Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 3:23

Benjamin l’Âne aime se promener sur les aspects de l'ancienne ferme devenu la république de l'Olivier.
Il a traversé des aventures et malgré son sens trés septique sur les aspects de la nouveauté, les bergeronnettes accompagné de leur amie, Arielle Dru, l'hirondelle des rivières. Benjamin s'est laissé convaincre sur certains aspects
des nids qui peuvent ainsi s'échanger entre les ruisseaux et les rivières...

"La théorie du chaos veut que ce qu'y s'établit, demeure sur l'aspect même de l'ancestral." dit Benjamin l’âne, citoyen de Israël...
"Compagnon, tu parles comme les institutions nouvelles de la charte de Genève... Uranus... En quoi, cela ne peut il être du domaine public des choses au lieu de reposer sur les aspects mondains de Bruxelles sur Amsterdam... Marie Madeleine, Benjamin... Bien sur, la liberté de corps ne peut entrainer la querelle de mariage; mais je n'ai jamais vu de telle chose dans ma tribut... Nous nous nourrissons de mouches car l'eau est empoisonné... La mouche est une source de vie dans ce désert; car son corps rejette le poison engendré par les aristocrates de l'Atlas... Uranus... Tu sais la chouette..."
"Oui, Ismaël... Arielle l'hirondelle... Je suis gardien des lois et des convictions de mon peuple et de ses tribut... En plus d’être une chouette, il est né début novembre donc scorpion et en plus de cela, il proclame être né d'une césarienne... Je plains cette sorcière qui l'as mis au monde..."
"Benjamin... sur l'Ile de la Cité et un couple niche dans le jardin de la crèche de l'Hôtel de Ville." rétorque Arielle Dru.
"Ismaël et Esther... Un couple de chouette effraie... Je ne veux pas d'un retour de saint Louis en terre sainte car ce fut une catastrophe pour L'identité de Jérusalem...." répond Benjamin
"Julie... Motacilla cinerea... La ceinture de Kepler..."
"Des bergeronnettes, j'aime ces petits passereaux appartenant à la famille des Motacillidae."
"Et qui vit près des cours d'eau. Prés des Bédouins et des scorpions..."
"C'est lui qui t'as envoyé Arielle, l'Hirondelle..."
"Non... Benjamin... C'est notre histoire; celle qui est notre identité... Je suis Arielle et je ne suis pas un génie venu de Uranus I... Si j'étais présente sur ce monde, il écrirai pour moi comme il l'as fait quand je suis parti en Inde et au Népal avant la naissance de la République... Certains n'ont pas de mémoire et je n'ai jamais voulu être une prophète ou une apôtre comme Nina... J'ai toujours rêvé d'être une secouriste et mon ami Joseph dit jogo du clans des mouettes sera là pour parler de notre espérance dans le secourisme et la survie..."

Benjamin vient alors d'ouvrir ses yeux et il aperçoit les lumières qui célèbrent "hjannouka" du cyrilique Kounakien. Pour Hanoukka, son peuple a besoin d'une espérance entouré de bon génie autour de l'identité qui est là leur... La chouette prends des risques mais il le fait pour ses Amies, Julie, Arielle et Esther de la Famille Dru sous la protection de leur frère Jean et de la famille de leurs amies et parents... Le plumage du mâle est constitué de jaune au niveau du ventre et une gorge noire. La femelle quant à elle a le ventre plus blanc, avec tout de même un peu jaune, et la gorge est plus ou moins marquée. Un des critères de différenciation entre la bergeronnette des ruisseaux et la bergeronnette printanière est le manteau (haut du dos) gris pour la ruisseau et vert pour la printanière. Le cri de la bergeronnette ruisseaux est un peu plus aigu que celui de la bergeronnette grise.
Elle s'alimente essentiellement d'insectes et de libellules qu'elle attrape entre les rochers du cours d'eau.
Niche au niveau d'une fissure d'un rocher, d'un trou de mur ou même sous un pont. Une idée pour distinguer la direction à emprunter pour cette mission autre mais tout aussi aventureuse que 2001; l’odyssée de l'espace et News Horizons 2016 ou Pluton et Charon... Voilà des débats secs qui va s'engager dans l'Onu et son Portugais...
Alors Benjamin l’Âne d’Israël et citoyen de Israël regarde le Ciel :

"Georges Orwell, Jack London, et tant d'autres; je ne peut lier que le langage des oiseaux et des étoiles remplacera notre système arithmétique dans l'infini pour transformer le décimal en Lumière et en cela, je dois admettre que La chouette effraie a eu le mérite de nous expliquer en échange d'une éphémère république de l'Olivier... Je te réponds Yahvé et Toi TAY La chouette effraie pourquoi, éphémère, je ne crois pas au destin... Je suis croyant mais à mes heures, je peut être Laïc, O Éternel..." Parle tout en chantant Benjamin l'Ane dans l'écho de l'infini et intégrant ainsi le cœur de la Force...

Et c'est ainsi que moi TAY La chouette effraie, je peut vous raconter cette histoire....

Ecrit de
TAY
La Chouette effraie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 3:27

La Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Motacillidae qui, comme son nom l'indique, vit près des cours d'eau.

Comme toutes les bergeronnettes, la bergeronnette des ruisseaux hoche fortement la queue et a un vol onduleux.

Sommaire

1 Description
2 Protection
3 Galerie
4 Liens externes

Description

Le plumage du mâle est constitué de jaune au niveau du ventre et une gorge noire. La femelle quant à elle a le ventre plus blanc, avec tout de même un peu jaune, et la gorge est plus ou moins marquée.

Un des critères de différenciation entre la bergeronnette des ruisseaux et la bergeronnette printanière est le manteau (haut du dos) gris pour la ruisseau et vert pour la printanière.

Le cri de la bergeronnette ruisseaux est un peu plus aigu que celui de la bergeronnette grise.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels
Enregistrement 1 :
Menu
0:00
Écouter la Bergeronnette des ruisseaux
sur xeno-canto [archive]

Elle s'alimente essentiellement d'insectes et de libellules qu'elle attrape entre les rochers du cours d'eau.

Niche au niveau d'une fissure d'un rocher, d'un trou de mur ou même sous un pont.
Protection

La Bergeronnette des ruisseaux bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

Il est reconnaissable à ses plumes jaunes (bord des ailes, ventre, queue...), son petit bec et à sa queue assez longue. Cet oiseau est gracieux et délicat, son chant est bref ("piiip-piiip") et doux.

On en trouve à présent même dans Paris, sur l'Ile de la Cité et un couple niche dans le jardin de la crèche de l'Hôtel de Ville.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bergeronnette des ruisseaux, sur Wikimedia Commons Bergeronnette des ruisseaux, sur Wikispecies

Référence Congrès ornithologique international : Motacilla cinerea dans l'ordre Passeriformes [archive] (en) (consulté le 16 mai 2015)
Référence CITES : taxon Motacilla cinerea [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement) (fr) (consulté le 16 mai 2015)
Référence UICN : espèce Motacilla cinerea Tunstall, 1771 [archive] (en) (consulté le 16 mai 2015)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 8:26

Les pipits sont des oiseaux concernant plusieurs genres de la famille des Motacillidae.
Pipit des Nilgiri (Anthus nilghiriensis)
Liste des espèces

D'après la classification de référence (version 2.5, 2010) du Congrès ornithologique international (ordre alphabétique) et le CINFO :

Pipit à dos olive – Anthus hodgsoni
Pipit à dos uni – Anthus leucophrys
Pipit à gorge jaune – Anthus chloris
Pipit à gorge rousse – Anthus cervinus
Pipit à long bec – Anthus similis
Pipit à longue queue – Anthus longicaudatus
Pipit à longues pattes – Anthus pallidiventris
Pipit à plastron – Anthus furcatus
Pipit à queue courte – Anthus brachyurus
Pipit à raies larges – Anthus latistriatus
Pipit africain – Anthus cinnamomeus
Pipit alticole – Anthus hoeschi
Pipit antarctique – Anthus antarcticus
Pipit austral – Anthus australis
Pipit cafre – Anthus caffer
Pipit correndera – Anthus correndera
Pipit d'Amérique – Anthus rubescens
Pipit de Berthelot – Anthus berthelotii
Pipit de Godlewski – Anthus godlewskii
Pipit de Hellmayr – Anthus hellmayri
Pipit de Kimberley – Anthus pseudosimilis
Pipit de la Petchora – Anthus gustavi
Pipit de Melinda – Anthus melindae
Pipit de Nouvelle-Guinée – Anthus gutturalis
Pipit de Nouvelle-Zélande – Anthus novaeseelandiae
Pipit de Richard – Anthus richardi
Pipit de Sokoke – Anthus sokokensis
Pipit de Sprague – Anthus spragueii
Pipit de Sundevall – Anthus lineiventris
Pipit des arbres – Anthus trivialis
Pipit des Nilgiri – Anthus nilghiriensis
Pipit des rochers – Anthus crenatus
Pipit doré – Tmetothylacus tenellus
Pipit du Chaco – Anthus chacoensis
Pipit du páramo – Anthus bogotensis
Pipit du Vaal – Anthus vaalensis
Pipit farlouse – Anthus pratensis
Pipit forestier – Anthus nyassae
Pipit jaunâtre – Anthus lutescens
Pipit maritime – Anthus petrosus
Pipit montagnard – Anthus sylvanus
Pipit ocré – Anthus nattereri
Pipit rosé – Anthus roseatus
Pipit rousseline – Anthus campestris
Pipit rousset – Anthus rufulus
Pipit spioncelle – Anthus spinoletta

Il existe également le Pipit austral (Anthus australis), quelquefois considéré comme une sous-espèce du Pipit de Nouvelle-Zélande (Anthus novaeseelandiae).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 8:29

Le Pipit à gorge rousse (Anthus cervinus) est une espèce de passereau appartenant à la famille des Motacillidae.
Sous-espèces

D'après Alan P. Peterson, il existe les sous-espèces suivantes :

Anthus cervinus cervinus (Pallas, 1811)
Anthus cervinus rufogularis C.L. Brehm, 1824

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Pipit à gorge rousse, sur Wikimedia Commons Pipit à gorge rousse, sur Wikispecies

Référence Congrès ornithologique international : Anthus cervinus dans l'ordre Passeriformes [archive] (en) (consulté le 30 mai 2015)
Référence Alan P. Peterson : Anthus cervinus dans Passeriformes [archive] (en)
Référence Avibase [archive] : Anthus cervinus (Pallas, 1811) [archive] (+ répartition [archive]) (fr+en) (consulté le 26 avril 2016)
Référence Catalogue of Life : Anthus cervinus (Pallas, 1811) [archive] (en)
Référence Oiseaux.net : Anthus cervinus [archive] (+ répartition [archive]) (fr)
Référence CITES : taxon Anthus cervinus [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement) (fr) (consulté le 30 mai 2015)
Référence Fauna Europaea : Anthus cervinus [archive] (en)
Référence ITIS : Anthus cervinus (Pallas, 1811) [archive] (fr) (+ version anglaise [archive] (en))
Référence Animal Diversity Web : Anthus cervinus [archive] (en)
Référence NCBI : Anthus cervinus [archive] (en)
Référence UICN : espèce Anthus cervinus (Pallas, 1811) [archive] (en) (consulté le 30 mai 2015)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 8:50

Benjamin l’Âne est très surpris de voir à quel point les interrogations de TAY; l’amène à s’interroger sur la Nature des choses et des phénomènes... Sans rien remettre en question, il se dit comment tant de personne peuvent affirmer la manière des migrations; alors TAY la chouette effraie lui adresse ces mots :

""Benjamin, écoute cette migration et ces histoire et quand tu iras sur les terre de Bucéphal, on te regardera différemment; tu parleras de tes devoirs envers Israël et tu diras :"Le Pipit à dos olive est présent :

"en été : à partir de l'Himalaya pakistanais et le Cachemire en Inde, vers l'ouest au Népal, en Chine, au nord de la province de Gansu, jusqu'en Corée et au Japon, et du nord de l'Asie centrale au nord-est de la Russie européenne. Occasionnellement, un vagabond peut se perdre dans l'ouest de Europe. Il vit jusqu'à 4 500 m d'altitude dans l'est du Népal ;
en hiver : dans le sud de l'Asie, Inde, est de Asie du Sud-Est et Philippines."

Benjamin, Âne de la République de Israel et citoyen de Israël, tu seras perçu différement de l'O.N.U et de tous ceux qui prétende que tu es un être isolé du malheur qui se déroule en dehors d’Israël... Tu leur diras que c'est la mission que tu as confié au juge "suprême" de la république de l'olivier ainsi qu'aux citoyennes et citoyens de l'olivier, palestinien"ne"s et israélien"ne"s. Et tu diras que j'ai accepté ton ordre...""

Benjamin cherche du fonds de ma voix et jette un regard de feu vers la grange... Il s'écrit vers TAY la chouette effraie

"Par Hanoukka et Annouska ... Je suis de ceux qui ne ce mêle pas de ces affaires: Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter. Oui... Alan P. Peterson, la famille des Motacillidae et ses Anthus hodgsoni... et puis, il y toutes les autres celle qui vivent dans La limite supérieure des forêts se situe à 3 900 m et la limite inférieure des neiges éternelles vers 5 000 m2. les collines de Shivalik, très bien, la chouette, Sagarmatha (Mère des océans)... Uranus I..."

"Dhaulagiri, La montagne blanche... le delta du Gange et du Brahmapoutre. C'est une plaine fertile mais sujette aux cyclones et inondations des moussons. Le Gange prend naissance dans le glacier du Gangotri, où il porte le nom Bhagirathi, puis coule vers le sud-est à travers les plaines du nord de l'Inde. Ses principaux affluents sont l'Alaknanda, la Yamuna, la Ghaghara, le Gandak, le Koshi, le Chambal, le Betwa et le Son. Arrivé dans la plaine du Bengale, le Gange finit par se diviser en deux défluent, l'Hooghly et la Padma. Le Brahmapoutre prend naissance dans l'ouest du Tibet sous le nom de Yarlung Zangbo (ou Tsangpo), et traverse le Tibet d'ouest en est avant d'atteindre le nord-est de l'Inde, où il se dirige vers le sud et créer la vallée la plus profonde du monde, la vallée d'Assam. Le Brahmapoutre arrive au Bangladesh et finit par rejoindre la Padma (Gange) et se jettent dans le golfe du Bengale par le plus grand delta du monde, les Sundarbans. Nanda Devi et Gasherbrum I..." réponds la chouette

"Je comprends Bergeronnette de forêt - Dendronanthus indicus - Forest Wagtail..." chante Benjamin l'Âne vers Le clans des mouettes et Y'becca.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie





_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:10

777, Arielle Dru l'hirondelle, Benjamin l'Ane et Y'becca

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t211-777-arielle-dru-l-hirondelle-benjamin-l-ane-et-y-becca#4581

Ravi Shankar Sitar

https://www.youtube.com/watch?v=rmOIh1lqWzc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:23

Les requins-renards, renards de mer ou Alopiidés (Alopiidae) forment une famille monotypique de requins contenant le genre Alopias.

Dénomination

Le nom de cette famille et de ce genre de requin dérive du grec Alopex qui signifie renard.
Aspect

Corps cylindrique, vigoureux.
Gueule de petite taille.
Les dents sont petites et triangulaires.
Ces squales sont facilement identifiables à leur appendice caudal, falciforme, dont la partie supérieure est très longue et peut parfois mesurer jusqu'à la moitié de la longueur totale de l'animal.
Yeux de taille importante (notamment chez A. superciliosus)
Corps de couleur gris ou brun, le ventre étant blanc.

Taille

En général, ces requins ne dépassent pas les 5 m à l'âge adulte (queue comprise, qui représente souvent plus de la moitié de la longueur).

Record de 6,30 mètres mètres et 440 kilos pour le requin-renard commun.
Record de France : 5,15 mètres et 389 kilos (6 août 1999) et 5,50 mètres avec 280 kilos (2 mai 2010).
3,30 mètres pour le requin-renard pélagique.
4,50 mètres pour le requin-renard à gros yeux.

Comme tous les Lamniformes, cette espèce est ovovivipare et pratique le cannibalisme intra-utérin. Naissent alors 2 à 6 petits, déjà vigoureux et qui mesurent déjà entre 1,20 et 1,50 mètre.
Habitat et distribution

Eaux côtières et océaniques, jusqu'à 500 mètres de profondeur.
Toutes mers tempérées et tropicales dont la mer rouge

Ces requins peuvent se rassembler en immenses bancs, comme au large de la Californie où l'un d'eux a été exterminé par des pêcheurs en quelques jours.
Alimentation

Poissons de petite taille se déplaçant en bancs.
Céphalopodes et crustacés.
attaque rarement ses congénères plus petits

Dangers pour l'homme

Inoffensif pour les baigneurs, cette espèce ne s'approchant que rarement des côtes.
Se contente d'évoluer à distance des plongeurs. Méfiance tout de même pour les chasseurs sous-marins, l'un d'eux ayant été attaqué en 1993 en Nouvelle-Zélande.
Le requin-renard commun est néanmoins considéré comme potentiellement dangereux, des cas d'attaques sur des embarcations ayant été révélées en Nouvelle-Zélande.

Liste des espèces

Selon FishBase (10 mars 2016)1 et World Register of Marine Species (10 mars 2016)2 : ___

Alopias pelagicus Nakamura, 1935 – Requin-renard pélagique
Alopias superciliosus Lowe, 1841 – Requin-renard à gros yeux
Alopias vulpinus (Bonnaterre, 1788) – Requin-renard commun



Espèces fossiles selon Fossilworks Paleobiology Database (10 mars 2016)3 :

Alopias latidens
Alopias macrourus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:28

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:28

Un éléphant blanc est une réalisation d’envergure et prestigieuse, souvent d’initiative publique, mais qui s’avère plus coûteuse que bénéfique, et dont l’exploitation ou l’entretien devient un fardeau financier.

Origine

L’expression vient des pays de tradition hindouiste ou bouddhiste. La veille de la naissance de Bouddha, sa mère aurait rêvé d’un éléphant blanc. À partir de cette légende, s’est développée une sacralisation des éléphants blancs. Il n’était notamment pas permis de les faire travailler. Les éléphants blancs sont devenus des offrandes prestigieuses que les princes de l’Inde se faisaient entre eux. Pour certains de ces princes, moins nantis que les autres, le cadeau n’était pas sans poser de problèmes. Entre l’obligation de bien traiter l’animal et l’interdiction de le faire travailler, la possession d’un éléphant blanc pouvait devenir dispendieuse.
Caractéristiques d'un « éléphant blanc »

L’expression s’emploie dans un sens large. Elle concerne des réalisations de nature pratique mais inefficace économiquement, ou bien des réalisations plus fantaisistes, voire irrationnelles. Dans les deux cas, l’éléphant blanc représente un coût de réalisation mais aussi un coût d’exploitation ou d’entretien.

Il convient cependant de noter que l'expression, de connotation péjorative, peut être utilisée pour désigner des travaux qui n'aboutissent jamais et qui sont des échecs techniques ou économiques. L'éléphant blanc se distingue par divers traits :

l'inutilité pratique de la réalisation est évidente dès le début. La connaissance de cette inutilité étant difficilement démontrable, toute liste « officielle » de projet de type éléphant blanc reste discutable ;
l'entretien est une charge financière évidente et cette évidence la rend désagréable (ce n'est donc pas « l'entretien d'une danseuse1» qui procure du plaisir à celui qui dépense) ;
il n'est plus possible de se débarrasser de la réalisation, pour des motifs de fierté ou de prestige (les chantiers brutalement interrompus lorsque leur coût dérive ou que leur utilité disparaît n'entrent donc pas dans cette catégorie).

Réalisations désignées comme des « éléphants blancs »

Le Concorde2, lancé dans un contexte d’économie développée (comme le paquebot France) ou l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes3 ;
Les sous-marins nucléaires d'attaque américains Classe Seawolf (seulement trois exemplaires construits).
Le paquebot transatlantique britannique SS Great Eastern.
L'hydravion à coque américain Hughes H-4 Hercules.
Le palais du Parlement de Bucarest.
L'aéroport international Montréal-Mirabel.
Les aéroports espagnols "fantômes" de Central-Ciudad Real, de Castellón-Costa Azahar et d'Huesca-Pirineos, construits en pleine frénésie immobilière.
Le stade olympique de Montréal4.
Au Portugal, les stades de football de Leiria (Estádio Dr. Magalhães Pessoa) et Aveiro (stade municipal d'Aveiro, construits pour le championnat d'Europe de football 2004 et l'aéroport de Beja.
Le Stade des Alpes de Grenoble et le Stade du Mans5.
L'hôtel Ryugyong de Pyongyang.
New South China Mall de Dongguan en Chine, qui à son ouverture en 2005 était le plus grand centre commercial au monde, mais qui est vide à 99%.
Le F-35 Lightning II de Lockheed Martin, avion multirôle et interarme, censé être aussi économique que son prédécesseur (le F-16), mais dont la dérive du projet en fait un des programmes les plus onéreux de l'armée américaine, sans que les performances escomptées soient aux rendez-vous6.

Les exemples abondent aussi dans des pays à « économie planifiée » ou dans les pays du Sud comme le Togo où l'expression est utilisée dans la presse francophone7.
Notes et références

↑ « Le dictionnaire des expressions : entretenir une danseuse » [archive]
↑ Concorde, c’est fini [archive], RFI, 10/4/2003.
↑ « Notre-Dame-des-Landes: refusons ce projet inutile, imposé et dangereux » [archive], Le Huffington Post, 21/2/2014.
↑ Stade olympique - Plus qu'un toit [archive] - Jean-Robert Sansfaçon, Le Devoir, 28 septembre 2010
↑ Nouveaux stades, la peur du vide [archive] - Blog de Jérôme Latta, Le Monde, 8 janvier 2016
↑ (en) « F-35 looking more like white elephant » [archive], sur Agence France-Presse,‎ 14 janvier 2011
↑ « Un petit éléphant blanc pour le ministre Adji Otèth Ayassor ? » [archive], Le Temps, 6/4/2014.


_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:29

L'Éléphant blanc est un téléfilm franco-italien réalisé par Gianfranco Albano et diffusé en 1998. C'est l'adaptation du roman La città del re lebbroso (La Ville du roi lépreux) d'Emilio Salgari.

Emilio Salgari (en italien Sàlgari, ou (correct) Salgàri), né à Vérone le 21 août 1862 et mort à Turin le 25 avril 1911, est un écrivain italien, auteur de romans et nouvelles d'aventures exotiques ayant connu de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Il est le créateur du célèbre pirate Sandokan.

Biographie

Emilio Salgàri naît à Vérone, issu d'une famille de petits-bourgeois. Il ressent dès son plus jeune âge le puissant désir d'aller en mer. Adolescent, il entre à l'Académie navale Sarpi de Venise. Il n'est pas certain qu'il ait décroché son diplôme de capitaine ; quoi qu'il en soit il ne connaît qu'une courte expérience en mer (probablement à cause de problèmes de santé).

Il signe cependant ses premières œuvres du nom de Capitaine Salgari et tient à revendiquer publiquement ce titre (sous la menace d'un improbable duel). Il commence sa carrière comme reporter au quotidien La Nuova Arena de Verona et son imagination débordante le pousse à s'inventer un passé aventureux.

Il prétend avoir exploré le Soudan, rencontré Buffalo Bill au Nebraska et navigué dans les mers du Sud et l'Extrême-Orient. Pourtant, il n'a jamais franchi la mer Adriatique et entame une carrière dans l'Administration, pour décrocher enfin un poste à Turin.

Déçu dans son espoir de devenir officier de marine, et pour oublier la banalité de sa vie bourgeoise, il alimente sa passion pour l'exploration et la découverte, passant tout son temps libre à fréquenter les bibliothèques et à écrire.

Son œuvre, qui compte plus de deux-cents romans et nouvelles d'aventures, prend pour cadre des lieux exotiques divers et très variés. Il puise son inspiration dans les romans et feuilletons de l'époque, les journaux et magazines de voyages ainsi que dans les encyclopédies. L'époque étant très favorable aux récits d'aventures, il parvient rapidement à publier son premier récit, I Selvaggi della Papuasià (littéralement Les Sauvages de Papouasie) sous la forme de feuilleton dans un journal.

Il est l'auteur de trois grands cycles :

Les Pirates de Malaisie ('I pirati della Malesia) comprenant les aventures de Sandokan) et celles de Tremail-Naik, chasseur de tigres
Le Corsaire Noir (I corsari delle Antille)
Les Pirates des Bermudes (I Corsari delle Bermude)

ainsi que d'autres cycles situés au Far West américain, en Afrique, en Indochine, etc.

Ses héros sont pour la plupart des pirates et des hors-la-loi, généralement idéalistes ou gentlemen, en lutte contre l'avidité, l'abus de pouvoir, le colonialisme et la corruption. Contrairement à la plupart de ses contemporains, l'auteur n'a jamais hésité à dénoncer les méfaits de la colonisation.

Fait chevalier, extrêmement populaire dans son pays, E. Salgari a toutefois presque toujours vécu dans les tracas financiers. Exploité par les éditeurs, accablé de problèmes familiaux, il se suicide en 1911 (si l'on en croit la légende, avec un seppuku à la mode japonaise).
Sandokan, son personnage le plus célèbre

Sandokan le pirate apparaît dans dix autres romans, dont : Les Pirates de la Malaisie (1896), Les Tigres de Monpracem (1900), Les Deux Tigres (1904). Sandokan fait sa dernière apparition dans le roman posthume La Rivincita di Yanez (traduction littérale : La Revanche de Yanez) en 1913. Le personnage propulse son auteur vers la gloire. De nombreuses adaptations cinématographiques puis télévisuelles seront consacrées à Sandokan ; des bandes dessinées verront également le jour.

En France, des quatre-vingts romans publiés par E. Salgari, quarante-huit ont été traduits et publiés entre 1899 et 1938, et ont rencontré le succès. Après la Seconde Guerre mondiale, toujours en France, l'auteur tombe dans l'oubli. Contrairement à l'Italie ou aux pays anglo-saxons1, très peu de titres sont actuellement réédités dans l'Hexagone2. En 1976, le grand succès en Europe du feuilleton télévisé Sandokan marquera un petit retour en gloire éphémère de l'auteur en France.
Autour de l'œuvre

Dans son roman À quatre mains, l'écrivain Paco Ignacio Taibo II consacre sept de ses cent-trente-six chapitres à une « Version de Adieu à Monpracem d'Emilio Salgari conçue dans la prison de Pleven par Stoyan Vassiliev ». Le même Paco Ignacio Taibo II a publié une suite des aventures de Sandokan : El retorno de los Tigres de Malasia 2010, traduction Le Retour des Tigres de Malaisie, plus anti-impérialistes que jamais editions Métailié 2012.
Œuvre

Note : la 1re date est celle de la 1re édition française.

Cycle Pirates de Malaisie (Les aventures de Sandokan)

1899 : Les Mystères de la jungle noire3 (I Misteri della Jungla Nera, 1895)
1902 : Les Pirates de la Malaisie4 (I Pirati della Malesia, 1896)
1905 : Les Tigres de Mompracem5 (Le Tigri di Mompracem, 1900)
1907 : Les Deux Tigres : second épisode des "Pirates de la Malaisie"6 (Le Due Tigri, 1904)
1928 : Le Faux Brahmane7 (Il Bramino dell’Assam, 1911)
Il Re del mare, 1906
Alla conquista di un impero, 1907
Sandokan alla riscossa, 1907
La Riconquista del Mompracem, 1908
La Caduta di un impero, 1911
La Rivincita di Yanez, 1913 - posthume

Cycle Pirates des Antilles

1902 : Le Corsaire noir8 (Il Corsaro Nero, 1898)
1903 : La Reine des Caraïbes9 (La Regina dei Caraibi, 1901)
1910 : Les Derniers Flibustiers10 (Gli Ultimi Filibustieri), 1908
1930 : La Fille du corsaire noir11 (Jolanda, la figlia del Corsaro Nero, 1905)
Il Figlio del Corsaro Rosso, 1908

Cycle Pirates des Bermudes

1932 : Les Corsaires des Bermudes12 (I Corsari delle Bermude, 1909)
La Croceria della Tuonante, 1910
Straordinarie avventure di Testa di Pietra, 1915

Cycle Aventures du Far West

1930 : Aux frontières du Far-West13 (Sulle frontiere del Far-West, 1908)
1930 : Vers l'Alaska… pays de l'or14 (I Minatori dell'Alaska, 1900)
La Scotennatrice (1909)
Le Selve ardenti (1910)
Il Re della Prateria (1896)
La Sovrana del campo d'oro (1905)

Capitan Tempesta

1931 : Le Lion de Damas15 (Il Leone di Damasco, 1910)
Capitan Tempesta (1905)

Autres aventures

1895 : Les Robinson italiens16 (I Robinson italiani, 1896)
1901 : Au pôle nord17 / Un défi au pôle nord (Al Polo Nord, 1898)
1902 : Le Capitaine du Yucatan18 (La Capitana del Yucatan, 1899)
1902 : Les Naufragés de la Djumna19 (Il Capitano della Djumna, 1897)
1903 : À la Côte d'Ivoire20 (La Costa d'Avorio, 1898)
1906 : Au Pôle sud à bicyclette21 (Al Polo Australe in velocipede, 1895)
1908 : Le Trésor de la Montagne d'azur22 (Il Tesoro della montagna azzurra, 1907)
1909 : La Perle de sang23 (La Perla Sanguinosa, 1905)
1911 : Les Brigands du Sahara24 (I Predoni del Sahara, 1903)
1926 : Fleur-des-Perles25 (Il Fiore delle Perle, 1901)
1929 : Le Trésor du Président du Paraguay26 (Il Tesoro del Presidente del Paraguay, 1894)
1929 : Un drame sur l'océan Pacifique27 (Un dramma nell'Oceano Pacifico, 1895)
1930 : L'Homme de feu28 (L'Uomo di fuoco, 1904)
1931 : La Cité de l'or29 (La Città dell'oro, 1898)
1929 : La Cité du roi lépreux30 (La Città del re lebbroso, 1904)
1929 : Les Aigles de la steppe31 (Le Aquile della steppa, 1907)
1928 : La Gemme du fleuve rouge32 (La Gemma del fiume rosso, 1904)
Il Continente Misterioso (1894)
Le Stragi delle Filippine (1897)
I Figli dell'Aria (1904)
Il Re dell'Aria (1907)
La Favorita del Mahdi (1887)
Duemila Leghe sotto l'America (1888)
La Scimitarra di Budda (1892)
I Pescatori di balene (1894)
Le Novelle marinaresche di Mastro Catrame (1894)
Il Re della montagna (1895)
I Naufraghi del Poplador (1895)
Nel paese dei ghiacci (1896)
I Drammi della schiavitù (1896)
Attraverso l'Atlantico in pallone (1896)
I Naufragatori dell'Oregon (1896)
I Pescatori di Trepang (1896)
La Rosa del Dong-Giang (1897)
Le Caverne dei diamanti (1899)
Le Avventure di un marinaio in Africa (1899)
Il Figlio del cacciatore d'orsi (1899)
Gli Orrori della Siberia (1900)
Gli Scorridori del mare (1900)
Avventure fra le pellirosse (1900)
La Stella Polare (1901)
Le Stragi della China (1901
La Montagna d'oro (1901
I Naviganti della Meloria (1902)
La Montagna di luce (1902)
La Giraffa bianca (1902)
Le Pantere di Algeri (1903)
Sul mare delle perle (1903)
I Solitari dell'Oceano (1904)
L'Eroina di Port Arthur (1904
Le Grandi pesche nei mari australi (1904)
La Sovrana del campo d'oro (1905)
Le Figlie dei Faraoni (1905)
La Stella dell'Araucania (1906)
Le Meraviglie del Duemila (1907)
Sull'Atlante (1907)
Cartagine in fiamme (1908)
Una sfida al Polo (1909)
La Bohème italiana (1909)
Storie rosse (1910)
I Briganti del Riff (1911)
I Predoni del gran deserto (1911)

Adaptions des romans
Cinéma

1937 : Il Corsaro nero, film italien avec Ciro Verratti.
1941 : I Pirati della Malesia
1941 : La Figlia del Corsaro Verde
1941 : Le Due Tigri
1952 : I Tre Corsari
1952 : Jolanda la figlia del corsaro nero, film italien avec May Britt.
1953 : Il Tesoro del Bengala
1953 : I Misteri della giungla nera
1954 : La Vendetta dei Thugs
1959 : Le Fils du corsaire rouge (Il Figlio del Corsaro Rosso)
1959 : Cartagine in fiamme
1963 : Sandokan, le tigre de Bornéo (Sandokan, la tigre di Mompracem), film franco-italo-espagnol avec Steeves reeves dans le rôle-titre.
1964 : Les Pirates de la Malaisie (I Pirati della Malesia), film franco-italo-espagnol avec Steve Reeves (Sandokan) et Jacqueline Sassard.
1964 : La Montagna di luce
1954 : Sandokan alla riscossa, film italien-allemand avec Ray Danton et Guy Madison.
1964 : Sandokan contro il leopardo di Sarawak, film italo-allemand sorti en France en 1966, avec Ray Danton dans le rôle-titre.
1965 : I Misteri della giungla nera
1965 : L'Avventuriero della Tortuga
1966 : I Predoni del Sahara
1976 : Le Corsaire noir (Il Corsaro nero), film italien avec Kabir Bedi et Carole André sorti en France.
1991 : Misteri della giungla nera

Télévision

1976 : Sandokan, mini-série européenne avec Kabir Bedi dans le rôle-titre et Carole André (Marianne).
1977 : La Tigre è ancora viva : Sandokan alla riscossa!, téléfilm avec Kabir Bedi et Philippe Leroy.
1991 : Sandokan, série d'animation espagnole diffusée en France en 1993.
1995 : Sandokan, série d'animation espagnole.
1996 : Le Retour de Sandokan (Il Ritorno di Sandokan), mini-série italienne-allemande diffusée en France, avec Kabir Bedi et Mandala Tayde.
1997 : Sandokan, série d'animation espagnole italienne diffusée en France en 1999.
1997 : Il Figlio di Sandokan, mini-série italienne avec Kabir Bedi et Marco Bonini, inédite en France.

Hommage

L'astéroide "1998 UC23" a été rebaptisé "27094 Salgari" en l'honneur d'Emilio Salgari.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mar 27 Déc à 9:34


Nuage zodiacal
du Système solaire

Lumière zodiacale, vue depuis l'observatoire du Cerro Paranal au Chili.
Nom Soleil
Type spectral G2V
Magnitude apparente -26.74
Disque
Type Disque de débris
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) jusqu'à ≈ 4  ua


Le nuage zodiacal (en anglais : zodiacal cloud) du Système solaire est un épais disque circumsolaire de petites particules de poussière produites par des collisions d'astéroïdes ou des comètes.

On le rencontre dans l'espace interplanétaire. La plupart du temps, elles sont regroupées à proximité du plan de l'écliptique. Le nuage zodiacal a donc une forme presque lenticulaire3.

Il est également structuré radialement, avec des zones de plus ou moins peuplées. Une partie de ces zones se superposent à celles de la ceinture d'astéroïdes et occupent l'espace sur des orbites qui sont aussi associées à celles de diverses familles d'astéroïdes. Il existe aussi une concentration de poussières dont la période orbitale correspond au double de celle de la Terre, ce qui suggère l'influence des perturbations gravitationnelles de notre planète sur les poussières des régions internes du Système solaire. Deux autres zones situées au niveau de l'orbite de Vénus et de celle de la Terre sont aussi connues pour être un peu plus concentrées en poussières que le reste du nuage. Au total, si les poussières n'étaient pas aussi diluées (elles sont séparées en moyenne d'une distance de 10 kilomètres environ), elles constituerait autour du Soleil une sorte de système d'anneaux, comparables à ceux qui entourent les géantes gazeuses3.

Ce nuage est responsable de la lumière zodiacale. Il s’étend jusqu’à environ 3 ua et a une masse d’approximativement 10−9 M⊕4. La lumière zodiacale est produite par la réflexion de la lumière du Soleil par ces particules de poussière du milieu interplanétaire présentes dans le Système solaire.

La durée de vie d'une poussière dans l'espace interplanétaire est limitée. Une partie d'entre elles heurte une planète, et sur Terre, la combustion de la poussière dans la haute atmosphère donne naissance à une étoile filante. Mais le véritable facteur de dépeuplement du nuage zodiacal est l'interaction de la lumière solaire avec les grains de poussière. Elle conduit à terme, selon leur dimension à leur expulsion du Système solaire, ou à leur chute dans le Soleil. Dans ce dernier cas, on parle de l'effet Poynting-Robertson3.
Notes et références

   ↑ Entrée « nuage zodiacal » [archive] [html], sur TERMIUM Plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada (consulté le 29 novembre 2014)
   ↑ (en) David Nesvorný et al., « Cometary origin of the zodiacal cloud and carbonaceous micrometeorites. Implications for hot debris disks », The Astronomical Journal, vol. 713, no 2,‎ 20 avril 2010, p. 816-836 (DOI 10.1088/0004-637X/713/2/816, Bibcode 2010ApJ...713..816N, arXiv 0909.4322, résumé [archive], lire en ligne [archive] [html])
   Les coauteurs de l'article sont, outre David Nesvorný, Peter Jenniskens, Harold F. Levison, William F. Bottke, David Vokrouhlický et Matthieu Gounelle.
   L'article a été reçu par la revue scientifique The Astronomical Journal le 26 octobre 2009, accepté par son comité de lecture le 28 février 2010 et publié le 26 mars suivant.
   ↑ a, b et c Site Cosmovisions [archive]
   ↑ (en) Sergei I. Ipatov et John C. Mather, « Migration of small bodies and dust to near-Earth space », Advances in Space Research, vol. 37, no 1,‎ 2006, p. 126-137 (DOI 10.1016/j.asr.2005.05.076, Bibcode 2006AdSpR..37..126I, arXiv astro-ph/0411004)

   (en) David Nesvorný et al., « Dynamical model for the zodiacal cloud and sporadic meteors », The Astronomical Journal, vol. 743, no 2,‎ 20 décembre 2011, p. 129- (DOI 10.1088/0004-637X/743/2/129, Bibcode 2011ApJ...743..129N, arXiv 1109.2983, lire en ligne [archive] [html])
   Les coateurs de l'article sont, outre David Nesvorný, Diego Janches, David Vokrouhlický, Petr Pokorný, William F. Bottke et Peter Jenniskens.
   L'article a été reçu par la revue scientifique The Astronomical Journal le 30 mai 2011, accepté par son comité de lecture le 9 septembre suivant et publié le 29 septembre suivant.

Articles connexes

   Disque de débris
   Anneau de Vénus
   Anneau de la Terre

[masquer]
v · m
Système solaire
Solar System Template Final.png
Localisation Nuage local < Bulle locale < Bras d'Orion < Voie lactée < Sous-groupe local < Groupe local < Superamas de la Vierge < Laniakea < Univers observable < Univers
Histoire

   Coatlicue (étoile) Nébuleuse solaire Modèle de Nice Grand Tack Hypothèse de l'impact géant Grand bombardement tardif

Étoile Soleil
Planètes
Telluriques

   Mercure
       Satellites Vénus
       Satellite Anneau Terre
       Système Satellite
           Lune Anneau Troyens Mars Bon article
       Système Satellites Troyens

Géantes gazeuses

   Jupiter Article de qualité
       Système Satellites
           Io Europe Ganymède Callisto Article de qualité Anneaux Troyens Saturne
       Système Satellites
           Mimas Encelade Article de qualité Téthys Dioné Rhéa Titan Article de qualité Japet Anneaux

Géantes de glaces

   Uranus
       Système Satellites Bon article
           Miranda Article de qualité Ariel Article de qualité Umbriel Article de qualité Titania Article de qualité Obéron Article de qualité Anneaux Article de qualité Troyens Neptune
       Système Satellites
           Triton Anneaux Troyens

Planètes naines
Reconnues

   Cérès Article de qualité Pluton Article de qualité
       Système / Satellites
           Charon Anneaux Hauméa
       Satellites Makémaké
       Satellite Éris
       Satellite

Potentielles

   Chaos Varuna Ixion Huya Quaoar
       Satellite Sedna Orcus
       Satellite Salacie
       Satellite Charon Varda
       Satellite (225088) 2007 OR10 (307261) 2002 MS4

Planètes mineures
(Liste)
Groupements

   Apoheles Géocroiseurs
       Aton Apollon Amor Ceinture principale Troyens Centaures Ceinture de Kuiper Article de qualité
       Cubewanos Plutinos Objets épars Objets détachés
       Sednoïdes Damocloïdes

Exemples notables

   Pallas Junon Vesta Hygie Lutèce Sylvia Ida
       Satellite Mathilde Éros Achille Hector Gaspra Apollon Chiron Adonis Šteins Cruithne Toutatis Castalie Eurêka Annefrank Braille Itokawa YORP Apophis Bénou

Comètes
(Liste)
Groupements

   Rasantes
       Groupe de Kreutz Grandes comètes Ceinture principale Nuage de Hills Nuage d'Oort Interstellaires

Exemples notables
Périodiques

   Halley Encke Tempel 1 Borrelly Grigg-Skjellerup Tchourioumov-Guérassimenko Wild 2 Machholz 1 Hartley 2 Hale-Bopp Ikeya-Zhang

Non-périodiques

   César Sarrabat Donati Brooks Arend-Roland Ikeya-Seki Kohoutek Hyakutake McNaught

Exploration

   Vénus Lune Mars Jupiter Io Uranus Chronologie de l'astronomie du Système solaire

Articles liés

   Petits corps Héliogaine Héliopause Héliosphère Milieu interplanétaire Nuage zodiacal Objets hypothétiques
       Vulcanoïdes Super-Pluton Planète Neuf Tyché Némésis Transneptuniens Planète V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Mer 28 Déc à 2:28


Le Voyage
Charles Baudelaire

À Maxime Du Camp

I

Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers :

Les uns, joyeux de fuir une patrie infâme ;
D’autres, l’horreur de leurs berceaux, et quelques-uns,
Astrologues noyés dans les yeux d’une femme,
La Circé tyrannique aux dangereux parfums.

Pour n’être pas changés en bêtes, ils s’enivrent
D’espace et de lumière et de cieux embrasés ;
La glace qui les mord, les soleils qui les cuivrent,
Effacent lentement la marque des baisers.

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir ; cœurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,
Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

Ceux-là, dont les désirs ont la forme des nues,
Et qui rêvent, ainsi qu’un conscrit le canon,
De vastes voluptés, changeantes, inconnues,
Et dont l’esprit humain n’a jamais su le nom !

II

Nous imitons, horreur ! la toupie et la boule
Dans leur valse et leurs bonds ; même dans nos sommeils
La Curiosité nous tourmente et nous roule,
Comme un Ange cruel qui fouette des soleils.

Singulière fortune où le but se déplace,
Et, n’étant nulle part, peut être n’importe où !
Où l’Homme, dont jamais l’espérance n’est lasse,
Pour trouver le repos court toujours comme un fou !

Notre âme est un trois-mâts cherchant son Icarie ;
Une voix retentit sur le pont : « Ouvre l’œil ! »
Une voix de la hune, ardente et folle, crie :
« Amour… gloire… bonheur ! » Enfer ! c’est un écueil !

Chaque îlot signalé par l’homme de vigie
Est un Eldorado promis par le Destin ;
L’Imagination qui dresse son orgie
Ne trouve qu’un récif aux clartés du matin.

Ô le pauvre amoureux des pays chimériques !
Faut-il le mettre aux fers, le jeter à la mer,
Ce matelot ivrogne, inventeur d’Amériques
Dont le mirage rend le gouffre plus amer ?

Tel le vieux vagabond, piétinant dans la boue,
Rêve, le nez en l’air, de brillants paradis ;
Son œil ensorcelé découvre une Capoue
Partout où la chandelle illumine un taudis.

III

Étonnants voyageurs ! quelles nobles histoires
Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !
Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,
Ces bijoux merveilleux, faits d’astres et d’éthers.

Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !
Faites, pour égayer l’ennui de nos prisons,
Passer sur nos esprits, tendus comme une toile,
Vos souvenirs avec leurs cadres d’horizons.

Dites, qu’avez-vous vu ?

IV

« Nous avons vu des astres
Et des flots ; nous avons vu des sables aussi ;
Et, malgré bien des chocs et d’imprévus désastres,
Nous nous sommes souvent ennuyés, comme ici.

La gloire du soleil sur la mer violette,
La gloire des cités dans le soleil couchant,
Allumaient dans nos coeurs une ardeur inquiète
De plonger dans un ciel au reflet alléchant.

Les plus riches cités, les plus beaux paysages,
Jamais ne contenaient l’attrait mystérieux
De ceux que le hasard fait avec les nuages.
Et toujours le désir nous rendait soucieux !

– La jouissance ajoute au désir de la force.
Désir, vieil arbre à qui le plaisir sert d’engrais,
Cependant que grossit et durcit ton écorce,
Tes branches veulent voir le soleil de plus près !

Grandiras-tu toujours, grand arbre plus vivace
Que le cyprès ? – Pourtant nous avons, avec soin,
Cueilli quelques croquis pour votre album vorace,
Frères qui trouvez beau tout ce qui vient de loin !

Nous avons salué des idoles à trompe ;
Des trônes constellés de joyaux lumineux ;
Des palais ouvragés dont la féerique pompe
Serait pour vos banquiers un rêve ruineux ;

Des costumes qui sont pour les yeux une ivresse ;
Des femmes dont les dents et les ongles sont teints,
Et des jongleurs savants que le serpent caresse. »

V

Et puis, et puis encore ?

VI

« Ô cerveaux enfantins !

Pour ne pas oublier la chose capitale,
Nous avons vu partout, et sans l’avoir cherché,
Du haut jusques en bas de l’échelle fatale,
Le spectacle ennuyeux de l’immortel péché :

La femme, esclave vile, orgueilleuse et stupide,
Sans rire s’adorant et s’aimant sans dégoût ;
L’homme, tyran goulu, paillard, dur et cupide,
Esclave de l’esclave et ruisseau dans l’égout ;

Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote ;
La fête qu’assaisonne et parfume le sang ;
Le poison du pouvoir énervant le despote,
Et le peuple amoureux du fouet abrutissant ;

Plusieurs religions semblables à la nôtre,
Toutes escaladant le ciel ; la Sainteté,
Comme en un lit de plume un délicat se vautre,
Dans les clous et le crin cherchant la volupté ;

L’Humanité bavarde, ivre de son génie,
Et, folle maintenant comme elle était jadis,
Criant à Dieu, dans sa furibonde agonie :
« Ô mon semblable, ô mon maître, je te maudis ! »

Et les moins sots, hardis amants de la Démence,
Fuyant le grand troupeau parqué par le Destin,
Et se réfugiant dans l’opium immense !
– Tel est du globe entier l’éternel bulletin. »

VII

Amer savoir, celui qu’on tire du voyage !
Le monde, monotone et petit, aujourd’hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui !

Faut-il partir ? rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s’il le faut. L’un court, et l’autre se tapit
Pour tromper l’ennemi vigilant et funeste,
Le Temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit,

Comme le Juif errant et comme les apôtres,
À qui rien ne suffit, ni wagon ni vaisseau,
Pour fuir ce rétiaire infâme : il en est d’autres
Qui savent le tuer sans quitter leur berceau.

Lorsque enfin il mettra le pied sur notre échine,
Nous pourrons espérer et crier : En avant !
De même qu’autrefois nous partions pour la Chine,
Les yeux fixés au large et les cheveux au vent,

Nous nous embarquerons sur la mer des Ténèbres
Avec le cœur joyeux d’un jeune passager.
Entendez-vous ces voix, charmantes et funèbres,
Qui chantent : « Par ici ! vous qui voulez manger

Le Lotus parfumé ! c’est ici qu’on vendange
Les fruits miraculeux dont votre cœur a faim ;
Venez vous enivrer de la douceur étrange
De cette après-midi qui n’a jamais de fin ! »

À l’accent familier nous devinons le spectre ;
Nos Pylades là-bas tendent leurs bras vers nous.
« Pour rafraîchir ton cœur nage vers ton Électre ! »
Dit celle dont jadis nous baisions les genoux.

VIII

Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l’ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l’encre,
Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !

Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Jeu 29 Déc à 4:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5934
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   Jeu 12 Jan à 8:46

Le référendum est une institution et en cela, il n'est jamais dit que le principe du Referendum est une forme d'émancipation envers les autorités publiques... Le Referendum est la manière la plus noble auquel une loi peut être établi: Pourtant, un jour, Louis Napoléon utilisa cette manière du suffrage universel direct qui marqua les esprits... Le Peuple ne peut pourtant nier le rôle évident que représente le referendum dans le principe civique et morale de "l'individue et de l'individu" dans le terme de Démocratie... Ce principe pourtant, peut être juste consultatif mais il permet ainsi à l'individu de se mettre en situation auquel se retrouve exposer les élu"e"s... Certains voient dans le referendum une forme de combat de coq ou de boxe, en tout cas, à l'image d'un vote électif, il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie doit faire face: Il surpasse l'aspect de l'état et sans le remettre en cause, il est capable de pointer certaines choses de la vie quotidienne. Dans certains pays, il y a l'aspect de pétition qui peuvent être soumise au suffrage universel indirect... Le suffrage universel direct auquel appartient le Référendum est un aspect essentiel du caractère humain auquel un peuple veut s'adresse envers ses nouvelles générations... Le fait de débattre est un outil essentiel en terme de communication et pourtant dans certains cas, la question du Référendum relève de l'intérêt de l'état régalien, c'est en cela que certains hésitent sur son aspect même mais il montre l'aspect même de l'interlocuteur qui propose le sujet de la question. Le référendum est une loi d'utopie qui pourtant montre l'aspect réel de l'individu dans la société: En cela, j'accorde une importance réelle dans la constitution de Y'becca et des Républiques d'Israël et de la Palestine ainsi que dans toutes les Nations Morales et Physiques pour une reconnaissance morale et intellectuel dans le référendum: Son vote est lié malheureusement à des disputes entre des élu"e"s du Suffrage universel indirect... Toutefois, tout comme le vote direct du parlement et tout vote indirect du parlement, le référendum ne peut être organiser pour un Conflits d’intérêts et en cela, c'est au pouvoir judiciaire et à ses membres qu'il soit public et privé tout en maintenant et mettant l'aspect du service public militaire et civil dans la lutte contre les Conflits d’intérêts qui pourrait s'ingérer dans la teneur du débat et du vote: L'aspect du Général, de la société et l'individu doit être soulever en soulevant toutes les égalités et inégalités que peuvent engendrer le référendum... Certains peuvent s'amuser à créer de lois et des référendum pour des Conflits d’intérêts, pour créer des désordres et par gloire personnel... Cela n'est pas dans l'intérêt de l'harmonie sereine auquel nous devons être en ces situations profondes de changement de climat: "De jour en jour; le petit Nuage de Magellan et La Galaxie d'Andromède évolue depuis µ Êta Careme" s'écrie Nagaliew la mouette aux yeux verts..."
L'aspect du référendum est un droit de cité et de navire dans les prochains siècles à venir; et le juge suprême de la république de l'olivier s'y engage et dans des situations d'urgence, notre professionnalisme institué par la philosophie et la prudence du référendum nous permettra d'avoir l'anticipation sur le danger qu'il soit matérielle, morale et naturelle, ils peuvent être distinct ou englobé, Le référendum et ses principes il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie, une armée ou un navire doit faire face... Le Laïc et l'Eternel devant la démocratie et la Nature. Conflits d’intérêts... Le clans des mouettes et la cinquième république devant l'adversité des peurs et des intérêts... Nous sommes prêt à faire face à l'avenir... La République de l'Olivier...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bergeronnettes, La République de l'Olivier et Y'becca.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Economie : Pour la réouverture d’une entité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: