel le chant du rouge gorge qui est Force interne et extérieur, elle est porte de vie et recueille ce que nous prétendons mort... La vie engendre la foudre et la mort recueille la foudre dans la situation de vie qu'est l'univers.
Magnétique et électrique, elle est une forme semblable des origines de l'univers... Elle est une sueur au même titre que les nuages, la matière et tous organismes. Elle peut être catalogué comme source première de l'existence... Elle était dans le sein du big bang et interne à l'existence propre de l'existence de l'univers... Elle est aussi ancienne que le temps car finalement, si la foudre était le Temps. Celle et Celui qui note et dénote l'existence par l'acte naturel de la force: L'innocence de l'existence ou l'organique. Propre dans tous les mécanismes terrestres et stellaire, elle possède l'infini de l'image et pourtant on voudrai la mesurer. Unique et Multiple, Essence ou Organique, Électrique et Magnétique, son mystère est l'un des charmes les plus envoutant de l'univers ! Certains la nommeront Grande Déesse ou la Prieuse... Il s'agit de l’énigmatique définition de la solitude et du multiple.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

Emerson, Lake & Palmer 1970 Full Album 2012 Remaster
https://www.youtube.com/watch?v=UoTJPldB_Vc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Ven 20 Jan à 10:30

Wah do dem. Mister Trump. Norah Jones Mini Concert Live in the Home-07/10/2016
https://www.youtube.com/watch?v=LIQivr_Xrw0 …
Toulouse.France
On dit Toulouse
TAY
Cinema ModeOff
Emerson, Lake & Palmer - Emerson, Lake & Palmer (1970) (Full Album)
http://video.search.yahoo.com/search/video?fr=tightropetb&p=emerson+lake+and+palmer+album#id=2&vid=d7013ef0c366c76e192569190acc2aa7&action=click
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5345
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   Ven 20 Jan à 10:34

Wah Do Dem is an American independent film directed by Ben Chace and Sam Fleischner in 2009 and released in 2010.

The major roles are played by Kevin Bewersdorf, Sean "Bones" Sullivan (of Brooklyn band Sam Champion), and Carl Bradshaw, who played Jose in the 1972 film The Harder They Come.

Contents

1 Plot
2 Production
3 Cast
4 Reception
5 DVD release
6 See also
7 References
8 External links

Plot

Brooklyn slacker Max wins two tickets for a Caribbean cruise but ends up travelling alone after being dropped by his girlfriend, Willow. The trip coincides with the 2008 US election, which is won by Barack Obama. After docking in Jamaica a series of misfortunes sees him travelling across the country where he meets several characters, including musicians and a mystic Rastaman.[1]
Production

The film was directed and written by Ben Chace and Sam Fleischner, and contains a cameo by Norah Jones and a live performance by The Congos.[1]

Wah Do Dem was made after Chace won two cruise tickets in real life and bought more for Bones and Bewersdorf in order to make the film.[2][3] He arranged for co-producer Katina Faye Hubbard to meet them in Jamaica, where the film was completed. Filming lasted three weeks in total.[3]

The film features music by MGMT, Yeasayer, Santigold, Suckers, Mykal Rose, Mr. Lexx and The Congos.[1] Ira Wolf Tuton of Yeasayer and Ben Goldwasser of MGMT also appear in the film.[4][5]
Cast

Sean Bones as Max
Norah Jones as Willow
Carl Bradshaw as 'Mystic Man'
Kevin Bewersdorf as 'the creepy guy on the cruise ship'
Mark Gibbs as Juvi
Ira-Wolf Tuton
Patrick Morrison
Sheena Irons
The Congos as themselves

Reception

The film has a Metacritic score of 54.[6] The New York Times called it a "shaggy road movie about relinquishing your comforts to find your bliss",[1] while the New York Post described it as "slight but satisfying".[7] Sheri Linden of The Hollywood Reporter described the film as "a misadventure narrative, told via verite-style guerrilla filmmaking", and called it a "dynamic portrait of Jamaica".[8] Slant magazine gave it three stars out of four, calling it "a brief, peripatetic love letter to Jamaican tropes scrawled on hemp stationary [sic]".[9] Total Film gave it three stars out of five, with Kevin Harley describing it as "stylish, observant, fitfully funny and laced with promise".[10] Rob Nelson, reviewing the film for Variety, describe dit as "slight but winning and often funny".[11] Derek Malcolm, writing for the London Evening Standard, viewed the film as "impossible not to like".[12]

The Guardian' reviewer Peter Bradshaw gave it two stars out of five, calling it "a pretty self-indulgent personal project, sketchily conceived and not particularly well acted".[2] Aaron Hillis of The Village Voice called it a "glorified vacation video".[13] The Boston Globe writer Wesley Morris gave the film one star out of five, opining that the directors "don't open any dramatic or emotional door".[14]

Wah Do Dem' won the Jury Award for 'Best Narrative Feature' at the 2009 Los Angeles Film Festival.[11][15] It has been described as a "mumblecore" film.[8]
DVD release

The film was released on DVD by Factory 25 in October 2010.[4]
See also

List of American films of 2009

References

Catsoulis, Jeannette (2010) "Wah Do Dem (What They Do) (2009): Seeking Excitement in Jamaica", The New York Times, June 17, 2010. Retrieved 11 August 2013
Bradshaw, Peter (2010) "Wah Do Dem", The Guardian, 26 August 2010. Retrieved 11 August 2013
Bitel, Anton "Wah Do Dem", Film 4. Retrieved 11 August 2013
Breihan, Tom (2010) "MGMT, Yeasayer, Suckers Members Appear in New Movie Wah Do Dem", Pitchfork Media, May 12, 2010. Retrieved 11 August 2013
"MGMT, Yeasayer, Norah Jones appear in new film 'Wah Do Dem'", NME, May 18, 2010. Retrieved 11 August 2013
"Wah Do Dem", Metacritic. Retrieved 11 August 2013
Musetto, V.A. (2010) "Tale of Broken Hipster", New York Post, June 18, 2010. Retrieved 11 August 2013
Linden Sheri (2009) ""Wah Do Dem" a dynamic portrait of Jamaica", The Hollywood Reporter (via Reuters), June 24, 2009. Retrieved 11 August 2013
Lanthier, Joseph Jon (2010) "Film Review: Wah Do Dem", Slant magazine, June 13, 2010. Retrieved 11 August 2013
Harley, Kevin (2010) "Reviews: Wah Do Dem", Total Film, September 14, 2010. Retrieved 11 August 2013
Nelson, Rob (2009) "Review: “Wah Do Dem”", Variety, November 11, 2009. Retrieved 11 August 2013
Malcolm, Derek (2010) "Wah Do Dem is a happy holiday in Jamaica", London Evening Standard, August 27, 2010. Retrieved 11 August 2013
Hillis, Aaron (2010) "Norah Jones, MGMT, and Yeasayer Walk Into a Movie -- Why, Wah Do Dem, Why?", The Village Voice, June 15, 2010. Retrieved 11 August 2013
Morris, Wesley (2010) "Movie Review: Wah Do Dem", The Boston Globe, June 26, 2010. Retrieved 11 August 2013

"LA-Film-Festival-Website, as seen on Jan 11,2011"

External links

Official website
Wah Do Dem at the Internet Movie Database
at rottentomatoes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ostap Bender, Le Veau d'or, La Femme Libre et Y'becca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) MILEY CYRUS, femme, libre.
» Donatella Contarini ~ La Politique est une Femme...[LIBRE]
» DAEWEN - SINDAR - FEMME [LIBRE]
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Kretyen katolik Miragoane ap goumen ak kretyen Anse Veau pou pwovins eklezyatik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: