Le clans des mouettes

ainsi est la force.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 the London Jazz Composers Orchestra Politics

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:28

Alain Bashung est le fils d'une mère bretonne, ouvrière dans une usine de caoutchouc de Boulogne-Billancourt, et d'un père sans doute Algérien kabyle, qu'il n'a jamais connu2,3. Sa mère, qui n'a jamais voulu parler de cette liaison passagère, et sans doute douloureuse, à son fils, se marie, peu après sa naissance, avec Roger Baschung, un boulanger alsacien. Roger donne son nom à l'enfant, mais l'envoie — il n'a pourtant qu'un an — dans les environs de Strasbourg, à Wingersheim, chez ses parents2. Alain passe ainsi son enfance à la campagne dans un milieu modeste et conservateur, avec Oma, une grand-mère qui ne parle pas le français3. Il découvre la musique, les valses de Strauss et Kurt Weill notamment le Mahagony. Son beau-père Roger lui offre pour ses cinq ans un harmonica Rosebud 3 qui sera son jouet préféré, il y joue ses premiers blues écoutés sur des disques laissés dans la maison par les Américains. Enfant de chœur à Wingersheim, il pratique aussi le basket-ball et le cyclisme.

Il revient vivre à Paris en 1959, chez sa « marraine » Andrée, une amie de sa mère, qui l'emmène aux concerts. Il découvre les grandes figures de la chanson française, Edith Piaf, le rock américain de Gene Vincent, écoute à la radio Buddy Holly, qui deviendra un modèle, Elvis Presley3. Tout en suivant des études, qu'il abandonne après avoir obtenu un BTS de comptabilité, en 1965, à l'école nationale de commerce3, il forme avec des copains un groupe éphémère, Les Dunces (en français : « les cancres »), au registre oscillant entre folk et rockabilly. Un ami de sa marraine Andrée, cadreur à l'ORTF pour les shows d'Henri Salvador, lui ouvre les portes du music-hall.

En 1982, Bashung collabore avec Serge Gainsbourg pour l'album Play blessures. Ce disque est une rupture volontaire avec le succès énorme et inattendu de Gaby, dont il semble vouloir se démarquer (« J'dédie cette angoisse à un chanteur disparu, mort de soif dans le désert de Gaby, respectez une minute de silence, faites comme si j'étais pas arrivé… », chante-t-il sur J'croise aux Hébrides). Ce disque torturé, difficile d'accès, est finalement un échec commercial et critique3, certains qualifieront même Bashung de « Johnny Hallyday new wave7 ». Cet album est pourtant aujourd'hui considéré comme une pièce essentielle de la discographie du chanteur.

En 1983, l'album original et sombre, Figure imposée reste tout aussi confidentiel. Mais le succès revient, en 1984, avec le single S.O.S. Amor8 qui lui permet de relancer sa carrière. En 1985, Alain Bashung interprète Touche pas à mon pote, pour l'association SOS Racisme.

En 1986, avec Passé le Rio Grande il renoue avec la veine de ses premiers tubes et collabore d'ailleurs à nouveau avec Boris Bergman. Cet album est récompensé aux Victoires de la musique.

Mais en 1989, il revient au sonorités sombres et new wave, aux expérimentations, sur l'album Novice. Le single trois titres qui en est extrait, Bombez !9 marque sa première collaboration officielle avec le parolier Jean Fauque et sa dernière avec Boris Bergman. Novice fait écho à la noirceur de Play Blessures.
La consécration

En 1991, il poursuit sa collaboration avec Jean Fauque, sur Osez Joséphine, qui contient aussi quelques reprises de classiques du rock américain. Il élargit son public, l'album se vend à 350 000 exemplaires, le titre Osez Joséphine est son premier vrai tube depuis Vertige de l'amour. Sur le même album, on retrouve le titre Madame rêve, titre rapidement incontournable de son répertoire, qui laisse entrevoir ses évolutions artistiques à venir.

En 1992, il reprend Les Mots bleus de Christophe, dans la compilation Urgence : 27 artistes pour la recherche contre le sida. En 1994, il sort Chatterton, album qu'il qualifie lui-même de country new age. Pour ce disque, il collabore avec divers artistes (Sonny Landreth, Ally McErlaine, Link Wray, Marc Ribot et Stéphane Belmondo). Le titre Ma petite entreprise est un nouveau succès pour Bashung. Dans la foulée, il entame une tournée de deux ans, couronnée, en 1995, par le double album liveConfessions publiques.

À partir de 1994, Bashung se consacre davantage à sa carrière de comédien débutée en 1981, notamment dans Ma sœur chinoise d'Alain Mazars.

Après avoir enregistré en duo City, avec Brigitte Fontaine sur son album Les Palaces, il revient à sa musique en 1998 avec Fantaisie militaire, pour lequel il collabore avec Jean Fauque, Rodolphe Burger, Les Valentins (dont il avait remarqué le travail sur le disque Genre humain de Fontaine sorti en 1995) et Jean-Marc Lederman (en). Adrian Utley, guitariste du groupe anglais Portishead, est également présent sur l'album. Les arrangements de cordes, qui apportent beaucoup à l'esprit du disque, sont l'œuvre de Joseph Racaille. Le premier single issu de cet opus est La nuit je mens. Pour cet album, il reçoit trois victoires de la musique en 1999 (en 2005, à l'occasion de la vingtième édition des Victoires de la Musique, Fantaisie Militaire sera consacré meilleur album des vingt dernières années). Pour Bashung, c'est un double et franc succès, critique et commercial.

En 2000, il sort Climax, un double album de compilations dans lequel il revisite certains de ses plus grands titres, dont Volontaire en duo avec Noir Désir. Cette année-là il écrit pour Vanessa Paradis la chanson L'eau et le vin qui figure sur son album Bliss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:29

La force du miroir
Guillaume Apollinaire

J'étais, indigne, un jour, en la chambre au lit blanc
Où Linda dans la glace admirait sa figure
Et j'emportai, grâce au miroir, en m'en allant,
La première raison de devenir parjure.

Linda fut non pareille avant, mais aujourd'hui
Je sais bien qu'elle est double au moins, grâce à la glace ;
Mon cœur par la raison où son amour l'induit
Est parjure à présent pour la seconde face.

Or, depuis ce jour-là, j'ai souvent comparé
Dans la chambre où la glace accepte un pur mirage,
La face de Linda, le visage miré,
Mais mon cœur pour élire a manqué de courage.

Si, parjure toujours, pour choisir j'ai douté,
Ce n'est pas qu'au miroir la dame soit plus belle ;
Je l'adore pourtant d'être en réalité
Et parce qu'elle meurt quand veut sa sœur formelle.

J'adore de Linda ce spécieux reflet
Qui la simule toute et presque fabuleuse,
Mais vivante vraiment, moderne comme elle est :
La dame du miroir est si miraculeuse !

Et la glace où se fige un réel mouvement
Reste froide malgré son détestable ouvrage.
La force du miroir trompa plus d'un amant
Qui crut aimer sa belle et n'aima qu'un mirage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:32

La porte

La porte de l'hôtel sourit terriblement
Qu'est-ce que cela peut me faire ô ma maman
D'être cet employé pour qui seul rien n'existe
Pi-mus couples allant dans la profonde eau triste
Anges frais débarqués à Marseille hier matin
J'entends mourir et remourir un chant lointain
Humble comme je suis qui ne suis rien qui vaille
Enfant je t'ai donné ce que j'avais travaille

Guillaume Apollinaire
----------------------------------------
IX

LE MAUVAIS VITRIER
Œuvres complètes de Charles Baudelaire, Michel Lévy frères, 1869, IV. Petits Poèmes en prose


Il y a des natures purement contemplatives et tout à fait impropres à l’action, qui cependant, sous une impulsion mystérieuse et inconnue, agissent quelquefois avec une rapidité dont elles se seraient crues elles-mêmes incapables.

Tel qui, craignant de trouver chez son concierge une nouvelle chagrinante, rôde lâchement une heure devant sa porte sans oser rentrer, tel qui garde quinze jours une lettre sans la décacheter, ou ne se résigne qu’au bout de six mois à opérer une démarche nécessaire depuis un an, se sentent quelquefois brusquement précipités vers l’action par une force irrésistible, comme la flèche d’un arc. Le moraliste et le médecin, qui prétendent tout savoir, ne peuvent pas expliquer d’où vient si subitement une si folle énergie à ces âmes paresseuses et voluptueuses, et comment, incapables d’accomplir les choses les plus simples et les plus nécessaires, elles trouvent à une certaine minute un courage de luxe pour exécuter les actes les plus absurdes et souvent même les plus dangereux.

Un de mes amis, le plus inoffensif rêveur qui ait existé, a mis une fois le feu à une forêt pour voir, disait-il, si le feu prenait avec autant de facilité qu’on l’affirme généralement. Dix fois de suite, l’expérience manqua ; mais, à la onzième, elle réussit beaucoup trop bien.

Un autre allumera un cigare à côté d’un tonneau de poudre, pour voir, pour savoir, pour tenter la destinée, pour se contraindre lui-même à faire preuve d’énergie, pour faire le joueur, pour connaître les plaisirs de l’anxiété, pour rien, par caprice, par désœuvrement.

C’est une espèce d’énergie qui jaillit de l’ennui et de la rêverie ; et ceux en qui elle se manifeste si opinément sont, en général, comme je l’ai dit, les plus indolents et les plus rêveurs des êtres.

Un autre, timide à ce point qu’il baisse les yeux même devant les regards des hommes, à ce point qu’il lui faut rassembler toute sa pauvre volonté pour entrer dans un café ou passer devant le bureau d’un théâtre, où les contrôleurs lui paraissent investis de la majesté de Minos, d’Éaque et de Rhadamanthe, sautera brusquement au cou d’un vieillard qui passe à côté de lui et l’embrassera avec enthousiasme devant la foule étonnée.

— Pourquoi ? Parce que… parce que cette physionomie lui était irrésistiblement sympathique ? Peut-être ; mais il est plus légitime de supposer que lui-même il ne sait pas pourquoi.

J’ai été plus d’une fois victime de ces crises et de ces élans, qui nous autorisent à croire que des Démons malicieux se glissent en nous et nous font accomplir, à notre insu, leurs plus absurdes volontés.

Un matin je m’étais levé maussade, triste, fatigué d’oisiveté, et poussé, me semblait-il, à faire quelque chose de grand, une action d’éclat ; et j’ouvris la fenêtre, hélas !

(Observez, je vous prie, que l’esprit de mystification qui, chez quelques personnes, n’est pas le résultat d’un travail ou d’une combinaison, mais d’une inspiration fortuite, participe beaucoup, ne fût-ce que par l’ardeur du désir, de cette humeur, hystérique selon les médecins, satanique selon ceux qui pensent un peu mieux que les médecins, qui nous pousse sans résistance vers une foule d’actions dangereuses ou inconvenantes.)

La première personne que j’aperçus dans la rue, ce fut un vitrier dont le cri perçant, discordant, monta jusqu’à moi à travers la lourde et sale atmosphère parisienne. Il me serait d’ailleurs impossible de dire pourquoi je fus pris à l’égard de ce pauvre homme d’une haine aussi soudaine que despotique.

« — Hé ! hé ! » et je lui criai de monter. Cependant je réfléchissais, non sans quelque gaieté, que, la chambre étant au sixième étage et l’escalier fort étroit, l’homme devait éprouver quelque peine à opérer son ascension et accrocher en maint endroit les angles de sa fragile marchandise.

Enfin il parut : j’examinai curieusement toutes ses vitres, et je lui dis : « — Comment ? vous n’avez pas de verres de couleur ? des verres roses, rouges, bleus, des vitres magiques, des vitres de paradis ? Impudent que vous êtes ! vous osez vous promener dans des quartiers pauvres, et vous n’avez pas même de vitres qui fassent voir la vie en beau ! » Et je le poussai vivement vers l’escalier, où il trébucha en grognant.

Je m’approchai du balcon et je me saisis d’un petit pot de fleurs, et quand l’homme reparut au débouché de la porte, je laissai tomber perpendiculairement mon engin de guerre sur le rebord postérieur de ses crochets ; et le choc le renversant, il acheva de briser sous son dos toute sa pauvre fortune ambulatoire qui rendit le bruit éclatant d’un palais de cristal crevé par la foudre.

Et, ivre de ma folie, je lui criai furieusement : « La vie en beau ! la vie en beau ! »

Ces plaisanteries nerveuses ne sont pas sans péril, et on peut souvent les payer cher. Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance ?

--------------------------------------------------------------------------

La tzigane

La Tzigane savait d'avance
Nos deux vies barrées par les nuits
Nous lui dîmes adieu et puis
De ce puits sortit l'Espérance
L'amour lourd comme un ours privé
Dansa debout quand nous voulûmes
Et l'oiseau bleu perdit ses plumes
Et les mendiants leurs Avé

On sait très bien que l'on se damne
Mais l'espoir d'aimer en chemin
Nous fait penser main dans la main
À ce qu'a prédit la tzigane

Guillaume Apollinaire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:33

Le cimetière du Père-Lachaise est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde. Situé dans le 20e arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées. Il accueille chaque année plus de trois millions et demi de visiteurs2, ce qui en fait le cimetière le plus visité au monde

Père La Chaise
La Maison du père Lachaise, Mont-Louis

L'une des sept collines de Paris, appelée Champ-l'Évêque car elle appartenait au Moyen Âge à l'évêque de Paris, prit au XIIe siècle le nom de Mont-aux-Vignes, pour les cultures que l'on y réalisait alors. En 1430, un riche commerçant du nom de Régnault de Wandonne acheta le domaine afin d'y faire construire une maison cossue : une folie. C'est l'origine du nom de l'actuelle rue de la Folie-Regnault dans le 11e arrondissement.

Deux siècles plus tard, les Jésuites acquièrent le terrain pour en faire un lieu de repos et de convalescence. La maison accueille quelques heures le jeune roi Louis XIV venu assister sur ces hauteurs à des combats lors de la Fronde. Cet événement donnera au lieu le nom de Mont-Louis. Mais le plus illustre occupant fut François d'Aix de La Chaise (1624-1709), dit le Père La Chaise, confesseur du roi de France Louis XIV, qui exerça une influence modératrice sur celui-ci dans la lutte contre le jansénisme. Il y demeurera de 1675 jusqu'à sa mort en 1709.

Le comte de La Chaise, frère du père jésuite, donna de nombreuses fêtes sur le domaine, ce qui contribua à son agrandissement et son embellissement. Mais en 1762, la Compagnie de Jésus fut contrainte de céder le terrain en raison d'une dette du père de Jacy. Au fil des années, les jardins furent laissés à l'abandon et les propriétaires se succédèrent, pour revenir, le 9 Ventôse an XI au préfet de la Seine, Nicolas Frochot, contre la somme de 180 000 francs.
Construction et agrandissements
Plan du cimetière en 1813
Plan du cimetière en 1926
Plan du cimetière en 2014

À la suite de la fermeture du cimetière des Innocents le 1er décembre 1780, en application tardive de la loi de 1765 interdisant les cimetières en ville, Paris commençait à manquer de lieux de sépultures. Napoléon Bonaparte, alors consul, décréta que « chaque citoyen a le droit d'être enterré quelle que soit sa race ou sa religion », réglant le cas des mécréants, des excommuniés, des comédiens et des pauvres. Le 12 juin 1804, un Décret Impérial sur les sépultures fixa définitivement les règles devant être appliquées pour l'emplacement et l'organisation des cimetières4. Au début du XIXe siècle furent ainsi créés plusieurs nouveaux cimetières hors des limites de la capitale : le cimetière de Montmartre au nord, le cimetière de l'Est, le cimetière de Montparnasse au sud et, à l'ouest de la ville, le cimetière de Passy.

Le préfet de Paris décréta la transformation des 17 hectares de Mont-Louis en cimetière de l'Est. La conception du cimetière fut confiée à l'architecte néo-classique Alexandre-Théodore Brongniart en 1803. En tant qu'inspecteur général en chef de la deuxième section des travaux publics du département de la Seine et de la Ville de Paris, Brongniart dessinera les grands axes sous la forme, pour la première fois, d'un immense jardin à l'anglaise, aux allées accidentées, pourvues d'arbres et de plantes aux essences diverses et bordées de sépultures sculptées. Il projettera des monuments funéraires dont finalement un seul sera réalisé : celui de la sépulture de la famille Greffulhe, au style néo-gothique épuré.

Le 21 mai 1804 (1er Prairial an XII), le cimetière fut officiellement ouvert par une première inhumation : celle d'une petite fille de cinq ans, Adélaïde Paillard de Villeneuve, fille d'un porte-sonnette du faubourg Saint-Antoine, suivie de celle de Reine Févez, morte 615 rue Jarente le 18 juin 1804, (29 prairial XII), épouse de Valentin Robert, négociant de Bar-le-Duc, et belle-mère de Gilbert, baron Dufour, ordonnateur en chef de la Garde impériale. Il était à l'origine destiné aux Parisiens de l'un des quatre arrondissements de la rive droite (les 5e, 6e, 7e et 8e de l'époque), en fosse commune ou en concession perpétuelle. Mais le cimetière n'eut pas la faveur des Parisiens, qui rechignaient à se faire enterrer sur des hauteurs, de plus hors de Paris, et dans un quartier réputé populaire et pauvre.

En 1804, le Père-Lachaise ne comptait que 13 tombes. L'année suivante, il n'y en avait que 44, puis 49 en 1806, 62 en 1807 et 833 en 1812. En 1817, pour redorer l'image du cimetière, la mairie de Paris organise le transfert des dépouilles d'Héloïse et Abélard, ainsi que de Molière et La Fontaine5.
Le cimetière en 1815 est un parc à l'anglaise dont le tombeau d'Héloïse et Abélard, ici en haut à gauche, est un but de promenade.

Il n'en fallait pas plus : en 1830, on décomptait 33 000 tombes. Le Père-Lachaise connut à cette époque cinq agrandissements : en 1824, 1829, 1832, 1842 et 1850. Ceux-ci lui ont permis de passer de 17 hectares 58 ares (175 800 m2) à 43 hectares 93 ares (439 300 m2) pour 70 000 tombes, 5 300 arbres, une centaine de chats, de nombreux oiseaux et 3,5 millions de visiteurs.
La Commune

Lors de la Commune de Paris, en mai 1871, le Père-Lachaise fut le théâtre d'une véritable guerre civile, en raison de sa localisation stratégique sur la colline. Les Fédérés installèrent leur artillerie en plein cœur du cimetière, mais furent rapidement encerclés par les Versaillais de Thiers d'un côté et les prussiens de l'autre. Les 147 survivants furent fusillés le 28 mai 1871 devant le mur qui prit ensuite le nom de mur des Fédérés, au sud du cimetière.
Ensemble crématorium-columbarium
Vue de la face antérieure du crématorium
Articles détaillés : Crématorium du Père-Lachaise et Liste de personnalités incinérées au cimetière du Père-Lachaise.

Ce n'est qu'à la fin du siècle, en 1894, que débutèrent les travaux du columbarium et du crématorium, conçus en 1886 par Jean Camille Formigé. L'ensemble crematorium-columbarium se compose d'une chapelle de style néo-byzantin et de quatre ailes. Le toit est composé d'un vaste dôme de briques et de grès, de trois petites demi-coupoles et de deux cheminées. Dans les années 1920, le dôme principal est décoré de vitraux de Carl Mauméjean. Le columbarium définitif se compose de quatre niveaux : deux en sous-sols et deux à l'extérieur et peut contenir plus de 40 800 cases6.

Le crématorium est le premier construit en France. La première crémation a lieu le 30 janvier 18897, un peu plus d'un an après la loi du 15 novembre 1887 qui proclame la liberté des funérailles et autorise la crémation. Le recours à la crémation demeure peu répandu jusqu'à la fin du XXe siècle. Essentiellement le fait de francs-maçons, anticléricaux et libre-penseurs (Charles-Ange Laisant, André Lorulot), le recours à la crémation progressa à la suite de la levée de l'interdiction par l'église catholique en 1963. À partir des années 1980, les malades du sida privilégient la crémation (Jean-Paul Aron, Guy Hocquenghem, Cyril Collard, Pascal de Duve, Cleews Vellay, Jean-Luc Lagarce)8. De 49 crémations en 1889, le chiffre passe à environ 5 000 crémations au début du XXIe siècle1. En 2012, la crémation représente 45 % des obsèques à Paris9.

Dans le columbarium se trouvent de nombreuses célébrités dont le metteur en scène Max Ophüls, l'humoriste Pierre Dac et le cénotaphe de Maria Callas.
Religion

Le décret du 23 prairial de l'an XII (1804) de Napoléon Ier fixe les questions relatives à l'organisation des cimetières et des funérailles. Les communes ont l'obligation de créer un cimetière spécialement affecté à chaque culte ou d'affecter à chaque culte une partie du cimetière10. La loi du 14 novembre 1881 abroge cet article 15 du décret du 23 prairial de l'an XII, ce qui conduit à l'interdiction des carrés confessionnels.

Au Père-Lachaise, des carrés confessionnels dédiés aux juifs et musulmans ont existé.

La loi de séparation de l'Église et de l'État du 9 décembre 1905 n'a pas d'impact sur le cimetière du Père-Lachaise puisque les emblèmes religieux demeurent autorisés sur les monuments funéraires privés. La croix de cimetière a été enlevée en juin 188311.
Chapelle
Chapelle
Article détaillé : Chapelle du Père-Lachaise.

À l'emplacement de la maison du Père La Chaise, Brongniart a prévu une immense pyramide affectée aux cérémonies de tous les cultes chrétiens. Ce monument n'a finalement pas été retenu et la construction de la chapelle est confiée à l'architecte de la ville de Paris Étienne-Hippolyte Godde12.

La construction débute en 1820, financée par la ville et un legs de 40 000 Francs de la veuve du docteur Bosquillon13.

La chapelle affectée au culte catholique est consacrée en 1834 et dépend de la paroisse Saint-Germain de Charonne.
Enclos juif

Paris comptait sept carrés juifs14.

L'article 15 du décret du 23 prairial an XII (12 juin 1804, Décret relatif au lieu d'inhumation) permet le partage des cimetière en fonction des divers cultes15.

Le carré juif du Père-Lachaise ouvre le 18 février 1810 dans la division 7. Clôturé par un mur, le cimetière israélite comportait une salle de purification et un pavillon pour le gardien16. L'enclos était fermé à clef17.

De 1865 à 1882, la division 87 servira également d'enclos juif. Après l'interdiction des carrés confessionnels en 1881, les murs des enclos juifs sont détruits et les juifs sont enterrés dans la 96e division14.

Parmi les nombreuses personnes enterrées au XIXe siècle, les guides de l'époque signalent Rachel Félix, tragédienne, David Sintzheim, premier grand rabbin de France, la famille Rothschild, Roblès, Singer, Fould12,18,19.
Carré musulman
Enterrement dans l'enclos musulman de Séliman-ben-Saïd, lieutenant indigène au 2e régiment de tirailleurs algériens en garnison à Paris.

La création d'un carré musulman est autorisée par une délibération du conseil municipal du 17 juin 1853 et d'un arrêté préfectoral du 29 novembre 1856 qui prévoit « un enclos spécial pratiqué dans les dépendances du cimetière de l’Est pour l’inhumation des personnes décédées à Paris professant la religion mahométane »14,20.

La 85e division est assignée au culte musulman. Cette partie plate et rectiligne fait partie des terrains acquis lors de la dernière extension du cimetière en 1850. Délimité par une clôture en planches, l'enclos mesure 3 260 m2. En mai 1855 débutent les travaux de construction de la mosquée d'après les plans dressés par Marie-Gabriel Jolivet, architecte de la troisième section des travaux de la Ville de Paris. Le monument est composé d'une salle d'attente, d'un lavatorium, destiné à la purification des musulmans, et d'un dépôt pour les accessoires du culte. L'appareil polychrome est constitué de pierres de taille blanches et de grès rouge des Vosges disposées successivement en bandes horizontales.

Le carré musulman ouvre le 1er janvier 1857 21, ce qui en fait le premier cimetière musulman en France. Entre 1856 et 1870, l'enclos ne comptera que 44 inhumations : 6 concessions à perpétuités, 7 temporaires, 31 fosses gratuites. L'enclos est rétréci à plusieurs reprises. Le 1er mars 1871, une partie inutilisée de l'enclos est affecté au culte israélite qui était à l'étroit dans la division 87 qui était consacrée aux juifs de 1865 à 1882.

La loi du 14 novembre 1881 interdit les carrés confessionnels22. La clôture de l'enclos musulman est retirée, contrairement à la haie végétale plantée en 1873 qui est conservée. L'enclos est à nouveau rétréci en 188323.

En dépit de la loi de 1881, la mosquée est conservée. Mais la Turquie, à qui incombent les travaux, ne l'entretient pas. Une reconstruction est envisagée avant que la Première Guerre mondiale annule le projet. Alliée de l'Allemagne, la Turquie est dorénavant un pays ennemi de la France. La mosquée est détruite en 1914. Le projet de la reconstruire est définitivement abandonné en 1923 en raison d'un projet de construction de ce qui deviendra la Grande Mosquée de Paris24.
Célébrités
Article détaillé : Liste de personnalités enterrées au cimetière du Père-Lachaise.
Article détaillé : Liste de personnalités incinérées au cimetière du Père-Lachaise.
Monuments
Article détaillé : Monument aux morts du Père-Lachaise.
Monument aux morts de Bartholomé
Monument aux soldats morts pendant le siège de Paris de 1870-1871
Mur des fédérés

En 1899 le Monument aux morts d'Albert Bartholomé acheté par la Ville de Paris au salon du Petit-Champ-de-Mars en 1895 est installé au Cimetière du Père-Lachaise.

Outre les tombes, le cimetière abrite des monuments dédiés à une personnalité ou à un groupe de personnes.

Monuments aux combattants étrangers morts pour la France durant la Grande Guerre :
Monument aux Arméniens morts pour la France ;
Monument aux Belges morts pour la France ;
Monument aux Grecs morts pour la France ;
Monument aux Italiens morts pour la France ;
Monument aux Soviétiques morts pour la France ;
Monument aux Tchécoslovaques morts pour la France.

Monuments aux combattants étrangers morts pour la France durant la Seconde Guerre mondiale :
Monument en hommage à l'armée polonaise en France (allée centrale)

Monuments à la mémoire des déportés victimes des camps de concentration et d'extermination25 :
Auschwitz-Birkenau (1949) ;
Neuengamme (1949) ;
Ravensbrück (1955) ;
Mauthausen (1958) ;
Buchenwald-Dora (1964) ;
Oranienburg-Sachsenhausen (1970) ;
Dachau (1985) ;
Flossenbürg (1988) ;
Buna-Monowitz (1993) ;
Bergen-Belsen (1994) ;
Natzwiller-Struthof (2004) ;
Convoi 73 (2006) ;
Monument aux Espagnols morts pour la liberté (1969).

Monuments en hommage aux victimes de catastrophes aériennes :
une stèle en hommage aux 170 victimes du DC10 d'UTA ;
mémorial à la mémoire des 160 victimes du Vol 708 West Caribbean (division 77) ;
mémorial à la mémoire des 148 victimes du vol 604 Flash Airlines inauguré le 3 janvier 200726 ;
une stèle érigée le 1er juin 2010 en hommage aux 228 victimes du vol 447 Air France (division 88).

Monument aux personnels des Hôpitaux de Paris victimes du devoir ;
Monument aux victimes de juin 1848 (division 6)27,28 ;
Monument à la mémoire des Gardes Nationaux de la Seine tués au combat de Buzenval le 19 janvier 1871 (division 72) ;
Monument à la mémoire des soldats morts pendant le siège de Paris de 1870-1871 (division 64) ;
Monument à la mémoire des défenseurs de Belfort (division 54) ;
Monument aux victimes non reconnues de l'incendie du Bazar de la Charité (division 92, 1899)29,30 ;
Monument funéraire aux victimes non identifiées de l'incendie de l'Opéra Comique ;
Monument aux travailleurs municipaux de la Ville de Paris (1895)31 ;
Plaque apposée sur le mur des fédérés en 1907 (division 76) ;
Monument aux morts pour la France en Afrique du Nord de 1952 à 1962, inauguré le 3 février 2003 (division 88) ;
Monument aux plus jeunes combattants volontaires de la Résistance, inauguré en 2009 (division 82) ;
Stèle en hommage aux victimes de l'OAS, inaugurée le 6 octobre 2011 (division 88)32 ;
Stèle en mémoire des victimes du génocide contre les Tutsi en 1994, inaugurée le 31 octobre 2014 (division 88) ;
Stèle en souvenir des disparus des Abdellys lors de la Guerre d'Algérie, inaugurée le 31 octobre 2015 (division 88).

Manifestations

Du fait des nombreuses personnalités enterrées là et de la charge symbolique du lieu, le cimetière du Père-Lachaise a été et est encore le lieu de manifestations et de commémorations, concernant en particulier la Commune de Paris. Ces commémorations sont principalement le fait des partis socialistes et communistes et des francs-maçons du Grand Orient de France33.

Après la Seconde Guerre mondiale, s'y ajoutent les commémorations des victimes du nazisme, les monuments aux morts des camps de concentration et d'extermination se trouvant à proximité du mur des Fédérés.
Conservation du patrimoine
Tombe de Frédéric Chopin

D'illustres sculpteurs et architectes feront de ce lieu un véritable musée dès le XIXe siècle : parmi eux, Guimard, Garnier, Visconti, Paillard ou Barrias. La chapelle ainsi que le portail principal d'alors (boulevard de Ménilmontant) furent conçus par l'architecte néoclassique Étienne-Hippolyte Godde en 1823 et 1825. David d'Angers créa la plupart des monuments du « Quartier des Maréchaux d'Empire ».

La « partie romantique » du cimetière, soit environ la moitié de la superficie totale, constitue un site classé par arrêté du 17 décembre 196234. Le site classé regroupe les divisions 4 à 34, 36 à 39, 47 à 58, 65 à 71, 73 à 75 et une partie de la division 761.

Plusieurs éléments du patrimoine funéraire du cimetière ont été inscrits ou classés aux monuments historiques entre 1983 et 200835 :

Les monuments construits avant 1900 qui se trouvent dans les divisions 1 à 58, 65 à 71 et 91 sont inscrits par arrêté du 21 mars 198336. Le nombre de monuments funéraires inscrits aux monuments historiques est estimé à 30 0001.
Le portail d'entrée, la chapelle, le Mur des Fédérés, le monument aux morts de Bartolomé, le monument funéraire d'Héloïse et Abélard, le monument funéraire de Molière, le monument funéraire de La Fontaine, le monument de Montanier dit Dellile, et le monument funéraire de Landry sont classés par arrêté du 14 novembre 198337.
Le monument funéraire de Cartellier-Heim est classé par arrêté du 25 janvier 199038.
Le colombarium et le crématorium sont inscrits par arrêté du 17 janvier 199539.
Le monument funéraire d'Oscar Wilde est classé par arrêté du 10 mars 199539, après avoir été inscrit par arrêté du 27 septembre 199140.
Le monument funéraire de Georges Guët est classé par arrêté du 18 septembre 199539, après avoir été inscrit par arrêté du 9 septembre 199441.
Le monument funéraire de Frédéric Chopin est classé par arrêté du 1er avril 200842.

De nombreuses tombes ont leurs fidèles qui en assurent l'entretien.
Faune et flore
Corneilles noires posées sur une croix

Avec ses 44 hectares, la première nécropole intra muros de Paris est aussi l'un des plus importants espaces verts. On y dénombre 5 300 arbres, soit un arbre pour treize sépultures. On y trouve essentiellement des érables, des frênes, des marronniers, des thuyas ainsi que des acacias, hêtres, noyers, platanes, robiniers, sophoras, tilleuls43. Au total, 400 espèces végétales ont été recensées44.

Le cimetière contient deux arbres remarquables situés dans la 77e division45. Le premier est un érable de Montpellier (Acer monspessulanum L.) remarquable en raison de son âge. Planté en 1883, il mesure 12 mètres de haut et 2,25 mètres de circonférence. Le second est un marronnier d'Inde (Aesculus hippocastanum L.) remarquable en raison de son âge et de sa circonférence. Planté en 1880, il mesure 22 mètres de haut et 3,45 mètres de circonférence.

Le développement parfois excessif et non contrôlé de la végétation est critiqué. Le monument aux morts de Bartholomé est masqué partiellement par les arbres et l'humidité accélère la détérioration du monument46.

La faune du Père-Lachaise est composée d'une quarantaine d'espèces d'oiseaux, dont des corneilles, des chouettes hulottes, des faucons crécerelles, des éperviers, des mésanges, des grimpereaux, des sittelles, des moineaux, des gobe-mouche gris et des rouge-queue à front blanc. On observe également des chats, des lézards, des chauve-souris, des fouines, des hérissons et des écureuils roux. Un essaim d'abeilles avait même trouvé refuge dans la tête en bronze de la statue de Casimir Perier. 264 espèces de coléoptères et une centaine de papillons ont été recensés47,43,48.
Fonctionnement du cimetière au XXIe siècle

Le cimetière est géré par le service des cimetières de la Ville de Paris, rattaché depuis 1986 à la direction des parcs, jardins et espaces verts (DEVE)49. Le service des cimetières assure les missions d'accueil, renseignements des usagers et de surveillance, de fossoyage et d'inhumation, ainsi que de la valorisation du patrimoine architectural et végétal50.

La durée de concession est de 10, 30 ou 50 ans ainsi que perpétuelle. Les tarifs sont les mêmes dans tous les cimetières parisiens intra muros. En 2012, une concession perpétuelle de 2 mètres carrés coûte 13 430 €, pour une cinquantenaire, 4 004 € euros, pour une trentenaire, 2 560 €, pour une décennale, 755 €. Pour une case au columbarium, il faut compter 1 725 € pour 50 ans et 1 105 € pour 30 ans et 365 € pour une concession temporaire de 10 ans51.

Pour être enterré au cimetière du Père-Lachaise, il faut être domicilié à Paris, être décédé à Paris ou être placé dans un caveau existant. Cependant le cimetière est plein depuis les années 1950. Les reprises des concessions anciennes abandonnées permettent de récupérer plusieurs centaines de concessions par an dans les cimetières intra muros.
Dans la culture populaire
Tombe de Jim Morrison
Au cinéma

1980 : Au bon beurre téléfilm d’Édouard Molinaro, cimetière dans lequel les Poissonard, profiteurs de guerre, acquièrent un prestigieux caveau pour un million de francs.
1986 : Au Père Lachaise, court métrage, réalisé par Pierre-Marie Goulet et Jean-Daniel Pollet.
1991 : The Doors, de Oliver Stone, vision de la tombe de Jim Morrison à la fin du film.
1997 : Le Loup-garou de Paris de Anthony Waller, une attaque du loup-garou au cimetière près de la tombe de Morrison.
2001 : Belphégor, le fantôme du Louvre de Jean-Paul Salomé, vision de la tombe de Pierre Desfontaines.
2001 : Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, pendant qu'Amélie regarde les informations à son propos, vision du cimetière sur les images de l'enterrement de son père, avec comme musique l'Adagio pour cordes de Samuel Barber.
2002 : Les Tombales, court-métrage de Christophe Barratier, présent dans les bonus du DVD du film Les Choristes.
2004 : La Première Fois que j'ai eu 20 ans de Lorraine Lévy, vers la moitié du film vision du cimetière lors de l'enterrement de l'un des personnages du film.
2006 : Paris, je t'aime, segment 20e arrondissement, vues de la tombe d'Oscar Wilde.
2007 : Two Days in Paris, quand Julie Delpy se recueille sur la tombe de Jim Morrison52.
2008 : Syndrome, court-métrage de Yannick Delhaye.
2012 : Holy Motors, de Leos Carax.
2016: Elle de Paul Verhoeven.

Dans la littérature
Buste de Balzac par David d'Angers

1833 : Honoré de Balzac, Ferragus : description du cimetière.
1834 : Honoré de Balzac, Le Père Goriot : cimetière où le Père Goriot est enterré.
1862 : Victor Hugo, Les Misérables : cimetière où Jean Valjean est enterré.
1869 : Gustave Flaubert, L'Éducation sentimentale : description du cimetière.
1913 : Karl Hans Strobl, « Das Grabmal auf dem Père Lachaise » : nouvelle fantastique dont l'action se déroule au Père-Lachaise.
Traductions françaises : « Mon séjour au Père-Lachaise », traduction de Hugo Richter dans le recueil Le triomphe de la mécanique, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque - Fantastique » (2e série) no 18, 1979 (ISBN 2-7024-0913-X). — « Le Mausolée du Père-Lachaise », traduction de Felicitas Spuhler dans l'anthologie de Jacques Finné Trois saigneurs de la nuit 2, Néo, coll. « Fantastique / Science-fiction / Aventures » no 184, 1986 (ISBN 2-7304-0414-7).
1955 : Antoine Blondin, L'Humeur vagabonde : un jeune provincial, perdu dans ce « labyrinthe », dialogue avec un gardien du cimetière.
1994 : Bernard Werber, Les Thanatonautes : le cimetière est le principal lieu de rendez-vous des deux protagonistes, Michael Pinson et Raoul Razorbak, au début de l'histoire.
2014 : Nathalie Rheims, Le Père-Lachaise, jardin des ombres.
2015 : Tony Baillargeat, Le Secret de Diana Danesti : c'est sous la chapelle du Prince Bibesco où repose notamment la comtesse Anna de Noailles que l'auteur fait exister tout un réseau de galeries souterraines menant à une crypte secrète où reposerait Vlad Tepes alias le Comte de Dracula.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:34

The Doors est un groupe de rock américain fondé en juillet 1965 à Los Angeles, Californie et dissous en 1973, deux ans après la mort du chanteur Jim Morrison, en 1971.

Malgré une existence plutôt brève, The Doors est l'un des groupes les plus marquants de l'histoire du rock, et sa musique a influencé de nombreux artistes. Très populaires pendant leurs années d'activité grâce à des titres comme Break On Through ou Light My Fire, les quatre musiciens connurent cependant une plus grande popularité après leur dissolution notamment en raison du culte voué à leur chanteur, Jim Morrison, poète et créateur charismatique, dont la vie tumultueuse et la mort précoce ont contribué à créer la légende1. The Doors a réussi à vendre plus de 32,5 millions d'albums aux États-Unis et plus de 100 millions à travers le monde2.

Affilié à la scène du rock psychédélique, le groupe s'est distingué par une musique protéiforme et assez unique empruntant à la fois au blues (Cars Hiss by My Window), à la pop (Touch Me), au funk (Peace Frog (en)), au jazz3 (Shaman's Blues) mais aussi au flamenco (Spanish Caravan), et aux musiques de fanfare (Alabama Song), et profondément influencée par l'art et la poésie en particulier4. Toutes ces caractéristiques ont fait des Doors un groupe « culte » qui a inspiré de nombreux artistes5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:35

Méditation transcendantale
Illustration du processus mental dit de « transcendance » dans la pratique de la MT

La Méditation transcendantale (ou MT) est une technique de relaxation et de développement personnel dérivée d'une pratique spirituelle indienne introduite en Occident en 1955 par Maharishi Mahesh Yogi (1917-2008). Selon ses promoteurs elle aurait été enseignée à six millions de personnes1. L'organisation de Maharishi Mahesh Yogi, qui gère non seulement la MT mais également diverses activités telles que des écoles et universités comme Maharishi University of Management et des Centres de prévention ayurvédiques, est généralement appelée Mouvement de Méditation transcendantale. Diverses sources ont qualifié le mouvement de secte dans certains pays.

Description de la technique
Maharishi Mahesh Yogi, fondateur du mouvement de Méditation transcendantale

Selon le sociologue des religions Rodney Stark, la Méditation transcendantale est « une technique de méditation indienne simplifiée et adaptée au marché occidental »2. Selon son créateur, Maharishi Mahesh Yogi, qui l'a popularisée en Occident, il s'agit d'une technique mentale de relaxation et de « développement de la conscience » qui se pratique à raison de deux séances d’une vingtaine de minutes par jour et qui est présentée comme « simple, naturelle, ne nécessitant aucun effort et se distinguant des autres techniques de méditation ou de relaxation par une absence totale de concentration et de contemplation3 ».

Cette méditation se pratique à l'aide d'un mantra, un son abstrait utilisé mentalement, que les responsables du mouvement de la MT présentent comme « dépourvu de signification » et qui doit être transmis par un instructeur dûment formé par l'organisation de Maharishi4.
Les effets de la Méditation transcendantale
Effets spirituels

Selon le mouvement de MT, cette méditation aurait la capacité de générer un état de conscience qu'il a baptisé « éveil au repos » et produisant « un état physiologique plus ordonné, un relâchement de tension, et un accroissement de “l'intelligence créatrice” », ce dernier effet supposé reposant sur un concept ésotérique central dans la vision du monde de Maharishi Mahesh YogiRS 1. Dans cette méditation, l'usage du mantra permettrait à l'esprit de se diriger vers un « état de silence infini » et de « pure félicité » appelé « conscience pure », équivalent au Soi de certaines traditions spirituelles5,6.
Effets physiologiques
Anxiété

Une méta-analyse de la Géorgie Regents University confirme l’efficacité (qualifiée de remarquable) de la Méditation transcendantale contre l’anxiété, en particulier lorsqu’elle est très élevée. Ces conclusions, publiées dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine montrent que la pratique de la MT (Méditation Transcendantale) est plus efficace que les traitements habituels, que la plupart des traitements alternatifs, avec de plus grands effets observés chez les personnes ayant une forte anxiété RS 2 , RS 3 , RS 4, RS 5
Hypertension artérielle

En 2004, Canter et ErnstRS 6 ont examiné cinq études sur les effets de la Méditation transcendantale sur la tension artérielle. Ils concluent qu'il n'y a « pas suffisamment de preuves de qualité pour conclure si oui ou non la MT a un effet cumulatif positif sur la pression artérielle », précisant que les recherches publiées comportaient d'importantes lacunes méthodologiques et étaient potentiellement biaisées par l'affiliation des auteurs de l'organisation de la MT. Les auteurs des recherches concernées répondent que la plupart de celles examinées dans cette étude de 2004 ont été financées par les divers instituts de recherches du National Institutes of Health et qu’en tant que telles, les méthodologies ont été évaluées par des pairs indépendants et experts en méthodologieRS 7.

En 2008, une méta-analyse de neuf études randomisées (trois des études ont été évaluées comme étant de bonne qualité, trois comme acceptables, et trois comme perfectibles) a montré qu’une pratique régulière de la Méditation transcendantale pourrait réduire en moyenne la pression artérielle systolique de 4.7 mmHg et la pression artérielle diastolique de 3,2 mmHg, ces changements étant statistiquement significatifsRS 8. Une méta-analyse de 1989 sur les techniques de relaxation en rapport à l’anxiété conclut que ces méthodes ont un effet modéré et que, parmi elles, la Méditation transcendantale aurait un effet significativement plus importantRS 9.

En 2013, une déclaration scientifique de l'American Heart Association concernant la baisse de la tension artérielle à l'aide des approches alternatives déclare que "la Méditation transcendantale peut être utilisée en pratique clinique pour abaisser la tension artérielle " et conclut que : "La MT est la seule parmi les thérapies comportementales a prouver son efficacité pour abaisser la TA (tension artérielle), et est recommandée par l'AHA comme traitement adjuvant pour aider à diminuer la pression artérielle"RS 10 , RS 11

À l'occasion de la journée mondiale de l'hypertension artérielle le 14 mai 2016, un communiqué publié par le ministère de la santé du Luxembourg propose pour prévenir l’hypertension artérielle de pratiquer une méthode de relaxation, en précisant que « pour certaines personnes la méditation transcendantale et le yoga sont d'excellentes méthodes de relaxation » à condition d'une pratique régulière7,8,9.
Contexte de son introduction en Occident

Dans les années 1960, Maharishi commence à enseigner la technique de MT d'abord aux États-Unis et à travers le monde ; il touche principalement la classe moyenne10. Puis soudainement, la MT rencontre une certaine popularité internationale auprès de la jeunesse en Occident, en plein essor de la contreculture, due à l'engouement pour les pratiques orientales et l'intérêt de quelques célébrités pour cette pratique, parmi lesquelles les Beatles, mais aussi les Doors, les Beach Boys, Donovan, Mia Farrow, Martin Scorsese et Clint Eastwood11,12. Dans les années 70, la méthode gagne une certaine respectabilité auprès du monde médical selon le New York Times13. De nos jours, la méditation étant devenue « tendance »14, de nouvelles célébrités pratiquent la MT principalement pour gérer le stress généré par leurs vies intépides, souvent dans le sillage de David Lynch et de sa Fondation15.
Article détaillé : Fondation David Lynch
La Méditation transcendantale et la recherche scientifique

À partir des années 1970, Maharishi Mahesh Yogi a fait la promotion de la MT en utilisant la recherche scientifique. Comme nombre d'autres pratiques non conventionnelles16,17, il a commencé à faire usage du langage et des protocoles scientifiques. Par exemple, il introduit la notion de « Science de l'Intelligence Créatrice (SIC)RS 12 » en 1969, une « nouvelle science de la conscience », dont l'aspect pratique est le « programme de Méditation transcendantale », elle a pour objectif de « connecter la science moderne à la science védique »18. Des chercheurs affiliés au mouvement MT, tel que David Orme-JohnsonRS 13 ou Schneider et alRS 7 de la Maharishi University of Management, mettent en avant 524 publications (juin 2012) examinées par des pairs et publiées dans 160 revues scientifiques, dont certaines sont des revues de premier plan telles que Science ou Scientific American.

Mais ces recherches effectuées par centaines ont soulevé des controverses sur le manque de rigueur des protocoles de certaines d'entre elles ainsi que sur les prétentions jugées irrationnelles de certains effets sociologiques de la Méditation transcendantale, tel que l'« effet Maharishi »19,RS 14,RS 15,20,RS 6. Commentant ces recherches, le professeur Barry Markovsky souligne différents biais méthodologiques qui nuisent à leur crédibilité, tout en précisant que, selon lui, la majorité des scientifiques ne portent même pas d'attention à ces publications21,22. Une revue scientifique de 2003 concernant l'impact sur les fonctions cognitives de la pratique régulière de la MT indique que sur 107 études considérées seules 10 n'ont pas été rejetées à cause de leur méthodologie et parmi elles, 4 seulement rapportaient des effets positifs mais avec une sélection de sujets favorables à la MTRS 1.
La Méditation transcendantale dans les prisons

En 2010, une revue de recherche scientifique portant sur l’application de la Méditation transcendantale dans les Prisons publie des études ayant fait participer des centaines de détenus qui ont appris cette méditation dans les prisons d'État de San Quentin, de Folsom, en Californie, et dans la prison d'État de Walpole, dans le Massachusetts. Les taux de récidives auraient été réduits de près de 47 % à la suite de cette pratique. De façon générale, 43 % des détenus ayant appris la Méditation transcendantale à la prison de Folsom ne sont pas retournés en prison par la suite, comparés aux groupes de contrôle. L'étude de Folsom portait également sur la mesure de l’anxiété et a trouvé une forte réduction comparée aux groupes de contrôleRS 16.
Abdou Diouf en 1988.

Dans les prisons du Sénégal : à la fin des années 1980, à l'initiative du président Abdou Diouf, le programme de Méditation transcendantale fut appliqué dans 31 établissements pénitentiaires sur une période de deux ans. 12 000 détenus participèrent au programme, entrainant une baisse des tensions carcérales, des comportements violents, des dépressions nerveuses et une chute significative des consultations et frais médicaux. À la suite d'un décret de grâce présidentiel accordé à 2 300 détenus, le taux de récidive fut inférieur à 20%23,24,25.
La Méditation transcendantale et le stress post-traumatique

Le 13 décembre 2010, l'acteur et réalisateur Clint Eastwood, accompagné d'autres personnalités, fait la promotion de la Méditation transcendantale comme remède au stress provoqué par la guerre26. Pour son anniversaire, le 25 octobre 2012, Katy Perry demande à ses admirateurs via Twitter de faire une donation à la fondation David Lynch pour offrir la méditation transcendantale, qu'elle pratique depuis 2010, aux victimes de stress post-traumatique27.

En 2015, une étude réalisée auprès de soldats de l'armée américaine impliqués depuis plusieurs années dans des conflits de guerre, vient d'apporter la preuve que la méditation diminue les symptômes des troubles anxieux les plus sévères, et peut parfois les supprimer "Maux de tête, insomnie et troubles du sommeil, troubles de mémoire et troubles de l'humeur" qui caractérisent le syndrome. Une pratique sans effet secondaire à la différence des anxiolytiques qui n'ont d'efficacité que dans 30% des cas de stress post-traumatiques et des troubles anxieux28, RS 5,29.
La MT dans les écoles
Dôme pour la pratique collective de la MT à MUM Fairfield IA, États-Unis.
MT en groupe dans une école au Pérou où les élèves ont appris la méditation grâce au soutien financier de la Fondation David Lynch.

Dans le milieu des années 1960, la Méditation transcendantale commence à être proposée aux enseignants et étudiants aux États-Unis par la Students' International Meditation Society (SIMS)30,31. Sa branche de l'UCLA (Université de Californie, Los Angeles) compte un millier de membres32.

Parallèlement, en 1971, le mouvement de MT fonde sa propre université, l'Université internationale Maharishi (MIU)33,34 (renommée Université de management Maharishi (MUM) en 1996), et en 1974, l'École Maharishi de l'âge de l'illumination35, sur le même campus, à Fairfield dans l'Iowa.

En 1974, 14 états américains encouragent l'enseignement de la MT dans les écoles et elle est enseignée dans 50 universités36. L'introduction de la MT dans le système éducatif est suspendu en 1979, à la suite d'une décision de la Cour d'appel des États-Unis pour le troisième circuit, laquelle juge que les cours optionnels de Science de l'Intelligence Créatrice et de MT dans les écoles publiques du New Jersey sont incompatibles avec l'Establishment Clause du premier amendement de la constitution américaine et seraient une religion ("Malnak v. Yogi", 1977 et 1979 ; ainsi qu'en 1996 Hendel v. World Plan Executive Council)37,38. Selon Cynthia Ann Humes, professeure en études religieuses en Californie, cette décision de justice a permis de "démanteler" l'utilisation du financement d'État pour incorporer la MT dans les écoles publiques39. Selon les érudits religieux Douglas E. Cowan et David G. Bromley cette "rebuffade judiciaire" du projet de l'école du New Jersey n'a pas rendu "une évaluation négative du programme lui-même" ; ceux qui s'opposent à la pratique dans les écoles publiques sont dit être principalement des chrétiens conservateurs et des libertariens civils qui cherchent à préserver la séparation de l'Église et de l'État40.

Depuis 1979, l'introduction de la Méditation transcendantale dans les écoles et les universités aux États-Unis et dans le reste du monde s'est faite sur la base du financement privé. La technique est proposée sur la base du volontariat, avec un consentement parental ; enseignants et parents apprennent la MT avant les élèves. Enseignants et élèves méditent 10 à 20 min deux fois par jour ; ces périodes de silence sont souvent appelées "Quiet Time Programme"41,42,43. En 2016, la MT est pratiquée en début et fin de journée dans quarante quatre écoles publiques ou privées aux États-Unis, dont des écoles religieuses44,45.

La Fondation du cinéaste David Lynch, qui déclare pratiquer la MT depuis 197346, finance l'apprentissage de la méthode dans les écoles47 (ainsi qu'à d'autres groupes de populations dites « à risque »), met en avant d'autres établissements dans le monde qui ont intégré la Méditation transcendantale48.

En Angleterre, l'école Maharishi de Skelmersdale49 (Maharishi School), fondée en 1986, est désormais financée par le gouvernement50 en tant qu'« école libre »51. Elle obtient régulièrement de très bons résultats52. Ce nouveau statut a suscité des critiques, notamment sur l'aspect spirituel et pseudo-scientifique de l'enseignement53, et des craintes qu'elle ne soit subventionnée au détriment des autres écoles et ne finance l'éducation des membres d'un culte religieux. Un porte-parole du ministère de l'Éducation a tempéré, arguant que l'École Maharishi procure une excellente éducation et sera ouverte à tout élève, quelle que soit sa confession, ou son absence de confession, et qu'à l'instar des autres écoles libres, ses élèves passeront les mêmes examens que les élèves des écoles publiques54,55,56.
Complexe éducatif en Inde construit selon le Sthapatya Véda Maharishi.

Fondé en 2007, l'Institut Maharishi de Johannesburg permet à des jeunes issus de milieux défavorisés d'accéder à l'obtention d'un diplôme international de business. L'Institut fait appel à l'approche de l'Éducation fondée sur la conscience et offre une expérience d'apprentissage dans la vie réelle rémunérée, leur permettant de couvrir leurs frais de scolarité et de subsistance57,58,59.

Le mouvement de Maharishi a par ailleurs établi en Inde un réseau privé d'écoles, (Maharishi Vidya Mandir Schools)60 et d'universités, (Maharishi Mahesh Yogi Vedic Universities), comptant 250 000 étudiants et 6000 enseignants61,62.
La MT dans la police et l'armée

En 2015, la fondation David Lynch a financé des cours de méditation pour 400 policiers d'élite de Rio de Janeiro, ville hôtesse des Jeux Olympiques 2016, afin de réduire le stress au sein de la profession63,64. Dans les années 1990, la méthode avait été introduite dans la police et l'armée au Mozambique par le Président Chissano65.
La MT et le Parti de la loi naturelle
Article détaillé : Parti de la loi naturelle

À partir de 1992, le mouvement de Méditation transcendantale s'investit dans la politique en France en créant le Parti de la Loi Naturelle (PLN). Ce parti fit la promotion de l'utilisation de la technique de Méditation transcendantale et du programme de MT-Sidhi pour éliminer tous les problèmes de la société, avant de s'auto-dissoudre en 2001. Le fait que ce parti (ainsi que le Parti humaniste) aient eu un temps de parole égal aux partis traditionnels souleva quelques controverses. Certains y voyaient une « publicité gratuite » pour les faux nez de sectes et un « racket de fonds publics ». Mais ces critiques n'aboutirent à rien : leur inscription était légale et le Parti de la loi naturelle reçut 123 488,87 francs (18 825,62 €) de l'État aux législatives de 199766.
Controverses sur la Méditation transcendantale
MT et mouvement sectaire

Selon le site www.lavie.fr, l'Unadfi considère le mouvement de Méditation transcendantale comme sectaire67. On ne retrouve pas cette allégation de la part de l'Unadfi sur son site68.

En 1983 le rapport d'Alain Vivien citait la Méditation transcendantale parmi les groupes sectaires69. Ce rapport est cependant critiqué par Mgr Vernette70, et les sociologues Massimo Introvigne et John Gordon Melton71.

Le terme secte a été repris pour désigner l'Institut de science védique Maharishi Paris, association enseignant la MT, dans le rapport de la commission parlementaire publié en 199572 qui dressait une liste controversée73 de 173 "mouvements sectaires". Ce rapport n'a cependant aucune valeur juridique74,75 et la circulaire Raffarin de 2005 demande de ne plus l'utiliser76. Le rapport parlementaire de 1999 Les sectes et l'argent77 cite la Méditation transcendantale dans les exemples de partis politiques créés par des mouvements sectaires (le Parti de la loi naturelle créé en 1992 avait pour but de propager les idées de Maharishi) et comme exemple de secte reconnue comme ONG.

Le rapport de 2006 cite le mouvement de MT à titre d'exemple d'une organisation ayant engagé des poursuites judiciaires, en Allemagne et qui rendrait ainsi le travail des commissions interministérielles plus difficile78.

Selon le site www.psychologie.com, aux États-Unis, au contraire de la France, la MT n'est pas classée officiellement comme mouvement sectaire79. Cependant, en 1987, l'association Cult Awareness Network (CAN), qui a fait faillite80, dénoncait le mouvement comme étant non pas une méthode de relaxation au moyen de la méditation mais une secte (a cult)81. Le nouveau CAN ne reprends pas ces allégations82.
MT et religions

Selon les sources, la technique de Méditation transcendantale a été décrite de différentes manières : comme religieuse et non religieuse ; parfois comme aspect d'un nouveau mouvement religieux ; comme ayant des racines dans la tradition védique ancienne de l'Inde83,84,85 et comme une pratique non confessionnelle de développement personnel86,87,88.

En 2013, Mgr Raffaello Martinelli, de la Congrégation pour la doctrine de la foi, ayant collaboré, pendant plus de 23 ans, avec le cardinal Joseph Ratzinger, (futur Pape Benoît XVI)89, précise que pour sa méditation, un chrétien peut apprendre des autres traditions religieuses (zen, yoga, respiration contrôlée, mantra) : « Du moment que l'Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions, on ne devrait pas mépriser préalablement ces indications puisque non-chrétiennes. Au contraire, on pourra recueillir d'elles ce qu'il y a d'utile, à condition de ne jamais perdre de vue la conception chrétienne de la prière, sa logique et ses exigences, puisque c'est en l'intérieur de cette totalité que ces fragments devront être reformulés et assumés (...) »90. Antérieurement, le Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux avait fait une déclaration similaire91, reprenant une partie des conclusions auxquelles aboutit la Commission théologique irlandaise en 199492. Le cardinal Jaime Sin†, archevêque de Manille aux Philippines, déclara en 1984 que cette forme de méditation est incompatible avec le christianisme93, lorsque l’organisation de Maharishi avait acquis l'Université de l'est à Manille et comptait ajouter des périodes de MT au curriculum94. Dans Le Zen démystifié, le missionnaire catholique Henricus Johannes Josephus Maria van Straelen†, mentionne que le mantra donné à tout nouvel adhérent serait généralement le nom d'une divinité hindoue et selon lui, la cérémonie d'initiation, la puja, aurait un caractère idolâtrique95.

Il y a cependant des chrétiens et quelques prêtres qui pratiquent la Méditation transcendantale sans y voir de contradiction avec leur foi et qui y verraient un enrichissement de leur vie religieuse96,97. Le père Gabriel Mejía Montoya utilise la MT comme outil pour réhabiliter des jeunes issus des milieux de la drogue, de la prostitution et de la guérilla dans les 54 orphelinats de sa Fondation Hogares Claret, en Colombie, avec 76,9 % de réussite en 200998,99,100 ; tout comme la nonne bouddhiste Mae Chee Aunampai Passakchai, fondatrice de l'unique orphelinat pour filles de Thaïlande101,102.

En ce qui concerne les autres branches du christianisme, le métropolite Maximos de l'Église orthodoxe de Grèce décrit cette pratique comme « une nouvelle version du yoga hindou ». En Allemagne, Hansjörg Hemminger, commissaire pour les questions idéologiques de l'Église évangélique du Wurtemberg s'y oppose103.

En Inde, quelques représentants de l'hindouisme perçoivent parfois l'enseignement de la MT comme une exploitation commerciale de la philosophie indienne. Un swami qui fut condisciple de Maharishi Mahesh Yogi, précise que celui-ci étant né dans une caste de commerçants, n'était pas supposé transmettre des mantras, enseigner la méditation, et que traditionnellement, « les gurus ne vendent pas leur connaissance, ils la partagent »104,105. Toutefois, selon l'érudite californienne Cynthia Ann Humes, les individus illuminés de n'importe quelle caste peuvent « enseigner Brahmavidya » (la connaissance du Soi)106 et l'auteure Patricia Drake écrit que « Lorsque Guru Dev (le maître de Maharishi) était sur le point de mourir, il a chargé Maharishi d'enseigner la méditation à tout le monde »107.


Physique quantique et pseudoscience
Vue d'artiste de la théorie des supercordes

Maharishi a développé avec le physicien John Hagelin un parallèle entre la théorie des supercordes et un hypothétique champ unifié de la conscience108 (hypothèse scientifique déjà évoquée mais jamais vérifiée par, entre autres, Hans Christian Ørsted, Michael Faraday et Albert Einstein109), un champ transcendantal que la pratique de la Méditation transcendantale permettrait de « contacter »110,111.
John Hagelin

Plusieurs physiciens de renom ont critiqué son approche et ont soutenu que les thèses d'Hagelin étaient un non-sens pour la plupart de ses pairs112,113 qu'elles avaient rendu furieux ses anciens collaborateurs114 et l'avaient mis au ban de la communauté scientifique après avoir voulu importer ses « rêveries métaphysiques orientales » dans le domaine de la physique quantique115. Ces thèses ont valu à Hagelin le Prix Ig Nobel, parodique, pour avoir déclaré que 4 000 pratiquants de la Méditation transcendantale avaient, sur la base de cette théorie des champs, réduit la criminalité de 18 % à Washington D.C116,117.
David et les yogis volants
David et les yogis volants (titre original : David wants to fly) est un documentaire de 2010 de David Sieveking diffusé en France sur Arte. Il relate le périple du réalisateur, qui se présente comme un fan de David Lynch, dans l'univers du mouvement de Méditation transcendantale, et ses déceptions progressives. Il finit par porter un regard très critique sur Lynch autant que sur les rajas, responsables nationaux du mouvement. Par exemple, l'interview d'un ancien donateur du mouvement évoque d'énormes gaspillages d'argent118. La même année, Arte avait déjà diffusé un reportage sur l’École Maharishi en Angleterre avec la participation de Sieveking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:36


Danton : « De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace » (2 septembre 1792)

Partager

Contenu de l'article

Ministre de la justice au sein du Conseil exécutif de six ministres, élu par l'Assemblée au lendemain du 10 août, Danton, qu'on accuse d'avoir laissé faire les massacres de septembre donne une impulsion décisive à la défense nationale.

La France est en guerre contre l'Autriche depuis le 20 avril 1792. Le manifeste de Brunswick, par lequel les forces contre-révolutionnaires menacent d'une « exécution militaire et une subversion totale » s'il était fait « la moindre violence, le moindre outrage à LL. MM. le roi et la reine », a créé la fureur populaire. La frontière est franchie par le duc de Brunswick le 19 août. Dumouriez vient alors de remplacer à la tête de l'armée du Nord La Fayette passé à l'ennemi. C'est le début de l'offensive des armées austro-prussiennes appuyées par environ 20 000 émigrés. Les Prussiens s'emparent de Longwy le 23. La nouvelle est connue le 26 à Paris qui craint une arrivée des Prussiens. Puis Verdun tombe après avoir été assiégée pendant deux jours. Les armées de Dumouriez, à Sedan, et de Kellermann, à Metz, ne parviennent pas à établir une jonction. La peur monte à Paris et la Commune fait arrêter 600 suspects qui rejoignent les 2 000 détenus des prisons de Paris. On parle d'un complot des prisonniers prêts à massacrer les patriotes lors de l'arrivée des Austro-Prussiens que l'on croit imminente.

Quand on apprend à Paris que l'armée ennemie est droit en marche vers Paris, il y a un moment de panique. Danton se précipite à l'Assemblée pour prononcer une harangue aussi brève qu'énergique.

Sous son influence, la Commune appellera les citoyens aux armes, convoquera les volontaires au Champ de Mars, fera sonner le tocsin. Le 20 septembre Dumouriez remportera la bataille de Valmy mettant fin à l'invasion du territoire par les coalisés. Le 21 septembre la Convention nationale proclamera la République.





Il est bien satisfaisant, messieurs, pour les ministres du peuple libre, d'avoir à lui annoncer que la patrie va être sauvée.

Tout s'émeut, tout s'ébranle, tout brûle de combattre. Vous savez que Verdun n'est point encore au pouvoir de vos ennemis. Vous savez que la garnison a promis d'immoler le premier qui proposerait de se rendre. Une partie du peuple va se porter aux frontières, une autre va creuser des retranchements, et la troisième, avec des piques, défendra l'intérieur de nos villes. Paris va seconder ces grands efforts. Les commissaires de la Commune vont proclamer, d'une manière solennelle, l'invitation aux citoyens de s'armer et de marcher pour la défense de la patrie.

C'est en ce moment, messieurs, que vous pouvez déclarer que la capitale a bien mérité de la France entière. C'est en ce moment que l'Assemblée nationale va devenir un véritable comité de guerre.

Nous demandons que vous concouriez avec nous à diriger ce mouvement sublime du peuple, en nommant des commissaires qui nous seconderont dans ces grandes mesures. Nous demandons que quiconque refusera de servir de sa personne, ou de remettre ses armes, soit puni de mort. Nous demandons qu'il soit fait une instruction aux citoyens pour diriger leurs mouvements. Nous demandons qu'il soit envoyé des courriers dans tous les départements pour les avertir des décrets que vous aurez rendus.

Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 22 Sep à 10:37

Le Lion et le Rat
Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.
Entre les pattes d'un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu'un aurait-il jamais cru
Qu'un Lion d'un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu'au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

(l'autre Fable est : La Colombe et la Fourmi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Ven 23 Sep à 9:18

Isabelle Aubret (née Thérèse Coquerelle, le 27 juillet 1938, à Lille, Nord), est une chanteuse française. En 1952, elle remporta les Championnats de France de gymnastique et en 1962, le Concours Eurovision de la chanson pour la France, avec la chanson Un premier amour.

Débuts

Isabelle naît le 27 juillet 1938, à Lille, en France. Elle est la cinquième de onze enfants. Son père est contremaître dans une filature ; sa mère, d'origine ukrainienne, est femme au foyer2.

En 1952, à l'âge de quatorze ans, Isabelle quitte l'école et est engagée comme bobineuse dans l'usine où travaille son père (Boussac Saint-Frères). Elle continue à suivre des cours d'art dramatique et de danse classique. La même année, elle remporte les Championnats de France de gymnastique2.

Parallèlement, Isabelle participe à des concours locaux de chant. Son professeur d'art dramatique la présente au directeur d’une radio lilloise et elle monte sur scène pour la première fois. Elle chante dans des ensembles et en 1956, à l'âge de 18 ans, elle est engagée dans un orchestre du Havre3.

En 1960, Isabelle gagne un concours de chant, organisé à l'Olympia. Elle est remarquée par le directeur de la salle, Bruno Coquatrix, qui l'aide à obtenir un contrat dans un cabaret de Pigalle, le Fifty-Fifty4.

En 1961, Isabelle auditionne pour l'agent artistique Jacques Canetti, qui lui fait signer un contrat d'enregistrement. Elle publie son premier 45 tours, avec en face A Le Gars de n'importe où et, en face B Nous les amoureux, reprise de la chanson gagnante du Concours Eurovision de la chanson 1961, interprétée initialement par Jean-Claude Pascal3. Avec Le Gars de n'importe où (paroles de Maurice Vidalin et musique de Jacques Datin), elle participe à la sélection nationale française pour le Concours Eurovision de la chanson 1961 et termine troisième5. Grâce à cette chanson, elle remporte le Grand Prix du Festival d'Enghien6.
Premiers succès
Isabelle Aubret au Concours Eurovision de la chanson 1962.

En 1962, Isabelle est sélectionnée par la télévision publique française pour représenter la France à la septième édition du Concours Eurovision de la chanson. Ses concurrents au titre sont notamment Alain Barrière, Serge Gainsbourg et le vainqueur du Concours Eurovision de l'année précédente Jean-Claude Pascal. La chanson Un premier amour qu'elle interprète, a été écrite par Rolland Valade et composée par Claude-Henri Vic. Le 18 mars 1962, à Luxembourg, Isabelle remporte le concours pour la France, offrant au pays sa troisième victoire7.

La même année, Isabelle rencontre Jean Ferrat. Il écrit pour elle la chanson Deux enfants au soleil et lui offre la première partie de sa tournée. Isabelle demeurera toujours fort proche de Ferrat et reprendra plusieurs chansons écrites initialement pour lui, notamment Deux enfants au soleil de Claude Delécluse, en 1961 ; Un enfant quitte Paris, de Georges Coulonges, en 1967 et Tout ce que j'aime, de Philippe Pauletto, en 19706.

En 1963, Isabelle partage la scène de l'ABC avec Sacha Distel et fait la première partie de Jacques Brel à l'Olympia2.
Premier accident

En 1963, Isabelle est pressentie par le réalisateur Jacques Demy et le musicien Michel Legrand pour le rôle principal du film Les Parapluies de Cherbourg. Mais elle est victime d'un grave accident de voiture à Arnay-le-Duc8. Elle doit subir de multiples opérations et entreprendre une très longue rééducation qui la tient éloignée de la scène4.

Jacques Brel lui offre les droits à vie de la chanson La Fanette. Michelle Senlis lui écrit C'est beau la vie, sur une musique de Jean Ferrat. Isabelle enregistre la chanson et remporte un grand succès commercial2.

En 1965, encore convalescente, Isabelle fait la première partie de Salvatore Adamo à l'Olympia2. Elle quitte le label Philips pour Polydor.
Nouveaux succès

En 1968, la télévision publique française la sélectionne à nouveau, pour la représenter à la treizième édition du Concours Eurovision de la chanson9. Sa chanson, La source, écrite par Guy Bonnet et composée par Daniel Faure, est inspirée d'une légende, adaptée au cinéma en 1960, par Ingmar Bergman, dans son film La Source. Le 6 avril 1968, à Londres, Isabelle termine troisième10.

En mai de la même année, Isabelle partage la scène de Bobino avec le chanteur québécois Félix Leclerc. Le spectacle est cependant interrompu par les événements de Mai 68 et l'explosion d'un commissariat tout proche. Isabelle part en tournée en France et à l'étranger, chantant dans plus de 70 villes2.

En 1969, Isabelle quitte Polydor et signe un contrat d'enregistrement avec le producteur Gérard Meys, propriétaire du label Meys et producteur de Jean Ferrat et de Juliette Gréco3. La même année, elle interprète Savez-vous ce qu'il faut au sapin de Noël ?, version française de Do You Know How Christmas Trees Are Grown?, composée par John Barry pour le film Au service secret de Sa Majesté, sixième épisode de la série des James Bond.
Tournées internationales

En 1970, Isabelle participe à la sélection nationale française pour la quinzième édition du Concours Eurovision de la chanson. Elle y interprète Olivier, Olivia, en duo avec Daniel Beretta. Ils terminent à la deuxième place, derrière Guy Bonnet11.

Se sentant délaissée par les médias français, Isabelle entame une tournée internationale, qui la mène au Canada, en Algérie, à Cuba et en Pologne. Elle revient sur la scène de Bobino, en 1973, et sort un nouvel album, le Soleil est dans une orange, pour lequel Alain Bashung, encore inconnu à l’époque, lui a écrit une chanson6.

En 1976, Isabelle participe au Festival Musical de Tokyo et remporte le prix de la meilleure chanteuse2. La même année, elle participe à la sélection nationale française pour la vingt-et-unième édition du Concours Eurovision de la chanson. Elle y interprète Je te connais déjà, mais est éliminée en demi-finale12.

Isabelle publie ensuite deux nouveaux albums : Berceuse pour une femme, en 1977, et Une vie, en 1979. En 1980, elle reçoit le prix de Meilleure chanteuse du monde, décerné par le public japonais. L'année suivante, elle repart pour une longue tournée internationale, qui l'amène en URSS, en Allemagne, en Finlande, au Japon, au Canada et au Maroc2.
Second accident

En 1981, Isabelle est victime d'un nouvel accident. Elle répète un numéro de trapèze volant pour le gala de l'Union des artistes, avec son partenaire, le boxeur Jean-Claude Bouttier, lorsqu'elle fait une chute. Elle se brise les deux jambes et demeure longtemps handicapée. Il lui faudra finalement deux longues années de rééducation pour recouvrer l'usage de ses jambes et marcher à nouveau6.

En 1983, durant sa convalescence, Isabelle enregistre cependant un 45 tours, France France (chanson qu'elle présentera à la sélection française pour l'eurovision 1983) ; puis, en 1984, un album, Le Monde chante, et en 1985, une chanson qui remporte un certain succès, 1789, signée Claude Lemesle et Alice Dona2. La même année, elle participe, avec 24 autres chanteuses à l'enregistrement du disque La chanson de la vie, écrit par Claude Lemesle et composé par Alice Dona, à la demande de Marie-Claire Noah pour son association Care France, Femmes du Monde.
Retour sur scène
Isabelle Aubret lors des obsèques de Jean Ferrat, en mars 2010, en compagnie de Pierre Tenenbaum et Michel Pesenti.

Sa convalescence terminée, Isabelle reprend ses tournées. En 1986, elle chante en URSS, au Canada et en Tunisie. En 1987, elle publie l'album Vague à l'homme, grâce auquel, elle reçoit le Prix du Président de la République, décerné par le jury de l'Académie Charles-Cros3. En mars 1987, elle chante à l'Olympia, avec Allain Leprest en première partie.

En 1989, année du Bicentenaire de la Révolution française, Isabelle sort un album intitulé 1989. Elle obtient grâce à lui le prix de la Meilleure interprète lors d'un festival à Berlin6.

En 1990, Isabelle publie l’album Vivre en flèche et remonte sur la scène de l’Olympia. Elle enregistre des poèmes d’Aragon, mis en musique par Léo Ferré et Jean Ferrat. Elle commence à reprendre les artistes qui lui tiennent à cœur : Jacques Brel, Guy Béart, Francis Cabrel, Serge Gainsbourg, Jean-Jacques Goldman, Nicole Rieu, Henri Salvador, Alain Souchon et Charles Trenet2.

En 1992, Isabelle reçoit la Légion d'honneur des mains du Président François Mitterrand6. Dans la suite de la décennie, elle enchaîne albums et tournées, parcourant la France et le monde.

En 2001, Isabelle fête ses quarante ans de carrière, en donnant une série de concerts à Bobino. En 2006, elle publie un album intitulé 2006. Parmi les auteurs de ses chansons, se retrouvent Claude Lemesle, qui lui a écrit Berceuse pour une femme et Aimer, ou encore Marys Santini, qui a signé Sahara Sarabande. La même année, Isabelle partage l'affiche des Monologues du vagin, avec les actrices Astrid Veillon et Sara Giraudeau2.

En 2009, Isabelle intègre la tournée Âge tendre et Têtes de bois et renouvelle l'expérience en 20106.

En 2011, elle donne deux concerts exceptionnels au Palais des sports de Paris, les 18 et 19 mai.

En 2014, elle est l'invitée d'honneur et la marraine de la neuvième et dernière tournée Âge tendre et Têtes de bois, intitulée la Tournée supplémentaire.

Le 23 septembre 2016, elle sortira un nouvel album, intitulé Allons Enfants. Elle le présentera à L'Olympia le 03 octobre 2016.

Elle participe à nouveau à la tournée Age Tendre, dès novembre 2016 avec de nombreux artistes.
Discographie
Albums

1966 : Les Chansons françaises
1967 : Isabelle Aubret - Polydor
1968 : La Source
1969 : Isabelle Aubret - Barclay
1969 : Un piano blanc - Disques Meys
1970 : C'est beau la vie - Philips
1970 : Olivier Olivia, Tout ce que j'aime - Disques Meys
1971 : Casa Forte - Disques Meys
1973 : Les Classiques de la chanson
1974 : Isabelle Aubret - Disques Meys
1975 : La femme est l'avenir de l'homme
1975 : Isabelle Aubret chante Jacques Brel
1976 : Chansonnettes
1977 : Isabelle Aubret chante Anne Sylvestre
1977 : Berceuse pour une femme
1978 : L'Amour Aragon
1979 : Une vie
1981 : Liberté
1984 : Le monde chante
1986 : 1789 - Beyrouth
1987 : Vague à l'homme
1989 : 1989
1990 : Vivre en flèche
1990 : Chansonnettes et chansons
1991 : In love
1992 : Coups de cœur
1992 : Isabelle Aubret chante Aragon
1993 : Isabelle Aubret chante Ferrat
1993 : C'est le bonheur
1995 : Isabelle Aubret chante Brel - nouvelle version
1997 : Isabelle Aubret chante pour les petits et les grands
1997 : Changer le monde - titré Des mots au Québec
1999 : Parisabelle
2001 : Le Paradis des musiciens
2002 : Cosette et Jean Valjean
2006 : 2006 (La Guitare de Jérémie)
2011 : Isabelle Aubret chante Ferrat - coffret constitué de trois CD et d'un DVD
2012 : L'Arche de Noël

Albums en concert

1990 : Allez allez la vie - en concert
2001 : Bobino 2001 - en concert
2011 : Isabelle Aubret Palais des Sports 2011 - DVD et double CD

Compilations

1973 : Grands succès - Volumes 1 et 2 - Disques Meys
1981 : Isabelle Aubret - Kébec-Disc - paru au Québec seulement
1988 : Collection "Expression"
1995 : Elle vous aime
2005 : Les Indispensables
2009 : Ses plus belles chansons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Ven 23 Sep à 9:20

Jacques Higelin est un auteur-compositeur-interprète et comédien français, né le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chantereine, en Seine-et-Marne (France), de père alsacien et de mère belge 1.

Il est le père du chanteur Arthur H, du comédien Kên Higelin et de la chanteuse Izïa Higelin. C'est un proche de Brigitte Fontaine, avec qui il collabore depuis le milieu des années 1960.

Biographie

En 1944, son grand-père alsacien convainc le chef de la Kommandantur de ne pas détruire Brou-sur-Chantereine, le village de l'est de la région parisienne où vivent ses petits-enfants, Paul et Jacques Higelin, alors âgé de 3 ans2. Son père Paul, cheminot et musicien, initie ses deux fils à certaines formes de musique. Sa mère, Renée, d'origine belge, élève ses deux enfants3.

Jacques fréquente une école à Chelles. C'est dans cette ville qu'il fait ses premiers pas dans la chanson, sur la scène de la salle paroissiale Albert-Caillou, dans l'avenue du même nom. Déjà passionné par Charles Trenet, déjà musicien, il auditionne en 1954 à l'âge de 14 ans au Théâtre des Trois Baudets devant Jacques Canetti. Impressionné par son talent, mais refusant de faire travailler des enfants, Jacques Canetti lui donne rendez-vous « dans dix ans ». Sa vocation est marquée par cette audition et par sa rencontre avec Sidney Bechet, avec lequel il joue dans une comédie musicale, La Nouvelle-Orléans. À 16 ans, il intègre le cours Simon4.

En 1959, comédien sur le tournage du film d'Henri Fabiani Le bonheur est pour demain (au générique duquel il apparaît sous le nom d'Igelin) il rencontre Irène Lhomme : leur correspondance, ou plutôt celle d'Higelin (Frimousse) à destination d'Irène (Pipouche), est publiée en 1987 sous le titre Lettres d'amour d'un soldat de vingt ans (dans cette correspondance, il orthographie son nom comme Higelin, higelin ou igelin. Il fait indirectement allusion au tournage du film dans ces lettres). Il rencontre également sur le film le guitariste Henri Crolla, fils adoptif virtuel de Jacques Prévert et Paul Grimault, frère de rue de Mouloudji, accompagnateur ami d'Yves Montand. Le musicien invite Jacques Higelin à s'exprimer par la chanson. Jacques Higelin habite plusieurs mois chez les Crolla, devenus sa seconde famille. Crolla lui apprend à bien jouer de la guitare et le conforte dans une certaine idée de la vie et de la générosité. Le film est tourné à Saint-Nazaire où Higelin habite ; il passe beaucoup de temps chez un disquaire local.

Dans les années 1960, après un long service militaire, en Allemagne puis en Algérie, il tourne dans plusieurs films (dont Bébert et l'Omnibus d'Yves Robert, 1963) ou dans des épisodes télévisés : Une fille dans la montagne. Il rencontre Pierre Barouh, le créateur du label Saravah, et c'est un nouveau tremplin artistique en même temps qu'un net élargissement de son horizon.
Le café-théâtre de la Vieille Grille à Paris, où Jacques Higelin s'est produit au début de sa carrière.

En 1964, il retrouve Jacques Canetti grâce à Brigitte Fontaine qui vient d'enregistrer son premier album aux productions Jacques Canetti. Travaillant sur la première anthologie discographique des chansons de Boris Vian, Jacques Canetti propose à Jacques Higelin d'enregistrer sept chansons de Boris Vian dont certaines sont inédites. Il lui confie même un texte de Boris Vian que Jacques Higelin mettra en musique : Je Rêve. Cette anthologie, Boris Vian 100 Chansons, rassemble des chansons et des textes de Boris Vian interprétés par Serge Reggiani, Pierre Brasseur, Catherine Sauvage, Arlette Téphany, Cécile Vassort, Philippe Clay, Lucienne Vernay, etc.

En 1966, Jacques Higelin enregistre ses premières chansons dont certains textes sont de Marc Moro, alias Mac Ormor. En juin 1966, Jacques Canetti ouvre l'un des premiers cafés-théâtre au Bilboquet, rue Saint-Benoît à Paris ou Jacques Higelin est sur la rampe de lancement. C'est aussi à cette époque qu'il enregistre ses premiers duos avec Brigitte Fontaine.

Il rencontre Marc'O, Bulle Ogier, Jean-Pierre Kalfon, Georges Moustaki... Il travaille notamment avec Brigitte Fontaine (en duo pour Cet enfant que je t'avais fait, La Grippe, On est là pour ça, sur disque et sur scène), Rufus, Areski Belkacem qu'il présente à Fontaine, puis Elisabeth Wiener avec laquelle il enregistre plusieurs duos. Remarqué par la critique, il apparaît comme un des expérimentateurs de la chanson autour de mai 1968. Avec Brigitte Fontaine et Rufus, à La Vieille-Grille puis au Théâtre des Champs-Élysées, il crée la pièce Maman j'ai peur, qui obtient un succès critique et public si important qu'elle reste plus de deux saisons à l'affiche à Paris et donne lieu à une tournée européenne ; en 1969, avec Fontaine et son copain de régiment Areski Belkacem, il joue sur la scène du Lucernaire Niok, entre théâtre et chanson. Bientôt, Fontaine et Belkacem l'incitent à tenter une carrière solo. Au début des années 1970, il expérimente des micro-spectacles de type théâtre de rue ou happenings.

Higelin se tourne résolument vers le rock avec l'album BBH 75 puis Irradié, sur lequel participe Louis Bertignac, futur guitariste de Téléphone. Avec l'album Alertez les bébés ! où alternent compositions rock et chansons, il reçoit le prix de l'académie Charles-Cros. Il devient alors, dans les années qui suivent, un des chanteurs rock les plus populaires[réf. nécessaire], notamment grâce à des prestations scéniques où il donne beaucoup de sa personne, dans une débauche d'énergie communicative avec le public. No man's land avec Pars (premier tube en 1977), le double album Champagne et Caviar (initialement sorti en deux albums simples : Champagne pour tout le monde, et Caviar pour les autres...), et l'album en public Higelin à Mogador, font de lui l'égal de Bernard Lavilliers ou de Téléphone. Son œuvre expérimentale, marquée par Boris Vian, le jazz rive gauche d'abord, évolue ensuite vers une vision où alternent ballades graves et délires surréalistes vigoureux. Son talent d'improvisateur et son énergie poétique lui donnent une relation particulière avec les spectateurs. Musicalement, il se nourrit de plus en plus de rythmes africains (Nascimo ou plus tard Criez Priez). Il invite Youssou N'Dour et Mory Kanté à partager la scène de Bercy. Il fait partie des artistes de gauche qui, comme Barbara, Renaud ou Maxime le Forestier, s'investissent dans les pétitions diverses ou les concerts humanitaires. Il soutient François Mitterrand en 1988. La même année, il participe à l'hommage rendu à Léo Ferré à La Rochelle, où il reprend Jolie môme. Il publie Lettres d'amour d'un soldat de vingt ans. Dans les années 1990, toujours présent sur scène, son image disparaît progressivement des médias et, avec la crise du disque, il éprouve des difficultés à être produit. En 2003, toujours fidèle à Ferré, il participe à l'album hommage sorti pour les dix ans de sa disparition : c'est encore Jolie Môme qu'il choisit, mais cette fois avec une approche plus intimiste.

Higelin participe au premier Printemps de Bourges, en 1977, en compagnie de Charles Trenet, auquel il consacre un spectacle en 2004-2005 : Higelin enchante Trenet, avec lequel il tourne un an, achève au Trianon en mars 2005, et dont un DVD témoigne, encore inédit à ce jour.

Higelin est également présent en 1984 aux premières Francofolies de La Rochelle, où il revient régulièrement pour des soirées musicales, vivement soutenu par l'animateur de France Inter Jean-Louis Foulquier.
Jacques Higelin en avril 2013.

Le 9 février 1992 il participe, aux côtés de Font et Val, Georges Moustaki, Rufus, Alain Meilland, Jacques Serizier et Léo Ferré, à un hommage (présenté par José Artur), au pianiste Paul Castanier, sur la scène de l'Olympia. En 1994, il est l'un des fondateurs de l'association Droits Devant !!.

Le 17 novembre 2006 sort l'album studio Amor doloroso. Le 21 juin 2007, à l'invitation du groupe Sweet Air, il se produit pour un concert à l'Élysée Montmartre. En janvier 2008, il enregistre avec ce même groupe le projet Baltimore, rejoignant ainsi Maurane et Riké de Sinsemilia en soutien aux otages du monde.

Le vendredi 7 mars 2008, France 3 diffuse, un documentaire tourné par Romain Goupil, Higelin en chemin, d'une durée de 65 minutes, présentant de nombreuses images d'archives, souvent inédites, retraçant sa carrière. Par ailleurs, Jacques Higelin a été nommé deux fois aux 23e Victoires de la musique.

En avril 2009, avec d'autres artistes (Rodolphe Burger, D’de Kabal, Sandra Nkaké, Spleen) il participe à un disque collectif portant le nom Les Amoureux au ban public, portant le nom d'une association qui défend les droits des couples composés d'un conjoint français et d'un conjoint étranger5.

Pour la sortie de son album Coup de foudre le 22 février 2010, il bénéficie d'une large couverture médiatique : dans la presse (il est rédacteur en chef du quotidien « Libération » du 18), à la radio, à la télévision. La sortie de l'album est suivie d'une tournée, avec six dates à Paris, en mars, à La Cigale. Il retrouve la scène du Saint-Jean-d'Acre le 13 juillet aux Francofolies 2010. Le 18 octobre, il fête ses 70 ans au Zénith avec deux de ses enfants, Arthur H et Izïa.

Le 1er avril 2013, il publie Beau Repaire, nouvel album écrit et composé par ses soins, coréalisé par Mahut et Édith Fambuena, et sur lequel figure un duo avec la comédienne Sandrine Bonnaire. L'album reçoit un accueil critique enthousiaste, notamment de la part du magazine « Télérama » qui lui attribue ses « 4F » et souligne qu'il s'agit « peut-être du meilleur album d'Higelin, qui le remet enfin à sa place : au sommet de la chanson ». Le même magazine sacre Beau Repaire meilleur album de chansons françaises avec J'ai l'honneur d'être de sa vieille copine Brigitte Fontaine. Les 10 et 11 juin, il remplit deux Casino de Paris. Il y chante trois heures le premier soir, et trois heures et quarante-cinq minutes le second. Les deux soirs, Sandrine Bonnaire et Izïa montent sur scène avec lui (l'une pour le Duo d'anges heureux, l'autre pour la Ballade pour Izïa). À l'issue du second Casino, Jacques Higelin reçoit un disque d'or. Cette rencontre avec Sandrine Bonnaire donnera lieu, l'année suivante, à un reportage, Ce que le temps a donné à l'homme, réalisé par l'actrice et diffusé sur Arte 6.

En janvier 2014, il est promu au grade de commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2014)7.

En 2014, il est membre du comité de soutien à la candidature d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris8.
Famille

Jacques Higelin a eu trois enfants avec trois compagnes différentes :

Arthur (avec Nicole Courtois), né en 1966.
Kên (avec Kuelan Nguyen), né en 1972.
Izïa (avec Aziza Zakine), née en 1990.

Jacques Higelin est marié à la danseuse Aziza Zakine depuis 2008.
Discographie studio
Jacques Higelin en concert lors du cinquième festival Aux Zarbs d'Auxerre en juillet 2007.

1965 : 12 chansons d'avant le déluge9
1969 : Higelin et Areski
1971 : Jacques Crabouif Higelin
1974 : BBH 75
1975 : Irradié
1976 : Alertez les bébés !
1978 : No Man's Land
1979 : Champagne pour tout le monde,
1979 : Caviar pour les autres...
1980 : La Bande du Rex (BOF)
1982 : Higelin 82 (un 33 T et 1 maxi 45 T, rééd. 1 CD)
1985 : Aï (double 33T, rééd. 1 CD)
1988 : Tombé du ciel
1991 : Illicite
1994 : Aux héros de la voltige
1998 : Paradis païen
2006 : Amor Doloroso
2010 : Coup de foudre
2013 : Beau Repaire
2016 : Higelin 75 - sortie annoncée par le site officiel pour le 7 octobre 2016

Enregistrements en public

1981 : Higelin à Mogador (triple album, 2 CD)
1983 : Casino de Paris (album simple, 1 CD)
1986 : Higelin à Bercy (triple album, 2 CD)
1990 : Follow the live (double album, 1 CD)
1992 : Higelin Le Rex (double album, 1 CD)
2000 : Higelin Live 2000 (1 CD)
2005 : Higelin enchante Trenet (1 CD 12 titres et édition collector 18 titres en 2 CD)
2007 : En plein Bataclan (1 CD)
2010 : Paris/Zénith 18-10-2010 (1 CD) (ou 3 CD, disponible uniquement sur commande)

Participations et titres inédits isolés

1960 : Guitare sur Saint-Tropez blues et sur Tumbleweed, chantés par Marie Laforêt, pour le film Saint-Tropez blues (voir filmographie) (45 T EP 5 titres Fontana 460 710)
1963 : Guitare sur quatre chansons de Marie Laforêt, Blowin' in the wind, Flora, House of the rising sun, Banks of the Ohio (EP Festival FX 45 1353 ou ABL 45 5011)
1967 : Cet enfant que je t'avais fait (en duo avec Brigitte Fontaine), Les Encerclés et Le Roi de la naphtaline: 45 T de la musique du film Les encerclés de Christian Gion (Disc'AZ). On peut néanmoins se procurer Cet enfant que je t'avais fait sur trois albums de Brigitte Fontaine : Brigitte Fontaine est… folle, Morceaux de choix et Plans fixes ainsi que sur la compilation Higelin entre 2 gares, tous disponibles en CD.
1969 : 1 morceau sur le 45 T Saravah (SH 40 010) Et vouâla le piano : Je jouais le piano, non réédité sur un de ses CD. L'autre morceau, Remember, se trouve sur l'album Higelin et Areski (1969)
1975 : Tango tango sur la compilation Dix ans de Saravah (coffret 4 albums 30 cm, rééd. double CD 1990)
1977 : Rock'n roll ça veut dire, sur une compilation en 33 t de divers artistes rock [réf. nécessaire].
1977 : Jaloux d'un rêve (45 T Pathé-Marconi), un titre prévu pour l'album No man's land, enregistré ici au cours de l'émission télé Numéro 1 de Maritie et Gilbert Carpentier (5 novembre). Seule la face B du single, Denise, figurera sur l'album.
1983 : Informulé, en duo avec Armande Altaï, 45 T Mercury (6010 635) extrait du spectacle Jacques Joseph Victor dort
1984 : Champagne, en public, en duo avec Diane Dufresne, sur son album Magie rose
1984 : Récite Pierre et le loup (27 min 35) sur l'album Pierre et le loup - Le carnaval des animaux, de Katia et Marielle Labèque
1986 : Poucet Logre et associés (sur l'album collectif La Fugue du Petit Poucet, conte pour enfants, collectif pour la Croix-Rouge française)
1987 : To sangela sur l'album Bwana Zoulou Gang de Ray Lema, chanté avec Manu Dibango et Lokua Kanza
1987 : Chante sur Et c'est comme ça que la terre est carrée (15 min 45), en duo avec Didier Lockwood sur son album 1.2.3.4
1987 : Jolie môme et Annonce, sur l'album La Fête à Ferré, enregistrement public aux Francofolies de La Rochelle
1989 : Chanson, face B du 45 T Poil dans la main, est une version studio différente de celle parue sur l'album Tombé du Ciel en 1988 (Poil dans la main est identique à la version album)
1989 : Follow the Line en 45 T : version studio différente de celle parue sur l'album Tombé du ciel.
1989 : Follow the Line en 45 T promo : version studio différente de celle du 45T paru dans le commerce (mentionné ci-dessus), et de celle de l'album Tombé du ciel
1990 : Je ne peux plus dire je t'aime (avec Isabelle Adjani) sur le CD compilation 10 titres, dans un N° Hors commerce de CD Mag, à l'occasion de la sortie de son coffret Intégrale studio 1974-1988. Désormais disponible sur la compilation Higelin entre 2 gares.
1992 : Je ne peux plus dire je t'aime (avec Patrick Bruel) et L'aviateur dans l'ascenseur (version inédite) sur le double CD collectif Urgence - 27 artistes pour la recherche contre le SIDA
1994 : D'ailleurs en trio avec Brigitte Fontaine et Areski, sur un CD single en tirage limité, et sur la deuxième édition de l'album de Brigitte Fontaine French Corazon.
1995 : Seul à seule, avec Eddy Louiss, sur l'album collectif de l'association Sol En Si, Solidarité enfants sida
1995 : Électrocardiogramme plat, sur l'album collectif en public La fête du disque 1995 - Le collector (Snep)
2002 : L'Hélicon en duo avec Izïa Higelin, sur l'album collectif Boby Tutti-Frutti - L'hommage délicieux à Boby Lapointe.
2003 : Jolie môme sur l'album collectif Avec Léo en hommage à Léo Ferré
2004 : Je voudrais dormir, en duo avec Jeanne Cherhal sur son album Douze fois par an
2005 : La rousse au chocolat, en duo avec Jeanne Cherhal sur l'album collectif Tôt ou tard
2005 : Les deux titres précédents, en public et en duo avec Jeanne Cherhal, sur son album À la Cigale
2005 : Le destin du voyageur, en duo avec Arthur H sur son album Adieu tristesse
2006 : Encore une journée d'foutue, avec Tryo sur l'album Tryö Fête Ses 10 Ans inclus avec le DVD du même titre
2007 : La Courneuve, sur l'album Chez Leprest, vol. 1 (Hommage à Allain Leprest)
2008 : Crocodail, en duo avec Petra Magoni sur son album Musica Nuda 55/21
2008 : Projet Baltimore, avec Sweet Air, Maurane et Riké.
2011 : Mauvaise humeur, sur l'album d'hommage à Jacno, Jacno Future
2011 : Duel, en duo avec Brigitte Fontaine sur son album L'un n'empêche pas l'autre

Compilations

1973 : Jacques Canetti présente Jacques Higelin (13 ou 14 titres - suivant les CD - extraits des albums avec B. Fontaine), réédition en 1988.
1976 : 15 chansons d'avant le déluge, suite et fin...10, réédité en 1996 agrémenté de chansons supplémentaires sous le titre : Jacques Canetti présente Higelin / Fontaine 20 chansons d'avant le déluge
1980 : Inédits 1970
1985 : Jacques Higelin Disque d'or EMI
1990 : Higelin CD 10 titres distribué par CD Mag et RTL.
1991 : Au cœur d'Higelin (2 CD)
1997 : Higelin pour tout le monde
1998 : 20 chansons d'or
1999 : Karaoké
2005 : Higelin entre 2 gares (existe en édition limitée avec DVD)
2010 : Réfugié poétique (3 CD)

Éditions québécoises (33t)

Champagne pour tout le monde et Caviar pour les autres... sont compilés en un seul album de dix chansons, sous le titre Champagne ou Caviar. La pochette est inédite en France.
Alertez les bébés est vendu sous le titre Enfin Higelin, mais avec la pochette française.

Vidéographie

2007 : Higelin en plein Bataclan (Double DVD live)

Filmographie

1959 : Nathalie, agent secret d'Henri Decoin
1959 : La Verte Moisson de François Villiers
1961 : Saint-Tropez Blues de Marcel Moussy
1961 : Le bonheur est pour demain d'Henri Fabiani
1963 : Le Théâtre de la jeunesse : Jean Valjean d'après Les Misérables de Victor Hugo, réalisation Alain Boudet
1963 : Bébert et l'Omnibus d'Yves Robert
1963 : Concerto mécanique pour la folie ou la folle mécamorphose de Julien Duvivier
1964 : Une fille dans la montagne de Roger Leenhardt
1965 : Les Saintes chéries : Ève au volant de Jean Becker
1965 : Par un beau matin d'été de Jacques Deray
1965 : Marie Curie - Une certaine jeune fille de Pierre Badel
1967 : Les Encerclés de Christian Gion
1968 : Sept jours ailleurs de Marin Karmitz
1968 : Erotissimo de Gérard Pirès
1969 : L'Art de la turlute de Gérard Pirès (court-métrage)
1969 : La Fête des mères de Gérard Pirès (court-métrage)
1970 : Nous n'irons plus au bois de Georges Dumoulin
1971 : Léa l'hiver de Marc Monnet
1972 : Elle court, elle court la banlieue de Gérard Pirès
1972 : L'An 01 de Jacques Doillon, Alain Resnais et Jean Rouch
1973 : Salut, voleurs ! de Frank Cassenti
1977 : Un autre homme, une autre chance de Claude Lelouch
1980 : La Bande du Rex de Jean-Henri Meunier
1988 : Savannah (La Ballade) de Marco Pico
1991 : Contre l'oubli de Chantal Akerman et René Allio
1993 : Un homme à la mer de Jacques Doillon
1998 : Revoir Julie de Jeanne Crépeau
1998 : À mort la mort ! de Romain Goupil
2001 : La Prophétie des Grenouilles de Jacques-Rémy Girerd
2003 : Colette, une femme libre de Nadine Trintignant
2006 : Le Rêve de Jacques Higelin de Lyonel Kouro (court-métrage)
2013 : Jappeloup de Christian Duguay

Théâtre

1959 : Bon Week-End Mr. Bennett de Paule de Beaumont d'après Arthur Watkyn, mise en scène Michel Vitold, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
1962 : Frank V de Friedrich Dürrenmatt, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
1963 : Léon ou La Bonne Formule de Claude Magnier, mise en scène Jean Le Poulain, Théâtre de l'Ambigu-Comique
1965 : La Vérité suspecte de Pedro de Alarcon, mise en scène Marie-Claire Valène, Festival de Montauban
1966 : Maman j'ai peur coécrit avec Brigitte Fontaine et Rufus, mise en scène Sotha, Studio des Champs-Élysées

Bibliographie
Travaux universitaires

Étienne Chanson, sous la direction de Gabriel Thoveron, Jacques Higelin : de l'Underground à Bercy ou Star, mode d'emploi, mémoire de licence en journalisme, université libre de Bruxelles (Belgique), 1987.
Yoan Kéravis, sous la direction de Gérard Le Vot, Jacques Higelin : La chanson sous toutes ses formes. Mémoire de maîtrise en musicologie, Lyon 2, 1994, 124 pages.

Livres

Jacques A. Bertrand, Higelin, Bernard Barrault, 1990.
Collectif sous la direction d'Olivier Petit, Chansons de Jacques Higelin en BD, Petit à Petit, 2000 et réédition 2007, avec une autre couverture.
Clémentine Deroudille (textes) et Laurence Leblanc (photographies), Higelin en cavale, Textuel, 2008 (ISBN 2845973152) (Avec 1 CD d'interviews FIP et archives)
Jacques Higelin, Lettres d'amour d'un soldat de vingt ans, Éditions Grasset, 1987 (ISBN 2246389216) et réédition Le livre de poche, 1988 (Recueil des lettres que l'auteur a adressées à sa compagne de l'époque, durant son service militaire en Allemagne puis en Algérie.)
Jacques Higelin et Valérie Lehoux, Je vis pas ma vie, je la rêve. Fayard, 2015. 416 p. (ISBN 978-2-21369387-3)
Jean-Marie Leduc et Jacques Vassal, Jacques Higelin, Albin Michel (coll. Rock & Folk), 1985.
Daniel Lesueur, Jacques Higelin, seul maître à bord, Parallèles, 2000. (ISBN 2862272345)
Jacques Perciot, Jacques Higelin, passeur d'étoiles, Didier Carpentier, (coll. Sur parole), 2005. Choix de citations
Colette Piat, Jacques Higelin - Champagne pour tous !, Alphée, 2010, 200 p.
Lucien Rioux et Michèle Wathelet, Jacques Higelin, Seghers (coll. Poésie et chansons), 1980 et édition entièrement refondue, Seghers-Le club des stars (coll. Paroles d'auteur), 1987.

Reportages

Ce que le temps a donné à l'homme sous-titré Jacques Higelin par Sandrine Bonnaire, documentaire de 53 minutes réalisé en 2014 par Sandrine Bonnaire et diffusé sur Arte le 1er novembre 2015 6.
Série de neuf émissions (9 x 53 min env.) intitulée Jacques... Jacques Higelin, diffusée sur France Inter du 15 au 26 août 2016, proposée par Dominick Martinot-Lagarde, assisté de Julien Van Assche, produite par les Radios francophones publiques :
Épisode 1 : Le voyage à Chelles 11
Épisode 2 : De Henri Crolla au service militaire 12
Épisode 3 : De Bébert à Pierre Barouh 13
Épisode 4 : Boissezon, Bénarroch, Bertignac, Thibault, Higelin 75 14
Épisode 5 : La scène ? Que serait un poisson sans eau ?... 15
Épisode 6 : Champagne ! 16
Épisode 7 : Le Domaine des esprits 17
Épisode 8 : La famille, les familles... 18
Épisode 9 : To be or not to be a character19.

Notes et références

↑ Né avant 1967, il est, avec Pierre Arditi, un cas célèbre de non-transmission de la nationalité belge par la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Ven 23 Sep à 9:23

23 Σεπτεμβρίου 2016

Όπως κάθε χρόνο έτσι και φέτος σας περιμένουμε όλους στη Βραδιά του Ερευνητή, στις 30 Σεπτεμβρίου, για να ανακαλύψετε τι μπορεί να κάνει η επιστήμη και η έρευνα για ένα καλύτερο μέλλον.

H Βραδιά του Ερευνητή, η μεγαλύτερη γιορτή για την επιστήμη και την έρευνα που διοργανώνεται κάθε χρόνο σε περισσότερες από 300 πόλεις σε όλη την Ευρώπη, κλείνει φέτος τα 11 της χρόνια. Στην Ελλάδα διοργανώνονται εκδηλώσεις σε δέκα πόλεις από δύο επιστημονικές κοινοπραξίες:

Η κοινοπραξία RENA οργανώνει βραδιές στις πόλεις: Αθήνα (ΕΚΕΦΕ Δημόκριτος) – Κόρινθος – Πύλος – Ξάνθη – Ηράκλειο (Θαλασσόκοσμος)
Η κοινοπραξία IRENE οργανώνει βραδιές στις πόλεις: Αθήνα (ΕΜΠ) – Θεσσαλονίκη – Λάρισα – Πάτρα – Ηράκλειο (ΙΤΕ) – Ρέθυμνο (ΙΤΕ)

Μέσα από παρουσιάσεις, πειράματα, δρώμενα ειδικά σχεδιασμένα για μαθητές, εργαστήρια για εκπαιδευτικούς, διαγωνισμούς και ποικίλες πρωτότυπες εκδηλώσεις, η έρευνα ανοίγει τις πόρτες της στον χώρο της εκπαίδευσης αλλά και στο ευρύτερο κοινό, δίνοντας του την ευκαιρία μιας άμεσης προσέγγισης με τους ανθρώπους της επιστήμης.

Πριν την κεντρική εκδήλωση, έξι μικρότερες εκδηλώσεις θα προηγηθούν για την καλύτερη γνωριμία του κοινού με τους στόχους και τους επιστημονικούς φορείς της διοργάνωσης: το ΕΚΕΦΕ «Δημόκριτος», το Εθνικό Αστεροσκοπείο Αθηνών, το Ερευνητικό Κέντρο «Αθηνά», το Εθνικό Ίδρυμα Ερευνών, το Ινστιτούτο Παστέρ και το ΕΛΚΕΘΕ στην Ανάβυσσο!

Συγκεκριμένα στην Αθήνα στο ΕΚΕΦΕ Δημόκριτος (Αγία Παρασκευή), στην Αίθουσα Θέμις Παραδέλλης (Κτήριο 6) 1ος όροφος, από τις έξι το απόγευμα μέχρι τα μεσάνυχτα, το κοινό θα έχει την ευκαιρία να γνωρίσει από κοντά τους ερευνητές, να ενημερωθεί για το ερευνητικό έργο τους, να πάρει μία γεύση από την καθημερινότητά τους και να χαρεί τη μαγεία των επιστημών. Το παρών θα δώσει και φέτος ο Ευρωπαϊκός Οργανισμός Διαστήματος, ESA, με μια ποικιλία δράσεων και παρουσιάσεων. Πληροφορίες ΕΔΩ.

Στον καταπράσινο εξωτερικό χώρο του Δημόκριτου, ανάμεσα στα δέντρα, αλλά και σε κατάλληλα διαμορφωμένες αίθουσες, θα έχουν στηθεί πειραματικές επιδείξεις και διαδραστικά παιχνίδια από τα μεγαλύτερα ερευνητικά κέντρα και φορείς της χώρας για μικρούς και μεγάλους

Μέσα από παρουσιάσεις, πειράματα, συζητήσεις, προβολές, παιχνίδια, ειδικά σχεδιασμένα για το ευρύ κοινό, παιδιά και γονείς έρχονται σε επαφή με τον άγνωστο κόσμο του ερευνητή, τον τρόπο δουλειάς του και τους χώρους που κινείται.

Ποιος είναι ο Ευρωπαϊκός Οργανισμός Διαστήματος;

Η Δρ. Γεωργία Δοξάνη, ειδική σε θέματα τηλεπισκόπησης και ερευνήτρια στο Επίγειο Τμήμα Λειτουργίας των Αποστολών στον τομέα προγραμμάτων Παρατήρησης της Γης στο ESRIN, ESA, θα παρουσιάσει στο κοινό τον Οργανισμό και τις δραστηριότητες του.

Η ομιλία θα πραγματοποιηθεί στο κεντρικό αμφιθέατρο με τίτλο: «Ο Ευρωπαϊκός Οργανισμός Διαστήματος: Επιτεύγματα και Προοπτικές».
Μαθαίνοντας για την παρατήρηση της Γης

Ο δικός μας πλανήτης

Ο πλανήτης μας, η Γη, είναι μοναδικός στο ηλιακό μας σύστημα, καθώς σφύζει από ζωή και είναι γεμάτος θαυμάσια τοπία. Είναι άλλωστε και το δικό μας σπίτι. Παρατηρώντας τον με μια διαφορετική ματιά, μέσα από μια πληθώρα δορυφόρων μπορούμε να τον προστατεύσουμε, να βοηθήσουμε στη τη διατήρηση της μοναδικότητας του αλλά και να διευκολύνουμε πολλές καθημερινές μας δραστηριότητες. Μέσα από το παιχνίδι με τις εικόνες της Γης από το διάστημα, θα ανακαλύψετε παρέα με τους ερευνητές μας, τη σημασία παρατήρησης της Γης από τους διάφορους δορυφόρους.

Ταξίδι στον Κόκκινο Πλανήτη

Επίσης,στο φετινό μας ταξίδι θα πατήσουμε στον Άρη, ακολουθώντας την φιλόδοξη αποστολή ExoMars, η οποία θα εξερευνήσει την ύπαρξη ζωής στον κόκκινο πλανήτη.

Το κοινό μέσα στην Αίθουσα παρακολουθεί τις παρουσιάσεις της ESA

Μαγειρεύοντας έναν ... κομήτη

Έπειτα οι μικροί μας φίλοι θα γίνουν για λίγο διαστημικοί μάγειρες, μαγειρεύοντας με απλά υλικά έναν κομήτη, ενώ παράλληλα θα ακούσουν την συναρπαστική ιστορία της Rosetta και των κατορθωμάτων αυτής και του μικρού ρομπότ που προσεδαφίστηκε στον κομήτη 67P, Philae.

Μία βόλτα στον Διαστημικό Σταθμό

Θα πάμε, επίσης, μια βόλτα από το διαστημικό σταθμό, για να παρατηρήσουμε την έρευνα και την ζωή των αστροναυτών εκεί και θα γνωρίσουμε πώς δουλεύουν οι αστροναύτες σε συνθήκες έλλειψης βαρύτητας τόσο μακριά από το σπίτι μας, τη Γη.

Το πρόγραμμα της εκδήλωσης έχει ως ακολούθως:

17:30-18:00 "Ο Διεθνής Διαστημικός Σταθμός και η ζωή των αστροναυτών στο διάστημα" βίντεο (διάρκεια 30min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

18:15-18:45 "Η Γη από το διάστημα" Διαδραστικό παιχνίδι (διάρκεια 30min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

19:00-19:20 "ExoMars - Προς Αναζήτηση Ζωής στον Κόκκινο Πλανήτη" παρουσίαση (διάρκεια 20min)

19:30-19:50 "Μαγειρεύοντας έναν κομήτη" παρουσίαση/εργαστήριο (διάρκεια 20min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

20:00-20:20 "Μαγειρεύοντας έναν κομήτη" παρουσίαση/εργαστήριο (διάρκεια 20min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

20:30-20:50 "ExoMars - Προς Αναζήτηση Ζωής στον Κόκκινο Πλανήτη" παρουσίαση (διάρκεια 20min)

21:00-21:30 "Η Γη από το διάστημα" Διαδραστικό παιχνίδι (διάρκεια 30min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

21:45-22:15 "Ο Διεθνής Διαστημικός Σταθμός και η ζωή των αστροναυτών στο διάστημα" βίντεο (διάρκεια 30min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

22:30-23:00 "Ο Διεθνής Διαστημικός Σταθμός και η ζωή των αστροναυτών στο διάστημα" βίντεο (διάρκεια 30min)
(ΑΠΑΙΤΕΙΤΑΙ ΠΡΟΚΡΑΤΗΣΗ)

*μπορεί να γίνουν μικρές αλλαγές στο πρόγραμμα. Μπορείτε να ενημερώνεστε απευθείας από την ιστοσελίδα των διοργανωτών.

** Για τις προκρατήσεις και οποιαδήποτε άλλες πληροφορίες, μπορείτε να απευθυνθείτε στο τμήμα Οργάνωσης και Παραγωγικότητας του ΕΚΕΦΕ «ΔΗΜΟΚΡΙΤΟΣ» , e-mail : communications@central.demokritos.gr, τηλ. 210-650 3079, 210-650 3015, 210-650 3002.

Σας περιμένουμε όλους για μια υπέροχη Βραδιά του Ερευνητή, γεμάτη εκπληκτικές εικόνες, συναρπαστικές περιγραφές και πολλή διαστημική επιστήμη!

Ακολουθήστε μας στο Twitter @ESA_Hellas για όλες τις τελευταίες ενημερώσεις στο πρόγραμμα αλλά και εξελίξεις ζωντανά κατά τη διάρκεια της Βραδιάς. Μπορείτε κι εσείς να συμμετέχετε κάνοντας tweet στο hashtag #rengreece.

Σημείωση: Οι πολίτες με τις οικογένειες και τα παιδιά τους θα μπορούν να επισκέπονται μεμονωμένα το ΕΚΕΦΕ «ΔΗΜΟΚΡΙΤΟΣ» στις 30 Σεπτεμβρίου από τις 18.00 έως τα μεσάνυχτα. Απαραίτητη προϋπόθεση είναι να κάνουν εγγραφή μέσω της φόρμας ΕΔΩ, αν επιθυμούν ξενάγηση στα εργαστήρια.
Για τις υπόλοιπες δραστηριότητες που θα λάβουν χώρα, δεν χρειάζεται εγγραφή.

Σημαντικές πληροφορίες

Χώρος Διεξαγωγής: ΕΚΕΦΕ Δημόκριτος (Αγία Παρασκευή), Αίθουσα Θέμις Παραδέλλης (Κτήριο 6) 1ος όροφος

Ώρα: 18:00 - 00:00

Είσοδος: Ελεύθερη για όλους

Ενημέρωση μέσω της ιστοσελίδας Βραδιά του Ερευνητή και στο www.facebook.com/rengreece
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Ven 23 Sep à 9:46

Hello,

Thank you for your email regarding my new Taxi and Private Hire Action Plan. London deserves the best taxi and private hire services available and I am determined to create a vibrant market, with space for all providers to flourish. In order to achieve this, we must make every effort to drive up standards, enforce regulations fairly and improve safety for every passenger in London.

We’ve experienced a period of phenomenal change in the industry in recent years, in particular the role of new technology in enabling more private hire journeys. This new technology has proved popular with customers, while the number of private hire licensees has almost doubled, leading to concerns around congestion, air quality and safety. My Action Plan will ensure that all of our private hire trade is of the highest standard, both in terms of safety and quality, for the benefit of customers.

The new requirement for hire-and-reward insurance to be in place at all times a private hire vehicle is licensed will help ensure that all vehicles and drivers have the correct insurance, meaning that both the passenger and driver are properly covered should an accident occur. The initiative received overwhelming support from the public during Transport for London’s consultation and is already a requirement for all black cab drivers. However, I have asked TfL to keep the insurance issue under review, taking into account the impact on those drivers who do not work full time.

The English language requirement – of a similar standard to that achieved in the early years of secondary school – will improve passenger safety and communication with drivers, for example when a passenger requires medical assistance or needs to direct a driver to take an alternative route. This also received overwhelming support, with 80 per cent of consultees in favour of it.

The introduction of an advanced driving assessment will raise the standard of driving across the private hire industry, improving safety and customer service standards while ensuring that private hire drivers are offered a secure working environment with a pathway to appropriate vocational and educational training.

TfL requires taxis to be purpose designed for London’s unique street network and to be fully accessible to wheelchair users. This means it is a specialist vehicle, which has resulted in limited choice for black cab drivers. From 2018, TfL will no longer license new diesel taxis and taxi drivers will need to have a Zero Emission Capable taxi instead to help clean up the city’s killer air. £65m funding will help drivers to buy cleaner vehicles and rid the oldest, most polluting taxis from our streets much sooner than planned.

I have made clear my intention to maintain and reinforce the two-tier system between taxis and private hire services. Each trade provides an important and unique service in London and I am determined to ensure that standards across both industries reflect the level of safety and quality that passengers expect, and that both can flourish.

Thank you again for writing to me.

Yours sincerely,

Sadiq Khan

Mayor of London
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Lun 3 Oct à 9:38

Dans la volonté, on y retrouve la notion de combativité. Ce phénomène peut être démultiplié dans le sens du matériel et d’un autre phénomène que l’on surnomme la construction du sens.
En effet, il y a cinq sens pour l’un ; pour d’autres il n’y en a pas : D’où l’intérêt d’y inclure l’aspect de recherche pour donner sous forme de Définition à un problème de rationalité. La combativité est un sens ou une recherche ?


Pour la culture japonaise, les deux sont étroitement liés dû au fait que le seuil n’est pas encore résolu dans le sens théorique du scientifique. Ainsi est né l’embryon : L’amour ne peut être une épreuve. L’amour, donc, est une conséquence ou une sorte de soumission. Alors, pourquoi tant de mathématicien et philosophe, interprète-il l’amour comme réel dans l’irréel.


L’amour n’est pas un sens : Il aurait pu être une passion si l’amour se complétait. Or là, l’amour de passion n’a qu’une part douce d’irréalité ; il y a aucune volupté. Il est charnel. Donc, le sens de l’amour est inclus dans la chair et l’information. Ainsi, l’amour est le plus grand préliminaire du sexe… La combativité s’inclus plus dans un terme d’amitié ou dans l’attribution d’un pouvoir.


Le combatif ne s’oppose pas au sexe, ni d’ailleurs à l’amour : Mais le combatif sépare l’âme du corps. Il y a le bestial ! Chacun a son sens de l’interprétation pour le prénommer. Ainsi, le platonique n’est ni vérité, ni certitude. Il y a un cheminement. On parle des filtres d’amours en magie ; un scientifique dans sa juste raison, dénoncera l’humide de la femme et l’impuissance métaphysique de l’homme. La femme n’a pas besoin d’une lueur pour se donner à un mâle ; l’homme lui a besoin d’une lueur, de cours et d’un amour. La femme est une symboliste, l’homme n’a pas cet attrait de découvrir…


Tous les hommes ne sont pas des mâles et c’est ainsi que la femme créa la réunion de groupe : Si la pomme est liés à la discorde, cette différence s’appelle le lien du poète. L’érection n’est pas taboue, et c’est ainsi qu’est né cet art de la pomme face à la discorde : La Psychologie est incapable de donner un profil de la fille facile et du mâle.




Alors, ce débat pourrait être éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille, cette prostitution est sujette à la torture, à la vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez ! Le média est bien plus qu’un outil de télécommunication ! C’est le monde secret des réponses autour de cette illusion qu’être devenu bien plus qu’une ombre à la solde de « pions ignorants » ignorant les parfums secrets des reines et de leurs agents… Dans la volonté, il y a deux forces : L’électrique et le cerveau.



Ainsi, bien plus qu’une apparence ! j’ai aperçut l’intérêt de cette certitude : Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un monde où la mort est un camouflet au même titre que la personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du « prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace de l’espace, chaque puissance possédant son propre satellite d’observation ; Le scientifique est le fou et le géographe devint le cavalier d’un vaste échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des gènes mais il y a le goût du physique. Bien que les problèmes ne soient plus ; car en amour comme en sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique, l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de l’ovaire. Le mythe d’un homme et d’une servante qui donne à une femme d’être une mère. La science a écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il existe le secret médicale pour le bien de l’individu : L’amour et le travail sont deux horloges. J’ai eu peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais, j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup, je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les résultats de la molécule physique, les atomes et de l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques, l’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des indications sur le volume et la masse.


La tempête n’a rien laissé que son propre spectre : Mais quelle soit électrique ou matière ; elle est avec la gravité, la formation du ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle avec le temps pour le vide. Les scientifiques confondent la cellule et le centres d’où ces interminables réunions sur la créativité de l’univers. Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les différentes sources de luminosité sont définies sur le fait de l’étendue.

Ecrit
de
TAY
La chouette effraie dit
Monsieur Tignard Yanis "Kounak" Cyril

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 20 Oct à 9:18

Au lieu d'obtenir la sédation par des méthodes agressives ou susceptibles de réaliser des déficits dans le système nerveux, un nouveau courant s'est développé en psychiatrie visant à obtenir l'effet non seulement sédatif mais régulateur par des substances chimiques appropriées.

Ce courant pharmacologique a présenté de nombreux précurseurs. C'est surtout Moreau de Tours qui au milieu du Dix neuvième siècle, après ses études sur le HASCHICH, et ensuite sur une série de substances, notamment le protoxyde d'Azote, les sédatifs divers, l'opium, l'Alcool, ect..., a développé l'idée de modifications psychologiques déterminées par les substances chimiques. Moreau de la Tours a été ainsi après la conception chimiques des PSYCHOSES et ainsi a mentionné en premier avec Mlle Pascal, les dissociations psychiques sur le soi et le paraitre. Mais il a encore utilisé diverses substances chimiques non seulement pour déterminer des "troubles psychologiques expérimentaux" mais pour encore plus pour explorer la psychologie profonde. Ainsi Moreau de Tours a été le précurseur de la narcoanalyse et le promoteur des thérapeutiques chimiques. Ainsi et mais, cette conception chimique pharmacologique a été longue à ce développer. Dans la Ligne de Moreau, Les beaux travaux de Mlle Pascal et de ses élèves sur les substances psychotropes et l'exploration pharmacologique de la psychologie des éléments précoces puis de Claude, Borel et Robin avec l'éthérisation prolongé par Claude et Baruk sur le somnifères...

Et puis dans cette clarté une part d'ombre sur le soi, la conscience de souffrance, la naissance et le développement de la catatonie expérimentale et de la psychiatrie expérimentale chez les animaux par De Jong et H.Baruk, devait apporter dés 1930 une démonstration objectives des causes toxiques des maladies mentales, et des "applications thérapeutiques" antitoxiques (psychoses colibacillaires de H.Baruk, psychoses hyper-folliculiniques, ect,) et a donc ouvert dans ses travaux du 19iéme siècle qui ressemble sur bien des aspects sur des études antiques Égyptiennes et Romaines élaborés sur l'analyse mortuaire et Momification donc moins soumise à la torture de patients vivants tels que des animaux et être humains, élaborés sur l'hygiène de vie du Vivant et qui par la suite d'une mort à définir aurait pu éviter la souffrance engendrer par ce docteur H.Baruk, Ces études primaires permettent l'entrer dans le champs de la Psychopharmacologie.

Comme en tout temps et malgré le fait que nous soyons aux vingt et unième siècles, la découvertes de nouvelles substances "psychotropes" a renouvelé la thérapeutique psychiatrique en particulier dans le domaine des substances dites "neuroleptiques"; sans une réelle surveillance accru de la part de secouristes devant l'investissement des grands laboratoires voir de personnes physiques de l'aspect morale de l’État et de la société.

Se rappeler des sujets comme la découverte de l'évidence des troubles sympathiques en pathologie, rôle souligné par Laignel-Lavastine, par Tinel et Santenoise... Le phénomène de Reilly et les antihistaminiques des synthèses.... Les travaux de Bovet dans les laboratoires de Fourneau à Paris et poursuivi en Italie à l'institut supérieur de la santé à Rome.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie sur les études de
Henry Baruk publié par Presses Universitaires de France

----------------------------------------------

Romain Gary nous a particulièrement émus dans une lettre où il suppliait Christel de l'aimer, même un peu... Au contraire, Musset a prouvé qu'il était possible de rester fier et élégant malgré la douleur en faisant ses adieux à la célèbre George Sand. Apollinaire nous a émoustillé les sens dans une lettre à Lou alliant douleur et jouissance ; tandis que la domination exercée par Wanda sur Leopold von Sacher-Masoch nous captivait. Enfin, les mots de Jean Cocteau pour son amant Jean Marais nous ont apaisé l'âme et l'esprit...

Lettre de Romain Gary à Christel
“ Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu.

Romain Gary (21 mai 1914 – 2 décembre 1980), aussi connu sous son nom de naissance Roman Kacew ou sous son nom d’emprunt Émile Ajar avec lequel il signe un grand nombre de ses oeuvres, est un auteur et diplomate français très influent du XXe siècle. En juillet 1937, il rencontre Christel Söderlund, journaliste suédoise avec qui il entretient un passion dévorante mais de courte durée. En effet, épouse et mère de famille, elle le quitte et retourne en Suède. Voici ses mots.

6 septembre 1937

Nice 6. IX. 37

Christel, ma lointaine, ton petit cheval est ravissant et il restera toujours sur mon bureau, à côté de ta photo.

Et « Gösta Berling » sera toujours mon livre de chevet. Et tes yeux sont ce qu’il y a de plus bleu sur terre et tes cheveux sont plus blonds que ceux de Gösta.

Je ne peux pas les oublier, petite Christel. Je ne peux rien oublier. Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu. En tout cas, mens-moi. Dis-moi que tu m’aimes. Même si ce n’est pas vrai.

Il est une heure du matin. Je viens de me baigner. Je suis rentré dans l’eau là où… tu sais où. J’ai nagé loin, très loin. J’ai eu peur. Et je pensais à toi, tout le temps. Puis je suis allé boire une fine dans ce petit bistro… tu sais, là où tu as dit « oui ».

Maintenant je suis fatigué. J’ai le cafard. Ich will so, aber so in deinen Armen jetzt sein, weisst du ! Aber nein, du weisst nicht. Du kannst nicht wissen. Dieser Brief wird ein Liebebrief sein. Du willst das nicht, ich weiss… Du liebst mich nicht, ich weiss. Wie kannst du mich lieben ? Drei Tage… Du kennst doch mich überhaupt nicht !

En ce moment, tiens, j’ai envie de me saouler la gueule ! J’écrirai, cette nuit. Je vais continuer un roman policier que je dois livrer en décembre. J’ai déjà tué trois personnes. Avec l’argent – deux mille francs – j’irai à Stockholm. Si tu permets… Ou plutôt non, je n’irai pas à Stockholm, j’irai à Christel. Si Christel permet… J’habiterai 14 Blasieholmsborg.

Es-tu libre à Noël ? Est-ce que je peux venir le 23 décembre ? Ou plus tôt ? Ou plus tard ? Ou pas du tout ? Écris-moi. Je t’aime, petite-fille, tu sais ?

Romain Kacew

Il fait trop chaud. Je ne peux pas dormir. Je vais prendre un canot à la Grande Bleue et je vais passer la nuit en mer.

--------------------------------------------------------------------

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement.

Il est aisé de rompre une houssine toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior. Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ?
Saint Louis Marie Grignion de Montfort
Dans Le secret admirable du T. S. Rosaire, 46e Rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 29 Déc à 3:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6900
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr/
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   Jeu 12 Jan à 9:35

Le référendum est une institution et en cela, il n'est jamais dit que le principe du Referendum est une forme d'émancipation envers les autorités publiques... Le Referendum est la manière la plus noble auquel une loi peut être établi: Pourtant, un jour, Louis Napoléon utilisa cette manière du suffrage universel direct qui marqua les esprits... Le Peuple ne peut pourtant nier le rôle évident que représente le referendum dans le principe civique et morale de "l'individue et de l'individu" dans le terme de Démocratie... Ce principe pourtant, peut être juste consultatif mais il permet ainsi à l'individu de se mettre en situation auquel se retrouve exposer les élu"e"s... Certains voient dans le referendum une forme de combat de coq ou de boxe, en tout cas, à l'image d'un vote électif, il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie doit faire face: Il surpasse l'aspect de l'état et sans le remettre en cause, il est capable de pointer certaines choses de la vie quotidienne. Dans certains pays, il y a l'aspect de pétition qui peuvent être soumise au suffrage universel indirect... Le suffrage universel direct auquel appartient le Référendum est un aspect essentiel du caractère humain auquel un peuple veut s'adresse envers ses nouvelles générations... Le fait de débattre est un outil essentiel en terme de communication et pourtant dans certains cas, la question du Référendum relève de l'intérêt de l'état régalien, c'est en cela que certains hésitent sur son aspect même mais il montre l'aspect même de l'interlocuteur qui propose le sujet de la question. Le référendum est une loi d'utopie qui pourtant montre l'aspect réel de l'individu dans la société: En cela, j'accorde une importance réelle dans la constitution de Y'becca et des Républiques d'Israël et de la Palestine ainsi que dans toutes les Nations Morales et Physiques pour une reconnaissance morale et intellectuel dans le référendum: Son vote est lié malheureusement à des disputes entre des élu"e"s du Suffrage universel indirect... Toutefois, tout comme le vote direct du parlement et tout vote indirect du parlement, le référendum ne peut être organiser pour un Conflits d’intérêts et en cela, c'est au pouvoir judiciaire et à ses membres qu'il soit public et privé tout en maintenant et mettant l'aspect du service public militaire et civil dans la lutte contre les Conflits d’intérêts qui pourrait s'ingérer dans la teneur du débat et du vote: L'aspect du Général, de la société et l'individu doit être soulever en soulevant toutes les égalités et inégalités que peuvent engendrer le référendum... Certains peuvent s'amuser à créer de lois et des référendum pour des Conflits d’intérêts, pour créer des désordres et par gloire personnel... Cela n'est pas dans l'intérêt de l'harmonie sereine auquel nous devons être en ces situations profondes de changement de climat: "De jour en jour; le petit Nuage de Magellan et La Galaxie d'Andromède évolue depuis µ Êta Careme" s'écrie Nagaliew la mouette aux yeux verts..."
L'aspect du référendum est un droit de cité et de navire dans les prochains siècles à venir; et le juge suprême de la république de l'olivier s'y engage et dans des situations d'urgence, notre professionnalisme institué par la philosophie et la prudence du référendum nous permettra d'avoir l'anticipation sur le danger qu'il soit matérielle, morale et naturelle, ils peuvent être distinct ou englobé, Le référendum et ses principes il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie, une armée ou un navire doit faire face... Le Laïc et l'Eternel devant la démocratie et la Nature. Conflits d’intérêts... Le clans des mouettes et la cinquième république devant l'adversité des peurs et des intérêts... Nous sommes prêt à faire face à l'avenir... La République de l'Olivier...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the London Jazz Composers Orchestra Politics   

Revenir en haut Aller en bas
 
the London Jazz Composers Orchestra Politics
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Bloody London
» Jimmy Jacobs & Paul London Vs John Morrison & Ben Arfa & Christiano Ronaldo & Chris Jericho & Goldust
» Hbk Vs Paul London
» LE SWINGING LONDON
» LE JAZZ ET LE BLUES DU VIEUX SUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clans des mouettes :: Le clans des mouettes-
Sauter vers: