Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 2:45

Aujourd'hui, je me permets de vous écrire en ce jour symbolique. Je vais vous parler de santé; Monsieur le Président... « Alors que nous avons le courage d’élever nos filles comme nos fils, nous avons rarement le courage d’élever nos fils comme nos filles. »
Madame Gloria Steinh

En cela, vous vous dresserez à des barrières aussi grande que les ventes d'armes et sur les barrières

économiques des genres, je parle pas de couleurs et de sexe mais de l'aspect et de la vision économique de l'individu. Je mesure la barrière dressé par Madame Clinton Hillary et ses rappeurs ainsi que par Monsieur Trump Donald et ses Braconniers... J'ai du respect pour leurs vice présidents ainsi que pour l'assemblée des représentants ainsi que pour le Sénat du Capitole. J'aurai un regard pour l'élection de Madame Melissa Ellen Gilbert né le le 8 mai 1964 à Los Angeles, en Californie. J'aurai voulu que le clans des éléphants soit mieux représentatif mais il exprime une peur grandissante dans le quotidien humain. nous sommes dans un seuil de la société humaine où finalement le rêve américain doit être collectif et unitaire comme l'on souhaitait les pères fondateurs de Philadelphie. Lutter contre la pauvreté et ne pas enrichir de capricieux Rappeurs et Braconniers... Car voilà, je l'admet qu'il est difficile de réussir sans finalement violer un principe de la constitution et de l'égalité. Mais, une grande partie du Peuple n'est pas jaloux, Chère Cour Suprême des États-Unis, elles et ils en ont assez des morales des Bourgeoisies issus des Rappeurs et des braconniers et de leurs meutes d'avocats. Car voilà, l'image qu'à donner des Etats-Unis, Madame Clinton et Monsieur Trump.
Je me permet de vous écrire français car voilà l'aspect que nous avons de U.S.A, des grandes gueulles qui débouchent du champagne californien, qui font des conférences sur les aspects climatiques et éducatifs et qui envoie une pseudo artiste faire la morale à Monsieur François Hollande alors que celui est en grande difficulté envers son peuple. Cette Rihanna se cache dérrière ses avocats et parle de l'importance de la situation au niveau mondiale. Mais elle aurait pu le faire d'une manière plus discrette et comme par hasard, ca corresponds à la sorti des disques. Quand aux fils de Trump, eux, ils se pavoisent avec des trophées d'animaux en voie de disparition et qui nous parle qu'il s'agit de réserves privés où tout est légal dans l'aspect du droit international.

Si le pouvait, j'irai chercher Méduse et tout ce joli monde en statut de pierre... Mais voilà, ils remplacerai alors les anciennes religions et leurs vies en dent de scie causerai encore plus de mal en étant mort qu'en étant en vie... Voilà l'aspect des choses, chère cour Suprême des États-Unis et de U.S.A... Alors oui, je créais tel une métaphore en un rapace dévorant les serpents et essayant de créer de nouvelles citées où les indiens pourrait faire des actes civiques sans voir leurs terres être dévorées par un chanteur avide et un braconnier fanatique...
Alors, voilà une idée prèmiére sur ces cinq prochaines annés, La doula ancienne et le droit d'un enfant.
Un couple stérile a besoin d'un conseil pour une naissance ou adoption. L'accouchement est un phénomène intimement lié à l'humanité. Le processus d'accouchement et tous les aspects qui l'entourent varient donc en fonction des contextes historique, géographique, social et culturel. Ces contextes influencent les positions d'accouchement, les conditions dans lesquelles l'accouchement a lieu, les personnes du monde médical ou non qui entourent la parturiente (sage-femme, obstétricien, père...) ainsi que les lieux d'accouchement (accouchement assisté à domicile, hôpital, maison de naissance). En terme physique ou morale, la mère porteuse se doit avoir une réponse
à donner au couple et par la suite, de faire connaitre un sens de sa décision
à l'histoire créative sur la suite de l'existence de l'enfance. C'est en cela
que lorsque il y a un recours à la mére porteuse: celle ci doit recevoir une
formation de douma et créer un lien avec la mére adoptive et morale.
Ainsi, l'enfant aura une maman et une douma: il se peut par la suite que
cette vision s'appliquera aux couples homosexuel"le"s. La doula dans l'ancien
temps était réservé aux femmes mais par l'étude d'anthropologie venu
d’Océanie, l'aspect de doula est un horizon ouvert à l'éducation
des Hommes et des femmes comme les sages femme et la médecine
car Une doula avec une mère et un nouveau-né... En voilà un définition mineure mais qui corresponds à une lutte humaine contre l'avortement sans le prohiber :
"La doula ou mére porteuse" qui, bien que n’ayant pas de formation médicale spécifique, accompagne, soutient et informe le couple et la femme dès le début de la grossesse, pendant l'accouchement et après la naissance. Emprunté au grec ancien, le terme δούλη (doúlê), signifiant « esclave, servante » désignait la figure féminine qui, aux côtés de la sage-femme, se tenait près de la mère lors de la naissance de son bébé155. Dans le contexte médical où des personnes différentes, souvent inconnues de la parturiente, interviennent tout au long de la grossesse et au moment de l’accouchement, la présence d’un doula est une réponse à un besoin de continuité. En développant une relation de confiance et de complicité avec la femme tout au long de la grossesse, elle peut assurer un soutien physique et émotionnel, et aider à la communication entre la couple et le corps médical au moment de l’accouchement156. La doula peut également être une présence utile pour les futures mères célibataires et les femmes peu soutenues par leur conjoint et leur entourage... Cela impliquera un grand débat digne des Etats-Unis et de U.S.A bien plus grand que le débat cette élection 2016. et pour conclure:


Éducation.
Éducation.

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"


C'est difficile parce que de nos jours, on prétends avoir trop de symbolisme au sujet des filles. Je crois qu'il faut présenter les filles comme un être humain doué de sentiments et d'émotion comme tout individu masculin aux yeux des garçons... Les laisser grandir sans qu'ils franchissent une ligne verte, rouge ou blanche dans l’aspect de l'émotion et de la drôlerie: Une hantise parentale est le harcèlement scolaire et les pervers... "Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première ! Les Oreilles nous permettent d'entendre les rumeurs, les inquiétudes et les espérance de chacun... Je ne suis ni athée, ni bouddhiste, ni sectaire... Humble et imprévisible; elle est la République de l'Olivier :

La conscience nous rappelle que le corps n'est pas un conditionnement de l'âme. Ainsi
l’Étranger de Baudelaire n'est pas exclu du cercle et comme tout être,
il ne peut comploter contre la société pour y inclure le massacre du plaisir...
La Chine n'est plus un empire, elle se veut être Panda.

" Non à l'Esclavage.
Non à la Torture et Viols qu'ils ou elles soient physiques et morales.
Non à la Pauvreté et à la Faim.
Oui à l’Écoute et à la Gréve , élargissements et soutient des taxis-handicaps. Aménagements et entretient
des écoles, des locaux d'accouchements et des salles de repos des Hôpitaux et des Maternelles"


Monsieur Yanis Tignard

dit

TAY

La chouette effraie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:41

Источник в Минобороны России сообщил «Интерфаксу», что атака будет произведена с использованием крылатых ракет «Калибр» и палубной авиации. При этом представитель Минобороны подчеркнул, что удар будет нанесен по боевикам на подступах к городу, а не по жилым кварталам.

Авианосная группа Северного флота ВМФ России в составе тяжелого авианесущего крейсера «Адмирал Кузнецов», тяжелого атомного ракетного крейсера «Пётр Великий», больших противолодочных кораблей «Североморск» и «Вице-адмирал Кулаков» прибыла к берегам Сирии в Средиземном море в начале ноября.

Поход российских кораблей вызвал переполох в европейских странах и НАТО. Генсек альянса Йенс Столтенберг заявил, что группа может стать новой платформой для «нанесения воздушных ударов по Сирии», и это вызывает серьезное беспокойство.

После заявлений Столтенберга Испания решила пересмотреть решение о возможности захода кораблей ВМФ РФ в свой порт, где российские моряки хотели пополнить запасы провианта. Затем пускать корабли в свои порты отказалась Мальта.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:42

Ask an Astrobiologist Featuring Dr. Charles Cockell
Presenter: Charles Cockell, University of Edinburgh
When: November 8, 2016 10AM PST
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t169-melissa-ellen-gilbert-laura-ingalls-et-y-becca#3970
Please join us if you can Tuesday November 8th! 10am US Pacific Time!

We are delighted to start afresh with our new program, “Ask an Astrobiologist”. This new format will be more interactive and allow participants to ask questions on Twitter! Use #AskAstrobio to submit your questions before the event! Questions will still be taken via SAGANet chat!

We welcome to SAGANet Dr. Charles Cockell, Director of the UK Center for Astrobiology and Professor of Astrobiology at the University of Edinburgh! You can read more about Dr. Cockell and his work here.

See you then!

More info: SAGANet.org


Dernière édition par yanis la chouette le Mar 8 Nov à 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:42

The Prime Minister of Canada announces the National Oceans Protection Plan

November 7, 2016


Whether facing the Atlantic, Pacific or Arctic oceans, the health and protection of our coasts are critical to our environment, our economy, and to all Canadians. Today, Canada is announcing a marine safety plan that meets – or exceeds – international standards and is supported by commitments to Indigenous co-management, environmental protections, and science-based standards.

Canada has the longest coastline in the world. Our coasts support traditional Indigenous and coastal community livelihoods, enable the export and import of our goods overseas, are home to abundant Canadian fisheries, attract tourism, and play a key role in strengthening the economy and growing our middle class.

It is therefore vital for Canada to have a plan to ensure that our coasts are protected in a modern and advanced way that ensures environmental sustainability, safe and responsible commercial use, and collaboration with coastal and Indigenous communities.

In order to meet these objectives, the Prime Minister today announced a $1.5 billion national Oceans Protection Plan.

The Oceans Protection Plan has four main priority areas:

creating a world-leading marine safety system that improves responsible shipping and protects Canada’s waters, including new preventive and response measures;
restoring and protecting the marine ecosystems and habitats, using new tools and research, as well as taking measures to address abandoned boats and wrecks;
strengthening partnerships and launching co-management practices with Indigenous communities, including building local emergency response capacity; and,
investing in oil spill cleanup research and methods to ensure that decisions taken in emergencies are evidence based.

The Oceans Protection Plan was developed based on work done over the past two years between Indigenous and coastal communities and various government programs, and will be implemented next year.

Quotes

“Canada’s economy, environment and history are inextricably linked to our coastal regions. The $1.5 billion Oceans Protection Plan unveiled today will make Canada a world-leader in marine safety and takes a powerful step toward co-management of our coasts with Indigenous and coastal communities, together making sure they remain healthy, clean, and safe for generations to come.”
—The Rt. Hon. Justin Trudeau, Prime Minister of Canada

“As a government, everything we do, and every action we take, is done with one goal in mind: we want to leave our kids and grandkids with a better place to live – whether we’re creating good, well-paying jobs for the middle class; ensuring our communities are safe and protected; or taking the necessary action to safeguard our environment. And by working together with our partners along the coasts and across the country, I know we can preserve our coastlines for generations to come.”
—The Rt. Hon. Justin Trudeau, Prime Minister of Canada

Quick Facts

A significant volume of Canada’s commodities and processed goods are exported via marine transportation.
Marine trade employs approximately 250,000 Canadians and injects more than $25 billion to Canada’s economy.
The Oceans Protection Plan will include over $1.5 billion in funding over five years, starting in 2017-18.
As soon as 2017, Canadians will begin to see concrete improvements, such as a Maritime Rescue Sub-Centre in St. John’s and legislation introduced to prohibit vessel abandonment in Canadian waterways.
As part of the new marine safety system, improved marine traffic and navigation information – including hydrography and charting – will be provided to mariners, Indigenous peoples, and coastal communities.
Enhanced resources will be provided to the Canadian Coast Guard, including new rescue stations, new towing capacity, and new communications equipment.
New research into the impacts of increased shipping on marine ecosystems will be funded.
New oil spill response methods will also be funded.


Related Products

World-leading marine safety system
Preserving and restoring the marine ecosystem
Partnerships with Indigenous communities and stronger evidence base
Oceans Protection Plan in each region


Associated Link

Canada.ca/oceans-protection-plan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:43

Prime Minister Justin Trudeau to travel to Cuba, Argentina, and Peru

November 8, 2016


The Prime Minister, Justin Trudeau, today announced that he will pay official visits to Cuba and Argentina from November 15 to 18, and will travel to Peru from November 19 to 20 to participate in the 2016 Asia Pacific Economic Cooperation (APEC) Leaders’ meeting.

Canada enjoys strong, long-standing relations with Cuba and Argentina. During the official visits, the Prime Minister will meet with Cuban President Raúl Castro, Argentinian President Mauricio Macri, and a number of local business and cultural leaders.

The trip will provide Canada with an opportunity to renew and strengthen its relationships with Cuba and Argentina, and collaborate more closely on sustainable economic growth, inclusive governance, security, climate change, and gender equality.

At the APEC Leaders’ meeting in Peru, the Prime Minister will join other APEC leaders to focus on strengthening the middle class, creating economic growth, and facilitating freer trade and investment in the region.

Canada is committed to deepening bilateral relations and engagement with important partners both in the hemisphere and in the Asia-Pacific region in order to benefit Canadians, and grow the middle class.

Quotes

“Cuba and Argentina are two of our closest partners in the hemisphere. I look forward to working with President Castro and President Macri to stimulate more trade and investment with Canada, grow the middle class, and foster closer people-to-people ties for the benefit of all our citizens.”
—Rt. Honourable Justin Trudeau, Prime Minister of Canada

“The Asia Pacific region is critical to our country’s economic future and to growing our middle class. I look forward to promoting Canada as a partner of choice for trade and investment in the region while embracing the theme of quality and inclusive economic growth that Peru has put forward this year. Peru is a valued partner for Canada in both the hemisphere and the Asia-Pacific region, and I look forward to meeting host President Kuczynski.”
—Rt. Honourable Justin Trudeau, Prime Minister of Canada


Quick Facts

Canada and Cuba enjoy a diverse relationship based on 71 years of uninterrupted diplomatic engagement and constructive cooperation in areas including trade and investment, development assistance, security, and tourism. Cuba is an important market in the Caribbean/Central American sub-region with bilateral merchandise trade valued at over one billion dollars annually.
Canada and Argentina enjoy excellent commercial relations and share similar perspectives on many global issues, the promotion of democracy and human rights, international peace and security, nuclear non-proliferation and the sustainable stewardship of the environment. Canadian companies are important actors in the extractives and agro-industrial sectors in Argentina.
The APEC forum was established in 1989 and has become the most important economic forum in the Asia Pacific region. Its primary purpose is to facilitate economic growth and prosperity in the region, with the vision of creating a seamless regional economy.
APEC’s 21 members are home to 2.8 billion people who generate more than half of the world’s gross domestic product, including more than 84 per cent of Canada’s total merchandise trade.


Associated Link

Asia-Pacific Economic Cooperation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:44

November 7, 2016
Take Care to Give Care: ACL’s Mission to Support Families and Family Caregivers
By Edwin L. Walker, Acting Assistant Secretary for Aging and Acting Administrator, Administration for Community Living

November is upon us once again, that time of year when family and friends come together to give thanks, to reflect on the many blessings we have received, and to remind ourselves of what is truly important. For me, family is very important. Families, in all their many forms, are the cornerstone of our society, our connections to the past and our bridges to the future. For persons of any age with a disability or other long-term support need, loved ones are often the main reason they are able to remain independent at home and active in their community.

Family caregivers are the backbone of America’s long-term care system and are often referred to as selfless, tireless and courageous. Stepping in to provide care for a friend or loved one can be a rewarding and uplifting experience and reflects the very best in human nature. While family caregivers are all these things and more, they are human nonetheless. They are not immune to stress, fatigue, burnout or illness. In fact, research shows they may be more vulnerable in this regard. We know that, unless family caregivers stop to take a break, to care for their own needs, they are less likely to be able to continue in their roles indefinitely.

The theme for National Family Caregivers Month is especially noteworthy: “Take Care to Give Care.” Nothing could be truer. Anyone who has provided care for another knows the importance of stopping periodically to take care of him or herself, something often easier said than done. Family caregivers must be encouraged and supported at every step to ensure they are taking proper care of themselves, physically, emotionally and spiritually. This year’s theme is also particularly relevant to the mission and purpose of the Administration for Community Living (ACL) to “maximize the independence, well-being and health of older adults, people with disabilities, and their families and caregivers.”

The centerpiece of ACL’s efforts to support family caregivers is the National Family Caregiver Support Program (NFCSP). For the past 16 years, the NFCSP has enabled states and communities to build a base of essential services and supports for family caregivers, including much needed information about available services, respite to provide a break from caregiving, and education and training to teach caregivers the skills they need to provide care more effectively. In 2016, the reauthorization of the Older Americans Act expanded access to the NFCSP, making its services available to older parents of adult children with a disability. What is more, a new report (PDF) shows that the NFCSP has been a true catalyst for states and communities to address the needs of family caregivers in flexible, creative and person-centered ways.

This year, ACL continued to make progress in meeting the respite and support needs of family caregivers of persons of all ages with a disability, including those caring for people with dementia. The Lifespan Respite Program, created 10 years ago, received an additional $1 million in funding, allowing ACL to expand the program to two more states and providing supplemental funding to six states, allowing them to provide additional and much-needed respite services. To date, 35 states and DC have received grants to build and expand systems of accessible, high-quality respite services to family caregivers across the age and disability spectrum. The Alzheimer’s Disease Supportive Services Program and the Alzheimer’s Disease Initiative—Specialized Supportive Services program continue to build and expand dementia capability in states and communities while filling service gaps identified by the National Alzheimer’s Project Act Advisory Council. Presently, programs in 28 states, the District of Columbia and Puerto Rico are supporting caregivers through the provision of direct services including evidence-based trainings and evidence-informed interventions designed to support caregivers through support groups and respite services.

As the current Administration comes to a close, my ACL colleagues and I look back on all we as the aging and disability networks have accomplished on behalf of older adults, people with disabilities and the families that support them. We are excited about the future. We look forward to new opportunities to support our networks and to grow and shape programs and services to better meet the needs of families, family caregivers and the people they support.


Find Support for Family Caregivers

Eldercare Locator (from the Administration on Aging)
Visit the Eldercare Locator website or call 800-677-1116
Nationwide respite services: ARCH National Respite Network and Resource Center
Find a local Aging and Disability Resource Center (ADRC)


Learn More: ACL Programs

National Family Caregiver Support Program
Lifespan Respite Care Program
Alzheimer’s Disease Supportive Services Program


Nonprofit Organization for Caregivers

Caregiver Action Network (CAN)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:55

Bonjour Tignard

Vous le savez, CIWF mène un travail de fond et de longue haleine pour obtenir la fin des transports longues distances, et particulièrement l’interdiction des exportations hors de l’Union Européenne. Cette année, nous avons dévoilé plusieurs enquêtes, sur les jeunes veaux de 10 jours à peine et déjà transportés sur des milliers de km et sur les effroyables souffrances endurées par les animaux exportés en Turquie, dont la vidéo a enregistré près de 200 000 vues en ligne.

83 000 signatures contre les exportations en Turquie

Déjà plus de 83 000 personnes se sont mobilisées à nos côtés pour demander au Ministre de l’agriculture de ne plus accepter les exportations vers la Turquie. Il manque encore une signature importante : la vôtre. Merci d’ajouter votre nom à cette demande pour donner plus de poids à cette pétition.

Dans les médias
En 2016, de nombreux médias ont relayé nos dossiers et enquêtes sur les exportations : LCI, RTL, Le Monde, Le Figaro, Paris Match, 20 minutes, Direct Matin, L’Express, ARTE… En tout, plus de 86 médias ont diffusé l’information. Ce travail auprès des médias complète notre action auprès des politiques : la pression médiatique est indispensable pour faire bouger les lignes.
… Et côté politique
En interpellant avec vigueur M. Le Foll sur les mauvais traitements des animaux pendant les transports, le député Philippe Noguès a dénoncé leurs souffrances. D’autres députés et sénateurs ont déjà agi de même et interpellé le Ministre suite à nos enquêtes.

Suite aux enquêtes dévoilées cette année par CIWF, le Ministère de l'agriculture a réagi en publiant une note demandant des contrôles renforcés et rappelant les obligations législatives aux services vétérinaires qui délivrent les autorisations de transport.
Grâce à notre travail de plaidoyer, 116 eurodéputés soutiennent désormais notre demande pour la fin des exportations. Vous pouvez voir les soutiens français sur cette page.
Les vétérinaires contre les transports
Face aux violations régulières des règles de protection animale lors du transport, la Fédération des Vétérinaires d’Europe a appelé à mettre fin de toute urgence à la souffrance des animaux, et a pris position contre ces longs périples. Un soutien de poids !
Des étapes pour aller plus loin
Ce sont des petit pas décisifs qui nous permettent de nous rapprocher de notre objectif : la fin des transports longues distances et de leur cortège de souffrances pour les animaux épuisés, stressés, affamés, blessés, voir battus ou laissés morts dans les camions. Je sais que vous aussi Tignard, vous voulez mettre fin à ces terribles souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:56

Les poètes de sept ans
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Et la Mère, fermant le livre du devoir,
S'en allait satisfaite et très fière, sans voir,
Dans les yeux bleus et sous le front plein d'éminences,
L'âme de son enfant livrée aux répugnances.

Tout le jour il suait d'obéissance ; très
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits
Semblaient prouver en lui d'âcres hypocrisies.
Dans l'ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
A l'aine, et dans ses yeux fermés voyait des points.
Une porte s'ouvrait sur le soir : à la lampe
On le voyait, là-haut, qui râlait sur la rampe,
Sous un golfe de jour pendant du toit. L'été
Surtout, vaincu, stupide, il était entêté
A se renfermer dans la fraîcheur des latrines :
Il pensait là, tranquille et livrant ses narines.
Quand, lavé des odeurs du jour, le jardinet
Derrière la maison, en hiver, s'illunait,
Gisant au pied d'un mur, enterré dans la marne
Et pour des visions écrasant son oeil darne,
Il écoutait grouiller les galeux espaliers.
Pitié ! Ces enfants seuls étaient ses familiers
Qui, chétifs, fronts nus, oeil déteignant sur la joue,
Cachant de maigres doigts jaunes et noirs de boue
Sous des habits puant la foire et tout vieillots,
Conversaient avec la douceur des idiots !
Et si, l'ayant surpris à des pitiés immondes,
Sa mère s'effrayait ; les tendresses, profondes,
De l'enfant se jetaient sur cet étonnement.
C'était bon. Elle avait le bleu regard, - qui ment !

A sept ans, il faisait des romans, sur la vie
Du grand désert, où luit la Liberté ravie,
Forêts, soleils, rives, savanes ! - Il s'aidait
De journaux illustrés où, rouge, il regardait
Des Espagnoles rire et des Italiennes.
Quand venait, l'oeil brun, folle, en robes d'indiennes,
- Huit ans - la fille des ouvriers d'à côté,
La petite brutale, et qu'elle avait sauté,
Dans un coin, sur son dos en secouant ses tresses,
Et qu'il était sous elle, il lui mordait les fesses,
Car elle ne portait jamais de pantalons ;
- Et, par elle meurtri des poings et des talons,
Remportait les saveurs de sa peau dans sa chambre.

Il craignait les blafards dimanches de décembre,
Où, pommadé, sur un guéridon d'acajou,
Il lisait une Bible à la tranche vert-chou ;
Des rêves l'oppressaient chaque nuit dans l'alcôve.
Il n'aimait pas Dieu ; mais les hommes, qu'au soir fauve,
Noirs, en blouse, il voyait rentrer dans le faubourg
Où les crieurs, en trois roulements de tambour,
Font autour des édits rire et gronder les foules.
- Il rêvait la prairie amoureuse, où des houles
Lumineuses, parfums sains, pubescences d'or,
Font leur remuement calme et prennent leur essor !

Et comme il savourait surtout les sombres choses,
Quand, dans la chambre nue aux persiennes closes,
Haute et bleue, âcrement prise d'humidité,
Il lisait son roman sans cesse médité,
Plein de lourds ciels ocreux et de forêts noyées,
De fleurs de chair aux bois sidérals déployées,
Vertige, écroulements, déroutes et pitié !
- Tandis que se faisait la rumeur du quartier,
En bas, - seul, et couché sur des pièces de toile
Écrue, et pressentant violemment la voile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:58

Soirs (III)
Albert SAMAIN (1858-1900)

Le ciel comme un lac d'or pâle s'évanouit,
On dirait que la plaine, au loin déserte, pense ;
Et dans l'air élargi de vide et de silence
S'épanche la grande âme triste de la nuit.

Pendant que çà et là brillent d'humbles lumières,
Les grands boeufs accouplés rentrent par les chemins ;
Et les vieux en bonnet, le menton sur les mains,
Respirent le soir calme aux portes des chaumières.

Le paysage, où tinte une cloche, est plaintif
Et simple comme un doux tableau de primitif,
Où le Bon Pasteur mène un agneau blanc qui saute.

Les astres au ciel noir commencent à neiger,
Et là-bas, immobile au sommet de la côte,
Rêve la silhouette antique d'un berger.

----------------------------

La Femme du boulanger est un film français réalisé par Marcel Pagnol, sorti en 1938, adaptation d'un épisode du roman Jean le Bleu de Jean Giono.

Sommaire

1 Synopsis
2 Fiche technique
3 Distribution
4 Histoire du texte et première adaptation par Pagnol
5 Choix des interprètes
6 Réception du film
7 Autres adaptations
8 Notes et références
9 Voir aussi
9.1 Bibliographie
9.2 Liens externes

Synopsis

Dans un village de haute Provence, un boulanger récemment installé découvre un matin que sa jeune femme est partie avec un berger. Il décide de faire la grève du pain tant que sa femme n'est pas revenue. Le village se mobilise afin de retrouver sa boulangère.
Fiche technique
Marcel Pagnol, producteur, scénariste et réalisateur du film La Femme du boulanger, ici avant 1931.

Titre : La Femme du boulanger
Titre anglais : The Baker's Wife
Réalisation : Marcel Pagnol
Scénario et dialogues : Marcel Pagnol, d'après un épisode de Jean le Bleu de Jean Giono
Musique : Vincent Scotto
Photographie : Georges Benoît
Son : Marcel Lavoignat
Montage : Marguerite Renoir, Suzanne de Troye
Photographe de plateau : Roger Corbeau
Production : Les Films Marcel Pagnol
Pays d'origine : Drapeau de la France France
Format : Noir et blanc - 1,37:1 - 35 mm
Genre : Comédie dramatique, mélodrame
Durée : 130 minutes
Dates de sortie :
Drapeau de la France France : 7 septembre 1938
Drapeau des États-Unis États-Unis : 26 février 1940

Distribution

Raimu : Aimable Castanier, le boulanger
Ginette Leclerc : Aurélie, la femme du boulanger
Charles Moulin : Dominique, le berger
Fernand Charpin : le marquis Castan de Venelles
Robert Vattier : le curé
Alida Rouffe : Céleste, la bonne du curé
Maximilienne : Mlle Angèle
Robert Bassac : l'instituteur
Édouard Delmont : Maillefer dit "Patience", le pêcheur qu'il ne faut pas interrompre
Charles Blavette : Antonin dit "Tonin"
Odette Roger : Miette, la femme d'Antonin
Paul Dullac : Casimir, le buraliste
Julien Maffre : Pétugue
Marcel Maupi : Barnabé
Jean Castan : Esprit, un berger
Charblay (Jean-Baptiste Chappe) : Arsène, le boucher

Histoire du texte et première adaptation par Pagnol

Marcel Pagnol avait écrit une historiette destinée au cinéma sous le titre Le Boulanger Amable. Amable est un boulanger ivrogne sauvé de la déchéance par l’amour d’une servante d’auberge qui devient sa boulangère.

Ce récit devait devenir un film, mais Pagnol lut une nouvelle de Jean Giono, La Femme du boulanger, et décida de tourner plutôt l’histoire de ce « pauvre homme habité par un grand amour et qui ne faisait plus de pain parce que sa femme était partie ». C’est le fameux film de 1938, avec Raimu dans le rôle titre, qui fit l’admiration d’Orson Welles.

Le scénario est assez différent du récit violent que Giono insérera dans Jean le Bleu. Les bergers de Giono sont des mâles fiers et sauvages qui dansent autour de grands brasiers ; les villageois en viennent aux poings ; le marquis est un seigneur mystérieux accompagné de créatures sensuelles.

Pagnol avait déjà adapté trois œuvres de Giono : Jofroi de la Maussan donna le film Jofroi en 1933, Un de Baumugnes devint Angèle en 1934 et Regain fut porté à l’écran sous ce même nom en 1937. La Femme du boulanger est donc le dernier film de la « période Giono ».
Choix des interprètes

À l'époque où Pagnol prépare le tournage de La Femme du boulanger, il est en froid avec Raimu. L'auteur envisage alors de confier le rôle du boulanger à un autre de ses interprètes habituels, Maupi, car celui-ci correspond à la description du boulanger par Jean Giono : « C'était un petit homme, et il était tellement maigre, que l'on ne trouvait jamais de maillots assez petits pour lui... »1. Mais bientôt une évidence s'impose, et Maupi lui-même reconnait qu'« il n'y a qu'un comédien pour jouer le rôle du boulanger, c'est Jules2 ». Mais Raimu se fait prier, et Pagnol, agacé par son « numéro de coquette », décide d'engager Henri Poupon pour jouer le rôle du boulanger. Finalement, après beaucoup d'hésitations, de bouderies et de réconciliations entre l'auteur et son acteur fétiche, Raimu accepte d'interpréter le rôle d'Aimable3.

Pour le choix de l'interprète d’Aurélie, le cinéaste-auteur hésite longuement. Pendant un moment, il pense engager l'actrice américaine Joan Crawford, dont l'agent est contacté ; mais comme elle ne parle pas le français, Pagnol réduit au minimum les répliques du personnage d'Aurélie. Raimu suggère alors le nom d'une comédienne qui a été sa partenaire sur scène, Ginette Leclerc ; celle-ci accepte, elle est devenue une vedette grâce à ce rôle3.

Le tournage a eu lieu dans le petit village du Castellet, près de Bandol1.

Jusqu'à présent, il n'existe pas de version DVD du film.
Réception du film
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Au moment de la sortie du film en 1938, Henri Jeanson écrit dans une chronique parue dans le journal La Flèche :

« [...] D'une nouvelle de Jean Giono, Pagnol a tiré un film tout simple, un film admirable, un film qui a de la noblesse et de la grandeur, un film déjà classique. Il a pris des personnages de tous les jours, un instituteur, un berger, un boulanger, un curé. Il a pris une anecdote éternelle et banale : l'anecdote du mari trompé. Il a pris un acteur : Raimu. Et il a pris son porte-plume. Voilà pourquoi son film n'est pas muet. Et voilà pourquoi son film est un chef-d'œuvre. Du cinéma ? Non, du Pagnol ! Pagnol n'a pas essayé de photographier la Provence, ce n'est pas son affaire. Il n'a pas essayé de trouver l'émotion dans sa caméra, ce n'est pas son métier. [...] Il a fait parler Raimu. Il a fait jouer Raimu. Il n'a pas quitté Raimu, il n'a pas cessé de tourner autour de Raimu. Il a pris Raimu en flagrant délit de talent. Et nous avons constaté que le Raimu pagnolisé était mille fois plus émouvant que tous les travellings du monde, mille fois plus passionnant que toutes les aventures du monde, mille fois plus suggestif que tous les artifices du monde [...]4 »

.
Autres adaptations
Michel Galabru en 2012 interprétant Aimable Castanier, le boulanger.

En 1943, Giono, en bisbille avec Pagnol, adapte sa nouvelle pour le théâtre. Le boulanger, abandonné par sa femme, tente au départ de se faire passer pour mort afin « d’effacer la vie » et il en profite pour dire ses quatre vérités à tout le village.

Après la Seconde Guerre mondiale, Pagnol adapte son propre film pour la scène et une troupe de jeunes comédiens en donna une unique représentation.

En 1985, sa pièce est reprise par Jérôme Savary avec Michel Galabru dans le rôle du boulanger.

En 1998, une nouvelle version du film de Pagnol est tournée pour la télévision par Nicolas Ribowski avec Roger Hanin.

En décembre 2010, une pièce filmée en direct, version adaptée et mise en scène par Alain Sachs, est diffusée sur France 2, à nouveau avec Michel Galabru dans le rôle du boulanger. Philippe Caubère y est le marquis, Titoff le curé, Jean Galabru l'instituteur et Patrick Fiori le berger donnant la sérénade. Autres interprètes : Bernadette Lafont (Céleste), Laëtitia Milot (Aurélie, la boulangère), Bernard Larmande (Barnabé), Maxime Lombard (Maillefer), Roger Souza (Antonin), Jean-Claude Baudracco (Pétugue), Jean-Claude Bourbault (Casimir), Michèle Garcia (Miette), Jean-Marie Lecoq (Arsène, le boucher), Clémence Massart (Céleste), Julien Baudraco (Esprit) et Emmanuelle Galabru (Petite).

En 2012, la pièce est de nouveau jouée avec Michel Galabru au Théâtre Hébertot à Paris avec pour compagnons de scène Christophe Abrial, Julien Cafaro, Jean Galabru, Sylvie Genty, Marianne Giraud, Bernard Larmande, Maxime Lombard, Christophe Mondoloni, Dominique Régnier, Roger Souza et Philippe Uchan. Il s'ensuit une tournée en province à partir du mois d'octobre 2012 jusqu'à février 2013 pour plus de 200 dates jouées par Michel Galabru et sa troupe de Comédiens dans une mise en scène d'Alain Sachs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 9:59

Petit coucher
Tristan CORBIERE (1845-1875)
(risette)

Le plaisir te fut dur, mais le mal est facile
Laisse-le venir à son jour.
A la Muse camarde on ne fait plus d'idylle ;
On s'en va sans l'Ange - à son tour -

Ton drap connaît ta plaie, et ton mouchoir ta bile ;
Chante, mais ne fais pas le four
D'aller sur le trottoir quêter dans ta sébile,
Un sou de dégoût ou d'amour.

Tu vas dormir : voici le somme qui délie ;
La Mort patiente joue avec ton agonie,
Comme un chat maigre et la souris ;

Sa patte de velours te pelotte et te lance.
Le paroxysme encor est une jouissance :
Tords ta bouche, écume... et souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:02

La morte
Émile VERHAEREN (1855-1916)

En sa robe, couleur de feu et de poison,
Le cadavre de ma raison
Traîne sur la Tamise.

Des ponts de bronze, où les wagons
Entrechoquent d'interminables bruits de gonds
Et des voiles de bâteaux sombres
Laissent sur elle, choir leurs ombres.

Sans qu'une aiguille, à son cadran, ne bouge,
Un grand beffroi masqué de rouge,
La regarde, comme quelqu'un
Immensément de triste et de défunt.

Elle est morte de trop savoir,
De trop vouloir sculpter la cause,
Dans le socle de granit noir,
De chaque être et de chaque chose.
Elle est morte, atrocement,
D'un savant empoisonnement,
Elle est morte aussi d'un délire
Vers un absurde et rouge empire.

Ses nerfs ont éclaté,
Tel soir illuminé de fête,
Qu'elle sentait déjà le triomphe flotter
Comme des aigles, sur sa tête.
Elle est morte n'en pouvant plus,
L'ardeur et les vouloirs moulus,
Et c'est elle qui s'est tuée,
Infiniment exténuée.

Au long des funèbres murailles,
Au long des usines de fer
Dont les marteaux tannent l'éclair,
Elle se traîne aux funérailles.

Ce sont des quais et des casernes,
Des quais toujours et leurs lanternes,
Immobiles et lentes filandières
Des ors obscurs de leurs lumières ;
Ce sont des tristesses de pierres,
Maisons de briques, donjons en noir
Dont les vitres, mornes paupières,
S'ouvrent dans le brouillard du soir ;
Ce sont de grands chantiers d'affolement,
Pleins de barques démantelées
Et de vergues écartelées
Sur un ciel de crucifiement.

En sa robe de joyaux morts, que solennise
L'heure de pourpre à l'horizon,
Le cadavre de ma raison
Traîne sur la Tamise.

Elle s'en va vers les hasards
Au fond de l'ombre et des brouillards,
Au long bruit sourd des tocsins lourds,
Cassant leur aile, au coin des tours.
Derrière elle, laissant inassouvie
La ville immense de la vie ;
Elle s'en va vers l'inconnu noir
Dormir en des tombeaux de soir,
Là-bas, où les vagues lentes et fortes,
Ouvrant leurs trous illimités,
Engloutissent à toute éternité :
Les mortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:04

Anonyme

J'ai faim

J'ai faim
Mange ta main
Garde l'autre pour demain
Et ta tête
Pour les jours de fête.


(XVIe siècle) Du latin anonymus (« sans nom ») issu du grec ancien ἀνώνυμος, anônymos (« sans nom »).

Adjectif
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin anonyme anonymes
\a.nɔ.nim\

anonyme \a.nɔ.nim\ masculin et féminin identiques

Qui n’a pas de nom.
Le patron nommait les points principaux de la côte, et, bien qu’ils fussent tous parfaitement inconnus à miss Lydia, elle trouvait quelque plaisir à savoir leurs noms. Rien de plus ennuyeux qu’un paysage anonyme. — (Prosper Mérimée, Colomba, 1840)
Qui n’a pas encore de nom, sans dénomination précise.
La veine cave supérieure gauche, unie par une anastomose (veine anonyme) avec la droite, finit par lui envoyer tout le sang qu’elle transportait et réduit peu à peu son domaine au cœur dont elle devient la veine coronaire. — (Edmond Perrier, Traité de zoologie, 1893)
Qui cache son nom ou le nom de son auteur.
Lettre de dénonciation anonyme.

Antonymes

(Qui cache son nom)

connu
dévoilé
reconnu

Dérivés

anonymat
anonymement
anonymer
anonymie
anonymique
anonymiser
anonymisation
anonymité
anonymographe
anonymographie

Vocabulaire apparenté par le sens

corbeau

Traductions
[Enrouler ▲]±Sans nom

Afrikaans : anoniem (af)
Allemand : namenlos (de)
Anglais : nameless (en)
Catalan : anònim (ca)
Danois : anonym (da)
Espagnol : anónimo (es)
Espéranto : sennoma (eo)
Frison : nammeleas (fy)
Grec : ανώνυμος (el)
Hongrois : névtelen (hu)
Ido : anonima (io)
Néerlandais : naamloos (nl)
Papiamento : anónimo (*)
Russe : безымянный (ru)
Sranan : sondronen (*), tyibrifasi (*)
Suédois : anonym (sv)
Tchèque : bezejmenný (cs)
Turc : anonim (tr), isimsiz (tr)

Ajouter une traduction en :

Plus

[Enrouler ▲]±dont le nom est caché

Allemand : anonym (de)
Anglais : anonymous (en)
Frison : anonym (fy)
Grec : ανώνυμος (el)
Néerlandais : anoniem (nl)
Russe : анонимный (ru) (anonímnyj)
Tchèque : anonymní (cs)

Ajouter une traduction en :

Plus

Nom commun 1
Singulier Pluriel
anonyme anonymes
\a.nɔ.nim\

anonyme \a.nɔ.nim\ masculin

(Vieilli) Anonymat.
L’auteur dont j’ai promis de respecter l’anonyme et qui est, je crois […] le dernier fervent de la haute exégèse des anciens jours, apparaît ici tel qu’un intraitable spéculatif d’Absolu […] — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)

Nom commun 2
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin anonyme anonymes
\a.nɔ.nim\

anonyme \a.nɔ.nim\ masculin et féminin identiques

Dissimulateur ou auteur qui cache son nom.
Au verso du frontispice de la 1re édition on voit le portrait de l’auteur dans un médaillon, gravé par un anonyme. — (Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Biographie ardennaise ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus et leurs erreurs, vol. 1, Paris, 1830, p. 20)
Puis, l’on ne peut étudier maintenant la biographie de celle-là que dans l’in-octavo d’un anonyme dont les chapitres incohérents, délayés dans une langue qui poisse comme un mucilage d’huile de lin et de cendre, interdiront à jamais de la connaître. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Vocabulaire apparenté par le sens

pseudonyme

Forme de verbe
Conjugaison du verbe anonymer
Indicatif Présent j’anonyme
il/elle/on anonyme
Subjonctif Présent que j’anonyme
qu’il/elle/on anonyme
Impératif Présent (2e personne du singulier)
anonyme

anonyme \a.nɔ.nim\

Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe anonymer.
Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe anonymer.
Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe anonymer.
Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe anonymer.
Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe anonymer.

Prononciation

France : écouter « anonyme [a.nɔ.nim] »
Menu
0:00

Voir aussi

anonyme sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références

« anonyme », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (anonyme), mais l’article a pu être modifié depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:05

A ma mère
Delphine de GIRARDIN (1804-1855)

En vain dans mes rapports ta prudence m'arrête,
Ma mère, il n'est plus temps ; tes pleurs m'ont fait poète !
Si j'ai prié le ciel de me les révéler,
Ces chants harmonieux, c'est pour te consoler.
D'un tel désir pourquoi me verrai-je punie ?
Les maux que tu prédis ne sont dus qu'au génie ;
À d'illustres malheurs, va, je n'ai pas de droits :
Quel cri peut s'élever contre une faible voix ?
Vit-on jamais les chants d'une muse pieuse
Exciter les clameurs de la foule envieuse !
Non, l'insecte rongeur qui s'attache au laurier
Epargne en son dédain la fleur de l'églantier.
Ah ! de la gloire un jour si l'éclat m'environne,
Comme une autre parure acceptant sa couronne
Je dirai - « Son éclat sur toi va rejaillir ;
Aux yeux de ce qu'on aime elle va m'embellir. »
À ce cruel destin, hélas ! me faut-il croire ?
Pourquoi me fuirait-on ? Le flambeau de la gloire,
Dont la splendeur effraye et séduit tour à tour,
N'est qu'un phare allumé pour attirer l'amour ;
Qu'il vienne !... Sans regret et changeant de délire
Aux pieds de ses autels j'irai briser ma lyre ;

Mais dois-je désirer ce bonheur dangereux ?
Hier, il m'en souvient, je fis un rêve heureux :
L'être mystérieux qui préside à ma vie,
Ce fantôme charmant dont je suis poursuivie,
Hier il m'apparut, triste, silencieux,
La langueur se peignait sur ses traits gracieux ;
Moi, sans plaindre sa peine et d'espoir animée,
En le voyant souffrir je me sentais aimée...
Il ne l'avait pas dit... Non... Mais je le savais
Et bientôt j'oubliai... (Ma mère, je rêvais !)
J'oubliai de cacher le trouble de mon âme,
Il le vit ; et ses yeux, pleins d'une douce flamme,
Pour m'en récompenser l'excitaient tendrement,
Et mon coeur se perdait dans cet enchantement.
Toi-même en souriant contemplais mon supplice
D'un regard à la fois maternel et complice,
Dieu ! que j'étais heureuse ! et pourtant... je pleurais !
Ce bonheur me parut redoubler tes regrets :
Celui que nous pleurons manquait à notre joie,
Car je n'espère plus qu'un rêve nous l'envoie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:05



AUTEUR ANONYME (?-?)


Prêchi prêcha

Prêchi prêcha
Ma chemise entre mes bras
Mon bonnet carré sur ma tête
Préface messieurs
Voici mon premier poing
Voici mon second poing
Si vous remplissez
Mes petites poches de bonbons
Vous aurez ma bénédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:06

Espritz qui voletez sur le bruict que bourdonne
Salomon CERTON (1552-1615)

Espritz qui voletez sur le bruict que bourdonne
Le fleuve recourbé qui de son viste cours
Leche presque le tour de ceste ville, ou l'ours
Qui fut premier trouvé le redouté nom donne :

Si devot quelque fois vostre troupe mignonne
J'honore de mes vers, et sur les legers tours
Que le soir vous tournez, de mes divers discours
De son trist' enroüé pour contrebruict j'entonne

Priez pour moy le Dieu qui se sied de costé
Sur le moite surjon de ce fleuve irrité,
Qu'il cesse un peu le bruict qui trouble mes oreilles,

Ores que je vous veux estrener de ces vers,
Puis escoute benin mille discours divers
Que je force sortir d'une nuict de mes veilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:07

Le Songe de Vaux - Éloge du Sommeil
Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

Sous les lambris moussus de ce sombre palais,
Écho ne répond point, et semble être assoupie :
La molle Oisiveté, sur le seuil accroupie,
N'en bouge nuit et jour, et fait qu'aux environs
Jamais le chant des coqs, ni le bruit des clairons,
Ne viennent au travail inviter la Nature ;
Un ruisseau coule auprès, et forme un doux murmure.
Les simples dédiés au dieu de ce séjour
Sont les seules moissons qu'on cultive à l'entour.
De leurs fleurs en tout temps sa demeure est semée.
Il a presque toujours la paupière fermée.
Je le trouvai dormant sur un lit de pavots ;
Les Songes l'entouraient sans troubler son repos.
De fantômes divers une cour mensongère,
Vains et frêles enfants d'une vapeur légère,
Troupe qui sait charmer le plus profond ennui,
Prête aux ordres du dieu, volait autour de lui.
Là, cent figures d'air en leurs moules gardées,
Là, des biens et des maux les légères idées,
Prévenant nos destins, trompant notre désir,
Formaient des magasins de peine ou de plaisir.
Je regardais sortir et rentrer ces merveilles
Telles vont au butin les nombreuses abeilles,
Et tel, dans un État de fourmis composé,
Le peuple rentre et sort en cent parts divisé.
Confus, je m'écriai : " Toi que chacun réclame,
Sommeil, je ne viens pas t'implorer dans ma flamme ;
Conte à d'autres que moi ces mensonges charmants
Dont tu flattes les voeux des crédules amants ;
Les merveilles de Vaux me tiendront lieu d'Aminte :
Fait que par ces démons leur beauté me soit peinte.
Tu sais que j'ai toujours honoré tes autels ;
Je t'offre plus d'encens que pas un des mortels :
Doux Sommeil, rends-toi donc à ma juste prière. "
A ces mots, je lui vis entr'ouvrir la paupière ;
Et, refermant les yeux presque au même moment
" Contentez ce mortel ", dit-il languissamment.
Tout ce peuple obéit sans tarder davantage
Des merveilles de Vaux ils m'offrirent l'image ;
Comme marbres taillés leur troupe s'entassa ;
En colonne aussitôt celui-ci se plaça ;
Celui-là chapiteau vint s'offrir à ma vue ;
L'un se fit piédestal, l'autre se fit statue :
Artisans qui peu chers, mais qui prompts et subtils,
N'ont besoin pour bâtir de marbre ni d'outils,
Font croître en un moment des fleurs et des ombrages,
Et, sans l'aide du temps, composent leurs ouvrages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:09

L'églantine
Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)

Églantine ! Humble fleur, comme moi solitaire,
Ne crains pas que sur toi j'ose étendre ma main.
Sans en être arrachée orne un moment la terre,
Et comme un doux rayon console mon chemin.
Quand les tièdes zéphirs s'endorment sous l'ombrage,
Quand le jour fatigué ferme ses yeux brûlants,
Quand l'ombre se répand et brunit le feuillage,
Par ton souffle, vers toi, guide mes pas tremblants.

Mais ton front, humecté par le froid crépuscule,
Se penche tristement pour éviter ses pleurs ;
Tes parfums sont enclos dans leur blanche cellule,
Et le soir a changé ta forme et tes couleurs.
Rose, console-toi ! Le jour qui va paraître,
Rouvrira ton calice à ses feux ranimé ;
Ta mourante auréole, il la fera renaître,
Et ton front reprendra son éclat embaumé.

Fleur au monde étrangère, ainsi que toi, dans l'ombre
Je me cache et je cède à l'abandon du jour ;
Mais un rayon d'espoir enchante ma nuit sombre :
Il vient de l'autre rive... et j'attends son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:10

Conquérant
Charles CROS (1842-1888)

J'ai balayé tout le pays
En une fière cavalcade ;
Partout les gens se sont soumis,
Ils viennent me chanter l'aubade.

Ce cérémonial est fade ;
Aux murs mes ordres sont écrits.
Amenez-moi (mais pas de cris)
Des filles pour la rigolade.

L'une sanglote, l'autre a peur,
La troisième a le sein trompeur
Et l'autre s'habille en insecte.

Mais la plus belle ne dit rien ;
Elle a le rire aérien
Et ne craint pas qu'on la respecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:17

Roman
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

I

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
- Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
- On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits - la ville n'est pas loin -
A des parfums de vigne et des parfums de bière...

II

- Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon
D'azur sombre, encadré d'une petite branche,
Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche...

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête...
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête...

III

Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
- Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l'ombre du faux col effrayant de son père...

Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif...
- Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

IV

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.
Vous êtes amoureux. - Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
- Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire !...

- Ce soir-là..., - vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
- On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:18

Ode sur l'enthousiasme
Ponce Denis Écouchard LEBRUN-PINDARE (1729-1807)

Aigle qui ravis les Pindares
Jusqu'au trône enflammé des dieux,
Enthousiasme, tu m'égares
A travers l'abîme des cieux.
Ce vil globe à mes yeux s'abaisse ;
Mes yeux s'épurent, et je laisse
Cette fange, empire des rois :
Déjà, sous mon regard immense,
Les astres roulent en silence,
L'Olympe tressaille à ma voix.

Ô muse, dans l'ombre infernale
Ton fils plongea ses pas vivants :
Moi, sur les ailes de Dédale
Je franchis la route des vents.
" Il est beau, mais il est funeste
De tenter la voûte céleste. "
Arrête, importune raison !
Je vole, je devance Icare,
Dussé-je à quelque mer barbare
Laisser mes ailes et mon nom.

Que la colombe d'Amathonte
S'épouvante au feu des éclairs ;
Le noble oiseau qui les affronte
Prouve seul qu'il est roi des airs.
Je brûle du feu qui l'anime :
Jamais un front pusillanime
N'a ceint des lauriers immortels.
L'audace enfante les trophées.
Qu'importe la mort aux Orphées,
Si leurs tombeaux sont des autels ?

Silence, altières pyramides !
Silence, vains efforts de l'art !
Les oeuvres de ses mains timides
N'ont rien d'un généreux hasard.
Ô nature ! ta main sublime
Dans les airs a jeté la cime
De ces Etnas majestueux :
L'art pâlit d'en tracer l'image ;
L'oeil étonné te rend hommage
Par un effroi respectueux.

C'est de là qu'exhalant son âme
Non loin des gouffres de l'enfer,
Encelade vomit la flamme
Contre les feux de Jupiter.
De ses lèvres étincelantes,
L'Incendie aux ailes brûlantes
Fond dans les cieux épouvantés ;
Ses étincelles vagabondes
Couvrent l'air, la terre et les ondes
De leurs foudroyantes clartés.

Vaste Homère ! de ton génie
Ainsi les foudres allumés,
Avec des torrents d'harmonie,
Roulent dans tes vers enflammés.
Des feux de ta bouillante audace
Jaillissent la force et la grâce
De tes divins enfantements,
Comme des mers le dieu suprême
Vit éclore ta beauté même
Du choc de ses flots écumants.

A mes accords, l'aigle charmée
Ralentit son vol orageux,
Et de sa foudre désarmée
S'assoupissent les triples feux.
Tes chants, divine poésie !
Parfument encor l'ambroisie
Que verse aux dieux la jeune Hébé ;
Ton charme atteint le sombre empire
Et devant ta puissante lyre
Le triple monstre s'est courbé.

Qu'il aille aux gouffres du Tartare
De Typhon subir le destin,
Le coeur jaloux, le coeur barbare,
Qui dédaigne cet art divin,
Ce fils des nymphes de mémoire
Qui de la honte et de la gloire
Trace un immortel souvenir,
Et de palmes chargeant sa tête,
Se fait une illustre conquête
De tous les siècles à venir !

Ô génie ! ô vainqueur des âges,
Toi qui sors brillant du tombeau,
Sous de mystérieux nuages,
Souvent tu caches ton berceau.
C'est dans la solitude et l'ombre
Que ta gloire muette et sombre
Prépare ses jours éclatants :
L'oeil profane qui vit ta source
Ne se doutait pas que ta course
Dût franchir la borne des temps.

Tel on voit, dans l'empire aride
Des fils basanés de Memnon,
Le Nil, de son berceau liquide
S'échapper sans gloire et sans nom.
Du haut des rocs ses flots jaillissent,
Et quelque temps s'ensevelissent
Parmi des gouffres ignorés ;
Mais tout à coup à la lumière
Il renaît pour Memphis entière ;
Et ses flots en sont adorés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:25

Oh ! tes si douces mains...
Émile VERHAEREN (1855-1916)

Oh ! tes si douces mains et leur lente caresse
Se nouant à mon cou et glissant sur mon torse
Quand je te dis, au soir tombant, combien ma force
S'alourdit, jour à jour, du plomb de ma faiblesse !

Tu ne veux pas que je devienne ombre et ruine
Comme ceux qui s'en vont du côté des ténèbres,
Fût-ce avec un laurier entre leurs mains funèbres
Et la gloire endormie en leur creuse poitrine.

Oh ! que la loi du temps m'est par toi adoucie,
Et que m'est généreux et consolant ton songe.
Pour la première fois tu berces d'un mensonge
Mon coeur qui t'en excuse et qui t'en remercie ;

Mais qui sait bien pourtant que toute ardeur est vaine
Contre tout ce qui est et tout ce qui doit être,
Et qu'un profond bonheur se rencontre peut-être
A finir en tes yeux ma belle vie humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:25

A Monsieur du Pin
Ode burlesque.
Paul SCARRON (1610-1660)

Cher du PIN, je suis indigent
Plus que le party de la Fronde ;
Je n'ay point d'or et moins d'argent
C'est le plus grand mal-heur du monde.

Et tu me voudrois conseiller
De faire quelque Comedie ?
Il est mal aisé de railler
Quand peu s'en faut qu'on ne mandie.

Nostre Roy, qui, sans le vanter,
Vaut bien l'heritier de Pelée,
Peut, s'il le veut, resusciter
La joye en ma teste pelée.

Quand sa Majesté me feroit
Quelque bien-fait considerable,
Grand Roy pas moins il n'en seroit,
Et j'en serois moins pauvre Diable. [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:27



Théodore Agrippa d' AUBIGNÉ (1552-1630)


Prière du matin

Le Soleil couronné de rayons et de flammes
Redore nostre aube à son tour :
Ô sainct Soleil des Saincts, Soleil du sainct amour,
Perce de flesches d'or les tenebres des ames
En y rallumant le beau jour.

Le Soleil radieux jamais ne se courrouce,
Quelque fois il cache ses yeux :
C'est quand la terre exhalle en amas odieux
Un voile de vapeurs qu'au devant elle pousse,
En se troublant, et non les Cieux.

Jesus est toujours clair, mais lors son beau visage
Nous cache ses rayons si doux,
Quand nos pechez fumans entre le Ciel et nous,
De vices redoublez enlevent un nuage
Qui noircit le Ciel de courroux.

Enfin ce noir rempart se dissout et s'esgare
Par la force du grand flambeau.
Fuyez, pechez, fuyez : le Soleil clair et beau
Vostre amas vicieux et dissipe et separe,
Pour nous oster nostre bandeau.

Nous ressusciterons des sepulchres funebres,
Comme le jour de la nuict sort
Si la premiere mort de la vie est le port,
Le beau jour est la fin des espaisses tenebres,
Et la vie est fin de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:27

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

Les Flutistes de la Communauté du Roseau.

Amalgame des mots afin d'être proche
de l'être et de son oreille:
l'Intelligence démontre son envie d'étendre,
d'être lasse.

La petite femmes pointe du doigt l’élégance
afin de faire étendre ses connaissances, ses goûts
et ses couleurs. Une Barrière protégè les légumes
tout comme la vertu sème les graines du Partage
dans la déchirure de la discorde: Le ventre.

Un Au-revoir s'adresse à un ami(e) ou un adieu
s'adresse à une espérance... Regard dans cette
image, tu y verra une tendresse... Le bleu oscille
entre le vert: Cela s'appelle le feu et le cercle de
la Danse du Roseau...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4600
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Mar 8 Nov à 10:32

A une Malabaraise
Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Tes pieds sont aussi fins que tes mains, et ta hanche
Est Large à faire envie à la plus belle blanche ;
A l'artiste pensif ton corps est doux et cher ;
Tes grands yeux de velours sont plus noirs que ta chair.

Aux pays chauds et bleus où ton Dieu t'a fait naître,
Ta tâche est d'allumer la pipe de ton maître,
De pourvoir les flacons d'eaux fraîches et d'odeurs,
De chasser loin du lit les moustiques rôdeurs,
Et, dès que le matin fait chanter les platanes,
D'acheter au bazar ananas et bananes.
Tout le jour, où tu veux, tu mènes tes pieds nus
Et fredonnes tout bas de vieux airs inconnus ;
Et quand descend le soir au manteau d'écarlate,
Tu poses doucement ton corps sur une natte,
Où tes rêves flottants sont pleins de colibris,
Et toujours, comme toi, gracieux et fleuris.

Pourquoi, l'heureuse enfant, veux-tu voir notre France,
Ce pays trop peuplé que fauche la souffrance,
Et, confiant ta vie aux bras forts des marins,
Faire de grands adieux à tes chers tamarins ?
Toi, vêtue à moitié de mousselines frêles,
Frissonnante là-bas sous la neige et les grêles,
Comme tu pleurerais tes loisirs doux et francs,
Si, le corset brutal emprisonnant tes flancs,
Il te fallait glaner ton souper dans nos fanges
Et vendre le parfum de tes charmes étranges,
L'oeil pensif, et suivant, dans nos sales brouillards,
Des cocotiers absents les fantômes épars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.   Aujourd'hui à 19:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Melissa Ellen Gilbert, Laura Ingalls et Y'becca.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Melissa Gilbert [à complèter]
» Kit Laura Chang
» la fiche de Méline Laura
» Angela Laura Trinity [Pouffy]
» Gilbert Brulé disponible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: