Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 vol au dessus d'un nid de coucou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: vol au dessus d'un nid de coucou.   Mar 2 Juil à 9:19



Psychiatrie - Onze propositions sénatoriales pour améliorer la prise en charge de la santé mentale

24.12.12 - 14:14 - HOSPIMEDIA - Caroline Cordier



Un rapport du sénateur Alain Milon sur la prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux préconise notamment de mieux organiser les soins somatiques, d'élaborer des recommandations de bonnes pratiques et de traiter de l’avenir du secteur dans la prochaine loi sur l’accès aux soins.

Réunie le 19 décembre, la commission des Affaires sociales du Sénat a examiné un rapport d'information du sénateur UMP du Vaucluse, Alain Milon, relatif à "la prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux", rendu public le 21 décembre. Dans ses conclusions, le sénateur, par ailleurs vice-président de la commission, émet onze propositions afin d'améliorer cette prise en charge dans un contexte de "remise en cause de la psychiatrie" et alors que se prépare une future loi sur l'accès aux soins annoncée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine (lire notre sujet du 07/09/2012et notre sujet du 23/11/2012).

Nouvelle "impulsion politique" requise

"Malgré une actualité souvent tragique et une vingtaine de rapports publiés depuis dix ans, la psychiatrie française n’a été abordée par la loi que sous l’angle de la dangerosité des malades, optique restrictive que la commission des affaires sociales avait regrettée", a-t-il souligné en préambule, faisant allusion à la loi du 5 juillet 2011, qui doit faire l'objet d'une révision législative en 2013 (lire notre analyse du 04/10/2012et notre sujet du 25/09/2012). Il reconnaît qu'un nouveau plan Psychiatrie et santé mentale (2011-2015) a été élaboré (lire notre sujet du 23/02/2012) mais a déploré en commission que "malgré nos demandes répétées, aucune concertation nationale avec les acteurs [de ce champ sanitaire] (...) n'a été engagée ni aucun projet de loi relatif à la santé mentale". "Il faut incontestablement une nouvelle impulsion politique sur ce sujet", appuie-t-il en introduction de ce rapport, pour lequel ont été auditionnés une trentaine de psychiatres, hospitaliers et libéraux, membres de sociétés savantes et représentants des usagers.

Pas de loi de santé mentale "spécifique"

Parmi ses recommandations figurent l'intégration de "la lutte contre les troubles mentaux à la prochaine loi de santé publique" plutôt que celui d’une loi de santé mentale spécifique. Il explique que "peu de mesures législatives sont nécessaires mais elles doivent être rapides et la possibilité qu’une loi de santé mentale trouve sa place dans le calendrier parlementaire est incertaine", estime-t-il. Le sénateur indique craindre que "les difficultés qui ont corseté les initiatives du précédent gouvernement n'entravent l'action du nouveau" s'il faisait le choix d'une loi spécifique, pourtant souhaitée par certains acteurs de la discipline (lire notre sujet du 18/11/2012, du 18/04/2012et du 06/09/2012) .

"Les acteurs de la prise en charge des troubles mentaux ne sont absolument pas d'accord entre eux et le rapprochement des points de vue sera particulièrement ardu", estime-t-il. "Aucune proposition dans le domaine de la prise en charge psychiatrique, excepté l'augmentation des moyens, ne peut être formulée sans déclencher des protestations et des campagnes d'opinion qui garantissent le maintien du statu quo", poursuit le sénateur. Ce choix d'intégrer les mesures dans une loi de santé publique est également guidé par le fait que "la psychiatrie a plus souffert que bénéficié de son isolement par rapport aux autres spécialités médicales". De plus, "de très nombreux professionnels ont insisté en audition" sur le fait que les critères d’évaluation de la psychiatrie ne sont pas différents de ceux qui s’appliquent à la recherche et à l'activité des autres disciplines, explique Alain Milon.

Quel avenir pour la sectorisation ?

Il préconise également d'organiser une concertation avec l’ensemble des praticiens et les associations représentant les malades et leurs familles pour que "la prochaine loi sur l’accès aux soins comporte des choix clairs et acceptables pour tous sur l’avenir du secteur et de la coordination des soins". Le sénateur souligne à ce propos qu'un "problème peu connu des acteurs est la disparition de la base juridique du secteur psychiatrique qui n’est plus défini dans le code de la Santé publique". "Cette situation, source de confusion alors que le secteur demeure le cadre de l’action de terrain, n’est plus tenable et seule une solution concertée peut permettre d’y remédier", estime le rapporteur.
La mise en place d'un programme de développement des réseaux de soins en psychiatrie est également recommandée. "Que ce soit en matière de recherche ou de prise en charge, [ces] réseaux de soins sont très innovants, [mais] comme tous les réseaux de soins, ils se heurtent à la difficulté à mobiliser des ressources", pointe-t-il. Il prône par ailleurs la mise en place de"case managers non-médecins chargés du suivi d’un patient dans son parcours" de soins afin de surmonter "les cloisonnements persistants entre hôpital et ville, médecine et médico-social". Enfin, il recommande d'intégrer un conseil des familles et des usagers à l’organisation des établissements psychiatriques.

Des consultations somatiques systématiques dans les hôpitaux spécialisés

Alain Milon insiste en outre sur le "point essentiel" qu'est l'organisation de la prise en charge somatique des personnes atteintes de troubles mentaux, qui "justifie l’inscription des problématiques liées à la psychiatrie dans la loi [dans le volet de la] santé mentale". Il rappelle que l’espérance de vie de cette population est inférieure de vingt ans à celle de la population générale en partie en raison des nombreuses comorbidités associées (addictions, etc.) et des effets secondaires des traitements et prône un suivi par une équipe "pluriprofessionnelle et pluridisciplinaire", cependant "difficile à mettre en oeuvre".
La difficulté d’accès de ces patients aux soins de médecine générale ne doit pas non plus être sous-estimée, souligne-t-il, estimant que "des consultations somatiques systématiques pourraient être conduites dans les établissements psychiatriques". Le développement de services de psychiatrie dans les hôpitaux généraux depuis les années 1970 favorise la prise en charge complète des patients, rappelle le sénateur, mais par ailleurs, "de fait, seuls 40 % des établissements psychiatriques d’Ile-de-France seraient, à l’heure actuelle, capables d’assurer la prise en charge somatique des patients". Il estime ainsi que pourrait être envisagée la constitution de services de médecine générale au sein de ces établissements.

Orientations "personnelles" des chefs de CHU sur les formations

Le rapporteur préconise aussi de fixer avec la Haute Autorité de santé (HAS) un calendrier de réunions de consensus aboutissant à l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques, alors que "des écarts de prise en charge [sont] de plus en plus mal compris par les malades et les familles". Il entend en outre que soit "garanti un tronc commun de la spécialisation" en psychiatrie assurant la formation à l’ensemble des techniques de prise en charge.
"La régionalisation actuelle des spécialisations en psychiatrie renforce le poids des orientations personnelles des chefs de services de CHU", estime-t-il, ajoutant que les étudiants en psychiatrie sont "légitimement attachés à la possibilité de pouvoir déterminer par eux-mêmes" quelle formation ils souhaitent suivre mais qu'ils doivent être formés à l’ensemble des prises en charge. "La commission regrette donc que l’idée de porter de trois à cinq ans la formation générale en psychiatrie ait été abandonnée et que la création de deux nouveaux diplômes d’études spécialisées, outre la pédopsychiatrie, en soit encore à l’état de projet", écrit-il.

Agence centrale de recherche et formation des généralistes

Enfin, il préconise d'assurer le financement des projets de recherche en psychiatrie par une agence centrale sur le modèle de l’Institut national du cancer (INCA) et pointe ce que la Cour des comptes (lire notre sujet du 24/11/2011) décrit comme principale difficulté "la sous-dotation persistante de la recherche" qui ne reçoit qu’à peu près 3% des crédits publics de recherche en santé.
Le renforcement de la formation continue des pédiatres et des médecins généralistes pour leur permettre de rapidement prendre en charge les cas de dépression et détecter les troubles psychiatriques (lire aussi notre sujet du 29/11/2012) est également mis en avant, ainsi que la mise en place d'un observatoire des suicides rattaché à l’Institut national de veille sanitaire (INVS). Le sénateur rappelle notamment qu'au cours des cinq dernières années, 80% des médecins généralistes ont été confrontés à la tentative de suicide et près de la moitié à un suicide, selon une étudede la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) datée de septembre 2012.

A l'issue d'une présentation abordant nombre de problématiques (rétablissement d'une spécialisation des infirmiers en psychiatrie, suivi tarifaire des activités, démographie médicale...) selon le compte rendu du débat des parlementaires en commission des Affaires sociales, ceux-ci ont souligné tout l'intérêt de ce rapport. La présidente de la commission, Annie David, sénatrice (CRC, Isère) assurant pour sa part qu'elle ferait en sorte "avec les différents groupes, qu'il aboutisse [à l'avenir] à des mesures législatives".

_________________________________

Tous droits réservés 2001/2012 - HOSPIMEDIA
Les informations publiées par HOSPIMEDIA sont réservées au seul usage de ses abonnés. Pour toute demande de droits de reproduction et de diffusion, contacter HOSPIMEDIA (copyright@hospimedia.fr). Plus d'information sur le copyright et le droit d'auteur appliqués aux contenus publiés par HOSPIMEDIA dans la rubrique conditions d'utilisation.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: myladie du royaume-uni   Jeu 18 Juil à 7:05

Tout va bien pour l'enfant, préparer à connaitre unique et d'une naissance: Celle d'un enfant.

God save de Queen.

Yanis la chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Un nouveau Belgique et Royaume uni roi et mistre   Mar 23 Juil à 2:14

La Mère de Dieu parle à sainte Brigitte…

…en lui disant : « Ma fille, vous devez avoir cinq vertus intérieures et cinq extérieures. Les extérieures : une bouche pure et exempte de médisance ; les oreilles closes aux vaines paroles ; les yeux chastes et pudiques ; vos mains aux bonnes œuvres, et vos pieds éloignés de la conversation humaine.

Au dedans, il vous faut avoir cinq autres vertus : aimer Dieu avec ferveur ; le désirer avec sagesse ; donner des biens temporels avec juste, droite, et raisonnable intention ; fuir le monde avec humilité, et attendre fermement et patiemment mes promesses. »



sainte Brigitte
Les révélations de sainte Brigitte,
livre 5 (livre des questions), Chapitre I www.prophecyfilm.co

bravo Kate

Yanis la Chouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: une réponse   Lun 26 Aoû à 4:22

L'utilité de la sagesse réside dans son juste emploi.
Un sage pourra échouer à force d'hésitation,
tandis qu'un insensé réussira en agissant
correctement une seule fois au moment opportunt.

Feng Menglong

Il existe sept façon de savoir comment est une personne:
Posez lui une question difficile, et observez sa faculté d'analyse.
Prononcez une parole provocante, et voyez sa réaction.
Demandez-lui comment elle s' y prend pour résoudre
des problèmes épineux, et jugez de son intelligence.
Laissez-la se débrouillez d'une situation délicate
et observez son courage.
Faites-la boire, et observez son naturel.
Tentez -la avec de l'or, et observez son intégrité..
Indiquez- lui ou elle comment s'acquittez de sa tâche,
et assurez vous de sa fiabilité

Sun Zi, L'Art de la guerre.

Je méprise ceux qui colportent les défauts des autres,
les subalternes qui médisent de leurs supérieurs,
les braves qui n'ont pas de manières,
ceux qui sont décidés mais manque d'égards.

Confucius.

Les devises du juge suprême de la République de l' olivier, ami de Belfast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Pour le cumul des mandats des Sénateurs   Jeu 19 Sep à 6:19

L'importance du Sénat s'est de permettre à tous age de Raison et de Justice la Liberté sans violence ni vol et ni meurtre de s'exprimer. Les membres de la haute-chambre doivent s'exprimer dans tous les domaines car ils sont les gardiens de la cinquième République d'où l'importance de leur décision dans leur choix de leur président: La Dérision n'a pas lieu dans la haute chambre du Sénat.

Yanis la chouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Lun 9 Mar à 11:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: La chaise musicale.   Lun 11 Mai à 10:17

La Berlinale 2015, 65e édition du festival international du film de Berlin (65. Internationalen Filmfestspiele Berlin), s'est déroulée du 5 au 15 février 2015.

Le festival de Cannes 2015, 68e édition du festival, se tiendra du 13 au 24 mai 20151 au palais des festivals.

Ce sera le premier festival dont le conseil d'administration est sous la présidence de Pierre Lescure. Il succède à Gilles Jacob (maintenant président d'honneur) qui dirigea le festival pendant 37 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Les anarchistes vers le Senat de France   Sam 11 Juil à 3:41

http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t60-la-timocratie-dans-le-monde-et-l-univers

Grèce : Abstention au referendum - Conflit avec les institutions de la démocratie
jeudi 2 juillet 2015
Toutes les versions de cet article : [ελληνικά] [English] [français] [lietuvių]
L’Etat grec est à la recherche de complices. Le référendum est la meilleure façon de les trouver. En offrant généreusement des illusions de libre-arbitre et en nous faisant contribuer au projet de son renforcement, son désir le plus fou est matérialisé : Nous serons ceux qui fermerons leur propre pierre tombale ! Le dilemme est simple : oui ou non ? Mauvais créanciers étrangers ou bonne gestion de l’État par la gauche ? Mémorandum lourd ou léger ? Mesures coûtant 12 milliards ou 8 milliards ?


Encore une occasion de mettre nos vies dans les mains du gouvernement et des sauveurs. Une autre occasion pour l’unité nationale, pour oublier ce qui nous divise et nous unir à la foule bigarrée (fascistes, patriotes, patrons, bons citoyens) pour faire face à l’ennemi extérieur commun, les prêteurs, et en chemin dédouaner les patrons locaux de toute responsabilité.

En tant que lycéens anarchistes, nous choisissons de nous abstenir au référendum (bien que nous n’ayons pas le droit de vote). Nous nous opposons aux dilemmes du système et aux illusions, et nous clarifions d’avance que nous ne participerons à aucune procédure institutionnelle ou électorale du gouvernement. Parce que tout simplement, un tel processus, comme chaque option qui nous est donnée par ce biais, vise à stabiliser le système et à préserver-renforcer la domination nationale et institutionnelle de l’État. Néanmoins, nous ne soutenons pas l’abstention comme alternative ou troisième voie, parce que nous pensons que l’abstention seule ne conduit qu’à la passivité et l’assimilation.

Donc, sur la base de cet état d’esprit, la seule abstention qui nous satisfait est celle qui résulte d’un conflit, de l’action insurrectionnelle et de la lutte anarchiste. Loin des partis et de leurs lignes. Loin des sauveurs et des dirigeants. Auto-organisés, radicaux et agressifs, car c’est seulement de cette manière que nous pourrons reprendre nos vies dans nos propres mains.

Attaque frontale contre l’État, le capital et toute forme d’autorité.

Groupe de lycéens anarchistes - Attaque anti-éducative.
_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Prevoyance contre les Prédateurs Sexuel"le"s   Mer 14 Oct à 8:56

L'USM a été reçue le 29 septembre 2015 par M. François Zocchetto, sénateur et rapporteur de la commission des lois du Sénat sur la proposition de loi visant à « rendre effective l'interdiction d'exercer une activité professionnelle ou bénévole impliquant un contact avec des mineurs lorsqu'une personne a été condamnée pour des agressions sexuelles sur mineur".

Cette proposition de loi fait suite à deux affaires très médiatisées : deux enseignants, bien que condamnés pour des faits de nature sexuelle, continuaient à exercer leur activité professionnelle et auraient renouvelé des faits de même nature.

Outre les difficultés d'application, l'USM souligne que rendre l'interdiction d'exercer une activité en lien avec les mineurs définitive et de droit porte atteinte au principe d'individualisation de la peine et plus largement au pouvoir d'appréciation du juge.

Le texte a en outre pour ambition de rendre la transmission des condamnations plus effective mais la rédaction manque de cohérence et n'aborde pas l'ensemble de cette question, particulièrement délicate en ce qu'il s'agit de concilier le respect de la présomption d'innocence avec l'efficacité de l'enquête et la protection des personnes. Sur ce point, l'USM a attiré l'attention du rapporteur sur l'insuffisance d'une circulaire comme celle diffusée le 16 septembre dernier sous l'égide des ministères de la Justice et de l’Éducation nationale.

L'USM appelle de ses vœux à une réelle réflexion tant sur les modalités de la transmission d'information que sur les moyens nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: jeune-afghane-filme-loffensive-charme-talibans-caméra-cachée   Jeu 5 Nov à 8:46

Sa famille l'avait prévenue que la route était dangereuse, mais Fatima a quand même pris le bus pour rentrer à Kaboul. Et à mi-chemin, la rencontre se produit: un rebelle taliban arrête le car, monte et se lance dans une offensive de charme que la jeune Afghane, incrédule, immortalise en secret sur son portable.
En cette fin octobre, Fatima, une psychologue de 23 ans, enclenche la caméra de son téléphone à l'approche du barrage érigé par les talibans dans la province de Baghlan, dissimulant discrètement l'objectif entre l'index et le majeur. Pendant une minute, elle filme en contre-plongée le rebelle monté à bord.
Le taliban, barbe fournie et turban de rigueur, s'exprime avec douceur dans un mélange de pashto et dari, les deux langues du pays. Sa harangue participe d'une campagne lancée par la direction du mouvement rebelle, qui entend polir son image auprès d'Afghans exaspérés par plus de trois décennies de guerre.
"Salam Aleikum, j'espère que vous n'êtes pas trop fatigués", lance-t-il aux passagers de l'autocar reliant Mazar-i-Sharif (nord) à Kaboul, un trajet de huit heures sur une route dont certains tronçons sont régulièrement pris d'assaut par les talibans.
"Si vous travaillez pour le gouvernement, s'il vous plaît démissionnez", poursuit-il à l'attention des éventuels fonctionnaires et soldats, cibles privilégiées des insurgés.
"Ne vous inquiétez pas", dit-il à des passagers estomaqués, avant d'expliquer: "Certains disent que les talibans sont des cannibales. Je suis taliban mais pas cannibale". Et de conclure bravache, avant de laisser le car repartir: "Si je vois un Américain, je lui dévore la tête".
"J'étais très angoissée", raconte Fatima, qui a grandi en exil en Iran à une époque, la fin des années 90, où les talibans dirigeaient l'Afghanistan. "L'idée que je me fais des talibans provient des actes atroces qu'ils commettent, comme les attentats suicide", qui font souvent des victimes civiles.
Une fois arrivée à Kaboul, Fatima montre la vidéo à ses amis qui la trouvent "très intéressante". "Au bout de 3 jours, je l'ai mise sur Facebook". La jeune femme n'avait pas prévu le "buzz" qu'elle allait créer. "La plupart des gens m'ont dit que j'étais très courageuse", dit-elle.
Le taliban n'y voit que du feu lorsque Fatima filme, une aubaine pour la jeune femme, qui ne croit pas à changement de fond des méthodes violentes des insurgés.
Elle est d'autant plus sceptique que lors de la prise de Kunduz, ville du nord qu'ils ont tenue pendant trois jours fin septembre, les insurgés ont incendié un refuge pour femmes battues. Selon des habitants, ils ont pillé une école de filles et vandalisé des agences de promotion de la femme.
Dans la foulée, les talibans ont érigé des barrages temporaires dans la région, comme à Chechma-i-Cher, le village où le car de Fatima a été arrêté. "A première vue, les habitants (de Chechma-i-Cher) semblaient bien s'entendre avec les talibans, mais à y regarder de plus près, ils étaient terrifiés", assure-t-elle.
- 'Gouffre entre les paroles et les actes' -
"Si les talibans revenaient au pouvoir, j'aurais très peur. J'ai vu ce qu'il s'est passé à Kunduz", insiste-t-elle. Femme, jeune, diplômée, issue des sadates, un courant minoritaire de l'islam chiite, Fatima a tout pour déplaire aux talibans sunnites.
Durant ses cinq années d'existence, leur régime, balayé en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, était souvent épinglé pour son traitement des femmes. "On ne pouvait pas sortir sans être accompagnées par un homme, ni aller à l'école", se souvient Hasina Safi, directrice de l'ONG Réseau des femmes afghanes.
Elle n'est pas convaincue par le discours du mollah Akhtar Mansour, le chef des talibans qui en septembre qualifiait l'éducation moderne de "nécessité", ni par le taliban filmé par Fatima. "Il y a un gouffre entre les paroles et les actes", assène Mme Safi, rappelant leurs violences récentes à Kunduz.
Fatima, elle, y voit un changement de stratégie par lequel les talibans "veulent conquérir les coeurs des civils et prouver que s'ils étaient au pouvoir, ils seraient bien meilleurs que le gouvernement actuel" du président Ashraf Ghani.
La vidéo tournée par Fatima est un document rare, mais la jeune fille craint qu'elle ne devienne un fardeau trop lourd à porter. Si l'attention dont elle fait l'objet continue, elle pense quitter l'Afghanistan. Bien qu'elle n'ait pas été menacée, "rester nous met en danger, ma famille et moi", soupire-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Diabetes Drug Helps Some With Chronic Depression   Jeu 19 Nov à 9:34

Type 2 Diabetes Drug Helps Some With Chronic Depression: Study
Insulin resistance may underlie the mental illness, researcher says
Email this page to a friend Print Facebook Twitter Bookmark & Share Subscribe to RSS
Wednesday, November 18, 2015

WEDNESDAY, Nov. 18, 2015 (HealthDay News) -- A new small study is adding evidence to the theory that insulin resistance may play a leading role in some people's depression.

The study found that a medication normally used to boost insulin sensitivity in people with type 2 diabetes appears to help ease the symptoms of chronic depression. And, the effect was strongest in people who were insulin-resistant but didn't have diabetes, the study found.

These findings "add to the neurobiological explanation of what's going on when people are depressed, and it should help de-stigmatize depression. It's a disease of the brain," said the study's lead author, Dr. Natalie Rasgon, a professor of psychiatry and behavioral sciences at Stanford University School of Medicine in California.

"Depression is kind of a catch-all term, like the common cold; it can have more than one cause," Rasgon said. "In this study, we saw two separate effects of the [drug]. In patients with insulin resistance, their insulin resistance improved, and their depression improved."

That may mean that insulin resistance is playing a significant role in the depression of these people, she explained.

But patients who weren't insulin-resistant also saw their depression improve during the trial.

"That speaks to a different mechanism. It could be an anti-inflammatory effect," Rasgon said.

Findings from the study were published Nov. 18 in Psychiatry Research. Funding for the study was provided by the U.S. National Institutes of Health. The researchers received no support from the makers of the drug, pioglitazone (Actos), which has U.S. Food and Drug Administration approval for use as a treatment for type 2 diabetes.

Insulin is a hormone that allows the body and brain to use the sugar from foods as fuel. Someone who is sensitive to insulin uses the hormone effectively. Someone who is insulin-resistant doesn't use insulin well, and sugar is released into the bloodstream instead of being used to power cells in the body and brain. Insulin resistance can be a precursor to type 2 diabetes, the researchers said.

The study included 37 adults -- 29 women and eight men -- recruited at Stanford University. The study volunteers were between 21 and 75 years old. Their weight ranged from underweight to severely obese, the study authors noted. None had diabetes, but some were insulin-resistant or had pre-diabetes, the researchers said.

All of the study volunteers had depression for longer than a year. Despite standard treatments for the mental health disorder, they were still experiencing depression, the study authors said.

Rasgon and her team randomly gave the study volunteers 12 weeks of treatment with pioglitazone or an inactive placebo. People were allowed to stay on their current antidepressant treatment as well. Pioglitazone works by making people more sensitive to insulin, the researchers said.

All of the study participants were tested for depression and insulin resistance at the start of the trial, and again at the end.

People who were insulin-sensitive had improvements in their depression whether they were taking the drug or a placebo. But those who were insulin-resistant only saw improvement in their depression symptoms if they were taking the insulin-sensitizing drug. People who were insulin-resistant who took the placebo didn't get better.

The more insulin-resistant someone was, the better the drug worked on their depression, the study found.

The idea that insulin resistance could cause problems in the brain makes sense, Rasgon said. The brain uses a lot of glucose (sugar), so anything that makes it harder for the brain to get the glucose it needs could affect vital brain functions, such as controlling emotions and thinking, she suggested.

Whether it would be safe for people who don't have type 2 diabetes to take pioglitazone for long periods isn't known. Rasgon pointed out that the study was small and only done for 12 weeks. She hopes to be able to do a longer and larger trial.

"The data in this study is preliminary," said Dr. Eric Hollander, director of the anxiety and depression program at Montefiore Medical Center in New York City. "But it may eventually lead to a new paradigm that could be helpful in reducing the stigma of depression," he added.

"Mood disorders may be part of a systemic illness -- at least in a subgroup of depressed patients," he said.

Hollander suggested that improvements in insulin resistance or decreased inflammation may be what helped ease depressive symptoms.

Both experts said these findings suggest that any of the treatments for type 2 diabetes may also help people with longstanding depression. Treatments include other medications that improve insulin sensitivity, and even lifestyle factors, such as losing weight or exercising. Both of those lifestyle factors increase insulin sensitivity, too.

SOURCES: Natalie Rasgon, M.D., Ph.D., professor of psychiatry and behavioral sciences, Stanford University School of Medicine, Calif.; Eric Hollander, M.D., director, anxiety and depression program, Montefiore Medical Center, New York City; Nov. 18, 2015, Psychiatry Research
HealthDay
Copyright (c) 2015 HealthDay. All rights reserved.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Mer 16 Mar à 10:46

L'enquête sur un viol est nécessaire et doit aboutir à la clarté. Il y a des faits devant les tribunaux,pas dans une Ambassade. Loi des Républiques d'Israël et de la Palestine.
TAY Republica
Pédophilie : Les enfants sont sujet à des regard et des gestes. On se dit que c'est impossible et pourtant, il y a des prédateurs.
Pour un soldat et des citoyen"ne"s, le plus lourd des sentiments est l'oublie du nom de ses camarades et citoyen"ne"s.
TAY Republica
Une adversité dans la vie, c'est la rencontre de l'oublie devant l'autrui... Quels sens définir au partage devant la charité ! Point d'exclamation devant l'adversité de la vie car il y a pas place à l'interrogation en situation d'adversité. C'est l’instinct qui prends le dessus ! La survie n'est pas le propre de l'individu, elle définit la personnalité et l'Être autant "pour l'Homme que pour la Femme" et autant pour le Féminin que le Masculin.
TAY Republica

Combating Global Anti-Semitism in 2016

Remarks
Ira N. Forman
Special Envoy to Monitor and Combat Anti-Semitism
Berlin, Germany
March 15, 2016

Share

On January 27, 2016, President Barack Obama made a powerful statement on fighting anti-Semitism at the Embassy of Israel. “Anti-Semitism is a distillation,” he said, “[it is] an expression of an evil that runs through so much of human history, and if we do not answer that, we do not answer any other form of evil.”

So how do governments effectively “answer” and strongly combat rising anti-Semitism?

The office of the Special Envoy to Monitor and Combat Anti-Semitism at the U.S. Department of State has been tracking the rise of anti-Semitism around the world and witnessing its alarming presence and growth in Europe and beyond.

We know Jewish communities in Europe have faced an upsurge of anti-Semitic incidents, including violence in Western Europe over the past few years. Jewish communities are anxious about their safety and future. Sadly, if present trends continue, the viability of some of the smaller European Jewish communities will come into question due to anticipated emigration and/or assimilation.

To best protect Jewish communities and combat anti-Semitism, the U.S. Department of State has encouraged European states to appoint Special Envoys or other senior officials to focus on anti-Semitism.

In Berlin, in November 2014, at the 10th Anniversary of the OSCE's Conference on Anti-Semitism, Ambassador Samantha Power stated, “One way to ensure sustained attention to anti-Semitism is to appoint a high-level envoy… Governments who appoint high-level officials to coordinate whole-of-nation efforts to combat anti-Semitism, and give them the political backing and resources they need, will see the difference it makes.”

We all welcomed the appointment of an EU Coordinator on Combating Antisemitism, Katharina von Schnurbein, and we look forward to future collaboration. This position is an important first step. Ideally, individual European governments will establish a point person to combat anti-Semitism.

Anti-Semitism is evolving into new, contemporary forms of hatred, racism, and political, social, and cultural discrimination against Jews. One virulent aspect is the relation of conflating Jewish communities with Israel, using criticism of Israel as a pretext for anti-Semitism. As government leaders we cannot ignore this phenomenon.

Being in Berlin, I am reminded of German Chancellor Angela Merkel’s recent statement urging the need to specifically address anti-Semitism among youth from countries where hatred of Israel and Jews is widespread.

We have witnessed instances where anti-Israel demonstrations have taken on anti-Semitic tones such as in Malmö, Sweden, when protestors shouted, “Slaughter the Jews!” And we have seen in Toulouse and Marseilles how Jews have been targeted by terrorists who reportedly said they were protesting the situation in Palestine.

In our work, we engage with Jewish community leaders in Europe. We have heard from the Dutch Jewish community that “any criticism toward Israel is considered ‘anti-Zionism’ [in the Netherlands], but people know this and they shout ‘Zionist!’ when they mean ‘Jew’ so they won't get in trouble.”

Jewish leaders from Sweden also noted how anti-Semitism can be covered by anti-Zionism. Recent graffiti with swastikas was not classified as 'anti-Semitism' by police in Stockholm, but as actions against Israel. And I quote, “If you are hurt wearing a kippa [in Sweden], it is classified as anti-Zionism, which is legal.”

And then there is an ongoing case in Germany, which many of us know of, when in the early morning hours of July 29, 2014, anti-Israel protestors in Wuppertal threw Molotov cocktails at the main synagogue. Last year, the judge determined these actions “anti-Israel” and not “anti-Semitic.” Although this decision has recently been challenged, we have to be aware of the correlation.

This is why it is especially important to define anti-Semitism clearly to more effectively combat it. My predecessor Special Envoy Hannah Rosenthal said it best, “Opposition to a policy by the State of Israel [can morph] into anti-Semitism …This form of anti-Semitism is more difficult for many to identify – but if all Jews are held responsible for the decisions of the sovereign State of Israel [or if] governments call upon and intimidate their Jewish communities to condemn Israeli actions…this is not objecting to a policy–this is anti-Semitism. Our State Department uses Natan Sharansky’s framework for identifying when someone or a government [can] cross the line – when Israel is demonized, when Israel is held to different standards than the rest of the countries, and when Israel is delegitimized.”

While we understand the complexities of this issue and the importance of context, we are concerned about those instances where the line is crossed between legitimate opposition of Israeli government policies into rhetoric that questions Israel’s right to exist and targets Jewish communities outside of Israel.

Thus we encourage European governments to adopt a working definition of anti-Semitism, ideally, one which would include a section on how anti-Semitism relates to Israel, to improve the safety and well-being of Jewish communities in Europe.

We should also note that we are very careful to use this definition appropriately and object to its misuse as part of efforts to silence the legitimate criticism of Israeli policies. It is important to be as accurate as possible and not overstate or understate the problem. Unfounded accusations of anti-Semitism motivated by ideological or political aims distract from and are counterproductive to good-faith efforts to combat anti-Semitism.

For example, when one of the strongest opponents of anti-Semitism today—Pope Francis— is accused of taking an anti-Semitic stance, those unsubstantiated accusations make it more difficult to identify and address actual incidents of anti-Semitism. The Catholic Church has made impressive strides in speaking out against anti-Semitism and condemning intolerance.

The United States government deeply appreciates the Church’s critical voice. In October 2015, our office had the opportunity to meet Pope Francis and Vatican officials and thank them for the Church’s continuing efforts to combat anti-Semitism, and encourage them to continue. Indeed, in 2015 Pope Francis told the media “anyone who does not recognize the Jewish people and the State of Israel — and their right to exist — is guilty of anti-Semitism.”

All of us are here because we believe that democratic governments should proactively combat anti-Semitism. But governments cannot combat anti-Semitism alone. If we are to beat back the tide of anti-Semitism, we need to strengthen and enable civil society, in Europe and wherever anti-Semitism arises, to raise its voice and speak out.

Everyone needs to understand that anti-Semitism is not just a “Jewish problem.” Anti-Semitism and religious intolerance are fundamental threats to democratic societies; religious intolerance leads to the loss of rights for other minority groups, threatening social cohesion and fundamental freedoms. Civil society, governments, and religious leaders all have a responsibility to act against all forms of intolerance, including against religious or ethnic minorities.

As many of you know, at the end of 2015, the U.S. State Department led an international effort that helped prevent a statue from being erected in Hungary to honor a notorious World War II-era anti-Semite, Balint Homan. We worked with members of Congress, U.S. and international NGOs, Hungarian groups, Jewish community leaders, and European government leaders—including several of you here –to send the message that anti-Semitic acts will be strenuously opposed.

We believe there is a significant role for legislators and parliamentarians to play in speaking out against anti-Semitism. The U.S. Congress, for instance, played an important role in our efforts in Hungary, and we are appreciative of their leadership in combating anti-Semitism.

We also believe governments should make it easier for civil society and religious leaders—who are often closer to the dynamics and issues on the ground and within their communities—to access their governmental leaders, meet with them, share information, and continue to receive funding for projects and programs that combat anti-Semitism and intolerance of any kind.

In Hungary, because Hungarian civil society—Jews and others—felt empowered after the success in December, plans to unveil another statue honoring another anti-Semite last month were foiled. Because we expect these issues to persist, civil society and governments must remain vigilant and continue to coordinate efforts to confront these anti-Semitic actions.

As parliamentarians we need to encourage civil society to speak out, to build coalitions and bridges with diverse communities, and to educate in terms of citizenship and democratic values.

With a robust civil society in Europe that is both encouraged and aided by governments, hopefully, together, we can turn down the faucet of anti-Semitism. I often use this metaphor of a faucet. We may not be able to turn it totally off, but we can certainly turn it down.

Thank you.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Lun 21 Mar à 10:28

république de l'olivier et paix de l'eau
During a study of wine grape harvest dates from 1600 to 2007, researchers discovered harvests began shifting dramatically earlier during the latter half of the 20th century. These shifts were caused by changes in the connection between climate and harvest timing. While earlier harvests from 1600 to 1980 occurred in years with warmer and drier conditions during spring and summer, from 1981 to 2007 warming attributed to climate change resulted in earlier harvests even in years without drought.

The finding is important because higher-quality wines are typically associated with earlier harvest dates in cooler wine-growing regions, such as France and Switzerland.

“Wine grapes are one of the world’s most valuable horticultural crops and there is increasing evidence that climate change has caused earlier harvest days in this region in recent decades,” said Ben Cook, lead author and climate scientist at NASA's Goddard Institute for Space Studies and the Lamont Doherty Earth Observatory at Columbia University in New York. “Our research suggests that the climate drivers of these early harvests have changed.”

Indicators of wine quality, such as wine ratings, show the best years for grape harvest typically include warm summers with above-average rainfall early in the growing season and late-season drought.

“This gives vines plenty of heat and moisture to grow early in the season, while drier conditions later in the season shift them away from vegetative growth and toward greater fruit production,” said the study’s co-author, ecologist Elizabeth Wolkovich of Arnold Arboretum and the Department of Organismic and Evolutionary Biology at Harvard University, Cambridge, Mass.

Researchers conducted an analysis using 400 years of harvest data from Western Europe. The study considered variability and trends in harvest dates, climate data from instruments during the 20th century, and reconstructions from historical documents and tree rings of temperature, precipitation and soil moisture dating back to 1600.

That analysis was compared with shifts in wine quality in the Bordeaux and Burgundy regions of France based on the ratings of vintages during the past 100 years. Detailed quality information was available for those two regions in addition to the broader harvest data available throughout France and Switzerland.

The results indicate a fundamental shift in the role of drought and moisture as large-scale drivers of harvest time and wine quality. While warm temperatures have consistently led to earlier harvests and higher-quality wines, in recent decades the impact of drought has largely disappeared as a result of large-scale shifts in climate.

“Wine quality also depends on a number of factors beyond climate, including grape varieties, soils, vineyard management and winemaker practices,” Cook said. “However, our research suggests the large-scale climate drivers these local factors operate under has shifted. And that information may prove critical to wine producers as climate change intensifies during the coming decades in France, Switzerland and other wine-growing regions."

The paper was published March 21 in the journal Nature Climate Change.

For more information about NASA’s Goddard Institute for Space Studies, visit:

www.giss.nasa.gov/

For more information about NASA's Earth science activities, visit:

www.nasa.gov/earth


Michael Cabbage / Leslie McCarthy

Goddard Institute for Space Studies, New York

212-678-5516/5507

Last Updated: March 21, 2016
Editor: Karl Hille

_________________
Kounak le chat....
http://www.atelier-yannistignard.com http://leclandesmouettes.bbflash.net

-----------------------------------------------------------------------------

Magellan et Mendoza.

Les albatros sont des oiseaux très surprenant.
Chacun d'entre-eux est muni d'une corde vocale et
d'une mémoire auditive et sensorielle.

Magellan est né le premier, Mendoza vient le
deuxième.
Son père vient du nord et porte un prénom irlandais et
islandais: Patrick.

Sa mère est un peu plus de l’Antarctique et son prénom
est Lumière de la Rose.

Patrick est agressif mais fidèle dans son désir et au
courage il ne se laisse jamais emporté par la
violence.
C'est par le fait de distinguer le bien et le mal qui
lui permit de séduire la douce fleur venu du Sud.

Au loin, souffle le vent et Cassandre la chouette
blanche d'alexandrie vient les prévenir sur la
prophétie et sur les moyens engager pour enrayer
l'esclavage: Le mythe de l'arche de Noé et l'olivier
des amazones.


-------------------------------------------------------
La grenouille et la chauve souris.

Dans un clair de lune, Une grenouille croasse...Une
chauve-souris vole dans l'obscurité et reçoit par son
radar, la présence du batracien...La grenouille
continue son appel et la chauve-souris ne dit parole:
La grenouille a une allure de dragon pour une
chauve-souris! Mais, elle se pose de fatigue sur une
branche et écoute la grenouille.
"Dans un champs de pleurs, le rapace dévore la
grenouille et la souris, dans ces clairs, on
s'aperçoit de la proximité du jour et des nuits... Je
pleure et je me console sur la présence des restes: Je
reçoit la présence d'un conjoint." La lune aveugle la
grenouille et la chauve-souris récent une Présence.
Alors un cri se fait entendre et les gémissements de
la grenouille d'ajouter.

"Un moustique qui pique; et au milieu de cette nuée,
c'est l'appétit qui vous prends"

Sur sa branche, la chauve-souris s'amuse; si la
grenouille n'est pas sotte: son odeur la révéle!
Sur une branche, une chouette hulule vers son mâle.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Mar 19 Avr à 10:04

L'Armure prends l'accent sur la sensualité,
la virginité n'est pas lié aux regards
TAY

Le mot scaphandre, du grec skaphe (barque) et andros (homme), fut utilisé pour la première fois en 1775 par l'Abbé de la Chapelle dans son ouvrage Traité de la construction théorique et pratique du scaphandre ou du bateau de l'homme. L'invention de l'Abbé de la Chapelle consistait en un costume réalisé en liège et permettant à des soldats de flotter et de traverser les cours d'eau.

De nos jours le mot scaphandre ne se réfère plus du tout à l'invention de l'Abbé de la Chapelle mais il est resté dans l'usage de la langue française pour se référer à un ensemble de combinaisons ou de dispositifs permettant à une personne d'évoluer en sécurité dans un milieu qui lui est hostile. Ainsi le mot scaphandre se réfère actuellement aux équipements suivants :


Scaphandre de plongeur datant de 1858
Le scaphandre à casque (ou scaphandre pieds lourds), dispositif permettant à son utilisateur de respirer et d'évoluer sous l'eau grâce à un tube relié à la surface. Le casque est rigide mais la combinaison est souple, ce qui fait que le plongeur respire en tout moment un air comprimé à un degré proportionnel à la profondeur à laquelle il se trouve.
Le scaphandre rigide (ou scaphandre atmosphérique), type de scaphandre à casque permettant à son utilisateur de respirer et d'évoluer sous l'eau en étant relié ou pas à la surface mais en restant toujours à une pression atmosphérique interne constante. L'air respiré par le plongeur se trouve à tout moment à une pression atmosphérique équivalente à celle du niveau de la mer, car toutes les parties qui composent le scaphandre sont rigides et articulées entre elles et la pression environnante n'affecte pas l'intérieur du scaphandre. Conçu pour les grandes profondeurs.
Le scaphandre autonome, dispositif permettant à son utilisateur de respirer et d'évoluer sous l'eau avec une totale indépendance de la surface mais en subissant la pression de l'eau environnante. Le plongeur respire donc en tout moment un air comprimé à un degré proportionnel à la profondeur à laquelle il se trouve.
Le scaphandre spatial (ou combinaison spatiale), combinaison permettant à un spationaute d'évoluer et de respirer dans le vide de l'espace, avec dépendance ou indépendance de son véhicule spatial mais tout en restant à une pression atmosphérique interne constante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Jeu 28 Avr à 9:32

Difficile de retranscrire les écrits d'une œuvre étrangère, il faut donc engendrer une légende des gestes.
TAY

Les Hommes et la Justice
dédié aux Licornes...

Ainsi... Le temps qui se presse... Les nuages se font grès et le Temps qui se presse... Il a évolué...
Le propre du Temps s'est de créer alors il a évolué... Le Temps est savoureux et si nous étions tous cannibales:
la Justice serait elle plus égal... L'Homme a parlé que cela ne peut enlever la conscience de survivre...
Or ce qui a sauvé l'Homme s'est réellement ce fait d'être un omnivore qui tout comme les rats sait se servir de ses mains ! Mais 'qu'est la Justice face à la conscience de survivre...

Il est des cannibales qui tue et ceux qui reçoivent ! L'âme de l'homme n'est pas équitable pour le rétablissement de la Justice... Alors, Le Temps peut-il être utile pour la justice ?

C'est la Licorne face au phœnix et elle s'est dressée... La Justice se nourrit de symbole ou est ce l’imaginaire de la Cour Suprême ! La justice s'oppose à l'Homme car celui-ci n'est pas indivisible : L'amitié ne peut laisser apparaitre les consciences des Hommes: ... Tous les Hommes ne croit pas en la Justice des Végétariens alors forcément, c'est divisible... ! Et les prisons sont à l'images des procès !"

Alors la Licorne ne peut que s'écrier:

"La Justice est Indivisible et pourtant la Cour se divise... Non aux viols !"

TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Ven 20 Mai à 8:23

Le Revenant

Comme les anges à l’œil fauve,
Je reviendrai dans ton alcôve
Et vers toi glisserai sans bruit
Avec les ombres de la nuit ;

Et je te donnerai, ma brune,
Des baisers froids comme la lune
Et des caresses de serpent
Autour d’une fosse rampant.

Quand viendra le matin livide,
Tu trouveras ma place vide,
Où jusqu’au soir il fera froid.

Comme d’autres par la tendresse,
Sur ta vie et sur ta jeunesse,
Moi, je veux régner par l’effroi.

Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal
-----------------------------------------------------------------------------------
Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,
Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu’éblouissent les feux d’un soleil monotone ;

Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux ;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne.

Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encor tout fatigués par la vague marine,

Pendant que le parfum des verts tamariniers,
Qui circule dans l’air et m’enfle la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal
---------------------------------------------------

La paléontologie des atomes peut elles d'étudier dans l'espace !(?). Eh bien oui, par le reflet de la masse, par des variations chimiques et de volumes de l'environnement. Le temps d'une ombre magnétique laisse une empreinte dans la matière et le volume ! Il demeure une empreinte invisible en luminosité mais repérable par une variation chimique ou par une anomalie quelquonque crée par un phénomène antérieure à la composition chimique présente: J'appelle cela une odeur chaotique ou un reflet temporelle.

écrit de
TAY la chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7726
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   Mar 31 Mai à 8:57

TAY La chouette effraie, Avigdor Le dalmatien et Benjamin L’âne d’Israël
ou Colére sur la Grande Jérusalem.

-" Le scaphandre autonome, qui offre au plongeur une complète liberté de mouvements, a été mis au point grâce à une suite d'inventions réalisées au cours du XIXe siècle et de la première moitié du XXe. Quant aux deux siècles qui ont précédé l'avènement de sa maturité (du XVIIIe siècle jusqu'en 1943) ils ont été essentiellement dominés par les scaphandres à casque, ou « scaphandres pieds lourds », qui reliaient le scaphandrier à la surface par un tube lui fournissant son air. Avant le XVIIIe, siècle l'homme plongeait déjà en apnée, et depuis la nuit des temps, mais il a toujours été limité par la durée et par la profondeur." s'exclame la chouette.

-"La cloche de Edmund Halley..." Réponds le Dalmatien.

-" Respirer l'air d'une réserve qu'il transporte sur lui, toujours à la pression de l'eau environnante, selon la profondeur.
Débiter l'air de sa réserve uniquement à sa demande, sans qu'un débit continu ne gâche son air pendant les expirations.
Évoluer dans le milieu aquatique de la façon la plus libre possible, sans câbles ni tubes le reliant à la surface. en ce qui concerne Israël, je suis le meilleur guide pour Israël et Jérusalem" voilà ce que hurle l’Âne sur la Chouette.

-" 68 on avançait. .....maintenant on recule les gens sur les plages sont devenus prudes même d ils arborent des piercings partout !! Plus de sein nus....la religion...(n importe laquelle....) est revenue." baragouine la Chouette :" Tu perds le contrôle, Ricominciare tutto domani a Parigi. (Alberto Giacometti),adresse toi en mongol tant que tu y es, tu me traite d'imbécile mais en Mongol, tu serai plus crédible !."

Le Dalmatien montre les dents mais il ne peut s'empêcher de dire ces mots vers Benjamin l’Âne:
-" 1943 : la maîtrise de l'autonomie et une pénurie d'essence... Est ce que tu es préparé à une telle éventualité... et les vêtements d'isolation thermique pour nos centrales solaires. Tu ignore les O.N.Usiens et tu crois donner l'illusion de séduire les serpents... Mais parmi ce monde, il en a tout un tas. Tu connais le Jour mais tu entends la Nuit. l'approvisionnement en air à bonne pression ;le rejet du dioxyde de carbone, toxique pour l'homme ;
l'augmentation de la pression de l'eau avec la profondeur qui empêche les mouvements d'inspiration du puit et du souffle (la pression à 10 m de profondeur est le double de la pression atmosphérique) ; la mobilité."

-"C'est l'Histoire de Jérusalem qui est en Jeu. Je ne peux me fier à une chouette de mauvaise augure. Sa République de l'Olivier et son juge peuvent être le prémices d'une dictature... Elle change les lois anciennes qui conduit nos règles... Je crois en ce que je vois..." disait Benjamin l'âne... Lorsque la chouette effraie lui coupa et dis ces propos et la Parole sous le regard effrayé de Avigdor le dalmatien.

-" Cataglyphis bombycinus, celles qui effrayèrent Attilla et Genghis Khan... Tel Ariel le Faucon; tu les oublie... Et en cela, tu t'attire la Colère de l’Éternel. Non, je ne les étudie pas ni ne cherche à les transformer en des esclavagistes... Elles sont une sources d'inspiration dans mes recherches... Je ne suis pas un savant fou, j'admire encore plus leurs disciplines... Une chose que vous ignorez encore ! Je n'oublie pas Jérusalem ! Course contre la montre si les chaleurs venaient à devenir entre les 50 à 70°C ! Depuis des siècles, elles s'y sont préparer et elles ont évoluer ! Bombycinus, fourmi des sables, elles ne sont pas esclavagistes, La République est une philosophie et une morale ! Ces fourmis sont une connaissance des innombrables vie qui peuples, les paysages terrestres et humains de la vie ! Te crois tu être au dessus de ses conquérants qui ont construis des empires éphémères et pourtant qui avait peur de la Cataglyphis bombycinus. Je te croyais plus Intelligent que le Roi de Riyad et de sa cour. Tel ces fourmis, Les Républiques d’Israël et de la Palestine ne reçoivent pas de sermon; elles construisent leurs histoires dans la compréhension du Vent, de l'Univers, de la Vie et de ses étoiles. Je le redis O Eternel, Jerusalem est scaphandre, du grec skaphe (barque) et andros (homme), elle est indivisible".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vol au dessus d'un nid de coucou.   

Revenir en haut Aller en bas
 
vol au dessus d'un nid de coucou.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vol au dessus d'un nid de coucou [Kylian] Flachback hiver 51
» Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou
» [Discussion] Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou
» Coucou me revoilà!
» Mon voisin du dessus [RP VERSION]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: